Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Artifices et Zombies
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 20:45 par Damahara Kamui

» Renaître à partir de poussières
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Ô BIENVEILLANT GARDIEN SYLVESTRE
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Esprit mortel [ADITYA]
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Tout est une question d'herbe [Aditya]
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Prothésez-moi (Libre)
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Suivre l’envol du corbeau — ft. Meikyû Raizen
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Voyage n°2 du Marchand Shinobi
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» [Alerte] L'Esprit de la Côte
Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] EmptyAujourd'hui à 18:43 par Yamanaka Kiyon

Partagez

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei]

Sendai Anzu
Sendai Anzu

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Sam 7 Nov 2020 - 22:49
Après avoir visiter tout le monde, le grand Shuuhei se trouve dans la zone des Metaru, une immense cours à lui tout seul où il peut s'entraîner, et c'est justement ce qu'il fait, alors qu'une ombre se dissimule dans le coin, silencieuse, en train d'épier les gestes de l'ancien Raïkage. Les bras croisés derrière sa dissimulation visuelle, elle le voyait s'entraîner à son rythme, un rythme qui montre une certaine rouille dans ses mouvements. Des mouvements fluides sont plus secs, les coups manquent d'impact, son positionnement n'est plus instinctif, bref, rien de bien étonnant vu qu'il a fait un coma de deux ans. La violette roule des yeux, alors qu'elle restait encore camouflée derrière une dissimulation visuelle simple et plutôt académique, mais bien utile pour ce genre de cas où Shuuhei ne fait pas attention à ce qui se passe autour de lui. Une pause, de quoi permettre à Anzu de réapparaître derrière lui.

- Tu es plutôt rouillé, Shuuhei.

Disait-elle sans retenu, de toute manière, il devait être habitué à subir ce genre de remarque, et puis, elle se doute qu'il ne va pas plonger dans le déni. Elle l'observe sans montrer la moindre froideur, ni même la moindre agressivité, juste comme si c'était des faits. Et on ne peut pas dire qu'elle ait totalement tord.

- Visiblement, ces années de comas on été destructeur pour tes compétences comme je m'en doutais, il va falloir y remédier.

Elle continue de le regarde, couvert par son ombrelle qu'elle posait sur son épaule malgré le ciel plutôt nuageux.

_________________

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Shūuhei
Metaru Shūuhei

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Mar 10 Nov 2020 - 22:36
Huiler la mécanique


- « N’importe qui s’en serait douté, tu sais… Pas besoin d’être un shinobi expérimenté pour s’en rendre compte. »

J’eus un soupir amusé devant ses dires. Amusé ? Oui. Mais par quoi exactement ? Bonne question. Sur le moment, je ne sus pas dire s’il s’agissait de sa posture pour se donner un genre ou de son verdict d’une évidence terrible. Peut-être un mélange des deux ? Va savoir. Torse nu et recouvert de sueurs, je me déplaçai tranquillement vers le pied d’un cerisier en fleurs non loin, pour prendre une gourde d’eau et me désaltérer comme il faut. C’était bien facile dans le temps avec mon affinité suiton, mais maintenant qu’elle était perdue, je faisais moins le fier à ce niveau-là. Toutefois, ce que j’avais gagné compensait un peu la perte et me remontait le moral. Et puis, entre mon kekkai et les affinités, le choix était vite fait.

- « Et sinon… Qu’est-ce que tu me veux ? Il m’semble pas qu’Itagami soit dans les parages pourtant. »

Si je ne savais toujours pas pour leur relation (et personne ne pouvait de toute façon s’en douter), je n’avais néanmoins pas oublié sa remarque sur ma condition de statue qui m’avait assez marqué pour que je m’en souvienne. Sur cette remarque, je me penchai déposer ma gourde, avant de m’étirer doucement dans tous les sens pour un nouveau round qui me permettrait de continuer sur ma lancée. Si mes sensations au niveau du ninjutsu me revenaient naturellement, même si ma signature chakratique avait bien changé, c’était effectivement au corps à corps que je péchai le plus. Néanmoins, on parlait tout de même d’un ancien kage et je savais que je pourrai revenir à un bon niveau avec un peu de temps. C’était l’histoire d’un mois grand maximum.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u465
Sendai Anzu
Sendai Anzu

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 1:38
En effet, n'importe qui s'en serait douter, cependant, Anzu sait qu'il s'agit d'un ancien Raïkage à la retraite, et donc, par définition, il avait pas mal d'expérience et son corps devait contenir une mémoire musculaire bien plus impressionnante que la plupart des personnes qui aurait subi le même long coma. La violette remarque juste que, selon ses estimations en terme de puissance que le Metaru devait normalement avoir. Elle remarque donc qu'il allait falloir qu'il s'entraîne, un bon mois devrait lui permettre de reprendre son niveau d'autan, mais elle ne pense pas qu'il reprendra de sitôt sa forme olympienne qu'il avait avant, il faudrait plus qu'une année pour cela. La violette l'observe, couvert par son ombrelle, alors qu'il profite de cette pause pour s'hydrater, puis lui demande ce qu'elle fait ici.

- Je n'ai pas le droit de venir te rendre visite ? J'ai cru entendre que, sans Nora, tu étais bien seul.

Disait-elle comme pour se montrer extrêmement "généreuse", mais elle laissait sous-entendre que ce n'était pas la seule raison de sa visite ici. Anzu le laisse reprendre son souffle, s'éclaircir un peu l'esprit, avant de continuer.

- Tu sais qu'Ume a vraiment voulu que tu viennes manger avec nous, c'est bien dommage que tu ne sois pas venu, tu l'aurais vu, elle était très triste. Je ne te pensais pas si insensible que ça Shuuhei.

Disait-elle alors qu'elle referme son ombrelle, puis le pointe dans la direction de Shuuhei comme si c'était une rapière.

- Mais cela tombe bien, tu t'entraînes, je cherche quelqu'un avec qui m'entraîner, alors j'imagine qu'on peut faire un entrainement avec un enjeu à la clé. Si je gagne, tu viens manger avec nous sans esquiver l'invitation, si tu gagnes ... je te laisse décidé de ce que tu veux.

Bien qu'elle préfère ne pas y penser, au moins, ça la motive à tenter de remporter cet "entrainement" qui ressemble bien plus à une proposition de duel.

_________________

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Shūuhei
Metaru Shūuhei

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 19:44
Huiler la mécanique


- « Toi… »

C’était rare que quelqu’un arrive à me faire sortir de mes gonds, mais plus elle l’ouvrait et plus elle m’énervait. Va savoir pourquoi. C’est à croire que j’étais bien plus tolérant dans le passé que maintenant. Ou parce qu’il était aberrant de voir à quel point elle pouvait être stupidement insouciante même à cet âge-là. C’était bien beau de s’offusquer face aux pervers et aux voyeurs, mais quand on améliorait pas son caractère d’un iota en deux ans, on ne l’ouvrait pas ensuite pour raconter des salades. La mention de Nora ne fut pas non plus pour me plaire, oh que non. Elle n’était pas la meuf à qui j’en parlerais et à qui je voulais en parler. Nous n’avions ni le même âge, ni le même standing. C’était parfois bien de le rappeler.

- « T’as vraiment pas compris pourquoi j’me suis barré hein… Enfin… Ça ne m’étonne pas vraiment… J’imagine que t’as encore du chemin à parcourir. »

C’était une manière pour moi de relativiser. Une manière de ne pas tout d’suite la cataloguer « d’abruti fini ». Et j’avais effectivement, comme Itagami me l’avait souligné il y a peu de temps au cimetière, j’avais la nette impression que les rangs de Kumo n’avaient plus rien à voir à ceux que je dirigeais d’une poigne de fer. On avait des jeunes désabusés ou encore d’autres incapables de réflexions logiques ou de tenues comme il se le devait. Pas étonnant que ma petite sœur ait crevé… Je ne lui avais pourtant pas refilé de la merde… Va bien savoir ce qui s’était passé pendant mon absence pour que le village tourne de la sorte. C’est à ce moment là que je maudis ma sale mésaventure à Hi. Si seulement je n’avais pas perdu mon pouvoir…

- « A vrai dire, si je gagne dans cet état, c’est Kumo et son avenir qui me feraient de la peine… »

C’est presqu’avec peine que je lui adressai ces mots. Il n’y avait plus rien à dire.

Et elle devait être assez intelligente pour comprendre là où je voulais en venir, heh.

Sur cette phrase, je m’éloignai un peu de sa position avant de me retourner vers elle, non adopter une posture défensive.

- « Va pour ton pari. Peu importe l’issue, Ume aura son déjeuner avec moi. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u465
Sendai Anzu
Sendai Anzu

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 23:00
Voir Shuuhei se tourner et devenir agressif lui fait un peu mal au cœur, car après tout, c'était son héro à elle aussi, mais elle se refuse de s'attacher à nouveau à ces personnes de haut rang, de sombrer à nouveau dans le déni de trouver une nouvelle voie à suivre, surtout en ce moment où elle a maintenant des objectifs à accomplir. Elle ne voulait pas que tout s'effondre car elle aura mis sa destinée, ses choix et tout ce qui portait autour de son libre arbitre aux mains d'une autre personne. Mais elle a gardé une once de respect dans son coeur vis à vis de Shuuhei, c'est pourquoi jouer sur ses cordes sensibles la gêne beaucoup, bien que derrière son sourire satisfait, c'est difficile à deviner. Disons ... qu'elle voulait qu'il la prenne sérieusement, pas comme leur première fois devant l'arche.

- Qui sait ? Peut-être n'est-ce qu'une excuse pour m'entraîner avec toi et que je fais exprès d'exagérer les choses.

Anzu continue de garder son parapluie en joue, bien que ça paraisse bien moins menaçant que lorsqu'elle maniait la lance et la massue, ça lui allait bien mieux dans son style de combat, pas un style reposant sur le burinage, mais plus dans la subtilité. Ce style de combat qui évolue prouvait quelque part qu'elle s'éloignait de cette grosse brute timide qu'elle était lorsqu'elle débutait en tant que genin, mais ça, le Metaru allait l'apprendre à ses dépends.

- Très bien, Ume sera ravie.

Disait-elle avant de venir dégager une mèche de devant son oeil, laissant une légère teinte émeraude brillé alors qu'elle observe le grand Shuuhei qui reste sur la défensive.

- Pour la peine, je te laisse commencer.

Disait-elle alors que son ombrelle s'ouvre pour qu'elle le pose sur son épaule, croisant le regard avec l'homme de métal.

Résumé:
 

_________________

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Shūuhei
Metaru Shūuhei

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Sam 14 Nov 2020 - 3:14
Huiler la mécanique


Je haussai un sourcil avant de lâcher un petit rire. Je devais avoir grandement faibli pour qu’une personne ose me laisser l’honneur de commencer un combat. Dans le temps, je l’aurai surement pris pour une insulte, mais ma position actuelle ne me permettait pas de laisser mon égo l’emporter stupidement comme lorsque j’avais encore mes pleins pouvoirs et que j’étais une vraie terreur sur le champ de bataille. Ce constat m’avait presque découragé au point que j’avais envisagé pendant quelques jours après mon réveil de ne plus combattre en tant que shinobi ; mais j’avais vite fait de chasser ces pensées obscures de mon esprit pour recommencer mon entrainement en observant ma fille évoluer ou même en voyant d’autres jeunes se démener pour remonter la pente après ce que Kumo avait vécu il y a peu. Qui plus est, pour un ancien kage, rester sur la touche aurait été indigne de mon rang, c’était clair.

C’est silencieusement que je jaugeai la posture de la jeune femme. Si elle était debout de façon insouciante, j’étais plus que certain qu’elle me cachait de sacrées surprises. Comment fallait-il que j’aborde la suite ? En essayant de casser sa position ? En me focalisant sur le taijutsu pour au final retrouver mes sensations physiques ? Ou bien du ninjutsu ? Bien sûr, j’avais toujours en réserve mes différents kuchiyose, mais je me voyais mal les invoquer pour un simple entrainement, sachant que les aides de mes gorilles ne me permettraient pas d’évoluer personnellement. Ce domaine était donc exclu d’office. Plus qu’à faire usage de ce que j’avais récupéré donc… Tu parles d’une sinécure ! C’est sur cette réflexion presque pitoyable que je tendis mes mains sans effectuer le moindre mudra, avant de générer de gros jets de métal en direction d’Anzu. L’objectif était clair : L’arroser de mon métal pour l’immobiliser sur place…

Mais je me doutais bien que l’objectif ne serait pas aussi simple…




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u465
Sendai Anzu
Sendai Anzu

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Sam 14 Nov 2020 - 4:08
Evidemment, il ne connaissait pas son sceau, donc il ne devinait pas qu'Anzu est déjà en train de se préparer alors qu'il allait "commencer" le combat. La violette se demande comment va réagir Shuuhei, va-t-il tenter de l'attaque de front ? Va-t-il utiliser un ninjutsu ? ou bien va-t-il tenter d'avoir recours à d'anciennes techniques sensorielles ? C'est aussi pour ça que la Sendaï l'a laissé commencé, histoire de voir les tactiques que l'ex-Raïkage peut mettre en place dès le début du combat en ayant l'initiative. Et puis, cela lui permettait de voir si, oui ou non, Shuuhei a réussi à réobtenir le contrôle du métal, et visiblement, elle va être servit puisqu'Anzu le voit être en train de tendre sa main dans sa direction pour tenter de l'arroser d'un métal liquide, probablement pour l'immobiliser. De l'assimilation alors ?



Anzu ouvre un parchemin, puis envoie dans le jet de métal un tronc d'arbre qui vient se prendre à sa place le jet de métal liquide, se retrouvant emprisonner dans ce métal qui a durcit au contact du bois. Une technique que Sazuka lui a appris, et qui, même si elle n'a pas l'air très puissante, a son utilité lors de ce genre de situation. En tout cas, puisqu'il ne souhaitait pas lancer d'autres attaques, Anzu allait maintenant lancer son assaut.



Alors qu'elle enchaîne des mudras, son regard se pose directement dans les yeux de Shuuhei, le faisant plonger dans un genjutsu très désagréable où il vit une de ses peurs les plus terrible, ce qui laisse à la Sendaï assez de temps pour enchaîner avec une nouvelle attaque et une nouvelle série de mudras.



Du bout de son doigt, du chakra rouge couverge tandis qu'un rapide rayon écarlate fuse de son doigt, prenant la forme d'une aiguille qu'elle tente de planter dans l'épaule de Shuuhei histoire de le blesser non pas gravement, mais d'une manière suffisamment douloureuse pour qu'il comprenne que, si ça a été viser dans le cou ou dans la tête, il aurait pas survécu.

Résumé:
 

_________________

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Shūuhei
Metaru Shūuhei

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Sam 14 Nov 2020 - 4:52
Huiler la mécanique


Un tronc d’arbre ! Il fallait vraiment y penser ! Pour le coup, j’eus un rire malgré moi ! Toutefois, le rire s’envola lorsque je vis un gros dégueulasse tout nu prêt à bondir sur moi avec des intentions peu louables. Comprenant qu’il s’agissait tout simplement d’une de mes pires angoisses, je laissai exploser mon chakra dans le but de briser cette grotesque illusion tout simplement à vomir. Me faire embarquer par cette chose sans nom était tout simplement l’une de mes pires hantises et le kai avait été de rigueur, instinctif. Faut dire que des utilisateurs de genjutsu, j’en avais mangé pas mal par le passé. Mais même pas le temps de répliquer que je la voyais déjà multiplier les mudras pour essayer encore une fois de m’atteindre…

C’était dans ces moments là que je louais le ciel d’être devenu un assimilateur.

Alors que son attaque me fonçait droit dessus, je me transformai immédiatement en métal liquide, ce qui me permit de générer une ouverture au niveau de mon épaule, laissant alors passer l’aiguille qui alla se planter plus loin. Mais alors que j’étais devenu une masse difforme toujours sur place et mouvante comme de la glue, une pluie d’armes fusa de mon corps (encore liquide) vers Anzu dans le but de planter profondément sa chair ! L’idée d’être uniquement sur la défensive ne m’enchantait pas et puis c’était bien un bon moment de lui rendre la pareille ! Cette fois-ci, un tronc d’arbre ne saurait pas la sauver de mon offensive plutôt violente quand on voyait le nombre immense de kunais, shurikens, senbons qui la visaient.

J’imaginais bien qu’elle devait avoir plus d’un tour dans son sac pour se débarrasser de mon arsenal. Ce n’était clairement pas l’attaque du siècle qui la visaient. Qui plus est, je me rendais compte que je venais d’utiliser pas mal de techniques de haut rang alors que je n’étais encore qu’aux prémices du combat. C’était là un défaut que j’allais devoir ajuster sachant que mon réservoir de chakra avait drastiquement diminué, ce qui n’était pas pour me faire plaisir. Intérieurement, j’eus donc un sourire. La jeune femme venait de m’offrir un axe de progression à bien travailler, ce que je n’avais pas immédiatement capté. D’ailleurs, à bien y réfléchir, c’était mon tout premier entrainement sérieux depuis que j’étais revenu à la vie. Je la remercierai surement plus tard…

Ou pas.

A voir !




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u465
Sendai Anzu
Sendai Anzu

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Sam 14 Nov 2020 - 18:38
Eh bien, elle ignorait quel genre de terreur il a vu alors qu'il active son kaï a grande vitesse, mais ça devait vachement l'effrayé pour qu'il active aussitôt un kaï pour ne plus voir cette horreur, elle lui demandera après le combat ... si elle y pense. La violette en a profiter pour attaquer, elle parvenait à le toucher, mais le vieux Metaru connaissait déjà l'avantage que lui conférait l'assimilation. Dans ce cas, elle n'a pas d'autre choix, il allait falloir qu'elle face monter un peu plus la difficulté du combat, la violette va lui apprendre pourquoi on la considère comme une maître en sensorialité. Mais avant, alors qu'il est encore en train de se reassembler, une pluie de projectiles sort de son corps ressemblant à un slime métallique vers sa direction. La violette tend son ombrelle ouverte vers la pluie, si tout le monde pouvait penser que cela ne la protègera pas, il ne fallait pas oublier qu'elle était une Sendaï.



Alors que les armes devaient normalement transpercer le tissu de son ombrelle, les lames s'enfoncent, mais sont aussitôt renvoyer devant elle sans toucher la violette. Cette dernière observe Shuuhei en remettant son ombrelle sur son épaule, avant d'enchaîner les mudras à une seule main.

- Je vois que tu as compris le principe de l'assimilation, mais voyons voir si tes autres principes sont compris.



En peu de temps, une tempête de grêle commence à prendre de l'ampleur, mais cette grêle se formait autour d'Anzu et était d'une couleur émeraude comme ses créations. Alors qu'elle laisse la tempête enveloppé Shuuhei, elle commence à incanter des mudras, avant de rassembler du chakra sur le bout de son ombrelle avant de viser Shuuhei qui était aveuglé.



Le boulet de chakra détonne pour venir écraser le ventre de Shuuhei, l'assimilation avait ce défaut : si on ne voyait pas quand venait les attaques, comment s'en défendre à temps ?

Résumé:
 

_________________

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Metaru Shūuhei
Metaru Shūuhei

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei] Empty
Mar 17 Nov 2020 - 8:52
Huiler la mécanique


La défense de la jeune femme m’avait décidément plus surpris que sa contre-attaque qu’elle fit suivre tout de suite après. Peut-être parce que j’étais devenu un assimilateur. Il fallait avouer qu’utiliser une ombrelle comme arme, c’était peu commun ! Tellement peu commun que j’aurai eu un sourire si j’avais été sous ma vraie forme. Mais être un coulis de métal avait ses avantages : Preuve en était que ses attaques ne me firent… Aucun dégât à proprement parler. Si sa technique de dissimulation était plutôt élaborée, sa bourrasque dont la teneur en chakra était plus qu’intense ne me fit pratiquement rien du tout. Je n’avais pas d’organes pouvant être affecté à proprement parler. Néanmoins, ladite technique eut le mérite de brouiller mes sens, si bien que je ne vis arriver qu’à la dernière seconde, sa boule de chakra qui fouetta partiellement ma forme complètement assimilée. Il en résulta alors… Pas grand-chose…

Pas grand-chose, si ce n’était qu’elle avait réussi à m’éparpiller un peu partout…

J’étais peut-être devenu moins fort qu’auparavant, mais je pouvais être fier de ce don du ciel.

Néanmoins, sous ma forme humaine, j’aurai sans doute poussé un profond soupir. J’étais très clairement désavantagé. Désavantagé parce que j’étais rouillé, mais aussi parce que j’avais élaboré bien peu de techniques en kinton. Il m’avait fallu dans un premier temps me réapproprier le kekkai en lui-même et me focaliser sur la maitrise de la transformation assimilée. Cette étape m’avait pris tout de même quelques jours, mais je pouvais bien évidemment remercier Mairu de m’avoir aidé dans ce sens. La pensée de la jeune femme me fit sourire intérieurement pendant quelques petites secondes, avant que je ne me reprenne volontiers. J’étais en plein combat et surtout dans une forme peu reluisante. C’est fort de ce constat que les flaques et gouttes de métal éparpillés un peu partout se rassemblèrent très rapidement pour reformer mon véritable corps en deux temps trois mouvements. Que c’était bon de redevenir soi !

Bien sûr, je dus froncer quelques peu les sourcils pour que ses grains de chakra ne me fassent pas plus chier que ça, mais j’usai rapidement de mon don détection pour avoir plus ou moins une idée de la direction qu’elle avait. C’est à cet instant précis que je pus la détecter. Néanmoins, toutes les techniques que j’avais fini par me réapproprier étaient puissantes. On parlait de ma forêt métallique entre autres ou encore de mes invocations, mais l’objectif n’était clairement pas de la tuer ou de la blesser grièvement. Le constat était affligeant mais plutôt bon : Il me fallait élaborer des techniques offensives moins destructrices, mais assez puissantes pour mettre à mal mes adversaires. C’est suite à cette pensée que mon bras se recouvrit de métal. Ledit métal se transforma alors en une épée que je dirigeai vers la direction d’Anzu ; et soudain, l’épée s’allongea brusquement et fonça de façon très brutale vers sa direction.

L’idée était d’embrocher l’un de ses membres…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee https://www.ascentofshinobi.com/u465

Huiler la mécanique [PV : Shuuhei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: