Soutenez le forum !
1234
Partagez

Concerto pour violence majeure [M. MAIRU]

Nagamasa Tsuki
Nagamasa Tsuki

Concerto pour violence majeure [M. MAIRU] Empty
Jeu 19 Nov 2020 - 11:17

On dit que la musique adoucit les mœurs. Et bah c'est pas vraiment l'effet que ça fait sur la troupe de bonhomme en face de lui. Il était entrer le cœur plein d'espoir au village de Kumo, mais aujourd'hui, désespérait qu'un jour on comprenne l'art, dans tout sa splendeur et sa beauté, comme lui le comprenait. Et c'était là tout le mal qu'il souhaitait à ses contemporains, comprendre. Parfois, cela faisait plus mal qu'un coup de poing en plein visage. Quand on vécut toute sa vie dans l'incompréhension et la bêtise, se rendre compte de choses peut être difficile. Souvent, comme on dit, c'est pas la chute qui fait mal, c'est l'atterrissage. Alors quand ils eurent presque la larme à l'oeil de sa prestation, que toute salle fut remplit d'emoi, Mizuao ne s'étonna pas d'en voir quelques uns, goguenard, mirer la foule d'un regard amusé, emplit de malice.

Et que ça sifflait, et que ça huait, et que certains firent même semblant de jeter des choses sur la scène, avant de se raviser, devant le regard courroucé du musicien, qui, bien qu'il fut maigrichon et palôt, semblait capable de faire ravaler leur fierté d'ego mal placé de mâle pseudo-dominant.

Au milieu de ce capharnaüm, s'épanouissait cependant l'ode de le beauté et de la grâce. Ce qui ne fit qu'attirer l'oeil de l'artiste, et lui permit de tenir sans descendre de scène pour aller coller sa flûte à bec dans le sifflet de tout ses idiots. Cela faisait longtemps qu'on avait pas accueillit la star d'Ame de cette manière, et il regrettait amèrement d'avoir cru les Kumojin plus évolué ue d'autre.

Vous disais-je, une fleur poussant dans le purin, craquante comme les beignets, à la peau aussi dorée, et sûrement parfumée, que celle de ses biscuits préférés. Elle avait du charme, du magnétisme. Il aurait écrit des partitions pour célébrer les courbes de son corps, et chanter toute sa vie l'ardeur de son regard. Il termina la dernière note d'un célèbre compositeur Kazejin - a dire vrais il était étonné qu'un fruit aussi mûre naisse d'une region aussi sèche, et se laissa aller, enfin, aux applaudissements ...

... Qui ne furent pas nombreux et noyé sous les huées de certains imbéciles ignares et ventripotents.

- Et on remercie bien fort le dernier candidat, et non des moindres, Otsukiiii Mizuaooooo ! Fit le chauffeur de salle. Ah ça, les concours de ce type, il en avait fait des tas. Il avait trimé avant de se faire connaître et quoi, en une seule année toute une partie du continent l'avait oublié ? Et voilà que le cycle recommençait, et qu'il devait se tartiner encore une fois du public inexpressifs, incompréhensible et inattentif à son art. Il faut dire que les trois quart étaient venus pour les petites jeune première qui faisait la première partie du spectacle, et attendait avec impatience la relâche.

Mizuao descendit du podium, et se dirigea tout droit vers ce phénomène de beauté, de grâce et de legerté qui semblait s'incorporer de manière à la fois naturelle et incongrue, au tableau déjà dessiné devant ses yeux.

- J'espère que cela vous à plût... N'en déplaise à certains, la flûte est un art qui demande rigueur et exigence ... Fit-il sur un ton assez haut, jugeant très fort ceux qui ne l'avait écouté que d'une oreille.


_________________
Baigné dans la lumière, lune de sang.

Concerto pour violence majeure [M. MAIRU] 8ok0
Revenir en haut Aller en bas
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Concerto pour violence majeure [M. MAIRU] Empty
Dim 3 Jan 2021 - 1:37
Concerto Pour Violence Majeure

feat. @OTSUKI MIZUAO

Elle aimait la musique mais avait malheureusement de moins en moins de temps pour assister aux concerts qui avaient lieu même au sein de son Village.

Depuis qu'elle avait été placée à la tête de la Forge de Kumo puis occuper un siège au sein du Conseil du Raïkage, Mairu avait dû tirer un trait sur nombreux de ses passetemps dont celui d'assister régulièrement à des spectacles musicaux. La Metaru n'avait pas d'instrument, ni de genre musical de préférence mais elle appréciait les mélodies capables d'apaiser son âme ou d'étreindre son cœur.

Un concerto capable d'effleurer son âme, voilà ce que la Metaru à la peau hâlée essayait de chercher dans cette salle où, assise au premier rang, elle n'avait cependant droit qu'à des pollutions pour ses oreilles suivies des vacarmes des spectateurs mécontents. L'éducation que la Heidan avait reçue lui interdisait de manifester aussi sauvagement son mécontentement. Ainsi, même si une interprétation la déplaisait, elle gardait son calme et restait silencieuse contrairement à ces incivilisés qui l'entouraient. La Directrice de le Forge commençait à regretter de se tenir parmi des imbéciles incapables de se tenir correctement. C'était pour éviter ce genre de désagrément que la jeune femme choisissait soigneusement les salles qu'elle fréquentait mais aujourd'hui, alors qu'elle avait du temps libre, elle n'avait pas eu d'autre choix que de se rendre à cet endroit qui était le seul qui proposait des représentations musicales de la journée.

Elle ne connaissait aucun des artistes qui se produisaient sur scène mais elle savait que le talent n'était pas forcement lié à la notoriété. Un interprète anonyme était capable de vous surprendre alors qu'un artiste connu pouvait vous décevoir.

Après une succession de déceptions plus ou moins profondes, les premières notes sortant d'une flute jouée par un jeune homme aux cheveux longs vinrent titiller allègrement les tympans de la Metaru. Aussitôt, Mairu avait été absorbée par la mélodie qui semblait la transporter dans un autre monde. En quelque secondes, la jeune femme avait complètement oublié les imbéciles qui l'entouraient. Son regard ambré fixé sur l'artiste qui semblait la dévorer du regard en retour, elle avait enfin trouvé ce qu'elle était venue chercher dans cette salle.

La Dame de Fer avait l'impression que l'artiste ne jouait que pour elle. Était-ce la réalité ou un simple fruit de son imagination ? Elle eut la réponse à sa question lorsqu'à la fin de sa prestation, le flutiste vint à sa rencontre alors que la Metaru s'était levée pour l'applaudir. Il avait donc réellement joué pour elle !?

« - C'était vraiment magnifique Otsuki-san ! … Permettez-moi de me présenter. Je suis Metaru Mairu. Une légère courbette accompagna la présentation. C'est la première fois que je vous entends jouer et j'espère avoir d'autres occasions de vous écouter. »

La Metaru se retrouvait incapable de cacher son enthousiasme alors que dans ses yeux dorés dansaient encore l'allégresse née d'un concerto d'un virtuose qui jusqu'ici n'était qu'un parfait inconnu pour elle …

_________________
Concerto pour violence majeure [M. MAIRU] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 


Dernière édition par Metaru Mairu le Dim 3 Jan 2021 - 12:08, édité 2 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Nagamasa Tsuki
Nagamasa Tsuki

Concerto pour violence majeure [M. MAIRU] Empty
Dim 3 Jan 2021 - 15:31
Provoquer une réaction de bonheur, rien qu'une seule. Voilà ce qu'il aimait dans son métier. La musique est sensée adoucir les moeurs, et lorsqu'il voyait certains idiots ne faire que railler ses camarades, ces artistes qui donnaient d'eux même pour les autres, rien ne pouvait lui faire plus horreur. Cependant ce n'était pas la question qui lui trottait dans la tête là, tout de suite, maintenant. Il y'avait autre chose qui titillait le musicien.

Était-elle libre, cette jolie dame qui n'avait fait que dévorer des yeux et des oreilles sa prestation ? Tout penaud, redevenant un enfant -presque aussi capricieux qu'eux, il se fit timide quand elle lui adressa la parole. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle soit aussi... Enthousiaste ? Il avait pensé devoir batailler pour réussir à lui parler sans anicroches, il avait pensé devoir batailler pour obtenir ne serait-ce qu'un peu d'attention.

Et finalement, c'était elle qui n'attendait que ça ? Voilà qui le laissait sans voix. Mais pas malheureux de son sort, il lui sourit comme si c'était la première fois qu'une femme osait l'honorer de compliments. Comme si toute sa vie tenait à ses mots, et que sans eux, il s'eut suicider sur le champs, sans autre forme de procès. Elle apportait du baume à son cœur. Elle apportait le vent du renouveau, la chaleur de l'été, et les quatre autre saisons, avec elle.

Il sentait qu'elle était différente, non, unique ; Et que cette rencontre changerait sa vie à un point qu'il n'imaginait même pas. Une raison de s'attacher au monde qui l'entourait ? Une musique qui célébrerait leur collision, dans un monde qui se fichait éperdument de la poésie et de la musique que pouvait donner deux individus sur une même longueur d'onde.

- Oh vraiment ? La première fois ? J'espère également vous voir à mes prochaines représentations, un public de votre qualité se mérite, se choie et se garde près de sois ...


Derrière lui, le chauffeur de salle prenait la parole pour annoncer le vainqueur du concours, mais il se fichait éperdument de tout ça. Tout ça ne comptait plus, ce n'était qu'un grain de sable dans le désert.

- Cela vous dirait de changer d'ambiance ?
Dit-il avec un sourire mi malin, mi taquin. L'invitait-il à passer la journée en sa compagnie ? Très certainement, mais il n'osait espérer que pareille créatures ne veuille être à ses côtés.

_________________
Baigné dans la lumière, lune de sang.

Concerto pour violence majeure [M. MAIRU] 8ok0
Revenir en haut Aller en bas
Metaru Mairu
Metaru Mairu

Concerto pour violence majeure [M. MAIRU] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 0:53
Concerto Pour Violence Majeure

feat. @OTSUKI MIZUAO

L'entendant s'exprimer, Metaru marqua immédiatement dans son esprit qu'elle se trouvait certainement face un enjoliveur. Un de ces hommes qui aimaient argumenter leurs propos des flatteries qui ne sont pas toujours sincères. Des êtres comme ceux-là, Mairu en connaissaient et, elle avait même certains en horreur. Et pourtant, sa réjouissance de faire la connaissance du virtuose ne fût point entachée par cette découverte qui, de toute façon, n'était qu'une supposition de sa part. Il se pourrait très bien qu'elle fût dans l'erreur.

Bien que son expérience la poussât à se méfier des beaux parleurs, la Metaru ne pouvait pas rejeter l'Otsuki sans le connaître. Il n'était pas, de toute manière, dans les habitudes de la Heidan de repousser quelqu'un sans avoir pris la peine de découvrir la personne. Ainsi, la jeune femme à la peau hâlée décida d'accorder sa chance au musicien de génie qu'elle désirait sincèrement connaître d'avantage.

« - Avec plaisir. Je suis libre pour le reste de la journée alors je suis à vous ! J'ose espérer vous entendre encore jouer aujourd'hui. »

Un sourire vint conclure la requête implicite d'une interprétation privée de la Heidan.

« - Je vous suis. »

Quelques mots pour signifier qu'elle était prête à se laisser entrainer par le virtuose. Mairu avait hâte de découvrir l'endroit où l'Otsuki comptait l'embarquer …

_________________
Concerto pour violence majeure [M. MAIRU] E9AA4D59F0CEBCA273945A0FE77E778170585673
~ La fin justifie les moyens ~
Team Kumo:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed

Concerto pour violence majeure [M. MAIRU]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: