Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission C] Les chats s'en vont, les souris dansent - Ft. Yamanaka Yuna

Harusame Natsumi
Harusame Natsumi

[Mission C] Les chats s'en vont, les souris dansent - Ft. Yamanaka Yuna Empty
Jeu 3 Déc 2020 - 7:25
Les chats s'en vont, les souris dansentSuite à leur comportement agaçant durant la précédente, les félins se sont fait expulser du Onsen local, laissant le champ libre aux rats d'asservir le domaine pour qu'eux-même puissent profiter de moments relaxant. Les citadins sont alors troublés et regrettent d'avoir chassé leurs amis les chats. Ces derniers par ailleurs ont été réhabilités, semblent étrangement "bouder" à présent et refusent de se mettre à la tâche. A vous de trouver une solution soit en s'attaquant directement à la racine du problème, soit en tentant de remotiver l'escouade des chats à reprendre le boulot.

Rendez-vous au "Onsen des Nuages roses"
Prendre compte de la situation
Régler le problème







Le premier assaut fend l'air, puis les coups s'enchaînent. L'un suivant aussitôt l'autre, sans relâche, assénant à la brise impuissante une énième lacération douloureuse. Le sang gicle, le vent se meurt. La précision du geste, la fluidité, la force de frappe, tout y est; un tout troublant les alentours de par sa fabuleuse exécution, les enveloppant de bourrasques et de sifflements étouffés, assourdis, faiblards. Car la lame, au fond, n'a de mordant que son revers, que sa pointe. Elle ne sait arracher la vie, ou, même de peine, faire souffrir. Elle est, tout bonnement, à l'image de sa maîtresse: incapable, au premier regard, de malice ou de malheur, incapable désormais de propager le mal, si ce n'est qu'en extrême condition. Oui, elle est, tout bonnement, à l'image de la soldate qui la manie, qui, un coup suivant l'autre, fait virevolter sa tignasse de châtaigne; qui, à chaque mouvement, fait glisser contre sa peau le tissu de son keikogi, de son hakama. Elle est, tout bonnement, à mon image. Voilà. Naïve, peut-être; empreinte de bonté, sans doute.

Et pourtant, suivant cet intense enchaînement, je doute, je songe, haletante. D'un geste fatigué, mais sans perdre en dextérité, le sabre vient regagner son lit. Il y est bien plus confortable que dans cet étau que forme ma poigne, je crois. Je me retranche ensuite près d'un banc solitaire, en bordure de mon sanctuaire, ce verdoyant espace tout désigné pour l'entraînement, le dépassement de soi. Cet espace où, isolée de la populace, je me retrouve à perpétuer les enseignements d'une personne disparue; un ancien lieutenant pour qui je nourris une ambivalence, comme un torrent de sentiments opposés. Je doute, je songe, m'écrase contre le dossier de bois, puis soupire, lasse. Dans quel but fais-je ceci? Pourquoi continuer ainsi dans cette voie, celle dictée par un Crocodile… qui n'est plus? Pourquoi m'entêter à m'approprier une force qui, au fond, ne me correspond pas? Je n'aime pas tuer. Je ne veux pas tuer. Je souhaite aider. Alors, pourquoi...

Empoignant distraitement la gourde façonnée à même les restes d'une épaisse tige de bambou, je glisse l'ouverture entre mes lèvres desséchées par les respirations incessantes et le surplus d'effort fourni, tandis que bientôt se déverse en trombes la fraîcheur d'une substance aqueuse, m'abreuvant goulument  de ce petit bonheur qu'est l'eau suivant l'exercice physique. Désaltérée, je me perds l'espace d'un instant dans les méandres de ma pensée, jouant nerveusement du pied avec un caillou se balançant ici-et-là, au rythme de mes envies, à travers les brindilles éparses qui jonchent le sol. Mes doigts, quant à eux, s'entremêlent et se démêlent, se chamaillent même, jouant parfois avec les contours de mon accoutrement, parfois avec le fourreau à ma ceinture. Puis, sans crier gare, presque gagnée par une impulsion soudaine, ma dextre glisse vers la besace reposant à mes côtés, y dénichant l'ombre d'un parchemin d'importance capitale. Je jongle quelques secondes avec le document, sans l'y regarder des yeux, sans le relire, et rapaille mon équipement avant de prendre la route. Il est grand temps de me rendre là-bas.

La matinée est déjà bien entamée, mais le temps me semble tout de même frisquet, aujourd'hui; les rayons du soleil s'affairent encore à réchauffer les allées pavées d'un bout à l'autre de la cité hijine. Sur l'artère principale, nombre de commerçants se démènent pour satisfaire la voracité de clients pressés de combler leurs besoins en tous genres. Les étals pris d'assaut grouillent de produits frais, colorés et aux parfums multiples, signe d'une récolte abondante, diversifiée. Quelques rares animaux errants, surtout des chats, guettent l'instant où ils mettront la patte sur un morceau esseulé, échappé d'entre les mains d'un quelconque passant. Près des bâtiments, des groupes d'enfants en bas âge s'amusent, s'esclaffent aussi, au grand dam, parfois, des citadins les plus grognons du lot. Cette ambiance particulière, l'atmosphère régnant ici, l'apaisante musicalité d'un quotidien tranquille, me rappellent ma vie d'antan, au village de Kumo. Peut-être Urahi devient-elle, petit à petit, comme un second chez-moi.

Au détour d'une ruelle, enfin, j'aperçois la fameuse tanière des sources chaudes: le célèbre Onsen des Nuages roses. Tout de bois construite, la jolie baraque inspire, de par son architecture épurée, la détente. Rapidement, la nostalgie me gagne, me berce doucement dans le creux de ses bras. Celle d'une époque dépassée, d'un moment passé en bonne compagnie. Mon estomac se noue brièvement sous l'oppression d'émotions vives, de sentiments déchirants. Cette fois-ci, cependant, je ne suis pas venue pour profiter de la chaleur des bains. À vrai dire, je dois y rejoindre une dénommée Yuna, du clan Yamanaka, afin d'y mener ma toute première mission en tant que soldate. Or,  tout porte à croire qu'elle n'est pas encore arrivée car, voyez-vous, mis à part ma petite personne, il n'y a pas un chat dans les environs. Non, pas un seul…

_________________
[Mission C] Les chats s'en vont, les souris dansent - Ft. Yamanaka Yuna X8eh
Merci à Aimimoumi pour le kit  ! <3
Theme of Natsumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917
Yamanaka Yuna
Yamanaka Yuna

[Mission C] Les chats s'en vont, les souris dansent - Ft. Yamanaka Yuna Empty
Jeu 3 Déc 2020 - 11:05
Onsen envahi

Assise devant un petit temple, Yuna était en train de prier afin de rendre hommage à ses défunts parents. Il n’est pas difficile pour la Yamanaka d’oublier les circonstances de la mort de son père et de sa mère. Un contrat, un ordre, une récompense, une infiltration et des morts avant de prendre la fuite. La jeune soldate se rappelle le combat contre les soldats de Yasei Tadao et de Yasei Kanno, le lieutenant du chef du clan, du gouverneur. Cela dit, tout s’est mal terminé et pour leur sacrifice, ils avaient tout fait pour que leur fille unique puisse s’échapper en vie. Ils sont morts, en faisant leur métier et en combattant jusqu’au bout. La jeune femme connaît les risques de ce métier dans le milieu de l’assassinat. On peut mourir, si on échoue et du coup, il ne fallait jamais rien faire sans réfléchir. Il fallait étudier le terrain, savoir observer et connaître le point faible de son adversaire. Cela dit, même en ayant bien préparé le terrain avec ses avantages et inconvénients, rien ne garantit la réussite de la mission. Frappant deux mains à deux reprises, la kunoichi finit sa prière et elle se lève pour se rendre dans une autre pièce. Là-bas, dans son salon, peu spacieux, elle n’est que soldat, l’impériale voit l’ordre de mission qu’elle a reçu tôt dans la journée. La relisant, elle se demandait si elle méritait de telle tâche, ce n’était pas vraiment de son expertise. Un cache-cache géant et maintenant, chasser des souris. La traque de criminel comme sa mission avec Kara lui manquait déjà, il y avait de l’action, de la traque et de la furtivité, toutes des choses qu’elle aimait faire. Et ses contrats d’assassinat lui manquaient également, mais bon, elle doit passer par-là avant toute chose.

Nettoyant ses armes, elle finit par les ranger à leur place avant d’aller se coucher, car la journée de demain sera peut-être épuisante. Une bonne nuit de sommeil, il n’y avait rien de mieux pour récupérer des forces et d’être en pleine forme. La soldate se prépare et profite de cette matinée calme pour sortir faire quelques courses. Il lui restait un peu de temps avant de devoir aller au lieu de rendez-vous. Il y avait du monde dans les rues et pourtant, la journée ne faisait que commencer. Les gens sont souvent matinaux à Urahi, la violâtre n’était pas encore habitué à ce genre de chose. Après quelques minutes sur le marché de la Capitale, la Yamanaka retourne en direction de sa demeure. Ce n’était pas très grand, rien d'imposants ou autres. Un Lieutenant ou un Capitaine devait avoir une demeure à son effigie ou lier à son importance dans l’armée de l’Empire. Cela dit, ce style de vie ne dérangeait pas Yuna, au moins, elle avait un toit au-dessus de la tête. Elle qui, par le passé, vivait comme elle le pouvait que ce soit dans ses grottes, tentes, maisons abandonnées avant d’être aidé à son arrivée à Hi no Kuni, par un membre de son clan qui a reconnu une technique clanique. La jeune femme a voyagé dans quelques pays et elle a pu voir certaines choses, ce qui a forgé un peu son caractère ainsi que de l’éloigner, peu à peu de l’éducation de ses parents. Aujourd’hui, Yuyu cherche à être différent et à forger son propre caractère en observant la vie autour d’elle. Sur le chemin, elle a pu voie trois enfants Yamanaka qu’elle a pu sauver, il y a peu, en train de jouer avec d’autres enfants. Son clan n'est pas rallié officiellement à Urahi, mais peut-être qu’un jour, ça sera le cas.

Yuna range ses courses et regarde l’heure. « Hum… Va falloir que j’y aille. » Se dit-elle en finissant ce qu’elle faisait. La violâtre se prépare en mettant sa tenue de Shinobi et plaçant quelques outils ninja dans sa sacoche, étui ou sur elle. La Yamanaka sort de sa demeure pour se diriger vers son lieu de rendez-vous. Au lieu de traverser les rues normalement, la jeune femme saute de toit en toit afin d’y aller plus vite. Selon l’ordre de mission, l’onsen des nuages roses est envahi de rat et cela cause des dégâts matériels, en plus dans leur finance. En effet, les clients n’osent plus revenir tant que cette affaire n’est pas terminée et cela a des répercussions sur leur finance. Or, le personnel possédait des chats autrefois pour lutter contre ce type de souci. Cependant, ils ont chassé les félins, après un dernier caprice de leur part. Ce n’était pas malin de leur part, car à présent, ils sont embêtés. Malgré le retour des chats, les animaux ne font rien pour aider, car apparemment, ils boudent. Du coup, Yuyu suppose qu’il faudra chercher à les motiver ou s’occuper des rats sans leur aide. De plus, la soldate ne sera pas toute seule durant cette mission. En effet, une certaine Harusame Natsumi sera présente pour lui prêter main-forte et ensemble, elles devront réussir cette mission. La violâtre se demande à quoi ressemble cette jeune femme. Cela dit, ça faisait bizarre d’être séparé d’Inuzuka Ayuu, elle aurait bien aimé qu’elle soit présente. Une petite pointe au cœur, rien que de savoir qu’elle ne la reverra pas aujourd’hui. Bon soit, peut-être qu’elle pourra devenir amie avec cette Natsumi.

Arrivant sur les lieux, elle ne voit personne et du coup, la Yamanaka se permet de rester dans l’ombre et attendant l’arrivée de sa partenaire. Après tout, Yuna était arrivée un peu plus tôt en choisir le chemin le plus court, les toits. Patientant, elle voit une fille aux cheveux châtains débarquait sur le lieu du rendez-vous. Plutôt mignonne, mais elle semble un peu perdue. Yuna sort de l’ombre et s’approche de sa partenaire. La soldate la salue. « Bonjour. Je suis Yamanaka Yuna, soldate de l’Empire. Tu dois être Harusame Natsumi, n’est-ce pas ? » Demande-t-elle en la regardant de bas en haut et lui adresse un léger sourire. Yuyu cherche à se montrer agréable, du mieux qu’elle peut, prenant exemple sur Ayuu. Il fallait faire bonne impression et se montrer humaine. « On est à l’heure, si tu te sens prête, on peut s’y rendre. As-tu déjà une idée de ce qu’on pourrait faire par rapport aux problèmes de souris ou rats…ainsi que par rapport aux chats, si on cherche leur aide ou pas ? » Demande-t-elle à Natsu. « Désolée…si je pose trop de questions. » Elle se tourne vers le bâtiment en croisant les bras sous sa faible poitrine. « Je me demande à quoi sert ce bâtiment pour attirer tant de rongeurs. » Dit-elle d’un air perplexe.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10705-yamanaka-yuna https://www.ascentofshinobi.com/t10738-yamanaka-yuna#92037 https://www.ascentofshinobi.com/u1428

[Mission C] Les chats s'en vont, les souris dansent - Ft. Yamanaka Yuna

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission libre D] CACHE-CACHE DANS LA CAPITALE ~ ft. Yamanaka Yuna
» Yamanaka Yuna
» [MISSION LIBRE C] Sur les traces de la Bête ~ ft. Yamanaka Kohana
» Qui a dit que l'esprit n'avait rien de concret ? [Pv Yamanaka Yuna]
» Mission Seishin [Sendai Anzu & Nanjou Yuna]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: