Soutenez le forum !
1234
Partagez

Prothèses & Politique [Metaru Mairu]

Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Dim 25 Oct 2020 - 19:10


Entrant dans son bureau, Raizen attendait patiemment Metaru Mairu. Après avoir pris le pouls de nombreux éléments au sein du village, une chose était devenue claire : la Coalition allait être frappée d’une vague de motivation ou de frein. Dépendant l’éventualité qui la frapperait, Raizen devait être prêt et avancer sans forcément se soucier de cette structure fragile et frêle comme ils l'avaient pointé du doigt lors de sa fondation.

Ainsi, comme sujet du jour, il avait décidé d’inviter la Directrice de la Forge et la première à rejoindre le conseil de Kumo pour discuter d’un élément très important et pour avoir son avis sur un autre sujet.

Après avoir reçu une lettre en provenance d’Iwa et suite au debrief du Denkou, il en était venu à la conclusion que Kumo saurait peut-être aider le village de la Roche grâce à ses aptitudes en métallurgie pour concevoir des prothèses quelconques.

Si le tout était cohérent d’un point de vue politique moyennant certaines clarifications relationnelles, il se devait d’obtenir l’avis de sa directrice et de la nouvelle Heidan du village. Après tout, le Conseil servait d’appui sur les décisions et sachant qu’elle aurait un double rôle à jouer, il était plus qu’important pour lui d’avoir son avis.

-Salut Mairu, comment s’est passé ton retour à Kumo ?

Lui posant une question d’entrée de jeu pour savoir comment elle allait, au-delà de devoir faire les choses rapidement, les règles d’usages s’appliquaient toujours. Ainsi, il avait pris le temps de préparer le thé pour que tous les deux puissent discuter confortablement… autour de ce sujet. Cette fois-ci, c'était un thé d'Hayashi qui était à l'honneur du jour...

Toutefois, par souci d’efficacité, il avait fait parvenir une lettre en amont de la réunion qui demanderait à Mairu de réfléchir à la faisabilité de concevoir prothèses pouvant remplacer des membres ou simplement en soutenir certains dans la guérison des shinobis ayant subi des pertes en combat comme lui et ses doigts...

Allant plus ou moins de pair avec le système d’armures, elle avait donc une partie des cartes pour entamer cette réunion.

-D’ailleurs, tu as bel et bien reçu ma lettre ?

S’assurant de garantir sa réception, Raizen tâcherait de réintroduire le sujet si jamais elle ne l’avait pas reçu à temps avant leur rencontre...

@Metaru Mairu

_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 16:10
Prothèses & Politique

feat. @MEIKYÛ RAIZEN

« - Mon retour s’est très bien passé et j’espère que le vôtre également, Yondaime-sama. »

Bien que partis ensemble, ils n’étaient pas rentrés en même temps de Kaze no Kuni. Raizen était resté plus longtemps, pour régler certainement des affaires personnelles. Si Mairu n’avait pas foi en lui, elle l’aurait accusé de complot avec des kazejin. Après tout, Kaze était le pays natal du Meikyu et sa grande complicité avec certains natifs du Pays du Vent, qui n’avait aucune alliance avec Kaminari, pourrait paraître très suspecte. Surtout qu'elle savait que l’un de ses « camarades » avait tenté d’armer une organisation de son pays. Information que Mairu n’avait pas partagé à Raizen, l’affaire étant avortée. Et puis, Mairu entretenait une certaine confiance en cette personne qui avait initié le projet d’armement. La Metaru ne lui faisait pas certes autant confiance qu’en Raizen mais, aux yeux de la Metaru, il avait fait assez preuve de loyauté envers Kumo pour que la jeune femme lui accordât du crédit.

Mairu prit le temps de se servir du thé que le Raïkage et de le déguster tant que celui-ci était encore chaud alors qu’elle s’était installée en face du Yondaime. Ce n’était pas leur première tête-à-tête et certainement pas la dernière et chacune de leur rencontre était toujours pour la même chose : le devoir. Un jour peut-être, ils auraient l’occasion de parler autre chose que du travail. En tout cas, la Metaru qui ne demandait qu’à mieux connaître le Meikyu, l’espérait fortement.

« - Effectivement, j’ai bien reçu votre lettre et votre requête est concevable. C’est même une très bonne initiative dont pourrait bénéficier non seulement Kumo mais aussi tous les membres de la Coalition. »

Mairu savait l’importance qu’accordait le Yondaime en la Coalition. La jeune femme doutait d’ailleurs que l’idée avait certainement germée chez le Raïkage suite à la perte de ses doigts durant le combat mené récemment à Kaze au nom de la Coalition mais aussi dû aux nombreux blessés que comptait la grande alliance contre l'Homme au Chapeau. D’après les données du Kunaï Emoussé, Iwa était particulièrement touché.

« - En collaborant, la Forge et le Complexe Scientifique pourraient mettre au point des prothèses révolutionnaires. En appliquant le principe des oreillettes chakratiques, je pense que les porteurs pourraient faire circuler leur propre chakra dans les prothèses et ainsi exécuter des techniques comme ils les faisaient autrefois. Bien sûr, ceci n’est qu’une hypothèse pour l’instant mais qui, à mon humble avis, a une forte chance de fonctionner. »

Les oreillettes sont des dispositifs qui ont déjà témoignés de leur fiabilité. L’effet conducteur du métal avait été exploité afin de conduire le chakra qui est alors utilisé comme source d’énergie pour faire fonctionner l’appareil. En exploitant cette idée de génie que son feu cousin Metaru Kenshin leur avait laissé en héritage, ils pourraient certainement mettre au point des appareils fiables et efficaces.

Il était peut-être temps d’étendre l’utilité du chakra.

« - Comme vous en doutez, Mettre tout cela au point demandera cependant du temps et du temps j’en manque malheureusement en ce moment. Il va falloir que je revoie donc mes priorités. Avec le renforcement du Village, la conception des armures, l’études des oreillettes et maintenant l’élaborations des prothèses, je vous avouerai que je commence sérieusement à être très débordée. Je vais déléguer certaines tâches ; peut-être même un ou deux projets si je trouve des personnes de confiance à qui les confier mais j’aimerais connaître vos propres priorités, Yondaime-sama. »

Mairu était consciente de l’importance de tous les projets en cours dont certains étaient déjà initiés et étaient même déjà bien avancés mais, même en se dupliquant, la Heidan n’allait pas pouvoir tous les gérer efficacement en parallèle …

_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Mar 3 Nov 2020 - 17:29, édité 2 fois (Raison : corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 22:17

Observant Mairu, il admirait la vitesse à laquelle elle arrivait à visualiser certaines opportunités tout en dénotant les aspects complexes à prendre en considération. Si elle n’avait eu droit qu’à une brève gorgée de thé, semblait-il que le tout était suffisant pour les mettre dans une situation sur laquelle ils étaient plus ou moins sur la même longueur d’onde.

Souriant, il l’écouta donc, la laissant s’exprimer jusqu’à son annonce sur le temps. Marquant une brève pause, il était vrai qu’il y avait de nombreux projets sur lesquels elle était impliqué qui nécessitait possiblement son aide et son expertise. Or, comme toute chose et sachant que le tout allait possiblement nécessiter un certain voyage de sa part, il devait s’assurer d’équilibrer les tâches et rôles afin de garantir un progrès suivant une certaine ligne directrice.

-Je suis heureux de voir que nous sommes sur la même longueur d’onde Mairu. Même si la Coalition est quelque chose d’évolutif, ce n’est pas pour autant que nous devons nous restreindre de démontrer notre savoir-faire. Au contraire, c’est un bon moyen de montrer ce que Kumo sait faire à l’international tout en aidant des gens dans le besoin.

Faisant soudainement quelques étirements avec sa main nouvellement guérie, il l’observa alors que des bandages ornaient toujours ses doigts.

-D’un point de vue des priorités, je pense que la création de prothèses sera ta première priorité compte tenu du fait qu’elle a des enjeux de diplomatie et que je pense que tu serais bien placé pour cela sachant que ta maîtrise du Kinton va au-delà de la maîtrise. Sachant que c'est une partie intégrante de toi, le tout facilitera l'aide que tu peux apporter à ce sujet. Bien que je ne sais pas encore qui sera de la partie, je tiens tout de même à ce que tu puisses prendre le pouls des besoins extérieurs en la matière et représenter le village sous de nombreux angles, surtout que tu es maintenant Heidan.

Souriant en prononçant ses termes, Mairu était un pilier solide du village qui avait fait ses preuves et qui continuait de le faire.

-D’un point de vue des priorités, je pense que le projet des oreillettes pourrait notamment être mis du côté de l’institut pour le moment sachant qu’ils vont surement tenter de les améliorer avant qu'on puisse entamer une production massive. Ainsi, à moins que tu eusses un nom en tête pour ce projet, celui-ci sera distribué au sein du village pour que des gens puissent se pencher dessus. Avec le pilier lié au développement technologique de l’institut, ils devraient pouvoir mener à bien les prototypes nécessaires pour que la production se passe bien une fois terminé et à ton retour.

Continuant de l'observer, il poursuivit :

-Pour tout ce qui est lié aux armures, si on veut, le tout peut bel et bien attendre pour le moment sauf si tu désires déléguer temporairement l’avancement du projet à quelqu’un d’autre ? Bien que ce soit important, le tout demeura notre troisième priorité puisque les deux premières impliquent des besoins plutôt immédiats à combler.

Puis finalement, il termina sur cette petite note :

-Pour le moment, ma priorité est que tu puisses aller à Iwa. Chiwa Aimi est une personne de confiance qui t’accueillera bien. Elle est aussi compétente dans l’art des soins, donc tu devrais pouvoir compter sur elle pour cette mission. Quant à Toph, je pense que ce serait une bonne manière de le remercier pour n’avoir pas hésité à nous partager l’art du bouclier divin afin de pouvoir l’enseigner aux membres du village.

Lui dévoilant ainsi tous les aspects des enjeux d’une telle mission, il clôtura en l’invitant à partager la moindre source de crainte ou autre :

-Est-ce qu’il y a d’autres éléments qui pèsent sur la balance dont tu aimerais qu’on discute et es-tu aligné avec tout cela ?

_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Mar 10 Nov 2020 - 19:10
Prothèses & Politique

feat. @MEIKYÛ RAIZEN

Comme Mairu le soupçonnait, Raizen mit en ultime priorité la mise en place des prothèses. Choix qui ne convenait guère à Mairu qui préférerait pouvoir se concentrer sur la sécurité de Kumo et de ses shinobi mais, comprenant également l’importance de la Coalition, que dans la guerre qui se préparait en silence Kumo ne pourra jamais s’en sortir seul - la Metaru aux cheveux violacés accepta, sans émettre la moindre objection, la mission que lui confiait le Raïkage. L’idée de devoir s’éloigner, une fois plus, de son Village, de son clan, de sa Forge, ne l’enchantait guère mais, comme lui avait fait comprendre le Yondaime, en tant qu’Heidan, elle avait des responsabilités à assumer.

« - Je ferai de mon mieux pour le bon déroulement de la mission. Cependant, j’aimerais jeter un coup d’œil sur la conception des oreillettes avant de partir. Comprendre leur fonctionnement pourrait m’aider dans la liaison du chakra à une prothèse. J’irai donc me renseigner auprès de l’Institut avant mon départ. »

Mairu prit le temps de se resservir du thé alors qu’elle avait vidé petit à petit sa tasse au cours de leur conversation. La jeune femme descendit quelques gorgées du liquide encore fumant avant de reprendre la parole.

« - Je vais laisser un ou deux doubles poursuivre le projet d’armure. J’ai déjà bien avancé alors j’aimerais ne pas perdre du temps là-dessus ! »

Mairu ignorait combien de temps un clone pourrait tenir dans la durée mais si cela lui permettrait de poursuivre son projet alors elle ne perdra rien à essayer.

La Dame de Fer prit le temps de finir son thé, tout en ne quittant pas Raizen de son regard doré. Elle avait remarqué que ses doigts étaient toujours bandés et cela l’intriguait un tantinet, sans pour autant s'inquiéter sur l'état du Raïkage. Ce dernier semblait après tout aller fort bien.

« - Comment vont vos doigts ? »

Tout en écoutant la réponse de Raizen, Mairu continua de déguster son thé jusqu'à vider sa tasse qu'elle reposa ensuite délicatement sur la table. Elle entremêla ensuite ses doigts tout en captivant l'attention du Yondaime alors qu'elle avait décidé d'aborder avec ce dernier un sujet qui le travaillait depuis un moment.

« - J'aimerais vous posez une question plutôt indiscrète mais qui me travaille depuis notre retour de Kaze. Pour quelle raison aviez-vous choisi de servir Kumo plutôt que votre pays natal ? »

La Metaru avait remarqué à quel point le Meikyû semblait tenir à son pays de naissance et ses habitants alors la jeune femme avait du mal à comprendre pourquoi celui-ci s'était dévoué à Kumo plutôt qu'à Kaze qui semblait pourtant avoir grand besoin d'une personne de son envergure ; surtout en ce moment. Bien sûr, Mairu était plus que satisfaite de l'avoir de leur côté mais connaitre la raison du choix de l'homme qui se tenait à ses côtés la démangeait fortement …

_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Mar 10 Nov 2020 - 20:58, édité 1 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Dim 15 Nov 2020 - 5:12

Observant Mairu, il était intéressant pour Raizen de voir à quel point elle prenait de plus en plus d’assurance et de prestance dans son nouveau rôle. Renforçant ainsi sa décision de lui proposer de rejoindre le conseil de Kumo, ce n’était pas pour rien qu’elle y siégeait et que le village l’avait accepté. Visionnaire à sa manière, force de proposition et analytique, elle avait de nombreuses qualités silencieuses qui faisaient d’elle une meneuse au caractère de fier.

Héréditaire du titre de Dame de Fer, Raizen n’avait aucun doute sur ses aptitudes à dépasser celle qui avait mené Kumo dans la totalité de sa prestance et sa période tout juste avant sa chute des plus importantes.

-Des clones? Ils devront être assez résistants. Malheureusement, sans posséder d’aptitude en fuinjutsu, tu pourras difficilement te promener avec tes clones. Ainsi, le tout peut être une alternative, mais j’ai bien peur que ce ne soit pas forcément ...viable.

Marquant une brève pause, il eut un léger sourire :

-Toutefois, Tsuchi est un pays dans lequel les samurais sont nombreux. Les Nagamasa m’ayant accueilli lors de mon séjour, je suis certain qu’ils se feront un plaisir de t‘accueillir, ce qui te permettra par conséquent de découvrir de quelle manière ceux-ci composent leurs armures. Le tout t’inspira possiblement quitte à ne prendre que le meilleur ou éviter certaines zones dans ton projet d’armurerie.

Lui souriant tandis qu’il savait pertinemment que ce projet lui tenait à coeur, Raizen tentait ainsi de lui donner des pistes d’explorations supplémentaires assez intéressantes pour l’aider dans son cas sachant que l'utilité pour le village serait importante.

-Sinon, mes doigts vont… bien.

Surpris de se voir poser une telle question, il déroula calmement son bandage avant de lui montrer 5 doigts plutôt que 3. Ayant été guéri par son chef de Clan, on aurait presque dit que la perte de ses membres était superficielle.

-Cependant, les deux doigts que j’ai perdus auront besoin d’un minimum de deux semaines pour récupérer, de beaucoup d’entrainement et d’un support pour reprendre leur vigueur d’antan. Si l’on veut, cela fait partie des prix à payer, mais par chance, mon chef de clan m’a fait l’honneur de les guérir suite à notre entretien…

Disant cela sans forcément en décrire la totalité du conseil, il ne voyait pas forcément l’intérêt de raconter à Mairu toute l’histoire qui le liait à cet homme. Toutefois, il désirait tout de même qu’elle sache les grandes lignes bien qu'il allait finir par tout lui dire quelques minutes après :

-En tant que rival politique au sein du clan de mon père, c’est un cadeau auquel je ne m’attendais pas forcément si on veut.

Marchant calmement dans la direction de la question de la Dame de Fer, il se demandait d’où venait une telle interrogation même si elle était plus que pertinente.

-Tu dois te demander pourquoi j’ai décidé de me proposer à titre de Raikage au lieu de rester à Kaze pour remettre la nation sur pied. Est-ce bien cela ?

Lui posant une question pour savoir d’où venaient ses doutes quelconques, il inspira profondément avant de répondre par anticipation :

-Mes parents m’ont envoyé à Kumo pour un avenir meilleur. Si l’on veut, le clan Meikyû a subi un affrontement politique dans lequel deux courants s’affrontaient : le partage et le progrès contre la tradition et le secret. Mon père menait le courant progressiste, mais a échoué dans sa tentative d’évolution au sein du clan. Ainsi, mes parents ont jugé qu’il était plus important pour moi d’aller dans un endroit qui prime l’avancement, le progrès, le potentiel et la découverte, un élément que j’ai trouvé à Kumo, lieu dans lequel j’ai grandi et fait mon éducation tant à titre de personne curieuse qu’en tant que shinobi…

Poursuivant, il continua :

-Le progrès, le savoir et les valeurs Kumojines sont des éléments dans lesquels j’ai tout de même baigné et en voyant le potentiel de la nation, le choix le plus adéquat pour moi était de suivre ce en quoi j’adhérais, la poursuite de l’idéal que représente Kumo, l’ancienne Shitaderu et Kaminari.

Apportant une nuance à ses propos, il poursuivit :

-Si je devais choisir entre Kumo et Kaze, que ferais-je ?

Tentant de deviner ses questions, Raizen n’avait pas été aveugle au point de ne pas se les poser d'autant plus que son patriotisme avait été mis à l’épreuve à de nombreuses reprises :

-En acceptant le rôle d’ombre de Kumo, j’ai fait le choix de mettre le bien-être des Kumojines de l’avant et c’est un élément sur lequel je m’engage. C’est notamment la raison pour laquelle nous nous parlons en ce moment et que je ne suis pas à Kaze en train d’essayer de remettre le pays sur pied de mes propres moyens, car cela impliquerait plus que ma personne, mais bien Kumo. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai pris la position d’approcher le tout à titre de partenaire non intrusif en attente d’une réponse de Kaze. Après tout, Kaze n’a pas besoin d’un enfant ayant grandi à l’étranger pour mettre les gens en confiance. Bien que j’ai de bons arguments en ma faveur, la nation a besoin d’être plus que jamais rassemblée autour d’idéaux et d’un avenir que les locaux y étant demeurés doivent gérer entre eux. Pour ma part, je serais une oreille et un regard attentif qui proposera du soutien aux moments importants pour réitérer nos liens du passé.

Soupirant, Raizen affronta du regard Mairu, se demandant s’il devait lui révéler de tels éléments avant de céder…

-Mais pour tout te dire, bien que cela me fasse mal d’avoir ultimement à faire des arbitrages entre mon pays natal et Kumo, la raison pour laquelle je désire voir Kumo croître et avancer, est parce que je crois au potentiel de la nation, mais surtout en sa capacité à faire avancer les choses dans le Yuukan et à l’impact que la nouvelle Shitaderu peut avoir sur les autres en plus d'elle-même. Faire renaître Kumo de ses cendres en compagnie de vous tous est selon moi la représentation claire de la fierté et de la résilience Kumojine, une leçon qu'elle peut apporter dans le contexte actuel, surtout dans celui impliquant le combat collectif contre Sakaze Tosen.

Lui évoquant par le fait même le sens de son patriotisme pour Kumo, Raizen demeurait une personne au regard international. Toutefois, il avait décidé de miser ses efforts l’intérieur de Kumo pour faire changer les choses ailleurs. Représentant ainsi un pari comme un autre, cela ne voulait pas dire qu’il était menotté à tout jamais. Simplement, ses arbitrages et priorités étaient bel et bien alignés avec ceux de la nation de la Foudre.

-Pour ta part, comment te sens-tu par rapport au fait que quelqu’un n’étant pas né sur les terres Kaminarijines soit à la gouverne du territoire ?

Lui posant une question sincère, Raizen n’avait aucun mal à oser une telle question pour voir quel était l’état d’esprit de Mairu. Quant à lui, il était clair qu’être Kumojine allait au-delà d’un lieu de naissance. Le sang ne voulant rien dire pour lui, seuls les éléments de prise de décision avaient un impact réel pour lui. Dans le cas suivant, sa décision était claire : il allait guider Kumo vers la réalisation de son potentiel sans pour autant fermer les yeux sur les situations au sein du Yuukan, voilà tout. Après tout, ils étaient tous liés d’une manière ou d’une autre. Ainsi, Raizen ne serait jamais le Kumojine le plus patriotique, mais une chose était certaine : il avait choisi Kumo, car elle le représentait. Or, pour rien au monde il n'allait renier ses origines, elles faisaient partie de son identité. Or pour cela, il fallait savoir voir au-delà des perceptions.

_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Sam 2 Jan 2021 - 18:01
Prothèses & Politique

feat. @MEIKYÛ RAIZEN

Mairu n'allait donc pas pouvoir laisser des clones travailler, même pour quelques heures, à sa place ? La jeune femme ne dotait pas des paroles de Raizen qu'elle reconnaissait bien plus expérimenté qu'elle mais elle testerait tout de même. Si cela ne fonctionnerait pas, tant pis. Au moins elle aurait tenté.

La jeune femme nota également les informations que le Meikyû lui communiquait sur les Nagamasa. Effectivement, voir comme sont façonnées les armures des samouraïs pourraient l'aider dans son projet. Mais, encore faudrait-il qu'elle trouvât le temps d'aller rencontrer ces personnes car elle ne comptait pas s'éterniser à Tsuchi. La Directrice de la Forge comptait repartir aussitôt sa mission dans le pays terminée.

Un sourire s'esquissa sur les lèvres de la Dame de Fer face à la question qui avait conclue les révélations du Yondaime Raïkage. La Metaru s'attendait à ce que le Meikyû lui posât une question du genre et voir qu'elle avait vu juste l'amusait un tantinet. Il semblerait que la jeune femme au teint hâlé commençait à connaître cet homme qui, un jour, elle réussira peut-être à déchiffrer entièrement. En tout cas, aujourd'hui, la Metaru venait d'en apprendre beaucoup sur le Meikyû. Ce dernier avait accepté de s'ouvrir à elle et cela lui faisait énormément plaisir.

« - Ne croyez pas que je vous ai posé cette question sur votre choix entre Kumo et Kaze parce que je ne vous fait pas confiance. Si j'avais ne serait ce qu'une once d'incertitude sur votre loyauté envers le Village Caché des Nuages ou le moindre soupçon sur vos intentions, je me serai opposée sans hésitation à votre candidature au poste de Raïkage. »

Tout en marquant un bref silence, la Heidan gardait son regard doré ancré sans vaciller dans celui du Yondaime.

« - Pour moi, vous êtes bien plus kumojin que certains qui sont nés dans ce Village ou ce pays. Et, je ne fais pas seulement référence à ceux qui nous ont trahi, en rejoignant l'Empire du Feu par exemple, mais aussi à certains qui vivent encore aujourd'hui parmi nous. »

Pour Mairu qui était dévouée corps et âme au Village Caché des Nuages, certains habitants de l'ancienne Shitaderu ne méritaient pas d'y vivre tant, à ses yeux, ils manquaient d'abnégation envers le lieu qui leur servait de foyer. La kunoïchi pensait à certains de ses camarades shinobi mais aussi à des civils qu'elle voyait que comme des simples opportunistes et non des patriotes.

« - Vous devriez peut-être songer à vous trouver une jolie petite kumojin Raizen-san, tenta de plaisanter à demi Mairu tout en affichant un sourire en coin. Une qui saura prendre soin de vous. Je peux vous en présenter quelques unes si vous le souhaitez ? »

Délaissant aussi promptement qu'elle s'était manifestée la familiarité soudaine envers le Raïkage, la Metaru reprit un air plus sérieux et adopta un ton tout aussi dur pour marquer que cette fois elle ne plaisantait plus.

« - Je suis consciente que nous sommes dans une période délicate mais évitez de vous surmener. Vous avez aussi le droit de pensez un peu à vous ! »

Mairu jugeait qu'il était de son devoir de veiller à ce que celui qui était à la tête de leur Village reste en bonne santé physique et mentale pour leur bien à tous.

La Dame de Fer se redressa enfin. Elle avait une proposition à faire au Raïkage concernant Kaze mais la kunoïchi décida de remettre celle-ci au plus tard. Peut-être à son retour de mission à Iwa.

« - Je prends congé, si vous n'avez plus besoin de moi … »

_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Sam 2 Jan 2021 - 22:05, édité 4 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Jeu 7 Jan 2021 - 4:23

Appréciant la familiarité avec laquelle Mairu s’adressait soudainement au Meikyû, Raizen ne pouvait s’empêcher d’admirer l’honnêteté dont elle faisait preuve. Réitérant par le fait même les motifs l’ayant mené à l’encourager à prendre le rôle d’un pilier, il appréciait le fait d’avoir un conseil qui était fidèle à Kumo plutôt qu’à lui.

Après tout, il aurait été très facile d’avoir un conseil fidèle à sa propre personne, voire même favorable pour lui. Toutefois, cela ne faisait pas forcément partie de ses objectifs ni de ce qu’il désirait pour la simple et unique raison qu’il représentait l’ombre du village et non sa lumière. Ainsi, il était prêt à mettre son pire ennemi à ses côtés si cela voulait dire que Kumo en bénéficierait au maximum plutôt que de mettre ses alliés les plus chers au coût du progrès de Kumo et de son bien-être. Étant ainsi en mesure de mettre ses intérêts de côté pour constamment mettre ceux du village de l’avant, Raizen était par le fait même indirectement devenu le représentant de cette entité qui était différente et unique à travers toutes ses connotations grâce à sa population.

Or, tandis qu’elle finissait de le complimenter, un élément imprévisible survint. Imprévue, elle répéta certaines paroles qui lui faisaient étrangement penser à ce que le Metaru lui avait jadis dit. Ayant recommandé à Raizen de se trouver une copine comme tout le monde, à titre de Raikage d’origine Kazejine, la tendance voulait qu’il se lie d’une native du village, élément tout aussi stratégique qu’attendu des plus sceptiques. Pourtant, Raizen était une variable relativement particulière. Allant bien souvent contre la tendance générale, c’était ce qui le rendait imprévisible.

-Je suis content de voir que tu es fidèle au village avant d’être fidèle à la moindre direction. C’est une qualité très importante qui contribue à soutenir le fait que tu sois un des piliers du village.

Souriant tandis qu’il prenait le temps de souligner son appréciation de son compliment, il ajouta :

-Au final, l’essence même de ce à quoi nous adhérons n’a aucun lien avec le sang. Notre affiliation est plutôt sociétale et une question de valeur… Pourtant, nos différences nous permettent aussi d’évoluer de manière conséquente et de contribuer à cette évolution collective à titre de village et pays.

Faisant suite sur un sujet beaucoup plus léger, il enchaina :

-Shuuhei m’avait dit la même chose il y a quelques années et bien que j’apprécie l’offre, je pense que le concours des circonstances me mènera éventuellement un jour à rencontrer quelqu’un qui me plaira au-delà des désirs et plaisirs éphémères et charnels.

Se faisant soudainement plus philosophique, Mairu allait fort probablement voir une partie inattendue du Meikyû.

-Je pourrais d’ailleurs te retourner la pareille sachant que tu aurais avantage à trouver quelqu’un qui te plait, te complète et contribue à ton évolution et non le contraire…

Laissant le tout en suspend tandis qu’il venait d’évoquer les prémisses importantes à avoir dans une relation, il ajouta :

-Mais bon, parfois, l’amour est aussi une question de chance à un certain degré. Dans tous les cas, on pourra en discuter prochainement si tu le veux bien autour d’un thé dans un climat plus détendu. Tu pourras même en profiter pour me raconter ton séjour à Iwa.

Souriant, au-delà d’apprendre à connaître les gens dans le cadre officiel, Raizen aimait aussi découvrir les gens qui le soutenaient. S’il était vrai qu’il était dangereux de mélanger les deux, il restait une personne qui avait des partenaires, pas des employés à son compte. La direction du village ne changeant pas son désir de prendre le temps d’apprendre à connaitre les gens, il avait ainsi hâte de discuter davantage avec Mairu autour d’un thé.

Dans son sourire, on pouvait dès lors y observer des intentions sincères dénuées d’intentions malicieuses. Bien que Raizen pouvait paraître mystérieux, une douceur éclectique pouvait se lire entre les lignes pour les plus observateurs, car autant il pouvait être critique, autant il admirait les aptitudes de progression des gens et de développement. L’être humain étant apte du pire comme du meilleur, la perception était bien souvent trompeuse et plusieurs pouvaient se révéler plus mystérieux qu'aux premiers abords.

Était-ce le cas de Mairu ?


_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 2:20
Prothèses & Politique

feat. @MEIKYÛ RAIZEN

Un sourire s'esquissa sur les lèvres de la Metaru alors que le Meikyû lui révélait que Shuuhei lui avait tenu des propos, presque similaires aux siens, concernant le fait de se trouver une partenaire.

« - Cela m'étonne pas de mon cousin. Lui qui ne pourrait pas vivre sans une femme dans sa couche. »

Une vérité qui était connue des nombreux kumojin et que son cousin Shuuhei assumait entièrement.

« - Mais sachez que je ne cherche pas à vous pousser dans des histoires sans lendemain, Raizen-san. J'ai horreur des aventures alors je ne pourrais conseiller quiconque à se lancer là-dedans ! »

Même si elle avait abordé le sujet sur le ton de la plaisanterie, la Heidan avait parlé d'une relation sérieuse. De fonder une famille et non de coucherie.

Ce n'était pas parce que son cousin préféré était un homme à femmes que Mairu acceptait la débauche. La jeune femme ne détestait pas ceux qui puisaient du plaisir dans cette pratique qu'elle trouvait pourtant malsaine mais jamais elle ne tomberait dans la salacité. Malgré l'apparence, elle était plutôt une romantique. Une de ses femmes qui se préservaient pour l'amour de leur vie.

Mairu afficha soudain un air sérieux alors que Raizen lui retournait la situation.

« - Tout comme vous, je m'accroche au destin sans chercher à le forcer. S'il y a un homme fait pour moi ici-bas, le destin nous fera certainement rencontrer un jour. Jusqu'à présent, je n'ai eu affaire qu'à des hommes qui ne s'intéressaient qu'à mon physique ou à mon statut. Ça en est presque humiliant ! »

Tout en parlant, Mairu eut le cœur qui se sera alors qu'elle pensa à une histoire qu'elle croyait être sincère mais qui avait commencé à se faner dès l'instant où elle avait fait comprendre à l'être dont elle était amoureuse que jamais ils n'auraient de relation charnelle avant le mariage. Se préserver jusqu'à l'union sacrée était une pratique courante chez certaines castes et pourtant, beaucoup d'hommes ne semblaient pas être prêts à accepter celle-ci. Pas même envers celles qu'ils disaient aimer.

La consommation qu'après mariage n'était pas instaurée au sein de son clan mais la Metaru à la peau hâlée désirait un amour aussi sincère que celle de ses parents. Ces derniers s'étaient aimés durant des années mais n'avaient consommé leur amour que durant leur nuit de noce. Une romance qui avait bercée l'enfance de Mairu et qui avait finit par graver en elle le désir de vivre une même histoire. Mais, la vivra-t-elle seulement un jour ? La Heidan l'espérait malgré l'échec de sa relation passée et qu'elle gagnait dangereusement en âge.

« - J'accepte votre invitation à prendre le thé mais certainement pas pour parler d'amour. Le sujet ne m'intéresse pas vraiment. »

En vérité, l'amour était plutôt un sujet que Mairu avait du mal à aborder avec quiconque, à part avec sa maternelle. Son peu d'expérience avec les hommes y était certainement pour quelque chose.

« - Sur ce, je vais faire un saut à l'Institut pour étudier un peu le fonctionnement des oreillettes afin de mieux préparer ma mission à Iwa. J'ai été ravie d'avoir pu parler d'autre chose que le travail avec toi, Raizen. »

Alors qu'elle venait d'accéder à la requête du Meikyû lors de leur premier entretien privé, celle de le tutoyer, la Metaru tourna les talons et se dirigea vers la sortie …

_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Prothèses & Politique [Metaru Mairu] Empty
Dim 17 Jan 2021 - 22:43

Penchant légèrement la tête sur le côté, l’espace d’un instant, les iris du corbeau se mirent à scintiller, comme s’il percevait quelque chose qu’il n’avait jamais perçu sous cet angle jusqu’à présent.

Écoutant avec intérêt les paroles de la Metaru, il fut surpris de voir l’intensité à laquelle le nom de Shuuhei provoqua une certaine dissonance dans ce qu’elle voulait communiquer. S’il était vrai que Shuuhei s’était fait une réputation fondée au sein du Kumo, celui-ci lui avait tout de même recommandé une relation sérieuse, se permettant même de parler de son mariage à venir. Ainsi, sans s’en rendre compte, Mairu avait appuyé davantage sur le côté sérieux d’une relation, trahissant possiblement un positionnement de valeur à ce sujet.

Lui laissant dès lors le loisir d’élaborer, il comprenait d’où elle venait. Bien que les désirs charnels et l’attirance physique pouvaient parfois être hypnotisant, dans bien des situations, il fallait un certain degré de sincérité. Que ce soit à travers un désir sincère qui était partagé ou des émotions plus vives et bien différentes, cette vision de l’amour lui rappelait qu’il n’avait jusqu’à présent jamais réellement ressenti de telles émotions.

Raizen avait certainement eu ses expériences, partageant des moments sincères et riches en émotions avec certaines personnes. Pourtant, cette sincérité ne s’était jamais développée pour le moment jusqu’à être particulièrement transcendante.

Ne pouvant s’empêcher de se demander si l’amour ne nécessitait pas une certaine constance nécessitant en quelque sorte de passer suffisamment de temps avec une personne pour établir quelque chose d’évolutif, sous bien des angles, il en avait encore beaucoup à découvrir et vivre à ce sujet.

Or, au-delà de tout cela, il était important d’apprendre à savoir ce qu’on appréciait et ce qu’on n’appréciait pas. S’il était vrai que l’expérience nous permettait d’en apprendre davantage sur ce sujet, être perceptif pouvait compenser à un certain degré l’absence d’expérience ou plutôt l’omniprésence de brèves expériences.

Dans le cas de Mairu, il était intéressant pour lui qu’ils partageaient tous les deux ce point en commun, cet intérêt pour un regard allant au-delà des façades.

S’il n’était pas dans le jugement de ceux qui avaient des intérêts inverses, l’équilibre des deux demeurait important. Toutefois, pour quelqu’un qui voyait au-delà des perceptions, l’ensemble de ses paroles finirent par lui étirer un léger sourire. Sous ce bref rictus, celui-ci ne fit que s’accentuer davantage lorsqu’elle accepta de délaisser les formalités pour une première fois, l’appelant ainsi par son nom.

-Nous verrons en temps et lieu pour le sujet. Parfois, il vaut mieux laisser aller le flot de la discussion.

Marquant une pause alors qu’elle s’approchait de plus en plus de la sortie, Raizen ajouta :

-Mais je partage cette idée qu’il est nécessaire de voir au-delà des apparences que ce soit en découvrant quelqu’un ou dans la vie de tous les jours.

Laissant un silence remplir ses paroles de contextes, il termina de manière brève.

-Je te souhaite un bon voyage Mairu, en espérant que cette expérience à iwa te soit enrichissante. À bientôt.

Que voulait-il dire par cela ? Qui sait. Simplement, le voyage forgeait l’expérience de bien des gens et il avait confiance que le tout aurait un effet positif sur celle-ci. Il en était garanti.

Spoiler:
 


_________________
Prothèses & Politique [Metaru Mairu] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

Prothèses & Politique [Metaru Mairu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Assemblée calcinée
Sauter vers: