Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[MD] Problème de voisinage [Mého]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 13:20
Spoiler:
 


Rares avaient été les quartiers à peu près épargnés par les événements qui avaient entouré l’éveil du Yonbi. Ce dernier, de par son immensité et son absence totale de considération pour quelque préoccupation humaine que ce soit, avait cependant provoqué autant de dégâts dans les zones plus aisées de la cité que dans les quartiers plus modestes, et c’était donc à part égale que ces deux facettes de la population d’Iwa commençait à nouveau à y être représentées. Yanosa, qu’il veuille bien l’admettre ou non, était encore convalescent. Son duel contre Toph, la nouvelle Godaime, n’avait pas aidé, et il se voyait toujours contraint de se plier à de nombreux examens et opérations pour permettre à son corps de se remettre. Sa propension à toujours s’atteler à la résolution des problèmes qui pointaient le bout de leur nez, elle non plus, n’aidait guère le guerrier tellurique à guérir totalement, de même que son obsession à percer les quelques nouveaux mystères qui s’étaient mis à planer au-dessus de la cité.

Et ce jour-là, en arpentant le hall de l’hôpital, une nouvelle péripétie aux composantes inattendues allait s’imposer à lui. Paré de bandages cicatriciels sur le cou et le torse, Yanosa était sur le point de franchir le seuil du bâtiment lorsqu’une voix le héla derrière lui.

« Hey ! J’ai besoin de vous, shinobi ! »

Le guerrier tellurique se retourna et l’aperçut : il s’agissait d’un homme dans la trentaine, une poche de glace plaquée sur le côté de la tête, qui avait sur le visage cet air béat qu’on retrouvait d’ordinaire chez ceux qui venaient de toucher le jackpot. Suspicieux, Yanosa s’arrêta et détailla l’individu, qui fit de même avec lui en remarquant son faciès défiguré par les cicatrices.

« ...Oui ?
- C’est, euhm… j’ai un gros souci dans ma résidence. Il y a cette… cette furie. Elle m’a attaqué… ! Regardez, un gros coup sur la tête ! fit-il en révélant la bosse rougeâtre sous la poche de glace.
- ...Vraiment », répondit-il laconiquement.

Lentement, il se détourna de l’homme pour reprendre sa route, mais alors qu’il passait finalement le seuil vers l’extérieur, la certitude inconfortable d’être suivi s’empara de lui. Il soupira. Une silhouette et les traits d’un visage qu’il connaissait bien parurent alors non loin devant lui.

« Mého. Content de te voir. »

L’homme dans son dos le rattrapa et, sentant son empressement sur le côté, l’Oterashi ferma les yeux d’exaspération.

« Héééé… ! Partez pas comme ça, j’ai vraiment besoin d’vous !
- ...Vous vous appelez ?
- M. Yotsuya !
- M. Yotsuya… qu’est ce qui vous fait croire que régler vos problèmes de voisinage mérite l’attention d’un shinobi ? Dit-il en accordant un coup d’oeil entendu à Mého.
- Eh… Je… Ecoutez, on vient de revenir et… c’est pas la joie pour se loger, vous voyez, et... »

Un nouveau soupir, par le nez cette fois.

« ...Bon qu’on en finisse, emmenez-moi à votre résidence, je vous suis, dit-il, résigné. Mého, ça faisait longtemps. J’ai été content d’apprendre que Toph n’a pas rejoué le coup de la toupie mortelle pendant votre combat contre ce mercenaire, » fit-il en invitant implicitement le bretteur à le suivre alors qu’il commençait à emboîter le pas à Yotsuya.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Lun 9 Nov 2020 - 17:12
Il fallut du temps au chunin pour comprendre d’où venait cette voix. Cette carrure, ce timbre, l'homme qui se trouvait face lui avait quelque chose de vraiment familier et pourtant l'esprit du chunin donnait l'impression de semblait refuser de le reconnaitre.


Yanosa san ? ...


Son cœur s'était instantanément resserré alors que la réalité s'imposait à lui. L'Oterashi était un assimilateur et à l'image de Tenzin, Mého avait inconsciemment encrée en lui l'idée que son camarade était relativement intouchable de part son statue. Qu'avait-il fait ? Qu'avait-il vécue pour finir dans un tel état. L'homme de pierre ne semblait pas particulièrement perturbé par sa situation et l'aisance avec laquelle il avait abordé le ninja rendait son état encore plus dérangeant pour le Nihito. Yanosa n'était pas du genre à montrer sa faiblesse mais dans cette situation, la souffrance qu'il dégageait bien malgré lui était au-delà de ses propres intentions.


Abasourdi par cette rencontre, Mého resta stoïque lorsqu'un nouvelle intervenant s'imposa à lui l'ignorant presque dans son objectif non dissimulé d'entrer en interaction avec l'assimilateur. Dévisageant intérieurement son camarade, ses oreilles ne portèrent qu'une faible attention à la voix criarde du troisième homme dont les propos arrivèrent donc comme un écho lointain à son cerveaux.


Mého fut brutalement extirpé de sa contemplation, lorsque Yanosa s’adressa lui adressa à nouveau la parole. *La toupie mortelle ?* Le ninja ne comprenait pas trop l'allusion de son supérieur ... Était-ce une technique secrète de l'intendante ? Impossible à dire et poser la question ne lui vint pas à l'idée alors qu'il emboitait presque instinctivement le pas du duo.


Il était difficile pour Mého d'adresser la parole à son camarade. Lui qui était pourtant si bavard en temps normal, il n'arrivait pas à trouver la faille pour entamer la discussion. Bien heureusement, le Yotsuya semblait en revanche avoir gros sur le coeur ...


-Elle a essayé de me tuer je vous dis. Une petite vie tranquille après tout ce qu'on a vécu ? C'est trop demandé.

-Et qui est la source de tout vos problème ? ...


La voix de Mého était particulièrement détachée, son corps fonctionnait en automatisme tandis qu'il luttait tant bien que mal pour ne pas fixer son partenaire.


-Cette folle Kyoko ! Depuis que son mari est mort, elle à totalement disjonctée ! Je peux comprendre que ce n'est pas facile pour elle mais m’agresser ainsi sans raison, c'est inacceptable.



-Sans raison ? ...


la question de Mého pouvait paraitre indiscrète au près de cet homme qui criait à l'aide. Quelque chose clochait et il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus ...


-Sans raison je vous dis ! Regardé, elle m'attend encore avec son fichu bâton ! JE T'AVAIS DIS QUE JE RAMÈNERAIS DE L'AIDE ESPÈCE DE FOLLE !



Debout parmi les décombres, la résidence semblait avoir miraculeusement survécu aux évènement récent. Devant une grande grille finement ouvragée, une jeune femme se tenait debout l'arme à la main et le regard sévère dévisageant presque les deux jonins dans un même temps.


-Donc au lieu de protéger le village ? VOUS PREFEREZ PROTEGER CE PERVERS ?!


-MENTEUSE !


-MALFRAT !



La situation était désespérante .. .


Dernière édition par Nihito Meho le Jeu 12 Nov 2020 - 6:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 0:27
Noter l’inconfort qui suintait par tous les pores de la peau de Mého n’avait rien de très compliqué, surtout pour un membre du Sazori comme Yanosa. C’était leur première rencontre depuis la bataille qui les avait opposé au Yonbi et à Ketten, et le jeune bretteur portait donc ses yeux pour la première fois sur le corps ravagé de l’Oterashi. Il pouvait comprendre, bien sûr, la gêne, l’effroi, mais désirait sans doute s’appesantir sur la question au moins autant que son camarade, c’est à dire aucunement. Ces marques, ces sillons, ces bandages, ils ne suscitaient chez lui ni honte ni fierté, et ne devaient donc pas plus faire l’objet d’apitoiement ou de sollicitude.

Tandis qu’ils avançaient en direction de la lisière des quartiers désolés, Mého se prit à s’intéresser plus spécifiquement au problème de ce Yotsuya, preuve s’il en était encore besoin que n’importe quel sujet valait mieux que celui qu’il avait sous les yeux chaque fois qu’il regardait vers l’Oterashi. Une veuve nommée Kyoko semblait à l’origine des tracas du trentenaire, mais si la vie avait bien appris une chose au Chûnin, c’était qu’à toute conséquence correspondait une cause, et qu’il y avait peu de chance que ce coup sur la tête ait été purement gratuit. Mého, de son côté, semblait également assez dubitatif, et le burlesque de la situation ne fit que s’amplifier lorsqu’ils arrivèrent tous en vue de la résidence.

« Aah, oui… Les Mimosas. »

Yanosa se rappelait vaguement des lieux et de la réputation qui l’entourait, et le fait que ce bâtiment en particulier ait survécu au cataclysme revêtait sa part d’ironie quand on avait connaissance de sa relative insalubrité. La dénommée Kyoko attendait de pied ferme devant l’entrée, son bâton à la main, et le Tellurique échangea un regard désabusé avec son collègue en étant témoin du dialogue qui prit place entre ceux qui se qualifiaient respectivement de folle, de malfrat, de menteuse et de pervers.

« ...Vous avez, manifestement… tous les deux un problème. Mais si vous n’épargnez pas au moins mes oreilles… je vous jure que je vous laisse vous entre-tuer, c’est compris ? » lança-t-il en se tenant droit comme un piquet, ses bandages lui donnant vaguement l’air d’une momie.

De son ton monocorde qui flirtait avec l’intimidant par nature ou de son apparence, difficile à dire ce qui avait eu le plus d’effet, mais Yotsuya comme Kyoko se figèrent un instant chacun à leur position, à une dizaine de mètres l’un de l’autre.

« Bien...Kyoko, donc, c’est ça ?
- O-Oui.. ?
- Sans vous emporter… en restant le plus clair possible… dites-nous pourquoi vous l’avez frappé.
- … Ah ! Ça, il le sait très bien ce salopio, hein ? Allez, dis-le au gentil shinobi, pourquoi je t’ai frappé, hm ?
- J’ai pas fait exprès, okay !? Ces murs c’est de la daube, je voulais juste remettre un poster en place moi c’est tout !
- Oh, et donc en mettant ton « poster » là, tu as réussi à faire un trou qui donne directement dans la salle de bain ! Quelle coïncidence incroyable non ?
- Nan mais c’est quoi encore ce raffuts… ! »

La voix, distante, provenait de l’étage de la résidence, à travers entrebâillement d’une fenêtre visiblement laissée ouverte pour laisser un peu de fraîcheur passer. Une poignée de secondes plus tard, la tête d’un jeune homme aux traits aquilins paraissaient dans l’ouverture, ses lunettes mal ajustées sur le nez.

« ...Et vous êtes ? lança l’Oterashi en levant les yeux vers le nouvel intervenant., le dévisageant même à cette distance.
- Euuuhm...Godai ? Enfin ça dépend, c’est pour euuuh… ? Vous venez expulser Mme Ichinose ? Ce serait pas trop tôt, j’ai des exams à passer moi et, euhm...
- ...Tshhhhh… dans quoi je nous ai embarqué, bon sang… » fit le Tellurique en se passant la main sur son visage supplicié par les flammes.

Se retournant un instant vers Mého, il ne put s’empêcher d’embrayer sur le sentiment qui était monté en flèche dans son esprit en l’espace de quelques minutes.

« ...C’est vraiment ça, notre métier… ? Affronter des mercenaires endurcis, risquer nos vies pour éviter que des morts ne reviennent sous la coupe d’un nécromancien, défier des bêtes millénaires au milieu d’un déluge de lave… et faire du social ? Je crois que si j’étais absolument certain qu’aucun de ces gusses ne ferait une bêtise qu’il ou elle pourrait regretter… je les laisserais volontiers patauger dans leur mélasse…
- ...Heyy ! S’insurgea Yotsuya non loin des deux shinobis. On vous entend vous savez ?! C’est quoi vot’ problème ?!
- ...Mého...Tu es du Manazuru, non ? Montre-moi comment vous faites, dans ce genre de cas… pour ne pas perdre patience. »

_________________
[MD] Problème de voisinage [Mého] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Lun 23 Nov 2020 - 21:34

-Le Manazuru s’occupe plutôt des affaires extérieures, je pense que l’on devrait simplement contacter le shishiza afin d’ammener tout ce beau monde au poste non ?

Mého avait prononcé sa phrase avec un sourire particulièrement mesquin. Le chunin portait un regard sévère sur ce genre de situation. La situation au village était critique et l’effort commun voudrait que tout un chacun cherche à prendre sur lui dans le cas de situation peu grave comme cette dernière. Était-ce inhumain de penser ainsi ? Difficile à dire … Peut être qu’au fond cette colocation cherchait simplement à retrouver une pseudo normalité au travers des tracas quotidiens.

-Bon bon bon … Développé un peu plus cette histoire de trou que nous puissions tous régler ce souci dans le calme et la bonne humeur.


-Nul besoin de développer et appelez la police si cela vous chante ! Je suis sûr qu’ils seront heureux de trouver de la main d’œuvre avec cette énergumène bien que je doute qu’il ne leur serve à quoi que ce soit.


Le visage de l’homme changea du tout au tout tandis que la discussion suivait son court. Nul besoin d’aptitude particulière pour comprendre que ce dernier ne voulait visiblement pas que l’on fouille trop ses affaires. Pourquoi faire appel à des ninjas alors qu’il était conscient de ne pas être tout blanc dans l’histoire ? Cette question trottait dans l’esprit du chunin tandis qu’une nouvelle tête apparaissait à l’horizon. *Ils sont combien dans cet immeuble ? * Le jeune godai avait fermé depuis longtemps sa fenêtre et à vrai dire le chunin aurait préféré éviter une nouvelle intervention …


-Roro Kun regarde ! Yotsuya san à encore des soucis !


La jeune femme sauta par la fenêtre faisant preuve d’une habilité peu commune. Se dressant sur ses deux pieds dans une longue robe de nuit, il était impressionnant de la trouver encore dans cette tenue alors que la journée semblait déjà bien entamée.


-Arrête d’embêter notre voisin Oto San il est si serviable ! Il ne mérite pas un tel traitement !


Derrière elle une autre jeune femme passa par la fenêtre faisant une nouvelle fois fi-des lois de la gravité pour atterrir à en sous-vêtement à l’extérieur. Bien plus dénudé que la précédente, Mého avait du mal à détourner son regard de son imposante poitrine tandis qu’elle s’avançait d’une démarche lascive en direction de la première.


-Il fait toujours autant de trous ?


Visiblement les deux nouvelles protagonistes avaient autant l’habitude de passer par leur fenêtre que des trous de leur si apprécié voisin. La situation était de moins en moins compréhensible et l’impression de tourner en rond devenait désespérante. Ses yeux roulèrent sur les protagonistes qui s’accumulaient et il en oublia presque d’écouter l’échange.


-De plus en plus ! La femme de ménage n’arrête pas de m’en faire mention et la plupart donne sur votre appartement ! C’est déjà un MIRACLE que la résidence est tenue et maintenant un sale pervers à décider de la détruire par lui-même.

Mr Yotsuka était rouge et seul d’incompréhensibles balbutiements sortaient de manière confuse de sa bouche.


-C’est, c’est vrai j’ai fait quelques trous autres fois, mais j’ai changé ! Et ce n’est pas de ma forte si les murs tombent en poussières !


-Il marque un point, même chez nous il est impossible de nier que la résidence n’a pas aussi bien survécu qu’il n’y parait.

-Bande d’ingrats !


La jeune femme fut arrêtée d’un geste de main par Mého.


-Puisque nous sommes déjà si impliqué dans cette histoire, il serait peut-être intéressant d’aller jeter un coup d’œil dans sa maison Yanosa san ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Mar 24 Nov 2020 - 13:49
Si le ton et l’attitude de l’Oterashi avait dors et déjà jeté un froid presque paralysant sur la petite assistance, la réplique assénée par Mého termina de convaincre, au moins pour un temps, tous les acteurs présents qu’il ne valait mieux pas pousser à bout deux shinobis qui n’avaient pas que ça à faire de leur temps. Le jeune Godai, effarouché par la possibilité de se faire embarquer, avait promptement refermé sa fenêtre pour retourner à ses livres, tandis que le bretteur brun tâchait d’en apprendre un peu plus sur ce qui se tramait dans la résidence. En pure perte, malheureusement, car plutôt que de plus amples explications, ce furent deux nouvelles protagonistes desquelles il écopa. De générations différentes, nota le Tellurique, les deux femmes étaient chacune à leur manière assez peu vêtue : l’une semblait tout juste réveillée, l’autre totalement dénuée de pudeur.

Yanosa oeilla le Nihito sur le côté, constatant avec un certain dépit, quoi que compréhensif, l’attraction inexorable entre les yeux de son collègue et la poitrine opulente de la femme la plus âgée. Il secoua lentement la tête sur le côté, tâchant de se concentrer autant que possible sur le fond. Ce Yotsuya, semblait-il, n’était pas tout à fait net et avait certainement mérité ce coup sur la tête d’une façon ou d’une autre. Tout autant apprécié que méprisé par différents résidents, le lascar mettait en tout cas un problème tangible sur la table, évoqué également par d’autres à demi-mot : le bâtiment était en bien piteux état, et n’offrait pas la salubrité nécessaire pour que tous ces gens puissent vivre dans une relative harmonie. A la question de Mého, le guerrier calciné se tourna vers lui, une moue à la fois blasée et résignée transparaissant derrière ses bandages.

« ...Hm. Faisons ça, oui. »

Il fit le premier pas et entra en trombe dans le bâtiment, jetant un œil un peu partout autour de lui et surtout, propageant ses sens dans la pierre, dans le sol et tous leurs intermédiaires pour vérifier l’avis qu’il avait commencé à se faire sur la situation. Sans grande surprise, le verdict fut sans appel : si les Mimosas étaient effectivement restés debout tout ce temps, cela n’avait pas été sans heurt.

« Ce Yotsuya a certainement fait sa part de dégradations ici… mais… Honnêtement ? Ce bâtiment… toute la structure est daubée. J’ai pas d’autre mot... »

Il fit demi-tour pour rejoindre à nouveau l’extérieur, om tout ce beau monde maugréait allégrement et pestait contre l’un ou l’autre des résidents. Les travers de Yotsuya revenaient sur le tapis régulièrement, mais le jeune Godai était également revenu à la charge depuis sa fenêtre, beuglant aux deux femmes peu vêtues de se taire et de laisser se concentrer. Du grand n’importe quoi, à n’en pas douter, que l’Oterashi espérait bien aplanir un grand coup.

« STOOOP ! hurla-t-il de sa voix rauque en dévisageant tour à tour chaque membre de l’assistance, même Godai en hauteur en levant les yeux vers lui. Vous restez là… et vous vous taisez. Mého… je reviens. »

A ces mots, il se fondit alors dans le sol en se changeant en pierre, laissant le silence espéré s’installer. Un moment plus tard, de petits craquements se firent entendre depuis les murs de la résidence : d’abord invisible, le travail du Tellurique devint bien plus apparent au bout de quelques instants, des couches de pierre lisses s’étendant sur toutes les parois, bouchant les trous, renforçant la structure, insonorisant les différents lieux de vie. Une poignée de minutes plus tard, il resurgit lentement du sol non loin es résidents restés à l’extérieur, les Mimosas dans son dos totalement rénovés.

« Plus de trous. Plus de bruit. Plus d’incident, asséna-t-il à chaque fois au résident le plus concerné en lui lançant un regard noir. Je vous garantis que si moi ou mon collègue on entend encore parler de vous, on y réfléchira pas à deux fois, ça ira directement au Shishiza, compris ? Mého… Je te paye un verre ? Quelques échoppes tiennent encore debout à l’Est.
- Un verre… Un verre !? s’inquiéta subitement la jeune femme peu vêtue nommée Akemi. Ooooh merde j’suis à la bourre !! »

Elle disparut rapidement dans la résidence, sans aucun doute pour aller enfiler quelque chose, laissant les deux shinobis se questionner.

« ...Elle est serveuse ? Demanda Yanosa à la volée.
- Effectivement, oui… lui répondit la concierge toujours armée de son balais. Le Tir d’Elle… mal situé, à l’origine, mais… c’est un des seuls bras qui reste.
- ...D’accord. Va pour le Tir d’Elle ? »

_________________
[MD] Problème de voisinage [Mého] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Ven 11 Déc 2020 - 9:24
Il était difficile de savoir ce que Yanosa trafiquait à l’intérieur du bâtiment et de toute les façons Mého avait beaucoup à gérer à l’extérieure. Les voix s’entremêlaient pèle mêle autour du shinobi. Visiblement les tensions étaient profondes et pourtant le Nihito distingua au fur et à mesure qu’une certaine affection suintait des propos parfois durs de tout un chacun. Ces résidents se connaissaient depuis des lustres visiblement et durant la période sombres que traversait le village … un peu de familiarité n’était pas de trop.


Un grondement sourd se fit entendre capturant l’attention de tous. Mého détourna le regard à la fois intrigué et inquiet des entreprises de l’Otérashi. Son camarade n’était pas réputé pour sa délicatesse et le manque de patience de l’assimilateur pouvait le rendre particulièrement dur sur certaine de ses réactions. En plissant un peu des yeux, ce fut Mého qui remarqua en premier les changements apportés à la bâtisse. Une fine couche de roche recouvrait petit à petit l’édifice le renforçant sans pour autant dénaturer son aspect.


-Vu comment il s’implique, il serait intéressant pour vous de ne plus l’embêter …


Mého avait murmuré ses paroles de façon à ce seuls les différents résidents puissent l’entendre. Tous avaient déjà saisi que des deux ninjas, Yanosa était visiblement celui à ne pas énerver et les bruits de déglutition qu’ils partagèrent rassurèrent Mého tout en l’amusant. L’Oterashi imposait le respect et visiblement cette situation commençait enfin à prendre une tournure satisfaisante.


Après quelques minutes de travail, le jonin réapparut non loin du groupe les rejoignant de son habituel démarche robotique et lourde de sens. Il ne fallait plus lui faire chier au risque de subir les foudres de la montagne. Devant l’invitation à prendre un verre, ce fut Mého qui eut un petit moment d’hésitation. Son camarade connaissait déjà ses problèmes avec l’alcool et pourtant Yanosa ne semblait guère y porter un quelconque intérêt. Tandis que le chunin pesait le pour et le contre. Celle qui se révéla être une barman s’éclipsa en courant afin de palier à son retard.


*Boire l’œil ? *


Les fins de mois étaient dures depuis quelques temps. L’ensemble des fonds du villages étaient reversés dans la reconstruction et pouvoir disposer d’un repos à la gratuité bien mérité avait quelque chose d’alléchant. Les deux ninjas avaient en plus de cela beaucoup de chose à se dire … En effet si l’attitude naturel de l’OTERASHI avait aidé Mého à passer aux dessus de son apparence, connaitre les origines de ce brusque changement lui démangeait le cœur et l’esprit.


- Mmmh … Ok ! Allons y pour un verre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Ven 18 Déc 2020 - 13:41
D’un pas marqué et assuré, l’Oterashi ouvrit la marche en direction de ce qui restait des quartiers commerçants. Seule la périphérie de ceux-ci avait été épargnée, ce qui avait de ce fait entraîné des pénuries diverses dans le secteur des services et considérablement diminué la capacité de la cité à accueillir ses propres habitants, pour la plupart restés à Toori. Malgré tout, les quelques enseignes qui avaient survécu parvenaient parfois à sortir leur épingle du jeu en profitant de l’absence temporaire de leur concurrences habituelle : par décret, aucune n’était cependant, et heureusement, autorisée à dépasser des prix conventionnés, limitant l’inflation à son strict minimum pour ne pas mettre de l’huile su rle feu de leurs difficultés.

Suivi par Mého, le guerrier brûlé se fraya un chemin dans les ruelles miraculées de la périphérie, pour ainsi dire presque au pied des monts qui cerclaient la ville meurtrie. Après un moment, il aperçut la devanture, qui scillait entre le modeste et le miteux, du Tir d’Elle dont ils avaient entendu parler. Deux petites tables rondes se trouvaient en terrasse et une pénombre peu accueillante se dessinait à l’intérieur. A l’approche des deux shinobis, une silhouette large et bourrue s’en détacha, un verre et un chiffon en main.

« Akemi ?
- Elle nous talonne, son retard est excusé par les affaires du village.
- Oh. Oooh, ok, pas de problème, fit le propriétaire en dévisageant tour à tour les deux hommes.
- Une table propre à l’intérieur, c’est possible ?
- Ha, bien sûr, allez-y », dit-il en désignant l’intérieur du petit établissement.

Yanosa échangea un regard avec son collègue avant de s’y engouffrer et en profita pour passer commande en passant.

« Un Surin des collines pour moi. Une eau pétillante pour mon ami. Menthe et citron. »

Un hochement de tête accueillit sa requête et l’Oterashi alla s’installer sur une banquette au fond, se noyant dans l’ambiance tamisée du Tir d’Elle qui avait certainement plus vocation à cacher son état lamentable qu’à créer une quelconque ambiance. S’asseyant, le guerrier brûlé eut un rictus, ses yeux se fermant momentanément pour lui permettre de gérer les élans de douleurs acérées qui lui labouraient tout le corps.

« Manazuru et Sazori… Les deux versants d’une même pièce. Plus que jamais les deux vont devoir agir de concert pour relever les défis qui nous attendent. »

Dans l’entrée, la silhouette plantureuse d’Akemi apparut en trombe, jetant son sac de l’autre côté du comptoir avant de s’emparer du plateau où les boissons des deux shinobis avaient été préparées. Celles-ci leur furent déposées en hâte, non sans un sourire franc et chaleureux et sans attendre, Yanosa s’empara du petit gobelet contenant son cocktail concentré pour le vider d’une traite.

« Hrrmm… Tu m’excuseras… mais parfois, anesthésier un peu les nerfs… fait pas de mal. »

_________________
[MD] Problème de voisinage [Mého] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 13:34

Dans l'ombre de la taverne




Lorsqu’ils poussèrent la porte du bar, il ne fallut que quelques secondes au gérant pour les intercepté. Visiblement le vieil homme attendait son employée avec impatience et à son expression, Mého se douta que la jeune femme risquait d’encaisser de sacrer remontrance à son arrivé.

- Il y a eu un effondrement à leur résidence, la pauvre à dû gérer beaucoup de chose se matin et nous sommes passé aider …

L’homme leva un sourcil étonné lorsque Mého lui sorti instinctivement cette excuse. Emboitant sans attendre le pas de l’Oterashi, le chunin posa une main amicale sur l’épaule de leur hôte avant d’ajouter.

- Soyez indulgent, les temps sont durs pour tout le monde aujourd’hui …
- Je vous comprends Mr Menthe à L’eau …

Le ton chaleureux et moqueur du vieillard laissa le ninja perplexe. Visiblement la commande de Yanosa avait fait sa petite impression et l’image du Chunin était probablement entachée à vie dans cet endroit. Effaçant cet épisode de son esprit, le jeune homme s’installa face à celui dont le corps portait encore les violents stigmates du volcan. Mého afficha un visage triste en observant son camarade lutter avec les douleurs qui étaient maintenant devenues le quotidien de l’Oterashi.

- J’ai eu des échos sur ton intervention … Tu es visiblement allé un peu trop loin Yanosa san … A vrai dire ça ne m’étonne pas de toi non plus.

Les paroles de l’assimilateur étaient particulièrement vraie. Cependant, tout ce que cela éveilla momentanément chez le chunin fut une certaine nostalgique tandis qu’il repensait aux évènements passés et présent. Le monde avait bougé bien plus vite qu’Iwa et en y repensant, la dame cachée derrière la roche avait subi tant de coups … trop de coups.

- Cela fait longtemps que cela aurait déjà dû être le cas je pense. Mes connaissance de la politique interne reste vague aujourd’hui, je reste un « jeunot » cependant, cette unique pensée me semble relativement vrai … Nous avons subi attaque sur attaque et nous avons à chaque fois souffert. Nous n’étions pas assez préparés j’imagine, ou plutôt pas assez attentif …

Il était rare que le chunin affiche un visage aussi sérieux. Dans sa quête d’évolution et de compréhension du monde, Mého avait déjà eu bien des réflexions à ce sujet. Le Manazuru l’avait accueilli à bras ouvert après sa promotion et en grimpant ainsi dans les cercles du village, l’évolution de son point de vue lui avait apporté quelques réponses mais surtout bien d’autres questions.

- J’ai hâte que Toph désigne un nouveau dirigeant pour mon unité. Certains ont déjà commencé à faire bouger les choses, malheureusement sans tête définit et claire, l’entité avance un peu à l’aveugle je pense …


Terminant sa phrase au moment même où la coupe d’eau frappait la table en pierre, le chunin récupéra le liquide le portant avec indifférence à ses lèvres. Connaitre l’opinion de Yanosa pouvait être enrichissant pour le jeune homme. L’homme qui se tenait face à lui avait déjà prouvé qu’il possédait des opinions déjà bien arrêté et si Mého pouvait parfois être effrayé par les positions du ninja, il savait qu’au fond Yanosa tout comme lui ne gardait que le bien d’Iwa en tête.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

[MD] Problème de voisinage [Mého] Empty
Sam 30 Jan 2021 - 15:15
« ...Pas assez loin, je dirais… Mais, question de point de vue, je suppose » répondit-il sans lâcher son verre et en fixant Meho dans les yeux.

Beaucoup continuaient à croire qu’il était impossible de tuer ces « Dieux », créatures de chakra millénaire qui n’avaient jamais vraiment pu être défiées auparavant, même après les nouvelles qui leur étaient parvenues de Kaze. L’Oterashi lui n’avait jamais douté, et avait pour sa part reçu la pleine et entière confirmation de la mortalité de ces bêtes en labourant les entrailles de l’une d’entre elles pour ensuite lui ouvrir le ventre à grand coup de rocher. Le fait qu’il ait échoué ne voulait dire qu’une seule chose à ses yeux : qu’il n’avait pas été à la hauteur ou, pour le moins, qu’il n’avait pas su rassembler sous sa maigre bannière les soutiens dont il aurait eu besoin pour réussir.

« Quand on reste sur la défensive, on ne peut qu’encaisser… Pour régler le cas de Yonbi, on avait cependant pas trop le choix, et on s’en est bien tiré si on fait le bilan… Aucune perte civile… « Seulement » quelques disparus… Nos pertes auraient pu être astronomiquement plus catastrophiques. Cela étant dit… maintenant que cette problématique est sous contrôle, nous allons devoir nous préparer à entrer en chasse. »

C’était ce qui avait animé les pensées du Telluriques dès qu’il avait pu mettre le pied hors de l’hôpital. Rassembler les données, les indices, épingler des têtes sur un tableau pour ensuite aller les accrocher physiquement à un mur une fois qu’il aurait pu les détacher de leur corps respectif. Son approche et son raisonnement étaient méthodiques, mais il ne se priverait pas de donner une forme barbare et cathartique aux opérations qu’ils auraient à mener.

« Tu parles de Teruyo, j’imagine… ? Il ferait un bon leader pour le Manazuru, il a la tête de l’emploi, comme on dit, même si… un certain nouveau paramètre doit être pris en compte, maintenant. Mais l’unité a besoin d’un chef, d’un visage à montrer aux autres nations, surtout à l’heure où on doit se synchroniser pour mener la charge sur celui qui veut notre extinction… Pas de raison qu’Iwa soit la seule à mettre la main à la pâte. »

Le guerrier sans visage se racla la gorge, visiblement affecté et distrait par les douleurs qui lui parcouraient le corps tout entier. Il arrivait parfois à dominer totalement ces élans nerveux, mais certaines vrilles allaient bien au-delà de sa résistance mentale.

« ...Hrmmh… Je devrais rentrer… me reposer. Ça m’enchante pas, mais si je suis pas au moins à moitié les conseils des docs, je cicatriserai jamais. »

Il se releva alors en dégaina quelques Ryos de son ceinturon pour les placer sur la table.

« C’est pour moi. Si tu veux garder la forme, hésite pas à venir me voir au Dojo Assimilateur pour t’entraîner… A très vite. »

_________________
[MD] Problème de voisinage [Mého] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

[MD] Problème de voisinage [Mého]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: