Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Naragasa Otsuge
Naragasa Otsuge

[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan - Page 3 Empty
Dim 7 Mar 2021 - 22:07
Devant les paroles d'Otsuge, mais surtout celles d'Arukisa, le vieux Kagai se décida finalement de s'ouvrir à eux et à répondre à leur question sur les origines des armes à pouvoir. Il débuta par une histoire toute simple, semblable à toutes celles que le jeune sabreur avait entendu au Dojo concernant les origines des différents sabres que la Confrérie gardait. Mikazuki aurait été forgée à l'aide d'une pierre tombé de la lune par un peuple la vénérant telle une déesse. Et seule une personne née sous la lumière d'une éclipse lunaire pouvait prétendre la manipuler.

Mais le Gladiateur termina son récit tout aussi abruptement qu'il ne l'avait commencé. Son histoire était un mensonge. Comme toutes celles que l'ont racontaient sur les armes à pouvoir.

Les armes des gladiateurs et des épéistes avaient toutes la même origine, ils n'étaient pas des objets de légende, ni des œuvres mystérieuses forgées aux quatre coins de la planète. Elles étaient de simples armes dont l'âme d'un shinobi avait été emprisonné à l'intérieur. Et les pouvoirs qu'elle obtenait été directement dévié des pouvoirs que possédait ce shinobi.

- ...

Hébété, Otsuge demeura silencieux face à cette révélation du chef Gladiateur. Sa main se crispa naturellement autour du manche de Shusui et l'écho du rire du Nécromancien résonna aussitôt dans son esprit. L'histoire que son arme était-elle aussi un mensonge? Il se remémora les paroles de Maître Ichimaru à son sujet alors qu'il lui racontait sa légende...Un infame Seigneur Noir qui avait régné sur les terres de Mizu avant l'apparition du chakra et lorsque celui-ci s'était éveillé, il avait utilisé ses pouvoirs pour lever une armée de mort vivant afin d'asseoir sa domination sur les archipels. À l'aube de la défaite, il aurait forgé Shusui afin d'assurer sa légacie à l'aide du sang et des corps de toutes ses créations réunies.

**Ce n'était donc que du pipo cette histoire, n'est-ce pas?

**Un peu exagéré peut-être bouhahaha

Shusui se mit alors à rigoler de plus belle. Otsuge relâcha son emprise sur la poignée de son épée pour le faire taire soudainement. La réalité était toute autre. Si le vieil homme ne connaissait pas l'origine exacte des armes, il savait qu'elle avait été collecté par un ancien seigneur de Mizu, bien avant la purge, afin de consolider son armée et protéger son peuple.

Le Gladiateur leur avait révélé tout ce qu'il connaissait sur les origines des armes à pouvoir...Et la suite des réponses reposaient très certainement chez les Naragasa et son oncle le Daimyo. Otsuge ne pouvait définitivement pas échapper à sa famille...

L'Épéiste s'inclina poliment afin de remercier le vieil homme de son temps et de ses réponses. Toujours mi-amer des réponses qu'il avait obtenu, il tourna les talons et suivis l'autre Kagai. Il était temps de rentrer à Kiri et de faire un rapport à Saji.

_________________
[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan - Page 3 112
[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan - Page 3 210
Revenir en haut Aller en bas
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan - Page 3 Empty
Lun 8 Mar 2021 - 12:05
Ainsi les recherches d’Arukisa l’avaient mené de mensonges en mensonges. Les révélations de Wani sonnèrent comme un réveil brutal qui la sortirent d’un sommeil rêveur empli de contes et de légendes. Son arme disposait d’un beau récit mais la réalité était tout autre. Or, il arrivait souvent que les mythes soient teintés d’une pointe de vérité. L’analyse des frères Razen, éminents scientifiques, avait bel et bien prouvé que la pierre de son arme provenait de la Lune. Seulement, son pouvoir venait d’une toute autre origine. Mikazuki, comme toutes les armes des gladiateurs et sabreurs, enfermait une âme. Prisonnière de cet artefact, elle insufflait son pouvoir dans la faux-lunaire. Des dizaines de questions vinrent à l’esprit de la jônin. Pourquoi n’entendait-elle pas la voix de son arme comme les sabreurs ? Mais surtout, quel défunt pouvait être détenu dans Mikazuki. Aru’ buvait les paroles de son chef de clan. Cette nouvelle perturba légèrement la gladiatrice qui portait une affection immense à son bien mais qui désormais prenait conscience qu’une personne réelle l’observait constamment. L’origine commune de toutes ces armes était une surprise mais à la fois une évidence quand on constatait les ressemblances entre chacune. Le chemin vers la vérité semblait encore long et mystérieux. La Rose supposa que la rencontre avec l’âme de sa faux était essentielle pour la comprendre. La prochaine étape de son aventure se profilait.

Les dernières précisions du vieil homme pointèrent vers une piste pouvant les aider à répondre à la suite de leurs interrogations. Le palais du Daimyô était l’endroit idoine pour trouver des réponses. Toutes ces histoires semblaient se partager par du bouche à oreille. Une visite au seigneur Naragasa s’imposait.

Wani conclut la discussion par une mise en garde pleine de sagesse. Tout son savoir était transmis et il souhaitait prendre congé de ses hôtes. La kunoichi avait encore pleins de questions à lui poser sur le clan mais le moment était inopportun.

Arukisa s’inclina par respect et salua son chef de clan.

- Merci pour votre aide, Kagai Wani. Je pense qu’une visite au Daimyô est nécessaire après vos révélations. SI vous le souhaitez, je viendrais vous faire part de ce que nous apprendrons. Dans tous les cas, nous nous reverrons un jour. Lança-t-elle avant de tourner les talons.

La Rose espérait bien revenir à Asosan pour en apprendre plus sur son clan. Elle suivit le pas de Kujaku. Il était temps de rentrer à Kiri pour faire son rapport à Saji-sama. Celui-ci devait certainement attendre les conclusions de cette mission avec impatience.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan - Page 3 Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan - Page 3 Empty
Lun 8 Mar 2021 - 17:22
Ni bonjour ni aurevoir ni même de présentation en son nom propre. Cet homme qui braillait qu'ils lui avaient manqué de respect et qu'ils se comportaient en barbare était le symbole même d'un narcissique qui se sentait supérieur aux autres. Tandis que Arukisa et Otsuge s'inclinaient devant ce dégénéré qui leur avait par ailleurs déjà tourné le dos. Il avait déblatéré toutes ses "informations" et au final, la seule qui avait un véritable intérêt pour la Sabreuse aux yeux bleu-gris, c'était que le Daimyo semblait avoir plus de connaissances à leur sujet. Il aurait pu leur dire "Allez voir le Daimyo, j'ai autre chose à foutre.", ça aurait été identique.

Oui, leurs armes avaient des âmes. Celles d'anciens shinobis. Oui, c'était évident. Enfin pour elle ça l'était. L'histoire de Senritsu le disait littéralement. L'ancien mari avait fait forger la lame avec l'esprit de sa bien-aimée pour qu'elle reste à ses côtés. C'était certes glauque mais c'était la meilleure explication logique pour qu'une arme soit capable de parler et qu'elle puisse offrir un pouvoir particulier à son porteur que ce dernier ne possédait pas seul.

Le sang qui coulait encore dans ses mains et sa bouche l'avait aidée à garder suffisamment son calme pour qu'enfin la silhouette du vieil aigri disparaisse de son champ de vision. Quittant la pièce avec son équipe, elle resta parfaitement muette jusqu'à ce que leur guide les laisse. Soupirant alors profondément, se détendant à nouveau, la Danseuse était plutôt satisfaite de ne pas avoir craqué, de ne pas avoir bondit sur cet animal pour le massacrer. Elle s'en savait capable. Senritsu était particulièrement redoutable. Et c'était cette puissance, cet avantage fantastique qu'elle ne pouvait pas utiliser à mauvais escient. Elle ne pouvait pas céder à ses pulsions, à celles ordonnées par la lame cruelle, sadique.

Prenant un peu d'eau pour se nettoyer les mains et la bouche, elle s'étira, pensive, regardant l'étendue saline qui se lançait devant eux. Elle retrouvait la possibilité de s'exprimer librement sans avoir cette épée de Damoclès qui la mettait dans l'ombre. Elle savait qu'elle n'avait pas été parfaite. Elle n'était pas douée pour se montrer diplomatique dès lors que ses collocuteurs ne se montraient pas respectueux. Trop impulsive, elle faisait cependant de son mieux pour que les objectifs soient atteints. Et cette fois encore, elle avait réussi à contenir son énergie et à la canaliser pour ne pas créer un désastre. C'était plutôt un point positif à ses yeux qu'elle s'efforcerait à continuer de travailler. C'était encore loin d'être parfait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan - Page 3 Empty
Mar 9 Mar 2021 - 21:36
[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan - Page 3 54ta

La mission semblait toucher à sa fin. Le vieil homme et accessoirement chef du clan des Gladiateurs avait parlé, il s’était montré courtois, même s’il semblait ne pas vouloir s’impliquer dans la bataille finale, il avait donné de précieuses informations au quatuor kirijins. Hana n’avait pas pipé le moindre mot, restant en retrait, elle avait déjà suffisamment fait en affrontant la blonde à la lance. Elle avait également pu recueillir de précieuses informations sur ces hommes et ces femmes qui se disaient être des Gladiateurs, un style de Kenjutsu aux antipodes de celui qui était pratiqué à Tetsu no Kuni.

La gamine aux mèches sombre saluait également les deux protagonistes, se courbant légèrement pour montrer son respect vis-à-vis de ces derniers. Le Kagai qui avait joué les entremetteurs depuis le départ se proposait de raccompagner les Shinobis jusqu’au port. Aux oreilles de la Nagamasa cela donnait plus ceci : je vous raccompagne pour m’assurer que vous preniez bien votre bateau et à jamais. La Genin ne disait rien, elle préférait se plonger dans ses pensées et réfléchir à l’avenir.

Asosan lui avait permis de se rendre compte qu’elle était une piètre défenseuse et son bras handicapé ne l’aidait pas. Ses atouts offensifs avaient considérablement augmenté, mais la Yuki avait négligé la défense, hors cela était primordial dans ce monde impitoyable. La guerre allait bientôt débuter et si elle ne voulait pas être un poids pour autrui, la jeune femme aux billes mauves devait continuer son entrainement et l’axer justement sur la protection.

Bien qu’elle ne fut pas la plus bavarde de l’équipe, la Genin décidait de prendre la parole et de dire quelques mots en direction de ses comparses du jour.

« Ce fut un plaisir de voyager en votre compagnie et d’avoir effectué cette mission avec vous. » Lançait poliment la brunette.

Maintenant, il était temps de partir et de rentrer sur l’île principale. Hana n’était pas pressée de prendre le bateau, car elle savait que la traversée serait rude pour son estomac, après tout elle n’avait pas le pied marin à l'instar de ses coéquipiers Mizujines.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299

[MISSION/B/KIRI] Frères d'armes d'Asosan

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: