Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN

Yasei Reikan
Yasei Reikan

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Lun 30 Nov 2020 - 16:10
mission:
 

➜ Été de l'An 204, Marécages brisés

Yasei Reikan était victime d'un amour profondément dévorant pour les siens, aux détours de sa vie jalonnée d'efforts portés par l'espoir de contempler la réunification de son clan. Cette brûlante envie de rendre réel la montée en force des Yasei et de faire se dresser une magnifique ramure familiale, dont personne n'avait jamais même réussi à ne serait-ce que planter les graines, l'enfant des Bêtes la laissait la consumer un petit peu plus au jour le jour. Délivrer les changeformes de leur prison de grains n'avait pas été chose aisée et leur intégration au sein même de la Cité du Brouillard le serait peut-être encore moins. Mais l'adoration qu'elle vouait à ce sang bestial depuis son plus jeune âge, n'avait fait que croître année par année. Et faisant la rencontre de ses pairs dans les bras du Vent, la Yasei aux éphélides avait pu saisir toute l'ampleur, toute la ferveur de cette flamme qui grondait derrière ses côtes pour ses frères et sœurs, qui éclairait la moindre crainte ou appréhension pour la réduire en cendres. C'était là une fièvre de l'amour fraternel qui mêlait les sentiments aux tripes, qui poussait l'Héroïne de l'Eau à se tourner vers d'autres métamorphes et se voir en eux comme dans un miroir, eux qu'elle n'avait pourtant pas connu jusqu'à lors. Car ce sang commun, qui bouillonnait au creux de leurs artères et laissait parfois leur bestialité rugir à tous les étages de leur carcan de chair, avait cette faculté de démêler l'inexplicable de l'existence, de mettre en lumière une évidence que nul ne pouvait nier. Celle qu'en sa solide place de Matriarche, la Tigresse blanche pouvait aller jusqu'à donner sa vie pour protéger sa famille.

Sa famille couverte par Kiri, mais également celle qui manquait à l'appel.

Parce qu'au-delà des murs de sa patrie d'accueil, pour qui elle se battait avec acharnement afin de l'aider à devenir le havre de paix qu'elle espérait tant voir naître, grouillaient encore des changeurs de peau, des hommes et des femmes doués de ce même spectaculaire talent qui la laissait adopter la robe et la puissance du Tigre blanc. Comme à l'égard des anciens laissés-pour-compte de Taiyō, Reikan entendait bien tendre une main aussi ferme que délicate à tous ceux qui souhaitaient lever le voile de nébulosité sur leurs origines, leurs aptitudes animales. À tous ceux qui voulaient trouver un refuge, en ce monde où la bestialité était parfois convoitée, traquée et épluchée jusqu'à la mort par l'œil d'une curiosité folle et mal placée. Quelle ne fut donc pas cette terrible hâte qui venait tout juste de voir le jour en son sein, à la lecture de la fameuse lettre issue des routes du globe qu'elle avait aussi parcouru? Pas l'once d'une hésitation n'eut le courage d'obscurcir les pensées de notre guerrière, si bien qu'elle avait décidé de recommander au cœur de cette mission vitale pour le clan Yasei une équipe à la composition spéciale. À la composition bestiale. Une escouade qui, puisque soudée tant par l'esprit que par l'hérédité, saurait soutenir la cheffe de clan et épouser parfaitement les intérêts de cette tâche.

Dès leur arrivée près des fanges au Nord de Kiri, l'Éclair de la Brume les salua d'un mouvement de tête et prit la parole.

« Nous allons traverser les Marécages brisés et rejoindre Yasei Higuma. Quand bien même cette mission pourrait avoir une allure diplomatique de prime abord, ne vous méprenez pas. Je voudrais que vous restiez sur vos gardes, tant que nous n'aurons pas vu ce que le cœur et les entrailles de cette personne contiennent. Au même titre que le vent et l'embarcation qui l'amènent. »

Si enfant, Shiroitora* avait été loin de porter un tel discours, la leçon infligée par la malfaisance de Yasei Tadao lui avait fait son effet ; estimer n'importe quel changeforme comme vierge de tout mal et incapable d'être avalé par les ombres avait été une erreur révélatrice au cours de son duel. À tel point que désormais, elle demeurait bienveillante sans écarter les appels à la méfiance lancés par ses instincts les plus profonds. C'était dans cette optique qu'elle tourna le dos à ses apprentis avant de fouler les marais, vers la côte. Le trajet s'étendit sur plusieurs minutes plombées par le silence, mais celui-ci n'était qu'inhérent à la préparation. Et pour cause, dans la tête de Reikan, mille et une questions la taraudaient, bataillaient, chevauchaient une monture à problèmes ; particulièrement au sujet de la nature de la récompense, autour de laquelle la crinière de jais essayait de chercher une pointe d'explication, de légitimité. Une pensée s'en alla auprès de sa dague de cristal, qui pendait désormais fièrement à son cou au lieu de rester cachée sous ses voiles orientaux. Instinctivement, la métamorphe souffla du nez dans l'espoir de libérer son esprit afin de laisser ses réflexions sur le chemin, qui s'apprêtait à se terminer.

La Jōnin entendit les vagues et aperçut l'horizon plat de la mer, non loin des pontons de fortune.

Sortie de l'écharpe de brume dansante autour de l'île-mère de l'Archipel, Yasei Reikan fit quelques pas afin d'avoir une vue d'ensemble de la côte, avant de se stopper. Ne restait plus qu'à attendre la venue de l'émetteur de cette missive, au gré de la mélodie de ses boucles d'oreilles griffues et de la berceuse du vent marin dans son épaisse chevelure de charbon.

*Shiroitora (白い虎, litt: Tigresse blanche)


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Lun 30 Nov 2020 - 17:53
Le zoomorphe venait de fourrer la missive fraîchement reçue dans sa poche. Un petit sourire habituel sur les lèvres, le Genin observait le village depuis le haut de son perchoir. La vie battait son plein sous le regard amusé de la Chauve-Souris. Lui qui s’était toujours vu comme un solitaire œuvrant pour le bien commun. Il n’avait aucun proche pour se gausser de la situation. Zoku aurait pu. Mais il était en partie responsable de sa présence ici. Le visage redevint plus fermé alors qu’il se laissa choir de sa tour pour voir le sol se rapprocher dangereusement. Bien sûr, il laissa le relais à ses ailes lorsque la distance commença à se faire dangereuse. Il déposa le pied sur le plancher des vaches et partit directement pour le lieu de rendez-vous.

Yasei Reikan, celle que son ami raton avait choisi de suivre, l’avait recommandé pour la constitution d’une équipe. Une mission venait de tomber et elle semblait concerner le clan Yasei. Comme Ketsumei l’avait précisé à la Tigresse, il resterait à Kiri dans le seul but de faire prospérer le rêve de son ami. S’il avait choisi de la suivre, il se doutait qu’il avait d’excellentes raisons. La Chauve-Souris allait pouvoir œuvrer pour sa famille héréditaire puisqu’apparemment, un confrère avait quémandé l’aide de la Matriarche. Au-delà du fait de contribuer à l’essor de son clan, Ketsumei était dévoré d’une curiosité malsaine. Leur commanditaire avait besoin d’aide et proposait un précieux trésor en échange. Le sourire disparu plus tôt revint rapidement sur le faciès démoniaque du zoomorphe, qui ne manqua pas d’effrayer quelques patients.

Remontant d’un doigt subtil les lunettes qu’il arborait, il poursuivit en accélérant la cadence. Son pas leste le mena jusqu’à la dirigeante de la famille qu’il salua d’un petit geste de tête. Alors que le trio était réuni, la Tigresse prit immédiatement son rôle de Matriarche au sérieux en expliquant la suite. Il fallait se tenir prêt selon elle. Une éventualité qui n’effrayait pas Ketsumei, même s’il lui déplairait de devoir se battre contre un membre de sa famille. Avec eux se trouvait Gine, avec qui il avait partagé les deux premières épreuves de l’examen Chûnin. Un évènement qui avait permis au trio fraîchement formé de travailler leur cohésion. Pour une première, il ne s’en était pas si mal sorti. Même si la Chauve-Souris n’avait pas passé la dernière épreuve, il avait trouvé l’échange intéressant.

Le chemin se fit dans le calme du côté de Reikan. Un exemple que Ketsumei suivit. Ils auraient largement l’occasion de bavasser une fois leur invité arrivé. Il lui tardait de connaître plus en détails les tenants et aboutissants de cette rencontre. Il espérait seulement que ce ne serait pas le genre de discussion qui s’éternisait en tournant autour du pot. Si la curiosité du zoomorphe était grande, son impatience risquait de l’être aussi.

_________________
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Suzurane Gine
Suzurane GineEn ligne

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Mar 1 Déc 2020 - 10:30
L’appel lointain du clan

Assise dans son salon, en train de déjeuner un bol de ramen au porc, Gine venait de se lever. Cheveux en pétard, juste un long T-shirt rouge avec en logo en tigre saluant en levant le pouce, la tête ailleurs et soupirant. Elle avait passé des semaines assez éprouvantes, repensant à son entraînement avec Arukisa et Tatsuya, sa mission avec Arukisa où elle a affronté un Yasei requin et que ce dernier a cru qu’elle était la fille de Ragna, la bonne blague, et son entraînement avec Reikan. D’ailleurs pour ce qu’à dit le Capitaine squale, Gigi n’avait rien dit à la chef du clan, ce n’était qu’un détail et rien de choquant. Le père de sa sensei devait être connu parmi les Yasei enfin certains, qui sait. En tout cas, elle a su marquer l’esprit de ce fou avant de le vaincre avec son amie. Le cœur de la Suzurane est plus léger depuis la fin de cette mission, ce pèlerinage l’avait bien aidé. Et à présent, elle devait juste se concentrer sur la réussite du contrôler de son héritage Yasei. Sanae, sa jeune cousine qui se trouvait à Taiyo, il y a plusieurs mois, venait de s’installer à table pour déjeuner à son tour. Les deux cousines discutèrent un peu. Sanae a rejoint les rangs des ninjas de Kiri et Naoko l’aide à progresser, finalement, ça faisait plaisir de voir que la famille s’entraide. Gine lui promet qu’un jour, elle l’entraînerait aussi, dès qu’elle aura du temps. Soudain, sa petite sœur, Naoko, pose une missive sur la table. « Un courrier pour toi, Onee-san. » Dit-elle à l’aînée. « Oh, sans doute, un ordre de mission. » La blonde prend la massive et la lit, un sourire s’affiche sur son visage. « Reikan-sensei a besoin de moi, on dirait. Je vais me préparer et j’y vais. » Fit-elle en finissant son bol et partant dans la salle de bain.

Sortant de la salle de bain, toute propre et préparer, elle part voir Naoko pour lui mettre son gantelet en métal à son bras gauche. « Dis, tu ne devais pas aller voir Aditya pour te mettre une prothèse ? » Demande la cadette. « Si si, mais ce n’est pas aujourd’hui, ça sera pour bientôt. Je pense qu’après cette mission, j’irai le voir. Ne t’inquiète pas. » Répondit-elle avec le sourire. Quand la préparation est terminée, la kunoichi sort de chez elle afin de marcher dans le quartier en direction de son lieu de rendez-vous. Marchant tranquillement, elle était heureuse de repartir en mission avec sa Sensei. Après tout, la dernière fois qu’elle est partie réaliser une mission à ses côtés, ça remontait à loin et c’était à Kaze no Kuni. Oui, en effet, ce jour-là, son équipe devait rallier le clan Yasei à Kirigakure et pour y parvenir, ce n’était pas du gâteau. Convaincre Aguni et Mizuchi, en plus du reste du clan, mais ce n’était pas cela le plus dur. Le plus compliqué était de vaincre Tadao et ses hommes de main. La blonde a dû affronter Kanno, l’un des lieutenants ou général de l’ancien chef. Elle n’était pas forte et elle n’a pas su le vaincre. Or, la Suzurane a démontré une bonne capacité à vouloir survivre et à se défendre, en plus d’attaquer malgré la différence de force entre lui et elle. Aujourd’hui, elle repart en mission à ses côtés et encoure lier au clan des métamorphoses animales. Ce Higuma avait quelque chose pour Shiroitora et Kiri, un fameux trésor. La Genin n’est pas avide de richesse ou autres, mais elle reste curieuse et espère que ce n’est pas un mauvais Yasei.

La kunoichi arrive, après quelques minutes de marche, aux marécages brisés de Kiri. La blonde pouvait y voir Reikan, toujours aussi belle et sérieuse, si imposante et divine, si elle n’avait pas déjà un coup de cœur et qu’elle n’était pas sa cousine, elle lui aurait demandé un rencard. Cela dit, elle n’était pas là pour fantasmer, mais pour réaliser une mission de la plus haute importance. D’ailleurs, Gine remarque la présence de Ketsumei, un autre Yasei. La Genin l’avait rencontré durant l’examen Chûnin et elle l’appréciait bien, même s’il n’est pas bavard. Cela dit, il possède une force intéressante et possible de le décoincer un peu. Elle leur fait coucou avec de grands signes de la main gauche. Quelques instants après, la cheffe de l’équipe sort de son silence pour leur expliquer la suite des choses et de rester sur leur garde. Difficile de savoir ce que veut le client et si ses intentions sont bonnes. La blonde hoche la tête. « Je ferai attention, Sensei. » Dit-elle en repensant au fait d’avoir baissé sa garde contre le requin à Kaiba en se mangeant un Suiton dans la face. Une fois, mais pas deux. Suite à cela, le trio se met en marche vers le lieu du rendez-vous afin d’accueillir Yasei Higuma. Un trajet effectuait dans le calme, ce qui n’était pas trop dans le genre de Gine d’être silencieuse et sans mentir, elle s’était un peu ennuyée. Sur les lieux, la blonde pose sa main sur sa hanche et regarde l’horizon avant que son regard vérifie l’entourage afin de voir s'il y a des signes suspects de déplacements ou autres.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Mer 23 Déc 2020 - 19:40
Qui de mieux placée que Yasei Reikan pour s’occuper d’accueillir celui-là même qui lui a écrit ? C’est en tout cas son unité, composée de Suzurane Gine et d’un autre membre du clan animalier, Yasei Ketsumei, qui partit de Kirigakure no Satô. Vous n’hésitez pas quant à vous rendre vers la côte, surtout que les ordres de la « Tigresse Blanche » sont clairs. Prudence semble être le mot d’ordre, et votre expérience de shinobi vous aidera.

Vous traversez les Marécages brisés sans grand mal. Ce décor, si familier, vous rappelle brièvement le quota de guerres et de conflits que votre village a eu à supporter, et vous demande presque indirectement d’être encore plus concentré. Si vous avez du mal à voir comment, vous devez garder à l’esprit que cette simple lettre de Yasei Higuma est peut-être synonyme de quelque-chose de bien plus grand et dangereux.

Les minutes passent, durant lesquels vous pouvez vous féliciter de n’avoir rencontré aucun obstacle. En y réfléchissant bien, rien de bien surprenant à cela, vous connaissez bien le pays et encore plus les alentours de votre cité ninja. C’est évidemment vrai pour Reikan, mais aussi pour Gine dont la famille avait installé son restaurant dans la Brume et Ketsumei dont ses recherches personnelles l’avaient finalement conduit jusqu’à cet archipel de Mizu no Kuni.

Vous voilà finalement à la côte, parmi les plus connues. Il est probable que votre homme arrive par-là, si toutefois il disait vrai. Mais pour l’heure, il n’y avait aucune embarcation à l’horizon. Vous pouvez souffler un peu…

… mais pas tant que cela. Car soudain, au loin, vous découvrez un petit bateau. Il est plus proche que ce que vous auriez pu croire. Trois minutes, peut-être cinq : voilà le temps qu’il faudra à ce dernier pour amarrer jusqu’à la côte que vous observez. Un temps que vous considérez, car vous discernez quelque-chose qui pourrait néanmoins être tout à fait normal : il y a plusieurs personnes sur l’embarcation.

Il vous semblait bien avoir compris que Yasei Higuma avait prévu de venir seul. Mais il y avait plein de façons d’expliquer qu’il ne le soit finalement pas. Et parmi elles, il était tout à fait possible que ce « navire » ne soit tout simplement pas le sien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Reikan
Yasei Reikan

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Sam 26 Déc 2020 - 17:07
Je vous ferai don de mon trésor le plus précieux.

À la vue d'un ciel peuplé de brumailles et de nuages qui bourgeonnant sans cesse dans l'horizon, la Tigresse blanche se remémora une fin marquante des dernières encres de cette fameuse lettre qui dormait en sa possession, après avoir probablement vu un bout du monde avant de la trouver. Pendant un bref instant et, alors même que la silhouette d'une embarcation formait les contours de son existence aux bras de l'Archipel de l'Eau, elle prenait le temps et la peine de connaître le poids et l'importance des mots qu'elle avait pu juste voir et sentir, sans les entendre d'une bouche encore. Si d'aucuns auraient pu être attirés par la convoitise d'une récompense de haute valeur en se pliant plus qu'en quatre pour tenter de satisfaire la demande qui parcourait les lignes de la missive, il n'en était rien pour Yasei Reikan. Celle qui avait toujours offert l'aide de sa forte patte sans contrepartie ne comptait pas se déplacer pour les beaux yeux d'un cadeau. Elle le ferait afin de tenir en respect les responsabilités qui allaient de pair avec les rênes de son clan, afin de devenir la meneuse digne de la confiance que chacun de ses pairs avait voulu lui accorder.

Pour ne pas cracher sur son credo le plus cher, en dépit de tout l'or du monde.

Devant ses chevilles, les hautes herbes des marécages s'inclinaient face au vent côtier qui n'avait de cesse de chatoyer l'île-mère et révélaient le sol bourbeux gorgé de bruyères, de salicornes à la fois molles et craquantes. À quiconque le foulait, le sombre remous de ces marécages lui rappelait tant le lourd tribut que l'Eau avait payé de son sang pour régler ses erreurs et ses comptes dans la violence, que la valeur d'une vie dans l'abondance. Et tout près d'ici, le fracas des vagues contre le roc et les bords ensablés des berges marquait l'empreinte de la liberté sur ces terres. Les atours de la mer avaient beau se rendre opaques dans ce rideau de brume cendrée, la minéralité paresseuse du ciel et avec elle, la forme du bateau marin en approche, gardaient la féline rattachée à la réalité. Captivée par le soulage du silence, la bellissime changeforme plissa les paupières et, à défaut de clore sa vue par une parenthèse de cils de jais, tenta de voir le nombre exact de voyageurs à bord de ce vaisseau ; mais ce fut en vain.

Yasei Reikan leva sa dextre près de Ketsumei, afin d'accompagner ses paroles.

« Il n'est pas seul. Ketsumei, charge-toi d'être nos yeux depuis le ciel, le temps qu'ils amarrent. Nous nous chargerons de les cueillir dès leur sortie des eaux. »

Sa main revint à ses voiles orientaux, tandis que son pas prenait déjà les devants de cette marche. Mais l'enfant des Bêtes s'arrêta et tourna la tête vers son confrère, quelques secondes seulement après avoir donné les grandes lignes du comportement à tenir au détour d'une rencontre clanique. Comme interpelée par le fantôme d'un ami passé, elle crut déceler une lueur germer en son cœur ; presque imperceptible, mais suffisante pour en percevoir sa vibration, celle qui appelle les mots, les émotions. De son regard myosotis porté par un seul œil tourné à ses arrières, Reikan attarda son attention sur Ketsumei.

« Tâche de ne pas prendre trop de risques. »

Aussitôt, la Matriarche à la crinière de charbon lui tourna le dos et continua son avancée à travers la verdure étouffée par les fanges. Tandis que Ketsumei devait laisser les brises le porter, la Lionne de Flammes et elle empruntèrent un chemin terrestre sans aucun détour ni subterfuge, si ce n'était par l'artifice mécanique de leurs jambes faites de chairs et de sangs. Il ne fallut qu'un peu de temps pour s'extirper de la broussaille menacée par l'humidité et sentir les grains de sable se soumettre sous le joug de leurs semelles. La lumière du jour levant, filtrée par le brouillard, se mit à perler sur les parures exotiques qui creusaient niches dans ses cheveux. Mais si elle se présentait sur cette plage comme la cheffe du clan Yasei, l'Héroïne de l'Eau n'en restait pas moins un élément majeur de la Kenpei qui entendait bien veiller à ce que cette embarcation n'emporte pas en son sillage une éventuelle trace de malveillance envers la Cité Brumeuse.

récapitulatif:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Mer 30 Déc 2020 - 13:41
L’équipe de la Brume venait d’arriver près de la côte, dans l’attente de leur invité. La mer s’étendait devant eux, prête à leur livrer leur confrère zoomorphe. L’horizon étant dégagé, il ne fut pas difficile pour le trio d’apercevoir une embarcation en approche. C’était sans aucun doute celle du Yasei. Cependant, ils purent constater rapidement que quelque chose clochait. Au lieu d’une personne, il y avait plusieurs individus. D’un regard de côté, Ketsumei comprit au regard de la Matriarche du clan qu’il n’avait pas prévu d’arriver accompagné. Le petit bateau pouvait tout aussi bien être celui d’un autre ou bien il était accompagné de marins. L’attente pouvait leur coûter cher dans leur quête de réponses.

C’est pourquoi Reikan prit l’initiative de demander à la Chauve-Souris d’utiliser son don pour leur permettre de prendre de l’avance. Ketsumei approuva d’un simple signe de tête. En l’absence de cette consigne, il se serait permis de le proposer. Le navire ne serait pas tout de suite à quai et il était peut-être dangereux de simplement attendre. L’inactivité n’était pas la solution à adopter, sachant que celui qu’ils attendaient semblait avoir besoin d’aide. Il n’était plus temps de tergiverser sur la nécessité d’agir. Alors que Ketsumei s’approchait du bord de la falaise, sa supérieure lui adressa quelques mots lourds de sens. Il fit volte-face et la regarda avec un petit sourire en coin :

- Inutile de vous en faire pour ça, cheffe.

Puis le corps de l’Homme bascula en arrière dans le vite. À peine une minute après, la forme hybride de ce dernier battait de ses larges ailes pour reprendre de la hauteur. Un bref instant que le zoomorphe mit à contribution pour profiter de la sensation du vent qui se glissait sur chaque parcelle de son corps. Un moment de loisir très bref alors qu’il entamait sa descente pour s’approcher de l’embarcation d’où il allait pouvoir observer d’un peu plus près. Le duo en soutien sur la terre ferme saurait très vite si quelque chose cloche, et puis Ketsumei n’était pas sans défense dans son élément. Si Yasei Higuma était bien sur ce bateau, il saurait à qui il a à faire en voyant débarquer un homme aux ailes de chauve-souris. Une part de cette dernière attendait patiemment que les choses dégénèrent. Le petit sourire narquois regagna le faciès de Ketsumei qui regagna de son sérieux en approchant du bateau, sans pour autant se retrouver trop près de l’eau ou de l’embarcation en elle-même. Comme sa supérieure l’avait demandé.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Suzurane Gine
Suzurane GineEn ligne

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Jeu 31 Déc 2020 - 10:28
Montrer patte blanche

Arrivée près de la cote dans les marécages brisés avec son équipe, Gine patientait calmement avec eux. Ils étaient là pour rencontrer un certain Yasei Higuma, car ce dernier avait un trésor à leur confier enfin surtout à la cheffe du clan. Il va sans dire que la Suzurane sait très bien que ce n’est pas trop le trésor qui intéresse vraiment sa Sensei, mais des raisons de le transmettre et peut-être autre chose. Cela dit, le mot trésor faisait tout de même frémir la blonde, qui se demandait à quoi il pouvait ressembler. Un peu trop curieux, mais bon, c’était tout de même intéressant à savoir et à voir, en espérant que ce ne sont pas des mensonges pour s’en prendre à Reikan ou autre chose. De toute façon, le rôle de Gine était de protégée sa Sensei, même si en vrai, la tigresse était suffisamment forte pour se protéger elle-même. Or, il ne fallait pas se montrer trop orgueilleux pour se croire invincible ni avoir une confiance aveugle en la force d’une personne qu’on admire. C’est pour cela que Gigi était tout de même contente d’être au côté de la brune et aussi de Ketsumei. En parlant de l’homme, la seule fois où elle a fait équipe avec lui, c’était durant l’examen Chûnin. La lionne sait qu’il est bon et intelligent, mais elle aimerait mieux le cerner durant cette mission. Regardant l’horizon, l’assimilatrice espérait que tout ira bien et qu’ils pourraient rentrer à Kiri sain et sauf.

Le temps de repos avait été court, en effet, au loin, Gine tout comme ses alliés remarquent un petit bateau. Apparemment, Higuma n’allait pas tarder à accoster dans les marécages brisés. D’ici cinq ou six minutes, il sera sur la terre ferme. La blonde reste patiente, elle observe depuis sa position avant que le petit navire continue son avancer et qu’il semble y avoir pas mal de mouvements dedans. Selon les rapports, le Yasei devait venir tout seul et là, il y avait du mouvement. Difficile de connaître leur nombre ni leur intention. D’ailleurs, peut-être que le groupe de Reikan s’est trompé de lieu de rendez-vous, ça peut arriver. Or, ça ne change rien au fait que des inconnus accoste la côte de l’île centrale de Mizu no kuni. En espérant pour eux qu’ils n’ont pas de mauvaises intentions à l’égard de Kiri sinon, ils risquent d’être mal accueilli. D’un coup, Reikan prend la parole afin de demander à Ketsumei de voler au-dessus de l’embarcation pour repérer les individus. Ils n’avaient pas encore amarré donc c’est une bonne idée de vérifier certaines choses les concernant. « Hum… J’espère pour eux qu’ils ont eu bonne raison de ne pas s’arrêter à un port, car là, on pourrait penser qu’ils tentent d’infiltrer l'île centrale où se trouve Kiri. » Dit-elle d’un air perplexe. Une dernière parole de la part de sa chef, concernant que Ketsu, celui de ne prendre aucun risque surtout inutile. Il valait mieux pour lui d’attendre que les deux femmes arrivent près du navire avant d’agir. Pour le moment, Gine ne reçoit aucun ordre ni rien, elle se contentera de suivre la brune et d’agir comme bon lui semble en attendant les instructions de sa sensei. Elle regarde Ketsumei s’envoler pour respecter la demande de la tigresse blanche. « Hum… En espérant que tout ira bien pour lui. » Dit la Suzurane.

Gine se met à suivre sa Sensei à travers le marécage brisé, elle reste calme et silencieuse. La blonde fait preuve d’une certaine maturité et d’une bonne concentration, on va dire que ses dernières expériences lui ont appris qu’il était temps de voir le monde tel qu’il est. Ne plus croire que la vie ne réserve pas de malheur et qu’il était temps de mûrir un peu et de prendre un peu plus au sérieux les missions qu’on lui donne. Et aussi, si elle veut devenir plus qu’une Genin et un soldat de la Kenpei, il serait temps pour la kunoichi d’aller chercher ses faits et d’être assez reconnu pour être promu pour gagner en confiance et respect. La kunoichi sort des herbes pour entrer sur un sol sableux, au côté de sa cheffe. Le petit bateau n’allait pas tarder à amarrer sur la côte et Gine était prête à les accueillir comme il se doit selon leur intention, bonne comme mauvaise. Et en tant que soldat de la Kenpei, il était dans son devoir de protéger la cité brumeuse. « Ils arrivent. »

Résumé:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8447-suzurane-gine-imperatrice-des-flammes#70874 https://www.ascentofshinobi.com/t8471-destiny-of-fire-empress https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Mer 20 Jan 2021 - 16:19
Sous les ordres de Yasei Reikan, c’est Ketsumei qui s’envole pour observer de plus près l’embarcation qui s’apprête à arriver sur la côte. Vous choisissez donc l’option de l’observation, tout en la mêlant à une prudence sûrement de mise. Car vous n’avez que peu d’informations pour l’instant, si ce n’est qu’il vous paraît étrange que Yasei Higuma ait décidé de venir avec tant de monde. Mais qui sait, peut-être a-t-il rejoint ce groupe pour trouver un moyen de venir jusqu’ici ?

Ketsumei s’approche donc, tout en restant dans les airs. Et il sait bien qu’il ne peut pas risquer de se faire voir, au risque de ne pas pouvoir tout entendre ou observer. Mais de sa position, il est déjà bien plus apte que ses deux coéquipiers pour rapporter de premières informations.

L’embarcation est assez grossière. Elle est suffisante pour faire voyager un petit groupe de personnes, mais loin des standards des bateaux marchands. Abimée, la coque de cette dernière aurait du mal à survivre davantage que quelques voyages en mer.

Dessus, il y a trois personnes. Deux hommes, qui semblent se parler, et une femme qui les observe. Leurs vêtements n’indiquent rien de particulier. Mais la discussion entre les deux inconnus semble s’envenimer, ce qui permet au Yasei volant d’en entendre une partie.

« […] mais il nous tueront ! »

Alors que l’autre homme se préparait à répondre, les trois inconnus sont tout de suite attirés par l’arrière de l’embarcation. En effet, deux nouvelles personnes sortent de ce qui semble être l’étage inférieur du bateau. Un homme, imposant, traînant une femme… ligotée. Il semble la poser soigneusement au milieu des trois autres membres du groupe.

Il ne s’énerve pas, mais sa voix rauque est imposante et Ketsumei peut entendre une partie de ce qu’il se dit.

« […] on n’a pas le choix. C’est grâce à ça qu’on réussira. »

Celui qui semble être le chef de ce groupe de quatre personnes s’agenouille vers la jeune femme qui, sans doute, est prise en otage. Difficile de voir ce qu’il lui fait. L’important est qu’en se relevant, la pauvre demoiselle est toujours consciente et ne semble pas avoir été blessée.

Quatre inconnus avec un otage, voilà un groupe que vous ne souhaiteriez probablement pas voir arriver jusqu’à l’île principale et encore moins à Kirigakure no Satô. Mais pourtant, ils sont là. Ketsumei qui a récolté les informations peut désormais les rapporter à ses coéquipiers pour qu’ensemble vous décidiez d’un plan d’action, ou au contraire y aller seul et intervenir au plus vite.

A moins que vous ne souhaitiez continuer d’observer la situation et d’accumuler des informations, il va falloir que vous agissiez.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 22:51
La Chauve-Souris avait pu profiter de ses atouts pour récolter quelques informations. Un peu éparses et confuses pour l'instant mais il y aurait un temps pour tout. L'instant était au rapport qu'il souhaitait faire à sa supérieure. Il aurait pu saisir l'occasion pour fuser sur l'embarcation et y mettre de l'ordre. Le genre de réflexes que son ami aurait peut-être eu mais cette fois il n'en était pas question. Reikan s'était montrée claire qui plus est. Pas de risques inutiles.

Repartant aussi subtilement qu'il était arrivé, Ketsumei s'arrangea pour rejoindre la côte sans éveiller l'attention de ceux étant embarqués sur le petit navire. Il ne devrait plus tarder à accoster, ce qui laisserait le temps à l'équipe Kirijine de s'organiser. Le Yasei retrouva ses acolytes sur la terre ferme qu'il foula de son pied au moment où ses ailes disparaissaient dans son dos. Ne faisant pas traîner un quelconque suspense, il s'exprima directement à l'attention de sa supérieure, sans pour autant ignorer sa camarade.

- Cinq individus. Il semble y avoir une prisonnière avec eux. Elle est ligotée et consciente. Pour les autres, il y a trois hommes et une femme. Celui qui accompagnait la détenue est plus massif que les autres. Il a eu l'air de lui faire quelque chose mais je n'ai pas pu discerner quoi, son comportement n'a pas changé. Il faudra s'en méfier, elle a peut-être été piégée ou quelque chose dans ce goût-là.

Ketsumei se permettait cette analyse. Difficile de tirer de réelles conclusions solides avec le peu qu'il avait vu. Au vu du contexte et des protagonistes, c'était le plus probable à moins qu'il ne l'ait droguée ou attachée plus solidement. Il avait préféré le signaler à la Tigresse tout de même. Plus il se montrait précis dans sa retranscription et plus ils seraient aptes à réagir de manière efficace. Ils avaient un modeste avantage d'informations, il ne fallait pas en faire n'importe quoi. Bien sûr, il n'omettait pas les brides de conversation captées malgré le vent et le ressac des vagues.

- Avant que le geôlier et sa prisonnière n'apparaissent, les trois autres semblaient inquiets et craignaient d'être tués, sans doute par nous. Une fois tout ce beau monde sur le pont, le plus costaud a précisé qu'ils n'avaient pas le choix et que leur réussite en dépendait. C'est tout ce que j'ai pu récupéré.

La mission de Ketsumei n'était pas un franc succès à ses yeux. D'où son attention à bien préciser les éléments notables de sa petite escapade. L'essentiel se trouvait maintenant entre les mains de la Matriarche du clan. Ils ne pouvaient actuellement pas faire grand chose de plus, si ce n'est se préparer à un échange houleux. La Chauve-Souris resterait attentive et obéissante à tout ordre de sa supérieure.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brisés
Sauter vers: