Soutenez le forum !
1234
Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €

Partagez

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle

Aller à la page : Précédent  1, 2
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mer 14 Avr 2021 - 14:01
À mesure que le Combat du Siècle approchait, l'excitation mais également la nervosité avaient gagné les rangs du Suna no Fukaku-Sha qui se préparaient depuis longtemps déjà à cette opération d'envergure. La veille du jour fatidique avait été organisée une réunion, menée par le Représentant du clan, réunissant l'effectif mobilisé qui comprenait une majorité d'Asaara. Pour ces derniers, l'enjeu était énorme : libérer leur clan des dernières chaînes qui les rattachaient à un passé corrompu. Ces soldats, qui s'infiltreront parmi la population et seraient déguisés en civils, seraient répartis au sein de l'arène et prêt à intervenir au signal de leur leader. Lui seul, positionné dans le balcon, non loin du Directeur et son Intendant, déciderait de la tournure de la mission si celle-ci venait à se détourner du plan prévu.

Ôji le savait, il lui faudrait être particulièrement réactif et attentif. Le Colisée apportait avec lui nombreuses surprises, mais c'était sans compter la détermination des troupes de l'Organisation. D'autant plus que Sairyo Hiko, Tueur de Dieu, qui était tâché de rendre visite à Keijiro et Manami, avait pour mission d'éliminer les gardes dans les geôles et libérer un maximum de gladiateur au moment où les deux espions gagneraient l'arène. Le Silencieux comptait sur ses talents de shinobis et savait qu'aucun autre présent dans le Pays du Vent n'aurait raison de lui.

Parmi les premiers à gagner l'Arène et camouflé par son Henge, l'Asaara savait que son Oeil de Vérité, héritage des Ancêtres Meikyû, était celui qui décèlerait le danger avant tout le monde...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Keijiro
KeijiroEn ligne

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Sam 17 Avr 2021 - 13:05
Tu tentais tant bien que mal d’essayer de comprendre le comportement d’Izumi envers le directeur, mais décidément, tu n’y arrivais pas. Il était peut-être moins machiavélique que son prédécesseur, mais il était tout de même le directeur de cette institution. Enfin, tu n’allais plus lui parler de ça, tu n’avais plus grand-chose d’autres à faire actuellement. La conversation avec les Asaara s’étaient plutôt bien déroulée et les geôles te semblaient maintenant plutôt ralliés à ta cause.

Durant cette même discussion, Manami était passée dans le couloir, escortée par deux gardes, les mains attachées dans le dos et couverte de sang. Au moins, le cadavre transporté quelques minutes auparavant n’était pas le sien, mais cela ne sentait tout de même pas très bon. S’ils décidaient de la mettre à mort en punition pour ses faits et gestes, votre plan tombait à l’eau. Mais comme à ton habitude, tu ne montrais rien à tes compagnons de cellule.

Les jours passaient et les allées et venues étaient fréquentes. Tu avais reçu la confirmation de l’organisation de votre combat face à Manami, deux semaines d’attentes. Deux semaines pour te rappeler pourquoi tu combattais avec les Asaara et le peuple de Kaze pour leur libération.

Quelques jours plus tard, la gladiatrice revenait dans ses quartiers, l’air affaiblie, mal nourrie. Tu étais soulagé de la voir revenir, mais ce n’étaient pas le problème premier, elle aurait certainement le temps de se refaire d’ici là.

Quelques jours plus tard
Les derniers préparatifs pour le grand étaient là. Le choix des armes et surtout l’attente. La tension montait au fur et à mesure que l’heure fatidique approchait. L’adrénaline parcourait tout ton corps. Aujourd’hui allait se terminer des mois d’efforts, des mois de préparations.

Infos:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mar 20 Avr 2021 - 13:34
Le délai de @Sairyo Hiko est dépassé pour la seconde fois. Il est donc exclu de la mission. La narration suivante arrivera au plus vite pour continuer la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mer 28 Avr 2021 - 17:06
Dans les geôles des gladiateurs, l'effervescence du dessus se faisait sentir. Bientôt, Manami et Keijiro allaient devoir y aller. Libres de vous armer comme vous le souhaitez, vous êtes libérés des cellules communes une petite demi-heure avant l'affrontement pour vous préparer. Votre organisation avait prévu quelques combattants du désert pour aller libérer les autres. Votre part ne se situait plus ici puisque, malgré quelques craintes rappelées au cours des deux dernières semaines par quelques gladiateurs qui commençaient à avoir des doutes, ces derniers étaient de votre côté, prêt à prendre les armes et à tout donner pour leur liberté.

À la surface, l'arène du Colisée était un véritable bassin d'air chaud sous le soleil brûlant de Kaze no Kuni. L'ambiance festive et explosive du lieu était ainsi décuplée par l'astre qui embrasait le ciel et par l'occasion qui marquait les esprits. Deux des plus grands et des plus renommés combattants allaient aujourd'hui s'affronter l'un contre l'autre.

La foule s'était pressée pour voir le spectacle, nombreuse, entassée dans les gradins pour voir ce combat qui devrait sans doute être marquant pour ceux qui avaient pu s'y trouver une place. Du haut de son balcon, le Directeur restait en retrait, peu visible, entouré de deux gardes du Colisée.

Quelques mètres en dessous de lui, l'annonceur quant à lui avait prit un porte-voix et se préparait à s'adresser à la foule, la pression montant minute après minute. La journée avait commencé par quelques exécutions de prisonniers avant d'enchaîner sur quelques affrontements de gladiateurs plus bénins. Mais c'était désormais l'heure du clou du spectacle. Ce pour quoi tous étaient venus. L'affrontement de Masami contre Keijiro.

Un raclement de gorge résonna alors dans le Colisée suivi d'une demande de silence. Le combat final allait commencer.

- Mesdemoiselles ! Mesdames ! Messieurs ! Enfants de tous âges ! Vous êtes venus ici pour admirer ce qui sera sans doute une nouvelle étape dans l'Histoire ! Mesdemoiselles ! Mesdames ! Messieurs ! Enfants de tous âges ! Veuillez accueillir sous un tonnerre d'applaudissements celle dont les victoires se sont enchaînées jusqu'à ce qu'on ne puisse plus les compter, j'ai nommé la formidale et terrible Manami la Blanche !

Au milieu des délires de la foule, Manami entrait dans l'arène, glaive et bouclier en main. Elle portait une armure de cuir légère qui lui laissait une grande mobilité. Tête nue, cheveux attachés en queue de cheval, elle n'avait pas mit de casque cette fois-ci. À peine avait-elle fait quelques pas que la foule partait dans une véritable furie d'applaudissements, sifflements et autres manifestations de joie et de plaisirs. Après quelques longues secondes, l'annonceur reprit sa tâche.

- Face à elle, je vous demande d'accueillir avec cette même passion le terrible, l'intrépide, l'inarrêtable Keijiro l'Invicible ! Il a fait parti des héros qui ont sû arrêter le Dieu du Désert et il est sorti de ce titanesque affrontement sur ses deux pieds ! Peut-il seulement mourir ?!!

Désormais face à face dans l'arène, armes en mains, vous n'attendiez plus que le signal d'agir. Celui qui allait surprendre plus d'une personne dans ce lieu à la symbolique si forte, le tout au milieu de cette folie qui agitait la foule.

Cette dernière se calma après un bon moment pour offrir un silence quasi religieux en guise de place au combat. Mais alors que Manami faisait tourner son glaive dans sa main, le signal retentit. Fort, distinct. Impossible de ne pas le reconnaître. Et alors tout se mit en mouvement. Les premiers échanges entre ceux qui prônent la liberté et les gardes des riches marchands se font, tandis que les gardes du Colisée semblent chercher à sécuriser une sortie pour le gladiateur, n'allant affronter personne directement tant qu'ils n'étaient pas aggressés.

Sans hésitation, la gladiatrice bondit vers le mur de l'arène pour aller rejoindre les membres de la libération et commence à abattre les gardes du marchand le plus proche avec une précision mortelle tandis que la foule paniquée entame une fuite plus ou moins désespérée vers la sortie, dans une incompréhension générale de ce qui est en train de se passer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Jeu 29 Avr 2021 - 15:58
Assis dans le balcon qui domptait l'Arène, le Silencieux put observer la foule gagner et remplir cette dernière. Il tenta tant bien que mal de gérer le stress qui s'emparait de ses entrailles, lui qui sentait le poids des responsabilités qui lui incombaient. Seulement il le savait : ce n'était pas le moment de faiblir.

Les deux Gladiateurs du Colisée s'avancèrent, chacun à leur tour, sur le sable chaud, sous les acclamations du public. Comme prévu, l'Évènement avait vu bon nombre de personnes venir assister au Combat du Siècle. Comment réagiraient-ils lorsqu'ils comprendront ce qui se passe réellement ?

Tout se passa ensuite très rapidement. Le Silence. Le Signal. L'Agitation. Dès lors que les troupes du Suna no Fukaku-Sha, qui avaient reçu la directive de ne s'attaquer qu'aux gardes du Colisée, se révélèrent au grand jour, Ôji, lui, éveilla ses capacités visuelles. Usant de ses capacités claniques, il éveilla le Pouvoir Meikyû gardé dans son oeil gauche, lui permettant de pister le Directeur et de ne pas le perdre de vue.

Il savait qu'il ne pourrait lui échapper : lors de leur précédente entrevue, il avait pris la peine de stocker sa signature chakratique. Loin de lui l'idée de mettre fin à ses jours, pour le moment en tout cas, mais sa détention était essentielle.

Le temps était compté...

Spoiler:
 


Dernière édition par Asaara Ôji le Mar 11 Mai 2021 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Keijiro
KeijiroEn ligne

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Dim 2 Mai 2021 - 12:12
Le grand jour était enfin arrivé. L’excitation de tout le monde se faisait ressentir à travers le Colisée. La foule en dessus de toi se faisait de plus en plus nombreuse, tu pouvais le dire grâce au brouhaha ambiant qui régnait maintenant dans les travées du bâtiment. Devant toi, se tenait une table remplie d’armes, ton arme. Fureiru, fléau d’armes surpuissant que tu maîtrisais parfaitement. En plus de cela, tu couvrais ton corps d’une armure légère en cuir, afin de restreindre au minimum tes mouvements.

Le soleil tapait fort, très fort sur le Colisée et la chaleur était étouffante. Encore plus qu’il y a une demi-heure, tu pouvais sentir la folie ambiante monter de plus en plus, tout comme ton stress à toi montait aussi. Après tout, vous jouiez gros aujourd’hui. Votre réputation et une partie de vos hommes mettaient leurs vies en jeu en ce jour. Le Combat du Siècle pour Kaze no Kuni.

Après avoir appelé Manami sur le sable chaud de l’arène. Venait ton tour. L’Invincible comme il t’appelait. Toi qui avais affronté et vaincu le Dieu du Désert tout en gardant la vie, pas comme tous tes confrères et autres habitants de Taiyô ce jour-là.

Le combat allait débuter d’une minute à l’autre. Tu plantais ton regard dans celui du Manami, marchant en ligne face à ta cible tel un fauve face à son repas. Ton fléau, tu le faisais tournoyer et il frôlait le sable à chaque rond complet effectué. Attendant le top départ, tu trépignais d’impatience. Et, quelques minutes plus tard, il vint enfin.

Un sourire se dessinait sur tes lèvres lorsqu’en levant les yeux sur les gradins, tu pouvais voir les premiers nobles et leurs gardes se faire assassiner par vos hommes. Manami elle, prenait la direction des gradins aussi, terrassant sur son passage chaque garde qui se mettaient en travers de son chemin. Toi ta mission était tout autre, libérer tes frères d’armes qui se trouvaient dans les geôles afin d’avoir encore plus d’hommes.

Sans demander ton dû, tu retournais sur tes pas en courant et en réalisant quelques mûdras afin d’invoquer à tes côtés deux clones. Arrivés aux portes des prisons, tu pouvais entendre le bruit ambiant qui y régnait. Réalisant à nouveau quelques mûdras, tu réalisais une légère détection en direction des cellules afin de repérer une éventuelle source chakratique plus puissante que les autres afin d’être prêt à un éventuel combat.

Entrant avec fracas dans la zone, tu t’imposais en homme fort. T’adressant aux éventuels gardes présents, tu haussais la voix.

— S’il y en a un qui veut m’empêcher de libérer mes frères, qu’il se montre maintenant !

Tu terminais ta phrase en frappant un coup sec avec ton arme contre les barreaux en face de toi. Si personne ne se montrait, les prisonniers qui se trouvaient encore dans les cellules seraient libérés.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Jeu 27 Mai 2021 - 20:47
Les batailles faisaient rage. Là où le plan présupposait que seuls les gardes de l'arène seraient de véritables dangers, l'annonce de la rebellion et les différentes actions font rapidement réagir les marchands et leurs milices. En quelques instants, ce sont eux qui attaquent çà et là les combattants de la liberté tandis que les gardes du Colisée ne cherchent qu'à fuir le lieu et à protéger le Directeur.

Alors que le chaos prend place dans les gradins avec les bousculades, les cris de panique, les fuyards dans tous les sens, tout devient plus complexe pour se diriger. Heureusement, l'un comme l'autre, Keijiro et Ôji ont leur solution. Tandis que le premier reste dans l'arène et se dirige tout simplement vers les portes qui l'ont laissé entré, le second traverse la foule en gardant son repère grâce à sa technique de localisation.

Tandis qu'il passe tant bien que mal les différents groupes qui se chahutent vers la sortie, le chef de l'attaque peut enfin se diriger vers sa cible. Il lui faut alors plusieurs minutes pour enfin rattraper le groupe comprenant le Directeur et une douzaine de gardes, tous courant dans l'un des couloirs du premier étage. Alors qu'ils sont au milieu de ce dernier, le bruit de course du shinobi les fait retourner la tête. Le Directeur s'arrête alors un instant, ce qui fait également s'arrêter les gardes. Après une seconde à peine, un sourire triste s'étale sur ses lèvres.

- Continuez sans moi messieurs. Vous connaissez le chemin.
- Mais monsieur ! Nous-
- S'il vous plait. Ce sera mon dernier ordre en tant que Directeur de ce lieu, je vous en prie obéissez.


Il faut à nouveau quelques secondes pour que les hommes se décident et s'engouffrent après une vingtaine de mètres dans l'une des pièces du Colisée dont la porte était fermée à clef. Un gros raclement de bois sur la roche se fait entendre dans le couloir puis les bruits de pas précipités s'éloignent et s'étouffent.

- Monsieur, j'ignore qui vous êtes, mais ce que vous voulez me semble bien clair. Alors faites.

Debout face au shinobi, l'homme le regardait sans sourciller, droit dans les yeux. Serein, résigné, il demeura immobile, attendant ce qu'il pensait être sa sentence.

***

Alors que Keijiro descendait la pente du couloir de la mort, il put entendre de l'agitation venant des geôles. Arrivant enfin dans la pièce, il put voir cinq silhouettes. Un homme ayant la cinquantaine accompagné de trois gardes en tenue simple et d'un shinobi aux cheveux courts et sombres, armés d'un kama et d'une lance courte dans l'autre main. Le quintet se tenait devant les geôles des hommes, le cinquantenaire richement vêtue se tenant devant ces dernières, une clef à la main.

- Tiens, le rebelle. Taro, occupe-toi de lui.

Sans un mot, le shinobi s'avança vers Keijiro avant de faire un mudra et de planter sa lance dans le sol. De la pointe partit un éventail d'éclairs rapides frappant le gladiateur et ses doubles. Ressortant sa lance du sol, Taro se remit en garde et fit le premier pas vers le surnommé Invincible sans la moindre peur dans son regard. Il en était sûr, il allait gagner.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mar 1 Juin 2021 - 23:40
- Bloquez les sorties ! ordonna Ôji à ses shinobis qu'il ait pu croiser alors qu'il s'était élancé à l'intérieur du Colisée.

Faisant ensuite totalement abstraction du chaos qui venait de prendre naissance, seule une chose lui importait : capturer le Directeur. Au plus tôt sa mission menée à bien, au plus tôt les combats pourraient cesser. Son but n'était pas de verser le sang inutilement, au contraire. Les mauvaises expériences du passé lui avait servi de leçon et il ne voulait pas teindre le Sable de rouge.

À sa surprise, toutefois, le Directeur ne demanda pas à son escouade de le protéger, ce qui étonna l'Asaara. S'étant préparé à l'affrontement, voilà que cette réaction était inespérée. Décidément ce personnage était fascinant...

- Soyez rassurés, je n'ai pas l'intention de vous tuer. Sauf si vous m'y obligez.

L'empoignant alors par le bras, le Sang-Mêlé le força à le suivre dans le sens inverse. Sortant du couloir, les deux hommes regagnèrent l'Arène où les affrontements continuaient de faire fureur. Les shinobis de l'Organisation le savaient : dès lors que celle-ci avait mis la main sur le Directeur, les combats devraient cesser et l'attention entière devrait se river sur le Ciel...

Car c'était sous celui-ci qu'on pouvait observer un nuage de Sable volant, sur lequel l'ensemble des personnes présentes pouvait observer deux hommes s'y tenant.



L'Asaara se tenant derrière le Directeur et ayant donc la possibilité de le pousser à n'importe quel moment, il espérait que cela suffirait à calmer les hommes faisant face aux membres du Suna no Fukaku-Sha. Brandissant le poing en l'air, l'Asaara intima à ces derniers de cesser tout mouvement.

Il était temps de prendre possession définitive de cet Amphithéâtre des Martyrs...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Keijiro
KeijiroEn ligne

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Sam 5 Juin 2021 - 13:26
Tu t’en doutais. Tu en avais simplement la confirmation. Du monde, il y en avait dans les geôles. Trop pour que ta détection soit efficace. Cependant, vous arriviez rapidement au fond du couloir de la mort, face à cinq hommes dont un qui semblait particulièrement riche. Pourtant, il s’en fichait. Te laissant seul face à un de ses gardes.

Taro de son prénom, s’avançait dans ta direction. Réalisant un mûdras, tu n’attendais pas longtemps avant de réagir. Tout en en faisant de même, tu érigeais en face de toi un mur doton afin de te protéger de son assaut.

La foudre engendrée par l’homme à la lance venait s’écraser contre ton mur, le réduisant ainsi en pièce. Tu faisais maintenant face à un homme qui s’approchait de toi. Séparant ton arme en deux, tu te saisissais dans chacune de tes mains une extrémité de celle-ci. De ta main gauche, tu contrôlais les chaînes de ton arme afin de saisir le bras droit de ton adversaire. Dans le même mouvement, tu restais faisais tournoyer la partie lourde de ton arme afin d’écraser la masse contre le crâne du lancier.

Petit combo simple, mais tu l’espérais efficace. Te tenait prêt à une éventuelle réplique, tu restais sur tes gardes. Reculant, un pas après l’autre en direction de la sortie, en direction du sable chaud du centre de l’arène.

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mar 22 Juin 2021 - 0:10
Le Directeur du Colisée ne se défend pas. Il n'est pas en mesure de faire quoi que ce soit contre un shinobi. Il soupire un peu quand ce dernier l'attrape par le bras. Pourquoi veut-il faire durer ce cinéma ? Qu'espére-t-il au juste ? Qu'un pion comme lui ait de la valeur aux yeux des possesseurs des esclaves ? Il se trompe. Lourdement.

Alors qu'ils arrivent en hauteur, surplombant la zone, quelques hommes se retournèrent alors vers eux cessant les combats jusqu'à ce qu'un cri sorte de la foule.

- Traitre ! Tuez-les !

Suite au cri venant apparemment d'un riche marchand qui avait brandit son bras couvert de lourds bracelets argentés et dorés, une volée de flèche arriva directement sur les deux hommes ainsi exposés en hauteur. Une dizaine de mercenaires entouraient l'homme et avaient sorti des arcs tandis que quatre autres repoussaient des hommes du Suna no Fukaku-Sha à l'aide de lances, retenant ainsi tant bien que mal leurs assaillants plus nombreux mais qui voulaient éviter de s'empâler pour autant. Aux côtés d'Oji, le Directeur du Colisée se contenta de fermer les yeux. Préparait-il quelque chose ? Ne voulait-il simplement pas voir la mort venir ?

***

De son côté, l'attaque de Tarô eut moins d'effet que ce à quoi il s'attendait. Le shinobi fronça les sourcils en découvrant un adversaire sans la moindre blessure, toujours accompagné de ses deux clones. Se remettant en garde, il esquiva avec élégance la première tentative de le saisir mais il ne put parer que partiellement la seconde. Le crâne de l'Invincible frappa sa lance et la fit percuter son torse, le faisant reculer de deux mètres, un peu sonné.

Il se remit cependant rapidement en garde, une main cachée dans son dos. Est-ce qu'il avait fait quelque chose ? C'était difficile à dire jusqu'à ce qu'un large cercle apparaisse sous ses pieds et l'entoure sur trois mètres, parcouru d'éclairs. Un sceau était désormais aposé sous lui et s'arrêtait juste aux pieds du trio. Était-ce un leurre ? Un véritable danger ? Quoi qu'il en soit, Tarô semblait confiant et fixait désormais son adversaire

- On t'a déjà dit qu'il ne fallait pas s'occuper des affaires des autres, Keijiro ? Pars et je te laisserai la vie sauve.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Keijiro
KeijiroEn ligne

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Sam 26 Juin 2021 - 14:52
Crack. C’était le bruit que tu pouvais entendre lorsque ton fléau s’abattait sur le torse de ton adversaire. Il avait bien réussi à esquiver ta première technique, mais il n’avait pas pû faire grand-chose pour la deuxième. Tu te tenais maintenant à quelques mètres de ton adversaire et celui-ci plantait ton regard dans le tien. T’invectivant de t’en aller pour avoir la vie sauve.

En guise de réponse, tu te contentais uniquement de poser un regard plein de compassion à ta future victime. Tu n’avais pas beaucoup de temps à perdre et tu aurais voulu accélérer la cadence. Mais malheureusement pour toi, tu voyais parfaitement la foudre qui entourait ton adversaire.

Ne souhaitant prendre aucun risque, tu envoyais l’un de tes deux clones tester le sceau afin d’en connaître les effets. Tu ne pouvais te permettre de perdre face à un gamin arrogant, pas de suite. En réalité tu t’en foutais, mais tu avais quelque chose à accomplir avant de passer l’arme à gauche.

Reculant des quelques pas afin d’assister au crash test de ton clone, tu regardais avec attention comment celui-ci allait réagir au passage de l’humanoïde. Fonctionnant ainsi afin de ne pas risquer quelque chose d’incongru.

Tu réagissais par la suite en fonction de tes découvertes. Si le sceau était brisé et que ton clone était détruit ou immobilisé. Tu allais tout simplement t’avancer afin d’en finir avec Taro. Enchaînant deux coups destructeurs à l’aide de ton arme.

Cependant, si le sceau était en réalité une barrière, tu allais devoir prendre un peu plus de risque. Réalisant quelques mûdras, tu apposais tes mains au sol afin de faire trembler celui-ci, dans un seul but. Celui de fissurer le sol afin de casser le sceau apposé par ton adversaire. Cependant, tu ne gardais pas cette technique bien longtemps afin de ne pas trop fragiliser la structure du Colisée.

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Lun 28 Juin 2021 - 20:37
- Cessez les combats ! Cessez ce bain de sang ! Que mes soldats, gladiateurs du Colisée et fiers Asaara déposent les armes et me rejoignent !

Furent les mots criés par l'Asaara, qui surplombait l'Arène et pouvait voir tout le chaos qui y régnait. À n'en plus douter, ce Monument de la Honte était en train de tomber et ce faisant, plus un seul Kazejin ne devrait mourir. Et bien qu'il tenait le Directeur en otage, il n'avait pas la moindre envie de le tuer. Au contraire.

Toutefois, il put voir des arches se mettre en position et lui envoyer des salves visiblement mortelles, le visant lui et le Directeur. Fut-il extrêmement surpris de ne pas les voir se préoccuper du Directeur qui était également visé. Prenant le temps d'observer les attaques grâce à son Ancêtre de l'Adresse, il comprit rapidement qu'il ne pourrait pas contrer les flèches et se protéger lui et le Directeur.

Il fallait faire un choix...



Profitant de la plateforme de sable sur laquelle il se tenait, il se fondit en son sein. Ce qui laissait le Directeur seul essuyer l'ensemble des attaques...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Jeu 1 Juil 2021 - 1:05
Lorsque le premier clone posa le pied sur le sceau, un arc électrique s'éleva du sol et fit disparaître en un instant le double qui avait osé poser le pied dessus. Cependant, la technique était toujours présente. Le danger était donc toujours bien réel.

Confiant dans sa méthode qui ne laissait passer personne sans de terribles dommages, Taro resta immobile, un sourire aux lèvres. Ou du moins l'était-il jusqu'à ce que Keijiro fasse de nouveau mudras suite à quoi le sol se mit à trembler. Le shinobi utilisateur de raiton ouvrit alors ses yeux si grand qu'on aurait pu croire qu'ils allaient tomber de leurs orbites alors que le sol et le mur se mirent à trembler et à se fissurer.

- Espèce de taré ! Tu vas tous nous ensevelir !

Mais heureusement, le séisme s'arrêtait déjà. Si les quelques fissures semblaient avoir arrêté le sceau -ou alors était-ce Taro qui l'avait stoppé de lui-même en découvrant ta réaction ?- le shinobi qui faisait face au membre de Suna no Fukaku-Sha se mit en posture défensive, prêt à accueillir son adversaire, lance en avant.

De sa main libre, il créa de nouveaux mudras, projetant un rayon électrique en ligne droite qui fila directement sur Keijiro l'Invincible. Puissant, rapide, la création chakratique ne laissait aucun doute quant à sa nature et à sa capacité à détruire ce qu'elle toucherait.

***

Alors que le Directeur se tenait statique à côté d'Oji, les deux volées de flèches filaient vers eux. Elles arrivaient si vite... Il ne pouvait qu'espérer que le shinobi à ses côtés l'en protège. Mais il se contenta de disparaître dans son nuage, se transformant en sable. Ce sable qui chûta avec le corps de l'homme dont la vie commençait à s'échapper à une vitesse extrême, transpercé de toutes parts.


Quelques minutes plus tôt, avant le signal de Suna no Fukaku-Sha...

Sur son balcon, entouré de deux gardes, le Directeur de l'Arène contemplait silencieusement le sable rougit par le sang, un air de dégoût sur le visage. Bien loin de la foule cependant, ce dernier était totalement imperceptible. Ce n'était pas lui qui s'occupait d'annoncer le combat, heureusement. Il n'aurait sû le faire correctement tant la décision du maître de ces deux là l'avait dégoûté. Pourquoi les envoyer à la mort ainsi ?.. Il n'était maître de rien et son impuissance l'accablait d'autant plus qu'il était depuis quelques années la figure de proue de ce lieu. Une coquille administrative pour le bon vouloir des riches marchands et autres nobles qui aimaient voir couler le sang. Il ne pouvait désormais que constater son erreur. Avoir prit ce rôle ne lui permettrait rien de plus que de limiter faiblement les massacres. Avoir gravit les échelons en interne ne lui permettrait pas de transformer cette arène en un lieu qui n'avait pas besoin de voir couler le sang pour offrir du divertissement. Mais les combattants entraient en scène, et une fois encore, il allait devoir donné le signal de lancement du combat.



Lorsque le corps du Directeur toucha finalement le sol, il était déjà mort. Ses pensées s'étaient tues à jamais. Tout ça pour quoi au final ? Il avait échoué. Plus encore qu'il ne l'aurait cru. Il avait échoué et il en avait payé le prix fort.

De son côté, Ôji qui n'avait pas maintenu son nuage chûta lui aussi. Chargées de chakra, les flèches lacérèrent sa forme assimilée, le blessant lui aussi à de nombreux endroits. Et si chacune était minime, le tout le laissait en piteux état, la chûte l'ayant également étourdi pour quelques secondes. Il lui faudrait se reprendre vite, puisque déjà deux nouvelles volées quittaient les arcs des tireurs postés désormais en surplomb d'eux.

L'Asaara pouvait alors soit tenter de se défendre directement, soit se précipiter derrière un pylône de l'arène qui était assez proche de lui, soit filer en contrebas des murs de l'arène où il serait là aussi inatteignable. Cependant, s'il perdait trop de temps, ses hommes seraient des cibles idéales pour les flèches.

De son côté, Manami avait encore trois adversaires à vaincre et si elle enchaînait plutôt rapidement les gardes des marchands qu'elle affrontait successivement, elle avait déjà une flèche dans le flanc et la fatigue commençait à se voir sur son visage. Elle ne ferait pas de miracles armée uniquement de son bouclier et de son glaive, il lui faudrait à elle aussi un peu de temps pour les intercepter et éviter un massacre sur les hommes les moins expérimentés.

Les autres hommes de Suna no Fukaku-Sha tentaient eux aussi de se regrouper, mais les gardes des marchands étaient quant à eux encore bien en forme. La prise du Colisée ne semblait pas si simple que prévu...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Keijiro
KeijiroEn ligne

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Dim 4 Juil 2021 - 19:08
La terre tremblait sous ta puissance, les murs s’effritaient et le toit menaçait de s’effondrer sur vous tous. Mais ce qui te surprenait le plus, c’était la lâcheté de celui-qui faisait le malin il y a de cela quelques secondes à peine.

— Eh bien alors Taro, on a peur de mourir ?!

Il était rapide, tu l’avais constaté, de plus sa position n’était pas avantageuse pour toi. Coincé dans un couloir, tu n’avais pas vraiment d’autres choix que de l’attaquer de face, cependant, il te restait peut-être bien une autre possibilité. Il t’emmerdait, ce type. Il était faible, mais tu n’avais pas la possibilité de l’écraser. Si le terrain t’avait été favorable, quelques pieds sous terre.

Faisant un signe au clone restant, tu l’envoyais au casse-pipe pendant que toi, tu préparais la suite. Devant toi, ton clone s’approchait doucement de Taro, prêt à saisir le bras le plus avancé de ton adversaire à l’aide d’une des parties clonées de ton arme, dans l’unique but de lui faire perdre sa garde. S’il survivait à ce petit mouvement, ton clone allait enchaîner. Tout comme avant, à l’aide de l’autre partie de l’arme, il allait venir écraser cette masse lourdement en plein visage de ton adversaire avec une seule idée en tête, le tuer.

Pendant ce temps, en arrière, le vrai toi tentait autre chose. Réalisant quelques mûdras, tu perturbais le sol autour des pieds de ton ennemi, dans un seul but : l’ensevelir. Maintenant le dernier mûdras de la chaîne, tu devais pouvoir le contempler se faire dévorer par le sol, à ta merci. Cependant, cet enchaînement n’était possible qu’à une seule condition, ton clone devait faire le travail correctement.

Auquel cas, tu te retrouvais face à un Taro prêt à en découdre, se trouvant à nouveau menaçant à l’aide de ses éclairs. Réagissant au quart de tour comme tout à l’heure, tu réalisais rapidement un mûdras afin d’ériger un mur de terre entre vous deux, afin de te protéger de son assaut, mais cela n'était malheureusement pas tellement efficace. Touché, tu restais cependant capable de te battre à cent pour cent. Une fois le mur mis en pièce par la décharge, tu allais te relever, avant de te saisir de ton arme pour venir l’écraser une nouvelle fois sur la tête de ton adversaire, cette fois-ci tu l’espérais, pour de bon.

Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mer 7 Juil 2021 - 20:34
Comme prévu, les attaques lancées eurent raison du Directeur dont la mort ne tarda pas à survenir. Une fin bien triste pour lui, qui mourrait dans l'enceinte de ce qui était censé être son jardin...

Quant à l'Asaara, sa défense ne fut suffisante à lui permettre d'encaisser tous les dégâts, et c'est très lourdement qu'il retomba sur le sable. Le corps meurtri, c'est avec difficulté qu'il répéta la même technique : l'objectif était à présent de gagner du temps pour pouvoir les soigner. Ses capacités ancestrales de guérison lui permettaient en effet de pouvoir accroître sa prise de risque, étant donné qu'il était capable de soigner ses blessures.

Pouvant à présent se dissimuler sable de l'arène, qui lui permettait de se déplacer plus habilement qu'un simple nuage, il s'y enfouit profondément et activa ses capacités Meikyû.



S'il voulait aider ses troupes, il lui fallait un minimum de force physique. Ce temps gagné lui permit également de réfléchir à un plan de contre-attaque. Si les troupes se rassemblaient, il pourrait prendre avantage de la présence des Asaara, qui se tenaient sur un sable qu'ils sauraient manipuler de manière défensive, pour se couvrir des assaillants qui eux, se trouvaient un peu plus en hauteur. L'objectif était de mettre fin au combat, non de le prolonger.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mar 13 Juil 2021 - 12:46
- Peur de mourir ? Peur d'être enseveli et de passer une semaine bloquer sous des rochers à attendre la mort surtout. Espècce de fou. Tu finiras pareil si tu continues de faire le con comme ça !

Sur ses gardes, l'homme détruisit sans peine le clone qui tenta de l'attraper, relâchant l'énergie chakratique accumulée dans sa lance d'un geste vif et précis. Désormais en face à face, l'écllair file sur Keijiro, traverse sans trop de peine le mur encore en formation et vient percuter l'Invincible en plein torse. Si la douleur est grande et que ses muscles répondent moins bien pendant quelques instants, ce dernier retrouve rapidement sa mobilité habituelle malgré la douleur persistante.

Mur détruit, Keijiro peut foncer sur son adversaire et abattre son arme sur ce dernier qui, malgré une parade bien placée, n'a pas la force nécessaire pour bloquer totalement le coup et se retrouve projeté contre le mur du Colisée. Tarô s'affale alors, visiblement inconscient suite au choc qu'il n'a pu totalement bloqué, échappant kama et lance sur le sol.

Un peu plus loin, le marchand est en train d'essayer de traîner deux esclaves avant de se mettre à paniquer en voyant la défaite de son homme de main.

- Mais qu'est-ce que vous faites bande de bras cassés ?! Je ne vous paye pas pour rien ! Achevez-le !

Les trois gardes restants, visiblement beaucoup moins confiants que leur supérieur et que Tarô, se mirent alors sur ta route, tremblant dans leurs armures. Le spectacle était assez pitoyable. Tout le monde savait que de simples humains n'avaient aucune chance contre un shinobi entraîné.

***

Grâce à sa technique, Oji put esquiver une partie des dégâts de la première vague, la seconde ne l'atteignant tout simplement pas. Si sa technique Meikyu ne le guérit pas totalement, elle le remit suffisamment d'aplomb pour continuer l'affrontement, d'autant plus que ce dernier ne tournait pas en faveur des insurgés.

Déchaînée, Manalmi enchaînait les coups sauvages et faisait tomber les hommes des marchands les uns après les autres, mais malgré cela, les autres cobattants de Suna no Fukaku-Sha peinaient de plus en plus.Sans soutient des deux shinobis les plus importants de l'attaque, cette dernière semblait ingagnable.

Prenant finalement une flèche dans la cuisse, Manami cria de douleur avant de se jeter sur celui qui venait de l'atteindre et de le décapiter d'un terrible coup d'épée, parant dans le même temps deux autres attaques adverses. Dans un nouveau cri vers l'arène, ignorant la position d'Oji, elle tenta de requérir de l'aide

- Fais quelque-chose ! N'importe quoi mais agît ! On est en train de perdre bordel !

Blessée, la jeune femme ne semblait jamais s'arrêter malgré le sang qui la couvrait et la fatigue qui pesait de plus en plus sur ses épaules.

Spoiler:
 

Attention:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mer 14 Juil 2021 - 18:44
Dans le sable résonna le cri de Manami, dont la douleur avait même touché les décibels du timbre de sa voix. Les évènements commençaient à échapper au contrôle du Suna no Fukaku-Sha, qui pourtant était si proche de leur but.

Au moment où le corps d'Ôji réapparu à la surface du sol de l'Arène, son attitude avait changé. Le combat continuait alors même qu'il en avait demandé l'arrêt et il ne souhaitait pas voir ses soldats tomber comme des mouches. Il était de son devoir d'y mettre un terme, peu importe si lui aussi devrait nourrir ce sable de son sang.

- Guerriers du Colisée, restez derrière moi...

Dit-il en s'avançant face aux gardes de marchands qui continuaient de montrer résistance.

- De même pour vous, Asaara, montrons leur que nous ne pouvons perdre dans notre désert. Employons, ensemble, nos plus puissantes techniques pour vaincre ceux qui ont décidé d'être nos ennemis.

Signant l'une des dernières offensives, l'Enfant du Désert joignit ses mains et effectua les mudras d'une technique qu'il employait sérieusement pour la première fois. La Honte qui régnait sur cette Amphithéâtre couplée à celle qui embourbait son coeur baptisa la Tempête qui, sous peu, s'abattra sur les gardes.

En ajustant l'angle de la technique pour viser la large zone des gradins face à lui, Ôji offrait à ses alliés la possibilité d'attaquer un ennemi dont la vue était brouillé et qui subirait des premiers dégâts sévères. Serait-ce suffisant ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Keijiro
KeijiroEn ligne

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Sam 17 Juil 2021 - 16:12
Insuffisant. Le seul adjectif qui correspondait à ta défense face à la foudre de Taro. Le shinobi adverse s’était en effet départi de ton clone sans problèmes, avant de t’attaquer à son tour. Tu avais tenté tant bien que mal de te défendre, mais cela ne s’était pas avéré assez puissant et tu avais été touché par la foudre. En plein torse. Secoué, tu n’en restais tout de même pas là. Tu devais en finir et vite.

Tu entendais derrière toi le bruit des combats faire rage et tu te savais en retard sur le programme. En même temps, qu’est-ce qu’un marchand pouvait-il faire dans les geôles en plein combat dantesque ?

Ton arme frappait Taro en plein visage, celui-ci avait bel et bien tenté d’arrêter ton arme, mais comme pour ton cas, cela n’était pas suffisant. Après avoir été projeté dans le mur, celui-ci gisait au sol, inerte. Cela ne te ressemblait peut-être pas, mais tu ne pouvais te permettre de prendre le risque que celui-ci ne se relève. De plus, tu pouvais voir les trois gardes restant dans leur accoutrement ridicule trembler de peur.

Ton pied. Sa tête. Un. Deux. Trois. Quatre. Tu arrêtais de compter. Du sang coulait sur tes chausses et quelques dents se trouvaient accrochée à la semelle de celle-ci. Jetant un regard noir aux gardes, tu leurs disaient.

— Fuyez, ou le même sort vous attends ! Disais-tu en pointant du doigt un Taro complètement défiguré. Méconnaissable.

Faisant tournoyer ton Fleau tout autour de toi, tu comptais bien leurs faire assez peur. Concentrant ton chakra dans tes jambes, tu avançais rapidement dans la direction du trio, plantant la masse dans le crâne de l’un d’eux. Si ce faiblard survivait à ce coup, il s’en sortait pas mal. Ceux-ci allaient-ils déguerpir sans demander leur dû ? Il te le semblait bien.

Face à face avec le marchand, tu prenais sa direction. Encore une fois, la mort dans les yeux. La haine affichée sur ton visage. Tu plantais ton regard dans le sien et avançais d’un pas décidé dans sa direction avec une seule idée en tête. Libérer tes camarades et rejoindre vos frères d’armes au centre de l’arène.

Infos:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Dim 18 Juil 2021 - 9:54
Manami combattait toujours vaillamment, elle ne lâchait rien, montrant l'énergie d'une tigresse et la vélocité d'un jaguar, tuant ses adversaires les uns après les autres, se taillant un chemin avec violence. Alors que la tempête de sable commençait à se lever dans l'arène, commençant péniblement à atteindre les premiers gardes des marchands, des cris retentirent çà et là dans l'arène. Revigorés de voir enfin leur chef agir, les guerriers de Suna no Fukaku-Sha se reprirent en main et redoublèrent d'efforts. Là où le moral avait commencé à sincèrement baisser depuis le début de cet affrontement qui n'était pas supposé se passer ainsi selon les plans de l'organisation, il remontait en flèche.

Reprenant ainsi en partie l'ascendant au milieu de cette tempête qui se mit à fouetter tout le monde sans distinction, c'était presque avec joie que les guerriers libérateurs accueillaient la douleur tant elle les remplissait d'espoirs. Désormais plus sur la défensive, n'osant plus tirer de flèches dans ce manque de visibilité global, les gardes des marchands perdirent par la même ce qui faisait leur plus grande force jusque là, les archers qui étaient restés totalement libres de leur mouvements.

Alors que les forces des deux côtés s'amenuisaient à toute vitesse, un nouvel élément s'invita à la fête avec fracas alors que la tempête retombait progressivement, ayant fait la majorité de son oeuvre...

***

Des gémissements de douleur sourds et du sang sur le sol, voilà tout ce qui provint du shinobi déjà à terre sous les coups de Keijiro tandis que ce dernier s'acharnait sur lui. Face à ce spectacle sadique, l'un des trois gardes lâcha immédiatement son arme et s'enfuit en courant vers la sortie de l'arène. Les deux autres, tétanisés sur leurs lances, observaient la vue macabre qui leur était offerte.

Ainsi, lorsque le shinobi se jeta sur l'un d'eux l'instant d'après, ils n'eurent pas le temps de réagir. L'inutilité de leur allonge face à un homme beaucoup trop fort pour eux leur parut soudain évidente. Pourquoi avaient-ils seulement écouté un instant ce fou qui essayait de récupérer ses "biens" dans la panique générale ? La réflexion n'alla pas plus loin pour l'un d'eux, retombant lourdement au sol, totalement assomé sur le coup. Peut-être n'y survivrait-il même pas. Le dernier resta immobile, un liquide jaunâtre se répendant à ses pieds sur le sol. Il tremblait, mais il ne pouvait plus bouger. À quoi bon de toute façon ? Telle une statue vieillissante, son arme s'échappa de ses doigts mais il resta pétrifié sur place, comme tombé inconscient debout.

Le marchand quant à lui tenta alors de fuir mais les deux esclaves eurent un sourire mauvais. Un sourire de vengeance. Utilisant les chaînes mêmes avec lequel le riche profiteur les tenait jusque là, ils immobilisèrent le bougre. Celui-ci allait décidément mal finir.

Après quelques instants, ayyant massacré ou non le marchand, Keijiro pu libérer la trentaine d'hommes détenus dans ces celllules, le corps plus ou moins en étant du marchand étant jeté à son tour dans les geôles qui furent ensuite refermées. Le voilà là où il avait fait passé tant de temps à d'autres, sous terre, loin de toute lumière. L'un des prisonniers fila vers les geôles des femmes, les libérant à leur tour tandis que la plupart sortait vers l'air libre, dans l'arène.

Là, un spectacle de chaos les attendait tous.

***

Alors que le combat semblait arriver à sa fin, une déferlante de gladiateurs sortit des portes d'où étaient initialement venus Keijiro et Manami. Les forces qui étaient désormais sur les rotules se virent en quelques instants submergées par une cinquantaine de gladiateurs qui, ramassant les armes des combattants incapables de se battre désormais, se retrouvèrent en immense majorité. Des cris de cesser le combat retentirent, les gardes des marchands encore en état de se battre se virent rapidement désarmés et ligotés tandis que les nobles se retrouvèrent rapidement guidés jusqu'aux geôles pour les y enfermer.

Des passages se firent auprès de tous les blessés, et les observations furent assez cruelles. Parmis tous les combattants, près de la moitié étaient morts. Du côté de Suna no Fufaku-Sha, c'étaient principalement les victimes des archers qui n'avaient pas survécu, mais du côté des gardes, c'était avant tout les pauvres bougres qui avaient croisé la route de Manami et qui ne s'étaient pas jetés suffisamment vite sur le côté en abandonnant armes et maîtres.

Encore debout, la terrible gladiatrice fit un rapide moulinet de son glaive, projetant le sang qui le couvrait sur le sol de l'arène avant de retirer son casque et de secouer la tête pour libérer sa chevelure. Cette dernière s'étira alors et rejoignit Keijiro et Ôji.

- Heureusement que tu t'es réveillé, et heureusement que t'as réussi à libérer les autres Keijiro. On a frôlé la défaite. Ne soit pas aussi timide Ôji, tu devrais avoir plus confiance en toi. Et surtout n'hésite pas autant dans des moments de combat, ça pourra t'être fatal. Il vaut mieux vivre avec des remords que mourir avec des regrets.

Finissant de nettoyer sa lame, la gladiatrice observa le duo qui s'était occupé de la direction de cette opération tandis que les gladiateurs libérés s'occupaient des prisonniers.

- Et maintenant ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Dim 18 Juil 2021 - 20:04
- Tu as raison, Manami. Mon erreur fut de penser qu'il était possible de stopper le combat par les mots et non par la force, pour éviter d'avoir à verser autant de sang. J'ai été naïf d'imaginer une autre issue à des hostilités que j'ai moi-même orchestré.

Il s'agenouilla ensuite, non pas pour lui demander pardon, mais pour examiner de plus près sa blessure à la cuisse. Il en était responsable et se devait de la soigner, usant une fois de plus de ses capacités ancestrales. Celles-ci se montraient particulièrement utiles et renforçaient le rôle de soutien qu'avait développé l'Enfant du Désert, qui pouvait utiliser l'héritage de ses deux clans pour aider ses coéquipiers. Le tatouage enfermé au creux de sa main gauche s'illumina alors d'une couleur rubis, avant de déposer un Fuinjutsu sur la zone blessée.



- Tiens, ce sceau porteur de mon chakra devrait faire l'affaire pour soigner ta blessure.

Il se tourna alors vers le reste des troupes, dont celles nouvellement amenées par Keijiro qui permirent de sceller la victoire. Une victoire capitale qui soulageait profondément Ôji, qui savait que ce qui venait d'être accompli aujourd'hui était une étape importante dans les objectifs de l'organisation mais également pour les anciens esclaves qui la constituaient.

Avant de prendre la parole, il joignit les mains avant de faire apparaître trois clones de lui-même.

- Que tous les blessés, peu importe leur camp, me soient amenés pour que l'un de mes clones et moi puissent effectuer les premiers soins. Quiconque ayant des connaissances médicales est la bienvenue, en attendant que l'un de mes autres clones contacte l'Hôpital de Taiyô ainsi que le Repère des Meikyû dont nombreux seront à même de faire des miracles. Le dernier, quant à lui, est chargé de transmettre la nouvelle : le Colisée est tombé, avec pour conséquence l'abolition de l'esclavage dans tout le pays et la suppression immédiate des contrats de rang B, A et S placés sur la tête des déserteurs.

De longs instants s'écoulèrent alors, tandis que les blessures les plus sévères et les hémorragies les plus inquiétantes furent prises en charge. Le monde étant rassemblé au centre de l'arène, le Prince des Dunes prit alors la parole pour ce qui serait un message capital pour l'avenir. Bien qu'il n'avait pas les somptueuses capacités d'orateur d'Ashina Mitsuhide, il avait compris par son biais que le plus important résidait dans l'honnêteté et la détermination.

- À tous ceux dont les chaînes ont été brisées aujourd'hui, sachez que vous venez de gagner, par le sang, votre liberté. Depuis longtemps déjà que l'esclavage devrait être aboli sur nos Terres et j'espère que la Chute du Colisée permettra à Kaze d'entrer dans une nouvelle ère. Pour ceux qui souhaiteraient quitter cet Amphithéâtre de la Honte et se lancer à la Conquête du Désert ou même du Yuukan, libre à vous. Nos pensées vous accompagneront éternellement dans vos entreprises, à condition qu'elles soient emplies d'intentions positives. Pour les autres, pour ceux qui désirent se battre pour une cause, vous voilà sur une Terre de Renouveau.

Il se tourna ensuite vers Keijiro.

- Nombreux le connaissent déjà, mais voici l'Homme à qui vous devez votre Libération. Cependant, son rôle ne s'arrête pas ici. À partir d'aujourd'hui sera crée l'Armée Libre de Kaze no Kuni, composée de volontaires soucieux de faire cette Amphithéâtre la base militaire d'un pays dont l'instabilité était proche de le mener à sa perte. Notre mission est de sauver notre Désert et l'aide de chacun nous sera précieuse. Keijiro, si ces hommes sont prêts à te suivre, tu seras le Commandant de cette Armée. Toi qui fut également un esclave du Colisée, j'espère que tu continueras de traiter tes pairs comme tes égaux. Nous avons trop souffert que pour de nouveau subir les lois de l'avidité et de l'égoïsme.

Une fois ces mots partagés, il concentra son attention sur le contingent des Asaara qui s'était quelque peu rassemblé.

- Feu Asaara Kuuli avait réussi à rassembler un nombre important de ses cousins, après avoir terrassé les Anciens et prit le pouvoir des mains de ceux responsables de notre condition d'esclave. Chaque nuit avait-elle rêvé de ce jour où vous seriez enfin libre. Bien qu'elle ait perdu la vie avant ce jour fatidique, je suis plus que fier d'avoir exaucé son voeu et de vous avoir rendu votre liberté. À présent, nous sommes à un tournant de notre histoire.

Il se mit à genoux...

- Chers cousins, bien que je ne possède pas le charisme et l'aura de l'Impératrice Kuuli, seule ma volonté d'unir mon Clan est à la mesure d'égaler la sienne. Car mon souhait personnel est de préserver notre héritage et de le léguer aux générations futures et si vous me jugez dignes de cette responsabilité, j'aimerais, à compter de ce jour, prendre officiellement les rênes de notre Famille et d'en être la Lumière, de la même manière qu'Asaara Kuuli fut la mienne. Que vous décidiez d'intégrer cette Armée Libre, de me suivre ou d'arpenter le monde, notre sang nous liera à jamais et il est important pour moi que vous soyez unanimes quant à la direction que nous prenons.

...Puis enfouit sa tête dans le Sable duquel il était né.

- S'il vous plaît, que notre unité demeure éternelle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Keijiro
KeijiroEn ligne

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Mar 20 Juil 2021 - 21:10
Terminé. L’Amphithéâtre de la honte était tombé. Enfin. Après tout ce temps, tous ces efforts consentis. Vous aviez réalisé quelque chose de grand. Non pas que tu minimisais le terrassement du Dieu de Sable, au contraire. La prise du Colisée résonnait autrement plus fort pour toi. Beaucoup plus fort. Au milieu de l’arène, le temps semblait s’être arrêté. Le brouhaha des combats avait cessé et il ne restait plus que le silence. Celui qui t’entourait.

Levant les yeux au ciel, tu pouvais y apercevoir un oiseau, un charognard. Certainement à attendre sur nous afin de se délecter de nos chairs meurtries.

Ni les paroles d’Ôji, ni celle de Manami ne t’intéressait. Tu voulais juste profiter de l’instant. Souffler. Fouler ce sable maudit, libre. Une fois pour toute. Et te souvenir. Te souvenir non pas d’il y a bien longtemps, mais d’il y a quelques minutes.


Quelques minutes auparavant, dans le couloir des geôles
— Alors Moria… Je t’ai pas reconnu tout de suite toi et tes larbins.

Pourtant, cela aurait dû de sauter aux yeux. Taro et sa foudre et ce trouillard de Moria. Mais dans le feu de l’action, tu n’y avais pas prêté attention. Certainement trop concentré afin de ne pas tout faire foirer. Retenu par les mêmes chaînes qu’il posait autour de nos cous, nous esclaves combattants, Moria pissait au froc. Un sourire sadique s’affichait sur tes lèvres. Ton corps, tu ne le contrôlais plus.

— Nan, Keijiro s’il te…

— Crève !

Un coup sec. Mort. Sans demander son dû. Les esclaves alentour comprenaient rapidement ce qu’il en était. Cet homme qui gisait là devant toi. C’était lui. Lui le responsable de ce que tu étais devenu. Lui qui t’avait enfermé ici pour une simple broutille. Lui qui était ton maître avant d’être libéré par tes frères de Kaze.


Retour au présent
Tiré de tes pensées par un mouvement d’Ôji dans ta direction. Des louanges, il m’en tirait. Beaucoup trop. T’inclinant légèrement en guise de remerciement, tu te tournais ensuite envers les combattants encore debout.

— Vous êtes les bienvenus dans mon Armée, vous les Affranchis !

Tu cherchais du regard une personne en particulier. Entaro. Le repérant parmi la foule, tu t’approchais de lui. Les bras grand ouvert en signe d’amitié.

— Mon ami. Entaro. Tu vois, j’avais raison. Tu marquais une petite pause, le serrant dans tes bras.

Prenant un air plus solennel, tu te reculais de quelques pas avant de poser tes mains sur ses épaules.

— Entaro. J’ai besoin d’homme comme toi dans mon cette Armée Libre. Une petite pause, ton regard se plantait dans le sien. Acceptes-tu de devenir mon bras-droit ?

Infos:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Ven 23 Juil 2021 - 0:33
Le soin apporté à Manami la Blanche calma cette dernière qui avait démontré un certain agacement face à l'absence d'actions prises par le chef de l'organisation dans un premier temps.

- On s'en est bien sortis malgré tout. Et faut pas t'attendre à ce que tout se passe dans la paix et la bonne humeur quand tu tentes de prendre le contrôle d'un pays. Des affrontements plus terribles, plus meurtriers seront à venir encore.

Le discours qui s'en suivit sembla faire plutôt mouche chez les anciens esclaves dont plusieurs se mirent à acclamer Ôji, mais d'autres restaient plus septiques, ou alors ne montraient-ils simplement pas leur allégresse. A la fin de son discours, alors qu'il s'agenouillait et plongeait sa tête dans le sable de l'arène, Manami se racla la gorge avant de le tirer légèrement en arrière par l'épaule.

- Redresse-toi. Tu es leur nouveau dirigeant, et un dirigeant ne se prosterne pas comme ça. Soit digne et ne te rabaisse plus. Qu'importe si tu penses que Kuuli aurait été mieux. Si tu es sûr de toi, alors réfléchis à ce qu'elle aurait fait et essaie de faire mieux à ton tour. Gardes en tête que la manière dont tu te vois est celle que les autres percevront de toi. Si tu te prends pour un faible, alors ils te verront comme faible. Et ça ne donnera rien de bon.

De son côté, Keijiro put trouver sans mal le septique qui avait désormais un certain sourire, rassuré sur le déroulement des évènements. Prudent, l'homme avait apprit avec le temps et les coups que l'espoir était rarement permi. Mais ces évènements lui laissaient entrevoir autre chose pour une fois. Quelque chose qu'il n'avait pas vu depuis sans doute longtemps. Cette lumière rassurante qui vous posait une main sur l'épaule et vous poussait légèrement en avant pour continuer sur le chemin impétueux de la vie.

- J'avais tort. Et j'en suis très heureux.

Acceptant l'accolade du gladiateur qu'il avait vu mettre Taro à terre puis massacrer ce qui était visiblement son ancien maître, Entaro ne doutait plus un instant de celui qui lui faisait face.

- J'accepte. Cela fait trop longtemps que je n'ai pas pu mettre mes connaissances à profit.

En effet, ancien capitaine d'une troupe d'une cinquantaine d'hommes, c'était quelques erreurs financières qui avaient amené le guerrier d'expérience à se retrouver en tant que gladiateur;

Ainsi forts de nouveaux camarades, quelques uns maîtrisant le chakra, d'autres comme Entaro ayant des connaissances en stratégie militaire, vous aviez cependant la perte d'une partie des vôtres qui assombrissait le tableaeu qui se dressait devant vous. Si le résultat semblait plutôt positif, cette peine semblait malgré tout présente chez certains membres de Suna no Fukaku-sha.

Final:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas

[Mission/A/Kaze] Le Combat du Siècle

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Colisée
Sauter vers: