Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Départ vers la Brume

Medyūsa
Medyūsa

Départ vers la Brume Empty
Sam 19 Déc 2020 - 16:24
Quitter la Roche pour la Brume

Une autre journée, mais pas comme les autres, cette fois-ci. La blonde devait partir d’Iwa, à présent, elle avait terminé ce qu’elle était venue faire dans le village de la roche. Sauver Yume, recevoir des soins et rencontrer la Godaime Tsuchikage. À présent, il était temps pour la soldate de diriger son existence vers un autre lieu du Yuukan : Mizu no Kuni. Elle doit faire son pèlerinage et rendre visite à la « tombe » de ses parents afin d’honorer leur mémoire. Cela faisait longtemps qu’elle n’a plus mis les pieds aux pays de l’eau. Disons que la dernière fois qu’elle y était, elle n’en avait pas de bon souvenir et ça risque de la perturber un peu. En tout cas, elle devait s’y rendre et sans mentir, la Yasei y avait pensé depuis quelque temps. La dernière qu’elle y a pensée, Med était encore à Kumo et c’était un peu avant la réunion avec la Résistance ou son rencard avec Hanae dans ce fameux restaurant. Maintenant qu’elle y pense, sa petite amie voulait l’accompagner là-bas, mais avec la trahison de Yamanaka Rei et donc forcément, une élection pour un nouvel Empereur, Hanae doit être occupé en tant que lieutenant. La blonde lui écrira une lettre sur le trajet en direction d’un port pour Mizu no kuni. Au moins, la rousse n’aura pas à s’inquiéter et connaîtra la nouvelle position de sa dulcinée, en plus de ses motivations à se rendre là-bas. Autant profiter de voyager pour se rendre dans son pays natal et qui sait, elle y retrouvera peut-être sa sœur jumelle. Aux crocs rocheux, la kunoichi regardait derrière elle, cette cité de la roche en plein deuil et reconstruction, espérant que tout ira pour eux.

D’ailleurs, en y pensant, Medyûsa n’avait pas rendu visite à Byakuren Yume. Cela n’avait pas trop d’importance, on lui avait assuré qu’elle s’en était sorti à deux reprises. Hyûga Tsuyoshi et cette momie, elle n’avait donc pas de raison d’aller l’embêter. Et puis, Yume a été attaqué par un varan provenant d’un membre du Teikoku, Med doute que la princesse puisse vouloir la voir. En soi, l’impériale n’avait plus rien que l’attaché à ce village et il était temps pour elle, de partir vers d’autres horizons. La blonde s’était réapprovisionnée en nourriture et boisson pour le trajet, rien de trop charger pour ne pas être lente dans ses déplacements. La Hebi avait pu regarder une carte du pays pour savoir où se rendre afin de ne pas se perdre. Personne à l’horizon, enfin à part quelques gardes, mais sinon, rien d’inquiétant. L’impériale pouvait donc partir en direction de Mizu no Kuni sans réel souci. Elle s’arrêtera sans doute en chemin pour se reposer, dormir, manger ou bien d’autres choses avant d’atteindre sa destination.



Résumé:
 

_________________
Départ vers la Brume Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Narrateur
Narrateur

Départ vers la Brume Empty
Mer 23 Déc 2020 - 18:42


A l'Est du pays de la Terre...

L'été était la saison idéale pour les marins du Yuukan. En effet, en cette saison, les voyages en mer étaient plus agréables que lors des terribles froids qui pouvaient ravager les océans et rendre les traversées bien plus chaotiques. Pour autant, ce qu'on y découvrait en cette saison pouvait réveler bien des surprises... Ce fut en présence d'un bon nombre de marins, de pêcheurs ou de touristes que Medyusa arriva au Port de la Terre dont la construction fut récemment finalisée.

Prête à quitter la Roche pour des contrées bien différentes, elle devait trouver un navire qui l'emmènerait tout simplement à destination. Et ce n'était pas les bâteaux qui manquaient. En effet, presque la totalité des quais étaient emplis de transports prêts au voyage ou à la pêche. Beaucoup remerciait les saisons chaudes pour cela, car c'était à ce moment là qu'on pouvait récolter des trésors gastonomiques ou bien d'autres, plus mystérieux.

Si Medyusa pouvait être habituée à la foule, ou pas. Elle remarquerait très vite que celle-ci était bien agitée, peut-être un peu trop même. En effet, des hommes courraient, faisant chemin inverse vers les embarcations et n'hésitaient pas à rentrer dans les épaules de Medyusa. En écho, autour d'elle, la femme serpent pouvait entendre :

- Fuyez !!!!!!!! Fuuuyyeeezzzzz !!!!!!!

Le cri aigu et peu fier du marin qui passa à côté de la Teikokujin raisonna dans la zone couverte de pavés. Heureusement, l'un d'eux eut le courage de s'arrêter devant la jolie demoiselle et de pointer du doigt l'horizon qui se trouvait bien bleutée, beaucoup trop pour un ciel observant le vaste océan. En levant les yeux, elle pourrait très vite constater avec surprise qu'une immense vague menaçait le port de Tsuchi de son ombre, mais pas seulement. A l'intérieur, une masse très sombre semblait s'inviter au rendez-vous.

Cette grande vague était imposante et menaçait les bateaux et les plus lents, cela ne présageait rien de bon. Que faire ? Laisser la sauce passer ? Mais si celle-ci venait accompagnée ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Medyūsa
Medyūsa

Départ vers la Brume Empty
Jeu 24 Déc 2020 - 9:26
Souci de Tsunami

Medyûsa avait quitté Iwagakure no Sato dans la matinée, après avoir pu se reposer et retrouver ses forces. Elle avait pu faire ce qu’elle avait à faire dans ce village, sauf rencontrer la Godaime Tsuchikage. Au moins, elle aurait pu transmettre une lettre afin de remplir la tâche que Yahiko lui avait confiée. Sur le trajet pour aller vers un port qu’on lui avait indiqué, elle s’était arrêtée à une auberge pour écrire des lettres à des Kage et une autre à sa bien-aimée. Il fallait bien que la blonde indique sa prochaine destination à Hanae, si cette dernière voulait la rejoindre. Par ailleurs, ça pouvait aussi permettre à la Sendai, de ne pas s’inquiéter de son côté. Ayant repris sa marche, la Yasei espérait pouvoir trouver un navire pouvant aller jusqu’à Mizu no kuni. Après tout, la soldate voulait tout simplement faire un pèlerinage et pourquoi pas, visiter Kiri en simple touriste. Cela lui changerait de la raison de sa venue à Iwa. Arrivant au port, il y avait pas mal de monde et apparemment, ce n’étaient pas les bateaux qui manquaient à l’appel. Maintenant, il fallait trouver lequel de tout allait prendre la route vers le pays de l’Eau. Avant cela, la Hebi profitait un peu d’une zone où la vie circule pour trouver de quoi se nourrir un peu lors du trajet. Il ne fallait pas se mentir, mais aller de Tsuchi à Mizu, ça en faisait du chemin à parcourir.

Alors qu’elle marchait tranquillement, elle décide de se rendre vers le port afin de tout de même s’informer d’un bateau libre. Cela serait ennuyant de rater son moyen de transport pour Mizu pendant qu’elle s’achète de quoi manger durant le voyage. Marchant vers le lieu des navires, la foule semble agiter, voire beaucoup trop à son goût. Il n’est pas difficile pour Medyûsa de remarquer la panique sur le visage de certains hommes et femmes, passant à toute allure à ses côtés. De plus, certains se heurtaient à ses épaules, cela mettait un peu la kunoichi en rogne. Or, la blonde prenait sur elle et se dirige vers l’endroit où tout le monde fuyait. « Je me demande ce qui se passe… » Dit-elle en s’avançant petit à petit, luttant contre le courant humain. D’un coup, un homme s’arrête près d’elle et cri de fuir à deux reprises. Il reprend sa course. Une attaque d’ennemis ? Est-ce Sakaze Tôsen ou l’un de ses alliés ? Difficile d’y croire, il n’ira pas jusqu’à ennuyer de simples civils ou un port où il y a très peu de shinobi. Peut-être des bandits qui viennent semer la zizanie sur ce port, mais Medyûsa est seule et ça risque d’être compliqué. Un homme s’arrête aussi à son niveau et pointe l’horizon, montrant alors qu’une grande vague s’approchait de leur direction. « Un tsunami…il ne manquait plus que ça… » Dit-elle d’un air mécontent. Or, il n’y avait pas que cela, une masse noire semble être aussi de la partie. Un monstre marin qui a été emporté par la vague ? Or, la blonde n’a pas le temps de réfléchir trop long. Elle se met à accélérer et d’un mûdra, elle crée deux Kage Bunshin allant au plus près possible. Il fallait protéger ces civils, au risque de sa vie s’il le fallait. Même si au fond, Med ne souhaite pas mourir comme cela.

« Il faut affaiblir ce tsunami en visant son cœur…faites deux murs Doton pour l’affaiblir afin qu’il s’effondre sur lui-même. Je me préparerai à utiliser un autre mur doton si ça doit se compliquer. » Dit l’original. Les deux clones de position devant les navires, voyant la vague s’approchaient dangereusement, elles font des mûdra. « Doton – Doryuu Heki ». Elles crachent devant leur personne, un jet de boue qui se colmate et se solidifie rapidement et grandit de manière assez imposante en formant deux grands murs de terre solides. « Les gens lents, derrière nous et vite ! » Cri-t-elle afin de sauver autant de vie possible. Les deux murs ont pu but de protéger au mieux une partie du port et d’affaiblir la force du tsunami en impactant le cœur de ce phénomène naturel, ainsi à permettre qu’il s’effondre de lui-même. D’un côté, l’original se met à faire des mûdra afin de réagir rapidement en cas de problème. Cela dit, ce qui l’inquiète aussi, c’était cette forme sombre dans la vague, en espérant que ce n’est rien de grave et qu’elle pourra s’en débarrasser en même temps que ce tsunami. « J’espère que ça fonctionnera…»

Résumé du tour:
 



_________________
Départ vers la Brume Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Narrateur
Narrateur

Départ vers la Brume Empty
Dim 27 Déc 2020 - 19:47


A l'Est du pays de la Terre...

La réaction de l’Hijin fut sans appel et très héroïque, préférant rester et protéger chaque vie sur ce port. Ses deux murs de pierres bâtis n’allaient pas résister à la force de l’eau et pourtant… En effet, alors que l’ombre dominait une partie du port, l’eau qui menace tout le monde semble s'affaisser avant l’heure et alors qu’elle s’écrase sur les bateaux et le quai, c’est une énorme masse marron qui fait place à ce tsunami qui n’en était pas vraiment un. Bientôt, tout le monde perdra son attention, rassuré jusqu’à se rendre compte qu’une flopée de créatures géantes est en train d'envahir le quai et les bateaux. Les deux murs serviront à empêcher quelques-unes d’atteindre ceux qui étaient protégés, mais pour les autres….

- Mais ce sont des ecre...

- Des monstreeeeeeesssss !!!

- Mes feeeeesseeeesssss !!!!!

Hurla un homme qui tentait de se libérer de ce gros crustacé qui avait pincé la peau de son derrière et qui pendait jusqu’au sol à cause de sa taille anormalement imposante. Si de nature, les pinces de ces créatures marines étaient puissantes et pouvaient couper, imaginons sur la même bête, mais dix fois plus grande… Dans les embarcations, les voiles et les cordages se voyaient menacés, la situation, bien que très pittoresque, était aussi très alarmante. Il fallait aussi penser au fait que ces créatures vivaient normalement en eau douce. Avaient-elles muté au point de voyage loin de leur habitat naturel ?

La question que tous se posaient était alors : mais qu’étaient-elles et d’où venaient-elles ? Si certains s’enfuyaient en courant, hurlant comme des fillettes. D’autres savaient. Notamment, lorsque l’énorme montagne d’écrevisses tombait petit à petit à l’eau, laissant apercevoir des coquilles bien plus brillantes et dorées que les autres.

- Ce sont elles ! Les coquilles d’or !! Attrapez-les !!

- Non ! Elles sont pour moi !

- Noooon !

Rugit l’un des marins qui frappa à l’aide de son épuisette la tête du pauvre voyageur. Et s’en suivit alors une grosse bagarre générale pour savoir qui allait attraper les écrevisses dorées qui valaient sûrement beaucoup de ryos. Non loin de tout ce raffut, Medyusa était là et risquait bientôt d’être mêlée à l’échange houleux général si elle ne réagissait pas. Qu’allait-elle bien pouvoir faire pour calmer tout cela ? Ou allait-elle partir à la chasse à ce crustacé bien étrange ? Sans oublier que leurs pinces pouvaient blesser sérieusement n’importe qui, qui s’y retrouverait coincé.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Medyūsa
Medyūsa

Départ vers la Brume Empty
Mar 29 Déc 2020 - 22:27
Souci d’écrevisse géante et d’Homme.

Cette vague était impressionnante, il pourrait causer des dégâts au port de Tsuchi no kuni. Medyûsa se doit d’agir rapidement, il fallait protéger les embarcations, les civils et le port, du mieux qu’elle pouvait. La kunoichi était seule face à ce danger et l’utilisation de Kage Bunshin n’allait pas être de trop face à cette catastrophe qui fonce vers elle. Si certains civils étaient du genre à se déplacer assez rapidement dû à la forme physique et à leur âge, certains n’avaient pas les bonnes conditions pour échapper à Dame Nature. Les deux clones avec l’original s’étaient déplacés rapidement, au plus proche de la vague avant de créer un mur doton chacun sauf Med qui était resté un peu en retrait. L’impérialiste avait formé des mûdra, en cas de complication face à cette vague. Si violent que derrière les remparts de terre, la blonde ainsi que des civils venus se réfugier avait pu entendre un boum à maintes reprises. Difficile de savoir ce qui s’est passé exactement. Cela dit, la Hebi n’allait pas rester longtemps dans l’inconnu quand elle voit que le reste a pu passer sur les côtés. La Yasei monte en haut de son mur dès que tout était fini et elle pouvait voir des écrevisses géantes sur les lieux. Ils étaient beaucoup trop nombreux pour qu’elle puisse y faire quelque chose. À croire que le destin ne souhaite pas qu’elle aille à Mizu no kuni avec un tel défi, très, voire trop compliqué à réaliser toute seule.

Les écrevisses sont loin d’être inoffensive, certains individus se font attraper par les pinces de ses monstres. Cela risque de devenir mission impossible pour Medyûsa, elle a pu stopper cette vague, mais cette invasion de ses crustacés, ça compliquait bien des choses. Au loin, les bateaux allaient connaître des soucis, au point qu’elle ne pourra pas partir pour Mizu si elle ne s’occupe pas d’en protéger, au moins, un sur la plupart. La Yasei ne peut pas être partout à la fois, que ce soit pour protéger des civils ou les embarcations. Ce n’était pas son jour de chance avec cette montée de crustacé, même si ça paraissait irréaliste de voir une telle chose dans un port. Soudain, les gens se mettent à vouloir jouer aux chasseurs d’écrevisses à carapace dorée afin de pouvoir les revendre. La cupidité humaine, vraiment, c’était déplorant de voir de tels comportements à un moment pareil. Et en plus de cela, ses idiots se permettent de se battre entre eux alors qu’ils sont entourés de ses monstres géants. La blonde soupire et regarde ses clones. « Vous deux, occupez-vous de libérer un navire pour qu’on puisse avoir l’un d’eux opérationnel pour partir vers Mizu. Je vais essayer de les calmer et de nous aider à repousser ces monstres marins dans l’océan. » Dit-elle. Les deux clones se déplacent en faisant des zigzags jusqu’à un navire afin d’en dégager le plus possible du bateau et de les protéger, même si ces animaux ne semblent pas être une réelle menace selon elles. Medyûsa se dirige vers l’attroupement de civil en train de se disputer afin de les calmer.

Arrivant près d’eux, Medyûsa concentre du chakra dans son poing gauche et frappe le sol, provoquant un léger tremblement de terre pour secouer un peu la foule et par la même occasion, effrayer un peu les écrevisses. « Arrêtez tout cela ! Vous ne voyez donc pas que votre port se fait attaquer par des écrevisses géantes ! Il y a plus importants que de capturer ses créatures dorées, car à la fin, vous n’aurez plus rien pour les revendre, dormir ou loger vos familles. Ne pensez pas qu’à vous, pensez aux autres qui ont besoin d’aide pour retourner chez eux ou se sentir en sécurité ! Regardez autour de vous, vous croyez que c’est le moment de partir à la chasse aux écrevisses dorées ? Non. » Dit-elle d’un air sérieux et un peu en colère. « J’ai besoin de vous pour les repousser à la mer, protéger ceux qui sont incapables de se défendre et aussi, protéger vos bateaux, c’est votre raison d’exister pour certains, votre amour pour la vie maritime. Vos frères, vos enfants, vos sœurs, peu importe le membre de famille ainsi que vos amis, ils sont en danger avec ces monstres marins sur la terre ferme ! Allez-vous encore vous battre entre vous et vous laisser guider par l’avidité ou m’aider à repousser ses monstres et à sauver le port ainsi que vos navires ?! L’argent ne rend pas la vie perdue d’un être cher… » Dit-elle avant de se tourner vers les animaux marins envahissants le port. « Vous n’avez pas besoin d’être Shinobi pour être des héros ou être courageux, mais votre expérience des animaux marins et l’atout clef pour gagner alors aidez-moi, je vous en supplie. » Demande-t-elle aux civils.

De l’autre côté, sur une embarcation, les deux clones tentent de le protéger du mieux qu’elles peuvent face à ses écrevisses géantes qui étaient dessus. Le premier clone concentre du chakra dans sa main pour utiliser de l’hyperforce et chope la queue de l’un d’eux se rapprochant un peu trop des voiles et le balance à la mer après l’avoir soulevé un peu. Le second clone en fait autant avec un autre qui s’approchait un peu des cordes avant de le balancer à la mer. Vu leur taille, il ne devait pas être nombreux sur les embarcations. Cela dit, il fallait un peu plus de monde pour les repousser vu le nombre trop important des crustacés dans le port. En espérant que Medyûsa parvient à rallier les civils à ses côtés pour l’aider sinon, c’était perdu d’avance.

Résumé:
 



_________________
Départ vers la Brume Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Narrateur
Narrateur

Départ vers la Brume Empty
Ven 8 Jan 2021 - 23:33


A l'Est du pays de la Terre...

Le port était devenu un vrai zoo. Entre les écrevisses de taille anormalement impressionnante et les hommes qui se comportaient comme de vrais babouins, Medyusa était servie. Elle savait qu’elle devait réagir très vite si elle ne voulait pas voir ses plans tomber à l’eau. Alors qu’elle donna des ordres à ses clones pour qu’ils aillent sauver un des bateaux, l’originale se dirigea vers la troupe de brutes avides de ryos.

La femme du pays du Feu usa de sa force démentielle pour calmer tout le monde. Le sol trembla sans pour autant se fissurer, ce qui suffisait à attirer l’attention de tous ces hommes. Ce furent alors une vraie leçon de morale et un vrai discours qui résonna dans les oreilles de chacun. Quant aux écrevisses, elles furent légèrement secouées et se dandinaient sur place sans pour autant chercher des fesses à pincer. La mention de la famille fit écho dans l’esprit de certains hommes qui baissèrent les bras, se rendant compte qu’ils avaient agi honteusement.

À Tsuchi on était solidaire, mais actuellement, les pêcheurs et voyageurs prouvaient totalement le contraire. Tous se regardèrent dans les yeux, silencieusement et durant de longues secondes.

- Ouaiiis !! Écoutez la gamine, tous sur les écrevisses, à l’eau, à l’eau ! .

Brandissant leur équipement de pêche, les marins crièrent à l’unisson et commencèrent à repousser vers le bord du quai toutes les créatures à pince qu’ils rencontraient. Malheureusement, leur nombre était très conséquent et ils devaient se mettre à plusieurs pour en repousser une. Cependant, l’effort de tout le monde ainsi que l’hyperforce déployée par la femme serpent commença à donner l’effet escompté et le port se vida petit à petit de ces crustacés géants. S’en fut de même dans le bateau occupé par les deux clones qui se démenaient pour le vider de ses assaillants.

Avec du labeur, du temps et du travail fourni en coordination, ils arrivèrent à se débarrasser de presque toutes les écrevisses. Par malchance, les coups de pince rendent aux clones leur forme de nuage, les faisant disparaître. Juste avant, ils remarquèrent un homme d’une quarantaine d'années essayant de protéger son petit garçon, le blessant par la même occasion sévèrement au dos et à la hanche. L’expérience de retour à leur propriétaire lui certifie qu’une embarcation était libre, mais aussi qu’il y avait quelqu’un qui avait besoin d’aide, sérieusement.

D’autres bateaux étaient disponibles, mais il a fallu un peu de temps à tout le monde pour se remettre de leur émotion. Deux d’entre eux s’approchèrent de Medyusa et s’inclinèrent face à elle.

- Nous vous demandons pardon et vous remercions, sans vous, nous aurions empiré la situation.

Enfin, ils se dirigèrent vers leur activité vacante et le port semblait petit à petit reprendre un ordre tout à fait normal. Pour la Teikokujin, il y avait plusieurs choses à prendre en compte. Elle pouvait essayer de partir, ou aller voir ce blessé, que faire ?

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Medyūsa
Medyūsa

Départ vers la Brume Empty
Sam 9 Jan 2021 - 9:54
Brocante

Un unique coup de poing au sol afin de calmer les ardeurs, cela avait suffi pour que les civils stoppent leur colère et violence pour des écrevisses à carapace dorée. L’impériale ne s’était pas arrêtée qu’à cela, en effet, la blonde a dû sortir un discours et des valeurs dedans pour les inciter à choisir le bon chemin à prendre. Des vies sont en danger, ce n’était pas l’heure pour être égoïste et à penser qu’à soi. D’ailleurs, Med se sentait surpris à parler de famille. C’était la première fois qu’elle en faisait mention dans sa vie, de cette manière. S’écoutant parler, la Yasei se sentait un peu d’Hanae dans son discours. Sa petite amie l’avait influencé dans la course à la paix. Hormis ça, il semblerait que l’intervention de la Mamba Noire que ce soit avec sa force ou ses paroles avait eu un impact sur eux. L’un d’eux prend la parole, osant même dire que Medyûsa est une gamine, ce qui l’exaspéra sur le moment. « Gamine ? Moi ? ...J’ai bientôt 20 ans et…j’attends un enfant… Et physiquement…bref… » Se disait-elle à soi en soupirant, les voyant s’armer pour chasser les créatures. C’est bien la première fois qu’on l’appelle gamine enfin elle laisse parler pour cette fois. En tout cas, ils montraient une bonne coalition entre eux afin de repousser les animaux marins. Usant de son hyperforce, Medyûsa venait prêter mainte forte pour les aider à vider le port. Cela allait prendre du temps, mais au moins, ça sera fait assez rapidement. Vaut mieux être plusieurs que seul dans ce genre de boulot.

Alors que tout avançait positivement vers la fin de ce dur labeur, il semblerait que ses clones ont été détruit par des pinces. Ce n’était pas trop grave sur le moment avant de recevoir l’expérience de ces clones et de se rappeler qu’il y avait un homme blessé qui protège son petit garçon. Sans perdre un instant, la blonde se dirige vers l’embarcation où se trouver ses clones et y voit une écrevisse sur le bateau tandis que l’homme protège son enfant malgré ses blessures. Colérique, Med arrive sur le navire en question. « Crève. » Dit-elle froidement en ayant effectuait des mûdra. Un serpent de pierre sort du sol pour foncer contre l’écrevisse dans le but de le repousser violemment avec lui, dans la mer. Suite à cela, Medyûsa va voir l’homme et malgré sa fatigue qui arrive, la Yasei exécute d’autres mûdras et se met à soigner les blessures de l’homme en concentrant un peu plus de chakra pour parvenir à soigner ses blessures. Elle regarde le petit garçon. « Ne t’en fais pas pour ton papa, il va s’en sortir. Je te le promets. » Dit-elle en continuant d’appliquer son Iroujutsu pendant quelques minutes avant de voir les blessures se cicatriser. Cependant, ça ne suffira pas à le soigner à cent pourcents, mais le plus grave est passé. Elle voit un des marins arriver et le fixe. « Transportez-le dans une clinique la plus proche et rapidement. Sa vie n’est plus en danger, il suffira de quelques soins et du repos avant qu’il puisse mener une vie comme avant. Et prenez le petit avec vous, on ne sépare pas son enfant de son père. » Dit-elle en caressant le haut du crâne du petit avec le sourire.

Sortant de l’embarcation avec des marins, l’enfant et le père, elle les laisse gérer son cas vu qu’il était sorti d’affaire. La soldate s’assoit au sol et se repose un peu, regardant l’horizon bleu et les dégâts autour d’elle, en plus de penser à son état actuel. « Je suis épuisée… Le voyage risque d’être long jusqu’à Mizu et rien que toute seule…ça risque d’être trop compliqué s’il y a des imprévus comme cela. Je pense que j’irai à Mizu no kuni quand Hanae ou Ayuu seront à mes côtés. Et maintenant, je n’ai plus trop le droit de penser qu’à moi… » Dit-elle en pensant à Anko dont elle s’inquiète de son état de santé. L’impériale n’était pas venue pour rien dans ce port, au moins, elle a évité que des innocents se fassent gravement blessé par ces écrevisses et que certains s’entretuent pour des ryôs. La Yasei se repose quelques minutes, profitant du calme et du bruit de la mer pour reprendre des forces. Et puis, la blonde se lève pour se diriger vers la sortie du port. « Bon, direction Hi no kuni, je n’ai pas trop la force de combattre des monstres marins ou des pirates à moi seule…Je ne suis pas Hanae ou un Kage, je suis un médecin. » Dit-elle même si elle peut se montrer polyvalente entre l’attaque et le soutien avec soin. La jeune femme se met en route vers Hi no kuni, espérant trouver des alliés pour un futur voyage à Mizu d’ici quelques mois si tout va bien à la capitale.

Spoiler:
 





_________________
Départ vers la Brume Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Narrateur
Narrateur

Départ vers la Brume Empty
Sam 9 Jan 2021 - 16:01

A l'Est du pays de la Terre...

Medyusa s'est montrée efficace pour régler ce petit contretemps. Manque d'énergie et prenant soin d'elle, elle décide de rebrousser chemin. Cependant, les marins lui proposent de se reposer en lui offrant une chambre à l'auberge de Ibumo-chan, la vieille tavernière du port. Elle peut alors manger, boire, dormir si elle le souhaite et l'un d'eux lui proposera même de l'accompagner sur le chemin du retour.

Ce qu'a réalisé Medyusa n'est pas passé inaperçu auprès des Tsuchijin, même si c'était là un incident assez pittoresque et la capitale le saura.

Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas

Départ vers la Brume

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: