Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine)

Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Dim 8 Nov 2020 - 11:04
Son chemin de croix
Le village a reçu une demande de la part du Temple du Lycoris. Un de ses moines les plus éminents souhaite se rendre en pèlerinage sur l'île de Kaiba, plus précisément dans ses forêts. Or, cette île est le repaire notoire des pirates et autres brigands des mers de l'archipel. Il faut donc quelqu'un pour assurer la sécurité du moine Hansei pendant qu'il s'adonne à son pèlerinage de repentir.
Votre mission consiste donc à escorter le moine et à vous assurer qu'il puisse effectuer son pèlerinage en toute sécurité. Il s'agit d'une expiation autant pour lui que pour vous. En effet, cette mission vous a été attribuée afin que vous prouviez que vous êtes capables de surmonter l'accident de votre dernière mission ensemble, et que vous démontriez vos capacités à assumer les responsabilités inhérentes à votre fonction. La première étant d'assurer la sécurité de tous.

Rencontrer le moine Hansei au Port
Vous rendre sur l'île de Kaiba
Escorter le moine pendant la durée de son pèlerinage
Ecarter les dangers si danger il y a
Rentrer à Kiri et faire un rapport



[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Aos_2110

Au milieu des matelots et des commerçants du port, Arukisa s’avançait vers son point de rendez-vous. En effet, la jônin avait été réquisitionnée pour une mission d’escorte dont le départ était Naragasa. Ce lieu emblématique de la cité maritime était son préféré. Baignée dans le flot de marchands venant de tous les endroits du Yuukan, elle se sentait extrêmement à l’aise parmis eux. Elle n’oubliait pas qu’elle aussi venait d’une autre contrée. D’ailleurs, quand parfois elle apercevait des voiles aux couleurs de Hi ou des produits typiques du territoire du feu, cela la rendait parfois nostalgique. La kunoichi repensait à sa famille, qui malgré ses multiples appels du pied, n’avaient pas souhaité la suivre à Mizu. Son père était attaché à ses racines et malgré la guerre civile qui avait failli leur être fatale, il voyait d’un bon oeil l’Empire du feu pour développer la qualité de vie des civils dans les années à venir.

L’escorte n’était pas une tâche de tout repos, d’autant plus que celle-ci les amenait sur l’île de Kaiba. Connue pour être un des derniers fiefs de la piraterie dans l’archipel, les lois kirijins avaient leurs limites là-bas. La gladiatrice connaissait surtout des rumeurs sur cet endroit, elle ne s’y était pas rendue de nombreuses fois. Un jeune genin du nom de Kaikon Saru l’avait un peu renseignée sur le lieu, mais c’était de minces informations. Néanmoins, Arukisa avait côtoyé le monde de la piraterie plus d’une fois lors de ces voyages, alors ce n’est pas quelques corsaires réfractaires qui lui faisaient peur.
Cependant, ce qui l’intriguait réellement, c’était l’identité du protégé ainsi que le but de son pèlerinage. C’était un moine du temple du Lycoris du nom de Hansei. Les moines de Kiri étaient des civils très respectés au pays de l’Eau. Leurs temples étaient des lieux extrêmement précieux dont les croyances comptaient de nombreux fidèles. Si les autorités du village avaient dépêché deux shinobis dont une jônin pour l’accompagner dans sa démarche, c’est probablement que celle-ci avait une importance capitale.
Pour cette mission, Arukisa était secondée par une genin qu’elle commençait à bien connaître : la jeune et intrépide Gine. Depuis leur malheureuse dernière sortie ensemble, c’était la première fois qu’elles repartaient ensemble. Aucun doute pour la Rose rouge, ce n’était pas le hasard. Leur résilience était mise à l’épreuve. La kunoichi comprit parfaitement le message de ses supérieurs : on lui offrait une chance de se rattraper de son erreur. Même si rien ne pouvait réparer le passé, elle pourrait envisager un futur plus serein et montrer qu’elle était à la hauteur de sa fonction. Par conséquent, elle se jura de porter autant d’attention à la sécurité du moine qu’à celle de la lionne de feu.

Lorsqu’elle arriva au point de rencontre, l'intéressé attendait déjà. Portant un habit de voyage luxueux et un bâton lui servant certainement à se défendre vu sa taille, il semblait déjà prêt à partir. Physiquement, il arborait une longue barbe blanche et de gros sourcils fournies. Un crâne rasé et un visage vénérable complétait le tout. L’homme dégageait une impression de piété extrême propre à sa fonction. Et bien que son âge avancé puisse être un handicap pour sa protection, il semblait dégager une certaine assurance grâce à son accoutrement.
Poliment, Arukisa s’avança vers lui et abaissa sa capuche pour le saluer en s’abaissant.

Hansei:
 

- Bonjour, j’imagine que vous êtes Hansei-sama. Je m’appelle Gozan Arukisa, c’est moi qui suis en charge de vous protéger pendant votre pèlerinage. Elle lui indiqua la direction du bateau. Je pense que nous pouvons embarquer, mon équipière ne vas tarder à nous rejoindre.

Le vieil homme la salua à son tour avec respect et afficha un léger sourire empathique.

- Merci de votre aide Arukisa. Mais je me dois de vous reprendre sur un point. Il leva le doigt pour attirer son attention sur les mots à suivre. C’est notre pèlerinage à tous les trois.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Suzurane Gine
Suzurane Gine

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Lun 9 Nov 2020 - 6:13
Pèlerinage

Une autre mission, Gine n’en avait plus reçu depuis un moment déjà. Peut-être que les hautes autorités de Kiri avaient eu mention de ses actions à la dernière. Avec la perte d’Aya et de son bras, on l’avait un peu écarté pour qu’elle puisse récupérer psychologiquement. Le temps a passé depuis le printemps à l’été, de plusieurs mois. Or, même si elle a suivi une aide psychologique ainsi qu’une rééducation. Au fond d’elle, la blonde se sent toujours coupable de ce qui s’est passé à sa dernière mission. Regardant l’ordre de mission, il fallait escorter un moine du temple de Lycoris jusqu’à une île, celle Kaiba. Cette mission allait être très compliqué en voyant ces deux détails, moine de Lycoris et Kaiba. Gine n’est peut-être pas la plus intelligente de tout Kiri, mais elle dispose de connaissance quand même. Après tout, elle est une soldate de la Kenpai et elle a des connaissances un peu partout. La Genin sait très bien que les moines de ce temple sont très reconnus dans Mizu no Kuni et de leur importance sur les îles. Ce sont des personnes très respecter dans le monde, en plus d’être sage et cultivé. Ce dernier doit se rendre sur l’île de Kaiba pour un pèlerinage et Gine, en compagnie de sa partenaire de mission, Gozan Arukisa, devront le protéger. Arukisa, une jônin que la lionne de flamme a pu rencontrer à maintes reprises et qu’elle apprécié énormément, s‘attachant même à la brune. L’île est très réputée pour y abriter pirates et bandits, ça ne sera pas une mission de tout repos.

Sortant de chez elle, laissant Naoko et Sanae seule, Gine se rend au port pour rejoindre sa partenaire et le client. Sans mentir, la kunoichi était un peu en retard, en ayant essayé de mettre son brassard métallique toute seule. Heureusement, sa sœur cadette a du caractère et est têtue aussi pour insister à l’aider. La kunoichi marche dans le port de Naragasa et tombe sur le père d’Aya. « Oh Gine ?! Que fais-tu ici ? » Demande-t-il. « On m’envoie en mission sur l’île de Kaiba. Je dois escorter un moine du temple de Licorys. » Répondit-elle. « L’île de Kaiba ? Drôle d’endroit pour un moine, enfin soit, fais attention à vous là-bas. C’est rempli de pirate et de bandits, évitez de vous faire remarquer. » Dit-il d’un air inquiet. « Merci de votre inquiétude. On se voit plus tard ! » Dit-elle avant de reprendre le chemin en direction du navire qui doit les conduits jusqu’à l’île en question. Une mission importante, la blonde n’a pas idée des plans derrière la tête de ses supérieurs. Or, elle doit se rattraper de la dernière fois, du coup, elle allait être sérieuse et montrer qu’elle peut réussir sans faillir. Un moyen de faire ses preuves et de devenir une bonne kunoichi et pourquoi pas, parvenir à travailler dur pour devenir Chunin. Ensuite, elle démontrera ses capacités pour grimper les échelons au sein de la Kenpei et ne plus être un boulet. Jusqu’à maintenant, elle n’était pas très douée, même durant l’examen Chunin, elle n’a pas montré de signes prometteurs. Il était temps pour la Suzurane de briller et de prouver qu’elle peut devenir une valeur sûre pour son village. Le Mizukage sera alors dans l’obligation de le promouvoir en tant que Chûnin et Reikan sera fière des progressions de son élève. Ne pas baisser les bras malgré les doutes et sa souffrance.

La Genin voit Arukisa avec un moine, au loin, c’était donc lui le client. Ils semblaient discuter entre eux et aucune idée de ce qu’il pouvait bien se dire. La blonde se dirige vers eux et leur adresse un sourire afin de paraître de bonne humeur et chaleureuse. « Bonjour à vous ! Désolée du retard, j’ai eu quelques soucis techniques à la maison, je ne suis pas encore habitué à mettre mon brassard métallique sur mon avant-bras gauche. Et j’ai croisé une connaissance sur le chemin. » Dit-elle avant de regarder le vieux moine. « Suzurane Gine, enchantée ! Je suis la seconde personne qui vous escortera sur l’ile de Kaiba. En espérant que votre pèlerinage se passera bien, en tout cas, on sera là pour vous protéger à 100% ! » Dit-elle avec un grand sourire avant de regarder Arukisa et rougit un peu avant de lui patpater gentiment l’épaule droite. Le bateau était là et la blonde se tourne vers le moyen de transport qui les fera voyager vers leur lieu de mission, posant sa main sur sa hanche gauche, l’assimilatrice fait un pas en avant. « Suivez-moi ! Allons-nous installer sur le bateau et profitons-en pour parler de stratégie pour le voyage. » Elle monte vers le bateau avec gaité. Or, la blonde s’arrête et regarde les deux personnes. « Euh…je me sens idiote, mais c’est quoi un pèlerinage ? Et ça sert à quoi ? » Finit-elle avec un sourire un peu gêner.





_________________
[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Naoko_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Mer 11 Nov 2020 - 6:27
Arukisa sourit en voyant la jeune lionne arriver d’aussi bonne humeur. Après tout ce qui lui était arrivé, c’était une bonne chose de la voir si positive et toujours aussi motivée pour partir en mission. Hansei la salua d’un signe de la tête tout en commençant à monter sur la passerelle menant à l’embarcation qui n’attendait qu’eux pour prendre le large.

- On peut y aller les gars ! Lança le capitaine du vaisseau tout en se dirigeant vers la barre.

Les matelots se mirent en action pour lancer le bateau sur les flots. Alors que les cordages étaient défaits un à un du quai pour mettre en mouvement leur transport, le moine prit le temps d’éclairer les lumières de Gine sur la raison de sa présence.

- Un pèlerinage est un voyage spirituel vers un lieu de dévotion. C’est autant une progression extérieure, là par exemple nous avançons vers un endroit de dévotion, qu’intérieure. Il est primordial de ne pas omettre la caractère moral d’un pèlerinage. Chaque étape de votre marche doit vous permettre d’élaborer une introspection personnelle profonde. A chacun de trouver un sens à son voyage. Dit-il sur un ton mystique appelant à la réflexion des deux jeunes kunoichis.

La réponse d’Hansei eut l’effet escompté sur Arukisa. La Rose rouge croyait peu au hasard, encore moins au hasard des rencontres. Si son chemin l’avait menée à cette traversée pieuse, c’est qu’elle avait quelque chose à découvrir.

- Quant à son utilité, c’est propre à chacun également. Pour de nombreux pèlerins, c’est un moyen de renforcer sa foi. Mais pour d’autres, c’est un chemin de croix afin de se libérer de ses péchés ou tout simplement de prendre du recul afin de trouver une solution à un problème.

Si ce n’était pas un message caché, Arukisa ne comprenait plus rien. Vu l’ordre de la mission, il était encore plus évident que ce voyage était un moyen pour les deux shinobis de se repentir de leur dernière sortie en commun.
Avec le recul, la gladiatrice avait intégré cet épisode malheureux de sa vie. Sa responsabilité avait été remise en cause mais vu le danger de la mission, la hiérarchie avait un peu étouffé l’affaire et mis en avant le succès de l’opération. Néanmoins, à chaque fois qu’elle voyait le bras manquant de Gine, Aru’ ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable. D’autant plus que maintenant qu’elle avait perdu elle aussi une partie de son corps, elle savait à quel point cela pouvait être déstabilisant. Perdre une partie de soi-même était un crève-coeur et Gine n’avait pas eu la chance d’avoir une prothèse comme elle.
La jônin attrapa la lionne de feu par le bras et l’amena un peu à part. Elle n’eut pas envie d’aborder le sujet sensible mais tenta tout de même de l’entretenir sur la suite des évènements.

- La seule stratégie que nous adopterons pendant cette mission c’est de l’accompagner et de le protéger. Je pense qu’il sait exactement où aller et par quel moyen. On doit lui faire confiance. Dit-elle en la regardant dans les yeux.

La confiance, c’était un mot important. Arukisa devait la regagner auprès de ses supérieurs. Mais peut-être aussi vis-à-vis de Gine ? Elle n’en savait rien, elle n’en avait jamais parlé.

L’île de Kaiba approchait rapidement. Les conditions climatiques étaient idéales et le vent favorable. Les marins travaillaient avec une parfaite coopération.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Suzurane Gine
Suzurane Gine

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Ven 13 Nov 2020 - 4:24
Pèlerinage

Gine arrive sur le lieu du rendez-vous, elle y aperçoit Arukisa et un moine, elle espérait ne pas les avoir faits trop attendre. La blonde a eu un peu de mal à mettre son brassard métallique et sur le chemin, elle a croisé le père d’Aya avec lequel, elle a un peu discuté. Après s’être excusé et présenté, tout en assurant que l’escorte se passera bien, la blonde les guide sur le bateau. Allant sur le navire, il fallait s’installer pour partir vers l’île de Kaiba. D’après ce qu’elle sait, ce n’était pas un lieu tranquille et bien fréquenté. La mission ne sera pas de tout repos à cause des pirates et bandits qui vivent sur l’île. Drôle d’endroit pour qu’un moine y aille et là-dessus, la blonde ne comprenait pas son intérêt de s’y rendre. D’ailleurs, la Suzurane ne savait pas ce qu’était un pèlerinage, elle a déjà entendu ce mot, mais elle n’a jamais cherché à comprendre sa définition ni son sens. Du coup, même si elle se sentait bête et gêner de le demander, elle le faisait quand même. Le moine prend le temps d’éclairer la Genin en lui expliquant le but d’un pèlerinage. Cet homme parle avec parfois de mots ou phrase compliqué pour la blonde. Il ne pouvait pas faire plus simple pour quelqu’un qui n’est pas habitué à ce genre de vocabulaire ou doué en religion ? En tout cas, la kunoichi allait tout de même faire un effort pour le comprendre. Croisant les bras, la Yasei se met à réfléchir un peu avant de continuer à l’écouter attentivement. Peut-être que la suite de sa prise de parole pourrait aider la jeune femme à le comprendre.

Si sa première prise de parole concernant le pèlerinage n’avait pas trop aidé Gine, sa seconde partie avait fait réagir la blonde. Baissant les yeux, elle comprenait ce qu’elle pouvait faire et peut-être que ce n’était pas un hasard si on l’a mis dans cette mission. Se libérer de ses péchés ? Se pardonner ? Prendre du recul ? En elle, Gine souffre toujours de son acte, de sa faiblesse, de la perte d’Aya, même si elle cherche à aller de l’avant pour ne plus rester dans le passé. Est-ce donc une simple coïncidence ou pas de se retrouver lié à cette mission ? L’assimilatrice n’en savait rien, mais peut-être que ce voyage allait l’aider à se débarrasser de tout ce poids dans son cœur. Son regard se détourne vers son bras manquant, lui rappelant qu’elle s’était auto-punie pour la mort d’Aya, se sentant toujours responsable de sa disparition. La manche vide flotte grâce au vent, un vide, peut-être qu’il fallait qu’elle fasse ce pèlerinage tout en réalisant cette escorte. La Yasei lève les yeux vers le moine. « J’ai compris un peu le but d’un pèlerinage. Est-ce que ça vous dérange si en plus de vous escorter, je fais aussi ce pèlerinage…Je crois que j’en ai besoin. » Demande-t-elle. Hansei sourit légèrement. « C’est le but de ce voyage, jeune fille. Toutefois, c’est le vôtre donc ça sera à vous de comprendre certaines choses et le but même de ce pèlerinage. Cela dit, en cas de besoin, je serais là pour vous guider un au minimum. » Dit-il avant d’aller voir le devant du navire pour admirer le paysage. La Suzurane reste pensif avant qu’Arukisa l’attrape par le bras et l’emmène dans un coin du bateau pour discuter avec elle.

Seule avec Arukisa, Gine se met à l’écouter attentivement. Sa partenaire parlait de la stratégie à aborder durant la mission. Selon la brune, c’est de l’accompagner et le protéger, on va dire que c’était une consigne des plus simples. La blonde s’attendait à quelque chose de plus stratégique que cela, mais soit, ce n’était qu’un client. À Kaze, Gine avait été placé de manière stratégique, car le convoi était plus grand et les risques énormes avec tant de monde à protéger. Pour cette mission, elles n’avaient pas besoin de trop creuser leur tête pour un quelconque plan. De plus, d’après Gozan, le moine sait exactement où aller et par quel moyen pour se rendre sur son lieu de pèlerinage. Il fallait juste lui faire confiance et le suivre jusqu’à destination. Cela dit, le fait qu’Aru la regarde dans les yeux depuis un moment, commence à la faire rougir légèrement. « D’accord…euh…de toute façon, je n’ai rien à ajouter de plus. Tu sembles savoir ce que tu dis et…euh…j’espère juste que ça se passera bien. » Dit-elle en détournant le regard avant de lui tourner le dos. « Et cette fois-ci…je ne te quitterai plus… » Finit-elle en sachant que si elle n’aurait pas quitté Aru à la dernière mission, la blonde n’aurait pas vécu un tel traumatisme. La kunoichi va se poser contre le bord d’une rambarde du bateau et regarde les eaux marines. Elle pouvait apercevoir des dauphins et des poissons, et dire qu’Aya était une Yasei aquatique. La kunoichi peut s’apercevoir qu’ils se rapprochaient de l’île de Kaiba, d’ici quelques minutes, elles pourraient descendre et commencer leur mission ainsi que pèlerinage au côté du moine, Hansai. Et pour une fois, elle ne s’était plus sentie malade sur le navire.




_________________
[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Naoko_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Sam 14 Nov 2020 - 13:41
- Tout ira bien, ne t’en fais pas. Répondit Arukisa à son équipière en passant sa main dans son dos pour la rassurer.

Gine avait besoin de retrouver sa confiance et de surpasser le traumatisme qu’elle avait vécu, Aru’ l’avait une nouvelle fois ressenti en entendant ses mots. Néanmoins, sa crainte d’une rechute ne devait pas la restreindre dans son épanouissement en tant que shinobi. Elle ne devait surtout pas se brider pas peur de faire mal. La Rose rouge préférait qu’elle se trompe plutôt qu’elle reste passive dans la mission. Les sorties des genins devaient leur permettre de montrer ce dont ils étaient capables dans des situations plus complexes que les missions quotidiennes à l’intérieur du village. Si jamais la jeune lionne se contentait d’être spectatrice durant leur séjour, ce pèlerinage serait un échec. La gladiatrice ne comptait pas quitter sa protégée des yeux, mais elle voulait être éblouie.

- Je vais avoir besoin de toi Gine. Dit-elle en affichant un sourire compatissant.

Ses paroles n’exprimaient pas le fond de sa pensée. Celui-ci nécessitait des mots plus intimes et une discussion plus émotionnelle. Un instant qu’elle n’était pas encore prête à vivre et que peut-être voulait-elle éviter par peur de sentir le poids de la culpabilité l’écraser complètement. Néanmoins, elle espérait que ce bref échange serait compris.

La fin de la partie maritime de leur voyage se fit sans encombre. Tandis que la brise marine gonflait les voiles blanches du vaisseau et les poussait sur les flots à grande vitesse, aucun danger ne vint barrer leur route. En général, les eaux territoriales étaient, grâce à un travail exemplaire des shinobis de Kiri, un lieu sécurisé pour tous. De temps à autres, un bateau corsaire tentait de braver la loi mais il était vite chassé par les patrouilles de Mizu.
A l’approche du port de Kaiba, un amas de mouettes hurlantes vint tournoyer autour du mât de leur navire. La jônin avait passé le reste de la traversée à surveiller les alentours en faisant des rondes sur le pont. Plusieurs embarcations occupaient les différentes places du débarcadère. D’un rapide coup d'œil, Aru’ nota la présence de quelques pavillons dont l’apparence nécessitaient une prudence accrue. Kaiba était un refus pour les pirates et les activités illégales faisaient parties de la vie de cette île. Quand ils mirent pied à terre, c’est la Rose rouge qui prit les devants. Elle préféra se montrer aux yeux de tous les curieux sur le quai, et ils étaient nombreux, afin de mettre directement les choses au clair. L’appontement était occupé par plusieurs marins, pour la plupart des travailleurs honnêtes qui se moquaient de la présence d’un moine. Cependant, elle décela la présence de regards pernicieux. La rançon pour un homme de religion venant d’un temple prestigieux de Kiri était alléchante. Mikazuki dépassait allègrement du dos d’Arukisa et indiquait à tous que malgré son apparence frêle, elle savait se battre. Son bandeau kirijin bien attaché à son bras droit, elle fit signe à Hansei de descendre.

- On peut y aller ! Dit-elle en faisant un mouvement du bras.

L’homme pieux descendit la passerelle jusqu’à Aru’. Sa démarche était celle d’une personne sûre d’elle, aucune crainte ne se lisait sur son visage. D’un air confiant, il observa le quai, enthousiaste à l’idée de commencer son pèlerinage. Il s’approcha de la kunoichi afin de s’entretenir avec elle.

- Avant de partir pour notre marche, j’aimerai manger quelque chose. Je ne connais pas bien ce port, pouvez- vous me guider ?
- Oh, oui. Bien sûr. Dit-elle un peu prise de cours en affichant un visage étonné. Elle se tourna vers sa coéquipière. Tu peux nous trouver un restaurant convenable Gine ? Je te laisse aller négocier une table sécurisée, on te suit de près.

Le trio s’avança vers les rues portuaires. De nombreuses échoppes et tavernes étaient présentes pour sustenter tous les travailleurs du coin. La principale base navale du village de l’Eau était ici, il fallait donc nourrir tous ces hommes. Le groupe se fraya un chemin à travers la foule, sous le regard insistant de certains individus. Arukisa ne quittait pas les deux kirijins des yeux.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Suzurane Gine
Suzurane Gine

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Lun 16 Nov 2020 - 4:24
Île de Kaiba

Arukisa cherchait à la réconforter, à lui donner confiance en elle, en disant que tout ira bien et en lui caressant le dos. Gine se sentait heureuse à ses côtés, elle était si douce et attentionnée, un sentiment de sécurité auprès d’elle. Même si leur première rencontre ne s’est pas bien passée, la blonde était contente de l’avoir rencontré malgré les circonstances. La blonde fera de son mieux pour que cette mission soit une réussite et de loin une catastrophe en agissant bêtement et sans réfléchir cette fois-ci. Avant de se diriger vers la rambarde, un peu plus loin pour admirer la mer, la Suzurane lui avait dit que cette fois-ci, elle ne la quittera plus. Gozan termine avec le fait qu’elle aura besoin d’elle, cela surprend la blonde qui se retourne timidement. Un sourire si tendre de la part de la brune. L’assimilatrice sourit légèrement. « Et moi de toi, Aru-san. » Dit-elle avant de se détendre en admirant la mer et les animaux aquatiques visibles durant le trajet. Pour une fois, la kunoichi ne s’est pas sentie malade à bord du bateau. Pour une fois, le voyage en mer s’est passé sans encombre, aucune attaque ni rien, jusque-là, l’équipe avait pu profiter de ce voyage pour se préparer mentalement pour la suite lorsqu’elles seront sur l’île. Le port de Kaiba pouvait être aperçu de loin, la blonde avait hâte d’y poser les pieds et de se diriger vers le lieu de pèlerinage du moine. Il était temps de se préparer pour la suite, cette fois-ci, elle va montrer de quoi elle était capable et qu’on pourra lui confier un rôle plus important à l’avenir que Genin.

Le bateau amarre sur le port de Kaiba, le bandeau Kirijin de Gine se trouve à sa ceinture où autrefois, elle l’avait placé autour de son bras droit. Un changement de position non négociable depuis qu’elle se l’ait coupé volontairement pour se punir d’avoir tué Aya. Se rapprochant du moine, il semblerait qu’Arukisa soit en pleine forme, car elle voulait déjà descendre du bateau pour débuter le trajet. Cela dit, qu’elle ne prenne pas trop les devants, sans connaître à cent pourcents le lieu où ils doivent se rendre. La Suzurane ferme la marche en étant la dernière à descendre du navire, elle surveillait les arrières d’Hansai. En ces lieux, il fallait se montrer très prudent et faire attention au moindre détail. Cette île est liée au pirate et au banditisme, ce n’était pas un endroit pour du tourisme sans précaution nécessaire. Il était clair et net que ceux voulant venir sur cette île, il devait être escorté ou venir à plusieurs, car seul et sans avoir des connaissances sur l’île, c’était un pari très risqué. Se regroupant un peu, la lionne regarde autour d’elle pour voir si tout aller bien. Il n’y avait rien à signaler, hormis le fait que le moine souhaite manger quelque chose avant d’entreprendre son pèlerinage. Il n’avait pas tort de se remplir la pense et Gigi se disait que ça ne serait pas mal de tous manger afin de se faire un regain d’énergie pour ce voyage sur Kaiba. Arukisa acquiesce l’idée et demande à Gine de trouver un restaurant et de négocier une table sécurisée. « Bien, c’est comme si c’était fait, Aru-chan. »

Prenant la tête du groupe, la Yasei se met en marche à la recherche d’un restaurant où ils pourront s’installer et se nourrir avant de réellement commencer leur mission. Il y avait foule de gens et la blonde avait pu remarquer qu’il y avait certains regards peu amicaux. Elle pouvait ressentir de l’hostilité chez certains, mais par chance, ils ne faisaient, en étant passive. Un mouvement suspect, un individu normal ne l’aurait pas remarqué sauf quelqu’un d’entraîner comme Gine ou Arukisa. Il se déplace vers leur direction, agissait-il tout seul ? L’assimilatrice allait le savoir très rapidement. Une main touche les fesses de la blonde et son poing part tout seul dans la face du pervers qui s’écroule au sol tandis que celui dont les déplacements étaient suspects, se dirige vers le moine. Il profite de l’intervention du pervers et du fait que la blonde soit tournée vers lui pour le calmer. Elle lui manque certes un bras, mais même ceux qui connaissaient sa principale capacité ne doutaient pas qu’elle puisse faire sans. Transformant son bras droit, de l’épaule à son coude, en flamme, elle lance une boule de feu au niveau du torse de l’assaillant de plein fouet, cela le propulse en arrière et tombe contre des tonneaux. « Un conseil, ne refaite plus jamais ça…la prochaine fois, je vous carbonise sans état d’âme, compris ? » Dit-elle d’un ton sévère. Suite à cela, elle fait signe à Hansai et Arukisa de reprendre la route en direction d’un restaurant qu’elle vient de repérer.

Entrant dans le restaurant, Gine va voir le responsable. « Je souhaite une table pour trois personnes et dans le calme, s’il vous plaît. » Demande-t-elle. « Hum..Bien…Bien sûr, jeune fille. Une serveuse va vous y conduire sans attendre. » Répondit-il après avoir pu assister à la démonstration de force de la blonde contre deux types. « Arisa ! Conduit ses trois personnes à la table 5 ! » Cri-t-il. La Suzurane va voir rapidement sa partenaire et le client. « On a une table, venez, on va nous y conduire. » Dit-elle en retournant à l’intérieur et saluant la serveuse. Quelques minutes plus tard, le trio se retrouvait à une table, au fond et éloignait des autres clients afin de ne pas être dérangé et de voir quelconques mouvements suspects durant leur repas. La blonde est assise de manière décontractée et jette un regard dans la salle, jouant son rôle de garde du corps à fond. Pour le moment, c’était calme et elle espérait que ça le resterait jusqu’à la fin du repas. « Dites-moi Hansai ! Est-ce loin d’ici, le lieu où on doit se rendre ? Cela me permettra de me faire une idée du temps et des possibles risques qu’on aura à affronter durant notre voyage. » Demande-t-elle avec un léger sourire.

Spoiler:
 



_________________
[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Naoko_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Lun 16 Nov 2020 - 6:38
Arukisa n’était pas impressionnée par la réaction de Gine face aux curieux qui s’approchaient de trop près. Elle savait qu’elle avait du caractère et pouvait tout à fait se défendre seule. Ce n’était que de simples civils probablement animés par l’alcool qu’ils venaient d’ingurgiter dans une des tavernes. Le rhum donnait parfois des ailes à ces matelots qui ne voyaient pas de femmes pendant leurs longs voyages, et dévoilaient aussi une part enfouie de leur personnalité.

Le restaurant choisi par la jeune lionne correspondait à ce qu’espérait la jônin. Un lieu sobre et calme qui n’attirait pas le regard. A l’intérieur, le groupe pourrait se rassasier en paix. Arukisa observa les clients dans la salle tout en avançant vers leur table. Quelques corsaires prenaient leur repas accompagné d’une bonne dose d’alcool. Certains étaient juste accoudés au comptoir pour se rafraîchir la gorge tout en discutant de leurs exploits. A première vue, l’ambiance était plus apaisée qu’à l’extérieur. L’endroit était propre tout en gardant un style très rustre avec une charpente faite essentiellement de bois, tout comme le mobilier.
La gladiatrice prit place sur une des chaises et fit signe au serveur de s’approcher pour passer commande. Il était plus prudent de ne pas s’éterniser ici.

- Nous nous rendons sur la tombe d’un de mes confrères, Gine. Originaire de cette île, il a souhaité finir ses jours ici. Ainsi nous avons respecté sa volonté. L’aboutissement de notre pèlerinage se trouve non loin de la cascade Namida. C’est pour cela que j’ai demandé de l’aide à Kiri. Depuis plusieurs années, cet endroit est devenu un repaire de bandits et de mercenaires. La dernière fois que je suis allé me recueillir seule, j'ai failli le payer de ma vie. Mais je refuse de ne pas rendre hommage à mon aîné à cause de cela. Il ne faut pas céder face à la barbarie. C’est aussi l’occasion de constater que rien n’a été saccagé, malheureusement.

Les mots d’Hansei étaient justes et honorables. La gladiatrice avait la même façon de penser. Hors de question de reculer devant cette vermine, ce serait une victoire pour eux. Ce n’était pas leur territoire et il fallait bien leur faire comprendre.

- Nous vous accompagnerons, même s’il faut repousser ces pillards. N’est-ce pas Gine ? J’ai moi-même une personne chère dont la sépulture se trouve éloignée de Kiri. Je m’y rends chaque année et jamais je ne laisserai quelqu’un m’empêcher de faire ce...pèlerinage du coup.

Le religieux acquiesça, heureux de la compréhension de sa situation. Après tout, il avait engagé deux shinobis de la brume, il devait se sentir en sécurité quoi qu’il arrive. Avant que leurs plats arrivent, il informa ses protectrices de son besoin de se rendre aux toilettes. Malgré le motif, il était judicieux de les informer de son absence et de l’endroit où il se rendait.
Sentant que le sujet venait d’être partiellement abordé, Arukisa en profita pour entretenir Gine de son ressenti sur le décès d’Aya et des conséquences.

- Si...hmm… si jamais un jour tu veux que je t’accompagne pour te recueillir auprès d’Aya, tu sais que je suis là. Dit-elle un peu maladroitement. Je me sens encore coupable de cet accident. Je.... Je suis désolé. Pour tout. Si j’avais été près de toi ce jour-là il n’y aurait pas eu toutes ces conséquences.

Arukisa n’avait pas envie de pleurer, mais elle s’en voulait. Sa manche vide lui rappelait à chaque fois sa responsabilité dans ce drame. Cependant, c’était une sorte de soulagement d’en parler.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Suzurane Gine
Suzurane Gine

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Lun 16 Nov 2020 - 9:06
Tête-à-tête

Le restaurant semblait bien être choisi par la blonde, après tout, il semblait être correct et respectueux. La jeune femme avait pu négocier assez facilement, une table éloignée des autres et sécurisé pour éviter qu’on s’en prenne au moine trop facilement. Gine n’a pas eu trop de mal, elle a démontré sa force contre deux types et le fait qu’elle n’était pas pour rire. Bon, l’un d’eux était ivre et l’autre était une tête brûlée, mais soit, c’était assez impressionnant pour des non habitués. En tout cas, le restaurant est intègre avec les autres et personne ne semble irrespectueux envers un autre. Des discussions tranquilles entre amis, savourant de bons souvenirs, des exploits, des rencontres enfin il n’y a pas mal de chose à dire autour d’un bon verre ou d’une assiette bien garnie. Le trio se trouvait assis à leur table rapidement avec une serveuse pour les guider. Gine jouait son rôle de garde du corps à fond et elle observait tout le monde. Or, elle ne trouvait rien de suspect parmi eux. Il était hors de question de rester longtemps dans ce restaurant, juste pour manger quelque chose et ensuite, ils reprendront la route. La Suzurane en profite pour poser une question au vieil homme afin de savoir si le lieu du pèlerinage était loin de leur position. Ainsi, ça lui permettrait de se faire une idée du niveau de dangerosités sur le trajet. Généralement, plus c’est long et plus c’est risqué, du coup, il fallait bien se préparer.

Le moine explique la raison de sa venue et qui se trouve là-bas, un de ces frères moines a été enterré sur l’île de Kaiba, près de la cascade Namida, c’est donc là-bas que l’aboutissement du voyage aura lieu. C’était honorable de sa part d’y aller chaque année, même si c’est au péril de sa vie. La blonde comprenait mieux ses motivations et ses envies. Elle hoche la tête d’un air compréhensif, il est courageux pour un moine, mine de rien. Arukisa prend la parole pour l’assurer qu’elles l’accompagneront jusqu’au bout et repousseront tous les bandits sur leur chemin. Gozan savait ce que s’était que d’aller voir un proche loin de son habitat quand il est enterré bien loin. La Suzurane venait d’apprendre quelque chose sur sa partenaire. « Oui, ne vous en faites pas, je ferai en sorte que ce pèlerinage se passe sans problème et si quelqu’un a osé toucher à la tombe de votre aîné, je m’occuperai de tout remettre en place. On a tous perdu un être cher, tout ce qu’on doit faire, c’est de ne pas le décevoir, peu importe où il se trouve, en agissant différemment de quand elle nous a connus. » Dit-elle avec une légère voix vers la fin, pensant à Aya. Les plats n’étaient pas encore arrivés, du coup, il semblerait que le moine en profite pour aller se vidanger aux toilettes, laissant les deux kunoichi, seules. La Genin pose sa main sur la table et croise les jambes en regardant les individus qui les entourent.

Arukisa prend la parole en coupant le silence en elle-même. Le sujet abordé est délicat, car ça concernait Aya, mais le blonde l’écoute attentivement. Gozan propose à Gine de venir avec elle si un jour, la blonde part sur l’île d’Uke pour se recueillir auprès d’Aya. C’était tellement touchant de sa part et Gine était surprise de sa proposition. Au fond, ça lui faisait plaisir, quoique le sujet soit assez difficile à aborder par moments, mais là, cela allait. De plus, la brune s’excuse de ce qui s’est passé en se sentant coupable. Se trouvant nulle de ne pas l’avoir suivi ni rien. Rien qu’en l’écoutant et entendant sa voix, l’assimilatrice pouvait sentir la sincérité des paroles de sa tendre amie. Elle s’en voulait vraiment pour tout ce qui s’est passé. Baissant les yeux, Gine ne lui en veut pas du tout ni même à Tatsuya. C’était uniquement de sa faute d’avoir quitté les rangs sans rien dire et de s’être fait piéger comme une bleue. Gine vient déposer sa main sur celle d’Arukisa et le lui caresse tendrement. « Tu n’as pas à t’excuser, tu n’y es pour rien. L’unique responsable pour sa mort…c’est moi. » Dit-elle, les yeux brillants dont une larme se met à couler sur sa joue droite. « J’ai quitté les rangs sans t’en informer. Si tu souhaites mon pardon, même si tu n’es en rien coupable alors saches que je te pardonne et Aya… Aya n’aurait pas voulu que tu te détruises mentalement pour cela. » Dit-elle avec un léger sourire, se retenant de fondre en larmes. Elle continue de caresser la main de sa partenaire, entremêlant ses doigts avec les siens. « Et je serais énormément honorée et heureuse de te savoir à mes côtés, Aru-chan. Tu es si douce et attentionnée avec moi, tu comptes beaucoup pour moi. Alors, dès que j’irai, je viendrai te chercher pour que tu puisses me soutenir et me consoler. » Dit-elle avec le sourire. « Ah et, lorsque tu iras te recueillir auprès de la personne dont tu as parlé, je serais ravie de te suivre pour te soutenir à mon tour, ma belle. Car saches que te parler me fait tellement du bien et avec toi, je me sens en sécurité. Je me sens mieux. Si tu veux, après la mission…ça te dirait qu’on se retrouve quelque part pour parler ? J’aimerais mieux connaître la personne bien que tu es, Aru-chan. » Finit-elle là-dessus en gardant le sourire et appréciant ce moment de discussion, en tête à tête avec la brune.




_________________
[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Naoko_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Sam 21 Nov 2020 - 6:32
La gladiatrice ne s’attendit pas à une telle réponse. Gênée, ses petites joues se mirent à rougir. Non seulement, Gine lui accordait son pardon mais elle émit des mots attendrissant à propos de leur relation. La jeune lionne rappelait probablement à Arukisa son lien avec ses sœurs. Elle était l’aînée de trois petites filles et elle avait toujours été très protectrice envers elle. Il était possible qu’inconsciemment elle se soit rapprochée de la genin, encore plus depuis la perte d’Aya. La Rose rouge ne sut quoi répondre à son invitation. Qu’attendait-elle ? Elle ne savait pas. Apprendre à mieux se connaître était une bonne raison. La jônin n’avait pas beaucoup d’amies à Kiri. Néanmoins, leur relation deviendrait possiblement étrange. Jusqu’à maintenant elles avaient principalement eu des relations hiérarchiques. Elles s’étaient côtoyées dans le cadre de missions ou dans leur uniforme de shinobi, comme au Complexe. Pouvaient-elles devenir plus proches ? L’idée ne lui déplaisait pas. C’était une jeune fille joyeuse, pleine de vie et d’insouciance. Elle lui ressemblait beaucoup à ses débuts. Néanmoins, Gine était plus âgée qu’elle mais semblait aussi manquer encore de maturité. En fait, elle manquait tout simplement d’expérience de la vie.
Arukisa s’apprêta à lui répondre lorsqu’Hansei revint à la table. Elle eut à peine le temps d’ouvrir sa bouche que les mots ne purent sortir.

- Le repas sera pour moi mesdames. Nous tâcherons de ne pas nous éterniser ici, je sais que c’est un endroit risqué pour vous.

La kunoichi se contenta d’acquiescer poliment avant de commencer à déguster les plats qui venaient d’arriver. Elle envoya un regard communicatif à Gine afin de lui faire comprendre qu’elle n’avait pas oublié ses propos.
Le repas se termina rapidement. Le groupe reprit leur pèlerinage.

Une fois sortie du restaurant, la véritable marche débutait. Le ventre bien rempli, Arukisa était prête à affronter la forêt tropicale qui les attendait. Leur chemin pour quitter la ville fut moins mouvementé que leur arrivée. Quelques regards inquisiteurs se posèrent sur eux mais rien qui ne nécessitait une intervention de la part des deux kirijins.

- Nous allons prendre par la jungle, c’est le chemin le plus court. Faites attention aux serpents, un accident peut vite arriver. Dit Hansei sur un ton paternel.
- Je crains plus les bandits que les serpents. Répondit la gladiatrice en riant doucement.
- Certes, mais je sais qu’une poignée de bandits ne nous retiendra pas longtemps. Dit-il avec bienveillance.

Sur ces quelques paroles, ils s'enfoncèrent dans ce labyrinthe végétal. Le décor de ce tableau sauvage était grandiose. Il y avait mille façons de se laisser transporter par cette forêt, par cette dense végétation où fines feuilles, au découpage artistique, rencontrent d’imposants troncs, aux racines spectaculaires ou aux branches qui se tordent sous le poids des plantes grimpantes. Le trio prit un chemin de piste souvent emprunté en direction de la cascade Namida. Quelques rayons de lumière caressent les feuilles et viennent se nicher dans ces sous-bois. Néanmoins, la végétation est si dense que quelques zones de pénombres perdurent et nécessitent l’entière attention de la jônin. Les nouvelles allaient vite, leur arrivée avait sûrement fait le tour des brigands du coin et le risque d’une embuscade n’était pas à négliger.
D’ailleurs, alors qu’ils progressaient à vive allure, une odeur de feu de camp et de viande grillée vint perturber l’odorat, jusqu’à maintenant stimulé par les senteurs florales des environs, des kirijins.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Suzurane Gine
Suzurane Gine

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Lun 23 Nov 2020 - 4:27
En forêt

Dans le fameux restaurant, choix par la blonde, le moine avait décidé d’aller aux toilettes. Du coup, les deux kunoichi étaient seules à la table, en attendant son retour ainsi que leur plat. Arukisa avait décidé de parler du sujet de leur dernière mission, voulant s’excuser, se pensant en tort d’avoir été incapable d’éviter ce drame. Les paroles de la brune étaient sincères et difficiles de voir qu’elle cherchait autre chose à par être honnête avec la Suzurane. Or, il était impossible de la laisser porter ce fardeau, cette erreur, car aux yeux de l’assimilatrice, la gladiatrice est innocente. Du coup, la Genin avait pris la parole pour être honnête à son tour afin d’alléger l’esprit de sa partenaire. De plus, elle lui offre son pardon et celui d’Aya, même si au final, Gozan n’en avait pas besoin vu qu’à ses yeux, la brune n’avait rien fait de mal, ce jour-là. Il y avait qu’un seul coupable, l’homme qui a manipulé l’esprit bestial de la blonde. Cependant, Gigi se sentait tout aussi coupable, car elle est celle qui lui a volé sa vie et elle avait quitté les rangs ou la formation, sans autorisation d'Arukisa. Sans cela, la kunoichi n’aurait pas été manipulée ni contrôlé et Aya serait encore vivante à ce jour. Or, comme elle l’a dit à la Jônin, Aya en voudrait aussi à Gine si elle se détruit l’esprit avec ces remords et dépression. Du coup, il fallait aller de l’avant et apprendre de ses erreurs, surtout en mémoire de la Yasei Dauphin. D’ailleurs, Gine voulait inviter Arukisa à un tête-à-tête pour apprendre à mieux la connaître. La Brune avait rougi sous les douces paroles de la blonde et cela avait donné le sourire à l’assimilatrice.

Or, il semblerait qu’Arukisa ne puisse pas répondre aux propos et à la question de Gine. En effet, Hansai est revenu, auprès d’elles afin de manger à leurs côtés. Il avait terminé son affaire et il raconte même qu’il payerait le repas. C’était vraiment sympathique de sa part de leur offrir le repas, surtout qu’il n’était pas obligé de le faire. Et de plus, il souhaitait de ne pas rester trop longtemps dans cet endroit, à cause des risques. Gine ne s’inquiète pas pour elle, elle ne craint rien en ces lieux, ça serait surtout pour lui qu’elle s’inquiète. Le moine n’est pas un combat et il est âgé, du coup, autant le mettre en sécurité pour sa propre vie et aussi, pour la réussite de la mission. La blonde hoche tout simplement la tête pour montrer qu’elle est d’accord avec ce dernier. Soudain, elle remarque le regard d’Aru, un regard qu’elle comprend. La Suzurane était rassurée que sa camarade n’a pas oublié leur discussion, en espérant avoir le temps de connaître sa réponse. La kunoichi mange son repas avec appétit et profitant de la bonne nourriture, car mine de rien, c’était bon. À la fin du repas, le tri sortit du restaurant, après avoir payé enfin que le moine ait pu payer l’addition. Pour quitter le village portuaire, ça ne semblait pas trop difficile. Comparer à tout à l’heure, il n’y avait plus de tentatives désespérer contre elles ni contre l’homme. L’équipe avait pu sortir de la zone sans de réels problèmes, hormis quelques regards peu rassurants à leur égard. En tout cas, la lionne avait pu rester sur ses gardes et être prête à intercepter des ravisseurs.

Apparemment, Hansai souhaite passer par la jungle, car pour lui, c’est le chemin le plus court. Il demande d’ailleurs de faire attention aux serpents pouvant se cacher dans la nature. Un accident pour vite arriver et cela ne rassure pas trop la blonde. Elle devait être très vigilante. D’ailleurs, Arukisa ne voulait pas oublier la possibilité d’une attaque de bandits sur leur chemin que de serpents. Or, le vieil homme semble bien confiant sur les capacités ninja de ses gardes du corps. La kunoichi sourit à cette remarque. « Merci de votre confiance, Hansai-dono. D’ailleurs, que ce soit serpent ou bandit, rien ne me fait peur ! Je vais les brûler s’il tente de vous faire du mal, personne ne touche à Hansai et Arukisa ! Grrrr !! » Fit-elle en étant motivée. Ensuite, le trio s’enfonce dans la jungle plutôt dense de par une végétation importante et disons que dame nature s’est aussi installé dans ce coin du monde. Dans ce genre d’endroit, il était facile pour quiconque de créer une embuscade à l’équipe. Cependant, Gine utilise deux techniques liées à son lien de Yasei, usant d’une ouïe fine et d’un odorat supérieur, celui d’un félin. Ainsi, elle pourrait surprendre ses opposants en cas d'attaque surpris.

Soudain, durant leur trajet à vive allure, Gine se met à sentir une odeur de viande grillée et d’un feu de camp, ce n’était pas loin de leur direction. Difficile de repérer d’autres odeurs à cause de la viande, cela perturbe son odorat de lionne. Gine se place devant eux et fait signe de s’arrêter. « Stop. Il y a camp un peu plus loin. Difficile de savoir si c’est des simples civils, chasseurs ou bien un regroupement de bandit. Mon odorat de félin ne peut pas repérer d’autres odeurs à cause de la viande grillée. Restez sur vos gardes. » Dit-elle. Il était hors de question de se faire avoir en si bon chemin. Elle ne peut pas quitter le groupe pour partir en éclaireur. La dernière fois qu’elle a décidé de se séparer de sa formation, elle a été manipulé et contrôlé. Maintenant, elle ne prend plus de risque inutile et elle reste sur ses gardes. Si elle ne peut pas compter sur son odorat à cause de la nourriture, elle peut compter sur son ouïe pour entendre des pas, de la respiration ou des paroles. La blonde se concentre sur ce qui se passe autour, elle laisse son sens de l’ouïe travailler pour elle. Des pas, des hommes en train de parler autour d’elle, cherchant à les contourner, non, à les encercler. Il ne bouge plus, ils se mettent en place, attendant sans doute un signal ou le bon moment. « Arukisa. On est encerclé par une dizaine de personnes. Ils sont environ à une dizaine de mètres de notre position. Peux-tu utiliser une détection de chakra ? S’il te plaît. » Demande-t-elle tout en serrant les poings.

Résumé:
 



_________________
[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Naoko_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Mer 25 Nov 2020 - 11:27
- C’est inutile, on n'encercle pas quand on veut discuter Gine. Répondit Arukisa d’un ton un peu ferme. La genin était encore trop naïve. C’est probablement des bandits. Ils attendent les voyageurs perdus et tendent des embuscades. Restez en position, il faut se préparer à répondre.

En effet, si ces individus venaient à eux de manière pacifique ils auraient déjà commencé par s’annoncer. Une approche telle que la leur ne pouvait être amicale. Le feuillage épais empêchait la gladiatrice de distinguer la menace avec précision, elle apercevait seulement des branches bouger par moment et entendait à peine le crépitement des végétaux écrasés sous leurs pas. Les pupilles d’Aru ne cessaient de faire des allers-retours afin de prendre le plus d’informations possibles. Elle composa une série de mudras et fit apparaître deux clones à ses côtés qu’elle plaça aux angles qu’elle ne pouvait couvrir. Sa position triangulaire lui permettait ainsi de couvrir entièrement la zone de danger et de mettre en sécurité Hansei ainsi que Gine. Telle une meute de loups tournant autour de leur repas, ils ne se doutaient pas qu’ils étaient en réalité les proies.

A cause du fond sonore ambiant de la faune, il était difficile de déceler la distance de la menace. Soudain, les feuilles géantes d’une plante tropicale s’écartèrent pour dévoiler deux hommes qui se jetèrent sur un de ses doubles. Instantanément, Arukisa reconnut les caractéristiques d'une bande de pirates. L’un d’eux portait un bandana sur la tête et de grandes boucles d’oreilles faites d’un métal précieux. Ses vêtements étaient légers et plutôt amples ainsi que des bottes en cuir épais. Son visage était marqué par le temps et il portait une cicatrice qui lui traversait la bouche de haut en bas, signe certain des combats difficiles. Au bout de sa main, il tenait un sabre rouillé. Pas de doute, leurs assaillants étaient des corsaires prêts à piller leurs biens.
Le clone ne put esquiver l’assaut des deux individus et disparut sous leurs coups. La jônin en profita pour contre-attaquer sans perdre une seconde et d’un enchaînement habile à l’aide de Mikazuki elle les terrassa facilement. Ces opportunistes n’étaient que des civils, aucun shinobi ne se trouvait parmi eux. Cependant, le trio kirijin n’avait pas le choix, c’était tuer ou être tué. S’ils arrivaient à en neutraliser un certain nombre, il était fort probable que le reste de la troupe prenne la fuite. D’ailleurs, ceux-ci sortirent de la pénombre végétale pour se montrer et tenter d’intimider Hansei et les kunoichis. Loin d’être impressionnée, Arukisa envoya son second clone dans le tas. Celui-ci sauta, faux en l’air, vers deux nouvelles victimes qui ne mirent pas longtemps à succomber sous les envolées de sa lame. Pendant ce temps, un autre parvint à le frapper dans le dos et il disparut en fumée.

Spoiler:
 

- Reste vigilante Gine, ils ne sont pas forts mais ils sont encore nombreux.

Hansei se trouvait entre les deux shinobis. A la vue de son calme olympien, il était certain que ce n’était pas la première fois qu’il faisait face à une telle situation. Son quotidien monastique et les qualités qui découlaient de son mode de vie lui permettaient de ne pas paniquer face au danger. Si bien qu’au lieu d’attendre que les kunoichis fassent tout le travail, il brandissait son bâton vers les ennemis, prêt lui aussi à se défendre. Il restait une demi-douzaine de pirates, toujours aussi excités à l’idée de leur faire la peau. Leurs regards sanguins se mêlaient à des rires sordides dévoilant des sourires édentés. La mort de leurs confrères ne semblaient pour le moment pas les décourager.


_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Suzurane Gine
Suzurane Gine

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Jeu 26 Nov 2020 - 5:01
La lionne de feu

« Je me doute un peu qu’ils nous encerclent pour ne pas chercher la discussion, mais c’était surtout pour connaître leur nombre approximatif. » Dit-elle d’un air sérieux, tout en cherchant à être proche du moine afin de le protéger. Il était difficile de déterminer réellement leur nombre, inutile d’utiliser l’odorat à cause de l’odeur de la viande grillé pouvant la mettre dans l’erreur. Avec son ouïe, la kunoichi de feu avait pu déterminer à peu près le nombre d’ennemis, environ une dizaine, mais rien de bien précis. Il fallait se montrer prudent et c’était compliqué de les repérer avec les yeux à cause du décor végétal qui les entoure. Il ne fallait pas se précipiter bêtement en tapant au hasard, la priorité était de protéger le moine. La Suzurane est une kunoichi tout comme Arukisa, elles sont capables de se protéger et d’attaquer, comparer à ce moine. Difficile d’avoir plusieurs angles de vue, c’est alors que la brune a eu une bonne idée. Gozan invoque deux clones pour combler les trous dans leur défense et surveiller ce qui se passait dans les endroits où elles ne pouvaient pas voir. Il semblerait que deux pirates sortent de leur cachette pour venir s’attaquer au trio. Le premier clone n’a pas pu se défendre et se fait battre rapidement. Cela dit, la jônin intervient et les terrasses grâce à sa faux de combat. En attendant, la blonde reste en mode défensive, ne cherchant pas à se séparer de l’homme. Cela l’embêtait que son amie fasse tout le boulot à sa place, mais bon, il fallait bien que l’une des deux le fasse.

D’autres sortirent de leur cachette afin de tenter d’impressionner le groupe, à cause de leur nombre. Arukisa envoie son dernier clone qui parvient à vaincre deux autres pirates, mais se fait tuer par un troisième. Ce ne sont pas des Shinobi, aucun d’eux n’utilise de ninjutsu ou d'autres arts ninja, mais juste leur arme blanche. En tout cas, le moine semble bien calme et il ne panique pas. Après tout, il est déjà venu sur l’île donc ça doit être une situation qu’il doit connaître. De son côté, la Jônin demande à la Genin de rester vigilante face à ses pirates. Ils ne sont pas très fort, cela dit, leur supériorité numérique leur donne un avantage sur le duo Kirijin. « Hum… Ça va être compliqué, mais j’ai peut-être quelques idées pour diminuer leur nombre, Aru-chan. » Dit-elle sûre d’elle. Cela dit, Hansai semble déterminer à se défendre de lui-même si ça devait mal se passer. Son bâton était placé de manière à le brandir vers les ennemis. Il leur montre sa détermination et son courage à se battre jusqu’au bout pour triompher d’eux. Gine qui pensait qu’il ne devait pas savoir se battre, peut-être avait-elle tort ? En tout cas, il ne fallait pas non plus lui donner l’occasion de se salir les mains. En effet, c’est leur mission et ça serait un peu honteux de laisser leur client se battre à leur place ou à leurs côtés. Une demi-douzaine de pirate qui les encercle et visible cette fois-ci, ils ne se cachent plus. Ça va devenir compliqué. Seule, elle aurait pu utiliser son explosion de flamme contre eux et le tour aurait été déjà terminé, mais impossible de le faire avec Arukisa et Hansai à ses côtés.

« On va devoir jouer sur différents tableaux. Je m’occupe de ceux derrière nous et à gauche, et toi Aru-chan, de ceux à droit et en face de nous. » Dit-elle en serrant les poings. « Hansai-san, ne faites rien d’insensé pour l’instant. Tant qu’ils ne sont pas réellement en face de vous, restez entre nous. » Dit-elle, mais elle avait une autre idée en tête. « Aru-san… Il faut que tu ouvres un passage et dès qu’il y a une ouverture. Toi et le moine, vous partirez en me laissant seule. Ainsi, je pourrais me déchaîner sur eux et vous rejoindre très rapidement. C’est l’unique moyen d’y parvenir. » Dit-elle avant de se retourner pour faire face à ceux qui étaient dans leur dos et puis, elle lance depuis sa main valide, cinq boules de feu sur des pirates. L’attaque les surprend, ne s’attendant pas une vitesse d’exécution de sa part. Manque de bol pour eux qui s’attendait à voir des mûdra, Gine est assimilatrice et elle n’en a nullement besoin. Cinq pirates en moins, mais il en restait pas mal à neutraliser. Ceux à sa gauche se mettent à venir dans leur direction. Des flammes apparaissent dans la bouche de la kunoichi et elle se met à souffler un puissant jet de flamme. Elle bouge sa tête en même temps, tout en cherchant à brûler plusieurs cibles en même temps. Pendant ce temps-là, elle espérait que la Gozan et le moine s’en sortent de leur côté.

Résumé:
 



_________________
[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Naoko_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Jeu 26 Nov 2020 - 18:15
Les mots de la lionne résonnèrent pendant plusieurs secondes dans l’esprit d’Arukisa. Un court laps de temps qui lui parut durer une éternité. La laisser seule ? Après ce qu’il s’était passé lors de leur dernière mission ? Elle ne pouvait prendre ce risque. L’entraînement à ses côtés lui avait montré qu’elle pouvait lui faire confiance mais ce n’était pas la réalité. Ce n’était pas le terrain. Ce n’était pas le danger auquel elles faisaient face à cet instant. Les images de son retour à l’entrepôt d’Uka après avoir terrassé le shinobi dompteur se bousculèrent dans sa tête. Gine, genoux à terre, les yeux embués de larmes devant le corps inerte d’Aya. Elle se souvint de sa réaction en apprenant le geste démesuré de la lionne de feu pour se punir de son acte. Elle avait réalisé que son manque d’attention aurait pu briser la vie de plus d’une personne et pendant des heures elle était restait muette, incapable de dire le moindre mot tant le choc avait été brutal. Malgré le pardon de la genin, elle ne pouvait se soumettre à une telle idée. Il était encore trop tôt. Et si elle ne s’en sortait pas ? Jamais elle ne pourrait s’en remettre, jamais elle ne pourrait se regarder en face.

Or, la symbolique de leur mission n’était-elle pas à l'œuvre en ce moment crucial ? Ce n’était pas un hasard si leurs supérieurs les avaient réunies sur l’escorte d’un pèlerin. Le pèlerinage était un chemin de croix, une suite d’épreuves afin de trouver le pardon et résoudre des problèmes enfouis. Sa décision était un test. Un moyen de prouver qu’elle avait accepté sa faute. Toujours est-il qu’il ne fallait pas faire marche arrière, elle ne devait pas, pour elle et pour Gine. La genin lui avait demandé sa confiance et elle ne devait pas lui retirer. D’autant plus que ce serait un terrible aveu de faiblesse concernant son assurance. Une jônin devait être capable de prendre une décision et une shinobi devait faire confiance à ses coéquipiers.

Arukisa hésita un instant avant de croiser le regard d’Hansei. Celui-ci semblait lire en elle comme dans un livre ouvert. A travers ses pupilles, on pouvait apercevoir son approbation. Il semblait vouloir dire à la gladiatrice que son épreuve était là, maintenant. Le croisement de leurs regards sembla lui aussi s’étendre sur la durée. Savait-il pour les kunoichis ? Mais comment ? Malgré la situation dans laquelle ils étaient, il avait l’air confiant, comme s’il savait que la bonne décision serait prise. Le poids de son aura était presque perceptible par la Rose rouge. Comme si un quelque chose l’entourait pour l’amener à passer cette épreuve, une sorte de force spirituelle venant du moine. Un vent divin qui la poussait vers l’avant.

La gladiatrice vit l’attitude conquérante de sa coéquipière. Sa position exprimait sa détermination. Si elle était capable de revenir à ses côtés et de la pardonner, elle ne pouvait l’arrêter sur son chemin. Ce n’était qu’ensemble qu’elles pourraient finir leurs pèlerinages.

- Reviens vite. Dit-elle d’un ton ferme. L’instant n’était pas à l’affection mais on pouvait lire dans ses pupilles tout l’espoir qu’elle exprimait dans ses mots.

Arukisa envoya une rafale de projectiles avec son arme devant elle afin d’écarter les quelques pirates qui lui barraient le chemin. Sans même constater qu’une de ses balles de chakra avait blessé une des cibles à la jambe, elle attrapa le poignet d’Hansei pour lui indiquer de la suivre. Elle s’enfonça dans les fourrés et parcourut plusieurs mètres afin d’être à bonne distance du groupe qui visiblement ne l’avait pas suivi.

Gine était maintenant seule. La Rose rouge s’arrêta et observa dans sa direction, espérant la voir revenir en vie et rapidement.

Spoiler:
 

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Suzurane Gine
Suzurane Gine

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Hier à 6:12
Flamme de la volonté

Un plan plutôt suicidaire que propose Gine, qui mérite de réfléchir avant d’accepter de la laisser seule. Lorsque la blonde a parlé de son plan à Arukisa, la blonde avait pu voir que sa partenaire hésitait à la laisser faire. Cela se comprenait beaucoup, car il semblerait que Gozan n’a pas oublié ce qui s’est passé sur l’île d'Uke. Elle n’a pas oublié la mort d’Aya, des larmes de Gine et de son mal-être. De plus, il n’était pas difficile pour la brune d’avoir compris les raisons de la perte du bras droit de la Suzurane. Là-dessus, Aru pouvait penser qu’au final, la blonde cherchait un moyen de perdre la vie afin de rejoindre Aya au paradis. Un moyen de mourir, de ne plus souffrir et d’échapper à ce monde. N’importe qui aurait pu le penser, après ce qu’avait traversé la blonde, il y a quelques mois. Or, cette idée noire de se donner la mort, elle ne l’avait plus depuis longtemps et il était hors de question pour l’assimilatrice de mourir aujourd’hui ni demain ou dans les jours qui suivent. En effet, elle voulait vivre et lutter aux côtés de ses proches, elle voulait voir ce que lui réserve l’avenir afin de respecter le dernier souhait de son ex-copine : de vivre. Il y a peu, Gine a créé une technique pouvant toucher plusieurs cibles à la fois sur une grande zone. Cependant, Arukisa et Hansai sont là et elle ne peut pas le faire, au risque de les blesser ou les tuer. Et vue le nombre de pirates, elle n’avait pas le choix que de le faire sinon ça risquerait de compromettre la survie d’Hansai, la leur et donc de leur mission.

Ainsi, c’est pour cela que la blonde avait cette idée d’être seule face aux pirates et que les deux devaient partir de la zone, en se frayant un chemin. Là-dessus, Gine avait confiance en Arukisa et cette confiance ne risque pas de se dissiper avec le temps. La Suzurane avait foi en sa partenaire, comme elle l’aimait beaucoup et espérait qu’elles apprennent à mieux se connaître, après la mission. Il était hors de question qu’elle meurt ou qu’elle fasse tout le boulot à sa place. La lionne ne veut plus être un fardeau pour qui ce soit, elle veut être forte, courageuse et devenir un élément important dans une équipe de ninja. Ne plus être celle qu’on protège, qu’on doit éviter de traumatiser ou quoi ce soient d’autres. Elle veut prouver qu’elle peut être utile, un bon élément et pouvoir progresser dans le monde ninja sans être un boulet pour qui ce soit. Arukisa la regardera avec admiration et envie, Reikan la considérera comme une élève et sœur avec du respect et il en allait avoir de même pour tout le monde. Aujourd’hui, Gine allait changer, elle allait avancer et devenir une meilleure personne comme une meilleure kunoichi pour qu’on ait confiance en sa force. Après avoir proposé ce plan et voyant l’hésitation de sa partenaire pour la laisser seule, Gine utilise deux attaques Katon. Un pour viser cinq ennemis à la fois et le second, un souffle de flamme pour tenter de tuer ou ralentir des assaillants. Soudain, la voix d’Arukisa se fait entendre et lui demande de revenir vite. Un sourire s’affiche sur le visage de la kunoichi. « Promis. » Dit-elle en les voyant se frayer un chemin et prendre la fuite. La blonde s’étire un peu et les pirates hésitent à suivre les deux personnes. « Restez un peu, avez-vous peur de moi ? Je vous prends tout en même temps, bande de merde ! Amenez-vous ! Mais avant ça, laissez-moi me présenter. »



La blonde se met à réaliser une chorégraphie tout en se présentant. « Vous avez devant vous, une future et puissante Shinobi dont la renommée s'étendra sur toutes les terres connues, des plaines glacées de l’Hyperboréen, aux déserts arides du sud, du lointain levant à l'Occident où se meurt le soleil... La femme à la toison dorée, future impératrice des flammes et Lionne du Soleil ! La Benzaiten dont la splendeur stupéfie le commun des mortels ! La noble Gine ! YEAH ! » Finit-elle avec le sourire. Les pirates ne semblent pas impressionner et ricanent en s’approchant d’elle avec leur lame rouillée. La blonde avait gagné un peu de temps pour laisser Hansai et Gozan s’éloigner des lieux. « Mesuraion no Ikari. » Gine fait expulser, subitement, autour d’elle, des flammes sur une large zone et brûlant tout ce qui se trouve autour de sa position. Des flammes dévorent la nature, mais également tous les pirates de présent. Au milieu de ce feu, la Suzurane entend des cris de douleur, des supplices, de pleurs, tout ceci était effrayant. Or, elle se sent comme indifférente, en sachant qu’ils auraient fait pareils dans le cas contraire. Ils étaient là pour les tuer, il fallait en payer le prix. Levant les yeux, elle voit une silhouette féminine dans les flammes. « Aya ? » Dit-elle avant que la silhouette disparaisse soudainement. Elle a été surprise, mais elle n’était pas sûre de ce qu’elle avait vu. Il était inutile de rester plus longtemps en ces lieux et la kunoichi se met à partir de la zone pour rejoindre son groupe.

La blonde sort de la zone et utilise son odorat en transformant son nez en museau de lionne. Elle reconnaît l’odeur d’Arukisa et se dirige vers sa position. La blonde les retrouve facilement et rapidement, après quelques minutes à voyages dans la jungle. Elle leur fait face et sourit à sa partenaire. « Je te l’avais dit que je reviendrai. » Dit-elle en lui caressant le haut du crâne. « Merci de m’avoir fait confiance, Aru-chan. » Finit-elle là-dessus et regarde Hansai. « Je pense qu’on peut reprendre le chemin, sans attendre. » Demande-t-elle gentiment à l’homme. Après tout, il connaît bien le chemin à prendre pour aller jusqu’à la tombe de son défunt ami. Il était temps de faire route vers le lieu du recueillement, en espérant ne plus être embêté par quoi ce soit d’autre. La blonde regarde derrière, repensant à ce qu’elle avait vu, cette étrange silhouette dans les flammes. « Hum… » Elle sourit se disant qu’au final, peu importe où elle est, Aya veille toujours à garder un œil sur la blonde. « Go ! On a encore du chemin à faire ! »

Résumé:
 



_________________
[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Naoko_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Empty
Hier à 16:34
Le poing serré, le cœur noué, Arukisa entendit l’explosion ardente au loin. La déflagration était si forte qu’elle sentit le souffle de chaleur passer près d’elle et faire virevolter ses mèches brunes. Elle espérait que tout se soit bien déroulé. Elle avait lâché la bride et fait confiance à la genin, elle ne voulait pas le regretter.
L’attente ne fut pas longue avant que Gine ne les rejoigne. La gladiatrice sentit la tension diminuer, elle était revenue intacte. Elle avait vaincu ses démons. La pression retomba lentement tandis qu’elle sentait son rythme cardiaque retrouver une allure normale. Néanmoins, ce n’était pas normal de se retrouver dans cet état. Tant de panique n’était pas bon pour sa santé mentale. Même si cette simple épreuve était passée, elle ne devait pas baisser sa garde si cela se reproduisait. Peut-être avait-elle besoin d’une aide ? Besoin de parler à quelqu’un de neutre ?
Les mots rassurants de la jeune lionne confortèrent la jônin dans son choix. Son sourire exprimait toute la gratitude qu’elle avait vis-à-vis de sa partenaire pour lui avoir fait confiance. C’était la récompense d’Arukisa. Elle l’avait convaincue de la traiter comme une shinobi compétente et de ne pas essayer de la surprotéger depuis l’incident. C’était la meilleure chose à faire pour avancer.

Le groupe reprit sa marche, la Cascade Namida n’était plus très loin.

- Je suis fière de toi, Gine. Lâcha Arukisa discrètement sur ton bienveillant accompagné d’un sourire complice.

La Rose rouge ne voulut pas en dire plus pour le moment. Elles avaient assez causé pour la journée. Aru’ n'était pas rustre mais les discours mielleux trop longs ne lui plaisaient pas vraiment. La kirijin restait une personne naturelle qui disait ce qu’elle pense sans barrière, c’était plutôt la bonne pote que la confidente.

Pendant plusieurs heures, le trio marcha au milieu de la végétation luxuriante qui formait cette étendue sauvage. La canopée, formant une véritable couverture de feuilles, ne laissait passer que très peu de lumières. Si bien que de nombreuses plantes grimpaient le long des arbres jusqu’à leur sommet pour trouver un peu de soleil. Le sol était couvert de petites fleurs colorées, de champignons et d’insectes grouillants. Il était impressionnant de constater à quel point chaque être de ce biome s’était adapté pour survivre avec les conditions dont il disposait. La forêt était divisée en trois étages distincts. Au plus haut, c’était le royaume des oiseaux chanteurs. L’étape intermédiaire accueillait les reptiles et les singes. Et pour finir, le sol recevait les insectes et les gros mammifères.
Alors que la nuit commençait à tomber, Arukisa ordonna au groupe de s’arrêter. Elle avait choisi une clairière dégagée afin que les rayons de la lune leur donnent un peu de visibilité. Hors de question de faire un feu, ce serait un phare pour les bandits.

- On va passer la nuit ici, on ne peut pas voyager de nuit, c'est trop risqué. Hakubo veillera sur nous pendant qu’on se repose. Je sais que c’est pas facile avec tout ce bruit mais essayez de vous reposer un peu. Dit-elle sur un ton bienveillant.

En effet, la cacophonie de la jungle ne cessait pas la nuit, elle était même plus forte. Les batraciens croassaient et les reptiles sortaient pour chasser. La Rose rouge aimait bien dormir à la belle étoile, ce n’était pas un souci pour elle. Surtout que le climat tempéré de l’île n’était pas désagréable en été.
Arukisa se mordit le pouce afin de faire apparaître son allié ailé. La chauve-souris commença à virevolter dans les alentours. Le festin d’insectes qui s’offrait à lui pour cette nuit l’exaltait. La pénombre était son terrain de jeu favori. Sa présence était la garantie d’être prévenu du moindre danger.

Spoiler:
 

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

[Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: