Soutenez le forum !
1234
Partagez

Barrière Divine [Kumo]

Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Barrière Divine [Kumo] Empty
Dim 1 Nov 2020 - 20:48


Suite à la mission de Kaze, Raizen avait réalisé beaucoup d’éléments pertinents concernant l’usage du Kinjutsu. Comprenant par défaut que ce qu’il représentait n’était pas totalement compris à son plein potentiel, il avait décidé de renforcer son partage, mais aussi la sensibilisation concernant ce sujet.

Bien qu’il pouvait paraître peu pertinent au regard du contexte actuel, nulle ne savait réellement quand le prochain Dieu se réveillerait tout comme s’il ne viendrait pas à devoir affronter le Dieu final. Tout comme les Jinchurikis pouvaient possiblement représenter une menace en cas de perte de contrôle, Kumo se devait d’incorporer ces éléments clés pour maximiser l’apprentissage, le partage de connaissance et la montée en puissance de ces shinobis respectifs.

Ainsi, Raizen avait convoqué une quantité importante de shinobis étant connus selon leur dossier pour leur maîtrise du ninjutsu. La défense étant une pièce maîtresse sous-estimée, la barrière qu’il comptait enseigner était puissante et riche en utilité. En plus de minimiser la puissance d’un Dieu voire même la nullifier, elle permettait de temporiser, le temps de prévoir d’autres gestes permettant possiblement d’agir ou de prendre des décisions.

-Bonjour à tous. En cette seconde édition, nous comptons réinitier l’enseignement de la barrière divine pour les nouvelles personnes ayant le potentiel de la maîtriser tout comme pour ceux-là maîtrisant brièvement, mais désirant l’améliorer. Toutefois, avant toute chose, j’aimerais vous donner un peu de contexte.

S’arrêtant tranquillement, il balada son regard calmement avant de poursuivre :

-La barrière divine a pour utilité principale de nous permettre de restreindre la puissance d’un Dieu voire même la nullifier tant qu’elle est maintenue. Celle-ci est utilisable par un minimum qui agit aussi de maximum de quatre personnes, ce qui représente une force considérable, mais aussi la nécessité d’être en parfaite synchronisation avec ses partenaires.

Se faisant un peu plus sévère, il poursuivait :

-Un peu comme les différents piliers d’un village ou d’un immeuble, si une seule de ses personnes tombe et lâche la barrière, c’est toute la barrière qui s’écroule, ni plus ni moins. Par conséquent, le travail d’équipe, la synchronisation et la communication sont de mises pour la rendre efficace tant en pratique que dans l’action.

Marchant calmement alors qu’il observait les volontaires, Raizen ajoutait davantage de contexte :

-On peut croire qu’elle n’est pas nécessaire ou qu’au contraire, celle-ci est nuisible. Pourtant, en diminuant la puissance d’un Dieu, nous gagnons non seulement du temps, de l’initiative, mais surtout et avant tout la possibilité de nous ajuster, ce qui en temps réel n’est pas forcément quelque chose de très accessible dans un combat contre le divin. Ainsi, comme premier réflexe lors d’une confrontation avec un Dieu, l’élévation d’une barrière est l’élément le plus primordial. Le tout ne vous rendra pas handicapé sachant que vous pourrez tout de même la délaisser le temps de faire une technique avant de devoir vous concentrer à nouveau sur celle-ci. Ainsi, celle-ci vous avantagera nettement. Plus important encore, elle ne vous emprisonne pas totalement. En effet, si vous devez changer de position avec vos coéquipiers, vous le pourrez moyennant une synchronisation et une communication adéquate, sans quoi elle tombera.

Puis, pour finir , il précisa :

-Avant de commencer, l’apprentissage de ce genre de techniques peut être mortel pour les moins concentrés. Si l’on veut, le tout influence drastiquement la manière dont nous utilisons notre chakra de manière à pouvoir rompre des pactes Kuchiyoses ou nos clones. Ainsi, si vous n’entendez prendre le tout au sérieux ou n’avez pas un contrôle adéquat de votre chakra, cette technique n’est possiblement pas pour vous.

Structuré comme toujours, Raizen entama les premières étapes :

-Si vous n’avez pas de questions, nous allons commencer par former des groupes de quatre personnes avant d’entamer l’apprentissage. Ces gens seront vos coéquipiers pour la première étape. Or, nous interchangerons un peu plus tard pour vous habituer à synchroniser vos efforts avec des gens que vous connaissez un peu moins. Si vous avez des questions, c’est maintenant ou jamais.


Spoiler:
 

_________________
Barrière Divine [Kumo] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara Aizen

Barrière Divine [Kumo] Empty
Dim 1 Nov 2020 - 22:30

Aizen avait reçu une convocation pas du tout étonnante au vue des évènements qui avaient eu lieu récemment. Quatre dieux étaient apparus récemment et presque simultanément dans le Yuukan. Aizen n’avait pas eu l’occasion de les observer, il avait été assigné à la protection du village alors que des équipes avaient été envoyé sur le terrain. Un dieu aurait pu apparaître aux portes de Kumo comme ça été le cas à Iwa ou Kiri.

Au final ils avaient eu de la chance que ce ne soit pas arrivé. Kumo n’était pas prêt à l’époque pour accueillir telle créature. Aizen n’avait pu qu’entendre les descriptions, les bruits de couloirs. Comme toute rumeur qui circulait il se disait que les gens exagéraient la puissance et la taille de ces créatures. Ah oui, Aizen préférait appeler ça des créatures plutôt que des dieux. Pour lui il y avait un seul et unique être suprême, celle sans qui la vie ne serait pas possible : la lumière. Sans Kougen même ces créatures ne seraient rien. Mais elles étaient sans doute primitives et ne savaient même pas elles-mêmes à qui elles devaient la vie. Il ne pouvait pas leur en vouloir car même les Hommes, bien plus développés, ne vénéraient pas Kougen. Pour preuve certains vénéraient ces monstres qui étaient loin d’être divin. Aizen pensait que les rumeurs sur leur puissance étaient infondées car l’un d’eux avait péri de la main de shinobis. De simples Hommes au final. Un milliard d’hommes ne pourrait espérer ne serait-ce qu’ébranler Kougen, alors comment pouvaient-ils appeler ces êtres des dieux.

Aizen balaya ses interrogations alors qu’il se rendait au point de rendez-vous. Il savait bien que la majorité de la race humaine était encore trop peu lucide pour comprendre à qui ils devaient vraiment leur existence et le fait que le monde continuait de tourner.

Une fois arrivé le Nara pu constater que le maître de cérémonie ne serait autre que le chef du village : Meikyû Raizen. Quelque chose qu’il n’avait pas prévu, cela signifiait à quel point le rassemblement de ce jour était important.

Aizen écouta attentivement le Kage qui n’y allait pas par quatre chemins pour expliquer le but de leur présence en ces lieux. Il introduisait une technique qui aurait pour but d’altérer la puissance d’un dieu. Une technique dite interdite qui était d’autant plus dangereuse pour ses utilisateurs. Aizen ne tremblait pas devant le danger de mort annonçait par le Yondaime. Il connaissait sa maîtrise du Ninjutsu et savait s’adapter à son environnement comme à de nouveaux coéquipiers. Il s’engageait dans cette apprentissage l’air serein.

Aizen avait toutes les raisons d’apprendre cette technique même si elle voulait dire se mettre en grand danger en cas d’apparition d’une de ces créatures. En grand danger car il fallait être en première ligne pour ériger cette barrière autour du démon. Mais tout le monde l’avait entendu, ce fameux Sakaze Tosen l’avait annoncé : il était possible de s’accaparer les pouvoirs d’un dieu. Aizen bouillonnait intérieurement d’excitation rien qu’à l’idée de ce que pourrait permettre de telles pouvoirs. En plus de cela il devait être capable de protéger le village même au péril de sa vie. Il ne donnerait pour rien au monde sa vie contre celle d’un autre mais à quoi bon être le rescapé d’un village ou d’un clan. Ce qu’il souhaitait était de gouverner sur une patrie puissante. Et pas vagabonder dans le Yuukan accroché à sa vie. Il avait donc tous les bénéfices à apprendre cette technique. Si un jour un dieu apparaissait devant lui il pourrait ainsi intervenir et peut être réussir à lui prendre ses pouvoirs.

Aizen se décala afin de former un groupe avec trois autres personnes, il ne fit pas attention avec qui il serait. Cela n’avait que très peu d’importance car il se savait capable de s’adapter quels que soient ses partenaires.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kao Kan
Kao Kan

Barrière Divine [Kumo] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 19:30
Les événements qui avaient secoué tout le Yuukan avaient, par chance, épargnés Kumo. Le Village caché des Nuages n'avait pas été la scène de l'éveil d'un Dieu et n'avait pas non plus reçu la visite de Lieutenants de l'Homme au Chapeau. Et pourtant, des Kumojins avaient quand même perdu la vie, dans des pays bien éloignés du leur. Si le simple fait de savoir qu'il existait des victimes attristait Kan, apprendre qu'un de ses coéquipiers de mission faisait partie des disparus l'avait franchement secoué. Surtout... qu'ils avaient fait le chemin ensemble, mais pas le retour. Car Tengokun avait perdu la vie à Tsume ; non loin d'où se trouvait l'électrique.

Au même moment, Kan rencontrait l'ennemi n°1 du Yuukan. Il avait encore du mal à réaliser qu'il avait réellement discuté avec l'Homme au Chapeau en personne. Chaque fois qu'il y repensait, il se sentait hystérique d'avoir rencontré quelqu'un d'aussi important et puissant, puis son sang se glaçait en se souvenant qu'il aurait pu exécuter le blondinet et tous ses copains présents en moins d'une seconde. En plus... ughh, il lui avait raconté tellement de bêtises !

Juste après, même si ça avait été de loin, il avait pu être témoin de l'impressionant éveil d'un Dieu. Il avait constaté de ses propres yeux la puissance d'une divinité. Et il ne voulait absolument pas qu'un événement du genre se produise au cœur du village. Pour toutes ces raisons, lorsqu'il avait reçu une convocation pour apprendre un de ces fameux Kinjutsu, il n'avait pas hésité une seule seconde avant d'accepter. S'il pouvait aider à empêcher la destruction de Kumo... il le ferait.

S'étant placé tout devant du grand groupe qui avait répondu présent, le blondinet écoutait attentivement les instructions du Yondaime Raikage. Mais un truc important comme ça le rendait nerveux. Il passait son temps à se tordre les doigts, passant son poids d'une jambe à l'autre dans une danse étrange. Et lorsque Raizen parla de concentration et de prendre l'affaire au sérieux, il se sentit bien sûr visé : il se figea instantanément, aussi raide qu'une statue. Mourir en apprenant la barrière, ce serait sacrément idiot.

Lorsque le signal pour composer des groupes fut donné et que le grand groupe se scinda en plusieurs petits, Kan se rapprocha des trois personnes les plus proches de lui.

_________________
Barrière Divine [Kumo] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Metaru Shūuhei
Metaru Shūuhei

Barrière Divine [Kumo] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 11:17
Barrière divine


Curiosité.

C’était la raison pour laquelle je m’étais retrouvé au beau milieu de cette foule, vêtu d’un kimono noir richement brodé, avec une clope au bec. Même si je n’avais jamais vu un Dieu en action, j’avais eu des retours lorsque j’étais encore raikage. Celui du désert avait fait des ravages et avait même tué l’illustre Yuki Eichiro si mes souvenirs étaient bons. De quoi corroborer les dires de celui qui avait pris la place de ma défunte petite sœur. Un sourire étira d’ailleurs mes lèvres. Comme un vrai dirigeant, il allait droit au but sans trop de fioritures. A croire qu’il méritait vraiment les votes qu’il avait récolté ainsi que l’approbation des anciens. Enfin, c’était pas comme si c’était une surprise pour moi puisque je l’avais pressenti des années auparavant.

Lorsqu’il finit son speech, je tournai la tête dans tous les sens pour voir les personnes avec qui j’allais finir. Je vis une silhouette familière de dos que je n’avais pourtant pas remarqué durant le discours fédérateur de notre raikage. C’est donc avec grand sourire que je m’approchai de lui avant de passer l’un de mes bras musclés autour de ses épaules, non sans le coincer légèrement contre moi ! « Si c’est pas le jeune Aizen ! Ça fait un p’tit moment héhé ! » J’aurai voulu rajouter quelque chose du style « Mr propre » mais je préférai m’en abstenir. Le pauvre allait devoir me supporter durant une bonne partie de l’apprentissage et je n’allais pas me gêner pour l’emmerder au maximum. C’était l’avantage d’être un jeune retraité !

- « Ménage ton ainé hein ! J’suis devenu trop vieux pour ces conneries moi ! »

Mais alors que je me mis à rigoler, je vis un jeune blond s’approcher de nous et je lui fis un signe de ma main de libre de ne pas avoir peur et de mieux s’approcher du groupe que nous allions former pour le meilleur et pour le pire. J’avais une excellente mémoire, mais après avoir passé deux années sous forme de statue, je devais avouer ne pas me souvenir de son nom. C’était le cas avec la plupart des genins d’ailleurs. Beaucoup était sorti de l’académie pendant mon absence. C’était peut-être aussi le cas du blondinet qui m’avait l’air fort sympathique ! Ce groupe était plutôt intéressant. On avait déjà un adolescent, un jeune adulte et un homme qui dérivait lentement vers la quarantaine. Entre les deux âges quoi ! De quoi m’arracher un soupir !

Je devenais littéralement un vieux con, comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u465
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

Barrière Divine [Kumo] Empty
Mar 10 Nov 2020 - 17:10
Cela faisait maintenant quelques jours que j’étais rentré de Tsume. J’étais retourné à mes habituelles occupations, c’est-à-dire : manger, s’entraîner et attendre la prochaine mission. Si aujourd’hui j’étais toujours debout, si Kumo était toujours là c’était bien pour une raison. Je me devais de devenir plus fort que je ne l’avais jamais été, pour ne plus répéter les erreurs qui avaient déjà coûté la vie à deux de mes coéquipiers.

Je revenais d’une dure journée d’entraînement lorsqu’un ninja messager frappa à ma porte. Il tenait dans ses mains un parchemin cachetés par le Raïkage. Une convocation directe de Raizen, intéressant. Je m’empressais d’y jeter un coup d’œil et d’en lire le contenu. Je n’allais pas dire que j’étais déçu, mais presque un petit peu. Je m’attendais à une nouvelle mission, mais ce n’était finalement qu’une simple convocation pour un entraînement commun.

En effet, j’avais eu vent des événements de Kaze, le Kunaï émoussé en avait parlé dans sa dernière édition. Le pays du vent avait été attaqué par un le Dieu et Raizen, Sharrkan et d’autres Kumojins avaient dû y faire face. Leur combat s’était terminé sur la très probable mort du Dieu du Désert. D’autres pays, comme Kaze avait dû faire face à des attaques semblables. Et il fallait que Kumo soit prêt pour un éventuel combat de cette envergure.

C’était donc pour cette raison que moi ainsi que d’autres étaient convoqués, afin d’apprendre et d’ajouter à notre bibliothèque de techniques des sorts que nous appelions autrefois interdit, des Kinjutsu. Celui-ci était une barrière divine, une barrière capable de contenir la puissance phénoménale d’un Dieu entre quatre murs.

Quelques jours plus tard
Je me retrouvais aux côtés de shinobis Kumojins, nous faisions tous face au Raïkage. Raizen expliquait toutes les raisons de pourquoi nous faisions ça, comment nous allions procéder et surtout les premiers ordres. Des groupes de quatre ? Facile. Je jetais quelques coups d’œil à droite et à gauche afin de repérer les shinobis le plus proche de moi afin d’aller les rejoindre. J’étais prêt, concentré et surtout, motivé.

_________________
Barrière Divine [Kumo] E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126
Denkou Yūga
Denkou Yūga

Barrière Divine [Kumo] Empty
Mar 10 Nov 2020 - 17:28
Il faisait parti des shinobis conviés pour maîtriser un Kinjutsu, qu'il n'avait pu apprendre dans le passé par manque de temps. Cette fois-ci, il ne faisait pas l'exception, il serait bel et bien de la partie afin de maîtriser cette technique qui pouvait possiblement affaiblir les Dieux dans le but d'un scellement dans un objet ou une personne.

Pour le Tenace, les Dieux devaient tous être vaincus, comme Kumo l'avait fait au Pays du Vent. Cela amènerait dors-et-déjà une équité au sein du Yuukan, mais nul doute que les autres grande nations avaient commencé leur récolte en emprisonnant ces Démons dans les corps de leurs shinobis. Lorsqu'il arriva sur la plateforme d'entraînement, il constata la présence de pas mal d'individus.

Tous avaient envie d'aider, tous avaient envie d'apprendre cette technique interdite. L'Ombre prit la parole, le Tenace n'avait plus qu'à écouter les paroles de l'homme qui était monté au sommet autant dans le village et le pays, que dans le monde. Yūga pensait sincèrement que Raizen était l'homme le plus puissant du monde actuellement, probablement bien plus que l'Homme au Chapeau. Il rêvait d'avoir sa puissance.

— Nous ne possédons pas de shinobis capable de le sceller ?

Il ne maîtrisait pas les sceaux, mais nul doute qu'il y en avait dans le village caché. Raizen devait maîtriser les sceaux, vu le clan auquel il appartenait.

_________________
Barrière Divine [Kumo] E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Barrière Divine [Kumo] Empty
Dim 15 Nov 2020 - 5:49

Baladant son regard sur les nombreuses personnes rassemblées, Raizen s’arrêta un moment avant de s’accourir légèrement. Faisant ainsi quelques étirements qui témoignaient du fait qu’il allait être plus impliqué que par ses paroles, son regard dévoilait une concentration aussi imposante que mystérieuse. Parcourant ainsi chacune des personnes qui étaient réunies, on aurait presque dit que ses iris sondaient les âmes de toutes les personnes réunies à cet endroit…

Des plus expérimentés à la relève, il devait avoué aimer les dévoués qui étaient prêt à mettre leur vie en danger afin d’apprendre de nouvelles facultés qui pouvaient contribuer à soutenir à la protection du village. Après tout, Kumo tout comme son futur en dépendait possiblement.

Devant le futur incertain, s’équiper davantage et partager ce genre de connaissances devenait plus qu’une priorité, c’était une nécessité.

-Très bonne question Denkou Yuga. Pour le moment, l’apprentissage du Kinjutsu du scellement se fera un peu plus tard étant donné que les utilisateurs en fuinjutsu sont un peu plus rares et les implications pour son apprentissage sont différentes.

Contrairement au sceau d’immobilisation, le type de danger d’enseigner le sceau du scellement aux mauvaises personnes était plus qu’important, il était même critique.

Ainsi, alors que de nouvelles personnes allaient surement arriver un peu en retard, Raizen initia les prémisses même de l’entrainement. Or, pour que tout se passe bien, il comptait divulguer le processus que les nombreuses personnes réunies allaient devoir parcourir.

Dès lors, de nombreux shinobis portant des brassards blancs arrivèrent sur les lieux, distribuant des flasques contenant un liquide à tous les shinobis présent alors que Raizen commençait l’introduction.

-L’entrainement ira comme suit : en premier lieu, vous devrez mourir. Je me doute bel et bien de ce qui vous traverse l’esprit, mais en vous présentant à un tel entrainement, vous êtes conscient des risques que le tout peut engendrer pour votre personne, mais aussi le potentiel de sécurité que vous pouvez représenter pour Kumo si vous réussissez. Ainsi, vous devez être prêt à mettre votre vie en danger afin de maîtriser cette technique, car vous devrez aussi la mettre en jeu si vous espérez pouvoir freiner un Dieu d’une quelconque manière, et ce de manière collective...

Pour avoir été exposé à la puissance du divin 3 fois plutôt qu’une, Raizen savait de quoi il parlait.

-En premier lieu, vous consommerez donc cette substance qui provoquera un arrêt cardiaque temporaire. Si l’on veut, celle-ci agira rapidement sur vos corps de manière à bloquer temporairement certaines parcelles de votre chakra, mais aussi votre rythme cardiaque jusqu'à nouvel ordre.

Les observant calmement, il poursuivit :

-Il n’est pas trop tard pour reculer comme dit. Pour ceux qui survivront et prendront leur courage à deux mains, vous devrez former des équipes de quatre personnes. Pendant que les plus courageux se relèveront de la mort, j’aimerais en profiter pour vous demander de quelle manière vous visualisez une barrière divine et les conditions de succès avant que nous procédions à la prochaine étape qui sera l'explication des fondations d'une telle technique et la pratique. Après, nous pourrons nous entrainer sur la manifestation d'une telle technique de manière groupée, pour finalement travailler son maintien et ce que vous pouvez faire lors de son emploi.

Agissant plus ou moins comme étape éliminatoire pour les moins courageux, la concoction qui lui avait été partagée par Toph avait vu son dosage être fraîchement examiné par l’institut pour en comprendre le fonctionnement. Ainsi, tous ceux qui osaient la consommer verraient leurs forces physiques et chakratiques diminuer jusqu’à atteindre le néant pendant une courte durée. Perdant ainsi connaissance sans pour autant les faire tomber totalement à la renverse, après quelques instants, ils devraient tous pouvoir se redresser avec bien moins de contrôle sur leurs aptitudes chakratiques que par le passé…

Par conséquent, la première épreuve était un test de volonté et de résilience. Après tout, s’ils ne réussissaient pas à franchir cette étape mentale et physique, en situation réelle, ils ne pourraient pas survivre à la puissance d’un Dieu. Ainsi, tout comme leur synergie dépendait respectivement de l’autre dans la situation actuelle, ils avaient tous intérêt à se soutenir.

Or, de manière à rendre cet exercice beaucoup plus intéressant et participatif, il comptait les impliquer dans cet apprentissage afin de stimuler leur réflexion respective sur les conditions nécessaires pour réaliser ce genre de techniques interdites.

-Santé.


Spoiler:
 

_________________
Barrière Divine [Kumo] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Nara Aizen
Nara Aizen

Barrière Divine [Kumo] Empty
Dim 15 Nov 2020 - 10:48

Comment ne pas remarquer ce jeune blondinet. En plus de s’être mis devant, ce dernier semblait très nerveux mais surtout très jeune. Avait-il vraiment le niveau d’apprendre une technique d’une si grande dangerosité, même pour son utilisateur ? Même lui semblait en douter. Alors que Aizen s’éloignait de la masse pour former un groupe il ne put que constater, avec un effroi contenu, que le trop jeune ninja tremblotant se dirigeait vers son groupe. Il était trop tard pour faire marche arrière car comme pour sceller son sort le Nidaime Raikage Metaru Shuuhei qui sortait de nulle part invita le jeune kumojin aux cheveux blonds à approcher.

Aizen eu envie de repousser violemment le Metaru mais il se contint et jubila plutôt d’être le premier que l’ancien Raikage venait saluer dans la foule, se sentant privilégié et important.
« Tu te sous-estime Shuuhei-san. Et puis c’est au Yondaime qu’il faut demander cela, je vais juste subir l’entraînement comme toi, je suppose. »
Il n’avait toutefois pas encore compris en quoi résidait le danger de cet apprentissage et ne savait pas encore à quelle sauce il allait être mangé.

Un quatrième shinobi vint les rejoindre et Aizen n’y prêta pas plus attention que cela. Néanmoins il reconnut une silhouette dans un autre groupe proche du sien. Comment oublier ce dos orné de deux épées surtout que ce dernier se faisait remarquer par une question pertinente à l’attention du Raikage.

Sceller un dieu… En un Homme… Voilà une idée qui faisait trépigner d’excitation le Nara. Il tuerait littéralement pour obtenir un tel pouvoir mais aux dires de Raizen cette situation était loin d’arriver. Avec un vivier d’utilisateurs du Fuinjutsu pas assez conséquent et un apprentissage plus complexe, la tâche se révélait difficile. Aizen lui-même ne s’était jamais penché sur cette spécialité qui pourtant lui serait utile à bien des égards notamment face à sa faiblesse affinitaire.

L’arrivée de personnel émanant sans doute de l’institut sortit Aizen de ses pensées. Chaque personne présente reçu une flasque contenant un liquide inconnu mais dont Raizen présenta les principes. Le danger résidait donc simplement dans le fait de consommer ce liquide. Aizen remarqua l’incompréhension dans le regard de beaucoup de personnes. Certaines ne devaient certainement pas comprendre pourquoi cette étape était nécessaire à l’apprentissage de la barrière interdite.

La perspicacité et les explications du Raikage permettaient à Aizen d’avoir une théorie sur la question. Cette technique interdite datait d’autres temp. Le simple fait de devoir la maintenir à quatre témoignait de sa complexité mais surtout du fait que c’était un jutsu bien différent de ce que chaque shinobi ici présent pouvait connaître. Aizen supposait alors que le malaxage du chakra comme il le connaissait jusqu’à présent n’était pas suffisant pour maîtriser ce genre de justsu. Il fallait aller au-delà, dans un domaine inconnu pouvant causer la mort : un domaine interdit. Depuis que le chakra était apparu il était en toute chose et si un être était vidé de ce chakra alors il mourrait.

Il y avait bien des moyens de se vider de son chakra ou de mal l’utiliser ce qui fatalement amènerait à la même conclusion. Mais cela pouvait prendre du temps alors cette concoction était sans doute là pour accélérer le processus et emmener directement à cet état où le chakra était tellement instable qu’il mettait la vie de son hôte en danger.

Aizen entendit la question de son Kage et décida d’y réfléchir afin de répondre s’il se relevait de cette première épreuve. Alors que certains prenant conscience du vrai danger de la manœuvre quittaient déjà les lieux, Aizen s’assit sur le sol, en tailleur. Si les effets de cette boisson étaient si puissants que ce que Raizen prétendait il voulait éviter de s’écrouler de toute sa hauteur en perdant connaissance. Il ne doutait aucunement de sa réussite.

Aizen se dit que c’était un moment opportun pour faire appel à ses capacités de méditation qu’il maîtrisait de plus en plus. Il ferma les yeux dans un premier temps. S’ôtant simplement la vue il entendait encore les bavardages hésitants des plus lâches d’entre eux et entendait les pas stressés de ceux qui hésitaient à partir ou à rester. Toutes sortes d’ondes négatives qu’il devait repousser de son esprit afin d’être pleinement concentré sur sa tâche.

Il prit une grande inspiration pendant de longues secondes par le nez avant de bloquer l’air accumulé dans ses poumons. Il laissa l’oxygène pénétrer tous les organes de son corps pendant cette apnée maintenue. Il expira en suite calmement l’air accumulé par la bouche. Il répéta la manœuvre plusieurs fois et après chaque expiration il sentait son corps se purifier. A tel point qu’il n’entendait plus ce qu’il pouvait se passer autour de lui. Il avait réussi à rentrer dans sa bulle encore plus vite qu’à l’accoutumée, un monde dont il était le centre de gravité.

Finalement il étendit ses sens, cette fois il ne voulait pas visualiser son environnement, il voulait garder ce dernier effacé de son esprit à l’exception d’une seule chose. Cette flasque posée devant lui apparut dans son esprit, c’était dorénavant la seule chose présente à part lui. Il fit converger toute son énergie psychique vers cette visualisation de l’objet afin d’en prendre pleinement conscience. Plus que le contenant, il pouvait maintenant visualiser le contenu de la flasque. Ce liquide immobile l’attendait. Aizen prit la flasque et sans une seconde d’hésitation avala l’entièreté du liquide. Il put visualiser le liquide s’écouler dans son corps. Alors que son corps n’était qu’une ombre il pouvait nettement voir le liquide, de couleur vive dans son esprit, le traverser jusqu’à s’étendre dans tout son corps. Il était comme le chakra qui s’écoulait calmement et prit le chemin logique qui l’emmena jusqu’au cœur.

Dès lors Aizen perdu sa connectivité sensorielle. Il sentit ses forces lui échapper comme si elles s’évaporaient par tous les ports de sa peau. Son chakra chutait de façon exponentielle comme s’il était effacé et n’avait jamais était présent dans son corps. Le Nara sentait de moins en moins la circulation de son chakra jusqu’à douter même que ce dernier ait un jour existait. Les battements de son cœur se firent de plus en plus discret jusqu’à qu’Aizen doute même de la présence de ce dernier dans sa poitrine. Il se sentait partir vers un autre monde. Dans sa bulle obscure il vit cette lumière apparaître. Aizen voulait tendre la main pour toucher sa chaleur réconfortante et rejoindre un monde meilleur mais il ne pouvait pas bouger. Au lieu de cela son corps s’engouffrait de plus en plus dans l’obscurité, il était comme en train de tomber alors qu’il était pourtant immobile. La lumière s’éloignait, où était-ce lui qui s’éloignait ? Mais il devait agir. Si son corps ne pouvait plus répondre, si son chakra était instable, son esprit était encore conscient. Il pouvait s’extirper de cette situation. Il suffisait d’ouvrir les yeux. Cette lumière n’était en fait que le monde extérieur filtré par ses paupières encore fermées. S’il n’ouvrait pas très vite les yeux son esprit se retrouverait aussi privé de vie et il serait condamnée à l’obscurité pour toujours. La lumière, il faut rejoindre la lumière !! Se cria-t-il intérieurement. Il accrocha enfin son esprit à ce point lumineux. Avec une grande volonté il put enfin faire en sorte que cette lumière le tire vers elle. Plus il s’en approchait et plus ses sens lui revenait, la froideur de l’obscurité laissait place à la chaleur du monde réelle et Aizen ouvrit les yeux.

La flasque était par terre devant lui, vide. Il se demandait bien combien de temps il s’était écoulé alors que cela avait semblé une éternité pour lui. Il se releva péniblement et repris ses esprits quelques instants alors que sa vision était encore floue. Son cerveau résonnait dans sa boîte crânienne alors que ses muscles criaient au désespoir. Il se dirigea non sans difficulté vers le Raikage. Il tenta de prendre de l’assurance au fil de ses pas et un visage feintant une facilité à sortir de cette épreuve avant de s’adresser au chef du village.
« Pour répondre à votre question, Yondaime-sama, je pense que le nombre nécessaire à la réalisation et au maintien de cette technique n’est pas anodin. Je vois les quatre utilisateurs comme des piliers qui soutiendraient un plafond. Si l’un d’eux perd pied alors tout s’effondre et la barrière disparait comme le plafond non maintenu le ferait. Sous ce plafond se tient notre maison, notre village, si la barrière se brise alors tout s’effondre sur le village. »
Aizen voulait paraître serein mais sa parole trahissait la difficulté qu’il venait de traverser, haletant et en sueur il continua.
« Cela dit c’est ma vision chakratique car d’un côté plus fonctionnel je perçois cette barrière comme une cage plutôt qu’une protection. Une cage pour laquelle chaque utilisateur représente un angle et dont le monstre serait le prisonnier. »
Comme si Aizen prenait enfin conscience de l’état physique qu’il représentait il redresse les épaules et passa une main dans ses cheveux pour ajuster sa coupe.
« Concernant le succès outre sa propre maîtrise de son chakra cette technique doit certainement demander une synchronisation sans faille entre les quatre personnes afin que la barrière soit harmonieuse. J’imagine que trop de puissance d’un côté ou pas assez d’un autre rendra le tout instable puis s’effondrera. Une symbiose doit avoir lieu dans le groupe entre chaque participant. »
En d’autres termes : les boulets ne seraient pas admis.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Denkou Yūga
Denkou Yūga

Barrière Divine [Kumo] Empty
Mar 17 Nov 2020 - 9:38
Yūga regardait les présents, il y en avait quelques-uns qu'il connaissait. Shūuhei, le plus connu d'entre tous, puis Aizen qu'il avait pu affronter lors d'un combat amical, quelques jours plus tôt. Il fit un petit signe de tête à ces deux-là, avant de retourner sa concentration sur le Yondaime.

Ce-dernier expliquait ce qui allait se passer, il eut une flasque entre les mains. Mourir? Ils allaient mourir? Le Tenace avait déjà traversé la mort lors de son combat à Iwa, il ne savait pas s'il serait capable de l'affronter une seconde fois. Quoiqu'il en soit, il ne devait pas usurper son surnom.

Ainsi, après les explications du Raikage, le Denkou prit une grande inspiration et but d'une traite la flasque contenant un produit qui allait clairement le tuer. Petit à petit, l'énergie le quittait. Ses genoux touchèrent en premier lieu le sol, puis il s'allongea comme dans un profond coma. Yūga mourrait.

Mais, il n'avait pas été surnommé le Tenace pour rien. Puisant dans ses ressources mentales, se rappelant de la promesse qu'il avait fait de ne pas mourir et de ne pas abandonner, repensant à la vengeance qu'il souhaitait, le chûnin reprenait peu à peu force.

Une force qu'il ne s'était jamais douté jusqu'à présent... Le Denkou avait besoin de vivre, il devait vivre surtout.

Avec entrain, il se releva. Enfin. Combien de temps était-il resté inconscient ? Il ne saurait le dire. Toutefois, le kumojin sentait que ses forces étaient fortement amoindries....

— Je... Je pense que cette barrière divine est une prison qui empêche les actions du Démon.

Car, pour le Denkou, ce n'était plus des Dieux mais bel et bien des Démons.

_________________
Barrière Divine [Kumo] E73a
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Kao Kan
Kao Kan

Barrière Divine [Kumo] Empty
Jeu 26 Nov 2020 - 3:12
En réalité, Kan n'avait pas choisi ce groupe tout à fait au hasard. En effet ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait approcher... un ancien mort, apparemment revenu à la vie. Les rumeurs étaient donc vraies : le Nidaime Raikage était de retour. Le blondinet s'inclina rapidement devant ceux qui allaient faire partie du même groupe que lui.

- Kao Kan, genin, enchanté !

Il saisit la flasque qu'on lui tendait puis reporta son attention sur les explications du Yondaime. Encore souriant, il acquiesça aux métaphores sur la mort, la renaissance et tout, mais fut pris d'un sacré gros doute en entendant les mots "arrêt cardiaque". Puis en entendant les chuchotements des autres. Puis en voyant certains quitter les lieux. Uhhh... C'est à peu près à ce moment-là que Kao Kan réalisa ce qu'il tenait entre les mains.

Avec l'impression d'avoir été brûlé, il lâcha la fiole. Qui ne s'écrasa pas au sol, parce qu'après avoir jonglé quelques fois avec, il réussit à la rattraper. Si le liquide à l'intérieur avait vraiment les effets annoncés, il fallait sûrement éviter de faire exploser son conteneur au milieu de tant de monde. Et puis, le Raikage ne semblait pas être du genre à faire des blagues. Mais... Mais... ?! Ils n'allaient quand même pas mourir, si ?

Les yeux écarquillés, tenant toujours la flasque du bout des doigts, l'électrique eut des sueurs froides en voyant les premiers shinobis tomber inconscients. Arrêt cardiaque. Mourir. Tous ces gens étaient-ils si peu attachés à la vie, ou avaient-ils extrêmement confiance en leur Ombre ? Sentant ses jambes trembler, Kan s'assit en tailleur sur le sol. Il voulait vraiment apprendre cette technique, il voulait vraiment pouvoir défendre Kumo. Mais mourir ?! MOURIR ?! Et s'il ne se relevait jamais, uh ? C'était pas un peu trop trop nul, de mourir comme ça ? Il imaginait déjà sa mère venir demander des comptes au Raikage, si ça devait effectivement arriver. Il allait passer un sale quart d'heure, ça c'était sûr.

Mais... c'était un peu tard pour fuir maintenant, pas vrai ? Ceux qui avaient voulu partir l'avaient fait depuis un moment. Le blondinet avait hésité trop longtemps et faisait partie des derniers... hum... vivants. S'il devait prendre une décision, c'était maintenant. Sans réfléchir plus, il dévissa la bouteille et but tout le liquide d'une traite, sans même sentir le goût. Puis la surprise, le choc, la réalisationde ce qu'impliquait son geste malheureux. Ses yeux s'humidifièrent mais c'était trop tard pour regretter. Confiance, il devait avoir confiance.

Puis il sentit l'horrible sensation d'avoir son chakra aspiré en dehors de lui. Une sensation bien peu naturelle, non forcée par l'effort et l'usage, qui fit se hérisser chaque cheveu sur sa nuque. Sans le raiton qui parcourait son corps de ses étincelles... il faisait étrangement froid. Mais pas un froid venu de l'extérieur, qui frôlait sa peau ; non, un hiver venu de l'intérieur, qui semblait grignoter chacun de ses os, qui emplissait ses organes.

Et alors que sa vue se brouillait, Kao Kan ferma les yeux, avant que sa tête ne heurte le sol.

Puis il mourut. Fin.

Spoiler:
 

_________________
Barrière Divine [Kumo] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879

Barrière Divine [Kumo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: