Soutenez le forum !
1234
Partagez

Pour une fois, combattons (Reikan)

Yamazaki Okiko
Yamazaki OkikoEn ligne

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Lun 2 Nov 2020 - 9:52
Le Valeureux devait reprendre rapidement le travail, il devait progresser pour atteindre les objectifs personnels qu'il se fixait chaque jour. Il se trouvait encore trop faible, ou tout du moins pas assez fort pour combattre l'Homme au Chapeau et ses lieutenants. Il avait besoin alors d'entrainement. Il n'y avait que ça pour permettre de progresser, mais évidemment... s'entraîner seul n'était guère intéressant.

Il avait eu vent qu'au Grand Dojo se trouver parfois des personnes en quête de partenaire.... Tout comme le Yamazaki qui venait de pénétrer dans le bâtiment. Ses yeux vairons se balancerent de gauche à droite, marchant alors pour s'enfoncer dans le Dojo où déjà quelques personnes s'entrainaient. Soit en duo, soit en solitaire.

Il soupira, d'à vue d'oeil, il n'y avait pas d'adversaires à sa taille. Il ne s'agissait là que de simples genin s'entraînant, la plupart n'arrivant pas à aligner trois combos consécutifs. Encore un soupir jusqu'à ce que ses yeux ne se tournent sur une personne qui ne lui était alors pas inconnue.

Il s'approcha discrètement pour observer la personne qu'il connaissait assez bien désormais, elle ne lui était clairement pas inconnue puisqu'elle avait été sa sensei alors qu'il venait d'arriver au village.

— Bonjour Reikan, ça fait un moment...

Pour un moment, ça le faisait. Voilà bien longtemps que les deux ne s'étaient pas vus, Okiko avait pas mal évolué depuis le temps et s'était bien acclimaté au village, désormais lui-même sensei.

@Yasei Reikan

_________________
Pour une fois, combattons (Reikan) J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Ven 6 Nov 2020 - 22:17
➜ Été de l'An 204, Grand Dojo des Sabreurs[invisible_edit]

Des efforts, Yasei Reikan les prenait à bras-le-corps, les laissait l'apaiser ou la déchaîner. Dans les méandres de tels ahans, où beaucoup peinaient à juste rester à genoux, la féline s'en délectait pour assouvir son appétit de progression, les serrait contre elle pour pouvoir protéger ce à quoi elle tenait, s'en inspirait pour respirer et ainsi, vivre. À elle seule, elle était capable de porter montagnes de pénibles difficultés sur ses épaules dorées, en entretenant perpétuellement cette lutte contre les naturelles entraves de ses propres chairs. D'aucuns n'arrivaient pas à saisir l'intérêt d'un tel mode de vie, après avoir choisi de fouler les pavés d'une facile mais feinte félicité, loin de tous les tracas portés par ce vieux monde. Passer une vie à ne penser et n'acter que pour soi, en marge de toute responsabilité lourde ou légère, demeurait un sentiment bien inconnu à la Tigresse blanche. Parce qu'elle avait, dès le premier jour de son existence, été mise sur une route de l'abnégation, de l'oubli de soi pour le monde entier.

Et pour tenir en respect cette précieuse valeur, le repos n'était jamais permis.

Sur les dalles du Grand Dojo des Sabreurs, place maîtresse des entraînements acharnés de Kiri, la féline trouvait toujours une occupation. Si certains pensaient que cette bâtisse pouvait ne pas être dignes de sa puissance ou peut-être même l'inverse, force était de constater que la sagesse et la prise de recul permanents de la métamorphe se voulaient être les facteurs d'une vive amélioration, d'un intense progrès. Par une telle ouverture d'esprit, la Yasei à la peau cuivrée avait su élargir ses horizons et enrichir son potentiel, au jour le jour. Et puisqu'elle était du côté de la Cité Brumeuse, devenue son refuge clanique, la créature aux perles myosotis n'hésitait pas à aller vers autrui, qu'il soit une jeune ou une mûre pousse, pour l'aider dans des luttes toujours plus intestines ; des luttes contre nous-mêmes, contre nos peurs et faiblesses. Ce jour-là, l'Héroïne de Mizu était venue à la rescousse de jeunes apprentis changeformes venus pour éprouver, en repérage chez les Sabreurs, leurs compétences issues du Désert.

Mais un autre enfant du monde, venu de plus loin encore, requérait encore son assistance.

La Fille du Vent détourna son attention des jeunes métamorphes du coin qui s'exerçaient, échouant ses pupilles céruléennes sur la silhouette d'un enfant des Éléments qu'elle ne connaissait que trop bien. Un maigre sourire lui échappa, au coin de ses lèvres.

« Yamazaki Okiko. Cela fait un petit moment, à raison. J'ai appris que tu étais devenu chef d'une équipe au lendemain de l'Examen International de Kiri, ce qui pourrait me pousser à penser que tu as trouvé ta place au sein de la Cité Brumeuse. Mais au-delà de ce détail, comment te sens-tu depuis ton départ de l'Équipe n°7? »

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Mer 25 Nov 2020 - 14:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Yamazaki Okiko
Yamazaki OkikoEn ligne

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Sam 7 Nov 2020 - 14:47
Le kirijin était bien heureux de revoir Reikan, cela faisait des mois qu’ils ne s’étaient pas vus depuis que le Brûlé avait quitté l’équipe sept. Okiko n’y était pas resté longtemps mais cela lui avait permis de mieux s’intégrer dans le village qu’il avait rejoint. Aujourd’hui, il était lui-même devenu Chunin, et chef d’une équipe.

D’ailleurs, alors qu’il parlait avec la métamorphe, cette-dernière lui demandait comment il se sentait au sein du village caché. Il devait avouer... Qu’il ne s’était jamais senti intégré dans un groupe, considèrent les Kirijins comme la famille qu’il devait protéger.

— Je dois avouer que je me sens bien, les Kirijins m’ont bien accepté. Encore plus avec les récents événements. J’ai appris que tu avais rapatrié ton clan ici et que tu en étais devenu leur chef, félicitations.

Notamment, depuis qu’il avait reçu ce titre qu’il ne comprenait pas. Bien que survivant, Okiko n’avait rien de Valeureux. Il n’avait rien de tout cela... Le shinobi posa son regard vairon sur la Yasei.

— Dis-moi, serais-tu partante pour montrer à ces jeunes pousses comment se battent deux shinobis Kirijins ?

Il avait là une véritable envie de voir les capacités de Reikan, qu’il n’avait jamais vu combattre. Okiko n’était pas sur de vaincre, mais cela lui faisait un bon petit entraînement. Puis la Yasei avait probablement des choses encore à lui apprendre.

_________________
Pour une fois, combattons (Reikan) J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Dim 8 Nov 2020 - 19:54
Savoir que l'un de ses apprentis d'antan désormais apte à se débrouiller avait su trouver chaussure à son pied, en continuant son bout de chemin derrière les vagues de l'Archipel, rassura la cheffe de l'Équipe 7 de Kiri. Parce que même si Yasei Reikan pouvait parfois devenir une guerrière détachée de tout sentiment, tant ses ambitions étaient dévorantes et grandes, elle n'en restait pas moins une enfant des Bêtes douée d'amour, de tendresse, de bienveillance vis-à-vis de ceux qui se montraient méritants pour contempler cette facette d'elle. Tous ces bons sentiments étaient d'ailleurs ceux qui l'animait de jour en jour et la poussait à toujours mieux faire, en marge d'ennemis qui ne cessaient jamais de patauger dans une boue qui portait gloire à la haine et appelait à la vengeance. La cheffe du clan Yasei avait beau être d'un naturel sérieux dont peu arrivaient à percer le marbre, son âme n'en demeurait pas moins imprégnée d'affection pour autrui et ceux qui méritaient sa main tendue ou non pas sa patte griffue. Car en effet, si elle pouvait se réjouir sans vraiment le démontrer des heureux événements nés chez les autres, la féline n'était jamais loin pour les aider à surmonter la moindre difficulté, la moindre crainte.[invisible_edit]

Quand il était question de progresser, la Tigresse blanche était toujours au rendez-vous.

Un maigre sourire vint repeindre les traits de son minois, devant la question de son ancien élève. Et alors, la Fille du Désert au bandeau de la Brume porté sur le front adressa un regard taquin aux jeunes métamorphes présents, à côté desquels elle vint s'accroupir afin d'échanger quelques mots bas. L'un d'entre eux ne put s'empêcher de laisser s'échapper un rire enfantin de sa gorge, pendant que sa cheffe de clan se redressait et dénouait l'un des nocturnes voiles orientaux de sa tenue qui pouvait gêner l'aisance féline de ses mouvements et qu'elle laissa tomber entre les délicates mains de ses aimables petits confrères de sang. Aussitôt, Yasei Reikan alla se placer à l'autre bout de la salle du Grand Dojo des Sabreurs, devant des jeunes pousses en train de s'asseoir sur les côtés et impatientes d'assister à cette rixe amicale. La métamorphe du Tigre blanc adopta une posture aussi droite qu'un noble piquet, dénuée de toute arme et menace apparentes. Elle demeurait confiante à en crever, sans pour autant tomber dans la stupide provocation.

Stoïque, les bras tombés le long de son corps, l'Héroïne de l'Eau éleva sa voix cristalline mais forte à l'égard d'un homme qui, s'il pouvait peut-être espérer garder le rythme sur le même terrain que sa senseï, avait encore bien du chemin à parcourir pour pouvoir s'estimer comme son égal.

« Montre-moi qu'il n'y a nul besoin pour toi de revenir dans les bras de cette fameuse Équipe 7 du Brouillard, Okiko. »


_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Mar 17 Nov 2020 - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Yamazaki Okiko
Yamazaki OkikoEn ligne

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Mar 10 Nov 2020 - 11:32
Elle ne répondit pas de suite à la proposition que le chûnin lui fit, il avait tellement hâte d'affronter celle que tous surnommer la Tigresse Blanche. Probablement qu'il perdrait, mais elle ne connaissait pas réellement le style de combat d'Okiko comme tout inversement. Les deux n'avaient seulement connaissance que des capacités de l'un et de l'autre, sans en savoir plus.

Il était toujours difficile de combattre un adversaire inconnu... Okiko s'attendait ainsi à tout. Elle se releva, après avoir parlé aux jeunes membres de son clan, se positionnant à l'autre bout de la salle du Grand Dojo où ils étaient présents.

— Entendu, je ne compte pas te ménager dans ce cas...

Cela n'aurait pas été le cas, de toute manière. Il n'était pas de ce genre là, et il était prêt à démontrer ses qualités à la cheffe de l'équipe sept. Mais, avant de se jeter dans la gueule du loup, ou de la tigresse plutôt, le shinobi de la Brume exécutant ses signes à deux mains.

Deux clones d'ombres apparurent à ses côtés. Technique basique que tout bon shinobi ne pouvait que connaître, finalement.

Les trois Okiko se positionnèrent en triangle entourant alors la Yasei. Il commençait doucement, mais au vu de ses capacités métamorphe, elle était plutôt douée en Taijutsu...

Résumé du tour:
 

_________________
Pour une fois, combattons (Reikan) J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Mer 25 Nov 2020 - 22:35
Me... ménager? Yamanaki Okiko n'était pas devenu l'élève de l'Héroïne de l'Eau pour rien ; car au cours de leur apprentissage, la crinière de charbon n'apprenait pas seulement à ses protégés l'art de l'affrontement. Yasei Reikan leur accordait aussi le legs de la vaillance, d'une audace justement dosée pour ne pas en devenir une trop regrettable provocation. Mais l'élémentaliste, s'il pouvait au départ de l'entraînement se permettre d'arborer un sourire à ses lèvres n'avait peut-être pas encore conscience de son propre culot après avoir retourné cette arme contre celle qui la lui avait forgé. À cet aplomb, cette impudence, la métamorphe devait y répondre en honneur. D'abord pour satisfaire sa soif de défi dévorante, qui demeurait pour l'heure moindre du fait de sa confiance en ses propres capacités. Puis afin d'empêcher quiconque d'entacher la réputation de l'infaillible Tigresse blanche, dont la volonté et le potentiel se trouvaient tout deux à mille lieues de bien d'autres guerriers en ce monde, bandeau au front ou pas. Et qu'il fusse son protégé ou non, qu'il ait régressé ou progressé depuis leur dernière rencontre, le Valeureux ne saurait se soustraire à cette même sévérité qu'elle lui avait appliqué du temps où il avait appartenu à l'Équipe n°7 de la Cité embrumée. Contre cette rigueur qu'il avait connu, Okiko déposa son salut auprès du surnombre afin de surmonter l'obstacle qu'elle incarnait.

Mais se reposer de la sorte sur la quantité au prix de la qualité, était-ce la bonne solution?

Peut-être, face à n'importe quel ennemi puissant. Mais bien moins sûr, avec Yasei Reikan rentrée en jeu. Sitôt que les doppelgänger de cette crinière bicolore eurent adopté la position basiquement triangulaire autour de la prédatrice, celle-ci laissa s'échapper d'un voile un fumigène mauve, touffu et particulièrement gênant s'agissant de la vue sur ce terrain. Le nuage aux atours de pensée vint l'avaler sans remords, pour lui permettre d'effectuer une série de signes incantatoires à une seule main à l'abri des regards de ces copies conformes et de l'original. Et le fait d'être relâché dans une pièce close lui permit de s'étaler rapidement jusque dans le moindre recoin, absorbant de ce fait les silhouettes des trois Okiko qui pensaient pouvoir surprendre la Fille du Lion.

Depuis sa place, la Jōnin avait retenu l'emplacement véritable du trio adverse et s'affaira à finaliser ses mudrās. De sa bouche et sans prévenir, s'extirpa une nuée d'aiguilles venteuses qu'elle dirigea dans la direction d'Okiko lui-même et de l'un de ses clones d'ombre, tous deux portés sur sa droite. Et, alors que la purée de pois battait son plein et ne laissait apparaître qu'à mi-chemin son premier assaut par le Vent, l'Héroïne de l'Eau fit bouillir son sang, fit tamponner contre ses os et ses veines cette si profonde bestialité ; si bien qu'en un battement de cils, des signes de mutation se mirent à parasiter ses bras, ses jambes, son cou. À l'abri des regards, la bellissime féline à la peau dorée et tigrée par endroits se dévoilait. Sa chevelure de nuit satinée s'était rendue plus épaisse et sauvage, pendant que sa queue de Tigre blanc naissait avec élégance au bas de sa colonne. Puissante mais habile, l'enfant des Bêtes se servit d'ailleurs d'elle afin d'extirper de sa sacoche ninja un parchemin explosif, qu'elle plaqua sur les planches du Grand Dojo des Sabreurs situées face à elle. L'enfant des Bêtes avait préparé le terrain, dans la pénombre violacée la plus déstabilisante.

Aura-t-il le courage de propager son audace à ses actes et non pas à ses seuls mots, désormais?

résumé:
 


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Yamazaki Okiko
Yamazaki OkikoEn ligne

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Jeu 26 Nov 2020 - 13:19
Sourire aux lèvres.

Okiko allait enfin voir ce que valait réellement celle qui avait été son enseignante durant un petit laps de temps à son arrivé au village. Mais, il avait déjà un bon niveau et le chûnin n'avait que progresser finalement et elle allait le constater.

Alors que le Valeureux avait crée deux clones afin de prendre l'avantage du nombre, la métamorphe avait décidé alors de prendre le pas sur le champ de vision de son adversaire... Malheureusement pour elle, il avait su se spécialiser dans la sensorialité.

Il ne vit pas arriver les petites lames de vent, toutefois. Son clone disparut, ramenant l'expérience qu'il avait engendré mais il n'y avait rien à se mettre sous la dent. L'original avait quelques égratignures sur le corps, mais rien de trop grave. Il eut un sourire plus large, elle était ingénieuse mais pas assez malheureusement.

Pour le moment, il n'avait pas encore vu le parchemin explosif à ses pieds, ainsi il exécuta ses signes pour modéliser quinze formes élémentaires de foudres. Elles ressemblaient toutes à des chiens, mais ce n'était pas n'importe lesquels.

Ceux-ci n'attendirent pas la consigne du Yamazaki, partant à la traque de la Tigresse Blanche dans cet épais brouillard.

Continuant ainsi, après avoir formé d'autres mûdras et posé sa main au sol, il constata la position de son ancienne sensei.


Résumé:
 

_________________
Pour une fois, combattons (Reikan) J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Lun 30 Nov 2020 - 16:10
Contre ses veines, le tintamarre de l'adrénaline était à la veille d'une l'ébullition. Parce qu'au milieu de ce fumigène, bien des guerriers auraient voulu se sortir de ce gênant obstacle volatile. Force était de constater que la majorité n'aimait pas se trouver cerclée par un tel nuage, puisque l'ennemi n'était plus en vue, puisque tout périmètre de sécurité était fatalement remis en question. Puisque la suite du combat n'en devenait plus que chancelante, derrière ce voile de mauve nébuleux. Mais Reikan, elle, trouvait un certain avantage à démarrer telle rixe sur des bases aussi branlantes, tant pour elle que pour son adversaire du jour. Car même dépourvue de ses pupilles, la féline demeurait particulièrement sensible aux bruits et aux mouvements propagés dans l'air tout autour d'elle. Plus que n'importe qui, elle savait à quoi s'attendre et pouvait se permettre le luxe de demeurer plongée dans cette brume de couleur pensée. Et ce, sans laisser naître en son sein une quelconque crainte pour son état.

Sans même altérer à la composition de ses oreilles, l'enfant des Bêtes fut en mesure d'entendre la propagation de crépitements électriques face à elle. Et pour cause, l'ensemble des restes de cette purée de pois sur le déclin se laissa bercer par la teinte des éclairs qui lui fonçaient dessus. Alertée tant par ses oreilles que par sa vue, l'Héroïne de l'Eau éleva l'une de ses pattes avants face à elle avant que celle-ci ne reprenne temporairement son allure humaine, le temps de réaliser une série de signes incantatoires à une seule main. Aussitôt et, alors que les loups de foudre se révélaient au grand jour en balayant de plein fouet le nuage, Reikan dressa une épaisse barrière de brises afin de les laisser s'évanouir contre elle à un ultime moment. L'affront entre le Vent et l'Éclair provoqua une violente explosion, qui par pure logique entraîna celle du parchemin explosif délaissé juste en-dessous de leur accroc. Dans ce si maigre instant de flottement, la jolie brune aperçut les positions de l'original et l'un de ses clones, plus loin. Et de un. Mais inévitablement, la purée de pois qui avait tantôt été chassée fut remplacée par la fumée des deux explosions entremêlées, dans laquelle la changeforme s'abandonna.

Ce petit laps de temps ne permit pas à la Yasei aux éphélides de se rendre compte de la détection adverse faite par le sol. Pour autant, cela importait peu ; car déjà, elle formulait une autre série de signes incantatoires, un peu plus longue que la normale pour une maîtresse du Domaine Ninjutsu, pour répondre à l'attaque foudroyante du Yamazaki. De surcroît, avec le nuage de fumée qui avait grandi, la bestiale disparut de la carte terrestre du jutsu sensoriel de son ancien élève. Pendant un instant, elle devint irréparable par les sols. Pour une simple et bonne raison qu'elle avait rejoint les airs. Brutalement, elle ressortit de la fumée en plein bond afin de se retrouver entre l'original et son doppelgänger. Dans cette même action, elle s'était entièrement tournée vers le véritable Okiko avec une patte déjà tendue sur lui. Elle profita de cette surprise pour laisser s'échapper d'une part une grande tête de lion venteuse sur l'original et d'autre part, révéler l'envoi sur le clone de projectiles de terre depuis son dos, qui était en grande partie caché derrière sa longue et épaisse crinière de jais. Après cet assaut, l'Éclair de la Brume reprit ses appuis contre les planches du Grand Dojo des Sabreurs et glissa sur plusieurs mètres après son bond, avant de se redresser.

résumé:
 


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Yamazaki Okiko
Yamazaki OkikoEn ligne

Pour une fois, combattons (Reikan) Empty
Mar 1 Déc 2020 - 11:37
L'explosion avait retenti.

Plus conséquente qu'il ne l'aurait prévu, par ailleurs. Probablement un parchemin explosif posé entre le Yamazaki et la Tigresse Blanche. Suffisant pour le mettre hors d'état de nuire ? Malheureusement pour son adversaire, non. Il présenta de légère brûlures sur son corps, en plus de ce qu'il avait eu précédemment. Mais, il était le Valeureux, abandonner ne faisait clairement pas parti de son vocabulaire.

Okiko pouvait encore bouger aisément, il allait enfin montrer qu'il valait le nouveau grade qui lui avait été donné par Nobuatsu Saji. Désormais, il était Juunin et il était prêt à montrer ce qu'il valait. Voyant l'attaque venteuse arrivée sur lui, le Yamazaki n'eut que le temps de concentrer son chakra dans ses pieds pour effectuer un bond, lui permettant d'esquiver au dernier moment l'attaque.

De là, l'expérience de son clone lui arrivait. Il avait été détruit par des projectiles de Terre. Cette fois-ci, il comprenait que la Yasei maîtrisait autant le Futon que le Doton. Il eut un léger sourire... Savoir les affinités utilisées par son adversaire pouvait lui être très utile pour la suite.

La fumée s'évaporait, laissant le soin au Yamazaki de voir son adversaire partiellement transformée. Quant à elle, elle pouvait voir un Okiko légèrement blessé.

— Bien joué...

Mais, il n'allait pas abandonner. Pas avant de lui avoir porter un seul coup. De ses deux mains, le Juunin forma ses signes pour cracher un puissant jet d'eau en direction de la Yasei, puis enchaîna rapidement, d'une main, sur un nouveau jutsu lui permettant d'électrifier toute l'eau qu'il venait de recracher.

Comment allait-elle esquiver cela ? L'Affinité du Vent ? C'était possible... Le Yamazaki restait en alerte, s'attendant à tout de la part de la Yasei.


Résumé:
 

_________________
Pour une fois, combattons (Reikan) J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017

Pour une fois, combattons (Reikan)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: