Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

Partagez

[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0

Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Empty
Mar 10 Nov 2020 - 16:24
Complexe indépendant Hijin

Printemps 204,

Une journée après la réunion, Hirose lui avait parlé d’un bâtiment scientifique et médical dans la forêt d'Hi. Ce bâtiment était protégé par un dojo de Samouraï. Ce qui était bien également, c’est qu’il n’y avait rien contre l’Empire et personne ne venait leur demander des comptes, en retour, le bâtiment envoyait des stocks de médicalement à l’hôpital d’Urahi. La soldate avait accepté de se rendre là-bas avec son assistante pour réaliser son dernier projet et voir si ça ira mieux avec de l’aide. Sortant de la Capitale, le duo s’aventure dans la forêt d'Hi no Kuni en direction du lieu où elles doivent se rendre pour la suite des opérations. Medyûsa était calme et patiente, elle marchait normalement, tout comme Yui. Sur leur chemin, il n’y avait aucun danger, ni d’animaux sauvages ni de bandit, de toute façon, il fallait être fou pour jouer dans l’illégalité près de la cité de l’armée impériale. Le trajet avait pris quelques heures, environ deux heures pour se rendre à destination en s’aventurant dans le Nord du pays. La Yasei avait pensé poursuivre son projet CADMUS, même si elle devait modifier ses projets et que ça reste loin des yeux de ses collègues. De toute façon, elle ne pourra pas faire comme elle y avait pensé et la blonde devra se plier à ses moyens de son époque et connaissances pour y parvenir. D’ailleurs, elle avait prévu de bosser sur d’autres projets, mais liés surtout à la médecine. La Gorgone arrive finalement devant un chemin de terre, se démarquant du chemin principal. Deux samouraïs sortent de la forêt et stoppent les femmes. Med reste prudente tandis qu’Hirose s’approche et les salue. « Hey Baddack, c’est moi, Hirose Yui ! » Dit-elle. « Oh mademoiselle Hirose-sama ! Désolé, je ne vous avais pas reconnu. Que faites-vous ici sans prévenir ? Est-ce que votre père le directeur est au courant ? » Demande-t-il. « Non, je viens lui rendre visite et discuter avec lui de projets en compagnie de mon amie, Medyûsa. Pourrais-tu nous laisser passer ? » Répondit-elle avec le sourire. Le samouraï les salue et les laisse passer.

« Tu les connais tous ? » Demande Medyûsa. « Non, mais certains. Le bâtiment est là bien avant que Yamanaka Rei devient Empereur. Pour Baddack, je l’ai soigné ainsi que ses camarades après une tentative d’attaque contre leur dojo. Ils nous sont redevable et pour ça, ils protègent le bâtiment. Ah oui, mon père en est le directeur. » Répond Yui. « Je vois, intéressant. » Dit la blonde. Le duo avance un peu plus loin dans le chemin et les voilà, qu’elles font face à un grand bâtiment en bois massif avec un symbole plutôt étrange.



« Impressionnant comme bâtiment. » Dit Med. En effet, c’était réellement le cas surtout une telle bâtisse dans la forêt du pays. « En effet, un membre du clan Shinrin l’a construit après que mon père a sauvé sa femme d’une maladie fiévreuse. C’est un cadeau. » Dit-elle. Un sacré cadeau, à croire qu’en le regardant bien, rien ni personne ne pouvait briser cette demeure d’un seul coup, même son taureau de pierre ne pourrait pas l’abîmer si aisément. À l’intérieur, c’était bien spécieux et il y avait un plan, comme dans un hôpital. Trois étages supérieurs et quatre inférieures. Un département médical, scientifique, hôpital et des laboratoires. Le dernier étage était réservé à l’administration et là où se trouvait le bureau du directeur du complexe. Montant à l’étage, tout en suivant son amie, Medyûsa pouvait admirer d’un coup d’œil rapide, certains départements avant d’arriver dans le sommet. Marchant dans le couloir, le duo passe devant la salle de réunion, apparemment, son père y était avec des collègues. Il était surpris de voir Yui, sa fille, dans son bâtiment. Il met fin à la réunion et invite les deux femmes à entrer dans la salle tandis que certains sortent. Dans la salle, il y avait une grande table en bois et des chaises, ainsi qu’un tableau et des documents. Yui se déplace jusqu’au vieil homme et le salue avec un sourire. « Bonjour, père. Ça fait longtemps, j’espère que tu vas bien ! » Dit-elle.


Hirose Eiji, 65 ans, Directeur du complexe scientifique, spécialité : Iroujutsu & Rentanjutsu

« Bonjour, mon enfant. Je vais bien comme si j’avais toujours mes vingt-cinq printemps, ma fille. Et toi, comment vas-tu ? » Dit-il avant de regarder la blonde. « Et qui est cette personne à tes côtés ? » Demande-t-il. « Je vais bien et je te présente, Medyûsa, une collègue médecin. » Répondit-elle rapidement tandis que Med se rapproche d’un pas. « Enchantée, monsieur. » Ainsi, le trio se met à s’asseoir pour discuter calmement de la situation. Yui explique leur idée de projet scientifique à son père ainsi que des difficultés rencontrés et l’impossibilité de le poursuivre à cause du fait que ce projet n’est pas fait pour une époque comme la leur. Medyûsa avait passé son carnet de notation des expériences sur le clonage à Eiji. Ce dernier semble perplexe à l’idée que ce soit faisable un jour et il était assez fermé sur le sujet. Cependant, il prend tout de même le temps de relire le tout et de les écouter. Il pense que ça peut être faisable, mais il va falloir se montrer patient si elles utilisent un moyen lié au chakra. Il ne fallait pas que ça se sache trop et qu’elles n’ont pas à utiliser des moyens immoraux et dangereux pour autrui si elles comptaient le réaliser dans ce complexe. « Hum… Je peux vous proposer quatre de mes collègues et un laboratoire dans les sous-sols du complexe. Comparer à Kumo, on n’est pas aussi spacieux qu’eux ni nous ne disposons pas encore de matériaux adéquats. Cela dit, on avance à notre rythme. Autre chose ? » Demande-t-il. « Oui, je voudrais aussi travailler sur des traitements de maladie et d’autres sujets médicaux, comme le traitement chirurgical cellulaire ou la destruction de cellules cancérigènes et bien d’autres choses. » Dit-elle au vieil homme. « Hum… Cela me paraît possible et tout bonnement sensé, ça pourrait être très utile dans notre avancé médical. Iwa est le village ninja le plus avancé dans l’art médical, suivi de Kiri. Kumo dispose d’un complexe scientifique, mais ils n’ont rien réussi à faire depuis longtemps. Si tu parviens à réaliser ton projet scientifique et médical, ça permettra à Hi no kuni d’être sur la bonne voie. » Dit Eiji en se levant.

Descendant jusqu’au sous-sol, empruntant des escaliers pour y parvenir, le vieil homme avait convoqué une équipe pour soutenir sa fille et son amie. En bas, on leur présente un laboratoire vide. Ce dernier ne servait plus trop depuis trois jours, car la dernière expérience a été réalisé et il n’avait pas trouvé d’idée pour un autre projet. Assez spacieux avec une cuve, des bureaux et autres équipements ainsi que meubles qui pourront leur être utile. Les quatre personnes de science sont présentes. Medyusa et Yui les regardent. Chacun se présente à leurs nouvelles patronnes : Yamanaka Yoshie, elle utilise des techniques de son clan et de l’Iroujutsu. Blonde et gentille, elle semble amicale. Retsu Aya, elle dispose de la capacité liée aux fleurs et elle maîtrise le Rentanjutsu. Brune avec des cornes en guise de décoration, elle n’est pas méchante, mais un peu portée sur la défense de la nature. Kurosaki Saori, une nécromancienne et Meikyu à la fois, un bon duo pour le projet de la blonde. Sarcastique et humour noire, cheveux mauves et tatouage sur tout le corps. Shimazu Tsukiko, une Shimazu, utilisant le sang comme art ninja et elle sait utiliser l’Iroujutsu. C’était une sacrée équipe. Dans une pièce, elles étaient assises autour d’une table en bois, ça allait leur servir de salle de réunion. Saori prend la parole. « Quelles sont vos projets les filles ? » Demande-t-elle. La Yasei allait prendre la parole. « Cloner à partir d’un de mes ovules, donner vie en utilisant nos connaissances en chakra et j’ai également comme projet d’avancer dans le médical. Il y a quelques mois, une maladie a été signalé dans Hi no uni et Kaminari en ayant pour nous : Peste Noire. Un antidote doit être créé avant que quelqu’un d’autres la refait revenir et provoquent un cataclysme monstre en faisant pire que sa première apparition. J’ai d’autres projets liés à la médecine, mais chaque chose en son temps. » Dit la blonde.

Yoshie prend la parole. « Ce sont de sacrés projets que tu es là, Medyûsa-san. Le second est totalement faisable. On a encore des patients à l’étage qui sont encore victime de cette maladie. Or pour le premier sujet, il va nous falloir du temps pour y parvenir et pour te prendre un ovule…il va falloir une opération chirurgicale qui comprendra des risques. Risque dans lequel, tu ne pourras jamais avoir d’enfant si on échoue, tu en es consciente, n’est-ce pas ? » Dit la Yamanaka. Aya prend aussi la parole. « Je soutiens les propos de ma collègue. De plus, donner vie à un enfant sans la semence d’un mâle, c’est…on va dire…compliqué, sauf si…on utilise nos capacités chakratique ainsi que nos connaissances dans les plantes et animaux, comme les grenouilles ou…animal hermaphrodite…mais ça va loin, je trouve. » Dit-elle tandis que Saori ricane. « J’adore ! C’est tellement faisable en bougeant un peu vos neurones. Utilisation de l’ADN de Medyûsa via l’Iroujutsu, J’utilise ma nécromancie jouée avec un corps mâle avec l’aide de Yoshie tandis que certains étudieront les animaux hermaphrodites et les crapauds. Et on devra juste rendre l’ADN de Medyûsa plus forte pour que le corps du bébé soit le dominant. Et d’ailleurs, Yoshie pourra utiliser l’esprit d’un défunt pour le purger et le transférer dans l’enfant ou le clone de Med pour renforcer la dominance de l’état humain de l’enfant. Qu’en dites-vous ?! » Dit Saori avec un air suffisant et ricanant de plus belles. Medyûsa sourit. « Ça m’a l’air faisable, dis comme ça, Saori. » Yui soupire et applaudit. « Bien, on va devoir commencer, Medyûsa va vous donner vos tâches et pour l’opération, on le fera dès qu’on aura toutes les informations utiles afin d’éviter souci. » Tsukiko joue avec un crayon. « Ou sinon, on attend qu’elle ait ses règles et je m’assure de récupérer l’ovule et de soigner avec toi, Yui, pour qu’elle ne risque pas d’avoir des conséquences fâcheuses. Je manipule le sang, il me sera aisé d’y parvenir avec de l’aide. » Raconte la femme. « À croire qu’on a l’équipe parfaite pour y parvenir. On s’occupera d’une réunion pour la peste, bientôt. J’irai faire un tour là-haut pour y jeter un coup d’œil. »

Medyûsa donne les ordres pour les prochaines étapes comme l’avait suggéré Saori : Saori et Yoshie vont devoir trouver un corps mort très récent pour prendre son esprit afin que la Yamanaka prend son esprit et le manipule pour le purger de tout souvenir et autres avant de le sceller dans l’un des Fuin jutsu de la Meikyû. Medyûsa travaillera avec Tsukiko sur prélever une base d’ADN d’elle et des méthodes pour retirer un ovule. Yui va travailler avec Aya sur les animaux hermaphrodite et capable de se reproduire sans l’aide d’un mâle. En plus de cela, Aya travaillera sur des plantes offrant des aides régénératrices pour renforcer la cuve pour aider au développement du bébé quand il se développera à l’intérieur. Les tâches sont données et elles commencent toutes à se mettre au travail.



_________________
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Empty
Lun 28 Déc 2020 - 14:54
Extraction

Printemps 204, trois jours plus tard,

Medyûsa et Yui ont pu réussir à obtenir un laboratoire dans le sous-sol du complexe scientifique du vieil homme. Pour Medyûsa, ça ne valait pas trop celui qui se trouve à Kumo, mais il y avait de quoi faire. De plus, le père de Yui améliorer l’endroit petit à petit afin de pouvoir permettre à son équipe de pouvoir s’épanouir dans leur domaine. Par la même occasion, la Hebi avait pu obtenir une équipe sous son ordre et cela allait pouvoir l’aider à avancer dans son entreprise. Évidemment, c’était un risque très élevé et compliquer à mettre en œuvre. La blonde savait que les connaissances et les moyens technologiques ainsi que ninja seront compliquées à mettre en place surtout seule. Par chance, elle ne sera pas toute seule à travailler sur ce projet et avoir plusieurs cerveaux avec différentes connaissances, ça allait être fort utile. Ils seront cinq à travailler avec la Yasei, que demander de mieux et tous posséder leur connaissance, leur capacité spéciales et leur spécialité. De plus, dès leur première rencontre, il y avait quelque chose qui promettait d’être intéressant pour la suite et divers projets. En effet, ces filles connaissaient bien leur travail et elles se connaissaient déjà, du coup, ça allait faciliter le tout. En tout cas, Medyûsa savait qu’elle n’allait pas regretter de travailler avec elles et à présent, il était temps de passer à l’étape suivante.

Dans le laboratoire, Medyûsa était en blouse de patiente et déposent ses vêtements dans un casier. Elle s’était lavée, décontaminé et là, la blonde avait juste besoin de souffler. La Yasei sort du vestiaire et rejoint Tsukiko. La Shimazu la regarde avec le sourire. « Te voilà, tu en as mis du temps pour te changer. » Dit-elle calmement. « En effet, disons que ce n’est pas quelque chose qui sera évident donc j’ai tenté de ne pas trop stresser. » Répondit-elle un peu angoissé. La blonde s’assoit sur la table d’opération et soupire, Yui devait les rejoindre pour veiller à ce que tout puisse bien se passer. « Medyûsa, je vais te rappeler ce que je vais faire et ne stresse pas, tout va bien se passer. Ok ? » Dit la manipulatrice de sang en lui caressant le visage. « Je vais introduit avec l’aide d’un jutsu clanique, un peu de mon sang dans ton vagin qui aura pu moyen de détecter ton ovule avant de ressortir naturellement vu que tu as tes règles. Yui, utilisera un Fuuin jutsu tout prêt et un tube avec un liquide spécial pour le stabiliser avant de le sceller temporairement. Malheureusement, comme tu le sais, on ne peut pas utiliser de drogues ou autres pour te soulager de la douleur, car ça risque de souiller l’ovule. Comme tu le sais aussi, on extraira l’ovule grâce à une technique similaire à celle qu’on utilise pour extraire du poison. Écoute, ma beauté… Tu vas souffrir et ça sera difficile pour toi, mais il faut que tu sois forte. On fera tout notre possible pour y arriver. » Dit la blonde vampirique. Yui entre dans la salle et prépare tout ce qu’il faut. « Je vois que vous avez fait un topo durant mon absence. On va bientôt commencer, du coup. Allongé-toi et écartent les cuisses, Medyûsa. » Ordonne-t-elle à la Black Mamba. Med hoche la tête et se met en place. « Yui-san…est-ce que ça avance de l’autre côté ? » Demande-t-elle. « Oui, mais là, on va devoir se concentrer sur l’opération. » Réponds la brune.

L’opération allait débuter, Medyûsa est allongé sur une table d’opération, cuisses écartées, blouse relevée vers le ventre de la blonde, rien pour cacher la partie inférieure du corps. Tsukiko se blesse légèrement et d’un mûdra, elle vient toucher la partie intime de la Yasei pour user de sa technique médicinale de détection organique avec un caillou de sang assez petit. La Shimazu se concentre, tandis que la soldate reste calme, ne sentant pour l’instant, aucune douleur. Yui l’attache, poignet et cheville avant lui déposer un baiser sur le front.« Détends-toi, expirer et respire, fais-nous confiance. » Dit Yui tentant de rassurer sa jeune amie. Tsuki reste concentré, elle ne doit pas lâcher sa technique et ça demande beaucoup de précision et de force mentale. Après deux minutes, la scientifique de sang repère l’ovule et dissout le caillou de sang avec l’aide d’un autre mûdra. « Trouver, Yui, prépare le tube et le sceau, je vais le prélever en l’extrant du vagin de Medyûsa. Maintenant, c’est là que ça va faire mal. » Dit la kunoichi en réalisant un autre mûdra et apposant ses mains sur la zone intime de sa patiente. Un chakra bleuté pénètre dans le corps de la Yasei, entrant par une zone sensible. Medyûsa serre les poings et tente de ne pas crier face à la douleur. C’était compliqué comme manœuvre, car il est rare que ce genre d’opération se réalise dans ce monde. Seuls des médecins connaissant bien le corps humain puisse réaliser cette opération assez risquée. Pour Tsukiko, ça peut provoquer une hémorragie ou des perturbations du vagin, qui faudra vite réagir en cas de problème. La technique d’extraction va demander environ vingt-cinq minutes ou trente minutes s'il y a des complications. Medyüsa semble souffrir, au point de verser des larmes, tandis que la Hirose voit son amie dans un tel état qu’elle ait pitié d’elle. Or, il était hors de question de faire machine arrière, il était trop tard. Une fois commencé, on ne peut plus annuler. Si elles devaient l’annuler, il y aurait de grandes chances que Med ne pourrait plus jamais avoir d’enfant.

Vingt-sept minutes et trente-trois secondes, voilà, la durée officielle de cette opération. Medyûsa avait craqué au bout de quinze minutes en pleurant comme un enfant, Yui l’avait aidé à la soutenir pour penser à autre chose qu’à la douleur. À la fin, Yui met l’ovule dans un tube afin d’éviter toute contamination et le scelle dans un rouleau qu’elle range rapidement, car il y a un souci. Medyûsa se met à perdre du sang et Tsukiko demande l’assistance de Yui. Certes, la Yasei est en zone rouge, mais là, c’est plus qu’au début donc il fallait réparer ce problème rapidement. Usant d’un jutsu médical lié à son lien clanique de Shimazu et l’aide en Iroujutsu ainsi qu’en Rentanjutsu de la Hirose, elles parviennent à sauver la vie de leur camarade. Yui prend soin de s’occuper de Medyûsa, beaucoup trop affaibli pour la décontaminer et la laver avant de l’emmener dans une chambre. La Yasei allait devoir se reposer, beaucoup trop faible pour la suite. Tsukiko amène le rouleau dans le laboratoire où se trouvent les autres scientifiques. La jeune scientifique de sang arrive dans la salle et voit Retsu Aya, seule en train de travailler sur son projet demandé par Medyûsa. « Tu es toute seule ? » Demande le vampire. « Tu es observatrice, Tsuki-chan. Comment s’est passé l’opération ? » Demande la fleuriste. « Hum… On a le prélèvement ADN de Medou, mais elle a perdu pas mal de sang à la fin, des complications quoi. Là, elle se repose, Yui s’occupe d’elle avant de nous rejoindre. » Répondit-elle. « Hum…des complications, rien de surprenant avec ce type d’opération. Un miracle qu’elle soit encore vivante et que tu es réussi. Mais, ce n’est pas fini, il reste encore à mon boulot, celui de Yui, même si elle l’avait déjà avancé auparavant ainsi que la Saori et Yoshie. » Dit-elle. « Hum… Soit optimiste un peu. D’ailleurs, des nouvelles de ses deux ? En espérant qu’elles ne se sont pas arrêtées pour s’envoyer un l’air…depuis leur mariage, elles se croient en lune de miel tous les jours. » Dit-elle d’un air taquin. « Hum... Je m’occuperai de toi si tu veux, ça fait longtemps. » Répondit-elle d’un air taquin la faisant rougir. « Mais soit, redevenons sérieuse. Elles sont au dojo, Baddack et deux de ses amis samouraï ont combattu un groupe de bandits dont l’un d’eux est vivant, mais blessé. Je pense que Yoshie va lui prendre son âme, le purger et que Saori va le sceller sur son corps. Mais patientons, ça prend du temps pour ce que Yoshie va faire. » Finit-elle là-dessus. « C'est clair...bref, je vais voir Medou et veiller sur elle, je t'envoie Yui. » Dit-elle en partant.



_________________
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Empty
Lun 28 Déc 2020 - 18:50
Unité de recherche

Printemps 204, le même jour,

Medyûsa était dans le laboratoire avec les filles avant de devoir se rendre dans une pièce à part où elle subira une opération difficile. Saori et Yoshie sont assises à une table, pendant que Yui et Aya travaillent de leur côté. Tsukiko se trouve dans la pièce d’opération en attendant que Med se change. Yui travaille avec Aya sur l’amélioration du liquide régénératrice de la cuve, mais aussi, sur différents animaux pouvant se développer dans mâle ou femelle, hermaphrodite ou asexué. Enfin bref, un animal capable de se reproduit seul, en quelque sorte. Après avoir eu réfléchi pendant trois jours, Yui a eu l’idée que ce plan n’était pas correct, car ça pourrait influencer négativement l’enfant de Medyûsa dans sa vie future. En effet, Medyûsa est une Yasei serpent et de plus, ils vont utiliser son ovule comme source d’ADN majeur pour le clonage. L’ADN dispose de base, des caractéristiques de serpent, en ajoutant celle d’un crapaud ou d’un animal, ça pourrait tuer l’embryon en à peine quelques semaines ou mois. Il y aurait une lutte entre le serpent et le crapaud, de plus sur le plan d'échelle animale, c’est impossible d’y parvenir. Or, il est moins dangereux que d’utiliser l’ADN d’un serpent mâle même s'il est d’une autre espèce, car ça pourrait mieux matcher entre les deux ADN provenant de la même famille. Aya s’est montrée d’accord avec sa partenaire sur ce point et elle avait pu l’aider à capturer un serpent blanc, se trouvant au Nord d'Hi, il se dit très venimeux et dangereux. Retsu a pu immobiliser l’animal avec un Fuuin jutsu dans une pièce. Il fallait prélever un échantillon de l’ADN et le conserver dans un endroit où il pourra rester stérile.

« Vous allez faire votre boulot les filles ? » Demande Saori à Yui et Aya. « Évidemment, ça sera assez rapide à faire. Le plus chiant, ça sera de lier les deux ADN en un. D’ailleurs Yui, tu devrais rejoindre Medyûsa et Tsukiko. » Dit la brune à corne. « Hum… En effet, mais ça ira pour toi ? » Demande-t-elle. « Oui, j’ai l’habitude en le faisant déjà auparavant…prélever un échantillon d’ADN n’a rien de sorcier. » Répondit-elle, laissant la Hirose partir rejoindre l’opération. Soudain, un samouraï entre dans le laboratoire. « Saori-san, Yoshie-san, on vous demande au dojo. On a une solution pour votre demande de la dernière fois. » Dit-il. « Hum… Excellent, allons-y. » Dit Yoshie. La Yamanaka et la Meikyû partent du laboratoire en suivant le samouraï. Retsu regarde vers l’autre pièce et des bruits de souffrance se font entendre, apparemment, l’opération avait commencé. Pauvre Medyûsa, aucune femme en ce monde n’aimerait vivre une telle expérience de sa vie. Sur ça, la manipulatrice de fleur part dans une pièce où se trouvait le fameux serpent blanc, prise et immobilisé par un Fuuin jutsu. La brune se met à récupérer un échantillon d’ADN et le met dans un tube en refermant avec un bouchon. La scientifique le scelle dans un rouleau avant de retourner à son bureau où elle y range le parchemin afin de ne pas le perdre. D’ailleurs, les pleurs de Medyûsa lui faisaient mal au cœur, il était difficile pour la femme de se concentrer correctement. Or, il le fallait, car elle devait à présent, reprendre le travail de Yui.

Au dojo des samouraïs, le domaine n’est pas très grand, au contraire, il est dans la moyenne, assez pour faire vivre une dizaine de personnes. Il faut savoir qu’il y a des cinq samouraïs dans ce dojo, mais c’est suffisamment correct pour protéger le complexe scientifique d'Hi no kuni. Saori et Yoshie se trouvent dans ce dojo, au côté du samouraï qui semble avoir ligoté un type, mais il a été blessé durant l’affrontement. Baddack les regarde sérieusement. « Habituellement, on l’aurait mis en prison ou le décapiter de manière honorable, comme nos ancêtres samouraï. Cependant, il y a deux jours, vous nous avez parlés de votre projet. Disons que…ce n’est pas notre habitude de faire cela. Or, Yui-san a besoin de son esprit ou âme pour réaliser un miracle donc il est tout à vous. » Dit Baddack. « Merci à vous, il est clair qu’on a vraiment besoin de cela. On n’ira pas piocher chez les victimes du virus. » Dit Saori. « Ne perdons pas de temps, l’opération de Medyûsa a déjà commencé et il ne faudrait pas perdre trop de temps surtout que ma technique va mettre du temps à se réaliser. » Dit Yoshie. « Bien, je vais préparer un Fuuin jutsu vierge et préparer le scellement jusqu’à ce que tu me donnes le signal. » Réponds la violâtre. « Mais avant ça…comme prévu. » Elle brise la nuque du bandit, de toute façon, il allait mourir vu qu’elles ne lui auraient pas offert de soin. Saori réalise des mûdra et pose sa main au sol, créant un Fuuin jutsu et plaçant le corps du bandit dessus. Yoshie réalise un mûdra et pose sa main sur le cadavre. Elle se met à manipuler l’esprit ayant que quelques minutes pour supprimer et purger l’esprit afin de le rendre vierge. Le sceau permet de maintenir quelques instants l’esprit dans le corps du mort.

Saori retire son haut et fait un mûdra avant de poser sa main sur son torse. « Dès que tu as fini, met l’esprit dans ce sceau. » Demande-t-elle. Alors qu’n symbole se dessine sur sa poitrine. Yoshie se concentre, l’opération prend environ une trentaine de minutes avant qu’elle aille poser sa main droite sur la poitrine de sa fiancée et le retire aussitôt. « Voilà, ça devrait aller. » Dit la Yamanaka. « Mais, on doit mettre cette âme ou esprit dans le nouveau-né avant un mois sinon ça sera inutile. » Dit la blonde. « Bien, allons-y, on va les laisser nettoyer. » Dit Saori. Après avoir prévenu les samouraïs, elles repartent au laboratoire où elle voit Retsu et Yui en train de travailler ensemble autour d’une cuve. Les femmes scientifiques discutent entre elles afin de savoir faire la suite. Yui prend la parole. « Je vais récupérer l’ovule et l’échantillon d’ADN du serpent Blanc, les fusionnant ensemble, ça devrait fonctionner. Ensuite, Saori descellera l’âme que Yoshie transfèrera dans l’ovule…ensuite, il ne manquera plus qu’à patienter pour voir les premiers résultats d’ici un mois. » Dit la kunoichi. Retsu regarde les dernières applications à effectuer en unifiant Hana (capacité spéciale) avec son Rentanjutsu afin de créer un liquide régénérant efficace et permettant d’apporter nutrition et soin au futur enfant. Dans son coin, les filles patientent en discutant tandis que Yui travaille en utilisant son Iroujutsu entre les deux échantillons d’ADN, greffant l’un sur l’autre, formant plus qu’un échantillon. Cela prit plusieurs minutes avant de la place dans la cuve où deux Fuuin jutsu sont à disposition formant dont le premier sert à créer une sphère de chakra autour du futur enfant, tandis que le second est relié à l’estomac de Medyûsa que Saori et Yui ont créé afin que certains éléments nutritifs qu’elle mangera seront partagés avec le petit. Un lien spécial comme s’ils étaient ensemble, mais sans que le petit soit en danger. Yoshie installe l’esprit dans la sphère de chakra, ce dernier prendra possession petit à petit du corps, au fur et à mesure que le corps de l’embryon grandira.

Assises à une table, elles se reposaient tranquillement, tout en faisant attention à l’état de leur expérience. Yui revient et s’assoit à leurs côtés. « Medyûsa dort encore…mais, elle récupéra que dans une semaine donc elle ne devra pas faire d’effort d’ici-là. » Dit Hirose avant qu’Aya prenne la parole. « Yui, on est d’accord que cette expérience ne sera jamais retentée, n’est-ce pas ? » Dit la femme aux fleurs. « En effet… Cela demande bien des sacrifices et du temps, en soi, on a eu la chance d’être plusieurs et d’avoir su trouver à temps…surtout que Medyûsa avait travaillé sur le clonage avant. Or, nos moyens sont très faibles et peu disposeront d’outils ou de capacités pour y parvenir. Le clonage n’est pas fait pour notre époque… C’est trop tôt et…difficile à dire si sa fille survivra à cela. » Dit Yui. « Hum… Le problème, c’est qu’on manque d’informations sur ce projet, cette science…d’après les notes de Medyûsa, notre technologie n’est pas avancée du tout et même notre ninjutsu a ses limites. Peu de Shinobi même scientifique voudra aller sur ce terrain. Rien que de créer un unique clone, ça demande bien des difficultés, Medyûsa s’est sacrifiée pour y parvenir, un bandit a été tué et son esprit purger et je suis sûre que si on n’avait pas les capacités, ça aurait été impossible. Aucune idée si le sujet va survivre jusqu’à ses neufs mois, ni même sa première année dans ce monde. Vaut mieux se concentrer sur autre chose que le clonage. » Dit Saori. Yui se tourne vers la cuve. « Oui, vous avez raison. C’est mieux ainsi, peut-être que les futures générations y parviendront, qui sait. Pour l’instant, surveillons déjà ce clone et voir comment il va évoluer pendant les neuf premiers mois. » Finit-elle là-dessus, demandant aux femmes d’aller se reposer.



_________________
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Empty
Mar 29 Déc 2020 - 12:42
Deux cœurs qui se séparent

Été 204, J-1 avant de partir vers Tsume,

Dans le laboratoire, Medyûsa se trouvait devant la cuve où se trouvait son enfant ou son clone, mais pour elle, c’était son enfant. La soldate avait les bras croisés, pensifs, inquiètes et tristes à la fois. Il y a peu, les Capitaines ont reçu la demande de la coalition d’envoyer des troupes à Tsume no Kuni, car avec la réussite d’une mission, ils avaient localisé l’Homme au chapeau. Une contre-attaque contre ce dernier afin de le neutraliser et d’en finir avec cette menace. Or, la blonde avait déjà fait face à l’ennemi public numéro un du Yuukan et même si c’était très court, elle savait qu’il était dangereux. Sa capacité, il n’était pas banal et elle s’en souvenait comme si c’était hier. L’ennemi avait disparu à l’espace d’une seconde avec Sairyo Hiko et Hokazuka Rie. Se retrouvant donc seule avec Reiketsu et avec une menace de sa part dont elle avait pu les transmettre à Kumo et au Teikoku. Cela dit, difficile s'il allait vraiment les mettre à l’œuvre. Pour l’instant, elle devait se concentrer sur autre chose, il y a des autorités compétentes pour repousser l’ennemi en cas d’attaque. Cela faisait déjà deux mois que l’embryon se développait à l’intérieur et qu’il y avait de l’évolution. Évidemment, il y a eu des problèmes que Medyûsa et son équipe ont pu régler au fur et à mesure du temps. Cela dit, ça continuera à en avoir au fil du temps. Du coup, il fallait rester vigilant sur l’état de santé du petit et intervenir rapidement pour maintenir son état de santé. Le Hebi se met à manger cinq bols de ramen, quelques minutes plus tard. Assise à sa place, toujours un œil sur la cuve. Ce sceau qui l'a lié à l’enfant, c’était parfait, mais inutile pour d’autres utilités.

Yui arrive derrière Medyûsa en train de manger, la brune dépose un bisou sur la joue de la Hebi avant d’aller s’assoir à gauche de la table, sur une chaise. « Comment te sens-tu Med ? » Demande Hirose. « Mieux, mais…inquiète. » Répondit-elle. « Hum…Tu t’inquiètes de ce qui peut se passer durant ton absence, c’est ça ? Tu n’as pas à l’être, on est là pour lui porter secours en cas de souci, comme depuis ses deux derniers mois. » Dit-elle en regardant sa tendre amie avec un sourire. « Eh puis, le mois prochain, Saori va apposer un nouveau sceau et Aya va renforcer l’immunité de l’embryon avec son rentanjutsu et sa capacité liée aux fleurs. Normalement, d’ici le sixième mois d’existence de la petite, elle ne devra plus courir de problèmes. » Rassure Yui. « Je l’espère et mon sang que vous m’avez prélevé doit servir à renforcer le système immunitaire de la petite et de la stabiliser. En espérant que tout ira pour le mieux. » S’interroge la blonde. « Oui, mais réfléchis à un prénom, c’est tout ce que tu pourras faire. Ah et…euh…en as-tu parlé avec Hanae-san ? » Demande son assistante. « Un prénom…j’y réfléchirai bientôt. Et pour Hanae, disons que…je ne sais pas comment elle le prendra et je le ferai sans doute, après Tsume. Je n’ai pas de lui apporter de faux espoir. » Dit-elle avant d’afficher un air triste. « Je ne sais pas si à mon retour…la petite sera toujours vivante. » Dit-elle en baissant les yeux. La principale peur de la Yasei était la perte de son enfant durant son absence et sans qu’elle puisse être là pour tenter de la sauver. Et puis, la réaction d’Hanae pourrait peut-être la décevoir, c’est ce qui l’inquiétait aussi. Après tout, elle a fait tout cela sans demander son avis ni rien. Là-dessus, elle s’en voulait un peu.

La Hebi se lève après avoir fini de manger et débarrasse la table tandis que Yui surveille l’état de l’embryon. La Yasei se lave les mains, en se demandant si elle allait revenir vivante de Tsume et ce que ferait la petite sans maman. Cela dit, Medyûsa pouvait faire confiance à Yui pour s’en occuper et dire la vérité à Hanae, si la rubiconde s’en sort aussi vivante de Tsume. Prenant une profonde respiration, Med retourne vers Yui et la cuve afin de s’assurer que tout va pour le mieux. « Alors ? » Demande la Black Mamba. « Rien à signaler. Pour le moment. » Répondit-elle. « Yui… Puis-je te demander un service ? S’il te plaît. » Demande Med. « Bien sûr, Med. » La blonde regarde la cuve et sa progéniture. « S’il devait m’arriver malheur à Tsume…pourrais-tu tout raconter à Hanae ? S’il te plaît… Ah…et…si moi et Hanae mourrions là-bas, je veux que tu veilles sur elle comme ta propre fille, s’il te plaît. » Voilà, c’était fait. De toute façon, Medyûsa n’avait pas le choix que de lui faire ce genre de demande avec un tel adversaire comme cible. Il était impossible de prévoir ce qui allait se passer à Tsume no kuni. Et comme Yui est une personne très proche et connue de ce projet, elle était la meilleure candidate possible pour être la mère adoptive de sa fille. Yui la regarde d’un air triste et l’enlace tendrement. « Je te le promets, ma petite sœur. Je veillerai sur elle de toute mon âme et je lui parlerai de vous deux, mais je t’en prie, reviens tout de même de Tsume. Je ne veux pas te perdre. » Dit-elle en la serrant fort, larmes aux yeux. La femme-serpent sourit et l’enlace tendrement à son tour. « Je ne te savais pas si émotive. Je te fais confiance et…j’ai réfléchi pour le prénom… Anko. » Dit-elle. « Oui, Anko. » Affirme-t-elle. *Voilà comment tu t’appelleras si tu survis, ma fille. *

« Anko, plus Zanshi ? Peu importe, c’est très joli. Anko sera aussi magnifique que sa maman. » Finit Yui là-dessus avant de reprendre leur boulot.

À suivre au retour de Medyûsa à Hi no Kuni.



_________________
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Empty
Sam 9 Jan 2021 - 21:07
Deux cœurs qui se retrouvent


Cet accident au port de Tsuchi avait ralenti les plans de la blonde et elle avait été affaibli. Par chance, les habitants de ce port lui avaient récompensé en la logeant et nourrissant afin qu’elle puisse reprendre des forces. Pour le retour, un homme l’avait escorté jusqu’à la frontière d'Hi no Kuni pour éviter tout risque sur le chemin. Une femme seule est souvent la cible de malandrin, qu’elle soit ninja ou une simple civile. Après ses remerciements, Medyûsa avait décidé de se rendre au complexe scientifique où se trouve son équipe et plus particulièrement, sa fille, Anko. Encore en état d’embryon, la soldate voulait connaître les avancées depuis son absence et si tout allait bien. Med est inquiet pas pour son enfant, certes son clone, mais son enfant tout de même. Il fallait qu’elle se rassure avant de retourner à Urahi et avoir des nouvelles de la capitale. Devant l’entrée de la zone, elle y voit Baddack en train de marcher fièrement et la Hebi s’avance vers lui avec le sourire. « Hey, mais qui vois-je ? Un beau samouraï bien content. » Dit-elle. L’homme rougit et surprit de la voir. « Med….Medyûsa-san ?! Je ne pensais pas te revoir de sitôt et…euh…je ne vois pas de quoi tu parles ! » Répondit-il. La blonde ricane en le regardant. « En effet, mais il y a eu un imprévu…enfin cela dit, ce n’est pas tous les jours que je sauve un port et ses habitants de créatures marins. Bref, Yui est là avec les filles ? » Demande la jeune médecin. « Ah oui, elles s’occupent de leur projet et de ta fille. » Réponds l’homme s’éclipsant rapidement. « Hum… Lui et Yui ont enfin pu avouer leur amour durant mon absence ou quoi ? » Se demande-t-elle avant d’entrée dans le bâtiment.

À l’intérieur, la blonde se dirige vers les escaliers et va vers le laboratoire de son équipe. En bas, elle y voit Yui en train de prendre des notes tandis que Retsu Aya et Shimazu Tsukiko semblent travailler sur quelque chose, en lien avec les plantes. Yoshie et Saori semblent absentes au sein du laboratoire. Les connaissant, elles doivent se faire plaisir quelque part ou elles sont en train de bosser ailleurs. Medyûsa arrive vers le petit groupe. « Hey ! Ça fait un bail, les filles. » Dit Med. Aya se retourne et sourit à sa camarade. « Ohayo, Med-Chan. J’espère que tu vas bien depuis ton voyage à Tsume. » Dit la spécialiste des fleurs. « Amen, ce n’était pas un voyage touristique à Tsume, baka. » Rétorque Tsukiko. Hirose se lève et s’approche de la Hebi. « Cessez vos jérémiades, les filles. Heureuse de te revoir, Medyûsa. Tu en as mis du temps à revenir au pays comparer aux autres. Que s’est-il passé. » Demande la brune. « J’ai dû emmener une Princesse de Tsuchi à son pays natal, elle était grièvement blessée. Hanae et un certain Yahiko m’ont confié la mission de l’emmener à Iwa pour qu’elle y reçoit des soins plus poussés. Par chance, elle a survécu et je suis resté là-bas pour me reposer. Et de base, je pensais aller à Mizu pour me recueillir auprès de mes parents, mais…le port où j’étais, a été attaqué et j’ai utilisé trop de chakra enfin bref…c’était compliqué de partir dans de telle condition, de plus… » Elle jette un œil vers la cuve et sourit. « Anko me manquait. » Dit-elle. Les deux femmes, Tsukiko et Aya continuent leur travail après avoir papoté un peu avec la soldate. Yui et Med sont seules devant la cuve. Med a les bras croisés. « Alors qu’est-ce que ça dit pour Anko ? » Demande la future maman.

« Tout va pour le mieux, de plus, on a la chance de voir l’évolution d’un nouveau-né, de son stade d’œuf, d’embryon jusqu’à ce qu’il devienne un bébé complet. Actuellement, on est à 6 semaines de grossesses si ça aurait été une grossesse naturelle. Regarde, En quatre semaines, l'embryon est passé de 6 mm, la taille d’une graine de pomme, à plus de 3 cm. Et en quatre autres semaines, il a tout ses organes de formés. Son cœur se met déjà battre. La tête grossit beaucoup, elle paraît énorme par rapport au reste du corps, et elle se fléchit sur le thorax. Cela démontre que tout se déroule bien, pour l’instant. Et là, on est à la sixième semaine et bientôt septième. Là, les membres poussent et les doigts commencent à se développer. Elle mesure 18 mm et ressemble à un haricot. La peau qui le recouvre est très fine et transparente. Il commence à bouger, mais dans une grossesse naturelle, tu ne l’aurais pas encore sentir bouger. Trop petit encore. » Rapporte Yui à Medyûsa. La blonde pose sa main sur la cuve et regarde fièrement Anko. « Ça me rassure, on a bien fait d’aller étape par étape, tout en allant doucement sans se précipiter. » Dit la blonde. Comparer aux animaux qu’elle a tenté de cloner, la scientifique voulait les rendre à l’état d’adulte en accélérant le processus et c’était une catastrophe. « Dis-moi Yui, à quoi dois-je m’attendre pour les prochaines semaines ? » Demande la jeune femme. « Hum…Je ne sais pas trop, on n’a jamais pu observer l’évolution d’un bébé dans le ventre de sa mère, mais par déduction…je dirais que la zone du visage et ses doigts vont peut-être se modeler, mais on en sera un peu plus au fur et à mesure. » Répondit-elle. « Je vois, hâte d’être dans sept mois et que tout se passe bien. » Sourit-elle. Yui la regarde avec le sourire et dépose ses écrits sur la table.

« Medyûsa, es-tu au courant de ce qui s’est passé à Urahi en ton absence ? » Demande la brune. « Non, pas exactement. On m’a appris à Iwa que Yamanaka Rei est un traître ayant rejoint Sakaze Tosen. Je pense que les Capitaines ont ou vont faire une élection pour le remplacer dans le rôle d’Empereur. Sais-tu quelque chose ? » Réponds Med avant de poser une question à son amie. « Hum… Je ne vais pas te mentir, je ne suis allé que très peu à Urahi afin de veiller sur ta fille et prendre des notes. Mais je sais qu’il y a eu une élection pour le poste d’Empereur, bien vu, Med. Je connais les noms des trois finalistes, mais je ne connais pas les résultats. » Dit-elle. « Qui sont les trois finalistes ? » Demande le Black Mamba. « Hum… Sendai Yahiko, Uzumaki Gozen et Seiun. Je ne connais que les deux premiers de par leur réputation, mais la dernière, pas trop sauf son titre d’Ange Noir. » Dit Hirose. « Sendai Yahiko, ce type est arrivée en finale. Je suis assez surprise, m’enfin, Hanae le soutient donc je pense que ça devait être fort utile. » Dit-elle ne connaissant pas les deux autres enfin sauf Uzumaki Gozen de réputation. Un lieutenant de l’Empire, ça ne passe pas inaperçu que ce soit de vu ou de réputation. La blonde réfléchit un peu et observe sa fille en prenant des notes, en plus d’observer ceux de son assistante. Pendant quelques heures, elle reste dans ce bâtiment avant de tout déposer et regarder Yui. « Je vais me rendre à Urahi et signaler tout de même mon retour au pays. Je vais retrouver Hanae et lui dire que je suis là, elle doit penser que je suis à Mizu à l’heure actuelle. » Dit la Yasei. « Bien, je reste ici pour continuer à l’observer. » Réponds Yui. « D’ailleurs, elle est transportable à partir de quel mois ou semaines ? » Demande Medyûsa. « Je dirai au bout du troisième mois. Tu veux l’installer dans ton laboratoire ? ». La blonde hoche la tête. « En effet, je pourrais l’observer plus attentivement et être près d’elle plus souvent. » Dit-elle. « Bien, je vérifie tout cela et je te tiens au courant. » Un sourire s’affiche le visage de Medyûsa avant de déposer un baiser sur la cuve et de partir en direction d’Urahi.




_________________
[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Contenu sponsorisé

[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0 Empty
Revenir en haut Aller en bas

[Solo - Unité de recherche] Projet CADMUS 2.0

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: