Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Alerte] L'Esprit de la Côte

Maître du Jeu
Maître du Jeu

[Alerte] L'Esprit de la Côte Empty
Dim 22 Nov 2020 - 12:43

L'Esprit de la Côte

Contexte et situation

Obon, l’île la plus à l’est de l’Archipel de Mizu no Kuni. Célèbre pour ses nombreuses fêtes et précieuse pour les cultures qui nourrissent une partie de la population, certains gardes y ont naturellement été affectés pour faire le relai avec la Seigneurie et également Kirigakure no Satô. C’est bien grâce à cela qu’en l’espace de quelques jours seulement, aussi bien le Daimyô que le village caché de la Brume furent alertés de ce qui s’y passait.

Car aujourd’hui, nous ne fêtons plus rien à Obon.

De multiples décès ont été répertoriés et sont rapportés comme étant des meurtres. Si la majorité de la population côtière ont réussi à se rapprocher du cœur de l’île en attendant l’arrivée de shinobis capables d’arrêter le ou les responsables, la menace n’est pas simplement le sort des habitants. En effet, si les récoltes d’Obon arrivaient à disparaître, la population Mizujine en pâtirait.

Eviter davantage de massacre puis protéger les récoltes, voilà l’urgence face à laquelle une unité dépêchée pour l’occasion devra faire face.

Règles et informations

  • Cette alerte se déroule en été de l'année 204.

  • Cette alerte se déroule sur une des nombreuses plages de l'île d'Ubon.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le pays et étant libresPar « libre », nous entendons que votre personnage ne doit pas déjà participer à un événement ou RP bloquant, et donc avoir son champ « Actuellement » vide. peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Trois personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est de 36 heures. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.
Revenir en haut Aller en bas
http://ascentofshinobi.forumactif.com
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

[Alerte] L'Esprit de la Côte Empty
Dim 22 Nov 2020 - 19:47
[Alerte] L'Esprit de la Côte Xhvf

Trois ombres sur un bateau. Une brise qui porte la voile sur une île en souffrance.
L'urgence qui impose le silence. La menace qui plane. Le retour du danger.

Tout s'était enchainé vite. A un rythme tel qu'il fut impossible pour l'un de ses protagonistes de se remémorer clairement les évènements qui précédèrent son départ pour Obon. L'annonce du drame s'instilla dans les rangs du Kyōi. Parmi les silhouettes désincarnés, un Sans-Visage fut désigné. L'ombre s'exécuta et abandonna les traits du masque démoniaque pour reprendre son identité civile. Kaguya Shitekka fut désigné afin d'intégrer une escouade d'urgence. Sans la moindre émotion, le Gardien de Saroruncasi s'exécuta. Il reçut son affectation, un bref briefing de la situation, puis se dirigea en trombe vers le port Naragasa. Une embarcation l'attendrait, lui et les deux membres du groupe d'intervention.

Sans plus tarder, il s'éclipsa et rejoignit les quais du port de la ville. Effectivement, deux autres personnes l'avaient rejoint, tandis que l'équipage du bateau s'activa d'arrache-pied pour parachever les derniers préparatifs. A la faveur d'un vent de bonne augure, ils quittèrent la Brume pour mettre le cap vers l'Est.

Le voile opalescent de la Brume se dissipa. Seuls dominaient l'horizon et l'immensité de l'océan, alors qu'au loin le contour des îles se fondait par intermittence dans l'humidité. La petite équipe se rassembla à l'avant du navire. Le balafré affichait un air taciturne, tâchant d'évaluer la situation de son mieux. Jusqu'à présent, il n'avait fait que participer à quelques missions, sans jamais se jeter dans l'urgence. Même lorsque la situation l'imposait, c'était en soutien, et non fer de lance, qu'il représentait Kiri. Le souvenir de son exploration d'un avant-poste, en compagnie d'un samourai et d'un Sendai, refirent automatiquement surface dans son esprit.

Aujourd'hui, en sa qualité de Jōnin, Shitekka avait une lourde responsabilité sur ses épaules. Pour cette raison, il décida de faire fi de ses griefs avec son clan maternel pour se présenter en bonne et due forme auprès de ses coéquipiers.

« Je suis Kaguya Shitekka, Jōnin du village. J'assumerai la direction de cette équipe pour aujourd'hui, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Notre priorité absolue est d'isoler la menace, qu'elle soit unique ou multiple, de la population et des récoltes. Le sort de l'Archipel en dépend. »
D'ordinaire peu enclin à révéler ses secrets, le Kaguya décida de rompre cet interdit au nom de l'urgence. Il observa ses acolytes, l'éclat automnal luisant avec intensité dans ses yeux fauves.
« Je propose de faire un tour d'horizon de nos compétences respectives, afin d'établir un plan d'action en conséquence. Pour ma part, je maîtrise la sensorialité, tant en matière de détection que de dissimulation. Et je suis à l'aise en Ninjutsu, que ça soit via le Katon, le Doton, ou mon don héréditaire. Le Shikotsumyaku. »

* * *

Le trio avait débarqué sur l'une des plages d'Obon. L'endroit était quasiment déserté. Prévisible, la scène n'en restait pas moins préoccupante. Il était pour l'heure impossible de déterminer la nature exacte de la menace. Raison pour laquelle une fois le pied à terre, Shitekka ne perdit pas de temps. Avec les mains jointes, il composa une série de signes ésotériques, imposant à son troisième œil de s'éveiller.

Le Gardien de Saroruncasi ouvrit son œil sur les alentours, à la trace de la moindre énergie malfaisante. Au vu des derniers rapports de l'île, la population avait trouvé refuge vers le centre du territoire. La tâche de localisation du senseur n'en serait que plus facilitée. Chaque seconde comptait. Des vies étaient en jeu, et certaines avaient déjà disparues. Pour cette raison, le regard froid du guerrier invita ses alliés à presser le pas pour intercepter le danger, qu'importe la forme qu'il revêtait.


Spoiler:
 

_________________
[Alerte] L'Esprit de la Côte Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[Alerte] L'Esprit de la Côte Empty
Lun 23 Nov 2020 - 0:23
Buntan, Aato, Hakari, Okobore et maintenant Obon. Kiyon semblait faire le tour du pays de l'Eau ces derniers mois. C'est peut-être ce qui était attendu d'un Chunin finalement, mais ce rythme de vie ne semblait pas l'épuiser. Pour quoi d'autre vivrait-il de toute manière ? Construire ce village était ce qui lui avait donné des aspirations, un avenir et ce autour de quoi il s'était lui-même construit une nouvelle identité après son exil du Pays du Feu en 196. Être la prolongation de Kiri en parcourant le pays en son nom constituait donc, en soi, une facette pleine et entière de sa raison d'être. Plus le temps avançait, plus les responsabilités qu'on lui confiait grandissaient. Mais jamais il n'avait eu à porter un poids aussi lourd sur ses épaules jusque-là. Jamais encore il n'avait intégré une si petite unité sur laquelle reposait la vie d'autant d'individus. Était-il tendu ? Plus que d'habitude, assurément. De là à froisser le stoïcisme qui paralyse d'ordinaire son visage ? Pas spécialement. Mais on ne pouvait nier que c'est une main plus lourde qui venait cueillir son uniforme ce matin.

Arrivé sur le Port Naragasa, puis l'embarcation en question qui devait amener le Commando vers les limites orientales du pays. Trois personnes, un groupe inédit pour L'Épouvantail qui ne connaissait aucun des deux autres membres. D'un côté un homme plus petit que lui mais définitivement plus athlétique que le Blond. Ses balafres semblaient lui donner l'expérience d'un vétéran mais elles pouvaient très bien ne pas avoir de rapport avec un vécu militaire. Une silhouette bien plus frêle les accompagnait, non sans arborer un petit air d'ingénue. Les conclusions hâtives et notions préconçues établiraient facilement qui avait quel grade, mais Kiyon n'aimait pas se fier aux apparences. Il voulait donner sa chance à l'imprévu et sur un pari fou estimait que la jouvencelle était le Ninja Supérieur qui était assigné à l'encadrement de cette expédition. S'apprêtant à la saluer, il entrouvrit ses lèvres mais fut coupé dans son élan par la prise de parole du Brun. Ainsi donc l’Immaculée n'était qu'une Usurpatrice ? Le Kaguya lui a évité bien de l'embarras. De son air toujours aussi creux, il se leva pour prendre la relève de son supérieur, faisant errer dans l'air les vibrations d'outre-tombe qui lui servaient de voix, il s'introduisit :

- "Je suis Yamanaka Kiyon, Chunin de la Brume. Si vous êtes familiers avec ce Clan du Pays du Feu vous comprendrez donc mes spécialités. Je peux transférer mon âme dans le corps d'autrui et en gagner le contrôle. Je dois abandonner ma propre enveloppe pour cela, ce qui rend cet art hautement dangereux pour l'ennemi lorsque je suis associé à une équipe capable de me couvrir, ce dont nous jouissons aujourd'hui."

Il balaya de l’œil ses coéquipiers, en laissant un silence leur donner le temps d'emmagasiner d’éventuelles découvertes de par son discours, avant de reprendre :

- "Il ne s'agit, cela dit, que d'un aspect de ce qui m'est permis. Comprenez que globalement, je peux jouer avec les esprits. Cela inclut la lecture de souvenirs et la télépathie par exemple. Je possède également dans mon arsenal un éventail de techniques futon."

Il coupa brusquement son discours suite à cette phrase en regardant de manière très insistante ses camarades. Trop insistante ? Avant de rajouter avec toujours la même sempiternelle monotonie :

- "Le jeu de mot était volontaire. En supplément, les arts illusoires font également partie de mes spécialités."

Il se tut ensuite, sa présentation était terminée. Ceux qui pour une quelconque raison se seraient efforcés de l'observer auront alors remarqué qu'il n'avait jusque-là pas cligné des yeux une seule fois.

L'embarcation déposa sa livraison sur les galets que constituaient l'intégralité de l'une des plages de cette île. Leur chef d'unité ne semblait pas vouloir perdre de temps. Tant mieux, les heures pouvaient très bien leur être comptées. Ignorant ce que les signes incantatoires de ce dernier impliquaient, il se plaça quand même sur sa gauche et un pas en avant de celui-ci afin de le couvrir en cas de danger. Les conditions de la mission forcèrent également l'Épouvantail à rester vigilant et scruter les alentours à l'aide de son regard. Dans ses espoirs les plus fous il aurait espéré tomber sur un des cadavres dont l'Ordre de Mission faisait état.

Spoiler:
 

_________________
[Alerte] L'Esprit de la Côte Signa_10
- "#4a836c"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/u1302
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

[Alerte] L'Esprit de la Côte Empty
Lun 23 Nov 2020 - 21:08
Dès les premières victimes, l’affaire avait fait le tour de l’hôpital. Chaque aile, chaque couloir, chaque chambre, prononçait le nom Obon. La fameuse île aux coutumes aussi divertissantes les unes que les autres avait été et était peut-être toujours la cible d’un criminel – ou peut-être même plusieurs. Des incertitudes qui s’ajoutaient et qui contrastaient la bonne ambiance qui y régnait habituellement. Tu avais croisé l’inquiétude de malades qui avaient prévu de s’y rendre après leur séjour médical ou simplement d’admis ayant peur que la menace ne se déploie. L’anxiété qui ne contribuait pas à leur guérison, tu t’étais chargée de les rassurer. Le village allait réagir, comme il le faisait toujours, que le problème vienne de ses environs ou d’îles éloignées de l’archipel. Une certitude sur laquelle tu t’appuyais lorsque tu appris l’arrivée de corps animés à la morgue. Des morts étaient à déplorer, et c’est cela qui te préoccupait le plus. Les conséquences économiques qui en découlaient ne passaient qu’au second plan. La frustration suivait les habitants de Kiri, civils comme shinobis. Et c’est lorsque venait le moment d’agir que l’espoir de quitter cet énième pénombre s’éveilla. Une unité chargée de protéger ses habitants et ses ressources, unité à laquelle tu allais être rattachée en soutien.

Le sérieux au visage, tu t’avançais rapidement vers le port Naragasa pour rejoindre tes compagnons d’urgence. Les enjeux en tête, vous n’aviez pas le droit à l’erreur et vous deviez éliminer la menace avant qu’elle ne fasse plus de dégâts. Tu ne savais pas s’il s’agissait d’un nouvel antagoniste ou d’un ennemi connu des services militaires, si cela concernait l’Homme au Chapeau ou autre chose. Un voyage dans l’inconnu où vous devriez recueillir le plus d’informations possibles et découvrir la cause de cette terreur. Sur place, tu aperçus deux silhouettes, les deux camarades que tu allais accompagner. Le front baissé en guise de salut, tu te plaças à leur côté, écoutant attentivement leur description. Si tu avais déjà pu voir quelques compétences du Kaguya, tu n’avais jamais interagi avec le Yamanaka. Des clans renommés qui avaient des capacités surprenantes et qui s’avèreraient sans doute très utiles une fois à destination. D’autres aspects qui s’ajoutaient à leurs aptitudes claniques, dont la sensorialité, le Ninjutsu affinitaire et la Genjutsu. Tu te présentas à ton tour, laissant de côté ta réserve pour être la plus limpide possible.

Takahashi Miya, eisenin du village. Si le soin est ma spécialité, j’ai pu développer mes aptitudes au corps-à-corps, en particulier l’hyperforce, et mon affinité élémentaire, le Raiton.

Jeune fleur parmi les aguerris, tu ne manquais pas de bonne volonté, ni d’implication. L’embarcation qui quittait les quais, tu commençais à être habituée par les trajets maritimes. Un moment où tu pouvais mettre tes idées en ordre, où tu pouvais éveiller ta vigilance lorsque vous arriveriez à destination. Directement, le Jōnin usa de ses talents sensoriels pour amorcer les travaux de recherche, alors que tu rejoignis les observations primaires du Yamanaka. Tout était calme, les habitants avaient quitté les lieux. Un silence déconcertant lorsque l’on connaissait l’animation de cette île. En tout cas, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Narrateur
NarrateurEn ligne

[Alerte] L'Esprit de la Côte Empty
Sam 28 Nov 2020 - 11:56
Vous débarquez sur les plages salées d’Obon. Comment alors ne pas penser aux habituelles festivités qui s’y tiennent, remplacées par un silence qui vous fait oublier le temps et le décor sublimes autour de vous. Vous pouvez dès lors confirmer le constat qui vous a mené à intervenir ici. Personne à l’horizon, pas de feu de camp, pas de rires : rien.

Ou plutôt si. La technique sensorielle de Shitekka vous fait remarquer quelque-chose à quelques centaines de mètres plus loin, sur la plage. C’est aussi parce que cette dernière est naturellement dégagée que vous pouvez voir ce qui semble être de l’agitation, avec peut-être une source de chakra.

Sans vous questionner, vous vous hâtez. Ralentis par la lourdeur du sable sur lequel vous courrez mais conscients de l’urgence, il ne vous faut que quelques instants pour réduire considérablement la distance qui vous sépare des…

… corps. Vous les voyez, inertes ci et là. Quatre, non, cinq cadavres dont le sang tâche le sable à certains endroits. Encore une fois, les rapports reçus à Kirigakure no Satô concordent malheureusement avec ce qu’il s’est véritable passé. Mais alors que vous voulez vous approcher des corps pour peut-être vous intéresser de plus près à ce qui les a tués, l’un d’eux se met à bouger.

Non, vous ne rêvez pas. L’un de ceux que vous pensiez mort se relève sous vos yeux. Ce faisant, vous lui découvrez un visage morbide, comme s’il était à la fois décomposé mais toujours en place. Mais pourtant, ses habits semblent comme neufs, tout comme sa voix.


L'Esprit de la Côte, l'un des Esprits des Anciens Samouraïs

« Vous, vous semblez différents… »

Le regard que l’inconnu vous jette ne vous laisse pas indifférents. Il s’adresse à vous tandis que vous remarquez le katana qu’il porte à la taille. L’une de ses mains se repose d’ailleurs sur le manche de ce dernier.

Votre expérience de shinobi et le danger que vous aviez ressenti sur cette plage où certains sont morts vous avait fait vous tenir à quelques mètres de distance de l’inconnu.

« L’avez-vous aussi ? »

Vous ne savez évidemment pas de quoi il parle. Mais alors que vous auriez pu vouloir le deviner, l’étranger à l’apparence cadavérique dégaine son katana avec une rapidité déconcertante pour trancher devant lui… le vide.

Qu’espérait-il faire à cette distance, pensez-vous immédiatement. Mais c’est ironiquement à ce moment-là que sur votre flanc droit, une énorme quantité d’eau se lève pour s’abattre sur vous. Comme si la mer venait de prolonger le mouvement de l’inconnu.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

[Alerte] L'Esprit de la Côte Empty
Sam 28 Nov 2020 - 23:02
[Alerte] L'Esprit de la Côte Xhvf

Aux côtés de Kiyon l'illusionniste et de Miya la kunoichi médicale, Shitekka avait débarqué sur les plages désertées d'Obon. Le vide précipité du lieu lui conférait une atmosphère angoissante. La peur de l'inconnu prenait place dans ces grands espaces, alors que le troisième œil du Kaguya avait pour objectif de sonder les alentours pour lever le voile sur la menace. L'exercice s'avère fructueux : dans cette mer incertaine de silence, une vague se manifeste. Ni une ni deux, le Kaguya de sang-mêlé enjoint ses acolytes de le suivre, toujours le long du rivage. Leur découverte est tout simplement macabre, et intrigante. Les rapports concordaient avec cette vision d'horreur, à laquelle Shitekka avait appris à s'accoutumer : quelques macchabées jonchaient çà et là l'étendue de sable. La teinte écarlate qui souillait le sable trahissait la fraîcheur du crime. Le Jōnin afficha un air impassible, tout en restant concerné par le crime.

Il ne comprenait pas bien d'où provenait ce chakra, alors que toute vie semblait s'être éteinte en ces lieux. Mais il n'eut guère le temps de s'attarder davantage sur le pourquoi du comment que la réponse apparut devant leurs yeux. L'un des corps se releva soudainement, mû d'une énergie occulte, la même qu'avait identifié le membre du Kyōi. Un réflexe de carrière invite les trois ninjas à s'écarter de quelques mètres pour constater le phénomène extraordinaire, alors que bientôt leur ennemi prend forme. La silhouette apparaissait singulière, la voix fraîche. Mais le visage décharné trahit la nature du phénomène. Une curieuse possession, que le Kaguya n'a guère le temps de réaliser, bien trop aux aguets.

Il parlait, et aucun de ses propos ne faisait réellement sens. Avec tous ses sens en alerte, le Jōnin manqua de sursauter lorsque la silhouette empoigna son sabre pour trancher le vide. Il prit le luxe de l'interpeller, avant que le combat ne démarre sans qu'il ne s'en rende compte.

« Q… qui êtes-vous ?! »
La discussion fut vite avortée. Au loin gronda la mer, et par le geste de l'escrimeur, une imposante vague se souleva en direction du trio de Kirijins. Fort de son expérience contre le Dieu de l'Eau, Shitekka n'eut aucun mal à considérer la masse d'eau et à proposer une parade pour ses camarades. Il se tourna aussitôt vers eux, et se plaça en écran entre eux et la vague.
« Vous deux ! Accrochez-vous derrière moi ! »
L'ombre de l'attaque se projetait dorénavant sur Shitekka et ses comparses. Son chakra bouillonna en lui, sommé par l'urgence de la situation. Toute cette énergie fabuleuse se condensa en un point de son corps. Puis, sous l'action de sa pensée, ce chakra se mit en branle. De la main du guerrier vint éclore le magnolia. Ses phalanges, carpes, tarses et métatarses, tout le squelette qui charpentait sa main s'articulèrent à l'air libre sous la forme d'une immense main. Le moindre interstice se combla par la croissance de chaque élément de cette construction organique monstrueuse. Et ainsi, Shitekka opposa à la vague un véritable mur de phalanges. Avec les pieds bien ancrés sur le sol sablonneux, et ses deux camarades complétant ses arrières, le maître du Shikotsumyaku accueillit la déferlante avec détermination. Le choc fut brutal, soudain. De part et d'autres de l'édifice ivoirin, des trombes d'eau fusaient avec violence. La barrière montrait sa robustesse, malgré de multiples failles. Au bout du compte, le groupe recula de quelques pas sous la pression de l'eau, avant de s'en sortie indemnes. Le mur se désagrégea naturellement sous le poids de l'eau de mer.

C'était à présent à leur tour d'agir, et il fallait faire vite. Ce guerrier à la lame apparaissait de toute évidence comme la menace dont faisait mention les rapports. Le sort d'Obon, et de l'Archipel tout entier, reposait sur les épaules de Miya, Kiyon et Shitekka. Ainsi en sa qualité de Jōnin, il s'empressa de prendre les devants. Son squelette s'anima une nouvelle fois sous l'impulsion de son chakra, alors qu'autour d'eux la plage absorbait péniblement les galons d'eau de mer projetés par le sabreur.

« Je vais essayer de l'immobiliser sur place, glissait le balafré à ses alliés. Vous, pendant ce temps, tentez d'occuper son attention. »
L'enfant de l'os donna vie à son rachis. Le serpent d'argent quitta sa mue de chair et trouva le chemin de sa jambe. Il quitta son pantalon, discrètement, et s'enfonça dans le sable. L'objectif était simple : dissimulé sous la plage, la colonne vertébrale de Shitekka irait se déployer autour de l'ennemi pour s'enrouler autour de lui et restreindre ses mouvements. Le Kaguya comptait sur le soutien de ses camarades pour mettre à exécution son plan avec succès. Son regard plein de détermination fixait à présent cette silhouette maléfique, attentif à ses moindres faits et gestes.

Spoiler:
 

_________________
[Alerte] L'Esprit de la Côte Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Takahashi Miya
Takahashi MiyaEn ligne

[Alerte] L'Esprit de la Côte Empty
Dim 29 Nov 2020 - 22:12
Le calme des lieux devint presque perturbant, au-delà du fait que cela ne soit pas courant ici. L’atmosphère vide bien éloignée des flux qui traversaient habituellement cette île. Une sensation que tu ne pouvais expliquer, les mots qui restaient enracinés. Il ne restait que tragédie et désolation, l’œuvre d’un monstre qu’il fallait à tout prix arrêter. L’objectif était déjà de le trouver et l’identifier, ce à quoi le Jōnin employa une technique sensorielle. Une signature qu’il repéra non loin de votre position mais le sol sableux vous ralentissait dans votre course. Et puis tu les vis, à l’horizon. Les corps inanimés et allongés sur cette plage. Le fluide cramoisi qui venait ternir le sable immaculé, la couleur absorbée par les grains au bord de l’eau. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre d’où provenait ce sang. Et, instinctivement, tu faisais appel à tes connaissances médicales pour estimer – à cette échelle – le type de blessures qui en serait la cause.

Des estimations peu optimistes puisque, s’il n’était pas déjà morts, ces pertes sanguines leur seraient fatales dans les prochaines minutes, voire secondes. Mais, même si les chances n’étaient à leur faveur, tu t’accrochais aux quelques espoirs qu’il restait. Le respect des principes familiaux, les valeurs qui dictaient ta conduite. Conduite qui te poussa à accélérer, l’urgence de la situation te fit redoubler d’effort. Du moins, jusqu’à ce que vous arriviez à quelques mètres d’eux. Alors que tu étais suffisamment proche pour examiner l’ampleur des blessures, un de ces corps se mit à se mouvoir. Si tu croyais au début à une hallucination, ce qui suivait sembler bien réel. La silhouette se redressa, dévoila un visage inhumain, démoniaque. La peau cadavérique, les orbites sombres et les iris de la même teinte que le liquide qu’il venait de déverser. Et des phrases qui – pour le moment – n’avaient aucun sens, contribuant à la tension qui vous accablait. L’affrontement était inévitable.

La créature déchargea son sabre pour porter un coup, dans le vide, qui n’était pourtant pas sans conséquence. La lame fit soulever l’eau environnante sous la forme d’une colonne qui menaçait de vous engloutir. Le Kaguya prit les devants, faisant appel à ses dons pour déployer un mur squelettique. Ce dernier avait déjà réfléchi à un plan, chose que tu n’aurais pu faire sur l’instant. Le manque d’expérience, certainement. Tel un bon soldat, tu exécutas ses ordres, venant te placer à ses côtés pour profiter de sa protection et pour l’aider à encaisser la trombe. L’objectif était de l’immobiliser, chose que tu assimilas rapidement, et pour ce faire, vous devriez faire diversion, le Yamanaka et toi. Tu croisas le regard du garçon et acquiesças, te décalant alors légèrement de la fondation osseuse tout en composant quelques mudras. Le dernier mouvement de main vint créer plusieurs étincelles autour de tes paumes, qui diffusèrent aussitôt à la surface de tes doigts. Doigts que tu pointas face à toi, les lueurs se rassemblèrent pour former des éclairs que tu projetas en direction de votre ennemi. Et tu ne quittais pas ta cible des yeux, aussi menaçant pouvait-il être. Les prunelles concentrées, motivées.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Yamanaka Kiyon
Yamanaka Kiyon

[Alerte] L'Esprit de la Côte Empty
Lun 30 Nov 2020 - 18:43
Il n'y a pas à dire, Obon fait partie de ces joyaux du Pays de L'Eau. Des plages fines, l'océan brillant sous la lumière du soleil et une culture vive. Mais comment faire prospérer une culture dans le silence macabre qui alourdissait aujourd'hui l'air sur l'Île ? Sous le signal de Shitekka, l'Unité longea le rivage à la Conquête d'une source de chakra qui se manifestait dans cette aire pourtant désertée de toute vie. Se faisant un devoir de rester vigilant aux arrières du groupe, Kiyon n'oublia pas de traîner son regard attentif tout autour d'eux le long de cette course. Mais aucune surprise ne fut à déclarer. En tout cas, la plus grosse serait à venir. En effet, une fois arrivés sur place, c'est un spectacle déroutant qui se joue devant le petit commando : des cadavres. Certes, il était fort probable qu'aucune des personnes ici présentes n'était innocente de ce genre de vision. Cela ne voulait pas dire non plus que l'expérience était agréable. En ce sens, un petit tic labial se manifesta sur le visage ordinairement stoïque du Yamanaka.

- Je -...

Entrouvrant la bouche, le Chunin allait proposer de mener un interrogatoire post-mortem en mobilisant les derniers souvenirs de ces malheureux cadavres. Mais il fut interrompu par l'Arrivée de ce qui semblait être le Suspect Numéro Un. À vrai dire, Kiyon s'attendait à un semblant d'enquête mais on dirait bien que pour une fois l'Intervention musclée précédera l'Interrogatoire. L'Accusé en question n'avait plus grand chose de très humain, embelli par toute la grâce de sa putride expression il ressemblait bien plus à un intercesseur entre le monde des morts et celui des vivants. Pas totalement humain, pas totalement cadavre. Ce genre de choses qui chatouillaient presque instinctivement votre sens du "ça-ne-devrait-pas-exister". N'aidant pas à atténuer ce sentiment, le Damné prononça de brèves paroles marquées par leur caractère évasif. Cerise sur le gâteau, ils faisaient face à un grand belliciste qui ne s'attarda pas à engager le premier coup. Définitivement, les négociations semblaient inenvisageables. Kiyon était ferme et pragmatique, mais il pouvait concevoir le quiproquo alors il aimait prioriser la discussion avant l'appréhension. Mais l'Esprit ne semblait pas disposé à se laisser l'occasion de s'expliquer.

Le Sabreur dégaina sa lame avec laquelle il n'hésita pas à trancher largement l'air face à lui. La concentration qu'exige les situations martiales força un silence sur les lieux. Un tout petit instant passa. Pas de lame de vent, pas de croissant de chakra ... que se passait-il ? S'agirait-il du signal qui marquerait le commencement d'une technique illusoire ? Kiyon, particulièrement aguerri dans le domaine préférait rester vigilant quant à cette option et, globalement, l'envisageait à peu près toujours. Il était bien placé pour savoir que le Diable se cachait dans les petits détails. Mais il ne put bien longtemps explorer cette piste. Un assourdissant resurgissement s'éleva depuis les eaux pour tenter de venir les appréhender. Bénissant les aptitudes claniques des Gens des Os caractérisées par leur rapidité, le Yamanaka appliqua les recommandations de son Supérieur en opérant un quart de tour sur lui-même pour se cramponner à son dos. Une réactivité à saluer alors que Kiyon ne soupçonnait même pas une offensive depuis l'océan. Mais au moins il était maintenant au courant du calibre auquel il faisait face. Pas n'importe qui pouvait se permettre un tel assaut, à une telle distance et en y appliquant une telle fureur. Les choses allaient devoir être écourtées.

- Très bien.

La suite du plan venait d'être énoncée par le Kaguya. Il lui convenait et de toute manière, il n'avait pas vraiment énormément de temps face à lui pour le pondérer. Si leur ennemi se battait au sabre, alors ils avaient trouvé leur cible principale. Une œillade complice entre le Blond et sa partenaire et l'assaut était lancé. Elle marqua le commencement des hostilités de la part du camp allié par une offensive électrique. De concert avec cette fine pluie, Kiyon embrocha un kunaï qu'il aligna avec le reste des projectiles envoyés par cette dernière. Attendant la réponse de leur opposant face à cette salve, que celui-ci encaisse, esquive ou se défende, le Yamanaka enchaîna une suite de signes incantatoires qui se terminerait par celui du Cheval.

Futon : Kyunamsa

Une fois accompli, cet enchaînement fit se ruer un courant d'air sur la cible venant d'à peu près tous les côtés. Cette bourrasque, chargée de lames d'airs, était à l'origine destinée à des cibles multiples regroupées dans un périmètre certain. Si son efficacité offensive était réduite par le rayon qu'elle couvrait, elle permettait cela dit de limiter les déplacements de ce dernier. En effet, dans cette zone, faire des bonds sur de grandes distances ne servirait pas à grand chose. Il lui faudrait se défendre ou encaisser. À partir du moment où le rôle principal de Kiyon était de mener une diversion et non pas sérieusement entamer à la vie de leur ennemi, il avait su quelle type de technique privilégier. Restait à savoir, malgré toute son assurance, si le plan porterait ses fruits. Après tout, ils ignoraient encore presque tout de la Chose qu'ils affrontaient.

Spoiler:
 

_________________
[Alerte] L'Esprit de la Côte Signa_10
- "#4a836c"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10917-yamanaka-kiyon-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10957-yamanaka-kiyon-carnet#94051 https://www.ascentofshinobi.com/u1302

[Alerte] L'Esprit de la Côte

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: