Soutenez le forum !
1234
Partagez

Visite guidée [PV. Chiyoko]

Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Visite guidée [PV. Chiyoko] Empty
Mer 25 Nov 2020 - 0:01
Katsuko arriva tranquillement à l'Académie. Elle était à Joheki depuis quelques jours désormais et elle attendait que les préparatifs de l'équipe d'enquête soient terminés pour qu'elle puisse enfin rejoindre cette dernière avec deux autres shinobis qui avaient été missionnés mais qu'elle ne connaissait pas encore. C'était notamment pour que ces derniers puissent rejoindre la capitale que le début des festivités avait été délayé, mais aussi pour lui permettre de s'installer convenablement et ne pas se jeter sur une enquête qui avait de toute façon plusieurs semaines de temps. Ce n'était pas l'urgence des premières heures, cela ne changeait donc pas grand chose d'attendre ces deux inconnus. Enfin, ce serait du temps gagné en explications.

L'informatrice de nature curieuse avait donc choisit d'investir ces jours pour s'ateler à diverses tâches et parmi elles, la découverte de l'Académie, cet institut réputé dans le monde entier qui formait les meilleurs Johekijins et qui était dirigé par la Daimyo elle-même, la seule femme à la tête d'un pays à la connaissance de la rougeoyante vampirette. Peut-être que le mystérieux pays de la neige était similaire, mais elle ne l'avait visité et n'avait eu que très peu d'informations sur lui, sinon qu'il était recouvert de neige et de glace.

Se baladant ainsi dans les couloirs de l'Académie après avoir salué une personne qui s'occupait des entrées et lui avoir décliné son identité, Neiko gambadait sans trop savoir où se diriger. Ainsi, elle traversa de nombreuses galeries, admirant le travail architectural de l'immense bâtisse. Chaque détail était intéressant et elle se prit au jeu d'essayer d'apprendre à s'y repérer seule, ou au moins de comprendre l'agencement des pièces principales et des couloirs qui permettaient d'y accéder. Ouvrant de multiples portes, elle reçu quelques remarques et regards sombres de gens qu'elle dérangea, s'excusant poliment à chaque fois, prétextant une erreur de porte.

Finalement, elle s'arrêta après une heure de découvertes, se posant sur un petit muret qui donnait sur un petit jardin intérieur, puits d'air et de lumière pour l'Académie. Sans doute y en avait-il plusieurs, mais pour l'heure, c'était le premier qu'elle avait rencontré. S'installant ainsi sur le muret, assise contre un pilier, elle posa sa tête sur ses genoux. Elle était un peu fatigué de son jeu de découverte, aussi se laissa-t-elle aller, prenant un petit temps de sieste sur le côté du passage, en véritable félin qu'elle pouvait parfois être dans ses méthodes.

Spoiler:
 

_________________
Visite guidée [PV. Chiyoko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Akainu Chiyoko
Akainu Chiyoko

Visite guidée [PV. Chiyoko] Empty
Dim 29 Nov 2020 - 20:30
Douce journée d’été. Les rayons de l’astre solaire réchauffent tout ce qui se trouve à leur portée. Même les cachots, pourtant humides, et les salles intérieures, pourtant froides, de l’Académie étaient particulièrement chauds aujourd’hui. Dans les différentes cours de l’Institution et dans ses environs, les plus jeunes faisaient la récréation tandis que les élèves les plus vieux se prélassaient tout bonnement.

Mais moi, je ne participais pas à tout cela. Je ne me contentais que de regarder, haute perchée, depuis l’une des fenêtres des étages supérieurs de l’École. Quelle belle bande d’idiots...Le soleil pointait le bout de son nez et ils se relâchaient tous, abandonnant leur étude pour profiter du beau temps. Je ne pus m’empêcher de relâcher un petit rictus, accompagné d’un long soupir de découragement. J’allais bien rigoler lorsqu’ils échouraient leurs examens de fin d’année, qui approchaient à grand pas, et qu’ils devraient se coltiner les récupérations et les examens de rattrapage.

Quittant la fenêtre, je retournai vers mes bouquins. Je m’étais installé comme à mon habitude dans un vieux débarras au sommet de la tour Nord. J’avais découvert cet endroit quelques mois après mon arrivée, cherchant la solitude et l’isolation dans mes moments de tristesse et d’incompréhension. Depuis, je l’avais transformé peu à peu en un lieu d’étude, ma forteresse de solitude, mon échappatoire. D’abord je m’étais contentée de dégager un peu l’espace, libérant les saletés, la poussière et les toiles d’araignées qui dominaient à l’époque les lieux, afin de me faire un refuge. Au fil du temps, j’y avais amené de plus en plus d’effets personnels, bouquins et matériel de travail pour me constituer un véritable salon d’étude privé. Si jamais je n’avais amené quiconque ici, je me doutais bien que le vieux concierge était au courant de ma petite cachette. Mais le bougre était sympathique, et un peu sénille, il n’en avait donc jamais rien eu à faire.

Les heures passèrent, le nez plongé dans mon étude de la biologie. La concentration était telle que je ne n'entendis même pas les grondements incessant de mon ventre. J’avais dépassé une nouvelle fois l’heure du repas...Mais les gargouillis étaient si dérangeant que je ne pouvais garder ma concentration plus de quelques minutes à la fois. Malgré moi, je me résilliai donc à prendre une pause. Madame Sakura ne serait pas contente de me voir débarquer dans sa cuisine une nouvelle fois, surtout que c’était la troisième fois cette semaine.

Bouquin sous le bras, car même si je m’arrêtais pour dîner, cela ne voulait pas dire que je ne pouvais pas continuer de le feuilleter, je descendis les longs escaliers tournants de la tour Nord jusqu’au rez-de-chaussée. Pour un visiteur ou un nouvel arrivant, les couloirs de l’Académie pouvaient tous se ressembler, si bien que l’institution pouvait ressembler davantage à un labyrinthe qu’une école. Mais moi, j’avais appris à m’y repérer à la perfection, pouvant même les parcourir sans lever les yeux de mon bouquin.

Au détour d’un énième couloir, qui débouchait sur une petite coursive intérieure adjacente à la salle à manger, je me frappai violemment contre quelque chose, un objet qui n’aurait pas dû se trouver là. Mon livre s’envola quelques mètres plus loin et je relevai les yeux pour voir sur quoi mon nez s’était buté.

¬ Bordel c’quoi cet...commençais-je à hurler, bouillante.

Mais il ne s’agissait pas d’un objet, mais bien d’une personne. Une jeune femme aux cheveux roses et à la silhouette fine. Lorsque je réalisai cela, je me figeai instantanément, pommettes toute rougissante.

¬ Oh, pa..pardon madame. dis-je poliment en baissant les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10855-akainu-chiyoko-100
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Visite guidée [PV. Chiyoko] Empty
Dim 29 Nov 2020 - 21:10
Alors qu'elle était posée sur son muret depuis une petite heure, les rayons du soleil finirent par atteindre le visage de la jeune femme aux yeux fermés. Sentant la chaleur venir l'embrasser, elle se réveilla doucement de sa sieste, s'étirant avant de bailler, obstruant sa bouche de sa main pour mieux camoufler ses canines. Se levant alors d'un mouvement félin, Neiko se mit à observer un peu partout autour d'elle, remarquant qu'elle était désormais loin d'être la seule à flaner. L'heure des cours était sans doute passée et ils étaient désormais en pause.

Affamée, la terrible vampirette en liberté dans l'Académie décida alors de se mettre en quête d'un bon repas. Questionnant çà et là des élèves qu'elle rencontrait au fur et à mesure de son enquête, elle commença à se rapprocher de la salle à manger. Peu sûre des embranchements, elle finit par arriver devant au bout d'un couloir où elle avait cru comprendre qu'elle devait aller, mais alors qu'elle allait tourner, une jeune fille lui rentra dedans alors qu'elle marchait à pleine vitesse. Ne s'étant pas attendue à croiser un tel bolide en pleins couloirs de l'Académie, Katsu s'épousseta avant de se relever, observant quelques instants la jeune fille qui avait commencé par une invective mais qui semblait se rattraper rapidement de son mieux, en baissant les yeux.

Des reflets brillants dans le regard, la prédatrice fixa de longues secondes Chiyoko qui était désormais toute rouge, les yeux baissés. La détaillant comme un chat curieux regarderait une souris alors qu'il n'a pas faim, elle finit par s'étirer, comme pour relâcher la pression qu'elle avait du mettre sur l'élève sans trop y faire attention.

« Chinoike Katsuko. Et toi ? Vu que t'as commencé par une insulte, je te propose de me conduire à la salle à manger pour te fare pardonner, j'ai faim. »

Offrant un certain sourire à l'élève qu'elle ne connaissait pas encore, elle attendit que cette dernière finisse de se remettre du choc puis l'accompagna vers le lieu de restauration, là où elles pourraient se ravitailler.

« Dis-moi, je suis une nouvelle arrivante et j'aimerais visiter un peu les lieux. Tu peux me servir de guide ? J'aimerais notamment faire un tour à la bibliothèque, si c'est possible bien sûr. »

Toujours souriante, l'informatrice attendait d'en découvrir plus sur cette fille sanguine qui tâchait visiblement de cacher sa véritable nature, ne sachant pas trop comment discuter avec elle pour l'heure, quel genre d'information elle pourrait obtenir d'elle et si cette rencontre était véritablement intéressante ou si elle perdait son temps. En tous cas, tant qu'il s'agissait de trouver à manger, ce n'était pas peine perdue.

_________________
Visite guidée [PV. Chiyoko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Akainu Chiyoko
Akainu Chiyoko

Visite guidée [PV. Chiyoko] Empty
Dim 27 Déc 2020 - 17:22
Toujours figé, je sentais mes joues s’empourprer à cause de la gêne et l'embarras. La jeune dame que je venais de renverser me dévisagea quelques instants, pendant lesquelles je n’osais pas la regarder dans les yeux. Après ces quelques secondes qui me parurent comme une éternité, l’inconnue se présenta finalement.

¬ Moi c’est Akainu Chiyoko...Mais tout le monde m’appelle Chichi. Encore désolé, je ne vous avais pas vu…

Je finis par reprendre le contrôle de mes moyens et je regardai finalement plus longuement celle qui se dénommait Katsuko. À priori, elle ne me disait rien. L’Académie était un établissement des plus vastes, mais après toutes ces années, j’avais au moins le mérite de reconnaître pratiquement tout le monde, à défaut de connaître leur nom. Après s’être présenté, la jeune femme à la chevelure rosée me demanda de l’accompagner jusqu’à la cafétéria car elle avait une fringale.

¬ C’est justement là que j’allais, je peux vous y conduire. Suivez-moi !

Alors que nous nous mettions en route, Katsuko confirma mes soupçons en m’indiquant être une nouvelle arrivante et en me posant des questions sur l’accès à la bibliothèque.

¬ Une nouvelle arrivante? dis-je un peu surprise en dévisageant l’assassine de haut en bas. Elle ne ressemblait pas du tout au genre de personne qui était intéressée normalement par l’Académie et encore moins par sa vaste bibliothèque. Hum...euh...J’ai des examens à réviser, mais je peux bien vous conduire jusqu’à la bibliothèque après le repas. Vous n’aurez pas accès aux ouvrages restreints, même moi je n’y ai pas accès, et vous ne pourrez pas retirer d’ouvrage comme vous êtes visiteurs, mais la grande majorité de la bibliothèque est libre d’accès pour consultation sur place.

J’entrainai alors ma nouvelle amie vers la cafétéria. Nous n’étions pas très loin heureusement, probablement qu’avec quelques recherches minimes elle aurait pu trouver les lieux plutôt facilement. Après tout, elle avait l’air d’une jeune femme forte et débrouillarde. Quelques couloirs plus loin, nous arrivâmes dans le grand réfectoire qui servait à la fois de cafétéria, de salle à manger et de grands lieux de réunions. Comme je l’avais prévu, l’heure du repas était déjà terminée. Les quelques élèves qui demeuraient dans les lieux, éparpillés aux quatre coins de la pièce, faisaient semblant de terminer de manger, le nez déjà plongé dans un bouquin. Faisant un signe à Katsuko, je l’amenai vers le comptoir où madame Sakura avait déjà commencé à ranger les restants.

¬ Bonjour madame Sakura. Il ne vous resterait pas quelques portions pour nous? dis-je en affichant mon plus beau sourire naïf. Désolé du retard, madame la Directrice m’avait demandé de faire le tour des lieux à notre invité, ajoutais-je en indiquant Katsuko d’un geste.

Madame Sakura connaissait à connaître mon petit jeu. Après tout, c’était loin d’être la première fois que je sautais un repas et que je me présentais bredouille pour venir quémander quelque chose à manger. Même si cela lui déplaisait au plus haut point, je savais qu’elle ne me laisserais jamais mourir de faim. Car derrière ses apparences de véritable mégère, je savais que se cachait le cœur tendre d’une dame pour qui le bien-être de ses enfants était une priorité absolue. Qui plus est, comme je me présentais avec une invitée, je savais qu’elle serait d’autant plus gentille qu’à son habitude. Madame Sakura rouspéta un peu et pendant qu’elle me servit son énième sermon sur l’importance de la ponctualité, elle nous prépara deux petits plateaux repas avec les généreux restants de l’heure du dîner. Avec Katsuko sur les talons, je me dirigeai vers l’une des grandes tables vides pour y prendre place.

¬ Qu’est-ce qui vous amène à Joheki et à l’Académie? lui demandais-je une fois installée.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10855-akainu-chiyoko-100
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Visite guidée [PV. Chiyoko] Empty
Lun 11 Jan 2021 - 22:58
Un sourire satisfait sur le visage, Katsuko lui fit signe de continuer.

« Parfait alors, je te suis ! »

Commençant à avancer, elle donna quelques petites informations à cette élève visiblement curieuse mais peut-être un peu agitée au vu de son énergie déployée pour se déplacer et sa réaction lorsqu'elles s'étaient rentrées dedans. C'était ce genre de fille à deux visages qui ne s'assumait pas telle qu'elle était ou qui avait un but qui l'obligeait à ne pas être elle-même en présence de certaines personnes, sans doute quelqu'un d'important ici à qui une mauvaise rumeur à son sujet pourrait rapidement parvenir. Sans doute ses parents étaient proches de l'un des professeurs, voire étaient eux-mêmes des enseignants au sein de l'Académie. Ou des gens du personnel. Dans tous les cas, elle se savait vue à l'oeil et de la mauvaise publicité semblait lui faire peur.

« Oui, je suis arrivée hier à la capitale. Et je ne voulais pas manquer l'Académie et sa bibliothèque réputée. »

Écoutant la réponse de la jeune intéressée avec attention, la vampirette joignit ses mains derrière son dos, profitant de cet instant pour faire quelques mudras puisque personne d'autre ne se baladait dans ses couloirs. Ainsi, elle put rapidement faire une petite analyse de cette jeune femme et mémoriser sa signature chakratique, des données qui auraient peut-être leur utilité plus tard.

« Oh c'est déjà la période d'examens ? J'ai plus l'habitude de tout ça... C'était il y a un moment maintenant... Ne t'en fais pas pour les accès, c'est bien normal et je pense que j'aurais largement de quoi trouver mon bonheur dans la partie principale de la bibliothèque. »

Marchant avec l'élève du lieu, elle la détaillait un peu plus. L'uniforme était plutôt agréable, elle avait de la chance de pouvoir vivre une vie paisible dans ce pays qui était sans doute l'un des plus ordonnés du Yuukan, voire celui qui l'était le plus. Sécuritaire, il protégeait particulièrement bien ses habitants, loin de ce qu'on pouvait voir à Ame ou à Kaze où le commerce d'esclaves battait son plein. Une pratique bien sombre qui donnait à la vampire une envie de vomir difficilement surmontable.

Entrant ensemble dans la cantine, Neiko laissa à sa guide le soin de quémander un plat, ce qui sembla agacer la cantinière. Mais cette dernière semblait apprécier la jeune fille et craqua rapidement, après un petit rappel des règles de bienséance. Chose qui devait visiblement être commun pour Chiyoko. Faisant une petite révérence en remerciement de son acceptation, la Chinoike la salua à son tour pour appuyer la demande.

« Merci pour votre compréhension, Sakura-san. »

S'installant avec l'élève sur une table, elle attrapa ses baguettes.

« Itadakimasu. »

Commençant le repas tranquillement avec une certaine nonchalence, comme si elle était une habituée du lieu qui flânait un peu ou une touriste qui n'avait rien la pressant, elle fit un petit sourire amusé à la question de Chiyoko.

« Je suis venue retrouver ma mère et mon frère, je ne les ai pas vu depuis plus de deux ans. Et j'ai profité de mon passage à la capitale pour venir découvrir cette bibliothèque. La renommée de l'Académie la précède après tout. Et toi, qu'étudies-tu ici ? »

Lui laissant un peu de temps pour répondre, elle mangeait en écoutant la jeune fille, curieuse. Elle se demandait bien quel gnere de motivation pouvait pousser ce genre d'adolescente, quel genre de but pouvait se dessiner à ses yeux, quel genre de futur elle envisageait.

« Dis-moi... Tu comptes faire quoi quand tu auras fini ton cursus ? Rejoindre l'armée ? Partir à l'aventure sur les routes ? Ou tu as un autre but plus précis ? J'ai grandi à Kaze, c'était très différent d'ici. Je me demande bien quel genre de futur vous pouvez imaginer en tant qu'élèves de l'Académie... »

HRP:
 

_________________
Visite guidée [PV. Chiyoko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336
Akainu Chiyoko
Akainu Chiyoko

Visite guidée [PV. Chiyoko] Empty
Ven 5 Fév 2021 - 23:31
¬ Oui c'est le début...Deux semaines intensives avant le répit de l'été! Enfin le répit....Ça c'est pour ceux qui rentrent chez eux...

Je détourne le regard. Je ne veux pas laissé voir à cette nouvelle rencontre la détresse qui s'installe momentanément dans mon regard et dans ma voix. Lorsque les examens sont terminé, je regarde depuis le pas de la porte mes amis et collègues quitter l'Académie pour rentrer chez eux pour quelques mois. Tandis que moi je reste là, seule, avec mes précieux bouquins comme seule compagnie. "Tant pis" je me dis chaque année avant de retourner étudier, prendre de l'avance dans mon cursus en rêvant au jour où je pourrai quitter ces lieux.

Une fois installé à la table, je m'attaque silencieusement à mon petit plateau repas. J'engouffre le riz et les légumes marinées, gardant les brochettes de viande et les boulettes de poulpes pannés pour la fin.

Pendant que je m'empiffre, Katsuko me partage les raisons de sa venu au pays. Elle venait visiter sa famille et avait décidé de l'occasion pour faire un petit détour par la prestigieuse Académie. L'École avait une réputation internationale, donc cela ne m'étonne pas du tout. À toute période de l'année, des touristes venaient visiter les lieux.

Pour faire la conversation pendant le repas, la visiteuse de questionne sur mon cursus scolaire et mes champs d'intérêts. Je me dépêche d'avaler ma dernière bouchée avant de lui répondre un peu difficilement. J'aurais dû demander un breuvage à madame Sakura me dis-je alors.

¬ J'étudie les arts médicaux du Rentanjutsu...Donc l'alchimie, la biologie, l'anatomie, la botanique..Ce genre de chose.

Mon emploi du temps était très chargé pour quelqu'un de mon niveau. Il était rare de prendre autant de cours, mais moi cela ne m'arrêtait pas. Je voulais en apprendre plus, tous les jours. Depuis que j'avais découvert cet intérêt pour les arts médicaux, je sentais avoir trouvé une passion, une raison d'être. Il s'agissait pourtant d'un art shinobi complexe, qui demandait un nombre incalculable de sujet à étudier pour le maîtriser à la perfection.

¬ Tout le monde vient d'horizons différents et étudient des choses différentes. Les étudiants ici ne sont pas tous des shinobis, donc plusieurs repartent simplement dans leur famille ou restent pour approfondir leur recherche. Ceux qui sont ici pour devenir de meilleurs ninja font généralement le cursus le plus cours possible et partent s'enrôler dans l'armée de Joheki ou dans un village caché par la suite. Mais eux je ne les aime pas trop.

Je marque une pose, à la fois pour réfléchir et pour reprendre quelques bouchés de poulpe. Même si j'ai hâte de quitter l'Académie, je ne me suis jamais réellement penché sur la question de ce que je ferrai une fois mes études terminées. Tout ce que j'avais jamais connu se trouvait ici...Mes origines me titillaient, mais est-ce que j'étais prête à tout laisser tomber pour les retrouver?

¬ Moi je ne sais pas trop...J'ai toujours vécu ici. Je crois que j'aimerais bien découvrir le monde, sortir du pays...Mais pas avant d'être devenu Eisei-nin!

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10855-akainu-chiyoko-100
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Visite guidée [PV. Chiyoko] Empty
Mer 17 Fév 2021 - 1:07
Curieuse face à sa nouvelle rencontre, Katsuko la questionnait un peu pour savoir qui était sa petite guide, quelles étaient ses ambitions, ses espoirs. Savoir ce que pouvait laisser comme rêves une vie telle que celle qu'elle avait pu vivre l'intéressait. Elle marqua cependant la certaine tristesse qui habitait la jeune fille alors qu'elle parlait d'un répit estival. "Pour ceux qui rentrent chez eux". C'était difficile de ne pas comprendre ce qu'elle sous-entendait là.

« Ils ont de la chance. C'est précieux une maison. J'aimerais bien m'en retrouver une un jour aussi. »

Essayant de lui apporter un certain soutient indirectement, l'indépendante aux cheveux rosés ne s'attarda pas là dessus, préférant passer à ses études, ses espoirs. La Chinoike hocha alors la tête en première réponse, prenant quelques instants pour formuler sa pensée sur ce domaine en quelques mots.

« C'est un art noble et complexe. Tu es courageuse de t'y atteler si jeune. La plupart des médecins que j'ai croisé avaient une certaine expérience, ils n'étaient pas si jeunes pour se verser dans ce domaine. »

Le commentaire de fin de Chiyoko lui arracha un sourire amusé. Elle non plus n'aimait pas trop ça. Que ce soit les gens eux-mêmes déterminés à devenir d'aveugles pions ou les instances qui profitaient de leur patriotisme trop poussé, les deux la dégoûtaient en partie. Les deux traitaient la liberté comme un bien de consommation jetable. Elle leur accordait un certain mépris pour cela, même si elle savait bien que tous n'étaient pas pareils. Notamment Aimi, elle avait vu qu'il y avait plus chez elle, une gentillesse sincère et plutôt pure. Elle n'était pas une kunoichi avant tout en somme. Un militaire n'aurait pas hésité à la dénoncer aux autorités. Mais elle n'en avait rien fait.

Terminant tranquillement son repas, Neiko écouta la fin de la déclaration de la jeunette. Elle était plutôt rêveuse. Déterminée et rêveuse. Voilà un duo d'adjectifs qui se retrouvaient assez rarement ensembles, presque antinomiques aux oreilles de la vampirette. Nouveau petit sourire sur les lèvres, elle hocha la tête.

« C'est bien d'avoir une série de buts pour avancer dans la vie, mais ce n'est pas obligatoire. Je suis sûre que tu pourras accomplir beaucoup de choses. Mais... Tu penses quoi de ce Sakaze Tôsen qui a décidé de nous parler à tous dans nos esprits ? Tu as réagis comment quand tu l'as entendu ? Et si jamais il réussi à détruire le chakra, tu continueras sur ta voie de médecin ou tu as autre chose en tête ? »

Posant ses coudes sur la table, la jeune femme appuya son menton sur ses paumes ouvertes, ses doigts tapotant ses joues. Elle la laissa terminer tranquillement en continuant à discuter sur ses projets, ses idées dans le domaine. Se levant une fois leur repas fini, elle la suivi pour ranger son plateau à son tour et enfin sortir de la cantine après avoir à nouveau remercié la dame qui s'occupait de ce lieu avec une certaine attention. Les mains jointes dans le dos, elle regarda le plafond quelques instants avant de reposer son regard sur l'Akainu.

« Tu veux bien me montrer où est la bibliothèque du coup ? Ah, et tu as appris à te défendre ou pas du tout ? »

_________________
Visite guidée [PV. Chiyoko] 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336

Visite guidée [PV. Chiyoko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Jôheki no Kuni, Pays du Rempart :: L'Académie
Sauter vers: