Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Patch 2.01
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 21:45 par Akimichi Katsuo

» Une soirée pluvieuse au village des Nuages [PV : Itagami]
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 21:12 par Metaru Itagami

» Artifices et Zombies
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 20:45 par Damahara Kamui

» Renaître à partir de poussières
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Ô BIENVEILLANT GARDIEN SYLVESTRE
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Esprit mortel [ADITYA]
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Tout est une question d'herbe [Aditya]
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Prothésez-moi (Libre)
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Suivre l’envol du corbeau — ft. Meikyû Raizen
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
[CS2] Briser la roche ou briser sa lame EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

Partagez

[CS2] Briser la roche ou briser sa lame

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[CS2] Briser la roche ou briser sa lame Empty
Sam 31 Oct 2020 - 12:57

Aizen continuait de découvrir en solitaire les possibilités que pouvaient offrir l’utilisation des arts samurais. Ce jour-là il voulait explorer une chose bien précise. Il se souvenait très bien du shinobi blond Ikari qui avait laissé tomber son arme imbibée de son chakra vers le sol. A cette hauteur la lame aurait juste dû rebondir sur le sol faisant tomber l’arme tomber par terre. Mais au lieu de cela cette dernière s’était enfoncée dans le sol comme s’il n’existait pas. Lorsque l’on observait une telle chose pour la première fois le cerveau avait du mal à interpréter ce qu’il voyait. On avait beau vivre dans un monde où des pouvoirs les plus fous les uns que les autres existés il n’empêchait que quand on voyait une chose irréaliste le cerveau avait du mal à analyser les données qui lui étaient transmises. A ce moment là le cerveau de Aizen s’était naturellement attendu à ce que l’arme d’Ikari bute sur le sol mais la suite avait résonné comme une illusion dans son esprit. Pourtant c’était bien réel. Ikari avait aussi réussit à toucher Aizen en allongeant la portée de son arme grâce à son chakra.

Tout comme les shinobis changeaient la nature de leur chakra afin de manipuler ou générer diverses choses comme les éléments, les samurais l’utilisaient sous sa forme la plus neutre. Grâce à cela ils pouvaient prolonger l’acier de leur lame en chakra, en changer la forme et même lancer des lames de chakra à distance. Ce chakra neutre était aussi capable de découper les autres compositions de chakra. Les possibilités étaient multiples, autant offensives que défensives. Aizen était excité à l’idée d’un jour maîtriser tout cela mais il savait qu’il avait encore un long chemin à parcourir. C’est pourquoi il procédait par étape, en s’entrainant sur chaque point particulier des arts samurais. Il s’était déjà exercé dans la méditation, il avait même réussi à atteindre un état spirituel avancé en phase avec son environnement lorsqu’il était dans la forêt lumineuse. Il était maintenant temps de s’attaquer à quelque chose de plus concret. Il voulait apprendre à accroitre le tranchant de sa lame grâce à son chakra.

Aizen s’était isolé dans une partie boisée des hauteurs de Kumo. L’altitude en plus de l’ombre qu’apportait la végétation rendait la zone assez fraiche même un matin d’été. Il fallait dire qu’il était très tôt, Aizen aimait commencer à s’exercer aux aurores. Il savait que sa journée allait être longue et il était bien plus apte le matin au réveil plutôt que tard le soir. Il avait trouvé exactement ce qu’il lui fallait. Au milieu d’une clairière le soleil pénétrait la zone de ses rayons chaleureux. Alors que Aizen sortait des bois la lumière pointait clairement un rocher au milieu de cette clairière. La situation semblait irréelle, un rocher de la taille d’une chambre était posé là comme s’il y était né. Pourtant il était évident que ce dernier provenait d’une falaise. Ce ne pouvait être un hasard, Kougen était encore aux côtés d’Aizen. Il lui donnait de nouveau une mission. Non, une épreuve. Aizen voulait tester jusqu’où il pourrait aiguiser son arme via son chakra. Il avait sa réponse : il devait être capable de trancher ce grand rocher. Kougen lui-même le lui demandé.

Aizen était ambitieux, souvent fier et avait tendance à se surestimé même s’il ne l’admettrait jamais mais il n’était du genre à foncer tête baissée. Il savait qu’il briserait sa lame sur ce rocher s’il essayait de le trancher. Il devait y aller par étape. Il devait déjà voir de quoi sa lame était capable sans chakra. Ikari lui avait précisé qu’il ne devait faire qu’un avec son arme, qu’elle devait être la continuité du bras de la personne qui la maniée. Cela faisait déjà longtemps que Aizen considérait son arme comme l’extension de son âme. Lorsqu’il se battait avec il était souple et fluide d’une telle façon qu’on aurait pu croire que l’arme ne commençait pas dans sa main mais au niveau de son épaule. Tous ses mouvements étaient calculés et l’arme était une extension de son bras. Son bras était son arme et son arme était son bras. A tel point qu’il avait mis en place ce qu’il appelait une dragonne. Une sorte de bracelet de sécurité qui lui permettait de garder son arme accrochée à son poignet quoi qu’il arrive. Il ne voulait en aucun cas se faire désarmer et perdre cette partie de lui.

Aizen se mit face à un arbre. Le tronc était plus fin que la taille d’un homme mais il semblait solide. Il dégaina son arme dans un bruit métallique qu’il appréciait à sa juste valeur à chaque fois. Il posa sa deuxième main libre sur le manche de son katana. Il ferma les yeux et vida son esprit comme il avait appris via sa pratique de la méditation. Pour s’y aider il utilisa la technique de respiration qu’il avait appris. Il n’était pas encore capable de faire le vide dans ses pensées tout en étant en action. Il lui fallait encore du temps, rester immobile et fermer les yeux. Une fois l’état d’apaisement souhaité atteint il leva son arme sur le côté. Il ouvrit les yeux et abattit son arme dans un mouvement circulaire dans le flanc de l’arbre. Le mouvement ne provenait pas que des bras. Le mouvement commençait dans les pieds et par rotation un transfert de puissance avait lieu jusqu’au bout des poignets. Pieds, hanches, buste, épaules, bras, poignets. Tous avaient suivi le mouvement de rotation faisant gagner en force et en vitesse à chaque transfert entre chaque partie du corps. Aizen avait atteint un très bon niveau au maniement de son arme grâce à ses nombreuses heures d’entraînement. Mais force était de constater que ce n’était pas suffisant. Sans chakra un coup de lame restait un coup de lame. Cette dernière rebondit sur le tronc tout en faisant éclater l’écorce qui partit dans toutes les directions. Le choc avait résonné dans les bras d’Aizen. Il constatait de lui-même maintenant la différence entre une lame qui pouvait pénétrer la roche sans aucune difficulté face à une autre sans chakra qui ne pouvait traverser du simple bois.



Arme:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

[CS2] Briser la roche ou briser sa lame

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: