Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine!

Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 2 Jan 2021 - 12:38
Sur le terrain d'entrainement.. On s'entraine!



Le soleil chaud du milieu de l’après midi tapait sur le dos d’Akagi. Le Metaru s’efforçait d’abattre des ennemis imaginaires avec sa hache sur le terrain d’entrainement de le cité Kumojin. Après sa rencontre avec ses coéquipiers, il avait remarqué un certain nombre de lacunes dans ses capacités et souhaitait améliorer sa maitrise du bukijustsu afin d’être plus efficace au corps à corps. Il s’efforçait donc de répéter les bases acquises et essayait de créer de nouveau enchainement fluide. Son corps transpirant de sueur, il décida de s’accorder une pause afin de désaltérer.

Akagi s’assit lourdement sur le sol à l’abri d’un arbre et bu goulument à sa gourde. Sa soif étanchée, il s’allongea au sol. Maintenant qu’il faisait partie d’une équipe, un premier pas de géant vers ses objectifs, son ascension au sein de kumo commençait enfin mais trop lentement à son goût. Le Metaru ne voulait pas brûler les étapes mais la hâte que sa voix pèse dans les décisions du village se faisait sentir chaque jour. Les exploits et la renommé qu’il gagnerait avec son équipe lui serait utile mais pour que ces dits exploits se réalisent le kumojin devait se renforcer. L’entrainement avec son équipe avait été très formateur et d’une intensité que jusqu’ici Akagi n’avait que peu connu. L’intensité d’un combat réel. Cette expérience du combat lui faisait défaut et il la recherchait avidement afin de parfaire son arsenal et combler ses faiblesses. Il soupira, encore faudrait-il avoir d’autres Shinobis prêt à combattre, le terrain d’entrainement restait désespérément vide depuis la fin de matinée. Autant il voulait avoir du temps pour se concentrer sur sa technique, autant il avait espéré tomber sur un autre shinobi souhaitant croiser le fer.

Se relevant Akagi chassa ses idées, cherchant à s’éclaircir l’esprit. Si d’avance aucun shinobi ne venait sur le terrain d’entrainement, il ne servait à rien de s’apitoyer sur la situation, autant en profiter pour travailler sur de nouvelles techniques. Il se plaça à nouveau sous le soleil, et laissa le chakra couler dans ses veines librement, sentant sa nature kinton se mélanger à celui-ci. Le jeune shinobi cherchait à créer une technique particulière depuis quelques temps mais avait jusqu’ici toujours échouer à sa création. Cette technique lui demandait une quantité de kinton à créer bien supérieur à tout ce qu’il avait entrepris jusqu’ici et à chaque fois il échouait à maintenir l’équilibre entre son chakra et sa nature. Inspirant à fond il sentit que le kinton commençait à couler de tous ses pores, il se concentra essayant de conserver le flux ininterrompu mais comme à l’accoutumé il ne réussit pas à garder le flux stable assez longtemps pour ce qu’il voulait créer et il tomba à genou sur le côté sous l’effet de la séparation soudaine de son chakra et de sa nature.

Le Metaru ne lâcherait pas l’affaire si facilement mais il devait se reposer. Savoir conserver ses forces pour un entrainement optimal était important et le shinobi ne travaillerait pas épuisé cela équivaudrait à perdre du temps. La création de cette technique lui demandait beaucoup. Une nouvelle fois il se dirigea vers son arbre fétiche et s’adossa contre celui-ci. Après quelques minutes de réflexion sur les raisons de ses échecs répétés Akagi ferma les paupières et chercha le sommeil pour recharger ses batteries avant de continuer l’entrainement. Peut être que quand il les rouvrirait, un autre kumojin serait prêt à s’entrainer, tout du moins l’espérait-il.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Mar 5 Jan 2021 - 1:22




On s'entraîne !



Cela faisait maintenant de longues journées que je repensais à mon lien avec mon affinité. J'étais un assimilateur de foudre...mais qu'est-ce que cela voulait réellement dire ? Il était vrai que grâce à mon chakra je pouvais me changer en élément, en foudre elle-même. Mais j'étais persuadé que je ne faisais que sous-exploiter cette capacité. J'avais bien progressé dans mon maniement du raiton, et mon répertoire de technique s'élargissait de jours en jours, même si j'avais quelques techniques que je préférais nettement. Mais il y avait certainement d'autres choses que je pouvais faire. Après tout, le corps humain était en majeur partie composée de signaux électriques...c'était en suractivant ces influx nerveux que je pouvais drastiquement augmenté ma rapidité. Mais il y avait de fortes chances que je puisse faire bien plus que cela...baisser mon temps de réaction ? Très certainement...Et quoi d'autre ?

Malheureusement, malgré mes recherches, je n'avais trouvé aucun ninja-médecin de disponible à Kumo pour pouvoir répondre à ma curiosité. A croire que ce n'était pas le bon moment. Mais je comptais bien en apprendre plus sur les arts médicaux et sur tout ce qui touchait à l'électricité. En apprendre le plus possible sur mon affinité et le corps humain me permettrait certainement de parvenir à développer de nouvelles techniques. Je ne savais pas encore lesquelles, mais je me doutais qu'elles allaient m'être utile. Héhé ! J'avais trop hâte. Et devant cette excitation qui me retenait de m'adonner à nouveau aux bras de Morphée, je décidai de prendre quelques affaires et aller me dépenser sur le terrain d'entraînement. Pendant que je marchais tranquillement dans le quartier, très peu de regards se tournaient vers moi. Aucun nuisible sur le chemin.

Mais ce n'était pas bien grave. Lorsque j'arrivai au terrain d'entraînement, je commençai doucement à m'échauffer et à faire quelques mouvements basiques. Mais très rapidement, dans un coin du terrain désertique de monde, un homme était là, les yeux fermés. Notre homme, si je ne m'abusais pas, était un shinobi des Nuages à la chevelure orangée et venait de se perdre dans les bras de Morphée... ou du moins c'est ce dont il avait l'air ; endormis. Je le laissai donc se reposer quelque temps, profitant pour continuer à m'échauffer. Mais je n'étais plus seul après une dizaine de minutes, mon camarade Kumojin venant de se réveiller.

-Yo ! Eh bien je vois qu'on se repose ici ! Mais au vu de ton état, je suppose que tu n'es pas venu que pour ça j'me trope ?

Comme d'habitude, il y avait de fortes chances pour que ce dernier fut en train de s'entraîner un peu plus tôt. Mais je me demandais, et si...

-Ça te dit que j'm'entraîne avec toi ? Moi c'est Ikari !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Mar 5 Jan 2021 - 21:47
Akagi entra rapidement dans un sommeil réparateur, la fin de matinée l’avait fatigué et son corps avait besoin de repos. Après quelques temps son esprit se rapprochant de plus en plus de l’éveil, la dernière phase du sommeil, le sommeil paradoxal, celui des rêves, débuta. Akagi rêva, il se tenait au-dessus d’un cadavre, les mains pleines de sang, des sanglots secouaient son corps et une tristesse profonde lui tordait les entrailles marquant les tréfonds de son âme d’une haine indélébile. Cette tristesse et ses sanglots semblaient si réelles, dans son inconscient Akagi déplaça une mèche de cheveux cachant le visage du cadavre. Son père, ce rêve était un souvenir, la douleur n’était pas imaginée mais bien réelle. La scène se brouilla et changea, une terre en feu des cadavres aux bandeaux verts et jaunes recouvraient la scène à perte de vue. Le genin avait toujours les mains ensanglantées dans chacune une hache cramoisie du sang du Teikoku. Elles semblaient faire couler des larmes de sang face à l’horreur de cette guerre imaginaire. Akagi ne sentait plus aucune force dans ses bras, il ne savait pas par quel miracle il tenait encore ses haches dans ce rêve incongru. Un mouvement à droite de son champ de vision attira son attention. Voulant se tourner pour faire face au potentiel danger, le genin remarqua que son corps ne répondait pas. Baissant la tête, il remarqua que ces pieds ne touchaient pas terre et qu’il était empalé par deux piques l’une le transperçant sous le plexus solaire, l’autre traversant son dos juste au-dessus des lombaires. Il toussa du sang, des larmes coulèrent à nouveau de ses yeux roulant sur ses joues asséchées par l’atmosphère de ce qui semblait être son purgatoire. Ses larmes coulèrent car il reconnaissait le visage d’une des silhouettes qui le pourfendait, celle qui lui faisait face, celle toute de jaune vêtu. Il s’agissait de Raizen-sama, le Raïkage de son village, les traits déformés par la rage. Dans son dos il devinait l’empereur du Teikoku dont la silhouette brillait d’un vert de jade. Les deux poussèrent sur leur pique de conserve arrachant au Metaru son dernier soupir.

Akagi ouvra les yeux, le corps trempé d’une sueur froide, un mélange d’émotion qui bouillonnait dans son ventre incompréhensible. De la colère, de la tristesse, un sentiment de… de devoir accompli ?! Il n’accordait d’habitude que peu d’importance aux rêves mais il devait avouer que celui-ci ressemblait fortement à la lutte intestine de ses ambitions incompatibles. Son désir de protéger Kumo, son désir de vengeance pour le teikoku… Son désir de voir Kumo devenir le village phare du monde shinobi, son envie de raser de la carte l’existence même de l’empire. Se rêve semblait le mettre en garde sur ce qu’il voulait, finirait il détruit par les deux camps de concert, haï par les siens aussi… s’il sa haine le poussait à engendrer une guerre de cette envergure… ou alors ce rêve lui montrait sa faiblesse actuelle et le besoin de préparation pour arriver à ses fins sans mettre en danger la Kumo qu’il aimait.

Le genin releva le buste, Il pressa ses yeux de la paume de ses mains. Ce n’était qu’un rêve, vu son niveau et son statut de toute façon il n’avait pas l’influence nécessaire pour réaliser quoique ce soit. Maussade, énervé, il avait besoin de se défouler pour oublier ce rêve aux allures d’avertissement. A ce moment précis un shinobi le héla, lui demandant si il voulait en découdre amicalement.
Akagi sortit un sourire carnassier malgré lui, le bougre ne lui avait rien fait mais il avait très envie d’en découdre et de ne plus penser à ce rêve qui lui retournait le cerveau. Aussi oublié l’image de son père qui ravivait toujours sa haine, lui ferait du bien. Il répliqua :

« Avec plaisir ! Je t’attends depuis ce matin ! Commençons tout de suite.. j’en peux plus ! »

Encore sous le joug de son rêve, sa haine éveillé il agit d’instinct sans se préoccuper de savoir si le Kumojin serait prêt. Il lança les mudras nécessaire et sortit sa hache de son dos. Alors qu’il allait attaquer, le Metaru eu une prise de conscience, comme si finalement éveillé il remarqua ce qu’il s’apprêtait à faire, il s’arrêta. Arrêtant de malaxer du chakra sans l’utiliser, il se passa une main derrière la tête et d’un sourire plus amical déclara:

« Euh.. enfin bien sûr, prenons nos distances et commençons après le salut rituel…, d’abord Akagi voulu s’arrêter là mais il ajouta, … mal dormi... Je m'appelle Akagi.. »

Comme si cela expliquait sa réaction se fustigea t'il. Déjà le dos tourné au blond l'ayant abordé, il s’éloigna, se préparant mentalement au combat puis une fois à bonne distance se retourna pour faire face à son adversaire du jour.

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 9 Jan 2021 - 19:38




On s'entraîne !



Sortant de sa torpeur, le shinobi des nuages qui se trouvait allonger sur la cime d'un arbre se releva pour me faire face. Le songe qu'il venait de faire semblait l'avoir laissé dans un moment de torpeur étrange, mais lorsque je lui fis ma proposition, un sourire des plus carnassiers fit son apparition sur son visage. Si je devais estimer l'âge de mon interlocuteur, sa barbe naissante et son visage à l'ossature prononcée me faisait penser qu'il devait certainement avoir quelques années de plus que moi. Mais cela ne voulait absolument rien dire. Acceptant ma proposition avec un entrain que j'avais rarement vu, il se leva de sa position en me faisant comprendre qu'il m'avait attendu toute la matinée tout en fonçant sur moi armée d'une hache. Toute la matinée ? Je ne me rappelais pas avoir pris rendez-vous avec qui-que-ce-soit, mais devant autant de fougue, je ne pouvais reculer. Un sourire plein d'excitation étira mes lèvres alors que je me mettais déjà en garde, la main sur mon fourreau, prêt à réagir à son premier coup quand...il se stoppa net.

-Oh ?

Alors qu'il était prêt une seconde plus tôt, sa fougue semblait s'être brutalement refroidi, comme s'il avait reprit ses esprits, lui-même surprit de sa réaction. Je haussai un sourcil, surpris de son comportement, mais je ne fis aucune remarque pour autant. Il devait avoir ses raisons d'avoir reculé et préféré une approche plus conventionnelle et officielle. Même si la fougue ne me dérangeait absolument pas. Mais bon, si c'était ce qu'il désirait...Ma main se desserra sur le pommeau de mon katana, et cette même main vain se mettre devant moi, deux doigts levés dans le salut réservés aux shinobis. Il me signifia, comme je l'avais compris un peu plus tôt, que son sommeil avait été un brin agité, et se présenta comme étant Akagi...Juste Akagi. Un sourire étira mes lèvres. D'habitude, mes adversaires avaient tendance à se présenter par leur nom et prénom. Sauf que bien souvent dans le monde shinobi, les noms se révélaient être des indicateurs des capacités héréditaires. Je ne savais pas si c'était un choix de sa part, ou s'il accusait encore le coup de son réveil difficile, mais cela n'allait être que plus intéressant.

-Prêt ?

Attendant donc son top signal, je mis ma main sur mon katana. Une fois celui-ci donné, je fonçai sur mon adversaire, dégainant mon katana pour pouvoir donner un simple coup transversal au niveau du buste de ce dernier. Je me doutais qu'avec la hache qu'il avait dans sa main, ce combattant était certainement à l'aise avec le combat rapproché. Mais il avait aussi commencé par effectuer des mudras un peu plus tôt, cela voulait aussi dire qu'il maîtrisait le ninjutsu. Nous allions voir lequel de ces deux domaines le rouquin affectionnait et maîtrisait le plus.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Dim 10 Jan 2021 - 19:06
Ikari ne perdit pas de temps, une fois le signe réalisé et la réponse à sa question donnée, il s’élança vers Akagi pour frapper. Le genin sourit, la haine au ventre toujours présente après son rêve, il avait très envie d’en découdre. Son adversaire venait au contact d’une course rapide comme cherchant à assouvir sa soif. Un katana brandit à la main finit de monter l’excitation du Metaru à son comble, enfin il pourrait tester et améliorer ses techniques de combat rapprocher en face à face avec un adversaire maniant aussi le bukijutsu.

Le genin réalisa rapidement les mudras nécessaires et envoya cinq éclairs cherchant à toucher la jambe gauche d’Ikari. En effet celui-ci tenait son katana de la main droite, le toucher à la jambe droite devrait l'handicaper pour lancer des attaques puissantes. Ikari semblait à travers sa course très mobile et Akagi cherchait à le rendre aussi moins agile. Si le metaru faisait mouche il prendrait l'ascendant en compliquant les déplacements de son adversaire. Amoindri, Le genin en profiterait pour contre attaquer rapidement. Akagi se prépara ensuite levant sa hache afin de parer l'attaque du blond.

Le metaru aurait peut-être dû s’éloigner une fois l’attaque de son adversaire parée mais la colère toujours présente l’empêchait de raisonner correctement. Face à un ennemi inconnu, la vigilance était mère de sureté. Il valait mieux prendre le temps d’analyser l’adversaire à distance plutôt que se battre en face à face. D’ordinaire le genin aurait réagi ainsi mais aujourd’hui il n’en avait cure. Peut-être le fait qu’il s’agisse d’un entrainement le libérait un peu, mais aujourd’hui il voulait frapper et être au contact de son adversaire.

Le combat avait commencé tout de suite avec une certaine intensité physique, l’entrainement réalisé avec son équipe avait été plus stratégique et Akagi était content de pouvoir s’essayer à un autre type de combat. Lors d’un combat frontal, la vitesse, la force et l’endurance seraient des alliés importants. Un Metaru était de naissance plus puissant, endurant et rapide que n’importe quel shinobi au maniement des armes et cela pour une simple raison. Le métal des armes ne pesait rien pour les metarus, annuler l’effet du poids et vous gagner en rapidité et force d’exécution. Bien entendu l’endurance était aussi augmentée. Ce principe était vrai si on prenait deux shinobis lambda commençant leur initiation au bukijutsu. Maintenant chaque shinobi s’entrainait pour améliorer ses compétences, rendant le principe caduc si différence de niveau il y avait. Akagi allait donc vite découvrir si son adversaire était d’un autre niveau que lui dans la maitrise des armes blanches. Dans tous les cas, l’entrainement du jour lui ferait le plus grand bien. Que ce soit pour lui permettre de gagner en expérience ou pour effaçait les souvenirs néfastes de son rêve.


Résumé du tour:
 

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Mar 12 Jan 2021 - 14:51




On s'entraîne !



Alors que je me dirigeais vers mon adversaire en courant, ce dernier leva les mains pour les rassembler. Il composa alors rapidement des mudras pour préparer sa prochaine attaque. Et avec un petit sourire, je vis des grésillements typiques de l'affinité raiton surgir de sa main. Oh, donc mon adversaire possédait la même affinité que moi, c'était bon à savoir. Cinq fins éclairs fusaient vers l'une de mes jambes, et je me doutais que si je me laissais toucher par ces éclairs, ma mobilité s'en trouverait grandement réduite. C'était certainement le but de mon adversaire. Mais je ne comptais bien évidemment pas me laisser faire par une attaque aussi directe. C'est donc avec le sourire que je fis une légère rotation sur moi-même en pleine course pour pouvoir sortir ma jambe du viseur de ces éclairs et continuer ma route. Arriver à son niveau, je lui décochai un coup oblique de haut en bas avec mon katana que mon adversaire bloqua aisément de sa hache.

-Héhé, t'as l'air de te débrouiller un peu !

Je profitai du fait qu'il soit concentré à bloquer ma lame pour lui décrocher un coup de pied au niveau de l'estomac, dans l'espoir de le surprendre un peu et de couper sa respiration tandis que son arme était occupée avec ma lame. Mais je désirais aussi voir de quoi était capable mon adversaire en matière de bukijutsu. Je n'avais jamais affronté un adversaire qui maniait la hache, et je me demandais de ce fait quelles étaient les différences entre le maniement d'un katana ou d'une épée. Par ailleurs, si mon adversaire avait semblé aussi impatient de commencer le combat, des braises dans les yeux qui ne semblaient pas vouloir s'éteindre facilement, je me devais de lui donner matière à nourrir ces flammes. Je ne serais pas un bon camarade si je ne le faisais pas, n'est-ce pas ? Bien souvent, le meilleur moyen d'exorciser les démons qui se tapissaient dans les recoins de nos pensées étaient par la sueur et le sang. Je le savais moi-même, moi qui avait longtemps maudit ma faiblesse.

Mon avis pouvait bien être biaisé, étant donné qu'exorciser mes démons et devenir plus fort se rapportaient exactement au même point : m'entraîner. M'entraîner contre des gens forts, à en saigner, pour pouvoir un jour revendiquer le nom qui me revenait de droit. Mais plus que ce nom auquel je m'étais attaché, c'était bien évidemment la reconnaissance de mes parents. Peu importait dans tous les cas, j'étais actuellement dans un combat. Après une fraction de seconde de flottement, je resserrai ma prise sur mon katana et, réduisant la distance qui me séparait de mon adversaire si nécessaire, j'enchaînai une dizaine de coups de katana en ne visant aucun point vital. Toutefois, je tentais quand même de viser les jambes et le torse de mon adversaire pour tenter de le mettre en difficulté.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Dim 17 Jan 2021 - 12:14
Akagi para le coup oblique de son adversaire. Le blond pris le temps de lui donner une appréciation. Une preuve qu’il ne prenait pas au sérieux le Metaru, cela ne fit que jeter de l’huile sur un bûcher déjà brûlant. S’il avait le temps de railler son adversaire, le shinobi ne devait pas se trouver sous pression et le combat ne faisait que l'amuser. Akagi devait changer cet état de fait. Il ne connaissait pas son opposant mais il se devait de trouver quelque chose pour le mettre en difficulté. Où gagner l’effet de surprise. Le genin savait que son attirail de technique restait faible, il ne pouvait sortir ses techniques les plus avancées des le début du combat. Son adversaire quant à lui semblait rompu à l’art du bukijutsu et maitrisait plus de mouvement que lui. Le Metaru devait l’admettre bien qu’il voulait se battre au corps à corps contre cet adversaire continuer lui assurerait des blessures et la perte du combat.

Le blond enchaina avec un coup de pied circulaire visant son estomac. En réaction le Metaru déplaça rapidement ses appuis et vint parer le coup via le plat des lames de sa hache courte à deux têtes. Alors même qu’il voulait enchainer avec une frappe son adversaire revint à la charge voulant trancher le Metaru. Le metaru voulu parer une nouvelle fois mais son adversaire fut trop rapide et Akagi prit de plein fouet les multitudes de coup que son adversaire fit pleuvoir sur lui. Une fois son attaque finit, le Metaru mal en point décida de s’éloigner, il utilisa du chakra concentré dans ses pieds pour reculer et se retrouver à bonne distance. Il maudissa sa propre faiblesse, le combat venait de commençer, il se voulait être un combattant au corps à corps et n'était même pas capable de tenir la distance sur un combat d'entrainement. Du sang coulait de toutes ses plaies, la fatigue l'assaillit d'un coup. Akagi sera les dents. Il n'était pas question d'être ridicule dans ce combat. Son adversaire maitrisait des techniques plus avancées que lui en combat rapproché, il devait se protéger. Pour continuer le combat il devrait activer sa défense, cela lui apprendra, au lieu d'attendre de voir ce que son adversaire avait dans le ventre, il devait se protéger. En combat réel il serait probablement déjà mort.

Akagi réalisa rapidement les mudras nécessaire et recouvra ses jambes et ses bras de métal. Il ne pouvait plus garder ses jutsu pour le moment opportun l'objectif maintenant était de tenir et regagner un peu de dignité.


La suite serait rapide, le metaru s'épuiserait rapidement avec sa technique défensive activée. Il ne savait comment réagirait son adversaire mais le Metaru avait prévu son prochain coup. Bien sûr la réussite dépendrait surtout de ce que son adversaire ferait, il prépara ses mudras pour le prochain mouvement de son adversaire. Akagi se préparait mentalement à la prochaine attaque du blond qui semblait particulièrement à l’aise au corps à corps. Il se demandait si le voyant maintenant protéger de métal, il changerait son fusil d'épaule et opterait pour un autre style de combat où le corps à corps était sa seule corde. Malgré ses blessures Akagi savourait le combat, rien de tel pour mettre en avant ses faiblesses et redoubler d'effort pour les faire voler en éclat.
Résumé Tour:
 

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 


Dernière édition par Metaru Akagi le Jeu 28 Jan 2021 - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 23 Jan 2021 - 2:36




On s'entraîne !



Si mes mots avaient pour but de féliciter mon adversaire de ses compétences, ce ne fut certainement pas l'impact qu'ils eurent au vu de sa réaction. Je vis dans ses yeux des flammes peu commodes brûler, et cela fit s'agrandir mon sourire d'avantage. Si je n'étais pas sadique de base, taquiner mes camarades s'était toujours avéré être une certaine plaisance pour moi. Même si en l'occurrence, ce n'était pas fait dans ce but. Mais quelque chose me disait que cela me permettrait certainement de pouvoir observer des choses intéressantes. Mon pied fut aisément bloqué par la hache de mon adversaire, qu'il mit en travers sans la moindre difficulté. Toutefois, l'enchaînement qui suivit ne fut pas aussi simple à enrayer. Et pour preuve, mon adversaire surpris écopa de plusieurs entailles peu profondes mais qui, pour leur nombre, représentait un problème dont il valait mieux se passer. Peut-être y allais-je un peu trop fort avec mon adversaire ? J'avais parfois beaucoup de mal à contrôler mes coups. A l'avenir, j'allais d'avantages frapper avec mon fourreau ou avec la partie non-tranchante de mon katana.

Toutefois, il était assez évident au vu de l'expression sur le visage de mon adversaire que ce dernier n'était pas le moins du monde prêt à abandonner le combat au profit de sa santé. Bien au contraire. Son visage, bien qu'exprimant la douleur qu'il ressentait, était ferme et déterminé. Il prit alors appui sur ses jambes et s'éloigna rapidement pour mettre fin à notre proximité. Oh c'était donc fini maintenant le corps-à-corps ? Enfin, je pouvais certainement le rejoindre en un éclair, mais j'étais curieux de voir ce qu'il avait en réserve pour moi. Il composa alors des mudras, et je me demandai s'il allait encore faire appel à la foudre que nous avions en commun. Mais ce n'était pas le cas. Au lieu de cela, une pellicule de métal vint recouvrir ses quatre membres, lui offrant certainement une protection bien meilleure que précédemment. Oh ! Mon adversaire était donc un membre de ce réputé clan fondateur de Kumo ! Un Metaru, rien que ça. J'étais content de pouvoir affronter un nouvel adversaire aux nouvelles capacités. Ma faible attaque plus tôt risquait de ne pas pouvoir percer sa défense, cette fois-ci.

Toutefois, j'étais curieux de savoir comment se battait un Metaru et ce qu'ils pouvaient faire avec ce Kekkei Genkai qu'était le Kinton. Comment réagirait-il face à l'électricité ? Composant des mudras de manière totalement factice, je tendis les bras devant moi et je libérai une dizaine de sphères de foudre qui foncèrent sur mon adversaire. Ces dernières individuellement étaient relativement faibles, même s'il ne fallait pas sous-estimer les effets progressifs de l'engourdissement. Mais quelque chose me disait que sa défense serait suffisante. Mais l'électricité conduirait-elle dans ce matériau rempli de chakra ? Oui, j'étais en train de mener mes petites expériences, mais si ce n'était pas dans un combat d'entraînement alors quand ? J'étais donc curieux de voir le résultat.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 9:20
La dizaine d’orbe raïton filait vers Akagi celui-ci ne chercha pas à les éviter mais rassembla ses bras devant lui pour créer un bouclier, de ses bras recouverts de métal, qui le protégea. Théoriquement le chakra raïton aurait dû via le métal être conduit contre sa peau mais le chakra déversé en continue dans son armure empêchait le chakra de son adversaire de percer sa défense et de l’engourdir. Le genin saignait à divers endroits mais il sentait le feu du combat le consumer plus ardemment qu’il ne l’avait ressenti jusqu’ici. Le fait de savoir son adversaire supérieur, la simple lecture de ses mouvements fluides de bukijutsu le prouvait, lui procurait une envie de vaincre renouvelée. Pour prouver sa valeur, non pas à son adversaire mais à lui-même. Se prouver que les efforts qu’ils faisaient continuellement n’était pas vint.

Akagi sera les dents, sa technique de défense lui demandait beaucoup de réserve de chakra qu’il ne maitrisait encore que trop peu. Malheureusement une fois celle-ci activé son endurance fondait comme neige au soleil. Il devait rapidement mettre un terme à se combat. Le metaru ne perdit pas plus de temps repoussant la dernière technique du blond lui faisant face, il réalisa rapidement quelques mudras saisit sa hache et dans le même mouvement envoya un coup de taille puissant vers son adversaire. La distance les séparant était trop importante pour que le coup porte tout du moins s’était ce que son adversaire devait penser. Incrédule celui-ci s’interrogeait sûrement sur le comportement du Metaru. Au dernier moment Akagi allongea le manche de sa hache continuant son mouvement latéral cherchant à trancher la chair de son adversaire désormais à portée. L’effet de surprise de cette technique était important. Tout du moins la première fois. Le genin devait toucher maintenant, sinon il ne pourrait plus avoir par surprise cet adversaire particulièrement mobile. Il avait allongé sa hache au tout dernier moment. Le Metaru savait qu’il ne pouvait pas faire mieux, impossible d’utiliser le moindre subterfuge dans cet environnement ouvert en connaissance de son éventail de technique actuel. Voilà qui faisait réfléchir le Metaru. Dans une situation similaire en combat réel face à un ennemi puissant, il ne connaissait aucun jutsu lui permettant d’échapper à son courroux, ou de créer une diversion pouvant lui permettre de renverser la tendance. Tout en portant son attaque avec un cri féroce, il comprenait le chemin qui lui restait à faire pour devenir un shinobi d’élite. Ce chemin pourtant il l’arpenterait qu’importe les obstacles face à lui.
Résumé du tour:
 

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 23:32




On s'entraîne !



Comme je m'en doutais, il n'eut pas besoin de faire plus que mettre ses bras en opposition aux boules électriques pour s'en protéger. Si d'habitude le métal était un conducteur à l'électricité, ça ne semblait pas être le cas lorsque cette énergie mystérieuse qu'était le chakra était impliquée. Autrement, malgré sa protection métallique, il aurait sentit les effets de mon affinité sur son corps. Intéressant. Toutefois cela ne m'arrangeait pas énormément non plus. Si j'avais pensé pouvoir avoir un avantage non négligeable sur les Metaru, visiblement ce n'était pas le cas. Mais je supposais que selon leur bon vouloir, il était possible de rendre leur métal conducteur ? C'était une autre théorie qu'il serait intéressant de vérifier. Mais pour l'heure, ce n'était pas le sujet de discussion. J'avais un adversaire en face de moi, et ce dernier semblait plus que déterminer à conclure ce combat. Ses blessures, bien que peu profondes, lui faisaient perdre du sang et il risquait de ne pas s'éterniser.

Il composa alors des mudras, et je me mis en garde prêt à recevoir une technique de ninjutsu. Toutefois, rien n'arriva. A la place, mon adversaire fit un mouvement de sa hache devant lui, et dans ma direction. J'étais toujours en garde, me doutant que quelque chose ne tournait pas rond, mais je n'étais pas prêt de me douter que l'attaque viendrait en fait de sa hache. J'y aurais peut-être plus prêté attention si mon adversaire avait été un samouraï, mais j'avais oublié que les Metaru pouvaient créer et contrôler du métal dans une certaine mesure. Et ce dernier avait usé de son don pour pouvoir allonger son arme et me toucher à distance. Même si j'étais resté en garde, la surprise fut telle que je fus obligée de recourir à un mouvement extrêmement rapide pour me défaire de cette feinte. D'un mouvement fluide et rapide de mon katana, je déviai au tout dernier moment la lame de la hache, n'écopant au final que d'une très légère entaille sur la poitrine. Un petit sourire étira mes lèvres. Il ne faisait pas parti de mes adversaires les plus forts, mais c'était l'un des premiers à avoir réussi à me surprendre ainsi.

-Ooh intéressant !

Je me devais donc de lui montrer un peu ce dont j'étais capable à mon tour. Que je lui montre un peu de mes spécialités à mon tour. La distance qui nous séparait était courte, c'était leur de montrer où résidait ma spécialité : la vitesse. Nous allions voir ce que mon adversaire avait à répondre à ça. Sans crier gare, je fonçai sur mon adversaire et réduit la distance qui nous séparait en un éclair...littéralement. En arrivant à son nvieau dans un amas d'éclair et de crépitements, je décochai un coup rapide avec mon fourreau pour frapper de haut en bas en direction de son menton. J'avais choisi exprès le fourreau et son menton, cette zone était fragile et susceptible de sonner un peu mon adversaire malgré la faiblesse du coup.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Ven 5 Fév 2021 - 15:50
D’un mouvement rapide de sabre son adversaire dévia in-extremis le coup d’Akagi. La hache du Metaru léchant légèrement la poitrine du blond. Ce-dernier enchaina alors sans perdre de temps et ce que vit le Metaru le déboussola son adversaire sembla fusionner dans un amas d’éclair et en quelques fractions de seconde se retrouva très proche. Toujours avec rapidité et fluidité le bougre lança un mouvement montant avec son arme cherchant à frapper le menton d’Akagi, le fourreau en place.

Ainsi donc son adversaire était l’un de ses fameux assimilateurs. Jusqu’ici il n’avait croisé la route que d’un seul autre spécimen, un assimilateur suiton durant une mission avec Denku Yuga. Il avait été content d’avoir le chuunin avec lui car son panel de technique ne permettait pas de mettre à mal un être ne pouvant être blessé par des attaques physiques. Son adversaire du jour avait donc évité sa lame et ne s’était pas assimilé car il n’avait pas ressenti de réel danger. La vitesse de l’assaut de son adversaire pris au dépourvu le genin, il tenta d’abaisser les bras pour parer le coup mais ne fut pas assez rapide. Le coup porta au menton et le metaru s’écroula au sol. Il se releva promptement mais ne bougea plus. Le combat ne menait à rien, et son adversaire devait lui s’ennuyer ferme face au manque de répondant du genin. Ses capacités actuelles ne lui permettaient même pas d’obliger son adversaire à dégainer sa lame. De toute façon il n’aurait pu continuer que quelques minutes de plus, son chakra se serait vite épuisé obligé de maintenir sa défense kinton et son endurance physique bien affaiblit par la perte de sang n’améliorait pas les choses.

La honte le consumait presque sur place mais un autre feu plus puissant vint balayer ce sentiment. L’excitation dû à la rencontre d’un senpaï pouvant lui apprendre beaucoup. Rapidement il courba le buste en signe de respect, se redressa et annonça tout en relâchant sa technique de défense :

« Je ne pense pas utile de continuer le combat, la différence de niveau est trop flagrante. Cependant je serais intéressé dans apprendre plus.. Comment t'appelles tu? »

Akagi laissa le shinobi se présenter et ajouta :

« Tu es donc un assimilateur fourdre et un manipulateur talentueux du bukijutsu.. Je suis moi-même d’affinité raïton et je souhaite améliorer ma maitrise du Bukijutsu. Est-ce que tu accepterais de me transmettre ton savoir dans ses deux domaines ? Je suis dur à la tâche et attentif. Et clairement avec une maitrise améliorée de mes capacités je pourrais te proposer un combat plus alléchant, finit il très sérieusement. »
Résumé Tour:
 

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Mer 10 Fév 2021 - 22:19




On s'entraîne !



La surprise marqua le visage de mon adversaire à deux reprises. La première fois fut, lorsque d'un mouvement agile je parvins à contrer la lame subitement allongée du Metaru. La seconde fois lorsque je chargeai vers lui en me transformant en un amas d'éclair pour réduire la distance qui nous séparait l'un de l'autre. La vitesse du coup qui suivit par la suite fut suffisant pour surprendre et toucher ma cible. Même si sa tentative de défense n'échappa pas à mon oeil avertit, il ne possédait pas encore la vitesse nécessaire pour pouvoir bloquer. Cependant il avait vu le mouvement et l'avait suivi des yeux, ce qui signifiait qu'il y avait quelque chose à faire... En attendant, la frappe au menton percuta mon adversaire qui se retrouva au sol. Elle n'était pas très puissante, mais assez rapide et suffisante pour désarçonner un peu mon adversaire. Ce dernier se releva toutefois immédiatement après et me fit face, mais se figea. Si je m'apprêtais à enchaîner, sa réaction me convainc de me stopper à mon tour net pour l'observer.

Toute trace de combativité avait disparu, et le Metaru abandonna sa défense de métal avant de s'incliner devant moi. Etonné de cette soudaine marque de respect, je fis savoir ma gêne avec un demi-sourire dubitatif tout en me grattant derrière la tête. Mais les phrases que mon adversaire du jour prononcèrent ne tardèrent pas à faire se dissiper la gêne pour laisser place à un sourire enthousiaste. Il était vrai que de par notre petit affrontement, j'avais un peu jauger mon adversaire qui devait certainement être un genin du village. Toutefois, sa demande implicite ne manqua pas de me faire sourire.

-Je m'appelle Ikari ! Mon nom...n'a pas vraiment d'importance. Heureux de faire ta connaissance !

Suite à cela, il reprit rapidement la parole pour m'expliquer plus en détail ce qu'il entendait par "en apprendre d'avantage". Comme il avait pu le remarquer, j'étais un assimilateur de foudre et un manieur d'arme, et plus précisément de katana. Nous possédions, à peu de choses près, les mêmes caractéristiques. Maniement de la foudre et et des armes. C'est donc naturellement qu'il me demanda s'il pouvait apprendre de moi. Et même si enseigner ce que je savais n'était pas mon fort, je l'avais déjà fait avec Aizen et Kan. Recommencer ne me dérangeait absolument pas. Surtout quand ce cher Akagi me fit remarquer qu'avec un peu plus d'expériences et de pratique dans ces domaines, il serait alors capable de m'offrir bien plus de répondant. A l'écoute de cette dernière phrase, même si ma réponse était déjà prête dans ma tête, je ne pus m'empêcher de sourire encore d'avantage.

-Pas de soucis ! J'serais ravis de t'apprendre ce que je sais ! T'aurais une idée par quoi tu aimerais commencer ?

Que je lui apprenne, certes c'était une chose. Par contre, savoir ce qu'il voulait que je lui apprennes c'en était toute une autre. Avait-il déjà une idée en tête ? Commencer par le bukijutsu ou plutôt par le raiton ? C'était à lui de voir. J'étais ouverte à toutes les propositions. Je n'étais pas un expert de la hache, mais j'étais sûr que je pouvais transposer mon art du katana a celui de sa hache.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 13 Fév 2021 - 15:55
Ikari donc. Mais pas de nom, Akagi fut interloqué quelques secondes. Lui-même faisant partie d’un clan réputé il n’avait pas l’habitude d’avoir affaire à des shinobis n’ayant pas volonté à mettre en avant leur nom. Surtout des shinobis talentueux comme celui qui se trouvait face à lui. Cela n’avait cependant que peu d’importance en l’instant pour le Metaru. Il ne chercherait pas à savoir pour quel raison son adversaire du jour ne voulait pas donner cette information. Son savoir l’intéressait bien plus et le peu de temps qu’il avait passé à jouter avec lui, permettait à Akagi de savoir que cet homme pouvait lui apprendre bien des choses.

En souriant Ikari accepta sa requête et demanda de lui faire part de ce qui l’intéressait. Akagi souhaitait créer sa propre identité martiale et il voulait pour cela réussir à créer une mixité marquée dans sa maitrise du bukijutsu et du ninjutsu. La sensorialité serait à terme un plus pour lui permettre de ressentir des attaques même sans les voir arriver mais cette capacité il la déveloperait dans un deuxième temps. Maintenant le Metaru devait faire un choix. L’assimilateur foudre qui lui faisait face avait fait preuve d’une grande maitrise de son katana et d’une vitesse à l’esquive et à la riposte très impressionnante. Le genin était cependant sur qu’il ne lui avait pas montré l’étendue de son savoir.

Son senseï lui avait appris récemment une esquive rapide, il souhaitait maintenant renforcer son panel offensif. Après un temps de réflexion Akagi demanda à Ikari :

« J’avoue que j’hésite beaucoup mais aux vues de tes capacités martiales je serais intéressé que tu m’enseignes l’un de tes enchainements rapides au katana. »

Le Metaru devrait transposer les mouvements du Katana à ceux de sa hache mais il ne pensait pas que cela serait une barrière insurmontable. La hache avait toujours été son arme de prédilection. Il estimait qu’aucune autre arme ne lui arrivait à la cheville, elle avait ce centre de gravité cette équilibre qui poussait à mordre de la chair. C’est ce qui attirait le plus le Metaru, une hache se maniait avec fougue, sans penser à la blessure. Une épée bien équilibrée était intéressante à manier car le poids bien réparti sur sa longueur permettait l’enchainement de frappe et de parade fluide. La hache quant à elle n’avait pas cette belle subtilité dû à son équilibre. Son poids concentré sur sa lame rendait l’arme difficile a arrêté pour modifier une trajectoire. C’était d’ailleurs l’erreur principale lorsqu’on maniait une hache pour la première fois. Il fallait oublier tout ce que chaque bretteur pensait connaitre. Son équilibre semblait être fait pour vouloir mordre la chair comme si l’arme mût par une volonté réelle souhaitait constamment goutter le sang de son adversaire. De ce fait chaque frappe devait être mener jusqu’au bout sur des mouvements de rotations enchainés afin de conserver l’inertie de cette lame affamée de sang. Tout arrêt pour relancer un mouvement équivalait à une perte d’énergie et de temps précieux lors d’un combat. Comme ci la hache vous punissait de ne pas la laisser se mouvoir à sa guise.

Akagi connaissait bien son arme et son maniement. Cependant la vitesse d’exécution des mouvement d’Ikari l’avait particulièrement impressionné et il voulait réussir à transposer cette rapidité à sa propre maitrise. Il avait hâte de commencer.

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Ven 19 Fév 2021 - 0:26




On s'entraîne !



Si je n'avais pas forcément l'habitude d'être le professeur, ces derniers temps ce rôle semblait de plus en plus refaire part. Cela allait-il de paire avec ma récente nomination de chunin ? Je ne le savais pas bien, mais d'un autre côté cela ne me dérangeait absolument pas. Après tout, lorsque j'avais accepté le grade de chunin, j'avais aussi accepté les responsabilités qui allaient avec elles. Enseigner aux autres faisait parti de ces dernières. Tout comme j'avais appris de mes paires. Après les quelques instants de réflexions d'Akagi lorsque je lui demandai par quoi il désirait commencer, il finit par me donner sa réponse. Il voulait d'abord entamer cet entraînement par un enchaînement rapide, et cela m'allait complètement. C'était un excellent choix. Il semblait avoir des défenses plus ou moins solide, et son maniement du métal et la robustesse allaient de paire. S'il pouvait rajouter de la vitesse dans ses coups, en plus de pouvoir modifier l'allonge de sa hache, cela le rendrait particulièrement dangereux.

-Hehe, très bien, on va donc commencer par là.

Mais la vraie question, c'était...comment ? Parce qu'à vrai dire, la rapidité était toute naturelle pour moi, et de par mon héritage samouraï cela faisait parti de mes compétences que je travaillais depuis...toujours. Comment pouvais-je donc le transposer à son maniement de la hache et ainsi l'aider à gagner en rapidité dans ses mouvements ? Je me redressai alors, et avec deux doigts caressant l'absence cruelle de barbe au niveau de mon menton, e me plongeai dans mes réflexions tout en observant le corps du genin. Ce dernier était grand, fort bien bâti et son gabarit était plus adapté à la puissance brute qu'à la vitesse. Ou du moins, c'était certainement ce que penseraient ses adversaires, ce qui ne ferait que l'avantager d'avantage. Mais la question restait toutefois entière. Ses jambes et ses bras musclés, sa carrure imposante...je finis par pencher la tête sur le côté et dégainai mon katana.

-Bon, pour commencer, tu vas m'attaquer avec ta hache. Je dois observer un peu plus comment tu te déplaces.

Puis alors que je disais cela, j'avisai les nombreuses coupures qui parcouraient le corps de mon adversaire. Il était encore en train de dégouliner de sang. J'avais complètement zappé ce petit détail. Tristement habitué à écoper de blessures (ou plus souvent à en infliger), je me promenais en permanence avec des pansements et des bandes pour pouvoir penser les plaies. En levant un doigt en l'air, je commençais déjà à fouiller de mon autre main dans mes sacoches.

-Oh tiens ! J'ai quelques choses pour tes blessures. Ça devrait pouvoir te soulager un p'tit peu et t'empêcher de te vider de ton sang !

Suite à cela, je lui envoyai les pansements et les bandes pour qu'il se panse, et je dégainai à nouveau mon katana pour l'attendre une fois que ce fut fini. Ma garde était d'apparence faiblarde, mais je dardais mon regard sur mon adversaire pour bien observer ses mouvements. Si je voulais adapter mon style au katana à son style à la hache il allait falloir que j'observe un peu mieux son style.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 20 Fév 2021 - 21:39
Akagi réceptionna les bandages envoyés par Ikari. Il ne se fit pas prier et commença tout de suite à panser ses plaies, remerciant d’un sourire suivit d’un hochement de tête le blond. Après quelques minutes à nettoyer et bander ses blessures le metaru se sentit soulagé. Il aurait difficilement pu s’adonner à un entrainement complet sans avoir reçu ces pansements. Le genin pensa d’ailleurs qu’il devrait lui-même emporter avec lui de quoi se soigner. La vie de shinobi était souvent en danger et avoir de quoi se sortir de situation critique devait être le sens commun. Akagi se sermonna intérieurement et releva la tête lorsqu’il fut prêt.

Ikari voulait donc qu’il l’attaque afin de le voir manier, avec plus d’attention, sa hache. Cette remarqua rappela au genin la différence de niveau qu’il y avait eu entre les deux hommes durant le combat. En effet le blond n’avait pas eu le loisir de voir Akagi manier très longtemps son arme à double tranchant. Le Metaru était bien déterminé à montrer tout son savoir.

Saisissant un nouvelle fois sa hache. Le genin se positionna face au blond qui ne semblait pas vouloir bouger. Il prépara ses appuis afin de lancer un enchainement de coups. Armant son bras il lança une suite de coups de tailles qu’il projetait de manières fluides en enchainant les mouvements uniquement une fois que le précédent mouvement avait perdu toute son inertie. Afin que le poids de la hache ne freina pas le coup suivant. Tournoyant sur lui-même, envoyant coup circulaire après coup circulaire dans des angles différents. L’estoc était réalisable avec une hache mais avait bien moins de chance de porter que les coups de tailles et était très facile à bloquer, dû au profil de l’arme. De ce fait akagi ne les employait guère.

Akagi s’efforçait de faire mouche. Le genin n’avait pas peur de blesser Ikari. Celui-ci maitrisait parfaitement son art et si d’avance un enchainement du Metaru lui poserait problème, il pouvait soit le contrer soit s’assimiler pour esquiver le coup. Cet état de fait poussa Akagi à se déchainer comme si il était en plein combat, sentant qu’il pouvait se le permettre sans risque pour son maitre du jour. Au si vite qu’il le pouvait, le genin enchaina les meilleurs bottes qu’il avait apprise jusqu’ici. Toutes ses matinées à s’entrainer seul face à des adversaires imaginaires, il les utilisait maintenant pour essayer de déstabiliser le blond face à lui.

Après de nombreux enchainements, le genin s’arrêta, essoufflé. Malgré tout, le combat précédent l’avait fatigué. Il espérait qu’Ikari avait eu assez de temps pour analyser sa technique.

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 27 Fév 2021 - 19:49




On s'entraîne



C'était avec un certain soulagement que Akagi accepta mes pansements et mes bandages. J'avais pris l'habitude d'en apporter avec moi, car lors de mes entraînements j'avais souvent tendance à me laisser emporter. Ce qui résultait en général soit par me faire blesser moi, ou blesser mon adversaire. Si ça pouvait vous rassurer, je n'en étais jamais arrivé au stade d'envoyer mon partenaire d'entraînement à l'hôpital, je savais me contrôler un minimum. Mais j'avais compris qu'il serait toujours cool d'avoir de quoi panser quelques plaies au cas où. Je laissai donc le Metaru nettoyer un peu ses blessures et les bander, prenant ses quelques minutes pour m'étirer un peu après cet échange et repenser à quelques techniques que j'avais en tête. J'avais rengainé mon katana qui se trouvait donc dans son fourreau, mais j'avais une main qui tenait le fourreau tandis que la paume de l'autre était posée sur le pommeau de Thunderbird. J'étais dos à mon camarade, et heureusement parce que s'il avait vu l'expression sur mon visage, il aurait pu croire que je comptais remettre le couvercle sur notre affrontement. Mais j'étais juste perdu dans mes pensées, concentré sur l'image de la technique la plus emblématique des samouraïs et du clan Nagamasa.

Après quelques minutes, une fois que le grand gaillard aux cheveux oranges ait fini de bander ses blessures, je me retournai vers lui. Nous allions pouvoir passer à la seconde partie de cet entraînement qui allait être certainement beaucoup plus ludique pour mon élève du jour. Il se leva, empoigna sa hache et s'avança vers moi. Je crus voir un brin d'hésitation dans sa démarche, alors que je ne faisais pas montre de bouger le moins du monde. Il devait certainement s'attendre à ce que je dégaine mon katana, mais j'avais décidé de ne pas le faire. Après tout, si je bloquais ses coups, je risquais de ne pas pouvoir bien les observer. Je souris alors au jeune homme, un sourire encourageant, avant de légèrement plier mes genoux pour me tenir prêt. Et peu de temps après, la danse commençait. Il s'élança dans ma direction, puis entama des mouvements de tranche avec sa hache. Et la première chose dont je me rendis compte, c'était la différence fondamentale qu'il y'avait entre nos deux armes. Mon arme était longue, et le poids était réparti sur toute la longueur, de fait qu'il était bien plus aisé d'en contrôler ses mouvements. Cela n'était jamais aisé d'arrêter une arme, un objet, ou quoi-que-ce-soit en plein mouvement. Mais il semblait que cela l'était d'autant plus pour une hache comme celle que maniait mon adversaire.

Ses mouvements ne semblaient pas bien plus puissants que les miens, et je les esquivais avec une certaine agilité, mais j'avais l'impression qu'ils possédaient un impact légèrement supérieur qu'avec Thunderbird. En contrepartie, l'élan qu'elle demandait était plus grand, réduisant ainsi les possibilités de feinte et rendant la trajectoire plus ou moins lisible. Ou du moins, difficile à rectifier. Alors que je continuais d'esquiver, j'en profitai pour observer attentivement chacun des mouvements de mon partenaire d'entraînement. Sur son dernier coup, je saisis mon fourreau, et d'un mouvement du pouce accompagné par ma seconde main, je dégainai la lame à moitié pour bloquer sa hache. La puissance du coup me surpris légèrement. J'étais pourtant sûr d'avoir mis la bonne force, mais mes pieds glissèrent légèrement sur le sol, très légèrement. Il possédait plus de forces que moi, et sa hache, plus lourde, lui donnait aussi un avantage en plus. J'avais réussi à le contrer plus tôt, mais j'avais certainement du y mettre plus de puissance que lui. S'il progressait suffisamment, et qu'il continuait de faire grandir sa force et son habilité au maniement de la hanche, je risquais de ne pas pouvoir contrer tous ses assauts. Mais ce n'était pas le but de la session d'aujourd'hui. Aujourd'hui l'accent serait sur la rapidité d'exécution. Et pour se faire j'avais déjà une petite idée.

-Tu sembles gêner pour pouvoir enchaîner des mouvements sans interrompre le mouvement de ta hache, non ? Comme si tu devais te laisser emporter par l'élan. D'un autre côté, j'suppose que ça doit t'faire perdre tout un tas d'énergie si t'essaie d'retenir un truc si lourd hein ? Et si tu faisais des mouvements...plus secs et plus petits ?

Cette dernière phrase avait été dite avec un sourire. Car en effet, l'une des astuces pour arriver à frapper plus vite, contrairement à ce que l'on pensait, ne s'agissait pas d'y mettre plus de forces pour accélérer l'arme. Ou du moins, cette méthode avait ses limites. Il fallait faire des mouvements secs, un peu comme des départs arrêtés en usant de sa force non pas pour frapper, mais faire se mouvoir l'arme. Mais dans son cas, ce n'était pas tout. Même s'il faisait des mouvements plus secs, et plus petits, le poids de la hache risquait toujours de l'entraîner. J'avais une petite idée sur comment l'aider à résoudre ce soucis. Mais je me demandais s'il allait trouver un moyen d'y remédier. Dans le cas contraire, j'allais bien évidemment l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 6 Mar 2021 - 12:45
Akagi finit son dernier coup en y mettant le plus de force sans utilisation de chakra, Ikari le contra facilement ses pieds glissants légèrement sur le sol cependant. Malgré les bandages, Akagi se sentait fatigué. Il ne fallait pas que l’entrainement dure trop longtemps. Il secoua la tête comme pour évacuer la fatigue de la journée. Il écouta attentivement les conseils de son maitre du jour. Le blond l’invitait à améliorer ses mouvements en changeant de style. Au lieu des mouvements de rotation fluide mais long qu’Akagi utilisait, il lui proposait d’essayer un style plus direct. Des frappes sèches mais courtes où sa force ne serait utiliser qu’au départ, comme pour un tir, la puissance envoyée instantanément en un instant puis couper pour toucher sans pour autant être emporté.

Le genin réfléchit un moment comment mettre en pratique puis se lança à faire quelques essais dans le vide. Il essayait de se concentrer à mettre de la force uniquement au départ du coup mais rien n’y faisait il n’arrivait pas à garder un mouvement sec et faible d’envergure. Le centre de gravité de la hache l’obligeant soit à la retenir, perdant ainsi du temps dans son mouvement, soit à la laisser suivre son chemin pour enchainer seulement ensuite. Jusqu’ici Akagi avait perfectionné ses enchainements laissant la hache lui dicter la marche à suivre, il entamait le mouvement et elle l’emmenait où, comme si emportée dans une danse, le prochain coup serait envoyé. Il appréciait particulièrement se style, se sentant comme au centre d'un tourbillon incessant de mouvement provoquant la mort de tout ceux s'approchant. Le genin savait cependant que rester bloquer sur ses acquis ne lui permettrait pas de progresser, il fallait qu'il redouble d'effort pour comprendre ce qu'attendait de lui Ikari.

Le Metaru s’arrêta à nouveau réfléchissant à un moyen de ne pas être emporté par l’arme et ainsi pouvoir enchainé des coups secs comme le proposait Ikari. Après tout, il était ici pour apprendre à envoyer des coups rapides, rapidité qu'Ikari maitrisait à la perfection et qui avait particulièrement impressioné Akagi. Le genin essaya différentes passes d’armes en ajustant son équilibre et la force employé mais il ne semblait pas trouver aisément la solution, peut être avait il brouillé son esprit à force de se concentrer sur un seul style de combat.

Soudain un idée lui vint, idée qui venait de son entrainement avec Aizen. Son senseï lui avait dit qu’il réfléchissait trop comme un guerrier et pas assez comme un shinobi. Akagi avait concédé le point. Tout ses entrainements avec son père durant son jeune âge,
passaient par la maitrise de l'art en question sans user de chakra avant de pouvoir y songer. Ce type d'enseignement bien que bénéfique sur le long terme, Akagi en avait maintenant conscience, lui avait fait perdre du temps et aussi l'automatisme d'utiliser son chakra pour l'aider lorsqu'une solution physique ne se présentait pas rapidement. Dans ce cas de figure sa maitrise du kinton serait tout indiqué. Pour les metarus utilisant leur capacité le métal ne pesait rien. Il fit donc couler dans ses veines son chakra utilisant sa capacité héréditaire et recommença l’exercice.

Cette fois ci, il réussit sans encombre à enchainer des coups sec et courts. La problématique de masse de la hache étant désormais révolu, le genin enchaina passe sur passe en variant entre cout circulaire long qu’il affectionnait et frappe courte comme Ikari lui avait suggéré. Après quelques enchainements dans le vide supplémentaires il s’arrêta et regarda Ikari :

« Ok jusqu’ici je pense que je suis, pas sûr que j’utilise la même technique que toi mais mon don héréditaire me permet de gagner un effet en plus sur le métal. Par contre maintenant je ne pense pas atteindre ta vitesse de frappe ! Comment fais tu ? Je suis intéressé par tes frappes éclair avec ton Katana. »

Le genin se positionna face au blond attendant avec impatiente de passer à la suite des évènements.

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Lun 8 Mar 2021 - 23:43




On s'entraîne !



Metaru Akagi avaient pris mes conseils au pied de la lettre et, malgré la fatigue qui le pesait après les derniers enchaînements, il reprit sa hache pour s'exercer. Croisant les jambes en m'asseyant tout en regardant mon élève s'entraîner, je posai ma tête entre mes mains pour admirer ses efforts. Et ces derniers semblaient lui coûter. Comme à son habitude, en s'essayant à l'exercice que je lui avais soumis, le roux se voyait régulièrement emporté par son élan. Cela lui donnait un style bien à lui, assez particulier mais toutefois efficace au vu de son arme. L'élan qu'il accumulait en bougeant ainsi que la puissance de l'arme en faisait une attaque redoutable à arrêter. Mais d'un autre côté, pour peu que son adversaire soit plus expérimenté que lui, cela pouvait ouvrir des portes à la contre-attaque. Qui plus est, bien que son style soit puissant et fluide, cela l'empêchait d'être réellement rapide. Là où la rotation lui apportait de la puissance, cela bridait sa vitesse au profit d'un équilibre et d'une balance du poids plus importante. Autrement, il se retrouvait bien rapidement au sol.

J'hésitais à me relever pour faire une nouvelle démonstration au Metarouquin, mais au lieu de cela je restai assis et observai. Se rendant compte qu'il n'arrivait pas à atteindre son but, il finit par se stopper et son expression devint un peu plus songeuse. Son expression ne donnait pas vraiment l'air de réfléchir à une solution, mais plutôt de se souvenir de quelque chose. Je n'étais pas un Yamanaka, et de ce fait j'étais incapable de lire dans les pensées. Mais j'avais à force d'observation appris à lire un peu le langage corporel. Et après une petite pause qui lui profita aussi comme second souffle, il reprit alors avec une nouvelle idée en tête. Et cette idée sembla rapidement porter ses fruits. Il gardait exactement les mêmes mouvements, toutefois pour une raison que je ne saisissais pas encore, ses coups se faisaient plus fluides et un peu plus rapide. C'était encore léger, loin d'atteindre le niveau qu'elles devraient atteindre pour considérer la technique acquise, mais c'était une progression.

-Oh ! Tes mouvements n'ont pas l'air d'avoir franchement changé, pourtant tu bouges mieux haha. C'curieux ça !

Je me demandais comment il avait réussi à réaliser une telle chose, mais je préférai le laisser se concentrer et me retins de lui demander quoi que ce soit. Mais je n'allais pas tarder à avoir la réponse. Après quelques minutes supplémentaires où il tenta de combiner son style au nouveau style que je tentais de lui inculquer, il finit par s'arrêter et se tourner à nouveau vers moi. Comme il le fit remarquer, sa manière pour parvenir à accélérer ses coups ne semblaient pas du tout être semblable à la mienne, et la raison en était qu'il utilisait son Kekkei Genkai pour y parvenir. Alors comme ça, pouvoir agir sur le métal pouvait revêtir ces formes ! Intéressant ! Je le notai quelques parts dans mon esprit avec un grand sourire avant de m'adresser à Akagi.

-Héhé je vois ! Eh bien, pour faire court, y'a au moins deux moyens d'accélérer ses frappes ! La première consiste simplement en y mettant plus d'énergie pour bouger plus vite...mais avec des objets lourds, ça implique forcément une contre-partie non négligeable. La seconde, que j'essaie de t'apprendre, est celle de "l'impulsion".

Me levant alors, je récupérai par la même occasion mon katana et fit face à mon adversaire. Je levai lentement mon katana vers le haut, pointe vers le ciel, puis l'abaissant très rapidement, je fendis l'air devant moi. Un léger sifflement se fit entendre au passage rapide du métal dans l'air, la lame passant à quelques centimètres de mon élève, et je souris. C'était là la première étape, toute en puissance et énergie. Mais cela n'allait guère convenir à Akagi. Son style à la hache ne se marirait pas très bien avec ce style. A la place, je levai un seconde fois le bras en l'air, mais cette fois-ci au lieu de l'abaissai avec violence, je fis un petit mouvement du poignet vif tout en abaissant rapidement le bras. Ce petit mouvement du poignet, bien que maîtrisé et de faible ampleur, avait ce petit truc en plus pour propulser la lame. Cet effet levier résultait bien évidemment en une certaine perte de puissance, mais un gars en explosivité et de ce fait en rapidité qui était réel. Je reproduis les deux attaques coup sur coup encore deux fois avant de ranger mon katana.

-T'as saisi ? terminai-je avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Ven 12 Mar 2021 - 15:08
Akagi regarda son senpaï réaliser diverses combinaisons de mouvement afin de lui faire comprendre le concept qu’il essayait de lui inculquer. Tout d’abord d’un mouvement ample il abattit avec force et vitesse son katana vers le sol et l’arrêta net dans son mouvement. La lame se déplaçant si vite qu’une image rémanente persistait presque comme figé dans l’air. Akagi pouvait prétendre à réaliser de tel mouvement mais la hache restait moins subtile que le Katana de son senseï du jour, et il fallait tenir compte de cette différence de genre. Ikari semblait le comprendre et lui proposa une variante, partant de la même position que précédemment mais en entamant le mouvement il cassa d’un coup l’angle de son poignet, imprimant une course différente pour l’arme et ajoutant un coup d’accélération en plein milieu du mouvement.

Akagi hocha donc la tête, signifiant sa compréhension et recula d’un pas. Une nouvelle fois il pris sa hache en main et commença à reproduire le mouvement réalisé par Ikari auparavant. Tout d’abord un coup de fendoir de haut en bas. Ce mouvement lui paraissait tout ce qu’il y avait de plus simple mais il n’atteignait pas la vitesse dont Ikari faisait preuve. Le blond restait un maitre de la rapidité et Akagi de par sa carrure aurait du mal à l’égaler même si il comprenait les rudiments de la technique. Il recommença ainsi plusieurs fois essayant d’accélérer au maximum son mouvement. Le genin décida de faire comme pour sa technique d’esquive rapide, de relâcher du chakra dans ses muscles au moment du départ du coup afin de donner un coup de boost au mouvement. Il gagna énormément en explosivité.

Après avoir réalisé plusieurs fois le premier mouvement, Akagi décida de passa au second. Il eut plus de mal à réaliser celui-ci. Cela pouvait sembler bête mais il avait toujours gardé gainé l’ensemble des muscles de son bras lorsqu’il frappait avec sa hache pour un impact maximum. Là, Ikari lui demandait de redonner de la liberté à son poignet durant le mouvement comme s’il réalisait un mouvement dans le mouvement. Descendant tout d’abord le bras puis à l’approche de la cible imaginaire ajoutait une accélération en cassant le poignet pour surprendre son adversaire. Cette exercice se révéla pénible tant les habitudes étaient ancrées chez le genin mais il parvint à vaincre sa mémoire musculaire pour imprimer ce nouveau mouvement. Le Metaru arrêta aussi d’ajouter du chakra lors du début du mouvement, il perdit en énergie et vitesse mais pouvait mieux se focaliser sur le mouvement de son poignet et l’explosivité donné par celui-ci devait suffire à surprendre son adversaire. Il répéta plusieurs fois le mouvement à nouveau afin d’être sûr de le maîtriser.

Une fois fait le genin décida de ne pas s’arrêter là mais poussa un peu plus loin au lieu de donner un boost de chakra au départ du mouvement il essaya de faire coïncider le moment où il relâcha son chakra avec le moment ou il cassait son poignet. Plusieurs tentatives ratées sans suivirent, la hache s’enfonçant plusieurs fois dans le sol sans maitriser son mouvement. Peut-être ne devait-il pas chercher à augmenter la puissance du coup mais seulement la spontanéité de celui-ci. Dans cette idée il lissa l’apport de chakra sur l’ensemble du mouvement afin de garder une constance et en ajouta une once au moment d’entamer la rotation de son poignet. Une série de nouveaux échecs débutèrent mais moins cuisant que précédemment pour finalement arriver à une stabilité dans le mouvement et une accélération marquée au moment de la rotation du poignet.

Akagi était mitigé son mouvement gagnait en explosivité mais il trouvait celui-ci peu puissant par rapport à ses attaques habituels. Il s’arrêta et regarda Ikari :

« J’ai l’impression d’avoir saisi le mouvement… mais il me semble désormais beaucoup plus faible ? La vitesse compense-t-elle réellement le manque de puissance ? ou ajoutes-tu encore quelque chose à la technique que je n’ai pas saisi ? »

Le genin avait soif d’apprendre et ne saisissait pas encore toutes les vertus d’une frappe rapide bien placé, il souhaitait être éclairé par le maitre d’armes lui faisant face.

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 13 Mar 2021 - 16:00




On s'entraîne



Après mes quelques démonstrations, le rouquin acquiesça de la tête avant de se reculer à son tour afin d'essayer la méthode que je lui montrais. S'il était bien plus facile d'aller vite avec un katana qui, contrairement à de grosses armes comme la hache, ne se laissait pas emporter par son poids, cela n'excluait pas les chances de ces dernières. Il fallait juste trouver le bon moyen de travailler avec son arme de prédilection. Chacune des armes du large panel du bukijutsu étaient différentes, avaient leur spécificité, et demandaient à être travaillées de manière différentes. Je ne pouvais donc pas simplement lui montrer ce que je faisais avec mon katana pour qu'il le reproduise. Il fallait l'adapter à son style à la hache et c'était la meilleure manière que j'avais trouvé de le faire.

Se remettant au travail, Akagi commença par faire des mouvements de tranche simples, de haut en bas. La vitesse n'y était pas encore, mais il était assez sûr que la puissance elle s'y trouvait. Il le répéta plusieurs fois, consciencieusement, me rappelant presque les katas que nous réalisions avec nos sabres en bois à l'époque où j'étais au Pays du Fer. Le Pays qui m'avait vu naître, et la demeure du plus grand clan de samouraï...Me recentrant sur mon élève du jour, ce dernier continua ses mouvements en s'appliquant sur ses gestes. Puis petit à petit, il commença à intégrer le mouvement du poignet que je lui avais enseigné. Au début, je pus voir la lutte intérieure du genin pour gommer graduellement ses habitudes. Mais il finit par faire un plutôt bon boulot. Il en vint ensuite à user de sa force intérieure pour améliorer son mouvement. Il commençait à saisir le mouvement, et à accélérer de plus en plus. L'exercice s'inscrivait dans ses muscles et bientôt il serait capable de l'utiliser. Mais alors qu'il pratiquait, il sembla se rendre compte de quelque chose et se tourna vers moi pour me poser une question à laquelle je souris.

-Yep ! C'est tout à fait normal ! Pour la même énergie mise dans un coup, si t'en utilises une partie pour accélérer ton coup, il est logique que celle mise dans la force du coup sera moins grande du coup !

Cherchant mes mots encore quelques instants, je finis par continuer par une mise en garde qui se voulait décontractée même si elle avait son lot d'importance.

-C'est la raison pour laquelle ils doivent être bien placés ! Ils sont moins puissants, mais peuvent prendre par surprise. Ils doivent viser des endroits stratégiques, à des moments stratégiques. Ou peuvent aussi servir à mettre la pression à ton adversaire héhé.

Pour ma part, vu que mon style de combat se reposait en grande partie sur la vitesse, je n'infligeais pas autant de dégâts que d'autres pour la même quantité de chakra dépensée. Je me fatiguais donc plus vite. En contre-partie, j'avais plus de chances de toucher mon adversaire. Je devais donc choisir mes coups avec parcimonie afin d'épuiser mon adversaire, restreindre ses mouvements et ainsi porter le coup final.

-Maintenant essaie de travailler ce coup dans n'importe quelle position ! Et pas seulement de haut en bas, let's go t'y es presque ! Si t'as besoin d'te reposer un peu, vas-y on peut reprendre après.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Lun 15 Mar 2021 - 19:07
Attentif comme à l’accoutumé, Akagi prit avec soulagement la proposition d’Ikari de faire une pause. Il s’entrainait depuis le début de la matinée. Le combat contre Ikari et l’enchainement avec l’apprentissage l’avait laissé vidé. Avant de finaliser il prendrait avec plaisir un temps pour souffler. Le Metaru qui travaillait énormément pour rattraper son retard au sein de la hiérarchie Kumojin, ne rechignait jamais à la tâche cependant il connaissait les bénéfices d’une pause permettant de se ressourcer afin de gagner en efficacité. En poussant à bout son corps on pouvait gagner du temps sur l’instant mais on risquait la blessure qui vous incapcitait et vous faisait perdre l’avantage gagné.

Akagi hocha la tête en direction d’Ikari et lui répondit :

« Une pause me fera le plus grand bien, si je continue à se rythme je ne tiendrais pas d'ici la fin de l'entrainement. »

Le genin fit signe à Ikari pour qu’il se rapproche de l'arbre où ses affaires étaient posées et il s’adossa contre celui-ci. Il sortit de sa besace une gourde afin de se désaltérer. Enfin il regarda Ikari et lui demanda :

« Je ne t’avais jamais vu au village, j’avoue que j’ai passé longtemps dans la forge dans le périmètre Metaru du village c'est sûrement de mon fait que l'on ne s'est jamais croisé. Tu es un Chuunin ? »

Akagi laissa Ikari répondre et ajouta :

« Nous n’avons pas combattu longtemps mais tu as l’air d’avoir une manière bien particulière de combattre, tout en vitesse. D’où te vient cette idée et le nindo que tu sembles porter ? »

Encore une fois, Akagi écouta son professeur du jour. Une fois qu’il eut finit, Akagi sortit de quoi se restaurer et en proposa à Ikari. Il mangea un sandwich de sa concoction ainsi que quelques fruits pour le dessert. Il se reposa ensuite un moment dans le silence afin de reprendre des forces, les yeux fermés pour maximiser la regain d'énergie.

Quelques temps plus tard se sentant revigoré par cette pause bienvenue, il fit signe à Ikari qu’il était prêt à reprendre. Sautant sur ses pieds le genin se saisit de sa hache qu’il avait entreposé contre l’arbre et s’éloigna légèrement du blond.

Se rappelant les paroles du Kumojin. Il essaya de réitérer tout d’abord le mouvement premièrement effectué, de haut en bas comme pour vérifier que la pause ne lui avait pas fait perdre l’automatisme. D’un mouvement fluide il réussit à réaliser le mouvement sans encombre, cassant son poignet au bon moment et insufflant la bonne dose de chakra. Bien, maintenant restait à réitérer la technique mais dans diverses positions. Toutes celles qu’ils pouvaient adopter durant un combat réel. Le Metaru souffla un coup et commença avec un autre mouvement facile, la tranche horizontale cette fois-ci. Le mouvement très similaire au précédent ne nécessitait que peu d’ajustement. Il y parvint à nouveau sans encombre. Le Metaru enchaina les coups de tranches dans divers angles sans être particulierement gêné étant donné qu’il s’agissait d’une réplique exacte du premier mouvement avec un angle différent de l’épaule.
La situation se compliqua quand il décida de mettre tous sont corps en mouvement. Certaines fois, il ne porterait pas les coups en pleine équilibre, les deux pieds ancrés au sol. Il devrait être en mouvement potentiellement après une esquive, une parade ou autre mouvement l’obligeant à se mouvoir. Mimant l’esquive d’un coup de taille, le metaru se plia en deux rapidement et essaya d’enchainer avec la même frappe que précédemment mais ne réussit pas à contrôler le mouvement correctement, il fut légèrement emporté par sa hache et ne pu enchainer avec une autre attaque. Jusqu’ici sa maitrise était parfaite car les mouvements étaient dans une position statique. Maintenant il devait réitérer l’exploit en gardant son corps dynamique.

S’en suivit un long moment d’essai et d’échec graduellement moins cuisants au fur et à mesure que le temps passait. Le Metaru dansant la danse des morts, se focalisant sur sa musique interne frappant à tout va esquivant des coups irréels et tentant d’envoyer cette fameuse frappe rapide dans des positions les plus extrêmes. Tantôt en plein saut, puis après une roulade au sol un genou encore à terre. Il fut plusieurs fois emporter perdant la concentration nécessaire dû à l’effort que lui demandait ses enchainements mais c’était un mal pour un bien. La concentration nécessaire pour la technique devait lui être naturelle pour être sur qu’en plein combat son corps l’activerait instinctivement. La répétition menait à la mémoire musculaire et spirituelle. Akagi répétait encore et encore.
Une fois satisfait il s’arrêta, le corps à nouveau en sueur et totalement épuisé. Le genin avait été tellement emporté dans le rythme de son combat fictif qu’il ne pouvait dire si la technique était accompli ou manquait encore d’un élément. Se rapprochant d’Ikari, il lui demanda l’arbitrage :

« J’ai l’impression d’avoir accompli ce que tu me demandais mais je ne sais pas dire si j’ai atteint la vitesse requise pour celle-ci. Qu’en penses tu ? y a-t-il encore un secret que je n’ai pas saisi ? »

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Jeu 18 Mar 2021 - 0:13




On s'entraîne !



Si initialement mon élève du jour aurait continué son entraînement acharné pour la maîtrise de cette nouvelle technique, il accepta mon invitation à se reposer avec plaisir. Depuis notre petite joute un peu plus tôt, il n'avait prit que peu de repos, et à son niveau, il risquait de se faire plus de mal que de bien s'il continuait à puiser dans ses réserves ainsi. Il l'avait compris, et il l'acceptait sans mal. Certainement que si ça avait été moi un peu plus jeune, j'aurais insisté pour continuer, inconscient des risques que j'encourais à me surmener. Tête brûlé, je ne l'avais jamais été, mais têtu par contre c'était tout autre chose. C'était certainement mon enseignement du bushido qui m'avait apprit à entrevoir mes limites, et modérer mes actions, même si je me laissais souvent emporté tout de même. Quant à Akagi, il se dirigea vers l'arbre où il avait entreposé ses effets personnels et m'invita à le rejoindre, ce que je fis sans tarder. Sans même me lever, je me changeai en foudre pour me déplacer et rejoindre la position de mon interlocuteur dans le claquement caractéristique du tonnerre. Quelques reliquats d'électricité traînèrent par-ci par-là, ébouriffant mes cheveux au passage alors que de petites gerbes bleutées y faisaient leur chemin.


-Yep ! J'suis chunin depuis pas très longtemps haha. Mais c'sur que si tu passais le plus clair de ton temps à la forge...moi j'le passais à sur les terrains d'entraînements !

Puis vint une question à laquelle je ne m'attendais pas réellement. L'idée de me battre tout en vitesse ? En était-ce réellement une à vrai dire. Mon regard se tourna vers le ciel avec une moue pensive et le doigt sur le menton. Je n'y avais jamais réellement réfléchi, mais si l'on se posait deux secondes sur la question, il y avait un tas de raison pour laquelle j'avais naturellement axé mon style de combat sur la vitesse. Je tournai donc les yeux vers le Metaru en levant un doigt au fur et à mesure de mes explications.

-Eh bien premièrement, j'suis p'tit. Du coup, au niveau de la puissance physique mur, ce n'est pas forcément mon plus grand atout, à l'instar de l'agilité. Deuxièmement, je suis un assimilateur de foudre...j'sais pas trop si c'est une explication mais ça m'est venu naturellement. Et puis troisièmement, j'suis un samouraï haha. Ils sont bien connus pour leur rapidité !

Toutes ces raisons faisaient que je m'étais naturellement dirigé vers un style de combat tout en vitesse, même si je manquais encore de puissance. Cela ne m'avait pas traversé l'esprit une seule seconde de me lancer dans un style avec plus de puissance brute. La foudre était pour moi synonyme de vitesse, couplé à cela ma petite taille et mon enseignement des arts samouraïs...d'un autre côté, cette sensation de vitesse était tout bonnement grisante. Surtout lorsque je sentais l'électricité se mêler à mon organisme avec autant de naturel qu'un bouffée d'air. Je me perdis dans mes pensées.

Plus tard, lorsque le rouquin eut repris un peu de ses forces, il recommença l'entraînement. Rapidement, il retrouva les sensations d'avant la pause, ce qui lui permit de reprendre là où il s'était arrêté. Et il reprit donc en toute logique à ce niveau là. Inclure ce mouvement plus rapide dans sa gestuelle habituelle. Ce qui se révéla pas si facile au final. Akagi perdit l'équilibre plus d'une fois, mais se releva tout autant de fois, et il finit par se stabiliser. Il finit donc par se tourner vers moi et me demanda donc si j'avais de derniers conseils à lui prodiguer. Je fis non de la tête tout en me levant, mais je dégainai mon katana avec un petit sourire.

-Maintenant, on va le tester en situation réelle. Juste quelques secondes, pour voir si tu as bien assimilé le mouvement.

Et sur ce, je l'attendis de pied ferme. Je comptais bien lui mettre la pression lors de ce petit échange, juste assez pour ne pas lui facilité la tâche sans pour autant y aller à fond loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Sam 20 Mar 2021 - 16:57
Ainsi donc Ikari expliquait que cette façon de combattre lui était venue naturellement sans choix particulier de sa part mais simplement car c’était la manière la plus adéquate pour lui de maximiser le potentiel de son être. En prenant en compte les forces et faiblesses inerrantes à sa stature et ses capacités shinobis. Intéressant, cet aspect du chuunin n’avait pas paru clair au genin initialement. Laisser allez les choses là où le court normal les menait, une manière assez insouciante d’aborder la vie. Chacun était libre de faire ses propres choix et de décider comment trouver son nindo, D’un côté Ikari l’avait fait naturellement sans trop chercher, d’un autre Akagi voulait mettre en place un style de combat particulier ou le corps à corps et le ninjutsu à faible porté ne faisait qu’un. Le Metaru passait son temps à réfléchir à son style de combat et comment l’améliorer cherchant l’amalgame qui allait bien pour lui. Peut être cela révélait une différence de talent entre les deux shinobis. Akagi n'en avait cure, il se savait talentueux dans le maniement du kinton et l'art de la forge. Talent venant d'heures passées à travailler cet aspect de ses compétences. Le bukijutsu il le maitriserait de la même manière en travaillant sans relâche. Revenant à la réalité le genin attendit le retour du chuunin sur sa performance.

Ikari semblait satisfait de ce qu’Akagi était parvenu à réaliser. D’un signe de tête le blond se leva et dégaina son Katana. Venait le temps de tester les progrès obtenus en ce jour. Pour la seconde fois le genin allait affronter le chuunin dans une joute courte mais intense qui allait lui permettrait de valider la technique qu’Ikari lui apprenait.

Akagi s’étira doucement comme pour libérer les tensions musculaires qui occupaient une majeure partie de son corps après avoir passé la journée complète à s’entrainer et se battre. Une fois un peu plus relâcher le genin, saisi sa hache à double tranchant fermement de sa main droite, il fit quelque rotation du poignet pour le délié et posa un regard de braise sur Ikari. Akagi souhaitait gagner en puissance passer des heures à s’entrainer avec des shinobis talentueux comme celui-ci qui lui faisait face était un réel atout. Le metaru savait qu’Ikari ne devrait pas avoir trop de mal à le contenir, après tout c’était lui qui lui avait appris la technique qu’il s’apprétait à utiliser mais le Metaru souhaitait tout de même y mettre toute son énergie.

D’un signe de tête vers Ikari il vérifia que celui-ci était prêt. Quand ce dernier lui rendit son salut, le genin fonça et envoya tout d’abord un enchainement de son cru, il visait aléatoirement les jambes et le buste du chuunin afin de l’empêcher d’esquiver simplement. Utilisant les mouvements qu’il maitrisait déjà avant cette journée intense d’apprentissage. Arrivant vers la fin de son enchainement, alors que son buste était légèrement penché en avant sur la gauche, son pied gauche en appuie il envoya une frappe rapide. Il lança son bras et alors qu’il approchait de la cible dans un mouvement de tranche diagonale sa hache venant de la droite du chuunin, il claqua son poignet en maitrisant parfaitement le flux de chakra nécessaire pour envoyer cette frappe cinglante. Son coup visait le flanc droit d’Ikari.

Akagi ne se sentait rarement aussi vivant que quand il se battait. Une énergie particulière montait en lui comme venant de son instinct de survie mélanger à une rage de vaincre à toute épreuve. Ses yeux suivaient les mouvements de son adversaire et alors que son dernier coup n’avait pas encore porté, il se préparait déjà à la riposte du chuunin.


Techniques utilisées:
 

_________________
Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine! Empty
Ven 26 Mar 2021 - 1:24




On s'entraîne



L'entraînement touchait bientôt à sa fin, mon élève avait prit le coup de main sur le mouvement que je voulais lui enseigner et le réalisait maintenant quasi-parfaitement. Il ne manquait plus qu'une seule chose à vérifier : sa capacité à l'utiliser en situation réelle. Car après tout, une technique n'était perfectionnée que lorsque l'on pouvait l'utiliser pendant un combat. En dehors de ce cas-là, cela restait de la théorie. Et on ne se battait pas avec de la théorie. Ou du moins, je n'avais jamais vu personne le faire et en ressortir vivant, du coup je partais du principe qu'il ne valait mieux pas. Dans tous les cas, je m'étais déjà levé, et j'avais dégainé mon katana, si l'invitation n'était pas suffisamment explicite pour le grand gaillard roux, je ne pouvais faire mieux.

Il détendit ses épaules, visiblement pour relaxer ses muscles et se préparer à l'étape suivante, et j'en profitai pour m'échauffer un peu. Après tout, cela faisait plusieurs heures que je n'avais rien fait, contrairement au Metaru, et mes muscles s'étaient refroidis. Si je ne craignais pas spécialement une technique que je venais d'apprendre à mon camarade, je n'étais pas non plus assez arrogant pour ne pas m'échauffer un minimum. Après tout, nos gabarits très différents donnaient ne me donnaient pas vraiment l'avantage sur le papier. Je pouvais certes m'appuyer sur ma grande maîtrise de l'art du bukijutsu, mais face à une hache et des bras qui faisaient facilement deux fois la taille des miens ? Autant dire que je me devais de rester prudent. Quelque chose me disait que Akagi avait un bon potentiel, et qu'il ferait à l'avenir des choses sympas. Et nous avions en commun plus que simplement notre maniement du bukijutsu, nous avions aussi notre affinité. Une fois qu'il serait devenu plus fort, il deviendrait un adversaire intéressant à affronter, j'en étais sûr et certain. Mais l'heure n'était pas venue de penser au futur, nous avions quelque chose à terminer, là tout-de-suite, maintenant.

Lorsque le signal implicite de nos regards déterminés fut lancé, le rouquin ne perdit pas de temps et s'élança dans ma direction. Il brandit sa hache et commença immédiatement sa danse létale sans lésiner ni sur la puissance, ni sur la détermination. Avec le sourire qui ne quittait que rarement mes lèvres, je me mis à mon tour en mouvement. Suivant avec fluidité les mouvements de mon adversaire, je bloquai chacun de ses assauts en prenant bien garde à ne pas le contrer de face, mais sur les côtés. Comme je l'avais répété, il avait plus de forces que moi et la hache était une arme lourde, ce n'était certainement pas une bonne idée pour moi de l'affronter de face. Les vibrations que me transmettaient Thunderbird allaient dans mon sens. Qui plus est, je m'arrangeais systématiquement pour dévier légèrement la trajectoire de la hanche dans un angle différent, tentant de déstabiliser mon adversaire et sa danse frénétique. Mais il tint bon, en équilibre suffisant entre ses appuis et la cinétique de son arme à double tranchant -littéralement- pour ne pas perdre son élan. Et pour finir, dans un mouvement vif, il décocha le coup que je venais de lui apprendre, accélérant au dernier moment d'un coup de poignet pour me surprendre. Je répliquai avec la même vitesse et, dans un bruit métallique caractéristique, je repoussai la hache d'un mouvement sec et ample.

Nous nous immobilisâmes tous les deux dans une position entre la garde et l'offensive, sans avoir besoin de prononcer un seul mot supplémentaire. Comme si l'ultime bruit de nos armes s'entrechoquant avaient sonné la fin de ce petit exercice. Comme je m'en doutais, le Metaru avait fait un excellent travail, et sa technique prenait forme. D'un mouvement emprunté à mon éducation samouraï, je fis tourner la lame de mon katana dans ma main avec de la faire glisser d'un geste fluide dans son fourreau, puis relevai la tête vers l'élève du jour avec un énorme sourire.

-Eh ben on peut dire qu'c'est parfait tout ça ! Haha ! Félicitation Akagi-san, tu maîtrises parfaitement cette technique ! A toi maintenant de te l'approprier entièrement et de l'intégrer à ton style !

Puis avec un sourire, je finis par passer mes mains derrière ma tête en relevant les yeux vers le ciel bleu et dégagé, se teintant presque d'une lueur orangée à l'horizon. La journée était bien avancée, et dans peu de temps j'allais devoir faire une ronde avec le Kyubu. Il fallait que je rentre me doucher et mettre des vêtements propres, cette journée avait été longue.

-J'dois y aller, l'rouquin ! J'espère qu'on s'reverra bientôt ! J'suis sûr que t'auras progresser d'ici là !

Puis sans attendre plus longtemps, je me transformai en foudre et je m'éclipsai à toute vitesse en direction de ma demeure.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Sur le terrain d'entrainement... On s'entraine!

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: