Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto]

Itö Luna
Itö Luna

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Mer 21 Oct 2020 - 19:28
Le talion de la balance et du glaiveDepuis des années, la noblesse et la seigneurie utilisent leur argent et leurs influence pour satisfaire leurs luxures, au prix de nombreux sacrifices. Leur volonté à fermer les yeux sur le monde à finalement engendré un climat social abject et dégradant pour les paysans et les gens du bas peuple. Le refus d'aider son peuple a soulevé l'indignation de certains shinobis et il est maintenant l'heure du jugement. D'après nos informations, celui-ci serait localisé dans un château sous haute surveillance et derrière ses murs seulement aurons-nous accès au palais, nous ignorons encore tout des dangers qui se trouvent à l'intérieur, mais il est probable que les ennemis soient pour la plupart incapables de maîtriser le chakra. Nous laissant alors un avantage considérable, si ce n'est décisif sur notre ennemi. Une fois dans la cour intérieure, il restera à gravir les cinq étages du donjon qui permettent d'atteindre les quartiers du seigneur, que nous soupçonnons d'abriter Byakuren Masato en personne et sa famille. Il est donc possible que des civils aussi bien que des militaires se trouvent dans le palais, rendant la tâche bien plus subtile qu'il n'y paraît, à moins de tout simplement chercher à raser le château et tous ceux qui s'y trouvent.

Infiltrer le château de la seigneurie de Tsuchi Tromper ou vaincre toute résistance Pénétrer le donjon et monter les étages Faire tomber le daimyô





⬽ Nous y voilà ...⤘

Sous un coucher de soleil rosé, l’ombre du bâtiment s’étendait sur toute la vallée. Ses hautes tours et ses courtines renforcées, assombrissaient chaque lieu sur le passage de la lumière. S’imposant telle une masse dans le paysage, l’impressionnant édifice vêtu de blanc pur était devenu tout ce que je pouvais haïr dans ce monde. Chaque pierre qui le fortifiait, inondait le pays d’avarice et d’orgueil, tel un venin coulant sur le peuple de Tsuchi, engloutissant la moindre piécette gagner et la moindre goutte de sueur tomber.

Certains pouvaient voir l’aura de ce palais comme une merveille qui ressortait des terres rocailleuses du pays, mais je n’arrivais pas à me résoudre que celui qui l’avait bâti, était également l’être le plus ignoble de ses contrés. Récoltant les richesses de chaque âme qu’il gouvernait, Masato ne pensait qu’à son propre trésor, ignorant volontairement les peines et les souffrances de son peuple, qu’il avait pourtant juré de protéger des fléaux et des désastres.

⬽ On est dans les temps, Aki. ⤘

Cela faisait exactement dix jours que le démon singe, c’était éveillé dans les ruelles d’Iwa, dix jours que j’avais officiellement pris la décision de quitter ma ville, dix jours que j’avais pris la voie d’une justice solitaire et punitive. N’arrivant plus à me fier à tous ceux qui m’étaient supérieurs, je n’avais plus le choix que d'agir par moi-même, de devenir celle qui appliquerait les sanctions et les châtiments à ceux qui profitaient de leurs pouvoirs, de leurs forces, de leurs perfidies et de leurs noirceurs sur toutes ses autres âmes innocentes. Regardant au loin devant moi, mes pupilles reflétaient le talion immuable de mon esprit. Au crépuscule de cette nuit, le monde allait être enfin libéré d’un de ces virus.

⬽ Je pense que nous pouvons commencer notre opération. ⤘

À travers un sinueux chemin de terre, perdu en pleine forêt, Akimoto et moi-même marchions calmement en direct de la demeure de celui qui régissait le pays des roches. L’esprit vide de tout instinct primaire, nous étions prêts à affronter chacun des défis qui se mettraient devant notre route jusqu’à notre cible.

Le sang n’était pas une ressource qui coulerait à flots durant ces prochaines heures, ce n’était en tout cas pas ce que nous recherchions. Notre objectif était seulement le seigneur Masato et si nous arrivions à l’atteindre sans prendre une seule vie, la mission serait alors la plus belle de toutes. Mais je savais que cela s’annonçait mal pour nous deux et que malheureusement, des vies allaient rejoindre celles de leurs ancêtres durant cette froide soirée.

⬽ J’espère que tu es prêt, Aki. On va enfin donner une première chance d’avenir à ce pays. ⤘


_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Borukan Akimoto
Borukan Akimoto

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Sam 24 Oct 2020 - 15:48
Sous un astre solaire qui s’apprêtait à rejoindre Morphée et une lune qui pointait timidement le bout de son nez à l’horizon écarlate, deux silhouettes s’avançaient d’un pas lent, mais déterminé en direction du palais de la Seigneurie. Dans la vallée en contrebas s’irriçait depuis le roc tel un stalagmite un impressionnant et élégant palais de pierre blanche aux tours s’élevant vers les cieux. L’édifice bâti il y a des siècles en plein coeur de la vallée transpirait fortune et puissance. Posant son regard sur le palais, Akimoto ne put s’empêcher d’avoir la nausée. Cet édifice et son blanc immaculé représentait à ses yeux tout le mal qui régnait aujourd’hui sur sa contrée natale. Alors que son peuple vivait parfois dans la misère, que ses habitaient devaient se relever d’un véritable cataclysme, la Seigneurie demeurait là les bras croisés dans sa tour d’ivoire sans agir. La première attaque sur Soshikidan sur Iwa, la crise des réfugiés, l’attaque de Kiri, la peste bleue, l’assaut de Mamushi...Jamais les Byakuren n’avait levé le moindre petit doigt. Et il était plus que temps que cette maudite famille soit confronté aux glaives de la justice.

¬ Oui, dépêchons-nous. Le temps est en notre faveur, assurons-nous de ne pas perdre ce précieux avantage.

Depuis son départ du désert il y a dix jours Akimoto n’avait cessé de penser à ce moment. Son esprit mûrissait cette idée depuis son exile, depuis le jour où Masato s’était présenté dans son bureau pour lui donner le choix de la mort ou de la fuite. Jamais il n’aurait cru avoir un jour le courage de passer à l’acte, et pour cela, il remerciait les dieux de l’avoir réuni avec sa protégé.

Longeant un chemin de terre serpentant la forêt jusqu’au bas de la vallée, le duo avançait calmement vers leur destinée. Cette nuit marquerait l’histoire, peu importe l’issue de celle-ci pour eux. S’ils parvenaient à leur fin, le visage du Pays de la Terre serait à jamais transformé pour le mieux et une histoire nouvelle pourrait s’écrire, loin de l’inaction des Byakuren et brillant pour le peuple. S’ils échouaient, le Colosse espérait que leurs actions puissent inspirer le peuple à se poser des questions et à se soulever. S’ils agissaient aujourd’hui, ce n’était pas par gaité de coeur ou par désir égoïste de prendre le pouvoir des mains d’un autre. Non, absolument pas. C’était pour assurer un avenir meilleur au peuple de la Terre qui avait trop longtemps souffert indirectement des mains inactives de leur Seigneur.

Il n’en avait pas glissé mot à sa partenaire, mais Akimoto était prêt à tout pour que leur mission soit un succès. S’il devait sacrifier sa vie pour que Masato perde la sienne, il le ferait volontier. Sa vie avait été longue et parsemé d’embuche. S’il poursuivait aujourd’hui l’ultime Justice, le Borukan savait que son passé était empli de péchés. Depuis Yugure, il cherchait un moyen de se faire pardonner et de se racheter. Et cette mission serait son exutoire.

¬ Je suis plus que prêt Luna. répondit le Borukan solennellement. Nous sommes sur la dernière ligne droite. Il ne reste plus qu’à s’assurer que tout se déroule bien.

Oui, que tout se déroule bien...Car si l’objectif était ultime et qu’il avait choisi la mort avant l’échec, Akimoto ne pouvait cependant pas se résoudre à prendre la vie d’innocent. Car sinon leur succès serait entaché...Et il ne pouvait pas le tolérer. Le palais était un lieu malgré tout très peuplé : gardes, servants et royauté s’y cotoyaient quotidiennement. Il repensa à la missive que Luna avait trouvé placardé un peu partout et il espérait finalement qu’elle soit parvenu au palais, car peut-être qu’ainsi le Seigneur aurait eu la décence de faire évacuer le personnel civile. Mais connaissant bien Masato, Akimoto mitigeait ses attentes à ce sujet malgré tout. Se posait également la question de la garde rapprochée du Seigneur. Si la majorité de son armée était composée de simples civils, l’histoire était tout autre pour ceux qui le gardaient de près puisque le Borukan savait pertinemment que certains d’entre eux étaient des shinobis.

Le regard du Colosse se porta vers la plus haute tour d’ivoir du palais qui s’affichait plus bas devant ses yeux. C’est là que tout se jouerait cette nuit...

Ce soir le Pays de la Terre changerait. Demain, le peuple se réveillera sous un nouveau jour.


_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Signaki1
« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine https://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa
Itö Luna
Itö Luna

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Mer 28 Oct 2020 - 0:30



Sous les étoiles qui s’illuminaient au fur à mesure que nous avancions, notre marche nous rapprochait de notre objectif commun. En haut des cieux, sous cette toiture grisonnant par la lueur du soir, se trouvait Masato.

Le village à nos pieds, nous pouvions observer le village qui s’était formé à travers le temps aux portes du palais impérial. Une ville où régnaient depuis bien trop longtemps le luxe et la pauvreté. À travers les quartiers qui s'allumaient au fil des minutes qui s’écoulaient, les ruelles bourgeoises s’instillaient par leurs dalles nacrées. Les demeures des maîtres y étaient innombrables, mais ses pierres ne s’étaient pas bâties tout seul et plus nous regardions vers l’extérieur du lieu, plus la pauvreté s'étalait devant nos rondes pupilles. Pour chaque bâtisse de roche, trois de bois étaient posées là, sur les bords du village et pour chaque maison lambrissée, six tôles de toiles étaient cachées, loin des faubourgs et de la richesse du centre.

⬽ Regarde ça, Aki… C’est désolant à voir… ⤘

Le nombre d'habitations insalubres pouvait se compter en millier pour seulement une centaine de villa.

⬽ Chaque jour qui passe rend la noblesse de plus en plus riche et le bas peuple de plus en plus pauvre… ⤘

⬽ Ce n’est pas comme cela que le monde devrait tourner… ⤘


Observant une nouvelle fois le palais, je réfléchissais au plan que m’avait proposé mon camarade.

⬽ Tu es déjà venu ici Aki. Je vais avoir besoin de ta mémoire durant notre ascension, car je ne connais pas le chemin qui nous fera monter à la rencontre de Masato. ⤘

Bien que l’idée qu’il avait eue, était la meilleure option. C’était également celle qui était la plus risquée pour nous deux. S'engouffrer entre les couloirs alors que je ne connaissais pas le chemin pourrait donner l’alerte à la garde et au seigneur. Si cela était le cas, nous n’aurions plus jamais l’occasion de retrouver seul à seul, sans devoir affronter d’innocent sur notre route.

⬽ Si tu me redire encore une dernière fois comment c’est foutu dedans, cela devrait m’aider. ⤘

Ce n’était qu’une bonne demi-heure plus tard que nous arrivions enfin devant l'entrée de la ville et de ses bicoques misérables qu’avaient engendrées l’argent et le pouvoir. Devant nous, seulement la misère pouvait nous accueillir les bras ouverts. Des rues sales, nauséabondes et sans âmes dignes de vivre se trouvaient ici. Et d’un simple geste de la main, j’encapuchonnais ma tête dans le lourd tissu avant de rentrer dans ce que la noblesse appelait les tréfonds du pays.



_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Borukan Akimoto
Borukan Akimoto

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Dim 1 Nov 2020 - 15:06
Devant ses yeux, une scène qu’il n’aurait jamais pensé connaître. Si Akimoto avait toujours connu le caractère “divin” que les Byakuren avait donné à leur règne sur le Pays de la Terre et son peuple et s’il avait déjà côtoyé la pauvreté que ce règne avait engendré, oh grand jamais il n’avait été préparé à un tel spectacle désolant. Au pied d’un imposant palais et d’une tour de marbre blanc se trouvait agglutiné une ville à l’aspect le plus troublant. Si aux abords de la tour d’ivoire les batiments semblaient appartenir aux plus aisés, à peine quelques rues plus loin s’ammassaient des habitations de fortunes à l’aspect irrégulier et insalubre, construit sur le tas avec les moyens du bord. Le Colosse d’Iwa sentit alors la rage s’emparer de lui, faisant monter en lui des sentiments qu’il tentait de refouler depuis Yugure pour éviter une nouvelle perte de contrôle.

¬ C’est pire que je ne le pensais…dit-il d’une voix tremblante et désemparée.

Le Divin se prélassait tandis que le peuple se prosternait dans la misère et le désarroi.

¬ Il y a bien longtemps que j’ai mis les pieds ici...La ville en soit est déjà bien différente. Mais si le palais n’a pas trop changé, je devrais pouvoir nous guider un certain temps.

Son regard ardent se posa sur l’imposante construction de pierre blanche et son architecture riche et travaillé. Il y a bien longtemps qu’il n’avait pas pénétré son enceinte...Et lors de sa dernière visite, aussi brève fut-elle, la ville ne lui avait pas semblé aussi désolé. Où alors avait-il été, à l’époque, aveuglé par le Divin et ses promesses envers les fondateurs d’Iwa?

¬ Bon pour le plan...Je vais prendre une autre apparence et diminuer ma signature chakratique pour imiter celle d’un civil. Tandis que tu prendras l’apparence de la princesse, je prendrai celle d’un aidant. Si tout se passe bien et qu’aux portes on nous laisse entrer, je pourrez ensuite te guider si les lieux n’ont pas trop changé.

Sans attendre de véritable réponse de la part de sa partenaire de crimes, sans composer de mudras, le Borukan ferma les yeux et pris une grande inspiration. Aussitôt, son corps tout entier devint une silhouette magmatique qui bouillonna et s’agita dans tous les sens avant de se stabiliser de nouveaux sous une apparence plus modeste et plus frêle. Sous cette nouvelle apparence, il enchaîna immédiatement quelques simples signes incantatoires pour aussitôt faire disparaître son chakra. Le déguisement était prêt.

¬ Alors, tu en dis quoi? ajouta-t-il en rigolant. Bon, allons-y !

Quelques lieux plus tard, le duo de shinobi sous couvert arriva finalement aux portes de la ville, ou plutôt du bidonville, qui entourait le palais du Seigneur Masato. La situation paraissait encore bien pire d’aussi proche, au plus grand désarroi du Borukan, ce qui redoublait sa ferveur en leur mission. Ils se devaient de réussir, pour le bien de tous ces gens, et des autres, qui vivaient de la misère tandis que le Seigneur vivait dans sa tour d’ivoire parmis ses richesses. La règne de Masato le Divin touchait à sa fin.

Imitant Luna, Akimoto tira sa capuche au-dessus de sa nouvelle tête et il la suivit dans les tréfonds de cette misère.


Spoiler:
 

_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Signaki1
« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine https://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa
Narrateur
Narrateur

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Mar 10 Nov 2020 - 23:04
Les quartiers au pourtour du palais seigneurial affichent un contraste évident entre noblesse et paysannerie, des habitations reflétant le faste de la capitale jusqu’aux bicoques des petits gens affichant la disparité des richesses dans le pays. Une réalité qui n’avait pas échappé au duo de ninjas qui n’avaient guère souvent l’opportunité d’explorer de telles agglomérations d’habitants où siégeait le pouvoir des Byakuren, étendant leur influence jusqu’aux confins de Tsuchi. Le silence régnait dans les artères de la ville, bien que certaines âmes vagabondes flânaient encore dans les auberges bordant la rue commerçante éclairée par les lampes et les étoiles scintillant dans la nuit.

Malgré l’obscurité votre regard se fixe sur un bâtiment dépassant les hauts remparts protégeant le domaine du Seigneur de la Terre, vous guidant à travers les ténèbres jusqu’à la porte principale solidement fermée puisqu’ils n’attendaient plus de visiteur à une heure aussi tardive. Comme vous pouvez vous y attendre, une cohorte de soldats gardaient l’entrée, équipées d’une hallebarde et d’une armure lourde, ils ne posent en apparence aucune menace particulière, du moins pas pour des shinobis. L’un d’entre eux s’aperçoit de votre arrivée et alerte son camarade avec qui il est de garde cette nuit.

« Quelqu’un approche. Deux personnes, possiblement armées. »

Vous remarquez que l’un des deux gardes postés devant la porte vous pointe du doigt d’un œil suspect, alertant son partenaire de poste qui semblait peu à peu gagné par le sommeil. Celui-ci empoigna sa lance avec fermeté avant de frapper le sol pour se signaler aux deux inconnus qui finirent par se rapprocher de la lumière des torches éclairant l’entrée. Celles-ci étant encore encapuchonnées, les deux gardes restèrent attentifs à la réponse que ces visiteurs leur donneraient.

« Qui êtes-vous? Déclinez votre identité. »

Akimoto reconnaissait les grands murs qui entouraient le domaine seigneurial, une véritable forteresse dont le seul véritable passage n’était autre que cette entrée, tandis que le reste du palais était entourée de douves sèches rendant plus difficile l’infiltration. Au-delà de la hauteur des murs, celles-ci étaient également accompagnées de couloirs derrière lesquels étaient postés des archers. De mémoire, il y avait aussi plusieurs gongs dans la cour extérieur du palais de sorte que la moindre intrusion pouvait alerter l’ensemble de la garde seigneuriale, parmi laquelle il fallait probablement compter des shinobis d’élite engagés par le daimyô dont le Capitaine de la garde qui avait succédé à Bakuhatsu Kyôshiro.

Outre le donjon, le palais comptait également une armurerie, une caserne, et probablement un entrepôt. Il serait pratiquement impossible pour un quidam de naviguer d’un bâtiment à l’autre ou de pénétrer le tenshu sans se faire remarquer, à moins d’accéder aux toits. Un deuxième rempart à l’intérieur entourait le honmaru, dont la surveillance était encore plus stricte qu’à l’entrée du domaine où vous vous trouviez à présent.

Dans un monde shinobi où il était facile pour n’importe quel ninja sans talent de se faire passer pour autrui — notamment via un Henge, il allait sans dire que chaque visite au palais était contrôlée avec soin afin d’empêcher des personnes malveillantes (en particulier des ninjas) d’attenter à la vie du seigneur. Il était encore temps de changer de plan, ou de mettre à exécution celui dont vous aviez d’ores et déjà convenu.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Jeu 19 Nov 2020 - 19:48
@ITÖ LUNA est hors-délai (dépassement des 72h), son tour est donc sauté cette fois-ci. Au tour de @Borukan Akimoto de poster.
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Akimoto
Borukan Akimoto

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Dim 22 Nov 2020 - 16:47
Sous le couvert nocturne, Luna et Akimoto pénétrèrent la capitale du Pays de la Terre. Si de loin - ayant pu le constater dès l’amorce de leur approche - Akimoto s’était remémoré la dichotomie de la plus grande ville de Tsuchi, une fois à l’intérieur de celle-ci, la vision était encore plus misérable. Si le Borukan aurait aimé pouvoir prêter main forte à tous ces gens, il devait garder en tête sa mission. C’était pour eux qu’il risquait le tout pour le tout ce soir...Même si plusieurs ne l’accepteraient pas de prime abord, même si plusieurs les traiteraient de félons et de meurtriers...Il ne pouvait pas espérer qu’ils comprennent tous et toutes. Après tout, c’était les mêmes personnes qui avaient décidé d’accorder leur confiance aveugle envers le Seigneur, même lorsque ce dernier avait remis son destin entre les mains d’un vote populaire suite au scandale de Wasure et de sa prison. Le peuple était aveugle. Aveuglé par la noblesse de Masato et son culte de la divinité que sa famille cultivait depuis de nombreuses générations.

Mais ce soir, tout serait terminé. Et après quelque temps, enfin le peuple serait libre. Ce soir, Luna et lui leur retireraient leurs œillères.

¬ Il est temps, le palais est juste devant. annonça le Borukan à sa partenaire juste avant de quitter l’une des dernières ruelles qui les mènerait aux portes du palais d’ivoire.

Luna acquiesça d’un geste silencieux. Sans faire le moindre signe, l’un des cadeaux que lui offrait son assimilation, le corps de la jeune femme se mit à onduler sous sa forme liquide et d’ébène. En un clignement d’yeux, les vaguelettes d’encre avaient changé son apparence de la tête aux pieds. Luna n’était plus, elle avait laissé place à une autre jeune femme à la chevelure argenté.

C’était maintenant ou jamais. Le duo s’élança d’un pas calme, mais déterminé, vers les portes du palais, la jeune femme ouvrant la marche et Akimoto surveillant ses arrières. Sans surprise, dès qu’ils s’approchèrent de la lueur projetée par les torches qui gardaient la porte, les gardes les interpellèrent.

Les deux silhouettes encapuchonnées se jetèrent un dernier regard, comme pour valider une dernière fois qu’ils se lançaient bel et bien dans ce plan de folie. La plus petite des deux, celle qui était au-devant déjà, retira son voile en premier, révélant des traits féminins fins et majestueux. La chevelure sylvaine cascadait jusqu’aux épaules de la jeune dame.

¬ Je suis Byakuren Yume, princesse de Tsuchi no Kuni. Je rentre à la maison.

Elle marqua une pause silencieuse, comme pour laisser le temps au deux gardiens le temps de digérer l’information.

¬ Et voici Akinobu Ikichi, mon protecteur...Une nouvelle pause. Et mon fiancé.

Sur ces paroles, Akimoto retira à son tour sa capuche, dévoilant les traits d’un jeune homme dans la vingtaine au visage fin et charmant et à la chevelure écarlate.

Leur plan était complètement fou. Akimoto savait à quel point la sécurité de ce lieu était infâme pour y être déjà venu par le passé. Il n’y avait absolument aucune chance de pouvoir s’infiltrer à l’intérieur du palais sans alerter quiconque. Leur folie était probablement leur seule chance d’y parvenir sans causer de vagues superflues. Au-delà de cette première porte se trouvait une cour bien gardée, surveillée par soldats et archers, et avant de pouvoir pénétrer le véritable palais, un deuxième rempart s’opposerait à eux, encore mieux gardé que le premier. L’esprit d’Akimoto s'emballa l’espace d’un instant, si les deux shinobis avaient à se battre, le chaos serait épouvantable...Et les conséquences mortelles. Et ce n’est pas ce que Luna et lui cherchaient, non. Seul Byakuren Masato devait payer.

Mais avant de penser à une telle chose, il devait attendre la réaction des deux gardes devant la porte.

Spoiler:
 

_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Signaki1
« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine https://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa
Narrateur
Narrateur

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Mer 2 Déc 2020 - 21:37
Profitant de l’obscurité de la nuit et en espérant que les gardes surveillant la première porte reconnaissent les traits de la princesse Byakuren, vous déclinez votre fausse identité à leur demande en vous faisant passer pour… un couple. La réaction des soldats ne se fit pas attendre, puisqu’ils s’échangèrent immédiatement un regard surpris, loin de s’attendre à revoir la fille du seigneur sans que celle-ci ne s’annonce à l’avance, et surtout dans de tels accoutrements de vagabonds. Certes les relations avec son père étaient presque inexistantes depuis que la seconde fille princière avait quitté le Palais, son visage avait bien mûri depuis le temps mais heureusement, l’un des gardes était suffisamment ancien pour la reconnaître alors que l’autre ne semblait pas aussi convaincu, pour ne l’avoir jamais rencontré de visu.

N’étant visiblement guère accoutumés à accueillir une personne d’un tel prestige, celui qui avait reconnu la princesse fit une révérence, imité par son collègue novice qui abaissa maladroitement la tête afin de ne pas croiser le regard avec sa majesté. La tête toujours inclinée vers le sol, le premier garde proposa aux deux invités de les suivre à travers la première porte conduisant à l’intérieur de la troisième enceinte — le Sannomaru, visiblement trop surpris par la présence de la princesse pour se soucier du protocole de sécurité. En remerciant la fortune qui vous avait fait rencontrer des gardes peu rigoureux, vous finissez par traverser le première rempart vous séparant du donjon où est censé se trouver le seigneur. Bien que vous ayez réussi à tromper la vigilance de ces soldats, votre route croise celle d’un autre homme en armure surpris du fait que les deux gardes aient quitté leur poste en plein milieu de la nuit pour escorter ces deux personnes.

« Qu’est-ce que vous faites encore? Vous avez bu? Retournez à votre poste! »

« Sergent! Nous avons pensé qu’il était plus courtois d’accompagner sa majesté la princesse jusqu’au seigneur. »

« Princesse... Vous voulez dire Byakuren Yume? Le sergent se tourna vers vous et semblait beaucoup plus avisé et surtout professionnel que les deux soldats à l’entrée. Dans le doute, celui-ci tira une révérence avant de vous proposer d’attendre pendant qu’il irait chercher quelqu’un. Je vous prie de m’excuser, princesse. Permettez-moi d’aller chercher le Capitaine de la Garde Royale, il vous escortera jusqu’au seigneur afin que vous puissiez le rencontrer. »

Le sergent tourna alors les talons afin de se rendre à travers la porte conduisant à l’intérieur de l’enceinte principale afin d’avertir le Capitaine. Il était toujours possible de l’arrêter avant qu’il ne traverse la porte ou alors profiter de son départ pour vous “débarasser” des deux gardes visiblement peu expérimentés qui vous accompagnaient. A ce même moment, l’attention des sentinelles postées le long du rempart était pour l’essentiel tournées vers l’extérieur, sporadiquement réparties afin d’empêcher quiconque de pénétrer l’enceinte de la forteresse à condition qu’ils parviennent à traverser les douves. En étant à l’intérieur de la troisième enceinte, vous remarquez au loin qu’il y a un gong juste devant l’entrée menant dans l’enceinte suivante, avec deux gardes également qui semblent vaguement regarder dans votre direction malgré l’obscurité. Il y a aussi un petit jardin non loin d’ici, ainsi que quelques gros bâtiments dont la fonction vous est encore inconnue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Akimoto
Borukan Akimoto

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Sam 5 Déc 2020 - 18:44
Retenant son souffle, Akimoto attendait la réaction des deux gardes à leur subterfuge. Ce moment charnière déterminerait la suite de la mission. Sous son déguisement, le Borukan observait avec attention les deux gardes. Si le premier demeura perplexe à l’annonce du retour de la princesse Byakuren, une réaction qui fit augmenter d’un cran la tension, le deuxième sembla la reconnaître instantanément à son plus grand soulagement. Il s’inclina donc avec révérence devant Luna, imité presque immédiatement par le novice qui l’accompagnait. La première étape était donc franchie.

Suivant les gardes, Akimoto et Luna pénétrèrent la première enceinte du palais seigneurial. Le rouquin porta son regard vers le donjon qui demeurait malgré tout encore bien loin de leur portée. Si l’intrépide duo se trouvait maintenant dans l’enceinte, il n’était que dans le Sannomaru, la troisième cour. Ils devaient à présent continuer le subterfuge afin de se glisser d’abord dans le Ninomaru, puis le Honmaru, afin de finalement pénétrer le donjon où se trouvait Byakuren Masato. Les deux shinobis devaient donc demeurer calme, espérer que tout continue de bien aller, mais surtout demeurer alerte afin de pouvoir réagir rapidement si la situation dérapait.

Le duo fut conduit jusqu’aux portes de la seconde enceinte où ils furent accueillis par un troisième garde, visiblement le supérieur immédiat des deux qui les avaient conduit jusqu’ici. Ce dernier les foudroya pour avoir quitté leur poste, mais il sembla se calmer immédiatement lorsqu’il comprit être en présence de la princesse. L’homme en armure s’excusa alors avant de rapidement quitter afin, selon ses dires, d’aller chercher le Capitaine de la Garde Royale. Akimoto songea un instant à l’arrêter et croisant le regard de Luna, il comprit que cette dernière y pensa un instant. Mais se montrer trop insistant pourrait paraître louche. Il était préférable à ses yeux de conserver un profil bas, de ne pas faire de vague, et de laisser la garde respecter le protocole en place.

¬ Ne devriez-vous pas retourner à vos postes? Ne vous en faites pas pour moi, je connais les lieux. Je ne voudrais pas vous causer plus d’embarras à cause de moi. demanda Luna à l’intention des deux gardes, tout en leur offrant un magnifique sourire convaincant, à l'image de la princesse.

Profitant de ce moment de solitude tandis que Luna tentait de convaincre les deux hommes de les quitter, le Borukan en profita pour sonder les lieux. Outre les deux gardes toujours avec eux, la majorité des forces présentes dans cette cour se trouvait au sommet du premier rempart et portaient leur attention vers l’extérieur. Non loin d’eux, juste un peu plus près de la seconde porte, se trouvait deux autres soldats gardant un imposant gong.

Même si la présence militaire était forte, il ne s’agissait que de simples soldats. Luna et lui n’auraient aucun mal à se départir d’eux advenant un affrontement. Mais ils n’étaient que des civiles obéissant aux ordres de leur seigneur. Des vies innocentes. Akimoto voulait donc tout faire pour que les choses se déroulent sans embûche jusqu’à ce qu’ils aient pénétré le donjon. Seuls les membres de la garde royale, et principalement son Capitaine, pouvaient poser un véritable obstacle à leur mission. Le dernier Capitaine, qui était devenu par la suite Tsuchikage, était un shinobi expérimenté, Akimoto se doutait donc bien que celui qui lui avait succédé devait être tout aussi dangereux. Mais il était particulièrement confiant en leur déguisement. Il ne s’agissait pas de simple illusion ou de simple Henge. De par leur nature d’assimilateur, Luna et Akimoto possédaient chacun une technique qui leur avait permis de littéralement modifier leur apparence physique. Il s’agissait de techniques pourtant très simples, mais dont les effets permanents sur leur corps jusqu’à une nouvelle transformation leur permettait de berner la plupart des détections conventionnelles.

Devant la seconde porte, ils ne leur restaient donc plus qu'à attendre la venue du Capitaine.

Spoiler:
 

_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Signaki1
« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine https://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa
Narrateur
Narrateur

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Mar 15 Déc 2020 - 21:09
Plutôt que d’arrêter le sergent parti chercher le Capitaine de la Garde, vous faisiez le choix de ne pas intervenir et de le laisser respecter le protocole de sécurité en vigueur. Un pari qui pourrait s’avérer risqué compte tenu du fait que vous vous doutiez qu’un homme aussi important pouvait compliquer vos affaires, avait-il un moyen particulier de contrôler l’identité des visiteurs ou s’agissait-il juste d’accompagner les personnalités importantes jusqu’au palais? Il s’agissait probablement de faire en sorte que le seigneur ne soit pas inutilement dérangé ou mis en péril par des visiteurs indésirables, les deux gardes qui vous avaient accompagné jusqu’à la première enceinte écoutèrent les ordres de leur supérieur et retournèrent à leur poste, toujours avec le même air distrait et détendu. La première étape franchie, il était maintenant impératif d’infiltrer les enceintes suivantes où la sécurité était — vous vous en doutiez, bien supérieure que pour celle de la première entrée.

Laissant quelques minutes pour que le sergent revienne vous chercher, vous prenez le temps d’observer les alentours baignés dans l’obscurité et des soldats patrouillant le long des murs de façon régulière, vous apercevez aussi un de ces fameux gongs se trouvant près de la porte de chaque enceinte, elles permettent de donner le signal d’alarme et de mettre en vigilance maximale l’ensemble du palais au cas où le moindre intrus serait détecté. Vous remarquez aussi que les toits des bâtiments suivant une architecture de pagodes ne sont guère surveillés et qu’il serait possible pour quelqu’un de s’y cacher à condition de ne pas émettre de bruits suspects, rien ne garantissait que la structure ne soit pas fragile ou instable… quoique les toits offriraient certainement une meilleure vue sur le plan de l’enceinte et des moyens de vous faufilez à travers le dédale du palais.

Comme on peut s’en douter, la première enceinte abrite principalement des bâtiments de moindre importance, notamment un bâtiment ressemblant à une caserne et des tours de surveillance donnant sur l’extérieur des murs, à ce demander ce que pouvait vous réserver l’enceinte suivante. Alors que votre attention est encore happée par de potentiels moyens d’infiltrer les lieux, une puissante émanation de chakra trouble votre concentration. Au loin, vous regardez dans la direction du sergent que vous aviez rencontré plus tôt, cette fois accompagné d’un homme d’une taille dépassant les deux mètres, semblable à un géant de pierre, le capitaine de la garde. Vous croyez voir dans le noir ses mains composer des signes avant d’arriver tout à fait devant vous.

Spoiler:
 

« Enchanté, princesse. Je suis Kasai Hayato, Capitaine de la Garde royale de Tsuchi. Votre père a été informé de votre venue. Permettez que je vous accompagne jusqu’au palais. Mais avant cela, … »

Il tourne son attention sur Akimoto arborant l’apparence du garde du corps et fiancé de la princesse, son regard ne laissait transparaître aucune émotion et son visage était comme de marbre.

« … vous pouvez informer votre accompagnateur qu’il n’a pas besoin de dissimuler son chakra. »

Coup de bluff ou pas de la part du capitaine, quoiqu’il en soit la réponse de son interlocuteur serait déterminante pour la suite de la mission.


Revenir en haut Aller en bas
Borukan Akimoto
Borukan Akimoto

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Sam 26 Déc 2020 - 17:13
Les deux gardes les quittèrent pour rejoindre leur poste à toute vitesse, ne désirant probablement pas une nouvelle réprimande s’ils étaient toujours ici au retour de leur officier supérieur. De nouveau seuls, Luna et Akimoto attendirent sagement devant les portes de la seconde enceinte. La tension était à son comble, ils étaient maintenant en plein cœur du territoire ennemi et à partir de maintenant chacun de leur geste, la moindre de leur parole, était crucial pour le succès de leur mission. Le moindre faux pas de leur part pourrait être fatal et faire dégénérer la situation. Dans l’enceinte où ils se trouvaient présentement, même si la sécurité était impressionnante, Akimoto savait que ce qui les attendait au-delà de cette première porte était encore plus impressionnant. Et au cœur du palais se trouverait l’ensemble de la garde royale, le véritable danger de la sécurité qui protégerait le seigneur et probablement les seuls guerriers qui poseraient un véritable problème au duo.

Après quelques longues minutes qui lui parurent comme une éternité, le Sergeant revint vers eux en compagnie d’une large silhouette. Mais avant même de les apercevoir, Akimoto put sentir l’aura pesante du chakra de cette deuxième personne et ce même sans avoir besoin d’employer la moindre technique de détection. Lui et Luna échangèrent un rapide regard avant que les deux soldats ne les rejoignent. Celui qui se présenta comme étant le chef de la garde seigneuriale était un shinobi d’une carrure des plus impressionnante. Dépassant les deux mètres, il était au moins aussi grand, si ce n’est pas un peu plus qu’Akimoto sous la forme originelle. Sa stature était imposante et son corps taillé tel un roc. Impressionné, mais gardant son calme à son approche, le Colosse volcanique commençait à regretter l’ancien capitaine de la garde malgré la puissante qu’il était réputé posséder.

Aussitôt devant le duo, le Capitaine se présenta à la princesse et l’invita à l’intérieur pour la conduire vers son père, le Seigneur Masato. Mais avant de se faire, il surprit les deux visiteurs en demandant à Akimoto de cesser sa technique de dissimulation de chakra. En pesant ses mots, Hayato figea son regard froid et son expression de marbre vers le jeune rouquin.

¬ Dissimuler son chakra? répondit Luna d’un ton un peu perplexe pour jouer le jeu tout en se tournant vers son compagnon.

Akimoto fit un pas vers l’avant, s’approchant de la fausse princesse pour l’enlacer de son bras en mettant sa main au-dessus de son épaule. Le géant sous couverture ne pouvait savoir à quoi pensait sa compagne, mais le doute ne pouvait s'immiscer dans leur action et le duo se devait d’agir à l’unisson pour que leur plan ait la moindre petite chance de fonctionner. Cet homme bluffait-il? Il n’avait aucun moyen d’en être certain...

¬ Je ne sais pas de quoi vous voulez parler. Je ne suis pas un shinobi, dit-il d’un ton tout aussi perplexe que celui employé par Luna.

Il marqua une petite pause, se laissant le temps de percevoir la réaction de l’imposant capitaine de la garde. Puis, le Borukan se dégagea de Luna d’un petit pas latéral avant de continuer hublement.

¬ Akinobu Ikichi, enchanté de vous rencontrer, ajouta subitement Akimoto tout en s’inclinant poliment le plus bas qu’il le put comme le ferait normalement quelqu’un de bas étage en présence d’un noble.

Spoiler:
 

_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Signaki1
« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine https://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa
Narrateur
Narrateur

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 10:33
Face au Capitaine de la garde royale, le Borukan tâcha de rester de marbre afin de ne pas trahir sa couverture alors que l’homme face à lui avait probablement déjà des soupçons, pour les avoir exprimé aussi ouvertement à son égard, avait-il eu recours à une technique de détection avant de venir à leur rencontre? Il lui semblait impossible de savoir avec certitude qu’il soit un espion, ou du moins un shinobi se faisant passer pour ce qu’il n’était pas, un civil. C’est pourtant la version qu’il décida d’adopter afin de rester cohérent avec le personnage, afin de justifier le fait qu’il n’émette pas de chakra.

Demeurant silencieux quelques secondes, le regard toujours posé sur celui qui se présenta sous le nom d’Akinobu Ikichi et qui s’inclina par mesure de politesse, la première réaction de Kasai Hayato fut de prier ses invités à le suivre jusqu’à la tour principale où siégeait le daimyô de Tsuchi. Il ne montra aucun signe de méfiance et pourtant, il demeurait vigilant à la possibilité que tout civil était potentiellement un ninja infiltré, après tout en tant que chef de la sécurité du palais, il était probable qu’ils soient capables de faire la distinction grâce à leurs spécialistes en sensorialité. Le Capitaine fit signe à un garde de prévenir le palais de leur arrivée imminente.

« Le seigneur ne s’attendait pas à votre visite, ainsi il m’a donné certaines instructions: il souhaiterait d’abord rencontrer votre fiancé en personne afin de mieux le connaître. Quant à vous, Princesse Yume, une chambre a été aménagée pour que vous puissiez vous reposer de votre voyage: ces hommes vous escorteront jusqu’a vos quartiers. »

A moins d’aller à l’encontre de ces instructions et de générer davantage de suspicion à son égard, les deux complices furent contraints de se séparer au milieu du chemin vers le palais. Tandis qu’Akimoto continuait de suivre le Capitaine, Luna suivit des gardes qui la conduisirent plus loin dans la troisième enceinte. La cour de la deuxième enceinte paraissait encore plus surveillée que la précédente, et comme pour celle-ci plusieurs bâtiments militaires et des gongs étaient disposés ici et là pour permettre aux sentinelles de réagir rapidement à toute tentative d’intrusion.

Malgré la faible luminosité de l’endroit, il fut possible d’apercevoir une ombre dépasser des murs les séparant désormais de la cour principale: le tenshu dans lequel résidait Byakuren Masato, prévenu de la visite de cet individu. Soudain, Hayato s’arrêta de marcher. C’est à ce même moment qu’une explosion retentit près de la position de Luna, un bâtiment venait de s’écrouler sous le choc du combat, plusieurs gardes venaient de le prendre en embuscade et le forcèrent à battre en retraite, laissant Akimoto en solo pour le reste de la mission.. Leur plan venait visiblement d’échouer et le chef de la sécurité avait fait en sorte de les séparer pour mieux les neutraliser.

« La princesse est actuellement hospitalisée à Iwa, et je n’ai pas reconnu sa signature de chakra tout à l’heure. Pensiez-vous vraiment tromper aussi facilement le dispositif de sécurité du palais seigneurial? »

Le gong se mit à sonner dans la cour de la deuxième enceinte, un grondement de bruits de pas faisait trembler le sol, annonçant l’arrivée imminente de renforts qui ne tarderaient pas à encercler l’intrus et l’appréhender sur-le-champ. Des silhouettes approchaient déjà de toutes les directions: au nord, le rempart que gardait le Capitaine en personne, tandis qu’à l’est et à l’ouest des ninjas commençaient déjà à exécuter des mudrâs. Il allait donc sans dire qu’une partie d’entre eux maîtrisaient également les arts ninjas, notamment l’escouade d’élite de la Garde, sans oublier le Capitaine dont la puissance suffisait à elle seule de force de dissuasion et dont le terrible pouvoir restait encore à découvrir.



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Borukan Akimoto
Borukan Akimoto

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Lun 11 Jan 2021 - 23:44
Si de prime abord leur plan semblait se dérouler à la perfection, Akimoto commença à se méfier lorsque le capitaine de la garde royale annonça que le duo serait séparé. Luna, toujours sous les traits de la délicate princesse Yume, fut amené par un garde jusqu’à l’un des bâtiments annexe de l’enceinte, tandis que le rouquin fut invité à suivre l'imposant capitaine vers le cœur du palais. La nervosité s’empara de lui, il n’aimait pas cette séparation, mais d’un simple signe de tête, il indiqua à sa compagne de continuer à jouer le jeu. Mais quelques instants après leur séparation, Hayato s’arrêta subitement devant le Borukan et au même moment une explosion retentit depuis le bâtiment où Luna avait été envoyé. Avec stupeur, le Colosse put voir s’envoler à l’aide de ses ailes d’encre la kunoichi alors que sa silhoutette perçait la colonne de fumée noir qui se dégageait de l’explosion.

Les gongs se mirent à retentirent dans toute la deuxième enceinte et rapidement, comme s’ils venaient de se manifester depuis l’air, des soldats arrivèrent depuis toutes les directions pour encercler Akimoto. Depuis l’Ouest, le reste de la garde royale s’approcha tout en invoquant déjà leurs premiers jutsus.

Le Borukan tomba à genou, pétrifié par la défaite. Il n’osait pas bouger le moindre petit doigt. S’en était fini de lui et de leur plan...

C’était vrai ce que l’on disait. À l’aube de la mort, Akimoto voyait sa vie défiler devant ses yeux...Mais plutôt que de la contempler avec regret, l’Exilé y nota plutôt tous les instants où la corruption du monde shinobi avait eu le meilleur de lui ; l’établissement d’Iwa au profit de la Seigneurie, l’échec des négociations de Yugure des causes de cette même noblesse...Le constat était terrifiant : tout son être, depuis sa genèse au sein du clan guerrier de Tsuchi no Kuni, avait été imprégné de cette imperceptible corruption. Et le plus terrifiant n’était pas cette corruption, mais plutôt ceux et celles qui l’avaient maniés. Toute sa vie il s’était fait porteur du message qu’il était l’épée de la justice, l’épée pourfendeuse, l’arme de destruction des impunies...mais en réalité, alors que son regard absent se portait sur la plus haute tour du domaine, il n’avait été que l’instrument d’une force extérieure. Il n’avait pas été l’épéiste, mais simplement l’épée. Une épée maniée par un fantôme d’ivoire qui aujourd’hui encore se nichait silencieusement au sommet de sa tour sans daigner dire mot. Le Borukan avait été l’instrument de ce qu’il s’était juré de détruire depuis bien plus longtemps qu’il ne l’avait d'abord imaginé.

Qu’adviendrait-il de ce monde maintenant? Si les derniers véritables justiciers s'éteignaient, qui se lèverait contre la tyrannie de la noblesse? Qui protégerait ceux dans le besoin? Ceux dont la voix tombait dans l’oreille des sourdes puissances shinobis. Quelqu’un devait poursuivre le travail, tant et aussi longtemps que la noblesse survivrait, les maux du monde la suivrait. Le peuple devait reprendre sa juste place dans l’échiquier du monde : à son sommet. Ce n’est ni la noblesse, ni les shinobis qui pourrait l’aider. Le peuple devait s’y hisser de lui-même....Mais il était encore jeune et naïf. Aveuglé par la brillance divine de ses rois et seigneurs. Quelqu’un devait poursuivre le travail...Quelqu’un devait s'élever en tant que guide. Quelqu’un devait montrer la voie au peuple. Une étincelle. Voilà ce dont avait besoin le peuple, d’un porteur de flambeau. Ce messie serait vilifié, deviendrait l’ennemi public numéro un...

Akimoto redressa un genou et baissa lentement les bras.

Il était prêt. Pour racheter ses fautes. Pour expier ses péchés. Il serait le vilain dont le peuple avait besoin. À l’horizon, Luna s’échappait, sa fine silhouette ailée s’en allait vers les nuages et les montagnes. Il se serait le bouc-émissaire d’une révolution qu’elle pourrait porter sur ses ailes d’ébène jusqu’au lendemain.

¬ Pour toi Luna...murmura-t-il tout bas.

Alors que les larmes de magma atteignaient les rives de son visage, Akimoto implosa. Son être n’était plus, d’un souffle violent et ardent, son essence devint le volcan, l'œil vindicateur d’Hachiman. À la place du Borukan en peine apparu une immense sphère de lave incandescente. Le sol qui se trouvait quelques minutes auparavant sous ses pieds fut complètement ravagé et les soldats qui avaient eux le malheur de s’approcher probablement pulvérisés.

L'Oeil ardent du volcan millénaire

Mais alors que la sphère atteint sa pleine taille, frottant et peut-être même renversant le mur de l’enceinte devant lui...vint le bing bang.

L’Oeil explosa avec une violence et une puissance époustouflante, projetant magma et destruction sur une large zone tout autour de là où s’était trouvé le Borukan un court instant plus tôt. Le bruit de l’explosion se propagea dans la région toute entière : c’est une véritable éruption volcanique qui venait de se produire au cœur de la noble demeure seigneuriale et ces gerbes de lave pouvaient être observées des environs et ses grondements ressenties depuis l’extérieur du palais. Alors que la poussière et la lave retombèrent lentement, il n’y avait que silence et la désolation la plus totale.

Spoiler:
 

_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Signaki1
« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine https://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa
Narrateur
Narrateur

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Dim 17 Jan 2021 - 21:29
La mission venait de prendre un tournant pour le moins dramatique pour le Borukan qui comptait sur le plan d’infiltration afin d’arriver jusqu’au Seigneur de la Terre. Si le plan avait l’air de fonctionner au départ et lui avait permis de passer deux portes et donc d’arriver à la dernière enceinte avant le Honmaru (l’enceinte principale) où se trouvait le donjon où résidait sa cible, il fut aussitôt débusqué par le Capitaine de la Garde dont l’oeil vigilant lui permit de comprendre que ces deux personnes n’étaient que des intrus se faisant passer pour la princesse et un accompagnateur dont ils n’avaient jamais entendu parler. Outre le fait qu’elle ne s’était pas annoncé, ils étaient aussi surpris d’apprendre qu’elle avait déjà quitté l’hôpital alors qu’elle avait été tout récemment hospitalisée.

Confirmant sa suspicion en vérifiant la signature de chakra de Luna, le Capitaine décida de séparer les deux complices pour les neutraliser plus facilement. Ignorant de qui il pouvait s’agir derrière cette fausse apparence, à moins qu’il ne s’agisse réellement de son visage, Kasai Hayato avait donné ses instructions à un garde de faire retentir le gong qui sonnerait l’alarme à l’ensemble des hommes du palais, y compris sa propre équipe “anti-ninja” qui était logiquement composée de ninjas également et qu’il avait mobilisé pour neutraliser l’autre individu. Quant au reste de la garnison pouvant se compter par centaines, celle-ci comprenait de simples soldats sans chakra.

Ignorant si l’homme déguisé en question poserait une véritable menace, les premiers gardes qui approchèrent jusqu’à former un cercle complet hérissé de lances tournés vers l’intérieur. Pensant que l’intrus souhaitait véritablement se rendre, ils se rapprochèrent lentement mais furent surpris par la soudaine transformation du Borukan en une sphère de lave. Un constat qui fit s’écarquiller les yeux du Capitaine, comprenant immédiatement que cet ennemi n’avait rien d’un banal forcené cherchant à atteindre le Seigneur de Tsuchi et dont qu’ils avaient l’habitude d’incarcérer. Non cet ennemi était bien pire qu’il ne l’imaginait et il pouvait ressentir la terrible puissance qui se dégageait désormais de cet étranger qui ne prenait plus la peine de dissimuler son chakra.

Ils n’eurent pas le temps de s’enfuir. L’éruption volcanique prit par surprise les soldats tout autour du Borukan qui furent complètement engloutis dans la lave. Les cris de terreur et de panique furent aussitôt remplacés par des hurlements de douleur dûs à la lave qui rongeait leur corps à vue d'œil. Tandis que certains furent tués sur le coup, d’autres agonisaient au sol, le corps à moitié recouvert de brûlures et incapables de se relever. Le paysage tout autour était ravagé par l’explosion. Derrière lui, les murs s’étaient effondrés coupant momentanément toute possibilité de renforts et surtout ralentissant l’arrivée de l’équipe qui venait de faire fuir son complice. Face à lui, le dernier mur qui le séparait de la tour venait d’être détruite et le Capitaine était quant à lui entièrement recouvert de lave mais bizarrement il tenait encore debout, semblable à une statue de pierre.

La lave s’écoula lentement le long de son corps, laissant apparaître des crevasses aux endroits où la lave était parvenue à le ronger et à l’intérieur desquelles il était possible de voir non pas de la chair calcinée ou du sang… mais du cristal. Une fois que la lave était complètement retombée à ses pieds, l’assimilateur de cristal reprit sa forme originelle, constatant les ravages causés par ce terroriste à l’identité encore inconnue et auquel il était maintenant confronté dans un duel singulier.

« Qui que tu sois, scélérat, je t’arrêterai avant que tu puisses poser le moindre doigt sur Seigneur Masato. »




Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Borukan Akimoto
Borukan Akimoto

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Lun 18 Jan 2021 - 22:42
C'est sous un théâtre dramatique que cette mission prendrait fin. Si Akimoto et Luna n'avait pas voulu prendre de vie innocente sur la quête de leur objectif ultime, la situation après prit une tournant qui venait de leur forcer la main. Alors que son corps, maintenant une énorme sphère astrale, éclatait pour répandre son venin magmatique avec la violence d'un volcan en éruption, le Borukan pouvait sentir les corps des soldats à proximité se calciner et fondre au contact de sa lave. Son cœur saignait d'en être arrivé là, mais il n'en avait pas le choix.

Mais alors qu'avait volé en éclat les derniers remparts qui le séparait de sa véritable cible, la silhouette du Capitaine de la Garde se reforma sous un visage de cristal. Akimoto n'en attendait pas moins de la part du dernier gardien du Byakuren. Avec son rocambolesque exploit, l'exilé avait gagné un peu de temps, mais alors que la poussière et le magma retombait déjà, il pouvait entendre les soldats s'amasser et s'approcher. Involontairement, le Borukan avait coupé l'une de ses seuls options de sorties. L'heure pressait donc, car si les renforts arrivaient jusqu'à lui, même un Colosse tel que lui ne pourrait faire le poids. L'heure de la fin avait sonnée.

¬ Bouhahahahaha

Alors que le corps du Borukan se recomposait, c'est un rire tonitruant qui brisa le silence morbide qui régnait maintenant dans l'enceinte dévastée du palais. Du magma encore chaud qui avait giclé partout quelques instants plus tôt, la silhouette du Colosse d'Iwa se recomposa en entier, maintenant sous ses véritables traits et, surtout, avec sa véritable taille. Sa musculature saillante faisait maintenant écho à celle du Capitaine de la Garde. Deux titans se faisaient face. L'un de cristal, l'autre de lave.

¬ Borukan Akimoto est mon nom, affirma-t-il en brisant son sourire carnassier. Je suis venu réclamé justice au nom du peuple soumis et aveuglé par les manipulations de Masato. Écarte-toi de mon chemin ou accompagne ton maitre dans la tombe.

Sans véritablement attendre une réponse de la part de son adversaire, Akimoto forma au creux de l'une de ses mains un orbe magmatique en rotation perpétuelle. L'objet sphérique tourbillonnait si vite sur lui-même qu'il maintenait une surface parfaitement lisse et qu'il était difficile de comprendre la quantité réelle de magma qu'il contenait.

¬ Pourquoi protéger un être tel que lui? Il se vautre dans son ivoire, sans se soucier des conséquences de son inaction sur son peuple. Iwa a été détruite parce qu'il n'a pas voulu agir. Et si les pertes ont été minimes, ce n'est certainement pas grâce à lui. Avez-vous simplement quitté le palais? À quelques mètres de ses portes les gens vivent la désolation. Comment pouvez-vous en toute conscience accepter cela?

L'orbe pivotait toujours au creux de l'imposante patte du Borukan. Sa paume était portée vers les cieux, tandis que son deuxième bras s'était retranché derrière son dos, masquant ainsi la position de sa deuxième main de part son imposante et large stature.

¬ Ouvrez les yeux...Vous êtes ce que j'ai été autrefois. L'instrument aveugle de sa noblesse. Son glaive couvert du sang des innocents. Et regardez ce qui m'est arrivé. Regardez ce qui est arrivé à votre prédécesseur. Allez-vous vous aussi trouver la mort à cause d'une obéissance aveugle?

Sans attente de réaction aucune, Akimoto projeta d'un geste sans équivoque l'orbe qui tourbillonnait dans sa main depuis tout à l'heure. Mais sa cible n'était pas le Titan qui se trouvait face à lui, non. Son geste porta son bras en direction de la tours d'ivoire, de la résidence du Seigneur. Maintenant que la dernière enceinte s'était effondrée grâce à sa première attaque, il avait une vue directe vers son objectif : Byakuren Masato. L'orbe décolla donc de sa main pour partir en direction du bas de cette tour. Hayato protègerait-il encore aveuglément son maître?

¬ OUVREZ LES YEUX ! tonna finalement le Colosse d'Iwa de sa voix bien portante.

À l'instant où il tonnait cet ordre au Capitaine, quelques secondes après avoir fait décoller un premier orbe de magma en direction de la tours, Akimoto dévoila au creux de sa main dissimulé un second projectile ardent. Avec autant de vélocité que pour sa précédente attaque, il envoya valser sa technique une nouvelle fois vers la résidence du Seigneur...Mais cette fois-ci vers son perchoir, son sommet. S'il ne pouvait pas atteindre le Byakuren et voir directement la vie quitter son regard abjecte, Akimoto ferait s'écrouler sur lui son palais tout entier. Pour le réduire en cendre lui et tout ce qu'il représentait.

...

Spoiler:
 

_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Signaki1
« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine https://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa
Narrateur
Narrateur

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Ven 22 Jan 2021 - 0:38
Le coeur du palais venait d’être mis en ruines avec la déflagration volcanique commise par ce terroriste encore inconnu dans l’esprit du Capitaine, dont le corps de cristal se reformait après avoir subi de plein fouet cette attaque dévastatrice reflétant un niveau de puissance très élevé de la part de cet ennemi. A la dernière seconde, il avait vue la vie de ses hommes être retirée, sapée en quelques instants par cette attaque en traître de la part de celui qui feignait de se rendre, montrant à quel point celui-ci était entaché de déshonneur et n’hésiterait pas à employer les pires moyens pour arriver à ses fins. Seul survivant de cette effroyable technique ayant tué des dizaines de soldats s’étant précipité dans le champ d’action de l’homme-volcan, son regard restait accroché aux corps enveloppés de lave de ceux qu’il appelait il y a quelques minutes encore, des “camarades”. Il ne s’agissait pas seulement d’un acte inhumain, mais surtout, c’était surtout une atteinte au siège du pouvoir, un affront commis envers le chef du peuple de Tsuchi.

Jusque-là d’un tempérament relativement calme, le titan de cristal dégageait maintenant une présence plus hostile que jamais, son regard empli de haine était dirigé vers son homologue de lave dont les rires faisaient écho dans ce paysage apocalyptique. Un rire démentiel qui témoignait du plaisir sadique avec lequel il venait d’enlever d’innombrables vies.

Il tenta de jauger la situation: il était maintenant contraint de combattre ce forcené, ou du moins le retenir suffisamment longtemps afin que son escouade vienne lui prêter main-forte. Ils avaient réussi à se débarrasser de son complice, mais le voilà obligé de défendre seul le donjon du daimyô. Il s’agissait du pire scénario tant pour lui que pour son adversaire: un duel d’assimilateurs juste devant l’enceinte principale, dont les murs venaient d’être détruits. Pour autant, il remarquait que l’ennemi ne pouvait plus faire marche arrière, c’était aussi la meilleure opportunité pour l’arrêter et de sauver le seigneur de ce fléau, le pire qu’il ait eu à affronter jusqu’à maintenant. L’homme se présenta sous le nom de Borukan Akimoto, un nom qui sonna familièrement dans l’esprit du Capitaine, réalisant qu’il s’agissait du…

« Nidaime Tsuchikage. On dirait que le sang versé à Hi no Kuni ne vous a pas suffi. Voilà que maintenant vous vous retournez contre votre propre pays? »

Le sang bouillonnait à l’intérieur de Hayato, réalisant la perfidie de l’individu qui n’était autre qu’un ancien homme de confiance de Byakuren Masato, le chef du village caché d’Iwa et nommé par le daimyô en personne. La corruption des ninjas n’avait-elle donc pas de limites? Celui-ci déclara ses intentions soi-disant nobles, désirant combattre au nom du peuple d’opprimés pour justifier sa traîtrise et sa cruauté sans nom. Justifiant son ignominie par le fait que les habitants de ce pays vivaient dans la misère à cause de leur seigneur, toutes ces motivations démagogiques qui semblaient ajouter à la folie de ce terroriste doublé d’un traître à la nation.

« Est-ce le Seigneur qui a guidé votre glaive quand vous avez commis le massacre de Hi? Est-ce le Seigneur qui vous a forcé à infiltrer son palais et tué des soldats parmi lesquels on pouvait compter des pères de famille, plutôt que de lui demander audience vous décidez de recourir à la violence? Vous avez commis le pire des crimes de l’humanité, vous avez trahi la nation. Maintenant, vous allez payer de votre sang. »

Le premier orbe de lave fut lancé depuis la main de l’homme à la chevelure sanguine, un geste qui fut relativement facile à anticiper du fait qu’il avait pris du temps à générer cette orbe avant de la lancer, presque comme s’il goûtait au plaisir de pouvoir détruire un monument symbolique de Tsuchi. Le Capitaine frappa alors le sol de la paume de ses mains, libérant depuis le sol de nombreuses pointes de cristal arborant une couleur émeraude, jusqu’à former un immense mur allant jusqu’à plusieurs mètres de haut. La sphère incandescente entra donc en collision contre le mur, libérant de multiples fragments et formant des fissures à sa base du fait de la puissance de l’attaque, suite à quoi le mur s’effondra mais permit d’absorber l’entièreté de l’assaut.

A peine le mur de cristal était-il tombé, masquant temporairement le champ de vision du Kasai, il vit un objet non-identifié fendre le ciel, droit sur le haut de la tour qui serait bien plus difficile à atteindre du fait de la distance qui l’en séparait. Merde! pensa-t-il lorsqu’il vit ce second orbe dépasser sa position… Le temps semblait se ralentir et son regard fixé sur la trajectoire qu’empruntait la sphère de lave, il tenta alors le tout pour le tout. Il pointa son bras vers le donjon, son bras sembla se prolonger jusqu’à prendre une ampleur titanesque et former un dragon de jade au corps de serpent. Celui-ci se dirigea tout droit vers les hauteurs et s’enroula autour de la tour pour la protéger de la bombe de magma. Malheureusement, l’explosion de celle-ci fut telle qu’elle fit voler la tête du dragon de jade en éclat (il n’en restait donc que le corps protégeant les étages plus bas)

Le sommet fragilisé par l’explosion vola en éclats et menaça de s’effondrer sur la structure, mais de multiples cristaux verts finirent par se former autour des gravats séparés de la toiture, donnant l’impression que le temps venait d’être figé. Ainsi le donjon avait maintenant une forme asymétrique au niveau supérieur, décomposée en plusieurs fragments entourés de la couche de cristal tandis que le reste de la tour était encore intacte et permettait au reste du bâtiment de tenir droit. On pouvait lire une certaine inquiétude dans le regard du Capitaine, réalisant qu’il était arrivé peut-être un peu trop tard, toutefois il comptait sur le fait que le Seigneur avait eu vent de cette intrusion en avance pour se réfugier à un autre étage. Mais rien n’était moins sûr, il était possible aussi que l’ennemi soit convaincu de l’avoir tué et décide de s’enfuir à présent, si tant est qu’il échappait à son piège de cristal.

Résumé du tour:
 


Revenir en haut Aller en bas
Borukan Akimoto
Borukan Akimoto

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Empty
Hier à 23:33
La lave et le sang avaient été versés. La machine de la révolution était en marche. Malgré les belles paroles du Borukan, le Capitaine de la Garde ne démordait pas dans sa loyauté et Akimoto ne s'attendait à rien de moins de sa part. L'affrontement se prolongerait donc et il devait se dépêcher avant d'être submergé par les renforts.

- Je ne me retourne pas contre mon pays. Mais contre son tyran. Vous êtes visiblement trop aveugle pour le voir, il ne sert à rien de continuer d'en parler, avait rétorqué le Borukan tout juste avant de lancer son premier orbe.

Son adversaire tentait de lui faire perdre son sang froid. Il attaqua le Colosse dans ses motivations et ses convictions, allant même jusqu'à les retourner contre lui en invoquant les évènements de Yugure. Là où tout avait commencé...Là où les yeux d'Akimoto s'étaient ouverts pour la première fois...Là où le Byakuren avait révélé son véritable visage. Depuis deux ans maintenant que tout le monde lui remettait ce massacre sur le dos...Qu'on le pointait du doigt comme son instigateur. Alors qu'il ne s'agissait que d'une manipulation supplémentaire de l'Homme au Chapeau et de ses disciples. Le Pays du Feu nouvellement libéré de son tyran allait tomber entre les mains d'un second dictateur. Un seigneur de sang noble et légitime certes, mais qui allait se servir de son nouveau pouvoir politique pour détruire le monde shinobi. Tout ce qu'Akimoto avait tenté de faire était d'éviter le pire. Si seulement il avait réussit à tuer Daiki ce jour là...Si seulement le chapelier n'était pas intervenu...Le monde d'aujourd'hui aurait été totalement différent et ses souffrances bien moindre. Kumo ne serait jamais tombé, l'Empire serait né sous un jour différent. Et un Seigneur de moins aurait pu placer son pion sur l'échiquier. Plutôt que d'entendre raison, Masato l'avait exilé. Comme un lâche. Jettant le blâme sur les larges épaules du Borukan. Plutôt que d'ouvrir les yeux et de voir ce que le seigneur Daiki était véritablement, un pion au service du Chapelier, un terroriste glorifié au sang prétendument noble...Non, il avait une fois de trop fermé les yeux et privilégié ses nobles oeillères.

Le Capitaine Hayato bloqua le premier orbe du Borukan à l'aide d'un imposant mur formé de piques de cristaux. Le mur absorba l'entièreté du choc et de la violence de l'attaque magmatique, provoquant aussitôt son effondrement. La tour continuait donc de tenir bien grande et droite...Mais prenant son ennemi par surprise, le second orbe de lave fit mouche. Elle atteint le sommet de la tour et en découla une violente explosion. Mais la tour ne s'effondra pas...Et une partie du sommet demeurait intact quoique bien amochée. Le Kasai était parvenu juste à temps d'invoquer à partir de son corps d'assimilateur un imposant serpent-dragon de jade qui s'était immédiatement enroulé et solidifié autour de la tour pour l'empêcher de s'écrouler et pour l'aider à résister à l'assaut d'Akimoto.

Son objectif n'avait pas été atteint...Et le temps lui filait entre les doigts. Si ces deux attaques n'avaient pas eu totalement l'effet escompté et que Masato vivait probablement encore, elles avaient au moins permis d'ajouter un peu plus de lave au champ de bataille, ce qui jouait en la faveur du Borukan...Chose à laquelle le Titan de Jade ne s'attendait peut-être pas.

Ce dernier ne se fit pas prier pour contre-attaquer. Aussitôt le dragon détaché de son corps, il plaqua ses deux mains au sol en direction d'Akimoto et ce eu pour effet d'invoquer une vague cristalline qui se dirigea vers lui à vive allure. Il devait réfléchir et vite. Le Colosse plongea sa main dans la pochette à équipement qui se trouvait à sa ceinture et, alors que la prison cristalline se trouvait à quelques centimètres de ses pieds, il en extirpa un fumigène qu'il lança à ses pieds, libérant une épaisse purée de poids mauvâtre tout autour de lui.

***

La fumée retomba quelques instants plus tard...Que s'était-il produit dans ce laps de temps où le Borukan avait été masqué à la vue du Capitaine? Au milieu des la purée de bois qui se dissipait finalement, une grande silhouette de cristal se trouvait figé et immobile : celle de Borukan Akimoto.

Était-ce la fin de ce dernier? L'échec de sa mission?



Spoiler:
 

_________________
Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto] Signaki1
« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine https://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Mission : Le talion de la balance et du glaive. [Akimoto]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: