Soutenez le forum !
1234
Partagez

Premier contact [Ouvert à tous ceux présents à Iwa]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Shizen Seiki
Shizen Seiki

Premier contact [Ouvert à tous ceux présents à Iwa] - Page 2 Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 0:53




Premier Contact



Comme je m'y attendais dans ce monde de shinobi, les capacités de tout un chacun faisaient mieux de rester un secret autant que possible. Cela était souvent gage de survie dans un monde où la moindre connaissance pouvait être exploitée et vecteur de victoire -ou de défaite. Un petit sourire étira mes lèvres alors que j'acquiesçais face aux paroles de mon adversaire du jour. Je ne m'attendais en effet pas à ce qu'il réponde, et je ne comptais pas insister. Toutefois, je notai quelque part dans un coin de ma tête les quelques éléments que j'avais observé jusque là : Atterrissage tout en légèreté et vitesse accrue. C'étaient les deux seules choses que j'avais observé que son assimilation n'avait pas permis d'expliquer. Mais ce mystère n'était que remis à plus tard, et même si la politesse me disait de ne pas insister, ma curiosité voulait que j'élucide cette énigme.

-Tout à fait, Yanosa, je comprends bien.

Pendant le combat, Teruyo avait semblé sous tension, attentif à nos faits et gestes pour s'assurer que nous ne dépassions pas les bornes. Une fois le petit match fini, il sembla rassurer même s'il n'était pas forcément ravi que nous nous soyons blessés quand même. D'un autre côté, à quoi servait un entraînement pour se renseigner sur nos capacités respectives si nous n'y mettions pas un peu de sérieux. Et à notre niveau, un peu de sérieux impliquait généralement quelques blessures. Mais nous nous étions arrangés pour que ces dernières ne soient pas trop graves. Le Miyamoto se tourna alors une nouvelle fois derrière lui, et interpella quelqu'un que je ne pouvais pas voir. Je n'avais certes pas essayé, mais je n'étais pas sûr que mon hôte diplomatique ait fait grand chose lui non plus, sauf s'il l'avait repéré pendant notre combat. Mais à travers le comportement assuré du jeune trentenaire, était-ce...de la condescendance ? Ou une forme d'exaspération ? Quelques instants plus tard, un nouvel arrivant différent du précédent sortit de l'ombre pour venir à notre rencontre. Il y avait-il des hommes en permanence nous surveillant ? Etait-ce moi qu'ils surveillaient ? J'avais l'impression que mes deux hôtes étaient amplement suffisants pour me contenir, mais alors, pourquoi il y avait-il toujours un shinobi dans l'ombre à nous suivre ? Certainement de la prudence. Ou autre chose. Un autre soupir. Au final, le village de la Roche se révélait plein de mystères.

J'étais tenté d'user de mes quelques dons en sensorialité pour pouvoir déterminer qui combien de shinobis nous suivaient, et pourquoi. Mais cela risquait d'être mal vu dans ma tentative de diplomatie. Je laissai donc tranquillement l'eiseinin s'atteler à soigner nos blessures tandis que le Tellurique et son camarade Diplomate reprenaient la discussion. Un oiseau messager était visiblement parti en direction de la Cité de la Lumière où j'avais servi quelques temps plus tôt pour confirmer mon identité. Je me doutais que ces vieux jeux de moines ne seraient pas forcément contents d'apprendre qu'un de leurs Gardiens déserteurs se trouvaient maintenant à la cité de la Roche, mais cela faisait un moment que j'avais arrêté de me soucier de ce qu'ils voulaient. Je haussai donc les épaules face à la question de l'homme mûr et finis par répondre.

-Ils risquent de ne pas être très contents d'apprendre que je suis ici, mais ça me va. Les moines et à vrai dire tout le Yukan, comme vous avez pu le remarquer, ont tendance à ne pas aimer divulguer leur savoir. Sauf quand cela est absolument nécessaire.

Ce fut au tour de Yanosa, suite à la prise de parole de son compère, qui laissa échapper quelques mots en laissant son regard traîner à l'horizon. On pouvait facilement y lire des émotions aussi vives que son regard déterminé, dur rappel de ce qu'il s'était passé ici. A mon tour, je pris le temps de jeter un regard sur la magnifique vue que les Hauts-Plateaux nous offraient, constatant avec bien plus de clarté les dégâts occasionnés par Yonbi sur le territoire. Cela n'avait pas dû être facile, et pourtant ils s'en étaient tirés. A quel prix cependant...?

-En effet, nous les considérions comme des divinités...En un sens, n'en sont-elles pas ? Des êtres d'une puissance bien au-dessus du commun des mortels...Parce que vous pensez les avoir blesser, voir plus, vous vous gonflez d'orgueil. J'ai cru entendre qu'Ichibi serait mort. Mais je n'y crois pas. Ou du moins, pas définitivement. Mais seul l'avenir nous le dira, n'est-ce pas ? Je vous rassure, je ne suis pas un fanatique. Mais vivre auprès de cette stèle pendant toutes ces années...force est d'admettre que nous sommes loin de leur pouvoir primale, et bien loin de les comprendre.

Alors pourquoi les emprisonner ? Tout simplement parce qu'autrement, nous ne ferions pas le poids. Par ailleurs, s'il était possible de simplement les tuer, pourquoi nous serions nous embêter à les sceller pour risquer de voir un jour leur puissance utiliser entre de mauvaises mains ? Cela venait étayer ma thèse selon laquelle Ichibi n'était certainement pas "mort". Mais peu importait. Je n'allais pas m'étaler plus que nécessaire sur le sujet. J'avais déjà beaucoup parlé aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Premier contact [Ouvert à tous ceux présents à Iwa] - Page 2 Empty
Dim 28 Fév 2021 - 16:13

Même si les échanges martiaux entre les deux hommes étaient désormais terminés, Yanosa restait fidèle à lui-même et ses paroles, mêmes si certains mots étaient teintés d’une certaine reconnaissantes, ne dénotaient pas d’une grande ouverture à cet homme qui s’était présenté ouvertement à nous pour des raisons qui semblaient légitimes. Fort heureusement, le combat était terminé et il y avait plus de peurs que de mal. J’étais désormais rassuré quant à la situation. Cependant, si je ne devais retenir qu’une seule chose à tout cela, c’était que Yanosa n’était pas fait pour accueillir quelqu’un au sein du village. Il avait d’autres talents, c’était indéniable, il était de ceux sur qui l’on pouvait compter en cas de difficultés ou à qui l’ont pouvait confier la protection de quelque chose, mais malheureusement, il n’avait pas les talents nécessaires pour donner bonne figure au premier abord. Fort heureusement, notre étranger ne semblait pas plus que cela incommodé par la situation. Ecoutant avec attention le discours de notre homme, maintenant que les passes d’armes étaient terminées, je m’engouffrais dans la brèche pour prendre le relais.

« Tu m’en verras navré, mais tu dois bien comprendre que les vérifications concernant ta situation son nécessaires. Si ce genre de contrôle était légitime par le passé afin de savoir à qui nous avions à faire, aujourd’hui, c’est encore plus vrai suite à l’émergence de l’homme au chapeau et de ses sbires. Quant aux reproches que tu encours, c’est surement un mal nécessaire si tu désire mettre ta force à notre service. Je suis certain que Mokko peut comprendre la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui. »

Par la suite, Yanosa prit la parole à son tour et d’un ton quelque peu provocateur, sembla titiller notre homme au manteau rouge concernant ses convictions sur les Dieux et sur la tâche que lui et les siens s’efforcer de réaliser depuis des générations. Pour autant, si certains auraient pu être déboussolés par les paroles du telluriques et les récentes informations sur ces démons à queue, Seiki lui, ne semblait pas plus perturbé. Au contraire, d’une voix claire, ses paroles semblaient presque admiratives.

« J’aurais surement tendance à penser comme toi Seiki. Même si je n’ai pas ton expérience, nous avons bien vu qu’un démon scellé dans une entité disparait totalement, son essence absorbée par le réceptacle et scellé. Il ne reste plus de trace physique du corps. Cela ne prouve-t-il pas que toute l’essence du démon est enfermée ? Dans le cas de figure d’Ichibi, n’est pas en quelque sorte similaire ? Il n’y a plus de trace de son corps. Son essence ne se serait-elle pas dissipée aux quatre vents sans qu’un réceptacle ne puisse contenir cette force ? Dans ce cas, cette force est-elle perdue ou peut-elle d’une manière ou d’une autre se restructurer ? L’avenir nous le dira surement, en effet. »

Continuant à déambuler et à retourner au village, une fois arrivés à destination, je me tournais une dernière fois vers l’homme au cheveux blancs.

« Je vais m’arranger pour que notre Kage t’accorde une audience, c’est elle qui prendra la décision de t’accueillir ou non dans notre village. Pour autant, si elle se fera son propre jugement, elle se basera aussi sur les rapports que Yanosa et moi feront de notre rencontre. En attendant, un logement simple sera mis à ta disposition et plusieurs gardes affectés à ta surveillance comme tu t’en doutes. »

Désignant deux shinobis qui arrivaient depuis l’académie, je leur indiquais notre invité tout en prenant congé de notre trio.

« Nous aurons surement l’occasion de nous rencontrer à nouveau. Je serais curieux de poursuivre cette discussion sur les Dieux à l’occasion. »

Spoiler:
 

_________________
Premier contact [Ouvert à tous ceux présents à Iwa] - Page 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Premier contact [Ouvert à tous ceux présents à Iwa]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: