Soutenez le forum !
1234
Partagez

Poings verts, esprit naturel.

Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Poings verts, esprit naturel. Empty
Dim 25 Oct 2020 - 22:35
Une certaine partie d’Hayashi voyait pousser des végétaux natifs de cette partie obscure du Yuukan. Ils poussaient a une vitesse folle, leur tronc percant vers les cieux tels des lames d’un guerrier. Malgré cela, les pandas se faisaient un plaisir de déguster la plante solide et flexible qu’était le bambou, réduisant leur espoir d’un jour toucher les nuages avec le pic de leur corps nul. Malgré tout, ils continuaient de pousser, sans relâche, à une vitesse si grande que jamais la forêt ne manquait d’eux.

Au centre de cette unique forêt verte pâle, le soleil plombait sur la terre contenant des centaines pousses n’attendant que le bon moment pour aller rejoindre les éclats de l’astre solaire, plus haut que leurs camarades. Minoru était couché au milieu de ses légendaires plantes, observé par Tsuki assis plus moins en train de dévorer l’existence passionnantes des bambous des environs.

Le retour a Hayashi de l’Hokazuka avait été accompagné d’une réalisation dévastatrice sur sa faiblesse personnel et sur sa volonté d’augmenter son arsenal de combat. S’il voulait avoir une chance face à la faction de l’Homme au Chapeau dans le conflit inévitablement proche, il devait devenir plus fort, et un clan originaire d’Hayashi avec lequel il était familier l’avait inspiré ; les Shinrin, maîtres du Mokuton. Il avait entendu parler à quelques reprises d’utilisateurs de jutsu de bois ne faisait pas parti du clan et il avait décidé d’en devenir un… mais comment?

Alors le voilà, qui observait la course des plantes vers la voûte céleste qui bloquaient le monde des dieux du monde des simples mortels. Il s’était dit que la meilleure façon d’apprendre les jutsus Mokuton était de s’harmoniser avec un type de bois particulier et lequel était le mieux que le bambou, si proche de lui et Tsuki? Mais il n’avait aucune façon de comprendre comment maîtriser cet art du ninjutsu comme il était. Alors il tentait de comprendre le fonctionnement, l’existence même des bambous pour harmoniser son essence avec les végétaux.

Il resta dans la clairière des heures chaque jour, observant la croissance des bambous, de leur naissance a leur mort, leur combat contre la gravité et les prédateurs herbivores (dont Tsuki), leur pic perçant leur confrères et les feuilles d’arbres étrangers leur faisant de l’ombre. La pluie nourrissant les pousses, la terre leur fournissant les nutriments nécessaire à leur existence, les insectes peuplant l’écorce et la chair même de ces étranges arbres. Tous les éléments, il les absorbait en son être, faisant de ses derniers une partie intégrant de son âme. Pendant deux semaine entière, il étudia les bambous.

Puis, la semaine suivante, il la passa à frapper les bambous de ses poings, testant leur solidité, l’effet que ses coups avaient sur eux. Il avait passé du temps à contempler la paix des végétaux, maintenant il les soumettait à la violence du monde des Shinobis. Car comment comprendre l'utilité des techniques de bois sans qu’il ne partage sueur et sang avec les plantes qui entreraient dans son répertoire de jutsus?

C’était impossible d’ignorer cela.

Après deux longues semaines d’études et d’entraînements, les poings couverts d’échardes, la peau ayant pris une teinte verdâtre de par les jus coulant des bambous, les brûlures pouvant finalement être à découvert après tant de temps, il quitta la clairière de bambous, son sac pleins de pousses et des plantes dont Tsuki raffolait. Il était temps de passer à l’étape suivant de son entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248

Poings verts, esprit naturel.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: