Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Alerte] Conquête tumultueuse

Maître du jeu
Maître du jeu

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Sam 21 Nov 2020 - 19:41

Conquête tumultueuse

Contexte et situation

Jouissant encore d’un pouvoir presque complet sur ses terres, le Daimyô de Kaminari no Kuni reçut l’information à peine un jour après que certains de ses hommes aient assisté au terrible évènement. En effet, en ronde comme souvent à la frontière sud-ouest du pays, des patrouilleurs de sieur Kojima Kaemon ont traversé le principal village qui s’y trouvait… avant d’y être chassés.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les faits étaient pourtant bien ceux qui avaient été rapportés au Seigneur de la Foudre. Et ils témoignaient de quelque-chose d’aussi inquiétant que menaçant : le village en question, principalement civil et donc loin de posséder les défenses ou des Shinobis comme à Kumogakure no Satô, avait été conquis.

Mais ce n’était pas une conquête comme les autres. Les premiers rapports indiquaient par exemple que les civils n’avaient pas été tués ni même torturés. Certains avaient même été libres de quitter les lieux, facilitant par ailleurs tant la diffusion que la véracité des faits rapportés au Seigneur. Désemparé, ce dernier ne pouvait que constater la chose suivante : on s’opposait à son règne. Et depuis longtemps, pour la première fois d’ailleurs depuis la création de la cité des Nuages, un bourg de Kaminari no Kuni avait été arraché à l’emprise Seigneuriale.

Un affront urgent qu’il convenait de punir, d’où une missive de première priorité envoyée à Kumogakure no Satô. Dans l’urgence effectivement, car nul ne savait ce qui pourrait se passer dans ce petit village frontalier à l’importance symbolique et stratégique si importantes. Plus le temps passerait, plus Kaminari no Kuni pourrait être ébranlé, et pas seulement politiquement…

Règles et informations

  • Cette alerte se déroule en été de l'année 204.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le pays et étant libresPar « libre », nous entendons que votre personnage ne doit pas déjà participer à un événement ou RP bloquant, et donc avoir son champ « Actuellement » vide. peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Trois personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est de 36 heures. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Sam 21 Nov 2020 - 19:56
Un village conquis ? Yūga ne comprenait pas mais il avait bel et bien reçu la missive et peu de temps après ce qu’il s’était passé à Iwa, le Tenace était prêt à risquer sa vie, cette fois ci pour son pays natal. Il s’en était fait la promesse : protéger Kumo et Kaminari envers et contre tout. Il fut alors normal de trouver le fraîchement Chunin dans les parages pour telle mission.

Le Denkou s’équipe bien rapidement, partant en équipe pour arrêter ce qu’il s’y tramait. Sur la route, le kumojin resta silencieux. Il avait déjà frôlé la mort, il ne voulait pas la rencontrer une seconde fois. Pas maintenant tout du moins.

Il était prêt à mourir pour cette cause de protection, mais il n’en était cependant pas pressé le moins du monde.

Il ne fut que peu de temps aux shinobis pour arriver sur les lieux et il regarda les alentours... Yūga avait comme un mauvais pressentiment pour le coup.

— Bien... Il est temps de réagir.

Proposa-t-il rapidement. Il était fin prêt.

_________________
[Alerte] Conquête tumultueuse E73a
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Sam 21 Nov 2020 - 20:02

Une missive bien particulière était parvenue à Kumo. C’était le Daimyo en personne qui demandait de l’aide aux Kumojins car un village proche de la frontière s’était rebellé contre son autorité. Aizen ne pouvait s’empêcher d’entendre les mots de l’Homme au chapeau résonnaient dans sa tête. Ça ne pouvait pas être une coïncidence, le monde commençait-il déjà à se rebeller contre les autorités existantes ?

Aizen n’avait jamais apprécié les rôles des seigneurs, ces mieux nés que d’autres bons à rien qui n’étaient que des Hommes se pensant au-dessus des shinobis par leurs privilèges. Pour le Nara ça devrait être logiquement aux kages de diriger leurs pays respectifs. Mais même s’il n’aimait pas ce système il se devait de répondre à l’appel.

Cela faisait déjà trop longtemps que trop de monde se permettait de bafouer l’autorité Kaminirajin de façon impunie. Cette impunité existée même au sein du village où plusieurs personnes avaient pu déserter sans jamais être inquiétés. Il fallait que cela cesse et Aizen voulait participer à une telle opération. Une opération qui, il l’espérait, finirait en coup de poing pour écraser un début d’une quelconque rébellion ou tentative de conquête. Kumo devait assoir sa suprématie et comment être crédible à l'international si déjà le pays laissait un simple village échapper à son contrôle.

D’autant plus que ce village était à un emplacement très stratégique, à la frontière avec le pays du Feu. Il était clair que cette affaire ferait vite beaucoup de bruit et que les rumeurs dépasseraient les frontières du pays. Si Aizen se faisait remarquer là-bas alors sa carrière ne s’en verrait qu’accélérée. Il se devait d’y aller et de montrer ce qu’être Kumojin signifiait. Il n’était plus question de se laisser marcher sur les pieds, il n’était plus question de laisser faire aux gens ce qu’ils voulaient. Il y avait une autorité en ce pays et tout un chacun se devait d’y répondre ou alors accepter les conséquences.

C’était donc déterminé que Aizen se rendait sur les lieux annoncés par la missive. Servir le seigneur de la foudre il s’en fichait royalement. Ce qu’il voulait c’était se faire remarquer et remettre les choses au clair avec ceux qui pensaient que Kaminari n’était devenu qu’un pays où l’on pouvait faire ce que l’on voulait sans rien demander à personne. Que ce soit par les mots ou par les actes, il était déterminé à soumettre tout contrevenant à sa pensée.



Dernière édition par Nara Aizen le Sam 21 Nov 2020 - 22:26, édité 1 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Sam 21 Nov 2020 - 20:03
Une conquête ? A nouveau ? Anzu s'était-elle endormie pour qu'on conquiert un village ? Non ... quelque chose cloche dans ce qu'elle a entendu : pas de lutte, pas de combat, pas de torture ni de tuerie, les civils sont partis. Elle ignore s'ils ont été menacé ou bien s'ils ont été manipulés par un Genjutsu, mais la Sendaï se devait d'aller enquêter, bien que ce ne soit pas son rôle. En tant que maîtresse en sensorialité, la Sendaï se devait de se rendre sur place, historie de servir de soutien, que ce soit pour détecter à l'avance les personnes se trouvant à l'intérieur que pour dissimuler les autres, bien qu'elle pouvait aussi se lancer à l'attaque. Mais vu l'urgence, elle espère qu'il y a d'autres personnes de son rang ou au moins des Chunins qui vont venir, mais elle espère que personne venant d'autres pays vont tenter d'en profiter pour laver l'affront que Kaminari a reçu face à une conquête aussi ... pacifique ? Sans effort ? Elle ignore comment le ressentir, mais la violette compte bien non seulement illucidé ce mystère, mais aussi reprendre le village et le redonner aux civils kaminariens. C'est à ce moment-là qu'elle comprit que son projet aurait été utile pour que les civils puissent se défendre contre des shinobis.

Si tout du moins, il s'agit de shinobis.

Anzu voit le village, elle reste à l'écart car elle souhaite d'abord investiguer l'endroit autour et voir s'il y a des personnes qui sont encore ne train de partir, mais surtout, elle devait se concentrer pour pouvoir lancer une détection plutôt couteuse, mais qui lui permettra de pouvoir scanner le village de là où elle est. Heureusement, il y a Yuga dans le coin qu'elle interpèle pour ensuite lancer sa technique.

- Couvres-moi pendant que je scanne le village.

C'est tout, puis elle se concentre pour ensuite scanner la zone, histoire d'avoir des informations approximatives, mais avantageuse.

Résumé:

_________________

[Alerte] Conquête tumultueuse 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Dim 22 Nov 2020 - 18:59

???, jeune femme de Tokanaba


« Scanner ? Mais voyons, pourquoi ? »

La voix, bien que mélodieuse, venait de vous prendre de court. Aussitôt, vous vous retournez. Vous découvrez alors une silhouette dont les largeurs sont uniquement dues aux larges habits que la jeune femme, fine, porte avec élégance. De longues manches qui flirtent avec le sol et des traits fins sur un visage définitivement plaisant au regard. Vous êtes face à une demoiselle d’une beauté certaine, et d’une assurance qui n’aurait rien à lui envier.

Sous une ombrelle qu’elle laisse reposer sur son épaule, l’inconnue agite devant elle l’éventail qu’elle tient de son autre main. Elle vous toise du regard, sans aucun ressentiment. Cela vous laisse le temps de l’observer de votre côté, et peut-être de vous questionner. Vous ne l’avez pas sentie approcher jusqu’à ce qu’elle ne soit qu’à quelques mètres de vous. Elle n’aurait sans doute pas pu vous attaquer sans vous alerter, mais est-elle seulement une kunoichi ? Une seule chose est sûre, avec le contexte que vous connaissez au village apparemment conquis, cette femme n’est pas une « simple » civile. Elle fait peut-être partie des responsables. Mais vous imaginez difficilement que si fautive, elle puisse avoir rallié Tokanaba seule.

« Vous semblez perdus. Ou hésitants à rentrer dans le village. Alors laissez-moi vous accueillir… »

Sans le moindre artifice, un large sourire précède ses bras qui s’étendent comme pour vous inviter à la rejoindre.

« Bienvenue à Tokanaba ! »

Difficile d’en être sûr dans le contexte actuel, mais la jeune femme semblait sincère. Son accueil chaleureux pouvait peut-être perturber vos ambitions et l’appréhension de la raison de votre présence ici.

Vous pouvez regarder derrière vous, pour tenter de jeter un œil plus pointilleux vers le village de Tokanaba. Si, à cette distance, vous ne distinguez pas tout, vous voyez néanmoins une certaine « vie ». Des gens passent, d’autres semblent discuter.

En l’état, Tokanaba n’est définitivement pas un village conquis par le feu et le sang. Mais que se passe-t-il donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Lun 23 Nov 2020 - 5:41
Anzu était la, comme toujours. Elle ne voulait pas prendre le Denkou sous son aile et pourtant, ils ne faisaient que se croiser ces derniers-temps. Bien qu’il avait cessé de lui courir après, Yūga espérait encore et toujours avoir le droit à son expérience et son aide futur mais pour le moment, là n’était pas la question.

Elle décidait de lancer un scanner et demandait une protection, puisqu’elle devait maintenir sa concentration. Se positionnant sur le qui-vive, ses mains sur le pommeau d’une de ses épées à son dos, le Tenace regardait les alentours. Le troisième fanfaron était Aizen, avec qui il avait pu combattre tout récemment.

Avoir un Nara n’était jamais de refus et pouvait s’avérer rapidement pratique si tout se ficelait bien.

Yūga était prêt à trancher cette femme qui les accosta alors qu’il couvrait Anzu. Mais, il se ravisa bien vite en ne voyant aucune hostilité de sa part. Mieux valait éviter d’ôter la vie à une civile, si civile elle était mais ça, le Denkou en doutait fortement.

— Tokanaba...

Et, bien que loin, Yūga pouvait constater comme ses comparses que les gens discutaient ou vaquaient à leur occupation. Tout cela lui paraissait étrange. Yūga tourna sa tête vers Anzu, la plus gradée de l’escouade.

— On devrait y aller voir...

S’approcher. Pour la suite de ses paroles, il parle plus doucement afin que seuls les deux Kumojins n’entendent ce qu’il avait dire.

— Peut-être est-ce une illusion d’envergure... Cela s’est déjà vu à Iwa...


_________________
[Alerte] Conquête tumultueuse E73a
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Lun 23 Nov 2020 - 21:23

Ils étaient trois Kumojins à s’être rendus aux abords de Tokanaba, ce village qui aurait été soi-disant conquis. Comment ne pas reconnaître cette silhouette ornée de deux épées que représentait Yuga, qu’il avait rencontré il y a peu à l’occasion d’un affrontement amical et fort instructif. La troisième personne du groupe était une Jonin du nom de Sendai Anzu. Elle et Yuga semblaient déjà se connaître mais rien d’étonnant, pensa Aizen, au vu de leur point commun que représentait leur capacité clanique, même si le Chûnin n’en portait pas le nom.

Alors que la jeune femme demanda à Yuga de la couvrir pendant qu’elle semblait réaliser une technique de détection sensorielle, le groupe fut interpellé par une autre voix féminine. Cette voix venait de leur dos et Aizen se retourna lentement et naturellement avec le visage serein, comme s’il s’y attendait. Pourtant, il était loin d’avoir prévu l’approche de cette personne dont il n’avait pas entendu les pas. Le plus étonnant était que la Sendai ne sembla pas non plus sentir l’approche de la nouvelle protagoniste. Il ne savait néanmoins pas comment fonctionnait sa technique alors il était encore trop tôt pour juger correctement de la situation et surtout de la nature de la personne qui venait d’apparaître.

Cette jeune femme était déconcertante autant par sa tenue que son comportement. Elle était habillée d’une façon bien peu conventionnelle, presque événementielle, et n’était pas étonné de recevoir de la visite. Les Kumojins étaient-ils attendus ? Son sens de l’accueil, à l’égard de parfaits inconnus, semblait irréel. Surtout quand on connaissait le contexte de leur visite. Pourquoi les Kumojins, dont l’allégeance était clairement indiquée sur leurs bandeaux, étaient invités là où les hommes de Kojima avaient été congédiés ?

Aizen avait beaucoup d’interrogations et manquait cruellement d’information. Répondre à l’invitation signifiait accepter de mettre un pas dans l’inconnu. Aizen jetât un regard sur le village. Rien ne laissait présager un quelconque problème en son sein. La vie semblait battre son plein de la façon la plus normale qui soit mais les apparences étaient parfois trompeuses, Aizen le savait bien.

Son camarade Chûnin émit l’hypothèse d’une illusion. Aizen y avait également pensé. L’utilisation du Kai leur permettrait de rayer cette possibilité de la liste mais le Nara pesait toujours le pour et le contre. Utiliser cette technique pourrait être mal vu par celle qui les invitait à pénétrer dans le village. Pire, elle pourrait croire à une tentative d’agression et qui sait de quoi elle ou d’autres personnes potentiellement cachées étaient capables. Mais peut-être qu’il se faisait des idées et que tout ici était normal même si cette hypothèse semblait moins plausible. Utiliser le Kai était aussi user de chakra peut-être inutilement. Et au-delà de tout cela Aizen doutait fort de la mise en place d’un tel Jutsu. Un Genjutsu qui emprisonnerait autant de personnes, de façon continue dans une si large zone. Il doutait fort que ce la soit possible et si ça l’était alors cette illusion serait le cadet de leurs soucis face à une personne capable d’une telle prouesse.

Dans tous les cas la décision de suivre ou pas cette femme revenait à la Sendai qui était la plus gradée du groupe. Aizen n’étant jamais avare de politesse comptait quand même répondre à la jeune femme et se présenter. Si c’était un piège il fallait jouer le jeu dans la plus grande naïveté possible en restant sur ses gardes. Aizen s’inclina légèrement et annonça avec un sourire en coin :
« Je me nomme Aizen, enchanté mademoiselle… Comment pouvons-nous vous appeler ? »
Le Nara était pointilleux au point de ne pas donner son nom de clan qui donnerait trop d’informations sur ses capacités à toute oreille qui pourrait traîner dans les parages. Son pouvoir était toujours bien plus efficace sous l’effet de la surprise.

Aizen se voulait chaleureux dans sa voix et sa gestuelle était sereine, il était en territoire Kaminirajin et rien n’indiquait qu’il devait craindre quoi que ce soit. Son comportement devait en montrer autant. Il décida de ne pas en dire plus laissant à Anzu le soin d’accepter ou non cette invitation à rentrer même s’il doutait fort qu’un autre choix se propose à eux. N’ayant aucune information sur la situation, la diplomatie était de mise et ce premier contact était primordial. Leur future visite leur permettrait sans doute d’y voir plus clair.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Lun 23 Nov 2020 - 21:57
Anzu entend une personne arrivée, une autre femme qui, elle aussi, possède une ombrelle, décidemment, ce moyen de se défendre semble être plus répendu qu'elle le pense. Enfin, elle observe l'autre kumojin, Aizen, puis Yuga qui semblait être prêt à la défendre de cette femme. Le fait qu'elle ne dégage pas de chakra est suspect : cela pouvait être un civil, mais aussi une dissimulation absolue du chakra, mais cela voulait dire qu'elle ne pouvait pas attaquer pendant ce laps de temps, ça expliquait pourquoi la violette ne ressent pas son chakra. En tout cas, il y a plusieurs personnes qui sortent du village, d'autres qui semblent vivre dans cet état, mais il est fort probablement qu'il puisse en effet s'agir d'une illusion. Cette femme pourrait être une Yamanaka et jouer avec leur esprit, mais difficile d'en être sûr pour qu'un kai soit efficace. Elle observait la jeune femme en coin, tandis que son regard se pose sur le village conquis et pourtant encore "vivant". Un lavage de cerveau intégral pourrait être faisable sur des civils, le genjutsu ou la manipulation de l'esprit pourrait être dangereux.

Elle observe la jeune femme assez neutralement, sans se montrer plus froide que ça, mais elle ne va pas non plus se mettre à la serrer dans ses bras parce qu'elle tendait les bras. Elle fait un mouvement de tête à Yuga pour confirmer qu'ils doivent en effet se rendre dans ce village, elle ignore cependant ce qui se passera à entrer dans ce village, elle préfère éviter d'avoir son esprit manipulé à cause d'un sceau qui se trouverait à l'entrée du village, ainsi elle préfère rester sur ses gardes, surtout après que des personnes.

- Vous ne semblez pas accepter n'importe qui à Tokanaba, qu'est-ce qui nous vaut ce traitement de faveur ?

Après tout, ils avaient refuser l'accès à des patrouilleurs du Seigneur de la Foudre, seraient-ce des anarchistes ? Ou bien refusaient-ils sa souveraineté ? Elle l'ignore, cela pouvait cependant être une diplomate d'un seigneur voisin, une missionnaire ayant eu pour mission de convertir le village frontalier de Tokanaba à la cause de son propre seigneur. Elle reste sur ses gardes, mais fait signe aux autres de la suivre pour l'instant si elle obtient une réponse qui lui convient.

_________________

[Alerte] Conquête tumultueuse 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mar 1 Déc 2020 - 17:46

Usugi, Geisha

Vous êtes prudents. Mais vous semblez insister sur un point tout à fait juste : si vous acceptez d’accompagner cette inconnue à l’intérieur de la petite cité, vous en saurez forcément plus. Par confiance en vos aptitudes, en la situation ou en vos coéquipiers, vous décidez donc d’emboîter les pas de la jeune femme et de répondre favorablement à son accueil. Une minute vous suffit à ce que votre marche vous fasse véritablement pénétrer au sein d’un Tokanaba qui a basculé…

… du moins selon les rapports que l’on vous avait fait. Car à l’instar de ce que vous aviez vu quelques instants plus tôt, votre intuition se confirme à chacun de vos pas. Les marchands commercent, des passants affichent un sourire radieux, quelques enfants par là jouent à cache-cache.

La jeune femme s’arrête. Elle se tourne vers Aizen, pour semble-t-il enfin répondre à sa politesse.

« Enchantée, également. Je m’appelle Usugi, je suis une Geisha du Pays de la Foudre. »

Son regard se tourne alors vers Sendai Anzu. De sa malice et son intelligence, la jeune femme semble avoir compris que c’est elle qui dirige votre unité.

« Au contraire, nous acceptons tout le monde. Tokanaba est un village où il fait bon vivre… »

Sans détourner votre regard de la femme à l’ombrelle aussi sophistiquée que ses habits, vous continuez d’observer la vie semble-t-il paisible des habitants tout autour. C’est là qu’une d’entre eux, un commerçant apparemment, vous reconnaît. Est-ce vous, personnellement, qu’il voit, ou plutôt votre appartenance à Kumogakure no Satô qu’il constate ? Dans tous les cas, il semble avoir un déclic. Et dans ce qui semble être un sentiment d’incertitude, il détourne son regard.

D’autres se mettent également à vous observer. Les réactions sont différentes : certains semblent s’interroger, d’autres hésitent à vous saluer tandis qu’une mère se promenant avec ses enfants vous fait un timide salut de la tête.

« … surtout depuis que la famille royale s’y est installée. »

La famille royale ? De quoi parle-t-elle ? Fait-elle référence au Seigneur Kojima ?

La situation, ou plutôt sa compréhension, semble vous échapper. Les habitants de Tokanaba vous reconnaissent et leurs réactions sont aussi disparates que possibles. Mais pourtant, dans la globalité, ils semblent tous vivre normalement.

Vos incompréhensions se heurtent d’ailleurs au visage aussi fin que malicieux de la geisha Usugi, ne vous laissant plus qu’une seule et même question en tête…

Que se passe-t-il, au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mar 1 Déc 2020 - 19:31
Le trio avait donc décidé à l'unanimité de suivre cette jeune femme qui ne s'était actuellement pas encore présenté. Yūga ne l'avait pas fait également, seul Aizen avait décidé de se présenter. Cachant toutefois son appartenance à son clan, le Denkou avait décidé de ne rien révéler... Parfois, une identité pouvait en dire long sur une personne.

La femme qui les avait accueilli se nommait Usugi et elle était une geisha du pays de la Foudre. Il regarda le village qui semblait animé, à n'en pas douter. Les sourires étaient sur la majorité des visages, et le Tenace se demandait ce qu'il faisait ici.

Une conquête ? Yūga n'en avait clairement pas attention. Il remarqua simplement qu'un homme avait détourné le regard, d'autres ne semblait clairement pas à l'aise.

— La famille Royale ?

Répéta le shinobi des Nuages. Là, il ne comprenait pas. Il n'y avait pas de famille royale dans le Pays de la Foudre, tout du moins le Seigneur du Pays n'était que Seigneur et non roi.

— J'imagine que vous voulez parler de la famille Kojima ? Le seigneur du pays....

Autant être clair là-dessus, dès le début.


Spoiler:

_________________
[Alerte] Conquête tumultueuse E73a
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mar 1 Déc 2020 - 22:25

Aizen se devait de faire un rapide point mental de la situation et de toutes les données qu’il avait, aussi maigres étaient-elles.

Dans un premier temps la missive avait parlé de patrouilleurs personnels du seigneur de la Foudre qui auraient été chassés des lieux. Ce non droit d’entrée découlerait d’une conquête de Tokabana arrachant ce village à l’autorité de Daimyô Kojima Kaemon. L’étrangeté de la situation résidait dans le fait qu’aucune bataille n’eut lieu et que nul sang n’eut coulé, à première vue en tous cas. Aizen se demandait bien par qui avait été congédiés les patrouilleurs, de simples civiles n’auraient sans doute pas agit de la sorte. Des hommes armés de façon classique, au minimum, devaient forcément être présent dans ces lieux pour que les hommes de Kojima aient accepté de rebrousser chemin.

Puis il y avait cette femme qui était sorti de nulle part, juste après leur arrivée. Aizen croyait peu en les coïncidences. Que pouvait-elle bien faire en dehors du village surtout au vu de son statut de Geisha comme elle se présentait l’être. Si la situation semblait la plus normale du monde le doute planait toujours. Et si le moindre de soupçon de doute subsistait c’était forcément qu’il y avait quelque chose.

La jeune femme ne se présenta également que par son prénom. Elle ne demanda pas qui était le trio ni ce qu’ils faisaient ici. C’était l’extrême hypocrisie de la situation qui persuadait Aizen que quelque chose cloché ici. Ou alors si tout était normal, Usugi était bien ignorante. L’hypocrisie de la situation résidait dans le fait d’accueillir trois ninjas comme de vieux amis alors que des représentants de sa seigneurie avaient été virés quelques jours plus tôt. Bien qu’étant normal en apparence le comportement de la jeune femme était anormal. Pourquoi ne demandait-elle pas ce que trois ninjas faisaient ici ? Elle le savait sans doute si elle était mêlée à tout ça et dans ce cas pourquoi jouer faux jeu ? Mais si elle savait jouer la comédie le subterfuge fut trahi quelque peu par les réactions des villageois qui savaient ce que le bandeau que les trois membres de l’équipe portaient signifiait. A travers leurs réactions un mal être général s’installa, sans doute la plupart se demandait ce que des shinobis faisaient ici mais ils ne semblaient pas être tant que ça les bienvenus. S’ils n’arrivaient à obtenir aucune information de cette femme Aizen était persuadé que la langue de certain villageois se délierait bien plus facilement avec un peu d’aide…

Anzu était plutôt du genre direct ne faisant vraisemblablement pas dans la dentelle en évoquant indirectement le refus d’entrée des hommes du seigneur de la foudre. Quant à Yuga il mettait directement les pieds dans le plat en s’interrogeant sur l’énonciation d’une certaine famille royale. Bien sûr que non elle ne parlait pas de la famille de Kojima pensa Aizen. Mais ça aussi Yuga devait le savoir et sa question n’était sans doute là que pour arracher un soupçon de vérité dans ce nœud de mensonges. Mais au moins la question était posée et ils seraient fixés même si l’évocation même du nom de Kojima pourrait mettre le feu aux poudres dans cette situation qui leur échappée encore.

Aizen décida de la jouer autrement que se deux camarades. Il préférait rentrer complétement dans le jeu de dame Usugi. Certes poser des questions directement pouvait leur permettre d’avoir des réponses mais ça pourrait aussi leur jouer des tours face à des personnes dont ils ne connaissaient pas les intentions. Le Nara préférait rester subtile, grapillant des informations tout en restant amical et courtois, sur le terrain qui lui était proposé. Ce genre de situation pouvait brutalement basculer s’il n’était pas pris avec des pincettes. Néanmoins même si avoir pénétré dans le village ne leur avait pas permit d’obtenir plus d’informations concrètes il ne doutait pas que rencontrer cette fameuse famille royale aiderait amplement en ce sens.
« C’est la première fois que j’ai l’occasion de rencontrer une Geisha, j’en suis honoré. »
Dit-il alors que Usugi se présentait tout en faisant encore une légère révérence avec un mouvement de tête.
« Je suis ravi d’apprendre que tout se passe pour le mieux ici, je dois vous avouer que certaines personnes dans le pays s’inquiétaient pour ce village ces derniers jours. »
La jeune femme n’était sans doute pas naïve. Aizen ne pouvait pas complétement ignorer la situation et parler comme si de rien était. Alors il mêla un soupçon de vérité à sa comédie alors qu’il saupoudrait le tout d’empathie et d’altruisme pour les villageois de Tokabana. Il voulait persuader son hôte qu’il était de leur côté et qu’il n’était pas là au nom du seigneur de la foudre, dans un premier temps.
« Mais force est de constater que tout va pour le mieux et j’en suis grandement soulagé. Et grâce à la famille royale, vous dites ? »
Aizen fit mine de réfléchir et ajouta la suite tout en regardant Anzu d’un air faussement curieux.
« Je me demande si… Si ce serait possible de rencontrer la famille royale ? »
C’était autant une proposition à la Jonin qu’une demande de permission à celle qui les avait fait entrer dans le village même s’il se doutait bien que c’était déjà l’itinéraire qu’ils étaient en train de suivre.
« Ce serait un honneur et nous pourrions ainsi les remercier de vive voix. »
Il adressa un sourire aussi grand que faux à dame Usugi afin de ponctuer sa phrase puis fit le silence.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mar 1 Déc 2020 - 23:46
"Nous acceptions tout le monde", tels sont les paroles de cette Geisha portant le nom d'Usagi, et pourtant, les coursiers du seigneur ont été chassé de cet endroit. Quelque chose ne colle pas entre ce que dit cette femme artiste et les hommes du seigneur, mais qui dit le mensonge ? Peut-être les deux disent vrai, et dans ce cas, il faut se pencher sur un autre acteur de cette affaire. La ville accepte peut-être tout le monde, mais ils ont peut-être été chassé par un membre supérieur de la ville, une autorité qui dirige cette ville vivante malgré le fait qu'elle soit conquise. Comme pour lui répondre, Usugi parle d'une famille royale qui s'est installée ici, certainement pas la famille du seigneur de la Foudre ... ou alors, peut-être que si, mais cette pensée ne la rend pas sereine pour autant. Elle ignore laquelle des hypothèses est la plus terrifiante, savoir que le fils du seigneur soit revenu et a pris le contrôle d'un village frontalier ou que ce dernier a fait revivre un de ses ancêtres qui a élu domicile dans ce village. Elle préfèrerait encore penser qu'il s'agit d'une famille d'un autre pays qu'une de ces hypothèses.

- Pourtant, certains se sont plaints d'y avoir été chassé, c'est en partie la raison de notre venue, mais je vois qu'ils n'ont aucunes raisons de se plaindre si les portes sont pourtant grande ouverte à tout le monde.

Elle observe les membres du village sous l'ombre de son ombrelle à elle, alors qu'elle soit la Geisha avec tous le groupe. En parlant de ce dernier, si Yûga se montre très "timide" par rapport aux autres groupes, ne parlant que rarement, Aizen, lui, décide de suivre la voie d'Usugi, de partir dans son sens, alors que la violette observe autour d'elle les gens qui les saluent. Elle vit un homme qui semble les reconnaitre, elle plisse des yeux en le voyant reprendre son activité comme s'il ne les a jamais vu. Potentiellement un espion ou un membre d'un pays qui connait Kumo. Elle retourne son attention sur la Geisha, une femme telle quelle est présente ici pour une bonne raison ...

- Dîtes-moi, qu'est-ce qu'une personne d'arts telle que vous recherche dans ce village ? Y a-t-il une pratique artistique particulière à Tokanaba qui vous intéresse ? Ou bien est-ce juste votre demeure ou celle de la personne auquel vous tenez compagnie ?

Après tout, cette femme était une Geisha, et elle était suffisamment cultivé pour savoir ce que cela signifie. Généralement, la présence d'une de ces personnes signifie qu'il y a dans le coin une pratique artistique qui est suffisamment intéressant pour qu'elle la cultive.

_________________

[Alerte] Conquête tumultueuse 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mer 23 Déc 2020 - 20:13

Usugi, Geisha

Vous lui répondez, tout en continuant de lui poser des questions. C’est idéal, puisque tout en étant dans un contexte totalement pacifique et courtois, vous amassez les informations qu’il vous faudra pour rédiger votre rapport. Les choses vous paraissent forcément étranges, mais vous pourriez presque avoir toutes les raisons de baisser votre garde. Heureusement – ou non – que votre expérience de shinobi vous retienne.

Car grâce à ça, le changement de comportement de la Geisha ne vous échappe pas. Il semble qu’elle ait surtout eu comme un déclic suite aux paroles de Denkou Yuga. Pendant un court instant, le maquillage collant au visage de la jeune femme semble lui donner une expression froide. Et lorsqu’elle penche un peu la tête comme si elle avait peur d’avoir bien compris, vous sentez que la sympathie ambiante est mise entre parenthèses.

« La famille Kojima ? Mais voyons, elle ne possède pas de sang royal. »

L’instant d’après, Usugi semble redevenir la charmante jeune femme souriante qu’elle est depuis votre rencontre. Elle fait tourner son ombrelle sur elle-même, avant de lever les yeux au ciel, vraisemblablement pensive.

« Nous respectons Kojima Kaemon et pour ce qu’il a fait pour ce pays. Mais il a usurpé sa place de Daimyô. »

Le regard de la Geisha ne retombe pas tout de suite vers vous. Elle semble réfléchir, ou peut-être se laisse-t-elle simplement aller à des souvenirs enfouis. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes qui lui paraitront une éternité qu’elle repose les yeux sur vous.

Elle ne dit pas un mot cette fois, et préfère vous observer. Yuga, Aizen puis finalement Anzu, sur qui elle s’arrête un peu plus longuement. Elle se met à soupirer.

« Il est vrai que ce village n’est pas aussi artistique que je le souhaiterais. Mais vous avez vu juste, je reste ici pour accompagner la famille royale. D’ailleurs… »

La Geisha se tourna aussitôt vers Nara Aizen, dont elle n’a pas ignoré la requête.

« … elle est très occupée en ce moment. N’y voyez aucune impolitesse, vous comprendrez que nous venons enfin de récupérer Tokanaba. Beaucoup de choses restent à faire. »

La jeune femme secoue son éventail, bien que vous ne sachiez pas si c’est pour se rafraîchir la peau ou faire virevolter ses cheveux. Elle hésite quelque-peu avant de conclure ce qu’elle a à dire.

« Hm, oui. Je pense que d’une fois les habitants de Tokanaba formés, la famille royale sera prête à vous recevoir. Je ferai en sorte qu’elle retarde sa récupération du prochain village. »
Revenir en haut Aller en bas
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mer 23 Déc 2020 - 22:24
Il ne s’était pas attendu à cela.

Désemparé face à la geisha, Yuga écouta néanmoins la réponse donnée par cette dernière. La famille Kojima n’avait pas de sang royal. Ok... Qui était donc cette fameuse famille royale dans ce cas-la ? Elle avait forcément un nom autre que se faire appeler "famille royale".

Mais, le Tenace n’était pas du tout un excellent enquêteur et préférait laisser cela pour ses deux comparses Kumojins. Il y avait de toute manière autre chose à faire que de la questionner.

En effet. Le trio avait pu constater quelques regards fuyants des habitants. Quittant le groupe, se dirigeant alors vers un des villageois de Tokanaba, le Denkou décida d’enquêter.

Comme il le pouvait.

- Alors... Bonjour déjà, je suis Denkou Yuga, envoyé par Kumo pour savoir ce qu’il se passe ici. J’imagine que vous avez entendu parler de cette famille royale ?

Le shinobi des Nuages fit une petite pause. Ne pas les brusquer, trouver les mots exacts.

- Êtes-vous en sécurité? C’est la tout ce qui m’importe finalement. Tant que vous ne vous sentez pas en danger, c’est la le principal.

Finalement, Yuga avait décidé de ne pas passer Quatre Chemins.


Spoiler:

_________________
[Alerte] Conquête tumultueuse E73a
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Jeu 24 Déc 2020 - 16:56
Voilà quelque chose qui ne doit pas être tombé dans l'oreille d'un sourd, alors comme ça, Kojima Kaemon, actuel seigneur de la Foudre, n'aurait pas de sang royal ? Peut-être dans ce cas l'a-t-il gagné autrement, peut-être par la force, peut-être autrement, dans ce cas, en effet, le "seigneur" ne serait pas d'actualité, mais la nouvelle famille royale peut-elle seulement récupérer ses terres ? Elle l'observe, visiblement en train de se ventiler avec un éventail, se sent elle oppressée par le trio kumojin qui a emmené sur la table le sujet de la famille Kojima ? C'est peut-être le cas, mais c'est tout de même curieux de savoir qu'une famille sortie de nulle part vient demander le trône dans ce contexte ... peut-être est-ce que c'est le Necromancien, ancien héritier du trône de la foudre, qui est derrière tout ça ? Peut-être, en tout cas, Anzu est bien curieuse désormais. Elle laisse Yûga s'en aller questionner les habitants, jetant un coup d'oeil sur lui pour voir qu'il ne compte pas tenter d'envenimer la situation.

- Ce que vous dîtes-là est étonnant, alors comme ça, Kojima Kaemon serait un usurpateur du trône ? Loin de là de dire que vous mentez, peut-être dîtes-vous la vérité, mais permettez-moi de douter pour l'instant de la véracité de cette information.

Bien que son doute ne soit pas permanent, elle se demande comment tourner ça pour qu'elle ne voit pas cela comme un affront, puis elle finit par trouver un moyen de trouver une solution pour réussir à faire passer la pilule diplomatique à sa consœur d'ombrelle.

- Mais pour avoir réussi à rallier ce village à la famille royale, alors qu'il a subi les ravages d'une conquête hijin, c'est que vous avez réussi à les convaincre, alors peut-être que vous nous convaincre à notre tour qu'il s'agit là du véritable prétendant au trône. Avez-vous des preuves que cette famille est légitime ? Quelque chose qui ne peut pas tomber dans la main d'une autre personne que la famille royale ? Un témoignage authentique et véridique qui prouverait la légitimité de ces personnes ?

La vérité peut-être dure à entendre, mais elle peut être facile à falsifier, qu'est-ce qui pousserait ces personnes à croire qu'il s'agit là bien des membres de la royauté de la foudre ? S'il ne s'agissait qu'un discours dicté par une personne, alors n'importe quel clown avec de l'ambition et suffisamment de charisme peut se prétendre roi d'un pays.

_________________

[Alerte] Conquête tumultueuse 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Jeu 24 Déc 2020 - 17:33

Comme Aizen l’avait prévu l’indélicatesse de celui qu’on appelait le Tenace quant à sa question sembla chiffonner la Geisha. Néanmoins, elle s’en offusqua beaucoup moins que ce que le Nara aurait pensé. Elle ne s’attarda pas plus que ça sur le sujet en livrant simplement sa vérité au groupe shinobi : les Kojima étaient, à ses yeux, illégitimes.

Aizen avait l’impression que plus il écoutait les réponses de la femme d’art et plus il avait d’interrogations. Mais petit à petit le groupe arrivait à obtenir des parcelles d’informations. Le puzzle semblait compliqué à résoudre, mais pas impossible.

Le Nara réfléchissait tout en marchant. Il laissait ainsi l’occasion à ses coéquipiers de prendre la parole avant lui. Eux aussi avaient des questions. Mais ils ne pouvaient pas lui faire passer non plus un interrogatoire. Qui savait combien de temps elle supporterait cela. Aizen en profita également pour observer le comportement des villageois. Quelque chose clochait et il ne fallait être ni enquêteur ni shinobi pour le remarquer. D’autant plus que les mots de Usugi renforçaient ce malaise constant qui régnait. Qu’entendait-elle par "les habitants de Tokanaba formés" ? Quoi qu’il en fût, il avait que peu d’espoir que d’obtenir une quelconque information juste en les observant. Il fallait leur parler, ils ne maniaient sans doute pas les mots aussi bien que cette femme. Il serait sans doute facile d’en savoir plus via les habitants mais Aizen était persuadé que cela serait perçu comme un affront que de fausser compagnie à leur hôte pour interroger ceux qui étaient peut-être oppressés.

Mais Yuga n’avait pas la même vision des choses. Sans doute moins manipulateur que le Nara il agissait à cœur ouvert et en avait déjà sans doute marre de tourner autour du pot avec cette femme qui ne parlait qu’à demi-mot. Ainsi il réalisa ce qui peut-être ferait basculer la situation du mauvais côté. Mais Aizen ne fit rien pour l’en empêcher, il tendit l’oreille car ce que faisait l’épéiste était pertinent même si toutefois possiblement dangereux.

Cette femme n’était pas idiote, ou alors était-elle manipulée. Que cherchait-elle réellement en accueillant trois ninjas au sein du village dans lequel ils avaient rejetés des gardes. Elle devait se douter qu’ils venaient à cause de cet évènement. Quelle qu’était la légitimité de la famille qu’elle servait elle savait pertinemment que cette occupation était illégale. Pourquoi faisait-elle alors comme si tout allait bien ? Cherchait-elle à gagner du temps ? C’était aussi une possibilité et en ce cas les trois ninjas étaient tombés dans le panneau. Mais la situation était délicate et peut être encore plus que ce qu’il pouvait imaginer. Sortir des sentiers battus c’était s’exposer à un incident diplomatique. Aizen ne savait pas jusqu’où s’étendait cette histoire.

Le Nara avait beaucoup de questions mais ils étaient trois et il leur fallait poser les questions les plus pertinentes possibles sans abuser de l’hospitalité de leur hôte. Car même s’ils étaient peut-être dans l’inégalité la plus totale, voire pire, les shinobis avaient pour le moment aucune preuve et surtout pas assez de données pour agir. Il leur fallait donc encore continuer à gratter pour avoir le plus d’informations possibles pour plus tard agir de la meilleure des manières possibles.

Anzu, sachant également que la situation devenait délicate, prit plus de pincettes que précédemment dans ses questions. Sur quelles preuves se basaient-ils pour affirmer que Kojima était un usurpateur ? Voilà ce que demandait la Jonin. Aizen aurait voulu savoir le nom de cette fameuse famille royale. Et d’où venait-elle si elle n’avait pris possession du village que récemment, pourquoi maintenant ? Pourquoi laisser rentrer les shinobis dans le village alors qu’ils avaient virés quelques jours auparavant les gardes de Kojima. D’autant plus que la famille royale n’avait pas le temps de les recevoir, quel était le but de cette manœuvre ? Mais ce qui brûlé le plus les lèvres du Nara concernait les derniers mots de la jeune femme. C’est sur ce point qu’Aizen avait décider de demander un éclaircissement. Et il comptait bien par la même occasion faire valoir les principes moraux du Bushido. Peut-être que cela parlerait à la Geisha de part la nature de sa culture.
« Permettez-moi de vous demander encore un éclaircissement, dame Usugi. Cela est peut-être clair pour mes camarades mais voyez-vous ce pays ne m’a pas vu naître. Ainsi je manque cruellement de connaissances sur les us et coutumes de la foudre. Qu’entendez-vous par "former les habitants" ? »
La posture d’Aizen, bien que témoignant de sa rigueur, demeurait sans hostilité aucune. Il veillait à être courtois et à s’exprimer d’une voix mielleuse. Il laissa le temps à la jeune femme joliment apprêtée de lui répondre mais qu’il obtienne ou pas son dû il continua quelques instants plus tard.
« J’ai bien peur que ma curiosité ne prenne pas fin ici et je me dois de vous demander quel est le prochain village dont vous avez fait mention. De par mon statut de Samouraï je me dois d’être honnête avec vous. Comme l’a fait remarquer ma camarade nous demandons qu’à vous croire mais sans preuve vos actes ici son illégaux. Je ne remets pas en cause la légitimité de la famille que vous accompagnez mais je dois faire preuve d’une loyauté sans faille envers le pays et donc envers ses dirigeants actuels. C’est pourquoi je me permets d’insister afin de réclamer de nouveau une entrevue avec la famille royale. Vous n’êtes pas sans avoir qu’une fois que la nouvelle se sera répandue Kojima Kaemon voudra intervenir. Permettez-nous d’éclaircir la situation, pour vos habitants, pour le pays. »
Aizen incarnait son personnage du Samouraï honorable à merveille. C’est tout en souplesse qu’il tentait de jouer avec les mots pour faire comprendre à la jeune femme qu’une menace pesait sur eux s’ils n’étaient pas prêts à collaborer un minimum avec les représentants de Kumo qui était finalement la plus grande force militaire de Kojima. Le côté loyal du samouraï était là pour laisser penser qu’il pourrait changer de bord si la légitimité de la famille royale était prouvée. Ainsi, elle avait tout à perdre à ne pas accepter la requête du Nara et tout à gagner en acceptant. Ce petit jeu amusait le Nara, même s’il le cachait.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mer 20 Jan 2021 - 19:48
Vous choisissez de vous écarter de vos deux coéquipiers pour vous intéresser aux villageois. Ce n’est pas tant que la conversation avec la Geisha ne vous apporte rien, bien au contraire d’ailleurs, mais vous souhaitez avoir un autre point de vue. Car des zones d’ombre, il y en a. Pourquoi les civils semblent si « enclins » à ce changement d’autorité ? Sont-ils sous pression, menacés ? Ou au contraire, sont-ils peut-être plus libres qu’avant, et maîtres d’un destin qu’ils ont choisi d’orienter vers cette mystérieuse famille royale.

C’est à un quinquagénaire, voire quelqu’un d’encore plus âgé, que vous vous adressez. Vos questions et votre appartenance à Kumogakure no Satô ne laissent aucun doute quant à ce que vous recherchez, même le vieux paysan l’a compris. Il vous observe quelques secondes en silence, avant de regarder sur les côtés, vérifiant probablement que personne n’écoute. Fort heureusement pour vous, il semble enclin à vous répondre honnêtement.

« Bonjour jeune homme. Bien sûr que nous connaissons la famille royale. C’est elle qui assure la sécurité du village, maintenant. »

Le vieil homme soupire. Il semble ressurgir en lui des souvenirs douloureux.

« Lorsque l’Empire du Feu est venu conquérir votre village, il est d’abord passé par le nôtre. Nous avons subi des pertes, surtout matérielles. Mais les braves gens d’ici ont surtout perdu ce sentiment de sécurité. Je suis bien trop vieux pour que mon opinion importe, mais sachez que depuis, la confiance des gens envers le Seigneur Kojima et les Nuages s’est effritée. Alors que la famille royale… »

Le regard du vieillard pointe vers un jeune guerrier à cheval, à une trentaine de mètres de vous.

« Ils sont arrivés avec des histoires et des traités encore plus vieux que moi, et des promesses de sécurité et d’implication de la population qui ont séduit bon nombre d’entre nous. »

***

La Geisha vous écoute avec une attention toute particulière. De par ses habitudes, elle fait parfois légèrement tourner le manche et par extension l’ombrelle qui la protège de la météo. Dans une politesse qui lui semble accoutumée, elle continue de vous laisser terminer avant de vous répondre. Mais il y a un mot que Nara Aizen prononce qui lui ôte toute délicatesse : « Samouraï ».

« Ne prononcez pas ce mot ici ! »

Pour la première fois, vous aviez pu découvrir une crainte sur le doux visage de la Geisha. Une peur encore plus accentuée lorsque vous entendez la même chose qu’elle. Une voix.

« N’ayez crainte, Dame Usugi. Je m’occupe du reste. »


Une voix rauque et robuste, provenant du cœur du village. Vous ne tardez pas à trouver sa provenance. Celle d’un homme en armure, qui descend de son cheval.


???, Samouraï de la famille royale

Ses pas ordonnés le conduisent jusqu’à vous. De par sa stature, vous décelez une prestance assez rare en lui. Et de la façon dont il a de reposer son avant-bras sur le manche de son katana, vous n’hésitez pas sur la nature de cet inconnu. C’est un guerrier, voire un…

« Samouraï ? lance-t-il à Aizen. Ne prétends pas être ce qu’au mieux, tu as été un instant de ta vie, jeune homme. Tu n’es pas un Samouraï. Tu es un ninja, efficace mais noyé dans le déshonneur. »

Son visage à moitié dissimulé sous son casque de guerrier du Bushido, vous êtes spectateur d’un sentiment particulier. Surtout pour le Nara qui a pu fréquenter des Samouraïs, quelque-chose vous dérange. L’homme que vous avez en face de vous, sans jamais douter qu’il ne soit pas un Samouraï, vous paraît pourtant être d’une nature… différente.

Il se tourne vers Metaru Anzu.

« Et même votre efficacité n’est pas absolue. C’est parce que vous avez laissé cet « Empire du Feu » marcher librement sur ce village que sa population a bien accueilli notre arrivée. Un peuple abandonné a-t-il vraiment besoin d’être convaincu par ceux, légitimes, qui viennent les protéger ? »

Nouveau volte-face, cette fois-ci vers le « faux » Samouraï que l’inconnu perçoit en Aizen.

« Formation au combat. S’ils ne sont pas aptes à être formés aux arts Samouraïs, les braves gens de ce village apprendront à se défendre du mieux qu’ils peuvent. Et ceux qui le souhaiteront renforceront les rangs de notre famille lorsque nous marcherons vers le cœur du pays. »

Derrière le Samouraï, la Geisha avait repris son air neutre, malgré l’effarante malice qu’affichait habituellement son visage.

« Comme Dame Usugi vous l’a dit, mon père ne saurait trouver le temps de vous recevoir. Et je doute même qu’il en ait l’envie, vous, fourbes ninjas qui vous amusez déjà à qualifier d’illégales des actions au nom d’un Daimyô qui ne devrait pas l’être. »

Avec ce que vous considérerez comme un ultime affront, le Samouraï vous tourne le dos après vous avoir jeté un dernier regard. Repassant devant la Geisha, il lui adresse un ordre.

« Raccompagnez ces jeunes gens à l’extérieur du village, s’il vous plaît. »
Revenir en haut Aller en bas
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 8:43
Yuga avait décidé de parler à d'autres. Il y avait la population autour d'eux, certains semblaient se fermer aux regards des shinobis et il était temps d'en savoir un peu plus. Cette geisha ne leur apporterait aucune informations supplémentaires, selon lui. S'approchant d'un homme à l'âge quinquagénaire, Yuga lui demandait ce qu'il pensait de cette famille royale, mais voulait principalement savoir si les villageois se sentaient en sécurité. Peu importait pour le reste, finalement selon lui. La sécurité des kaminarijins importait sur tout.

La famille royale assurait la sécurité du village. La confiance entre les villages et le Damyo actuel ainsi que le village shinobi était effritée, la famille royale possédait des documents qui légitimait leurs dû.

Bizarre.

Son regard se posa sur l'homme à cheval, quelques mètres plus loin. Yuga ne comprenait pas tout, mais cette famille royale, tout paraissait assez louche. Pourquoi ne pas s'être découvert plus tôt ? Pourquoi maintenant ?

- Merci à vous.

Répondit-il, puis rejoignant ses partenaires kumojins, un homme armé s'approcha d'eux. S'adressant à Aizen, lui parlant alors de sa qualité de faux Samourai. Qui était-il ? L'homme à cheval. Probablement un membre de la famille royale.

Cet individu commençait à le chauffer. Sérieusement, mais le Tenace prenait sur lui.

- La famille royale est-elle si malpolie pour ne pas se présenter ? Lança-t-il alors que le Samourai tournait le dos et intimait aux shinobis de s'en aller. Il en était hors de question. Malheureusement pour vous, nous ne quitterons pas ces lieux tant que vous ne nous prouvez pas votre légitimité en ces lieux.

Il ne quittait pas des yeux le soldat.

_________________
[Alerte] Conquête tumultueuse E73a
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 19:39

Et voilà qu’eux aussi se faisaient congédier. La situation avait pris une tournure tout à fait inattendue et dans un intervalle de temps très court. Alors que Aizen tentait désespérément de faire preuve de diplomatie en restant pacifique ce fut un mot qu’il prononça qui envenima la situation. Lorsque Aizen s’affirma comme Samouraï le visage de la geisha changea du tout au tout. Alors qu’elle semblait bien éduquée et manierait comme pouvait l’être Aizen, elle lui coupa la parole, ce mot semblait être proscrit.

Non loin de là un homme s’exprima, sa voix laissait comprendre qu’ils avaient affaire à quelqu’un qui avait l’expérience de la vie. Quand Aizen tourna sa tête pour poser les yeux sur le nouvel interlocuteur il faillit tressaillir. Pendant un bref instant il crut avoir face à lui le samouraï qu’il avait rencontré à Hi étant enfant. Mais un regard plus approfondit laissait paraître des différences dans l’armure de ce nouveau venu et celle de ses souvenirs. Pendant un bref instant, alors qu’il se rapprochait du groupe, le Nara fut transporté dans les souvenirs de son enfance. Comment oublier ce samouraï à l’armure rouge écarlate. Il avait beau avoir parlé avec lui peut-être qu’une seule minute il avait été marqué à vie et sans nul doute que sans cette rencontre il ne serait pas là où il est aujourd’hui.

Aizen se reprit tout de même bien vite et concentra toute son attention sur cet homme en oubliant même l’existence de la femme qui les avait accueillis. Le guerrier à l’armure rouge et or s’adressa directement au Nara. Ce dernier bien heureux d’avoir un véritable samouraï face à lui déchanta très rapidement. Pourtant il n’en montra rien sur son visage qui arborait toujours ce sourire chaleureux. D’un sang-froid, qu’il vantait comme sans égal il écoutait attentivement l’homme face à lui qui ne faisait pas ses louages. Dans l’intervalle il en profita pour également s’adresser à Anzu et Yuga les rejoignit. Aizen jeta un coup d’œil à son camarade, avait-il apprit quelque chose en s’adressant directement aux habitants ? Il le saurait peut-être plus tard car les trois membres du groupe avaient les yeux rivés sur leur nouvel interlocuteur. En effet le samurai gardait une main posée sur le pommeau de son arme. Aizen savait sans doute mieux que n’importe qui dans l’équipe à quelle vitesse pouvait dégainer et frapper cet individu dans un mouvement fluide et unique. Pour autant Aizen ne se laissa pas impressionner et continua de boire les paroles du samouraï qui se voulaient bien amers.

Et c’est dans un ultime affront qu’il leur tourna le dos. Aizen ne représentait-il pas une menace suffisante pour qu’il ose lui tourner le dos ainsi ? Il imagina la scène : de dos celui qu’il avait devant lui ne verrait et n’entendrait pas son ombre arriver, ayant besoin d’un seul signe tout serait fini très vite. Une voix dans sa tête lui disait de le capturer… De le tuer ? Était-ce Kougen qui s’adressait ainsi à Aizen ou était-ce son imagination ? Ou alors peut-être que les mots de cet homme l’avaient affecté plus qu’il ne le laissait paraître sur son visage. Lui qui admirait les samouraïs depuis tout ce temps se faisait rejeter par le premier qu’il croisait après tant d’années. Aizen ferma les yeux, cela prit que quelques secondes mais alors que Yuga s’adressait au Samouraïs qui voulait les congédier, il médita. Ce fut rapide mais maîtrisait maintenant son accès au Zen il pu se calmer grâce à cela. Dans une ultime inspiration réconfortante il décida lui aussi de s’adresser à celui qui le considérait comme un imposteur.
« Veuillez recevoir mes excuses si je vous ai offensé en évoquant le fait que je me considère comme semblable à vous. J’ai peut-être encore beaucoup à apprendre sur le sujet mais c’est pourtant une voix dans laquelle je me suis engagé avec sincérité. »
Loin de toutes ses pensées malsaines Aizen avait finalement choisi de continuer à jouer la carte de la diplomatie. Ils n’avaient encore que trop peu d’info pour espérer pouvoir agir efficacement. Tout passage à l’acte immédiat porterait préjudice aux deux parties représentées ici. Qui savait s’il n’y avait pas une armée de soldats comme lui caché quelque part ici. Tout acte inconsidéré était à proscrire, il espérait que ses deux camarades seraient sur la même longueur d’onde.
« Je peux comprendre si vous provenez d’un de ces illustres clans samouraï que mon commentaire ait pu vous froisser. Néanmoins, je pense que nous sommes partis sur de mauvaises bases et que nous devons essayer, pour le bien de tous, de reprendre une discussion saine et pleine de bons sens. »
Aizen avait ainsi légèrement penché le buste en guise de salut respectueux. L’information comme quoi le dirigeant à l’origine de toute cela était son père n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Le Nara avait ainsi peut-être face à lui un prince en plus d’un guerrier. Il savait que ce genre de personne devait se faire caresser dans le sens du poil pour ne pas les offusquer. Mais cela n’empêchait pas d’oublier le réel but de leur visite.
« Pour en revenir au sujet principal nous ne sommes pas là pour débattre de l’efficacité du pays à protéger ses habitants. Bien qu’il y ait de quoi critiquer le système actuel nous provenons d’un village qui élit son chef via un vote équitable, nous sommes ouverts au dialogue mais je pense qu’il y a des manières de faire. Vous avez renvoyé des hommes de Kojima, vous voulez nous congédier également. Vous n’êtes pas dupe, vous savez ce qu’il adviendra en suite lorsque le seigneur de la foudre aura eu vent de tout ce qu’il se passe ici. »
Aizen était lancé, s’il avait face lui un véritable samouraï il allait pouvoir découvrir par lui-même si ce fameux code moral du Bushido avait tant de valeur que ça à leurs yeux.
« Lorsqu’il saura que vous voulez marcher pour conquérir tout le pays il enverra une armée. C’est cela que vous voulez pour vos habitants ? Êtes-vous donc venu leur offrir la guerre ? Ce pays a-t-il besoin d’une guerre de plus, de d’avantages de morts ? »
Aizen voulait faire appel à la bienveillance chez ce guerrier au katana. Préférait-il récupérer un pouvoir qui n’avait de valeur que dans son sang ou alors protéger les habitants de ce village.
« Dans un contexte où des démons immenses émergent de la terre et du ciel ne pensez vous pas que l’on ferait mieux de s’épauler ? Je ne connais pas votre histoire, celle de votre famille. Mais le peuple Kaminirajin est intelligent, si vous êtes tant persuadé que ça de votre légitimité pourquoi ne pas simplement la révéler aux yeux de tous afin que la vérité soit faite ? »
Aizen ouvrait largement les bras dans un symbole de rassemblement. Il voulait user des mots car jusqu’ici ils n’avaient pu obtenir aucune information pertinente et la situation semblait aussi critique qu’il y paraissait avec cette annonce de conquête du pays. La diplomatie était de mise mais quelque chose chez ce samouraï gênait Aizen au plus profond de son être. Cette sensation glaciale résonnait comme un frisson le prenant à bras le corps. Au final… Peut-être qu’il devrait lui arracher la tête pour trouver les informations qui s’y cachaient.



Spoiler:

_________________
KUMO:


Dernière édition par Nara Aizen le Dim 24 Jan 2021 - 10:23, édité 1 fois (Raison : Correction orthographique)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 23:44
Un homme finit par apparaître, au moment où la Geisha finit par leur dire de ne pas dire ce mot. Un samouraï, du moins, c'est ce que l'armure et la posture indiquaient, un samouraï qui est venu faire la leçon, venu en plein milieu de la discussion tel un cheveu sur la soupe. Anzu ignore si, oui ou non, Aizen a suivi à la perfection le code du bushido, mais l'homme en face semble avoir un rôle encore plus important qu'un simple samouraï. Elle observe l'homme derrière son armure, fronçant les sourcils alors qu'il osait se prétendre "défenseur du pays" et leur remettre la faute sur l'invasion de l'Empire du Feu. Comment ça ils les ont "laissé marcher le pays" ? Cet homme venu faire la leçon sur "l'honneur" des ninjas en oublie bien vite un autre aspect du Bushido.

- Vous osez nous faire la leçon sur notre déshonneur, samouraï, mais vos mots sont dénués de respect. Comment osez-vous parler ainsi de notre combat contre l'Empire du Feu ?

Commence-t-elle à dire avant d'activer un sceau au niveau de son œil, un sceau inoffensif, mais qui a une utilité tout autre.

- Nous n'avons peut-être pas pu être là pour repousser l'attaque de ce village, nos avons certes échoués à protéger tout le pays, y compris ce village, mais des guerriers sont morts pour tenter de repousser la menace de l'Empire, pas que pour Kumo, mais pour tout Kaminari, pour votre pays, pour ce village. Et au lieu de laissez les kaminarijins sous le contrôle de l'Empereur, nous avons résistés, nous nous sommes rebellés et nous avons finalement réussi à libérer Kaminari de l'emprise du Teikoku.

Sa voix ne s'éleva pas, ne montra pas de signe de colère, mais démontrait une froideur qui commence à se sentir dans chaque mots qu'elle claque contre cet homme en armure, ce "prince".

- Je ne demande pas qu'on excuse pour ne pas avoir réussi à défendre ce pays dont ce village, mais que vous respectez la mémoire de tous ceux qui sont tombés pour tenter de protéger Kaminari et que vous soyez reconnaissants pour tout ce que nous avons fait pour libérer le pays de la Foudre y compris ce village pendant que vous n'étiez pas là.

Que l'homme vienne se prétendre maître de ces terres, cela se discute, mais qu'ils fassent passer tous les shinobis kumojins pour des gens incapables de protéger le pays, surtout après avoir fait la leçon sur "l'honneur", cela ne passait pas. Et cela demandait encore des preuves, et Anzu resta attentive à tout mouvement de la part du samouraï.

Techniques utilisées:

_________________

[Alerte] Conquête tumultueuse 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Sam 30 Jan 2021 - 21:04
La Geisha reste immobile. Le Samouraï vous dévisage. Mais la politesse découlant de sa ligne de conduite l’oblige à vous laisser parler. S’il soupire en entendant les paroles foncièrement provocantes de Denkou Yuga et de Metaru Anzu – mais qui dit que vous avez tort ? – il semble voir les paroles plus pacifiques de Nara Aizen comme une balance qui s’équilibre. A cet instant, vous ne le savez pas, mais vous avez évité un affrontement ô combien difficile.

Il lève le bras, comme pour faire signe. Mais à qui ? Où ? Pourquoi ? Des questions que peuvent vous venir à l’esprit, mais dont vous ne pouvez qu’hypothétiser les réponses. Mais vous pouvez espérer que c’était pour votre bien.

Il se tourne vers Yuga.

« Si vous ne quittez pas ces lieux, je vous affronterai. Et si je doute l’emporter face à trois fourbes ninjas, le reste de la famille royale se montrera. Et il s’agira des dernières personnes que vous verrez. »

Le Samouraï vous surprend peut-être par le calme duquel il vous répond. Il n’y ni provocation ni agressivité dans ses paroles. Il regarde ensuite Anzu.

« Je vous félicite pour vos efforts. Il est vrai que nous préférerons toujours voir le Pays de la Foudre aux mains de ses habitants. Mais l’Honneur et les liens du sang exigent qu’il soit dirigé par la famille royale. »

Vous commencez à saisir la philosophie de celui qui vous parle. Finalement, il vous paraît peut-être même trop « proche » du Bushido et de ce qu’implique le fait d’être Samouraï. Réactionnaire ? Difficile d’utiliser pareil mot dans pareille circonstance. Mais il y a ce sentiment, tel un chuchotement, qui vous fait penser que votre interlocuteur continue de suivre les règles d’une époque révolue.

Aujourd’hui, vous vivez dans une ère de Shinobis.

Et il faut que ce dernier s’en rende compte, du moins c’est ce que vous aimez à penser, tandis que le concerné se tourne cette fois vers Nara Aizen.

« La vérité, la légitimité de la famille royale sera révélée en temps voulu. Le Daimyô attend une occasion précise pour se manifester.
Et elle vient justement d'arriver. »

La nouvelle voix, plus puissante et plus grave, surplombe celle du Samouraï, qui semble presque aussi surpris que vous. Une seconde, peut-être deux : voilà le temps qu’il vous faut pour comprendre qu’elle vient d’un homme dont la prestance est telle que vous savez de qui il s’agit.

Le Seigneur, Daimyô à la légitimité dont vous ne savez pour l’instant rien, et père de la famille royale elle-même.


???, Daimyô et chef de la famille royale

« Ce n’est pas à vous que je dois démontrer ma légitimité. C’est à Kojima Kaemon. »

Grand et à la carrure impressionnante, c’est surtout le charisme d’un homme dont la sérénité n’a rien à envoyer au sérieux qui vous fixe. Même le Samouraï, à ses côtés, paraît soudain secondaire en importance. Preuve en est les petits pas de côté pour qu’il tienne en respect votre nouveau et principal interlocuteur.

Quelque-part, vous être exaucés. Car quelle meilleure manière de s’adresser à cette fameuse famille royale que de faire face à son chef ?

Ce dernier regarde Nara Aizen. Lui qui a parlé le plus, il est évident que certaines de ses paroles sont remontées aux oreilles du Daimyô. Peut-être même toutes.

« Figurez-vous, jeune ninja, que je connais bien la famille Kojima ou votre village shinobi. Et c’est justement parce que je vous connais que j’ai fait renvoyer certains de vos hommes. Aujourd’hui, j’ai face à moi des hommes que Kojima Reijirô prendra au sérieux. Ainsi… »

Le Seigneur de la famille royale cherche quelque-chose dans son habit. S’il porte effectivement un katana à sa taille, ce n’est pas vers ce côté qu’il tâtonne. Sans relâcher votre vigilance, vous comprenez qu’il n’y a rien à craindre.

Au contraire, c’est un mouchoir de soie bien inoffensif que votre interlocuteur tend du creux de sa main. Au moment où vous comprenez qu’il est trop épais pour ne pas renfermer quelque-chose, le chef de la famille royale le donne à Aizen. Libre à vous de satisfaire votre curiosité ou de garder l’identité de ce petit objet secrète.

« … je vous confie ceci. Apportez-le à votre « Seigneur », s’il vous plaît. Et puisse-t-il prendre la bonne décision. »

Cette famille royale – sous l’impulsion évidente de son père – vous paraît alors bien moins impulsive et provocatrice qu’au départ. Au contraire, votre présence semble faire partie d’un plan. Votre raisonnement s’enclenche.

Si cette famille est bien légitime, qu’auraient-ils du faire ? Aller directement faire face au Seigneur Kojima, qui aurait pu avoir tout le loisir de faire « taire » cette rencontre si tel avait été son souhait ? Mener une guerre probablement perdue d’avance pour eux ?

Non, ils avaient préparé cette rencontre. Peut-être même que l’homme qui se tenait face à vous en ce moment avait attendu de voir de par vos actions et prises de paroles si vous étiez suffisamment importants et aptes pour ramener ce « colis » auprès de Kojima Kaemon.

« Je ne souhaite pas la guerre, et ai pleinement conscience qu’il existe des risques globaux qui nous menacent tous. En ce sens, je serai même prêt à consentir à la conservation de votre village de shinobis sur mes terres. »

Tandis qu’il continue de se tenir droit, vous remarquez derrière lui du mouvement. Sans avoir vraiment compris à partir de quand exactement, vous voyez d’autres silhouettes être attentives. L’une d’entre elle, un arc à la main, semble particulièrement importante.

Est-ce là l’art d’un Seigneur, de parler sans la moindre menace, puisque ses hommes se chargent de vous faire comprendre que vous n’avez pas le dessus en ce moment ?

« Puisque vous ne me considérez pas encore comme votre Seigneur, voyez ceci comme une requête et non un ordre. Portez ce que je vous ai donné et soyez les messagers d'une passation pacifique. »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Dim 31 Jan 2021 - 12:42

Aizen comprit enfin… Il ne pu s’empêcher d’avoir le regard vide pendant deux secondes lorsqu’il saisit qu’il n’avait en fait été que le pantin d’un plan minutieusement ficelé. Aizen ne pouvait qu’être admiratif de cette famille royale quant à leurs agissements, il avait admiré les samouraïs depuis son enfance et ses retrouvailles avec eux étaient loin d’être décevantes. Ils avaient tout prévu, ils savaient qu’en congédiant de force les gardes de Kojima des guerriers plus puissants seraient envoyés, des shinobis. Ces shinobis par leur statut avaient une parole plus forte, et c’était cela qu’ils recherchaient, des personnes qui pourraient être écoutées par le seigneur de la foudre.

Le comportement du samouraï commença par s’apaiser bien qu’il n’en démordait pas sur le fait que les shinobis devaient partir sans quoi un affrontement aurait lieu, voire plusieurs… Il fit un signe de main qui s’adressa à on ne savait qui. Le tout laissait à penser que les shinobis avaient bien eu raison de garder leur sang-froid. Aizen eu la sensation glaciale que tout autre décision ne lui aurait pas permis de partir en vie de ce village. Et c’est alors qu’ils semblaient dans une impasse qu’un nouveau protagoniste vint débloquer la situation.

La personne qui apparut semblait importante et il ne fallait pas être connaisseur pour le comprendre, surtout en observant le comportement du samouraï quant à son arrivée. Ce dernier se fit tout petit, comme un enfant face à un adulte. A travers ses premiers mots le Nara compris immédiatement à qui il avait affaire. Le seigneur de la famille royale daignait enfin se montrer. L’ambiance changea du tout au tout, l’agressivité passive trépassa pour laisser place à un dialogue bien ouvert. Bien que soi-disant seigneur de tout Kaminari ce dernier s’adressa à Aizen comme son égal. Car ce fut vers le Nara qu’il se dirigea directement. Ses mots précédents ne semblaient pas l’avoir laissé indifférent et avaient sans doute même déclenchés cette situation. Le Chûnin compris qu’il avait simplement eu le comportement que le seigneur escomptait. Il les observait potentiellement depuis le début et attendait de voir si le groupe était digne de la tâche qu’il voulait leur confier.

Aizen ne sentit aucune animosité provenant de cet homme qui cherchait quelque chose dans sa royale tunique. Bien qu’il portât un katana comme celui dont Aizen considérait comme son fils, le samouraï à l’armure rouge, rien ne lui laissa penser qu’il courait un danger face à cette personne. Il vu juste car ce dernier sortit un simple mouchoir de soie et le tendit à Aizen. A mieux y regarder ce mouchoir semblait n’être qu’un emballage, que pouvait-il contenir ? Aizen s’approcha et prit le présent à deux mains tout en inclinant la tête. Son comportement se voulait très respectueux afin de s’adapter à ses interlocuteurs qui de plus en plus semblaient provenir de récits anciens sur les samouraïs. Rares étaient les personnes qui se comportaient ainsi à cette époque, encore moins chez les shinobis. Bien que la curiosité démangeât Aizen, posait ne serait-ce qu’un regard sur le présent du seigneur aurait sans doute représentait un grand affront à leur encontre. Alors il releva la tête afin de regarder le seigneur dans les yeux puis rangeant le mouchoir et ce qu’il contenait à l’abris dans sa tunique. Il recula et continua d’écouter le seigneur.

Aizen remarqua de nouvelles silhouettes dont une particulièrement imposante qui disposait d’un arc. Une arme de samouraï, encore une fois. C’était ainsi que devait se comporter un grand dirigeant. Aizen l’avait toujours dit le pouvoir n’appartenait pas forcément à celui qui possédait la plus grande puissance brute. Alors que le seigneur avait des paroles calmes évoquant la paix, il avait des hommes qui se chargeaient d’établir une menace tangible à l’encontre des shinobis pour leur faire passer l’envie de s’attaquer à leur seigneur.

Comme d’habitude Aizen énumérait toutes les possibilités dans son esprit. Encore une fois engager le combat aurait était d’une idiotie sans nom bien que si proche du seigneur il doutait que qui que ce soit ait le temps d’intervenir. Mais tuer ce seigneur, si cela était possible car il ne fallait pas oublier que lui aussi possédait une arme sans doute pas là en guise d’ornement, n’aurait en rien fait avancer cette affaire, bien au contraire. Si le samouraï était bien son fils il y aurait toujours un prétendant légitime et ce dernier semblait moins sage que son supposé père. Le Nara prit aussi en compte la possibilité que ce mouchoir de soie ne contienne en fait absolument rien de pertinent. Il avait beau réfléchir il n’arrivait pas à ne serait-ce avoir qu’une petite idée sur un objet de si petite taille pouvant prouver la légitimité de ce seigneur. Peut-être que tout cela n’était qu’une mascarade visant à enfin faire partir les trois shinobis mais dans ce cas là les avoir invités au village n’aurait eu aucun sens, ils auraient été congédiés dès leur arrivée.

Et si leur venue avait bien un sens il fallait qu’ils aillent remettre ce message au seigneur de la foudre actuel. Aizen ne connaissait pas personnellement Kojima Kaemon comme sans doute aucun de ses coéquipiers. Comment réagirait ce dernier ? Aizen n’avait que très peu d’espoir dans la mission qui leur était confiée ici. Même si celui qu’il avait en face de lui était le vrai seigneur de la foudre, est-ce que Kaemon accepterait de céder sa place ? Le pouvoir était une propriété que l’Homme aimait tout particulièrement. Mais Aizen essayerait alors de le convaincre comme il l‘avait fait ici, par les mots. Tout ce qui comptait dans l’esprit d’Aizen était la prestigieuse renommée qui l’attendait si jamais il arrivait à être l’ambassadeur d’une passation de pouvoir pacifique.

Après avoir laissé le seigneur dire tout ce qu’il avait à dire Aizen se devait de répondre. Et bien qu’il ne fût pas le chef de groupe il choisit décider pour lui seul car il avait cet objet qui était soi-disant capable de tout changer, il espérait que ses coéquipiers le suivent.
« Mon seigneur, j’apprécie l’égard que vous nous portez malgré notre simple statut de shinobi et j’accepte d’accéder à votre requête. »
Aizen se voulait concis cette fois, le temps de convaincre n’était plus car chacun avait déjà jouait presque toutes les cartes qu’ils avaient en main. Cependant il profita de la situation pour tenter d’obtenir des dernières informations importantes.
« Si je peux me permettre, pourrais-je avoir l'honneur de connaître le nom de celui qui nous missionne pour la paix de notre cher pays de la foudre ? »
Aizen se demandait s’il pouvait avoir une quelconque réponse positive bien que cette donnée ne fût peut-être pas si importante que ça car quelque chose lui disait que cet homme et Kaemon se connaissaient déjà. Donc, au final, il aurait son nom à un moment ou à un autre. Après la réponse du seigneur, quelle qu’elle soit, il conclut.
« Je m’en vais donc pour porter ce message à Kojima Kaemon. J’espère, pour la paix du pays, que vous saurez garder patiente en attendant et ne marcheraient pas vers d’autres conquêtes. Puissions-nous maintenir la sécurité de tous les habitants du pays, ensemble. »
Sur ces mots et si aucune autre intervention ne requérait qu’il reste le Nara se dirigerait vers la sortie du village après un salut respectueux à son interlocuteur principal. Bien sûr, il attendait également que ses coéquipiers s’expriment au besoin afin de partir avec eux.



RÉSUMÉ:

_________________
KUMO:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Anzu
Metaru Anzu

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Lun 1 Fév 2021 - 17:40
Bien, Anzu n'avait que peu d'importance quand à qui gère le pays de la Foudre, tant que ceux qui la dirige ne vienne pas d'ailleurs. L'homme comprit les sacrifices que les shinobis ont dû faire pour reprendre le pays aux mains du Teikoku, la Rebellion mis en place et la formation du Fukkatsu, étant une actrice de cette dernière, elle ne pouvait pas se permettre que cette famille royale qui doit encore prouver sa légitimité pointe les shinobis comme responsable de cette conquête du Teikoku, les shinobis ont fait ce qu'ils ont pu, et elle aimerait bien les voir, ce jour-là, face aux soldats impériaux qui sont venus s'attaquer au pays de la Foudre pendant que les personnes les plus puissantes de Kumo n'ont pas pu être présent pour protéger leur pays. Elle ignore qui il est, mais s'il soupire en entendant les paroles, c'est que, quelque part, elle a eu juste, ce samouraï qui suit la voie du Bushido a beaucoup de mal à respecter l'un des codes qui est celui du respect. Que cela lui serve de leçon à l'avenir.

- Je vous en remercie, tant que Kaminari n'est pas dirigée par une puissance étrangère, cela me convient.

Si ces personnes sont des membres légitimes du trône, Anzu n'a rien à redire, mais des preuves, elle veut des preuves, ce genre de comportement n'aide pas la Metaru à accepter le fait qu'ils soient légitimes, mais heureusement pour cette famille royale qui partait très mal avec cette première rencontre, le "véritable Daimyo" finit par leur honorer de sa présence. Ces mots sont bien plus sages que celui de son fils, bien plus pacifique et, surtout, moins provocatrices. Elle observe l'homme, bien plus grand que n'importe qui dans ce groupe, mais surtout bien plus proche de l'idée qu'elle pouvait se faire d'un Daimyo que l'échantillon qui est venu les remettre à leur place sur leur manque d'honneur et leur "efficacité à déplorer". La violette ferme son oeil, désactivant son sceau et observant l'immense homme venant surtout parler à Aizen, celui qui s'est montré comme étant le plus pacifique du groupe, ce qui est bien normal vu la philosophie qu'il veut transmettre.

La seule chose qui frustre un peu Anzu, c'est qu'elle fait partie d'un "plan", un autre, déjà celui de l'homme au chapeau, puis celui de cet homme, la sensation d'être un pion sur un échiquier ennemi est dérangeante, surtout pour la violette qui ne voulait certes pas être à la première à être sous les projecteurs, mais elle ne veut pas être sous celui des ennemis aussi. Enfin, elle suppose qu'elle devra faire avec, elle va prendre sur elle ... encore une fois.

- Nous transmettrons ce message à notre seigneur actuelle, nous ne pouvons garantir s'il accepte cette preuve ou si sa décision sera aussi pacifique que la votre. Nous vous tiendrons au courant de sa réaction et sa décision, du moins, on essaiera.

Car après tout, le Daimyo actuel peut très bien décider de "taire" cette affaire, puis de mettre un avis de recherche sur la tête du trio. En tout cas, Anzu observe Yûga, lui qui voulait une preuve, ils viennent d'en recevoir une, il ne manquait plus qu'à voir si, oui ou non, cette preuve est légitime ou non.

- Nous allons y aller, mais comme mon camarade, je souhaiterais connaître l'identité de celui qui veut nous missionner avant de partir.

Demande-t-elle, mais elle se met à suivre Aizen si jamais il commence à partir, et il valait mieux pour Yûga qu'il fasse pareil.

Résumé:

_________________

[Alerte] Conquête tumultueuse 4fy8
Merci à patate pour l'avatar et Sazuka pour la signature o/

Info inrp:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/u784
Denkou Yuga
Denkou Yuga

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mer 3 Fév 2021 - 17:14
Yuga voulait savoir à qui ils avaient à faire. Savoir qu'ils étaient de la famille royale ne l'intéressait pas, ne reconnaissant pas du tout cette légitimité sans en voir les documents approuvés et officiels qui le mentionnait. Le Denkou posa son regard sur l'homme au katana, ce-dernier déclarant ouvertement qu'il les affronteraient s'ils ne partaient pas de ces lieux. Au moins n'était-il pas stupide à croire pouvoir l'emporter face à trois shinobis, il savait que derrière le reste de la famille royale et leurs soldats pourraient venir à bout d'eux.

Le sang du maître du chakra pur ne fit qu'un tour, mais il prit sur lui pour ne pas lui arracher sa pomme d'Adam. Préférant alors rester silencieux, il écouta les paroles du Nara et de la Sendai alors que le "Roi" s'était déclaré à eux.

Cet homme avait un charisme indéniable, ne cherchant pas du tout à être hostile envers le trio kumojin. Yuga se contenta de rester encore une silencieux, l'équipe allait remettre un objet au Damyo actuel du pays.

Yuga regarda Anzu qui demandait l'identité du chef de la famille royale. Avec elle, il attendit pour finir par quitter les lieux avec Aizen une fois qu'ils auraient eu leur réponse.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Conquête tumultueuse Empty
Mer 10 Mar 2021 - 13:04
Votre demande de connaître l’identité du chef de la famille royale semble agacer le Samouraï qui vous avait fait face plus tôt, comme le démontre le pas en avant qu’il fait. Mais avant qu’il ne puisse s’indigner – sans doute que de vulgaires shinobis osent attendre quelque-chose de son seigneur avant d’obéir – l’homme qui pourrait être le véritable héritier légitime du Pays de la Foudre interpose son bras. Les plus attentifs d’entre vous auront décelé chez l’homme de pouvoir des sens aiguisés.

« Je comprends. »

A la tête de cette famille royale que vous découvrez, sans encore savoir si elle est une supercherie ou une vérité dramatique, il se présente à vous.

« Je suis Kagi Yoshishige, petit-fils de Yoritomo et hériter légitime de la famille Kagi. »


Kagi Yoshishige, Daimyô et chef de la famille royale

Vous voilà avec la réponse que vous attendiez. Il ne vous reste plus qu’à retourner vers le cœur d’un pays qui, à coup sûr, verra sa Seigneurie discutée. Et vos décisions, à commencer par celles qui vous mèneront face à Kojima Kaemon, auront un poids crucial dans le futur de Kaminari no Kuni.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

[Alerte] Conquête tumultueuse

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légitimité de la foudre [Suite Alerte Conquête tumultueuse]
» Euphorie tumultueuse 気張る
» Préparer la conquête de l'ouest
» Chapitre 1 - À la conquête de la Banque - Solo/One Shot
» [A/Officielle/Kumo] Conquête Diplomatico-scientifique

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: