Soutenez le forum !
1234
Partagez

Aux portes de l'Humanité

Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

Aux portes de l'Humanité Empty
Mer 23 Déc 2020 - 1:21
Rp ouvert aux membres du Ningen.


Depuis de nombreux jours, c'est à pied que se déplace le balafré à travers le monde puis la capitale du Feu afin de renouer avec ses origines tout comme ses futures envies. L'échec subit au sein de l'empire est une question de point de vue. Pour lui, c'en est un. Mais pas aussi cuisant que certains peuvent le penser. Il a su mûrir son projet, reconnaître ses erreurs et durant ces fameux jours à voyager à travers le Yûkan, apprendre de ces dernières.

C'est en ayant fait une halte au Pays du Bois, sur la tombe de ses défunts parents, que l'uzumaki comprit le réel sens de son existence. Tristement, le clan entier s'est vu décimé par des mercenaires et autres criminels en soif de pouvoir, convoitant la précieuse eau de jouvence de ce clan autrefois réputé. Et ce, grâce au chakra que ces derniers possédaient.

« Ce Tôsen a peut-être raison après tout ... »

Fixé de par ses deux pieds dans le sol poussiéreux de ce pays oublié de tous, Gozen reste quelques instants face à l'immense porte ouvrant sur le refuge de l'humanité. Le temps ayant œuvré sur cette dernière, l'homme constate encore sur le bois millénaire les chocs des lames et autres armes ayant servis à l'ancienne guerre et prend par émotionnellement à la douleur des gens morts en ce lieu.

« Tss ... »

Comme un goût amer au fond de la gorge, le Hijin râcle son gosier d'un cracha sans goût comme pour s'excuser spirituellement des auteurs de ces crimes. Car tout comme eux, il est la victime d'un conflit dont le chakra et le pouvoir sont la source d'un problème persistant encore en ce jour.

Regardant à gauche puis à droite, l'homme ayant voyagé de nombreux jours est à la recherche d'un guide pour venir à lui, pour l'accueillir. Les choses dont il souhaite faire part sont importante et s'il peut les livrer à un responsable des lieux, alors il n'en sera que plus heureux.


_________________
w3docs logo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u1303
Narrateur
NarrateurEn ligne

Aux portes de l'Humanité Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 22:47
Au milieu du champ de poussière, une ombre s'avança en direction des avant-postes. Une silhouette esseulée, comme abandonnée de toute compagnie, mais plus important encore, aux intentions encore gardées sous clefs. Sous les yeux d’Uzumaki Gozen, c’était une ribambelle d’avant-postes qui laissaient entrevoir leurs tours et leurs barricades, farouches sentinelles gardant la traversée de la rivière incarnate. L’ultime frontière entre le bastion de l’humanité en quête d’elle-même et du reste du monde rempli de folie.

Bien vite, des paires d’yeux se tournèrent vers la silhouette solitaire : un grand ballet se mit alors en marche, des torches se préparèrent à donner l’alerte, des archers se positionnèrent, et une agitation ordonnée s’empara des positions les plus avancées et proches de la rivière. Ce pont duquel s’approchait Uzumaki Gozen, il ne le traverserait pas sans concéder, d’une façon ou d’une autre, une part de lui-même.


« Halte !! cria une voix indistincte depuis l’une des tours. Déclinez votre identité ! Le Refuge de l’Humanité n’est pas un moulin, qui que vous soyez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

Aux portes de l'Humanité Empty
Ven 29 Jan 2021 - 15:37
C'est une tension sans précédente qui se dégage du mur d'enceinte de la citée des Hommes, démontrant l'approche imminente de la guerre qui changera à jamais le monde. Et respirant l'anxiété des gardes postés au sein des tours de guets lui faisant face, le Balafré les fixe de son regard impartial tout en cachant sa légère méfiance en restant sur ses appuis, à ceux bandant leurs armes sur son minois. Il faut dire que les tensions du monde font rage ces derniers temps. Sans penser à celles qui rongent visiblement ou secrètement le Teikoku, le guerrier élémentaire ne peut s'empêcher de s'évoquer la volonté de la coalition à abattre un homme souhaitant rétablir un ordre certains. Et même si Gozen commence doucement à se convaincre qu'il est la solution à l'arrêt totale de certaines grandes nations capables de dévorer le monde, il reste de ceux qui pensent que même sans chakra, les guerres continueront. Même si ... sans chakra, les inégalités seront bien moins grandes par rapport à l'époque actuelle où seule le pouvoir chakratique est en droit d'apporter la paix.

Face à des nombreux avants postes traçant le chemin jusqu'au centre du Refuge de l'Humanité, l'Uzumaki se dresse tel l'inéluctable qu'il incarne envers les réels Hommes du Yuukan. Toutefois, jouant avec les esprits des êtres l'entourant et faisant preuve d'une certaine malice assez monstrueuse, le désormais manchot ne répond cependant pas tout de suite aux menaces des gardes. Ses mots se doivent d'être le plus parfait dans un mensonge si proche de sa vérité.

« Qui êtes-vous ?! Répondez immédiatement ! »

Levant alors son unique mains ainsi que mon malheureux moignon dans un calme olympien, l'ancien lieutenant du Feu montre qu'il ne possède aucune arme et que ses intentions sont louables envers les Tsumejin se dressant devant lui. Au gré du vent venant caresser son long manteau sombre, poussiéreux du voyage qu'il a effectué jusqu'ici, l'élémentaliste appose sa main sur la capuche recouvrant son visage pâle pour mieux se découvrir à eux.

« Ne tirez pas ! Je ne suis pas l'un de vos ennemis ! »

Laissant alors sa main et la moitié de son bras gauche redescendre calmement, Gozen trouve les mots justes.

« Je me nomme Uzumaki Gozen, ancien lieutenant de l'Empire du Feu ! J'ai déserté ce dernier suite au message que celui que vous suivez tous a fait résonner en chacun de nous ! Tout comme vous ... MON SOUHAIT DE VOIR LE CHAKRA ET LES GRANDES NATIONS DECIMES M'EST PRIMORDIAL ! » s'écrit-il, espérant pouvoir être entendu de manière à traverser le pont devant lequel il est arrêter sans encombre.

_________________
w3docs logo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u1303
Narrateur
NarrateurEn ligne

Aux portes de l'Humanité Empty
Ven 29 Jan 2021 - 23:37
Si aucun relâchement ne se fit ressentir dans les rangs de soldats en poste dans les différentes strates de défense qui précèdaient la grande enceinte du Refuge, l’absence de volées de flèches suffit toutefois à laisser entendre que le potentiel nouveau venu au Ningen n’allait pas se faire abattre sommairement sur place. Un silence flotta pendant un instant, puis une silhouette en armure bougea indistinctement au sommet d’une tour de garde.

« ...Vous entendez ça ? Décimer les nations… Certains ont le goût du zèle ! »

Des éclats de rire, éparses et brefs, se font entendre depuis les baraquements et barricades en place. La voix du capitaine des postes avancés porte toutefois rapidement à nouveau au-dessus de toutes les autres, coupant court à toute trace de plaisanterie.

« Bien, comme vous voudrez, Uzumaki Gozen. Avancez jusqu’au Refuge : quand on vous aura ouvert, un certain « tatoueur » s’occupera de vous. Je vous suggère de coopérer, ou votre séjour parmi nous sera de courte durée… ! »

Des mouvements dans les postes arrières se laissèrent dès lors entrevoir et, sur le lointain rempart, les troupes s’apprêtaient déjà à déclencher l’ouverture de la grande porte.
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

Aux portes de l'Humanité Empty
Dim 31 Jan 2021 - 18:10
D'une pitié sans pareille, l'Uzumaki fixe ceux qui lui rigolent au nez alors qu'il évoque simplement les objectifs stupides que leur grand maître s'efforce de mettre en place depuis tant d'années. Une pitié totale en les voyant bander leurs arcs face à lui dont la pointe des flèches ne lui font ni chaud ni froid. Des menaces ... aussi puissante que la piqûre d'un moustique; inoffensives.

Sans montrer la moindre trace d'agressivité, Gozen profite que ces misérables insectes lui ouvrent le passage pour s'engouffrer dans l'enceinte de la citée maudite, là où l'humanité est sensé se contenir. Il aurait pu les réduire en cendre d'un claquement de doigt cependant, cela aurait fait de lui l'ennemi de celui qu'il souhaite rejoindre. Une erreur dont il ne peut se permettre de commettre.

C'est au moment de passer les portes, que l'un des gardes perché en haut de sa tour de vois lui lance son devoir d'aller à la rencontre d'un certain tatoueur. Cette définition lui fait alors penser directement à un expert de l'art des sceaux ... mais ses songes vont un peu plus loin. Pourquoi marquer tous ceux qui deviennent membre de la résistance humanitaire ? Pour mieux les suivre ? Les tuer à distance si jamais ils fautent ? Sakaze Tôsen semble avoir vu toutes les possibilités s'offrant à lui, arborant une sécurité nécessaire à cette armée qu'il se construit de par les défaites de certains.

Traversant alors le pont, c'est d'un regard vif mais non menaçant que le guerrier élémentaire observe son environnement, faisant face au venin de certains, n'appréciant pas réellement la venue de l'homme sur leurs terres. Une hérésie.

Fixant l'homme à ses côtés, l'escortant jusqu'au centre du Refuge de l'Humanité, Gozen le questionne au sujet de l'homme qu'il est censé rencontré.

« Dis moi ce tatoueur ... C'est un expert en fuinjutsu n'est-ce pas ? » balance alors le Balafré. « Pour quelqu'un qui souhaite la fin du chakra, Tôsen s'entoure de nombreux utilisateurs de ce dernier ... Quelle ironie. »

_________________
w3docs logo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u1303
Narrateur
NarrateurEn ligne

Aux portes de l'Humanité Empty
Ven 5 Fév 2021 - 22:33
Toute la mécanique tant humaine que matérielle se mit en branle et, tandis qu’Uzumaki Gozen avançait sur le pont et à travers les lignes de défense qui précédaient le grand rempart du Refuge, la silhouette d’un soldat se détacha des autres pour rejoindre celui qui n’était pour l’instant qu’un invité. Joignant ses pas aux siens, sans un mot de trop, il l’escorta pour ainsi dire le long du sentier, prouvant par sa simple présence que l’avancée du déserteur était bel et bien autorisée. Lorsque tout deux furent arrivés à hauteur de la grande porte, celle-ci venait tout juste de s’ouvrir suffisamment pour les laisser entrer, presque épaule contre épaule.

« On a rien sans rien. Les idéologies c’est bien joli, mais sans la force nécessaire pour les concrétiser… ça vaut pas grand-chose. »

A l’intérieur, c’était l’effervescence, mais pas nécessairement à cause de l’arrivée inopinée d’un nouveau partisan à la cause. Car si un nombre conséquent de paires d’yeux se trouvaient en effet braquées sur lui avec une franche neutralité, bien d’autres se concentraient quant à elles sur leurs tâches respectives, et si le tout n’avait pas nécessairement la rigueur des meilleurs corps d’armée d’autres plus grandes nations, la dévotion à la tâche transpirait presque littéralement tout autours du duo qui venait d’entrer. Un duo qui, très vite, devint un trio, lorsqu’un homme grand et mince, aux cheveux ébène, aux traits aquilins et arborant un grand manteau sombre se présenta.

« Et qui voilààà, une nouvelle recrue, hm ? Merci soldat, vous pouvez disposer.

Alors alors, Uzumaki….Gozen…. C’est bien ça ? On me suit on me suit, pas de temps à perdre… !
 »

D’un pas à la fois guindé et enjoué, le grand dadet enjoignit donc le nouveau venu à le suivre jusque dans une bâtisse en pierre, rustique et usée, non loin du pied intérieur du rempart. A l’intérieur, bien peu de choses, si ce n’était un étalage ostentatoire sur un atelier à l’arrière et placardée au murs d’une sélection d’outils parfois très exotiques, et dont la fonction ne se laissait deviner que pour les esprits les plus tordus et rompus aux divers exercices de coercition physiques. Au centre, une table en pierre, qui séparait deux tabourets rudimentaires.

« Prenez place, prenez place ! Lança-t-il en s’asseyant lui-même. Alors… on veut rejoindre le camp de l’Humanité, hmmm ? En fait… rien de compliqué, à partir de là, vraiment. Dites-moi juste… quelle partie de votre corps tenez-vous en plus haute estime, hm ? »
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

Aux portes de l'Humanité Empty
Sam 6 Fév 2021 - 14:30
S'il y a bien une chose que Gozen se refuse l'interdiction, c'est la possession de moyens nécessaire à la bonne réussite d'un plan ou d'une idée qu'il peut avoir. Et à ses côtés, c'est bien cet aspect là que lui adresse l'humain qui le conduit à la tente du tatoueur. Que ce soit pour provoquer la guerre ou édifier une paix durable dans un monde où les avis diverges, il faut être prêt à renier ses propres idéaux pour que ces derniers, dans un ultime instant, prennent place. Et c'est en ça, que l'Uzumaki reconnait en Sakaze Tôsen la grandeur et le sacrifice d'un homme. Être prêt à endurer la haine du Yukan pour réaliser cette chimère qu'il caresse tant, il en faut du courage.

Le pas léger, affichant une sérénité fantasque, le Balafré se voit dévisager visuellement par les nombreux hommes et femmes présent au sein du refuge des Hommes, voyant en lui un potentiel nouvel allié comme un intru tout à fait banale dont ils ne connaissent rien. Et dieu sait que l'inconnu horrifie la confiance qu'un Homme possède.

Sans prendre en compte les quelques regards qui le guettent, l'élémentaliste à la longue crinière suit simplement son guide jusqu'au repaire de celui que tous ici semblent appeler "Tatoueur".

Voyant qu'il n'a rien d'exceptionnel physiquement, l'ancien Lieutenant de l'Empire du Feu considère que la réputation de son interlocuteur n'est en rien dû à un fait de bataille mais bel et bien un talent caché. Et lorsque ce dernier lui demande s'il est bien celui qu'il prétend être, le guerrier ne lâche aucun mot. Il se contente de rester muet mais le confirme par un simple mouvement de tête. Mais son mutisme actuel, voyant comment évolue la situation présente, se doit de céder à la parole lorsque l'expert lui demande la partie de son corps à laquelle il tient le plus.

Ironiquement, il se lance.

« Mon bras gauche ... » Un léger silence et il reprend. « Mais comme tu peux le voir, je ne possède plus ma plus grande estime physique. Cependant, chez les Uzumaki, le visage reste le miroir d'une réalité qu'on s'efforce de cacher. Il est la représentation de nôtre jeunesse éternelle en quelque sorte. Après, si la médecine et la greffe sont des talents que tu possèdes en plus de tes "tatouages", je suis preneur ... mon ami. »

Fini t-il symboliquement histoire de lui faire comprendre qu'il est bien ici pour faire parti de l'humanité sans arrière pensée comme peuvent le penser certains hommes et les femmes de ce camp.

_________________
w3docs logo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u1303
Narrateur
NarrateurEn ligne

Aux portes de l'Humanité Empty
Lun 15 Fév 2021 - 23:17
Peu de choses dans la pièce auraient normalement pu s’avérer plus tranchantes que certains outils rangés au mur, mais la différence de tempérament entre les deux hommes sembla emporter malgré tout la tête du podium, alors que le mutisme froid de l’un se heurtait à l’euphorie de l’autre. En entendant le vain espoir de l’Uzumaki à voir son membre manquant retrouvé, le « tatoueur » fit cependant pour la première fois la grimace, tirant les lèvres sur le côté en inspirant et en dévoilant des rangées de dents blanches et ordonnées.

« Aïïïïe.. ! J’ai peur que pour ça… tu doives chercher de l’aide ailleurs… ami. Le visage, donc. Pas si inhabituel que ça. Un peu banal, même, mais on s’en contentera. »

D’un geste brusque mais sans pour autant vouloir prendre l’invité du Ningen par surprise, le grand gaillard se leva alors en se penchant par-dessus la table en pierre, tendant une main vers le front de l’Uzumaki en lui laissant nettement sentir la concentration de chakra qui s’y trouvait.

« Accueille sur toi la marque, toi qui veux sauver l’humanité de ses maux… Et puisse-t-elle disparaître le jour où nous atteindrons la fin de nos tribulations. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

Aux portes de l'Humanité Empty
Mar 16 Fév 2021 - 18:07
Prenant place sur la table faite de roche au milieu d'une tente de fortune au beau milieu du Refuge de l'Humanité, Gozen s'apprête à renier tout ce qui fait de lui un shinobi, un soldat, un manipulateur du chakra, un Hijin. La négativité de la réponse du tatoueur par rapport à sa demande de greffe le plonge un peu plus dans les ténèbres d'un monde qui n'a désormais plus rien à lui offrir.

Une réalité que l'élémentaliste est désormais apte à accepter ?

Allongé sur l'étendue rocheuse de la table d'opération, l'Uzumaki fixe la toile de la cabane au dessus de lui se perdant dans ses pensées une nouvelle fois, penchant toujours un peu plus vers l'acceptation de son châtiment ultime. La prison mentale qui le retient ne cesse de le tourmenter de jour en jour et plus les jours passent, plus il ressent sa santé fondre tel la glace au soleil. Et ce, malgré son don héréditaire laissé par son clan.

« Quel dommage ... Ce bras commence à rudement me manquer ... Haha »

Un rire ironisé lui rappelant le temps d'une fraction de seconde sa rencontre face à l'Aburame, avant de se préparer à recevoir le fameux tatouage du maître au même nom. Et durant le même temps qui lui a fallu pour se rappeler un souvenir de guerre, Gozen réouvre les yeux après une douleur bégnine au front, ressentant physiquement par le chakra du tatoueur le symbole de l'Humanité.

« Et bien, c'est tout ? Je pensais que cela faisait bien plus mal. Mais peu importe, je te remercie. » dit-il en se touchant le front, constatant de sa main la marque indélébile au dessus de ses yeux. « Sais-tu par hasard s'il y a quelque chose que je puisse faire pour l'Humanité dés maintenant ? Je pense que le temps nous ait précieux. »

Et posant les pieds à terre en se relevant de la table, Uzumaki Gozen entame l'ultime arc de sa pitoyable vie.

Spoiler:
 

_________________
w3docs logo
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u1303

Aux portes de l'Humanité

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Humanité :: Ningen, Refuge de l'Humanité :: Rivière incarnate
Sauter vers: