Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour

Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Mer 11 Nov 2020 - 0:17
Parmi les personnes qui ont un rôle crucial à jouer dans les événements qui précéderont ce que certains appellent déjà « la grande guerre », le Conservateur, de son vrai nom Saya Yoshirô, est un personnage clef. Son appartenance à l'ordre des Derniers Gardiens, confirmé peu avant le dernier éveil de Sanbi, en fait déjà une source de connaissance importante dans le simple domaine des techniques interdites. Mais le vieillard est également le détenteur d'un savoir unique : il connaît l'emplacement de chaque Dieu, dont le Dieu Renard, objectif final de l'Homme au Chapeau.

Et il semble bien le seul à le savoir. Dans le cas contraire, pourquoi Sakaze Tôsen aurait-il déployé autant de moyens pour essayer de le capturer ? Pour autant, alors qu'il aurait très bien pu être capturé plus tôt, lors d'une attaque du Collectif sur le village de la brume, Saya Yoshirô a été abandonné après son extraction des geôles de Kiri. Pourquoi un tel volte-face de la part des attaquants, qui ont déployé d'importantes ressources dans l'assaut, jusqu'à perdre un de leur lieutenant, le redoutable Akimichi Obayo ? C'est une des choses que Wutu-Fuku souhaite apprendre aujourd'hui.

Si tant est que le Conservateur accepte de révéler ce qu'il sait. Ce qui ne s'annonce pas comme une mission aisée, son manque de collaboration étant assez bien soulignée dans le rapport que le Kaguya a pu consulter pour se préparer. Peut-être changera-t-il de comportement. Car Wutu-Fuku n'est pas seul. Au moins, le plaisantin qui lui avait attribué deux genins inexpérimenté lors de l’interrogatoire de l'érudite semble être sur un autre dossier, puisqu'on lui a attribué des acolytes qui ont fait leurs preuves. Il sera accompagné de Sakkaku Haise et d'Hayame Atsumi, déjà présente lors du premier interrogatoire du vieil homme, mais surtout présent pour faire face à Kojima Reijiro, lieutenant de l'Homme au Chapeau et maître de l'Edo Tensei. Elle est la seule survivante de son unité, peut-être que cela éveillera de la gratitude dans l'esprit du Conservateur.

Pour autant, Wutu-Fuku n'est pas persuadé qu'obtenir la localisation du Dieu du Chakra soit une bonne idée. Cela pourrait très bien être le premier rouage d'une mécanique permettant à l'Homme au Chapeau d'atteindre son objectif. Cela dépendra de ce que le prisonnier aura à dire, car le Kaguya compte bien ne pas se limiter à l'obtention de la localisation du neuf queues. Sans être un sympathisant du Ningen, l'idée d'un monde plus égalitaire ne laisse pas Wutu-Fuku indifférent. Il ne souhaite pas pour autant que le monde s'embrase dans une guerre qui ne pourra que lui être dommageable.

Wutu-Fuku veut en apprendre plus sur les Dieux de manière générale, savoir s'il est possible de raisonner avec eux et si cette grande guerre peut-être évitée. Le statut de Jinchuriki de la Main de Kiri pourra peut-être jouer en sa faveur, s'il fait le choix de le révéler au Conservateur. Autre levier intéressant : le Conservateur a toujours insisté pour être enfermé à Mizu no Kuni plus qu'ailleurs. Ce choix n'est certainement pas un hasard et le fait que son transfert sous l'autorité de la Coalition soit une possibilité sérieusement étudiée pourrait faire peser la balance du côté des Kirijins.

Arrivant au niveau de l'entrée des geôles Kirijins, l'hôte du Dieu de l'Eau attend ses collègues. Il va devoir être très concentré, puisqu'il se peut bien qu'il n'ait aucun allié aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Dim 15 Nov 2020 - 13:06

Arrivant au point de rencontre, le Sergent de la Kenpai venait tout juste d’arriver accompagné de sa fidèle nouvelle compagne : une béquille. Représentant plus ou moins tout ce qu’il avait de besoin suite au choc important qu’il avait subi en affrontant au même titre que les autres Sanbi et le détestable Ao, c’est sans aucune peine que le Sakkaku se présentait sur les lieux d’une mission qui n’allait en aucun cas nécessiter ses aptitudes de combat. Bien qu’incertain, s’il se fiait aux premières prémisses de la mission, il était certain d’une seule et unique chose, le tout ne serait pas de tout repos.

En se basant sur la première mission, ils avaient pu déterminer de nombreuses informations tout comme l’absence possible d’éléments cruciaux. Devant le mur qui séparait le conservateur de ses connaissances se trouvait tant d’éléments utiles. Pourtant, de bien des manières, il laissait sous-entendre que son appellation commune n’était pas une histoire unique de fiction.

Ainsi, faisant partie de la suite de cette mission, il était accompagné de l’ancienne dirigeante des anciennes interrogations et d'un dénommé Wutu-Fuku mieux connue sous le nom de la Main de Kiri.

Devant ces deux jonins à importantes statures, que pouvait bel et bien amener une personne comme Haise dans une telle mission pensa-t-il ?

Si l’ancienne version de sa personne se serait possiblement rangée dans l’ombre de ses deux individus, bien qu’il n’avait aucun cas changé, plus que jamais il était en quête de susciter la différence, contribuant ainsi du mieux qu’il le pouvait pour faire avancer les choses et possiblement épargner à d’autres le triste sort que certains avaient subi.

C’est donc dans un esprit nouveau témoignant d’une certaine sérénité qu’il se manifesta, après avoir consulté de nouveau les dossiers concernant le conservateur.

Prenant une grande respiration, au fur et à mesure qu’il laissait l’oxygène prendre possession de ses moyens, l’information semblait imiter un scénario assez similaire tandis qu’il puisait dans les ressources de l’information concernant son entrée à Kiri, mais revoyait surtout les prémisses de leur dernière discussion.

S’habituant dès lors à affronter des changements de personnalité conséquents, Haise avait pour objectif de puiser dans ses ressources de manière à utiliser ses propres zones d’ombre comme prémisse lui permettant d’enquêter sur les zones de flous que leur laissait le fameux conservateur.

Comme toujours, son regard serait sa pièce maîtresse, lui permettant d’être prêt à toute éventualité alors qu’il comptait laisser ses outils shinobis métalliques en dehors de la zone d'interrogatoire comme la dernière fois.

Allant ainsi à la rencontre du Wutu-Fuku, il fit une brève introduction assez solide qui laissait à peine sous-entendre l’éventualité qu’il soit beaucoup moins nonchalant qu’accoutumé. Était-ce le fait d’être chunin qui provoquait un tel changement ou simplement les récents événements ?

-Enchanté, Sergent Sakkaku Haise au rapport. C’est un plaisir de faire votre connaissance Wutu-Fuku-san.

Ayant eu vent de certains de ses exploits, il se souvenait avoir vu les actions de celui-ci du haut de Sanbi lors de son affrontement contre la Déesse. Bien qu'encore plus silencieux que lui aux premiers abords, il ressemblait à une force tranquille qui risquait de se métamorphoser en interrogatoire, un comportement qu’il avait bien souvent vu chez certaines personnes de la Kenpei. Ainsi, Haise devrait probablement jouer avec le rythme du moment.

Entre Wutu-Fuku et l’approche d’Atsumi, rapidement, il allait devoir trouver l’axe qu’il aborderait. D’ailleurs en parlant du loup, la blonde semblait aussi présente…

-Bonjour Atsumi-san. Comme la dernière fois, les objets métalliques sont déconseillés si nous nous fions aux derniers rapports pour des fins de sécurité.

Communiquant le tout au reste du groupe en pensant principalement à la Main de Kiri, Haise faisait de nouveau son entrée, prenant dès lors la posture du soutien de cette équipe de gradée. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’il pouvait collaborer avec deux jonins. Tendant ainsi le dossier décrivant l'ancienne discussion à l'unique Jonin qui n'avait pas été présent, il lui laissait le loisir de s'imprégner du rapport s'il ne l'avait pas déjà fait.

Délaissant ainsi la nonchalance pour la concentration, cette enquête s’annonçait intéressante.


_________________
[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Lun 16 Nov 2020 - 10:31
Quelle belle journée pour une mi-saison sur l'archipel ! Habituellement maussade en tout temps, Kiri se voyait pour une fois baignée par la lumière d'un soleil. Timide, certes, mais du soleil quand même.

Fort malheureusement, la blonde allait sûrement passer un certain temps terrée dans les froides geôles tenues par les Yuki. D'un autre côté, difficile de se plaindre de s'être vu confier une mission dont le sort de l'humanité dépendait. Soupirant néanmoins à l'idée de la difficulté à tirer des choses du vieil homme sénile, Atsumi se dirigea quand même avec sérieux vers la salle d’interrogatoire. Avec sérieux, mais non sans style, la demoiselle abordait ses meilleures montures pour ne pas s’abîmer les yeux à cause du soleil. Tout en sirotant un thé dans un grand gobelet, un dossier sous les bras, elle traversa le village de sa démarche souple et élégante.

Elle arriva bonne dernière, mais à l'heure. Saluant Haise d'un ton que l'on réservait aux connaissances, elle se débarrassa de son gobelet à moitié vide dans une poubelle près de la porte. Sa présence était encourageante pour elle, le désormais chunin avait fait preuve d'un comportement très correct et d'une bonne aptitude pour ce genre d'exercices. Aussi, elle s'autorisa une tape amicale sur l'épaule lorsqu'elle passa près de lui.

« Effectivement Haise, je vois que tu as lu l'ordre de mission avec soin. »
dit-elle, en rangeant ses lunettes de soleil dans une boite prévue à cet effet, qui termina dans une des mille poches qui composaient sa tenue.

« Wutu-fuku, ravie de faire votre rencontre. J'ai pris la liberté d'apporter le dossier avec les copies de mes rapports et les notes que j'ai prises suite au combat à Ue. Vous êtes libre de les consulter comme bon vous semblera. ». Elle ne se laissa pas perturber par son statut récent de Jinchuriki, même si elle l'était sûrement, un tout petit peu. Recevoir un tel fardeau pour le bien du village était un acte honorable, mais elle ne pouvait s'empêcher d'être inquiète de voir un individu qu'elle ne connaissait pas en possession d'un tel pouvoir collaborer avec elle.

Ceci étant, elle était bien obligée de reconnaître qu'il avait agi pour le village plus d'une fois, recevoir ce démon n'étant qu'un des nombreux bienfaits apportés à la brume à ajouter à son portefeuille.

Elle posa sa main sur la clenche de la porte, et se retourna afin d'adresser un dernier mot à ses camarades.

« Je pense qu'il sera sage de débuter cette entrevue par entretien avec un visage familier qu'est le mien, Le Conservateur semble être dans un état mental qui nous oblige à ne pas trop le brusquer, je suis sur que vous comprendrez vite en le voyant Kaguya-san » dit-elle, ouvrant définitivement la porte, en les laissant passer, avant de la fermer d'un coup sec.

D'un pas assuré, elle prit place sur la chaise la plus en face du conservateur, pour la deuxième fois, laissant les autres s'installer comme bon leur semble.

« Bien le bonjour, Conservateur. J'espère que vous avez su vous remettre des … événements récents. Vous avez légèrement été secoué, et en tant que responsable de votre protection à ce moment, vous m'en voyez navrée. Vous n'êtes pas sans savoir que les camarades qui m'accompagnaient ont perdu tout deux la vie. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Le Conservateur
Le Conservateur

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Sam 21 Nov 2020 - 15:09
Lorsque vous rentrâtes dans la cellule du Conservateur, vous pûtes vous demander depuis combien de temps cet homme y était. De par le dossier qu’Atsumi vous avait donné, la réponse vous était désormais ou à nouveau connue : cela remontait à l’époque où ce vieil homme avait proféré des menaces de mort aux Sabreurs du village caché de la Brume. Mais alors déjà, cet inconnu répondant au nom du Conservateur, avait démontré un comportement des plus inhabituels. Plus précisément, vous aviez appris que votre prisonnier le plus important était instable. En témoignaient ses changements d’avis et de volonté lors de votre dernier interrogatoire : souvent désireux de sortir, il avait soudainement souhaité tout faire pour rester.

Et si Atsumi, Haise et Miyuki auraient pu à l’époque mettre ça sur le compte d’une sénilité presque banale et malheureuse, il n’en était rien. Car le Conservateur avait parlé du Dieu Renard, l’objet de toutes les convoitises et objectif ultime qui déciderait bientôt du futur du monde shinobi. Votre prisonnier était peut-être donc la clé de votre victoire… ou de votre défaite. C’était en tout cas bien à cette « expression » sereine que vous espériez faire face.

Mais il n’en fut rien. Et vous le constatâtes rapidement.

« VOUS ! Cela fait trop longtemps ! Je n’en peux plus, je veux sortir ! »

Loin de l’image d’un ancêtre aux connaissances aussi grandes que son assurance, c’était plutôt un vieux fou qui vous implorait de le remettre en liberté. Une folie qui n’avait presque plus rien d’une crise, tant elle était habituelle.

« J’ai conscience d’avoir proféré des menaces idiotes, mais n’en voulez pas davantage à un homme qui est au crépuscule de sa vie. Laissez-moi revoir le soleil, laissez-moi voir le ciel ! Laissez-moi vivre ! »

Le décalage entre le Conservateur et vous était grandissant. D’ailleurs, vous pouviez remarquer que le vieil homme ne faisait pas du tout mention de la mission dont il avait été l’objet. Même chose pour sa protection ou pour ceux qui en étaient morts. Les paroles d’Atsumi semblaient vaines, ignorées et ainsi presque bafouées.

Vous étiez en droit de vous questionner ou même de vous agacer. Son comportement incompréhensible vous ralentissait. Pire, il insultait la mémoire de ceux qui avaient quitté ce monde pour l’empêcher de tomber aux mains de l’ennemi.

Seuls vous-mêmes pouviez savoir si vous alliez laisser votre colère ou un autre ressentiment l’emporter. Mais ce qui était sûr, c’est que si vous vous apprêtiez à succomber à quelque-chose… la situation changea en un instant.

« Libé- »

Il n’avait pas crié, ni imploré. Cette fois-ci, il s’était même interrompu. Et se produisit une étrangeté déjà expérimentée par Atsumi et Miyuki. Le comportement, la posture et le regard du Conservateur avaient changé du tout au tout.

Pourtant métamorphosé, plus imposant et respectable, le vieil homme ne brisa pourtant pas le silence dont sa transformation semblait l’avoir introduit. Il vous regarda, quelques instants, avant de jauger le décor autour de lui. Tandis qu’il semblait se remémorer et réfléchir à des choses qui vous étaient pour l’instant inconnues, il répondit enfin à Atsumi sans pour autant la regarder.

« Je vous présente mes condoléances pour ceux qui sont morts, que ce soit pour protéger votre village ou ma vie. Mais il semblerait que vous ayez réussi. »

Il posa à nouveau son regard, bien plus ferme, sur les vôtres. A tour de rôle, il semblait apprécier votre présence ou du moins les significations qui en découlaient.

« Ce qui veut dire que je peux peut-être vous faire confiance, ou du moins croire en vos capacités. Mais surtout, cela veut dire… »

Le Conservateur ne put s’empêcher d’esquisser un rictus.

« … que leur plan fonctionne. »
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Dim 22 Nov 2020 - 22:57
C’est Sakkaku Haise qui arrive en premier. Son corps porte encore les stigmates de sa participation à l’une des unités de scellement de Sanbi. Hayame Atsumi, quant à elle, semble bien plus détendue, se permettant même un gobelet de thé. Les deux ninjas se connaissent plutôt bien, en témoigne la familiarité qu’ils se permettent. Ils ont tous les deux participé au premier interrogatoire du Conservateur. Concernant Wutu-Fuku, la politesse et la retenue sont d’usage.

-Le plaisir est partagé, sergent Haise, Jônin Hayame.

Le Kaguya va à l’essentiel. Il hoche la tête quand Atsumi lui tend un dossier synthétisant les informations connues jusqu’ici sur le vieil homme, même s’il a déjà consulté ce genre de documents de son côté et qu’il n’est pas certain d’apprendre quelque chose.

Ce qui est certain, c’est que les pouvoirs du Conservateur, encore mal connus, forcent à la prudence.

Une fois les derniers préparatifs réglés, le trio entre dans les geôles. Atsumi entre en première et propose de la laisser démarrer l’interrogatoire. C’est en effet la mieux placée pour que le Conservateur se sente en sécurité, puisqu’elle a participé au premier interrogatoire et à l’unité chargée de protéger le vieillard des griffes de Kojima Reijiro.

Une fois à l’intérieur, Atsumi s’installe sur la chaise qui fait face à celle du prisonnier. Wutu-Fuku, lui, préfère rester debout, s’adossant contre un mur en croisant les bras, se plaçant pour l’instant en observateur.

Dans un premier temps, il ne voit qu’un vieillard qui ne comprend pas très bien ce qu’il se passe. Il ne répond pas aux propos d’Atsumi. En a-t-il seulement connaissance ? Le Kaguya est conscient de l’existence d’un trouble psychique chez le Conservateur. Une personnalité de vieillard fou et l’autre, lucide, du dernier gardien, comme si deux personnalités vivaient dans le même corps.

La Main de Kiri ne dit rien et ne fait rien, restant parfaitement immobile, attendant. Sa patience porte ses fruits puisque très rapidement, le trio Kirijin n’est plus face à la même personne. Pourtant similaire physiquement, les changements dans la posture, le regard, le comportement… il est là, le Conservateur.

Le silence, pesant, n’est pourtant toujours pas levé. Le regard du Conservateur explore la pièce et jauge chacun des trois Kirijins. Wutu-Fuku tient le regard sans faiblir. Enfin, le vieil homme s’exprime. Il présente ses condoléances pour ceux qui sont morts, et déclare pouvoir peut-être faire confiance aux Kirijins. Il évoque également un plan, qui fonctionne. Le plan de Tôsen ? Si c’était le cas, pourquoi ne pas être plus explicite ?

Wutu-Fuku quitte sa position passive, déliant la ceinture de son kimono.

-D’autres sont morts pour ça.

Le Kaguya tire lentement le tissu de son vêtement pour révéler son torse, sur lequel est gravé le sceau de Sanbi. Il rabat le tissu de son kimono tandis qu’il reprend la parole.

-Notre mission est d’obtenir la localisation du Dieu Renard. Cette information est autant l’objectif de la Coalition que de la faction de Sakaze Tôsen.

Wutu-Fuku remet sa ceinture, qu’il serre en y mettant de la force.

-Maintenant, voilà ce que je pense. Je crois qu’obtenir l’emplacement du Dieu Renard est une mauvaise idée. Que si cette information sort de votre bouche, nous aurons joué le jeu de l’Homme au Chapeau et que d’une manière ou d’une autre, cela aura pour conséquence de lui permettre d’obtenir la localisation du Dieu du Chakra grâce à ses capacités. Qu’en pensez-vous ?

La question est destinée au conservateur, mais pas que. Kaguya regarde tour à tour ses collègues. Il ignore quel sera leur réaction mais il est peu probable qu’elle soit positive. Ils sont quand même face à un ninja de Kiri qui assume ne pas vouloir accomplir sa mission.

-Ce sceau sur mon ventre est mon sacrifice et celui de ceux qui sont morts pour accomplir le Kinjutsu. Maintenant, on attend de moi que je puise dans le chakra de Sanbi, que je domine ce pouvoir. Mais je n'ai pas envie de dominer. Seule l’harmonie pourrait nous guérir du poison de la haine. Les Dieux et les Hommes sont-ils condamnés à tenter de se soumettre mutuellement ? Ou l’harmonie est-elle possible ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Mar 24 Nov 2020 - 6:20

Quelle était cette étrange sensation ?

Alors que le trio qu’il complétait se dirigeait dans la gueule du loup que représentait cet interrogatoire, Haise ne pouvait s’empêcher de se sentir fébrile, comme si quelque chose de totalement différent abritait ses pensées. S’arrêtant sur le moment pour mettre un doigt sur son état d’esprit, il se mit soudainement à réfléchir, prenant tranquillement le pouls des moindres stimulus qui lui donnaient un étrange pressentiment…

Que ce soit le fameux Jinchuriki du village ou la jonin, tous deux semblaient dégager une aura assez forte qui ne fit que se confirmer suite à la prise en initiative de la blondinette. Connaissant toutefois son mode opératoire, il ne fut en aucun cas surpris. Bien au contraire, elle semblait avoir mûri légèrement depuis leur première rencontre, changeant son approche pour une facette beaucoup plus amicale et digne de compassion. Du moins, c'est ce qu'il espérait au regard de l'aversion que celui-ci avait démontré pour les paroles très directives.

Or, ce qui suivait était digne d’un moment d’horreur. Provoquant une légère chair de poule au Sakkaku, il prit le temps d’observer le vieil homme passer de la lumière à l’ombre en un seul instant, comme si une entité emprisonnée en lui venait tout juste de céder la place à une âme beaucoup plus mûre et consciente.

Dissonant, bien que ses acolytes semblaient avoir de très fortes personnalités, Haise avait l’étrange sensation d’être le mieux positionné pour voir au-delà de cette ombre, comme s’il s’y reconnaissait quelque peu en quelque sorte. S’arrêtant toutefois, il préférait ne pas faire de transfert, chose qui pourrait ruiner son analyse et sa plus-value.

Ainsi, si ceux-ci s’étaient laissé sur la thématique du Dieu Renard, d’autres éléments venaient tout juste de faire surface, élément particulier sur lequel le Wutu-Fuku n’hésita pas à attaquer dès le début. Ne s’y attendant pas, c’est un homme beaucoup plus énergétique et direct qui prit les devants alors qu’il n’avait aucun mal à témoigner avec fermeté sa nouvelle liaison avec le fameux Dieu de l’eau.

Était-ce donc ça l’élite ?

Lui faisant penser vaguement à Reikan sous certains attraits et sur la précision de ses caractéristiques déterminantes, le manipulateur de lumière commençait rapidement à comprendre dans quelle atmosphère il devrait s’acclimater. Après tout, à titre de Sergent, il n’était certainement pas le plus expérimenté en interrogatoire, ni le plus fort, ni le plus intelligent. Toutefois, s’il y avait bien une chose qui ne l’échappait pas, c’était son sens de l’observation et son aisance à éclaircir les zones d’ombre et diminuer les zones trop lumineuses…

Se devant ainsi de faire ce qu’il savait faire de mieux, contrairement à son habitude où il restait tapissé dans l’ombre jusqu’à sortir de celle-ci à la dernière seconde, Haise comptait s’afficher à l’aide d’une confiance nouvelle tout aussi particulière que banale.

-Le tout supposerait plus ou moins une omniscience du dénommé Sakaze Tosen ou plutôt une aptitude à se connecter à notre savoir… une piste qui je pense serait intéressante à élucider.

Baladant son regard de Wutu-fuku à Atsumi puis au Conservateur, les dernières paroles du Kaguya étaient suffisamment particulières pour qu’il n’ait rien à redire sur le sujet. Toutefois, il désirait plus ou moins canaliser la discussion dans un angle qui serait utile sans pour autant en perdre la clarté intéressante qu’elle pouvait apporter sur diverses thématiques.

-Lors de notre dernière rencontre, vous avez qualifié Sakaze Tosen comme étant un ami, pourriez-vous nous parler de son plan et de ce qui vous lie ? Je dois vous avouer me demander en quoi le tout peut être lié au fameux partage d’information dont vous songez possiblement pouvoir nous faire confiance. À vrai dire, qu’est qui vous pousse à changer d’avis si je peux me le permettre ?

Reprenant mot pour mot une des dernières phrases qu’il avait mentionnées lors du précédent interrogatoire, Haise comptait aller au bout des choses. Contrastant totalement avec la prise de parole de son camarade, Haise se souvenait particulièrement des premières interactions qu’ils avaient eues avec celui-ci. Ayant ainsi une perception qui témoignait les deux archétypes de personnalité dont le Conservateur était hôte, il savait que seul l’un d’entre eux répondait aux questions plus rationnelles et directes tandis que l’autre était beaucoup plus humain.

Ainsi, au lieu de vouloir possiblement voler la vedette ou autre, il agissait en complémentarité, n’ayant aucun mal à prendre le risque que ses questions soient mises de côté sachant qu'ils oeuvraient tous dans le même objectif : comprendre, car au-delà de la mission résidaient des enjeux beaucoup plus importants. Ainsi, il observait la moindre réaction de l'homme, prêt à capturer le moindre signal qui lui permettrait de venir raffermir les objectifs qu'il avait déjà. Après tout, cet homme était ;

Prisonnier d'un corps : «Laissez-moi revoir le soleil, laissez-moi voir le ciel ! Laissez-moi vivre ! »
Pourtant, il était un Gardien du savoir : « Évidemment que je sais où il se situe. Je sais où ils se trouvent, tous… »
Qui cherchait la fuite pour sa sécurité : « Je me suis fait emprisonner seulement pour m’éloigner de lui. »

Et temporaire était la présence de cette personnalité… À quoi tout cela rimait ?

Sondant de nouveau les nombreux indices ou plutôt mots clés qu’il visualisait mentalement, sa mémoire visuelle remettait en place les nombreuses notes de la dernière réunion qu’il avait pris le soin de travailler afin d’y découvrir les fameuses zones d’ombre…
Commençant soudainement à entrer dans sa zone de confort, le bleu vif des iris d'Haise contrastait entre l'intensité de ses réflexions et le calme qui se lisait dans son regard. Après tout, s'il avait jadis arboré la première réunion de manière beaucoup trop coincée, il comptait bel et bien démystifier tout cela en ayant une approche toujours respectueuse, mais moins passive.

Que ce soit les âmes des armes, la localisation des bijuus ou même son savoir, le Conservateur n'était pas n'importe qui. Or, que conservait-il d'autre ? Se pouvait-il qu'il soit... ou plutôt qu'il ne soit pas...

Spoiler:
 


_________________
[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Mer 25 Nov 2020 - 10:32
Calme, la blonde ne surréagit pas. Elle se doutait que ses deux coéquipiers attendaient sûrement au tournant ce qu'elle allait bien trouver à répondre. Elle ne savait pas précisément quel jeu jouait le Kaguya, mais n'ayant pas été prévenue au préalable, elle ne pensait pas à une stratégie quelconque pour délier les langues. Wutu-fuku parlait avec son cœur. Cette action en elle même n’entraînait aucune colère chez Atsumi, sinon de l'indifférence.

La réaction du chunin fut celle qu'elle espérait, il ne releva pas plus que ça et décida de poser ses propres questions. Il faudrait qu'elle n'oublie pas de le féliciter pour son professionnalisme à la fin de l'entretient Le laissant parler tranquillement, elle soupira un bon coup lorsque le silence s'installa à nouveau. Elle griffonna quelques notes sur un papier déjà pré-rempli et s’éclaircit la gorge.

Sans se retourner vers l'hôte de Sanbi, Atsumi se redressa d'avantage sur sa chaise, lui adressant la parole d'une voix calme mais ferme. Pas de ressentiment dans son ton, ni même de provocation, la blonde ne faisait que répliquer ce qu'elle devait.

« Nos convictions personnelles n'ont pas à interférer avec notre tâche, et vous le savez mieux que moi même. Le village apprécie le sacrifie que vous avez fait, mais rappelez vous qu'il a été effectué en toute conscience de votre part, Nanadaime lui même ne pourrait se permettre de céder à vos caprices. Sa décision est de se lancer à la chasse au démon Renard, et si telle est sa conviction il en sera ainsi tant que je serais mobilisée sur cet interrogatoire. Que nous le cherchions ou non, L'Homme au Chapeau finira bien par mettre la main sur ce démon, autant que la Coalition s'en empare avant. » dit-elle, balayant l'air de sa main, sans donner plus de suite à ces propos.

« Cependant ... »
dit-elle, s'adressant cette fois au Conservateur. « Si VOUS trouvez quelque chose à redire sur ce que vient de mentionner mon camarade, si vous jugez ses craintes fondées, nous vous écoutons. Apportez votre savoir à la Brume, gagnez votre liberté. Mon engagement du précédent interrogatoire tiens toujours, votre liberté est toujours à portée de main. »


Faisant une nouvelle fois parler son corps, la blonde décroisa les jambes et écarta les bras en apposant ses mains de part et d'autres de la table, paraître accessible sans être vulnérable était l'attitude parfaite pour ce genre de propos.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Le Conservateur
Le Conservateur

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Mar 8 Déc 2020 - 20:24
Il vous écoutait. Mais l’indifférence avec laquelle il le faisait pouvait vous donner l’impression que depuis qu’il était redevenu cet homme et regagné toute sa sagesse, il l’avait peut-être fait au prix du respect qu’il avait pour vous. Pourtant, avant que vous ne puissiez – si tel avait été votre choix – vous indigner de cette indifférence avec laquelle le Conservateur semblait vous traiter, il vous répondit. Même si ce faisant, il ne regardait personne. Mais tout portait à croire qu’il répondait à Sakkaku Haise.

« Sakaze Tôsen était effectivement mon ami. Nous avons deux générations d’écart et pourtant, je ne me suis jamais senti aussi proche de quelqu’un. Nos convictions étaient presque identiques, mais je ne peux pas l’accompagner sur le chemin qu’il a choisi de suivre… »

Lentement, le visage sans doute fatigué des émotions qui lui revenaient, le prisonnier de Kirigakure no Satô regarda Kaguya Wutu-Fuku. Voilà donc celui qui avait hérité des pouvoirs du Dieu de l’Eau. Voilà donc celui qui était à la fois un danger comme un espoir. Ses pupilles chutèrent quelque-peu. Finalement, il ne regardait pas le Jinchûriki mais plutôt le sceau qui enfermait le Troisième Dieu.

Et tandis qu’il reprenait la parole, il semblait presque désolé pour lui.

« Ce pouvoir que tu as acquis est aussi immense que dangereux. Personne ne devrait pouvoir s’en accaparer, et encore moins se bercer dans l'illusion qu'une harmonie est possible. Mais là où nous, Derniers Gardiens, avions choisi la prison et le secret pour protéger le monde des Dieux, Sakaze Tôsen a choisi de les faire disparaître à jamais. Mais qui sait ce que la disparition de tels pouvoirs pourrait engendrer ? Et alors, comment y faire face, sachant que nous n’aurons plus le Chakra ? »

Il releva un peu la tête. Son regard, derrière toute l’expérience et sagesse dont il semblait posséder, se fit d’un sérieux remarquable, tandis qu’il toisait celui de l’hôte de Sanbi, le Dieu de l’Eau.

« Sakaze Tôsen était mon ami. Mais l’Homme au Chapeau doit impérativement être arrêté. »

Pleinement conscient que les Shinobis étaient désormais ses alliés, surtout après ce qu’ils avaient prouvé en le protégeant, le Conservateur ferma les yeux. Sa voix devint alors plus monotone, comme si les mots qui sortaient de sa bouche provenaient de quelque-chose d’écrit, de quelque-chose de sacré.

Vous ne vous attendiez probablement pas à ce qu’il vous donne la localisation de tous les Dieux.

« Le Premier Dieu se cache parmi les terres desséchées.
Le Deuxième Dieu voit ses flammes enfermées dans le pays le plus glacial.
Le Troisième Dieu dort dans l’océan, sous les îles les plus animées du monde.
Le Quatrième Dieu sommeille sous la terre et les montagnes de l’ouest.
Le Cinquième Dieu est l’héritage de ceux dont la croyance n’a pas encore trouvé d’égal.
Le Sixième Dieu au nord, là où la foudre frappe le plus souvent.
Le Septième Dieu est spectateur d’un pays ravagé par la guerre.
Le Huitième Dieu, considéré comme une malédiction, sera gardé dans le pays orphelin et oublié.
Quant au Neuvième et dernier Dieu…
»

Peut-être que vous auriez voulu intervenir, pour par exemple empêcher le vieil homme de révéler cette information encore plus capitale que les autres. Mais le sourire qu’adopta ce dernier vous retint.

« … je ne sais pas où il se trouve. Du moins pas exactement. »

Vous pouviez être surpris. Comment ce faisait-il que le Dernier Gardien dont la mission était telle qu’il était le seul être à connaître l’emplacement des Dieux, ne sache pas où se trouvait le plus important de tous ?

Alors que vos questions s’apprêtaient à trouver des réponses, le Conservateur se tourna une nouvelle fois vers le Kaguya.

« Vous avez raison. Vous ne devez pas savoir où est le Dieu Renard. Sakaze Tôsen maîtrise le temps et peut voir dans le futur. Si je vous donnais la localisation de Kyûbi, il y serait avant que vous n’ayez quitté le pays. C’est pour cela que j’ai ceci… »

Le vieil homme pointa du doigt son visage. Ou plus particulièrement, le tatouage qui prenait place sur une bonne partie de ce dernier.

« Un sceau d’amnésie. La majorité du temps, je n’ai plus conscience de mon véritable objectif en tant que Dernier Gardien, ni souvenir de ce que je sais sur les Dieux. C’est grâce à ça que j’ai réussi à échapper à mon ami la première fois. »

Il se tourna brièvement vers Atsumi.

« De fait, non, je n’ai rien à redire à la patience dont veut faire preuve votre camarade. Et j’espère que désormais, vous comprendrez mieux mon… comportement. »

Il pouvait désormais en dire plus. Car il lui semblait bien qu’à Kirigakure no Satô, il y avait des shinobis capables de procéder à des raisonnements corrects. Là encore, il y avait un espoir. Là encore, ils avaient eu raison.

« J’ai pris soin de graver la localisation du Dieu Renard quelque-part. Mais vous devez avoir conscience que lorsque je vous la communiquerai, l’Homme au Chapeau vous verra vous y rendre dans le futur et y sera avant vous. Mais je sais quel plan vous devez suivre pour avoir une chance de réussir. »

Un détail vous apparut alors que le Conservateur monopolisait logiquement la parole. En l’observant, vous pouviez voir que sous les manches de son habit, ses doigts se fermaient et se déliaient avec un rythme précis. Il ne vous fallut qu’un court instant pour comprendre qu’il comptait… les secondes qui passaient.

« Il ne me reste plus longtemps avec que le sceau refasse effet. Emmenez-moi face à vos supérieurs, aussi bien ceux de votre village que de vos alliés. Je vous conseillerai du mieux possible. »

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Jeu 10 Déc 2020 - 0:41
Le sergent Haise rebondit sur les propos de Wutu-Fuku en avançant que la possibilité que l’Homme au Chapeau obtienne les informations qui vont s’échanger aujourd’hui implique un certain degrès d’omniscience. Mais à ce stade, le doute est possible. Reste au Conservateur à clarifier la situation car, s’il a bien été l’ami de Sakaze Tôsen un jour, il doit bien en savoir un peu sur ses pouvoirs spatio-temporels.

Wutu-Fuku ne relève pas les commentaires d’Hayame Atsumi. Une telle insolence face à un supérieur hiérarchique, qui a de plus l’autorisation du Mizukage pour agir de la sorte, est-ce une blague ? Mais le temps de lucidité du Conservateur semble répondre à des paramètres qui échappent aux Kirijins. Donc les remontrances attendront.

Le Conservateur répond enfin. Wutu-Fuku est interloqué quand le vieil homme évoque Sakaze Tôsen comme ayant deux générations d’écart par rapport à lui. Le Kaguya a eu l’occasion de rencontrer l’Homme au Chapeau sur Wasure no Kuni. Et il doit bien admettre que lui et le Conservateur ont l’air d’avoir sensiblement le même âge. Peut-être que les pouvoirs temporels de Tôsen ont pour conséquence de le faire vieillir plus vite, ou à l’inverse d’augmenter son espérance de vie ?

Au moins, le prisonnier et le Kaguya sont d’accord sur un point.

-Oui, personne ne devrait pouvoir s’en accaparer. Mais c’était ça ou la destruction de Kiri et la mort d'innombrables innocents.

En même temps, si les derniers gardiens ne souhaitaient pas que les Hommes puissent s’emparer du pouvoir des Dieux, il aurait été plus judicieux de ne pas inventer un Kinjutsu le permettant.

Le Conservateur ne considère visiblement pas l’harmonie avec les Dieux comme une solution possible. L’aplomb avec lequel le Conservateur répond pousse le Kaguya à penser qu'il se base sur une expérience concrète.

-J'ai tenté de communiquer avec Sanbi, sans succès pour l'instant. L’Harmonie avec les Dieux a-t-elle déjà été tentée par le passé ?

Si les Dieux et les Hommes sont incapables de vivre main dans la main d'amour et d'eau fraîche, la perspective imminente de leur disparition pourrait peut-être les pousser à envisager un compromis.

-À défaut de l’harmonie, qu’en est-il de l’entente ? Si je ne me trompe pas, la victoire de l’Homme au Chapeau entraînerait la mort des Dieux. Ces derniers n’ont-ils donc pas tout intérêt à collaborer contre l’ennemi commun ?

Puis, sans qu’aucun Kirijin n’ait rien demandé, le Conservateur se lance dans une liste de la localisation de chaque Dieu… excepté le Dieu Renard, ultime tabou que le Conservateur prend soin d’ignorer volontairement. Au passage, la localisation d’un Dieu semble se confirmer sur Wasure no Kuni. Peut-être un rapport avec le dôme aperçu par Wutu-Fuku et Shitekka lors de leur mission secrète sur le Pays Oublié.

Le Conservateur confirme enfin la capacité de l’Homme au Chapeau à voir dans le futur. Wutu-Fuku avait vu juste. Quant à la localisation du Dieu Renard, elle est gravée quelque part. L’information existe sans que personne ne la connaisse. Astucieux. Mais comme le vieil homme le dit si bien, la localisation de l’information ou du Dieu, peu importe. Dès le moment où elle sera obtenue, l’Homme au Chapeau aura un coup d’avance. Pourtant, il semble exister un moyen. Un plan.

Mais pour jouer le destin du Yuukan sur ce plan, encore faut-il que le Conservateur soit le seul à savoir comment localisation Kyûbi.

-Est-ce que vous êtes la seule personne à connaître la localisation de l’endroit sur lequel est gravé la localisation du Dieu Renard ?

Finalement, le Kaguya remarque le petit manège du Conservateur, symbolisé par ses mouvements de doigts. Quelques minutes de lucidité pour une vie d’amnésie. Ce destin funeste créé chez Wutu-Fuku un fort sentiment de pitié.

-Mon sacrifice est bien léger par rapport au votre. Je vous souhaite un jour de ne plus avoir besoin de porter ce sceau.

Il n’empêche que l’ordre des derniers gardiens semble plein de paradoxes. Ils ne veulent pas que les Dieux soient scellés dans les mortels et pourtant ils ont conçu des techniques le permettant. Ils souhaitent protéger le monde des Dieux par le secret mais font désormais le choix inverse.

-Comme vous le dites, les Derniers Gardiens ont choisi le secret pour protéger le monde des Dieux Avez-vous envisagé le suicide pour emporter avec vous la localisation de la position du Dieu Renard dans la tombe ?

Un dernier paramètre pique la curiosité du Kaguya, après quoi il retournera au silence.

-J’ai rencontré l’Homme au Chapeau, je n’ai pas l’impression que lui et vous ayez la moindre génération d’écart. Pourquoi parlez-vous comme si Sakaze Tôsen et l’Homme au Chapeau étaient deux personnes différentes ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Ven 11 Déc 2020 - 6:30

La concentration, telle était l’essence principale qui habitait le Sakkaku tandis que son regard ne quittait pas celui du vieil homme. Alors que ses iris s’étaient justement posés sur celui-ci , il était en quête de l'élément qui viendrait compléter les zones de flous de cette histoire. Ce fut d'ailleurs à ce moment qu'Haise eut finalement quelques réponses à ses questions.

Si par défaut il ignora de manière relativement particulière l’intervention d’Atsumi auprès de Wutu-Fuku, il nota tout de même un possible conflit de vision entre les deux hauts gradés. Apportant un certain bruit à la situation, il espérait que le tout ne déstabilise pas le dénommé conservateur. Autrement, leur manque d'union causerait possiblement la perte de tous quoique leur désunion pouvait aussi maximiser le nombre de pistes explorables.

Malgré tout, alors que celle-ci avait repris la voie de la sécurité en faisant cette fois-ci preuve d’une certaine ouverture, la suite des éléments qui furent partagés ajouta beaucoup de sens à certains éléments clés qu’il lui manquait dans sa réflexion. Malheureusement, demeurant incomplète, bien qu’il avait un peu de mal à percevoir exactement les zones d’ombres à élucider pour le moment, une partie de lui ne put s’empêcher d’être satisfaite quant à la compréhension préliminaire qu’il avait eue sur la double personnalité du conservateur. Arcane cachée du fuinjutsu, elle lui était fortement utile pour sauver la vie de tous, mais surtout et avant tout pour rendre son discours ne serait-ce que plus...cohérent.

Après tout, Haise n’avait pas concentré la totalité de sa concentration pour rien. Au contraire, parfois bien des éléments étaient cachés dans des subtilités. Ainsi, tranquillement, il rangeait mentalement chaque information dans des compartiments mentaux qu’il se permettait de trier à sa guise, comme une archive qui sommeillait dans son esprit grâce à l’art de la visualisation dont il devenait de plus en plus accoutumé. Bien qu’anodin et très peu visible, son aptitude à mieux comprendre ne venait bien souvent pas de son intellect. N’étant qu’une personne parmi tant d’autres sur l'aspect intellectuel ou stratégique, là où il s’illustrait secrètement était plutôt dans son monde, lui permettant ainsi de visualiser et de percevoir certains éléments qu’il se permettait de manifester dans ce monde, que ce soit physiquement ou verbalement.

Ainsi, le manieur de lumière tentait de manifester dans son esprit une vérité alors qu’il eut une légère pensée pour Kan, son compatriote du pays de la foudre dans lequel un possible Dieu résidait… Rangeant le reste des informations qui n'allumait aucune connaissance au regard de ses aptitudes géographiques particulièrement limitées sans livres, il comptait demander à ses supérieurs s’ils étaient plus à même à comprendre le reste des indices partagés.

Pour le moment, il sentait les secondes s’effriter, un peu comme lors de leur dernière rencontre. N’eusse été celle-ci, il aurait d’ailleurs perçu les doigts agités du vieil homme comme étant un signe de nervosité ou plutôt de détresse. Toutefois, au regard de leur dernière réunion et de sa conclusion sur les deux personnalités, il savait qu’une essence tentait de regagner possession de ce corps, un peu comme l’ombre et la lumière… Le secret et la vérité

Le temps…

Murmurant ses quelques paroles pour lui-même sans s’en rendre compte, une certaine méfiance l’alerta soudainement, se demandant si c’était une bonne idée d'amener le conservateur auprès des chefs. Pourtant, il n’en fit rien, se contentant d’observer afin de prévenir en cas de doute justifiant le partage de son intuition préventive.

S’il y avait parfois des moments pour prévenir, il y en avait d’autres pour approfondir ses connaissances, chose que la main de Kiri n’eut aucun mal à comprendre.

Débitant un lot de questions à une cadence impressionnante, sans être devin, en lisant le comportement du vieil homme, Haise savait qu’il n’avait pas forcément la plus grande marge d’initiative. En se fiant à son expérience du passé, il devait trouver un angle d’approche, bref, adéquat, net et précis, quelque chose que lui seul pouvait percevoir.

-Merci d’avoir pris soin de répondre à nos questions. Notre sort collectif en dépend et votre concentration est fortement appréciée. Avant que vous soyez amené à révéler le plan à suivre auprès d’autres instances, sachant que le partage est de mise par rapport au secret, pouvez-vous nous donner davantage d'informations sur la provenance réelle des Dieux ?

Réalisant qu’ils n'avaient pas forcément beaucoup d'informations à ce sujet ni sur les motifs pour lesquels ceux-ci avaient été gardés secrets en dehors de leur puissance, la nature même de l’existence de ceux-ci pouvait être relativement informative. Or, ce n’était pas tout. S’il pouvait se permettre quelque chose, c’était bien cette seconde et ultime question qui, il espérait ne se noierait pas dans le lot de questions que pouvaient poser ses camarades.

-Sachant que vous connaissez bien l’homme au chapeau, pourriez-vous nous donner davantage d'informations sur la manière dont fonctionne son aptitude à voir dans le futur afin de pouvoir y déceler des failles quelconques ? J’ose espérer qu’il est inapte à épier toutes les conversations de ce monde, dont la nôtre, mais au regard de vos paroles, cela semble être possible...

Voir dans le futur...voir dans le temps… Finalement, Haise s’était arrêté sur cela, pas par pur intellect, mais bien parce qu'il était simplement curieux de comprendre le fonctionnement d’un pouvoir qui permettait de voir dans le futur. Éliminant par le fait même le pouvoir de la visualisation et de la manifestation qu’il représentait, il était plus que clair qu’ils avaient tous avantage à comprendre l’étendue à travers laquelle l’homme au chapeau pouvait se projeter dans le futur. À quelle fréquence pouvait-il le faire? Leurs faits et gestes étaient-ils épiés à ce point ? Pouvait-il voir leur conversation, les entendre, percevoir leurs respirations et les nombreuses réalités dans lesquelles certaines paroles sortaient de ses lippes ? Telle était la seconde question de Haise tandis qu’il tentait d’aborder un axe différent de celui de Wutu-Fuku, mais tout aussi complémentaire.

Posant dès lors un regard assez bref et succinct pour faire savoir à Atsumi qu’il ne comptait pas pousser davantage, elle comprendrait par le fait même qu’il lui cédait aussi le loisir, au même titre que le Kaguya s’il le désirait de valider ou d’infirmer son désir de rencontrer les hautes instances sachant qu’il était paré à toute éventualité… De plus, c'était aussi le bon moment pour elle de poser des questions.

Satisfait, comme toute forme avait une histoire et une source, Haise s’était concentré tant sur l’historique derrière le pouvoir des Dieux que les faits inconnus sur l’étendue des compétences de l’homme au chapeau. Après tout, si ses aptitudes étaient infinies, celui-ci aurait déjà gagné ce qui impliquait l’existence de limitation dans son pouvoir quasi divin… il en était presque certain. C’était d’ailleurs peut-être là que résidaient les failles qui leur permettraient de trouver l’indice sans alerter l’homme au chapeau, des actions dans son angle mort, là où il ne pouvait pas voir le futur.

_________________
[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Lun 14 Déc 2020 - 0:12
Si l'on aurait pu attendre de la part de la blonde d'avantage d'investissement après la prise de parole du Conservateur, il n'en fut rien. Elle avait touché au but, et c'est tout ce qui importait.

Elle se contenta de noter, noter tout avec soin. Son dossier devait être complet, sans erreur, sans trou, sans manquement. Elle dessina à la va vite une carte du continent et des archipels de l'eau, avant d'entourer chacun des endroits qui lui évoquaient les lieux annoncés par le vieillard.

Elle nota chacun de ses mots, chacune de ses allusions, même mineures. Bien entendu, elle aurait eu des questions. Des tonnes. Elle aurait pu dialoguer avec le Conservateur pendant des heures, tout comme ses coéquipiers, mais cette occasion ne leur était pas donnée, le temps était compté.

Si bien que lorsque Haise et Wutu-Fuku se furent exprimé, la blonde ne trouva qu'à ajouter une chose, cruciale à ses yeux. Elle savait que par leur passé commun, il lui accorderait avec un peu de chance plus d'attention qu'aux autres, même si il ne le ferait pas savoir.

« Et par dessus tout, ce plan, qu'en est-il ? Expliquez nous votre solution pour s'emparer de la puissance du dieux renard sans que cela représente un potentiel danger pour l'humanité ? »


Une fois de plus, elle nota avec attention tous les éléments qu'elle réussi à saisir. Rédigeant par la même occasion un rapport complet.

Puis, elle se leva. Dans le silence le plus complet. D'un geste, elle glissa son stylo dans une poche, et ferma son dossier d'un geste, lequel tomba mollement sur lui même dans un Pom satisfaisant.

Elle attrapa avec douceur la main ridée et froide du Conservateur, et lui adressa ces quelques mots avec toute la sympathie dont elle était capable.

« Wutu-fuku a entièrement raison. Votre sacrifice est grand, et votre fardeau plus lourd que celui de n'importe qui d'autre. Vous vous êtes battu votre vie entière pour l'humanité, laisser nous le droit de prendre la relève et de vous accorder le repos que vous méritez tant. Je suis sûre que mes coéquipiers se joindront à moi pour plaider votre cause. »

Sous réserve que toutes ces informations étaient vraies, mais ils auraient tout le loisir de le vérifier par la suite.

Ouvrant la porte d'une poigne assurée, l'espionne renfila ses lunettes de soleil, et s'inclina légèrement auprès de l'ensemble de ses interlocuteurs avant de disparaître de la pièce comme si elle n'y avait jamais véritablement été.

« Bon travail »
se chuchota-t-elle en fermant la porte.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Le Conservateur
Le Conservateur

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour Empty
Dim 24 Jan 2021 - 22:25
Chez vous, un sentiment inhabituel naît en découvrant la vérité sur l’histoire du Conservateur. Insupportable, manipulateur ou criminel sont des mots qui vous semblent finalement loin de définir celui qui a choisi de porter ce « sceau d’amnésie » pour porter fièrement son titre qui lui vaut son nom : celui de conserver le secret le plus important de l’Histoire.

Alors, c’est tout naturellement que pour ses dernières minutes de lucidité avant de redevenir le vieux fou auquel il vous avait accoutumé, vous prêtez attention et respect à ses dernières réponses. La première faisait écho tant aux interrogations de Wutu-Fuku que de Haise.

« Les Dieux sont, par définition, régis par des lois différentes des nôtres. Il n’y a pas d’harmonie à chercher. Même si vous parveniez à trouver une façon de communiquer avec eux, comment compteriez-vous expliquer qu’ils peuvent mourir ? Qu’est-ce que la mort pour ces êtres faits d’énergie et du monde lui-même ? Peuvent-ils seulement mourir ? »

Le Conservateur lève les yeux vers un ciel qu’il n’a pas vu depuis si longtemps.

« Ont-ils seulement conscience de ce qui pourrait arriver ? Le craignent-ils ? Tôsen sait ce que le réveil forcé du Dieu Renard ferait car il a vu un futur où il l’emportait. Mais je ne pense pas que les Dieux puissent mourir. Ils prendront une autre forme, et continueront de porter les croyances d’un grand nombre. »

La question du suicide posée par celui qui était désormais l’hôte du Dieu de l’Eau pouvait paraître osée. Demander à quelqu’un qui avait déjà accepté de perdre sa mémoire et en partie son identité s’il n’avait pas songé à se donner la mort était… direct. Mais le vieil homme se doutait que son interlocuteur ne pensait pas à mal.

Au contraire, il y voyait une certaine malice, malgré le sujet grave qu’était la mort. Ses prédécesseurs y avaient sûrement songé. Lui, pas vraiment.

« Notre mort n’aurait pas fait disparaître les Dieux, ni les dangers liés à leur découverte. Je pense que nos prédécesseurs savaient que, tôt ou tard, le monde apprendrait pour leur existence. Et parmi mes semblables, seul moi ai la tâche de conserver leur localisation secrète. Les autres ont principalement celle de protéger le monde de ce qui est, finalement, sa plus grande menace. »

Autrefois, le Conservateur aurait trouvé chez le Kaguya bon nombre de caractéristiques à détester. Mais dès lors qu’il avait trouvé chez ces Kirijins l’espoir de voir « son » plan fonctionner, il adorait écouter les multiples questions qu’on lui adressait. Preuve en était qu’il vous répondait, à tous.

Et encore une fois, l’une des questions de l’hôte de Sanbi, le Dieu de l’Eau, avait vraisemblablement du sens.

« Lorsque nous étions plus jeunes, avec le Seigneur Naragasa, nous avons recueilli quelques temps un jeune Tsumejin aux pouvoirs… particuliers. Le Sakaze Tôsen que vous allez affronter vient d’une autre époque. Veilli, plus expérimenté et ayant constaté ce qui allait arriver dans le futur. Il veut changer notre époque pour également changer la sienne. Son plan, vous le connaissez. »

Il se tourne vers Sakkaku Haise.

« Difficile de parler de faille, mais je connais une caractéristique liée à ses pouvoirs. Je la dévoilerai devant vos dirigeants et leurs alliés. Surtout que j’ai besoin d’une confirmation avant. »

Puisque que ses doigts continuaient de mesurer le temps de « pleine conscience » qui lui restait, le vieil homme sait qu’il doit faire vite. Mais si répondre au plus grand nombre de vos questions semble être sa priorité, il doit vraisemblablement faire attention à ne pas trop en révéler, ou trop tôt.

C’est bien vers Wutu-Fuku qu’il se tourne. Il esquisse alors un rictus, dont la rareté vous prend.

« Non, je ne suis plus la seule personne qui connaît l’emplacement du Dieu Renard. Mais vous comprendrez que je ne peux pas vous en dire plus. Sachez néanmoins que grâce à cela, vous pourriez bien l’emporter et ce… »

Il regarde alors Atsumi.

« … sans avoir besoin de vous emparer du Dieu Renard. »

Le Conservateur soupire.

« Une dizaine de jours environ, c’est l’intervalle qu’il me faudra avant de redevenir pleinement conscient. Si vous voulez bien préparer mon transfert d’ici-là. Ah, et je serais honoré que l’un de vous m’accompagne lors du voyage. »

Plus que quelques secondes. Il le sait. Il repense alors à certaines de vos paroles. Et ces dernières semblent particulièrement le toucher. Après le sourire décrassant des rides trop présentes, c’est l’humidité qui gagne ses yeux.

« Merci pour vos mots. Ils me touchent. Il est vrai que je me rends compte du trésor que constitue notre mémoire. J’ai une pensée pour ceux dont la maladie la leur arrache. »

Le vieil homme vous regarde à tour de rôle.

« Vous voudrez bien me donner des somnifères ? Je préfère un trop lourd sommeil à la folie. »

Son dernier doigt se replie sur lui-même, symbole d’un temps qui lui est écoulé.

« VOUS ! Cela fait trop longtemps ! Je n’en peux plus, je veux sortir ! »

Vous voilà à nouveau face à un vieil homme qui n’a plus souvenir de l’origine de ses larmes.
Un homme qui, pendant de longues années, sera devenu fou.
Un homme qui, pendant trop longtemps, aura ignoré le héros qui aura tout sacrifié pour remplir sa tâche.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Mission/B/Kiri] Interroger le Conservateur, match retour

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Geôles
Sauter vers: