Soutenez le forum !
1234
Partagez

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale]

Narrateur
Narrateur

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 19:20

HRP:
 

Ayant reçu quelques dossiers, Shindo Hyousuke siégeait calmement devant un bureau de l'espace commune, lisant quelques lettres et dossiers. S’arrêtant ainsi sur certaines recommandations envoyées par le Raikage lui-même, il arqua un sourcil, se demandant visiblement par quel moyen celui-ci s’était permis de recommander quelqu’un à l’institut qu’il venait de remettre sur pied.

Étant tout juste sur le point de lancer des recrutements pour inviter les gens intéressés par la science à intégrer l’institut, semblait-il qu’il se faisait devancer par la tête du village. Bien que dérangeant, il n’en fit rien, préférant lire le résumé des différents profils qui lui étaient offerts.

De nature assez impatiente, le tout faisait plus ou moins son affaire sachant qu’il cherchait justement un cobaye sur lequel tester ses protocoles actuels. Ainsi, quoi de mieux que la première personne qui se trouvait en tête de pile ?

-Kao Kan …

Murmurant son nom pour lui-même, une jeune femme à la chevelure brune s’arrêta soudainement, déposant ainsi tout objet qu’elle manipulait pour se retourner discrètement vers le nouveau directeur en place.

-Shindo-san ?

Ne l’écoutant visiblement pas, le directeur venait tout juste d’entrer dans une transe quasi spirituelle tandis qu’il rédigeait à une vitesse particulièrement effrénée une lettre.

-Shindo-san ?

Sursautant, celui-ci leva la tête comme s’il sortait d’un mauvais rêve avant porter son attention sur celle qui l’interpellait :

-Mai ? Combien de fois t’ai-je dit de cogner avant de me déranger ?

Observant les alentours, la Suzuri fut légèrement confuse, tentant d’y détecter la moindre porte sachant qu’ils étaient dans un laboratoire ouvert à tous et qu’il était partout sauf à son bureau…

-J’essayerai, la prochaine fois, mais vous avez parlé d’un certain Kan ?

Continuant d’y apporter les dernières touches, finales, il lui tendit finalement la lettre.

-Effectivement, Raizen m’a demandé de l’interroger. J’ai même pu voir que vous avez fait des missions ensemble, donc je me suis dit que ce serait une bonne idée de tester mon protocole de recrutement sur lui.

Souriant à pleine dent alors qu’il venait tout juste de se lever, il attendait la réaction de la jeune scientifique qui semblait soudainement être un peu inquiète.

-Ah, je vois… Vous permettez que j’apporte quelques modifications à votre lettre sur l’esthétique de celle-ci ?

Haussant les épaules en penchant la tête sur le côté, il soupira profondément avant d’ajouter :

-Pourquoi pas ? Tu en profiteras pour envoyer la lettre après. J’ai déjà signé le bas de celle-ci.

Ne se faisant pas attendre, celle-ci effectua soudainement quelques mudras avant de manipuler l’encre de manière à former des lettres beaucoup plus visibles. Après tout, Shindo avait la malheureuse habitude de ne pas se rendre compte qu’il n’écrivait pas bien. Beaucoup trop pressé, même dans sa concentration, bien souvent, son cerveau allait trop rapidement pour son corps, ce qui donnait des résultats comme ceux-ci.

-Ce sera fait. Par contre, soyez indulgent lors de votre test hein…

Quittant les lieux, il leva sa main en guise de salutation, mais aussi d’approbation.

-Oui, comme toujours Mai…

Souriant, celle-ci ne put s’empêcher de dévoiler un rictus inquiet, se disant que c’était justement ça son problème. Malgré tout, elle se disait que c’était une étape nécessaire que le jeune garçon devrait traverser s’il désirait rejoindre l’institut. Après tout, il avait été assez astucieux lors de la mission et complétait bien son partenaire. Ainsi, il devrait pouvoir se débrouiller pensa-t-elle.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Empty
Lun 9 Nov 2020 - 21:15

Après l'entretien avec le Raikage, Kao Kan attendait impatiemment de recevoir la fameuse convocation pour l'Institut. Impatiemment ? Le mot était bien trop faible pour décrire l'agitation du blondinet. Chaque jour, il attendait le passage du facteur derrière la porte, comme un petit chien. Et à chaque fois, il était incroyablement déçu de ne pas voir de lettre portant le logo de l'Institut. Enfin... partiellement déçu, parce que l'électrique était toujours content de recevoir du courrier. Même si c'était des pubs.

Puis, il y eut tout le bazar avec l'Homme au Chapeau, ses Bijus et ses plans pour détruire le chakra. Mais même après ça... la convocation n'arrivait pas. Et même s'il savait qu'un petit moment était nécessaire avant que le recrutement ne soit à nouveau ouvert, Kan commençait à se demander si son dossier n'avait pas été simplement rejeté.

Et puis un jour, lorsqu'il ouvrit une enveloppe à l'apparence tout à fait banale, il fut très surpris de lire ces quelques lignes qui l'invitaient à se présenter à l'Institut. C'était... assez inattendu, bien loin des convocations habituelles qui faisaient très officielles et très soignées. Ici, il n'y avait que le strict minimum de renseigné et même une faute de grammaire.

- Uhhh...

La question n'était même pas le pire, même s'il devrait y réfléchir sérieusement pour ne pas dire de bêtises. Mais... "venez préparé" ? Préparé à quoi ? Il devait se préparer à quoi ?! Ça pouvait être n'importe quoi. Alors... Kan se prépara à tout. Dans le relativement court laps de temps dont il bénéficiait avant l'entretien, il se créa un planning intensif.

Il se réveillait très tôt le matin et fonçait à la Grande Bibliothèque, où il passait toute la matinée à lire des bouquins sur la science et à apprendre par cœur des définitions super difficiles. L'après-midi, il s'exténuait sur les terrains d'entraînement pour renforcer toutes les compétences : endurance, réflexes, équilibre, agilité, force, précision... Et lorsque le soleil se couchait et qu'il rentrait enfin à la maison, il passait encore plusieurs heures à entraîner son cerveau avec des sudokus, kakkuro et autres picross.

Autrement dit, lorsque le jour J arriva, le blondinet s'était tellement préparé qu'il pouvait presque avoir la nausée rien qu'en pensant à son planning. Néanmoins, ce n'était pas le moment de flancher si près du but et ce jour-ci, sa préparation était différente des autres jours. Une fois plus que présentable, Kan prépara le sac qu'il allait apporter à l'examen : son équipement shinobi (au cas-où), des vêtements et des chaussures de rechange (??), un dossier contenant toutes les notes et appréciations qu'il avait pu recevoir à l'Académie, ses rapports de missions, et enfin un gros paquet de biscuits tous frais. Parce qu'il avait cru comprendre, grâce à Rikyu-san et à cause de Mai-san, que ses pâtisseries avaient acquis une certaine réputation à l'Institut.

Alors... juste au cas-où... Il était réellement venu préparé.

- Kan-chouuu ! Je t'attendais !

D'abord rassuré de voir un visage - très - familier, l'anxiété gagna rapidement l'électrique en voyant l'air soucieux de Mai. Il n'avait jamais vu la jeune scientifique s'inquiéter pour quoi que ce soit. Mais sans lui laisser le temps de poser de questions, elle le guida vers le bureau de Shindo Hyousuke.

- Tu verras, le Directeur est un peu, hum, spécial. Mais ça va aller ! Tu t'es bien préparé, pas vrai ?

Ha.

_________________
Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Narrateur
Narrateur

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Empty
Lun 16 Nov 2020 - 6:08

HRP:
 

Si pour un tel examen la préparation et l’organisation étaient de mise, on pouvait visiblement croire que c’était tout l’inverse chez le directeur de l’institut. Attendant ainsi Kan dans un des laboratoires de l’institut, une quantité phénoménale de feuilles étaient éparpillés un peu partout tandis qu’il était à la recherche du plan qu’il avait désigné afin d’évaluer ou plutôt de tester son nouveau protocole d’évaluation.

-Merde… j’étais certain de l’avoir placé quelque part… Mai !

S’exclamant à voix haute sous le couvert de son masque, il semblait de plus en plus notable que cet homme était loin d’être en situation de contrôle. Au contraire, on aurait plutôt dit qu’il était particulièrement... perdu ?

-Ah ! Te... vous voilà…

Souriant à pleine dent en voyant l'héroïne du moment, il reprit soudainement son sérieux en voyant le jeune homme arriver. Ne pouvant perdre la face lors de son examination, il se retourna l’espace de quelques secondes afin de reprendre son souffle pour lui offrir son visage le plus assuré.

Dès lors, il inversa soudainement les pendules, de sens, reprenant soudainement une assurance beaucoup trop exemplaire pour paraître un moindrement sincère. Donnant vaguement l’impression d’être une nouvelle personne, il rangea soudainement toutes les feuilles afin de faire une pile relativement exemplaire sur le coin de son bureau.

-Ravi de faire ta connaissance Kao Kan ! J’ai vaguement entendu parler de toi…

Prononçant le tout d’un ton beaucoup trop calme pour son apparence des plus excentriques, Shindo en oubliait même qu’il portait un masque pour des motifs qui étaient encore inconnus du public. Les invitant ainsi à s’approcher, il annonça à Mai qu’elle pouvait quitter les lieux en la remerciant d’un bref clin d'œil.

-Merci Mai, tu peux retourner à tes occupations…hihi

Trahissant soudainement son sérieux d’une excitation quasi excentrique, Shindo pencha soudainement sa main sur le côté, un peu comme s’il voyait la vie en angle. Puis, d’un mouvement trop fluide pour ne pas être naturel, il effectua quatre piles parfaites qui étaient étrangement rangées par thématiques similaires… comme si le brouhaha qu’il avait montré n’était qu’un subterfuge…

Était-ce visible ? Évidemment...

-Ne sois pas timide…voyons.

Craquant soudainement son cou pour l’ajuster, de manière beaucoup trop bruyante, Shindo ne comptait pas passer par quatre chemins…

-Avant que nous commencions, j’aimerais te demander de répondre à ces quelques questions afin que nous puissions passer à la dernière étape du test… Évidemment, celle-ci sera la première épreuve. Ainsi, à partir de maintenant, tout ce qui fera suite sera sujet à évaluation.

Souriant, il pointa les quatre piles.

Pourquoi y avait-il autant de feuilles? Tout simplement, car il fallait toujours venir plus préparé qu’accoutumé ou peut-être parce qu’il avait eu du mal à sélectionner l’ordre des questions, qui sait. Ainsi, les différentes piles représentaient pour la plupart des cas différentes variations similaires dans lesquelles l’ordre des questions était positionné au hasard…

-Le premier objectif sera donc pour toi de te concentrer sur les questions que tu auras à remplir. Je te laisse le temps qu’il te faut pour compléter le tout. Le plus important est que tu ne te laisses pas distraire par quoique ce soit avant d’avoir fini ta tâche, compris ? Les questions attendront la complétion de cette étape et ça commence maintenant.


Questions:
 

Dès lors, alors qu’il venait de repousser les questions possibles qu’il pouvait avoir pour plus tard, Shindo comptait attendre que celui-ci s’installe pour répondre aux différentes questions. Puis, à mi-chemin lors des questions, il allait sûrement remarquer le regard insistant du scientifique se convertir en une approche à peine déguisée pour finalement venir le déranger avec une question prononcée à voix haute.

-Qu’est que la science pour vous Kao Kan ?

Sonnant une cloche, c’était la question qu’il avait inscrite sur la lettre initiale. Pourquoi pose-t-il une question à cet instant? Était-ce pour le déconcentrer ?

Le lâchant ainsi du regard, Shindo fit comme si de rien était, retournant ainsi à son bureau.

Veuillez choisir une pile de 1 à 4 avant d'ouvrir ce spoiler pour déterminer l'ordre des questions à répondre:
 

Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Empty
Dim 22 Nov 2020 - 22:23
Bien préparé, il l'était. Mais s'il y avait une chose à laquelle il ne s'attendait pas... c'était au masque de ce fameux Shindo Hyousuke. Ughh, Kan détestait les masques, surtout de ce genre. Il avait déjà été obligé de repousser son malaise lors de l'apprentissage avec Atorasu-sensei. Il pouvait le refaire ici, surtout pour quelque chose d'aussi important.

Passé la seconde de surprise, le blondinet s'inclina longuement pour saluer le Directeur.

- Merci de me recevoir Directeur Shindo Hyousuke-sama !

Il se redressa, se forçant à maintenir le contact visuel malgré le trouble que lui inspirait cette vision. En partant, Mai lui adressa un léger signe de la main pour le rassurer, auquel il répondit par un pouce levé, discrètement caché dans son dos. Il avait beaucoup trop attendu cette convocation pour se laisser distraire par ce genre de détails ; ou encore pire, de rater son entretien après s'être autant préparé. Même si... cet homme était vraiment étrange... Mais s'il était arrivé à une telle position dans l'Institut, c'était qu'il le méritait. Il pouvait donc lui faire confiance, malgré ses manies...

- Compris.

L'électrique se répéta mentalement les consignes. Il savait que son attention était parfois limitée ou qu'au contraire, il se passait tellement de choses dans son esprit qu'il avait du mal à se concentrer sur ce qu'il se passait à l'extérieur. Il ne voulait pas rater ou oublier un détail important.

Choisissant ainsi la pile tout à sa droite, Kan s'apprêta à rassembler toute la concentration qu'il était capable de maintenir avant de lire une première fois la totalité des questions. Et pour ça... il devait oublier totalement la personne en face de lui qui le fixait, et surtout l'horrible masque qu'il portait.

La plupart des questions étaient d'un niveau bien élevé, mais il s'était préparé et avec un peu de réflexion, il pourrait certainement répondre à tout. Juste... la troisième, qui était notée comme la numéro six, lui semblait bizarre. Et particulièrement la remarque écrite entre parenthèses. Il relut encore la totalité, se demandant comment il pourrait répondre à cette question alors qu'elle ne faisait pas partie de la liste... ?

Néanmoins, il ne perdit pas de temps, ou du moins pour l'instant, et commença par la première. Certainement la plus facile, vu qu'elle demandait seulement ses goûts personnels, mais tout en étant la plus compliquée car... tout l'intéressait et le choix n'avait pas été aisé. Sans savoir si c'était autorisé ou non, il se permit même de rajouter une note plus personnelle.

La deuxième question était par contre, beaucoup plus compliquée. Heureusement pour lui, il avait lu quelques articles sur le sujet et en fouillant bien dans sa mémoire, il était capable de retranscrire quelques données. Pour la troisième, il suffisait simplement de réécrire ce principe qu'il avait appris par cœur.

Mais alors qu'il allait se pencher sur cette question étrange, se demandant réellement ce qu'il pouvait bien répondre à ça, la voix de Hyousuke résonna dans le laboratoire. Sursautant très discrètement, Kan comprit enfin le sens de la remarque qu'il avait sous les yeux. Uhhh... Est-ce que... il ne devait vraiment pas lui répondre ? C'était ce qu'il y avait écrit, et aussi ce que le Directeur avait mentionné : ne pas se laisser distraire par quoi que ce soit.

Mais le fait de ne pas répondre lui laisser un sentiment de malaise encore plus grand que s'il était entouré de cent copies de ce masque dérangeant. C'était son éducation et ses principes et malgré tout, il ne les reniait jamais. Après quelques secondes d'un silence d'hésitation, le blondinet lança :

- Pardon Directeur-sama, je n'ai pas encore fini ma tâche.

Il releva la tête très brièvement, seulement pour lui adresser un sourire poli, et repris son écriture comme s'il ne l'avait jamais interrompue. Il espérait seulement que cette action ne serait pas éliminatoire pour la réussite de son examen.

L'électrique termina tranquillement de remplir ses feuilles tout en soignant son écriture et les mots employés. Puis, après s'être relu une bonne dizaine de fois, il se leva et déposa à nouveau le tas sur le bureau de Shindo Hyousuke. Il s'arma de son habituel sourire candide, comme le soulignait son récent surnom, puis répondit à la question posée quelques minutes auparavant.

- Pour moi, la science est la volonté de savoir vraiment ainsi que le moyen le plus efficace d'enrichir le monde.

Des solutions à cette question qui l'avait tant perturbé, il en avait trouvé des tonnes, comme s'il n'existait pas vraiment de réponse précise et que justement, la définition variait de personne en personne. Et c'est justement en lisant tous ces avis divergents que Kan avait pu se forger son propre avis, sans prétendre avoir trouvé la réelle réponse : juste pour lui.


Réponses:
 

_________________
Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Narrateur
Narrateur

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Empty
Lun 23 Nov 2020 - 5:16

HRP:
 

Observant Kao Kan tant dans sa démarche que dans sa manière d’agir, Shindo percevait clairement l’aspect énergétique du jeune homme qu’on lui avait décrit être camouflée par le sérieux de la situation. Alors que celui-ci s’était assit avec la feuille contenant les questions, devant sa tentative claire de le déconcentrer, celui-ci sembla hésiter. Le perturbant possiblement et croyant voir un échec, c’est d’un oeil distrait qu’il entendit le jeune homme lui dire de patienter, un élément qui pouvait ne pas causer l’unanimité en situation d’examen, mais qui avait le mérite d’être unilatéral et direct.

Ne pouvant s’empêcher de sourire de manière sourde, telle une machine, Shindo redevint soudainement très normal, se permettant même de regarder le jeune homme sans faire preuve d’excentrisme pour le moment.

Laissant visiblement croire qu’il s’était calmé, le déranger encore plus ne risquait d’apporter aucune valeur supplémentaire au postulat qu’il avait posé à travers cet examen. Suivant ainsi un parcours scientifique sans forcément le savoir, Shindo se permis calmement de prendre la feuille qu’il venait de rendre en écoutant de manière distraite sa réponse sur le savoir.

-Le moyen de savoir et d’enrichir le monde hein ?

Arquant un sourcil, il n’émis aucun commentaire avant d’avertir Kao Kan.

-Si tu le permets, je risque d’être silencieux quelques secondes.

Souriant de sa dentition presque parfaite, sur le coup, on aurait même pu croire que son sourire avait aveuglé le jeune homme, chose qui n’était pas le cas.

Puis d’un seul coup, quelque chose de particulier se produisit. Se plaçant en position de lecture, le scientifique posa des lunettes sur son visage avant de démontrer une soudaine concentration hors pair. Sur le coup, on aurait pu croire que le monde s’était figé, comme si les pendules s’étaient arrêtés l’espace d’une seconde.

Maître du temps, dans cette période de concentration profonde, tout semblait aller à son rythme. Phénomène peu comfortable, bientôt , il s’attendait à entendre le coeur du Kan s’emballer alors qu’il jugeait avec attention chacun des mots qu’il s’était permis d’adresser.

Commençant en suivant adéquatement l’ordre des questions établi par la position des copies, le Directeur pouvait juger qu’il avait été attentif, évitant ainsi deux des premiers pièges qui visaient à tester son degré d’attention et son aptitude à suivre des consignes.

Peu surpris de voir qu’il avait un intérêt pour un peu tout, Shindo aurait fort probablement parié sur l’aspect technologique avant la faune et la flore, mais il demeurait très satisfait de voir qu’il avait un intérêt réel et sincère pour les différents chantiers de la science.

Poursuivant sa lecture, ne s’attendant pas forcément à un tel degré de précision, il appréciait le fait que malgré les apparences, cet homme semblait avoir quelques connaissances de base ou du moins, il avait fait ses devoirs. Après tout, la science était intéressante, mais la science sans restriction était de la triche à ses yeux. De ce fait, malgré les apparences, l’excentrique que représentait Shindo était un fidèle amant de la créativité au sein d’un cadre éthique et prenant en considération les différentes limitations qui était imposé par l’être humain, mais aussi par la société. Puis, comme si ce n’était pas suffisant, s’il avait déjà coché la case de l’énumération des limites éthiques et physiques, la mention du temps sonnait plus que comme une mélodie à ses oreilles sachant qu’il fallait prioriser.

Le seul élément sur lequel Kan fit une erreur fut lors du classement d’une démarche scientifique. S’il avait eu tous les éléments aux bons endroits, bien que sujets à débat, il fallait rédiger ses conclusions avant de procéder à de nouveaux tests faisant suite aux conclusions initiales. Se questionnant pour la peine sur la formulation de la question, il comptait aviser de manière conséquente sachant que de toute manière, le tout n’était pas éliminatoire.

Passant dès lors sur le reste des questions, il jugea les nombreux éléments relatés sur sa copie, y voyant certains signes de qualité en termes d'observation. Quant au reste, ses valeurs étaient justifiables et justifiées tout en représentant des éléments avec lesquels il était à l’aise moyennant une prise de recul sur certains éléments. Après tout, ils ne tuaient jamais des patients ou des animaux pour rien bien que certains scientifiques se le permettaient. Simplement, un humain volontaire dans une situation d’examen médical pouvait être sujet à des tests inconfortables et vise versa…

-Tout d’abord, je tiens à te féliciter pour avoir passé la première partie de l’examen.

Sortant de sa transe, une voix soudainement plus aiguë perça l’ambiance sérieuse qu’il avait commencé à installer, comme si sa voix était en train de muer. Beaucoup plus cristalline, on aurait presque dit qu’il ne s’en rendait pas du tout compte…

-Cet examen en entier suivait plus ou moins le cadre d’une démarche scientifique. J’ai commencé par me renseigner sur ton profil et je suis parti sur l’hypothèse que ton profil me semblait possiblement trop énergétique pour être suffisamment patient en laboratoire. Je t’ai donc mis à l’épreuve à l’aide de cet examen écrit tout en prenant soin de préciser qu’il ne fallait sous aucun prétexte être distrait. Si tu as en grande partie relevé cette étape, tu aurais très bien pu m’ignorer même si pour la peine, ta réaction a été juste et plutôt naturelle dans un cadre habituel. Toutefois, un chirurgien ou un médecin en action aurait parlé à travers son silence, souviens-toi de cela… surtout que ça aurait pu être éliminatoire...

Poursuivant, les iris de Shindo brillaient d’un éclat dévoilant son génie. Après tout, il était fier de son pseudo-examen.

-J’ai donc pu récolter les données nécessaires à travers tes écrits, ton comportement et tes réactions pour finalement juger que tu étais apte à passer à la seconde étape de cette épreuve. Or, en fonction de ce que j’ai appris sur toi, je compte justement émettre de nouveaux tests pour valider ma compréhension.

S’arrêtant pour lui laisser le temps de décanter, il reprit la parole, cette fois-ci avec une voix tout aussi différente.

-Par rapport à ton examen, ton intérêt pour diverses verticales te permettra de tester un peu de tout en tant qu’apprenti avant que tu finalises ta décision. Ensuite, sache que nous opérons dans un cadre qui est bel et bien très éthique dans un sens. Si le consentement pour les tests ayant lieu sur les humains est important, la communication est de mise si jamais le cadre même de l’expérience ne convient pas, car contrairement aux connaissances populaires, la connaissance sans limites sociétale ou éthique est tout simplement de la triche ! Haha ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Dévoilant un rire brièvement fou sur le moment, on pouvait aisément comprendre qu’il maudissait plus ou moins toutes les personnes qui croyaient en l’inverse sachant que c’était l’une de ses règles personnelles. Pour tout ce qui était des cas complexes, c'est du cas par cas.

-Ensuite, il était très intéressant de te voir mentionner le temps comme limitation tout comme l’apport que tu désires avoir pour Kumo. Le seul élément sur lequel il y avait une divergence est sur ton classement de la démarche scientifique. Bien que le tout peut être sujet à débat en fonction de la formulation, on rédige généralement un premier rapport désignant l’interprétation des résultats et conclusions préliminaires avant d’entamer de nouveaux tests pour faire suite avec d’autres conclusions. L’inverse serait un peu plus réaliste dans une étude de longue durée sur laquelle on décide de valider plusieurs conclusions préliminaires à travers le temps.

Se mettant à parler un peu plus avec beaucoup plus de sérieux, Shindo avait regagné sa voix habituelle, un comme comme si celle-ci variait en fonction de son humeur…

-As-tu des questions ou des commentaires ? Pour ton information, la prochaine et dernière étape de l’examen visera à tester cette volonté que tu as par rapport à la science et au savoir…

Ne se faisant pas prier, il précisa :

-Si en science il faut savoir suivre les règles, protocoles et faire preuve de concentration, ça reste un endroit très créatif bien que logique lorsqu'on parle d'innovation ou pour découvrir des pistes… donc j’aimerais que tu me partages l’idée ou plus ou moins un projet intéressant de ton choix d’un point de vue scientifique avec les éléments nécessaires pour mener à bien une telle expérience. Sache que tu es libre de prendre le temps qu’il te faut pour planifier tout cela et que le laboratoire est à ta disposition. Une fois terminé, tu pourras m’introduire à ton projet, mais aussi aux motifs derrière cet intérêt.

Ricanant de manière presque étrange, Shindo cachait à peine le fait qu’il avait hâte de voir ce qu’il planifiait. Après tout, il était un scientifique tout aussi fou à sa manière et sa créativité était ce qui faisait de lui un homme de science redoutable. Si les protocoles étaient importants, ils demeuraient un support à la curiosité qui opérait la magie, pas l'inverse.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Empty
Lun 4 Jan 2021 - 3:06
Alors que l'étrange Shindo Hyousuke découvrait les réponses de l'électrique, le jeune Kao Kan resta totalement silencieux. En fait, il avait même l'impression de ne pas être assez silencieux. Retenant presque sa respiration, même le fait d'avaler sa salive semblait trop bruyant... sans parler de son cœur qui battait si fort qu'il résonnait dans ses tympans. Mais ça, il ne pouvait pas l'entendre, hein ?

Puis, lorsque le Directeur brisa enfin le silence et annonça de but en blanc que Kan avait réussi la première partie de l'examen, le blondinet ne put s'empêcher de relâcher toute la pression d'un coup et de sauter de joie.

- YAAAAY !

Geste qu'il regretta à l'instant même. Il se rattrapa rapidement et s'inclina.

- A-ah euh, désolé, je voulais dire : Merci Directeur-sama.

Malgré tout, l'électrique sursauta en entendant que de base, Shindo-san l'avait jugé potentiellement inapte à travailler en laboratoire. Et justement, il venait de prouver que les deux phases étaient possibles, juste que la concentration demandait quelques efforts. N'empêche que ses renseignements étaient quand même très précis... Ce n'était pas le genre d'informations écrites sur le dossier shinobi... A moins que si ?

Pour tout le reste, Kan se contenta d'écouter et d'acquiescer de temps en temps pour montrer son attention, faisant de son mieux pour ignorer les soudains changements de personnalité du Directeur. Il ne pouvait pas se permettre de se détendre maintenant, vu qu'il restait encore une épreuve. Partager un projet pouvait sembler facile formulé de cette façon, mais c'était en réalité un procédé complexe et les mots pour l'exposer devaient être choisis avec soin.

Des idées, Kan en avait quelques-unes, mais sûrement que peu étaient réellement exploitables. Sans vouloir dire le mot en S, la plupart étaient simplement... peu pertinentes. Mais nul doute qu'il trouverait quelque chose à exploiter. Une chose était par contre certaine : il préférait aller réfléchir loin du regard inquisiteur de Shindo Hyousuke.

- C'est compris, Directeur-sama. Je vais aller faire quelques recherches à la bibliothèque et je reviens vous exposer mon projet.

Il s'inclina une nouvelle fois, puis sortit du laboratoire avec un grand sourire. C'était agréable de sortir de ce cadre d'examen et surtout, ça permettait à Kan de réguler son taux d'anxiété.
_________________________________________________________________

Alors que la journée approchait de sa fin, quelques coups frappés sur la porte résonnèrent dans le bureau du Shindo et le blondinet demanda la permission d'entrer. Concrètement, il aurait pu attendre le lendemain pour la présentation, mais à quoi bon après tout ? Il était prêt, alors autant terminer immédiatement. Il prit quelques inspiration puis commença ses explications d'une voix assurée, sans plus d'introduction.

- Mon projet concerne le stockage de chakra. Plus précisément, trouver un système de stockage mécanique sans avoir recours au Fuinjutsu.

Serrant un peu plus fort le tas de feuilles griffonnées qu'il tenait entre les mains, l'électrique continua.

- La problématique est la suivante : le chakra a besoin d'être relié à son utilisateur pour se manifester. Mais n'y aurait-il pas un moyen de stocker du chakra dans par exemple, une matière ou un conteneur, pour pouvoir l'utiliser plus tard et ainsi avoir une source de chakra indépendante de son utilisateur ?

C'était stressant d'exposer une idée aussi ambitieuse au Directeur de l'Institut en personne. Audacieux ou absurde ? C'était en tout cas un pari risqué.

- La première hypothèse est que, s'il existe des matériaux capables de conduire le chakra, d'autres capables de le bloquer, et encore d'autres capables de l'altérer, il doit en exister un capable de le stocker. La deuxième hypothèse est que si cette matière n'existe pas encore, il soit possible de la créer ou de fabriquer un système ayant une telle fonction. La troisième hypothèse, en opposition aux deux autres, est que l'existence d'un tel système est tout simplement impossible.

Kan laissa quelques secondes de pause et en profita pour reprendre son souffle.

- Les intérêts d'une telle création sont nombreux. Par exemple, la possibilité d'avoir une réserve de chakra plus grande en cas de nécessité. La possibilité d'enfermer des éléments intangibles créés à partir de chakra ; par exemple, du Raiton, et d'utiliser ses propriétés sur le plan pratique, comme une source indépendante d'électricité ou de lumière. Il y aurait aussi la possibilité pour les shinobis les plus puissants de stocker leur chakra et laisser le soin au Village de l'utiliser en leur absence, par exemple pour se défendre ou alors, de fournir un support aux shinobis les moins puissants pendant les missions dangereuses.

- Sur un problème d'actualité, la possibilité de créer un support important pour les Shinobis maintenant le Kinjutsu de la Barrière Divine. Et encore plus fou... l'opportunité pour Kumo de conserver éventuellement du chakra si l'Homme au Chapeau réussissait effectivement à le faire disparaître.

Kan ponctua son monologue par un sourire timide. S'il avait bien cerné le personnage de Shindo Hyousuke, il devait normalement avoir gagné tout son intérêt maintenant.

- Les limites pourraient aussi être conséquentes. On pourrait imaginer une limite de matériel, pour se procurer les différentes matières à tester ; une limite de savoir, devant le peu de données que nous avons à ce sujet et enfin... une limite de temps, si le chakra venait à être totalement supprimé avant que nous ayons terminé les expérimentations.

S'il avait réussi à conserver un ton assuré tout le long de son exposé, un œil aiguisé verrait qu'en réalité, Kan tremblait comme une feuille. Son cœur battait si fort qu'il avait l'impression qu'il pourrait s'échapper de sa cage thoracique à tout moment.

- Merci de votre attention. Si ce projet vous intéresse, je serai ravi de travailler dessus sous la supervision de l'Institut.

Fake it till you make it.

_________________
Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Narrateur
Narrateur

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Empty
Sam 9 Jan 2021 - 17:59

HRP:
 

Arquant un sourcil, Shindo était certainement un excentrique à sa manière. Pourtant, il ne s’était pas du tout attendu à une telle réaction chez le blondinet. Tant de spontanéité et pourtant, il n’avait pas forcément encore été admis dans l’institut.

Sur le coup, il ne put s’empêcher d’afficher un sourire maladroit qui trahissait son génie, mais aussi son enthousiasme. Naviguant sur une longueur d’onde similaire, Hyousuke aimait cette motivation et cette flamme pour la réussite. Succès, succès, succès, échec, progrès, succès, succès, voilà ce à quoi il pensait constamment.

La vie étant une expérience en elle-même, il fallait célébrer ses échecs et boire les larmes de sa défaite pour mieux savourer sa victoire selon lui. Dans le cas de Kan, il méritait bel et bien de célébrer la première étape de son examen. Or, le plus difficile restait à venir…

Lui laissant ainsi quelque temps pour se pencher sur la problématique qu’il lui avait offerte, c’est dans une introduction assez brutale que celui-ci commença à discuter de son projet après plusieurs recherches. Posant dès lors sa main sur le haut de son masque, il ajusta un mécanisme de manière à mieux entendre l’idée qu’avait à lui proposer ce prospect.

Le suivant du regard, il analysait chacune de ses paroles, buvant ainsi chaque mot qu’il avait à dire. Se retenant par le fait même de pousser son analyse trop loin, il s’ajustait au rythme du Kao. Encore une fois, le Kan avait frappé.

-Donc, tu veux faire du fuinjutsu, sans faire du fuinjutsu ?

Posant le tout d’un ton légèrement réprobateur, il le laissa mijoter quelques instants avant d’applaudir et de sourire.

-ou plutôt trouver un moyen de créer un dérivé du fuinjutsu pour nous soutenir dans de nombreuses tâches qui à terme nous permettront même de faire appel à ses aptitudes pour nourrir tant des tâches physiques que pour agir de batterie, une manière de transmettre son héritage chakratique pour répondre aux besoins d’une entéléchie quelconque…

Au fur et à mesure qu’il parlait, sa voix se mutait, transitant de ton de manière graduelle, mais assez fluide. Sonnant bien à l’oreille, on aurait dit une mélodie quasi aussi mélodieuse que cette idée.

-Un peu comme les meikyûs qui ont réussit à révolutionner la passation d’aptitudes en scellant leurs aptitudes dans des corps humains ou tout simplement des objets comme le bois d’Hayashi qui permet de stocker le chakra mieux que n’importe quel élément connu jusqu’à présent sur le long terme… une manière de créer des dérivés chakratiques qui à terme pourraient même bénéficier les non-utilisateurs de chakra…voire même nous soutenir lors de l’usage des Kinjutsus pour réguler notre chakra…

Laissant transparaître de brèves étincelles dans son regard, cette flamme naissante se calma d’un seul coup pour laisser place à un sourire satisfait.

-Ton projet est très intéressant et les limites que tu as posées sont bel et bien réelles. Bien qu’il soit vaste et qu’il faudrait fort probablement le découper en de nombreux morceaux pour y décomposer des sous-projets alimentant de gros projets, ceux-ci sont conséquents, logiques et pertinents. À terme, je pense même que la réussite d’un tel projet pourrait rehausser des questions éthiques sur le contrôle de la puissance des nombreuses possibilités que ça ouvrirait tout comme le tout pourrait nous permettre d’en apprendre davantage sur la suppression comme le don de chakra. À terme, nous pourrions même venir à nous demander si des êtres dénués de chakra pourraient se voir grevés du chakra pour leur utilisation quotidienne. Le cas échéant, ce serait un signal fort qui à l’inverse de l’homme au chapeau, briserait les injustices qu’il décrit…

Poursuivant sur un ton plus calme, son bras se détacha soudainement pour attraper une plume et de l’encre. Laissant dès lors apparaître des fils noirs qui regagnèrent le corps de leur hôte, Shindo déroula un parchemin avant de se mettre à écrire excessivement rapidement. Traçant dès lors un schéma dans lequel on voyait d’un côté le chakra et la résonance, il fit quelques liaisons graphiques.

-Comprendre de quelle manière le chakra peut être stocker sera tout aussi important que de comprendre de quelle manière la résonance fonctionne et obtient son impact sur le corps qui est hôte du chakra pour mitiger les risques possibles du stockage lié au chakra dans des corps n’étant pas habitués si nous réussissons à terme. Au final, tout est lié et l’impact de la résonance est un dérivé ayant un impact même sur l’essence du chakra qui malgré les années, n’a jamais vraiment été étudié sur cet aspect… Puis, comme toute substance, il faudrait que nous puissions mesurer à quel degré le chakra peut être véhiculé et contenu pour découvrir ce qui a des propriétés naturelles permettant de stocker du chakra...

Était-ce l’égoïsme des gens ou tout simplement le temps qui avait voulu que les arts shinobis soient maîtrisés avant d’en comprendre son système.

-En bref, ce genre d’études et d’enquête pourrait bel et bien changer le monde qu’on connait, positivement comme négativement...mais chaque chose en son temps.

Calmant la folie intellectuelle passagère qui s’était emparée de sa personne, le chef de l’institut statua.

-Félicitations, Kao Kan et bienvenue dans l’institut scientifique à titre d’apprenti scientifique ! Concernant ton projet, je pense que nous aurons justement l’opportunité de nous pencher sur une bride de celle-ci dans une mission très bientôt. Pour le moment, à titre d'apprenti, tu auras l'opportunité de contribuer à de nombreux projets et travailler sur un projet continu de ton choix et à terme, tu deviendras un scientifique accompli avant de te spécialiser dans ce qui t'intéressera le plus.

Touchant calmement son masque, le scientifique commença à ranger les éléments qu’il avait déplacés.

-À demain ! Ton uniforme est déjà en préparation.

Demain? Évidemment...

En attendant, on pouvait voir que l'idée de Kan avait donné un angle d'approche supplémentaire à l'étude sur la compréhension de la résonance. Après tout, pour comprendre la résonance, il fallait comprendre le chakra, les formes dans lesquelles le tout pouvait être scellé sans faire appel au fuinjutsu et ce qui dans la nature pouvait agir comme le corps humain pour le manifester sur demande.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kao Kan
Kao Kan

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 22:34
Terminant sa présentation, Kan se força à soutenir le regard du masque déstabilisant qui le fixait en retour. Que le résultat final soit positif ou négatif, la fin de cet entretien était proche et l'électrique se sentait agité. Il avait travaillé dur pour poursuivre ses ambitions, mais ce n'était parfois pas suffisant pour réussir. Il avait de grandes attentes ; trop grandes, certainement. Et plus dure serait la chute.

La question, pourtant logique, le déstabilisa un peu. Ce n'en était pas vraiment une, vu qu'il l'avait annoncé clairement en introduction - question rhétorique. Mais c'était plutôt le ton employé qui ébranla la façade de confiance qu'il avait érigée.

- Oui, je... hum...

En portant ce projet et en l'introduisant de cette manière, il savait pertinemment qu'il prenait un gros risque et justement, il avait espéré surprendre le Directeur. Il avait misé sur le peu qu'il avait pu voir de sa personnalité... Mais peut-être qu'il l'avait mal compris. Peut-être qu'il s'était trompé sur toute la ligne et qu'il venait de détruire toutes ses chances d'entrer dans l'Institut. Remplacer le Fuinjutsu ? Qu'est-ce qu'il y connaissait, huh ? Peut-être que la seule évocation de l'idée était une insulte même. Peut-être que...

En entendant applaudir, le blondinet releva la tête, l'ayant baissée pour regarder ses mains sans même s'en apercevoir. Surpris, encore plus de voir un sourire sur le "visage" de Shindo Hyousuke. Kan écouta son monologue, comme s'il réfléchissait à voix haute, puis acquiesça à chacune de ses paroles... même s'il y avait certains mots qu'il ne connaissait pas. A ce stade, il ne remarquait même plus les changements de voix et d'intonation du Directeur.

Et quand enfin il annonça la nouvelle... l'électrique ne sauta pas de joie, comme on aurait pu s'y attendre. Il prit seulement de grandes inspirations. Il était heureux, bien sûr, mais le sentiment qui dominait les autres en ce moment était le soulagement. Sans s'en rendre compte, il s'était poussé à sa limite. Il avait peur de craquer s'il ouvrait la bouche plus que nécessaire.

Mais il n'était pas encore sorti de l'Institut, alors il devait faire son possible pour se contenir jusqu'à ce moment-là. Repoussant les larmes qui lui montaient aux yeux, il offrit un grand sourire à son nouveau Directeur, puis s'inclina longtemps.

- Merci énormément, Directeur-sama. Je vais faire de mon mieux, je vous le promets. A demain.

Spoiler:
 

_________________
Convocation Kao Kan [Unité Spéciale] Lbvg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879

Convocation Kao Kan [Unité Spéciale]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: