Soutenez le forum !
1234
Partagez

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna]

Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 12:15
Je m'étais bien amélioré, depuis la dernière fois que j'étais venu ici avec l'intention de donner des coups de sabre contre ce pantin d'entraînement. Chacune de mes frappes était devenue plus précise et plus perforante avec le temps, chaque geste se voulait plus rapide et plus fort et je ressentais avec ces derniers mois d'entraînement ce fameux adage, qui disait que l'épée devait devenir un véritable membre du corps. On le manipulait comme l'on pouvait faire bouger un bras, avec le même naturel et la même agilité.

Alors avec toute la concentration qui se méritait, j'enchaînai ces mouvements. Des déplacements et des placements corporels qui pouvaient parfois s'apparenter à ceux d'un kata, j'enchaînai avec toute la volupté que je pouvais démontrer différents mouvements propres à l'art du Kenjutsu que j'avais pu développer. Le pantin s'effritait sous les coups, un nombre d'entailles conséquent apparaissait petit à petit, de différentes profondeurs.

Après plusieurs minutes, je m'estimais satisfait. Malgré l'événement à Tsume et ma mission à Wasure, je pouvais remarquer que mon état physique et ma maîtrise n'avaient pas régressés et c'était plutôt une bonne nouvelle. Evidemment, il n'était pas question de voir mon niveau actuel comme un niveau final, je devais garder en tête qu'il était toujours possible de m'améliorer. A cette idée, je scrutais autour de moi, à la recherche de quelqu'un que je pouvais défier.

A quelques dizaines de mètres de moi, je pouvais voir une jolie jeune fille aux cheveux violets qui s'entraînait. L'air curieux mais à la fois déterminé, malgré ma tendance à être on ne peut plus gêné à l'idée de parler à une mignonne inconnue, je pris sur moi afin de me diriger vers elle. Avec mon masque sur le visage qui m'aidait à cacher des mimiques de timidité, je réussi à prendre un ton naturel pour lui adresser la parole.

-"Excusez-moi de vous déranger. Je m'appelle Yahiko, je rechercherai quelqu'un pour m'entraîner. Je vous ai vu effectuer des techniques intéressantes, et je pense pouvoir trouver ce que je recherche en me battant contre vous. Accepteriez-vous ?"

La démarche était lancée, et si mon approche pouvait sembler étrange, il n'y avait en réalité qu'une volonté de devenir plus fort. Entre soldats, malgré le fait que nous ne nous connaissions ni d'Adam ni d'Eve.

_________________
Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Yamanaka Yuna
Yamanaka YunaEn ligne

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 14:15
Rencontre amicale

Finalement, sa première tentative de s’entraîner dans un combat différent de ses habitudes ne s’est pas avérée efficace. Elle n’était pas la raison de cet échec, mais de son partenaire qui a décidé de fuir le combat avec une excuse bidon. Il devait s’apercevoir de sa défaite ou peut-être de la difficulté du combat et par lâcheté, il a préféré fuir. Elle n’avait aucune idée si c’était un soldat ou un lieutenant de l’armée, mais en tout cas, ce n’est pas avec ce genre de spécimen que l’armée sera forte. En espérant que ce ne soit pas un lieutenant, sinon l’image en pâtirai avec un haut gradé si lâche. En tout cas, elle se souviendra de lui comme un soldat peu fort, lâche et indigne de viser plus haut que le grade de soldat. Du coup, mise à part ce moment, elle avait tout de même pu apprendre quelques trucs par elle-même et s’apercevoir comment se battre dans ce style d’affrontement. Aujourd’hui, elle allait retourner au camp d’entraînement, en espérant que peut-être tombé sur quelqu’un avec un peu plus de dignité. Pour le moment, elle ne voit personne et ce Kogami n’est pas là et tant mieux, de toute façon, ce n’est pas à lui qu’elle aurait demandé de l’aider à s’entraîner. Pour le moment, elle allait devoir s’entraîner toute seule.

Un mannequin en bois, voilà tout ce qui lui servira de partenaire pour le moment. Elle sort un kunai de son étui et se met à s’entraîner afin de perfectionner son Jettojutsu. Elle apprécie cette branche du Bukijutsu, ça changeait des utilisateurs de sabre ou de lance. Et de plus, cela lui était vraiment utile dans son style de combat. Une arme trop lourde la ralentirait, une arme longue ou moyenne comme une épée ou une hache ne pourra pas l’aider à surprendre son adversaire ni même les dissimuler sur elle. Tandis qu’un kunai ou une dague, c’est léger, petit et facile à transporter ou à cacher sur soi pour blesser son adversaire par surprise. Évidemment, la Yamanaka dispose d’autres capacités au combat que le maniement des projectiles, kunai ou dague. La jeune femme appréciait ce à quoi elle avait réussi à créer en termes de technique avec ce qu’elle possédait dans son arsenal et nature chakratique. D’un mouvement rapide, elle tranche le pli des coudes et le torse, des zones intéressantes pour mutiler son ennemi, l’affaiblir ou engourdir. Cela dit, le corps humain dispose de bien des zones pour réduire l’endurance de son adversaire et Yuna disposait de connaissances sur l'anatomie humaine. Faisant tourner son kunai, elle sentit quelqu’un s’approchait de sa position. Se retournant, c’est un jeune homme plutôt mignon et portant un masque sur le coin de sa tête. Une drôle d’allure qui surprenait la violâtre. Il s’excusait de la déranger. Il s’appelle Yahiko et il souhaiterait s’entraîner en sa compagnie. Il avait apprécié ce qu’il avait pu voir, il y a peu et il était intéressé à se perfectionner à ses côtés. La kunoichi range son kunai dans son étui et croise les bras.

« Je m’appelle Yuna et inutile de vous excuser, Yahiko-kun. » Dit-elle avec une voix légère. « Je ne suis pas contre votre proposition, même si c’est étrange de m’avoir espionné…recherchez-vous quelque chose lié à mon corps ? » Répondit-elle en le regardant d’un air neutre, laissant un blanc pendant quelques minutes. « Blague à part. Je ne dis pas non, mais par respect, ne quittez pas l’entraînement avec une excuse bidon digne d’un lâche comme m’a fait ce Kogami Akira quand il s’est senti en danger. C’est tout ce que je demande. » Dit-elle avec un ton sérieux et n’ayant pas apprécié l’irrespect de ce soldat de la dernière fois. D’ailleurs, ça lui restera à l’esprit pendant un bon moment. En tout cas, elle était un peu rancunière et elle ne pardonnera pas si facilement. La Yamanaka espérait que Yahiko était différent et qu’au moins, il ira jusqu’au bout de l’entraînement. La violâtre aimerait s’améliorer et connaître ses défauts afin de les combler pour devenir meilleure. Regardant autour d’elle, la jeune femme hausse les épaules. « Ou souhaitez-vous qu’on s’entraîne ? La forêt ? Près du cours d’eau ? Ou ici ? Je vous laisse l’honneur de choisir. » Demande-t-elle à Yahiko.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 20:21
Derrière mon masque, mon visage grimaçait légèrement, comme s'il hallucinait quelque peu. Prendre au premier degré une telle blague avait quelque chose d'effrayant, surtout lorsqu'on était un garçon un peu impressionnée par la gente féminine. J'avais toujours eu tendance à considérer les femmes à la même hauteur que les hommes, mais malgré ces intentions, il y avait toujours ce cap, comme si elles appartenaient à un autre monde psychologique. Cela dit, je fus relativement rassuré en apprenant que c'était une boutade plutôt innocente plutôt qu'une réelle incitation à la provocation. Alors plutôt que de rester mal à l'aise, je ricanais légèrement, en lui répondant simplement.

-"Qu'est-ce que vous racontez ? Je ne cherchais qu'à m'entraîner..."

Et en lui répondant avec cet espèce de petit rire un peu perdu, je devais sûrement avoir l'air niais à ses yeux. Heureusement, elle reprit de plus belle en m'avouant quelque chose qui me perturbait quelque peu. Kogami Akira, fuyant un combat alors qu'il se sentait en danger ? Ma tête pencha légèrement sur le côté d'incompréhension, je connaissais ce soldat mais il me paraissait complètement improbable qu'il prenne la fuite. Il était de ceux qui avaient eu l'inconscience et le manque de professionnalisme d'aller combattre l'Homme au Chapeau, mais il fallait tout de même avoir un courage hors du commun pour s'y rendre en sachant qu'il y avait plus de chances de mourir que de survivre.

-"Il doit y avoir une erreur quelque part, Akira est de ceux étant parti combattre Sakaze Tozen. Vous me dites qu'il a fui au premier danger... ?"

Je cherchais les explications qui pouvaient être possibles, mais parmi toutes celles qui me paraissaient envisageable, je n'en voyais que deux.

-"Je suppose qu'il a du réaliser qu'il avait quelque chose d'important à faire. Ou peut-être est-il traumatisé de son combat contre l'Homme au Chapeau ? Du peu que je sais de lui, on peut lui reprocher certaines choses, mais j'ai plutôt l'image de quelqu'un de courageux."

Je n'avais pas plus de questions, pas plus de façons de penser. Pour ce qui était des réponses à ces interrogations, cela dépendait beaucoup du faciès d'Akira au moment de prendre la fuite. Avait-il un visage effrayé ? Était-il énervé ? Seule Yuna pouvait le savoir. En attendant, il me paraissait bon de mettre en place notre petit terrain de combat. Alors en lui répondant simplement "Nous pouvons nous battre ici", je m'écartai de quelques mètres de ma prochaine combattante. Fille ou pas, j'allais devoir la prendre au sérieux et me battre comme si je voulais sincèrement la mettre hors combat. Surtout si elle avait pu mettre en danger Akira.

Une fois à une dizaine de mètres d'elle, je sortis mon sabre de son étui et je le plantai au sol. Je ne savais pas si j'allais pouvoir attaquer avec ce dernier aussi vite ou si j'allais devoir me défendre avec du Ninjutsu. Mais par respect, si elle m'avait demandé où elle voulait que le combat s'effectue...

-"Quant à moi, je vous laisse commencer notre combat."


_________________
Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Yamanaka Yuna
Yamanaka YunaEn ligne

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Jeu 5 Nov 2020 - 9:20
Rencontre amicale

Ne va pas sans dire, mais Yuna n’est pas quelqu’un qui fait des blagues et elle n’est pas douée pour exprimer ses émotions. Cela dit, elle essayait de se montrer un peu plus sociable et faire comme les gens pour se faire des amis. Difficile de savoir si ça fonctionne vraiment, mais elle a beaucoup de boulot à faire. Il n’y avait qu’à voir le visage de Yahiko pour dire que ce dernier avait été un peu brusqué par la plaisanterie de la violâtre. La Yamanaka ne comprenait pas trop sa réaction physique, mais soit, peut-être était-ce quelque chose lié aux hommes. En tout cas, sa réponse ne semblait pas trop méchante ni même un reproche. En réalité, il ne comprenait pas ce qu’elle disait tout en insistant sur le fait qu’il venait tout simplement s’entraîner. Blague à part, la soldate acceptait tout de même sa proposition, en lui expliquant juste sa condition et le pourquoi du comment en lui parlant de Kogami Akira, qui avait fui le combat avec une excuse bidon. À ce moment-là, difficile de connaître la véritable raison, or quand on se bat, on ne fuit pas et peu importe la raison. Pour Yuna, c’était juste un acte de lâcheté et de faiblesse que de partir ainsi. D’ailleurs, les propos de la jeune femme avaient un peu choqué l’homme aux cheveux blancs. Selon lui, Akira est l’un des ninjas ayant cherché à combattre l’Homme au chapeau donc ce comportement l’avait un peu surpris. « Oui, en effet. Et c’est donc cet Akira, je vois. » Répondit-elle tout simplement. Elle avait entendu parler de lui, mais elle avait eu du mal à retenir son identité.

Yahiko semble chercher les raisons du comportement du lieutenant, mais ça ne changerait rien dans l’esprit de la Yamanaka. Ce dernier a fauté en fuyant de la sorte et en la laissant en plan alors qu’elle avait l’avantage du terrain. La soldate soupire en l’écoutant parler et se met à parler afin de conclure l’histoire d’Akira. « Il n’avait pas l’air d’être traumatisé vu qu’il était déterminé, de plus, combattre Sakaze Tôsen, n’est peut-être pas vrai, personne n’était là donc difficile s’il l’a réellement combattu. Ce qui est étrange, c’est qu’il y a un mort et deux blessés parmi ceux ayant fait face à lui tandis qu’Akira était en bonne forme. Hum…il a dû se cacher et profiter de l’état des autres pour avoir du mérite. Enfin bref, quand on a quelque chose de prévu, on n’accorde pas du temps pour s’entraîner avec quelqu’un. Pour ma part, il n’a rien de valeureux ou de courageux. Passons à autre chose. » Dit-elle, après tout, elle était venue pour s’entraîner et non pour discuter. D’ailleurs, elle n’était jamais trop à l’aise pour échanger un sujet de conversation avec quelqu’un. À croire qu’au fur et à mesure, elle semble plus ouverte pour parler qu’autrefois. Tout dépend des individus qu’elle rencontre et de la situation. Pour le choix du terrain d’entraînement, l’immaculé souhaite ne pas trop s’attarder là-dessus et désigne cet endroit comme lieu où ils s’affronteront en guise de combat amical. Elle le laisse reculer de quelques pas. « Bien, ça sera ici alors. » Dit-elle en ayant repris son calme.

Apparemment, lui aussi est un adapte du maniement du sabre, à croire que tout le monde sait n'utiliser que le Kenjutsu. En soi, tant pis, elle fera avec et d’ailleurs, ça restait toujours intéressant pour la kunoichi. Cela l’aidera à savoir anticiper pour esquiver ou parer une lame moyenne et longue dans un combat rapproché. Ce dernier avait la bonté de lui laisser commencer le combat en attaquant en premier. « Je vous remercie, Yahiko-kun. » Dit-elle en le saluant respectueuse avant d’effectuer des mûdra. Yuna se met à cracher une balle d’eau sous pression se dirigeant en direction de l’homme et ensuite, elle se met à se déplacer sur le côté gauche de la zone de combat. À présent, les festivités pouvaient débuter entre eux.

Résumé du tour:
 




Dernière édition par Yamanaka Yuna le Ven 6 Nov 2020 - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Jeu 5 Nov 2020 - 21:04
J'écoutai son message avec une attention particulière : quelque chose n'allait pas. Il me paraissait irréel de voir Akira se défiler de cette manière, et même si la réponse de Yuna avait l'air de soutenir l'idée qu'il avait véritablement prit la fuite, j'avais du mal à y croire. Cela dit, elle relevait plusieurs informations que je n'avais pas pris le temps de réaliser moi-même : le Kogami avait été en pleine forme, capable de ramener le corps de deux des trois ninjas, et n'avait à aucun moment eu besoin d'un quelconque soin. Et si je trouvais l'imagination de ma camarade de combat un peu hâtive, il fallait me faire à l'idée. Soit il avait trouvé une manière de le combattre sans se faire repérer, soit l'Homme au Chapeau n'avait pas trouvé utile de s'en prendre à lui parce qu'il était trop faible. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire, il n'y avait aucune raison de bien se vanter de cette confrontation. Mais encore, ce n'était pas bien la manière qui me dérangeait. C'était l'intention.

-"Qu'il s'agisse de Konran Tenzin et de sa malheureuse mort, de Shinrin Shinpachi, de Yamazaki Okiko avec leurs états ou encore d'Akira... Ils n'auront à mes yeux jamais aucune manière de se vanter de leurs prouesses. Elles n'en sont pas : il s'agit d'un agissement absurde allant à l'encontre de la Coalition. N'oublions jamais qu'ils n'étaient que quatre ninjas ayant la prétention de vaincre notre plus grand ennemi, et qu'ils ont attaqué en étant en pleine connaissance que notre adversaire possédait une technique pour ressusciter nos morts. Autrement dit, ils savaient parfaitement qu'ils n'avaient aucune chance de gagner, et pire que ça : ils savaient qu'ils risquaient plus tard que leur cadavre serve d'adversaire à notre camp."

C'était une opinion qui allait à l'encontre de ce que pouvait penser le plus grand nombre, et pourtant, c'était le cas. Comment pouvait-on oser imaginer vaincre notre plus grand adversaire qui maîtrisait le temps, alors même qu'il pouvait prévoir leur arrivée, alors même qu'ils ne se connaissaient ni d'Adam ni d'Eve, alors même que chacun avait usé de son chakra pour se défendre précédemment. Il n'y avait pas un seul plan tactique d'effectué, je n'avais pas vu cet affrontement, mais je pouvais largement imaginer qu'il avait s'agit d'un combat allant dans un seul sens. La preuve étant, peu importe quelles informations avait pu rapporter Akira : il n'y en avait pas une seule qui concernait l'état de santé de Tosen. Ils n'avaient pas du ne serait-ce que le toucher.

Sakaze Tôsen n'était pas qu'un orateur de génie, il était aussi le ninja le plus fort du monde. Il ne fallait pas le prendre à la légère... il fallait attaquer en ayant un plan, ce qui était l'inverse de ce qui s'était déroulé à Tsume.

-"Je me suis peut-être emporté, excuse-moi. Tu ne seras peut-être pas d'accord avec moi, mais retiens en tout cas que je ne le vois pas comme un valeureux. Un inconscient irréfléchi, ça collerait mieux. Comme les trois autres."

Alors comme le disait Yuna, nous n'étions à la base pas là pour discuter. Mais il fallait croire que la conversation était intéressante et elle dévoilait publiquement mes réelles façons de penser vis à vis de ça. Ils avaient reçu le titre dans le Yuukan de Valeureux ? J'espérais qu'avec le temps ils seraient reconnu comme des ninjas manquant fortement de professionnalisme, d'une imbécilité illustrée par leurs actes suicidaires et contre-productifs.

J'acquiesçai ses deux affirmations, et je me mis en position de combat, préparé à ce qu'elle effectue sa première offensive. Je ne savais pas encore comment j'allais l'attaquer, tant je ne savais même pas encore quelles étaient ses limites. Je n'allais pas faire la même erreur qu'Anzu à l'époque : j'allais aller crescendo dans la puissance de ces dernières, jusqu'à trouver quel était le seuil maximal de techniques de Yuna.

-"Alors nous sommes partis."

Alors elle m'envoya une petite balle d'eau, qui progressait plutôt vite en ma direction. Je fis peu de mudra, faisant apparaître devant moi une espèce de petit disque tout juste solide de chakra pur, qui avait pour objectif de bloquer la petite balle d'eau. Il fit ça à merveille, et c'était à mon tour de tester les défenses faibles de mon adversaire. Alors sans grand entrain, tant nous savions elle et moi que nous n'étions pas là pour envoyer de la grosse technique dès le début, je fis peu de mudra afin d'envoyer deux petites boules de chakra, qui fusèrent en sa direction.

De quoi se mettre un peu en bouche.



Spoiler:
 

_________________
Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Yamanaka Yuna
Yamanaka YunaEn ligne

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Ven 6 Nov 2020 - 10:28
Rencontre amicale

Peu importe les propos que pouvait tenir Yuna, apparemment, Yahiko semblait avoir du mal à la croire sur le comportement de Kogami. Enfin soit, elle s’en moquait à vrai dire, car à la base, elle n’était pas là pour débattre sur ce dernier. En effet, elle avait juste averti l’immaculer de ne pas avoir ce genre de lâcheté envers sa personne s’il venait à s’entraîner avec elle. La Yamanaka était là pour s’améliorer, progresser dans un style de combat dont elle n’était pas habituée. Peu importe si elle gagne ou qu’elle perde, ce n’est qu’un entraînement lui permettant de s’enrichir et apprendre de ses erreurs. Elle préfère mille fois perdre et commettre des erreurs dans des combats amicaux que sur un champ de bataille ou dans une mission, au moins, elle ne risquait pas la mort. Du coup, elle faisait face à Yahiko pour l’aider à devenir meilleure et à voir ce qu’il valait de son côté, vu qu’elle ne le connaissait pas. En tout cas, elle était assez remontée contre le lieutenant Kogami pour son comportement. D’ailleurs, l’homme en face d’elle semble lui parler d’autre chose que de lui, elle ne comprenait pas trop la raison, mais c’était intéressant à écouter. Selon lui, les ninjas ayant affronté Sakaze Tosen n’avait pas à envier leur courage ou autres, car ils ont failli commettre une grave erreur. En effet, l’ennemi public connaît un moyen de ramener les morts à la vie pour devenir des armes pour lui. Et s’ils avaient tous été tué, il aurait pu les utiliser comme soldat à sa solde. Ils connaissaient les risques et pourtant, ils l’ont pris en sachant qu’on ne pouvait pas le battre si facilement et pas qu’à quatre enfin quatre et demi. L’écoutant, la violâtre acquiesce. « Hum…Dis comme ça, difficile de te donner tort. Il y avait certes beaucoup de risques, mais si on s’arrête tous à cela, personne n’oserait l’attaquer et on le laisserait faire ce que bon lui semble. Enfin, il y a toujours un risque quand tu affrontes un ennemi dont tu ne connais rien ni même son point faible. » Dit-elle.

D’ailleurs, il s’excuse de s’être emporté et avec ce qu’il dit sur Akira, il ne sait pas si elle sera d’accord avec lui sur ce point. « Hum… Je dirai que je suis assez d’accord avec toi. Or, je n’étais pas là durant leur affrontement contre Sakaze Tozen, je me tiens juste à mon point de vue de ce qu’il m’a démontré durant notre petite séance d’entraînement. S’il a été si lâche en abandonnant ainsi, il n’a pas été très valeureux. Pour les trois autres, je pense que soit par orgueil, appât de gain pour la réputation et la célébrité se disant que s’ils le battent, ils seront reconnus ou justes par envie de sauver le monde. Il y a tant de possibilité sur leur motivation, mais ils connaissaient les risques et c’était irréfléchi vu comment certains en sont ressorti de cet affrontement. Enfin bref, passons à l’entraînement à présent. » Dit-elle en le laissant aller se placer de son côté. Il était temps de finir la parlotte, même si c’était agréable de discuter avec lui. Or, il était temps de mettre en pratique ce qu’elle savait faire et d’apprendre de nouvelles choses en affrontant l’homme en face d’elle. Il avait eu l’amabilité de la laisser lancer la première attaque, par galanterie sans doute. La violâtre avait juste lancé une balle d’eau en sa direction pour connaître sa capacité spéciale, son affinité ou la manière qu’il utilisait son sabre pour se défendre face à son attaque si faible. La soldate se déplace sur le côté gauche de la zone de combat pour ne pas rester statique.

Yahiko se défend avec un voile de chakra qui stoppe la balle d’eau et cela surprend un peu la violâtre. Un Sendai ? La Yamanaka a beaucoup voyagé dans le monde avant d’arriver à Urahi et elle a pu en rencontrer deux, durant son voyage, un à Kusa et un à Ame. Leur style de combat ou du moins, leur technique basée sur le chakra pur a toujours été incroyable et intéressant aux yeux de la jeune femme. Dans un sens, elle aurait bien aimé avoir la capacité d’utiliser aussi du chakra pur pour combattre, mais elle est née Yamanaka et Yasei. À présent, il fait d’autres mûdra, il va sans doute l’attaquer. Après tout, elle ne voit pas de quoi il pourrait se défendre, mais par précaution, elle fait aussi des mûdra de son côté pendant qu’elle se déplace. Il envoie deux sphères de chakra dans sa direction. Yuna se met à cracher un jet d’eau en visant les sphères et les repousser pour éviter de se les prendre. Mais ce n’était pas tout ce qu’elle savait faire de son côté. La soldate lance un fumigène près de Yahiko pour l’aveugle temporairement et continue de se déplacer afin de se placer dans son dos tout en détectant le chakra de ce dernier, à environ sept mètres tout en réalisant des mûdra. Soudain, elle crache une dizaine de projectiles d’eau sous pression dans la direction de son adversaire. Si ça le touche, ça fouettera fortement le corps de l’immaculé. En tout cas, la jeune femme reste en mouvement et garde un œil sur la fumée.

Résumé du tour:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 0:44
La discussion était intéressante, mais je voyais aussi bien dans les intentions de Yuna la volonté d'en venir rapidement au combat. Ce serait après tout une bonne manière de faire ce que nous voulions faire à la base, à savoir se taper dessus à coup de technique en montant petit à petit le niveau. Et si elle avait commencé par une première attaque on ne peut plus simple à parer, j'avais envoyé à mon tour ma technique offensive de Ninjutsu la moins forte que j'avais. Il était l'heure pour moi de voir quelle allait être l'étape supérieure de notre combat, et c'était à Yuna de déterminer jusqu'où elle voulait mettre la barre.

Je pouvais d'ailleurs me permettre la prétention de la suivre jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus, étant très confiant sur toutes les techniques que j'étais capable d'effectuer. Et je fus cette fois agréablement surpris de voir une vague aqueuse s'ériger contre mes projectiles, les parant jusqu'à ce que ces dernières disparurent dans un nuage de chakra bleu clair. Rapidement, sans broncher, je la laissai lancer la nouvelle offensive et celle-ci démarra avec une bombe fumigène qui explosa à mes pieds. Malheureusement, je n'aimais pas vraiment ce cas de figure : sans la voir, je ne pouvais pas savoir lorsqu'elle attaquait, où elle allait se déplacer, d'où elle allait attaquer...

Ce qui me forçait à anticiper une esquive dans un endroit vers lequel j'étais quasiment sûr qu'il n'arrive rien. Je fis un bond rapide en dehors de la fumigène, en sortant par la droite de ce dernier. Rapidement, j'effectuai un premier mudra qui me permit de détecter sa position actuelle, et je pus voir qu'elle était en train de me contourner. Une tactique intéressante consistant à profiter de l'aveuglement pour pouvoir effectuer des coups en douce... mais j'en avais justement effectué un, moi aussi. Il me fallait crier, pour qu'elle puisse déterminer ma position.

-"Mais par où fuis-tu...? Ah, une assassin, c'est ça ?!"

C'était un sacrifice pour une bonne cause : quitte à jouer avec de faibles techniques, je pouvais bien en encaisser une pour m'assurer un effet de surprise. En réalité, au sein de la fumigène, il y avait un clone tout particulier que j'avais crée et qui se dissimulait plutôt bien dans l'écran. J'avais ainsi parlé pour qu'elle puisse me cibler avec sa prochaine technique, faisant en sorte de laisser mon clone tranquille pour ma prochaine offensive.

Et lorsque les projectiles aqueux foncèrent sur moi, je ne pus que mettre mes bras en opposition, rentrant ma tête à l'intérieur de ceux-ci pour la protéger au maximum. Les projectiles d'eau fusèrent sur mes bras, mon corps et mes jambes, et les fouettèrent assez violemment. J'avais déjà encaissé plus durs, mais il y avait fort à parier qu'ils avaient de quoi faire apparaître quelques bleus sur mon corps. Alors ma tête sortit de derrière mes bras et je regardai mon adversaire qui pouvait elle aussi me voir sans sensorialité. Son écran de fumée était toujours actif avec le temps, et mon clone à l'intérieur attendait le bon moment pour pouvoir agir.

En attendant, je pouvais toujours gagner du temps.

-"C'est intelligent, d'utiliser la fumée à son avantage lorsqu'on est assassin. Tu dois être redoutable, en mission."

Et très rapidement, j'allais pouvoir attaquer à mon tour. D'une manière qui la surprendrait, je l'espérais.



Spoiler:
 

_________________
Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Yamanaka Yuna
Yamanaka YunaEn ligne

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 10:23
Rencontre amicale

Ce Yahiko la testait en lui envoyant qu’une technique plutôt faible dès le début, tout comme l’avait fait Yuna. Il voulait tester sa façon de se défendre, voir si elle est douée en Taijutsu ou en Ninjutsu, ses capacités ou son affinité. Cependant, la Yamanaka ne voulait pas trop lui dévoiler directement ses techniques claniques à son adversaire du jour, autant le faire miroiter un peu. En plus de cela, elle possédait d’autres techniques à utiliser contre ce dernier alors autant les tester. Après s’être défendu contre sa technique de chakra pur, la violâtre avait lancé un fumigène, au pied de l’homme, ainsi la fumée gênera sa vue pendant quelques instants, assez pour utiliser une technique de détection pour le repérer pendant qu’elle cherche à le contourner. Sur le chemin, elle avait remarqué qu’il avait changé de position et ce dernier s’est mis à parler. Apparemment, il avait découvert la véritable nature de la kunoichi et ce n’était pas trop bon. Cela dit, ça n’allait pas changer ses plans et son style de combat. Il fallait falloir se montrer plus subtil et réfléchir un peu plus pour éviter qu’il pense à certains clichés. En tout cas, l’immaculé a donné sa position en s’adressant à la jeune femme alors qu’il aurait juste pu ne rien dire et changer de place ou même l’attaquer. Elle peut repérer sa position temporairement, mais elle aurait pu être surprise par son attaque. Elle ne dit rien, elle ne fait qu’exécuter des mûdra et envoyer une multitude de projectiles aqueux dans sa direction. Au son que cela fait, l’impact semblait toucher l’homme. Intéressant. Elle aurait cru que ce dernier aurait pu chercher à se défende, quitte à placer une défense au hasard.

Elle parvient à arriver à un niveau de la zone de combat où elle pouvait l’apercevoir sans que l’écran de fumée ne la gêne. Et il semblerait qu’il en était de même pour Yahiko, ce dernier met à la complimenter et cela la fait rougir un peu. Généralement, on ne la complimente pas sur sa véritable nature ni rien d’ailleurs. Or, elle n’allait pas se laisser perturber par ses belles paroles. La Yamanaka fait un mûdra. « Me flatter…ça ne fonctionnera pas, Sendai Yahiko. » Dit-elle tandis que deux clones apparaissent et se dispersent rapidement sur la zone de combat. Hors de question qu’ils restent coller à l’original, ils risquent de se faire vaincre très rapidement. Yuna recule de quelques pas et réalise des mûdra. « Voyons voir, si tu ne vas pas fuir avec cette technique et si tu vas toujours continuer à parler et ne rien faire. » Finit-elle de parler lorsqu’une brume épaisse envahit la zone tout entière. « Après tout, je suis un assassin, non ? » Sourit-elle avant de faire disparaître sa présence physique due à l’épaisse brume ainsi que son chakra. Ainsi, elle se met à se déplacer pour rester difficilement repérable et invisible pour lui. Pour ce tour-ci, il n’y aura sans doute pas d’attaque de sa part afin de mettre en place le terrain. Mais rien ne garantit que les clones restent sages dans leur coin. Ils n’ont pas leur chakra de dissimuler donc facilement repérable par une détection de chakra. Un clone se situant au nord de la position de Yahiko, à environ 5 mètres, envoie un kunai avec un parchemin explosif entouré autour du manche de l’arme s’abattre devant ses pieds et d’un mûdra, une explosion se fait entendre. A-t-elle touché le jeune homme ? Où avait-il pris soin de bouger entre-temps ?

Résumé du tour:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 11:51
Le moment défensif m'avait permis de temporiser un peu mon prochain plan d'attaque. L'utilisation d'une simple fumigène comme elle avait fait avait été avantageux pour elle, car il lui permettait de poser son terrain et de faire en sorte de l'exploiter au maximum. Mais je gardais bien en tête qu'à ce moment même de l'entraînement, elle n'avait pas vraiment d'intérêt à tenter de m'achever d'un seul coup. Il y avait fort à parier qu'elle avait bien plus de ressources que cela, et j'étais persuadé qu'elle trouvait plus pertinent de tenter un panel de techniques plus large pour voir ce qu'ils valaient en situation réelle. Alors je la vis courir pour se replacer de manière à m'avoir en vue, et je l'écoutai me répondre en luttant un peu contre sa sensibilité.

Un sourire amusé se dessina alors qu'elle m'indiqua ne pas se laisser embobiner par de belles paroles, et du peu que j'avais vu, elle ne se doutait pas de la présence de mon clone dans sa fumigène. J'allais pouvoir en profiter, mais alors que je songeai à pouvoir attaquer en douce, elle répliqua déjà. En un mudra, elle fit apparaître deux clones visibles qui se distancèrent de sa position originale, et je pouvais même en voir un disparaître au loin, caché par la fumigène qui était devant mes yeux. Un peu plus tard, après quelques provocations plus agressives pour le Kogami que pour moi, c'était carrément toute l'atmosphère qui se transforma : d'une belle journée éclairée par un soleil tapant, c'était une brume pesante qui m'entourait, donnant cette fois un avantage bien plus marqué à la jeune femme.

Alors à ce moment là, qu'une seule idée me venait à l'esprit : si je ne bougeais pas... j'étais mort. La clef devait être la surprise avec laquelle je modifiais ma position, et j'avais bien une technique qui pouvait tenter de me mettre hors de tout ça. En quelques mudras, je créai un pilier plus haut que large, d'une dizaine de mètres, qui me fit sortir en quelques secondes de l'écran de fumée. Je m'offrais gratuitement une vision assez triste et nuancée du paysage : si les alentours étaient toujours sous l'emprise de ce beau ciel bleu, un énorme nuage grisâtre venait ternir la beauté de Dame Nature.

Mais je ne voulais me suffire à ça. Je réalisais que de toutes les techniques que je savais faire, il n'y en avait que très peu qui pouvaient servir efficacement contre ce genre de situations. Et parmi le peu de techniques qui pouvaient servir, il y en avait deux qui causeraient une potentielle mort inévitable à mon adversaire du jour... ce qui n'était pas vraiment l'objectif. Alors je préférai prendre la fuite et tenter de comprendre, me mettre hors d'état de nuire pour voir ce qui m'attendait. Rapidement, j'effectuai un mudra pour tenter de localiser mes plusieurs adversaires. Mais je ne vis rien. S'étaient-ils tous les trois camouflés ? Avaient-ils utilisé chacun une technique pour ça, ou était-ce la brume qui leur permettait cette magie ? Et si c'était la brume qui camouflait le chakra, cela signifiait-il que j'étais moi aussi caché à l'intérieur de celle-ci ? Aussi, étais-je maintenant complètement perceptible par mes adversaires comme j'étais revenu à l'air libre ?

Je devais m'assurer d'une chose : de tenter de prendre l'avantage, tout en testant les capacités sensorielles de mon adversaire. Si je coupais tout pont à ses informations et qu'elle perdait le fil de sa propre technique de camouflage, je pouvais y arriver.

Alors d'un mudra, je fis disparaître mon chakra. Il restait évidemment mon odeur si elle avait été Inuzuka, mes bruits si elle était particulièrement sensible à cela, mais j'avais de quoi m'éviter d'être repéré grâce au chakra. Et en bas, j'entendis une explosion à ma position de base, qui ne donna rien. Je me disais que Yuna ne devait pas en savoir plus que ça sur la réussite de sa technique, comme son lancer avait été effectué à l'aveuglette... Sauf si elle visait la destruction de mon pilier ?

Au sol, mon clone avait commencé à bouger. Complètement soumis à ce qui l'entourait, il s'était décidé de se faire remarquer pour tenter de m'aider. Alors dans cette atmosphère sombre et silencieuse, ma voix perturbait le calme ambiant pour tenter de récolter quelques informations.

-"Avec une aura meurtrière plus marquée, je me serais effondré de peur. Il y a du potentiel, dans cette technique. Mais je ne ressens pas ton envie de me tuer. Peut-être n'en as-tu pas, d'un côté... c'est un entraînement après tout."

Une phrase bateau, sans intérêt, digne de quelqu'un qui voulait faire la discussion. De toutes façons, je n'avais pas mieux à faire.



Spoiler:
 

_________________
Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Yamanaka Yuna
Yamanaka YunaEn ligne

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Lun 9 Nov 2020 - 9:37
Rencontre amicale

Des flatteries, ça n’allait pas fonctionner contre Yuna, elle n’allait pas être perturbée au point de se déconcentrer ou d’hésiter. Du moins, elle l’y croyait, mais elle s’est sentie un peu surprise de voir que malgré tout, cela l’avait fait plaisir. Un petit moment d’inattention avec ses compliments, mais il fallait retourner au plus sérieux de l’entrainement. La Yamanaka n’était pas là pour recevoir des fleurs ou ni pour se trouver un prince charmant qui lui ferait des flatteries pour obtenir son cœur. La soldate n’est pas dans un des livres qu’elle lit actuellement, c’est la réalité des choses. Pour l’instant, elle devait se concentrer sur le combat, apprendre sur une manière de combattre comme de ses erreurs. Yahiko semble être quelqu’un avec un bon fond, ça pouvait se voir dans ses yeux et dans sa façon de s’exprimer. Pour lui, la violâtre n’avait aucune hostilité ni d’envie de tuer et puis bon, c’est qu’un entraînement, elle n’ira jamais jusqu’à cette fatalité. Sauf si son partenaire cherche réellement à la tuer, mais là, ce n’était pas du tout le cas. D’ailleurs, combattre un Sendai, c’est fort intéressant du fait de leur capacité avec le chakra pur et leur incroyable polyvalence avec leur Kekkei Genkai. Grâce à lui, l’assassin allait pouvoir se donner au maximum et user de diverses stratégies selon la situation qui se présentera à elle.

Avant d’y placer une brume épaisse pour s’y camoufler dedans, Yuna avait créé deux clones et qui s’étaient dispersés pour éviter d’être des cibles faciles. Le premier est parti se cacher au nord de la position de Yahiko tandis que le second avant traverser le reste du fumigène et y être sorti après que la brume a pris place sur la zone de combat. Pour ce qui était de Yuna, elle avait disparu dans la brume pour se planquer dans un coin, maintenant son jutsu de camouflage et laissant à présent, ses clones combattre pour elle. Pendant ce temps, elle allait essayer de rester discrète et réfléchir à un moyen de l’affronter pour tenter de le mettre en difficulté. L’un des clones avait tenté d’attaquer le Sendai avec un kunai explosif, l’explosion s’était fait entendre dans toute l’aire de combat. Or, aucun cri de douleur ni rien, avait-il réussi à l’esquiver ? Une technique de détection ? Une défense installée par précaution ? S’était-il déplacé bien avant ? La jeune femme ne pouvait pas le savoir, mais ça sera à ses clones de résoudre le problème. Il ne fallait pas que tous les clones se déplacent dans la zone ni même s’attaquer en même temps contre la cible. Après tout, ce n’était pas le style de combat de la Yamanaka. Il fallait se montrer prudent et ne pas agir aveuglément. Mais soit, si un clone est vaincu, un autre pourra reprendre l’assaut. D’ailleurs, Yahiko se met à parler et cela permet aux filles de localiser la direction d’où provient sa voix. Évidemment, elles ne connaissent pas sa position exacte ni rien de bien trop précis. Or, elles avaient un indice sur l’endroit où commencer leur recherche. Le clone au nord de la zone de combat fait un mûdra et détecte le chakra de Yahiko se trouvant non loin de sa position.

Localisant sa position, le clone sort un kunai de sa sacoche et le lance en direction du chakra de Yahiko avant de faire un mûdra rapide. Avec ce signe incantatoire, le kunai se clone en une dizaine de copie pour s’abattre contre son ennemi. Avec cette technique, le Bunshin espérait le faire réagir ou le blesser pour réduire ses déplacements et l’effrayer. Suite à cette technique, le clone se met à se déplacer vu que maintenant, l’immaculé pouvait connaître la direction d’où l’attaque provenait surtout s’il avait esquivé l’attaque ou bien encaisser le tout. Pour le moment, l’original et le second clone reste inactif, tout en attendant le bon moment pour réagir.

Résumé du tour:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Mar 17 Nov 2020 - 11:17
La position de guetteur était essentielle tant il m'était impossible de pouvoir me repérer dans cette gigantesque purée de pois. Depuis sa création, il n'était pas qu'impossible de pouvoir voir mon adversaire, il était tout à fait inconcevable de le retrouver à l'aide de chakra. De plus, elle était si large et épaisse qu'utiliser des explosifs n'allait servir à rien : le reste de la brume allait très rapidement recouvrir le trou qui devait s'être crée, ce qui rendait complètement inutile toute tentative. Alors du haut de mon perchoir, attendant premièrement d'être persuadé que Yuna ne me trouverait pas, je me préparais à mettre de côté quelques techniques qui pouvaient me permettre un avantage plus tard.

J'entendis au loin la provocation de mon clone, et après quelques instants, je pouvais deviner qu'il s'était complètement évaporé. Sans visibilité, il n'avait pu voir les multiples kunais venir, et je pus avoir le peu d'informations dont il disposait : il s'était prit de multiples kunais, provenant d'une direction assez précise mais sans pouvoir connaître la distance qui le séparait de son adversaire. Et plus que ça... ça ne servait à rien de le savoir. Tout bon ninja qui se respectait, après avoir prit la chance de se faire repérer, devait changer de position pour mieux surprendre.

A partir de là, plusieurs problématiques s'imposaient à moi. Ma technique de dissimulation avait du faire une différence pendant le court temps où mon pilier pouvait rester planté au sol, mais comme ce dernier devait disparaître en m'imposant d'effectuer une autre technique pour pouvoir rester en l'air, je n'allais plus pouvoir la tenir. Ainsi, à sa disparition, je dus annuler ma dissimulation pour créer un volatile de chakra, qui s'éleva dans les airs autant qu'il le pouvait bien qu'il n'avait pas la force de me soulever extrêmement haut.

Si Yuna se forçait à effectuer une nouvelle fois une technique de détection, j'allais être repéré. Je ne pouvais utiliser de techniques trop importantes ou qui demandait d'être concentré, je pouvais parier recevoir une technique très prochainement qui tenterait de me déloger. Ainsi, je ne pouvais que tenter une seule chose : préparer les mudras pour un prochain mur, qui allait me défendre de la prochaine offensive. Restait à savoir quelle puissance de mur j'allais devoir faire apparaître, mais la hauteur à laquelle je me situais de la brume devait me permettre de m'adapter au besoin.


Spoiler:
 

_________________
Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Yamanaka Yuna
Yamanaka YunaEn ligne

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna] Empty
Mar 17 Nov 2020 - 12:24
Viser et tirer


Cacher dans la brume, que ce soit elle ou ses clones, il était impossible de les détecter et du coup, Yahiko allait devoir trouver un moyen de la combattre. Yuna réfléchissait à un moyen de le battre, mais l’un de ses clones avait lancé une attaque pour le neutraliser en ayant détecté qu’une source de chakra dans la brume différente des autres. Or, après avoir fait pleuvoir une dizaine de kunai en direction de ce Yahiko, il semblerait que ce dernier soit parvenu à les duper. Ce n’était qu’un clone, la destruction de ce dernier s’était fait entendre, dans ce calme qui régnait dans le terrain de combat brumeux. Si ce n’était pas loin où se trouvait l’original ? Et y avait-il d’autre clone sur le terrain ? Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir. D’un mûdra, le second clone utilise une technique de détection provoquant une pluie torrentielle, remarquant donc une source de chakra en hauteur en train de se déplacer. Du coup, Yahiko avait trouvé un moyen de se trouver en hauteur, bien élevé pour qu’elle ne puisse pas le toucher ni même ses clones, ça devenait compliqué comme situation. Il fallait réfléchir à un plan pour le faire descendre et comme il ne connaît pas là totalement des capacités de la violâtres, ça l’aidait à garder un atout. Ce dernier semble n'avoir créé aucun autre clone dans le champ de bataille. Il était tout seul sur une sorte de création du chakra. La Yamanaka devait prendre des risques et elle n’avait pas le choix que d’annuler sa brume afin que ce dernier puisse redescendre ou que la jeune femme puisse se concentrer sur une offensive.

La brume allait prendre un peu de temps pour se dissiper totalement, mais elle ne dissimulait plus le chakra de Yuna. User de cette technique trop longtemps, ce n’était pas rentable surtout lorsqu’un ennemi parvient à utiliser un tel moyen pour l’empêcher d’agir correctement. Yuna se va cacher derrière un arbre, laissant ses clones agir afin de trouver une ouverture pour caler une technique clanique contre Yahiko. Le second clone grimpe en hauteur depuis un arbre et d’un mûdra, elle souffle un puissant jet d’eau sous pression permettant de toucher Yahiko ou son oiseau de chakra. Le premier clone quant à elle, vient se placer au milieu du terrain et se prépare à le réceptionner s'il venait à tomber. Si l’attaque touche Yahiko, elle utilisera une technique Suiton tel un jet d’eau pour le toucher et éviter une chute mortelle au Sendai. Cela serait malheureux de le tuer pendant un entraînement alors que ce n’est pas le but de cette dernière. En tout cas, il était quelqu’un de prudent et il ne prenait pas de risque inutile face à la kunoichi. Yuna aura bien du mal à le neutraliser ou à le blesser. Or, il fallait qu’il redescende sur terre pour espérer pouvoir y arriver. L’originale se repose en gardant un œil sur le terrain d’entraînement.

Résumé du tour:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1136

Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Camps d'entraînement
Sauter vers: