Soutenez le forum !
1234
Partagez

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori

Amiko
Amiko

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Lun 16 Nov 2020 - 15:06
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Yjon

La Griffe du futur



Ete 204

La frontière passée, la Sakki n’avait pas l’impression d’avoir vraiment changé de pays et pourtant c’était le cas. Le paysage restait bien gris et rocailleux, on pouvait voir des restes de nature qui n’arrivaient plus à pousser. C’était bien morne, mais l’histoire de ces lieux devaient être très chargée. Kinnori et Fujin la suivaient de près, le reste de la route s’était déroulé sans accroche et calmement, bien que le géant aimait faire savoir qu’il allait les protéger de tout danger. La jeune femme commençait à se faire à leur présence, mais restait assez méfiante. Elle avait bien compris que leurs objectifs n’étaient pas des plus similaires alors l’ancienne genin souhaitait rester discrète.

Leurs silhouettes étaient bien petites, face aux immenses pics rocheux se reflétant dans la lumière chaleureuse de l’aube. Aucune idée de quel chemin prendre, mais elle suivait le sentier qui semblait se dessiner et avancer au loin. Tsume… Le pays des Griffes était bien triste. Après une longue heure de marche, le ruissellement de l’eau chatouilla les oreilles de l’assimilatrice qui fit signe de tête à ses deux compagnons de la suivre. Très peu de temps après, le trio fit face à une rivière qui les séparait de leur destination. Cependant, ils ne semblaient pas seuls étant donné qu’une vraie installation de surveillance et d’accueil était installée.

Une boule au ventre se dessina au creux du ventre de la native de la Pluie, alors qu’elle se rapprochait timidement du premier pont à sa vue. Sans pour autant l’arpenter, elle s’arrêta alors à la recherche d’une figure vivante qui pourrait l’aider ou… quelque chose de bien plus effrayant qu’elle ne préférait pas y penser. Elle ne savait pas ce que feraient les deux hommes à ses côtés, mais Amiko ne préférait pas se risquer à se faire attaquer une fois le ponton franchi.

Très peu bavarde, elle n’osait pas non plus prendre la parole et préférait laisser faire les deux autres. La Sakki se questionnait et se demandait si cet endroit serait le lieu de paix qu'elle cherchait tant. Qu'allait-elle pouvoir faire pour arriver à cet objectif en aidant l'homme au chapeau ? Elle savait que le Dieu Renard était lié à tout cela et en ayant aperçu Yonbi, cela ne l'enchantait pas d'aller à la recherche d'une autre divinité qui pourrait les terrassait d'un coup de patte. Pourtant, pour être heureuse, Amiko ne devait-elle pas faire des efforts et trouver son bonheur ? Rester à rien faire et regarder les autres lui prouverait qu'elle ne mériterait pas cette sérénité tant désirée.

Alors elle attendit, que le destin la mette sur la route de ceux qui l'aideront dans son cheminement.




Spoiler:
 


_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Lun 16 Nov 2020 - 15:50
C'est bon on a passé la frontière, cependant le paysage ne change pas énormément. Tout restait plutôt rocheux, très différent d'Ame je dois dire. Mais je n'étais pas là pour faire du tourisme, j'étais plutôt là pour essayer de détruire Tsume, et pour ça je devais éliminer l'homme au chapeau. Mais je pense plutôt que je vais mourir, et puis si je ne le fais pas alors Kinnori va tout faire pour essayer de le faire et je ne peux pas le laisser mourir. Je risquerais ma vie pour qu'il soit sain et sauf, je me dois de le protéger, il a beau être un idiot fini mais il peut vraiment changer la mentalité de ce monde. Quand à Amiko, j'ai put être eu tord de me méfier d'elle, si jamais j'ai eu tord je pense que je devrais aller m'excuser. Mais pour le moment ce n'est pas le plus important, on s'approchait de plus en plus et je pensais à mes parents que j'avais laissé à Ame, je leur ai dis que je reviendrais dans des mois voire des années et je me demandais si je ne rentrerais jamais ? C'est l'option la plus probable pour être honnête.

Il y avait un pont, nous arrivions donc à ce village dont on nous avait parlé. Que faire ? Traverser ce pont ou attendre ? Je regarda Amiko et Kinnori, j'avais mes katanas dans mes deux fourreaux qui sont croisées sur mon dos. Je les sortis tout les deux et les plantèrent, je leva alors les mains et me mis à traverser le pont sans faire le moindre signe suspect. Et je cria alors à quiconque qui m'entendra.


- JE M'APPELLE NAGAMASA FUJIN ! JE NE SUIS PAS UN ENNEMI ! JE REPETE ! JE NE SUIS PAS UN ENNEMI !

Je continua à marcher et fis un signe à Amiko et Kinnori pour qu'ils me suivent, qu'est-ce qui allait se passer maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Kinnori
Kinnori

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Mer 18 Nov 2020 - 10:52
Un long voyage qui prend fin. Enfin pas forcément long par la distance parcourue, mais pas le débit de parole incessant de ce géant blond. Un rire par-ci, une exclamation par-là. Une prise de pose d’un côté, le monologue sur le bien fait de la Justice de l’autre... Si au moins il y avait de l’animation, le regard toujours aussi sévère du samouraï et le peu de considération de ce qui est dit par l’arrivante dans le groupe sont signes que cela devient vite lassant et devient agaçant. Le plus âgé d’entre eux le sait, mais ne peut s’empêcher d’être lui, un idiot se croyant héros de ce monde. Ce voyage ne le changera pas, mais qu’en sera-t-il lorsque la destination sera atteinte ? Comment réussira-t-il à s’infiltrer dans ce pays des Ombres, dirigé par un être démoniaque, tandis que lui souhaite briller dans la lumière ? Son esprit devra plonger dans des ténèbres, encore inexplorées, mais garder en mémoire la raison de sa présence ici. La Justice sera-t-elle assez forte ? Cela se découvrira très prochainement...

Alors voici le pays des Griffes... Ma foi, comme à Tsuchi, ce n’est que des cailloux qui s’étalent à perte de vue, avec un peu de végétation qui essaie de survivre. Le relief change un peu par contre, plus menaçant, agressif, digne d’un endroit dirigé par un ennemi du monde. Si je ne peux changer la nature, je changerai ce qui foule son pied, je le jure sur la Justice. La Paix sera rétablie.

Personne ne parle, comme si le fait d’arriver sur ce terrain inconnu fait que chacun se méfie. Le grand regarde partout, peur de voir surgir le méchant. Le samouraï est aux aguets, mains sur ses armes, prêt à bondir. La jeune fille observe également, avançant timidement. C’est alors qu’un pont se dresse devant eux, en plus d’un campement, signe que des vies humaines se trouvent non loin. Ils sont devant l’arrivée, devant le point de passage vers ce nouveau groupe, vers l’Homme au Chapeau. Pourtant devant, la demoiselle s’efface, laissant le plus jeune et téméraire se lancer. Sortant ses armes et les plantant, surprenant alors le justicier, sa voix porte afin de signaler sa présence. Une entrée des plus originale, mais pas des meilleurs. Pour régler cette situation, seul un héros peut intervenir.

« Hahaha jeune garçon, voilà une entrée des plus étranges que je n’ai jamais vu ! Laisse faire l’expert que je suis ! Enchanté cher habitant de ce pays. Je suis Kinnori, Justicier de ce monde. Nous avons reçu votre message et nous serions ravis d’entrer dans vos rangs. Ce monde, meurtri, a besoin d’être sauvé, et vu que vous avez une solution, je ne peux que vouloir rejoindre votre cause. »

Un mélange de vérité et de mensonge, mais qui ne peut être compris, au vu du regard profond, faisant briller d’une lueur bleue, le fond de ses yeux. Il sait pourquoi il est ici, ce qu’il risque, mais il faut se lancer. Le monde ne peut attendre, surtout avec un horrible personnage souhaitant bouleverser les choses. Tant qu’il y aura du Chakra, le quadragénaire se battra. Tant qu’il vivra, il se battra. Tant qu’il le pourra, il se battra.

Sakaze Tôsen, j’arrive...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7877-kinnori-le-justicier-a-votre-service-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9660-kinnori-dossier#81925 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Fuyumi
FuyumiEn ligne

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Jeu 19 Nov 2020 - 18:22
Assise sur le lit de fortune qu’elle utilisait pour se reposer depuis son arrivée au Ningen, la jeune femme fixait le vide de sa chambre, murmurant quelques mots, priant paisiblement. Sa communion fut interrompue par le mouvement léger de la tête de Yuu, posée sur ses cuisses. Le signe léger, mais distinctif de l’imperturbable félin, suffisait désormais à Fuyumi de comprendre que son attention venait d’être captée. Ce ne fut cependant que quelques instants après qu’elle réalisa l’objet de cette perturbation. Faisant fi de toute vérification, se fiant à la justesse de son compagnon pour un sujet si important, elle décolla de son support pour se précipiter à l’extérieur.

Traversant le refuge à vive allure, elle avançait sans aucune préoccupation pour les passants alertés. La confiance n’était pas de rigueur au sein de ce camp de fortune. Si la promesse d’un monde meilleur avait regroupé toutes ses âmes, elles connaissaient bien la réalité qui les oppressait. Ainsi le moindre élément perturbateur se voyait immédiatement suspecté et craint. Fuyumi n’était pas sans le savoir, mais sa réputation n’avait pas plus d’importance que celle qui l’attendait sans le savoir.

Atteignant la frontière du refuge à la rivière incarnate, elle aperçut finalement sa jeune protégée de ses yeux écarlates. Accompagnée de deux hommes inconnus, cette dernière s’avançait doucement vers elle. Ignorant les deux inconnus et la moindre notion de protocole, l’ancienne Jonin se précipita sur Amiko avant de la prendre dans ses bras. Cela faisait bien des années que la jeune fille ne l’avait pas vu dans un accoutrement de ce genre, mais elles se connaissaient bien trop pour ne pouvoir se reconnaitre au travers d’un quelconque déguisement.

Les larmes aux yeux, elle prit le temps d’apprécier cette embrace avant de se résoudre à se reculer.

— Je n’aurais jamais imaginé te retrouver ici
, dit-elle, tournée vers Amiko. Qu’est-ce qui t’amènes en ces terres, tu veux rejoindre le Ningen ?

La jeune femme se tourna alors finalement vers les deux qui l’accompagnaient.

— La question vaut aussi pour vous deux j’imagine. Si vous souhaitez rejoindre le camp de réfugiés, je peux vous indiquer le chemin et la personne à qui s’adresser. Si vous préférez rejoindre l’armée libre, vous allez m’accompagner pour recevoir le sceau du Ningen, dit-elle en pointant le symbole sur la base de son cou. Et si aucune de ses options ne vous intéresse, je crains que vous alliez devoir rebrousser chemin.
Se retournant vers Amiko, elle se pencha légèrement vers elle avant de lui chuchoter :

— Tu connais ces individus ? Tu leur fais confiance ?


_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Amiko
Amiko

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Jeu 19 Nov 2020 - 19:33
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Yjon




Ete 204

Amiko ne savait pas si c’était une bonne idée d’attirer l’attention de cette manière. Elle observait silencieusement Fujin déposer ses armes et avancer sur le pont en criant un peu trop à son goût. Bon, s’ils voulaient faire une entrée plutôt simple, c’était raté, alors autant le suivre. Fort heureusement pour la Sakki qui n’aime pas trop ce genre d’entrée, Kinnori était présent pour calmer les choses à sa manière. Les regards étaient maintenant fixés sur le trio qui venait de faire irruption dans leur refuge. L’ancienne iwajin gardait ses distances et préféraient ne pas faire peur aux habitants de ce petit village Pourtant, lorsqu’elle aperçut la silhouette qui se rapprocha d’eux, son corps ne contrôla plus rien, laissant ses pas se rapprocher par automatisme. Clignant des yeux plusieurs fois, elle laissa ses prunelles rosées s'ancrer dans le deux rubis intense qu’elle ne pourrait jamais oublier. Puis soudain, une brise passa à la place de la femme qui s’était précipitée sur la genin et sans même qu’elle ne réagisse, elle se retrouva visage au creux des bras de celle qu’elle pouvait reconnaître entre mille.

Gardant les yeux écarquillés, l’assimilatrice accusait le coup et ne comprenait pas encore ce qu’il se passait. Pourquoi Fuyumi était encore là, et dans cette tenue d’antan ? Son masque ? Son bandeau d’Iwa ? Que s’était-il passé ? Qu’allait-elle dire d’ailleurs en apprenant la raison de sa présence ? Non, c’était un rêve, ce n’était pas possible… Enfin, les petits bras de sa silhouette peu développée à cause de son retard de croissance entourèrent avec force sa tendre amie, tandis que les gouttes salées quittaient ses yeux et ruisselaient sur ses joues.

Une fois les deux amies séparées, la kunoichi essuya d’un revers des mains ses larmes de joie, de confusion et d’étonnement avant de poser son regard plein d’émotion sur celle qu’elle aimait tant. Rejoindre le Ningen ? La marque dans son cou qu’elle présenta aux deux hommes après leur avoir expliqué les choix qui s’offraient à eux surprit Amiko. Elle comprit alors qu’elle n’était plus en mission, mais bien membre à part entière du refuge. En tout cas, c’était un symbole qu’elle ne connaissait pas et vu ses propos, c’était un sceau. La jeune femme baissa alors les yeux se sentant honteuse. Même si son modèle, sa sauveuse était là, ses choix égoïstes ne la rendaient pas fière parce qu’elle avait abandonné Iwa et Fuyumi, sans savoir que celle-ci serait ici. Une chose était certaine, en abandonnant son bambou, elle s’était bien déliée la langue même si cela n'enlèvera pas sa native timide.


« Je… J’ai décidé de partir en sachant ce que je laissais derrière moi, toi y compris… Je ne pensais pas te revoir ici… C’est… trop beau pour être vrai… Mais je n’y arrivais pas, je ne pouvais pas me voiler la face plus longtemps sur ce que je ressentais, sur ce que je suis… Alors quand j’ai entendu cet homme parler d’une paix, d’une égalité entre les hommes, de ce chakra qui ne serait qu’un souvenir… Je ne pensais plus te revoir, c’était ma punition pour mon égoïsme... »

La manipulatrice de lave plaqua ses mains contre son visage, honteuse et toujours très choquée par ces retrouvailles. Elle était vraiment heureuse de voir Fuyumi ici, mais n'osait pas la regarder en face, car ses propres décisions venaient de lui frapper le visage avec brutalité. Et pour répondre à sa question, la kunoichi retira ses paumes de son joli minois avant de lancer un regard furtif vers les deux hommes.

« Je ne connais pas leur motivation précise. Quant à ma confiance, tu sais que je ne la donne pas facilement. Mais le grand a été très gentil avec moi, le plus petit s’est montré plus menaçant, mais je peux le comprendre, surtout en ayant compris son identité… Je te laisse te faire ton avis, mais je ne pense pas qu’ils sont mauvais au fond d’eux. »

Elle ne connaissait pas leur motivation, mais de ce qu’elle avait vu et les moments en leur compagnie lui avait fait comprendre qu’ils n’étaient pas méchants. Par contre, leur objectif étant obscur, elle ne pouvait pas leur faire confiance.

« Fu… Fuyumi… Je veux rester avec toi ! Je désire cette paix depuis tant d’années… Laisse-moi faire partie des vôtres... »

Demanda-t-elle d’un ton suppliant, ses pupilles roses brillants d’émotion. Si Amiko voulait vivre en paix, elle allait devoir travailler dur pour, et même si elle avait peur de ses propres pouvoirs, elle se battrait jusqu’au bout.


Spoiler:
 


_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Mar 8 Déc 2020 - 12:42
Une amie d'Amiko ? Mais qui est-ce que ça peut bien être ? Kinnori n'avait pas l'air inquiet comme à son habitude, moi je me méfiais pas mal des personnes ici. Mais vu que mon camarade ne prenait pas la parole je crois que ce sera à moi de le faire, je me dirigea alors vers le pont et récupéra mes deux sabres, les mettant dans leurs fourreau et retournant vers l'aveugle. Je lui parla d'un ton plutôt sec.

- Je ne suis pas là pour rejoindre un camp où l'autre, mon objectif est d'apporter la paix dans ce monde.

Je sortis un de mes sabres lentement et le regarda, les paroles que je dirais maintenant définiront si je vais vivre ou mourir. Respirant un bon coup je continua à parler.

- Les hommes se font la guerre depuis trop longtemps, j'ai perdu mon maitre et mon oncle à cause de ces guerres.

Faisant une petite pause je m'approcha de la plus âgées des deux femmes (la plus jeune était une fille mais bon c'est pareil).

- Comme je vous l'ai dis précédemment je suis Nagamasa Fujin et je suis un Rônin, j'ai une prime sur la tête et le fait d'avoir perdu mon honneur signifie que je n'ai plus rien à perdre.

Je fis une dernière pause.

- Alors si je veux la paix, dois-je vous rejoindre, ou vous affronter ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Fuyumi
FuyumiEn ligne

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Mer 9 Déc 2020 - 1:32
La suspicion généralisée ayant cours au sein du Refuge de l’Humanité n’était guère au goût de la jeune femme, mais elle ne pouvait malgré cela s’empêchait de la partarger. La nouvelle faction s’était imposée comme antagoniste des forces majeures du monde shinobi, entrainant de nombreuses implications qu’elle ne pouvait ignorer. Il était ainsi fortement probable que parmi celles-ci se trouvaient des individus susceptibles de vouloir intégrer leurs forces dans l’unique but de les nuire. Et au-delà de cette problématique, ceux étant réellement intéressés par cette faction n’étaient pas seulement composés d’éléments viables pour la pérénnité de leurs projets. En l’absence d’une autorité centrale, il revenait donc à chacun de veiller à la sécurité du groupe. Bien que la présence de la jeune femme face à ce petit groupe ne fût aucunement due à cette prérogative, l’arrivée de sa douce protégée se suffisant à elle-même, elle n’en oubliait pas son importance.

— Il va nous falloir prévenir Taiyô, dit-elle à Amiko d’une voix malicieuse, le pauvre va se sentir bien seul en notre absence. Mais ne t’inquiète pas pour le reste, maintenant que nous sommes à nouveau réunies, nul ne saura nous séparer.

La jeune femme se tourna alors vers le samouraï, dont les propos attisaient un sentiment d’incompréhension dans son esprit. Elle avait rencontré des individus suspects, menteurs ou agressifs, d’autres aux pensées excentriques, mais c’était bien la première fois qu’elle voyait quelqu’un lui poser une telle question. Ce Fujin démontrait cependant l’honnêteté attendue chez les membres de sa secte de sabreurs, bien qu’assez rare dans les faits. Annonçant de son propre chef la prime qui trônant au dessus de sa tête, telle une épée de Damoclès, il évitait habilement une mésentente immédiate avec l’ancienne jonin. Ce genre de soucis, qui risquait également d’atteindre les deux jeunes femmes, n’avait rien de bien original au sein du Ningen et ne constituait aucunement un motif de rejet à une demande d’adhésion. Cette franchise lui permit toutefois d’acquérir une équivalence dans la réponse de son interlocutrice.

— Nombreux sont ceux cherchant la paix, pour eux-même ou pour ce monde en proie à des conflits interminables. Ceux-ci sont tout aussi présent au sein de notre faction que dans le reste du continent, à n’en pas douter. Cependant, la paix n’est pas notre objectif et ne le sera jamais. Comme l’investigateur de ce mouvement l’a annoncé à tout un chacun, notre but est simplement de retirer le chakra des mains d’une humanité qui ne semble n’en avoir d’usage que la guerre et l’asservissement d’autrui. Si votre quête pacifiste ne concerne que votre personne, vous êtes libre de rejoindre nos réfugiés dont nous nous efforçons de garantir la sécurité. Sinon, sachez que nos projets ne pourront s’accomplir sans guerre. De nombreux combats nous attendent, des vies seront prises, du sang coulera avant notre victoire. Nous ne reculerons devant rien ni personne pour réussir, quand bien même devrions nous raser chaque village shinobis et écraser chacun des membres de la Coalition Shinobi en chemin. Et lorsque nous aurons terminé, notre faction n’imposera ni paix, ni contrôle sur ce qui adviendra de l’humanité au-delà. Nul autre que vous ne peut répondre à la question que vous m’avez posée, mais si vous ne pouvez accepter de telles méthodes, je crains que votre chemin et le nôtre ne s’opposent.

_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Amiko
Amiko

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Ven 18 Déc 2020 - 12:26
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Yjon




Ete 204

Être aux côtés de sa précieuse Fuyumi lui rappelait de vagues souvenirs de leur passé commun. C’était une situation très particulière où la méfiance était de mise, mais aussi la confusion. Amiko était à la fois perdue et heureuse de la voir ici, pourquoi ? Pourtant, elle la connaissait bien, elle savait que la liberté était le filon de la vie de la jeune femme. Si l’ancienne jonin de la roche avait choisi de chemin, l’assimilatrice devait croire en elle. Bien évidemment, la genin avait ses propres raisons d’être là, mais cette présence surprenante la motivait encore plus. Taiyô… La kunoichi baissa les yeux, pensant à leur camarade qui allait se retrouver surpris de l'état d’Iwa s’il y remettait un pas.

« Iwa n’est que ruine depuis l’attaque du Dieu Singe… Il va faire très vite demi-tour en ne nous voyant pas là-bas... »

La sanguinaire ne pouvait s’empêcher de sourire suite aux paroles de Fuyumi, personne ne saura les séparer… C’était assez amusant car dans sa lettre, elle l’encourageait à suivre sa propre voie, quitte à finir séparées et les voilà de nouveau réunies.

« Je crois que le destin n’a pas envie de nous voir loin l’une de l’autre... »

Quant à Kinnori et Fujin, si elle avait eu des bribes de leur raison ici, elle ne pouvait en être sûre entièrement. Pourtant, cet homme à la chevelure brune souhaitait la paix, mais à quel prix ? Apporter la paix dans le monde était un objectif très grand et très louable, Amiko aurait pu en sourire s’il n’avait pas ressorti ses armes et qu’il observait Fuyumi avec une certaine intensité. L’amejin de naissance était d’accord que les guerres engendraient trop de mal et de peine, mais elles n’étaient pas nécessaires pour arriver à leurs objectifs ? Lorsqu’il s’approcha, la jeune femme se fit méfiante et initia un pas près de sa tendre amie. Plus rien à perdre ? Alors ses suspicions étaient rodées, c’était bien un homme recherché… Mais sa dernière phrase lui mit l’alerte, comptait-il vraiment se battre ici ? Non loin de tous ces réfugiés qui n’avaient rien demandé ? Que devrait faire Amiko, protéger ces personnes ? Intervenir ? Quel serait son rôle dans cet échange ?

Face à autant d’honnêteté, prouvant qu’il n’avait vraiment rien à perdre, la représentante du Ningen prit la parole, avec autant de confiance et de sérieux que possible. Cela permit aussi à la manipulatrice de la lave de mieux comprendre où elle mettait les pieds. Le but premier étant de retirer le chakra d’un monde des shinobis et des hommes qui s’en servaient indirectement, la paix n’était donc que subjectif en fonction de ce que recherchait chacun. Savoir qu’il y aurait du sang et des pertes ne plaisait pas forcément à Amiko, mais elle avait tellement souffert, tellement voulu ce que l’Homme au Chapeau leur promettait, comment refuser ? Comment ne pas se battre pour son propre salut ? L’égalité entre chacun, elle n’empêcherait pas les conflits, mais éviterait qu’on se serve d’armes que d’autres ne peuvent maîtriser et qui dépassent l’entendement. Surtout maintenant qu’elle savait que certaines possédaient des pouvoirs de Dieux terrifiants et si puissants.


« L’objectif de cet homme qui s’est adressé à nous, rejoint ce que je vois de ma propre paix. Mais tout le monde ne le voit pas comme cela, comme l'a dit mon amie, toi seul peut avoir cette réponse. Je ne veux pas faire couler le sang inutilement pour ma part, mais je ferai tout pour protéger ce qui m’est cher. »

C’était des paroles sans double sens, elle prévenait clairement qu’elle tenait à coeur à trouver cette paix qu’elle recherchait tant et qu’elle ne laisserait personne l’en empêcher. Non, bien trop de gens avaient contrôlé sa vie, ses pulsions et ses dépendances, ses obsessions et ses démons : c’était terminé. Fujin, allait-il vraiment oser tenter quoi que ce soit ici ? Est-ce que Kinnori allait essayer de le calmer ? Son regard rosé se posa alors sur Fuyumi, bien déterminée à rester près d’elle, peu importe ce qui se passerait.



Spoiler:
 




_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Ven 18 Déc 2020 - 13:41
Fuyumi et Amiko, elles ont l'air très proches, mais je voulais en savoir plus sur les objectifs de Fuyumi. C'est alors que son discours me choqua, détruire des villages ? Et écraser chaque membre de la coalition ? Mais c'est un vrai massacre qu'ils préparent... non je ne peux pas laisser ce massacre se passer... je me bats pour la paix et ça c'est un massacre. Je respira très profondément et me tourna vers Kinnori, je suis tellement désolé mon ami. Je dois empêcher ça, cette femme ne doit plus vivre, mais Kinnori... je ne peux pas le laisser dans une telle galère. Et Amiko, je n'ai pas envie de me battre avec celle qui nous a accompagné lors de toute la route. Après une longue respiration je me mis à parler d'un ton très calme à Fuyumi.

- Ce que vous préparez est plutôt un massacre, mon objectif est de stopper les guerres et votre présence va à l'encontre de la raison pour laquelle je vis.

Je marqua une petite pause et tourna le dos à la combattante du Ningen, je marcha vers Kinnori et mis ma main sur son épaule, je lui dis quelques mots d'un ton assez triste.

- Kinnori... reste en vie et une fois que tout sera fini va à Ame, va dire à mes parents que je suis mort en voulant honorer la mémoire de mon maître.

Je me tourna vers Fuyumi et lui dis quelques derniers mots.

- Pourrez-vous faire en sorte que Amiko ne se mêle pas de notre combat ? Je n'ai pas envie qu'elle soit blessé.

Après avoir reçu la réponse de la femme je dégaina mon katana à une vitesse hallucinante, un Iai fonçait en direction de Fuyumi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Fuyumi
FuyumiEn ligne

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Ven 18 Déc 2020 - 15:35
La tension était palpable au sein du petit groupe s’étant formé aux abords du refuge. Le discours de Fuyumi avait jeté un froid, ôtant toute ambigüité concernant les positions de chacun. La jeune femme se doutait bien de l’état d’esprit d’Amiko, qui ne pouvait qu’appréhender la confrontation avec ses anciens camarades de la Roche, mais elle la savait suffissament libre pour prendre du recul sur ces affects. Le jeune homme qui l’accompagnait démontrait une autre éducation, un sens du devoir candide qui aux yeux de Fuyumi n’avait apporté à ce monde qu’amertume et désillusion. Les mots de Fujin scellèrent alors le destin de cette rencontre. Avec un courage des plus admirables, il annonça clairement son opposition au Ningen, appelant inexorablement le sang à couler à nouveau sur les terres de la Griffe.

Dès lors, Fuyumi se plaça en position de combat, maintenant une garde et sa concentration en direction du ronin. Respectant la volonté de son adversaire, elle ne put se résoudre à prendre l’initiative dans cette confrontation. Ce ne fut ainsi que lorsque celui explicita finalement sa volonté de combattre en demandant le retrait d’Amiko dans les hostilités qu’elle se mit à agir.

— Elle sait bien qu’il ne s’agit pas de son combat, répondit-elle en formant un mudras avec ses mains, mais sa liberté n’est pas limitée par de telles futilités.

Son dernier mot sonna alors à travers le terrain, soutenu par le choc du sabre de Fujin contre la pierre composant l’armure qui finissait de couvrir le corps de la jeune femme. La défense de l’amejin était solide, mais la vitesse de l’acier et la qualité de l’arme parvirent à se frayer un chemin au travers, laissant une incision le long de son buste. Si cette blessure ne se révélait guère dangereuse en elle-même, elle suffisait à imprimer la menace dans l’esprit de Fuyumi qui prit aussitôt du recul d’un léger bond. Elle connaissait les arts samouraïs par sa relation avec l’un d’eux. Bien loin d’approuver le bushido qui entrait en directe contradiction avec ses préceptes religieux, elle n’en restait pas moins admirative de l’abnégation que certains excerçaient en quête de la conservation de leur prétendu honneur. Pour respecter cette admiration, elle ne pouvait que combattre ce guerrier qu’au travers de la totalité de ses capacités.

— Que par le foyer ardent de ma foi et de mes actes brulent les passions des hommes, dit-elle en entamant une série de mudras, que par la Volonté Divine, ma main apporte la délivrance à cette âme esseulée, puissiez-Vous lui accorder miséricorde.

Fuyumi termina sa phrase en joingnant ses mains à nouveau, avant de cracher un jet de flammes intenses en direction de Fujin.

Spoiler:
 

_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Amiko
Amiko

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Lun 21 Déc 2020 - 23:15
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Yjon



Ete 204

Le regard que posa Fujin sur son camarade bien enthousiaste créa un long frisson dans le dos d’Amiko. Elle semblait comprendre intérieurement que les mots de Fuyumi n’avaient pas convaincu son compagnon de route temporaire. Un massacre ? N’allait-il pas trop loin ? Bien que les propos de son amie étaient assez clairs, personne ne devait forcément en arriver là, du moins, c’était ce que pensait l’assimilatrice. S’imaginer se battre contre ceux d’Iwa, contre Ashitaka… Pourtant, sa décision avait été prise et elle savait les conséquences qu’elle encourait.

En tout cas, ce qu’il expliqua était clair et le voir adresser ces mots à Kinnori, sans les entendre complètement n’arrangeait rien à la situation. Elle sentait le danger, sans pouvoir l’anticiper, car elle ne savait pas… La mention de combat fit écho dans la tête de la kunoichi qui ne s’était jamais vraiment battue de sa vie. La jeune femme tenta de lever les bras pour tenter de calmer la situation, mais c’était trop tard.

C’était bien trop rapide et surprenant pour pouvoir réagir à vrai dire. Le Nagamasa s’était presque téléporté face à Fuyumi pour lui asséner le coup le plus effrayant qu’elle avait pu voir de sa vie. Amiko recula alors d’un centimètre, mettant sa main devant elle comme pour se protéger d’une lame qui ne lui était pas adressée. Et pourtant, le choc retentit entre le roc et sa chair blanche. En voyant la blessure de Fuyumi et le sang couler, c’était son propre cœur qui en était touché. La vision de ce liquide rougeâtre qui lui manquait tant lui donna presque le tournis. Même si elle aimait plus que tout la femme qui se tenait face à elle, elle s’en voulait de se sentir aussi bizarre en la présence de ce sirop carmin qui faisait battre le cœur de l’ancienne jonin et qui chatouillait ses propres pulsions.

Liberté… Fuyumi mettait tout le temps ce mot en avant, et même dans cette situation, Amiko avait le choix. Une fois que l’albinos récita des paroles qu’elle avait longtemps entendues, la manipulatrice de la lave comprit qu’elle allait passer aux choses sérieuses. L’ancienne Genin n’aimait pas avoir du sang sur ses mains de cette manière, mais il avait blessé Fuyumi. Non, il avait cherché à la tuer, à tuer celle qu’elle aimait le plus au monde. Ses poings se serrèrent, partagée entre participer à cet échange haut en flammes et rester de côté. Oui, ce n’était pas son combat, mais depuis quand elle laisserait quiconque intenter à la vie de celle qui l’avait sortie de la misère et de la mort ?

Les flammes allaient calciner la peau de ce pauvre déserteur qui ne pouvait pas faire le poids contre autant de force. Pour Amiko, Fuyumi était vraiment forte et elle connaissait ses compétences, mais elle aussi s’était améliorée, et même si elle utilisait le moins possible son chakra pour des raisons évidentes, elle savait se défendre.


« Je… Je ne peux pas te laisser faire du mal à Fuyumi… Je suis désolée... »

Fermant les yeux quelques secondes, elle inspira profondément avant d’ouvrir à nouveau ses pupilles. Une lueur assez étrange et peu habituelle résidait dans son regard rosé. Le feu allait l’occuper assez pour qu’elle puisse le surprendre. Chakra chargé dans ses jambes, elle n’allait pas le laisser atteindre de nouveau sa tendre amie. Une fois arrivée près de Fujin, elle assimila sa main qui prit la forme d'une poigne volcanique et dangereuse. Elle frappa le membre tenant son arme afin de le brûler et de lui faire perdre sa prise. Enfin, pour ne pas lui laisser le temps de riposter à quoi que ce soit, la native de la pluie lui asséna un rapide coup de poing de lave qui au moment de l’impact exposera une quantité de lave telle qu’elle le brûlera sur toutes les parties touchées.

Elle ne voulait pas le tuer, mais au moins mettre un terme à tout cela. Même s’il se battait pour des idéaux très louables, Amiko ne pouvait pas le laisser faire. Peut-être même qu’à cet instant, c’était sa propre vie qui allait s’arrêter, mais cela ne la dérangeait pas. Après tout, si elle était là aujourd’hui, qu’elle avait appris à gagner en confiance, à accepter petit à petit la vie qu’elle avait, en sachant oh combien c’était très difficile : c’était en partie grâce à Fuyumi.


Spoiler:
 




_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Jeu 24 Déc 2020 - 21:09
Le Doton ? C'est un élément agaçant, défensivement c'est très costaud même si ça a des lacunes au niveau offensif. Comment vais-je faire pour m'en sortir maintenant ? Et que va faire Amiko, va-t-elle aider Fuyumi ? Ou bien va-t-elle rester de côté ? En tout cas si elle m'attaque je n'aurais pas d'autre choix que de lui ôter la vie, même si je me suis attaché à elle je n'hésiterais pas à la tuer pour le bien du monde des ninjas. J'espère que Kinnori s'en sortira en tout cas, je ne pourrais pas me le pardonner si il meurt de ma faute. Oula Fuyumi passe à l'offensive ! Une attaque Katon ! Je suis mal ! Je tentai de trancher son attaque, malheureusement j'ai juste pu limiter les dégâts je me suis fais brûler presque partout sauf au visage. Purée ça me brûle, oh purée Amiko arrive ! Je n'ai pas vu son attaque venir et me fis désarmer, elle me frappa plusieurs fois avec ses poings en feu et je fus projeté. J'étais brûlé de partout, la douleur me déchirait, j'étais sur le point de crier tellement les brûlures me faisaient souffrir. Je sentais la mort approcher et là je pensa à mon maître et à mon oncle, ils sont morts pour ce monde et je ne peux pas perdre ce combat, je me levai et composa plusieurs mudrats, mes bras prirent alors feu.

- Pour mes parents, pour mon oncle décédé, pour Kinnori, pour mes camarades d'Ame, pour Yoshitsune-sama, pour l'honneur des samourai et pour mon maître, je ne peux pas me permettre de perdre ce combat. ça me brise le coeur de devoir te combattre Amiko mais je n'ai pas le choix.

Je tourna autour de la zone de combat et après avoir vu les positions de tout le monde me jeta sur Fuyumi, pas très rapidement à cause de mes blessures mais si elle n'arrivait pas à esquiver elle sera très mal en point. Chaque coup était plus fort que l'autre, une dizaine au total, je frappais malgré la douleur, je sentais mon corps meurtri entrain de brûler à chacune de mes frappes. Pourquoi est-ce que les êtres humains sont obligés de se battre ? Pourquoi toute cette souffrance ? Tout ce sang qui coule ? Toutes ces personnes que j'ai laissé mortes derrière moi ? Pourquoi est-ce qu'on doit en arriver à la guerre ? Je ne peux plus vivre dans ce monde, c'est pour ça que si je bats mes deux adversaires je me ferais seppuku, je regagnerais mon honneur et quittera ce monde l'esprit en paix. Je parla alors à mes adversaires après m'être éloigné de Fuyumi.

- Ce monde n'est que souffrance, je ne peux pas vous y laisser encore une fois verser le sang d'innocents.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Fuyumi
FuyumiEn ligne

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Lun 28 Déc 2020 - 22:12
Alors que la scène s’illuminait à la lueur du feu traversant le ciel, le samouraï sut trouver en lui l’instinct de réagir à cet assaut immodéré. Sabre en main, il exploita ses capacités de sabreur en découpant directement le chakra composant la technique de l’amejine, dispersant les flammes sur le passage de l’acier. Cette défense salvatrice ne réussit à le protéger entièrement des brûlures lui étant destinées, mais suffisamment pour préserver sa vie quelques instants supplémentaires. Son sort fut cependant définitivement scellé aux yeux de la jeune femme lorsqu’Amiko prit la décision d’intervenir, le désarmant avant de le frapper d’un poing de lave.

Entre témérité et ténacité, le jeune homme partiellement consumé par les flammes, rougeoyant du brasier de son propre corps, poursuivit un assaut contre Fuyumi. Ce fut avec ses mains nues, qu’il poursuivit son combat, cherchant à nouveau à l’atteindre. Dans une ironie des plus sordides, il utilisa son chakra pour enflammer lui-même celles-ci avant de frapper. Bien que l’attaque démontrât à nouveau de sa part une volonté bien rare, elle ne suffisait pas à inquiéter la jeune femme, encore en pleine possession de ses capacités. Sans se presser, elle bondit à nouveau en retrait, déterminée à creuser la distance les séparant tout en esquivant la série de frappes lui étant destinée.

Réalisant une série de mudras, Fuyumi se mit alors à cracher face à elle une grande quantité de boue. Destinée à recouvrir l’ensemble du terrain lui faisant face, la technique du marécage des limbes n’était pas la plus efficace de son répertoire, mais ne risquait pas d’être découpée ou esquivée. Sans attendre, la jeune femme réalisa alors à nouveau une technique Doton, faisant apparaitre un monticule de terre à ses pieds qui se dirigea sur Fujin. Arrivé aux pieds de sa cible, la petite butte s’ouvrit soudainement, laissant surgir plusieurs chaînes en pierre destinées à emprisonner l’adversaire et le plaquer au sol.

— Vous n’avez pas besoin de continuer à vous débattre pour prouver votre courage, dit-elle calmement. Inutile de poursuivre ses efforts insensés et inefficaces, accueillez votre destin avec sérennité.

Le samouraï n’allait pas ressortir de cet affrontement en vie, Fuyumi ne pouvait laisser son assaut impuni. Malgré toute la compassion qu’elle éprouvait pour les âmes qu’elle retirait de ce monde, il n’y avait à ses yeux de clémence que dans une mort rapide et indolore. Elle savait bien que la caste de guerrier qui l’avait endoctriné se refusait à la reddition, mais elle espérait malgré tout qu’il pût prendre conscience de la futilité d’un acharnement supplémentaire.


_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Amiko
Amiko

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Mar 5 Jan 2021 - 11:58
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Yjon



Ete 204

L’art des samouraïs était surprenant. Elle avait pu voir à l’œuvre certains hommes de sa vie de cavale, mais voir le chakra trancher nettement une technique était toujours surprenant. Malheureusement pour Fujin, cela ne suffit pas à l’empêcher de subir des blessures assez importantes. Amiko grimaça, imaginant à quel point ce devait être douloureux pour lui : après tout, elle avait été marquée au fer durant plusieurs années de sa triste enfance. Il encaissa son propre affrontement, décidant ainsi de protéger Fuyumi du mieux qu’elle le pouvait, sans essayer de le tuer pour autant. Elle était désolée pour lui, mais à partir du moment où elle avait choisi de quitter le village de la Roche, elle devait assumer jusqu’au bout ses actes. L’albinos qui avait retiré son masque était donc à ce moment précis, tout ce qui lui restait.

Le Nagamasa n’avait pas envie de combattre l’assimilatrice, autant qu’elle n’avait pas envie de mettre fin à ses jours. Cependant, il avait jeté son dévolu sur la femme de froid et la native d’Ame ne savait pas quoi faire pour l’en empêcher. Il alla la rencontrer avec des poings couverts de feu, tentant de frapper avec toute la détermination qu’il lui était possible d’exprimer.


« A...arrête Fujin ! Si ce n’est pas nous, ça sera d’autres pays, d’autres shinobis, le chakra fait du mal autour de nous, il faut y mettre un terme ! Je ferai tout pour ne pas m’en prendre à des innocents, mais je protégerai les gens qui me sont chers contre ceux qui nous voudront du mal. Qui protégera Kinnori si tu n’es plus là ? Qui l’aidera à trouver la paix ? Parce qu’actuellement, elle n’existe pas, et c’est peut-être pour une bonne raison ! Je ne peux pas te laisser continuer ainsi non plus... »

Elle essaya de le raisonner comme elle le pouvait. S’il se faisait prendre par le marécage et les chaînes de terre, il serait à la merci des deux femmes. Elle ne voulait pas salire sa détermination, mais il y avait forcément un moyen de ne pas en arriver là. Elle n'empêchera pas non plus Fuyumi d’agir si elle estimait qu’il le fallait, mais elle ne participerait pas à cela. Ainsi, alors que la lave se concentrait dans le corps d'Amiko, celle-ci s'échappa de sa bouche en une dizaine de boules de lave qui se dirigèrent vers les bras du déserteur, pour essayer de l’entraver dans ses mouvements. Elle n'avançait pas, prise de gêne par la boue qui couvrait ses pieds.




Spoiler:
 






_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Mar 5 Jan 2021 - 13:32
Je ne peux pas les vaincre... que puis-je bien faire ? Je mourrais certainement après ce combat, mais vais-je un jour trouver la paix ? Haha, je ne vois qu'une seule solution pour que je puisse trouver le repos éternel. J'avais raté mon attaque, Fuyumi se préparait à contre-attaquer tandis qu'Amiko essayait de me raisonner. Kinnori... je suis tellement désolé mon ami... je vais devoir te laisser seul. Pourquoi me suis-je lancé dans ce combat ? Pour mes convictions ? Pour retrouver un semblant d'honneur ? Ou peut être un peu des deux ? Pourquoi est-ce que j'ai sacrifié ma vie pour une cause perdue ? La coalition perdra la guerre, l'homme au chapeau et ses hommes sont trop puissants, mais je me dois d'apporter un peu d'espoir dans cette guerre perdue d'avance ! Alors je ne me ferais pas avoir par l'attaque de Fuyumi, je résisterais et partirais avec honneur ! Mourir par la main de Fuyumi ou d'Amiko serait impardonnable ! Si je dois mourir alors ce sera par mes propres mains, mais jamais je ne me ferais tuer par mes ennemis !

D'un mouvement rapide j'essayais d'esquiver le marécage de boue de Fuyumi, dégainant mon katana je bloquais les chaines de la combattante. J'avais réussi à me sortir du piège mais j'étais bloqué dans le marécage, dans la foulée je reçu une attaque d'Amiko aux bras. J'avais les pieds bloqués et je n'avais plus la force de lancer une autre attaque, la plus âgée de mes deux adversaires me dit d'accueillir mon destin avec sérénité, je souris après avoir entendu ces mots. Je regarda Amiko et ensuite Fuyumi puis leur parla d'un ton plutôt calme.


- Accueillir mon destin avec sérénité ? Oui c'est ce que j'aurais dû faire depuis longtemps.

Mes mains étaient toujours en feu, d'un geste rapide je retira mon armure, j'étais désormais en kimono. Mes deux mains douloureuses tenaient mon katana. Un cri de douleur... le cri de quelqu'un qui allait mourir pour son honneur, un cri d'une horreur incroyable. Je venais de me transpercer le ventre avec mon katana. Je sentais la mort venir, mais je devais faire un truc juste avant, d'un ton calme en dépit de la situation je parla à nouveau à mes adversaires.

- Vous pouvez toujours rêver pour la prime !

Je plaça mes deux mains sur mon visage, me le brûlant jusqu'à ce qu'il ne me reste plus de forces, je cria tellement fort que tout le Yuukan aurait pu m'entendre. Mon visage prit feu, je n'étais plus reconnaissable, plus qu'un tas de cendres, je tomba alors... mort.

Ma vie défilait devant moi, je vis ma rencontre avec @Hayai Taishi et @Chinoike Katsuko et notre mission d'infiltration au palais du Daimyo, ma mission avec @Bakuhatsu King et @Tenshu Kadachi pour renverser ce même Daimyo, le visage de l'homme que j'avais tué ce jour là. Je me rappela mon enfance avec Hisa, les visages de Yoshitsune et Nobume-sama, mes parents qui attendent mon retour à Ame, mon oncle mort pour ma famile. Et puis surtout tout les moments partagés avec mon meilleur ami @Kinnori. J'allais quitter ce monde en retrouvant mon honneur, je n'avais plus aucun regret.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Fuyumi
FuyumiEn ligne

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 1:10
Voyant les derniers débattements d’un adversaire vaincu, Fuyumi ne réagit pas à l’échec partiel de son immobilisation. Les mots de Fujin et l’expression de son visage se suffisaient à clore cet affrontement. Le rituel du guerrier déshonoré, un sacrifice de soi en l’état bien orchestré. Comme les guerriers d’antan, les samouraïs vaincus ou dissidents, le jeune garçon s’otait la vie, entre souffrance et haine. L’Initiatrice n’y voyait aucune sérénité, tout au plus un sentiment illusoire de liberté tissé par des années d’endoctrinement. Finalement, dans un ultime baroud d’honneur, il porta ses mains enflammées à son visage, l’enflammant aussitôt. Dans une scène des plus horrifiques, il consuma le peu de vitalité lui restant dans l’unique objectif de rendre son corps ineligible pour la récompense sur sa personne.

— Tant d’efforts et de détermination pour une cause si vaine.


En prononçant ces mots, Fuyumi s’approchait du corps encore enflammé de Fujin. Elle éprouvait une grande tristesse envers ce dernier et sa fin si tragique, mais les larmes se refusaient à couler, retenues par un profond sentiment de dégoût. Rien ne la surprenait réellement dans le seppuku, elle avait cotoyé suffisamment de samouraï pour en connaitre les détails, mais rien n’avait pu la préparer à une telle scène. Voir un enfant s’infliger une telle souffrance uniquement pour l’empêcher de récolter cinq millions de ryôs ne pouvait que lui faire un choc.

Elle apposa alors sa main droite sur ce qu’il restait encore de l’ancien visage du Nagamasa. Les flammes restantes disparurent alors aussitôt dans un léger nuage de vapeur et rapidement, le corps se refroidit pour revenir à la normale. Le feu avait déjà causé de nombreux dommages irreversibles, mais la jeune femme n’avait pas l’intention de laisser passer cette prime. Elle n’accordait pas de dernière volonté aux morts.

Sans précaution pour se prémunir de se recouvrir de sang, de cendres ou de boue, elle saisit le corps et le plaça sur son épaule. Elle fit alors signe à Amiko de la suivre avant de vérifier que Kinnori était bien parti.

— Je vais juste le déposer chez moi pour éviter qu’il traine là trop longtemps. Tu peux me suivre, je vais te faire visiter le refuge. Si tu veux y participer je te montrerais la procédure pour le tatouage. Et tu n’es pas obligée de le mettre au même endroit que moi, ne t’inquiète pas !


Malgré la légereté de ses mots, le ton de Fuyumi n’avait rien d’enjoué. Bien qu’elle fût extatique de pouvoir passer du temps avec Amiko de nouveau, elle ne pouvait faire abstraction du cadavre qu’elle portait.

_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Amiko
Amiko

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Empty
Sam 23 Jan 2021 - 2:38
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori Yjon



Ete 204

Il n’y avait rien à faire. Amiko avait beau faire tout ce qu’elle pouvait pour l’arrêter, pour le convaincre, pour que ce massacre s’arrête, elle avait bien compris que la fin était proche et pas forcément de la meilleure des manières. L’assimilatrice ne chercha pas à bouger, le marécage n’allait pas tarder à ne plus être un problème, mais lorsqu’elle vit le regard de Fujin, qu’elle le vit se déshabiller puis le katana qui transperça son ventre. Extrêmement surprise, elle ne put cacher son cri et posa ses mains sur sa bouche. Elle avait vu le sang couler, elle avait côtoyé la mort, mais le voir se la donner ainsi, c’était… Alors tout ce qui comptait pour lui, c’était de mourir et de ne pas laisser quiconque toucher cette prime ? La jeune femme dessina de transformer ses pieds pour ne plus être embourbée et tenta de se rapprocher. Un hurlement déchirant et effrayant résonna dans toute la zone. Il venait… de se brûler le visage ? Se sacrifier ainsi était un vaste drame, ce n’était pas héroïque, ce n’était pas… non, elle ne pouvait pas voir ça ainsi.

Amiko ne pouvait rien faire pour l’empêcher de s’infliger pareilles douleurs, ses pouvoirs dangereux n’allaient qu’empirer la situation. La manipulatrice de lave ne pouvait retenir quelques larmes ruisseler sur ses joues, elle était vraiment sous le choc par la violence de cette scène. Fuyumi usa de son don, connaissant bien celui-ci pour tenter de calmer cette énorme bêtise. Elle ferma les yeux quelques secondes, accusant le coup et comprenant qu’en dehors d’Iwa, la vie ne serait plus pareille. Enfin, la dépouille sans vie du Nagamasa termina sur l’épaule de sa chère amie. Son corps suivit par automatisme l’ancienne jonin de la roche et fut bien silencieuse jusqu’à ce qu’elle lui adresse de longs mots. Son estomac était trop noué pour pouvoir répondre à Fuyumi sur le moment. Être aux côtés de celle qui l’avait sauvée était un vrai soulagement et un pur bonheur, mais elle comme l’albinos, il était impossible d’oublier ce qu’il venait de se passer. Elle attendit que le trio arrive chez elle pour se décider à s’exprimer.


« Ce qu’il vient de se passer… Je vais participer, il faut arrêter tout cela… Pour la marque… je vais le faire… »

La native du pays de l’eau posa une main sur son épaule. Un frisson parcourut son dos, éveillant de douloureux souvenirs. Lorsqu’elle tira sur son kimono pour faire apparaître sa peau, on pouvait y voir une vieille cicatrice portant un symbole bien spécifique. Marquée au fer, la jeune femme avait décidé maintenant qu’elle ne laisserait plus son passé l’empêcher d’avancer. Oui, cette marque aura sa place sur sa cicatrice, c’était un bon moyen de prouver au monde qu’elle tournait doucement une page.




_________________
La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 https://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099

La Griffe du futur | Ningen, Fujin, Kinnori

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Humanité :: Ningen, Refuge de l'Humanité :: Rivière incarnate
Sauter vers: