Soutenez le forum !
1234
Partagez

Conivences [Akiko]

Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Conivences [Akiko] Empty
Lun 16 Nov 2020 - 22:14
« Disparue ». Cet état officiel, qui s’était vu employé récemment dans de nombreux dossiers de shinobis de la Roche, atteignait son plus haut niveau d’hypocrisie lorsque le guerrier calciné songeait à ce qui devait être arrivé à Sekken Ryoko, feu la cheffe du Shishiza. Au côté de deux Genin, elle avait affronté une redoutable mercenaire qui était venue rafler les corps de deux illustres soldats d’Iwa, dont l’un avait été retrouvé dans un état absolument déplorable. L’autre, lui, manquait à l’épaule… tout comme la mère de deux jumeaux, qui allaient désormais devoir être élevés seuls par Abuto, son mari. « Disparue ». Un tel degré d’optimisme le laissait absolument perplexe, à la lisière d’une colère jamais très lointaine. Ryoko était morte, c’était un fait, aux yeux du Tellurique, inexorablement taillé dans le marbre. Cette Una n’était pas venue faire des prisonniers : elle était venue quérir des corps à donner en pâture à son nécromancien de commanditaire, rien de moins.

Les dossiers. Yanosa en avait épluché un certain nombre, pour tenter de dénicher des jeunes pousses prometteuses à former en les emmenant avec lui en mission. L’équipe Six n’était en effet désormais plus que l’ombre d’elle-même, et si sa motivation à la reformer au complet n’était pas au beau fixe, la nécessité de le faire, elle, était bien là. Shuhei… Shuhei avait pour ainsi dire abandonné, pour l’instant brisé tant dans le corps que dans l’esprit. Le guerrier brûlé se savait posséder bien des qualités, mais pas celle de ré-insuffler la flamme du combat chez un allié plongé dans cet état. Karasu, quant à elle, avait également été ravagée émotionnellement par de tristes nouvelles, et avait été en conséquence affectée à des tâches plus adaptées à son état.

Et c’est en passant en revue les dossiers, dans la pénombre tranchée par la lueur de quelques chandelles, que l’Oterashi vit apparaître son nom, comme d’outre-tombe. Sekken… Akiko, Genin. D’abord interloqué, il lui fallut un instant pour recueillir les informations dont il avait besoin pour lever le voile de son incompréhension, plus loin sur le feuillet. Hochant lentement la tête pour lui-même, le guerrier tellurique nota l’information et continua ses recherches.

Le matin même du lendemain, cependant, il ne chercha pas à résister à l’envie de s’entretenir avec cette Akiko. Tout entouré de bandages sombres qui laissaient à peine entrevoir sa peau brûlée, il se rendit donc à la demeure de celle qui avait été la Taishô du Shishiza, où s’était officiellement installée sa maternelle, l'une des rares habitations du croissant extérieur du quartier résidentiel à avoir échappé au déluge de violence du Yonbi. Sur place, il toqua par trois fois lourdement à la porte et un bref instant plus tard, il s’annonça.

« Akiko Sekken… ? J’ai à vous parler, ouvrez s’il vous plaît. C’est à propos de votre fille... » conclut-il de sa voix rauque, déformée par la morsure des flammes qui l’avaient consumé.


@Sekken Akiko

_________________
Conivences [Akiko] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Sekken Akiko
Sekken Akiko

Conivences [Akiko] Empty
Sam 21 Nov 2020 - 17:56
Akiko reste à la maison de Ryoko, il faut dire qu'elle n'avait plus son ancienne maison qui a cramé, mais heureusement que la maison de sa fille a tenue, elle s'en voulait de vivre au loin du village avec ses deux petites filles, quoique, avec son statut actuel, elle aurait très bien pu vivre dans un village plus loin d'Iwa, c'est d'ailleurs ce qu'envisage Abuto, il estime que l'état d'Iwa nuira à l'éducation de ses filles, c'est vrai que niveau cadre, il y avait plus joyeux. Il pense que s'installer au village d'enfance d'une certaine Aimi - c'est qui elle ? - serait plus profitable pour les jumelles, ce qu'elle peut respecter bien sûr. Elle n'a pas vraiment d'argument pour qu'il reste ici alors Akiko compte le laisser partir, de toute manière, cette maison a beau avoir survécu, il était plus confortable de vivre dans un village autour d'Iwa plutôt que dans la capitale, vivement que les reconstructions reprennent.

Enfin, on vient toquer lourdement à sa porte, visiblement, une personne souhaite lui parler de sa fille. C'est peut-être le deuxième élève ou un membre du Shishiza qui est venu lui demander de rejoindre le Shishiza, enfin, Akiko se lève, s'étant mise à l'aise puisque ses petites filles et Abuto sont partis visiter une potentielle maison, n'ayant en haut qu'un bandage autour de sa poitrine qu'elle a mit rapidement pour éviter qu'on hurle à l'exhibitionnisme, étant dans un pantalon ample alors qu'elle venait ouvrir à la personne qui venait toquer, un grand gaillard enveloppé dans du ruban, mais pas aussi grand qu'elle.

- Oui ? C'est qui qui vient poser des questions sur ma fille ?

Demanda-t-elle, surtout qu'elle n'a pas le souvenir d'avoir croiser une momie vivante à Iwa et d'en avoir entendu parler. Enfin, elle le laisse entrer quand même, parce qu'il manquerait plus que ça que quelqu'un tente de la tuer, surtout depuis qu'elle est genin.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10414-presentation-musclee-de-sekken-akiko-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Conivences [Akiko] Empty
Dim 22 Nov 2020 - 15:47
Si rien ne transparut sur son visage, qui était de toute façon devenu plus inexpressif encore qu’auparavant suite à son accrochage avec le Yonbi, Yanosa n’en resta pas moins relativement surpris en constatant la carrure de la femme qui venait de lui ouvrir. Voir des chiffres s’enchaîner sur un dossier de renseignement était une chose, constater en direct leur représentation réelle en était une autre. Akiko, la mère de Ryoko, était en effet un peu plus grande que lui, ce qui n’était pas rien, et la décontraction de son accoutrement laissait entrevoir assez clairement à quel genre de caractère il allait devoir se frotter. Paré d’un pantalon ample et d’un simple bandage autour de la poitrine, un préparatif dont devaient souvent s’acquitter les femmes à la poitrine développée dans leur corps de métiers pour éviter que leur morphologie ne devienne un obstacle, la Sekken ne fit pas grand état de relatif manque d’habillage et alla droit au but.

« … Ce n’est à vrai dire pas vraiment pour vous poser des questions sur elle que je suis venu », répondit-il en entrant derechef dans la maisonnée sur l’invitation tacite de son occupante.

L’Oterashi ne s’appesantit pas sur la décoration, avança simplement de quelques pas dans la pièce à vivre et se retourna pour faire à nouveau face à la kunoichi aux cheveux blancs.

« ...Je suppose qu’on vous a déjà rapporté la « disparition » de Ryoko, à ce stade. J’aime autant vous prévenir : je ne partage pas l’optimisme du Commandement sur son sort. »

Il ne lui fit pas l’affront de lui proposer de s’asseoir : cette femme, il l’avait vu au premier coup d’oeil, était forte, vraiment forte, et si il y avait bien une façon pour elle, certainement, de gérer une mauvaise nouvelle, c’était en se tenant fermement debout sur ses pieds.

« Votre fille… s’est battue au côté de deux jeunes Genin contre une redoutable mercenaire nommée Una. Sa mission était de subtiliser les corps de puissants shinobis dans nos cryptes pour les rapporter à son commanditaire, un nécromancien dont on nous a rapporté qu’il était… capable de ramener les morts à la vie. »

Il fit un pas sur le côté, puis un autre, fixant ensuite à nouveau ses yeux de feu dans ceux d’Akiko pour soutenir le regard qu’elle pourrait lui lancer.

« Un Genin a été retrouvé mort. L’autre a survécu de justesse, et nous a rapporté tout ce qu’il savait : c’est de son témoignage que nous vient cette « idée » selon laquelle Ryoko serait encore en vie. Mais, je serai parfaitement honnête avec vous : cette Una… n’avait absolument aucune raison de s’embarrasser d’un prisonnier. J’espère que je suis assez clair... »

Le tact lui manquait, très certainement, mais il n’était de toute façon jamais évident de devoir briser une illusion aussi fragile que la survie d’un proche dans ces conditions.

« ...Je vous révèle tout ça pour deux raisons, Akiko. La première… c’est que vous êtes évidemment l’une des personnes les plus concernée par ces événements. La seconde, c’est que je sais que vous étiez Juunin avant votre départ du village. J’ignore ce qui vous a valu cette rétrogradation, mais je suppose que vous êtes capable de comprendre… que toutes ces informations ne sont pas nécessairement à ébruiter. »

Il marqua une pause, relevant le menton, étudiant la réponse tant verbale qu’émotionnelle de la Sekken. Il y avait, en réalité, une troisième raison pour lui de lui révéler ainsi tout cela, mais il se garderait pour l’heure de la lui révéler, se contentant, pour le moment, d’observer.

_________________
Conivences [Akiko] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Sekken Akiko
Sekken Akiko

Conivences [Akiko] Empty
Sam 12 Déc 2020 - 17:52
Peu de gens arrive à dépasse Akiko, pour cette dernière, tout le monde est petit, que ce soit sa fille, Abuto ou ce grand gaillard qui doit avoir à peu près la même taille que son gendre. En terme de gabarit, ça matche aussi, c'est vrai qu'ils sont tous les deux des mastodontes niveaux muscles, ça doit leur faire bizarre de croiser une personne plus musclée et plus grande qu'eux, surtout Abuto qui pensait que, comme sa fille, elle est plutôt du genre petite, mais ça elle le tenait de son père plutôt qui est petit malgré le fait que lui-aussi soit plutôt musclé. Enfin, la moine laisse l'homme entrer, même s'il ne lui a pas répondu à sa question, ou alors garde-t-il sa réponse pour plus tard ? Ou bien pensait-il qu'elle le connaissait ? Elle ne connaissait déjà pas la Kage lorsqu'elle est arrivée sur place, alors les autres célébrités d'Iwa ... elle vient prendre une jarre pour verser un peu de saké dans deux coupelles, laissant l'homme parlé de sa fille et de sa disparition.

- Je sais que ma fille a disparu oui, et ta vision reste encore bien optimiste par rapport à ce qui lui arrive. Tu penses qu'Una l'a tué, mais je pense qu'elle est pas morte, du moins, qu'elle ne repose pas en paix, et qu'elle ne risque pas de l'être. Una est partie avec son corps, vivant ou mort ne change rien, si elle le ramène au Nécromancien, je suppose qu'on va la revoir bientôt, mais ce ne sera pas pour le bien d'Iwa ou de la Coalition.

Elle pose sa jarre, puis vient observer l'homme momie, elle a déjà eu le temps de digérer cette nouvelle et cette idée que Ryoko reviendra les hanter sans passer par la case repos éternel. Elle soupire, cette histoire de nécromancien est vraiment une plaie, ils ont déjà Tosen et ses sbires à gérer, alors rajouter à cela des morts qui reviennent à la vie ...

- Ce qui m'a valu cette rétrogression ? Je suppose que c'est ma longue absence et mon âge, mais je m'en fiche un peu. Je n'ai plus la même vision des grades qu'avant, ça n'a plus la même importance à mes yeux que ça l'était à l'époque. Pour le moment, je réfléchis à ce que je vais bien faire maintenant, et ne pas avoir des responsabilités m'aident à avoir tout le temps disponible pour réfléchir à quoi faire.

Des projets, des missions ... bref, ce genre de chose qu'elle est passée il y a bien longtemps et qu'elle doit recommencer ... ce qui ne l'embête pas, au moins, ça lui permet de pouvoir se mettre à jour avec ce qu'est devenu Iwa ... ou du moins ce qui reste d'Iwa.

- Sinon, tu m'as pas répondu, qui es-tu ?

Redemande-t-elle une nouvelle fois, profitant ainsi de lui donner de quoi lui tendre la perche pour d'autres sujets alors qu'elle vient prendre la coupelle et la boire tranquilement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10414-presentation-musclee-de-sekken-akiko-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Conivences [Akiko] Empty
Mar 22 Déc 2020 - 13:11
« Pour le moins, un collègue. Potentiellement… ? Un coéquipier. »

La lucidité et la robustesse de caractère de la kunoichi, en dépit des circonstances, faisait plaisir à voir pour l’Oterashi, qui avait craint l’éventualité de se voir confronté à une mère brisée, en colère, désemparée. Ces émotions, l’énergie qu’elles représentaient, pouvaient être ré-exploitées, redirigées vers une cause ou un objectif précis, mais cela demandait du travail et de la force de caractère. Du temps. Manifestement, le guerrier brûlé n’aurait cependant nul besoin de coacher la Sekken pour l’aider à voir la réalité en face, et c’était tant mieux. Iwa avait plus que jamais besoin de pragmatisme dans ses rangs, et Yanosa ne pouvait réfréner une certaine satisfaction en constatant que la mère de Ryoko en recelait plus qu’à son tour.

« ...Oui, il n’est pas impossible que nous retrouvions votre fille sur le champ de bataille… Sauf, bien sûr, si nous éliminons ce nécromancien assez vite. »

Sans se faire prier, remerciant Akiko d’un signe de tête, le guerrier tout de bandages recouvert saisit la coupelle et but son contenu d’une traite. Il mettait un point d’honneur à ne pas essayer à outrance de s’anesthésier pour atténuer la souffrance, mais ne disait pas non à la morsure de l’alcool, avec la plus grande modération.

« Je vais être honnête avec vous, ce type… je le veux oblitéré et semé aux quatre vents. Ce qui m’amène… à la véritable raison de ma venue. »

D’un pas ample, l’Oterashi alla s’adosser à un mur nu, croisant les bras sur son poitrail en prenant encore un peu plus la mesure des apparentes qualités physiques de la Sekken.

« La réflexion est un outil incontournable, mais quand vient le temps de l’action, on ne peut pas s’y dérober : le grade a beau ne pas être importance pour le fond, il l’est pour la forme, et chaque Genin de la cité… doit remplir sa part. »

Son regard se durcit, sa tête se penchant légèrement en avant pour appuyer ses propos.

« Je te propose de faire équipe avec moi. J’ai besoin d’un coéquipier fiable, qui connaisse le métier… qui ne se retrouve pas ébranlé par la moindre contrariété. Si ton absence a émoussé tes facultés, nous les affûterons à nouveau, mais si tu acceptes, j’aurai besoin de ton engagement… de ta hargne. Sache, pour information… que si tu venais à refuser, tu serais nécessairement affectée d’office à une autre équipe en manque d’effectifs dans les jours qui viennent. Je ne te force pas la main, mais ainsi vont les choses, surtout en ce moment... »

Il marqua une pause, jaugeant la guerrière de ses pupilles de braise.

« ...Mon nom est Yanosa. Quelle que soit ta réponse, je te le dois bien. »

_________________
Conivences [Akiko] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Sekken Akiko
Sekken Akiko

Conivences [Akiko] Empty
Mer 23 Déc 2020 - 22:25
Un coéquipier ? Voilà quelque chose de bien étrange comme façon de se comparer. Certes, Akiko est une iwajin, donc en soit, elle est camarade avec tous les iwajins qui se trouvent dans ... bah dans Iwa ou Tsuchi, voire au-delà des frontières du pays de la roche, mais la colosse trouve cette façon de se désigner comme coéquipier un peu douteuse. Est-ce pour une autre raison qu'il ait venu la voir ? Après tout, il a insisté sur la perte de son grade, était-il venu jusqu'ici pour la recruter dans son équipe ? Elle se demandait quand est-ce qu'il y aurait un chunin ou jonin qui comprendrait sa puissance viendrait la voir pour lui demander de venir dans son équipe. En soit, ça dérange pas Akiko, mais vu qu'il tourne autour du pot, elle compte faire la même chose jusqu'à ce qu'il finisse par mettre le sujet sur la table.

- Je sais pas, ça n'a pas l'air d'être comme un marionnettiste, le tuer arrêtera l'apparition de nouveaux edo tensei, mais est-ce que sa mort suffira à les faire disparaître ?

C'est une question légitime pour Akiko, après tout, les cadavres semblent ... plus autonome que ces bouts de bois ou un cadavre ordinaire contrôler par un nécromancien. Enfin, elle suppose que ça ne coûte rien d'essayer de le tuer pour commencer et voir ce que ça fait aux autres edo. Peut-être finiront-ils par pourrir tout seul en restant libre pendant un moment, ou peut-être que, comme des pantins conçus pour un but, ils mourront après avoir rempli la part du marchée passé avec le Nécromancien.

- On arrête de tourner autour du pot alors ?

Disait-elle en souriant, prenant l'autre soucoupe de saké vu que l'autre momie ne souhaite pas la boire, elle reste encore sobre cependant, il en fallait plus pour la rendre ivre après tout.

- Donc, mon cher Yanosa, tu me veux dans ton équipe ? Mais hormis me dire de remplir mes obligations de genin, qu'as-tu d'autres à dire pour me convaincre ?

Car il l'a bien dit, elle finira par rejoindre une équipe, après tout, c'est ce que fera tout les genins, surtout dans ce contexte où tout les genins doivent être formés rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10414-presentation-musclee-de-sekken-akiko-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Conivences [Akiko] Empty
Lun 28 Déc 2020 - 14:26
L’assomption qu’il avait faite selon laquelle tuer le nécromancien suffirait à annihiler les fruits de son jutsu de réincarnation en retournant les âmes des défunts au royaume où elles étaient sensées être pouvait effectivement s’avérer un tantinet optimiste. Le guerrier tellurique peinait toutefois à imaginer qu’une technique aussi complexe soit capable de survivre indéfiniment à son utilisateur, mais si la mort de ce dernier ne s’avérait pas suffisant, toutes les Nations du Yuukan pourraient se retrouver avec un problème autrement plus grave sur les bras. Et, dans une telle conjoncture, qui de plus indiqué pour apporter une solution adaptée que Tôsen et son projet de suppression du chakra ? « Plus de chakra, plus de guerriers réincarnés et invulnérables dans vos campagnes », un slogan accrocheur. Yanosa voulait toutefois continuer à croire que sa solution, tout en simplicité sur le papier, pouvait fonctionner.

Lorsqu’il entendit la réponse d’Akiko à sa proposition, le guerrier de pierre ne put s’empêcher de gonfler le poitrail dans un éclat soudain de rire contenu. La façon dont la kunoichi venait de retourner l’équation ne le laissait pas indifférent, et un sourire modeste mais non feint se dessina sur son visage tandis qu’il se penchait en avant.

« Haha… ! Quelque part… je me doutais que débaucher une ancienne Juunin ne serait pas aisé. »

Il décolla son dos du mur, faisant lentement quelques pas sur le côté en laissant lentement mourir ce sourire qui venait de naître.

« ...Honnêtement ? Je n’ai rien de foncièrement attractif à t’offrir. La seule chose que je peux te garantir, c’est qu’en partant en mission à mes côtés, tu seras garantie d’avoir une chance d’éviscérer les enflures qui ont joué un rôle de près ou de loin dans le sort qu’a rencontré Ryoko. Inutile de te dresser un portrait mensonger : je suis froid, pragmatique, passablement désagréable dans les bons jours, et j’ai horreur des contre-temps. »

Il stoppa sa lente marche circulaire, se figeant à nouveau en face de la mère de Ryoko pour la fixer une fois de plus dans les yeux.

« … Et si te convaincre de me rejoindre en devient un, je chercherai quelqu’un d’autre. Ta réponse Akiko, maintenant. Le temps de la réflexion, pour moi, est terminé. »

_________________
Conivences [Akiko] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Sekken Akiko
Sekken Akiko

Conivences [Akiko] Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 2:01
La Sekken observe l'homme rire, au moins, il prend la façon de retourner la demande en sa faveur plutôt amusante, certains se sentirait vexé de voir sa place se faire intervertir de la sorte, et à vrai dire, c'est surtout voir comment il compte réagir face à sa façon de se comporter, après tout, ce serait dommage qu'un type ne sache pas résister à son charactère très trempé, surtout s'il vient lui-même lui demander de rejoindre son équipe. Enfin, Akiko continue de l'écouter, disant ne pas avoir grand chose à offrir mis à part le droit de venger la "mort" de sa fille, chose qui est difficile, mais bon, il faut bien essayer de s'accrocher à quelque chose.

- Ouais, t'es un vieux crouton avant l'heure quoi.

Disait-elle naturellement, et pourtant, c'est censé être elle la plus grincheuse des deux, la plus "passable" dans ses bons jours, après tout, les vieux ont tendance à voir de nouvelles choses leur échapper, ce qui ne leur plait pas. Mais Akiko fait partis de ces vieux qui arrivent à vivre avec leur temps, des personnes aussi rares que des gamines qui deviennent Kage.

- Calmos mon grand, c'est moi qui devrait être pressée dans cette histoire.

Elle termine sa coupelle, puis elle se lève, resurplombant une nouvelle fois le jeune assimilateur.

- Enfin, je suppose qu'il faut bien que je me bouge un jour ou l'autre. Allez, j'accepte, mais t'as intérêt à t'accrocher.

Ce serait dommage que "la genin" réussisse à surpasser le jonin venu la recruter, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10414-presentation-musclee-de-sekken-akiko-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Conivences [Akiko] Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 21:40
Un vieux croûton. Si l’on exceptait cette forme de sagesse passive née de la simple accumulation d’expériences dont certaines personnes âgées pouvaient se targuer, il fallait bien avouer que le guerrier sans visage arborait bien des caractéristiques propres aux troisième âge. Son apparence, pour commencer, évoquait déjà à elle seule une entité passée, une « momie » comme disaient certains, et sa voix grave éraillée par le feu ne faisait rien pour aller contre cette première impression. Pour ce qui était de son caractère, tout avait été dit : l’Oterashi était une personne aigrie et froide de nature, comme pouvaient l’être des individus beaucoup plus âgées, et plutôt que de mal prendre la remarque, il la prit donc pour ce qu’elle était, une simple comparaison qui ne se trouvait pas si éloignée de la réalité.

Patiemment, il observa la Sekken qui mûrissait une ultime fois sa proposition, rechignant en partie à se presser en prenant le temps de finir sa coupelle de sake. En dépit de tout son aplomb, nota Yanosa, Akiko restait après tout un être humain, et aborder ainsi le sujet de sa fille disparue de but en blanc avait de quoi légitimement l’ébranler ne serait-ce qu’un peu. La réponse qu’il finit toutefois par recevoir le contenta pleinement.

« ...Parfait. Ne t’en fais pas trop pour moi, je suivrai, lança-t-il en décroisant les bras et en faisant quelques pas en direction de la porte. Pour rôder notre futur travail de terrain, je te donnerai rendez-vous sur le haut plateau nord-est demain dans l’après midi. Tu me montreras alors… de quel bois se chauffe une ex Juunin revancharde... »

Il lui accorda un dernier regard en arrière, jaugeant une ultime fois son physique atypique et plein de promesses, puis saisit la poignée pour ouvrir la porte de l’appartement. Une bonne chose de faite, songea-t-il en sortant, ses pensées déjà tournées vers le recrutement du dernier membre de son équipe.

_________________
Conivences [Akiko] Giphy

Theme
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Conivences [Akiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: