Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Discrétion : maître mot

Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Lun 19 Oct 2020 - 6:41
Après son hospitalisation, le Yamazaki se remettait petit à petit sur pied. Il combattait mentalement pour pouvoir revenir sur le devant de la scène et aider son village. Mis au courant de tout ce qu'il s'était passé, également du scellement du Dieu de l'Eau, Okiko savait que les plus grandes menaces allaient arriver.

Il avait perdu face au Chapelier, mais ne comptait pas en rester là. Pour le battre, Okiko devait devenir bien plus fort, bien plus rapide encore. La force de cet homme n'était pas extraordinaire, il s'agissait de ces pouvoirs qui étaient tout d'abord irréels. Contrôler la temporalité.... Okiko trouvait cela incroyable et effrayant à la fois.

En ayant besoin de s'isoler pour s'entraîner, les pieds du Chûnin l'amenèrent à la fameuse Cascade Namida où il pourrait s'exercer sans causer de gros dégâts. Son objectif était de travailler sur la discrétion, ses techniques étaient un peu considérés comme trop voyante.

Le guerrier élémentaire devait se baser sur sa sensorialité pour pouvoir combattre, pour commencer, il se mit en tailleur et travailla sa concentration et sa respiration afin de ressentir tout les éléments l'entourant.

Elle eut bien du mal à venir... Les souvenirs de son combat et la défaite qu'il avait subi le hantaient et il n'arrivait pas à trouver sa concentration.


@Kaguya Shitekka

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Mar 20 Oct 2020 - 19:10
Discrétion : maître mot Xhvf

L'appel de l'aventure avait conduit le balafré à s'aventurer en dehors des remparts de la Brume.

Après des jours de convalescence, enfermé dans un hôpital dominé par des Kaguya qui tout comme lui ne désiraient pas le voir s'éterniser entre ces murs, Shitekka avait choisi de prendre un grand bol d'air. Sa destination fut simple : la merveille naturelle qu'était la cascade Namida. L'évasion en ces temps de crise était nécessaire. Se vider l'esprit. S'éloigner de la ville encore sous le coup des affrontements avec le Dieu de l'Eau. S'épargner la vue de cette vallée maritime, reliquat du courroux démoniaque de la Bête.

Plus que l'évasion, il y avait aussi le besoin constant de s'améliorer. Attentif à son projet de signaux de chakra, Shitekka comptait bien le poursuivre, qu'importent les circonstances. Son escapade sur l'île de Kaiba serait le moyen idéal pour se couper du monde, et par conséquent, se recentrer sur sa maîtrise du chakra. Malgré l'accomplissement évident de son projet à terme, l'enfant de Saroruncasi ne reculait devant rien pour parfaire son propre don en sensorialité. Ces mois d'érudition lui firent prendre conscience qu'il désirait explorer des horizons encore jamais atteints dans la matière.

Ainsi se trouvait-il au nord de l'île de Kaiba. Le cadre était idéal, pour le natif de l'île du Héron. La ville, peu présente, s'effaçait au profit d'une forêt luxuriante, qui n'était pas sans lui rappeler l'imposant Bois des Hiboux qui jouxtait son village natal. Avec un sentiment de revenir chez lui, Shitekka ajusta sa détection de chakra sur le chemin le conduisant à la cascade. Impossible de comprendre la logique derrière sa démarche. Le Kaguya expérimentait sans relâche, incapable de se contenter de ce dont il disposait déjà. Il était après tout le Gardien de Saroruncasi. Le réceptacle de Kotan-kor-kamuy, protecteur du kotan et des terres. Aussi loin que la vue de l'hibou divin portait sur le monde, alors la sienne, sous l'égide de sa sensorialité, suivrait également.

L'imposant ruissellement de la structure naturelle suscita tout l'intérêt du guerrier, à mesure qu'il s'approcha. Pourtant, son troisième œil porta à son attention un tout autre élément. Parmi l'écume qui balayait les alentours, son don débusqua une silhouette, assise en tailleur à proximité de la chute d'eau. Bientôt ce fut au tour de son oeillade fauve de suivre, et d'observer un jeune homme en train de méditer. Son faciès atypique ne passait pas inaperçu. Au vu de sa posture, et de l'endroit, Shitekka déduisait facilement que le quidam tentait de se ressourcer également. Pourtant… quelque chose clochait.

Et en bon ninja traqueur, il tâcha de mettre le doigt dessus assez rapidement.

« Hé l'ami, héla-t-il, alors qu'il s'approcha de lui de bond en bond sur les pierres adjacents à la cascade. Tu as l'air bien caché ici, mais ton chakra semble dire le contraire ! »
Visuellement, l'homme en tailleur se fondait effectivement dans l'immensité de la cascade Namida. Pourtant, ce fut grâce à son énergie, pulsant pareille un phare dans la nuit, que le troisième œil de Shitekka débusqua la position de son interlocuteur. Alors que seulement quelques mètres les séparaient, cette impression se renforça, pour devenir certitude.
« On dirait que quelque chose te tracasse, je me trompe ? »
La perception fine du guerrier lui intimait que son vis-à-vis - probablement un ninja au vu de l'importante quantité de chakra qu'il dégageait - ne parvenait pas à faire le vide dans son esprit. Un trauma troublait sans cesse son énergie interne. Shitekka n'avait pas prévu de jouer les psychologues en pleine nature, mais cet exercice de compréhension de la psyché par les perturbations du chakra le fascinait. Avec la conviction que cet homme était du coin, et probablement un ninja de l'Archipel, il s'installa contre un rocher, déterminé à pousser son idée le plus loin possible.

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Mer 21 Oct 2020 - 5:01
La concentration était terriblement compliqué pour le Brulé, ressassant encore et encore le terrible combat qui l’avait opposé au plus grand ennemi du peuple. Et pourtant, concentration, méditation et respiration étaient des domaines où il excellait bien avant ces événements.

Aujourd’hui, il avait l’impression de ne plus être à la hauteur des espérances et objectifs qu’il se fixait constamment.

Okiko n’avait même pas été capable de cacher sa présence. Lui qui ne voulait pas se faire remarquer... Un homme était là et il ne l’avait pas senti venir. Le chunin relâcha la pression afin de regarder qui venait le déranger dans sa méditation compliquée, un homme au visage balafré. Un Kirijin? Probablement... peu s’amenait vers ses endroits cachés et solitaires.

Il ne répondit pas à sa première remarque, mais il semblait lire en lui comme un livre ouvert... Comment pouvait-il savoir qu’il était tracassé ? Pouvait-il lire son flux de chakra ?

— Tu dois avoir un don.... comment le sais-tu ?

Et s’il savait lire ce chakra, il maîtrisait peut-être la sensorialité bien mieux que lui. Forcément, il était un shinobi.

— J’imagine que tu es un shinobi de Kiri ?

Au pire, il se trompait et passerait pour un total idiot.

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Mer 21 Oct 2020 - 19:02
Discrétion : maître mot Xhvf

L'anonyme était sorti de sa méditation troublé pour tenir la conversation auprès de Kaguya Shitekka. L'homme au visage brûlé admettait à demi-mot son inconfort dans la pratique de l'effacement de soi. Parmi les embruns, le gardien de Saroruncasi dévisagea momentanément son vis-à-vis. Son faciès, bicolore, attirait inévitable le regard, malgré les trombes d'eau autour d'eux. Un curieux mélange d'albe et d'écarlate, qui s'accentuait davantage avec le stigmate cramoisi qui recouvrait une partie de son visage. Par politesse, le Kaguya s'abandonna rapidement à le détailler plus longtemps, et se contenta de poursuivre leur discussion improvisée.
« Je suis un ninja de Kiri, mais avant tout un membre de la tribu des Urumis du nord de Mizu, révélait-il, non sans fierté. Mon héritage m'a permis de naître avec un don inné pour la sensorialité. Ma carrière n'a fait qu'affûter ce don pour l'exploiter à son plein potentiel. »
Au fond de lui, ce discours bien rôdé était à demi-vrai : éternel insatisfait, le joueur de mahjong jouait en permanence avec ses limites dans la voie de la sensorialité. Aujourd'hui encore, en tentant de lire l'esprit de cet homme, il prouvait qu'il se fascinait constamment pour la détection du chakra.
« À vrai dire, je n'ai fait que deviner ton tracas… En te voyant essayer de faire le vide, alors que ton chakra était agité, je me suis douté que quelque chose te préoccupait. Je ne sais pas si je peux t'aider avec ça, mais à l'inverse, je peux t'aider à effacer complètement ton chakra, si tu le souhaites, ajouta-t-il, avec intérêt. »
L'exercice serait pratique, s'imaginait le guerrier aux os de combat. Après tout, avec son réseau de signaux de chakra, Shitekka allait tôt ou tard se forcer à se mettre à l'art de la pédagogie pour transmettre son savoir à autrui. Si l'anonyme acceptait, ce premier enseignement serait un premier pas pour faire évoluer Kiri vers des horizons encore jamais atteints.

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Ven 23 Oct 2020 - 6:42
Rapidement, l'homme expliqua qu'il était né avec un don inné pour la sensorialité. Okiko s'intéressa à cet art, c'était quelque chose qui lui manquait dans son panel technique. Jusqu'à présent, il n'avait jamais su créer des techniques simples liés à ce domaine, si ce n'était ceux mélangés à ses techniques élémentaires.

La tribu des Urumis n'était pas inconnu au jeune Yamazaki, il en avait entendu parler... Certains, d'ailleurs, avaient également un don innée pour la métamorphose animale aquatique, de ses souvenirs. En tout cas, il s'agissait d'un kirijin, il n'y avait pas de danger à avoir.

— Je vois, c'est un don fascinant que de maîtriser la Sensorialité. Je suis Yamazaki Okiko, natif de Mizu no Kuni, mais captif pendant un long moment à la Cité d'Hikari.

Se présenta-t-il alors, laissant comprendre son don, quant à lui, à la maîtrise des cinq éléments affinitaires. Ce n'était plus un talent caché désormais, nombres d'Hikarijin avaient rejoint les rangs de villages cachés ou bien de l'Empire.

En tout cas, l'inconnu avait deviné son tracas d'une manière assez simple avec le chakra qui s'en trouvait perturbé en son sein. Il proposa néanmoins une solution : lui apprendre à cacher son chakra, ce qui pouvait s'avérer intéressant pour le chûnin.

— Et bien... je dois t'avouer que je suis partant à cette idée. Je me suis mis à tenter de m'améliorer dans ce domaine, pour tout avouer, j'étais en train de faire le vide dans mon esprit afin de mieux me concentrer sur mes objectifs.

Lui avoua-t-il alors.

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Sam 24 Oct 2020 - 5:32
Discrétion : maître mot Xhvf

La cité de Hikari évoquait peu de souvenirs auprès de Shitekka. Il la visualisait à peine sur une carte, au même titre que Hayashi no kuni. L'occident était un monde presque inconnu à ses yeux. Et s'il eut par le passé l'opportunité de se rendre au sein du Pays de la Pluie, cela ne l'empêchait pas d'être assez ignare sur une bonne partie du monde. Le centre monastique des Gardiens élémentaires ne faisait pas exception. Aussi le Jōnin se contenta d'acquiescer à l'introduction de Yamazaki Okiko, se rappelant toutefois du drame qui eut lieu dans la cité millénaire suite au passage de l'Homme au Chapeau.

Si sa curiosité l'avait poussé à débusquer l'homme lors de sa méditation, l'enfant de Saroruncasi évita d'aborder des sujets plus sensibles comme les raisons de sa captivité. Au lieu de ça, il préféra se présenter à son tour.

« Kaguya Shitekka. Jōnin de Kiri. »
Malgré leur étrange rencontre, Okiko avait consenti à être aidé de Shitekka pour maîtriser son chakra. Cette décision allégea l'esprit du membre du Kyōi, alors qu'il croisa les bras tandis que l'ancien résident de Hikari expliquait ses motivations et les raisons de sa venue en ces lieux. Il l'écoutait en hochant la tête, et songea à une méthode d'entrainement. Effacer son chakra n'avait rien de naturel, ni d'instinctif. Le chakra, fruit de l'alchimie entre énergie physique et force psychique, était la mesure même de la vitalité de tout un chacun. Dissimuler son chakra, c'était effacer sa propre existence. Une idée contre-intuitive au prime abord, qui n'avait pas empêché Shitekka et des générations entières de shinobis à réussir l'exploit.

Cette réflexion fut la clé pour parachever le plan d'action de l'instructeur d'un jour. Le balafré passa ses doigts machinalement le long de ses dernières cicatrices, avant d'accorder toute son attention envers le Maître des éléments.

« Je ferai de mon mieux pour t'aider dans cette tâche alors, Yamazaki Okiko. »
Pour commencer leur séance d'apprentissage, Shitekka proposa en premier lieu un exercice assez simple.
« Avant de tenter de cacher ton chakra, tu vas d'abord le ressentir dans tout ton corps. Voilà ton premier exercice. Concentre-toi, prends le temps de sentir le chakra qui circule en toi. Si tu souhaites agir sur la perception de ton chakra, tu dois être toi-même capable de le percevoir dans sa globalité. »
Ce qui ressemblait au prime abord à une discussion triviale entre deux ninjas prit bientôt des allures de séance de méditation.
« Détends-toi, respire profondément. Essaie de ressentir ton chakra dans son ensemble, puis décompose-le; tu dois sentir l'énergie qui s'écoule dans chaque membre, chaque organe. Chaque tenketsu qui compose le réseau circulatoire, chaque porte qui régule ce flux. Prends tout le temps dont tu as besoin. Et quand tu seras prêt, on passera à la suite. »

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Lun 26 Oct 2020 - 9:20
Il s'agissait donc d'un jônin, un grade légèrement plus élevé que le sien qui signifiait qu'il s'agissait là d'un shinobi d'élite du village. Okiko n'y était pas encore, mais cela ne saurait tarder : il avait été efficace pour la Brume dans ses dernières missions, apportant des rapports plus qu'important et précieux.

En tout cas, le kirijin accepta alors la proposition du Kaguya dans l'idée de lui apprendre à maîtriser, tout du moins dissimuler, sa présence et son chakra. Il s'agissait là de quelque chose d'important, en soi puisque Yamazaki avait besoin de ce genre de techniques pour passer inaperçu.

— Merci.

Se contenta-t-il de répondre à son aide, alors que les premières instructions ne tardèrent pas à arriver. Se remettant dès lors en position de tailleur, le shinobi aux cinq éléments ferma ses yeux afin de se concentrer. Percevoir l'ensemble de son énergie présente dans tout son corps.

Adepte de méditation, il n'était pas compliqué pour lui de réaliser ce genre d'exercices, néanmoins.... la concentration était difficile à capter pour lui après la tournure des dernières événements.

Mais, il commençait malgré tout à sentir cette lueur en lui. Il s'agissait là d'un exercice basique finalement à la portée de tout shinobi débutant comme expérimenté.

— OK... Je le perçois.

Et la suite?

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Lun 26 Oct 2020 - 17:17
Discrétion : maître mot Xhvf

Okiko était un homme d'action plutôt que de parole, semblait croire Shitekka. Peu communicatif, il préféra passer à la pratique sitôt les explications du balafré achevées. L'homme en proie à ses craintes essaya d'en faire fi, reprenant sa position méditative antérieure. Au gré de l'écoulement de l'eau, la plénitude de son esprit parvint à prendre le dessus sur ses doutes. Il ne s'agissait plus de faire le vide, au risque de le voir comblé par ses craintes. Paranoïaque par le passé, quoiqu'un peu trop prudent sur les bords à présent, l'enfant de Saroruncasi connaissait ce genre de sensations. Quand bien même il se sentait incapable de jouer les psychologues de comptoir, et écouter les problèmes du Kirijin, il connaissait la difficulté qu'il traversait.

Se concentrer sur son propre chakra lui éviterait ainsi de se focaliser sur autre chose, et donc, ses propres angoisses. Le flux de chakra apaisé d'Okiko tendait à confirmer l'hypothèse du balafré. Son troisième œil ressentait un flot continu d'énergie, détaché de toute attache émotionnelle. L'éducation du Yamazaki au sein de la cité de Hikari faisait effet, en dépit de ses doutes.

La première étape atteinte, le Kaguya croisa les bras et exposa la suite, dès lors que son don lui intima que son élève du jour était suffisamment prêt. À vrai dire, il ne ressentait pas grand chose. Il s'agissait là plus d'un instinct, stimulé par l'ondulation inextinguible de cette aura que dégageait le Yamazaki.

« Retiens bien cette sensation, elle te sera essentielle pour la suite. Concentre-toi à nouveau sur ton énergie dans sa globalité. Tout ton chakra. N'en laisse pas une seule miette échapper à ta perception. »
Le silence offert par Shitekka invita son interlocuteur à se focaliser pleinement sur la totalité de son chakra.
« On arrive maintenant au moment crucial de la technique. Tu dois apprendre à conceptualiser… l'absence de chakra. Tes yeux peuvent connaître l'obscurité. Tes oreilles le silence. Tu peux imaginer le vide qui t'entoure. Chacun de tes sens est capable de subir une sensation, et son absence. »
L'aura du Kaguya se ternissait à mesure qu'il poursuivait ses explications. Une démonstration qui passerait peut-être inaperçue, mais qui aidait l'instructeur à confirmer ses intuitions. Quelques instants plus tard, son énergie s'évanouissait dans la nature, comme engloutie sous les torrents de la cascade Namida. Spirituellement, Shitekka était vraisemblablement mort. Mais sa voix, elle, continuait d'exister aux côtés d'Okiko.
« Maintenant que tu ressens tout ton chakra, tu dois apprendre à imaginer sa négation. Ce travail de représentation est important. Car c'est par la force de la pensée que tu pourras ensuite influer sur ton émission de chakra, et ainsi, la rendre inexistante en apparence. À présent… donne vie au vide. Un vide plein, qui remplace tout ton chakra. Imagine-le occuper tes méridiens. Combler chacun de tes tenketsus. »

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Mer 28 Oct 2020 - 9:12
La méditation étant un domaine où il se débrouillait plutôt bien, le Yamazaki fit rapidement le vide dans son esprit pour ne pas penser à un passé torturant... Il eut un peu de mal à s'en défaire, mais sa concentration prit rapidement le dessus et il put placer un voile noir sur ce qui le torturait depuis son départ de Tsume no Kuni. Remonté la pente s'avérait surtout plus compliqué qu'il n'y paraissait et y avait pensé.

En tout cas, il put facilement percevoir le chakra qui était en lui, le ressentant dans chaque partie et organes de son corps comme une lueur qui s'étincelait en son for intérieur. Maintenant qu'il avait réussi cette première et simple étape, les autres allaient suivre.

Malgré sa concentration au summum, le Brûlé écoutait attentivement la voix du shinobi d'élite. Maintenant qu'il avait réussi à percevoir l'entièreté de son chakra, il était temps pour lui de faire le vide totalement, d'imaginer que son corps était absent de toute énergie.

Faire le vide. Comment pouvait-il réussir à faire cela sans consignes claires ? Imaginer le vide. Comme le vide qu'il s'était crée concernant le passé qui le torturait encore et toujours.

Ses yeux se plissèrent, son visage se déformait légèrement alors qu'il cherchait à faire le vide... C'était plus compliqué qu'il n'y paraissait finalement.

— Hmpf... Je dois avouer que faire le vide n'est pas une chose aisée...

Pourtant, faire le vide dans son esprit lui était relativement facile mais faire le vide d'énergie était une autre paire de manche.

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Sam 31 Oct 2020 - 18:44
Discrétion : maître mot Xhvf

Bercés par le ruissellement de l'eau, les deux hommes passèrent enfin à l'étape suivante.

Malgré les explications du Kaguya, la démarche restait sensiblement similaire à celle qu'envisagea plus tôt Okiko. À savoir utiliser les bienfaits de la méditation pour faire le vide en lui-même. Accepter cette vacuité comme une présence, une sensation, et non une absence ne dépendait peut-être qu'au final de l'interprétation de chacun. C'était en tout cas ce que réalisait le balafré, alors qu'il sondait en permanence le chakra du brûlé. Le Yamazaki lui accordait sa confiance, au point de s'exécuter. Pourtant, aucune fluctuation de son aura ne permettait de conclure à une réussite.

Un examen rapide de son visage, trahissant une véritable lutte intestine, allait dans le même sens. La démonstration, ou plutôt l'explication métaphysique de Shitekka n'avait à priori pas porté ses fruits. Grand amateur de défi en tout genre dans l'âme, le joueur de mahjong décida d'octroyer quelques minutes supplémentaires à son élève d'un jour avant de reprendre la main. Afin de sortir doucement Okiko de sa méditation torturée, le Jōnin du Kyōi s'approcha de lui, et apposa sa main sur son épaule.

« Ne te prend pas la tête. On va essayer autre chose. »
Après avoir attiré son attention, Shitekka croisa les bras pour réfléchir à nouveau. De la frustration de ce premier échec, il en tirerait la motivation pour parvenir à son objectif. Ainsi fonctionnait le balafré. Il fallut quelques minutes de silence pour que l'enfant de Saroruncasi réalise son erreur, et propose une nouvelle approche auprès du ressortissant de Hikari.
« Je crois qu'on est allés trop vite. Je t'ai demandé de passer du coq à l'âne d'un coup. Du noir au blanc, de tout à rien du premier coup. Faire le vide, c'est une chose. Faire le vide avec son chakra, c'en est encore une autre. Alors on va commencer plus en douceur. Essaie simplement d'atténuer ton chakra. Comme si tu t'endormais. Ton chakra doit être le plus léger possible. Tu dois l'empêcher de s'écouler normalement. Imagine ton chakra circuler comme cette cascade. Sans obstacle, libre, bruyante. À mesure que tu seras capable de réduire l'écoulement à l'état de ruisseau, ta circulation sera plus discrète, plus fine… au point où bientôt tu seras capable de faire disparaître ton chakra, en apparence, bien sûr. »
Tout en comparaisons, Shitekka espérait que ce remaniement saurait profiter à l'apprenti qui lui faisait face. Malgré une brève formation très instructive auprès de Nobuatsu Saji, Shitekka avait surtout appris de lui-même à développer ses compétences en sensorialité. Dans un mélange d'empirisme et d'études nocturnes, l'enfant de l'Os parvint à apprivoiser sa propre énergie, à la dompter sans contraintes. Ses sensations n'étaient peut-être pas les mêmes que celles de Yamazaki Okiko. Il fallait alors trouver la bonne comparaison, la bonne démarche, afin qu'il puisse reproduire l'exploit de manière similaire.

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Lun 2 Nov 2020 - 3:53
Il n'y arrivait pas, c'était difficile et compliqué bien qu'il tenta encore et encore de forcer la chose. Bien qu'habituer à faire le vide dans son esprit, il s'avérait que cette fois-ci la complexité du processus était plus élevée. Bien plus différente, d'ailleurs que l'accoutumée. Le Yamazaki en fit part alors au jônin kirijin qui l'accompagnait et l'aidait à maîtriser cette technique de dissimulation du chakra, sans avoir honte de ne pas réussir. Peut-être que le Kaguya avait la technique pour réussir.

Les conseils de Shitekka s'avéraient plus précieux qu'il ne le pensait de prime abord, son regard bascula sur la cascade. Prenant ainsi une grande inspiration, le shinobi cala celle-ci sur l'écoulement de l'eau de la Cascade. Buyante, mais petit à petit, sa respiration se calma. Il contrôlait sa respiration de mieux en mieux en se calant sur la Cascade Namida.

Maintenant que sa respiration s'était calmée, le Yamazaki imagina vidait l'eau de la Cascade, ainsi le chakra qui circulait en lui se calmait également. Magique tout de même, les comparaisons qui pouvaient être faites et qui marchaient plutôt bien.

L'homme, maintenant surnommé le Valeureux à la suite de son combat contre l'Homme au Chapeau, continua sur cette lancée jusqu'à, de son avis, faire disparaître son chakra sur la plus infime partie de son corps.

— Je crois que je suis bon... Enfin, tu pourras m'éclairer sur le sujet, j'imagine.

Le Kaguya était un expert en la matière, il allait pouvoir l'aiguiller.

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Mar 3 Nov 2020 - 15:29
Discrétion : maître mot Xhvf

Perdus dans l'immensité de la nature, les deux Kirijins poursuivirent leur apprentissage. Ils n'étaient que deux fourmis, face à l'imposante cascade qui se dressait face à eux. Pourtant, cela n'empêcha pas Shitekka de narguer la chute d'eau. Alors qu'Okiko se concentrait pour atténuer son émission de chakra, lui, appréciant le temps qui passait, s'allongea contre un rocher, les bras croisés en guise d'oreiller. Il toisait le cours d'eau en chute libre. Le balafré avait fait sa part du travail : son élève sembla avoir apprécié la nuance dans ses instructions. Plutôt que de s'acharner à atteindre le vide du premier coup, il invita le ressortissant de Hikari à s'approcher à son rythme du vide.

Yamazaki Okiko touchait au but. Son sensei provisoire le sentait. Bien que ses paupières furent closes, son troisième œil, lui, restait grand ouvert. D'instructeur, Shitekka devint un simple spectateur, le temps que l'exploit se réalise. Il laissa alors la cascade comme seul maître pour le brûlé. Son écoulement continu agissait comme un métronome pour sa respiration et la circulation de son chakra. Et en se projetant du torrent qui se jetait de si haut, pour imaginer un maigre ruisseau, Okiko avait toutes les cartes en main pour faire de même sur son émission de chakra.

Impossible pour le Kaguya de déterminer combien de temps dura sa sieste improvisée. Il se contenta d'ouvrir mollement les yeux alors que le Kirijin brisa le silence. Ce dernier restait encore en pleine méditation, alors Shitekka fit de même et referma entièrement ses paupières. Sa vue ne lui était pas nécessaire en cet instant. La perception du chakra et le don de la parole lui suffirent amplement.

« En effet. Si tu n'avais pas parlé, je t'aurais presque oublié, tellement ton chakra semble… faible. Tu commences à maîtriser le truc. Maintenant, voyons voir jusqu'où tu peux aller, et surtout combien de temps. Y arriver une fois, c'est une chose…. Mais le reproduire à volonté en combat, c'en est une autre bien plus complexe. »
Le Jōnin dissimula à peine la torpeur dans le ton de sa voix. L'enfant de Saroruncasi laissa plutôt Okiko en compagnie de la cascade pour achever son apprentissage. Il se contenta de bouger sur son rocher, pour trouver une position plus confortable.

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Ven 6 Nov 2020 - 8:16
Grâce au Kaguya, Okiko comprenait mieux les instructions et allait à son rythme pour réussir à maîtriser cette technique de dissimulation de chakra. Ainsi, il continua sur sa lancée alors qu’il venait de parler au gradé Kirijin.

Évidemment, il sentait que son chakra s’abaissait considérablement. Il n’était pas un génie mais n’était pas non plus idiot, toutefois il demandait au senseur de l’aiguiller a ce sujet. Simplement savoir s’il était sur la bonne voie et d’après les dires de Shitekka, c’était le cas. Il était temps pour le Valeureux de concrétiser le tout.

Se retournant à sa méditation et concentration, le Yamazaki continua alors son exercice en tentant d’aller plus loin encore. S’effacer totalement. Il arrivait à s’apaiser et à ne penser à rien d’autre que de disparaître totalement. Tout du moins de manière chakratique.

Il sentait qu’il était bon alors que petit à petit son chakra commençait à disparaître réellement, il n’y avait plus rien et le senseur n’allait pas pouvoir trouver une once de son chakra.

Il resta un long moment comme cela, tentent de tenir le plus longtemps possible.

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Sam 14 Nov 2020 - 6:10
Discrétion : maître mot Xhvf

Le bruit de l'écoulement de la cascade dominait les alentours.

A proximité de la merveille de Mizu no kuni, les deux hommes s'évanouirent dans la nature.

L'un travaillait d'arrache-pied à effacer sa présence, à ne faire qu'un avec le vide. Un homme troublé par son passé, passé récent de surcroît, qui cherchait à progresser sans que ses souvenirs ne l'entravent. Au prix de multiples essais, et d'efforts prolongés, il méditait enfin en paix.

L'autre, au contraire, avait fermé ses yeux pour se prélasser au bord de la cascade. Il profitait du calme, et de la douce berceuse de l'eau pour se laisser emporter dans le monde des rêves. Cela ne l'empêchait pas néanmoins de garder un œil, éthéré, sur son élève du jour. Il veillait sur son chakra, qui s'évanouissait lentement.

Les deux hommes n'étaient plus rien. Seuls, dans l'immensité de la nature, ils s'abandonnaient à l'autorité de la chute d'eau. Ils ne faisaient qu'un avec leur environnement. Le ramat de l'île se mêlait à leur chakra. Dans son sommeil léger, le Kaguya le sentait : Okiko et lui entraient en communion avec les kamuys qui peuplaient cet endroit. Cette pensée lui arracha un long soupir de soulagement. Le temps d'un repos factice, il retrouvait la quiétude de son île natale. L'atmosphère sacrée et originelle de Saroruncasi, loin des tracas de la civilisation et des troubles de la société ninja.

Cet apaisement manqua de lui faire oublier la raison de sa présence. Alors qu'il s'évanouissait progressivement dans le domaine des songes, prêt à communiquer avec les kamuys, il sentit Okiko disparaître totalement. Shitekka sursauta et se réveilla presque instantanément. Son esprit troublé craignait le pire, mais au contraire, l'enfant de Hikari se portait très bien. Le brûlé demeurait toujours assis en tailleur, pris dans une intense méditation fructueuse. Quant à son chakra, il semblait inexistant. Okiko était enfin parvenu à avoir une emprise sur l'émission de son chakra et sa perception par autrui.

Fort de cette réussite, le balafré s'octroya un large sourire. Après tout, il se considérait à juste titre comme l'artisan de ce succès, bien que difficile au prime abord. Puis il s'approcha d'Okiko et le tira de sa transe méditative d'une nouvelle tape sur l'épaule.

« Hé. Je sais pas combien de temps ça fait mais… je crois que tu en as assez fait pour aujourd'hui. Si tu continues tu vas t'épuiser pour rien. »
Il parlait en connaissance de cause. Le membre du Kyōi laissa Okiko reprendre ses esprits, puis fit le bilan sur son apprentissage. Sa voix s'était enfin pleinement réveillée.
« Tu as compris les bases, et tu as vite assimilé le principe. Je n'ai rien de plus à t'apprendre. Je te conseille juste de continuer à pratiquer cet exercice encore quelques jours, histoire d'être à l'aise avec le jutsu. Comme ça, le jour où tu auras vraiment besoin de t'en servir, ça sera comme un réflexe pour toi. C'est bon pour toi ? »

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Mar 17 Nov 2020 - 4:44
Son chakra avait totalement disparu. Il n'existait plus du tout désormais, il ne faisait qu'un avec la nature autour de lui. Toujours positionné en tailleur, les yeux fermés, tous auraient pu croire que le Yamazaki était tombé dans les bras de Morphée, mais ce n'était pas le cas. Sa méditation était à son paroxysme, il n'avait jamais réussi à atteindre un tel niveau. Okiko avait réussi à outrepasser ses craintes et ses peurs récentes, il avait réussi à rentrer dans un calme vertigineux.

Ce fut finalement la voix du Kaguya qui le sortit de sa méditation. Ouvrant doucement les yeux, le chûnin ne saurait dire combien de temps il était resté là, assis. Le temps avait semblé s'arrêter dans sa méditation, pourtant ce ne fut pas le cas.

— Merci de ton enseignement. Cela me sera grandement utile.

Ne voulant pas s'arrêter avec de simple remerciement, le Yamazaki sortit alors de sa sacoche de parchemins. Les deux étaient vierges, mais plutôt rares puisqu'il s'agissait là de parchemins capables de retenir une technique.

Les tendant au jônin, Okiko prit alors la parole de nouveau.

— J'ai ça, depuis que je suis arrivé d'Hikari. Je peux te les donner ?

En guise de remerciement.

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Dim 6 Déc 2020 - 17:09
Discrétion : maître mot Xhvf

L'initiation avait pris fin sous la tutelle de Shitekka. Une certaine satisfaction l'envahissait en considérant sa capacité à transmettre son savoir à autrui. Mais ce fut surtout la contemplation des lieux, emprunts d'une atmosphère semblable à Saroruncasi, qui prédominait dans l'esprit de l'Urumi. Il s'accorda un moment d'égarement auprès d'Okiko, bien trop dédié à accorder son attention spirituelle au ramat qui dominait les alentours. Après cette communion avec les esprits, il considéra le rescapé de la cité de Hikari. Sa voix, d'une grande plénitude, montrait bien qu'il sortait tout juste d'une intense séance de méditation. Shitekka se contenta d'une maigre courbette pour accepter les remerciements.

Le Jōnin fut en revanche surpris de voir qu'Okiko lui présenta deux parchemins vierges. Lui aussi, par le passé, avait quémandé les services d'un ninja du village afin de conserver une trace écrite de la manifestation d'une technique afin de l'étudier, et ainsi la maîtriser. Il se rappela alors d'un certain Yamanaka, auprès duquel il avait pu comprendre la maîtrise du Kage Bunshin no jutsu, une technique dont le concept échappait jusqu'avant à sa compréhension. Des mois passèrent, et dorénavant ce jutsu emblématique du monde ninja n'avait aucun secret pour Shitekka.

« Me les donner… à moi ? Je te remercie, mais… »
Il hésita à accepter ou refuser ces parchemins, quand finalement, une idée lui vint. Okiko venait d'évoquer Hikari, le domaine des Élémentalistes sous la coupe du Dieu Gobi.
« Je te propose mieux. Un marché, à vrai dire. »
À son tour, Shitekka fouilla dans sa sacoche, situé à l'arrière de sa taille, et présenta un rouleau, absent de toute inscription. Tandis qu'il tenait fermement de sa main gauche son propre parchemin, il attrapa un des deux rouleaux d'Okiko et se concentra pour diffuser son chakra sur le papier. Shitekka se souvenait avoir vu Yamanaka Jun à l’œuvre afin de sceller le Kage Bunshin no jutsu. Le balafré se contenta de reproduire à tâtons, puis avec assurance la même démarche. Il répéta l'opération une seconde fois, avant que les deux objets ne soient imbibés du chakra et du savoir du Gardien de Saroruncasi.
« J'ai inscrit sur ces parchemins mon savoir à propos de techniques ayant traits à la sensorialité. Si tu t'appliques comme tu l'as fait aujourd'hui, tu n'auras aucun mal à les comprendre et à te les approprier. En échange, que dirais-tu d'inscrire ton savoir sur un de mes rouleaux ? Si ma mémoire est bonne, les ninjas de Hikari sont capables de maîtriser facilement plusieurs natures élémentaires. Les miennes sont le Doton, et le Katon. Je suis sûr que tu dois avoir quelque chose en réserve pour moi, concluait avec amusement le Kaguya. »

Spoiler:
 

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Sam 12 Déc 2020 - 4:01
Le néo-jônin n'avait guère l'utilité de ses deux parchemins vierges, qu'il traînait dans sa besace depuis des longs mois maintenant. Il était temps de les donner ou bien même de les utiliser, alors Okiko avait décidé de les donner gratuitement à Shitekka.

Ce-dernier lui avait appris une technique, certes faible, mais fort intéressante sur le plan personnel. De plus, il avait réussi à capter sa concentration à son summum alors que cela lui paraissait compliqué. Une bien maigre récompense en soi, mais c'était tout ce qu'il avait à lui offrir pour le moment.

Mais, le Kaguya semblait hésité face à cette offre. Il proposait un marché, sortant également un parchemin vierge. Insufflant son chakra sur les deux parchemins vierges du Yamazaki, ceux-ci se retrouvaient restranscrit du chakra du Kaguya.

Deux techniques y étaient scellées.

- Je vois, allons-y.

Réfléchissant à une technique appropriée, le Jônin ne mit peu de temps à trouver ce qu'il allait lui transmettre comme savoir. Commençant ses signes, au lieu d'effectuer la technique, Okiko insuffla son chakra sur le parchemin, désormais plus vierge.

- Merci de ton temps et de ton enseignement.

Lui dit-il alors.


Spoiler:
 

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Discrétion : maître mot Empty
Dim 20 Déc 2020 - 7:40
Discrétion : maître mot Xhvf

L'offre du Kaguya avait mis en suspens la conversation. Non pas que le Jōnin affecté au Kyōi considérait le don de son vis-à-vis comme inéquitable. Mais lui aussi disposait de ce parchemin vierge qui trainait depuis un certain temps. Des semaines, des mois peut-être. Impossible de s'en rappeler. Mais toujours est-il que les deux manuscrits de l'homme au visage brûlé lui rappela ce poids dans sa sacoche, et la potentielle affiliation à l'Ordre des Élémentalistes du ressortissant de Hikari lui intima de renégocier les termes de cette offre généreuse.

La contre-proposition de Shitekka ne mit pas longtemps à être accepté par Okiko. Le balafré commençait à cerner la personnalité de son vis-à-vis, et ne s'étonnait pas d'une telle clarté dans ses propos. Ce dernier s'exécuta aussitôt, et insuffla son chakra dans le parchemin que lui proposa l'enfant de Saroruncasi. Afin d'honorer son contrat jusqu'au bout, Shitekka en fit de même. S'il se rappelait de la démarche qu'avait entreprise Yamanaka Jun, il laissa un peu de temps à Okiko pour le regarder faire afin de reproduire la même manipulation. Il apposa sa main sur le papier froid, et y donna un peu de sa vie. Il songea à tout ce temps passé à apprendre cette technique, pour traquer précisément le chakra d'une cible, et l'enregistrer. Le fruit de mois de recherches, d'expérimentations, parfois infructueuses, parfois couronnées de succès. Ainsi allait la vie. Dans ces deux rouleaux se dessinait le chemin vers une réussite accélérée pour celui qui se construisait déjà auprès de Shitekka une route vers la sensorialité.

Shitekka acheva de sceller ses connaissances après le jeune homme. Il releva la tête, non sans une once de nostalgie, et évacua rapidement ses émotions sur son visage.

« Tout le plaisir était pour moi. Ravi d'avoir pu t'aider, surtout dans ce cadre incroyable. »
Il en profita pour écouter un peu plus le ruissellement majestueux de la chute d'eau. Son regard se déroba à celui de son interlocuteur pour se perdre dans le paysage de verdure bénie par les eaux de Namida. Dans une ultime pensée dédié à cet apprentissage surprise, il se félicita de son rôle d'enseignant.
« Aucun doute, je suis un véritable shinobi de la Brume, maintenant… commentait-il à lui-même, à voix basse. »
L'heure des adieux sonnait dorénavant comme une évidence. Après cette séance de méditation improvisée, Shitekka réalisa qu'un certain moment s'était écoulé depuis qu'il arriva en ces lieux. Incapable de déterminer combien de temps le séparait de son départ de Kiri, il jugea bon de rentrer pour ne pas flâner davantage en dehors des remparts de la cité militaire. En toute simplicité, il annonça son départ d'un geste de la main, puis fit volte-face en direction du village caché. Sur le chemin, il profita d'être seul et d'avoir du temps devant lui pour découvrir le contenu du parchemin. Une surprise pour le moins peu ordinaire. Mais le Jōnin ferait le nécessaire une fois rentré pour comprendre cette nouvelle technique et l'intégrer à son propre répertoire.

_________________
Discrétion : maître mot Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Discrétion : maître mot Empty
Lun 21 Déc 2020 - 3:31
Evidemment, Okiko avait décidé d'accepter l'offre du jônin du village. Au final, les deux étaient tout les deux gagnants : le Kaguya apprenait une technique de haut-niveau tandis que Okiko en apprenait deux, mais de moins envergure.

De toute façon, ses parchemins ne lui servaient à rien et il leur avait trouvé une utilité désormais. Apprendre ces deux techniques scellées n'allaient probablement pas être une mince affaire, mais il se sentait prêt à tenter le tout pour le tout. L'étude allait être intéressante.

Le jônin tourna son regard vers la cacade Namida. C'était vrai que le cadre d'entraînement avait été magnifique, il s'agissait là d'un endroit plus que parfait pour relativiser, méditer.

- C'était un réel plaisir, Shitekka. J'espère que nos routes se recroiseront.

Secrètement, l'Elementaliste espérait même pouvoir affronter cet homme. Il semblait cacher une force incroyable, c'était ce qu'il avait ressenti en méditant et en tentant d'apprendre la technique.

Se redressant, le Yamazaki leva sa main en guise d'adieu, puis décida de rester un moment encore au niveau de la Cascade Namida.

Il avait encore du travail à faire.

_________________
Discrétion : maître mot J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017

Discrétion : maître mot

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau :: Cascade Namida
Sauter vers: