Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami

Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Empty
Jeu 12 Nov 2020 - 12:11


Incident chimique



Spoiler:
 

De la longue liste de projets qu’Aimi avait en tête, l’apprentissage du Rentanjutsu était celui qui se trouvait être le plus long et nécessitant bien du temps et des recherches. La rousse s’oubliait même parfois, car elle avait un rôle important à tenir au sein de la Roche et qu’elle n’avait simplement pas le temps pour cela. Après avoir pris la tête de l’hôpital, la Chiwa était moins encline à sortir pour effectuer des missions, mais c’était nécessaire pour elle de pouvoir continuer à tenir son rôle de shinobi de la Roche, vital même. Pour ce jour, la situation dans laquelle l’institut se trouvait ne lui laissait pas vraiment le choix. La jeune femme avait demandé au village de Mata de lui produire et lui préparer un certain type de produits médicaux. Cependant, il semblerait que sa livraison ait été mise en branle par des vols assez importants. Si ces produits sont dangereux, leur utilisation provoquera de gros ravages.

C’est pour cela qu’une mission a été lancée afin de retrouver les voleurs et elle ne pouvait pas se trouver mieux accompagnée que Teruyo et Masami pour cette petite aventure. Après avoir rempli le maximum de papiers, elle laissa sa consœur Harumi gérer les urgences pendant son absence. Entre ses mains, la liste de sa commande et la crainte que le pire puisse arriver. La rubiconde se dirigea alors aux portes du village afin d’attendre ses deux camarades pour la mission.

Une fois qu’ils arrivèrent, la kunoichi leur adressa un sourire bien plus chaleureux que d'ordinaire et s’inclina respectueusement. La rousse n’aimait pas se retrouver dans cette délicate situation, car c’était en partie de sa faute que ce petit village voire bien d’autres, courrait un grave danger.


«Teruyo, Masami. Je vous remercie de bien vouloir nous venir en aide pour cette délicate mission. Il s’avère que j’ai demandé à Mata, un village qui possède des apothicaires et des herboristes très compétents, un certain nombre de produits qu’ils ont confectionnés ainsi que les matières premières. Je préfère vous avertir, dedans il y a des composants très toxiques et entre les mains de mauvaises personnes, des poisons qui peuvent anéantir la population d’un village comme Iwa. Si certaines cures peuvent apporter du bon pour la médecine iwajin, certaines préparations ont été créées à ma demande, pour mon apprentissage dans l’art des concoctions. Il est donc impératif qu’on retrouve ces malfaiteurs et qu’on les arrête. Si vous n’avez pas de question, nous pouvons nous mettre en route. »

Aimi avait opté pour la transparence avec ses camarades. Si l'un était son plus cher et précieux ami, elle savait qu'il ne la jugerait pas. Quant à Masami, la kunoichi ne s'inquiétait pas et celle-ci respectait les ordres qu'on lui donnait. Elle espérait simplement que les choses n'iraient pas trop loin et que personne ne sera blessé par de sa faute.

@Miyamoto Teruyo @jiki masami



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Jiki Masami
Jiki Masami

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Empty
Mer 18 Nov 2020 - 17:56

Une autre mission lui avait été assignée, à la Jiki, mais aussi à sa psychiatre et évidemment à son partenaire habituel de ce genre de cas, le bien portant Teruyo. La seule question qu'elle se posa était surtout pourquoi la femme qu'elle avait vu pour parler de tout et de rien, puis s'être taper dessus ensuite. Enfin dit comme cela, c'était bizarre, un entraînement hein, rien n'avait dégénéré ! Est-ce que les autorités désiraient observer sa façon de procéder ? Bref peu importe, un vol de produits, des voleurs à trouver et ramener les produits. Sa manière de traîter ce genre de soucis de disparition était assez simple, chercher, détruire et ramener. Le truc était de trouver ces voleurs, s'ils n'étaient que des civiles, cela serait plus difficile.

La châtaigne avait grandement évoluée depuis le duel contre la psychiatre, vraiment beaucoup que ce soit dans son esprit ou sa manière de voir les choses, mais surtout sa puissance. C'était une toute autre jeune adolescente qui allait se présenter, évidemment en retard pour la mission. Ce n'était pas super passionnant, sinon Masami aurait été sur le pied de guerre depuis l'aube. Elle regarda les deux sur place et leva la main.

Jiki Masami • « Salut ! Bon ... On y va ? Pas envie de traîner moi ... »

Comme la Jiki avait remarqué que Teruyo lui donnait des horaires en avance pour qu'elle arrive en retard, mais à l'heure, elle prenait du coup un peu plus de marge encore !

Jiki Masami • « Bien vouloir aider ? C'est une mission et un ordre de Toph sensei donc bon ... Je remplis toujours mes missions, alors moi je m'occupe de calmer les voleurs, toi tu identifie les produits et tu fais ton rapport de si je suis dingue ou pas. »

Masami glissa ses mains dans ses poches en faisant une petite moue.

Jiki Masami • « Ouais .... Des poisons quoi ... Ok. Si j'en étais capable, j'en mettrais partout sur mes lames, ça serait assez efficace d'ailleurs.... Hmmm ... »

Masami réfléchissait d'ailleurs à cette mission et aux possibilités. Il y avait sûrement de quoi faire, même si les mélanges de produits n'étaient pas son truc, loin de là. Elle affiche un petit sourire en coin en prenant les devants pour marcher, direction le village déjà.

Jiki Masami • « Il va falloir trouver qui a fait fuiter l'information, même si une grosse commande ne passe pas inaperçu. Qui aurait l'intérêt de ces produits, quoi en faire et surtout les moyens de ce vol. Si tout ou presque a disparu, cela dû se passer à l'endroit de stockage avant l'envoi. Peut-être des traîtres dans la milice, mais quoi qu'il en soit, cela ne doit pas être très discret, il faut graisser des pâtes. Un coup pareil dans une petite ville, ça fait toujours du bruit. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Empty
Mer 2 Déc 2020 - 22:27

Affalé dans une chaise longue dépliée dans mon jardin, je profitais de cette matinée pour me reposer, prendre simplement du temps pour moi, pour calmer la douleur dans mes mains après m’être autant investi dans la préparation des défenses de la cité suite aux recommandations de Toph et aux discussions que nous avions pu avoir avec elle, Ryoko et Yanosa. Malheureusement, souvent dans ce genre de situation où le temps pour soi était un luxe que l’on n’avait pas nécessairement. C’est ainsi qu’une poigne forte vint tambouriner à ma porte. À ma grande surprise, de l’autre côté de cette dernière, une jeune femme, plutôt frêle et à la voix presque enfantine se tenait devant moi. Étonné, je passais la tête au-delà de l’encadrure, cherchant une seconde personne pouvant correspondre à une telle force de frappe, en vain. Finalement, il fallait se rendre à l’évidence et mettant ma surprise de côté, je réceptionnais le rouleau qui m’était donné avant que la demoiselle ne disparaisse dans un pouf bien distinctif. Étirant le parchemin, je prenais rapidement note de la nouvelle mission qui m’était affectée, me laissant juste le temps de préparer quelques affaires, laissant de côté cette chaise longue et un repos bien mérité pour plus tard.

Sur place, Aimi nous attendait déjà, et à la vue de sa personne et de son visage radieux, je sentais le mien s’illuminer d’un sourire qui traversait mon visage, comme si sa simple présence venait de m’ôter un poids que je portais depuis plusieurs jours. Son amitié m’était chère et preuve en était encore faite que sa simple présence avait comme un pouvoir réconfortant. Pas étonnant que sa vocation altruiste la pousse à s’occuper des autres. Les joues rosies, j’assistais enfin à l’arrivée de Masami qui à sa grande habitude, était toujours en retard. Quant à Aimi, ne prenant a priori nulle offense de cet état de fait, elle nous expliqua les tenant et aboutissant de la tâche qui nous incombait désormais.

« Je comprends mieux pourquoi j’ai été appelé soudainement sur cette mission après mes affaires d’hier. Merci pour ta confiance. Sache que je ferais tout ce qu’il faut pour qu’on parvienne à retrouver les fournitures et les coupables. »

Puis, après la prise de parole de Masami, prise de parole aux remarques pertinentes, je poursuivais la conversation.

« Avant tout, peux-tu nous en dire plus sur les composants toxiques en question. Quels sont les risques encourus, les effets si l’on devait y être exposé. Cela nous permettrait peut-être de trouver les voleurs si ces derniers n’étaient pas suffisamment prudents. Et pour en savoir un peu plus, à quoi pouvaient bien te servir ces ingrédients. »

Si ma question pouvait paraître insidieuse, elle n’en était rien et le ton que j’employais démontrait clairement mon envie d’agir en toute sécurité plutôt que d’investiguer sur les pourquoi d’une telle situation dangereuse. Enfin, après avoir jeté quelques regards à ma partenaire habituelle, je me concentrais une nouvelle fois vers Aimi.

« Je suis d’accord avec Masami. Des herboristes et autres apothicaires, il y en a bon nombre dans la région et pour autant, aucun d’entre eux n’a demandé de l’aide à Iwa pour un cas similaire à ma connaissance. S’il y a eu vol, c’est qu’il y a eu connaissance de la commande. Il faudra que l’on soupçonne tous ceux au courant, ton fournisseur également, mais aussi tous ceux qui ont pu côtoyer l’échoppe d’une manière ou d’une autre dans le village de Mata. La tâche ne sera pas facile, mais nous devrions nous en sortir, je pense. »

Besace passée en travers de l’épaule, j’étais désormais paré à notre aventure.

« Eh bien, en route chef. À toi de nous guider. Je suis à ton service, je suivrais tes recommandations ahaha. »

_________________
Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Empty
Lun 28 Déc 2020 - 13:38


Incident chimique



Spoiler:
 

Masami arriva en dernier, saluant tout le monde, mais se montrant aussi très pressée. Elle fut assez amusée et pas surprise de cette réaction. Pour le prouver, Aimi se contenta de saluer ses deux camarades de mission et se lança dans le vif du sujet sans demi-mesure. Masami avait raison, c’était une mission et un ordre, mais celle-ci avait été créée parce qu’elle avait lancé cette livraison ; donc, elle se sentait fautive de cette situation. La remarque sur le rôle de chacun et sur l’utilisation des poisons comme si de rien était, surprit la rubiconde qui fronça des sourcils et croisa les bras.

«Masami… Si nous en sommes dans cette situation, c’est parce que je suis à l’origine de ces commandes, alors c’est normal que je me sente un peu... fautive et concernée. Les ordres sont les ordres, tu as raison. Et l’un des ordres principal que je donne, c’est d’en aucun cas utiliser ces poisons. De plus, ici, nous sommes camarades de mission, tu n’es ni ma patiente, ni dingue d’ailleurs, je n’ai jamais pensé cela Masami et ceux qui le pensent, se trompent sur toi. »

Maintenant que c’était clair là-dessus, car il était hors de question que la Jiki se voie comme une folle à lier et un cobaye d’expérience, on pouvait se concentrer de nouveau sur la mission. Teruyo quant à lui, acceptait de l’aider sans soucis ce qui la faisait sourire. Après, c’était la mission donc il aurait été étrange qu’il refuse, mais quand même… Comme le mentionne la châtaigne, il fallait comprendre ce qu’il s’était passé. Comment, dans un petit village reculé et auprès d’un apothicaire en qui la Chiwa avait une totale confiance et l’habitude de commander certains produits, un vol avait-il pu se produire ?

«C’est un village très discret, crois-moi, cette commande s’est faite dans la plus grande discrétion à ma demande pour de très bonnes raisons. Il s’est forcément passé quelque chose… »

Il allait falloir interroger mais pas seulement, comme disait la Jiki. Peut-être graisser la patte même…

«Moins vous en savez, mieux c’est. Mais il s’agit de poisons et remèdes créés à partir de plantes toxiques et rares qu’on trouve à Tsuchi ou dans les pays limitrophes. Certaines peuvent détruire vos organes petit à petit en les faisant pourrir de l’intérieur. D’autres sont moins mortels et déclencheront des réactions allergiques, des douleurs intestinales… Je lui ai aussi demandé de mettre au point différentes recettes pour créer des sortes de calmants contre les douleurs dues aux graves blessures, pour soulager des patients. Il n’y a pas que du mauvais dans cette commande, mais assez pour me faire peur si ça tombe entre de mauvaises mains. Comme tu le sais, j’étudie l’art du Rentanjutsu et j’aimerais à long terme, permettre de pouvoir soigner, soulager les patients sans passer forcément par le ninjutsu médical. Pour les poisons, c’est… ma curiosité à moi, j’aimerais savoir jusqu’où je peux aller dans cet art. »

Si elle ne voulait pas trop en dire sur les composants pour des raisons évidentes, on ne savait jamais ce qu’il pouvait se passer sur place, elle était transparente sur ses projets et ses idées. Le trio était d’accord qu’il y avait sûrement eu une fuite quelque part, ce n’était pas normal et elle espérait que son fournisseur et ami, qu’elle connaissait depuis des mois maintenant, allait bien.

«En toute honnêteté, j’ai déjà passé des commandes auprès de Kezuna, c’est la première fois que cet incident arrive, je m’inquiète pour lui… Alors ne tardons pas et rendons nous sur place ! »

Direction le nord, au village de Mata. Il leur fallut exactement une heure pour arriver à destination en courant sans s’arrêter. C’était un petit village entouré par la roche et bordé par une grande rivière qui menait à une caverne souterraine. Elle s’en souvenait, car la première fois qu’elle s’était rendue sur place, elle y était allée et avait glissé sur le bord manquant de tomber. Une fois sur place, ils furent accueillis par un froid glacial. Quasiment personne était à l’extérieur du village ce qui était très surprenant pour ces habitants chaleureux et toujours actifs. Aimi lança un regard à Masami et Teruyo, lourd de sens : ce n’était pas normal. De ses souvenirs, la boutique d’apothicaire était au fond du village, à l’écart de tous. Elle se souvient de celui-ci comme une cabane sauvage, riche en verdure.

Et pourtant, lorsque le trio arriva non loin de cette maisonnette de fortune, il fut témoin d’un vrai carnage. En effet, la porte avait été arrachée de son emplacement, et on pouvait voir à l’extérieur plein d’affaires appartenant à l’intérieur. Non loin, une petite fille, assise et recroquevillée sur elle-même qui lui disait quelque chose.


«Mais… Je te reconnais ! »

Exprima-t-elle, faisant sursauter l’enfant qui la dévisagea. On n’oubliait pas une chevelure aussi écarlate que celle d’Aimi. Presque une lueur d’espoir se glissa dans les pupilles larmoyantes de la fillette.

«Vous êtes là pour retrouver mon papi ? »

@Miyamoto Teruyo @jiki masami




_________________
Incident chimique | MLB | Teruru et Masami 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Jiki Masami
Jiki Masami

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Empty
Ven 1 Jan 2021 - 12:09
Masami ne comprit pas tellement pourquoi lors de son arrivée Teruyo avait les joues rosies, il ne faisait pas si froid que cela. Quelle petite nature alors ! Elle l’imagina alors dans de multiples couches de vêtements à mesure que l’hiver arriverait. A la fin, il suffirait de le faire rouler pour le faire avancer, ce qui pourrait être assez pratique en fin de compte de temps à autre. La Jiki écouta alors sans mot dire les réactions de son compagnon de voyage habituel. Il disait des choses justes, alors pourquoi s’embêter à en rajouter ? Elle préférait être efficace que de montrer qu’elle existait. Elle avait beau n’avoir que quinze ans, elle était très mature pour son âge. Elle se posa les bras croisés contre un arbre à attendre la réponse d’Aimi.

Jiki Masami • « Elle chef ? Mouais … pourquoi pas … »

Masami était assez dubitative, elle n’avait rien contre Aimi, elle s’était même battue il y avait de cela des lustres contre cette ninja médecin et elle avait perdu, mais dans sa tête, c’était plus la psychiatre de la ville. La grande rouquine connaissait certainement très bien la médecine, les produits, drogues et poisons, mais de là à savoir faire ce qu’il fallait, c’était tout autre chose.

Jiki Masami • « Moi aussi, si je pouvais, je commanderais des poisons. Ce serait assez efficace dans mon style de combat, mais bon, peu importe. Notre bande a tenté un truc, et une autre nous a floué. Il faut les retrouver et leur expliquer comment cela fonctionne. C’est comme ça que l’on se fait respecter. Peu importe le passé, seul l’avenir compte. »

Expliqua toujours aussi froidement l’adolescente, qui n’avait pas peur d’utiliser des moyens assez définitifs en ce qui concernait les manières d’expliquer aux voleurs de ne plus recommencer. Cependant, lorsqu’Aimi expliqua qu’il ne fallait absolument pas utiliser les poisons, elle leva un sourcil perplexe.

Jiki Masami • « Mais c’est complètement débile … un poison c’est utile, efficace et rapide. Pourquoi ne pas l’utiliser ? On pourrait tuer l’homme au chapeau par exemple en le trompant ou n’importe qui d’autres. »

Décidemment, la châtaigne ne comprenait pas du tout. Lorsque l’on avait des armes, c’était fait pour s’en servir. C’était un petit peu comme si elle se disait qu’elle n’allait pas utiliser son magnétisme parce que … Eh bien, la raison, elle ne la comprenait en aucune façon. Masami haussa les épaules un peu, cela devait encore être un tripe des gens de l’extérieur. Il ne fallait vraiment pas lui donner des moyens, car sinon, elle allait s’en servir sans aucune hésitation.

Jiki Masami • « Bien que je m’en moque, d’autres me regardent de drôles de façon. La peur dans le regard des autres, je l’apprécie, mais si on m’a envoyé plusieurs fois te voir et les autres ninjas non, c’est bien car les autorités ont ou ont eu peur que je sois zinzin. »

Répliqua alors la Jiki très terre à terre. Elle se fichait totalemetn du regard ou des pensées des autres. Elle ne vivait en aucune façon des autres. Elle ne pensait qu’à elle, à sa survie, et ce n’était pas les réflexions d’autres personnes qui allaient l’y aider. Folle, elle ne se voyait pas du tout ainsi. Ce n’était que des personnes incapables de comprendre, de réaliser ou qui ne connaissaient pas la vie qui pouvaient réagir ainsi. Masami estimait au contraire connaitre extrêmement bien la vie, la partie ténébreuse certes. Elle avait parfaitement conscience que la très grande majorité des gens vivaient dans une illusion idyllique du monde. L’adolescente avait été un cobaye lors de sa vie à Wasure no Kuni. Ce n’était pas agréable, mais elle avait énormément appris. C’était ce qui la constituait aujourd’hui, c’était ce qui allait l’aider à survivre à toutes les épreuves.

La description des effets des poisons et autres produits volés la fit frémir d’envie. Preuve s’il en était, le sourire en coin grandissant en imaginant le répandre sur ses lames. Si jamais un ou deux pots disparaissaient, ce n’était pas forcément un drame non ? Masami n’était pas une voleuse, elle respectait les ordres, mais cela réglerait tant de souci d’un seul coup. Par exemple, cela ne lui ferait pas du tout peur si jamais elle devait empoisonner toutes les sources d’eau où l’homme au chapeau vivait, quitte à tuer une majorité de la population. Elle se retint bien de faire tout commentaire pour le moment, et simplement écouter les dires d’Aimi.

Lors de l’arrivée au village, tout semblait être assez calme, un petit peu trop d’ailleurs. Le regard d’Aimi à son propos signifiait bien des choses. Masami se tourna dans la direction de Teruyo en hochant la tête. C’était plus son style de s’occuper de la détection. Elle pouvait fort bien s’en charger elle-même, mais c’était ainsi qu’ils étaient organisés. Il n’y avait pas besoin de mots entre eux, ils agissaient de concert depuis longtemps. Visiblement, il y avait eu de la visite peu amicale il y a peu. C’était un village pas très loin d’Iwa, du moins pour des ninjas, mais suffisamment isolé et sans défense pour des voleurs ou des organisations peu regardante de la morale. Ne s’occupant pas tellement de la gamine, elle observait les traces, les coups d’armes, comment la porte avait été arrachée.

Jiki Masami • « Si les affaires, les produits et l’apothicaire ont été pris en même temps, cela veut certainement dire que les ravisseurs ne s’y connaissent pas tellement dans ce domaine, sinon, ils l’auraient tués immédiatement. On peut estimer que tant qu’il n’a pas fini son travail, ils vont le garder en vie. »

Masami enchaina quelques mudras afin de procéder à une technique afin de sentir tout ce qu’il y avait autour. Peut-être il y avait-il quelque chose de discret ou de cacher. Elle allait devoir fouiller tout ce qui lui ramenait un écho, mais peu importe. Il fallait trouver une piste.



Jiki Masami • « Hey petite ? Il y a-t-il eu de la visite dans les derniers jours ? De la visite d’étrangers, louches ou autres. Il ne doit pas avoir beaucoup de visiteurs ici. Ce ne doit pas être quelque chose de discret. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Empty
Dim 10 Jan 2021 - 19:19

Me tournant vers Masami, je retournais sa remarque en question.

« Bien sûr que c’est elle la cheffe. Tu ne penses pas qu’elle fera une bonne cheffe ? La mission la touche particulièrement et au-delà de ça, elle est jonin et pas nous. C’est donc logique qu’elle prenne les décisions là où nous n’avons pas encore son expérience. »

Fidèle à elle-même, Masami voyait dans l’objectif de la mission, ou plutôt dans les éléments dont il était question un moyen d’assouvir ses propres intérêts. Parler de poisons à la jeune fille était comme lui mettre sous le nez un nouveau jouet. Pour autant, je savais aussi que malgré les apparences, la jeune demoiselle s’impliquerai de manière responsable dans ce que nous avions à accomplir.

Sachant Aimi une aide psychologique pour l’ancienne prisonnière, et compte tenu de la discussion qui se tramait entre les deux, je préférais prendre du recul avec ça, me mettre en retrait pendant que la séance de psychanalyse en pleine forêt avec lieux. Silencieux pendant la durée du voyage, observant plutôt ce qu’il se passait autour de nous, je fus tout aussi surpris qu’Aimi devant l’absence d’activité du petit village de Mata. Ce n’était pas une grande bourgade, mais même à cette heure du jour nous aurions du croiser du monde et entendre de l’activité autour de nous. Face au regard de ma rubiconde, après quelques mudras, je laissais mes talents de senseur faire leur office, couvrant une vaste zone de ma vision thermique. Sans dissimulation adéquate, il serait impossible de passer au travers de ma vue. Il ne me fallu que quelques secondes finalement pour balayer du regard la zone et rapporter à la rubiconde en chef ce que j’avais pu voir.

« … voilà, rien de plus. »

Mais ce qui me fit bouillir de rage, au-delà du carnage que nous venions de découvrir en approchant de la maisonnée de l’apothicaire, c’était bel et bien cette petite fille, témoin de cette horreur. Tout comme je blâmais ceux qui avaient volés sa jeunesse à Masami, je ne pouvais m’empêcher d’imaginer Saya à la place de la petite fille à la chevelure écarlate. Elle avait toute sa vie devant elle et pourtant, son avenir était désormais incertain.

Créant deux clones, l’un de moi prit la décision de fouiller la demeure, espérant trouver un survivant, tandis que le second commençait à regarder les alentours, espérant lui, ne pas trouver d’autres maisonnées dans cet état. Me tournant vers Masami, je l’invitais à la prudence.

« Prépare-toi, la mission prend une toute autre tournure et des implications bien plus importantes désormais. »

Reportant mon attention vers la jeune fille et Aimi, d’un ton paternel que j’adoptais de manière involontaire mais justifiée, je m’accroupissais devant la jeune victime.

« Comment tu t’appelles ma chérie ? Nous sommes là pour aider ton papi, tu as raison. »

Fouillant rapidement dans ma besace, j’en sortais une gourde de thé et quelques mochis emballés que je proposais à la fillette.

« Tiens sers toi. Dis-nous ce qu’il s’est passé. »

Spoiler:
 

_________________
Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami Empty
Aujourd'hui à 16:31


Incident chimique




Masami semblait douter du pouvoir d’autorité de la jeune femme. Pourtant, elle ne devait pas oublier qu’elle faisait partie des jonin de ce village et qu’elle méritait un minimum de respect. À ce moment-là, elle avait l’impression d’avoir affaire à une enfant qui boudait. Oubliait-elle la raclée qu’elle lui avait mise quelques mois auparavant ? Teruyo intervint pour soutenir la jeune femme face au caractère exécrable de la manipulatrice des pôles magnétiques. Elle lui sourit doucement, reconnaissante.

«Mon but est surtout d’apprendre à les concocter. Pour cela, j’avais besoin du produit à l’état brut pour m’entraîner, c’est pour cela que je ne préfère pas qu’on joue avec. Maintenant, ça peut s’accorder avec un style de combat au corps-à-corps ou à distance. Mais pour cette mission, c’est interdit, peu importe ce que tu en penses Masami. Maintenant, concentrons-nous sur le sujet principal. »

Elle ne releva pas la remarque sur le fait que les gens la regardaient étrangement ou qu’elle était suivie par la Chiwa. Elle ne pensait pas que la Jiki était quelqu’un possédé par la folie, mais elle pouvait être une vraie bombe à retardement quand elle s’y mettait. La rubiconde avait d’ailleurs bien compris que les détails sur ces poisons l'intéressaient, elle fit rouler ses yeux vers le haut et se concentra sur le chemin qu’ils empruntaient.

En arrivant sur place, le silence qui trônait dans le village de Mata et le fait qu’il soit désert créa un frisson chez la rouquine. Son regard suffit à faire comprendre à ses deux camarades que quelque chose cloche clairement. Il avait pu apercevoir les villageois cloîtrés dans leurs maisons, d’autres vides et aussi beaucoup de grabuge, mais pas grand chose de plus flagrant. Le sang de la kunoichi ne fit qu’un tour lorsqu’elle constata que la boutique était ravagée. Elle serra les poings et se fit forte pour ne pas lâcher un juron. Près de la maisonnette, une petite fille qu’avait déjà vue Aimi. Le Miyamoto alla fouiller la maison grâce à l 'un de ses clones tandis que l’autre observait les alentours extérieurs. Il pourrait d’ailleurs vite constater que le seul endroit qui était touché était celui de l’apothicaire.

Le côté papa du rouquin semblait faire son effet sur l’enfant dont les épaules se décontractaient face à ses mots. Elle n’hésita pas à se servir des mets présentés par le jeune papa et répondit avec la bouche pleine.


«Ils chont venus chercher papi pour qu’il finiche le travail demandé par chIwa. Papi ne voulait pas, mais ils l’ont forché à le suivre et pour le punir, ils ont fait du mal à la maichon. »

Masami questionna à son tour la fillette en prenant moins de pincettes. Mais après avoir avalé le mochi, elle répondit, car elle voulait retrouver son grand-père.

«Il y a des messieurs qui sont venus plusieurs fois. Ils tournaient autour de la maison et ont demandé quelque chose à papi, mais il a refusé. Ils sont méchants et ils font peur ! Vu que je suis petite, j’ai écouté en cachette et ils ont dit qu’ils voulaient le poison… puis ils sont partis vers là-bas. »

La doucereuse usa de ses mudras et se concentra pour détecter des présences dans cette direction. La détection d’Aimi lui fit sentir une autre présence, mais elle ne savait pas si c’était un indice pertinent. Elle hocha de la tête vers ses camarades pour leur faire comprendre qu’il y avait bien quelque chose.

«Nous devrions aller vers l’est, il semble y avoir quelque chose, mais mes compétences en sensorialité sont trop basses. »

La douce s’abaissa vers l’enfant et lui adressa un doux sourire. Sa main se posa sur le sommet de sa petite tête châtaigne.

«Tu devrais aller te mettre à l’abri. Nous te promettons de retrouver Kezuna. » Elle se retourna vers le duo. «Nous devons nous dépêcher, une fois qu’ils auront ce qu’ils veulent, qui sait ce qu’ils vont faire à Kezuna... »



@Miyamoto Teruyo @jiki masami




_________________
Incident chimique | MLB | Teruru et Masami 90lv
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Incident chimique | MLB | Teruru et Masami

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: