Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna

Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Mer 11 Nov 2020 - 14:18
CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE
La mission du jour était assez différente de celles que j’avais pu faire ces derniers mois, elle consistait à se rendre à l’académie des soldats pour retrouver des enfants un peu trop doués pour se cacher. Pour cause, lors d’un simple jeu de cache-cache dans la capitale une poignée d’enfants manque encore à l’appel. L’instituteur semblait s’inquiéter de l’absence de ses élèves et ils n’étaient pas à leur premier coup, mais plusieurs heures s’étaient écoulées depuis la fin du temps imparti. Chaque classe avait son lot de fripons. Ces enfants devaient lui mener la vie dure, les aléas du métier que personne n’enviait. Le problème qui s’était alors posé était que les enfants devaient assister au cours de l’après-midi au risque de voir cette absence notée dans leur livret. Rien de grave en somme, mais l’instituteur ne voulait peut-être pas être forcé à en arriver là.

L’exercice se déroulait dans toute la capitale ce qui représentait une grande superficie à passer au peigne fin. J’avais été assignée à cette mission avec une dénommée Yamanaka Yuna. Il s’agissait d’une urgence il était assez aisé d’imaginer qu’ils avaient réquisitionné des soldats qui n’avaient rien de mieux à faire en cette période estivale. L’objectif était simple : se rendre à l’académie pour déduire le nombre d’enfants, consulter leur dossier pour observer les photos avant de partir à leur recherche. Idéalement les retrouver avant la prochaine heure de cours. J’imaginais leur donner une bonne leçon de conduite en espérant pouvoir les remettre sur le droit chemin, mais je n’avais pas la prétention d’y parvenir sans l’aide de ma partenaire. Et qui sait ? Elle pouvait être plus maligne que moi à ce jeu-là.

Arrivée sur les lieux, je saluais le responsable des enfants présumés disparus. Il était déjà accompagné, d’une jeune femme à la peau brunit par l’éclat du soleil. En me basant sur l’âge physiologique, il devait s’agir de la yamanaka en question. Ruth se tenait à mes côtés, près du flan, dans l’attente d’action.

Ayuu, distincte – Enchantée, je suis Ayuu et voici mon ninken Ruth. Je suis là pour vous aider à retrouver les enfants ! Avec Ruth ça sera un véritable jeu d’enfant si vous avez les effets personnels de ces jeunes gens, sinon on procédera autrement.

Je n’avais pas de conviction sur mes capacités seules, mais si cette fille maitrisait l’art yamanaka, nos deux particularités claniques nous permettraient d’obtenir plus d’informations sur la position de ces petits chenapans. L’instituteur s’était rapidement manifesté sur la question, il semblait marqué par l’inquiétude. Je n’imaginais pas voir une personne extérieure au cercle familiale s’inquiéter autant pour les enfants des autres. Il devait passer beaucoup de temps avec eux alors… ça ne devait pas qu’être par simple professionnalisme. « Enchanté, maintenant que vous êtes là nous pouvons commencer. Veuillez me suivre, il n’y a pas de temps à perdre ! ». A sa suite, nous avions pu pénétrer la classe où se trouvaient les camarades de classe des disparus. « Les enfants, voici des soldates de l’Empire. Elles sont là pour nous aider à retrouver vos camarades alors soyez gentils avec elles, d’accord ? Hm. Je vous laisse les compter, voilà la liste de mes élèves. » J’avais récupéré le papier tendu par l’homme avant de l’orienter à face visible vers mon acolyte.

Il était possible de demander des informations à ces enfants sur les habitudes ou autres. J’étais un peu perdue, j’avais pour habitude de toujours me baser sur les pistes laissées par les odeurs, mais tous les moyens sont bons à prendre. Je lançais un regard à ma coéquipière, peut-être avait-elle une idée ?!

Spoiler:


_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡


Dernière édition par Inuzuka Ayuu le Jeu 12 Nov 2020 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 11:42
Cache-cache géant

Un ordre de mission, plutôt surprenant pour Yamanaka, enfin par le fait de recevoir une mission, mais le contenu que disposait le rouleau. La jeune femme n’avait jamais envisagé qu’on lui demanderait de faire une telle mission. Disons qu’elle n’était pas vraiment encline de la faire, car ce n’était pas vraiment quelque chose qui l’intéressait réellement. Or, Yuna ne peut pas refuser une mission, provenant de ses supérieurs. Retrouver des enfants dans Urahi, ces derniers avaient joués à cache-cache avec leur professeur et certains ne donnent plus signe de vie. Même si jeune, certains humains se donnaient à fond pour gagner et donc avoir le sens de la compétition très élevé. La kunoichi n’était douée avec les enfants et elle n’avait pas la même mentalité qu’eux. De plus, elle n’a jamais vécu une enfance comme la leur, si ennuyante et aucun danger à l’horizon, ils étaient si gâtés et leur parent si gentil avec eux. Chacun avait un style de vie différente et c’était ainsi, en tout cas, la violâtre ne pouvait pas les critiquer saufs sur le fait d’inquiéter bêtement leur enseignant. La soldate aurait préféré une mission qui colle plus à son style de combat ou lié à ses compétences que cela. Enfin, elle ne va pas non plus trop se plaindre, cette mission sera l’occasion idéale pour tester ses capacités sensorielles. Et pour cette mission, elle devra faire équipe avec une certaine Inuzuka Ayuu. Intéressant, une Inuzuka, avec son flair et son Ninken, ça sera assez rapide normalement pour les attraper.

Yuna finit ses dernières partitions de sa Shamisen, elle adorait jouer de l’instrument de musique et ça la détendait beaucoup surtout avant une mission. La kunoichi se met à tout ranger avant de se diriger vers l’académie ninja afin de rencontrer les enseignants. Il fallait avant toute chose, s’informer sur les élèves, obtenir des photos d’eux afin de les reconnaître et pour finir, s’entendre avec sa partenaire de mission pour connaître la méthode de recherche pour procéder correctement à leur mission. Cela n’allait pas être facile, Yuna ne connaît pas Ayuu et ne sait pas à quoi elle ressemble. Se déplaçant de toit en toit, c’était le moment de la journée, d’assez calme pour mener à bien cette mission. Cependant, d’ici une ou deux heures, les rues vont commencer à être bondé de civils et ça risque de corser les choses. Cela dit, manque de bol pour les gamins, la Yamanaka s’y connaissait en dissimulation et en cachette. Ce ne sont que des débutants, ils avaient plus de failles que n’importe qui et il suffirait d’une technique de détection pour bien les repérer. Or, la violâtre n’allait pas non plus se faire avoir par la facilité. Ce ne sont que des gosses, mais pour certains, ils doivent provenir de clan lié au Teikoku : Aburame, Inuzuka et Shinrin, mais aussi provenant d’autres contrés ou d'Hi comme Yamanaka, Sendai ou Yasei. En espérant qu’ils ne savent pas encore bien maîtriser leur capacité spéciale sinon ce jeu risque d’être un peu plus amusant que prévu. Un bon moyen de tester sa patience et sa manière de pister des cibles.

Arrivant dans l’école en question, Yuna remarque un homme dans la cour et quelques enfants un peu plus loin en train de discuter entre eux. Apparemment, l’Inuzuka n’était pas encore là, mais soit, peut-être qu’elle arrivera dans les secondes qui viennent. La Yamanaka se déplace jusqu’à l’individu et se trouve à trois mètres de sa position. « Bonjour, Yamanaka Yuna. Je viens à vous, car j’ai reçu l’ordre de mission de vous aider à retrouver les derniers qui sont encore cachés. » Dit la violâtre. « Enchanté, jeune femme. Et merci d’avoir accepté ma demande, je suis vraiment désespéré, je ne les pensais pas si déterminer et douer pour se cacher. » Dit-il un peu gêner. La Yamanaka reste indifférente, ne montrant aucun indice d’émotion. Soudain, quelqu’un vient d’arriver sur le lieu du rendez-vous. Une Inuzuka avec son Ninken, Yuna ne dit rien et l’admire de bas en haut, elle est très jolie et angélique. Son cœur faisait bim bam boum, étrange, en tout cas, la blanchâtre se présente en tant qu’Inuzuka Ayuu et qu’elle venait pour la mission. De plus, elle propose de faire sentir les effets personnels des enfants pour aider son Ninken, Ruth, à pister les enfants via l’odorat. L’homme la salue avant d’aller dans le vif du sujet en les conduisant jusqu’à la salle de classe. Étrange, la Yamanaka pensait que les enfants dans la cour étaient ceux de la partie de cache-cache qui ont été retrouvé. Apparemment, ça devait être des élèves d’une autre classe. Dans la classe, l’homme demande à ses élèves de coopérer avec les soldates pour retrouver les autres enfants manquants.

Ayuu a récupéré le document où il y avait la liste des élèves et voir qui est manquant. Sa partenaire lui montre la liste, Yuna la regarde attentivement et il en manquait 5, ça faisait quand même très peu d’absents sur trente élèves. Or, cinq avait été capable de perturber et d’être doué face à leur enseignant. Touchant la main d’Ayuu, la violâtre regarde le document attentivement. « Hum… Les cinq enfants proviennent de clan lié à Hi no Kuni, amusant. » Dit-elle en relâchant la main de la Inuzuka, un peu timidement sur le moment. La jeune femme regarde la classe et les fixe un par un avant de prendre le prendre d’Ayuu pour sortir de la classe, en ayant oublié un truc. Dans le couloir, elle regarde sa partenaire. « Avant de commencer, j’ai oublié mes bonnes manières, pardon. Je suis Yamanaka Yuna, mais appelle-moi juste Yuna. Et pour la suite, on devrait interroger certains élèves et connaître leurs habitudes ainsi que leur caractère. Je m’occupe de la ranger de droite et toi, de gauche. » Dit-elle à la Inuzuka. Un peu d’attente avant de retourner dans la classe et Yuna va se mettre à interroger les élèves sur la rangée de droite. À voir ce qu’elles pourront découvrir avec leur aide.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 22:27
J’observais timidement la main qu’elle avait posée sur la mienne sans dire un mot. Ma coéquipière avait rapidement déterminé les absents, ils étaient au nombre de 5. La liste était composée d’une trentaine de noms, ce qui signifiait une perte d’effectif non négligeable pour l’enseignant. Je pouvais qu’imaginer le tracas causé par la disparition de ses élèves et le stress que cela pouvait engendrer. Je me sentais un peu mal d’imaginer ce que pouvait ressentir ce bon monsieur, il était courant de rencontrer des difficultés quand on était confronté à des enfants assez égoïstes. Ils ne cherchaient certainement pas à faire du mal, tout au plus faire tourner en bourrique les adultes. Il était dangereux de laisser des petits jeunes gambader librement dans la capitale, on ne sait jamais ce qui peut arriver. J’étais bien heureuse de ne pas devoir me soucier d’une autre personne que moi-même, quelle idée folle que de vouloir un enfant. Une source de stress certain pour l’angoissée que je suis, je tenterais de m’y soustraire.

Ayuu, comptant du doigt l’assemblée – Il en manque 5, tu as raison. Je me demande où ils ont pu se cacher… Ils se sont peut-être regroupés pour déambuler dans les rues d’Urahi. J’imagine qu’ils ont dû prévoir ça à l’avance… Les autres enfants en sauront plus que nous.

Soudain, ma partenaire m’avait relâché la main pour m’agripper le bras. Elle m’avait entrainé à l’extérieur de la classe, j’avais été un peu perturbé par son action. J’imaginais qu’elle avait quelque chose d’important à me dire, avait-elle déjà des informations ? Il s’agissait d’une yamanaka, il n’y aurait rien d’étonnant. Il me semble que ce clan était capable de lire les pensées, mais peut-être avait-elle un code d’honneur pour l’empêcher d’user de son pouvoir à tout va.

J’écoutais mon compère exprimer ce qu’elle avait à me dire. Elle s’était alors présentée, me demandant de l’appeler par son prénom quand je m’adressais à elle. J’avais l’impression que ça lui pesait sur le cœur à ne pas s’être correctement présenté, mais il n’y avait rien de mal. La situation exigeait un certain empressement, il faut dire que l’enseignant semblait nous communiquer son stress. Il n’en était en rien sa faute, elle n’avait donc pas à s’en faire. Dans la foulée, elle m’avait demandé de m’occuper de questionner les élèves de la ranger de gauche.

Ayuu, accompagnant la fin de sa phrase par un clin d’œil – Ne t’en fais pas, je suis ravie de faire ta connaissance Yuna. Et c’est comme si c’était fait m’dam !

En suivant Yuna entrer à nouveau dans la salle de classe, je m’étais alors dirigée vers la rangée qu’elle m’avait attitrée. J’interrogeais les enfants dans l’espoir d’apprendre des informations pour nous indiquer la position des disparus. Je n’avais pas récolté de témoignages prometteurs, mais il y avait une fille qui m’avait indiqué un lieu qu’ils aimaient bien appeler « base secrète ». C’était une bonne idée, mais je ne savais pas où il se trouvait. La fille m’avait décrit rapidement des éléments qui lui venait en tête, mais j’avais bien l’impression qu’il s’agissait d’exagération. J’avais au moins cette piste, j’espérais que Yuna en avait appris un peu plus que moi. Je m’étais rapprochée d’elle pour pouvoir s’échanger nos découvertes, je l’avais invité à se retirer de quelques pas pour discuter. Alors, en lui déposant la main sur l’épaule je m’étais rapproché de son oreille.

Ayuu, chuchotant – J’ai appris qu’ils avaient une « base secrète » où ils trainaient après les cours. Je ne connais pas la localisation du QG des minimoys… Tu as appris quelque chose de ton côté ?

Je n’avais pas fait avancer les choses, mais peut-être que le professeur en savait quelque chose. Il n’était pas rare de voir les enfants discuter de la veille avec leur instituteur.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Ven 13 Nov 2020 - 11:18
Cache-cache géant


Dans la classe, Yuna et Ayuu étaient présentés comme celles qui rechercheront les élèves manquants à l’appel. D’après la liste, il en manquait cinq, ce n’était pas un nombre important à première vue, mais selon la situation, cinq disparus, ça faisait beaucoup. C’était des enfants, il a pu arriver n’importe quoi, comme un kidnapping, une blessure, enfermé dans un lieu inconnu, un blessé grave ou tout simplement, ils ont abandonné le jeu pour jouer quelque part, rien qu’entre eux. De plus, les élèves manquants appartenaient à un clan lié à Urahi et à Hi no kuni. Pour la Yamanaka, c’était fort intéressant, car leur capacité était connue et Yuna ainsi que sa partenaire faisaient partie de deux clans liés à Hi no kuni. Pour le reste, il allait falloir s’adapter et apprendre sur le tas, même s’ils étaient connus. L’Inuzuka donne raison à la violâtre disante qu’il en manquait bien cinq tous en se demandant où ils étaient bien cachés ou de déambuler ensemble dans les rues de la capitale. La soldate réfléchit pendant quelques minutes avant de prendre Ayuu par le bras et sortant de la classe afin de discuter dans le calme et sans avoir le risque d’être interrompue ou déranger. En premier lieu, elle se présente à sa camarade en ayant oublié de le faire. Cela aurait été compliqué pour communiquer entre elles et la violâtre n’aime pas qu’on pourrait penser qu’elle est irrespectueuse ou ne pense qu’au boulot, ne voulant pas se montrer sociable avec les autres. Et par la suite, elle explique le procédé de la mission et de la manière dont elle va obtenir des informations utiles pour la recherche de ses cinq enfants. Un clin d’œil de la part de l’Inuzuka à la fin de sa phrase, ça fait un peu rougir la violâtre et Ayuu allait faire ce qu’elle lui avait demandé. « Bien…allons-y. »

Yuna allait s’occuper de la rangée de droite afin d’obtenir des informations. L’enseignant était à son bureau, il patientait que les deux kunoichi terminaient leur mission pour tenter de reprendre le cours. Un moyen comme un autre de détresser. La Yamanaka interroge quelques élèves, mais apparemment, ils n’apportaient pas trop d’informations sur leurs habitudes en dehors de l’école. Un garçon se met à expliquer à la kunoichi qu’ils étaient du genre farceur et appréciant les défis. Un moyen pour eux de se tester entre eux ou parfois, de tester les autres afin de montrer leur supériorité en cas de défaite de leur adversaire. Ces garnements n’allaient pas être appréciables ni même les faire revenir à l’école aisément. Il y avait des chances qu’ils défient Yuna et Ayuu pour les tester. La soldate soupire surtout qu’apparemment, ils étaient du genre très imaginatif pour créer des défis et se montrant très sûr d’eux. Selon Yuna, ils pouvaient se montrer mauvais perdant et rendre la situation compliquée, il allait falloir user de la force ou d’une certaine autorité pour certain. Dans le tas, il y avait une Yamanaka, une jeune fille, Yuna pourrait la convaincre de revenir à l’école. Suite à tout cela, la violâtre retourne devant les rangées pour rejoindre sa consœur. Les deux soldates s’éloignent un peu des élèves. L’assassin sent la douce main de la blanchâtre contre son épaule et son souffle près de son oreille, ça devenait un peu embarrassant sur le moment. Or, il fallait se concentrer sur la mission.

Selon les informations d’Ayuu, les gosses avaient une base secrète dans Urahi où ils se rejoignaient après les cours. Cependant, elle ne connaissait pas la localisation de la base. Elle n’avait eu que ça comme information, à croire que les minimoys n’étaient pas trop proches des autres et rester qu’entre eux. La violâtre se met à répondre, posant délicatement sa main sur l’épaule de l’ange canine et approche ses lèvres de l’oreille de l’Inuzuka avant de chuchoter ses informations. « Pour ma part, les enfants ont tendance à créer des défis différents pour se tester ou tester les autres afin de montrer leur supériorité. Ils sont farceurs, imaginatifs et sans doute, pour certains, mauvais perdant donc je pense qu’on aura le droit à l’un de leurs défis. Ils font partie des clans lié à notre pays, je pense avoir une idée du type de défi. Ils vont miser sur leurs techniques claniques. » Finit-elle là-dessus et se met à réfléchir un peu avant qu’un élève prenne la parole de manière blagueur. « À quand le bisou sur la bouche ?! » Dit-il en faisant rigoler tout le monde. Yuna rougit un peu et sourit juste après. « Ayuu, occupes-toi de l’enseignant pour qu’ils nous parlent d’eux en détail. J’ai une petite idée de qui peut connaître l’emplacement de leur base secrète. » Dit-elle avant de se séparer de sa partenaire. Yuna arrive devant le garçon et d’un mûdra, elle crée un lien, une connexion avec l’esprit du garçon afin de servir de détecteur de mensonges. « Bien, maintenant, dis-moi. Sais-tu où les cinq manquants se cachent ? Et où se trouve leur base secrète ? » Demande-t-elle en attrapant les mains du garçon, tout en le fixant dans les yeux.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Ven 13 Nov 2020 - 15:16
Ma collègue semblait avoir une piste plus intéressante que la mienne, les enfants aimaient lancer des défis à leurs camarades pour prouver leur supériorité. Un simple rapport de forces, je n’aimais pas imaginer des enfants s’amuser à écraser les plus faibles en se reposant sur les talents claniques. Alors que nous échangions nos informations, un des enfants avait lancé des paroles en l’air dans l’espoir d’amuser la foule. Son intervention avait vraisemblablement fonctionné, les autres élèves avaient été réactifs à ses propos. Les enfants estimaient peut-être que nous étions trop proches, elle et moi. Je n’avais pas ressenti plus de gènes que ça, ce rapprochement était de mon fait. J’étais simplement gênée à l’idée qu’on se moque de ma partenaire à cause de moi, elle n’y était pour rien.

C’est dans les éclats de rire que Yuna avait repris son sérieux, ne manquant pas de m’indiquer la démarche à suivre. Elle semblait avoir une piste sur l’emplacement de la base secrète et elle avait pressamment décollé sa main de mon épaule pour rejoindre le responsable de ce chahut. J’étais un peu inquiète de la voir partir si rapidement, je lui faisais des signes de la main comme pour tenter de calmer le jeu en la voyant composer des mûdras avant d’imposer sa main sur la tête de l’enfant.

Ayuu, désabusée par la situation – Yuna ?! Qu’est-ce… que… Ah, mais ! J’ai compris ahah. J’y vais de ce pas !

Elle n’usait que de ses pouvoirs pour tenter d’obtenir les informations manquantes. Les enfants étaient doués pour dissimuler la vérité, mais personne ne pouvait duper un Yamanaka. La sincérité était de mise avec ces individus au risque de les contrarier par ce manque de respect. Je m’étais alors détournée de ma partenaire pour rejoindre l’instituteur pour lui soutirer quelques précisions.

Ayuu, formelle – On a réussi à trouver une piste. Il semblerait que le groupe des 5 disparus ont une base secrète dans la capitale. Yuna est en train de questionner un des enfants pour obtenir la localisation du lieu. Je suis quand même inquiète… pourquoi ils lancent des défis aux autres élèves ? Apparemment, ils ont tendance à avoir un comportement désobligeant quand ils perdent…

L’instituteur semblait un peu fébrile, il ne semblait pas avoir pensé à cette possibilité. « Ils m’ont déjà parlé de leur base, mais ils sont assez évasifs sur le sujet. Ils ont peut-être peur que j’en parle à leurs parents… C’est tout à fait possible qu’ils y soient… je n’y ai même pas pensé, j’avais l’esprit embrumé par la panique. » Il avait coupé court pour attraper son menton, l’air soucieux. « Je n’imaginais pas qu’ils faisaient du tort aux autres élèves, je prenais ça pour un jeu entre enfants. Il est courant de se mesurer aux autres pour progresser… Je vous remercie, je tacherais de faire plus attention à l’avenir. » Je pouvais voir la sincérité de ses propos par l’expression que dégageait son visage. Je me sentais un peu de lui faire ainsi la morale, mais je voulais en savoir plus à ce sujet. Il fallait nous préparer à cette éventualité quand on les aura retrouvés. Il était difficile de battre un individu à son propre jeu et ce même s’il s’agissait d’enfants. L’expérience n’était pas la seule force sur laquelle se reposer quand il s’agissait de se battre en terrain inconnu. Le penser reviendrait à s’attirer une bien amère surprise. Il ne faut pas sous-estimer ses adversaires, qu’importe l’âge de ces derniers.

Ayuu, désolée – D’accord, je comprends. Je ne voulais pas vous faire de remontrances, j’étais juste curieuse de connaître les défis en question. Je voudrais les ramener de leur plein grè en classe au risque de les voir recommencer. Si nous parvenions à les battre à leur propre jeu ça devrait peut-être marcher.

Il m’avait adressé un sourire comme pour me remercier de mon intervention. Il fallait bien mettre les choses aux clairs pour partir du bon pied. Il m’avait tendu une veste avant d’ajouter « Tenez, c’est la veste d’un des enfants. Il doit encore y avoir son odeur dessus. » J’avais hoché la tête pour le remercier, j’avais de quoi préciser notre périmètre de recherche. Je faisais un signe de la main à ma partenaire pour l’inviter à sortir. J’estimais que nous en avions terminé ici. J’espérais qu’elle avait réussi à savoir où se trouvait le QG des enfants pour pouvoir nous mettre en route. Deux pistes valaient toujours mieux qu’une.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Sam 14 Nov 2020 - 10:35
Cache-cache géant

Il a suffi d’une blague pour que Yuna ait une idée de quel élève interrogé sérieusement pour obtenir des informations. Cela dit, la violâtre s’est senti un peu mal à l’aise avec la blague vue sa proximité avec Ayuu. Cela dit, elle devait se reconcentrer sur la mission et oublier cette farce ainsi que de drôles de pensées qui n’était pas dans ses habitudes à avoir. De plus, il était inutile d’y aller à deux, c’est pour cela que la Yamanaka avait demandé à sa partenaire d’aller interroger l’enseignant. Ce dernier s’occupait des enfants depuis longtemps, il les connaissait et il pouvait obtenir bien des informations les concernant. Cependant, le cas qui préoccupait le plus l’assassin, c’était la petite Yamanaka qui était mêlée à ce petit jeu. Yu avait une idée du pourquoi de son comportement, mais elle devait le confirmer lorsqu’elle la retrouvera. Or, avant cela, l’impériale avait une affaire à régler et c’était de recueillir des informations sur ce gamin, ce petit blagueur. L’amie canine était partie discuter avec le professeur, du coup, Yuyu avait la liberté de s’occuper seule de ce garçon. Réalisant des mûdra, elle allait lui poser des questions, tout en utilisant une technique clanique contre lui. Ce jutsu n’a rien de dangereux ni de traumatisant, cela allait juste permettre à la jeune femme de savoir s'il dit la vérité ou s'il lui ment. Une sorte de détecteur de mensonges. Après tout, elle n’aime pas utiliser ses capacités claniques contre des enfants ou des innocents, mais là, ce dernier semblait en savoir plus qu’il ne semblait pas vouloir montrer.

Justes deux questions, Yuna avait posé justes deux questions à ce garçon et il était temps pour lui de répondre s’il ne veut pas d’ennuie. De toute façon, il ne pouvait pas lui mentir, car elle le saurait rapidement grâce à son jutsu de détection de mensonge. Des questions similaires en soi, mais le garçon semble confiant. « Non, madame. » Un mensonge, elle l’avait ressenti à travers son esprit. « Mentir ne te servira à rien. Je suis du clan Yamanaka et j’ai connecté notre esprit, ainsi je peux savoir si tu me mens ou pas. Où est leur base secrète ? » Demande-t-elle à nouveau, tout en gardant un air calme et plongeant son regard dans celui du garçon. « Ah…euh…au sud-est d’Urahi. » Apparemment, il cherchait à s’en débarrasser rapidement, en mentant à nouveau. Or, il ne pouvait pas la duper et elle pose sa main sur le haut de sa tête. Un air froid et un regard noir se dessinent. « Tu préfères que je fouille totalement dans ton esprit, au risque de tomber sur tes petits secrets et les dévoiler devant tout le monde ? » Dit-elle d’un ton sombre. « Non…non…Ils sont dans le quartier Ouest d’Urahi, dans une zone délaissée, proche des remparts. Leur cabane est une petite maison en ruine, c’est tout ce que je sais. » Dit-il d’un air effrayé. Il ne mentait pas, la violâtre n’a pas ressenti de mensonge, mais que de la sincérité dans ses paroles. La soldate retire sa main du haut de la tête du gamin avant de se tourner vers sa partenaire. Ayuu lui fait signe de la suivre, apparemment, elle en avait terminé avec l’enseignant. L’impériale se tourne vers le garçon. « Merci pour l’information. D’ailleurs, je n’aurais pas fait ce que je t’ai dit, cependant, ne mens plus quand un soldat te pose une question. Le prochain ne sera pas aussi clément que moi. » Finit-elle sur cela avant de rejoindre l’Inuzuka et son nInken.

Sortant de la classe, Yuna conduit Ayuu vers la cour afin d’être tranquille. À l’extérieur du bâtiment, elles étaient toutes seules en compagnie de Ruth, les autres enfants qui étaient là, semblaient être retournés en classe. La violâtre avait remarqué que sa partenaire avait une veste dans ses mains, une bonne chose, son chien allait suivre l’odeur du gamin à qui appartenait ce vêtement. Croisant les bras, la Yamanaka regarde l’Inuzuka. « Je sais où est leur base secrète, il se trouve dans le quartier Ouest d’Urahi, dans une maison abandonnée, presque en ruine et proche des remparts. Je pense que le mieux, c’est que tu utilises ce vêtement pour qu’on puisse localiser parfaitement ladite planque. Il appartient auquel des cinq ? » Demande-t-elle à sa partenaire. De plus, la kunoichi avait quelque chose à demander à Ayuu, c’était personnel, mais il le fallait. « Lorsqu’on aura retrouvé les cinq enfants, pourrais-tu me laisser gérer la petite Yamanaka ? S’il te plaît. Et…euh…j’espère que la blague du garnement ne t’a pas trop embarrassé par rapport au bisou sur la bouche…je veux dire…à leur âge, je suppose que c’est un bon moyen de nous taquiner ou de gagner de l’attention, tu ne crois pas ? » Dit-elle un peu gêner et maladroite, ne sachant pas comment aborder un tel sujet. « Mais soit. Je te laisse prendre les devants avec Ruth, votre odorat est la clef pour la suite de la mission. »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Sam 14 Nov 2020 - 19:34
Yuna m’avait conduit jusqu’à l’extérieur du bâtiment, préférant le calme aux remarques des enfants. Je pouvais comprendre ce choix, nous sérions plus à même de garder la tête froide. Il nous fallait gagner en sérieux pour rapidement trouver les élèves perturbateurs. La cour de l’académie semblait avoir été déserté, ne laissant place qu’au silence. Ma coéquipière avait croisé les bras avant de couper court à ce moment de calme. Elle avait réussi à obtenir les informations qu’elle voulait, le garçon avait finalement été bavard. Il était redoutable de mentir face à un Yamanaka, le résultat n’avait rien d’étonnant. Je restais tout de même enthousiaste à sa réussite, on avait une piste solide.

Il nous fallait nous diriger vers les quartiers ouest d’Urahi. La base secrète des enfants était une maison abandonnée dont l’apparence semblait tomber en ruine. Il était dangereux de trainer dans de tels endroits, avec les débris il était facile de s’y blesser. Elle avait l’air curieuse au sujet de la veste, mais je ne savais pas à qui elle pouvait appartenir. J’avais oublié de le demander au professeur vu qu’il ne m’avait pas donné l’information. Je pouvais peut-être essayer de trouver l’étiquette, il était courant d’y noter le nom sur les affaires des enfants.

Ayuu, fouillant dans le manteau en quête d’une étiquette – C’est génial Yuna ! On va pouvoir réduire la zone de recherche et gagner un temps fou. Pour le nom… je regarde si je peux trouver quelque chose... Ah, là ! Il y a écrit « Shinrin Tao ». Tiens, regarde !

Je lui avais tendu le veston pour appuyer mon propos, je devrais peut-être parler de son cas à Hanzo et Funka après la mission. Yuna avait ajouté quelque chose, elle voulait que je la laisse gérer le cas de la Yamanaka. Je n’y voyais aucun inconvénient, je pouvais comprendre les affaires de clans. Je devrais peut-être moi-même m’occuper de l’Inuzuka où il risquerait de subir les pires remontrances si le clan l’apprenait. Je préférais néanmoins me soucier de l’ensemble des enfants plutôt que me concentrer sur l’Inuzuka, mais je ferais une exception pour l’enfant Yamanaka. Je ne voulais pas compromettre les plans de Yuna, elle savait ce qu’elle faisait. Elle avait ensuite dérivé sur l’épisode de la blague, l’histoire du bisou plus précisément. Elle me demandait si j’avais été embarrassé par la situation, je ne savais pas trop quoi en penser. Devais-je être embrassée ? Ce n’était pas comme si nous avions été dans une position ambiguë comme j’avais pu l’être avec Med quand elle soignait ma jambe empoisonnée.

Ayuu, perdue dans ses pensées – Euuuuuuuuuuuh, tout va bien ! Ne t’inquiète pas, je suis désolée de t’avoir mis dans cette situation si cela t’a dérangé.

Il était temps de se mettre en route, je n’avais pas envie de perdre plus de temps en cérémonie. Je restais inquiète pour ces enfants, il n’était pas prudent pour des enfants de vagabonder seuls. Je m’étais alors abaissée au niveau du sol pour pouvoir tendre à portée de museau le manteau. Ruth s’était aussitôt mis à la tâche, tentant de s’imprégner de l’odeur. Puis, d’un simple jeu de regard j’avais compris que l’on pouvait y aller. Je ne pouvais m’empêcher de lui témoigner ma reconnaissance, je pouvais toujours compter sur lui. J’avais des capacités pour me permettre de suivre une odeur, mais la précision de l’odorat de Ruth était une sécurité. Je ne voulais pas interférer au risque de nous induire en erreur, Ruth était le plus à même pour mener à bien ce travail.

Ayuu, caressant délicatement la tête de Ruth – Il faut aller vers l’Ouest, on te suit mon beau. Yuna, on y va !

Ruth s’était alors mis à bondir un peu partout avant de partir comme une flèche en ligne droite. J’avais aussitôt attrapé la main de ma partenaire pour l’entrainer au pas de course dans les ruelles d’Urahi. Au bout de quelques mètres, quand j’avais estimé qu’elle avait pris le rythme, je lui avais lâché la main. On avait perdu pas mal de temps à déambuler dans la capitale entre les fausses pistes et les culs de sac, suivre une odeur en étant gêné par les passants n’était pas une tâche facile. La cachette des enfants se trouvait à quelques mètres devant nous.

Ayuu, chuchotant – Tu veux aller faire l’éclaireur ? On devrait réfléchir à un plan pour pas qu’ils nous échappent. Je suis pas connue pour ma discrétion donc…

J’estimais qu’avoir un visuel sur les lieux nous permettrait de mieux préparer l’embuscade. Yuna avait peut-être les compétences nécessaires pour rester discrète tout en observant ce qui se passait là-bas. L'important était de pas se faire remarquer par les enfants, sachant qu'il y avait un Inuzuka et un Aburame dans le lot.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Dim 15 Nov 2020 - 12:05
Cache-cache géant

Yuna avait conduit Ayuu et Ruth en dehors du bâtiment et plus précisément, dans la cour afin de parler des informations obtenues et de la suite des opérations. Personne ne les écoutera ni les dérangerait avec des blagues embarrassantes. La violâtre donne toutes les informations qu’elle a pu obtenir à sa partenaire, cela allait être important pour la recherche. En plus, il semblerait que l’Inuzuka a pu obtenir quelque chose d’intéressant pour traquer et pister les enfants. Une veste, au final, l’enseignant n’a pas été totalement inutile de par sa présence. Un objet cosmétique qui allait pouvoir faire avancer la mission pour les deux soldates. Cela dit, la Yamanaka se demandait à qui pouvait appartenir cette veste parmi les cinq enfants. En tout cas, Ayuu semblait contente que l’assassin ait pu obtenir ce genre d’informer, cela allait comme elle l’a dit, diminuer la zone de recherche. Elles allaient pouvoir chercher dans un endroit précis, ça allait leur faire gagner beaucoup de temps. Yu était ravie d’avoir été utile pour cette mission, en espérant continuer ainsi. Pour la veste, elle cherchait un nom et l’amie canine trouve l’étiquette avec le nom inscrit dessus : Shinrin Tao. Un membre du clan Shinrin, cela allait être intéressant. La kunoichi ne connaît personne de ce clan, peut-être que sa partenaire en connaissait. La blanchâtre le montre à Yuna et la violâtre sourit légèrement. « Inutile de me le montrer, Ayuu-chan. Je te fais confiance. » Dit-elle en la patpatant amicalement.

Par la suite, Yuna avait demandé une faveur à sa partenaire, celui de la laisser gérer la petite Yamanaka. Ce n’est pas qu’elle n’a pas confiance en Ayuu pour la gérer en cas de défi, mais Yuna a une idée du pourquoi du comment, la petite agit de cette manière. Et en tant qu’aînée, elle se doit de l’aider et la remettre dans le droit chemin. Il y a très peu de Yamanaka à Urahi, pendant que les autres se cachent dans Hi ou quelque part dans le monde. Du coup, il était important pour la jeune femme de les protéger et d’aller vers eux pour les aider selon leur souci. Elle n’a jamais été proche de son clan, elle a vécu loin d’eux et à présent, elle cherche à se rapprocher des siens. Ses parents sont décédés, il y a longtemps, les Yamanaka sont la seule famille qu’elle connaît. Et cette fille, cette enfant, elle doit l’aider et la comprendre afin de la guider vers la lumière. D’ailleurs, à la suite de cette demande, Yuyu revient sur l’épisode de la blague du baiser. La violâtre est un peu maladroite et naïve, comme innocente sur ce type de sujet. Il fallait éclaircir un peu la chose pour éviter d’être embarrassé en la voyant tout le temps. Ayuu prend la parole en disant que tout va bien et qu’elle était désolée si cela l’avait dérangé, pensant que c’était sa faute. La violâtre détourne les yeux pendant deux secondes avant de la fixer et de déposer sa main droite sur l’épaule droite de son amie. « Non, ne t’excuse pas, tu n’y es pour rien. C’est que je ne suis pas habituée à ce genre de sujet, c’est tout. Je ne sais pas ce qu’est embrassé quelqu’un sur la bouche, donc ça m’a un peu déséquilibré sur le moment en ayant eu peur d’avoir honte de répondre que j’étais incapable de savoir de quoi il parle. » Répondit-elle à sa partenaire de mission. Maintenant que le sujet était abordé et s’être mis d’accord sur ce point, enfin c’était ce que penser la Yamanaka. Il fallait se concentrer sur la mission.

Ayuu semblait commencer à faire renifler l’odeur du jeune Shinrin en mettant la veste du gamin devant la truffe de son Ninken. Yuna pouvait faire qu’observer la scène, en espérant que cela les conduira sur le lieu de leur base secrète. L’Inuzuka pourrait utiliser son odorat aussi pour coupler avec celui de Ruth. Peut-être n’avait pas trop confiance en elle pour se le permettre ou faisait-elle confiance en son chien-ninja pour y arriver ? Dans tous les cas, elles allaient partir à la recherche des enfants disparus, en espérant que tout va bien de leur côté. La blanchâtre regarde la violâtre, disant qu’il fallait y aller, du coup, le duo allait devoir suivre le Ninken jusqu’à eux. L’animal bondit un peu partout avant de partir en flèche vers l’avant en commençant sa mission. Yu allait se mettre à la suivre, mais soudain, la main d’Ayuu attrape la sienne et se laissant entraîner par sa partenaire, en rougissant un peu. Elle est surprise par ce contact physique, pensant qu’elle aurait pu être capable de se déplacer par elle-même et être capable de les suivre. Or, elle ne dit rien, serrant timidement la main de l’Inuzuka durant le trajet. Or, la blanchâtre lâche la main de Yuna après quelques mètres, elle ne dit rien à ce sujet, regardant sa main avant de poursuivre la course. Elles avaient rencontré pas mal d’obstacle entre les passants, les fausses pistes et les culs-de-sac. Cependant, après quelques minutes, elles parviennent à se trouver non loin de la fameuse base secrète. Inutile de se rapprocher de trop près.

Ayuu lui demande si elle veut bien faire l’éclaireur afin d’établir un plan pour pas qu’ils s’enfuient. « Je vais y aller, jeter un coup d’œil. Toi, tu surveilles la porte d’entrée et Ruth devrait surveiller l’arrière de la maison, en cas de sortie vers l’arrière. Et pour un plan, ils aiment les défis, non ? » Dit-elle en regardant Ayuu dans les yeux. « Alors, autant tous les défier pour les faire revenir à l’école, jouons à leur propre jeu pour les vaincre. » Dit-elle avec le sourire. D’un mûdra, elle utilise une technique de télépathie pour communiquer avec sa partenaire. « Je t’informerai via télépathie. Tiens-toi prête. ». La kunoichi se déplace, du chakra se concentre sur ses pieds, sur ses voutes plantaires plus précisément, rendant ses pas très silencieux. Grimpant sur le toit, la kunoichi prend environ trente secondes pour atteindre le haut et marche discrètement afin de trouver une fenêtre donnant dans une chambre vide. Pénétrant discrètement, elle s’avance dans la demeure tout en entendant des voix d’enfants. Silencieuse, elle se met dans un coin, tournant un peu sa tête, elle les voit, tous les cinq. Ils parlent de prochains défis et de comment ils vont trouver l’excuse d’avoir toujours attendu ainsi que discriminer leur enseignant pour avoir été incapable de les retrouver et se plaindre d’avoir été abandonné trop longtemps. « Ayuu, ils sont tous dedans, ils sont en train de discuter sur le moyen de faire virer leur prof. Ils veulent faire croire à leur parent que ce dernier les a abandonnés et incapables de les retrouver. Il faut faire quelque chose. » Dit-elle télépathiquement. Il y avait un Inuzuka, mais l’enfant est jeune comme son Ninken, trop inexpérimenté pour repérer une cible pour le moment. Après tout, le chien n’a pas réagi et joue avec un jouet en forme d’os. Ils sont trop confiants pour n’avoir rien préparé en défense. L’arrogance des jeunes.

L’inuzuka est assise sur une table en train de discuter avec le Shinrin qui semble être le chef de la bande. L’Akimichi est sur le canapé, en train de manger des chips, tout en les écoutant discuter. L’Aburame est debout, contre un mur tout en donnant son avis sur comment faire virer le professeur. Et la Yamanaka, à l’écart, assise sur un fauteuil, petite blonde, calme et les écoute, un peu comme si elle était écartée, ne cherchant pas à donner son avis. En tout cas, Yuna en avait assez vu et remonte discrètement à l’étage. Le Ninken avait levé sa tête en direction de la position de la soldate, mais elle avait déjà disparu. Dans la chambre, assise contre la fenêtre, Yuyu allait communiquer avec Ayuu. « Que fait-on ? Je descends pour les piéger tandis que toi, tu entres de forces par l’entrée et Ruth par l’arrière ? Je peux utiliser des clones pour bloquer les fenêtres, au pire. Mais si tu as une meilleure idée, propose-là. » Propose-t-elle à sa partenaire.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Mar 24 Nov 2020 - 17:10
Yuna ne voulait pas que je lui montre l’étiquette, elle me faisait confiance. J’étais heureuse d’entendre ces mots-là, il y avait un sens presque fraternel de pouvoir nouer des liens en pleine mission. J’aimais cet aspect du Teikoku, la camaraderie était un bon moyen de se retrouver entouré d’alliés. La Yamanaka avait accompagné sa tirade par une caresse, elle avait opté pour cajoler le haut de ma tête comme pour me rassurer sur le fait que je n’avais rien à lui prouver. Je lui avais rendu un sourire candide, j’étais tout bonnement enthousiaste à l’idée de passer du temps avec Yuna. C’était un peu ma corde sensible, j’aimais être brossée dans le bon sens du poil.

Elle m’avait également rassurée sur l’intervention de l’enfant, elle ne semblait pas y prêter intérêt. Elle ignorait même ce que signifiait un baiser. Cette idée m’avait amusée sur le moment, je lui prêtais alors un aspect assez innocent. Je ne cherchais pas à me moquer d’elle, mais je trouvais cette révélation surprenante. Cette conversation aurait bien pu me gêner facilement, mais je me sentais plutôt à l’aise avec Yuna. J’imaginais que c’était parce qu’il ne s’agissait pas d’un garçon, je n’avais pas besoin d’être embarrassée.

Ayuu, souriante – C’est un peu comme un pacte d’amour que l’on scelle sur les lèvres de l’être aimé ! Enfin, si je peux le définir comme ça. C’est assez personnel comme interprétation, j’imagine qu’il n’y a pas de mal de le faire sans amour. M’enfin, ce n’est pas le sujet du jour !

Devant la base des élèves disparus, Yuna avait pensé à un plan pour les prendre par surprise. Elle me demandait de faire le guet avec Ruth, moi à la porte d’entrée pour les cueillir et Ruth à l’arrière de la maison pour les empêcher de fuir. Elle suggérait de les défier pour pouvoir les battre à la loyale, l’objectif étant de les remettre dans le droit chemin. Yuna me tiendrait au courant via télépathie de l’avancée de son infiltration. J’avais simplement hoché la tête avant de se séparer, nous positionnant dans les emplacements attribués à chacun. Yuna m’avait rapidement transmis des informations, les enfants étaient en train de discuter sur le moyen de faire virer leur prof avec un stratagème exécrable. Je me sentais assez mal pour ce pauvre professeur qui tentait de les couvrir, cette situation était tout bonnement injuste. J’étais impatiente à l’idée de leur mettre une bonne raclée, ils l’auraient amplement mérité.

Ayuu, agacée – Oui, tu peux faire comme ça. Je fonce et j’envoie de quoi les engluer sur place. Avec Ruth on pourra les nouer d’une corde pour être certain de les neutraliser. Je te laisse faire ta part du travail et… on peut y aller ! Je suis impatiente de le voir se repentir de leur méfait.

J’avais sorti une corde de mon sac pour la placer sur mon épaule avant de m’élancer sur les enfants. J’avais composé des mûdras pour lancer une dizaine de bombes de mucus gluant. La réussite de ce plan se basait sur la surprise, il nous fallait être rapide. Dans la foulée de l’exercice, j’avais lancé une extrémité de la corde à Ruth pour qu’il puisse l’attraper dans sa gueule. Nous avions entouré le petit groupe englué à l’aide de cette même corde. Des fuyards avaient pu y réchapper, mais c’était à Yuna qu’il venait de les neutraliser.

Ayuu, mesquine – Alors, ça fait quoi d’être malmené par deux soldats et un chien ? Vous inquiétez votre professeur en séchant les cours.

« Pff, qu’est ce que ça peut nous faire ? Relâchez-nous ! On a encore rien fait de mal ! »
« Tais-toi imbécile ! »

Ayuu, irritable – On peut vous proposer un truc, on vous bat un à un à vos jeux et si on gagne vous allez vous excuser même s'il faut vous trainer par la peau des fesses jusqu'à l'Académie.

« Et si on gagne ?! »

J’avais adressé un regard inquisiteur à ma camarade, elle était celle qui avait pu deviner ce que les enfants avaient derrière la tête pour nuire à leur professeur. Il fallait leur proposer un deal, s’ils gagnent contre nous aux jeux de leur choix on les libère sinon ils nous suivent illico presto jusqu’à l’académie pour s’excuser à leur professeur. Yuna serait sans doute la plus à même de leur expliquer les modalités, il faut dire que j'avais un peu perdu mon sang-froid. Je ne supportais pas de voir des enfants aussi ingrats, leur professeur était en train de se plier en quatre pour couvrir leur fugue pendant qu'ils étaient en train de réfléchir à un plan pour lui nuire.

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Mer 25 Nov 2020 - 13:02
Défi 1

Sur le moment, ce n’était pas vraiment très important pour Yuna, de savoir ce qu’est qu’un bisou sur la bouche. Il y avait des priorités, mais bon, difficile de stopper Ayuu dans son élan. C’est une gentille fille et même si elle ne la connaît que peu, Yuyu l’appréciait déjà. Avant de partir à la recherche des enfants, la blanchâtre lui explique à sa manière, la signification d’un baiser. La regardant indifféremment, elle avait un peu de mal à sceller quelque chose en déposant juste ses lèvres sur celle d’une autre personne. « Hum…je vois. Je déposerai les miennes sur les tiennes, un jour alors…même si je ne sais pas ce qu’est l’amour…va falloir que je me renseigne dans les livres. » Dit-elle d’un air neutre et innocent. Or, ce n’était pas le sujet, tout de suite après cela, le trio part en direction du quartier général des cinq gamins. À quelques mètres et cacher, il fallait établir une stratégie pour les piéger et les faire parler afin de les ramener à l’école sans problème. Ayuu avait proposé à Yuna d’y aller en éclaireur, ce qui n’était pas un souci. La Yamanaka allait utiliser sa télépathie pour communiquer avec son amie. Ainsi, il sera plus simple de donner le signal en cas de souci et les surprendre. À l’intérieur, Yuna se déplace discrètement afin de ne pas être repéré. Ce ne sont que des enfants, ils sont arrogants, pensant que personne ne découvrirait leur cachette. Ils baissent leur garde et discutent entre eux sur un moyen de faire virer leur enseignant.

Retournant un peu à l’étage supérieur, Yuna pouvait communiquer les informations qu’elle avait pu avoir les concernant. Ayuu devait se préparer pour attaquer enfin entrer en force pour les surprendre et les empêcher de fuir. En espérant que cette dernière dispose d’une technique pour les immobiliser sans que ça les mette en danger. En tout cas, la Yamanaka ne cachait rien du tout à sa partenaire de mission. La kunoichi reste tout de même vigilante, au cas où l’un d’eux décide de monter à l’étage. L’Inuzuka répond et raconte ce qu’elle a l’intention de faire, cela fait légèrement sourire la violâtre. « Bien, je te fais confiance. Allons-y. » Dit-elle en descendant les escaliers et toujours discrètement avant de voir le duo canin débarquait dans la demeure abandonnée. La technique d’Ayuu est intéressante, mais ce n’était pas le moment d’être discret pour cela. Au rez-de-chaussée, il semblerait qu’Ayuu soit parvenu à en capturer trois. Deux d’entre eux semblent se diriger vers la sortie vers l’arrière de la maison, profitant de ce que Ruth aidait sa maîtresse. Réalisant des mûdra, Yuna lâche une sphère de mucus qui s’éclate à la sortie et piégeant les deux derniers enfants, se retrouvant coller. Il y avait la petite Yamanaka et le Shinrin. « Arrêtez de vous débattre, vous êtes cuits. Retournons voir votre camarade. On va vous proposer quelque chose. » Dit-elle. Yu revient vers le salon en compagnie du Shinrin et de la petite Yamanaka. Ils étaient tous là, sans exception et maintenant, il fallait commencer à les faire marcher dans leur propre jeu. Et il semblerait que sa camarade ait trouvé une idée si elles venaient à gagner.

Croisant les bras, Yuna se montre patiente et calme pour le moment. La Yamanaka laisse sa partenaire prendre la parole et répondre aux sales garnements. Lorsque l’un d’eux veut savoir ce qu’ils obtiendront s’ils venaient à gagner contre les deux soldats. L’Inuzuka avait adressé un regard en direction de la violâtre, là-dessus, Yuyu avait compris ce qu’elle voulait. En effet, c’était au tour de l’assassin de prendre la parole et d’expliquer la modalité des choses. Rien de bien trop vulgaire ou stupide pouvant les mettre en mauvaise posture. De toute façon, ils n’avaient pas le choix que d’accepter sinon elle les trainerait de force à l’académie. « Si vous gagnez, vous aurez le droit de repartir libre d’ici sinon comme l’a dit ma partenaire, si on gagne, on vous amène à votre professeur et vous vous excusez tout en promettant de ne plus le refaire. » Dit-elle. Ils pourront partir libre de la maison, mais à l’extérieur, Yuna n’avait rien promis. Si elles perdent, elles n’auront qu’à les capturer à l’extérieur de la maison pour les ramener à l’académie sans mentir sur leur promesse. « Est-ce que ça vous va ? » Demande-t-elle. Le Shinrin semble arrogant et fier de lui, il se lève et sourit. « Ça marche, mais ne croyez pas être capable de nous battre ! » Dit-il. « Bien, qui de vous cinq veut commencer à se faire humilier ? » Demande-t-elle. L’Inuzuka s’approche avec son Ninken et pointe du doigt Ayuu. « Tu es du même clan que moi, affronte-moi ! Mon mini-jeu consistera à voir lequel de nous avec l'aide de nos Ninken à trouver autour de la zone, un chat et à l'attraper ! Tous les coups sont permis ! » Dit-il d’un air sûr. Yuna va s’asseoir sur une table tandis que les autres enfants vont sur le canapé, mais voit toujours la jeune Yamanaka un peu isolé du reste du groupe.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Sam 19 Déc 2020 - 21:11
Yuna semblait tout autant intriguée par cette histoire de baiser, même après mes explications. Elle proposait d’en déposer un sur mes lèvres, ce qui m’avait quelque peu surprise. Elle avait tout de même précisé ne rien y connaître en amour, une fugace pensée lui avait peut-être traversé l’esprit. Je m’étais alors contentée de lui rétorquer un sourire, ce n’était pas comme si elle avait dit quelque chose de mal. Il n’y avait rien de plus pur qu’un moment sentimental, alors, qui étais-je pour en juger quoi que ce soit. Elle ne m’avait pas dérangé avec son avance, finalement, peut-être que l’idée me charmait. Cette petite bouille violette transpirait l’innocence et la désinvolture, on se ressemblait en ce point.

Alors, quand le plan avait été mis à exécution et les enfants neutralisés, les petits jeux pouvaient commencer. Yuna apportait quelques précisions sur les règles, pour pouvoir nous lancer sur nos premiers défis respectifs. Yuna avait rajouté un détail amusant, leur précisant qu’ils allaient se prendre une raclée. Je m’étais retenue de rire aux éclats, il fallait faire preuve de tenue pour ne pas froisser les bambins. Le jeune Inuzuka s’était courageusement approché, il semblait prêt à en découdre. Il avait même proposé un jeu assez pertinent, il nous fallait attraper un chat en guise de trophée. On pouvait compter sur l’aide de nos compagnons canins, ce qui traduisait un manque de maitrise de la part du jeune apprenti. La vitesse n’était pas suffisante, il fallait pouvoir compter sur son flair, c’était parfait pour mesurer les compétences d’un Inuzuka.

Ayuu, sérieuse – Très bien, c’est une bonne idée. On part sur un chrono de 15 minutes, ça te va ? Je te laisse donner le départ, je suis prête. Ruth, je compte sur ta participation.

Je m’étais aussitôt lancé sur le sol pour me permettre de changer de forme, empruntant ainsi les traits bestiaux par le biais d’une technique signé Inuzuka. De cette manière, il était plus aisé de concentrer son chakra au niveau du nez, amplifiant la détection des odeurs. Le tout reposant sur une autre technique du clan, je pouvais très bien donner une petite leçon à un autre membre du clan. Il était fair-play d’user de ces techniques. J’aurais sans doute eu plus de clémence envers un enfant sage, mais il faisait partie de ce groupe de garnements. Je ne pouvais pardonner l’idée de faire du mal à ce professeur inquiet.

Ayuu, amusée – Yuna je te laisse surveiller les autres, je reviens vite !

Le petit s’était lancé en compagnie de son ninken, il semblait savoir où s’orienter par son manque d’hésitation. Le mieux, était de partir en direction d’un parc ou de végétations, je ne voulais pas emprunter le chat d’un propriétaire. Toutefois, je m’étais laissé le luxe de suivre le petit dans sa quête de chaton. Il s’était approché d’une propriété privée, sans trop savoir où aller. Je m’étais faussement dissimulée pour l’observer.

Ruth semblait assez dépité, il avait préféré se lancer à la recherche du chat. « Tu ne devrais pas prendre ton adversaire à la légère même quand il s’agit d’un enfant. J’y retourne, je te préviens d’un hurlement si je trouve quelque chose. » Je ne savais pas trop quoi lui rétorquer, il n’avait pas tort. Toutefois, ma présence ici était motivée par une tout autre raison. Je voulais connaître le niveau du petit en la matière, l’écraser pour l’écraser n’était pas intéressant. C’était un jeu assez basique entre Inuzuka, j’avais pu y jouer à de nombreuses reprises alors… autant aider le petit à y parvenir. Ruth trouverait rapidement de quoi gagner, il était assez malin et bien meilleur en traque que je ne l’étais.

« Baiko ! Tu sens quelque chose ? On devrait trouver un chat par ici… »

Il était assez malin de compter sur les chats domestiques, ils étaient moins vifs et plus facilement repérables. Comment comptait-il s’y prendre ? Pénétrer une propriété privée n’était pas autorisé.

« Dis Baiko, je peux monter sur ton dos ? Y’a un chat là-bas. Je pourrais peut-être grimper le grillage pour l’attraper dans le jardin. »

J’observais la fine équipe escalader le grillage, il était assez basique pour ne pas présenter de danger. J’avais donc laissé faire, ce n’était pas comme si j’allais me montrer aux moindres pépins. Le petit s’était donc servi de son acolyte pour approcher le chat, qui se prélassait dans l’herbe.

« C’est bon, j’y suis. Merci mon pote. Maintenant à nous deux, petit chat ! »

Le chat ne semblait pas avoir réagi, il paraissait endormi. Le petit futé, en avait profité pour s’approcher, mais au dernier moment le chat s’était jeté au visage du jeune Inuzuka avant de détaler dans sa demeure.

« Aie ! Il est vraiment pas docile ce chat… bon on se tire, je pense que c’est mort pour celui-là. »

Je n’avais pas pu retenir un éclat de rire, il semblait si fier l’instant d’avant et si déçu à présent que j’en avais été surprise. Il s’agissait encore d’un enfant après tout, la noirceur de leur cœur n’était pas si bien ancrée.

Ayuu, conciliante – Hey petit, tu as besoin d’un conseil ? Compte sur la coopération avec ton ninken sinon tu n’y arriverais pas. Je ne cherche pas à te faire une critique ! C’est juste que tu es encore jeune… vous avez besoin l’un de l’autre pour progresser. Bon… moi j’y retourne, Ruth doit s’impatienter. Ne tarde pas trop !

Je n’avais pas attendu sa réponse, mes propres mots m’avaient servi de leçon. Je ne voulais pas plus agacer mon partenaire, il avait besoin de moi. Je ne devais pas négliger ce défi, il nous fallait réussir pour le bien de la mission.

C’était quand j’avais retrouvé Ruth, qui d’un simple hurlement m’avait alerté la présence d’un chat. Je m’étais alors élancée le rejoindre, un chat semblait s’être coincé une patte dans une racine. C’était une aubaine de pouvoir l’aider, un hasard qui me serait sans doute profitable. Dégageant soigneusement la petite patte, elle ne semblait pas avoir été blessée dans la manœuvre. Ruth avait dû le trouver à temps, lui permettant de ne pas trop se débattre et se causer des blessures.

Ayuu, avec une petite voix – Je suis désolée Ruth, je n’aurais pas dû te laisser tout seul. Je voulais seulement observer le petit Inuzuka, voir comment il se débrouille. M’enfin… allons-y, il faut qu’on se dépêche. Dis, petit chat, tu veux bien nous tenir compagnie quelques minutes ?

En se hâtant retrouver Yuna, chat en main, j’avais pu remarquer que le petit Inuzuka était déjà sur place. J’étais assez surprise, que faisait-il là ? Balayant mon regard sur la zone, je ne parvenais pas à trouver la trace d’un chat.

« J’ai abandonné, tu avais raison. Je dois compter un peu plus sur Baiko et pas seulement me reposer sur son flair. Qu’on soit clair, j’ai l’habitude d’attraper les chats près du domaine Inuzuka, je n’aurais pas perdu là-bas. 15 minutes c’était trop court pour faire l’aller-retour. »

Je lui avais adressé un sourire, l’incitant à jouer de nouveau à ce jeu quand nous serions rentrés au domaine. On avait réussi à obtenir un point sur cinq, le prochain défi pourrait être pour Yuna… je voudrais me reposer quelques instants pour vérifier plus en détail l’état du petit chat que je tenais dans mes mains. Pendant ce temps, du côté de Yuna, il y avait la petite Yamanaka qui semblait mitigée, s’efforçant de rester silencieuse.

Ayuu, maladroite – Yuna, tu veux t’occuper de la petite Yamanaka ? Comme j’ai eu mon premier défi avec l’Inuzuka…

J’étais assez douée pour mettre les pieds dans le plat, mais je voulais laisser ma partenaire se charger de ses histoires familiales. Le clan semblait lui tenir à cœur, elle m’avait tout de même intimé de lui laisser gérer ce cas de figure.

Résumé:

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Lun 21 Déc 2020 - 12:39
Soldats vs étudiants

Les capturer, ce n’était pas difficile pour Yuna et Ayuu, mais ils restent nombreux et compliqués à les faire traverser Urahi sans que l’un d’eux décide de se rebeller. Ce ne sont que des enfants et rien de bien compliqués pour les stopper, mais ils restent des enfants pouvant être chiants et vicieux. Ils sont doués pour créer des mini-jeux pour humilier son prochain et chercher à être les plus forts. Du coup, la Yamanaka avait eu dans l’idée d’entrer dans leur jeu et de leur proposer des défis. Ainsi, s’ils parviennent à gagner, ils pourront repartir libre comme l’air, mais s’ils perdent, ils devront revenir à l’école et s’excuser auprès de leur enseignant. Pour Yuyu, il n’y avait pas à se prendre la tête, en sachant que c’était gagné d’avance contre eux. Ils n’ont pas subi de pur entraînement ni des missions dangereuses pour renforcer leur capacité à être de bons shinobis. Ils n’ont pas trop d’expérience, contrairement aux deux soldates de présent. Or, ça pourrait être drôle de les battre à leur propre jeu. D’ailleurs, le premier à se proposer, c’est le jeune Inuzuka et il souhaite défier Ayuu ainsi que son Ninken. C’était intéressant et la Yamanaka allait laisser sa camarade prendre la parole et se mettre en avant. La violâtre admire la belle blanchâtre qui accepte le défi et impose une limite de temps de quinze minutes pour trouver et capturer un chat. En tout cas, Ayuu a l’air amusée et c’était le principal. « Ne t’en fais pas, je les ai à l’œil. » Dit-elle pour rassurer sa partenaire.

Les deux Inuzuka étaient à présent parti avec leur Ninken pour relever le défi, en espérant qu’Ayuu allait gagner. Étrangement, Yuna avait le sentiment que sa camarade allait y arriver et elle croyait en la blanchâtre. La soldate s’assoit sur une table tandis que le reste du groupe nettoie le mucus sur eux. Comme d’habitude depuis tout à l’heure, la jeune Yamanaka semble à l’écouter, la regardant, Yuna peut voir que ses yeux sont un livre ouvert marquant une sorte de tristesse. Hors de question de l’humilier et de ne pas l’aider à aller mieux. Yuna la vaincra tout en cherchant ce qu’elle cache avec cette souffrance dont les yeux ne peuvent tromper personne. Les trois autres semblent réfléchir à un plan, les messes-basses sont des rigueurs à l'heure actuelle dans leur groupe. Il fallait que la violâtre fasse attention à ce qu’ils ne font pas de mauvais coup. Cela faisait quelques minutes à présent que les deux Inuzuka étaient partie faire leur défi, en espérant que tout se passait bien de leur côté. D’un coup, le petit Inuzuka revient à la planque, mais sans aucun chat dans les mains. Avait-il abandonné ? L’assassin ne dit rien. « Quoi ? Tu as abandonné ? Tu es débile ou quoi ?! » Dit le jeune Shinrin. « Ouais ben, ce n’est pas mon jour. » Dit le cousin d’Ayuu. Apparemment, ils sembleraient y avoir une légère tension entre eux. Deux minutes après, la blanchâtre entrée dans le bâtiment, chat à la main et il semblerait qu’elle soit surprise que le gamin n’en ait pas trouvé un. Apparemment, ce gamin sait se remettre en question et de bonne foi. Cela faisait plaisir à la Yamanaka.

En tout cas, Ayuu s’est trouvé un cousin avec qui s’amuser à présent. Maintenant, il était temps de passer à la suite, à voir qui viendrait les défier. Soudain, sa partenaire demande à Yuna de s’occuper de la petite Yamanaka, cacher dans son coin et silencieux. Tao les regarde. « Hein ? Pourquoi défier Naoko ? Elle ne sert pas à grand-chose à part posséder des corps ou lire dans les pensées…bref… Naoko, tu as intérêt d’assurer. » Dit-il en poussant légèrement la petite tête blonde vers Yuna. Elle semblait un peu terrifier et perdue. « Hum… J’ai un défi, mais on va le faire seul. Viens avec moi, Naoko. » Dit-elle en lui donnant la main. « Je ne te ferai pas de mal, sois rassuré. Je suis aussi une Yamanaka. » Dit Yuna pour la rassurer et elle regarde Ayuu. « Surveille-les. » En vrai, Yuna était en colère en ayant vu comment il a mal parlé de la petite. Il allait payer pour son insolence. Dans une pièce à part, la soldate se tient devant Nao et la regarde. « Je ne crois pas que tu sois mauvaise, je ne vais pas te disputer ni te forcer à faire un défi, si tu ne veux pas. Je sais qu’il te maltraite, mais c’est fini, il ne te fera plus de mal. » Dit Yuna. « Ah…euh… Je suis…un membre du clan du traître de Yamanaka Rei…personne ne m’aime ni…veut de moi…je sers juste à lire dans les pensées pour qu’ils gagnent, c’est tout. Je suis peu intéressante et inutile…mes parents sont morts, je suis qu’une orpheline jetable. Alors faites ce défi et qu’on passe à autre chose. » Raconte la petite. La Yamanaka lui fait un signe. « Prend possession de mon corps. Voilà, ton défi. » Dit-elle. « Bi... Bien... » La petite fait des mûdra et vise Yuyu, mais parvient à la posséder. Or, ça ne dure pas longtemps quand Yuna se concentre et se libère de son contrôle. « Ton esprit est faible. À moi. » De mûdra rapide, elle prend possession du corps de Naoko tandis que son corps est inerte et sans défenses au sol.

Dans l’esprit, Yuna se trouve dans un monde sombre et triste avec une Naoko en boule et pleurant. « Je comprends ce que tu ressens. J’ai aussi perdu mes parents et ils sont mort devant mes yeux. Cependant, tu n’es pour rien dans la désertion du Rei tout comme notre clan n’y est pour rien. » Elle va s’accroupir à côté de la petite et déposer sa main sur son épaule. « Tu n’es plus seule, je suis là, moi. Je veillerai sur toi et je te protégerai. » Dit-elle tandis que la petite Yamanaka la regarde les larmes aux yeux. « Mais…j’ai perdu contre toi et ils vont me détester…je suis faible. Pourquoi tu veux m’aider ? » Demande-t-elle. « Car tu es une petite sœur pour moi, on est du même clan, on doit s’entraider et tu es plus jeune que moi. C’est dans mon droit de veiller sur toi, mon devoir, même. Je t’entraînerai si tu veux et tu seras capable de les vaincre. Mais, gagner contre eux ne te rendra pas meilleur en tant qu’individu. Tu vaux mieux que de gâcher toute ta jeunesse à faire des bêtises ou à leur servir de pantin. Naoko-san, tu peux être plus forte que tu ne peux l’imaginer. Kai. » Yuna annule la possession du corps de Naoko et retourne dans le sien. La violâtre se relève et sent une chaleur contre son corps, Naoko en train de la câliner. La petite se met à pleurer à chaudes larmes. Yuna lui caresse les cheveux et la blottit bien contre elle. « Onee-san est là pour toi, à présent. » Dit-elle voyant elle quand elle avait l’âge de Naoko. Aujourd’hui, Naoko ne sera plus seule. Cela dure une dizaine de minutes avant de retourner dans la pièce principale. Yuna tient Naoko par la main, telle une grande sœur protectrice. Elle les fixe sévèrement. « J’ai gagné. Cependant, je ne tolère pas votre maltraitance envers Naoko. Je suis déterminée à vous mettre une fessée et que vous vous excusez auprès de ma petite sœur ! Alors qui sont les suivants ?! » Dit-elle froidement. Tao s’approche avec Eitarō Akimichi et Fujio Aburame. « Tsss… Comme si on allait faire quoi ce soit. Plus de défi un vs un, nous trois contre vous deux, en combat ! On est la crème de l’académie et on fait partie de puissant clan, on connaît des techniques et on va vous ridiculiser ! » Dit-elle d’un air sûr de lui. « Bien. » Répond Yuna.

Tao les conduit dans une cour assez grande pour un combat. Il se tient assez éloigné avec ses deux amis. Naoko et l’Inuzuka se tiennent à l’écart pour observer le combat. Yuna est avec Ayuu et s’étire. « Pas de pitié, je n’ai plus envie de jouer. Il faut qu’il comprenne qu’ils ont encore du boulot devant eux avant d’être des soldats. » Demande Yuna à sa partenaire. Au loin, le trio se prépare et se lance à l’attaque. « Les voilà. » Dit Yuna en s’écartant de sa partenaire. Aburame Fujio lance une vague d’insecte vers Ayuu dans le but d’immobiliser sa jambe droite. Akimichi Eitarô s’allie à lui en utilisant Baika no jutsu pour décupler sa taille et son poids avant d’enchainer sur Nikudan Senha, devenant une boule fonçant vers Ayuu afin de la percuter. De son côté elle va affronter Shinrin Tao et ça va être amusant. Yuna se demande comment se débrouillent Ayuu et Ruth face aux deux autres. Naoko et l’Inuzuka les regardent en étant un retrait. « C’est injuste…deux contre trois. » Dit la petite. « Ne dis pas de bêtise, elles, ce sont des soldats, elles vont gagner et Ruth est là donc ça fait du trois contre trois. » Dit-il en rougit un peu. « Et…euh...pardon, je ne voulais pas paraître méchant avec toi. En fait, je t’aime bien et je ne savais pas comment venir te parler. » Dit-il ce qui surprend Naoko et sourit timidement.


Résumé:



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Mer 30 Déc 2020 - 22:50
J’observais la scène se produire sous mes yeux, le groupe ne semblait pas porter la petite Yamanaka dans leur cœur. L’estimant trop faible pour gagner un défi, l’utilisant simplement pour obtenir des informations. Cette remarque avait de quoi agacer, je voulais très certainement l’attraper par le col. J’avais néanmoins pas le luxe d’exprimer une telle animosité à l’égard d’enfants, j’avais une ligne morale assez stricte. J’écoutais Yuna rassurer la petite, tantôt en jetant un œil sur le reste de la bande. Je ne voulais pas qu’ils profitent de la situation pour s’enfuir, Yuna me faisait confiance pour les surveiller le temps qu’elle s’occupe de sa cousine éloignée.

La petite se confiait alors à ma camarade, les Yamanaka étaient directement affilié à la traîtrise de l’ex-Empereur Rei. Elle ne rechignait pas à se dénigrer, des paroles assez tristes à entendre en somme. Je me sentais mal à l’aise, m’empêchant d’interférer entes elles deux. Le défi consistait à prendre possession du corps de l’autre qui doit se libérer de l’emprise. La petite à l’allure fébrile avait commencé la première, réussissant à prendre le contrôle du corps de Yuna pendant quelques secondes avant que le charme se défasse. Yuna avait un esprit plus entrainé, témoignant d’une force certaine à l’égard de la jeune fille. J’étais assez admirative d’observer cet art se produire sous mes yeux, j’avais beaucoup de respect pour les capacités claniques. Il n’y avait aucune honte à avoir, les Yamanaka n’avaient rien à envier aux autres.

Yuna et la petite échangeaient quelques mots en intimité, voulant se lier l’une à l’autre par un trait rouge indélébile que l’on appelle les sentiments. Elles étaient comme deux sœurs que le sang n’avait pas su réunir à la naissance, mais l’attache était naissante. J’étais apaisée de voir ce scénario, nous avions toute deux réussi à rallier nos morveux à la raison. Yuna ne s’était pas retenue de faire des remontrances, pour éviter de retrouver sa protégée sous les injures. Pour le reste, il fallait coupler patiente et persévérance. Leur tout arriverait bien assez tôt que… tout de suite. Un des enfants belliqueux souhait se mesurer à nous en 3v2, sachant que Ruth comptait déjà pour un il s’agissait en réalité d’un 3v3.

Ayuu, perplexe – Si c’est ainsi que vous voulez perdre, il n’y a pas de problème. Pour tenter de pallier ce désavantage, je vous laisse m’attaquer en premier. Je ne garantis pas que Ruth soit aussi clément… Il n’est pas du genre à se retenir face à des enfants qu’il juge mauvais. J’espère qu’après cette défaite, vous suivrez une nouvelle ligne de conduite. Il n’est jamais trop tard… alors, commençons.

On suivait alors un des jeunes dans une clairière, assez vaste pour nous permettre de se lâcher sans avoir peur de blesser qui que ce soit. Les petits membres de nos clans se tenaient en spectateurs, je comptais sur eux pour ne plus se mêler à ce genre d’histoire. Je n’aimais pas m’occuper de garnements qui agissent par effet de groupe. Individuellement, ils doivent tous être des enfants aimants. Ils sont encore bien trop jeunes pour laisser le vice s’emparer de leur cœur. J’écoutais ma partenaire me demander de ne pas rechigner à utiliser mes techniques.

Ayuu, sérieuse – C’est noté, je vais leur faire peur un bon coup. Tiens toi prêt Ruth, on va tenter ça.

« Ayuu, ça signifie que tu ne comptes pas leur laisser de chance. Je préfère ça, je n’aime pas te voir sous-estimer tes adversaires pour leur âge. Tu n’as pas besoin de toujours prendre des pincettes, il suffit de ne pas les blesser. »

Ayuu, souriante – Très bien ! Je compte sur toi partenaire.


Yuna m’avait interpellé pour me signaler que l’assaut des freluquets arrivait. J’observais donc le jeune Aburame m’envoyait des insectes, imaginer ses petites bêtes s’accrocher à ma chair m’irisait le poil. Il y avait également l’Akimichi, formant alors une boule fonçant dans ma direction. Décidément j’étais la cible idéale. Je concentrais rapidement mon chakra tout en laissant ruth s’approcher de moi pour former à nous deux, le majestueux loup bicéphale. La crinière teintée de couleurs sombres, des dents aiguisées, des pattes imposantes pouvant balayer les marmots en un coup. Je laissais donc le boulet humain s’approcher, le bloquant à l’aide d’une patte avant de taper délicatement dessus pour la renvoyer à sa position initiale. Pour les insectes, ils semblaient un peu désarmés face à la taille imposante de la cible. Je secouais alors mon poil dans tous les sens, n’évitant pas d’éparpiller des filets de bave sur le sol. Représentant de petites flaques de mucus, pouvant clouer les insectes au sol ou simplement les peiner à voler. Cet assaut défait, j’arpentais fière allure du haut de ma différence de taille écrasante.

De son côté, le Shinrin semblait lancer des projectiles de bois en pointe en direction de Yuna. La vitesse me semblait plutôt bonne, mais la puissance n’était peut-être pas à la hauteur de la belle. Je laissais l’esprit tranquille Yuna s’en défaire, me concentrant alors sur les deux autres loupiots.

Du côté des petits anges, la discussion battait son plein. La Yamanaka semblait s’être trouvé un ami fougueux et maladroit, mais elle n’était alors plus seule. On observait cette petite amourette se former, laissant présager de bonnes choses. « Merci… ça me fait plaisir. Je t’aime bien, moi aussi… J’espère que tout va bien se passer pour grande sœur. Elle est forte, mais Tao… il… » dit-elle d’une voix tremblante. Le petit Inuzuka vint déposer sa main sur son épaule, dissimulant son visage dans son autre main avant de reprendre la parole. « Tu n’as pas à t’en faire. Ayuu s’en sort bien. Elle pourra toujours l’aider en cas de pépin, mais je doute que ta grande sœur soit en difficulté... regarde ! » dit-il en entrouvrant ses doigts pour observer le combat avant de pointer du doigt l’action de Yuna. Les yeux de la Yamanaka s’écarquillèrent, laissant alors place à une pointe d’admiration. Elle n’avait pas imaginé un Yamanaka prendre le dessus en combat. Les adversaires étaient ainsi mis en déroute, cette défaite avait de quoi laisser un goût amer. Toutefois… on reconnaissait un véritable ninja à son tempérament à accepter l’échec.

Ayuu, se dissociant de son compagnon canin – Vous êtes pas mauvais, mais il est temps de retourner en classe. On avait un deal, vous êtes encore jeune pour laisser cette seconde chance filer. Bien joué Yuna, c’était impressionnant !

Les échanges fusèrent, laissant place à des regrets et des résolutions. Il était temps d’y aller, de retrouver ce professeur inquiet pour présenter de plates excuses. Le chemin du retour s’était accentué de rires malgré l’ego des perdants. Présentant une légère courbette, les enfants s’excusèrent avec enthousiasme, faisant lâcher quelques larmes au sensei.

Ayuu, récapitulant – Alors qu’on soit bien clair, plus de farces et surtout plus de sales coups ! J’espère que vous avez compris la leçon cette fois… et si vous voulez nous revoir il suffit d’être diplômé pour devenir des soldats à votre tour. Enfin, il faut être de bons élèves et écouter votre professeur pour y arriver. Je compte sur vous ! Et toi, Baiko je compte sur toi pour veiller sur ton maître Takumi et la petite Naoko.

« Je vous suis reconnaissant, sans vous… je ne préfère pas imaginer ce qu’il aurait pu se passer. Je serais plus attentif à mes élèves, je ne veux plus que cela arrive. »

Il était pour nous de retourner au poste pour valider cette mission riche en rebondissements. Je souriais chaleureusement à ma partenaire, signe que je lui accordais ma confiance. J’espérais la recroiser si d’aventure le destin le voulait.
Résumé:

_________________
Ayuu s'exprime en – #9999FF
[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna 39744_s
avatars ©️ Aimi, ©️ Aditya. ♡
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna Empty
Jeu 31 Déc 2020 - 11:28
Cache-cache dans la capitale

Un affrontement comme ultime défi de la part de Tao Shinrin, Yuna n’allait pas refuser de les combattre pour leur apprendre la vie. Ils avaient osé mal parler et maltraiter sa petite-cousine, devenue une sœur à présent. Du coup, la Yamanaka n’allait montrer aucun signe de sympathie envers eux jusqu’à ce qu’ils s’excusent de leur ignoble comportement. Il est vrai qu’au sein de l’Empire, la force préconise tout, mais ce n’est pas acceptable de maltraiter les siens de cette manière. Pour être une armée puissante et solide face à ses ennemis, il faut savoir être uni et discipliné les uns envers les autres. Ces gosses ont oublié ce précepte et ils risquent de se cogner contre un mur, le jour où ils deviendront soldats à leur tour. Il fallait leur apprendre que rien n’est gagné d’avance et surtout que ce genre de comportement n’est pas puni. En les battant, Yuyu et Ayuu leur apprendra la défaite, à se remettre en question et à progresser, tout en espérant qu’ils n’agiront plus aussi vilement. En tout cas, le jeune Inuzuka et sa cousine ont appris la leçon, même si Naoko devait juste avoir de l’aide pour sortir de ce cauchemar. Dans une zone assez calme et faite pour s’entraîner, le combat en trois versus trois allait débuter entre Yuna, Ayuu et Ruth contre Tao, Fujio et Eitarô. L’Akimichi et l’Aburame ont choisi la jeune et belle Inuzuka comme cible tandis que le Shinrin allait combattre la Yamanaka. La violâtre n’avait pas à s’inquiéter pour sa partenaire, elle allait les gérer merveilleusement bien. La soldate allait se concentrer sur le jeune garçon et première chose qu’elle fait, c’était de s’éloigner d’Ayuu pour ne pas la gêner et pouvoir se concentrer sur sa cible.

Shinrin Tao semblait être un gamin arrogant et fier, pour lui, le clan Shinrin est au-dessus des autres. Cela dit, Yuna le fera descendre de son pieds d'estale pour lui faire comprendre qu’il n’y a pas de plus fort qu’un autre de défini d’avance. Ce gamin n’a peut-être pas connu la défaite face à ses autres camarades de classe et il se croit assez bon pour vaincre un soldat. Là était son erreur et Yuna allait lui faire comprendre qu’il est loin d’être fort comme il l’espérait. Il attaque la jeune femme avec trois projectiles de bois, tandis que la violâtre réalise aussi des mûdra et repousse l’assaut avec un jet d’eau assez puissant. La kunoichi n’en termine pas là, ce n’était qu’une défense et l’assassin se rapproche du petit et le fixe dans les yeux en faisant mine de faire des mûdra. Des racines poussent sous l’enfant et ce dernier est comme engourdi comme pris dedans. Tao ne semble pas trop comprendre ce qui se passe, mais elle n’est pas là pour être gentille. Et il n’était pas nécessaire non plus d’user de technique rang B ou A face à un adversaire si jeune et faible. Il semble chercher à s’en défaire, il s’emporte vite et il ne réfléchit pas assez pour trouver une solution logique. Sortant sa dague, la violâtre pose la lame sous la gorge du gamin et le regarde froidement. « Tu as perdu et apparemment, tes amis aussi. Tu es faible et tu oses nous défier. Tu t’emportes, tu t’énerves…après tout, tu n’es pas habitué à perdre ou qu’on prenne le dessus sur toi, petit roi. Cependant, si tu avais été un soldat en pleine mission, tu serais déjà mort. En gardant ton calme, tu aurais compris que c’était un Genjutsu. » Dit-elle sévèrement. Tao grince des dents. « J’a…J’abandonne…mais quand je serais soldat, je te défierai encore en combat et ça ne sera plus la même chose. » Dit-il. « Bien, j’attendrai. » Répondit-elle.

L’affrontement terminé, Yuna et Ayuu s’étaient regroupé avec les gosses. Il semblerait que la belle Inuzuka ait une bonne personne et pourquoi pas, quelqu’un d'apte à devenir une bonne sensei ou professeur, un jour. La violâtre l’écoute attentivement et rougit un peu à son compliment. « Merci, mais…ce n’était rien. Tu étais impressionnante également avec ta transformation. Enfin bref…tenez en compte ce qu’elle vous a dit. » Dit-elle en reprenant son sérieux. Les enfants avaient un peu de mal à reconnaître leur défaite sauf pour Naoko et la jeune canine, mais il semblerait que l’Akimichi et l’Aburame ont un peu mis de temps pour se remettre en question. Or, Tao est un gamin arrogant et fier, mais pas si stupide que cela. Il montre à sa manière qu’il avait compris la leçon et après tout, Yuyu lui a promis un autre combat quand il sera devenu soldat et suffisamment fort. Le deal a été respecté et tout le monde s’était redirigé vers l’académie de soldat comme prévu. Restant un peu à l’écart, les gosses s’excusent auprès de leur professeur. Yuna espérait tout de même que ça se passera mieux à présent et qu’elles n’auront plus à retourner les voir pour les disputer à nouveau. Ayuu leur fait la leçon de morale et disons que c’était de belles paroles. « Gardez en tête ce qu’on a pu se dire et les propos actuels d’Ayuu, ça peut vous servir. Un soldat bien discipliné et respectueux envers son prochain sera bien vu et on pourra lui donner sa confiance pour des tâches importantes. Un Empire fort a besoin de soldat correct et respectable pour une armée forte et solide en cas de guerre. » Dit-elle avant de devoir les laisser seule, mais Naoko lui attrape la main. « Onee-san…est-ce qu’on va se voir souvent ? Et…pourrais-tu m’entraîner ? » Demande-t-elle à son aînée. Yuna la regarde avec le sourire. « Oui, petite sœur. Je te le promets. Sois sage à présent. » Termine-t-elle avec cette mission.

Sortant du bâtiment, il était temps de se séparer d’Ayuu et faire son rapport. La Yamanaka regarde l’Inuzuka. « Merci pour cette mission, en espérant qu’on se reverra plus souvent, je t’aime bien. » Dit-elle avant de déposer un baiser, tendre et affectueux sur la joue tout en l’enlaçant tendrement. « Cadeau…je ne suis pas habituée à ces marques d’affection. Ayuu-san, tu vas me manquer. Bye. » Dit-elle avant de la lâcher et de partir de son côté en rougissant un peu.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428

[Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MISSION LIBRE C - LE TRÉSOR CACHÉ DU PALAIS IMPÉRIAL
» Cache-Cache culinaire | MLC | Tsuyoshi
» Les Gilets bleus du Village Caché dans la Brume [ ft. Atsumi ]
» On a tous un sosie caché quelque part dans le monde, il faut juste le trouver !
» [Mission C] Les chats s'en vont, les souris dansent - Ft. Yamanaka Yuna

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: