Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'Ordre du Corbeau [SOLO]

Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ordre du Corbeau [SOLO] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 2:12

Faisant suite aux événements de Kaze, un événement marquant demeurait dans l’esprit de Raizen. Si le sacrifice de Spero avait été relativement inattendu, il ne pouvait s’empêcher de repenser aux derniers mots de son camarade, comme si ce n’était pas totalement terminé. Bien qu’il savait ce qu’il voulait dire par le fait que la mort n’était pas en mesure de les séparer au regard de ses aptitudes, se pouvait-il qu’il y avait une autre signification ?

Passant outre pour le moment, l’idée de visiter l’antre des corbeaux commençait soudainement à lui trotter dans l’esprit. Malheureusement, vu sa liaison avec ce monde rompue par le décès de son camarade, seule l’attente était une possibilité jusqu’au jour ou un corbeau se présenta finalement dans une des forêts de Kaminari.

Se réveillant d’une méditation, aux premiers abords, il ne sentit rien. Ce fut sa liaison avec Hachiman qui lui mit la puce au nez, le forçant ainsi à éveiller ses sens à leur paroxysme, un peu comme si un danger le guettait. Pourtant, rien autour de lui ne semblait annoncer le moindre danger…

Était-ce la lueur sombre de la nuit qui jouait avec ses sens ou tout simplement un subterfuge ? Ne sachant visiblement pas à quoi s’attendre, Raizen opta pour une alternative relativement simple: voir au-delà des perceptions.

Un peu comme Spero lui avait montré, il se fia à ses sens, se rendant soudainement compte qu’il y avait du mouvement audible, mais non perceptible visuellement. Or, il voyait adéquatement, comme si au final, il était prisonnier d’un monde à part… d’une prison.

-Kai…

Dès lors, le portrait relativement simple et serein dans la fresque actuelle de Kaminari se scinda pour laisser place à un rassemblement important de créatures qu’il connaissait très bien.

Ainsi, une myriade de corbeaux l’attendaient, l’observant patiemment comme une proie ou plutôt une cible pour laquelle ils n’avaient qu’une seule envie : lui rompre les entrailles.

-L’ordre.

Un imposant silence plana soudainement, comme s’il parlait seul avant d’être brisé par une voix relativement humaine.

-Meikyû Raizen…

Sous ses paroles, un important vent s’éleva tandis que les feuilles de l’automne commençaient à virevolter. À peine perceptibles, certains corbeaux s’étaient mêlés à la danse saisonnière, comme s’ils allaient s’en prendre à l'omntr d’une seconde à l’autre. Or, encore une fois, ce n’était...qu’apparence…

-Tu es convoqué par l’Ordre des Corbeaux.

Laissant un sourire à peine perceptible traverser ses lèvres, le Meikyû n’avait aucune idée de ce que représentait concrètement cet ordre. Pourtant, il était prêt à les rencontrer sachant qu’il avait attendu ce moment depuis un bon moment. Si Spero ne l’avait jamais réellement informé de l’ordre sous sa nature et sa forme, il avait tout de même pris le soin d’annoncer à Raizen le fait que jadis, l’ordre n’aurait fait qu’une bouchée de lui. Qu’en était-il de lui en ce moment ?

-Je vous suis…

Soudainement des rires se firent entendre tandis que les corbeaux se mirent à l'entourer alors qu’il fermait ses yeux. Quittant dès lors la vision qu’il avait sur le monde actuel, il ouvrit après quelques instants les yeux dans une nouvelle forêt. Or, celle-ci était relativement différente de la première.

Demeurant tout de même sombre, une certaine luminosité hostile illuminait les parages de manière sporadiques tandis qu’il se retrouvait au centre des boisées. Composé d’une trainée d’arbre, seul l’endroit dans lequel il se tenait dans une circonférence donnée n’était pas peuplé de bois. Or, ce qui volait vraiment la vedette dans ce décor quasi cauchemardesque était la quantité importante de corbeaux qui l’observaient.

En voyant de toutes tailles, ceux-ci étaient perchés tantôt dans les airs, parfois sur des branches. L’air de sonder son âme, les plus inquiets pouvaient aisément se sentir comme du petit gibier. Pourtant, ce n’était pas le cas du maître des ancêtres. Malgré tout, il demeurait sur ses gardes, ressentant un degré d’hostilité suffisamment intense auprès des spectateurs.

Puis, comme si ce n’était pas suffisant, quelque chose d’étrange était apparent. En effet, les corbeaux n’étant pas seuls, d’autres humains semblaient présents...comme s'ils étaient dans un tribunal.

-Bienvenue au sein de l’Ordre des Corbeaux Meikyû Raizen.

Sentant une voix intense s’emparer de la totalité de la forêt puis se multiplier, on aurait presque dit qu’une collectivité entière lui parlait, comme s’ils étaient tous liés sans forcément l’être jusqu’à ce que le tout s’arrête sur une seule et unique voix.

-Suite au décès de Spero, nous sommes réunis pour ton procès.

Un procès?

-Ainsi, en ce jour, nous déterminerons ta sentence…

Avalant sa salive, il demeura attentif

-Ou ton ascension au sein de l’Ordre…. Commençons.

_________________
L'Ordre du Corbeau [SOLO] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ordre du Corbeau [SOLO] Empty
Sam 19 Déc 2020 - 6:40

Un tournant, telle était la meilleure manière de décrire cette scène aussi sinistre que lugubre. Dès lors, dans cette forêt peu lumineuse se dressaient aux alentours de nombreux craves. Ayant l’oeil aussi fin qu’aiguisé, on pouvait y lire autant du jugement que de l’hostilité, comme s’ils n’attendaient qu’un bref signal pour bondir sur Raizen et mettre un terme à son existence.

Malgré tout, cette étrange sensation se calma très rapidement tandis qu’une pénombre semblait calmement alléger le poids du moment. Ainsi, alors qu’il demeurait au milieu de tous, l’intense voix se manifesta de nouveau :

-Meikyû Raizen, il nous a été rapporté que Spero serait mort en te protégeant. S’il est connu que les corbeaux sont des créatures égoïstes , je suppose que tu dois te douter qu’un tel sacrifice est improbable, encore moins pour protéger un pactisant…

Poursuivant, bien que l’ambiance était devenue beaucoup plus calme et légère, la sévérité des regards carnassiers qui étaient posés sur lui ne semblaient toutefois pas se calmer.

-Du moins, c’est ce que pensent la plupart des gens. En réalité, un corbeau décédant ouvre généralement la porte vers deux possibilités. Dans la première, cela veut dire qu’il a accompli son objectif et qu’il peut dorénavant s’éteindre en étant libre de ses décisions si tel est son choix…

Puis plus rien. Étrangement, il n’y avait plus de voix, mais que des présences, comme si elles lui indiquaient que le reste n’était pas forcément cohérent. Ainsi, après une longue minute, leurs paroles reprirent de plus belle.

-L’autre possibilité est que le corbeau soit mort sans avoir réellement accompli son objectif, ce qui est ton cas actuel. Le cas échéant, en tant qu’hôte et pactisant, tu te dois de rendre des comptes sur le fait que Spero n’ait pas atteint sa mission tout comme tu te dois de justifier adéquatement les motifs de son sacrifice… Il va de soi qu’en tant que porteur de message qu’il est important de prendre les meilleures décisions pour le préserver. Ainsi, en te choisissant, il t’a placé en posture de bouc émissaire. Tu devras donc soit payer ses dettes si tu te retrouves inapte à justifier un tel sacrifice ou reprendre le flambeau de son message… Le cas échéant, nous aimerions par conséquent savoir de quel message serais-tu porteur…

Quelques rires et railleraient se firent entendre. Si elles semblaient toutes se répercuter à l’unisson, on pouvait tout de même sentir une atmosphère mitigée, comme si certains le condamnaient tandis que d’autres le supportaient. Dans tous les cas, l'éclectisme qui régnait était réellement digne de représenter l'ordre...

-Il faudra par le fait même nous convaincre ou plutôt convaincre un nouveau corbeau d’accepter ton ascension. Autrement, tu paieras le prix par ton décès pour rétablir l'équilibre. Le droit de parole t'est maintenant accordé.

Respirant lentement, Raizen soupira. Il comprenait dorénavant bien des éléments. Allant des raisons pour lesquelles Spero lui avait annoncé qu’ils se verraient à son comportement, tout avait maintenant du sens, car comme lui, Spero avait un agenda quelconque. Toutefois, en se sacrifiant avant même de l’avoir accompli, il avait condamné Raizen à affronter quelque chose auquel il l’avait indirectement préparé depuis très longtemps. Que ce soit en étant excessivement sévère avec lui ou en le guidant à des moments clés, tout avait été fait pour cela.. Ainsi, alors que tout prenait de plus en plus de sens, il réalisait que son partenaire ne lui avait jamais réellement menti lorsqu'il lui révélait avoir envie de lui prendre la vie de ses propres moyens. Après tout, à quoi bon continuer de chapeauter quelqu’un qui ne l’amenait pas vers son objectif ? N’ayant aucun intérêt à le laisser vivre pour un jour devoir passer l’épreuve de l’ascension, il était clairement mieux mort. Du moins, c’est forcément ce que Spero avait pensé. Or, n’ayant jamais réellement pris le temps de lui expliquer tout cela, voilà qu’il devait dorénavant composer avec des variables multiples et imprévisibles, une tâche tout aussi intrigante que difficile.

_________________
L'Ordre du Corbeau [SOLO] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ordre du Corbeau [SOLO] Empty
Sam 19 Déc 2020 - 21:51

-Je ne m’étais pas rendu compte que j’étais incapable de parler. Écouter était plutôt une forme de politesse, mais c’est bon à savoir.

Affichant un rictus quasi instinctif devant son message aussi cynique que cru, la plaisanterie ne fut que de courte durée alors que la conscience venait tout juste de se manifester sous la forme d’un gigantesque corbeau. Faisant plusieurs fois la taille de Spero, celui-ci représentait à lui-même une grande partie de l’ombre de cette forêt. Hôtes d'ailes sombres, elles donnaient l’impression d’observer la nuit elle-même. S'il doutait de ce que ses yeux percevaient, seul le reflet meurtrier dans les iris du crave était suffisant pour lui faire comprendre l’étendue de ce qu’il voyait. Dès lors, tandis que l’énorme créature se mouvait pour finalement faire face à Raizen, d’autres corbeaux et pactisant se mirent à chuchoter. N’entendant que quelques bribes d’informations, si certains l’insultaient, d’autres échangeaient des prédictions. Parmi les éléments qu'il crut entendre, des mises étaient de la partie tout comme sa mort, semblait-il.

-Spero s’est sacrifié pour non seulement me protéger, mais aussi pour protéger la vie de Kazejines et de Kumojines contre une menace. S’il est vrai qu’il n’a jamais vraiment témoigné d’affection quelconque pour ma part, il s’est tout de même sacrifié sans forcément me dire un moindrement quelle était sa mission…

Aussi difficile soit cette discussion, il se devait d’être le plus concis possible.

-Pour tout vous dire, je n’étais même pas au courant de ce qu'était concrètement l'ordre…

Un long silence se répercuta dans ce monde aussi cauchemardesque qu’euphorique avant d’être percé par de nombreux croassements relativement stridents. Si aucune parole ne fut ajoutée pour préciser un moindrement certaine information, tous étaient euphoriques devant le manque de préparation dont Raizen faisait preuve. Sans s’en rendre compte, Spero l’avait possiblement condamné en ne lui expliquant pas ce qu’était l’épreuve de l’ascension ni ce que représentait le fait d’appartenir à cet ordre.

-Mais, je ne suis pas forcément en accord avec le fait que Spero n’ait pas réalisé son objectif. Au contraire, aussi cliché soit-il et aussi détestable était-il, il vit toujours à travers chaque respiration que je prends, car je lui dois ma vie…

Sentant la sévérité des nombreux regards posés sur lui se plisser, il poursuivit :

-Si l’on veut, je suis l’héritier de son dernier souffle, car quoiqu’il arrive, je pense qu’il croyait en moi. Pour tout vous dire, mon frère était le pactisant qui lui était prédestiné suite au décès de mon père. Malgré tout cela, je pense qu’il a accepté de se sacrifier parce qu’il avait dorénavant la confirmation que j’étais bel et bien le messager qu’il désirait épauler…

S’avançant tranquillement vers la créature il poursuivit :

-Vous pouvez me mettre à mort si vous le désirez ou plutôt tenter. Au final, j’avais un pacte avec Spero et aucunement avec le moindre Ordre du Corbeau. Toutefois, avant que cela ne se transforme en carnage, sachez que mon message est très simple.

Enlevant soudainement sa veste, le Meikyû commença soudainement à se départir totalement des vêtements qu’il portait au niveau du haut de son corps.

Montrant par le fait même l’étendue des sceaux ancestraux dont il était le porteur, il poursuivit :

-Dès l’enfance, j’ai hérité du pouvoir de mes ancêtres puis de la philosophie de mon père. Tranquillement, j’ai cheminé et évolué jusqu’à ce que je puisse apprendre à ouvrir mes yeux sur un monde nouveau. Spero a d’ailleurs agi comme guide à cet égard. Il m’a non seulement permis d’éveiller ma conscience sur le réel et sur le surréel, mais aussi à voir au-delà des perceptions. J’ai d’ailleurs longtemps cru l’héritage de mes ancêtres me permettrait de rétablir un certain équilibre, mais rapidement, j’ai réalisé que ce n’était pas moi…

Tournant sa tête pour fixer de manière aléatoire tous les gens qui étaient présents, Raizen était maître dans l’art de la prise de parole. Toutefois, il savait que ceux-ci ne seraient aucunement impressionnés par son charisme. Tels des rapaces, seuls ses mots et leurs significations avaient de l’intérêt à leurs yeux.

-Donc, je ne peux qu’être insatisfait au regard du fait que ma mort rétablirait un certain équilibre, quoi que vous en pensiez. Je pense que l’équilibre doit exister comme base et fondation. Tout comme la connaissance peut créer des secrets pour le bien de la collectivité, elle doit aussi créer du progrès et c’est notamment de cette manière que je me positionne. Préserver un héritage ne m’intéresse pas si cela veut dire incarner les intentions et les objectifs de quelqu’un d’autre…

Ne le réalisant fort probablement pas, l’ordre du corbeau était assez particulier. Abritant des corbeaux et des pactisant aux intentions autant positives que négatives, de nombreux courants existaient, certains en symbiose avec les paroles de Raizen et d’autres en total désagrément. Pourtant, tout l’enjeu sommeillait derrière le fait qu’il soit pris en charge par un autre corbeau. Aussi puissant soit Raizen, en acceptant de mettre les pieds dans leur monde, il s’était condamné en cas de combat. Abritant trop de pactisant et de corbeaux, ses chances de survies étaient minces s’il n’était accepté de personne. C’était donc là tout l’intérêt de l’ascension : La progression des messagers et des pactisant de deuxième génération. Bien qu’ils n’étaient pas forcément une quantité énorme, ils demeuraient tout de même omniprésents dans le Yuukan. Comptant près d’une vingtaine à l’instant, quelques-uns étaient absents…

-À titre d’héritier, le message que je désire porter est celui du progrès. Si l’équilibre à tout prix vous intéresse, autant vous rallier du côté de Sakaze Tosen. Pour ma part, le message que je représente incarne un mélange de progrès tout en maintenant un certain équilibre : le vrai progrès. Loin d’être une utopie, je ne désire aucunement faire du Yuukan un monde parfait. Je désire simplement instaurer une ère philosophique qui s’affranchira des secrets et canalisera les pensées vers l’évolution tant matérielle que sociétale, car plus que jamais, les mentalités se doivent de murir afin que l'humanité puisse avancer. Or, l'évolution passe par la prise de conscience de l'état dans lequel nous soomes.

Soudainement, tous ses sceaux s’activèrent. Incarnant par le fait même son esprit guerrier, l’esprit glouton, mais aussi celui de la mort.

-Je veux donc relancer ce cycle de croissance et d’évolution et si le Yuukan n’est pas réaliste comme ambition, sachez que Kaminari est le centre de mes préoccupations et de mes fonctions pour le moment. À terme, le courant se propagera peut-être, vers Kaze et bien d’autres endroits jusqu’à inverser cette boucle dans laquelle nous sommes plongés pour accueillir cette nouveauté : L'ère du progrès… L’ère du renouveau : une ère où le désir sincère de se comprendre, d’évoluer et de se développer dominerait. Un courant dans lequel on mettrait finalement un terme au cercle vicieux destructeur et égoïste que nous entretenons malgré tout. Loin d’être de ceux qui désirent voir le progrès évoluer à n’importe quel prix, mon objectif mêlerait la science du pouvoir, la science de l’homme, mais aussi la science de la société pour ne faire qu’une : la science de l’existence et de l'âme. S’il est vrai que plusieurs décennies ne seront pas suffisantes, sachez que l’objectif du message sera beaucoup plus logique, car si mon existence ne pourra infuser cette philosophie dans les racines mêmes de la réflexion collective, mon objectif restera tout de même la provocation d’une crise existentielle visant à causer une remise en question globale.

Ouvrant dès lors les bras, il les défia :

-Avec ou sans l’ascension, mort ou vivant, la puissance de ce message réside dans l’essence même à travers laquelle, l’enjeu principal n’est pas le l'imposer, mais bel et bien d’offrir ce message à des héritiers qui le feront évoluer et qui le cultiveront au fur et à mesure des années… Voici ma philosophie et voici le message dont je suis l’héritier et l’ancêtre… Quelle que soit votre partie, à titre de corbeau, vous suivez tous un message quelconque dans un simple et unique but : le voir évoluer. Je pense donc que mon message vaut la peine. Bien qu’il ne justifie pas la mort de mon partenaire, je pense que tout comme moi, il fait partie de ceux qui ont préfèrent agir pour promouvoir ce fameux message au risque même de leur existence. Telle est ma vision, tel est mon message. Si j'en venais à me tromper, je n'aurais qu'à le revoir, cela fait aussi parti du progrès que chapeaute.

_________________
L'Ordre du Corbeau [SOLO] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ordre du Corbeau [SOLO] Empty
Mer 30 Déc 2020 - 5:39

Dès lors, un long silence s'installa avant d'être inondé par les paroles de nombreux corbeaux s’échangeaient des paroles. Divisée, telle était la perception des différents membres de l’ordre. Or, en prononçant ces quelques mots, Raizen s’était aussi attiré les regards des plus chaotiques et de ceux qui vivaient du chaos et qui n’avaient aucunement d’intérêt à voir une philosophie qui pouvait réunir les gens. Bien qu’elle pouvait aussi en diviser, il était clair qu’ils allaient aller au bout des choses.

-Très bien Meikyû Raizen. Nous saurons très bientôt si radoter est ta seule qualité… Ton jugement repose entre les mains de l’ordre. Bonne chance. Que ceux qui s’opposent se manifestent ou qu’ils se taisent à jamais.

Levant soudainement une aile, le gigantesque corbeau semblait prendre une posture digne d’un bras de décisionnaire. Si ce geste pouvait paraître anodin, à tout moment, il pouvait l’abattre de manière à diffuser l'existence du chef de la Foudre. Au même moment, plusieurs corbeaux venaient de piquer en direction de Raizen. Bec premier, ils n’allaient faire qu’une bouchée de lui. Voilà toute l’épreuve du jugement, un moment durant lequel son message devait se faire chapeauter par un autre membre de l’ordre, sans quoi, la mort l'attendait…

-Et si les craves ne représentent pas les partenaires idéaux pour me supporter dans cette quête, alors je n’aurais aucun mal à émettre un pacte avec quiconque.

Ne s’aidant fort probablement pas, si l’instinct pervers et destructeur de plusieurs craves était assez violent, la situation ne s’améliora pas tandis que leur vitesse d’attaque s’était accélérée. Piqué à vif, ils n’avaient qu’une seule envie, lui faire ravaler ses paroles.

Les dés jetés, alors que tout laissait croire que Raizen allait devoir se défendre de ses propres moyens, une lueur lugubre et sombre perça soudainement l’atmosphère. Privant le Meikyû de la totalité de sa vision, seul un cri strident se fit entendre, glaçant le sang des corbeaux en pleine attaque qui se heurtèrent à ce rempart ailé….

-Je m’oppose à sa sentence. À titre de craves de 7e génération, je me propose à titre ne pactisant pour reprendre le flambeau de Spero et supporter Meikyû Raizen dans l’accomplissement de ses objectifs. Par le fait même, j’officialise son entrée dans l’ordre du corbeau.

Alors qu’une voix excessivement détendue se manifesta, de nombreux bruits se firent entendre tandis qu’il balayait brutalement la moindre opposition avec une aisance notable. Dès lors, la créature gigantesque qui servait d’autorité suprême se fit entendre :

-Meikyû Raizen, acceptez-vous cette offre ?

Bien que tentante, le Meikyû n’était pas forcément intéressé à se lier d’amitié avec quelqu’un pour la simple et bonne raison qu’il l’avait protégé. La raison pour laquelle il avait fait un pacte avec Spero était due à son aptitude à le pousser dans ses retranchements et de le dépasser. Le complétant sous de nombreux aspects, rien ne lui disait que ce crave aux allures nobles saurait un moindrement représenter une facette similaire. Ainsi, contre toute attente, tandis que plusieurs craves pestaient déjà de ne pas pouvoir en faire qu’à leurs têtes, Raizen proposa l’imprévisible.

-Malheureusement, je ne te connais pas. Bien que j'apprécie ta défense, rien ne m’indique que nous soyons réellement compatibles tout comme je ne te connais pas suffisamment pour poser le moindre jugement. Qui es-tu et de quelle manière comptes-tu me soutenir ?

Dès lors, des éclats de rire se firent entendre, transperçant le climat relativement hostile de l’atmosphère.

-Je pourrais te retourner la pareille et remettant en question ta pertinence à être le mieux placer pour partager ton message, mais je vais me contenter de répondre à ta question : tu le découvriras en temps et lieu. En attendant, tu peux m’appeler Sozokujin messager du progrès et fils de Spero, celui qui incarnait jadis le message de l'espoir.

Ressentant un violent frisson traverser l’ensemble de ses membres, un peu comme lorsqu’il entrait en résonance avec ses ancêtres, les paroles du crave vinrent soudainement scinder les doutes que le Meikyû avait. Cette créature lui donnait une sensation qu’il connaissait relativement bien. Planant sur la même longueur d’onde, sans échanger la moindre parole, il avait cette impression qu’ils se comprenaient, à tort ou à raison.

-Enchanté, si tu veux mon avis, ton père respirait tout sauf de l’espoir…

Un bref rire annonça la suite :

-Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences…

-Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences…

Renchérissant, le corbeau lâcha :

-Parlant d’apparences, ton accord n'est pas que pour faire joli... Meikyû Raizen.

Dès lors, un rouleau apparut sous un nuage de fumée. Ne se faisant pas attendre et connaissant déjà le processus, le Meikyû se mordit un doigt jusqu'au sang avant d'y apposer sa signature pour sceller leur pacte.

-Bienvenue dans l'antre des corbeaux Meikyû Raizen...

D'un seul coup, l'environnement relativement sombre et dangereux se dispersa soudainement pour laisser place à une luminosité beaucoup moins lugubre et plus acceptable pour le commun des mortels.

Dès lors, Raizen put finalement poser son regard sur son nouveau compagnon. Légèrement différent de son paternel, une armure trônait sur la totalité de son corps. Béni d'un plumage sombre comme la nuit, la lueur et la vivacité que dégageaient ses iris étaient suffisantes pour convaincre le Meikyû de son choix. Parmi les corvidés, il faisait partie des grands, étant visiblement gigantesque. Toutefois, alors qu'il venait tout juste de décoller, Raizen se rendit compte de quelque chose : il était ...très rapide.

-J'imagine que ce serait une bonne idée qu'on s'entretienne en plein vol non? J'ai quelques questions à te poser...

Perçant Raizen du regard, le crave lâcha un léger rire aigu avant de remettre les pendules à l'heure :

-Je suis ton partenaire Raizen, pas un pigeon. Nous parlerons en temps et lieu. Pour le moment, je pense qu'il serait plus judicieux que tu retournes à Kaminari. Bien que ça paraissait facile, je dois récupérer vu que ces rapaces n'ont pas hésité à y aller à pleine force.

En effet, malgré son plumage sombre, un liquide semblait s'émaner de ses ailes, signes qu'il avait été blessé au niveau de ses armures...

-J'imagine que...

Avant même qu'il ait fini ses paroles, le corbeau de contenta de lui faire un clin d'oeil avant de le renvoyer à Kaminari en prononçant quelques mots :

-Et ce n'est pas parce qu'on a un pacte que je n'en profiterais pas pour t'imposer cela comme dette. Je ne suis pas messager du progrès pour faire joli, je suis un opportuniste de première, ne pense pas que je t'ai choisi pour rien.

Ne pouvant s'empêcher de sourire en retour, Raizen se contenta de fermer les yeux avant de les réouvrir. Atterrissant dès lors à Kaminari là où il avait été convoqué, il s'étira lentement avant d'émettre une conclusion qu'il garda pour lui-même :
S'il se pensait jusqu'à présent un shinobi puissant et accompli, malgré ses aptitudes relativement basiques en sensorialité, il avait cru percevoir que de nombreux membres de l'ordre avaient des auras chakratiques menaçantes voire même supérieure à la sienne. Lui donnant un avant-goût de leur ordre de puissance, il en était donc venait à croire qu'il était au bas de la chaîne alimentaire... pour le moment.

_________________
L'Ordre du Corbeau [SOLO] J22k
Merci Aimi o/

Kumo - Assemble:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

L'Ordre du Corbeau [SOLO]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: