Soutenez le forum !
1234
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

Partagez

Rencontre et mise au point de certaines règles de bienséance en équipe [PV. Tokage]

Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Rencontre et mise au point de certaines règles de bienséance en équipe [PV. Tokage] Empty
Mar 24 Nov 2020 - 21:24
Miyuki était plongée dans son bain, les pieds posés sur le bord du baquet mousseux, observant le plafond. Pensive, elle soupira puis attrapa une serviette pour se sécher bras et mains avant de prendre la lettre qui était là, sur une petite table à portée de main. Elle la relu alors. Puis soupira encore une fois. C'était une lettre d'Aditya-sensei. Hotaru n'était certes plus dans leur équipe, mais accueillir quelqu'un qui, vraissemblablement, ne voulait absolument pas les rejoindre et se montrer concilient, pas même neutre vis-à-vis de leur chef d'équipe.

«assez stupide - ou insupportable», tels étaient les mots du Shinrin. Et depuis qu'elle le côtoyait, jamais elle ne l'avait entendu insulter qui que ce soit ni même s'énerver dans des situations qui pourtant l'avaient elle-même bien tendu. Aditya lui demandait donc d'aller elle-même trouver ce Yamanaka Tokage et de voir avec lui s'il y avait quelque chose à faire de lui ou s'il était irrécupérable. Enfin, c'était comme ça qu'elle le comprenait. Peut-être avait-il simplement un problème avec l'autorité et que de parler d'égal à égal en terme de hiérarchie l'aiderait à être plus coopératif. À voir.

La Danseuse reposa alors la lettre sur la petite table puis termina son bain avant d'aller se coucher. Elle irait rencontrer cet énergumène le lendemain.

~~~~~

Habillée de son armure rougeoyante, Senritsu et Hakkei à la ceinture, la Sabreuse au regard bleu-gris arriva aux portes du Complexe Shinobi. C'était là qu'elle avait donné rendez-vous à Tokage, lui ayant fait parvenir un message pendant la matinée comme quoi elle aurait bien aimé le rencontrer. Très sobre, le pli l'invitait à la rejoindre dans un petit jardin intérieur, entre la bibliothèque et des salles de cours. Là, il ne se sentirait sans doute pas en danger et n'aurait donc aucune raison de fuir.

Patientant tranquillement, adossée à un pilier qui supportait le toit du couloir autour du jardinet, la Sabreuse d'un mètre quatre-vingt deux observait les allées-venues des élèves, professeurs et autres passagers au sein du complexe. Allait-il seulement venir ?

@Yamanaka Tokage
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Yamanaka Tokage
Yamanaka Tokage

Rencontre et mise au point de certaines règles de bienséance en équipe [PV. Tokage] Empty
Dim 29 Nov 2020 - 16:55

Mais qu’est-ce qu’ils avaient en ce moment à venir tambouriner à sa porte de bon matin ? La gueule enfarinée, Tokage s’extirpa de ses draps, encore enveloppé dans sa couverture. Vêtu de cette toge improvisée, il se traîna – littéralement, comme une chenille – jusqu’à sa porte, tendit le bras pour tourner la poignée, et finalement ouvrir.

Le messager qui se tenait devant lui sembla d’abord chercher quelqu’un à sa hauteur. Interloqué, il sonda les profondeurs de la pénombre de l’appartement, avant de réaliser qu’une chose gisait au sol.

« Euh … Y … Yamanaka Tokage ? »

Un râle lui répondit. Il l’interpréta comme un « oui ».

« Une missive pour vous … »

Il tendit la lettre, ne trouva aucune main pour la recevoir, hésita, finit par la glisser dans un pli de la couverture, en désespoir de cause.

« Au … Au revoir … Je crois ? »

Et il tourna les talons, passablement hébété par cette rencontre. Ca se voyait, qu’il était hébété. En s’éloignant, il se cogna trois fois contre le même mur, chaque fois un peu plus fort. Meh. Probablement une nouvelle recrue, pas encore habituée au bestiaire folklorique des effectifs de Kiri.

Tokage était étendu de toute la longueur de son être larvesque sur le plancher de son appartement, plongé dans le noir. L’appel du sommeil était très fort. Mais le messager avait trouvé le moyen de glisser la lettre pile à l’endroit où elle pouvait le gratter au niveau du dos. Une vraie plaie. Il était obligé de bouger s’il voulait s’en débarrasser. Il poussa un grognement interminable.

Un effort colossal plus tard, il était assis sur son lit, la couverture toujours sur les épaules, baigné dans la lumière claire du matin. Il décocha un bâillement de tous les diables, tout en dépliant la lettre. Il en recevait plein des comme ça depuis qu’il avait été envoyé dans l’équipe d’Aditya, là. Autant d’emmerdes, la plupart du temps. Qu’elle était loin la glorieuse époque de ses grasses matinées …

« Roh naooooooooon … »

La malédiction se poursuivait. V’là que c’était l’autre membre de l’équipe qui venait sacrifier son sommeil sur l’autel du « devoir », maintenant. Samèrelipopette. Il était tombé sur les pires du village, apparemment. On semblait en attendre beaucoup de lui. Beauuuuucoup. Bien plus qu’il n’était disposé à donner en tout cas. Et ça l’emmerdait très fort.

Mais bon. Est-ce qu’il avait vraiment le choix ? Et puis il était réveillé maintenant … Si ça se trouve, cette … Comment déjà ? Mizuki ? Elle était p’têtre pas si chiante. Pas autant que Blondie en tout cas. Pas si compliqué en même temps … Tokage avait même une chance de la mettre dans sa poche, si ça se trouve. Mais faudrait la jouer fine. Sans doute qu’Aditya avait déjà bitché comme une commère. Hmm … Faudrait être exemplaire. Autant que possible, en tout cas.

Il fit sa toilette et s’habilla en vitesse. Le temps de passer ses deux bandeaux au bras gauche, et il filait. Direction : le Complexe. Un établissement qu’il avait rarement eu l’occasion de fréquenter. Et pour cause : il s’était engagé dans les forces de la Brume bien avant sa construction. Et puis, de toute façon, il estimait avoir déjà tout le bagage nécessaire à un shinobi, sans avoir besoin de recevoir les leçons de professeurs qui avaient potentiellement moins d’expérience du terrain que lui. C’est que, avec ses parents, il en avait tâté du malfrat le Tokage. Et son activité de ce côté-là s’était pas réduite une fois enrôlé dans les rangs de Kiri. Enfin, jusqu’à un certain point, évidemment …

Dis donc, elle était plutôt mignonne la Mizuki. Facile à reconnaître en tout cas. C’était la seule qui bougeait pas d’un poil, alors que tout le monde semblait agité comme une puce autour d’elle. Déjà, c’était une qualité. Bonne première impression. Tokage s’avança d’elle, la fleur au fusil.

« BwaaaaAAAAAAAAAAAhjour … »

Un bâillement en guise de première salutation ? C’était concept.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10470-yamanaka-tokage https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t10600-yamanaka-tokage https://www.ascentofshinobi.com/u1468

Rencontre et mise au point de certaines règles de bienséance en équipe [PV. Tokage]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: