Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Arc n°7] Entre passé et futur

L'Homme au Chapeau
L'Homme au Chapeau

[Arc n°7] Entre passé et futur Empty
Sam 21 Nov 2020 - 8:25
L’Homme au Chapeau l’avait malheureusement vu. Pour la première fois depuis qu’il s’était dédié à éradiquer toute forme de Chakra sur le Grand Continent et ses Archipels, il avait vu un futur où il n’en sortait pas vainqueur. Et par cette notion de victoire, il avait toujours entendu à celle de son objectif ultime. Qu’il y laisse sa vie ou pas lui était égal, tant qu’il arrivait à ramener les Hommes sur un meilleur pied d’égalité. Les Shinobis, ou plutôt leurs techniques et l’énergie fabuleuse qu’ils maîtrisaient depuis plus de deux siècles, devaient disparaître.

Voir le futur était un malheur, surtout lorsqu’il était presque impossible de contrôler ce qui pouvait être perçu. A chacun de ses sommeils, il était projeté dans le temps sans aucune maîtrise. Il ne savait pas, alors, s’il assistait à un futur de quelques jours ou de plusieurs années. Bien sûr, il pouvait faire certaines déductions. Mais l’autre nuit, lorsqu’il s’était reposé de ses affrontements en plein cœur de Tsume no Kuni, tout lui avait paru superflu comparé à l’importance de la conclusion de son rêve. Un cauchemar plutôt. Il allait perdre. Les Shinobis allaient rester maîtres de ce monde.

Du moins, c’était un futur qui était établi, sans pour autant être définitif. Dans l’état actuel des choses, si rien n’était fait, c’était tôt ou tard ce qu’il adviendrait. Et si la Coalition Shinobi ne pouvait qu’ignorer qu’ils étaient en train de l’emporter avec leurs derniers agissements – certains collectifs, d’autres plus individuels – Sakaze Tôsen lui avait l’avantage d’avoir pleinement conscience de sa future défaite… et donc de pouvoir changer lui-même les choses.

Et il avait déjà réfléchi à comment parfaire son plan.

« Te voilà. »

Descendu dans l’un des rares sous-sols encore aménagés du Pays des Griffes, le vieil homme découvrait de dos l’un de ses disciples. Le dernier, pouvait-on penser. Un allié d’un poids immense, tant il allait se montrer utile sur le futur champ de bataille. Car la Grande Guerre ne faisait plus aucun doute sur sa tenue future.

« Tu as échoué à ramener le Conservateur ici. Mais en restant ici, je verrai plus régulièrement le futur. S’il décide de parler aux Kirijins, je verrai les conséquences de ses paroles avant même qu’il ne les prononce.
Donc s’il connaît bien l’emplacement du Dieu Renard et qu’il décide de le donner aux Shinobis…
… je verrai dans le futur où la Coalition se dirigera avant même qu’ils ne se déplacent. »

Là était bien l’avantage inouï que Sakaze Tôsen possédait sur ses ennemis. Et il n’imaginait pas que les Kirijins, ou les membres de la Coalition Shinobi dans une plus large mesure, se retiennent de demander la localisation du Dieu Renard au seul Dernier Gardien la connaissant.

Mais même avec cet avantage, si rien ne changeait, il allait perdre. Alors c’était sûrement sur le champ de bataille que cela se jouerait.

« J’étais venu te voir pour parfaire mon plan. Mais il me semble que toi aussi, tu m’attendais. Quels sont tous ces corps ? »

L’Homme au Chapeau parlait des quelques cadavres répartis presque à équidistance les uns des autres tout autour du Nécromancien.
Revenir en haut Aller en bas
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

[Arc n°7] Entre passé et futur Empty
Sam 21 Nov 2020 - 15:58
Kojima Reijirô l’avait attendu. Et enfin, il s’était montré. Derrière lui, sans même avoir besoin de se retourner, il ne pouvait que ressentir l’aura menaçante de celui que le monde shinobi entier avait pris pour cible. Le combattant le plus fort du Grand Continent, Celui qui voyait dans le futur. S’il ne le prenait pas réellement pour son maître, le Nécromancien respectait Sakaze Tôsen. Et il savait bien que son aîné lui était bien supérieur.

Mais de par l’interrogation de son chef devant les cadavres dont il s’était entouré, l’Héritier de la Foudre – bien que Reijirô ne se considérait plus depuis longtemps comme lié à Kaminari no Kuni ou à son père – constatait que même Sakaze Tôsen n’était pas au courant de certains secrets. C’était compréhensible, tant ce dernier était naturellement orienté vers le futur.

« Des criminels, ramassés ci et là. J’avais besoin d’énergie vitale. »

Un homme lambda se serait offusqué ou aurait posé nombre de questions. Mais l’Homme au Chapeau n’était pas comme ça. Sans doute savait-il que son Lieutenant en dirait plus de lui-même, sans avoir besoin qu’on lui arrache les mots de la bouche.

« Vous avez toujours été tourné vers le futur. Empêcher ce futur que vous avez vécu de se produire ici, bien que j’y trouve un intérêt… c’est toujours le passé qui m’a intéressé. Vous le savez, je suis un homme de savoir, et si la curiosité est un défaut, je trouve qu’il en est alors le plus beau. »

Sakaze Tôsen n’était évidemment pas surpris. Dès sa rencontre avec ce dernier, il l’avait cerné. Un homme à la soif de connaissance presque impossible à désaltérer. Et surtout, quelqu’un prêt à tout pour obtenir le savoir qu’il pouvait convoiter.

Même lorsqu’il avait finalement mis au point l’Edo Tensei, Kojima Reijirô ne s’était arrêté d’avoir d’autres envies, d’autres questions. Et en cela, son chef n’était pas non plus pris de court. Il attendait simplement, désormais, de savoir quelle était la nouvelle curiosité que l’Héritier de la Foudre désirait explorer.

« Lorsque vous êtes venus approcher le Shogun Taira, vous saviez que j’étais avec lui, mais vous ne m’avez jamais demandé ce que moi, alors fils du Seigneur de la Foudre, faisait à Tetsu no Kuni. Vous n’avez tout de même pas crû que j’y avais uniquement été pour trouver un refuge ou de premiers puissants corps pour mes expériences ?
»

Préférant répondre avec un silence qui jetait le flou, l’Homme au Chapeau se contentait de se rappeler de cette rencontre. Et s’il avait la moindre interrogation en tête, il l’aurait aussitôt effacée, bien conscient que ce n’était qu’une question de temps avant que le concerné n’en dise plus.

Kojima Reijirô, néanmoins toujours assis, se retourna enfin vers son chef.

« J’y étais pour étudier l’Ère des Samouraïs. »

Sakaze Tôsen connaissait assez bien les Samouraïs, pour en avoir été un durant sa jeunesse. Mais quelque-chose lui disait qu’il faisait face à quelqu’un qui les avait bien mieux étudiés, sans doute plus loin que ce qui aurait pu être enseigné ou écrit dans les jours contemporains.

Alors encore une fois, il resta silencieux, et spectateur d’un homme qui allait développer ses recherches et connaissances.

« Les Shinobis gouvernent le Grand Continent et ses Archipels, ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre. C’est pour ça que les connaissances et enseignements traitent principalement d’eux, du Chakra et des deux derniers siècles. Certaines périodes y sont encore floues. Mais je suis remonté plus loin. Je voulais savoir ce qu’il y avait, avant que le Chakra et les premiers Shinobis n’apparaissent. Je voulais savoir comment était notre monde, avant ce qui est appelée l’An 0. »

Tandis qu’il écoutait, l’Homme au Chapeau continua de remarquer les sceaux étranges posés sur les corps qui entouraient son interlocuteur. Mais son attention, étendue, était évidemment dirigée vers ce qu’il était en train d’apprendre, ou non.

« Sans Chakra, pas de jutsu, pas d’affinités, pas d’invocations. Il n’y avait que les armes, la force et l’honneur. Oui, avant l’An 0, c’était les Samouraïs qui jouaient le rôle majeur. Shogun, Samouraïs, Rônins agissaient sous les ordres ou contre les Daimyôs eux-mêmes. »

Le Nécromancien afficha un sourire qui se fit de plus en plus large. Mais loin d’être carnassier ou même sadique, on pouvait presque voir Kojima Reijirô comme un homme présentement des plus heureux. Sa satisfaction d’avoir percé de premiers mystères historiques était palpable.

« Les Samouraïs me fascinent. Leur culture, leur liaison presque aveugle à l’Honneur… Même encore aujourd’hui, voyez comment Taira Fugaku a bouleversé Tetsu no Kuni, malgré la présence des Shinobis ! Par définition, les Samouraïs étaient les plus puissants combattants d’antan, avant d’être rattrapés par les Shinobis. »

Son sourire disparut.

« Aujourd’hui, les Samouraïs maîtrisent le Chakra dès le début de leur enseignement. Plutôt que de s’accrocher à leur identité, ils l’ont perdue en cherchant à inclure cette nouvelle énergie et ces nouveaux arts au leur. Ni dépassés ni au-dessus, les Samouraïs ont simplement choisi de suivre le cours que l’Histoire semblait leur imposer. Mais je me suis posé cette question : qui des Samouraïs d’antan ou des Shinobis d’aujourd’hui vaincraient ? »

L’Héritier de la Foudre composa des mudrâs.

« Imaginez les plus puissants Samouraïs de l’époque, enterrés aux quatre coins du monde, ramenés à la vie. Imaginez-les, forcés de se battre avec cette nouvelle énergie qui leur est inconnue.
J’imagine que tu as marqué du même sceau les différents tombeaux ou ossements des anciens Samouraïs lors de tes nombreux voyages. »

Kojima Reijirô n’était pas surpris de voir que l’Homme au Chapeau avait vu juste. Mais il soupira, car il ressentait également le manque flagrant d’enthousiasme de ce dernier. Un contraste saisissant avec l’excitation que le Nécromancien avait à l’idée de ramener les âmes errantes de guerriers SamouraIs millénaires à la vie.

Son puissant chakra fit écho avec les parchemins apposés sur les corps autour de lui. Le peu d’énergie vitale qui restait dans ces derniers s’évapora alors pour s’en aller ailleurs. Des sacrifices pour insuffler un semblant de vie aux Samouraïs qu’il avait marqués lors de ses derniers périples.

« Vous ne partagez ni mon excitation, ni mon intérêt pour notre Histoire passée. Mais vous me laisserez faire. Premièrement parce que vous savez que cela ralentira un peu les Shinobis. Et aussi… »

Un rictus un poil provocateur apparut sur le visage fin de l’Héritier.

« … que vous êtes venus ici pour me demander un service. »

Ce fut au tour de l’Homme au Chapeau de soupirer.

« Tu es bien impertinent. Mais tu as raison. »

Sur quoi Sakaze Tôsen expliqua ce qu’il souhaitait de son Lieutenant… pour changer ce futur où il n’arrivait pas à accomplir son objectif ultime.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Arc n°7] Entre passé et futur

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Humanité :: Tsume no Kuni, Pays des Griffes
Sauter vers: