Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'infini règne d'une lueur d'espoir

Yasei Reikan
Yasei Reikan

L'infini règne d'une lueur d'espoir Empty
Sam 31 Oct 2020 - 0:03
suite à ce rp...

➜ Été de l'An 204, Palais de la Brume

De la confiance. Yasei Reikan en possédait à outrance ; en elle, en ceux et ce qu'elle chérissait et même, en l'avenir de ce beau monde. Au-delà d'être une enfant des Bêtes, elle avait été modelée par son éducation de sorte à devenir une de ces machines à espoirs illimités, un de ces êtres avec le cœur sur une main tendue à l'égard de quiconque souhaitait mener la lutte pour vivre en paix. À côté d'un tel monstre d'espérances, rares étaient les occasions de s'imaginer autre chose qu'une si heureuse fin, loin du squelette de principes qui lui avait pris tant de temps à se construire, à se rendre aussi véritable et solide que du diamant. Pourtant, si la Tigresse blanche ne décevait jamais autrui, l'inverse n'était pas de mise. Et jamais, il ne le serait.[invisible_edit]

Cette franchise et cette bonté, qui faisaient d'elle une personne si lumineuse, relevaient presque de sa patte de fabrique. Car même en tant qu'assidue combattante chez les métamorphes, rigoureux Éclair de la Brume ou encore l'intransigeante cheffe de l'Équipe 7, la Yasei à la peau cuivrée par le soleil du Désert s'efforçait toujours de faire preuve de bon sens et de gracieuseté vis-à-vis des autres, qu'ils occupent ou pas une place de choix en son cœur. Même ceux qui étaient mis en déroute et s'opposaient à elle, la Fille du Lion essayait par tous les moyens de les épauler afin de les remettre dans le droit chemin, au lieu de les en écarter encore plus en les embourbant à l'ombre de sa lumière. Reikan croyait en l'Homme, autant qu'elle avait foi en elle et sa capacité à surmonter la haine qu'il dégageait en s'en prenant à son prochain. Si cet état d'esprit pouvait paraître trop idéaliste pour une fière guerrière éduquée sous la violence, force était de constater qu'elle ne s'était jamais habituée à cette haïssable manie de faire couler le sang inutilement et refusait strictement de s'y soumettre, pour éviter de se rendre aussi sanguinaire que ceux qui méritaient sa colère, son courroux.

Pourtant, croire en l'Humain malgré ses travers ferait partie de sa chair et ce, jusqu'à la toute fin – ou jusqu'à ce que la traîtrise essaie de détruire son cœur.

La lettre froissée de l'Ombre de l'Eau en main, les pas de la Tigresse blanche résonnèrent contre le marbre du Hall de la forte bâtisse afin de la conduire jusqu'au bureau de celui qui l'avait demandée. Au lendemain de cette divine catastrophe, répandue aux quatre coins du globe, apprendre que l'enfant du Chakra qui avait été élevée en sa compagnie appartenait toujours au monde des vivants la rassura. Malgré tout, la meneuse du clan Yasei avait pour obligation de se cramponner à une fâcheuse réalité et devait s'attendre à toutes les issues possibles, au sujet de cet entretien pour le moins surprenant. Parce que sa moitié manquait toujours à l'appel du Quartier Kaguya, parce que le clan des changeformes hurlait une véritable implantation à Kiri et tant d'autres problèmes ne demandaient qu'à être réglés encore, la bestiale devait se préparer à n'importe quelle éventualité.

Devant le refuge de Nobuatsu Saji, elle releva la tête et poussa la porte d'entrée pour signaler sa venue.

« Nanadaime Mizukage. »


_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Mar 3 Nov 2020 - 11:20, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'infini règne d'une lueur d'espoir Empty
Lun 2 Nov 2020 - 22:08
La lettre qu’il venait de recevoir du lieutenant du Teikoku avait confirmé sa crainte qu’un de leurs meilleurs éléments avait malheureusement cédé à l’appel tentateur de l’Homme au Chapeau. Mais en tant que chef du village il était de son devoir de vérifier l’information, leur contact lui avait proposé d’entrer en relation avec une jônin de la Brume qu’elle avait fréquenté dans le passé et qui pourrait l’assurer de sa bonne foi. Bien qu’il ignorât l’importance de cette relation qui les liait, peut-être ne s’étaient-elles plus vues depuis longtemps, il ne pouvait négliger pour autant de confirmer l’histoire auprès de la chef de clan des Yasei à qui il fit parvenir une missive lui demandant de le retrouver au Palais de Brume dès qu’elle aurait pris connaissance de la lettre. La gravité du ton pouvait se lire entre les lignes d’écriture du Mizukage, il était peut-être question du clan qu’elle avait maintenant pour mission de gérer? Ou alors d’une mission de haute importance pour laquelle elle était exigée?

Dès que la bestiale poussa la porte d’entrée et mis un pied dans le domaine du chef de la Brume, celui-ci leva le regard d’une lettre déjà déroulée et sur laquelle il était possible de voir la signature de Sendai Hanae. Il s’attendait à ce que nom lui évoque quelque chose puisque la personne prétendait connaître la Yasei. Saluant le Nanadaime avec respect, celui-ci lui répondit avec un hochement de tête silencieux avant d’entrer immédiatement dans le vif du sujet, comme il en avait coutume, ce qui pour certains pouvait paraître abrupt mais traduisait sa méthodologie efficiente qui lui permettait de ne pas être mis en difficulté par la masse de travail qui lui incombait. Face à la femme aux prunelles céruléennes, il cita le nom du destinateur du message posé sur la table, tentant de lire sa réaction:

Sendai Hanae. Ce nom t’évoque-t-il quelque chose?

Laissant à la jounin quelques instants pour lui répondre, il lui tendit la lettre qu’il avait sous les yeux, afin qu’elle en prenne connaissance et montrer pourquoi il avait besoin de la voir.

Citation :
Mizukage,

Je vous écris cette lettre dans le but de vous informer que l'un de vos shinobis se faisant appeler "Prédicateur" a déserté le champ de bataille sous mes yeux, en prononçant des mots pouvant laisser croire qu'il souhaiterait rejoindre les rangs de notre ennemi commun. Je n'ai pas de preuves formelles de ce que j'avance, mais ses mots m'ont semblé plutôt inquiétants.

Si je vous préviens, c'est avant tout par respect concernant les engagements du Teikoku envers la Coalition, et si l'un des vôtres a bien rejoint les rangs ennemis, il est normal pour moi de vous en informer. Par ailleurs, si vous souhaitez une preuve de ma bonne foi, je vous invite à confirmer la crédibilité de mon témoignage auprès de Yasei Reikan, qui est mon amie depuis l'enfance, ainsi qu'Aditya, avec qui j'ai pu échanger à deux reprises, la dernière rencontre en date étant lors de l'apprentissage de la technique interdire visant à sceller un Dieu.

A titre personnel, j'aspire à une entente entre les différents pays qui constituent le Yuukan, j'espère donc que cette information donnée en tant que membre de la Coalition à part entière pourra servir, dans le futur, à montrer la bonne foi de tout ou partie de l'Empire.

Avec tout mon respect,

Sendai Hanae, Lieutenant de l'Empire du Feu.

Nous avons reçu une lettre de sa part. Elle serait maintenant un Lieutenant du Teikoku et aurait combattu aux côtés de Kaguya Sesshu à Tsume no Kuni avec le reste de la Coalition, il semblerait qu’il n’ait pas été insensible aux propos de l’Homme au Chapeau et profité de sa mission à l’étranger pour déserter.


Une triste nouvelle pour le village de la Brume qui perdait un de ses bons éléments, surtout qu’il avait déjà eu l’occasion de combattre aux côtés de cet homme.

J’avais besoin de voir avec toi si on pouvait se fier à cette information, avant de l’inscrire officiellement sur le Bingo Book. Si tu as d'autres sujets dont tu souhaiterais me faire part, nous pouvons profiter de cet entretien pour les aborder.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Reikan
Yasei Reikan

L'infini règne d'une lueur d'espoir Empty
Mar 3 Nov 2020 - 17:22
Sur le pas de la hâte, Yasei Reikan chassa toute occupation de son esprit afin de l'abandonner entièrement à cet entretien. Mais rien ne pouvait la préparer à ce qui l'attendait et l'en préserver, derrière cette porte. En témoignant son respect à l'Ombre de l'Eau et en se rapprochant de son bureau, elle vint enfouir aux plis de sa veste de Jōnin la lettre de cette dernière qui avait requis sa présence en ces murs. Sitôt que ses pupilles myosotis et ses fins doigts furent accrochés à cette mystérieuse missive pendue à la main de Nobuatsu Saji, l'entente d'un nom familier griffa et s'empara pleinement de son ouïe. Sendai Hanae. Bien évidemment que ce nom lui évoquait quelque chose. Son passé inéluctablement enlacé au sien, l'enfant des Bêtes entrevit de plus belle en ses pensées les traits du visage de cette jeune fille aux cheveux rougeoyants recueillie par ses pairs, certainement devenue femme désormais. Néanmoins, cette discrète nostalgie qui avait envahi la féline comptait être aussi éphémère qu'un pauvre rayon de soleil au milieu d'un terrible orage. Le fil de sa lecture, entremêlé aux propos du Sabreur masqué, fit prendre à cette entrevue un infâme tournant.

Une partie de la Tigresse blanche s'écroula, derrière les barreaux de sa chair.

Rudoyée par le poignard de l'effroi, elle affronta l'horripilante nouvelle à l'intérieur de ses tripes, bataillant de concert pour demeurer de marbre face au chef des Sabreurs. Même tourmentées, ses bronches retinrent un souffle et se laissèrent torturer par cette fièvre du choc. Kaguya Sesshū était parti loin, trop loin pour revenir dans les bras de la Cité Brumeuse ou dans les siens. Scotomiser cette affreuse réalité fut la première arme de la féline au creux du combat ; toutefois, son habitude de ne jamais tourner le dos à quiconque, ennemi ou ami, la rattrapa aussitôt. Le port de son âme se laissa d'abord envahir par les sentinelles de la tristesse et de l'incompréhension, deux sœurs à qui elle aurait bien tordu la nuque. Mais derrière elles, un navire bien plus monstre s'apprêtait à accoster ses côtes. Celui de la colère. Le goût de la trahison avait d'ores et déjà investi ses papilles. De longues secondes durant, la Yasei aux éphélides essaya d'entretenir la flamme d'espoir qui brûlait à l'égard de cet homme. Voilà pourquoi au même degré qu'elle pouvait le chérir, elle lui en voulu pour avoir tourné le dos au Brouillard. Pour avoir probablement retiré le bandeau qu'il lui avait appris à aimer, dès son arrivée à Kiri. Reikan n'eut même pas la force de laisser poindre une larme sur son visage, devant son Ombre. Ni devant quiconque, d'ailleurs. Elle conserva son courage et ses forces, dans l'espoir de répondre plus violemment au Prédicateur qui était devenu un traître aux yeux du village.

« J'ai connu Sendai Hanae comme une femme de parole, si bien que je ne peux recevoir ses mots comme des mensonges. J'ignore ce qui a bien pu pousser le Prédicateur à le rejoindre, mais permettez-moi de vous demander une faveur vis-à-vis de ce combattant que la Brume a élevé, Nobuatsu Saji. »

La surprise n'avait pas su faire vaciller la brave guerrière qu'était la Fille du Lion ; seulement repeindre ses traits d'une brûlante austérité. Un feu, qu'elle entendait bien le diriger contre le Pays des Crocs pour ramener à la raison les fous qu'il avait avalé. Sortie de ce tsunami d'émotions viscérales duquel elle avait arraché une assurance plus ample encore, elle rendit cette fameuse lettre au dirigeant de la Brume. Et par un élan glacial de détermination, ses lèvres laissèrent s'écouler un avis résolu, même si ses yeux, témoins de sa témérité, n'avaient que pour miroir le masque du Cavalier de Feu.

« Laissez-moi m'occuper de Kaguya Sesshū pour qu'il réponde de sa désertion envers Kiri, le moment venu. »

Yasei Reikan souffla sur les cendres de son désarroi, de sa solide réticence à croire une vérité trop amère, trop déchirante. Mais au fond d'elle, une lueur d'espoir continuait son règne ; l'idée de revoir l'enfant de l'Os de ses propres pupilles et de lui infliger d'elle-même la sentence du Brouillard, par une main tendue ou une mâchoire ouverte. La bestiale ramena sa dextre le long du corps, en portant fièrement le bandeau de Kiri à son front. Au mépris de sa moitié parjure, il était venu le temps pour la cheffe des métamorphes de s'enliser plus loin encore au cœur de la Brume, après lui avoir prouvé une énième fois sa lourde valeur au nez et à la barbe de Raonaka Ao.

« Pour ce qui est des projets, vous savez que mon retour du Pays du Vent, franc succès pour notre Archipel, a engendré l'exode de bon nombre de mes pairs. Maintenant que j'ai réussi à le sortir de ses dunes afin de l'emmener à Kiri, j'aimerais que mon clan puisse véritablement s'y implanter à travers l'édification d'un domaine clanique, fasse du village son imperturbable berceau et y prospère. Mais si certains estiment que je fais déjà énormément pour les miens, j'ai pour désir d'aller plus loin encore. »

Les pupilles de Yasei Reikan tombèrent au sol sans perdre de leur brillant céleste, pour mieux se relever et se raccrocher à la silhouette de l'Ombre de l'Eau.

« Au-delà de ma position aux côtés des Éclairs de la Brume, il me tient à cœur de m'engager non pas seulement pour mes frères et sœurs métamorphes, mais pour la Brume tout entière. J'aspire à assurer la sécurité de ses enfants comme j'entends les protéger face aux affres du monde, qui rôdent tant à l'extérieur qu'au creux de l'Archipel, mais aussi envers leurs envies qui pourraient se retourner contre eux, au même titre que Kaguya Sesshū. Entendez que je saurai me montrer présente au cas où vous auriez besoin des épaules de la Tigresse blanche afin de préserver Kiri et le Pays de l'Eau d'une quelconque autre manière qu'en appartenant à votre garde rapprochée, Nanadaime. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'infini règne d'une lueur d'espoir Empty
Dim 15 Nov 2020 - 21:37
Tel un miroir froid sur lequel se reflétaient les traits de la Tigresse Blanche confrontée à l’inquisition de son supérieur de la Brume, celui-ci entraîné à lire sur le visage de ses interlocuteurs à défaut d’avoir un visage sur lequel on pouvait décrypter ses pensées, il pouvait deviner une certaine nervosité qui se transforma rapidement en ferme résolution chez la chef de clan des Yasei. Il pouvait se douter qu’apprendre le nom d’une personne familière et vivant à mille lieues de sa localisation actuelle pouvait faire resurgir des émotions refoulées dans son être, il ne se doutait pas de la faveur qu’allait lui demander la jounin, mais il était évident que derrière cette demande se cachait une motivation profonde qui la poussait à agir ainsi. Une impulsion qui ressemblait à un besoin de vengeance, une émotion qui s’entremêle élégamment avec l’affection. Des sentiments qu’il ne connaissait que trop bien pour ne pas y être insensible, même s’il avait déjà dépassé cette étape, il laissa quelques secondes de silence s’écouler avant de répondre à la demande égoïste de son interlocutrice, portée à la fois par son devoir patriotique et son besoin de “satisfaction personnelle”.

Je n’ai pas d’objection, je te fais confiance pour faire appliquer la justice de la Brume. Je présume que tu connais déjà la sentence pour les déserteurs.

D’un ton flegmatique, il rappela à la femme la sanction applicable aux déserteurs de Kiri, avant d’enchaîner sur les sujets liés au clan Yasei. Une transition un peu abrupte mais qui faisait partie du quotidien du chef de village dont le travail était de traiter des centaines de sujets importants tous les jours, il n’avait guère le temps pour la contemplation. Certes, le ralliement du clan des métamorphes fut un franc succès suite à la mission conduite par Reikan et ses deux coéquipiers Zeref et Gine, mais il restait encore plusieurs questions qui allaient déterminer le rôle qu’occuperaient leur famille au sein de Kiri. Car tout comme les Hyôsa, ceux-ci n’étaient pas présents dès la fondation et demanderaient pour la plupart un certain temps pour s’acclimater à la société kirijine multiculturelle très portée sur la discipline militaire se reflétant à travers leur supériorité maritime et l’accent mis sur la formation des shinobis via le Complexe et l’Académie.

On pouvait remarquer que chaque clan avait le contrôle de l’un des bâtiments emblématiques de Kiri: le Grand Dojo géré par les Sabreurs, les Geôles par les Yuki, l’Hôpital et le Complexe shinobi par les Kaguya. Quant aux Hyôsa, ceux-ci avaient une grande influence à la Kenpei depuis la réforme du Yondaime. Compte tenu du grand potentiel qu’offrait le clan originaire de Kaze, le chef de la Brume n’avait aucun doute que ceux-ci apporteraient une véritable valeur ajoutée à Kiri, si tant est qu’ils étaient suffisamment formés dans les arts shinobis.

Je te félicite encore pour être parvenue à apporter l’unité à ton clan, je sais que ce n’était pas chose facile. Pour autant, il faut maintenant les encourager à s’intégrer dans les rangs de la Brume mais aussi s’habituer à ce nouvel environnement de vie. Parmi ce groupe, combien d’hommes et de femmes seraient capables de devenir shinobi et aptes à partir en mission? Quant à votre quartier résidentiel, j’espère que l’espace supplémentaire aménagé grâce aux grands travaux permettront à tous d’avoir un toit. A défaut de quoi il sera nécessaire de “déplacer” certaines familles en périphérie du village. Dans ce cas je te suggère de prendre contact avec les Umimori vivant au Pic d'Arata.

En tant que chef de village, certaines décisions à prendre étaient particulièrement difficiles d’un point de vue moral, mais il était de son devoir de faire le meilleur compromis afin que l’ensemble de la population dont il avait la charge bénéficie des meilleurs conditions de vie possibles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779

L'infini règne d'une lueur d'espoir

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: