Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara]

Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Mar 20 Oct 2020 - 11:09
Protéger les blondinnetsUn, puis deux, puis trois. Voilà plusieurs jours que de jeunes enfants sont enlevés en pleine journée dans les ruelles d'Urahi Ouest. Leur point commun ? Ils sont tous membres du clan Yamanaka. L'un d'eux semble avoir réussi à s'enfouir mais semble tétanisé à l'idée de dévoiler son calvaire. Il sera votre point de départ.

Interroger l'enfant Yamanaka, n'hésitez pas à utiliser des moyens non conventionnels du moment qu'aucun mal ne lui ait fait
Mener l'enquête et trouver les enfants kidnappés
Neutraliser le criminel (optionnel)
Déterminer le mobile du criminel (optionnel)




Recherche d’enfant Yamanaka


On lui offre une mission assez importante, cela dit, la jeune femme ne s’attendait pas à ce que ça ne soit pas lié à un assassinat ou quelques des genres, lié à ses capacités. Non, dans cette affaire, ça sera surtout lié à son lien avec le clan Yamanaka. D’ailleurs, Yuna est plutôt étonnée qu’il y a des membres de son clan dans Urahi, elle qui les pensait quelque part dans Hi no Kuni. Dans un sens, tant mieux, au moins, elle est moins seule. Cela dit en réfléchissant bien, l’Empereur était un Yamanaka, ce n’est pas étonné que certains du clan ont décidé de le suivre dans son entreprise de fonder un Empire et de combattre les villages Shinobi à ses côtés. Cependant, elle n’a pas encore rencontré de soldat avec le même pouvoir clanique qu’elle et du sang de son clan. Peut-être qu’ils se faisaient discrets ou qu’elle n’est pas douée pour être sociable et ne pas interroger les gens à propos de cela. Pour en revenir à la mission, sur le parchemin qu’on lui avait transmis, ça parlait de disparition d’enfant dans les ruelles de la capitale, à l’Ouest. Selon des rumeurs, ça ne serait que des enfants du clan Yamanaka. La kunoichi ne comprenait pas l’intérêt de kidnapper que des enfants, leur capacité clanique n’est pas du tout maîtrisée et ils ne serviront à rien jusqu’à ce qu’on les entraîne à les perfectionner. En général, il faut limiter attendre jusqu’à leurs dix ans et pour certains surdoués, un peu moins. En tout cas, peu importe les motivations du criminel ou des criminels, la soldate ne pouvait pas laisser ce crime se perpétuer encore bien longtemps. Et pour cette mission, on lui a confié une partenaire : Osore Kara. Elle ne la connaissait pas, mais peut-être que c’était l’occasion de se faire une première amie, qui sait.

D’après les dires du reste de l’ordre de la mission, un enfant a réussi à s’enfuir de son calvaire. Or, il était trop tétanisé pour parler et raconter ce qui s’est passé ni même écrire un peu pour donner quelques indices. Il allait falloir l’interroger et obtenir des informations, peu importe la méthode, mais hors de question de faire du mal à l’enfant. À vrai dire, Yuna n’est pas douée avec les enfants et au vu de son passé, elle n’a pas eu d’enfance pour savoir comment l’aider. Cette mission risque d’être compliqué dès le début. Heureusement, elle avait une partenaire pour l’épauler, en espérant que cette Kara sait s’y prendre avec les enfants. Sinon, Yuna devra utiliser une technique clanique pour se plonger dans ses souvenirs et obtenir des réponses. En vérité, la violâtre aimerait ne pas à utiliser de jutsu lié à l’esprit sur un enfant, mais si la situation l’exige, alors pourquoi pas. Le gamin était retenu dans une salle d’interrogation, dans les quartiers de l’unité territoriale et le duo avait l’autorisation de s’y rendre pour mener à bien leur mission. La Yamanaka était déjà sur place, en ayant pas perdu de temps. La manieuse de kunai attendait sa partenaire avant de commencer la mission, par respect et au cas où, Osore aurait une technique ou une manière de faire qui pourra débloquer la situation avec l’enfant. L’attente ne dure pas longtemps et la voici. Yuna la regarde, elle est plus grande qu’elle, mais si belle et gracieuse. L’ex-Assassin racle sa gorge avant d’aller la saluer. « Bonjour, Yamanaka Yuna. Tu dois être Osore Kara, n’est-ce pas ? » Demande-t-elle avant d’attendre quelques instants que sa camarade prenne la parole avant de répondre sans détour. « Bien, l’enfant est dans la pièce, allons-y. » Dit-elle.

Yuna arrive devant la porte où un garde semble surveiller la salle. « Identifiez-vous ! » Demande-t-il. « Yamanaka Yuna et voici ma partenaire, Osore Kara. On est là pour la mission et on doit interroger l’enfant pour mener à bien la mission qu’on nous a donnée. » Répondit-elle avant que ce dernier hoche la tête et les laisse entrer dans la pièce. Alors qu’elles sont à l’intérieur, la porte se referme derrière elles. La Yamanaka regarde l’enfant, ce dernier ne semblait pas en forme mentalement et il semble si fragile. Son regard, ça en disait long sur le calvaire qu’il a dû subir. Un regard que la violâtre a déjà vu quelques fois surtout provenant d’esclave qu’elle a libéré dans certains pays, en guerre. La soldate s’approche de la table et lui tend un léger sourire pour le rendre moins méfiant envers elles. « Bonjour, je m’appelle Yamanaka Yuna et toi ? » Demande-t-elle, mais le petit ne dit rien, il est silencieux. Il est traumatisé et ça se comprend, cela dit, elles ne pourront pas sauver les autres enfants s'il ne dit rien. Cela semble compliquer et user d’un jutsu de son clan contre un gosse provenant du même clan, ce n’était pas très correct. La Yamanaka croise les bras et réfléchit à un moyen de l’aborder, sans lui faire peur. Son regard se dirige vers Kara, voir si elle a quelque chose dans ses manches pour le faire parler. « Je…euh…je ne suis pas douée avec les enfants… » Dit-elle en soupirant et si Osore n’a rien, la violâtre n’aura pas le choix, malheureusement que de fouiller dans son esprit. Au moins, elle ne lui fera pas de mal.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Yasei Yuben
Yasei Yuben

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Mar 20 Oct 2020 - 17:25
Même si elle se sentait libre après sa libération, elle restait attachée à cette entité impériale qui se portait garant d'elle et ainsi, lorsqu'on lui ordonnait, elle se devait de faire des missions avec des gens qu'elle ne connaissait pas forcément. Elle ne s'était liée avec personne dans l'Empire, personne de particulier, elle avait des connaissances certes, ses supérieurs principalement et autres individus qu'elle aurait pu croiser ici et là. La missive lui avait été donné le matin même et le point de rendez vous semblait être la ruelle Ouest de Urahi, un endroit où elle irait rencontrer sa partenaire de mission du jour, membre du clan Yamanaka. Eh bien, quelle chance, c'est une membre du clan qui doit s'occuper des affaires de ce dernier, de quoi se sentir bien intégrée dans l'affaire. De toutes manières, je préfère me charger de la traque du criminel plutôt que des affaires de clans. Elle tire brusquement sur une chaîne argentée alors qu'elle rabat une petite faux vers elle, l'empoignant fermement avant de se rendre au fameux point de rendez-vous que la missive indiquait.

Les quartiers de l'unité territoriale, Kara n'avait pas prit soin de se renseigner vis à vis de ces affiliations et voilà qu'elle est confrontée à l'une d'entre elle. Elle ne prit pas plus de temps pour reconnaître sa partenaire aux cheveux mauves alors que cette dernière s'approchait déjà d'elle en l'interpellant d'un manière que Kara trouvera plutôt.. avenante.

« Enchantée, vous êtes donc Yuna. Ne perdons pas de temps. »

Kara pénètre dans la salle où se trouve l'enfant peu après Kara alors qu'elle zieute ce dernier avec un air assez calme. Malgré sa taille plutôt petite pour une femme, l'armure qu'elle portait lui offrait une bien belle carrure et l'arme qu'elle tenait à la main pouvait faire peur, mais alors que l'ancienne captive observait le trouble mental qui s'était éprit du candide, elle prit un air un peu plus empathique en remarquant que sa partenaire n'était pas douée avec les enfants. Sans lui répondre, elle pose un genou à terre devant l'enfant qui tremblotte en la fixant tandis qu'elle lui parle doucement.

« Je m'appelle Kara. N'ai crainte, je ne te veux aucun mal, plus personne ne te veut du mal, personne ne pourra t'en faire, je te le promet. Tu sais, si tu ne veux pas me parler de ce qui t'es arrivé ce n'est pas grave, mais laisse moi te raconter mon histoire, peut-être que tu comprendras que nous ne sommes pas si différent et que tu ne dois pas avoir peur de te confier à moi? » Elle sourit alors que le Yamanaka reste tétanisé. « Tu es un petit garçon très fort car tu as réussi à te libérer de tes chaînes. Lorsque j'étais enfant moi aussi j'ai été retirée à ma famille et je n'ai pu en être libéré que presque trente ans après, tu te rends compte? Tu vois, nous avons vécu la même chose à quelques détails près, mais tu sais, tu n'es pas obligé de parler, tu peux l'écrire, le dessiner, le mimer ou.. le penser. »

Indirectement, elle l'incitait à utiliser ses dons Yamanaka inconsciemment pour lui raconter son calvaire, bien que cela incitait aussi sa camarade à user de ses dons sur le petit pour percer son mental si jamais il n'y arrivait pas. L'enfant semblait légèrement apaisé par la voix douce de Kara, mais pour le moment, il gardait le silence...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11021-le-froid-est-pour-moi-le-prix-de-la-liberte-yasei-yuben https://www.ascentofshinobi.com/t11022-carnet-de-route-yasei-yuben https://www.ascentofshinobi.com/u1371
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Mer 21 Oct 2020 - 11:05
Recherche d’enfants Yamanaka

Interroger un enfant, ce n’est pas facile, même quand il peut se montrer coopératif. Là, l’enfant en question était terrorisé, effrayé et incapable de parler ni même d’écrire ou de dessiner ce qu’il a pu vivre. Yuna n’est pas douée avec les enfants, disons que son passé et son style de vie ne lui avaient pas apporté l’empathie ni rien d’autre pouvant communiquer aisément avec un enfant. Un assassin depuis sa plus tendre enfance, on ne lui enseigne pas d’être douce ou aimable avec les enfants. On lui a enseigné à parler peu, d’être brute ou vicieuse quand il s’agit de faire parler quelqu’un afin de connaître l’emplacement d’une cible avant d’éliminer le témoin. Mais là, la Yamanaka devait se montrer plus subtil, différente de l’éducation qu’elle a reçue par le passé. À vrai dire, elle devait tout simplement changer sa méthode d’approche pour obtenir des informations. Cette fois-ci, la jeune femme aux cheveux mauves n’est plus indépendante, elle fait partie de l’armée du Teikoku et en face d’elle, ce n’était qu’un gosse traumatisé. Du coup, comment devait-elle procéder ? Une approche amicale ? Chose qu’elle a faite tout en se présentant et dévoilant que lui et elle, faisait partie du même clan. Or, aucune réponse de sa part. Du coup, un simple regard vers sa partenaire et avouant ne pas être doué avec les enfants. Osore Kara allait devoir essayer de son côté, voire si elle allait réussir de son côté avec une autre méthode.

Kara va se placer devant l’enfant jusqu’à poser un genou devant lui, pour être à sa hauteur. Yuna la regarde d’un air perplexe, tout en croisant les bras. La Yamanaka se demandait ce que préparer sa partenaire de mission. D’un coup, la femme aux cheveux blancs se met à se présenter et au fur et à mesure qu’elle s’adressait à l’enfant, elle dévoilait aussi son enfance. Évidemment, la Osore semble ne pas tout dire, elle ne détaille pas afin de dire juste qu’elle savait ce qu’elle ressentait et qu’elle le comprenait. La violâtre regarde sa camarade, ne la quittant plus des yeux, comprenant qu’elle n’a pas eu une enfance facile. Raconter dans un bref résumé, même en ne détaillant pas, elle cherchait à le réconforter en quelque sorte en l’encourageant. C’était une bonne idée. Or, l’assassin aimerait en savoir un peu plus sur l’ancienne prisonnière. Curieuse, mais ne souhaite pas imposer sa curiosité à sa partenaire pour ne pas la froisser ou revivre son calvaire, d’il y a trente ans. Malheureusement, malgré la prise de parole de la blanchâtre, l’enfant ne dit rien. Or, il semble moins terrifiant, il a moins peur et ça semblait avoir eu son effet. La violâtre s’assoit sur une chaise et d’un mûdra, elle utilise une technique pour lire dans les pensées du jeune garçon. L’enfant prend un crayon et écrit : « J’ai trop peur pour en parler…tant de mauvaise chose, tant de pleurs et de crie, si mal partout. Pardon. » Avait-il écrit pendant que le violâtre lit dans ses pensées. Des larmes coulent sur les joues de Yuna et elle avait découvert quelques détails, même si l’esprit de l’enfant était brouillon à cause du choc émotionnel qu’il a vécu.

Yuna se lève difficilement de sa chaise, posant une main sur la table pour prendre appuie. L’enfant la regarde avec un air triste. D’une petite voix, il parle enfin. « Merci… Onee-san… » Dit-il, lui qui n’avait guère envie de parler de cela et là-dessus, la Yamanaka pouvait bien le comprendre. La soldate se dirige vers la porte de sortie. « Kara…vient, s’il te plaît. » Dit-elle avant de sortir de la pièce. Marchant un peu pour s’éloigner de la pièce, elle rencontre un soldat. « Vous. Ramenez-le à ses parents. » Ordonne-t-elle et le soldat hoche la tête pour le faire. La kunoichi emmène la blanchâtre dans une pièce isolée et part s’asseoir sur une chaise. Depuis sa fuite de Kaze, la jeune femme avait pu voir pas mal de chose, mais là, ce n’était pas humain. Il fallait un peu de temps pour que Yuna puisse s’en remettre et respirer un bon coup. Respire, souffle, elle en a bien besoin, après ce qu’elle a pu voir dans l’esprit de ce garçon. Comment peut-on faire ça à des enfants ? Rien ne va plus dans ce monde. « J’ai pu voir ce qu’a vécu le garçon, mais c’était assez flou de bien regarder dans son esprit. Il a eu un choc émotionnel, mais j’ai un visage et une idée de l’endroit. » Dit-elle. « Mais j’ai vu qu’il t’a écrit quelque chose…que t’a-t-il écrit ? Cela va peut-être m’aider à affirmer ce que j’ai pu voir ou lire dans son esprit. Car là, tout ce que je sais, c’est que j’avais l’impression qu’on les forçait à libérer leur potentiel clanique, mais leur méthode est floue. J’ai l’impression que ce type les torturait, les maltraiter…enfin…il y a comme un brouillard qui m’empêche de lire correctement.»




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Yasei Yuben
Yasei Yuben

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Mer 21 Oct 2020 - 12:24
Caressant doucement la joue du bambin à la touffe blonde tandis qu'il écrivait ses peines, elle lui prend le papier une fois qu'il avait fini pour observer ces mots écrit difficilement. « J’ai trop peur pour en parler…tant de mauvaise chose, tant de pleurs et de cris, si mal partout. Pardon. » Cessant le contact avec l'enfant, elle se redresse dans un bruit métallique du au frottement entre ses chaînes et son armure tandis qu'elle est appelée par Yuna, froissant le papier entre ses doigts, elle rejoint la pièce reculée en gardant les mots de l'enfant en tête, cherchant à percer le mystère de son calvaire. Prenant place à moitié assise sur l'une des tables de la pièce tandis que sa partenaire s'asseyait sur l'un des chaises comme si elle aussi elle avait été choquée, Kara gardait le silence, ses deux mains croisés et déposés sur ses genoux tandis qu'elle tendait l'oreille pour écouter le compte rendu de la Yamanaka. Ferme t'il son esprit pour ne pas choquer sa cousine? Peut-être qu'après ces tortures, son état mental est si aggravé qu'il ne peut plus penser correctement? Plusieurs choses. Soudainement, elle déplie le papier en observant ces lettres grossières et baveuse sur le papier, mais encore bien lisible alors qu'elle les lit à voix haute sous la demande de la Yamanaka.

« " J’ai trop peur pour en parler…tant de mauvaise chose, tant de pleurs et de cris, si mal partout. Pardon. ", voilà ses mots. Je pense qu'il a reçu des menaces, il a peur qu'on le retire de nouveau à sa famille, que de nouveau il soit sous le joug de cet individu. Néanmoins, aucune information sur le lieu, sur qui ou comment. Il a juste été torturé et son esprit en est définitivement marqué. »

Elle dépose le papier à coté d'elle en fixant la Yamanaka, comme pour savoir son avis sur la chose, Kara doutait du fait que ces mots puissent l'aider d'avantage, même si en vérité elle ne connaissait pas véritablement le clan Yamanaka et ses capacités.

« Nous sommes partis pour une enquête plutôt longue si j'en crois nos minces preuves. Si je suivais mon instinct, j'attirerai notre cible grâce à l'aide d'un autre enfant Yamanaka qu'on sauver avant qu'il soit attrapé, ou bien que l'on sauvera une fois qu'il nous aura mené à la tanière du geôlier. Néanmoins, je doute que votre clan accepte si facilement, ni même vous. »

C'était une demande osée qu'elle venait de faire, sacrifier un potentiel enfant pour trouver le repère, mais en même temps, il n'y avait pas spécialement d'autre solution.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11021-le-froid-est-pour-moi-le-prix-de-la-liberte-yasei-yuben https://www.ascentofshinobi.com/t11022-carnet-de-route-yasei-yuben https://www.ascentofshinobi.com/u1371
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Jeu 22 Oct 2020 - 10:19
Recherche d’enfant Yamanaka

Le duo avait quitté la salle d’interrogatoire où se trouvait l’enfant Yamanaka, sur le passage, Yuna avait demandé qu’on le ramène chez lui. La violâtre était un peu secoué par ce qu’elle avait pu comprendre ou voir dans l’esprit du garçon. Elle n'a pas mal voyagé et réaliser des contrats pour des clients, mais, elle n’a jamais été confronté à ce genre de situation. Ô grand jamais, elle n'a eu des cibles à éliminer qui s’en prenaient à ses enfants ni ressentis une telle chose chez un enfant. Cela ne devait pas exister, voire jamais dans tous les cas. L’esprit du gamin était un peu brouillé à cause du choc émotionnel qu’il avait vécu, mais Yuna avait pu repérer quelques détails. Assise sur une chaise, elle voulait tout d’abord, savoir ce que Kara avait pu récupérer de son côté. Après tout, elle avait pu voir l’enfant écrire quelque chose avant qu’elle tente d’aller dans sa tête pour y découvrir son traumatisme. Il avait peut-être écrit des choses qui pourrait aider l’assassin à découvrir le sens de certaines pensées et lecture d’esprit du garçon. Le blanchâtre sort un morceau de papier et se met à le lire. Une phrase plutôt horrible provenant d’un enfant, à cet âge-là, on ne devrait pas vivre un tel calvaire. Yuyu écoute attentivement la Osore et sur ce qu’elle disait, elle n’avait pas tort, mais heureusement, sur l’endroit, elle avait pu avoir une piste ainsi que sur le kidnappeur.

Déposant le papier sur la table, Yuna pouvait sentir le regard de Kara sur elle. « Ce sont des mots horribles qu’un enfant ne devrait jamais prononcer. Tu as raison, il a dû être menacé comme les autres afin de jouer sans doute sur leur peur de ne jamais revoir leur famille. Mais avec ce qu’il a écrit et ce que tu m’as dit. Ils doivent être maltraités, mais pas que… » Dit-elle en serrant le poing droit. « Ils sont torturés en devant être forcés à utiliser ou à éveiller leurs capacités Yamanaka, pour une raison qui m’est encore inconnue. » Dit-elle en ne disant plus rien pour l’instant. Yuna a été un assassin et le restera dans son être tout entier, on ne peut pas fuir son passé. Elle a reçu une éducation à la dure et sans presque aucun amour parental. Cependant, son père et sa mère n’avaient jamais été cruels à ce point et ils ont attendu un certain âge pour qu’elle puisse développer ses capacités clanique côté paternel. Elle ne peut pas savoir ce qu’est une vie d’enfant normal, mais au cours de son voyage, elle en a pu observer certain, sans jamais trop comprendre. Il est clair et net qu’elle ne laissera pas celui ou ceux qui leur font du mal en vie. Soudain, Kara reprend la parole en pensant que l’enquête risque d’être un peu plus long à cause du peu d’indice qu’elles avaient. Du coup, elle propose une idée peu conventionnelle, mais qui aurait ses chances de fonctionner. Utiliser un enfant du clan Yamanaka comme leurre pour capturer le criminel ou le laisser l’emmener dans sa planque tout en le suivant. Une idée intéressante, mais Yuna n’aimait pas le principe d’utiliser un gamin comme leurre et son clan ne l’acceptera pas.

« Hum… J’ai une piste pour la planque du type, mais je ne sais pas si c’est une information fiable. J’ai quelques pistes sur l’apparence du kidnappeur, mais c’est aussi à vérifier. » Dit-elle avant de passer à son idée. « Pour ton plan, ça me plaît moyen d’utiliser un enfant comme leurre et mon clan enfin, s'ils l’apprennent, ils ne seront pas ravi. La majorité des Yamanaka ne se trouve pas à Urahi et ceux qui s’y trouvent, ils sont que très peu. Or, j’ai appris que les moyens peu conventionnels, ce sont ceux qui fonctionnent le mieux. » Dit-elle et dire qu’elle est peu bavarde habituellement, mais là, c’est une affaire grave et son temps de parole était crucial. Parler juste quand c’est nécessaire, là ça l’était. « J’avais pensé à un henge en ce garçon et me laisse attraper, mais je ne sais pas s'il les cible ou non. Je pense qu’on va devoir avant tout, chercher dans le bâtiment que j’ai pu voir et voir si un individu qui correspond à l’image du petit garçon se trouve dans les parages. » Dit-elle avant de se lever et de se tenir debout devant Kara. La violâtre déposent ses mains avec délicatesse sur les joues d'Osore avant d’y déposer son front contre le sien. Fermant les yeux, elle transmet les souvenirs qu’elle a pu obtenir du garçon à sa partenaire, ainsi, elle pourra l’aider à retrouver l’endroit et l’individu en question. Cela ne dure que quelques instants, avant que les yeux de Yuna s’ouvrent à nouveau et croisent ceux de sa partenaire, difficile de la quitter du regard, mais rougit un peu avant de reculer de quelques pas. « C’est peut-être mince comme piste, difficile de savoir si le bâtiment à un lien avec son calvaire ou cette personne en a un aussi. On verra sur place. » Dit-elle.

La Yamanaka s’approche de la porte et l’ouvre rapidement. « Allons-y et si on n’a rien…on utilisera ton plan. » Dit-elle en soupirant. Il était temps de se rendre sur les lieux, dans Urahi Ouest, après tout, c’était là-bas que les enfants ont disparu et que le garçon a été retrouvé. De plus, c’était la première fois qu’elle utilise cette capacité de partage de souvenir. Disons que d’habitude, c’est personnel et ça peut être un signe de confiance ou d’amour, mais là, c’était différent. Yuna a juste partagé le souvenir du garçon enfin de ce qu’elle a pu en tirer à Kara. Après quelques minutes de marche, le duo arrive dans l’Ouest de la Capitale. Il y avait beaucoup de bâtiment et de personne en train de se promener, ça ne sera pas facile à repérer le lieu et l’individu en question. « Hum… Une idée ? On se sépare ou on reste ensemble ? » Demande-t-elle. « Si on se sépare, j’utiliserai de la télépathie, mais on devrait rester assez proche pour communiquer sauf si ça te dérange si je parle dans ta tête. » Dit-elle en n’osant pas la regarder et observant le nombre de passages de civil en train de vivre leur vie comme si de rien n’était.


Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Yasei Yuben
Yasei Yuben

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Sam 24 Oct 2020 - 20:59
♫ Beneath the Surface

Les mains déposés sur ses genoux, le dos légèrement avancé en avant et le visage redressé vers sa coéquipière, la Wasurejine était attentive à ses dires vis à vis de la solution qu'elle avait proposé. Autant dire que Kara ne connaissait pas véritablement le métier et prenait ce qu'il y avait de plus logique pour elle, elle avait du apprendre en un an comment vivre comme une personne normale, autant dire que ça n'est pas évident. Comme prévu, l'idée ne semblait pas plaire, sûrement pas trop conventionnelle, mais comment en vouloir à quelqu'un qui ne sait même pas comment on procède autrement? Elle voulait simplement libérer ces enfants du joug de leurs geôliers, geôlier qu'elle s'était mise en tête de tuer si personne ne lui en empêchait, néanmoins, elle gardera ce but pour elle. Elle ne dit rien, hochant simplement la tête positivement lorsqu'elle s'exprimait sur ses idées. Un Henge. Ça peut être intéressant. Mais alors qu'elle semblait perdue dans ses songes, la Yamanaka attrapa soudainement ses joues et colle son front à elle, comme si elle voulait l'embrasser mais en vérité c'était pour transférer ses souvenirs. Elle avait imprimé la tête de l'individu recherché, ainsi que le sorte de bâtiment qui les détenait prisonnier, enfin, rien n'était sûr mais pour l'Oubliée ça l'était.

Se redressant soudainement, comme prise par l'adrénaline et accompagnée par la Yamanaka qui lui indiquait que si le plan ne marchait pas, alors ils allaient devoir utiliser son plan peu moral. S'engouffrant la ville de Urahi, le duo rejoignait l'aile ouest de la capitale sans problème mais un soucis majeur leurs faisait face : Urahi, de jour, fréquenté. Comment retrouver un potentiel suspect et comment coincer un enlèvement en public? C'est impossible.

« On se sépare. Parle dans ma tête si tu le souhaites, c'est plus pratique et au moins, il n'y aura pas de problème si nous venons à être contrainte d'utiliser nos lèvres. »

Kara s'enfonce dans la foule de civil, un léger sourire aux lèvres tandis qu'elle repasse les deux images dans sa tête, le bâtiment et l'individu. Se faufilant parmi eux, bien que son accoutrement étrange la faisait remarquer, elle n'en avait rien à faire et cherchait visiblement une tête sans vraiment faire attention aux divers bâtiments. Dans une ruelle, un groupe d'enfants jouait innocemment, pas de blondinets, c'est comme ça qu'elle voulait reconnaître les enfants du clan Yamanaka. Gardant un oeil pendant un petit moment sur eux, elle s'approche finalement avant de s'accroupir au niveau du petit groupe, prenant un air un peu plus doux.

« Bonjour les enfants. Je suis Kara, ravie de vous connaître. Je viens vous poser quelques questions.. avez vous vu un homme étrange rôder tout autour de vous? Ou est-ce que l'un de vos amis à déjà disparu sous vos yeux sans donner de nouvelles. »

Elle sourit doucement, les zieutant un a un.

« Enchanté M'dame! On a pas vraiment fait attention aux gens qui nous regardaient même si on a déjà vu un type avec des cheveux.. bruns et clair? Nous fixer un peu, il fixait notre ami Jikan. Mais il a disparu récemment, il ne vient plus jouer et on a plus de nouvelles, donc il pourra pas vous éclairer. Désolé M'dame! »

Un rictus simple se dessine sur ses lèvres alors qu'elle ferme les yeux, visiblement prise d'une sentiment de nervosité certains. Ces mots si innocents cachaient en vérité un acte impardonnable que Kara s'empressera de venger sous peu, dès qu'elle aura trouver la trace de ce type qu'elle n'estime pas plus qu'une vulgaire fourmis.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11021-le-froid-est-pour-moi-le-prix-de-la-liberte-yasei-yuben https://www.ascentofshinobi.com/t11022-carnet-de-route-yasei-yuben https://www.ascentofshinobi.com/u1371
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Lun 26 Oct 2020 - 9:57
Recherche d’enfant Yamanaka

Dans la foule à l’Ouest d’Urahi, il y avait du mouvement enfin beaucoup de civil en train de faire leur vie. La mission n’allait pas être facile, trouver le bâtiment et l’individu allait peut-être prendre du temps. Or, la Yamanaka n’avait pas le temps de chercher trop longtemps, le kidnappeur allait peut-être frapper de nouveau. Il était hors de question qu’un autre enfant de son clan se fasse kidnapper et vive le calvaire que le garçon qui a réussi à s’échapper. Combien d’enfants avaient disparu ? Combien devaient souffrir à l’heure actuelle ? La kunoichi ne démontre pas ses émotions ni un signe d’énervement ou d’inquiétude, mais au fond de son être, elle était inquiète et en colère. Or, il fallait rester concentré et sa formation de la part de ses parents était utile pour ne pas laisser ses émotions prendre le dessus. Le quartier est assez grand et vu le monde qu’il y avait, le mieux était de se séparer. La violâtre transmettent les pensées du petit à sa partenaire via un contact physique qui la faisait rougir inconsciemment. Ensuite, l’assassin propose de se séparer et elle utilisera la télépathie pour communiquer. La soldate ne pouvait pas trop s’éloigner enfin du moins, il ne fallait pas quitter le quartier pour éviter que la liaison télépathique ne soit coupée. Kara optait pour le choix de se séparer et d’utiliser la capacité de sa partenaire pour communiquer entre elles. Il était plus aisé de faire cela que de devoir se rejoindre tout le temps pour rien. C’était quelque chose de très utile et pratique comme pouvoir.

« Bien, mais ne quitte pas le quartier sinon la liaison risque de se couper, Kara-san. » D’un mûdra, elle crée une liaison télépathique entre elles. Yuna se met à parler depuis son esprit à Osore. « Contacte-moi si tu as une piste. Allons-y. » finit-elle là-dessus. Les deux soldates se séparent en deux, prenant une direction opposée. Marchant dans la foule, la Yamanaka ne se sentait pas trop à l’aise, elle était habituée à être dans l’ombre et non à la lumière. De plus, sa tenue semble attiser certains regards qu’elle n’appréciait pas trop. Difficile de dégainer sa dague et de trancher des gorges, trop de monde et tuer gratuitement n’était pas dans ses règles. Ils avaient de la chance. Étrange, il y avait vraiment du monde sur la zone de recherche, à croire qu’il y avait un marché. Or, selon ses renseignements, le marché n'est ouvert que demain matin. Cela dit, le temps est plutôt correct, du coup, les gens en profitent pour sortir et se détendre comme ils peuvent. La jeune femme aux cheveux mauves s’approche d’un couple. « Excusez-moi, connaissez-vous un bâtiment avec pour symbole, un croissant de lune et dont le nom peut être linéaire ? S’il vous plaît. » Demande-t-elle tandis que l’homme lui répond. « Hum... Non désolé, on vient peu souvent dans ce quartier. Et toi, chérie, tu le sais ? » Dit-il. « Non, désolée aussi. » Répondit-elle. « Bien, merci d’avoir répondu à ma question. » Finit-elle avant de reprendre la route. Elle avait l’impression que ça n’allait pas être facile, en espérant tomber sur quelqu’un qui connaît le quartier. La soldate pose des questions à droite et à gauche, mais toujours aucune réponse. Peut-être que le bâtiment n’est pas dans ce quartier, mais ailleurs ? Ou dans une ruelle peu fréquentable par les civils.

Yuna se dirige en hauteur afin d’avoir une vue d’ensemble sur une partie du quartier Ouest d’Urahi. La télépathie est toujours activée, ce qui veut dire que Kara est toujours dans le coin et qu’elle est encore en vie. Difficile qu’il lui arrive quoi ce soit avec tant de monde sauf si un assassin traine et semble capable de profiter de la situation pour faire son meurtre. Or, personne n’est au courant de leur présence et c’est mieux que ça puisse continuer comme cela. La Yamanaka regarde dans la foule, mais trouver le type sera compliqué et le bâtiment, il sera astucieux d’aller voir dans les ruelles. « Kara-san, je vais me diriger vers des ruelles à la recherche du bâtiment, il ne semble pas se trouver dans l’allée principale. Pour l’individu, je ne le vois pas enfin je ne l’ai pas aperçu. Il n’y a pas mal de monde, ça n’aide pas. Si tu as des informations, transmets-les-moi, s’il te plaît. » Dit-elle en faisant son rapport à sa partenaire et dévoilant le fait qu’elle va se diriger vers les ruelles du quartier. Par suite de cela, la soldate se dirige depuis les toits, jetant des coups d’œil de temps en temps afin de voir si elle ne croise pas l’individu ou l’édifice en question. Les ruelles ne sont pas appréciables et peu fréquentées par les habitants, peut-être qu’elle aura plus de chance. Et bon, ce n’est pas ici qu’elle va croiser le type vu qu’elle voit mal un enfant se balader de ce côté-là du quartier.


Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Yasei Yuben
Yasei Yuben

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Sam 14 Nov 2020 - 19:12
♫ RISE

Ces enfants semblaient avoir vécu la disparition de l'un de leurs amis. Jikan. Sûrement un petit Yamanaka, mais pour l'heure, observant le groupe avec un sourire, elle dégaine Zetsumeshu, avant de l'envoyer s'accrocher au niveau d'un toit, utilisant son arme comme grappin pour rejoindre les hauteurs sous les yeux admiratifs des gamins qui la regardaient faire. Une fois sur les toits, elle s'accroupit passant l'une de ses mains sur ses tempes pour se concentrer plus facilement. En vérité elle cherchait à communiquer avec Yuna, espérant qu'elle capte ses pensées depuis les hauteurs.

« Yuna. Je suis tombée sur un groupe d'enfants qui m'indiquent qu'ils ont déjà croisé cet individu étrange. Ils ont parlés de l'un de leurs amis.. un certain Jikan. Qui a disparu depuis peu et que cet homme observait. Je vais faire du mieux que je peux pour le traquer, tu as des informations de ton coté? »

Elle marche sur les toits en tentant de garder le contact mental, zieutant les ruelles depuis sa position, fronçant les sourcils à chaque homme brun qu'elle croisait du regard. Il était compliqué de repérer un seul homme dans toute cette foule, mais elle était déterminée à le retrouver coûte que coûte, même s'il fallait sacrifier un enfant pour ça.

« J'espère que le petit Jikan se porte bien. Nous arrivons bientôt à son secours. Je vais essayer de chercher des informations sur lui, sa famille ou autre.. Ca peut nous aider. »

Lançant son arme vers l'une des fenêtres d'une des ruelles, elle s'y tracte de nouveau pour rejoindre la terre ferme, ou du moins avoir une vue plus globale sur la zone souhaitée. Un vrai travail de traque se mettait en place...




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11021-le-froid-est-pour-moi-le-prix-de-la-liberte-yasei-yuben https://www.ascentofshinobi.com/t11022-carnet-de-route-yasei-yuben https://www.ascentofshinobi.com/u1371
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Dim 15 Nov 2020 - 10:18
Recherche d’enfants

À la recherche d’un visage et d’un bâtiment, on pourrait croire que c’est une mission de routine. Or, ce n’est pas aussi simple qu’on peut le croire, car les rues sont bondées de monde. En effet, en cette journée ensoleillée, les civils avaient décidé de se promener dans les rues de la capitale du feu. Promenades, courses, restaurants, magasins, bref il y avait pas mal d’activité qui allait rendre la recherche, la traque compliquée pour Yuna et Kara. Les deux femmes s’étaient séparées pour couvrir une plus large zone de recherche, tout en restant assez proche. La Yamanaka avait utilisé une technique de télépathie pour pouvoir communiquer avec sa partenaire. La blonde s’était mise à la recherche de l’homme que la violâtre avait pu voir dans l’esprit du gamin. Tandis que de son côté, elle était à la recherche du bâtiment. Difficile de savoir ce qui se passait du côté de la blonde, mais en tout cas, ce silence pouvait dire qu’elle n’avait encore rien trouver. Yuna avait interrogé quelques passants pour la localisation de la bâtisse en question, mais ça n’avait trop rien donné. Cela dit, elle doute réellement que le lieu de son investigation soit dans la rue principale. Dans une rue moins fréquentée, une ruelle afin de passer inaperçu sans que qui ce soit puisse être intrigué ou poser trop de questions. L’impériale ne voyait que cela dans les possibilités, ainsi, elle grimpe sur un toit afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble.

Yuna avait signalé à Kara quelques informations sur ses recherches, rien de bien concluant en soi. Or, la violâtre lui donnait sa prochaine démarche afin de la mettre au courant. Il n’y avait rien de mal à donner sa position et prochaine destination, comme ça, en cas de souci, la Osore sera où chercher. Se stoppant en haut d’un toit, elle se met à entendre la voix de sa partenaire. Cependant, la Yamanaka s’était un peu éloigné, mais elle pouvait l’entendre parler. Kara a trouvé un groupe d’enfants et ils avaient déjà vu ce type dans les parages. Apparemment, leur ami Jinkan a disparu depuis peu, encore une victime de ce kidnapping. Il fallait vite trouver l’individu et leur base, il n’y avait plus de temps à perdre. Se concentrant à son tour. « Tu n’as pas dû recevoir mes informations, je répète. Je n’ai rien trouvé de mon côté, mais je me dirige vers les ruelles et endroit peu fréquenté à la recherche du bâtiment. Pour l’individu, je ne l’ai pas repéré. Tâches d’aller dans des zones où il y a des enfants, il y a des chances que tu puisses l’apercevoir. Fais attention à toi. » Dit-elle en se mettant à se concentrer sur ses propres recherches. Il fallait avancer, un autre enfant tout de même disparu et cela mettait un poil, la jeune femme en colère. On s’attaquait à son clan, à la nouvelle génération du clan Yamanaka. Certes, son clan n’est pas dans Urahi, ce ne sont juste que peu de membres ayant suivi Rei, mais ce n’était pas une raison. Ce n’est pas parce que c’était un traître qu’il fallait maltraiter le reste du clan. Ses enfants n’ont rien demandé, ils sont si jeunes et innocents pour qu’on leur fasse subir ce genre de traitement inhumain. Yuna allait leur faire regretter amèrement leur geste.

Kara avait reparlé, Yuna l’écoute attentivement. « Bien, fais. Obtiens un maximum d’informations, je te rejoins bientôt. Ne fais rien d’insensé de ton côté. » Dit-elle en arrivant dans un quartier pauvre et très peu fréquenté, comparer aux autres. Se plaçant en hauteur, le plus haut possible, la kunoichi remarque l’enseigne qu’elle recherche. Un bâtiment un peu délaissé et assez spacieux, des fenêtres un peu partout, des murs solides malgré certaines fissures et de saleté dessus. La blonde saute sur le toit de ce dernier et regarde depuis une fenêtre. Ça semble vide, aucune présence physique de manière visuelle. Or, chaque détail peut être important, comme la cage d’escalier, il y avait un sous-sol. Peut-être les cachaient-ils plus bas ? Un bon moyen qu’on ne remarque rien depuis l’extérieur. D’un mûdra, la kunoichi tente de localiser du chakra dans ce bâtiment. Plusieurs sources de chakra, lié à ce bâtiment, certaines sont assez importants, sans doute des gardes, il y en avait de faibles sources de chakra, les enfants. Mais étaient-ils tous au même endroit ? Difficile de le savoir. La violâtre annule son jutsu de détection. Sachant où attaquer et aller, mais il fallait une meilleure approche. Elle quitte les lieux pour se diriger vers la rue principale depuis les toits. Il fallait à présent, savoir ce qu’avait trouvé Kara de son côté. En dix minutes, elle parvient à se retrouver dans la rue principale du quartier. Se concentrant à nouveau, elle communique télépathiquement avec Kara. « J’ai trouvé l’endroit, il y a des sources de chakra à l’intérieur. Cependant, il faut trouver un moyen d’y entrer dans se faire repérer. Et de ton côté, as-tu trouvé l’homme en question ? Si oui, il va falloir savoir où il va et que je te rejoigne afin de parler d’un plan. » Dit-elle à sa partenaire.

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara] Empty
Mer 2 Déc 2020 - 12:08
Enfants Yamanaka

Le bâtiment a été retrouvé, il semblerait qu’il y avait du monde à l’intérieur et plus précisément, dans les sous-sols. Ce qui était logique afin d’éveiller aucun soupçon sur leur agissement, mais dommage pour eux, la violâtre les a trouvés. En même temps, ils doivent agir depuis un certain temps et qui ira croire qu’il y a ce genre d’affaire dans Urahi. Et d’ailleurs, qui s’inquiéteraient de Yamanaka enlevé si certains ont encore la haine de la trahison de Yamanaka Rei pour rejoindre Sakaze Tôsen et Tsume no Kuni. Cela dit, Yuna ne connaît pas leur intention envers et contre son clan, elle en saura un peu plus quand Kara aura retrouvé le type. En temps normal, on aura laissé tomber le gars pour attaquer directement la base, mais il ne fallait pas le laisser libre comme l’air. En effet, il pourrait reformer un groupe et recommencer dans plusieurs semaines. Et du coup, les soldates auraient fait tout cela pour rien. C’était hors de question de le laisser s’en tirer et recommencer plus tard. Selon Kara, l’homme a été aperçu dans le quartier, il y a peu et il semble recommencer à chercher des cibles à kidnapper. Du coup, il fallait agir avant qu’il ne recommence à kidnapper d’autres Yamanaka. Osore est à sa recherche, l’assassin quant à elle, retourner vers la voie centrale pour tenter de la rejoindre. Ensemble, elles auront plus de chances à lui mettre la main dessus. Surtout que maintenant, Yuna savait où se trouvait le fameux bâtiment.

Kara s’était mise en hauteur avec l’aide d’un grappin et elle cherchait sa proie. Les enfants l’ont vu à maintes reprises dans le quartier et souvent, non loin de leur position. Il ne sera pas difficile pour la Osore de le retrouver. S’il est passé, il y a peu, il a dû la remarquer en train de parler avec les enfants. Cela dit, il ne doit pas être loin et il fallait bien surveiller la zone. Les gens dans les rues se font de moins en moins présent, c’était une bonne chose. Celle-qui-entrave repère quelqu’un qui lui ressemble et décide de se faufiler, entrer les individus en descendant de ses hauteurs. La soldate marche, restant assez éloigné du type, il fallait qu’elle le voie correctement pour ne pas se faire une fausse idée. Après cinq minutes à le suivre, elle parvient à le voir totalement et c’était bel et bien lui. Il observait des jeunes enfants dont un qui semblait s’amuser avec une capacité clanique de Yamanaka pour taquiner ses camarades. Difficile de savoir si c’est une technique basique, seule, Yuna aurait pu le deviner. Soudain, Kara reçoit un appel télépathique de Yuna. Cette dernière avait retrouvé la planque des criminels et elle voulait savoir où l’argentée en était de son côté. Se concentrant, Celle qui use de liens répond à la Yamanaka. « Je l’ai trouvé, il semble avoir trouvé une nouvelle cible. Rejoins-moi au nord du quartier et reste discrète. » Répondit-elle à sa camarade de mission. Ce dernier ne semble pas bouger et il ne fait qu’observer. Il faut le capturer et la violâtre pourrait lire dans son esprit pour obtenir des réponses.

Yuna arrive à l’endroit où se trouve Kara, cette dernière était sur un toit et elle observait l’individu. La violâtre se tient à ses côtés, accroupi et regarde l’individu. « Et maintenant ? » Demande-t-elle à sa partenaire. « Sois, on le laisse agir et il nous emmène là-bas avec le gosse ou vu qu’on connaît sa planque, on le choppe tout de suite. Et vu que tu es une Yamanaka, tu pourras lire dans son esprit. » Répondit-elle. « Hum… Capturons-le, ne prenons aucun risque qu’il puisse utiliser l’un des enfants comme otage. » Dit-elle. Kara commence à agir en première, usant de technique liée à la manipulation de lien, la femme fait apparaître des chaînes qui viennent entraver le corps de l’homme et pour suivre, Yuna se place devant lui avant de poser ses mains sur son crâne. « Ne bouge pas, tu ne toucheras plus à un enfant de mon clan. » Dit-elle tout en se concentrant. La belle Osore pose sa faucille sous la gorge de l’homme et le regarde froidement. « Si tu bouges, tu es mort. » Dit-elle. La Yamanaka manipule l’esprit de l’homme à la recherche d’information. Son nom, Hawari Tengoku, mercenaire et ancien Amejin qui a été recruté par un homme, Le Colonel et ce dernier souhaite connaître tous les Kekkei Genkai, leur faiblesse et les utiliser comme futur soldat pour prendre le pouvoir de l’Empire. Selon lui, Yamanaka Rei n’a plus aucun pouvoir et les Capitaines ainsi que les Lieutenant n’ont plus de légitimité à donner des ordres. Les Yamanaka possèdent des capacités hors du commun pouvant manipuler n’importe qui comme supprimer des souvenirs et bien des choses. Ce sont un clan très dangereux dans le domaine de la politique s’ils usent de leur capacité pour manipuler le monde. Le bâtiment où se trouvent les enfants n’est qu’un refuge, le vrai se trouve dans la forêt d'Hi. La violâtre relâche le contact et regarde l’homme d’un air froid. « En temps normal, je t’aurais brisé et supprimé tes souvenirs en guise de punition, mais c’est contre ma politique. Kara, emmène-le en prison et informe les hautes autorités de ce que je vais te partager. » Dit-elle avant d’utiliser un contact avec Kara pour lui transmettre des informations liées à ce qu’elle a pu obtenir. « Inquiétant. Et toi, que vas-tu faire ? » Lui demande-t-elle. « Mon devoir en tant que membre du clan Yamanaka. »

Kara était partie avec un simple hochement de tête, en emmenant Tengoku avec elle afin de l’enfermer en prison. Yuna se retourne et voit les enfants qui les regardent, le jeune Yamanaka l’observe et s’approche d’elle. « Vous êtes aussi une Yamanaka, madame ? » Demande-t-il. « Oui, Yamanaka Yuna, soldat de l’Empire. Tu devrais retourner jouer avec les autres et ne t’éloigne pas d’eux. » Dit-elle avant de partir en direction du fameux bâtiment. La violâtre allait libérer ceux qui étaient emprisonnés dans ce refuge et par la suite, elle demandera à ses supérieurs d’attaquer ce temple dans Hi pour libérer les autres. Cependant, elle ne pourra pas y arriver toute seule surtout si ce type possède des ninjas avec des capacités bien particulières pour sa protection. Ce sera une sacrée mission, mais pour le moment, elle doit penser à ceux qu’elle doit libérer. Arrivant en haut du bâtiment, elle regarde par la fenêtre, surplombant le rez-de-chaussée. Il y avait deux gardes, apparemment, ils ont dû remonter pensant que leur chien de chasse allait revenir dans peu de temps. Ils sont un peu organisés, ouvrant délicatement une fenêtre, la kunoichi pénètre dans le hangar et se cache dans la pénombre, un coin sombre et en hauteur. Les deux hommes discutent entre eux et patiente. Ils sont confiants et ils ne s’attendent pas à un quelconque piège. Apparemment, leur organisation doit exister depuis un moment pour qu'ils n'ont pas la pression. Formant des mûdra, l’impériale utilise Shintenshin pour se transposer dans le corps d’un gars. Transposition réussie. La violâtre est dans le corps du garde et observe l’autre. « Mec, ça va ? Tu es bizarre, ai-je dis un truc bizarre ? » Dit l’autre garde. « Non, vu que tu ne diras plus rien. » Yuna tranche la gorge du garde avec le katana de celui dont elle a pris possession.

Usant le corps du garde, elle récupère son corps original et part dans les escaliers pour descendre dans le sous-sol. En bas, elle cache son corps original dans un coin et part vérifier les environs. L’endroit n’est pas très grand, il y a cinq gardes dont une femme qui semble diriger les opérations. Les enfants sont dans une pièce spéciale avec la fameuse femme. L'un des gardes vient vers elle. « Roshi ? Que fais-tu ici ? Tu es censé être en haut en train de surveiller la porte en attendant l’autre chien qui revient avec un gosse Yamanaka. » Dit-il. « Oh désolé ! J’ai cru avoir oublié quelque chose. » Répondit-elle. « Ah et quoi donc ? » Demande l’homme. Soudain, il donne un coup de sabre dans la poitrine du garde et met sa main devant sa bouche. « Ça. » Dit Yuna dans le corps du garde. Il se met à cacher le corps derrière des barils. Par la suite, elle continue son chemin et la femme sort de la pièce avec un regard étrange envers le garde possédé. « Hum… C’est quoi ton nom déjà ? » Demande-t-elle. Yuna dans le corps réfléchit avant que la femme lui tranche la gorge. « Trop long. Garde, il y a un traître. La planque a été corrompu, nous quitter immédiatement les lieux. Emmenez les enfants hors d’Urahi. » Cri-t-elle. Yuna est de retour dans son corps et se tient la gorge. Cette femme, elle n’est pas comme les autres. Il ne faut pas qu’elle les laisse partir. La Yamanaka sort de sa cachette faisant face aux gardes et la femme. Yuyu lance un kunai et d’un mûdra, elle les clone pour en envoyer une dizaine. Sur l’effet de surprise, les gardes sont blessés sauf la femme qui évite l’attaque et se cache derrière un poteau épais. « Comment ? Oh… Ne me dis rien, tu es une Yamanaka et tu as pris possession de ce malheureux garde. Je suppose que tu as su nous trouver grâce à ce gamin et à ce chien de chasseur…pas grave. Tu ne sortiras pas d’ici vivante. » Dit-elle en sortant de sa cachette. Elle jette un regard vers les gardes blessés dont deux de morts avec des kunai en pleine tête et à la gorge. « Pathétique… » Elle souffle un jet de flamme sur eux pour les tuer rapidement. Yuna reste indifférente ni surprise, ce genre d’individu n’a pas d’âme.

La femme se tourne vers Yuna et sourit. « Mon nom est Jiongu Mimichi et je vais faire de toi, mon pantin. » Elle tend sa main vers Yuna et des fils noirs se détache de son corps pour venir immobiliser la violâtre. La soldate est surprise et se fait immobiliser par cette dernière. « Nani ? » Dit-elle d’un air surpris. Mimichi sourit et utilise sa seconde main pour faire des mûdra, elle utilise du Raiton pour électrocuter Yuna, s’amusant à la torturer petit à petit, profitant même pour resserrer les liens pour la faire souffrir encore plus. « Alors, petite Yamanaka… Tu crois toujours être capable de me battre ? Sans mûdra, tu ne peux pas transposer dans mon corps et si tu échoues, je pourrais te tuer aisément. » Ricane-t-elle. La jeune soldate la regarde, tendant à joindre ses deux mains malgré la douleur. Elle est blessée par les fils noirs, du sang coule un peu en ayant quelques légères lacérations. Mimichi joue et ne cherche pas à la tuer tout de suite, cela dit, le corps de Yuna est un peu engourdi par le Raiton qui la fait souffrir. Une idée et vite. Là, elle vient d’avoir une idée, la violâtre la regarde dans les yeux et soudain, la femme voit des racines s’enrouler autour d’elle enfin sur elle. Mimi se sent engourdie et regarde la Yamanaka usant d’un mûdra. « Tsss… Tu as appris à utiliser du Mokuton ? Insensé ! » Dit-elle en relâchant la prise et cherche à se libérer. La Yamanaka la regarde froidement. « Non, ce mûdra, ce n’est pas pour le Mokuton. » Dit-elle. « Suiton - Mizu no Haretsu. » La blonde souffle une dizaine de projectiles aqueux qui fouettent violemment la femme, après avoir dû annuler le Genjutsu pour réaliser son jutsu. La kunoichi court et se met sur le plafond en réalisant un autre mûdra afin de réaliser Shintenshin contre la Jiongu qui réalise quelques mûdra pour riposter, mais trop tard. Elle tombe inconsciente face à la technique clanique de la violâtre. « Ouf. » Dit-elle avant de redescendre dans la bonne position.

La violâtre se pose contre un mur et souffle un peu, la douleur est présente et elle avait fait un effort surhumain pour parvenir à se déplacer. Cette femme voulait jouer un peu trop et elle a vite regretté son arrogance et son sadisme. Yuna se relève et va voir les enfants, ouvrant la porte, ils étaient tous là. La soldate les regarde. « On part, vos parents vous attendent tous. » Dit-elle. Ils se lèvent tous et la rejoignent. « Merci, madame…cet endroit nous faisait peur. » Dit un jeune enfant. Tant d’enfants, impossible que ce soit que des Yamanaka, le clan n’est pas si important dans Urahi. Une jeune fille et un jeune garçon, aident Yuna à tenir debout et ils remontent tous à la surface. Kara est là avec des soldats de l’unité territoriale. « Oh, je vois que tu as pu gérer sans moi, Yuna. Et les enfants sont là. » Dit Kara. « En effet… Il y a trois enfants Yamanaka dans le tas, j’en suis sûr, mais le reste n'est pas de mon clan. » Dit-elle. « En effet, on m’a prévenu que des enfants du clan Shinrin et Aburame ont été kidnappé, il y a peu. Et le type a du tout avoué. Bref, on va chercher ceux qui restent et les mettre en prison. » Dit Kara. « La plupart sont morts, il reste juste une femme, Jiongu Mimichi. » Dit-elle afin de les prévenir. Les soldats vont à l’intérieur, pendant que les enfants sont ramenés à l'unité territoriale avec Yuna et Kara. La mission était terminée enfin celle-là, mais l’organisation criminelle n’était pas encore stoppée. Pour Yuna, il fallait absolument les stopper.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428

[Mission B] Protéger les blondinnets [Pv : Osore Kara]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission A] Protéger la Pluie
» [Mission/A/Teikoku] Protéger la Pluie
» [Mission/B/Résistance] Protéger nos civils
» Protéger le sceau (Mission libre)
» [Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: