Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyAujourd'hui à 11:46 par Miyamoto Teruyo

» [Iwa] Daiki Iranos
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
The future belongs to those who believe [Suna NFS] EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

Partagez

The future belongs to those who believe [Suna NFS]

Sharrkan
SharrkanEn ligne

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Ven 20 Nov 2020 - 23:15
Ces jours-ci, le désert de Kaze était plus silencieux qu'il ne l'avait jamais été. Comme si lors de l'éveil du Dieu, tous les êtres vivants avaient fui le Pays du Vent pour survivre. Ou alors, peut-être que tous avaient péri, ensevelis par les vagues de sables puis attirés vers le coeur du désert. Mais le pays ne pouvait plus se permettre de tourner au ralenti. Les Kazejins ne pouvaient pas attendre d'avoir pansé leurs blessures pour se remettre à vivre.

C'était pareil pour le Suna no Fukaku-Sha. Chacun avait ses propres cicatrices, mais s'ils voulaient toujours mener leur projet à bien, ils devaient se dépêcher de relever la tête et assumer le lourd fardeau qu'ils avaient choisi de porter. Si l'Impératrice n'était plus, cela ne signifiait pas forcément la fin. Ils disposaient d'autres options, libre à eux de les mettre en œuvre.

C'est pourquoi Sharrkan avait proposé aux membres restants de l'organisation de se retrouver au Manoir des Asaara, comme ils l'avaient si souvent fait. S'ils comptaient profiter de la faiblesse de la Capitale pour renverser le pouvoir, ils devaient en discuter. Ils devaient savoir qui était toujours présent, pour prévoir la suite. Ensemble.

Et des présents... il n'y en avait plus beaucoup. Entre ceux qui avaient fui cette cause qui n'était finalement pas la leur, ceux qui avaient perdu espoir en même temps qu'ils avaient perdu leur guide, ceux qui avaient subi l'assaut du Dieu de plein fouet... L'âge d'or du Suna no Fukaku-Sha semblait bien loin. Mais tant qu'il restait des personnes prêtes à garder la flamme de l'espoir allumée, rien n'était perdu.

« Bon, je crois que vous avez deviné pourquoi j'ai proposé qu'on se retrouve. »

Ne voulant absolument pas prendre la place d'un chef ou quoi que ce soit de ce genre, Sharrkan avait été le premier à parler simplement parce qu'il était celui qui avait fait cette proposition. Parce qu'il avait été le plus impatient. Mais aussi parce qu'il avait pas mal de choses à dire.

« Qu'est-ce qu'on fait, maintenant ? Est-ce que vous voulez continuer ? Ou abandonner ? »

Aussi simple que ça.


_________________

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Lo79
© Aditya
Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Asaara Ôji
Asaara Ôji

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Dim 22 Nov 2020 - 21:24
Les grains de sable flottaient dans l'air maussade de la Bâtisse, dépourvue de l'Âme qui l'incarnait.

La table semblait bien vide, sans les mains de l'Impératrice qui s'y frappaient lorsqu'elle voulait faire entendre son point de vue.

L'ambiance semblait bien triste, sans les interventions ininterrompues de la Mercenaire.

Même le Valet n'était plus.

La pièce était bien plus calme qu'à son accoutumée et chose rare, ce fut même le Guerrier d'Argent qui prit la parole. Semblait-il en proie à un doute intense, que l'Enfant du Désert se devait d'effacer :

- Abandonner ? Notre Pays est en proie à une descente aux Enfers, comment pourrions-nous l'abandonner ?

Il fixait des yeux son ami, dont il voulait lui rappeler ce qui importait vraiment.

- La raison pour laquelle Asaara Kuuli voulait régner sur le Désert était pour briser les Chaînes de la Honte qui le retienne. Pour avoir été emprisonné par celles-ci, j'ai décidé d'embrasser les mêmes objectifs qu'elle. Et car quand bien même une partie de mon Coeur et de mon Âme s'en est allée avec elle, ce qu'il m'en reste ira à la réalisation de son Rêve : rendre à Kaze sa Gloire.

Il soupira. Les discours n'étaient vraiment pas son fort.

- Peut-être ne le vois tu pas, mais peu de choses nous en sépare. Les récents évènements nous ont prouvé que nous sommes les seuls à pouvoir défendre nos Terres, et de droit donc les seuls à pouvoir les gouverner. Et c'est sans compter le droit de sang que nous, Asaara, possédons sur le trône des Sables.

Les grains de sable se dirigèrent vers la porte close, qui trônait le haut mur de la grande salle. Elle s'ouvra, dévoilant une impressionnante femme.

- Voici l'Héritière du Vent.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Ashina Mitsuhide
Ashina Mitsuhide

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Jeu 26 Nov 2020 - 18:13

Cheveux au vent, l’Ashina fendit l’air chaud de Kaze, se déplaçant très rapidement au travers des steppes ensablées. Son fidèle compagnon ailé tenait férocement les vêtements du marchand pendant la traversée périlleuse du désert. Mitsuhide, quant à lui, tenait fermement sa canne dans sa main, maintenant un regard fixe, rivé sur l’horizon. Il devait, une nouvelle fois, retourner dans un endroit qu’il avait rayé de son esprit.

Le lieutenant du Shidan prit l’initiative de convoquer les membres restants des hérauts du désert pour se retrouver et discuter, ensemble, de la suite des événements. Une assemblée nécessaire pour diriger des actions harmonieuses, mais coûteuse en émotion, cela va sans dire. La liste des membres présents ne pouvait être dévoilée, mais l’ancien esclave savait pertinemment que la tablée serait très réduite. La mort de la demi-géante provoqua un fracas aux conséquences lourdes au sein de l’organisation. Cette division des masses anciennement fédérées ternit la réputation du Suna no Fukaku-Sha. Le groupuscule de Sunajin devait s’adapter et agir de manière dérobée si leur objectif demeurait le même.

Arrivant sur place en retard, le déicide imposa à son compagnon de faire les mètres restants à pied, dans la douleur. L’aigle acquiesça en se posant sur l’épaule, contemplant avec regret, l’affliction de son maître. Le supplice des survivants n’était, hélas, pas que moral. Cette main sableuse aux griffes acérées qui broya en un éclair les os si fragiles du porteur de lumière. De telles blessures ne pouvaient guérir que par le temps et le repos. L’Ashina ne disposait d’aucun des deux.

Il s’approcha lentement des deux seules personnes présentes pour assister à cette planification de l’avenir. Comme il s’y attendait, tous les survivants n’avaient pas répondu à l’appel. Le plus choquant ne résidait pas dans l’absence des participants, mais bien dans les mots de ceux présents.

The future belongs to those who believe [Suna NFS] This_i10

« Abandonner ? »

Abasourdi, Mitsuhide céda la parole à l’Enfant du Désert qui prit les devants pour atténuer les doutes du nomade argenté. Mais tôt au tard, le porteur de lumière devait rayonner.

« J’ai été un esclave de Kaze pendant pratiquement toute ma vie. N’ayant même pas deux ans, j’ai été capturé par des esclavagistes et vendu dans la capitale. J’ai connu bon nombre de maîtres, tous aussi féroce et tyrannique les uns que les autres. Je n’ai connu que les coups de fouet, le travail pénible et la famine. J’ai eu la chance de m’extraire de tout ceci, mais bon nombre de mes semblables sont encore croupis dans l’ombre, sans espoir de survie. Pour répondre à ta question, non, je n’abandonnerai pas. Tant que l’esclavage ne sera pas anihilés à Kaze, je n’abandonnerai pas. Même si je dois finir seul et meurtris, je n’abandonnerai pas ! »

Baisser les bras ne se fera que sous la pierre tombale, en ayant vu tous leurs soldats sous injection létale. Car si le meilleur cercueil reste la mémoire des gens, je chercherai le martyr pour entrer dans la légende.

« Ils peuvent tuer notre leader, mais pas nos idéaux. Bien que je respecte profondément Kuuli, notre association mutuelle provient d’un partage d’intérêt, rien de plus. Mes convictions restent les mêmes, avec ou sans tête couronnées. D’autant plus que maintenant, après avoir défendu la capitale et tué le Dieu du Désert, nous aurons le peuple de Kaze avec nous. La prise de pouvoir pourra se faire sans faire couler le sang des Kazejins qui œuvrent pour le bien de leur pays. »

Terminant son plaidoyer, l’ancien esclave se tourna difficilement pour observer l’arrivée de celle que l’Asaara avait nommé “Héritière du vent”.

_________________
The future belongs to those who believe [Suna NFS] 0_new_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731
Sharrkan
SharrkanEn ligne

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Dim 29 Nov 2020 - 22:56
Si le nombre conséquent d'absents ne l'étonnait pas, Sharrkan était en tout cas satisfait de voir ceux qui avaient répondu présent. Des visages qu'il connaissait bien... Ôji, Mitsuhide, Keijiro. Les mêmes qui avaient combattu ce jour-là ; ceux qui étaient encore debout, en tout cas.

La question flotta dans l'air un instant, résonnant dans la pièce... bien vite suivie par les remarques scandalisées de l'Enfant du Désert et du Tueur de Dieu, qui avaient réagi presque en même temps, en disant la même chose. Sharrkan écouta attentivement les paroles de ses frères d'armes, le visage stoïque, avant de se fendre d'un grand sourire.

« Ravi de voir que nous sommes sur la même longueur d'ondes. »

Même si Keijiro n'avait pas encore exprimé son avis, il savait qu'il pensait la même chose ; lui aussi ancien esclave du Colisée. Il était clair que tous ici poursuivaient les mêmes ambitions. Néanmoins, quelque chose dans le discours de l'Asaara fit tiquer l'argenté. Son expression redevint sérieuse.

« Ôji, tu m'as probablement sauvé la vie et je t'en serai éternellement reconnaissant. Mais qu'on soit bien clair : je n'ai jamais suivi Kuuli parce que c'était une Asaara. Je ne me suis pas battu pour qu'elle soit sur le trône de Kaze parce qu'elle était Asaara, mais parce que je croyais en elle. Le droit de sang ne veut rien dire pour moi, de la même façon qu'un nom ne fait pas un bon dirigeant. »

D'un mudra simple, une bourrasque de vent s'éleva et alla claquer la porte de la salle avant qu'elle n'ait le temps d'être totalement ouverte, ou de dévoiler qui que ce soit.

« Donc, avant de rencontrer et d'entendre l'avis d'une supposée inconnue, j'aimerais que nous discutions entre nous. »

Sharrkan se retourna vers les trois hommes, peut-être surpris de son geste.

« J'ai beaucoup réfléchi depuis ce jour-là. Je me suis posé beaucoup de questions... Sur ce que nous aurions pu ou dû faire, nos erreurs, sur ce qui nous attend pour le futur... Mais une phrase me revient à chaque fois en tête : "Laissez le Dieu se défouler sur la Capitale". »

Il fixa du regard chacun de ses frères d'armes. Ils étaient présents au discours de Kuuli juste avant l'attaque du monstre, ils savaient donc très bien qui avait prononcé cette phrase.

« Je ne crois pas que la fin justifie les moyens. Je ne crois pas que tous ces gens méritaient d'être ensevelis vivants pour que nous ayons l'avantage sur les dirigeants de Taiyô. Pourtant, c'était un ordre direct de notre Impératrice. »

Sharrkan lâcha un soupir. Il se doutait que ses nouvelles convictions ne seraient pas forcément bien accueillies.

« Nous ne pouvons pas changer le passé, mais nous pouvons éviter que cela se reproduise dans le futur. Ce que je veux dire, c'est que... Je ne crois pas que confier le pouvoir à une seule personne soit une bonne chose. Je ne crois plus en la position d'Impératrice, et je pense que c'est la même chose pour les Kazejins. Il y a de nombreuses manières de diriger, et imposer un dirigeant inconnu à la population ne contribue pas à la libérer des "Chaînes de la Honte". Kaze n'est pas un Empire ; c'est un pays libre. Il est temps d'agir comme tel. »

_________________

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Lo79
© Aditya
Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Keijiro
Keijiro

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Lun 7 Déc 2020 - 11:07
Tu étais arrivé quelques minutes en retard à cette réunion organisée par ton Lieutenant. Vous étiez quatre, pas plus, ni moins. Asaara Ôji, Ashina Mitsuhide, Sharrkan et toi-même. Une belle brochette, tu étais peut-être celui réputé pour être le plus puissant, mais tu ne le pensais pas.

Sharrkan cachait bien son jeu derrière ses airs rapidement « simplet », Mitsuhide rayonnait à travers le monde par ses rangs et Ôji, il t’avait déjà sauvé la vie deux fois. Tu écoutais les premières paroles du nomade, en réalité il avait raison. La question était tout à fait légitime. Même si à ton avis les quatre personnes ici présentes n’y pensaient pas, elle avait le mérite d’être posée.

Les deux autres paraient tout de suite sur leurs grands chevaux, usant de grands mots et de belles phrases. Tu n’arrivais pas à cacher un petit rictus naissant tant la scène te paraissait ridicule. Mais ta la pièce la plus intéressante du spectacle était lorsque Sharrkan usa de sa maîtrise du futon pour fermer la porte au nez de cette soi-disant héritière qu’Ôji avait amené. Cette fois-ci, tu ne pouvais retenir le rire qui grandissait en toi depuis quelques minutes.

« Hhhhaa. » Tu faisais de ton mieux pour le retenir. « Il a raison. »

Tu parlais depuis la première fois aujourd’hui, pour montrer ton soutien à Sharrkan. Car comme il le disait si bien, le droit du sang des Asaara, tu t’en branlais toi aussi. Tu avais rejoint l’organisation pour des idéaux, pas pour quelqu’un. Tu étais peut-être le chef de sa garde personnelle et tu serais mort pour elle, mais cela n’avait aucune importance pour toi. Ton contrat s’était arrêté avec la mort de Kuuli et aujourd’hui l’organisation n’avait plus de tête.

Cependant, tu ne te retrouvais pas complètement dans le plaidoyer du Lieutenant. Pour toi il y avait une petite chose qui n’allait pas dans sa tirade, tout comme dans votre but. Tu n’y avais même jamais réfléchi sous cet angle jusqu’à maintenant. Mais il fallait peut-être mieux garder cela pour toi pour le moment. Car comment pourriez-vous vous dire pays libre en vous emparant du pouvoir ?

« Sharrkan n’a pas vraiment tort. Je ne suis pas contre une figure de proue, que ce soit une Asaara ou n’importe qui d’autre, mais je ne pense pas que lui donner les pleins pouvoir est une solution sur le long terme. Personne ici ne connait celle que tu veux nous présenter, Ôji. » Tu marquais une petite pause avant de reprendre. « Je pense te connaître assez pour savoir que tu mets Kaze avant les Asaara, non ? »

Oui, cette question était une mini-accusation déguisée, mais il fallait bien remettre les choses à leur place.

« Je ne me battrais pas pour les Asaara. » Tu plantais les yeux dans ceux des personnes présentes à la table en commençant par l’Enfant du Désert. « Je me battrais pour Kaze, nos idéaux et pour un pays « libre », mais certainement pas pour mettre en place un régime absolutisme. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Asaara Ôji
Asaara Ôji

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Mer 9 Déc 2020 - 23:42
"Laissez le Dieu se défouler sur la Capitale."

Les mots de Sharrkan résonnèrent longuement dans la pièce, se heurtant aux coeurs des hérauts du Désert. À ceci ne put répondre Ôji, qui savait que bien que l'ordre ait permis à l'organisation de gagner la confiance du peuple, était totalement dépourvu de sens moral. Et bien qu'il pouvait comprendre les motivations de l'Impératrice Disparue, avait du mal à accepter que l'on pouvait délibérément laisser mourir ceux que nous avions jurés de défendre.

Alors que les trois shinobis semblaient s'aligner sur leurs avis, l'Asaara se permit une remarque pour clarifier les choses.

- Donner un visage à Kaze ne signifie pas forcément lui donner les plein pouvoirs, je pense que nous nous sommes prouvés, depuis tout ce temps, que c'est ensemble que nous pouvions faire avancer les choses. Vous savez que j'ai confiance en chacun de vous et que, tous, de par notre parcours, avons gagné un droit de parole et de décision équitable. Pour justement, éviter que nous prenions à de nouveau ce genre de décision discutable.

On pouvait sentir une pointe de contrariété dans son discours, lui qui prenait mal le fait d'être isolé face au reste du groupuscule.

- Je continue de penser que Kaze doit être représenté publiquement par une seule et unique personne, par un Daimyô unique. En revanche, rien n'empêche que le réel pouvoir exécutif soit divisé équitablement, en un Conseil de Trois Membres dont ferait partie cet individu, par exemple. Il se tourna vers le Marchand. Tu as montré que tu étais notre Lumière et ta réputation te précède, je pense pouvoir affirmer que tu es actuellement la personnalité la plus populaire dans le pays. En tant que Représentant de la Guilde des Marchands, les Seigneurs étrangers et les têtes pensantes de la Coalition savent déjà qui tu es. Tu es la personne idéale pour assurer le développement interne et externe du pays.

Il regarda ensuite le Gladiateur.

- Tu es le plus puissant ici et connu parmi les combattants du Colisée. Cet Amphithéâtre est le symbole de l'Esclavagisme et il est grand temps pour nous de l'abolir. J'ai déjà une idée de comment parvenir pacifiquement à nos fins, mais les récents évènements nous ont montré que Kaze n'avait pas de réelle force armée et nous avons dû compter sur les forces kumojines. Je propose que le Colisée, qui se trouve juste à côté de Taiyo, soit notre base et je pense que tu es la personne la plus qualifiée pour diriger notre Armée Libre. Et donc de siéger toi aussi à ce Conseil.

Le Sang-Mêlé savait que le Guerrier d'Argent pouvait être potentiellement réticent à l'idée de constituer une armée, mais la réalité de ce monde prouvait que les faibles étaient écrasés. Kaze se devait d'être forte.

- Le Kan, je sais que le Désert est ton Berceau, mais vers qui ton coeur bat-il ? Tu es le seul ici à avoir connu autre chose que ces Terres et j'aimerais savoir ce que tu comptes faire, à présent. Rester et t'assurer que la Paix règne ? Être le pont entre le Vent et les Nuages ? T'envoler vers ces derniers ? Je pense qu'il est important pour nous de savoir ce que tu envisages pour ton Futur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Ashina Mitsuhide
Ashina Mitsuhide

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Dim 27 Déc 2020 - 3:44
« Tsss »

Agacé, il l’était. Le manipulateur de la lumière ne tenta même pas de le dissimuler à ses comparses. Lui qui se targuait de tout calculer et anticiper, il se retrouvait bien démunis face à cette façade que Kan afficha. Un artifice bien construit par le Lieutenant qui fit tomber les masques rapidement après avoir vérifié la volonté de ses semblables. Celui qui s’annonçait comme le pitre de la bande aux prémices des hérauts du désert cachait, en réalité, bien son jeu. Etait-il comme ça depuis le début ? Où bien le temps et les événements l’ont forcé à évoluer ? Lui et moi ne possédons pas la réponse.

Hochant la tête, l’Ashina acquiesça silencieusement les propos du manipulateur du désert sur la raison de leur implication dans ce projet fou que représente les hérauts du désert. Cette même volonté d’agir pour le pays et non pour son potentiel futur dirigeant représente, d’ailleurs, le ciment sur lequel le Shidan fut créé.

Un rictus s’échappa du visage du déicide après les agissements de Kan. Cette contraction du visage venait de ma part, montrant mon contentement de retrouver ne serait-ce qu’un peu, le manipulateur de chaleur que j’ai toujours connu. Le Capitaine ne manqua d’être fidèle à lui-même, rigolant à plein poumons au vu de la situation. Kan voulait une discussion entre nous ? Alors il l’aura.

Laissez le Dieu se défouler sur la Capitale. Une phrase marquante prononcée par une demi-géante impatiente de régner. Ces quelques mots raissonèrent encore dans l’esprit des hérauts du désert, en particulier chez le Shidan. La position de Kan ne surprenait pas l’Ashina qui acquiesça bon nombre de points soulevés par le Lieutenant.

Naturellement, Keijiro suivit les propos de son Lieutenant, réarrangeant le tout à sa sauce pour exprimer à son tour son opinion. La joute, vue de loin, semblait acculer l’Asaara qui se retrouvait face à un front uni. L’Enfant du Désert ne perdit pas de temps à exprimer sa vision des récents événements et du futur. Garder une cohésion forte entre nous malgré tout ce qui s’était passé. Ses propos restèrent figés sur le fait qu’une figure solitaire devait représenter Kaze, mais qu’à côté, le vrai pouvoir pouvait et devait être scindé pour ne pas reproduire les erreurs du passé. Il proposa un Triumvirat centré sur l’exécutif. Les éloges du Prince des Dunes touchèrent le Tueur de Dieu qui s’inclina légèrement de haut en bas pour saluer et remercier les propos tenus à son égard. Son dernier point abordé fut très intéressant et il espérait obtenir une réponse honnête du guerrier argenté. Néanmoins, avant tout cela, l’ancien esclave devait sortir de son silence.

« Ôji, avant tout de chose, je dois te révéler qui, Keijiro, Kan et moi-même étions au sein de l’organisation. Nous avons, certes, été présentés comme de simples mercenaires, mais cela ne représente qu’une partie de la vérité. Kuuli nous avait nommés personnellement dans sa Garde Impériale. Nous étions, le Shidan, une unité secrète servant avant tout Kaze et ensuite Kuuli. Nous avons tous passé un arrangement avec elle pour rejoindre les rangs de l’organisation, mais dans le but de servir nos intérêts avant tout. Certains sont là par idéologie, d’autres pour l’argent et les avantages que pouvait générer une telle organisation. Cette unité n’ayant plus de raisons d’être, le secret que nous devions garder peut être dévoiler sans trahir notre promesse. Je pense que tu devais savoir ceci, Ôji, pour comprendre notre position aujourd’hui. »

Une belle introduction pour rebondir sur un sujet qui en découle.

« Tu sais ce que m’a dit Kuuli lorsqu’elle m’a proposé de rejoindre l’organisation, Kan ? Laisse moi te citer, à la virgule près ses paroles. »

@Asaara Kuuli a écrit:
Garder les pieds sur terre c'est là ou tu interviens Ashina, pas uniquement toi mais je chercher à créer une unité en parallèle des rangs grossissant de mon organisation. Je veux réunir une poignée d'individus disparates n'étant guère lié à moi par dévouement ou zèle ou mercenariat, je veux convaincre chacune de ces personnes sur le long terme et que si ils sont en désaccord ils pourront lever la main sur ma personne. Des Shidan, je veux que tu en fasses parti toi pour me rappeler que rien n'est jamais acquis et que je ne dois oublier personne. J'ai mes cibles mais la population ne doit pas être prise entre le feu des affrontements à venir.

« Je suppose qu’elle vous a fait un discours semblable. Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que l’ordre de laisser la capitale en pâture au Dieu était inacceptable, mais n’essaye pas de te réfugier derrière le fait que c’était un “ordre direct de notre Impératrice”. Le Shidan avait la responsabilité d’arrêter l’Asaara en cas de déviance, plus encore, nous avions la bénédiction de la personne que nous devions stopper. Le sang du peuple de Taiyô enseveli est aussi sur nos mains à tous les trois, ne nions pas ceci. Et encore, j’ai personnellement délibérément désobéi à cet ordre en affrontant le Divin et malgré ça, je me sens coupable. »

Pendant un instant, la scène fut très claire. Une Kumojin s’adressant à Kan par son vrai nom, ce dernier désertant la zone de combat pour une raison inconnue.

« Toi qui pense que ces gens-là ne méritaient pas d’être ensevelis vivants, qu’as-tu fait pour empêcher cela, Sharkan ? Lors de notre affrontement face au Dieu du désert, tu es parti je ne sais où faire je ne sais quoi alors que nous luttions corps et âmes pour protéger la capitale. Qu’est-ce qui était plus important que la défense de notre pays ? Hein ? Dis moi Sharkan ! DIS MOI ! »

Tel un flash lumineux qui ne dura que quelques secondes, l’ancien esclave perdit le contrôle de lui-même, le temps d’un instant. Après ces paroles, l’Ashina tituba légèrement, posant un genoux un terre. Les mains encore posées sur sa canne, il détourna le visage. Une fois de plus, ses émotions prirent le dessus. Les images de son affrontement contre le Divin, la mort d’Ashura, la vision de Taiyô enseveli. Ce mélange terrifiant qui empoisonne l’esprit de l’Ashina, qui s’en était même pris à son frère d’arme pour aucune raison. Il se releva avec difficulté, croisant le regard du guerrier argenté.

« Excuse moi, je me suis emporté contre toi, ce n’était pas voulu… Je… Je suis désolé. »

Honteusement, Mitsuhide prit un vers d’eau pour apaiser le corps encore chaud du marchand. Il ferma les yeux afin de reprendre ses esprits. Le groupuscule avait bien plus important à faire que s’attaquer entre eux et ça Mitsu le savait pertinemment et il reprit avec ce qu’il voulait originellement dire.

« Kaze n’aura bientôt plus de tête. Le Yoake est définitivement plus que l’ombre de lui-même avec la perte de ses deux principaux membres. Sous notre impulsion, le peuple demandera très vite la destitution de cette gouvernance et nous aurons alors le champ libre pour faire ce que nous désirons. Le seul frein sera votre imagination. Nous pouvons garder une structure classique avec un Daimyô en face et un conseil pour gouverner les différents points clés du pays. Ou nous pouvons complètement changer la donne en laissant le peuple maître de son destin, renversant ainsi le pouvoir tel que nous le connaissons à Kaze depuis des décennies. Nous devons simplement nous mettre d’accord. Dans tous les cas, nous ne laisserons pas le passé se reproduire. »

_________________
The future belongs to those who believe [Suna NFS] 0_new_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731
Sharrkan
SharrkanEn ligne

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Dim 27 Déc 2020 - 17:00
Le manipulateur de chaleur n'était pas peu fier d'avoir arraché un rire à son Capitaine grâce à son tour de passe-passe, lui qui était resté silencieux depuis le début. Bien évidemment, les anciens Shidan étaient les plus à même de soutenir les mêmes idées que Sharrkan, vu que chacun savait exactement pour quelles raisons ils avaient choisi de rejoindre l'organisation. Mais la politique n'était pas vraiment au centre des discussions lorsqu'ils se réunissaient en secret, alors l'argenté était quand même soulagé de voir que ses nouvelles convictions ne recevaient pas d'hostilité.

« Le Conseil me semble être une bonne alternative. »

Même s'il n'était toujours pas convaincu de mettre cette inconnue à une place de pouvoir, les choses se déroulaient plutôt bien pour qu'il se permette de refuser en bloc. Ils devraient d'abord rencontrer cette personne et ensuite négocier, éventuellement. Mais les choses prenaient en tout cas une tournure positive.

« Vous avez déjà tous votre position clairement définie, c'est parfait ! »

Cette remarque était sortie de façon peut-être plus sarcastique qu'il ne l'aurait voulue. Tout semblait logique et naturel pour eux, leur place n'avait pas besoin d'être questionnée ou de se demander ce qu'ils devraient faire ensuite. Et pour ça, il ne pouvait que ressentir une pointe de jalousie, malgré lui. Ce genre de questionnement ne faisait qu'alourdir le fardeau qu'il portait déjà, l'affichant un peu plus en répondant à la question d'Ôji.

« Pour être honnête, je ne sais pas encore. Je ne crois pas que ma place soit sur le devant de la scène. Mais tant que je serai là, vous pourrez compter sur moi si vous en avez besoin, évidemment. »

Ce manque de confiance en lui-même était bien loin de la personnalité si assurée que Sharrkan arborait fièrement d'habitude. Plutôt soulagé que ses incertitudes ne soient pas plus questionnées, il écouta attentivement le porteur de lumière, révélant à Ôji le double jeu que tous les trois avaient mené depuis le début. Effectivement, le secret n'était plus nécessaire maintenant, lui aussi ayant brisé cette promesse le même jour que l'attaque du Dieu. Peut-être que l'Asaara allait être surpris, peut-être pas ; il semblait avoir une grande intuition et un don pour lire entre les lignes, alors peut-être avait-il déjà compris qu'ils étaient plus que de simple mercenaires.

« Quelle mémoire impressionnante, » commenta-t-il avec un sourire.

Mais son expression redevint bien vite sérieuse en entendant la suite. Ce Mitsuhide-là semblait bien loin de celui que Sharrkan avait connu lors des débuts du Shidan, comme une autre personne. Chaque mot semblait un peu plus gorgé de poison que le précédent, trouvant parfaitement leur cible. Son visage resta stoïque alors que chaque reproche le transperçait et pourtant, ces dagues ne tranchaient que des plaies déjà ouvertes. Ce n'était rien qu'il ne s'était pas déjà auto-infligé. Néanmoins, ce qu'il avait priorisé par rapport à la défense de Kaze ? Cette dernière question n'avait pas besoin d'être plus réfléchie pour y trouver une réponse et c'est du tac-au-tac qu'il répondit :

« Quelqu'un. »

Son honnêteté l'étonna lui-même, sachant que cette réponse pouvait possiblement aggraver son cas auprès de ses frères d'arme. Son regard glissa furtivement en direction d'Ôji, qui était le seul à savoir où Sharrkan s'était dirigé après avoir déserté son poste assigné. Ils voulaient de l'honnêteté ? Bien. Le silence pesant s'installa quelques instants, alors que le Tueur de Dieu tituba puis s'excusa de ses paroles.

« Ne t'excuse pas, c'est justifié. Par contre, je ne nie pas notre responsabilité, encore moins la mienne. Il ne se passe pas un instant sans que cette culpabilité pèse dans mon esprit. Mais crois-tu vraiment que nous aurions pu changer quelque chose, une fois l'ordre donné à toute l'organisation ? C'était déjà trop tard. Notre vraie erreur est de ne pas l'avoir anticipé, bien que cela aurait été difficile. »

Il marqua une pause, préparant la transition vers l'autre sujet.

« Mais si vous voulez la vérité oui, mon vrai nom est bien Sharrkan, pas Kan. J'ai servi Kumo jusqu'à l'attaque du Teikoku et j'ai participé à sa reconquête avec le Fukkatsu, quand je me suis absenté pendant un moment. Kuuli était au courant de tout lorsqu'elle m'a engagé. Même si ce n'est plus vraiment un secret avec ce qu'a écrit cette saloperie de journal. Donc oui, j'ai... certaines attaches Kumojines. Mais surtout, j'aurais été inutile en restant où j'avais été assigné. Est-ce que je regrette de ne pas avoir été plus fort ? Oui. Est-ce que je regrette ce que j'ai fait ? Non. »

Les cartes étaient maintenant posées face visible sur la table, tous les secrets balayés. A eux maintenant de décider ce qu'ils voulaient faire de ces informations. Peu importe, Sharrkan sortirait la tête haute, comme toujours. Si cela permettait de construire des bases saines pour leur futur, qu'il en soit ainsi.

Retrouvant enfin un terrain d'entente, l'argenté acquiesça aux paroles de Mitsuhide. Le choix était lourd de conséquences et ne devait surtout pas être pris à la légère, mais ils devaient avant tout rester unis et ancrés dans la réalité. Le pouvoir pouvait rapidement donner des vertiges.

« C'est... compliqué. A vrai dire, je ne sais pas vraiment ce que j'en pense. Laisser le contrôle total au peuple semble être la solution la moins liberticide, mais en même temps la plus dangereuse. S'il décidait d'élire un dirigeant unique ou un futur tyran, nous n'aurions pas notre mot à dire. Mais pouvons-nous vraiment dire que nous voulons briser les chaînes si nous imposons notre vision des choses ? »

Le manieur de chaleur lâcha un soupir.

« Il existe d'autres solutions qui sont un peu un mélanges des deux de bases. Par exemple, imposer un Conseil et laisser le peuple en élire les membres. Ou alors en suivant l'idée d'Ôji, avoir des postes à responsabilités spécifiques et fonctionner au mérite. Le dirigeant de la Banque pour l'aspect financier, le maître du Colisée pour l'aspect militaire et ainsi de suite pour les autres aspects : commerce, sécurité, diplomatie... »

Une décision qui n'était de loin pas la plus facile à prendre. Et pour ça, Sharrkan était impatient d'entendre l'avis de ses confrères.

_________________

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Lo79
© Aditya
Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Keijiro
Keijiro

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 12:54
Les choses s’accéléraient pour le petit groupe. L’Asaara semblait légèrement acculé face à un front commun, mais il n’en restait pas moins toujours aussi bon locuteur. Cet homme parlait bien et juste. Comme un compromis, il proposait de réaliser un genre de Triumvirat afin que le pouvoir ne soit pas donné à une seule et même personne, mais bel et bien partagé.

C’était, à mon avis une bonne idée. Même si on ne connaissait toujours pas le visage de cette fameuse héritière de Kuuli. Si elle avait les mêmes idées que sa consœur on allait une nouvelle fois droit dans le mur.

Ôji se tournait ensuite vers Mitsuhide, lui disant qu’il méritait une place au Conseil avant de se tourner vers toi. Affalés au fond de mon siège, j’écoutais avec attention toutes ces paroles.

« Le plus puissant ? » Tu parcourais du regard l’assemblée qui se trouvait à tes côtés. « Mitsuhide a tué un Dieu, tu m’as sauvé la vie. Deux fois. Et Kan lui… Je pense qu’il me bat en duel. » Tu marquais une légère pause avant de reprendre. « Certes, je suis reconnu au Colisée et tout, j’accepterai volontiers le rôle que tu semblerais m’offrir, mais avant tout, nous ne sommes pas là pour ça et pour l’instant je ne suis qu’un simple Kazejin souhaitant se battre pour rendre à Kaze et ses habitants une vie digne. »

S’ensuivit ensuite Kan, il était vrai qu’il s’était absenté quelques temps pour retourner au pays des nuages, la question d’Ôji était pertinente. Celui-ci nous parlait ensuite de son passé et de ses liens Kumojins. Pour toi, il n’y avait aucuns problèmes à son passé.

Mitsuhide révélait ensuite notre rôle au sein de l’organisation à Ôji et que nous avions autant de sang sur nos mains que Kuuli, ou même le Dieu et il avait parfaitement raison. Tu baissais les yeux un court instant avant d’écouter la suite des paroles du Déicide. Il te semblait qu’il perdait un peu le contrôle, s’emportant envers « Sharrkan ».

« Les questions sur Sharrkan sont pertinentes, mais je voudrais tout de même faire part d’une chose. Vous tous ici présent, je vous confierais ma vie. Je ne doute ni de la volonté ni de personnes ici… » Tu posais ensuite ton regard dans chacun des leurs, les uns après les autres. « Tâchez juste de ne pas faire de bêtises. J’ai failli une fois à ma mission, je ne faillirai pas une deuxième fois. »

Un avertissement ? Certainement. Une menace ? Non, car tu leurs faisait entièrement confiance.

Le petit aparté terminé, nous retournions à nos moutons. Comment donner à Kaze la liberté tant recherchée ? Le Conseil te semblait une bonne idée et vous sembliez tous plus ou moins de cet avis, mais Sharrkan pointait quelque chose de réel et auquel tu avais déjà pensé. Comment pouvions-nous nous imposer à la tête d’un pays tout en lui disant « Nous sommes là pour vous libérer. » ? Tout le monde avait raison, mais tu pensais tout de même que nous devions nous imposer en premier lieu avant de réfléchir à la suite.

« Vous avez tous juste et il n’y aura jamais de bonnes solutions. Comme tu l’as dit K... Sharrkan, on ne peut pas prendre le risque de laisser au peuple le soin d’élire quelqu’un qui serait peut-être pire que les précédents. » Tu marquais une légère pause avant de reprendre. « Je suis d’avis que nous devrions nous imposer en premier lieu, en tant que Conseil afin de remettre le pays sur le droit chemin. Faire les choses qui doivent être faites et que personne d’autres ne feront. En d’autres termes, se sacrifier pour le pays. »

Tu patientais quelques secondes avant de reprendre.

« Une fois le pays sur la bonne voie et débarrassé de ses poids, on pourrait organiser des élections. Peut-être que nous serons réélus, peut-être qu’on finira sur la potence, mais au moins on aura rendu à Kaze sa grandeur. Sacrifier son honneur pour le bien du Désert, rien de plus noble. Mais ce n’est que mon avis et nous sommes là pour discuter. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Asaara Ôji
Asaara Ôji

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 4:03
- Le Shidan ?

Surpris, il le fut. Kuuli avait donc employé trois de ses meilleurs éléments au sein d'une même unité. Ingénieux, pensa-t-il. Elle possédait trois voix complètement différentes qui pouvaient lui murmurer à l'oreille mais également trois boucliers prêt à en défendre le corps. Aurait-elle survécu si tous avaient été séparés ? Peut-être que...

-...d'autres vies auraient pu êtres perdues si vous étiez restés auprès de l'Impératrice. J'imagine que nous n'avons plus qu'à vivre avec les conséquences de nos actes passés et penser plutôt à comment améliorer le futur et réparer nos tords. Si vous êtes habitués à agir de concert, voilà une raison de plus de former un Conseil. Je comprends pourquoi Elle vous a choisi, ce sont vos désaccords qui profiteront à tout le Pays. Keijiro, je pense que ton compromis nous sied le mieux : imposons nous dans un premier temps et prônons le dialogue comme en cette Assemblée. Lorsque la situation se sera améliorée, le Peuple tranchera.

L'Enfant du Désert se leva alors, les mains à plat sur la Table de Sable à travers laquelle se faisaient sentir les Pulsions de son Coeur.

- En attendant, comme la dit notre Lumière, l'Infini s'offre à nous. Mais le Trésor qu'est notre Berceau est complexe et regorge de Richesses Empoisonnées. À commencer par le Colisée. À la fin de cette réunion, je vous exposerais le plan que j'ai mis en place pour en prendre le contrôle et capitaliser sur les récents évènements ainsi que notre dernière mission qui fut fructueuse. Je ne saurais dire comment se positionner par rapport à la Banque Sabaku, mais il n'est peut-être pas faux d'affirmer que nous avons l'avantage. La première fois que nous avions tenté de les approcher, peu de choses jouaient en la faveur de notre actif. Maintenant que nous avons multiplié les rencontres avec leur Intendant et gagné en crédit, Mitsuhide mais également Fuu pourraient former le lien avec la raison pour laquelle notre pays est le plus riche du Yuukan.

Le ton de sa Voix s'affaissa alors, devenant plus grave. Celle du Danger.

- J'ai localisé la source d'un Danger qui nous guette, celui du clan Kurogo, des marionnettistes. Selon Meikyû Manako, ils seraient derrière l'assaut dont vous avez été victime, chez l'Antiquaire. Leur terrier se situe à la la Jumelle de la Porte du Vent du Nord, celle de l'Est. Ils nous observent depuis longtemps déjà et tenteraient de nous discréditer dans l'ombre. Ils seraient à l'origine des rumeurs qui sont en train de nuire à notre image. Bien que j'ai été discret lorsque je me suis rendu chez elle, ce n'est pas la première interaction entre l'organisation et elle. S'ils l'apprennent et utilisent cette information contre nous, ils pourraient nous accuser d'être les alliés d'un Premier Cercle voulant faire son retour sur la scène politique. Mon passage chez eux me fait penser qu'ils ont évolué avec la Mort de Shima, comme nous l'avons fait avec celle de Kuuli. La preuve qu'une voix unique est la voie vers le Chaos ? En revanche, si nous parvenons à nous emparer du Colisée, recruter d'avantages d'éléments et constituer une force diplomatique, difficile pour ces marionnettistes de s'opposer à nous. Ceci dit, pouvons-nous donc nous concentrer pleinement sur notre Futur et nous détourner du Passé, tout en apprenant des ombres qu'il projette ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Contenu sponsorisé

The future belongs to those who believe [Suna NFS] Empty
Revenir en haut Aller en bas

The future belongs to those who believe [Suna NFS]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: