Soutenez le forum !
1234
Partagez

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen

Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Mar 29 Déc 2020 - 22:28
Cet univers, cette ambiance, lui avait presque manqué. Non pas qu'il prit sa retraite ou quelque chose dans le genre. Juste qu'un apprentissage comme celui qui allait suivre dans les heures à venir, c'était faits rare ces derniers temps -Se battre sans y risquer sa vie-. De plus, en cette fin de journée, le ninja balafré ne serait pas le professeur, mais bel et bien l'élève, qui allait devoir répéter mainte et mainte fois, la même technique, le même mudrâ à n'en plus sentir ses doigts. Pendant qu'un Chunïn, à la tête d'une équipe va devoir lui balancer plusieurs conseils -plus ou moins- utile. D'ailleurs,"Le voilà" chuchota le Genin.

Atorasu remarqua presque immédiatement son maître du jour. Un homme dont on ne pouvait pas louper la présence. Il se dirigeait vers le Jiongu d'une manière sûr. Ce visage était loin de lui être familié, mais il n'était pas impossible qu'il croisât cette personne en ville. Ce qui était plutôt logique quelque part. L'élève, à son habitude, se teint droit, avec son éternel manteau noir, son noeud rouge, le visage à découvert, regardant son supérieur arriver avec prestance. Une fois à une distance convenable pour parler, le balafré engagea la conversation, calmement, sans la moindre hésitation sur son identité.

- Vous devez être Aizen. Nara Aizen si je ne me trompe pas ? Ji-Ongu Atorasu. Se présenta t'il en faisant un signe de main presque inexistant.

Il avait été plus souvent de fois maître qu'élève et donc savait pertinemment ce qui était agaçant dans la manière d'être d'un élève. Il enleva alors son manteau de manière élégante, dévoilant une belle chemise blanche sans le moindre pli, pour faire comprendre à son supérieur qu'il était déjà prêt à recevoir les règles que celui-ci allait lui donner. Il plia son habille noire et le posa parterre puis se tourna vers le Nara, prêt à attendre

@Nara Aizen
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Mer 30 Déc 2020 - 7:52

Même si la situation n’était pas aussi compliquée que durant l’occupation Hijin, il n’empêchait pas qu’il subsistait des traces visibles de ce passé. L’une d’entre elle était le manque de professeur pour les nouvelles générations. Ainsi Aizen était mandaté pour aider un Genin à améliorer ses capacités au combat. Cela ne dérangeait pas le Nara, peut-être que ça lui permettrait d’avoir un allié en plus qui lui serait utile par la suite. Il espérait juste que le Genin qu’il allait rencontrer serait à la hauteur.

Une fois arrivé sur le lieu de rendez-vous Aizen n’eut aucun mal à trouver son élève du jour. Un étrange personnage se tenait là, attendant mi timidement mi rigoureusement son professeur. Ce fut son instinct qui indiqua au Nara que c’était la bonne personne. Il n’avait jamais vu un Genin aussi étrange. En général l’extravagance d’un ninja ne naissait qu’une fois gradée mais pas pour lui. Quoique qu’en s’approchant d’un pas élégant et décidé Aizen pu constater que ce n’était pas de l’extravagance… Il était juste différent.

Quand Aizen arriva au niveau du Genin ce dernier aussi ne sembla pas hésiter sur l’identité de son professeur. Il se présenta poliment en accompagnant ses propos d’un timide geste de la main. Aizen, afin de le rassurer et le mette à l’aise, lui offrit un chaleureux sourire. Il s’adressa à lui d’un ton mélodieux et presque cérémonial.
« Tu as vu juste, Atorasu. Je suis bien Aizen, enchanté de te rencontrer. »
Le Genin enleva sa cape qui l’aurait sans doute gêné dans ses mouvements. Il dévoila ainsi une tenue impeccablement préparée et il se mit droit comme i prêt à recevoir son enseignement. Un sourire satisfait se dessina sur le visage du Chûnin. Il avait face à lui quelqu’un de poli et sérieux, comme le témoignaient ses propos et sa tenue. Grâce à cela il espérait bien que l’apprentissage se passerait pour le mieux.
« Bien. »
Dit Aizen comme introduction.
« Il parait que tu cherches à améliorer tes aptitudes au combat. Nos capacités claniques respectives ne se ressemblent pas forcément mais elles ne sont pas si éloignées qu’on pourrait le croire. Tes fils font partie de ton corps comme moi mon ombre. Tu peux les utiliser pour matérialiser une attaque sur un adversaire. Je peux faire la même chose même si c’est plus éphémère. »
Aizen réfléchit un instant, toisant son élève en se demandant s’il serait étonné de voir qu’il connaissait la nature de son pouvoir clanique. Le chûnin s’était effectivement renseigné en amont et grâce au nom de Ji-Ongu l’information n’avait pas été difficile à trouver. Finalement le chûnin pensait qu’il était possible pour eux de décliner une technique des ombres en technique de fils. Mais pour cela Aizen se devait d’abord d’analyser plus précisément cette capacité qu’il n’avait encore jamais observé à ce jour.
« Mais avant toute chose pourrais-tu me montrer une capacité offensive composée de fils ? Cela me permettra de juger si oui ou non nous pouvons décliner une attaque d’ombre avec tes capacités héréditaires. »
Toujours désireux d’en apprendre plus, Aizen était aussi simplement curieux de voir une capacité si particulière en action.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Jeu 31 Déc 2020 - 9:59
Atorasu avait vu juste et il n'était pas surpris de cette mini-réussite qu'est de ne pas se tromper sur la personne. Face à lui se trouait un bel homme au charmant sourire, dont son habit était majoritairement claire, qui n'avait pas l'air mécontent des manières de son élève. Le Jiongu était plutôt habituer à obéir et à avoir la qualité de savoir ce que la personne en face de lui voulait entendre ou voire.

Dans un premier temps, le Jiongu vit en la personne en face de lui un opposé sur tous les points. Que ça soit dans ses manières -l'homme en face de lui à l'air beaucoup plus ouvert, plus extravagant, plus confiant- ou bien même dans le physique qui était beaucoup plus avantageux. D'ailleurs, la non-réaction de ce derniers envers le physique monstrueux d'Atorau, le brusqua. Un visage qui avait l'air en pleine décomposions et où la moitié de celui-ci avait l'air de ressembler à de la nécrose ne fit ni chaud, ni froid à son professeur. Bizarrement tous cette aspect n'avait pas l'air d'inquiéter son professeur. Sa curiosité avait l'air bien plus importante que son jugement et cela rendit le genin joyeux car cela faisait un petit moment qu'il ne vit pas un brin de dégout sur le visage de quelqu'un. Ou bien peut être qu'il ne l'avait pas vu ?

- C'est exact, répondit lentement Atorasu.

Le Nara avait l'air de vouloir découvrir un peu plus sur son élève, mais surtout sur ses capacités, ce qui était plutôt logique avec un bas effectif des Jiongu dans le village. Sans trop tarder, Atorasu recula de quelques pas et sortit deux queues filaires du bas de son dos qu'il avait l'air de pouvoir magner sans trop de difficulté.

- Voilà une technique comme une autre que je peux faire. Vous pouvez bien imaginer que avec ces deux organes en plus, un panel de techniques s'offre à moi, dit-il, mais je vais pas vous en montrer plus sinon vous allez savoir toutes mes techniques ajouta-il avec une pointe d'humour sans pour autant changer son timbre monotone

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Jeu 31 Déc 2020 - 19:54

Le Genin, dont Aizen n’aurait pu deviner l’âge à cause des dégâts sur son visage, était bien moins bavard et manieré que le Nara. Il semblait las, presque mou. Pourtant s’ils étaient là aujourd’hui c’était bien parce que ce dernier le voulait. Peut-être était-il confus du fait que le Chûnin n’eut aucune réaction quant à son physique. Pourtant, cela n’avait rien d’étonnant et c’était bien normal surtout venant d’un shinobi. Aucun supérieur n’aurait pu se permettre de juger son élève sur son physique qui plus est dans ce métier où les cicatrices pouvaient vite s’accumuler.

Mais certains ne savaient pas cacher leur stupeur et c’était peut-être cette non réaction chez le Nara qui étonna le garçon. Pourtant Aizen se devait d’être irréprochable, suivant les préceptes du Bushido des Samouraïs et voulant devenir quelqu’un de respecté dans son clan. De plus, Aizen était devenu maître dans l’art de cacher ses émotions et de rester neutre. C’est pourquoi il n’en montra rien mais comme toute personne il se posait des questions quant à l’origine de toutes ces cicatrices. Aizen ne supportait pas en avoir sur lui et faisait appel aux meilleurs médecins ninja quand il était blessé afin que ne subsiste aucune trace de blessure. Sa tenue ainsi que sa façon de se comporter montrait à quel point il était attaché à l’apparence physique mais il savait néanmoins plus que quiconque que les apparences pouvaient être trompeuses.

Ainsi c’est sans plus de fioritures que le balafré recula pour offrir à son professeur la démonstration demandée.

Deux queues composées de fils noirs sortirent dans son dos. Celles-ci semblaient pouvoir se mouvoir selon la volonté de son utilisateur et ce sans mudra. C’était là une information importante. Assez massives Aizen se doutait bien que ces membres supplémentaires pouvaient permettre un tas de choses et faire également de gros dégâts. Ce pouvoir était bien différent de celui d’ombres des Nara mais il résidait tout de même des points communs. Le Jiongu utilisait ses fils pour matérialiser une attaque. Il pourrait sans problème reproduire une technique perforante que Aizen avait en tête.
« Ne t’inquiète pas, c’est donnant donnant. »
Dit Aizen en s’écartant à son tour en ne sachant si le Genin faisait de l’humour avec sa remarque vu son ton neutre.

Le Nara effectua les mudras nécessaires et son ombre se mit en mouvement d’une façon assez déroutante pour ceux n’ayant jamais vu la chose. Elle s’étendit de façon rapide devant lui jusqu’à s’élevait au-dessus du sol en se matérialisant en de dangereux et multiples pics qui vinrent se planter dans une cible imaginaire. Une fois réalisait l’ombre retomba et retourna à sa forme d’origine avec la même vitesse. Cette technique, en plus d’être puissante, avait la grande particularité d’être rapide.
« Voilà, tu auras également vu une capacité de mon répertoire. »
Dit Aizen tout en s’approchant de nouveau.
« Cette technique, en plus d’avoir un fort indice de perforation, base particulièrement sa puissance sur sa grande vitesse. Je ne te cache pas qu’une telle technique est difficile à réaliser. Elle demande une grande concentration de la rigueur dans le travail et une connaissance accrue du domaine employé. »
Aizen ne mettait pas de la pression inutilement sur le Genin. Il disait la vérité sans détour en gardant le sourire. Il fallait qu’il soit prêt à échouer plusieurs fois dans la journée et à persévérer s’il voulait réussir à maîtriser une telle technique. Aizen reprit avec son ton toujours aussi doux et mélodieux.
« Néanmoins, je vois que pour tes capacités claniques tu n’use pas de mudra, cela va nous simplifier la tâche et te permettre d’être encore plus rapide. Il faut être méticuleux dans cet apprentissage et nous allons donc procéder par étape. »
Aizen se déplaça à plusieurs mètres devant Atorasu. Il s’était mis à une distance moins importante que ce que son ombre avait parcouru. Il traça un trait par terre avec un kunai.
« La première étape consistera simplement à atteindre cette distance avec un seul membre filaire. Si tu y parviens passes directement à la deuxième étape qui consistera à… »
Il lança le kunai au sol encore plusieurs mètres devant.
« A atteindre cette distance. A toi. »
Sur ces mots Aizen s’écarta pour observer le travail de son élève, serait-il à la hauteur ?

Technique utilisée:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Lun 4 Jan 2021 - 0:06
Le Nara n'avait pas l'air de passer par 4 chemins, faisant un autre point commun entre les deux protagonistes. Quelques paroles pour instaurer une bonne ambiance, un petit sourire rassurant en coin de lèvre, Aizen commença presque immédiatement le cours sans même qu'Atorasu s'en rendent compte, montrant une belle capacité de pédagogue de la part du professeur. De plus, il avait les mots jutes, sachant parfaitement quoi dire pour que son élève soit ni trop anxieux, ni trop oisif au vu de la technique qui allait lui être apprise. Le Ji-Ongu buvait les paroles de son maitre éphémère et acquiesça à chaque phrase de celui-ci pour lui dire implicitement qu'il comprenait les consignes et les enjeux prochains.

Aizen lui montra la technique qu'il allait devoir apprendre : une impressionnante technique créant des lames pouvant perforer la cible demandée. "Bien" marmonna le balafré pour marquer la phase où il allait rentrer en jeu, et sans plus attendre, il se mit en place une stratégie pour tenter de réussir la technique, jusqu'à y arriver à la perfection.

Mais avant tout chose, le professeur planta à quelques métres d'eux, un kunai montrant la premiére étape que lee Jiongu allait devoir réussir. Difficile ? Peut-être bien comme l'avait prévu Aizen, mais loin d'être infaisable. Comme dit un tout petit peu plus tôt, Atorasu allait avoir un léger avantage que n'a sûrement pas dû avoir le Nara; Le mudrâ. Néanmoins, elle se compensait par le fait qu'il devait réajuster la technique à sa façon.

Atorasu se mit au côté de son chef et regarda dans la même direction que lui; la première étape consistait à faire la technique au rang en dessous. Ca allait être sûrement l'étape la plus simple : des fils sortirent des souliers de l'élève pour s'étendre sur le sol puis s'élevèrent vers le ciel. Pour ensuite former de minuscules lames qui se projetèrent vers le kunai.

- ....


Les lames atteignirent le kunai, voir quelques uns plus loin, d'autre un petit peu avant, dévoilant déjà un défaut sur l'apprentissage de la technique : La précision.

En effet comme prévu, Atorasu allait devoir se concentrer afin de mieux viser la cible, aller plus rapidement dans le mouvement pour l'apparition des lames ainsi que dans le grossissement des lames.... Donc il recommença.

- Je ne vais pas m'attarder sur la technique complète où je suis presque sûr d'échoué, dit Atorasu, je vais plutôt essayer de me concentrer sur ce dont je suis sûr de faire : La même technique que celle que je dois savoir faire, mais plus lentement, avec moins de lames et plus fine puis j'augmenterai étape par étape, la vitesse, la taille ainsi que la quantité. Expliqua-t-il. Je préfère m'attaquer à quelque chose de facile plutôt que directement m'attaquer à quelque chose de dur voir infaisable.

Il se tourna vers son enseignant, déjà pour essayer de dégoter une certaine approbation mais aussi pour lui poser une question qui lui brûler les lèvres.

-Dites moi, Est-ce que vous êtes maitre d'un élève ? Enfin... Est ce que vous dirigez une quelconque équipe ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Dim 10 Jan 2021 - 11:10

Aizen observa son élève du jour s’appliquer à exécuter ses consignes, enfin… Essayer. Car le Nara constata avec incompréhension que Atorasu n’effectuait pas vraiment ce qu’il avait demandé. S’était-il mal exprimé ? Sans doute pas, Aizen avait été très clair. C’était donc la faute de cet élève au final pas si attentif que ça mais Aizen prit des pincettes pour agir avec diplomatie, dans un premier temps.
« Effectivement tu ne vas pas essayer de faire la technique complète pour le moment. Fais attention s’il te plaît, je t’ai demandé d’atteindre cette marque au sol à l’aide d’un seul membre filaire. Pourtant tu as divisé ce membre en plusieurs lames, nous n’en sommes pas encore à cette étape. Saches que chaque chose que je te demanderais aura un but bien précis. Si tu as des questions bien sûr n’hésites pas pour que je te précise mes pensées mais veille à respecter les consignes afin d’optimiser ton apprentissage. »
Aizen gardait le même ton mélodieux et son sourire chaleureux, il ne voulait pas vexer cette personne qu’il en connaissait peu mais il fallait qu’il se remette vite sur le droit chemin s’il ne voulait pas que Aizen change de comportement. Et c’était certain, il ne le voudrait pas.
« Je vais donc développer mon analyse pour cette partie. Tu as beau manipuler ces fils avec brio ça n’en reste pas moins difficile lorsqu’il s’agit d’une quantité divisée de surcroit à distance et à grande vitesse. C’est pourquoi je voulais d’abord voir avec une seule lame jusqu’où tu pouvais aller. Il faut toujours veiller à ne pas sauter les étapes, s’entraîner avec plusieurs lames directement te fera avoir des défauts dès le départ. Il faut éviter que les défauts ne deviennent des automatismes. Tu m’accorderas bien que si on ne maîtrise pas une lame on ne peut pas se permettre de le faire avec plusieurs. Alors l’apprentissage se divisera ainsi : »
Aizen leva un pouce en l’air.
« Distance : Il faudra s’entraîner avec une unique lame à atteindre une bonne distance d‘attaque et un point précis.. »
Il leva en suite l’index de la même main.
« Division : Il faudra réussir à diviser cette grande lame en plusieurs mais qui viseront toujours un point précis. »
Il termina en levant le majeur.
« Vitesse : il faudra ensuite mettre la vitesse désirée, ce sera le plus dur. »
Aizen laissa à son élève le temps d’absorber toutes ces informations puis continua.
« Bien sûr à chaque fois qu’on passera à la composante suivante il faudra la coupler avec la composante précédente. Par exemple lorsque tu travailleras la vitesse tu pourras le faire plus facilement avec une lame donc il faudra travailler la composante de division en même temps. »
Aizen ne fut pas étonné de la question plus personnelle de la part du garçon néanmoins il ne savait pas si finalement il perdait son temps ou pas en ce jour avec lui. Il décida donc de remettre sa réponse à plus tard si toutefois il la mériterait.
« Concentrons-nous sur l’apprentissage de cette technique. Si tu y arrives je répondrais à toutes les questions que tu veux. Comme une sorte de récompense si tu réussis. Recommence ce que je t’ai demandé. »
Valait-il vraiment le coup que le Nara perdre son temps à lui enseigner ?


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Mer 13 Jan 2021 - 19:51
Atorasu n'avait visiblement pas compris les précédentes explications d'Aizen ce qui faisait inévitablement tort à son apprentissage. En réalité il s'en voulut lorsque le chunin lui fit remarquer que sa première tentative était médiocre et que cela reflétait un simple manque de compréhension de sa part et non pas une mauvaise explication de la part du Nara. Pourtant, une fois les explications beaucoup mieux détailler, Atorasu se rendit compte de son erreur et le fait de brûler les étapes n'avait pas l'air de plaire à son supérieur. Le problème venait-il seulement d'Atorasu ? Aucune idée mais dans tous les cas le Jiongu n'avait pas son mot à dire face à quelqu'un qui était au-dessus de lui hiérarchiquement et qui plus est là pour l'aider...

Il écouta attentivement son maître et sa concentration sur chaque mot que prononçait Aizen, se traduisait par un machinal coup de tête de la part d'Atorasu. Distance, Division, Vitesse et Coordination, voilà quels étaient, finalement, les points sur lesquels le dandy en herbe allait devoir travailler aujourd'hui.

Le refus de parler de son équipe ne toucha pas le moins du monde l'apprenti, déjà car son agacement envers lui-même prenait la totalité de ses pensées puis : à quoi bon ? Aizen n'allait pas manger Atorasu et ni son ton, ni son vocabulaire dérivés montrant simplement la plénitude du Nara... Ou son sang-froid.

Une fois finit, Atorasu fit son dernier coup de tête bien plus marqué et se tourna vers son objectif : Le kunai.

Il ferma les yeux, se reconcentra sur sa respiration et calma son pouls qui s'emblait s'emballer au préalable. Il visualisa le kunai dans son esprit et surtout il voyait réussir le geste. "je t’ai demandé d’atteindre cette marque au sol à l’aide d’un seul membre filaire" se répéta t'il... "je t’ai demandé d’atteindre cette marque au sol à l’aide d’un seul membre filaire". Les bras le long du corps, le cadavre ambulant avait l'air inanimé, il ne bougeait plus, il avait l'air de ne plus respirer. Puis il ouvrit les yeux et bien que certains de ces tiques aurait pu trahir son mécontentement. Cette "médiation Flash" lui effaça tous les potentiels parasites qui le trahissait. Il tendit sa main, en gardant en tête les paroles d'Aizen, entrouvrit ses doigts et un fils sortit de la manche de sa chemise s'élançant vers le kunai, se transforma, avant l'impact, petit à petit en une lame qui traversa l'anneau au niveau du pommeau.

Cela avait l'air d'être bon. Les consignes étaient exécutées et Atorasu ne put s'empêcher de lâcher un soupire montrant sûrement la pression qu'il s'était mise. Puis de son éternel voix monotone, il se tourna vers le Nara et daigna de prononcer quelques mots dans lesquels on pouvait presque y trouver un sens narquois.

- Est-ce bien validé cette fois-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Mer 13 Jan 2021 - 22:36

Aizen observait dubitativement le jeune Ji-Ongu se concentrer, réussirait-il à suivre ses consignes cette fois ? Il ne pouvait pas tout simplement l’abandonner là et refuser de finir son enseignement, le tout se ferait vite savoir au sein du village. Le Nara avait alors choisi de voir ça plutôt comme un défi personnel car un dicton disait qu’il n’y avait pas de mauvais élève mais seulement des mauvais professeurs.

Finalement le Chûnin eu un sourire pleinement satisfait lorsqu’il vit une fine lame faite de fils foncer vers le kunai et pénétrer dans l’anneau se trouvant au bout du manche de ce dernier. Faisant une moue qui traduisait une agréable surprise Aizen s’exprima :
« Voilà qui est bien mieux, Atorasu. Tu peux constater comme tu as pu être bien plus précis ce coup-ci. Ce n’est pas un hasard, lorsque l’on fonctionne méticuleusement par étape l’échec n’est pas une option. »
Le Nara s’approcha et apposa une main sur l’épaule du Genin, il le regardait dans les yeux en lui souriant. Il se voulait réconfortant.
« Comme tu t’en doute la vitesse est encore loin d’être suffisante mais c’est tout à fait normal. »
Il lâcha son épaule et continua à lui indiquer les consignes pour la suite.
« Nous allons rester sur cette étape mais je veux que tu passes au cran au-dessus. Nous ne cherchons pas à réaliser une attaque en finesse, ce que tu essaies d’apprendre ici est une technique de destruction qui aura pour but de déchiqueter tout ce qui se trouvera en travers de sa route. Ainsi, je veux que tu rassembles plus de fils pour créer une lame d’une bien plus grande envergure. »
Aizen redoutant que l’erreur précédente se renouvelle préféra préciser ses pensées.
« Attention, je veux toujours une unique lame. Je veux simplement qu’elle soit plus grosse, plus de fils doivent la composer. Tu viseras toujours le même point là-bas. Tâche de ne pas perdre en vitesse néanmoins. »
Comme Atorasu devait certainement commencer à comprendre il allait déjà falloir se concentrer sur plusieurs choses à la fois. Aizen ne connaissait rien de cette capacité filaire des Ji-Ongu mais il se doutait que plus il devrait manipuler de fils et plus ce serait difficile. Ainsi il devait se concentrer pour créer une seule lame compacte allant à la même vitesse et en étant aussi précis. Ce n’était sans doute pas une mince à faire.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Ven 15 Jan 2021 - 8:06
- Oui. Vous avez bien raison. Ce n'était rien d'autre qu'une erreur de ma part. Faute d'attention et sûrement un désir d'aller trop vite.

Mais cette technique n'était pas simple à faire, il l'avait sous-estimé et Atorasu en a pris conscience. Comme il se l'était dit quelques minutes avant : Aizen avait un grade au-dessus de lui et était actuellement son entraîneur donc il devait avoir plus d'expérience que le Ji-ongu. Il savait ce qu'il faisait et comment s'y prendre pour arriver à la technique voulue. Aujourd'hui, Atorasu n'était pas l'entraineur mais l'entraîné, il allait donc devoir suivre les conseils du Nara.

Une fois la première étape franchie, il se tourna vers son entraîneur qui posa sa main sur l'épaule du Jiongu. Les yeux d'Atorasu s'écarquillèrent de stupéfaction, ses yeux imbibaient de sang se révélèrent encore plus. Il n'aimait pas qu'on le touche, certains n'aimaient pas les chiens, d'autre les chats, d'autre les bananes et d'autre les araignées... Lui, le contact n'était pas son fort, à en devenir limite une phobie. Il n'était pas impossible qu'Aizen sente une tension repoussante lorsqu'il posa sa main. Heureusement que ce contact n'avait duré que le temps d'une phrase, sinon Atorasu aurait sûrement repoussé son supérieur.

Une fois la main enlevée, les yeux du Ji-Ongu redevinrent normaux et le genin fit part à Aizen de son problème avec le contact puis il lui demanda de ne plus le toucher. Sans plus tarder, il se reconcentra sur la seconde étape de la technique qui n'était rien d'autre que le même procédé que la première étape, mais avec une lame bien plus épaisse, bien plus "destructive" comme Nara Aizen l'avait si bien décrite.

Un léger coup de tête venant d'Ato' mit fin à l'explication du Nara. Il se retourna vers le kunai. L'étape qui lui avait été donnée allait elle-même être décomposée en sous-étape. Il était logique que cette étape n'allait pas être réussie du premier coup alors il décida de faire exactement la même chose que l'exercice précédent : avec un fil, qu'il réussit avec brio, encore une fois. Puis avec deux, qui n'était pas un problème non plus. Puis trois, quartes, cinq, six, sept, huit... Etc, etc.

Après un petit moment, le projectile était bien plus gros que le première fait. Il rencontra quelques difficultés certes, mais rien de bien dérangeant. L'objectif était le suivant pour savoir si le fils était assez épais : il fallait que le projectile ne passe pas dans l'anneau qui se trouvait au bout du kunai. Or depuis le début le fils passait sans soucis dans l'anneau.

Alors, Ato' passa à la vitesse supérieure. Il pensait pouvoir réussir. Comme à son habitude, il ferma les yeux pour visualiser le kunai, tendit sa main pourrie vers l'objet visualisé. Ouvrit les yeux et le fil aussi épais que le kunai lui-même, se jeta en direction du kunai. Un bruit sourd se fit entendre après quelques secondes, cela devait être l'impacte du fil contre le kunai. Atorasu regarda, et ce n'était pas ça... C'était le bruit du fil contre le sol. L'impact était loin de l'objectif demandait.

Atorasu ne prit même pas la peine de se retourner pour avoir une quelconque approbation. Il essaya encore, et encore, sans relâche, avec insistance et Dieu sait qu'Atorasu n'avait pas une gnac aussi grande pour apprendre une technique, alors, il s'assit. Et ne bougea plus. Il se reconcentrait. Sachant que l'agressivité et la répétition n'était pas toujours la solution. Après plusieurs minutes de méditation, il se releva, plus calme, plus serin. Il tendit sa main vers l'objectif qui était entouré de plusieurs trous. Il prit une grande inspiration et lors de l'expiration le projectile fonça vers l'objectif. Un bruit sourd se fit entendre après quelques secondes, cela devait être enfin l'impacte du fil contre le kunai. Et. Ce. N'était. Toujours. Pas. Le. Cas.

Presque désemparer, Atorasu grinca des dents, et d'une non chalence prononcer, envoya un simple fil qui avec une parfaite trajectoire et qui rentra dans l'anneau contrairement au fil bien plus épais.

Il s'arrêta quelques instants, intrigué. Il était immobile. Il envoya à nouveau un simple fil avec une trajectoire parfaite. Puis il envoya encore, un autre, encore, et encore et encore sans arrêter. Etait-il devenu fou !? Son manque de chakra l'aurait donc fait perdre la boule !?

Non. Il avait peut-être trouvé une solution. Une autre technique. Il recula d'un pas. Tendit sa main vers le kunai. Inspira. Et dès lors où il expira, un fil fonça vers le kunai. Un fil encore une fois simple et fin. (Il était donc devenu fou). Mais cette fois-ci au fil que le fil s'avança vers le kunai. Il grossissait. Petit à petit. Pas à pas. C'était là que la solution résidait. La trajectoire n'était pas bonne dès le début avec un fil directement épais. Alors il corrigea ce problème.

Un bruit sourd se fit entendre après quelques secondes, cela devait être ENFIN l'impacte du fils contre le kunai...

Et c'était, cette fois-ci, le cas.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Sam 16 Jan 2021 - 17:05

Le Genin semblait dorénavant sur la même longueur d’onde que le Nara enfin jusqu’à que celui-ci pose la main sur lui. Instantanément la réaction chez le balafré fut sans équivoque : il n’aimait pas cela. Aizen ne laissa sa main que le temps d’une rapide phrase dont il se demanda si le Genin avait bien entendu. Ce dernier n’attendit pas pour indiquer au Chûnin qu’il ne fallait pas recommencer. Aizen était passé à autre chose en continuant les explications mais il ne manqua pas de noter dans son esprit ce point particulier au sujet du Genin. C’est le genre d’information qui pourrait être utile et qui pouvait dire beaucoup de choses sur une personne mais surtout : pourquoi avoir en exècre autant que ça le contact physique ? Aizen en avait une petite idée et il tâcherait de vérifier sa théorie un jour ou l’autre.

Alors que le Nara avait terminé son explication il observa le Genin se mettre au travail, plus concentré que jamais. Il sourit en constatant que son élève du jour avait compris la leçon, il procédait désormais par étape. Il réalisa de nouveau la tentative précédente puis s’y repris à plusieurs reprises. Un œil non averti aurait pu croire que le Ji-ongu avait fait la même chose une dizaine de fois mais en regardant de plus près il ajoutait de la difficulté. En effet après chaque essaie il ajoutait un fil à sa tentative. Ainsi il essayait, sans brûler les étapes, d’augmenter petit à petit la quantité de fil dans le membre qu’il utilisait pour son attaque. Mais le résultat n’était pas encore satisfaisant et il le comprit seul.

Mais c’est en essayant de faire plus qu’il échoua de nouveau, ratant sa cible. Plus il devait faire appel à des fils et plus rester précis était compliqué. Plutôt que se s’acharner à rater de multiples tentatives et ainsi gaspiller du chakra il décida de faire une pause et d’en profiter pour méditer. Chose pour laquelle l’aurait sans doute réprimandé Aizen à une époque mais plus maintenant qu’il avait découvert les arts samourais. Il savait bien à quel point l’exercice de la méditation pouvait être efficace dans ce genre de situations, il l’avait lui-même utilisé à de maintes reprises. Le Nara se contenta de l’observer en silence afin de ne pas le déconcentrer.

Quand il ouvrit les yeux il tenta une nouvelle fois, déterminé à réussir mais ce fut encore un échec. Aizen continua de rester silencieux, était-ce peine perdue se demanda-t-il un instant ? Atorasu fit une nouvelle tentative, mais cette fois il revint au point de départ. Bonne idée se dit Aizen jusqu’à qu’il constate que le Genin répétait en boucle l’action sans aucun but précis. Le plus effrayant dans cette folle frénésie était la nonchalance qu’il gardait alors qu’il mitraillé le kunai de son attaque composée d’un unique fil. Aizen se rapprocha pour intervenir et arrêter cette mascarade mais il remarqua enfin un changement. Au fil de l’enchaînement discontinu le membre filaire grossissait jusqu’à qu’enfin il fasse la taille que semblait désirer le Ji-ongu et cette fois l’attaque fit mouche.

Mais si cela semblait satisfaire le balafré ce n’était pas le cas du Nara. Il fallait que l’attaque soit bien plus puissante. Mais il avait le mérite d’avoir bien travaillé la précision.
« Bien. »
Dit Aizen encore derrière Atorasu pour attirer son attention.
« Tu as bien travaillé la précision mais ton attaque manque encore de puissance, d’envergure. La taille du membre que tu viens d’utiliser doit être la taille de tous les appendices qui composeront ton attaque. Je veux que tu arrives à réaliser un membre filaire bien plus imposant composé d’au moins vingt fois celui que tu viens de faire. »
Aizen réfléchit tout en observant les alentours, il trouva la cible parfaite.
« Tu vois cet arbre là-bas ? Tu dois faire quelque chose d’aussi large que lui, détruit le. »
Détruire un arbre immobile avec un seul membre serait bien plus facile que toute autre situation réelle dans laquelle il pourrait se trouver au combat.
« Une fois que tu auras réussi à composer un si gros membre filaire et à viser une cible unique on passera à l’étape de la division qui consistera à utiliser la même quantité de fils totale mais en plusieurs membres filaires. Cette nuance est infime mais demande beaucoup de travail et a un gros avantage en combat. Attaquer un même point chez ton ennemi lui laissera plus de chance d’en réchapper en contrant ou esquivant. Si tu vises plusieurs endroits de son corps en même temps alors tu lui rendras la tâche plus ardue. Et une fois qu’on aura ajouter la vitesse au tout, la technique deviendra redoutable pour n’importe quel adversaire. »
Aizen voulait faire rêver son apprenti du jour, tout ninja voulait avoir dans son répertoire des techniques puissantes permettant de terrasser ses adversaires. Il espérer pouvoir le motiver encore plus de cette manière.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Sam 3 Avr 2021 - 8:48
Il écouta les premières paroles de son maître du jour, qui l'exhortait sur le travail qu'il avait fourni. Il n'y avait pas de pause, et le Nara avait l'air de vouloir enchaînait la prochaine étape qui attendait le jeune ninja. Atorasu se retourna, le visage couvert de fils; le regard de son maître et des quelques passants qui commençaient à venir regarder le ninja força le Jiongu former nouvellement son masque qu'il portait tout le temps pour cacher son ignoble visage.

Et alors que le maitre avait l'air de faire tout un monologue sur la prochaine étape qu'allait devoir passer le Ji-ongu. Atorasu se remémorait les trois étapes les plus importantes : distance, Division et vitesse. Le masque, fixe, dirigeait vers Aizen, donnait l'impression qu'il buvait les paroles du professeur ou qu'il était totalement ailleurs. En réalité, il était entre les deux; il se résuma, dans sa tête, la totalité du discours du professeur par une unique phrase : " Ato' il te manque de la puissance, fait un membre aussi gros que l'arbre qui se trouve derrière toi".

Il ne dit plus un mot et une fois fini, l'élève acquiesça de la tête, et se dirigea vers l'arbre en question, sous le regard des quelques enfants seul ou accompagné de leurs pères (et plus rarement de leurs mères). La totalité du public n'avait pas le regard sur l'apprenti, car en réalité, quelques belles jeunes filles faisaient les yeux doux au supérieur.

Atorasu n'en prit pas compté. Bizarrement, bien qu'il n'eût l'air pas plus gêné que ça tout à l'heure, le Nara pouvait remarquer l'attitude du Jiongu était plus assuré. Une démarche des plus formelles, qui traduisait l'apothéose d'un homme ayant une estime de lui des plus divines. Le masque qu'il portait n'était pas qu'un simple style qu'il adopta, mais un réel pouvoir qui rendait cet homme plus charismatique, qui donnait à cet homme la chance de s'accepter.

Avec un simple changement, un simple accessoire, Atorasu changea.

Arrivé devant l'arbre, il posa sa main gantée sur l'arbre. Un fil commença par enrouler l'arbre, puis un second, puis un troisième, ... Jusqu'à que l'épaisseur demandée par Aizen, soit atteinte. Atorasu avait son bras filaire fusionné avec l'arbre. Il recula de quelques pas et son amas de fils s'étira pour rester accrocher à l'arbre. Une fois assez loin, l'amas de fils revint à son point d'origine en démêlant l'arbre et les fils : Atorasu.

Le processus paraissait un peu farfelu mais le but du Ji-ongu était simple : faire le chemin inverse...Il décida de partir de la fin pour revenir au début puis pour refaire le chemin inverse : partir du début pour arriver jusqu'à la fin; ressentir le mouvement. La sensation. 

Il essaya de comprendre avant d'apprendre. De sentir avant de faire ressentir.


_________________
Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Lun 12 Avr 2021 - 20:57

Comme à son habitude Aizen laissa place à son élève du jour pour le laisser travailler après son explication. Pourquoi changer ce qui avait toujours fonctionné jusqu’ici. Le Nara aimait donner des pistes, des exercices indépendants à suivre avec toujours plusieurs chemins possibles. Tous emmenaient au même endroit au final : la réussite. Si l’élève trouvait l’échec alors jamais la méthode ne serait à remettre en cause mais seulement la détermination de l’élève à vouloir réussir. Car le Nara ne servait jamais la solution telle quelle. Il était persuadé que si l’élève réussissait à trouver seul des solutions alors la compréhension et donc la maîtrise de la technique n’en serait que plus facile. En effet il était facile de croire avoir bien compris une chose sans en avoir saisi l’essence même. C’était bien là le terrible pouvoir de l’ignorance : faire croire que celui atteint par cette tare ne l’était pas. Aucune technique était inatteignable par quiconque mais si on ne la comprenait pas alors elle ne serait jamais acquise.

Et le jeune homme filaire s’engagea sur cette piste de la compréhension de lui-même. Il saisit qu’il fallait comprendre avant d’agir. S’entraîner sans relâche quel que soit sa détermination pouvait devenir contreproductif. On pouvait toujours tenter de s’envoler tel un oiseau en battant vaillamment des bras pour autant jamais on y parviendrait. Il fallait comprendre puis agir.

Bien que le jeune homme se trouva très vite la source d’observation de plusieurs passants cela ne le déconcentra pas le moins du monde. Aizen aurait pourtant parié le contraire face à un homme semblant pas très à l’aise avec les relations sociales comme l’avait montré sa réaction lorsqu’il lui avait touché l’épaule. D’une neutralité allant au-delà de celle du Nara le garçon au masque de fils semblait presque absent de son propre corps. Ça ne l’empêcha pas d’avancer dans sa tâche bien que le tout éveillait la curiosité du manipulateur des ombres. Il s’approcha donc de l’arbre indiqué et enroula ses fils tout autour pour en capter l’épaisseur. Une fois fait il recula pour ajouter la distance voulue et voilà que l’étape demandée par le Nara était effectuée. Partir de la conclusion pour trouver le bon cheminement, voilà le choix qu’il avait effectué. Et c’était là que résidait tout le génie des méthodes pédagogiques du Nara. Certes il avait exigé un résultat mais il n’avait pas dit comment y parvenir. Ainsi le chemin vers ce résultat pouvait paraître bien compliqué au départ mais au final si l’élève donnait du sien alors la solution était à portée plus facilement. Une fois satisfait Aizen s’adressa de nouveau au Ji-Ongu.
« Bien. »
Dit-il pour commencer afin d’attirer son attention et de le ramener dans son corps qu’il semblait tant avoir quitté.
« J’espère que tu as bien retenu la quantité exacte de fil utilisée pour créer ce membre. Maintenant je veux que tu utilises encore cette même quantité mais en la divisant en parts égales. Une fois fais-tu devra essayer d’utiliser chaque membre ainsi formé de façon indépendante afin d’en parfaire ta maitrise. Tu peux par exemple t’entraîner à arracher les branches de cet arbre de façon simultanée avec plusieurs membres filaires. »
La consigne, la prochaine étape était ainsi donnée. Encore une fois l’objectif final était précis sans pour autant en indiquer comment y parvenir exactement. Bien que le Nara ne connaisse rien de cette maîtrise des fils il se doutait que la tâche serait plus ardue. Cela revenait comme à quelqu’un tentant de bouger ces orteils de façon indépendante plutôt que de tous les bougés en même temps. Très peu de personnes y parvenaient et encore moins sans entraînement. La journée ne faisait que commencer.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Mar 13 Avr 2021 - 19:25
Apprendre une technique n'a pas toujours été quelque chose de facile pour un shinobi. Le stratagème de partir d'un rien pour finir sur un tout. Comme un étudiant, un savant, un travailleur, c'est en forgeant qu'on devient forgeron et Atorasu avait la chance de forgeait toute sa vie grâce à l'aide de sa pauvre mère maintenant, défunte. C'était sur comme tout le monde, mais dès le moment venue, il savait comment faire commencer à un point A et arriver un point B, car oui, il faut savoir que dans un apprentissage la finalité est parfois moins important que le chemin pour y arriver. Atorasu avait une méthodologie efficace et en combinant cette dernière à la pédagogie du Nara qu'il trouvait remarquable, Atorasu ne pouvait que finir par avoir une technique digne de ce nom.

Le temps passait et Atorasu continuait ses répétitions sous le regards de maintes personnes. Dont certains qui partaient et laissaient place à d'autre spectateurs.

L'oeil bienveillant d'Aizen n'avait pas l'air de trop se préoccupait du reste, si ce n'était que les actions de son élève de la journée. Durant son entraînement, Atorasu répétait machinalement le même geste, il était comme programmé à faire ça ou tout simplement parfaitement pragmatique avec lui-même. Cette absence de bruit. Cet homme qui fixait son élève sans dire un mot. On serait venue 10, 20, 30 ou 40 minutes après, la même séance passait en boucle. Jusqu'au moment où le shinobi semblait être satisfait de lui-même et changea de mouvement jusqu'à arriver au résultat voulu par le Chunin.

Le Ji-ongu écouta attentivement le Nara. Il lui demanda de bien retenir la quantité crée afin de pouvoir divisé cet amas de fils. Théorie. À l'aide de cette division, il allait devoir arracher les branches de l'arbre. Pratique.

Il acquiesça de la tête et recula de quelques pas et se mit non loin de l'arbre qu'il avait terrassé. Il fit apparaître l'amas de fils puis le premier travail d'Atorasu commença : trouver une division équitable. Cette première étape n'avait pas l'air de poser plus de problème que ça au genin, en moins d'un quart-heure la division supposée parfaite était faites. Pour en être assuré, le masqué regarda son maitre, en espérant avoir une réponse positive ou négative mais ce dernier à travers son regard aussi perforant qu'un fer dans un corps, ne fit rien, pas une réponse. Le Jiongu allait devoir se débrouiller seul. L'épaisseur de la lame trouvée, il fit apparaître seul cette dernière. Il s'assit. De loin nous ne pouvions voir s'il avait les yeux ouverts, mais en étant assez prêt, sous son masque, ses yeux étaient bels et bien fermés. Un fil de l'épaisseur finale se promena autour de lui. Le mouvement était ample, tellement qu'il y avait une certaine satisfaction à regarder ce fil, bondir, s'en allait puis revenir vers son lieu d'habitat. Un second le rejoignit puis un troisième, un quatrième ... etc.

La médiation à pleine conscience, le Sati, est un principe qui permet d'analyser et de percevoir les sensations ainsi que l'impacte qu'on a sur le monde. Tel que la sensation des jambes si l'on marche, la sensation des fils si l'on fait bouger ces derniers.

Promener ces fils et de se dire mentalement leurs directions n'était pas qu'un simple exercice sans intérêt. Atorasu avait compris quelque chose, bien que la filiation des étapes proposé par le Nara était parfaite, les sous-étapes, le genin allait devoir les trouver seules et "Avant de courir, il fallait savoir marcher". Voilà ce qu'il faisait : Atorasu apprenait à marcher.


_________________
Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Mer 14 Avr 2021 - 18:57

L’homme aux fils, le mystérieux personnage dans lequel on pouvait lire encore moins facilement qu’en Aizen se démenait pour exécuter les consignes de son professeur du jour. Se "démener " étant un grand mot car il n’avait pas l’air de rencontrer une quelconque difficulté. Mais c’était sans doute sa façon de faire, loin d’être comme les bourrins à foncer dans un mur tête baissée jusqu’à que ce dernier se brise. Le Ji-ongu semblait plus de ceux qui cherchaient comment grimper le mur. C’était donc à son rythme qu’il composa plusieurs membres filaires se concentrant pour donner la densité précise et identique à chacun.

Le premier exercice donné par le Nara était simple mais à la fois compliqué. Dans tous les cas il était logique. Avant d’apprendre à attraper une balle en plein vol il fallait bien apprendre à fermer la main. Et pour cela il fallait fermer chaque doigt, cette action semblait dérisoire tant elle était instinctive. Mais pour tout ce qui dépendait de l’utilisation du chakra c’était une autre histoire. Cela faisait que deux siècles que les hommes utilisaient le chakra, bien trop tôt dans l’historie de l’humanité pour que le tout soit ancré génétiquement. C’était bien pour cela qu’ils avaient besoin de mudra pour la plupart contrairement aux assimilateurs qui eux avaient été modifiés génétiquement à cause de la résonnance par exemple.

Mais cette fois en plus de demander de manipuler plusieurs membres Aizen demandait à Atorasu de faire des actions bien distinctes de façon simultanée avec chacun d’entre eux. Pour comparer de nouveau à une main ce serait comme demander de dissocier le mouvement de chaque doigt, cela demandait une grande habilité et de la pratique. Si pour quelque chose d’aussi facile à manipuler comme sa main cela pouvait être compliqué alors ça l’était encore plus avec les fils de son corps pour lesquels il devait utiliser du chakra, le carburant des shinobis. Le Genin devait avec chaque membre filaire attraper une branche à une position différente, exercice ardue demandant de maîtriser le mouvement de chaque membre de façon indépendante. Et c’était là tout le principe de la technique : attaquer plusieurs endroits d’une personne de façon simultanée pour rendre sa défense plus compliquée.

Aizen se devait de préciser l’axe d’effort que devait emprunter son élève afin de l’aider à surmonter cette première difficulté.
« N’essaie pas de viser chaque branche comme des cibles uniques. Si tu focalises ton esprit sur tes cibles tu ne t’en sortiras pas car le corps humain a ses limites et tu n’as que deux yeux. Tu ne pourras simultanément penser à toutes tes cibles en même temps et ainsi les mouvements des tes fils seront saccadés et prévisibles. Tu dois agir de façon plus instinctive, sans réfléchir. Réfléchis-tu quand tu fermes tes doigts ? Non, tu le fais, tout simplement. »
Loin de donner la solution il permettait sans doute au Genin grâce à ses mots de l’orienter vers la bonne direction. Il existait sans doute un tas de solutions pour arriver au même résultat et c’était bien pour cela que le Nara ne donnait jamais une solution telle quel car chaque shinobi percevait les choses de manière différente. D’autant plus que le jeune homme maniait des fils et non des ombres, cela changeait radicalement la donne. Aizen avait déjà la prochaine étape en tête, ils approchaient de la conclusion qui était de mettre de la vitesse dans le coup mais avant de finir par ça il fallait que le Genin maîtrise amplement le mouvement de ses membres filaires. Et ce n’était pas en attrapant des choses immobiles qu’il allait pouvoir rendre sa maîtrise instinctive. Alors qu’il continuait à travailler Aizen lui signifia sa pensée pour la prochaine étape.
« Quand tu auras réussi à casser des branches avec des fils de façon simultanée il faudra t’entrainer à les diriger contre des cibles mobiles. Car tu conviendras qu’un adversaire ne restera jamais là à t’attendre sagement. Je vais envoyer des kunais, ton exercice consistera simplement à entrechoquer ces projectiles en plein vol. Si tu réussis alors il ne manquera plu que la vitesse et cette technique sera tienne. Dès que tu te sens prêt fais-moi signe. »
Les kunai à la main Aizen attendait le signal de Atorasu pour cet exercice des plus ardus mais ô combien important dans l’avancée de cet apprentissage.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Jeu 15 Avr 2021 - 6:36
Atorasu continuait de bouger ses fils de manières bien distinctes. D'ailleurs quelques enfants s'amusèrent avec aussi. En réalité Atorasu ne faisait même plus un compte avec l'extérieur si ce n'était que tous ses fils qui divaguaient autour de lui. L'objectif final était de réussir à arracher les branches d'arbres à l'aide de quelques fils, mais y foncer la tête baisser n'était pas la solution, voilà pourquoi cette "méditation active" était nécessaire à l'apprentissage du Jiongu.

Une fois la manipulation, et une prise de conscience totale des fils faite, Atorasu se leva et tenta d'arracher les fameuses branches demandaient. Bien évidemment cela n'était pas gagné mais la concentration qu'il fit quelques instants plus tôt l'avait bien aidé. Aizen le comprit sûrement mais cela ne l'avait pas empêchait de lui cracher quelques mots sur la méthode à avoir. Atorasu décala légèrement sa tête pour qu'elle soit perçue de profile du point de vue du Nara. Un acquiescement s'ensuivit du Jiongu qui ne saisissait pas très bien la demande mais qui allait faire du mieux qu'il pouvait.

Il n'avait pas compris sauf un truc : La Main. Avec ces quelques années d'expérience, Atorasu s'était rendu compte de quelque chose; Lorsqu'on ne comprend pas des paroles, utilisons l'exemple qui est donné pour remonter aux principes qui ont été demandés.
Le masqué réfléchit, quelques instants, en essayant de faire le lien avec la main et les dires de l'enseignant.

Aizen voulait en même temps un certain contrôle et un lâché prise de la part du Jiongu. Cette maitrise totale se traduisait par un mouvement instinctif.

Les exigences que demandât le Nara commençaient à poser un réel problème à Atorasu qui se battait avec ses neurones pour trouver une solution à chaque problème. Cette fois-ci l'indépendance de chaque membre était quelques choses de compliquait à réaliser mais si Aizen le demanda, c'était que ça devait être sûrement possible.

Cette fois-ci Atorasu se retrouvait face à une impasse. De sa main gantée, il fermait-ouvrait machinalement sa main en se répétant : Ferme les doigts Ato'. Il espérait pouvoir avoir une idée venant tout droit du ciel mais ce n'était pas le cas.

-Merde... soupira t'il.

Il se retourna vers le Nara, en espérant un peu d'aide. Aizen commença à parler et une certaine tension s'évada du corps du Jiongu en escomptant sur la "réponse". "Réponse" qui en était pas une, mais juste quelques phrases qu'il résuma par : Grouille toi pour passer à l'étape suivante.
Peut-être que le message du Nara n'était pas ça mais cette formulation le fit croire à cet empressement.

Le quart-d'heure était passé et Atorasu avait toujours les yeux plongés dans le vide. Les derniers spectateurs partirent, à l'exception de quelques enfants marmonnant quelques mots :

-Il va y arriver, j'en suis sûr... Il va y arriver, regarde Mimi.

Atorasu était lessivé. Son chakra presque épuisé et cette non inactivité durant ces dernières 15 minutes l'avait refroidi. Il n'avait pas bougé d'un centimètre.

-Mais non Kenzo... regarde le un peu..

Dès lors, pour sortir du cercle vicieux mental dans lequel il s'était installé, il bougea, d'un unique pas et brusquement sortit la même queue que tout à l'heure, en bas de son dos faite entièrement de fils. Cette queue, il savait la bougeait à volonté, la manipuler sans problème. Ce membre était différent de tout à l'heure, lors de la démonstration. Il s'épaississait. Il devenait plus imposant. Le dernier enfant et Aizen qui regardait la scène pouvait se rendre compte que finalement, elle faisait exactement la même taille qu'exigeait le Nara pour la technique.

Sentir avant de ressentir. Partir de la fin au lieu d'un début.

C'était la même chose. En partant d'une technique déjà connue, déjà utiliser et maîtriser. Atorasu allait pouvoir piocher dans les capacités qu'il avait développées dans cette technique, comme un enfant qui pioche dans un paquet de bonbons. L'heure était arrivée et la technique d'Atorasu s'allongea jusqu'à se diviser en plusieurs parties pour arracher les branches de l'arbre tant demander. Alors il se tourna vers Aizen et tout en continuant à arracher des petites branches il fit un signe de la tête pour lui dire que c'était ENFIN bon.

Le gamin sautait dans tous les sens en répétant : Je te l'avais dit ! Je te l'avais dit !. Atorasu se tourna vers le gamin et ce dernier, du haut de mon mètre vingt, lui fit un grand pousser avec un grand sourire gingival. La jeune fillette, elle n'osa même pas regardait le Jiongu en qui elle n'eut pas confiance.

Le Jiongu renvoya le pousse à ses derniers spectateurs. Sous son masque, un léger sourire se dessina.



_________________
Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Jeu 15 Avr 2021 - 9:31

Le public qui s’était improvisé pour observer l’avancement du jeune Genin s’effaça peu à peu. Les gens s’étaient lassés, la plupart se disant que l’homme aux fils n’arriverait sans doute jamais à atteindre l’objectif annoncé par le sensei vêtu de blanc. Quant à Aizen il attendait patiemment, il savait à quel point l’exercice était difficile et ne doutait pas que très peu de Genin n’avait le niveau de réussir une technique de ce niveau. Ce fût pourquoi il laissa tout le temps requis au Ji-ongu pour se concentrer sans jamais intervenir car cela aurait tout remis à zéro. Atorasu avait besoin de temps et ça Aizen en était bien conscient, il comprenait.

Mais le Chûnin ne pouvait être que confiant dans la réussite de son élève du jour, en effet bien que le jeune homme ne présentât aucun avancement notable pendant de longues minutes Aizen ne put s’empêcher de penser à la méditation des samourais : le zen. Le fait de donner l’impression de ne rien faire ne voulait pas dire qu’il ne faisait vraiment rien et ça Aizen était bien placé pour le savoir. Lui aussi avait déjà médité de longues minutes voire plus quand il tombait face à une difficulté. S’arrêter afin de prendre le temps de se concentrer pouvait sembler être une perte de temps au départ mais c’était en fait l’inverse. Ce qui pouvait être perçu comme une perte de temps par certains permettait en fait de trouver la solution et de parvenir à son objectif. Quelqu’un qui se jetait dans l’exercice les yeux fermés pourrait penser gagner du temps car il aurait de premiers résultats plus rapidement mais très vite il pouvait se retrouver face à un problème non anticipé et rester bloqué bien plus longtemps. Rien ne servait de courir il fallait partir à point.

Aizen eu bien raison de croire en ce Genin comme un enfant qui était encore en train d’observer et qui savait qu’à force de persévérance il réussirait. Le Nara se contenta d’un sourire pour donner son approbation à cette tentative du Ji-ongu. Il avait bien compris la consigne et il avait passé l’exercice avec justesse. Le Chûnin préférait quelqu’un qui prenne son temps plutôt qu’un impatient qu’il multiplierait les échecs. Il était maintenant temps de passer au niveau supérieur avant de mettre la vitesse. Le Nara se plaça à côté de son élève et sortit des kunais. En regardant droit devant lui il annonça de nouveau :
« Je lancerai des kunais jusqu’à que tu arrives à les frapper en plein vols avec tes appendices filaires. »
Consigne simple et efficace. Le Nara se contenterait de jeter des kunai devant lui jusqu’à que Atorasu réussisse à les frapper. Les kunais représentaient alors un ennemi en déplacement car l’exercice des branches d’arbre était loin de la réalité du terrain et ne représentait que la base de cette étape.

Aizen se permit un énième conseil pour guider Atorasu afin qu’il ne se retrouve pas perdu dans l’exercice. Il évoqua ainsi que des bases mais qui étaient bonnes à rappeler en cet instant.
« N’essaie pas de poursuivre les kunais. Observe leur trajectoire et anticipe l’endroit où ils vont se trouver, écoutes ton instinct avec ta tête et suis-le avec ton corps. »
Car Aizen ne doutait pas que les fils que manipulait le Ji-ongu faisaient partie intégrante de son corps.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Jeu 15 Avr 2021 - 12:39
Il avait réussi. Le sourire du gamin et de son enseignement réchauffa son cœur comme l'expression de la fierté d'un père à son fils. Atorasu se réchauffait pour la suite de l'entraînement et tout cet encouragement le rendit aussi prêt que n'importe quel ninja prêt. Il se focalisa sur ce qu'il y avait entre les mains du Nara : Le Kunai.

L''une des dernières étapes allait être d'avoir ce foutu kunai en plein vol de réussir à le toucher alors qu'il était en mouvement. En plus que ça soit un objet de petite taille, sa vitesse allait sûrement être plus grande qu'un ninja. Mais Aizen devait connaître la phrase... Qui peut le plus, peut le moins. Les premières phrases D'Aizen restèrent gravées dans l'esprit du Jiongu : "Ne suit par le Kunai, prévois mes mouvements". Cela n'allait pas être plus compliqué pour le genin, prédire un mouvement devait être acquis depuis bien longtemps. Il fit signe au Nara de lancer le kunai.

Il grinça des dents. Il fit ce que le Nara lui avait fait de ne pas faire : suivre le kunai. Pourtant bien que le message fût passé, que le message était encré, Atorasu leva la main et fit un signe au Nara une nième fois pour lui dire de lancer le kunai. Atorasu lança son pavé de fils, qui se divisa, en direction du kunai. Prédire un mouvement était chose acquise, mais après réagir sur cette chose était un tout autre travail, dumoins, c'étaient les pensées d'Atorasu.

Il soupira et demanda au Nara de jeter un kunai. Il le regarda passer en s'imaginant une ligne imaginaire mobile, qui était la trajectoire que devait emprunter la technique pour toucher le kunai en fonction de la position où il voulait toucher l'arme.

Une nouvelle demande de la part de l'élève pour lancer le kunai. Cetet fois-ci, le genin lança un kunai aussi et le problème était réglé. Les deux kunais s'entrechoqua. Le problème devait ne venir là, pas de la capacité à Atorasu à toucher le kunai mais d'adapter sa technique à la situation.

"à chaque fois qu’on passera à la composante suivante il faudra la coupler avec la composante précédente"

Le problème n'était pas là, car Atorasu avait couplé avec la composante précédente. Atorasu se retrouva au même problème posé au tout début de l'entraînement. Un problème de précision. Il allait devoir y remédier comme au début. Mais comment cela se fait-il qu'il n'était plus obligé de faire comme au début de son entraînement pour lancer technique ?

En n'oubliant pas la phrase du Nara. Il lui dit d'envoyer une nouvelle fois le kunai. Il attendit et à son tour il envoya un simple fil. Une sensation déjà vu se faisait ressentir pour l'élève et l'enseignant, car oui, le fil grossissait au fil du temps. La trajectoire était plus propre, si ce n'était parfait. Une fois l'épaisseur acquise, pour détruire l'arbre, la division pour en récupérer les branches. Le boudin de fils se divisa en parts égales pour enfin atteindre la cible demandée.

Les étapes étaient assemblées avec une certaine cohérence. Emboité pour en faire plus qu'une seule technique. Le problèmes était simplement qu'Atorasu oublia l'essentielles des paroles du Nara, ce Chunin n'était pas n'importe qui alors il avait tout intérêt à fini en beauté cet apprentissage. Et après ces heures sans avoir dit un mot, Atorasu lacha une simple phrase :

- Passons à l'étape finale... Sensei.

Non loin, d'ici la filette si était mise aussi, les deux énergumènes qui étaient devenus le Fan-Club, dansaient pour la réussite du genin.

_________________
Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Jeu 15 Avr 2021 - 18:51

Aizen ne s’offusqua pas des échecs à répétition du Ji-ongu, il ne s’était pas attendu à ce qu’il réussisse du premier coup de toute façon. Au contraire l’échec était bien souvent source d’évolution et cela pouvait clairement s’observer chez le Genin. Il enchaînait les tentatives et les échecs, pourtant chaque coup était réfléchi. Encore une fois il cherchait à comprendre, par lui-même. C’est ce que le Nara se mit à apprécier chez l’homme aux fils noirs tout au long de la journée. Ce fait de rester cloitrer dans le silence afin de pousser sa réflexion et de trouver la solution seul à chaque problème qui se présentait à lui, jamais il n’avait abandonné ou demandait la solution telle quelle.

Son lancer de kunai afin d’intercepter celui du Nara était la preuve de cette recherche de compréhension dans laquelle Atorasu était sans cesse. Cette fois il n’avait pas mal compris la consigne, il comprenait qu’il était bloqué et qu’il lui fallait décortiquer le problème afin de réussir à surmonter cette épreuve. Ce qu’il parvint à faire sans étonnement. Le talent avait beau être inné il n’empêchait qu’un travail méthodique ne pouvait que porter ses fruits à terme. Comme Aizen l’avait toujours dit sa méthode étape par étape ne pouvait que fonctionner quel qu’était le niveau de départ.

Ainsi il la demanda : l’étape finale. Car c’était bien ce qui attendait le Genin, plus qu’une seule chose à faire pour que sa technique soi finalisée : la vitesse. Il devait réussir à toucher une cible avec sa multitude de membres filaires mais avec une rapidité bien plus accrue que ce qu’il avait montré jusqu’ici. En effet sans cette composante vitesse la technique n’aurait rien de très impressionnant pour un Genin. Était-il seulement capable de réussir à faire atteindre un tel niveau à sa technique ? Aizen avait beau se le demander il restait confiant car ce que le jeune Atorasu avait montré jusqu’ici avait plu au Chûnin même s’il y avait eu un faux départ en tout début d’apprentissage.
« L’étape finale hein… »
Dit Aizen pensif pour répondre à son élève.
« Il te manque une dernière chose et tu sais bien ce que c’est : la vitesse. Sans ça ta technique n’aura rien de très impressionnant et la plupart de tes adversaires pourront l’esquiver d’un simple bond. »
Le Nara observa les alentours avant de trouver ce qu’il voulait : deux arbres côte à côte. Il désigna leur emplacement du doigt avant de reprendre la parole.
« Tu vois ces deux arbres, ta cible sera à droite quant à moi je viserai l’arbre de gauche. »
Aizen laissa un temps de pause afin d’observer le Genin, il devait sans doute déjà comprendre où le Nara voulait en venir mais pour éviter tout quiproquo il précisa.
« Je vais utiliser ma technique sur ma cible et toi sur la tienne. Tu l’auras compris, tu dois réussir à atteindre ta cible au moins en même temps que moi. »
Le sous-entendu était clair : Atorasu devait essayer de faire même mieux que son professeur du jour. L’élève avait-il dépassé le maître en un temps record ? Cela pouvait sembler impossible mais Aizen n’était pas idiot, il avait bien noté que le Ji-ongu n’avait pas besoin de faire de mudra pour manipuler ses fils ce qui lui donnerait un temps d’avance sur le départ de cette course. Mais il devait se tenir prêt car Aizen donnerait tout pour réussir tout de même à atteindre sa cible avant son élève qui l’espace d’un instant deviendrait son adversaire.

Le Nara laissa le temps au Ji-ongu d’absorber les informations et il se mit en place. Face à son objectif que représentait l’arbre il n’aurait aucune pitié et lancerait ses ombres dans une offensive à la vitesse ahurissante pour réussir à détruire son arbre avant que Atorasu n’ait pu toucher le sien.

Le Nara commença ses mudras et le top départ de la course fut ainsi donné.


Technique utilisée:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Ven 16 Avr 2021 - 8:02
L'étape finale avant d'enfin apprendre une technique. Une technique qui a été plutôt éprouvante dans le remue-ménage, qu'a dû faire Atorasu. Rare était les fois où il dû mobiliser autant son ingéniosité que ça. Son corps ne tenait cas un fils, le sourire de trois personnes ainsi que l'envie d'acquérir cette technique qu'il travailla tout la journée.

Et pendant un instant il regarda son sensei, et se demanda : "M'a-t-il été vraiment utile si ce n'était que de montrer la technique ? " Sa grosse popularité l'avait monté à la tête. Sa grosse popularité auprès des deux seuls enfants qui le regardait. Puis, Atorasu secoua la tête, comme pour remettre ses idées en place. Le professeur a été sûrement l'élément principal pour réussir sa technique, un professeur, aussi charmant qu'efficace. Il avait su parler à Atorasu de manière franche et pragmatique, avec une qualité d'enseignement qui surpassait de loin la moyenne. Il allait voir à l'œuvre le ninja utilisé plusieurs fois ta technique mais il ne doutait pas d'une chose : en face de lui se trouvait un personnage sûrement haut en couleur et d'une puissance qu'Atorasu ne devait pas encore avoir. Et bien que du côté du Jiongu le contact ne passait pas très bien, il ne pouvait nier du réel charisme que procurait son mentor à usage unique.

Il fixa une longue minute son professeur, mais ce dernier le ramena à lui en lui proposant la solution finale qui était de le testé en un contre un dans un duel de vitesse. "Est-il tombé sur la tête ?". C'était la première fois qu'une pensée défaitiste frappait de plein fouet le Jiongu, dépasser le maitre paraissait un exploit bien trop inimaginable, surtout en une journée.
Mais sans dire un mot, sans laisser transparaître une faille dans la voix, il se positionna face au gigantesque arbre. Néanmoins Atorasu avait un avantage que le Nara devait connaître : Le Mudra. Un détail que le Jiongu ne devait pas négliger, car ça allait sûrement sur ce dernier qu'il allait réussir à rivaliser face à son professeur.

Et que le combat de vitesse commence !

Un décompte de la part de la petite fille qui était là depuis le début. Et quand le Z de Zéro se fit entendre, le genin lança sa main vers l'avant pour donner de l'élan à son fils qui traversa le terrain et qui toucha l'arbre.

TAC ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...TAC


Sans surprise, le Nara avait touché l'arbre bien avant lui et le bruit de l'impacte pouvait le témoignait.

- WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO ALLLLEZZZZ JIONGUUUUU !!! LE NARA IL A UN PETIT ZIIII- Il reçut une tape sur la tête de la part de la petite fille à coté de lui qui lui marmonna sûrement d'arrête de faire son cirque.

La perte à ce duel ne se fit pas une fois, ni deux, ni même cinq fois d'ailleurs, mais ixième fois. Le manque de chakra commençait à se faire ressentir. Il demanda quelques secondes à Aizen pour se recentrer. Il en avait conscience, il n'avait pas le droit à plus qu'un seul essayé avant d'être à cours complet de chakra. Ni dans sa voix, ni même dans ses mouvements cela se voyait ou s''entendait. En revanche cela se faisait remarquer dans la manière de se tenir. Ses jambes avaient l'air de se déconnecter de temps en temps, et un micromouvement qui faisait plier ses genoux durant l'espace d'un instant. La vitesse de la technique avait bel et bien augmenté et ses lames touchaient une seconde plus tôt que le Nara. Aizen, bien trop rigoureux avec son élève, refusa de valider la technique tant qu'Atorasu ne touchait pas en même temps ou plus rapidement.

Après plusieurs minutes de réflexion dans le silence, il fit signe de la tête au Nara pour lui dire que c'était bon. Il se positionna. La petite fille, fit un décompte. IL était temps d'arriver à l'objectif final. Le Z de zéro prononçait; Atorasu ne prit même pas la peine de lancer le fil, qu'il le sortit directement de son corps. Les lames de son adversaire, et non celle de son professeur, étaient à peine sorties que le fil d'Atorasu avait parcouru le quart, non pas du terrain mais du champ de bataille. Quelque chose de bizarre se passait, le fil n'avait pas encore grossi qu'il s'était déjà divisé, donnant des fils bien plus fins et qui feraient aucun impact à un adversaire. C'était lors de la division, que les lames du Nara rattrapaient celles du Jiongu. Cette fois-ci, les fils avaient toujours de l'avance. Cette course s'annonçait serrait de par la boost qu'eut Aizen face à Atorasu mais ce dernier ne lâcha rien. Lui donnant toujours l'avantage. Alors qu'il restait seulement quelques mètres avant de passer la ligne d'arrivée, les fils d'Atorasu grossirent au dernier moment pour avoir autant, si ce n'était plus, de dégât que d'habitude.

TAC

Un son pur et mélodieux qui traduisant la parfaite synchronisation du point de contact entre les lames et les fils, qui toucha simultanément l'arbre. Son pur et mélodieux qu'entendit Atorasu avant de s'évanouir d'épuisement.


FIN DE L'ENSEIGNEMENT


_________________
Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Xakk

By Celle qu'on Aime Tousssi

Masuku nashi ∥ マスク無し
The theme of Atorasu according to Mayumi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nara Aizen
Nara Aizen

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen Empty
Sam 17 Avr 2021 - 18:02

Ce fut sans étonnement que Aizen toucha sa cible avant que Atorasu ne touche la sienne. Il ne s’attendait pas à ce qu’il le batte du premier coup mais qu’au moins la vitesse de l’attaque de l’homme au fil soit un peu plus impressionnante. Ce ne fut pas le cas lors de sa première tentative, la vitesse de son attaque n’avait rien d’étonnante et ce ne serait clairement pas suffisant pour surprendre un adversaire.

Aizen ne fit comme si de rien était face aux commentaires du spectateur plein d’entrain que représentait l’enfant semblant fan du Ji-ongu. C’était aussi le rôle de tout shinobi que d’inspirer les générations futures et de montrer leur puissance à la population. C’était bien pour cela que les terrains d’entraînement étaient ouverts et que n’importe qui pouvait venir observer. Cette absence de barrière entre le monde civil et shinobi permettait d’entretenir un lien de confiance. Lien qu’essayait de rompre celui se faisant appeler l’Homme au chapeau en prétendant que le chakra rendait le monde plus inégal que ce qu’il devrait être. Aizen chassa ses pensées de son esprit tant le mensonge de cet homme était grotesque et pouvait se démonter en quelques arguments simples.

Aizen fut étonné de l’endurance de son élève du jour, le nombre de tentatives se multipliait et il n’arrivait pas à donner la vitesse nécessaire à la réussite de cet exercice. Le Nara finissait toujours devant et avec beaucoup trop d’avance. Au vu de sa posture la fatigue se faisait sévèrement ressentir et il restait sans doute un seul et unique essai au Genin. Il devait en avoir conscience car cette fois il prit plus de temps pour se concentrer et se préparer à cet ultime essai. Quand il fit enfin prêt il fit signe au Nara. Loin de pouvoir être amadoué ce dernier se prépara à mettre la même vitesse que dans ses précédentes réalisations, il ne comptait pas concéder la victoire si facilement. Si le Ji-ongu échouait encore alors il devrait revenir le lendemain pour compléter son apprentissage.

Lorsque les ombres du Nara s’élancèrent, après la réalisation de la série de mudra nécessaire, les fils du Ji-ongu étaient déjà bien avancés. Quelque chose avait changé et le Nara ne mit pas longtemps à comprendre. Atorasu avait choisi d’utiliser des fils moins épais afin de gagner en vitesse de réalisation mais le Nara se dit aussi que son attaque manquerait de puissance en choisissant cette solution. Mais en réalité il n’avait pas encore bien saisi toute l’ingéniosité de son subalterne. Ce dernier ajouta de la matière à ses fils au dernier moment afin que l’impact ait la puissance requise. Au final les ombres et les fils arrivèrent sur leurs cibles respectives au même moment. Et c’est dans un fracas de bois tonitruant que la réussite du Genin se fit entendre.

Le Nara sentit son élève partir dans le monde de l’inconscience alors il s’empressa de le rejoindre pour le rattraper afin de lui éviter une chute trop lourde. Il ne lui tiendrait pas rigueur de ce contact physique lui évitant de se faire mal en tombant. Aizen fit alors un signe au petit groupe de fan qui était resté observer jusqu’à la fin. D’abord hésitants ils comprirent et s’approchèrent.
« Il est épuisé, veuillez veiller sur lui jusqu’à qu’il se réveille et vous pourrez peut-être même le raccompagner chez lui s’il le souhaite. Je suis certain que cela lui ferait plaisir. »
Peut-être que le Ji-ongu venait de se trouver des amis dans tous les cas la mission du Nara en ce jour était finit et il quitta les lieux en laissant le Genin aux bons soins de ces citoyens.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Revenons à quelque chose d'habituel et calme ∥ Nara Aizen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: