Soutenez le forum !
1234

Partagez

Une élève surdouée

Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Lun 19 Oct 2020 - 12:41
Il ne fallait pas oublier également qu'avec son retour sur ses terres kirijines, Okiko devait former les siens. La relève devait être assurée car les prochaines échéances allaient être dures et incroyables. Après avoir envoyé quelques jours auparavant une missive à Takahashi Miya, son élève, il était temps de lui apprendre quelques petites choses nécessaires à son avenir de kunoichi.

De ses souvenirs, elle contrôlait le Raiton et était une eise-nin déjà confirmé. Lui donnant ainsi rendez-vous ce jour au Complexe Shinobi à la Caserne, le Kirijin était déjà sur place un petit peu avant le rendez-vous afin de préparer au mieux le terrain.

Le shinobi de la Brume plaça divers obstacles dans la pièce avant de placer par la suite des mannequins de bois qu'elle devrait toucher pour parfaire la technique qu'il allalit lui apprendre. Regardant l'horloge affichée dans la pièce, cette dernière n'allait pas tarder à arriver.

Les yeux vairons se fixèrent sur la seule et unique porte d'entrée de la pièce jusqu'à la voir apparaître.

— Bonjour Miya, comment vas-tu ?

Evidemment, le Yamazaki était au courant des moindres faits et gestes de ses apprentis durant les derniers événements sur le village et le pays. Des rapports lui avaient été transmis, il était plutôt fier de ses élèves, il fallait l'avouer.

@Takahashi Miya

Spoiler:
 

_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Dim 1 Nov 2020 - 11:49
Les événements s’étaient très vite enchainés après les annonces de l’Homme au Chapeau. Des assauts aux quatre coins du monde qui testaient la solidité de la Coalition. Si beaucoup de Kirijins étaient restés sur place pour protéger le village, d’autres avaient fait le choix d’en aider d’autres. Ce fut le cas de ton senseï Okiko, que tu vis partir alors que vous commenciez tout juste à vous entraîner. Un départ sur l’urgence que tu comprenais, bien que tu te serais sentie un peu plus à l’aise face à Sanbi si tu avais eu l’élémentaliste à tes côtés. Pendant qu’il renforçait les troupes ailleurs et après le scellement réussi à Kiri, tu craignais qu’il lui arrive quelque chose. Car, malgré votre rencontre récente, tu lui étais reconnaissante. Reconnaissante qu’il ait accepté de devenir ton instructeur alors que tes liens avec le monde shinobi se limitaient aux ninjas qui venaient à l’hôpital pour être soignés. Une novice complète et pourtant, cela ne l’avait pas fait fuir. Bien au contraire. Et ne pas le décevoir était devenu un challenge pour toi, même lorsqu’il n’était pas là pour te voir à l’œuvre.

Tu appris son retour au village, un soulagement pour l’éternelle inquiète que tu étais, à travers la lettre qu’il t’avait envoyé. Il te donnait rendez-vous dans une salle d’entraînement au Complexe Shinobi, lieu d’enseignement que tu avais un peu délaissé au profit des blessés à l’hôpital. Mais cet endroit avait une grande importance, maintenant que tu avais le statut de kunoichi. A vrai dire, tu ne savais pas où aller, si ce n’était au Complexe, pour développer tes arts ninjas. Tu n’étais pas là seule, tu voyais d’autres shinobis qui s’entraînaient et qui te motivaient à faire de même. En arrivant ce jour, tu reconnus quelques visages, visages que tu avais rencontrés quelques jours auparavant, qui se séparaient dans plusieurs salles pour réaliser des exercices personnalisés. Cela allait être ton cas aussi, passant l’encadrement de la porte indiquée par ton instructeur. Une succession d’obstacles, des mannequins et enfin, la silhouette de l’élémentaliste tournée vers toi.

Okiko-senseï.

Le front baissé en guise de salut, tu t’approchas un peu plus de ton interlocuteur, inspectant l’installation autour de toi. Un sourire qui se dessina, tu espérais que tout cela concernerait le développement de ton affinité, le Raiton. L’homme qui maîtrisait toutes les affinités s’était engagé à le faire et tu avais hâte de commencer.

Je vais bien. Et vous ? Des médecins se sont occupés de vous à votre retour ?

La parole médicale qui ne s’éloignait jamais trop de tes discours. Tu ne savais rien de ce qu’il avait vécu, tu ne savais s’il avait des blessures. Et avant toute chose, tu voulais être sûre qu’il soit en bonne santé, guérisseuse impliquée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Lun 2 Nov 2020 - 9:52
Les apprentissages et entrainements ne devaient pas cesser, bien qu'il avait appris que son autre élève était incapable d'effectuer des sorts de Ninjutsu suite à l'incapacité d'un de ses bras, il lui restait Miya comme seconde élève qui ne demandait qu'à apprendre également. Jusqu'à présent, le Valeureux n'avait fait effectué qu'une mission, un entraînement et apprentissage avec Hana, mais n'avait rencontré seulement que Miya. Il était temps de développer les liens avec la kunoichi.

Bien qu'elle était plus douée en médecine, l'avantage de la maîtrise des cinq éléments du shinobi était nécessaire finalement. Elle maîtrisait le Raiton, et c'était également une affinité qu'il maîtrisait plutôt bien contrairement à d'autres bien qu'il réussissait à toute les maîtriser, il y en avait certains pus faciles à étudier.

— Ne t'inquiète pas, j'ai été pris en charge dès mon arrivée. Je ne suis pas encore à cent pour cent de mes capacités, mais je peux quand même t'apprendre deux ou trois petites choses comme promis.

Effectivement, lors de leur dernière rencontre, Okiko lui avait dit qu'il lui apprendrait des techniques sur l'affinité de la Foudre. Le Chidori était encore bien trop fort pour le niveau de la Takahashi, mais le poing foudre pouvait également marcher.

— J'ai appris tes prouesses face au réveil du Dieu de l'Eau, tu as été très forte, je suis fier de toi.

Lui dit-il, pourtant peu habitué aux compliments et félicitations, elles étaient de mises quoiqu'il arrive. Par la suite, le kirijin tendit son poing en avant et celui-ci s'entoura de foudre.

— Voilà ce que je vais t'apprendre aujourd'hui.

_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Sam 14 Nov 2020 - 20:41
Tu te demandais ce qu’Okiko t’avait préparé mais une chose était sûre, tu allais le quitter en ayant appris énormément. Ta rencontre avec ton senseï en était la preuve. Si tu avais cru que vos premiers échanges n’allaient être que l’occasion pour vous de faire connaissance, tu avais terminé cette rencontre avec ton affinité primaire déterminée et des idées pour la développer plein la tête. Bien entendu, tu avais besoin d’un guide pour cela et heureusement, tu avais un expert des éléments pour instructeur. Une situation privilégiée et dont tu avais conscience, c’est pourquoi tu allais faire en sorte de solliciter au maximum l’aide de l’Élémentaliste. Forcément, ayant conscience du temps et de la considération qu’il te donnait, tu ne pouvais lui être que reconnaissante et lui montrer de l’attention en retour. Et cela passait par son état de santé, point sur lequel tu allais être vigilante désormais. Après tout, il venait de rentrer vivant d’un combat avec l’Homme au Chapeau, haut fait qui relevait du miracle. Et tu étais bien placée pour savoir que les miracles étaient précieux.

D’accord mais ne forcez pas trop non plus…

Même s’il te rassurait, tu ne pouvais t’empêcher d’être inquiète. Et tu espérais qu’il allait se ménager, durant cet entrainement mais aussi ces prochains jours. Après tout ce qu’il venait de vivre, il méritait de se reposer un peu. Mais tu doutais qu’il le fasse. Bien que tu ne le connaisses de manière très superficielle, tu avais de suite saisi la détermination de ton interlocuteur. Tu ne le voyais pas attendre des journées entières chez lui à ne rien faire, c’est pour cela que tu comptais le surveiller de plus ou moins loin. Tu baissas ton regard après la remarque d’Okiko, ne quittant pas pour autant ton sourire.

Merci mais j’ai surtout été bien entourée. Seule, je n’aurais pas servi à grand-chose.

Les pommettes d’un rose humble et réaliste, sans tes camarades d’unité, tu aurais été perdue. Tu n’aurais pas survécu, surtout. Esprit novice qui se heurtait au divin, une puissance qu’aucun shinobi ne pouvait égalé par lui-même, et tu n’étais pas une exception. Mais tu étais touchée par ce que venait de dire ton interlocuteur, qu’il ait entendu parler de toi en rentrant au village. Tes prunelles retrouvèrent le poing du garçon, celui se couvrant d’étincelle. Spectacle qui faisait briller tes iris bronzes, tu n’avais pas à t’approcher de trop pour appréhender la menace de ces éclairs.

Impressionnant… Par quoi on commence ?

La motivation dans la voix, tu tendis tes paumes face à ton senseï, laissant quelques éclats parcourir ton poignet jusqu’à tes doigts. S’il s’était absenté pour aider les shinobis externes au village, tu avais pris soin de poursuivre l’entrainement. Une affinité avec laquelle tu étais de plus en plus à l’aise, affinité que tu voulais maitriser de la meilleure des manières et ce, le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Mar 17 Nov 2020 - 10:44
Finalement, tout se déroulait plutôt bien pour le shinobi de la Brume. Depuis son retour de méditation et de retraite forcée au sein du Territoires de l'Eau, Okiko s'était bien plus libéré au sein du village. Il se montrait plus sociable qu'à l'accoutumée, plus intéressant et intéressé pour les autres personnes qui l'entourait. Ainsi, il avait félicité sa jeune élève pour ce qu'elle avait entrepris au sein du village lors de l'attaque des Lieutenants de l'Homme au Chapeau.

— Ne te sous-estime pas, Miya. Tu as l'étoffe d'une grande kunoichi, nul doute que tu seras promu bien rapidement.

Il espérait, d'ailleurs, que ce serait grâce aux enseignements qu'il lui donnerait. La technique qu'il comptait lui apprendre était différente de l'Iroujutsu. Il s'agissait là d'une technique purement offensive. Lors de leur dernière entrevue, Okiko avait pu faire découvrir à la jeune femme son affinité, qui était donc le Raiton. S'était-elle entraîné dans la maîtrise de cette affinité ?

Evidemment, il se posait la question... Mais, après lui avoir montré la technique qu'il allait lui apprendre, la jeune kunoichi tendit son bras et des éclairs crépiter de son poignet à ses doigts.

— Je vois que tu as continué des entraînements. C'est bien, essaye de concentrer le Raiton en une petite boule au creux de ta paume.

Pour lui montrer en démonstration, le Chûnin tendit sa paume vers le ciel et une boule d'électricité apparut dans le creux de sa paume. Ce n'était pas compliqué, mais il fallait savoir contrôler son affinité.


_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Mer 2 Déc 2020 - 21:16
L’espoir d’une promotion te paraissait, à toi, incohérent, presque illégitime. Quand bien même tu avais participé à la défense du village lors de l’attaque de Sanbi, tu n’avais pas l’impression d’avoir contribué énormément à votre victoire. A cela s’ajoutait ta faible expérience. Tu étais aguerrie dans le domaine médicale mais il ne fallait pas oublier que tu ne t’étais engagée auprès des shinobis que depuis quelques mois. Si tes talents de guérisseuse étaient un atout indéniable, tout le reste te paraissait flou. A l’hôpital, tu avais confiance en tes capacités puisque tu étais dans ton élément. Sur un terrain d’entraînement ou en mission, tu étais complétement dépaysée. Et là était toute l’importance de ton instruction. Tu étais particulièrement attentive aux enseignements de ton senseï, tout comme ceux des autres shinobis qui croisaient ta route. Attentive au contenu comme à la forme, aux remarques qu’ils pourraient te faire et aux conseils que tu accepterais volontiers. Des moments qui étaient indispensables et qui te permettraient d’avancer. Tu espérais le plus rapidement possible.

Merci senseï mais je crois qu’il me reste encore énormément de choses à accomplir avant que cela n’arrive. D’ailleurs, j’espère que vous me raconterez un jour comment votre promotion s’est passée.

Tu te demandais si lui aussi avait eu des difficultés lorsqu’il était Genin, lorsqu’il était à ta place. Même si vous aviez des profils foncièrement différents, l’Elementaliste pouvait avoir éprouvé quelques difficultés dans ses apprentissages, tout comme toi. Peut-être que lui aussi avait eu des difficultés à apprendre le Raiton ou une autre affinité. Puisqu’il pouvait toutes les maitriser. Tu écoutais attentivement ses consignes, lui qui voulait t’apprendre une nouvelle technique. Si tu pouvais faire apparaître des étincelles autour de tes doigts pour les projeter sous forme de fins éclairs, tu n’avais jamais essayé de les rassembler en boule. Tu tendais ta main face à Okiko, la paume ouverte vers le haut, témoin de ton œuvre. Si tu excellais dans le contrôle du chakra de par ton instruction aux arts médicaux, faire appel à ton affinité n’avait rien à voir. La conversion de cette essence en chakra curatif n’était pas la même que pour le chakra élémentaire, en l’occurrence le Raiton. Tu arrivas sans grande difficulté à concentrer ton chakra au niveau de ta paume, de la même manière que tes techniques de guérison. Puis, tu fis jaillir quelques étincelles depuis son centre, sans pour autant atteindre la forme escomptée. Un travail de concentration plus que de pratique. Les éclats, au lieu de se désolidariser, devaient s’associer. Et contrôler leur libération était le point sur lequel tu avais du mal. Après plusieurs échecs, tu finis par procéder petit à petit. Tu parvenais à former une ligne, une croix, un disque puis une demi-sphère, jusqu’à la boule demandée par ton senseï.

Comme ceci ?

Rapprochant ton main d’Okiko, tu semblais fière de ce résultat. Encore fallait-il que ton interlocuteur soit du même avis que toi. Si ce n’était pas le cas, tu serais prête à persévérer encore davantage. Et si cela lui convenait, tu serais ravie de passer à la prochaine étape. Après tout, tout cet apprentissage dépendait des remarques de ton senseï, les bonnes comme les mauvaises.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Ven 4 Déc 2020 - 15:46
Lui était passé jônin tout récemment à la suite de son retour de Tsume no Kuni, il espérait aussi que ses jeunes élèves puissent passer le cap de chûnin. Mais, il savait que cela n'allait pas tarder à arriver, d'ailleurs Okiko avait commencé les entrainements avec elles : autant d'apprentissage, qu'une mission qui n'allait pas tarder à s'être lancé.

L'apprentissage pouvait débuter, il avait pu remarquer que Miya s'était entraînée durement pour pouvoir maîtriser au mieux une affinité qu'elle ne connaissait pas lors de leur rencontre. Il pouvait désormais lui apprendre la technique d'Himotobore que le kirijin appréciait grandement. En effet, c'était quasiment devenu une technique signature pour lui.

— Il n'y a rien à raconter tu sais, j'ai effectué mon rapport suite à la réunion de la Coalition et de mon voyage pour le pays de la Griffe puis le Mizukage m'a promu. J'ai travaillé dur pour être reconnu ici et ne plus être considéré comme un étranger.

Il eut un petit sourire avant de lui expliquer ce qu'il fallait faire. Il était réellement temps de commencer cet apprentissage.

Jusqu'à présent, c'était assez simple. Il lui avait demandé de créer une sphère de Raiton dans le creux de sa main et c'est ce qu'elle fit après avoir essuyé quelque échecs.

— Maintenant, tente de l'étendre. De moitié pour commencer pour que la sphère fasse la taille de ta main.

Cela demandait concentration afin de ne pas perdre en puissance. Il continuait de regarder la jeune femme faire.

_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Mar 5 Jan 2021 - 18:57
Monter en grade était quelque chose que tu convoitais. En effet, tu ne contentais pas de ce que tu avais, tu voulais faire plus et cela passait par la promotion. Par exemple, tu ne pouvais pas voyager seule actuellement. Il fallait obligatoirement que tu sois accompagnée pour passer les portes du village. Des contraintes liées à ta condition de Genin que tu acceptais. Kiri ne pourrait pas laisser un novice partir en mission à l’extérieur du village, où il serait alors une cible facile pour ses ennemis. Et même si tu le voulais, tu ne te sentirais pas prête de partir en mission seule. Tu avais conscience de tes lacunes et qu’il fallait encore beaucoup apprendre. Mais tu ne perdais pas de vue tes objectifs, ton envies de faire partie de l’élite. L’élite des médecins mais aussi des shinobis de Kiri. Pour ce faire, tu suivrais attentivement les enseignements de ton sensei mais aussi le récit de ses expériences. Tu appris la promotion de ce dernier, atteignant le grade le plus haut des guerriers dans la hiérarchie, le Kage mis à part. Quand bien même tu ne le connaissais pas depuis très longtemps, tu étais contente pour Okiko et, en tant qu’élève, fière de ce qu’il venait d’accomplir.

Un jour je vous rattraperai, senseï. Un sourire amusé qui accompagnait ta parole, tu repris, plus sérieuse après qu’il ait prononcé ces derniers mots. Étranger ? Même en tant que Chunin, vous étiez reconnu pourtant !

Tu ne connaissais pas l’histoire du garçon, si ce n’était son appartenance aux Gardiens des éléments. En tout cas, à tes yeux, il restait l’un des shinobis les plus forts du village. Avis certainement biaisé vu qu’il était ton instructeur mais objectivement, il maîtrisait toutes les affinités et avait affronté l’Homme au Chapeau de son plein gré. Certes, ce dernier événement avait surement dû jouer en sa faveur concernant cette nouvelle reconnaissance mais tu l’estimais déjà énormément.

L’entraînement se passait, tu rencontrais quelques difficultés mais tu parvenais à les surmonter grâce à tes efforts. Tu voulais à tout prix réussir, ne serait-ce que pour développer un peu plus tes compétences affinitaires. Aux consignes d’Okiko, tu te concentras sur ta paume pour accomplir la nouvelle étape. Le disque radiant au milieu de ta paume était devenu une petite sphère, sphère qui devait maintenant tripler de volume pour occuper toute ta main. Fermant tes yeux, tu sentis ton chakra parcourir ton bras pour alimenter ta nouvelle œuvre.

Combien de temps avez-vous pris pour apprendre cette technique ?

Tu espérais que cela ne se comptait pas en jours. Car même si tu en avais la patience, tu espérais pouvoir utiliser cette technique le plus tôt possible. Après tout, ton interlocuteur n’aurait pas décidé de t’apprendre cette dernière s’il ne croyait pas qu’elle te serait utile. Et cette motivation te permit d’étendre la sphère jusqu’à ce qu’elle caresse tes doigts et ton poignet. Taille que tu devais maintenant maintenir, cette quantité de chakra étant beaucoup moins stable à manipuler. Des variations de volume que ton senseï pouvait facilement percevoir, mais tu ne baissais pas les bras. Sérieuse et impliquée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Mer 6 Jan 2021 - 12:27
Peut-être se sous-estimait-il et qu'il n'avait jamais été perçu comme un étranger. Kiri avait toujours accueilli ces-derniers les bras ouverts, les mercenaires par exemple. La réputation d'un certain Sendai Ikaku n'était désormais plus à faire au sein du village caché de la Brume. Evidemment, il fallait penser un peu à tout le monde ici-même. Sa jeune élève était ravie pour le Yamazaki, c'était sincère.

En tout cas, il espérait sincèrement que la Takahashi se rapproche de son niveau mais Okiko ne comptait clairement pas s'arrêter là. Il y avait encore tant à faire pour lui, il devait continuer sur sa route et progresser encore et toujours.

- Et bien… Je suis né sur les Terres de l'Eau, mais j'ai vécu ma vie entière sur Hayashi no Kuni alors… Je me suis toujours considéré comme un étranger, mais peut-être me suis-je fourvoyé moi-même.

Okiko avait donné quelques consignes à son élève, espérant alors qu'elle réussisse à maîtriser cette technique. Elle lui demandait combien de temps il avait mis pour apprendre cette technique, mais il avait mis bien longtemps en y repensant alors qu'il était encore en train d'apprendre les techniques liées à ses éléments.

- Quelques semaines, je commençais tout juste à maîtriser l'affinité Raiton. Mais vu ce que tu montres déjà là, je suis sûr que tu mettras largement moins de temps que moi.

Miya avait un petit don, elle avait déjà réussi à créer une orbe qui faisait la taille de sa main.

- Maintenant, tente de l'étendre sur ton avant-bras entièrement... Tu dois l'élargir.

Plus compliqué, mais elle réussirait.

_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Dim 10 Jan 2021 - 16:02
Tu te demandais à quoi pouvait ressembler le parcours de ton senseï, Okiko. Tu te demandais quelles avaient été les difficultés auxquelles il avaient dus faire face pour en arriver là, Jonin du village. Parce que gravir les échelons était un objectif, un passage obligé au vu de tes ambitions. Tu ne pouvais pas te contenter de ton rang de Genin et peut-être qu’en apprenant l’histoire des plus grands de Kiri te permettrait de savoir comment les rejoindre, et ce le plus rapidement possible. Et tu ne pouvais trouver mieux que ton instructeur pour cela, surtout qu’il venait d’être promu dans l’élite. Ce dernier te parlait de son passé, aspect qui te permettait de mieux le connaître mais aussi de poser le cadre de ton entrainement. Car si ta curiosité se mêlait à la conversation, tu pensais que la cohésion d’équipe n’en sortirait que plus forte. Enfin tu l’espérais.

Hayashi no Kuni, le Pays du Bois… J’aimerais y aller un jour. Est-ce que vous voudriez y retourner à un moment ?

Tu avais entendu parler de la lourde histoire des Elementalistes mais s’il avait passé une bonne partie de sa vie là-bas, il devait probablement y être attaché. En tout cas, c’est ce que tu imaginais. Le dispensaire de ta famille, même si vous aviez dû le déplacer, restait le lieu où tu étais née, où tu avais grandi et où tu vivais encore aujourd’hui. Il avait une valeur importante à tes yeux, un symbole que tu ne pouvais décrire précisément. Un endroit où te réfugier, en somme. Lorsque ton interlocuteur évoqua les semaines qui lui avaient été nécessaires pour apprendre cette technique, tu ne semblais pas rassurée mais la suite de sa phrase te mettait en confiance pour la suite. Tu avais pu développer ton affinité durant son absence et tu comptais bien le lui montrer. Et ce, à travers cet apprentissage.

(…)

Plusieurs minutes et de nombreuses tentatives plus tard, tu parvins à accomplir la prochaine étape de l’entrainement. Tu concentras ton chakra de manière importante au niveau de ta paume, les étincelles qui en sortaient alimentèrent progressivement la sphère entre tes doigts. Si le transfert était facile pour toi, maintenir ton œuvre intact était particulièrement compliqué. Quelques éclats s’en échappèrent, brûlant légèrement tout ce qui entrait en son contact, y compris ta peau. Blessures qui valaient le coup et que tu pourrais soigner sans problème. Tu pointas la sphère lorsque tu croyais avoir atteint la taille voulue par Okiko.

Qu’est-ce que cette technique est capable de faire, exactement ?

Une question pourtant simple mais que tu n’avais pas posée plus tôt. En tout cas, tu pouvais facilement comprendre qu’il s’agissait d’une technique offensive. Mais son ampleur t’était complétement inconnue. Et venant de ton senseï, tu t’attendais à quelque chose d’impressionnant, fidèle à l’aperçu qu’il t’avait montré au tout début.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Lun 11 Jan 2021 - 16:55
Retourner au Pays du Bois... Il n'y avait pas encore pensé. Okiko y était retourner pour sa mission liée à la Coalition, mais n'était clairement pas resté là-bas pendant de long moment. C'était son passé, et lorsqu'il repensait à sa conversation avec Tatsuya, il pensait évidemment mettre son passé de côté.

Toutefois, il se demandait ce qui intéresserait sa jeune élève de se rendre à Hayashi... Il n'y avait plus grand chose à voir si ce n'était des petites villages sans importance, Hikari ayant été totalement brisé.

- Il n'y a plus grand chose à faire là-bas, mais si tu as des raisons d'y aller, je t'y accompagnerai avec plaisir.

Okiko connaissait bien le pays, mais préférait donner sa force entière à Kiri et la Coalition. Il devait progresser, l'ayant très bien compris après son combat face à l'Homme au Chapeau. Le Yamazaki observait les mouvements de Miya, elle avait réellement bien progressé. C'était incroyable.

Elle avait agrandi la sphère, mais ce n'était pas encore tout à fait ce qu'il souhaitait.

- Elle permet, en plus de l'impact d'un coup de poing, de procéder à des brûlures internes et extérieurs du au Raiton. C'est une technique qui peut s'avérer dangereuse lorsqu'elle est correctement utilisé.

Formant un mûdra, le Jônin venait à faire la technique en un rien de temps pour lui montrer ce qu'il voulait voir.

- Comme ça. La sphère doit entourer ta main et une partie de ton poignet pour être totalement effective.

Comprenait-elle ?

_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Mer 13 Jan 2021 - 22:28
Tes ambitions de voyage ne te quittaient que très rarement, si bien qu’il n’était pas inaccoutumé que tu en parles au quotidien. Une âme nomade dans un corps qui ne pouvait pas s’éloigner de trop. Ta condition de Genin qui te fermait les portes du village, sauf si tu étais accompagnée. Un sourire se dessina sur ton visage lors qu’Okiko se proposa de venir avec toi, si un jour tu décidais de te rendre au pays où ce dernier avait grandi. Avec son nouveau grade de Jonin mais même avant, ce dernier pourrait te faire sortir de Kiri pour satisfaire ta passion d’ailleurs.

Peut-être plus pour vous mais il doit certainement y avoir une flore intéressante à analyser là-bas. Après tout, c’est le Pays du Bois.

Parce que tes envies de voyage ne se basaient pas uniquement sur une passion mais bien aussi sur tes ambitions de recherche. La botanique était un domaine que tu affectionnais particulièrement et était nécessaire dans ta profession de médecin. De quoi allier plusieurs aspects en un seul. Mais avant, il fallait que tu t’entraînes encore. Il fallait que tu sois plus forte, plus mature. Que ce soit en tant que guérisseuse qu’en tant que kunoichi. Et tu était chanceuse de pouvoir compter sur un sensei pour approcher tes objectifs.

Dangereuse au point d’être fatale ?

Comme il le disait, la technique devait être correctement utilisée. Et puis, tes connaissances médicales faisaient que, à entendre les effets de cette attaque, tu croyais en la mortalité de cette dernière. Des brûlures internes n’étaient vraiment pas simples à soigner, surtout si cela venait d’un coup au corps-à-corps et au travers d’éclairs. Car cela restait une propriété propre au Raiton, l’affinité qui permettait de diffuser dans l’organisme, conducteur d’électricité naturel. Des attributs que tu n’avais pas encore eu l’occasion d’approfondir. Puis, tu regardais attentivement les mains de ton interlocuteur. Une démonstration de la technique, il fit apparaître autour de sa main cette même sphère que tu avais au creux de la paume. Tu écoutas attentivement la description que te faisait Okiko avant de l’appliquer.

Je vais essayer.

Tu t’approchas d’un mannequin d’entraînement, essayant de maintenir l’orbe foudroyante entre tes doigts. Faisant face au pantin de bois, tu tenais la sphère dans une main. L’autre s’entoura de fins éclairs, tu la plongeas à l’intérieur de ton œuvre électrique. Et cela ressemblait à ce que ton sensei venait de te montrer, à quelques détails près. Le regard déterminé, tu fermas le poing avant d’assener un coup au mannequin, déplaçant la sphère précisément à l’endroit voulu. L’impact fut sec, l’orbe se dissipa et laissant derrière elle des étincelles à la surface isolante du pois et la cible en tissu en son centre commença à s’allumer, le pouvoir incandescent de la foudre. Un sourire satisfait, l’entraînement portait enfin ses fruits.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Ven 15 Jan 2021 - 17:21
Il n'y avait pas pensé, mais c'était vrai que les capacités médecines pouvaient s'avérer intéressantes avec la faune et la flore qu'abritait le pays du Bois. D'ailleurs, elle le lui faisait comprendre par rapport à cela. Il hocha doucement la tête.

- C'est vrai. Nous irons un jour, dans ce cas, je t'y ferai découvrir la flore de là-bas.

Okiko n'y avait jamais prêté réellement attention, quand bien même les moines lui avaient montré les efficacités de tel ou tel plante. Cela ne l'avait jamais intéressé. Okiko lui faisait comprendre que cette technique était dangereuse, presque mortelle si la technique était utilisée au bon moment.

Il hocha doucement la tête.

- Je te laisse imaginer que si ce poing foudroyant touche un cœur, celui-ci s'arrêtera de battre. Mais, il n'empêche que nul shinobi ne se laissera toucher son cœur.

Miya essaya enfin la technique sur le mannequin de bois, mis à disposition. La technique était apprise, l'entraînement touchait à sa fin mais il manquait seulement de la pratique. C'était là la clef de la réussite.

- Bien, il te faudra continuer à la perfectionner, la faire encore et encore pour la maîtriser totalement.

_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Dim 17 Jan 2021 - 15:00
A chaque fois que tu pensais à une destination, tu imaginais à l’avance tout ce qu’il était possible de faire pour que tu avances dans tes recherches. Cela passait par la lecture de carnets de voyage, l’expérience des voyageurs sur laquelle s’étaient basées de nombreuses découvertes. Mais aussi, le discours des shinobis qui venaient des quatre coins du monde, s’intéresser à leur culture et à leurs coutumes. De là, il était possible de s’en inspirer pour en tirer des résultats et surtout pour les développer. Tu ne doutais pas que cela se produirait une fois au milieu de la flore d’Hayashi no Kuni.

Tu écoutas attentivement les explications de ton senseï, t’énonçant l’ampleur de cette technique si elle était utilisée correctement. Tu savais que, si ton interlocuteur avait décidé de t’apprendre cette technique, cette technique allait s’intégrer naturellement à celles que tu connaissais déjà. Pour autant, tu ne pouvais estimer sa force sans voir de tes propres yeux les dégâts qu’elle pouvait infliger. Si tu ne pouvais pas les voir, tu faisais fonctionner ton imagination grâce aux mots d’Okiko. Cette orbe électrique qui pouvait menacer la vie de quelqu’un qui ne serait pas suffisamment vigilant. Tout te semblait plus clair tout d’un coup.

C’est sûr. Mais viser un autre endroit, insoupçonné, peut être tout aussi fatal.

Si le cœur était un organe indubitablement vital, il y en avait d’autres que beaucoup ignoraient. Peut-être que, contre un adversaire qui protégerait mal son abdomen, la technique pourrait endommager son foie, atteinte qui pourrait s’avérer létale. Mais réfléchir au corps humain dans un but offensif te faisait ressentir une sensation étrange. La satisfaction d’avoir utilisé tes connaissances, cette satisfaction qui n’était pas réellement conforme aux principes familiaux. Ta condition de kunoichi qui te faisait changer progressivement.

Je vais m’entraîner encore alors. Est-ce que nous pouvons nous revoir demain ? Je ne veux pas vous accaparer toute la journée.

Un sourire reconnaissant, tu remercias ton interlocuteur d’un front baissé avant de te tourner vers un nouveau mannequin en bois. Tu réaliserais plusieurs fois les mêmes étapes, respectant leur ordre et les indications de ton senseï. Et à chaque fois, tu gagnerais en confiance et en maîtrise. Jusqu’à ce que le crépuscule déciderait d’occuper le ciel, ta réserve de chakra qui faiblirait, signe qu’il était temps de te reposer.

(…)

Le lendemain matin, tu retrouverais Okiko au même endroit, dans la même salle d’entraînement. Tu semblais prête à lui montrer tes progrès, pour qu’il valide les résultats de cette instruction. Une avancée significative dans ta maîtrise du Raiton, fait qui ne se serait pas produit sans lui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Lun 18 Jan 2021 - 10:39
Okiko tentait le plus souvent de toucher les organes vitaux, essentiellement le coeur mais il était vrai que d'autres endroits insoupçonnées pouvaient s'avérer fatales. Il fallait réfléchir, trouver le bon moment pour que le technique foudroyante soit fatale et permettre une issue favorable d'un combat.

Bien que finalement expérimenté mais acquéreur du titre de Valeureux, Okiko essayait de combler ce manque d'expérience par un panel technique nombreux et diversifié. Plus sa polyvalence était de mise, plus il serait difficilement prenable par ses adversaires, c'était ainsi qu'il avait décider de son style de combat.

La technique semblait être apprise par sa jeune élève, néanmoins il allait lui falloir quelques temps avant de maîtriser la dite technique. Et, le Yamazaki le savait : il y avait un monde entre apprendre et maîtriser.

- Bien évidemment. Retrouvons-nous ici-même dans la matinée.

Il opina de la tête et quitta le lieu d'entraînement afin de vaquer à d'autres occupations, qui finalement se retrouver bien limité.

Le lendemain, le jônin revint alors sur place et constata que Miya était déjà présente.

- Tu m'as l'air fatigué, tu t'es entraînée longtemps ?

Lui demanda-t-il, tout en l'invitant d'un signe de la main à lui montrer la technique qu'il lui avait enseigné la veille.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Mer 20 Jan 2021 - 21:45
Quand bien même tu étais novice lorsque le sujet tournait autour des arts ninjas, ta persévérance faisait que tu avais appris énormément en un laps de temps très court. Et cela, tu le devais à tous les shinobis qui avaient croisé ta route, que ce soit en situation d’urgence ou dans ton nouveau quotidien. Tu savais que tu pouvais encore davantage progresser mais tu te demandais combien de temps tu allais mettre pour y parvenir. En tout cas, tu étais prête à garder le même rythme, voire l’accélérer. Ce sentiment de te surpasser qui te revigorait, qui gommait tous les doutes que tu pouvais avoir.

Te trouvant alors dans cette salle du Complexe Shinobi, tu contemplais les mannequins de bois qui avaient été tes partenaires d’entraînement la veille. Certains avaient été remplacés, tu étais parvenue à en briser quelques uns malgré leur nature isolante. Comme l’avait dit Okiko, au-delà de la nature électrique de la technique, il y avait aussi la force du poing à prendre en compte. L’obstination qui avait porté ses fruits puisque tu semblais beaucoup plus à l’aise dans l’emploi de cette technique, mais aussi de la montrer à ton senseï. D’ailleurs, il arriva, quelques minutes après ton arrivée.

Jusqu’à ne plus avoir de chakra... Mais ça va. Et vous ?

Tu te demandais ce qu’il avait bien pu faire après ta session d’entraînement, les occupations des Jonin te paraissaient particulièrement loin. Ne perdant pas trop de temps, tu vins te placer devant un nouveau pantin d’entraînement, appliquant avec attention les différentes étapes que ton interlocuteur avait énoncées le jour précédent. L’orbe que tu avais eu du mal à maintenir, à agrandir, tu étais maintenant capable de la créer après la composition des signes incantatoires. Tu passas ta main en son centre, ton poing prenant de l’élan. Un pied vers l’avant, tu portas le coup contre la surface ligneuse du mannequin. La sphère étincelante vint disperser plusieurs éclairs tout autour du pantin, le coup déstabilisant la structure pour le faire tomber.

Replaçant ton bras dans l’alignement de ton corps, tu te tournas vers ton interlocuteur. Tout d’abord pour connaître ses observations mais aussi pour savoir s’il y avait encore des points à améliorer. Peut-être que vous vous arrêteriez là, peut-être qu’il prolongerait ton instruction. Dans ce second cas, tu serais tout aussi motivée. Parce que tu voulais réussir et que ce n’était pas dans ton caractère d’abandonner. Battante et sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 10:31
Jusqu'à ne plus avoir de chakra. C'était dangereux, certes, mais cela démontrait que Miya n'était pas là pour se reposer sur ses lauriers, elle en voulait, elle souhaitait progresser et montrer qu'elle pouvait être utile. Okiko avait une certaine chance, ayant à ses côtés deux élèves qui démontraient des capacités incroyables et détonantes. Maintenant, il était l'heure de voir si la technique était acquise, si elle avait réussi à faire quelque chose de l'enseignement du Valeureux.

- Ca va. Rien de spécial, de la paperasse.

A première vue, la technique semblait bien correspondre à ce que lui-même en faisait. Il resta à une certaine distance mais il constatait bien que le Raiton circulait sur tout l'avant-bras de son élève. Première étape validée, il ne manquait plus qu'à valider la suite. Elle s'élança enfin vers le mannequin afin de porter le coup décisif. Sous l'impact, le mannequin de bois tomba.

Avant d'élaborer un jugement, le Yamazaki s'approcha du mannequin et constata que celui-ci avait été effectivement pris de l'intérieur. Il y avait un impact puissant.

- Et bien, Miya. Je n'ai plus rien à t'apprendre quant à cette technique, félicitations. Je suis ravi de voir que tu as pu maîtriser cette technique en si peu de temps.

Okiko pouvait être fier.

_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

Une élève surdouée Empty
Lun 25 Jan 2021 - 19:24
Tu attendais l’avis de ton senseï avec impatience, si bien que tu te mettais en position pour réutiliser la technique jusqu’à ce qu’il soit satisfait du résultat. La détermination qui émanait, tu pourrais revenir ici plusieurs jours de suite s’il le fallait. Il restait des mannequins en bois sur lesquels tu pouvais encore t’entraîner et tu pourrais moduler ton emploi du temps à l’hôpital pour te rendre au Complexe Shinobi le plus souvent possible. Mais cela ne semblait pas nécessaire, au final. Ton interlocuteur se déplaça pour analyser l’impact de ta technique, patientant jusqu’à ce qu’il émette son verdict. Un grand sourire apparut sur ton visage aux mots de ce dernier, la satisfaction de ces heures d’entraînement qui venaient d’aboutir. Tu fixas tes mains, serras tes poings avant de retrouver le regard d’Okiko. Tu t’étais montrée à la hauteur, ce qui était ton objectif principal de toute cette instruction. Car tu ne t’aurais pas vu lui dire que tes efforts de la vieille n’avait pas porté leurs fruits. Tu n’aurais pas abandonné pour autant mais tu n’aurais pas voulu que son intervention ait été vaine. Tu te plaças à côté de ton senseï, la parole sincère.

Merci de m’avoir appris cette technique, je l’utiliserai le plus consciencieusement possible.

C’était le moins que tu puisses faire, la reconnaissance et le respect de cette technique qui, si bien utilisée, pouvait s’avérer redoutable. Tu levas la tête, gardant un sourire qui ne s’estomperait que la nuit tombée.

Bon. Quel est le programme maintenant ?

Tu semblais de plus en plus à l’aise, ta timidité qui laissait place à une confiance. Une confiance en soi mais aussi en lui. Tu venais d’apprendre une technique d’un niveau supérieur à celles que tu avais déjà dans ton panel offensif, fait dont tu ne pouvais qu’être fière. Et tu voulais rester sur cette lancée, qu’il t’aide à développer ton affinité encore davantage. Ou peut-être tout autre chose, une discipline que tu n’avais jamais approchée pour le moment. Tout cela dépendrait des projets qu’Okiko avait te concernant. Et peu importe ces derniers, tu ferais en sorte d’y parvenir. Une fleur aux résolutions fermes, en somme.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Une élève surdouée Empty
Mar 26 Jan 2021 - 10:14
Okiko pouvait être fier, il avait une élève douée en la personne de Miya. Elle apprenait vite, alors que cela ne faisait que quelques jours que la demoiselle avait appris la connaissance de son affinité. Elle avait un talent certain, à n'en pas douter. Le Yamazaki se demandait ce qu'il pourrait lui apprendre de plus, lié au Raiton, il avait des techniques bien plus puissante que l'Himetobore. En sera-t-elle capable ? Mieux valait lui laisser le temps de découvrir un peu plus par elle-même ce qu'elle pouvait faire.

- Je suis sûr que tu l'utiliseras du mieux que tu peux.

Il n'y avait pas à en douter. Okiko pensait tout simplement qu'elle ferait ce qui lui plairait avec cette technique qui désormais lui appartenait. Elle devait l'utiliser comme elle l'entendait, Okiko n'allait pas vérifier si c'état correctement utilisé.

Elle demandait quel était le programme désormais.. Et lorsqu'il vit les cernes sur son visage, il se doutait de la fatigue de la jeune genin.

- Maintenant, tu vas rentrer chez toi et te reposer. Reprends de tes forces et je te contacterai plus tard.

Le Yamazaki sourit puis décida de quitter les lieux. Elle avait besoin de repos pour le moment, il la contacterait plus tard pour autre chose s'il avait besoin d'elle. Cela n'allait pas tarder.

_________________
Une élève surdouée J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Contenu sponsorisé

Une élève surdouée Empty
Revenir en haut Aller en bas

Une élève surdouée

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: