Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Projet scientifique] Étude des lucioles

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Projet scientifique] Étude des lucioles Empty
Mar 27 Oct 2020 - 19:54

Aizen était rentré de son long voyage depuis les forêts proches de Teitetsu. Il n’avait pas pris le temps de se reposer et avait juste récupéré ses affaires dans l’auberge où il logeait avant de prendre la route pour Kumo. Il était pressé, impatient comme il avait rarement été.

Après avoir été raccompagné la frontière de l’empire Idae Aizen en avait profité pour récupérer une poignée de lucioles dans un bocal en verre qu’il avait justement prévu pour l’occasion. Il se demandait si les gardes des lieux l’avaient vu. Il était parti trop vite pour en avoir la réponse immédiate. C’était néanmoins fort possible et si tel était le cas il aurait surement des comptes à rendre lorsqu’il voudra faire appel à Yoroi no Hotaru, la luciole avec qui il avait signé le pacte. Mais sans risque dans cette vie on ne pouvait pas décemment espérer pouvoir évoluer. Et les ambitions d’Aizen demandaient parfois de gros risques même si ceux-là étaient relativement maitrisés.

Une fois rentré chez lui il sortit le bocal de son sac pour admirer les lucioles éclairer son salon d’une douce lumière jaune-verte. Il avait un endroit confectionné pour les accueillir, il avait tout prévu. On appelait ça un vivarium. Une sorte de caisse faite que de parois en verre, à l’intérieur de laquelle le milieu naturel de l’animal stocké était reconstitué. Tout avait été aménagé à l’intérieur pour les lucioles en fonction du peu d’information que Aizen avait pu dégoter dans les nombreux livres d’études des insectes. Le Nara savait donc exactement de quoi elles avaient besoin. Un habitat boisé, plutôt humide. Aizen avait placé à l’intérieur de son vivarium des morceaux de bûches moisies récupérées dans la forêt ainsi que des feuilles mortes et un peu de végétation aléatoire mais bien disposée afin que l’observation des petits insectes en soit simplifiée.

Aizen ouvrit le vivarium par le socle de dessus et libéra les lucioles de son bocal à l’intérieur. Il ferma la cage de verre et sortit pour une dernière tâche importante. Il devait trouver de la nourriture pour ses nouveaux colocataires. D’après ses renseignements les lucioles se nourrissaient d’escargots, limaces ou larves. Il avait d’ailleurs lu qu’elles utilisaient un venin afin de paralyser leurs proies, il se demandait si Yoroi no Hotaru possédait ce genre de capacité. Il avait hâte d’observer ça.

Aizen se rendit dans une petite partie boisée derrière le terrain d’entrainement au nord du village. Il récupéra dans un bocal le plus d’escargot, de limaces et de larves qu’il pu trouver avant de rentrer. Il déversa quelques-unes de ses trouvailles dans plusieurs endroits de son vivarium. Il avait envie d’observer directement le comportement des lucioles mais il n’avait pas pu se reposer depuis un long moment et toutes les épreuves qu’il avait subit en plus du voyage l’avaient exténué. Il était certes pressé de faire ses premières observations mais il serait contre-productif de s’y mettre avec tant de fatigue physique et mentale accumulée. Savoir écouter son corps était aussi une force et il avait au final tout son temps. Dans son état actuel il pouvait rater des points importants alors il décida d’aller dormir afin d’être le plus lucide possible dans ses observations dès son réveil.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Projet scientifique] Étude des lucioles Empty
Mer 11 Nov 2020 - 9:57

Le lendemain Aizen sauta de son lit au réveil pour se jeter le visage le premier devant la vitre de son vivarium. Il n’avait qu’une hâte : observer ses nouvelles petites bestioles. Elles avaient bien mangé, il restait encore plus de la moitié des victuailles que leur avait amené Aizen mais il en avait ramené beaucoup. Il ne savait pas encore de quelle quantité elles avaient besoin ni à quel rythme. Il apprendrait cela au fur et à mesure de ses observations.

Il sortit d’un tiroir un calpin tout neuf ainsi que de quoi écrire. A partir de maintenant toutes ses observations les plus pertinentes devraient être notées. Pour lui mais surtout pour l’Institut scientifique une fois qu’il leur ferait part de ses recherches. Car il n’était pas naïf, aussi intelligent soit-il il savait d’avance qu’il se buterait à un obstacle à un moment ou un autre. Il ne possédait pas le matériel nécessaire à des analyses très poussées. Mais pour ce qui était de la toute première étape qui consistait à observer leur comportement il pouvait se débrouiller seul.

Il faisait jour dehors, la matinée était déjà bien entamée. Aizen pu constater que les lucioles étaient cachées dans le bois ou sous des feuilles. Il en voyait quelques-unes, immobiles et qui n’émettaient pas de lumière. Le Nara décida de rendre sa maison entière obscure comme la nuit. Il se débrouilla pour obstruer toute entrée de lumière avec du tissus ou d’autres matériaux. Une fois dans le noir complet il attendit plusieurs heures et en profita pour travailler sa méthode de méditation. Même après trois heures à attendre dans le noir complet il y eut toujours aucun signe d’activité dans le vivarium. Aizen prit une lampe à huile et l’alluma afin de s’éclairer et de regarder l’intérieur de la boîte en verre sans pour autant laisser rentrer la lumière naturelle du soleil. Toujours rien, aucune activité décelée à l’intérieur. Aizen supposa alors que ces insectes possédaient une horloge biologique leur indiquant quand il faisait jour ou non. Ils ne réagissaient donc pas forcément à la luminosité de leur environnement.

Aizen choisit de se reposer la plupart de la journée afin de se préparer à la longue nuit qui arrivait. Comme il s’y attendait une fois le couché du soleil entamé l’activité commença à l’intérieur du vivarium. Au bout de plusieurs poignées de minutes toutes les pensionnaires de cette boîte en verre semblaient réveillées et leur abdomen diffusait une lumière de petite taille mais bien visible dans le noir de la pièce. Aizen plaça de nouveau une lampe à huile à côté afin de pouvoir observer l’activité des lucioles. Si la lumière de la lampe atténuait la visibilité des abdomens des lucioles en rien ça ne faisait baisser leur intensité. Cela vérifiait encore une fois l’hypothèse de l’horloge biologique interne.

Alors qu’elles semblaient avoir faim certaines commencèrent à tourner autour du buffet vivant qui se baladait sur le sol humide du vivarium se pensant à l’abris. Il vit alors des lucioles se poser sur les limaces qui rampaient se doutant de rien, après quelques seconde la proie était devenue inerte. Les lucioles possédaient bel un bien un venin paralysant qu’elles administraient à leur proie avant de les dévorer.

Grâce à son sens de l’observation Aizen pu comprendre que les lucioles communiquaient entre elles. Ce clignotement était difficilement perceptible tellement il était léger et était bien différent du code utilisé dans la forêt lumineuse pour son épreuve du labyrinthe. Il en déduit que le code utilisé pour l’épreuve du labyrinthe avait été créé par les lucioles qui avaient évolués grâce au Chakra. Pour aller plus loin il pensait même que le code lumineux des lucioles shinobi était juste une évolution de celui des simples insectes. Ce dernier n’était que les prémices d’un vrai langage. La communication que Aizen avait devant les yeux était incompréhensible, sans logique apparente il s’agissait bien d’une communication primitive.

Au bout de plusieurs jours un autre détail sauta aux yeux de Aizen. Il avait bien distingué les mâles des femelles. Ces dernières étaient plus grosses. Mais surtout la communication ou plutôt les tentatives de communications semblaient être unilatérales. C’étaient les mâles qui engageaient la "conversation" lumineuse sans pour autant viser un spécimen féminin en particulier. Mais de rares fois le mâle obtenait une réponse et les deux spécimens finissaient toujours par s’accoupler.

Aizen nota sur son calpin toutes ses observations les plus pertinentes même si pour le moment rien ne pouvait l’aider à comprendre ce système de bioluminescence. Il savait que cela prendrait du temps, il fonctionnait par étape.


@Nara Aizen a écrit:
• Le spécimen semble posséder une horloge biologique lui indiquant la tombée de la nuit sans pour autant avoir besoin d’indication lumineuse.

• Il paralyse sa proie en lui administrant un venin avant de la manger vivante.

• Les lucioles utilisent un moyen de communication basé sur de légers clignotements du système lumineux de leur abdomen. Elles semblent surtout l’utiliser dans leur recherche de partenaire sexuel.

• Les femelles ont un gabarit plus imposant que les mâles.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Projet scientifique] Étude des lucioles Empty
Mer 11 Nov 2020 - 22:16

Aizen continua une simple observation comportementale des lucioles pendant plusieurs jours. Rien d’autre de notable n’avait été découvert. Il avait néanmoins fini par saisir le rythme de vie de ces spécimens que ce soit pour se nourrir, pour dormir ou se reproduire. Mais pour le moment le Nara était loin du compte, il n’avait encore fait aucune observation utile à la compréhension de cet abdomen lumineux. Il devait commencer les expériences pour en savoir plus.

Quel pouvait bien être le processus permettant à l’abdomen de la luciole d’émettre de la lumière ? S’il avait bien compris le pourquoi, le comment était encore loin d’être accessible. Il était clair que ce système bioluminescent permettait à la luciole de communiquer et surtout de trouver un partenaire de reproduction. Et avant de chercher comment cette lumière apparaissait il convenait de découvrir ce qui l’émettait précisément. Car si la lumière provenait de l’abdomen Aizen ne savait pas d’où précisément. Était-ce en surface, c’est-à-dire la peau de cet abdomen qui diffusait la lumière ou alors cela provenait de l’intérieur ? Il était temps de passer à la première expérience et cela signifiait le sacrifice de plusieurs spécimens. C’était comme ça que la science avançait.

Aizen avait réussi à se procurer quelques outils. Le problème qu’il allait avoir avec la manipulation d’êtres si petit était la fragilité de ces derniers, il l’avait compris avant même d’essayer. Il avait donc de petits outils métalliques faits sur mesure par des Metaru pour l’occasion. Il avait également un épais morceau de verre qui avait pour but de rendre plus visible les choses les plus petites. Il avait dégoté cet objet chez un marchand itinérant et le trouvait pas très efficace. L’idée était là mais certainement pas abouti. Il se demandait s’il existait ce genre d’objet plus efficace à l’Institut Scientifique.

Il était temps de commencer. Aizen récupéra la première heureuse élue et la mise dans une fiole en verre très étroite. Il la laissa comme ça, seule, loin de ses congénères afin d’observer son comportement. Il n’observa rien de notable et décida de la récupérer avec des petites pinces métalliques. Il la posa sur son plan de travail spécialement aménagé pour ses expériences en la maintenant bien en place. Il prit une fine aiguille de fer et sans hésitation il la planta soigneusement dans la tête de la luciole. La mort fut rapide et le corps devint immédiatement inerte. Aizen posa son aiguille sur le côté et prit dans son matériel un scalpel miniature. Alors qu’il détournait le regard il avait une impression étrange mais il ne comprit pourquoi que en posant de nouveau le regard sur le spécimen mort devant lui. Il émettait toujours de la lumière. Le Kumojin écarquilla les yeux mais sourit en même temps. Alors que la surprise était totale la satisfaction était déjà là, sachant tout ce que cette découverte impliquait.

Le fait que le corps sans vie puisse émettre encore de la lumière signifiait une chose simple : quel que soit le processus en cause de cette lumière il n’avait pas forcément besoin de se retrouver dans un être vivant. Cette conclusion était très importante car la première peur d’Aizen dans son projet avait été que cette lumière nécessite un organisme vivant. Or on ne pouvait pas décemment croire qu’il était possible d’éclairer un village tout entier avec des êtres vivants qu’il aurait fallut tenir en place et entretenir. Non ce que recherchait Aizen était un système lumineux auto-suffisant et surtout automatique. Ne serait-ce pas géniale qu’une fois la nuit tombée des milliers de lumières s’allume d’elles-mêmes pour éclairer tout Kumo ? Aizen se devait d’immédiatement noter cette découverte.

@Nara Aizen a écrit:
• Découverte notable : Il semblerait que même sans vie, le corps de la luciole continue d’émettre sa lumière. Quelque soit le système permettant cette bioluminescence il ne nécessite pas d’être présent dans un organisme vivant, à première vue.

Aizen restait prudent dans ses mots car il n’était pas expert en science animale ou même biologique. Il savait que des corps ne pouvaient par exemple se retrouver en mouvement après avoir étaient tués, à cause des connexions nerveuses. Il resta donc devant cette luciole morte à l’observer tout en comptant les secondes. Il devait savoir exactement au bout de combien de temps cette lumière disparaissait. Il prit note de tous les détails car il savait qu’ils auraient peut-être de l’importance plus tard.

@Nara Aizen a écrit:
• La lumière s’estompe petit à petit plutôt que de disparaitre comme quand on éteindrait une lampe à huile. Au bout de 354 secondes la lumière commence à décliner peu à peu pour devenir inexistante après la 718ième seconde.

Aizen était plutôt ravi de son avancement. Il n’avait finalement pas encore ouvert la luciole afin de voir de plus prêt ce qui créait cette lumière qu’il avait déjà découvert un point notable. Il espérait seulement qu’il pourrait l’exploiter pour son projet.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Projet scientifique] Étude des lucioles Empty
Dim 15 Nov 2020 - 19:53

Aizen ne pouvait toujours pas passer à son expérience qui consistait à ouvrir une luciole. Toute bonne expérience se devait d’être confirmée par la répétition. Aizen décida donc de prendre trois lucioles de plus pour tester le phénomène qu’il venait de découvrir. Il les tua de la même manière qu’il avait fait avec la précédente. Son intuition ne s’était pas trompée et il avait eu raison de réaliser cette nouvelle expérience.

Comme pour le premier spécimen après leur mort les abdomens des lucioles éclairaient toujours et ils s’estompèrent au fil du temps. Cependant le point notable, même si peut-être prévisible, était que le temps avant extinction variait entre chaque spécimen. Rien ne semblait indiquer une quelconque logique que ce soit la taille du spécimen ou son sexe. Le facteur était soit aléatoire soit invisible comme génétique par exemple.

@Nara Aizen a écrit:
• Le délais qui s’écoule avant extinction totale de la luminosité de l’abdomen semble varier entre chaque individu. Il n’est à première vue soumis à aucune logique physique visible telle que la masse ou le sexe des spécimens.

Même si l’information était peut-être inutile à son projet il fallait toutefois noter tout ce qu’il pouvait récolter car la science laissait peut-être souvent place au hasard mais plus on possédait de pièces du puzzle plus on avait des chances de le résoudre. Et ce puzzle là Aizen ne savait pas combien de pièces il possédait alors il se devait d’être méticuleux et de tout tester.

Après cette vérification qui pour lui s’imposait il pouvait dorénavant passer à l’expérience qu’il visait depuis le départ. Il prit son scalpel fabriqué sur mesure pour l’occasion et découpa proprement une luciole en deux de haut en bas. Il avait ainsi une vision de coupe verticale de tout le corps de la luciole. Aizen emmena la moitié du corps légèrement au-dessus de sa tête grâce à sa pince métallique et de l’autre main il approcha sa lampe à huile pour bien éclairer le tout. Aizen observa l’intérieur du petit corps pendant plusieurs minutes, il ne voulait rien rater mais c’est dans un long soupir qu’il reposa le tout sur son plan de travail. Comme il s’y attendait tout ceci n’était qu’une masse organique pour lui. Il n’avait pas les connaissances biologiques pour savoir ce que représentait chaque partie qu’il regardait. Il voyait bien qu’il y avait une différence de matière entre l’abdomen lumineux et le reste du corps mais cela ne lui donnait pas plus d’indication sur la nature de cette dernière. La différence était aussi au niveau de la couleur : celle du corps était foncée alors que la partie lumineuse de l’abdomen était blanchâtre. Si la vue ne permettait de déceler, une différence mais pas d’en identifier la nature il décida de passer au toucher. Là aussi avec le bout de ses doigts il put déceler une différence de texture entre la partie foncée du corps de la luciole et la partie clair mais cela ne lui donnait toujours pas d’indication pertinente quant à la nature de cette matière organique.

Résigné à ne pas pouvoir en apprendre plus en l’état Aizen décida "d’éplucher" la luciole devant lui déjà coupée en deux. Il avait aperçu lors de son observation une fine pellicule qui se trouvait sur la chair de la bestiole. Faisant office de peau ou de carapace Aizen voulait examinait ça de plus près. Il passa alors le bout de son scalper dans un petit interstice et décolla délicatement cette couche protectrice. Il y avait une différence notable entre deux parties de cette couche, l’une était foncé alors que l’autre était transparente. La partie transparente était en fait celle qui était superposée à la partie claire de la chaire de la luciole, la partie lumineuse. Aizen avait sa réponse qu’il cherchait au départ : ce qui créait la lumière était bien à l’intérieur de la luciole et non en surface.

@Nara Aizen a écrit:
• La chaire de la luciole contient deux partie : une sombre et une claire. La partie claire, plutôt blanchâtre, est celle qui émet de la lumière. Concernant la fine carapace sur cette chaire elle est aussi divisible en deux parties. Une partie sombre et opaque et une partie transparente. Cette dernière se superpose à la partie claire de la chaire. Il apparait donc que la carapace est translucide à cet endroit pour laisser la lumière passer. C’est bien donc l’intérieur du corps de la luciole qui produit cette lumière.

Toujours aucune découverte notable, il venait juste de vérifier ce qui aurait pu facilement être spéculé sans trop se mouiller. Il fallait maintenant concentrer son étude sur cette partie du corps de la luciole. Comment produisait-elle de la lumière. Ce phénomène pouvait-il être reproduit hors du corps de la luciole ? Aizen allait tenter d’y répondre.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Projet scientifique] Étude des lucioles Empty
Sam 21 Nov 2020 - 18:51

Aizen après plusieurs semaines commençait à être exaspéré, même désespéré. C’était une chose de réaliser un projet lorsque l’on savait ce dernier possible, aussi difficile soit-il. Mais lorsqu’il s’agissait de réaliser l’impossible c’était une autre histoire.

Aizen doutait rarement de lui mais chaque jour apportait son lot de questions lui intimant le fait que, peut-être, tout ce qu’il faisait ne servait à rien car ça ne fonctionnerait jamais. Jusqu’ici il n’avait obtenu aucun résultat qui pourrait ne serait-ce qu’ouvrir la voie à son projet. Il ne pouvait pas non plus aller demander de l’aide de l’institut si tôt. Il n’avait encore rien de concret. Il n’espérait pas aller à l’institut avec un prototype mais il espérait au moins un début de quelque chose. On le prendrait sans doute pour un fou de vouloir créer un système lumineux, on lui dirait que c’était impossible. L’était-ce ? Il le pensait de plus en plus. Il avait tout tenté.

Il avait réalisé toute sorte de tests et d’expériences même si ces dernières n’avaient peut-être rien à voir avec ce qu’il cherchait. Car il le savait beaucoup de découvertes avaient été faite par hasard, par inadvertance lors d’une expérience qui n’avait aucun rapport. Alors il avait continué de tout noter. Chaque petit détail était présent. Son calpin était bien rempli. Si au départ l’écriture était lisible et soignée ça avait vite basculé vers un brouillon. Schémas, gribouillages, ratures, tout ceci témoignait de sa chute vers l’échec. Il relisait le tout en boucle, sans pour autant voir quoi que ce soit qui pourrait l’aider à débloquer la situation.

Le Nara était tellement au bout du rouleau, pensant de plus en plus qu’il courait droit à un échec cuisant, qu’il s’occupait de moins en moins de nourrir les lucioles. Par simple oubli ou par sadisme vindicatif le résultat était le même, certaines commençaient à mourir de faim. Aizen était dans le noir, prêt à se coucher quand quelque chose l’interpella dans son vivarium. Il semblait qu’il y avait moins de lumières qu’à l’accoutumée. Certaines lucioles devaient déjà être mortes se dit-il. Il faillit aller voir pour vérifier, les aider peut-être en sortant chercher de la nourriture qu’il leur manquait ? A quoi bon, elles ne lui serviraient à rien si son projet s’avérait impossible…

Au petit matin Aizen prit quand même le temps d’aller voir l’état des pensionnaires de son vivarium. Quel fut son étonnement quand il s’aperçut qu’elles étaient toutes vivantes même si certaines étaient très diminuées. Cette observation, bien qu’anodine à première vue, relança un espoir chez le jeune homme. Il avait un présentiment quant à cette donnée. Il sortit afin de faire le plein de nourriture pour ses lucioles. Quand il rentra il nourrit toutes les lucioles sauf une, qu’il prit et enferma dans une fiole de verre, seule et sans nourriture. Cette dernière était déjà en mauvaise santé d’après ses mouvements mais le Nara espérait qu’elle tienne jusqu’à la nuit pour observer ce qu’il avait cru voir. En effet la veille il avait eu l’impression que le vivarium avait moins de lumière qu’à l’accoutumée. Sauf qu’au réveil il constata qu’aucune luciole était morte, cela voulait-ils dirent que certaines ne pouvaient plus éclairer leur abdomen ?

La nuit tomba et Aizen éclaira la pièce avec sa lampe à huile et des bougies. Il écarquilla les yeux en observant ce qu’il avait supputé. La luciole enfermée seule dans la fiole n’émettait aucune lumière alors que ces congénères, qui avaient étaient bien nourries auparavant, illuminaient de plus belle. Le Kumojin s’empressa de noter cette observation qui l’aiderait peut-être enfin à débloquer la situation.

@Nara Aizen a écrit:
• Un spécimen mourant pour cause de sous-nutrition semble perdre sa capacité à émettre de la lumière. Pourtant le spécimen est encore bel et bien vivant, le manque de nourriture semble altérer cette capacité.

Aizen lisait ce qu’il venait d’écrire. Plusieurs fois, en boucle. Que cela pouvait-il bien signifier ? Les lucioles pouvaient émettre après que le corps soit sans vie mais alors pourquoi ne pouvaient-elles plus le faire par simple manque de nourriture. L’idée apparu dans l’esprit d’Aizen comme une évidence. Cela se pouvait-il que quelque chose dans l’alimentation des lucioles était responsable de cette capacité lumineuse ? Depuis le départ il s’était concentré sur les lucioles sans jamais penser à leur environnement ou leur mode de vie. Mais peut-être que quelque chose dans le corps des limaces permettait aux lucioles d’émettre cette lumière.

Aizen sourit de toutes ses dents. C’était un revirement de situation qui lui redonnait le courage de continuer, il avait maintenant une piste et devait l’exploiter. Comme d’habitude il devait d’abord vérifier sa théorie par la mise en place de nouvelles expériences. C’était possible, c’était possible ! Voilà ce dont il essayait de se convaincre.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Projet scientifique] Étude des lucioles Empty
Dim 22 Nov 2020 - 19:39

Aizen était pressé de passer à la suite, à de nouveaux tests en déclinant cette découverte qu’il venait de faire, mais avant il se devait de confirmer cette dernière. Il était méticuleux depuis le début de son projet et il ne fallait pas se précipiter sous le coup de l’excitation, c’était le risque mais il savait se maîtriser.

Il sortit donc quatre spécimens du vivarium pour les placer dans des petites boites séparées. Il allait les nourrir chacune d’une façon différente. La première serait nourrie normalement, la deuxième aurait un peu moins, la troisième serait très rationnée et la quatrième n’aurait rien. Le but de l’expérience était de vérifier la théorie qu’émettait Aizen sur le fait que leur capacité à générer de la lumière dépendait de leurs ressources alimentaires. Il voulait aussi vérifier si la puissance de la luminosité pouvait varier.

Il fallu plusieurs jours avant que le résultat soit observable. Comme il s’y attendait la première à perdre en puissance lumineuse était celle qui ne mangeait rien alors que les autres illuminaient encore normalement. Au final seule celle qui ne mangeait rien avait perdu totalement sa capacité à s’éclairer. Celle qui était très rationnée éclairait encore mais à une faible intensité. Pour la deuxième mieux nourrie la différence à l’œil nue ne se voyait pas par rapport à celle qui mangeait normalement. Aizen avait encore besoin de vérifier une dernière chose, il utilisa seulement celle qui n’avait rien mangé pour cela et remit les autres dans le vivarium.

Il devait vérifier si cette incapacité pouvait devenir définitive ou non. Alors il nourrit de nouveau cette luciole jusqu’à ce qu’elle retrouve de nouveau sa lumière maximale. Puis il l’affama de nouveau. Une fois la lumière impossible d’accès pour la luciole et lui redonna des forces. Il répéta ce schéma plusieurs fois. L’exercice pouvait sembler sadique mais aucun sentiment d’empathie ne traversa une seule seconde l’esprit de Aizen. Pour lui tout être vivant inférieur n’était qu’un outil au service des êtres supérieurs. Ces lucioles devraient même être fière, dans un monde où elles pourraient ressentir un tel sentiment, de participer à ce qui sera peut-être une révolution technologique chez les Hommes. Les Hommes étaient la race la plus forte de tout le continent, toutes les autres vies n’avaient aucune importance pour Aizen.

Après s’être assuré que toutes ses théories étaient bonnes il s’arrêta là pour noter le tout.

@Nara Aizen a écrit:
• Il semblerait que la capacité à émettre de la lumière chez le spécimen est proportionnelle à la quantité de nourriture ingérée. Si le spécimen n’est pas nourri il ne pourra plus du tout éclairer mais s’il est rationné il pourra émettre qu’une faible lumière. De plus, l’incapacité à émettre semble ne jamais être définitive. Le spécimen recouvre sa capacité totale après avoir repris une alimentation normale.

Aizen devait maintenant avancer avec les éléments qu’il avait. D’un côté il avait la luciole dont une partie du corps pouvait générer de la lumière et de l’autre le corps des limaces qui leur semblait indispensable à créer cette lumière. Il y avait donc sans doute une réaction chimique, biologique, entre ces deux entités. Il était temps de faire de nouveaux tests.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Projet scientifique] Étude des lucioles Empty
Dim 22 Nov 2020 - 23:16

Aizen tua une dizaine de lucioles supplémentaire. Il les décortiqua puis les découpa pour récupérer et mettre de côté les parties abdominales qui étaient la source de la lumière. Il mit tout cela dans un récipient puis tua des limaces dans une quantité bien précise. Une quantité qui correspondait à celle qu’aurait eu besoin comme nourriture la dizaine de luciole morte.

Son idée pouvait semblait folle mais il fallait jouer au savant fou pour tester, pour innover. Alors il mit les limaces dans le même récipient que les abdomens des lucioles récupérés et écrasa le tout. Il mélangea pendant de longues minutes afin d’obtenir une bouillie homogène. Son espoir était de recréer la réaction qu’il y avait dans le corps de la luciole en liant ce qui semblait être les deux éléments principaux. A première vue il n’y avait aucun résultat. Aizen aurait été surpris du contraire, ça aurait été trop beau. Il tenta alors d’insuffler son chakra dans la mixture par contacte de ses mains avec le récipient. Il fit cela pendant plusieurs minutes mais de nouveau ça ne donna rien. Ce résultat le rassura car le besoin du chakra pour son projet aurait clairement mis à mal l’objectif d’autonomie.

Ne trouvant pas quoi faire d’autre Aizen laissa de côté le récipient proche de sa fenêtre puis partit pour la bibliothèque dans l’espoir de trouver des livres pouvant l’aider. Il était encore trop tôt pour se rendre à l’institut, il fallait quelque chose de plus concret. C’était aussi l’occasion de sortir pour prendre l’air et se changer les idées afin d’être encore plus lucide pour son problème une fois rentrée.

Aizen revint en fin d’après-midi avec une livre sur les plantes. Il avait lu à l’intérieur qu’il existait des plantes qui rendaient la nuit la lumière du soleil qu’elles avaient reçu pendant la journée. Phénomène incroyable que voulait étudier Aizen même si cela n’avait peut-être rien à voir avec son expérimentation du moment. Peut-être que ça lui servirait plus tard surtout s’il restait sur l’échec vers lequel il tendait.

Aizen avait une dernière idée. Il espérait un résultat car c’était vraiment la tentative du désespoir. Il avait les deux éléments principaux mais il ne savait pas quoi en faire. Peut-être que le simple mélange physique ne suffisait pas à créer la réaction adéquate alors il pensa à la chaleur, et si c’était la clef ? Du peu qu’il en connaissait en chimie et plus particulièrement en biologie la température était bien souvent un facteur décisif.

Aizen ouvrit le dessus de sa lampe à l’huile qu’il alluma à sa capacité maximale puis posa un récipient en verre dans lequel il avait placé la sordide mixture. La nuit était tombée alors il comptait très vite voir si son idée était fructueuse ou pas. Cette fois il avait trouvé. En quelques endroits du mélange, alors que ce dernier se mettait à frémir à cause de la chaleur, des tâches lumineuses jaune-verdâtres étaient apparues. Aizen n’en revenait pas, même si la réaction était minime, elle était là. Cette fois c’était du concret il pouvait créer une réaction générant de la luminosité. Alors que ce résultat comportait un tas de problèmes et limites il était néanmoins très satisfait de son avancée et décrétait que c’était cette fois largement suffisant pour présenter le tout au complexe scientifique. En effet il pourrait continuer d’avancer de son côté afin de faire mieux, il était persuadé qu’il était possible de faire mieux, mais il savait que les scientifiques du village disposaient de meilleurs connaissances et outils pour ce genre de projet.

@Nara Aizen a écrit:
• Un mélange des deux éléments principaux dans la génération de la luminosité des lucioles permet, une fois chauffé, de recréer la réaction en dehors de tout être vivant. Ce résultat présente néanmoins encore plusieurs faiblesses. La luminosité générée est très faible et éparse dans le mélange. Le mélange se consume au fur et à mesure qu’il est chauffé jusqu’à complétement disparaître. Le fait de chauffer le mélange induit que l’autonomie du système est en l’état impossible.

Aizen voyait bien sûr le verre à moitié plein, pour lui l’avancée était énorme. Est-ce qu’une seule personne dans le monde était déjà aller si loin ? Il en doutait. Pour ce qui était de cette réaction il supputait que les lucioles savaient quand il faisait nuit à cause de la température qui chutait. La chute de température induisait une hausse de leur chaleur corporelle ce qui permettait la réaction. Il avait donc les trois éléments : luciole, limace et chaleur. Le troisième élément était le plus problématique pour son projet mais il espérait que l’Institut scientifique saurait l’aider à surmonter ce problème.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

[Projet scientifique] Étude des lucioles

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: