Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'Ordre du Corbeau [SOLO]

Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

L'Ordre du Corbeau [SOLO] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 2:12

Faisant suite aux événements de Kaze, un événement marquant demeurait dans l’esprit de Raizen. Si le sacrifice de Spero avait été relativement inattendu, il ne pouvait s’empêcher de repenser aux derniers mots de son camarade, comme si ce n’était pas totalement terminé. Bien qu’il savait ce qu’il voulait dire par le fait que la mort n’était pas en mesure de les séparer au regard de ses aptitudes, se pouvait-il qu’il y avait une autre signification ?

Passant outre pour le moment, l’idée de visiter l’antre des corbeaux commençait soudainement à lui trotter dans l’esprit. Malheureusement, vu sa liaison avec ce monde rompue par le décès de son camarade, seule l’attente était une possibilité jusqu’au jour ou un corbeau se présenta finalement dans une des forêts de Kaminari.

Se réveillant d’une méditation, aux premiers abords, il ne sentit rien. Ce fut sa liaison avec Hachiman qui lui mit la puce au nez, le forçant ainsi à éveiller ses sens à leur paroxysme, un peu comme si un danger le guettait. Pourtant, rien autour de lui ne semblait annoncer le moindre danger…

Était-ce la lueur sombre de la nuit qui jouait avec ses sens ou tout simplement un subterfuge ? Ne sachant visiblement pas à quoi s’attendre, Raizen opta pour une alternative relativement simple: voir au-delà des perceptions.

Un peu comme Spero lui avait montré, il se fia à ses sens, se rendant soudainement compte qu’il y avait du mouvement audible, mais non perceptible visuellement. Or, il voyait adéquatement, comme si au final, il était prisonnier d’un monde à part… d’une prison.

-Kai…

Dès lors, le portrait relativement simple et serein dans la fresque actuelle de Kaminari se scinda pour laisser place à un rassemblement important de créatures qu’il connaissait très bien.

Ainsi, une myriade de corbeaux l’attendaient, l’observant patiemment comme une proie ou plutôt une cible pour laquelle ils n’avaient qu’une seule envie : lui rompre les entrailles.

-L’ordre.

Un imposant silence plana soudainement, comme s’il parlait seul avant d’être brisé par une voix relativement humaine.

-Meikyû Raizen…

Sous ses paroles, un important vent s’éleva tandis que les feuilles de l’automne commençaient à virevolter. À peine perceptibles, certains corbeaux s’étaient mêlés à la danse saisonnière, comme s’ils allaient s’en prendre à l'omntr d’une seconde à l’autre. Or, encore une fois, ce n’était...qu’apparence…

-Tu es convoqué par l’Ordre des Corbeaux.

Laissant un sourire à peine perceptible traverser ses lèvres, le Meikyû n’avait aucune idée de ce que représentait concrètement cet ordre. Pourtant, il était prêt à les rencontrer sachant qu’il avait attendu ce moment depuis un bon moment. Si Spero ne l’avait jamais réellement informé de l’ordre sous sa nature et sa forme, il avait tout de même pris le soin d’annoncer à Raizen le fait que jadis, l’ordre n’aurait fait qu’une bouchée de lui. Qu’en était-il de lui en ce moment ?

-Je vous suis…

Soudainement des rires se firent entendre tandis que les corbeaux se mirent à l'entourer alors qu’il fermait ses yeux. Quittant dès lors la vision qu’il avait sur le monde actuel, il ouvrit après quelques instants les yeux dans une nouvelle forêt. Or, celle-ci était relativement différente de la première.

Demeurant tout de même sombre, une certaine luminosité hostile illuminait les parages de manière sporadiques tandis qu’il se retrouvait au centre des boisées. Composé d’une trainée d’arbre, seul l’endroit dans lequel il se tenait dans une circonférence donnée n’était pas peuplé de bois. Or, ce qui volait vraiment la vedette dans ce décor quasi cauchemardesque était la quantité importante de corbeaux qui l’observaient.

En voyant de toutes tailles, ceux-ci étaient perchés tantôt dans les airs, parfois sur des branches. L’air de sonder son âme, les plus inquiets pouvaient aisément se sentir comme du petit gibier. Pourtant, ce n’était pas le cas du maître des ancêtres. Malgré tout, il demeurait sur ses gardes, ressentant un degré d’hostilité suffisamment intense auprès des spectateurs.

Puis, comme si ce n’était pas suffisant, quelque chose d’étrange était apparent. En effet, les corbeaux n’étant pas seuls, d’autres humains semblaient présents...comme s'ils étaient dans un tribunal.

-Bienvenue au sein de l’Ordre des Corbeaux Meikyû Raizen.

Sentant une voix intense s’emparer de la totalité de la forêt puis se multiplier, on aurait presque dit qu’une collectivité entière lui parlait, comme s’ils étaient tous liés sans forcément l’être jusqu’à ce que le tout s’arrête sur une seule et unique voix.

-Suite au décès de Spero, nous sommes réunis pour ton procès.

Un procès?

-Ainsi, en ce jour, nous déterminerons ta sentence…

Avalant sa salive, il demeura attentif

-Ou ton ascension au sein de l’Ordre…. Commençons.

_________________
L'Ordre du Corbeau [SOLO] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578

L'Ordre du Corbeau [SOLO]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: