Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony MDR-1AM2
129 € 220 €
Voir le deal

Partagez

Duo tranchant (PV Yuki Kokoro)

Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) Empty
Lun 16 Nov 2020 - 17:59
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) Aos_2710

Attablée dans un coin du Takotako, son restaurant préféré de Kiri, Arukisa attendait avec impatience son invité. Pour cela, elle avait choisi un lieu où elle se sentait à l’aise et où elle avait ses habitudes. La jônin raffolait des produits marins mijotés que proposaient le cuisinier emblématique de ce lieu connu de tous les amateurs de bons plats mizujines. Avec son éternel chapeau en forme de pieuvre, le mystère qui entourait le gérant faisait la réputation de son affaire. Depuis des années, Aru’ venait prendre des repas ici et jamais elle n’avait entendu son nom. Les fumets de poisson et le rissolement des ramens animaient les lieux sous le regard envieux de la kunoichi qui voyait passer les préparations devant elle en attendant son invité.

C’était ses supérieurs qui, après une convocation dans les bureaux administratifs, lui avaient annoncé la nouvelle. Le village lui confiait une genin, tout juste sortie de l’académie. Après l’avoir questionné longuement sur son ressenti face au décès prématuré de son premier élève lors de l’attaque de Sanbi, elle fut jugée apte à diriger à nouveau un jeune shinobi. Il n’était pas sous sa responsabilité lors de sa mort. Tandis qu’elle était affectée à la protection des cadavres des défunts Mizukage, le jeune Daku avait dû faire face au Dieu de l’eau. Il avait payé de sa vie la protection du village et c’était une fin honorable. Rien n’aurait ramené un fils à sa mère mais les mots dans la lettre de celle-ci adoucirent la peine d’Arukisa. Elle ne devait pas s’en vouloir, elle n’avait eu aucun moyen de le protéger, elle avait à peine eu le temps de le préparer à ce qui l’attendait, au monde extérieur, et malheureusement c’était la triste réalité du monde shinobi.
Cependant, la Rose rouge prenait un nouveau départ. Le dossier de la kunoichi nommée Yuki Kokoro semblait prometteur. Malgré l’écart d’expérience, elles avaient à peu près le même âge. Il était mentionné qu’en dépit de son nom, elle ne maîtrisait pas la glace comme ses pairs. Un point qui méritait d’être approfondi. Arukisa connaissait très bien le clan des manieurs de glace, son ancien équipier qui avait gravi les échelons de la hiérarchie kirijin avec elle était l’un des leurs. Pendant quelques secondes, elle repensa à Shinichi, son air détaché comme si rien ne l’inquiétait jamais. Le blondinet lui manquait. Parfois, elle espérait qu’il revienne. D’où, elle ne savait pas. Elle n’avait jamais demandé s’il avait disparu pendant son exil.

Cette fois, profitant de sa courte expérience de sensei, elle avait préparé un peu son entrevue. Elle n’allait pas imposer un questionnaire de torture à son élève mais plutôt une discussion permettant de partir sur des bonnes bases. Sa vision d’une équipe restait la même : seul, on pouvait aller vite, mais ensemble, on allait plus loin.

La serveuse, femme du cuisinier passa près d’elle. C’était une femme brune au corps longiligne, à la démarche élégante et portant un tablier à l’effigie de la boutique.

Spoiler:
 

- Je te sers les ramens du chef ?
- Pas pour l’instant Minori, je vais seulement prendre à boire. J’attends quelqu’un. Répondit-elle en souriant.
- Très bien. Dit-elle en repartant vers le comptoir. Tu me feras un cocktail maison pour Arukisa s’il te plait. Lança-t-elle au barman occupé à préparer ses boissons.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) 63971_s



Dernière édition par Gozan Arukisa le Dim 22 Nov 2020 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Yuki Kokoro
Yuki Kokoro

Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) Empty
Dim 22 Nov 2020 - 6:55


Il est vrai que la situation de Kokoro est particulière. Yuki paria, samouraï dans un village de shinobi, compétences bancales, entraînée par un ermite alcoolique à un style prenant pour référence les carpes koï... Sa vie et son quotidien sont loin de ce qu'on qualifie de banal. Mais elle suit toujours le même schéma : le rejet et la mise à l'écart qui fait que Kokoro ne compte pas beaucoup d'amis parmi les siens.

Cette situation se répercuta bien évidemment sur la voie à laquelle elle s'était jadis prédestinée : celle du samouraï et celle qui lui permettrait de prouver sa valeur au village et surtout à son clan. Non, Kokoro ne s'était pas laissée abattre pour autant à l'époque et, oui, la guerrière avait depuis longtemps déjà décidé de se battre pour jouir de la reconnaissance qu'elle mérite.

Le truc, c'était que cela faisait déjà longtemps qu'elle avait entamé sa "croisade du mérite" et Kokoro, humaine avant tout, voyait au fil du temps sa motivation fluctuer entre des extremums. Parfois s'instiguent naturellement des moments de doute, des instants qui dans les pires cas peuvent se transformer en semaines pendant lesquelles le bras qui porte le katana est faible, hésitant et souvent assailli par une volonté de renoncer.

Kokoro vit ces moments de doute évidemment très mal et c'est alors qu'elle pénètre le restaurant Takotako qu'elle aperçoit justement l'incertitude fondre dans sa direction. Cette dernière est armée d'une naginata et prête à l'empaler si elle ne se décale pas du seuil de la porte.

La chaleureuse Yuki est pétrifiée comme si elle était victime d'un sortilège. Elle observe à droite, à gauche, en bas et aussi en haut. D'après les informations qu'elle obtient, les clients du restaurant ne sont pas nobles si l'on en juge le bordel que c'est à l'endroit où l'on se déchausse. Mais ce n'est pas la seule chose qu'elle note. Kokoro est seule face à l'incertitude. Personne d'autre ne peut la voir. Kokoro hésite. Il ne lui faudrait qu'un pas pour s'en aller et fuir ce village qu'elle maudit au fond de son être le plus profond. Elle s'interroge. Est-ce que s'engager avec un second senseï vaut le coup ? Ne devrait elle pas partir en ermitage avec son premier senseï, Kenshin le vagabond ? La jeune femme lève légèrement le pied. Prête à partir, elle laisse cependant beaucoup trop de temps à son adversaire. Il diminue la distance les séparant à grand pas. Kokoro ferme finalement les yeux, prête à accepter son destin. Du sel liquide s'échappe de ses paupières.

Elle se fait percuter. La douleur est atroce.

En revanche, ses deux pieds sont ancrés au sol. Elle est restée et a décidé d'encaisser le coup une dernière fois. Elle a reposé le pied mais le relève de nouveau pour s'avancer vers son rendez-vous. Le sac de nœuds qu'elle a au ventre se dénoue au fur et à mesure qu'elle avance. Kokoro est fière mais ne dira pas à Kenshin qu'elle a utilisé son kimono hors de prix pour essuyer la larme sur son visage.

_Yuki Kokoro. Enchanté, Arukisa-sama. Prononce-t-elle en s'inclinant poliment.

Elle attendra ensuite que son interlocutrice lui prie de s'asseoir pour le faire. Bien élevée malgré son enfance difficile, Kokoro se rhabillera avant de s'asseoir en seiza. Son katana, intégralement noir si ce n'est le cordon ocre et dépourvu sinon de fioritures fantasques, sera posé près d'elle.




_________________
Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) K88g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10911-yuki-kokoro-la-chaleureuse
Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) Empty
Dim 22 Nov 2020 - 15:30
Au milieu des clients qui dégustaient leurs mets, Arukisa vit arriver une jeune femme au teint pâle, affichant un air perdu comme si elle n’avait aucune idée de ce qu’elle faisait en ces lieux. La gladiatrice reconnut la peau lactescente d’une Yuki. Ce peuple venu des grands froids du pays des Neiges pouvaient également être confondus avec les Hyôsa, également originaires de ces terres gelées. Néanmoins, c’est le kimono qu’elle portait ainsi que le tsuka de son katana qui dévoila son identité. La gladiatrice avait bel et bien la samouraï qu’elle attendait devant elle. Sa chevelure ébène entourait un visage juvénile qui inspirait un sentiment de confiance chez la jônin, comme si rien de sombre ne pouvait émaner de son âme. Cet aura pure était souvent un point commun chez les Yuki, leur physique cristallin avait tendance à apaiser Arukisa.

- Enchantée Kokoro. Dit la Rose rouge en invitant la genin à s’asseoir d’un signe de la main.

Sa politesse spontanée fut notée et appréciée par la kunoichi. Bien qu’elle ne soit pas une sensei stricte et attachée fondamentalement à la hiérarchie, elle aimait l’idée de ne pas devoir partir sur un recadrage dès les premiers mots. Elle se souvint du cheval fou qu’elle était à ses débuts. Arukisa n’était pas insolente mais elle ne tenait pas en place une minute sans avoir besoin de parler ou de trouver une activité. Les présentations et les discussions à rallonge l’ennuyaient profondément. Aujourd’hui, elle s’est assagie et sait endosser les responsabilités de sa fonction.

La serveuse lui apporta son cocktail demandé. Il contenait un liquide verdâtre, un mélange de fruits et d’alcool local. Le barman n’avait mis aucune fioriture décorative sur son verre, elle détestait ça et il le savait.

- Tu veux boire quelque chose ? Manger ? C’est moi qui t’invite. Aru’ s’adressa à la serveuse. Cette fois je vais prendre les ramens. Dit-elle en souriant, empressée de recevoir son plat. Tu devrais les goûter, ils sont délicieux. Ajouta-t-elle avec entrain en faisant des grands yeux à Kokoro.

La commande passée, la gladiatrice se reconcentra sur son élève. Celle-ci avait visiblement passé les tests d’aspirant avec brio et aucun commentaire négatif sur sa scolarité n’était noté dans son dossier. Arukisa ne souhaitait pas savoir tout de sa personnalité lors de cette discussion. Elle estimait que cette forme de relation viendrait avec le temps et les moments qu’elles allaient passer ensemble dans le futur. Ce qui l’importait à cet instant c’était de connaître son état d’esprit actuel et ses motivations pour la suite de sa carrière. C’est ce chemin que la jônin devait emprunter pour savoir si elles étaient sur la même longueur d’onde.

- Bon, on ne va pas tourner autour du pot. Je vais être ta sensei pour les années à venir. Je vais faire de mon mieux pour t’apprendre tout ce que je sais. Mon crédo concernant l’apprentissage c’est : observe, analyse et agis. Tout ce qu’elle ne faisait pas elle-même. Je n’aime pas les gens passifs qui attendent que tout vienne à eux. J’ai besoin que tu sois éveillée quand tu es avec moi, que tu me donnes ton avis et que tu tentes des choses. Il n’y a que comme ça qu’on se construit pour devenir un shinobi accompli. Oublie l’académie, je vais t’apprendre à affronter le monde extérieur.

Tout était dit. Arukisa voulait stimuler Kokoro par un discours non préparé mais qui résumait assez bien son état d’esprit. Ses années d’expérience convergeaient toutes vers la même idée : rien ne vaut le terrain. La dureté du Yuukan ne pouvait être apprise à travers des murs scolaires. Il fallait sortir de Kiri, voyager et rencontrer pour se forger un caractère permettant de combattre les pires menaces. Ce n’est que dans les larmes des combats qu’elle avait appris aussi la valeur de sa vie et les risques irrévocables du quotidien d’un shinobi.

- Si tu penses que tu peux me suivre, alors on fera une super équipe. Ajouta-t-elle avec un sourire chaleureux. Maintenant dis moi, qu’est-ce que toi tu attends de moi ?

Sans dire un mot, le visage rouge de honte. Kokoro se leva de la banquette et quitta le restaurant. Le visage blasée, Arukisa se prit la tête entre les mains. Avait-elle dit quelque chose de mal ? Elle n'était certainement pas encore prête pour sortir de l'académie.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) 63971_s

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Contenu sponsorisé

Duo tranchant (PV Yuki Kokoro) Empty
Revenir en haut Aller en bas

Duo tranchant (PV Yuki Kokoro)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: