Soutenez le forum !
1234
Partagez

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi]

Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Dim 3 Jan 2021 - 8:54

La demande de son élève Metaru Akagi témoignant de son intérêt pour plusieurs techniques de son sensei n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. En effet ce dernier avait été attiré par une défense doton ainsi que par des mouvements de katanas du Chûnin. Le Genin maîtrisait le Kinton ainsi que le Raiton. Aizen ne pourrait pas lui expliquer comment manipuler ces éléments mais modéliser son chakra pour en faire un mur ça il pouvait lui enseigner. De la même façon des mouvements de katanas pouvaient être facilement déclinés à la hache, arme que maniait son élève, c’est ce qu’ils chercheraient à faire en ce jour.

L’un des principaux défauts dont avaient fait preuve ses deux élèves lors de leur affrontement n’en était en fait pas un. Ce n’était qu’un manque logique qui incombait à chaque shinobi qui débutait sa carrière. Leur manque de variété dans leur répertoire de jutsu était flagrant. Mais c’était bien pour cela que le village mettait en place des équipes, afin que les plus anciens puissent enseigner de nouvelles techniques à la nouvelle génération.

Aizen avait donc ainsi donné rendez-vous à son élève sur le terrain d’entraînement. Celui là même où ils s’étaient affrontés avec son équipe au complet des jours auparavant. Il avait fallu attendre au moins la guérison complète de tous avant de pouvoir se rencontrer. En effet ses élèves avaient bien pris l’entraînement au sérieux car le Nara avait fini avec de sérieuses blessures notamment une épaule déboîtée. Akagi avait également hérité de coupures qui n’avaient rien de sérieusement handicapant surtout après un passage entre les mains d’iroujutsu.

Aizen arriva en premier sur le terrain d’entraînement et Akagi ne mit pas longtemps à apparaître également. Il attendit que ce dernier arrive à son niveau. Aizen avait toujours le même air souriant et chaleureux qui nuancé sa tenue droite rigoureuse.
« Bonjour Akagi, j’espère que tu t’es bien remis de tes blessures. Aujourd’hui les risques pour ton corps seront moindres néanmoins cela ne veut pas dire que ce sera de tout repos. Tu connais mon exigence, il faudra travailler chaque technique que tu veux assimiler jusqu’à la perfection, étape par étape. »
Aizen toisa son élève, plus vieux que lui. Malgré la différence d’âge le Metaru respectait toujours l’ordre hiérarchique et respectait le Chûnin comme s’il avait été son aîné. Le Nara appréciait cela, il aimait que les choses respectent l’ordre des choses. Après quelques secondes d’observations soutenues Aizen continua.
« Précise-moi quelles techniques t’intéressent particulièrement. Nous pourrons ainsi commencer. »
Le Genin le savait, Aizen ne perdait jamais de temps inutilement.

Feat:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Dim 3 Jan 2021 - 11:49
Akagi s’approchait du terrain d’entrainement avec excitation, comme à l’accoutumé Aizen n’avait pas manifesté d’émotion particulière lorsque le Metaru avait fait part de son intérêt pour les techniques de son senseï. Comme à l’accoutumé le méticuleux Nara avait enregistré l’information et quelques jours plus tard, lorsque le timing s’avérait judicieux, il avait contacté le Genin pour lui proposer de lui enseigner ces dites techniques.

Arrivant sur le terrain, Akagi distingua son senseï et se rapprocha rapidement. Lui-même voulait entrer dans le vif du sujet. Il avait réfléchi longtemps aux techniques qu’il voudrait apprendre de la part du Nara. Incontestablement le mur Doton de son senseï l’intéressait. Durant leur entrainement il avait constaté l’efficacité terrible d’avoir la possibilité de créer un mur de protection que ce soit Aizen ou Akio les deux s’étaient protéger d’attaques à distance grâce à cette technique. Le Metaru s’était décidé rapidement sur celle-ci. Cependant il souhaitait en demander plus à son senseï et notamment sur sa maitrise du bukijutsu. Durant les quelques jours après l’entrainement Akagi s’était exercé à retracer mentalement le combat de l’équipe afin d’analyser les mouvements de chacun. Son senseï avait enchainé un certain nombre de mouvement de bukijutsu qui impressionnait le genin. Les différentes esquives, parades et attaques qu’il avait lancé utiliser contre ses élèves l’intéressaient toutes.

Désormais face à Aizen, ce dernier prit tout de suite la parole ne perdant pas de temps inutilement. Akagi l’écouta puis lui répondit :

« Bonjour Aizen-senseï, je suis en pleine forme. Vous avez aussi l’air d’être en pleine possession de vos moyens. Merci de prendre le temps de me transmettre votre savoir. »

Le Metaru fit une pause, il devait maintenant entériner son choix, il ferma les yeux prit une inspiration et continua :

« Je suis intéressé par votre technique de création d’un mur de protection et votre technique d’esquive rapide. Ces deux techniques sont celles qu’ils m’ont le plus marqué durant notre entrainement. La première vous a permis de vous protéger et en même temps de modifier le terrain pour prendre l’ascendant sur nous dès le début du combat. La seconde vous a permis d’esquiver in-extremis une attaque d’un utilisateur des portes célestes à bout portant. Concrètement je n’y ai presque pas cru en vous voyant esquiver le dernier coup d’Akio. La vitesse d'exécution du mouvement était impressionnante. »

Akagi ne voulait en rien flatter son supérieur, il ne faisait qu’exposer les fait et son ressentit afin d’expliquer ses choix. Il croisa ses mains derrière son dos en position d’attente et ajouta :

« Je suis prêt à apprendre et je ne donnerais pas moins que cent pour cent de ma concentration pour suivre votre enseignement. »

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Mar 5 Jan 2021 - 22:20

Aizen, avec toujours son air satisfait, écoutait attentivement son élève qui avait depuis déjà un temps méritait toute cette attention de la part de son sensei. Il n’aurait pas su quoi faire si le Nara était tombé avec des bons à rien en guise d’élève. Il aurait sans doute tout fait pour les faire abandonner d’eux même en les manipulant pour qu’ils pensent que c’était leur décision. Mais fort heureusement il ne perdrait pas d’énergie de telles choses. C’était surtout son élève en ce jour qui allait avoir besoin d’énergie car il demandait à apprendre deux techniques difficiles pour un novice. Pour autant Aizen ne doutait pas que son élève en soit capable sinon il ne se serait pas engagé dans cet enseignement.
« Très bien, je vois que tu as su prendre le temps d’observer ton adversaire malgré la pression constante de devoir agir face à un ennemi invisible ou supérieur. »
C’était lui-même que le chûnin qualifiait de supérieur. Sans cesse dans l’évaluation de ses recrues Aizen voulait tester les limites de dévotion et respect de la hiérarchie du Metaru. Ce clan était aussi digne et fier. Sa fierté en prendrait-elle un coup suite à ce commentaire ? Aizen prit le temps d’observer attentivement l’expression de son interlocuteur avant de continuer.
« Tes choix sont pertinents, la défense est très importante ainsi que la rapidité. Mais fais attention à ne pas négliger l’attaque pour autant. Tu as développé une technique très particulière qui consiste à agrandir au dernier moment ta portée pour être sûr de toucher. Certes surprenante pour un ennemi mal avisé elle perd néanmoins de son efficacité si utilisée une deuxième fois. Quand tu as utilisé cette attaque pour la seconde fois j’ai pu voir venir le subterfuge et je me suis donc éloigné. Si je n’avais pas vu cette technique une première fois peut-être que j’aurais seulement légèrement esquivé ce qui m’aurait mis en difficulté quant à ce parchemin explosif habilement caché. »
Aizen se remémora l’affrontement et une idée lui vint.
« D’ailleurs, je pense que Akio était légèrement au-dessus de toi durant cet affrontement. Fais attention à ne pas te faire distancer. »
Les objectifs d’une talle phrase, qui pouvait frapper plus fort qu’un coup de poing, étaient multiples. Aizen visait encore une fois à mettre la personnalité de son élève à l’épreuve. Akagi était plus âgé, il avait beau respecter la hiérarchie il avait sans doute des sentiments et recevoir de telles paroles d’un homme plus jeune pouvait être énervant. Aussi, la rivalité entre deux membres d’une même équipe était très moteur, il fallait qu’il cultive ce genre de chose.
« Mais passons. Pour en revenir au sujet principal… »
Aizen recula et d’un mouvement, après avoir effectué un mudra, il toucha le sol afin d’en extirper des pierres de petites tailles.
« Nous allons commencer par travailler sur cette esquive rapide. Comme tu t’en doutes surement… »
Il ramassa des cailloux et en mit une poigné dans une main.
« Ce n’est pas un simple mouvement basique à la portée de tous. Ça m’a permis, un instant seulement, d’être aussi rapide qu’un expert en taijutsu alors qu’il avait ouvert une porte. Tu te doute que bien qu’il paraisse simple ce n’est pas un mouvement évident. Mais avant que je t’en dise plus… »
Aizen prit un seul caillou dans une main et le lança plusieurs fois en l’air en l’observant d’un sourire qu’on pourrait qualifier de sadique.
« Voyons ce que tu sais faire. »
A la fin de sa phrase lorsque le caillou atterrit dans sa main Aizen passa dans une attitude agressive et envoya la pierre de toute ses forces en visant son élève à quelques mètres de là. La pierre n’était bien sur pas jeté d’une façon classique. Le lancé était plus puissant et rapide que la normal, accentué par du chakra insufflé dans les muscles. Sans pour autant faire attention à si oui ou non Akagi avait esquivé ce premier lancé Aizen enchaîna en jetant les cailloux un à un. La vitesse allait crescendo et il s’arrêterait lorsque que sa main sera vide seulement.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Mer 6 Jan 2021 - 21:38
Akagi écoutait attentivement Aizen qui lui faisait une analyse de l’entrainement. Acquiesçant silencieusement en l’entendant dire de ne pas négliger l’attaque. En effet à date il ne connaissait que peu d’attaque mais pour cela il avait déjà d’autres plans afin d’augmenter son panel offensif. Il travaillait notamment sur des techniques précises de son côté à ce sujet et il voulait entrer en contact avec l’ancienne chef de la forge, sa cousine Metaru Itagami. Elle était renommée pour son maniement du bukijutsu allié à la maitrise du Kinton et naturellement le jeune genin voulait demander à cette figure de son clan de lui enseigner son savoir. Pour le moment elle était occupée à d’autres types d’occupations mais le Metaru se préparait à lui sauter dessus dès qu’elle aurait un peu de temps.

Aizen enchaîna alors sur une phrase que le Metaru n’attendait pas. Akagi fronça les sourcils en entendant cette déclaration qu’il trouvait illégitime. De son point de vue le combat avait été mené si loin par leur travail d’équipe à Akio et lui-même, il pensait même avoir régulièrement orienté la suite du combat par ses actions. Il ne pouvait nier qu’Akio possédait un pouvoir offensif impressionnant mais il ne pensait pas que cela suffisait à rendre pareil analyse. Le genin trouvait difficile de comprendre, surtout aux vues de la physionomie du combat, où une supériorité du céleste pouvait avoir été décelé. Une pointe de colère le poussait à couper Aizen pour lui demander des explications mais au lieu de ça d’une voix qu’il voulait calme mais d’où malgré ses efforts sa colère pointait il répondit :

« Intéressant. Je pensais que vous étiez quelqu’un de direct... Si c’est ce que vous pensiez, pourquoi ne pas l’avoir dit le jour de l’entrainement ? c’est une question à creuser. Je ne vais pas en demander plus pour le moment... sur cette déclaration. Ça serait contreproductif car il semblerait que j’ai encore plus besoin de cet enseignement que je le pensais. Donc autant commencer rapidement.»

AKagi voulait s’arrêter là ne rien ajouter de plus mais il n’y parvint pas. Il savait qu’il était âgé pour un genin mais l’enseignement de son père l’avait privé d’avancer à la vitesse voulu à l’académie et lui-même avait une certaine insouciance et peu d’ambition concernant sa place dans le monde shinobi avant l’attaque de l’empire sur Kumo. C’était ce jour là qu’il avait trouvé sa voie. Le temps qu’il avait perdu avant serait difficile à rattraper mais il travaillait dur pour y arriver. De ce fait malgré son calme habituel, il ajouta:

« J’espère que votre enseignement sera dans la ligne de vos analyse pointue…»

Le Metaru se tût, il n’avait rien dit de regrettable ou n’avait manquer de respect à son supérieur, il avait passé l’âge des réactions infantiles cependant il voulait rappeler qu’il n’était pas là pour enfiler des perles et que lui aussi attendait de son senseï l’excellence. Pour atteindre ses objectifs personnels il ne pouvait viser rien de moins.

Très rapidement Aizen se lança dans la pratique voulant connaitre ce que savait faire Akagi. Ne perdant pas de temps comme à l’accoutumé. Déjà une pierre volait à toute vitesse vers le Metaru. Celui-ci ne savait pas quoi faire, il connaissait les mouvements basiques de l’esquive mais à cette vitesse d’exécution cela lui paraissait impossible. Il voyait à peine le projectile et alors qu’il commencer à se déplacer sur la droite la première pierre percuta sa hanche gauche. Aizen n’arrêta pas il envoyait les projectiles à la suite cherchant à évaluer l’évolution des essais du Metaru très certainement. Jusqu’ici il avait toujours utiliser son métal comme deuxième peau pour le protéger, cette exercice d’esquive lui demandait une toute autre approche qu’il saisissait difficilement. Les trois pierres suivantes percutèrent aussi le genin alors qu’il s’essayait à accélérer ses mouvements, contractant le plus rapidement possible ses muscles afin de se déplacer avec vitesse et précision. Cela ne l’empêcha pas d’être percuté par une demie douzaine de pierre supplémentaires. Il sentait la fatigue pointer et la douleur augmenter mais il avait du mal à appréhender comment améliorer sa vivacité. Pourtant pierre après pierre il continua inlassablement à essayer.

Il se demandait qu’en est ce qu’Aizen arrêterait de lui envoyer ces pierres sur le corps mais il ne broncha pas essayant de trouver la solution par lui-même sentant de temps à autre une amélioration dans ses mouvements il cherchait à comprendre ce qu’il pouvait avoir fait de mieux mais pour le moment ne trouvait pas la solution.

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 11:11

Un froncement de sourcils, la réaction ne se fit pas attendre chez le Metaru. Il répondit, peut-être essayait-il de paraître calme dans sa réponse mais le sarcasme était facilement lisible à travers ses paroles. Aizen, l’air dur pour sans doute la première fois face à son élève, fit mine d’un énervement bien sûr artificiel.
« Tu devrais faire attention à ce que tu dis, Metaru Akagi. Suis-je là pour t’enfoncer ? Mon rôle est-il de te mettre des bâtons dans les roues ? Si je suis là c’est pour te faire progresser alors au lieu remettre en question mon analyse à demi-mot pourquoi ne te remettrais-tu pas en question ta personne ? »
Le regard lourd, Aizen n’attendait en fait aucune réponse à ses questions.
« Même si je n’ai pas à me justifier sache que mon analyse d’après match de la dernière fois était axée sur votre travail de groupe, le but n’était pas de vous confronter vu que vous étiez ensemble contre moi. Aujourd’hui c’est toi et toi seul que j’entraîne alors oui j’affirme que Akio était au-dessus de toi. Et qu’est-ce que tu vas me répondre à ça ? Vas-tu rejeté la faute sur mon analyse que tu penses erronée ou vas-tu tout faire pour te surpasser et me montrer que j’ai tort ? »
Cette fois le ton de la voix du chûnin ainsi que son regard insistant montraient qu’il attendait une réponse claire à sa question. Au départ, aucun des deux n’avait voulu s’attarder sur le sujet mais la réaction du Metaru avait été intéressante et Aizen voulait creuser un peu plus : quel genre d’homme était-ce ?

Après cet échange Aizen pu constater que le Metaru n’était pas capable d’esquiver une seule des pierres qu’il lui envoyait. Le contraire l’aurait étonné vu la vitesse des projectiles. Le Genin s’était sans doute concentré depuis toujours sur sa défense via son métal ou ses armes, il n’était donc pas familiarisé avec les esquives de haut niveau. Voyant qu’il flagellait son élève inutilement et qu’aucune évolution n’était possible sans plus d’instructions Aizen arrêta.
« Je vais te dire ce qui permet de faire une bonne esquive : l’anticipation. Il est toujours plus facile d’esquiver quelque chose que l’on voit arriver le plus tôt possible n’est-ce pas ? De cette manière tu aurais pu peut-être réussir à esquiver mes pierres. Elles sont rapides, peut-être que tu ne les vois pas une fois lancée mais as-tu regardé ma main, mon corps, mes mouvements ? De cette manière tu aurais pu peut-être anticiper la direction du projectile pour te mettre en mouvement plus tôt. Mais c’est quelque chose de difficile qui se travaille je te l’accorde. Garde cela en tête, nous allons travailler autre chose pour le moment suis moi. »
Aizen se déplaça dans une zone où il y avait plus d’arbres et il en cherchait un bien particulier.
« Ici sera parfait. »
Dit Aizen alors qu’il posait la main sur la branche d’un arbre qui arrivait exactement à la hauteur du Metaru.
« Ce qui est important dans tout mouvement physique est la mémorisation du corps, la répétition. Si j’avais jeté les cailloux toujours au même endroit il ne fait aucun doute qu’au bout d’un moment tu aurais su les esquiver sans problème sans que je ne te dise rien. Tu vas donc t’exercer avec cette branche d’arbre. Tu peux imaginer que c’est n’importe quelle arme d’un ennemi et tu feras des mouvements sur place pour esquiver cette branche. Bien sûr la tâche sera facile car la branche est immobile mais c’est là qu’il va falloir ajouter la composante importante de la technique : la vitesse. Comme tu vas facilement assimiler le mouvement identique face à une attaque immobile c’est parfait pour essayer d’atteindre la vitesse voulu pour cette technique. »
Effectivement ce serait bien plus dur de commencer à apprendre à esquiver correctement des vrais coups puis plus tard y mettre la vitesse. Aizen voulait que dès le début son élève assimile la vitesse qu’il fallait mettre dans ce genre d’esquive. Trouverait-il comment faire ?


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 11:55
Akagi savait qu’il n’aurait pas dû relever la provocation mais son ego n’avait pas laissé place à la réflexion. Le revers d’Aizen ne se fit pas attendre. Son ego à nouveau sous laisse, il ne chercherait pas à répondre une nouvelle fois, il se sentait déjà idiot d’avoir réagit initialement. C’était une perte de temps de toute façon. Cela ne lui plaisait pas que son supérieur pense qu’il était le maillon faible de l’équipe, mais la meilleure façon restait de lui prouver par les faits qu’il se fourvoyait. La mâchoire du Metaru se crispa, il ne pouvait tolérer cette situation. D’autant plus venant d’une personne ayant des ambitions toutes aussi difficiles que les siennes. SI un de ses pairs le considérait comme faible c’est qu’il n’avait sûrement pas encore assez travaillé sur ces faiblesses. Un feu nouveau brilla dans les yeux du genin, si ses motivations le poussaient déjà en temps normal à se donner au maximum, A cet instant il sentait une énergie qui semblait le déchirer de l’intérieur et qui ne demandait qu’à sortir. Tenant la bride fermement à ses émotions cet fois-ci, le Metaru répondit d’une voix égale retrouvant sa rigueur martiale habituelle :

« Mes émotions ont parlé à ma place, cela n’arrivera plus. Je vous ferais changer d’avis. Je suis prêt.»

L’entraînement avait commencé sèchement à la fin de cet échange dur entre les deux hommes. Akagi fut percuté jusqu’à la dernière pierre sans parvenir à en esquiver n’en serait ce qu’une. Il essayait de comprendre comment se mouvoir assez rapidement pour esquiver celle-ci. Son corps meurtri le faisait légèrement souffrir, des ecchymoses sur une grande partie du buste grandissaient.

Aizen prit la parole lui expliquant les mérite d’une bonne observation de son adversaire. C’était sensé, il le faisait naturellement au corps à corps pour placer une parade ou pour bloquer un coup mais pour esquiver, il s’était concentré sur les pierres essayant de les distinguer sans y parvenir. La posture de son adversaire et ses mouvements seraient d’un grand renfort en effet. Cependant pensa-t-il, cette idée s'appliquait contre les personnes qui utiliseraient des armes de jets, mais si un ennemi utilisait le Ninjutsu impossible d’anticiper d'où sortirait l’attaque. Un pic de terre venant du sol, un éclair venant du ciel. Si il venait à se retrouver dans ce type de situation est ce qu'observer son adversaire suffirait. Il ne le savait pas son expérience de combat ne suffisait pas pour connaitre la réponse. Il décida de laisser cette question pour plus tard et de faire confiance à son senseï dans la chronologie de l’entrainement, peut être aborderait il se point plus tard. Pour le moment le Metaru devait se préparer à esquiver une branche d’arbre. Vu de l’extérieur cela pouvait paraitre ridicule mais Akagi comprit l’intérêt. D’abord il fallait qu’il gagne en vitesse d’exécution sur un mouvement répété et connu pour comprendre comment accélérer ses mouvements puis seulement il pourrait essayer d’appliquer les préceptes compris lors de joutes où l’élément de surprise reprendrait sa place.

Au finale pour esquiver un élément immobile il fallait que ça soit son corps qui initiait un premier mouvement vers l’obstacle puis qu’il esquive rapidement d’un côté ou l’autre. Le genin se plaça à l’axe de la branche et entreprit tout d’abord doucement de passer d’un côté puis de l’autre de celle-ci. Ses mouvements lui firent penser à ceux d’un boxeur, passant d’un côté puis de l’autre de la branche dans un rythme tout d’abord faible. Au fur et à mesure le genin s’obligeait à accélérer le mouvement. Pendant un long moment il n’y eut pas de casse Akagi, esquivait aisément la branche car il maitrisait sa vitesse et sa coordination. Après un certain temps il commença à se cogner les épaules, les bras. Avec la rapidité augmentant ces chocs devinrent réguliers. Il s’arrêta après s’être cogné une nouvelle fois et réfléchit. Cette technique demandait beaucoup de vitesse mais il comprenait aussi que l’équilibre et la coordination était fortement sollicité. Le déplacement du genin ne suivait pas une onde fluide mais semblait saccadé ce qui faisait qu’il ne pouvait pas augmenter sa vitesse. Il se devait de maitriser d'abord son corps avant d'accélérer. Sans maitrise la puissance n’était rien.

Akagi recommença sans se tourner vers Aizen, il voulait réussir à avancer seul sur cet exercice, son senseï l’avait déjà bien orienté. A lui de découvrir l’astuce maintenant. Recommençant à un rythme plus lent il décida avant d’accélérer de réajuster ses appuis au sol. Afin de s’assurer un équilibre maximum. Cela ne servait à rien d’esquiver si après celle-ci on ne pouvait riposter faute d'équilibre. Akagi s’efforça, à chaque étape avant d’augmenter sa vitesse, d’assurer ses appuis et l’équilibre de son corps. Avant chaque palier de vitesse il vérifiait la coordination de ses mouvements et au lieu de faire le mouvement de buste seul, il déplaça aussi rapidement ses appuis sur une position qui lui semblait plus adéquate à l’accélération tout en gardant la maitrise de son corps. Comme Aizen lui avait conseillé, il observait aussi la branche avec intensité. Cela pouvait paraitre idiot, mais au final se fut payant. Au fur et à mesure qu’il accélérait en prenant garde à son équilibre, il remarqua que la branche noueuse se creusait du côté droit, ce qui lui permettait d’amoindrir l’amplitude de son déplacement pour l’esquiver de ce côté-ci gagnant en vitesse. Pour accélérer plus encore il comprit qu’il devait gainer l’ensemble de son corps et pas seulement la partie qu’il voulait déplacer afin d’améliorer encore ses performances.
Le genin continua ainsi encore un bon moment puis s’arrêta transit de sueur. Cela faisait maintenant quelques minutes qu’il n’arrivait plus à gagner en vitesse. Lui-même absorbé par la branche il ne savait pas dire si ses derniers déplacements avaient été suffisamment rapide pour la technique ou non. Dans tous les cas il sentait que seul il ne progresserait plus sur cet exercice. De plus il avait le souffle court. Akagi se tourna donc vers Aizen et dit :

« Verdict ? J’étais tellement concentré par le mouvement que je ne sais même pas si j’ai atteint un vitesse intéressante pour la technique.?
J’ai compris que mon équilibre devait être optimale avant même de me déplacer pour anticiper le mouvement et l’effort à venir. Aussi pour ne pas perdre l’équilibre suite à l'esquive et pouvoir riposter ensuite. J’ai aussi remarqué que même si je ne voulais que déplacer mon buste, il fallait que j’utilise l’ensemble de mes muscles pour gagner en rapidité d’exécution. En corps gainé sera plus facile à activer rapidement.

L’observation de la branche m'a aussi permis de prendre en compte sa forme, le moindre nœuds du bois m’était connu et du coup j’ai pu optimiser mes mouvements en fonction pour économiser un déplacement inutile.
Je sentais que j’allais bien plus vite que je ne suis jamais allé mais était-ce suffisant Senseï ?»


Difficile à estimer quand on esquive un élément fixe mais il sentait qu’il avait compris certains points de la technique. Attendant qu’Aizen lui réponde, Akagi plaça ses mains sur ses genoux pour reprendre son souffle.

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 20:49

Aizen vit le comportement du Metaru changer au fil de ses mots. Le visage crispé et plus déterminé que jamais il s’excusa en une simple phrase où l’on pouvait très clairement reconnaître son allégeance habituelle. Aizen redéploya son sourire satisfait, ne voulant pas en rajouter afin de clore le sujet il savait maintenant Akagi prêt à donner le meilleur de lui-même. Motivé par une rage de prouver son sensei avait tort.

Le Nara observa de longues minutes le Genin s’exerçait seul face à la branche d’arbre. Il éprouvait quelques difficultés mais ne demanda pas l’aide au Chûnin. Motivé à montrer de quoi il était capable il voulait sans doute prouver qu’il pouvait y arriver seul. L’amélioration se voyait au fil du temps car entre chaque balancement il changeait quelque chose pour que l’esquive suivante soit meilleure que la précédente. Hélas le tout n’était pas suffisant mais la technique était là. D’ailleurs Aizen fut surpris que le Metaru évoque le transfert de puissance entre les différentes parties de son corps même si cela avait était dit maladroitement. Il avait compris tout cela en expérimentant.
« Ton analyse technique est très bonne. Ce dont tu parles est un transfert de puissance, tu l’utilises déjà peut-être inconsciemment lorsque tu fais des grosses frappes circulaires si jamais tu utilises ce genre de mouvement. Effectivement pour gagner en puissance et donc en l’occurrence en accélération dans ton mouvement tu dois utiliser tout ton corps en partant des pieds. Si je veux te toucher l’épaule tu auras pour réflexe de simplement reculer celle-ci en gardant le reste du corps immobile mais si tout mouvement part d’une rotation des pieds alors la vitesse de recule de ton épaule n’en sera qu’accrue. Ça peut paraitre paradoxal car ce transfert de puissance prend du temps pour aller par exemple des pieds à l’épaule, mais l’accélération engendrée est telle qu’au final tu seras plus rapide qu’avec le mouvement basique. »
L’autre point évoqué, celui de l’équilibre était plus anecdotique en apparence mais il faisait partie des détails importants qui pouvaient tout changer. Aizen là aussi était content de constater que son élève avait trouvé ce point tout seul.
« Effectivement l’équilibre est important, sois souple sur tes jambes, genoux légèrement fléchis. Et de surcroit une position plus basse favorisera un meilleur transfert de puissance entre le bas et le haut du corps. »
Mais s’il se rapprochait d’une excellente compréhension de la technique purement physique pour réaliser cette esquive il lui manquait un point essentiel : le chakra.
« Néanmoins, la vitesse que tu as déployé dans ton esquive n’était pas suffisante. Tu penses trop comme un guerrier et pas encore assez comme un shinobi. Ce genre de mouvement sera juste bon pour une bagarre dans un bar. As-tu seulement pensé à déployer du chakra dans tes muscles afin de considérablement augmenter la puissance de ces derniers et donc ta vitesse de mouvement ? Regarde. »
Aizen vint remplacer son élève face à la branche. Il se mit face à celle-ci mais le buste à droite de la branche. Dans un mouvement rotatif qui partait de ses pieds pour emmener ensuite son bassin puis tout son buste il fonça l’épaule la première sur la branche. D’aucun aurait pu croire que le Nara allait percuter la branche de plein fouet mais il n’en fut rien. Au dernier moment, alors que la branche devait presque frôler son épaule, le Nara descendit sur ses appuis et passa en dessous de la branche avec cette dernière passant à quelques millimètres de son crâne. Il se retrouva ainsi, en sans doute moins d’une seconde, de l’autre côté de la branche.

Il se retourna vers son élève, toujours le même sourire en coin sans aucun fierté apparente pour un mouvement qui était pour lui basique.
« Voilà la vitesse que tu dois chercher à atteindre. Comme tu peux le deviner, simplement utiliser tes muscles dans la rotation ne sera pas suffisant, lorsque tu passes sous la branche le mouvement change radicalement. Mais si tu es déjà lent lorsque tu entame le mouvement alors la suite ne pourra pas être plus rapide. Ce n’est que la première étape, il faudra ajuster plusieurs choses lorsqu’il s’agira d’esquiver un vrai coup. Continue sur la branche d’arbre. N’oublie pas, déverse ton chakra dans tes muscles. Fonce dans la branche comme si tu voulais la briser et au denier moment… Esquive. A toi de trouver comment faire cette dernière partie. »
Aizen donnait toujours des indications, il orientait. Mais jamais il ne servait la solution sur un plateau.

Technique utilisée:
 



_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Lun 18 Jan 2021 - 16:11
Akagi observa avec attention son senseï réalisant une nouvelle fois l’esquive sous ses yeux. Celui-ci lui avait expliqué que son analyse bien que pertinente d’un point de vue physique manquait de la partie spirituelle inerrante à tous shinobis. La réponse d’Aizen et sa démonstration secoua le Metaru, encore une fois il se laissait diriger par les méthodes d’enseignements que son père lui avait transmises et il ne se détachait encore que trop peu de celle-ci. En effet son aïeul lui avait toujours enseigné de maitriser son être avant de faire appel au chakra, que ce soit pour la maitrise du don inerrant à son clan que la pratique des arts ninjas. En soit ses préceptes n’étaient pas mauvais, renforcer son corps et son esprit sans utiliser la source de pouvoir des shinobis ne ferait que le rendre plus fort. Seulement avec cet enseignement qui a duré très longtemps, Akagi s’était habitué à ne pas recourir de façon naturelle à son chakra et n’avait pas pour habitude de le malaxer en permanence et d’y recourir dès que nécessaire.

Aizen avait raison, il tenait plus du guerrier que du shinobi actuellement. Depuis le décès de son père il s’efforçait de garder en tête sa manière de voir les arts shinobis mais maintenant il devait aussi aller de l’avant. Le genin de presque trois décénnies avait perdu bien assez de temps dans ses jeunes années. Son rang en attestait ou encore le senseï qui lui faisait face, plus jeune et pourtant déjà chuunin, ces éléments lui rappelait sans cesse qu’il avait tardé a avancer dans sa formation shinobi. Une nouvelle fois il se sentit faible pour son âge réveillant encore le sentiment bouillonnant de son ego maltraité.

Le metaru fit signe qu’il avait compris, se rapprocha de la branche une nouvelle fois et se prépara. Il fit le vide en lui afin de laisser le chakra l’envahir. Il devait répéter les mouvements qu’il maitrisait physiquement mais avec l’apport du chakra en plus, un peu comme son utilisation du chakra lors d’une charge sauf que cette fois si au lieu de le concentrer dans ses pieds, le genin devrait concentrer le chakra dans l’ensemble des muscles de son corps. L’objectif était de gérer ce qu’Aizen avait justement appelé le transfert de puissance et pouvoir accélérer très fortement.

Akagi à quelques pas de la branche chargea avec force sur celle-ci, il sentit la vitesse le griser pendant une fraction de seconde et alors qu’il se rapprocha de la branche il voulu entamer un mouvement de rotation afin de passer sous celle-ci mais.. il était bien trop tard, il n’avait pas anticiper que sa vitesse le rapprocherait si vite de la branche. Il s’était habitué à ses mouvements sans chakra, celui-ci qui se déversait désormais dans ses muscles le rendait bien plus puissant mais il devait d’autant plus se maitriser et cette fois-ci c’était raté. Il envoya son épaule en avant, afin de protéger son sternum, tout en essayant de s’arrêter mais le choc lui coupa quand même le souffle. Il resta quelques secondes au sol. Penaud il se releva pour se remettre en position, la mâchoire crispée. L’anticipation, c’était la clé, il maitrisait déjà le flux de chakra et la concentration de celui-ci dans son corps comme en attestait la maitrise de technique comme la charge, maintenant il devait anticiper ses mouvements et leur vitesse décuplé par son chakra. Savoir qu’au lieu de devoir entamée la rotation d’esquive a quelques centimètres de la branche, il devait le faire quelques dizaines de centimètres plus tôt car l’inertie de son corps n’était plus la même avec le chakra en renfort.

Le Metaru jeta un coup d’œil à Aizen et sourit comme pour lui signifier que tout allait bien et qu’il comprenait son erreur. Akagi recommença l’opération et anticipa son mouvement une fraction de secondes plus tôt qu’avant. Il parvint à passer sous la branche avec succès. Une première étape de franchi mais il ne pensait pas encore être à la vitesse de son senseï. Pour le moment il se sentait à une vitesse similaire à celle de sa charge. Il fallait qu’il continue ses efforts sur cette base acquise.

Le genin continua ainsi une bonne partie de l’après midi se forçant à intensifier le flux de chakra dans son corps et ses muscles afin de gagner en rapidité. Bien entendu chaque palier de vitesse atteint allait avec son lot de déboire, à chaque fois il fallait revoir la maitrise du mouvement et l’anticipation de la vitesse afin de s’assurer de ne pas percuter la branche. Il la percuta encore quelques fois mais moins violement que lors du premier essai. Enfin lorsqu’il lui sembla que sa vitesse approchait celle de son senseï et surtout sa limite de déplacement actuel, le frappeur de métal s’arrêta. Il reprit son souffle pendant plusieurs minutes avant de se rapprocher d’Aizen. Il avait hâte d’entendre ce que lui dirait celui-ci afin de passer à la suite si d’avance il avait passé ce premier palier. Il le regarda et lança :

« Je pense être au plus vite que je sais faire actuellement. J’ai compris après ma première tentative... douloureuse... que gagner en vitesse était une chose mais il fallait d’autant plus anticiper ses actions afin de maitriser l’inertie d’un corps qui se déplace plus vite. Le changement de direction quant à lui m’a semblé assez naturel au final une fois le mouvement physique compris l’ajout du chakra permet un gain de vitesse et puissance mais ne modifie pas la maitrise de notre corps uniquement leur impact. Ce qui me fait revenir au premier point, besoin d’être plus conscient et plus précis pour éviter toute maladresse qui elle a plus de conséquence vu la puissance employé.. Voilà en tout cas ce que j’ai ressenti.. Est-ce que de votre point de vue je suis arrivé à la vitesse nécessaire et le mouvement vous paraissait il bon ?»

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Ven 22 Jan 2021 - 19:48

Aizen laissa sa place à son élève pour se mettre sur le côté et l’observer en silence. Aizen posait ses yeux partout, il devait vérifier chaque partie du corps de Akagi qui était censé être impactée par le mouvement. Le Metaru faisait forcément plusieurs essais donc le Nara se concentrait sur une zone à chaque fois afin de ne rien rater mais essayait d’également regarder la globalité du mouvement.

Savoir réaliser une capacité était une chose mais réussir à l’inculquer en était une autre. Un bon shinobi n’était pas forcément un bon professeur, certains ne savaient pas mettre des mots sur ce qu’ils arrivaient à faire. Mais le village de Kumo avait fait de l’apprentissage une de ses spécialités. Pays de la connaissance, il était de coutume depuis longtemps de partager son savoir avec son prochain. C’était rentré dans les mœurs d’une telle façon que dans ce pays même les moins expérimentés étaient capables d’enseigner à leurs aînés. C’était là une des forces de la foudre. Aizen, bien qu’Hijin de naissance, ne faisait pas exception à cela et était devenu maître dans l’art de l’enseignement.

La première tentative du Metaru fut un échec et il se heurta à l’obstacle que représentait cette branche. Aizen savait déjà que ce serait ce résultat, son élève se retourna afin d’adresser un sourire signifiant que tout allait bien. Le Nara espérait bien que Akagi n’arrêterait pas ses tentatives après un seul essai de toutes façons. Il resta à sa place, scrutant les moindres gestes de son apprenti.

Chaque tentative apportait son lot de changements. Qu’il soit plus rapide ou plus précis, chaque esquive différait de la précédente mais il ne parvenait pas à équilibrer le tout. S’il était assez rapide alors il percutait la branche ou perdait en stabilité. Lorsqu’il était précis sur ses mouvements il restait néanmoins trop lent. Cela demandait une concentration que de visualiser le mouvement une fraction de seconde avant de le réaliser afin de pouvoir se concentrer sur la vitesse. Il fallait que le mouvement devienne un automatisme et pour cela il fallait multiplier les répétitions.

Aizen attendit que ce soit son élève qui décide de passer à la prochaine étape. Était-il en mesure de comprendre seul à quel moment son mouvement était assez rapide sans perdre de sa qualité de précision ? Face à un adversaire immobile rien était moins dur. Le Nara écouta l’auto analyse qui lui était délivrée puis répondit à la question.
« Il n’y a qu’un seul moyen de savoir si oui ou non ton mouvement est maitrisé. Tu en as fini avec cette branche, il faut maintenant s’habituer à un cas plus réel. »
Aizen décrocha son arme tout en la laissant dans son fourreau, il savait qu’il allait toucher alors il ne voulait pas découper son cher élève.
« Tu vas devoir esquiver mes coups désormais. »
Aizen se mit face à Akagi, à une distance de touche et prit sa position de combat.
« Pense à une chose, anticiper les coups de ton adversaire peut être à double tranchant. Face à une branche d’arbre cela n’a aucune incidence mais face à un être vivant si tu anticipes trop tôt le coup de ton adversaire et que tu amorces ton esquive prématurément cela pourra te porter préjudice. »
Voyait-il où Aizen voulait en venir ? En effet si Akagi entamait son esquive trop tôt alors son assaillant aurait le temps de changer la trajectoire de son attaque et d’ainsi toucher malgré l’esquive. Il avait tout à perdre si jamais il commettait une telle erreur. Aizen l’avait brièvement prévenu, il devait prendre garde.

Le Nara se mit à attaquer sans préavis. Que ce soit des coups d’estocs, des tranches verticales ou horizontales, l’apprenti samouraï s’en donnait à cœur joie. Si Akagi pensait que le fait que l’arme soit rangée dans son fourreau le protégeait il se trompait lourdement. Les coups de Aizen étaient puissants et il ne se retenait pas. Bien que cette fois il laissait un temps de pause entre chaque assaut cela ne l’empêchait pas d’y mettre toutes ses forces. Un coup prit rajouterait une ecchymose aux nombreuses déjà acquises par le Metaru ce jour-là.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Mer 27 Jan 2021 - 15:00
Akagi avait saisi les bases du mouvement. L’équilibre, le transfert de force, l’écoulement du chakra dans tout son être pour augmenter sa réactivité et sa vitesse. Comme le disait justement son senseï avant d’envoyer son premier coup, le tout maintenant était de lire les mouvements de son adversaire afin d’esquiver au bon moment. Anticiper le mouvement, savoir ou l’arme frapperait était une chose, esquiver au moment opportun en était une autre. Akagi passait d’un exercice demandant de la concentration pour arriver à maîtriser son corps à la perfection, à un exercice d’autant plus dur qui demandait cette même concentration tout en nécessitant une grande attention pour son environnement. Le Metaru comprenait le but de ce nouvel exercice, mais le chemin pour y parvenir serait un douloureux apprentissage. La branche immobile lui manquait déjà.

Aizen brandit son arme et sans plus attendre enchaina les frappes sur son élève. Akagi s’était préparé à l’attaque bandant l’ensemble de ses muscles, son chakra circulant librement dans ses veines pour l’aider à réagir rapidement. Le genin se focalisa sur le mouvement du bras ainsi que sur la posture du corps d’Aizen afin d’anticiper la cible choisit par celui-ci. Suivant avec attention les retours du Nara, il avait compris l’intérêt crucial du minutage. Comme au ralentit le metaru voyait le bras d’Aizen s’abattre d’un coup de taille de haut en bas visant son épaule droite. Akagi attendit, attendit, attendit afin d’assurer son esquive et lorsque ce qui lui parut le moment idéal apparut, il déplaça son buste vers la gauche tout en changeant ses appuis.
Une douleur cinglante explosa dans sa main droite. Le metaru serra fort ses dents. Prenant en compte les retours de son senseï, Akagi n’avait pas trop anticiper l’attaque mais au contraire ne s’était pas laissé assez de temps pour l’esquiver complètement. Son épaule était sauve mais sa main n’avait pas eu le temps de fuir le fourreau d’Aizen. Pas le temps pour se lamenter son senseï après une courte pause enchaina. Un coup d’estoc cette fois-ci qui, malgré les efforts du Metaru pour l’esquiver, le cueillit une fois encore quelques centimètres à côté de sa cible initiale, faisant se plier en deux le genin.

Akagi réfléchissait. Le tout était d’ajouter plusieurs variantes à l’équation. Tout d’abord il y avait uniquement la maitrise du corps d’Akagi, son inertie, sa vitesse, son équilibre, son flux de chakra. A cela il fallait maintenant qu’il ajoute par rapport à la branche inerte. Les mouvements de son adversaire, sa force/vitesse de frappe et sa capacité de réaction si d’avance le genin anticipait trop tôt. Autant de paramètres qui rendait l’équation à élucider particulièrement complexe. D’autant plus que cette fois-ci ce n’était pas un mouvement répété mais à chaque fois une nouvelle esquive à réussir. Akagi fit le vide. Deux nouveaux coups l’avaient atteint malgré ses efforts. Quel était le paramètre qu’il ne maitrisait pas ? sa vitesse ? son minutage ? Il décida qu’il fallait essayer.

Akagi changea de posture lors de la petite pause qu’Aizen accordait entre chaque nouvelle frappe. Au moment ou celui-ci commença à abattre son bras Akagi bougea forçant le Nara à changer d’angle pour le toucher. A défaut de réussir l’esquive cela permettait d’amoindrir la puissance du coup. Le Metaru ferait, tel un plan d’expérience, influer un paramètre sur son amplitude complète et passerait au suivant afin de s’assurer de maitriser cette technique. Un grand nombre d’ecchymose se dressait face à lui mais cela ne le perturbait en rien. Il se concentra tout d’abord sur deux paramètres principaux. Le minutage et la vitesse. Aizen l’avait surement compris en se déplaçant dès qu’il bougea le bras, Akagi avait décider de faire varier son paramètres minutage. Il testa plusieurs amplitudes et ensuite ajusta celui-ci sur le minutage qui ne permettait pas à Aizen de changer de trajectoire mais qui ne permettait pas encore au genin d’esquiver l’attaque. Bien entendu pour parvenir à trouver cette précision il avait encore subit un certain nombre de coup mais le genin bien que fatigué ne lâchait rien. Maintenant venait sa vitesse, si son minutage avait été testé et que celui-ci ne permettait pas d’esquiver l’attaque forcément sa vitesse n’était pas suffisante. Le genin se concentra sur son flux de chakra essayant de l’augmenter un maximum. Le genin presque trentenaire maîtrisait son corps, ayant passé bien plus d’années à l’entretenir et à travailler avec que d’années à s’exercer au malaxage du chakra. De ce fait il se concentra sur son flux de chakra.

Un nouveau coup de taille horizontal venant de sa droite fonçait vers lui. Le genin esquiva au moment opportun en relâchant comme d’un coup un flux de chakra supplémentaires qu’il avait retenu jusque-là. Ce flux relâché au dernier moment lui donna comme un coup de boost et lui permis de gagner en vitesse sur l’esquive mais il ne s’attendit pas à un tel bon de puissance et fut quelque peu déséquilibré ce qui lui valu une nouvelle touche en faveur d’Aizen. Néanmoins Akagi sourit, confiant que cette touche serait la dernière. Cette fois, le façonneur de métal avait saisi. Il savait ce qu’il devait faire et la prochaine attaque du Nara ne porterait pas.

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 22:25

Aizen observa son élève alors qu’il allait justement lui envoyait ce qui aurait pu s’apparenter à un coup de bâton. Le Nara voyait bien que le Genin était attentif, ses yeux se posaient partout. Il devait tenter de deviner où allait frapper le fourreau mais bien qu’il ait compris qu’il fallait anticiper ce ne fut pas suffisant. Le premier coup rata son épaule mais attrapa la main qu’il avait laissé traîner au passage. Le Chûnin espérait que le Metaru était déjà prêt car il comptait continuer ainsi jusqu’à que l’esquive soit réussite. La deuxième tentative fut un échec encore plus cuisant qui ne manqua pas de bien toucher le Genin.

Aizen faillait arrêter l’exercice tant le résultat était ridicule. Akagi prenait tous les coups sans exception, quoi qu’il fasse il se faisait toucher. Il avait beau tenter de changer de rythme, de posture, d’angle, rien n’y faisait. Le Nara se demanda dans un premier temps si le Metaru avait écouté tout ce qu’il avait dit puis il comprit ce qu’essayait de faire son élève. Aizen sourit. Tout le monde n’avait pas la chance de naître talentueux et Akagi faisait surement partie de cette catégorie-là. Mais s’il ne pouvait réussir à appréhender cette technique par talent il comptait bien la dompter par l’acharnement. Tous ses échecs n’en étaient pas vraiment, ce n’étaient que des tests afin de s’imprégner du rythme, il cherchait le bon timing quitte à prendre des dizaines de coups au passage. Et si au départ Aizen pensait que chaque tentative n’était qu’un total échec à bien mieux y regarder chaque fois le Genin apportait ses petits ajustements. C’est à travers un sourire et une esquive presque réussit que Aizen compris que Akagi avait bien saisi la chose. Mais qu’en était-il vraiment ?

Aizen raccrocha le fourreau de son arme à sa taille, peut-être que le Genin serait étonné car il n’avait pas encore réussi l’esquive mais qu’il ne s’y trompait pas, l’exercice n’était pas terminé bien qu’il touchait à sa conclusion. Aizen posa la main opposée sur le manche de son arme et de son autre main il déclipsa légèrement la lame du fourreau.

« J’espère que tu as saisi le mouvement car cette fois tu n’auras pas de seconde chance… »

Cette phrase faisait office d’avertissement car si Aizen avait ajouté un effet de surprise alors son élève aurait eu aucune chance de s’en tirer. Il dégaina son arme et frappa dans un même mouvement fluide et très rapide. La puissance était-elle que si le Metaru ne réagissait pas son bras s’envolerait dans les airs avec de s’écraser mollement sur le sol, inerte. Il n’avait plus le choix car Aizen ne plaisantais pas et partageait son Iaido au maximum qu’il était actuellement capable de faire. Son élève perdrait-il son bras ou gagnerait-il une capacité en ce jour ?


Spoiler:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Mer 3 Fév 2021 - 22:39
Alors qu’Akagi se préparait à esquiver le prochain coup Aizen s’arrêta. Il plaça la lame à l’horizontale face à lui et d’un mouvement fluide la dégaina de son fourreau. Le genin passa son avant-bras sur son front trempé de sueur. Son corps tuméfié le faisait souffrir au moindre mouvement. Il ne s’agissait que de contusion et hématomes, mais leur quantité venait progressivement à bout de l’endurance du Metaru. Pourtant Akagi se redressa une nouvelle fois, en position de combat. Aizen le prévint d’une phrase succincte qu’il n’aurait pas de seconde chance lors de son prochaine assaut. Sa lame accérée semblait confirmer ses dires silencieusement. La chance, elle n’avait rien à voir là-dedans. Ce n’était pas elle qui avait porté le Metaru jusqu’ici et ce n’était pas elle qui avait reçu de nombreux coups afin de maitrisé une technique inédite. Non la chance ne lui avait jamais servit et ne lui servirait à rien en cet instant non plus, seul ses capacités nouvellement acquises, son entrainement acharné lui permettrait de toucher à son but.

A cet instant dans l’esprit d’Akagi, la peur, l’hésitation n’existaient plus. Il se sentait porté par cette journée d’enfer et son envie de réussir aussi tranchante que la lame qui a une vitesse folle filait vers lui. Le genin avait analysé le mouvement complet de son senseï bien que réalisé rapidement, il savait exactement quel muscle activé et à quel moment. Il sentit le flux de chakra couler dans ses veines et relâcha au moment opportun la quantité qui lui permettrait de booster son corps suffisamment pour réaliser l’esquive parfaite, celle qui lui permettrait d’éviter l’amputation tout en le gardant à porter si d’avance il voulait riposter. Il s’avoua à lui-même d’ailleurs qu’après tout ce temps passé à se faire martyriser par son senseï, lui en envoyer une le démangeait presque. Réaction humaine normal que le Metaru n’assouvirait pas. Une fraction de seconde plus tard tout était déjà fini, la lame était passé sur sa droite frappant dans le vide. Akagi avait réussi à réaliser un mouvement en arrière rapide du buste en déplaçant aussi légèrement ses pieds pour garder l’équilibre à une vitesse qu’il n’avait encore jamais atteint. Ce mouvement avait sauvé son bras que son senseï comptait bien trancher net si d’avance son élève ne se révélait pas compétent. Cette pensée d’ailleurs avait quelque chose d’ambivalent. En effet d’un côté cela montrait qu’Aizen poussait ses élèves dans leur retranchement, pour en avoir le meilleur, d’un autre il n’avait aucune pitié même pour les membres de son équipe, de son village.

Akagi mit un peu de temps à reprendre ses esprits après avoir réussit ce mouvement et se tourna vers son senseï :

« .. j’ai réussi ! c’est génial ! c'est presque grisant cette sensation de vitesse... Je devrais peut être y songer pour autre chose... en tout cas, merci pour votre enseignement ! »

Laissant le Nara lui répondrr, il écouta attentivement ses remarques puis ajouta :

« Je sais qu’on était venu pour m’apprendre deux techniques, mais je suis totalement épuisé et mon corps à qui vous avez bien enseigné la technique, fit il essayant d’en rire, à besoin de repos.. Je pense que d’ici deux jours on peut continuer… ! Encore une fois merci pour votre temps Aizen-senseï. »

---------

Deux jours plus tard Akagi se présenta sur le terrain d’entrainement prêt à en découdre et à apprendre une nouvelle technique. Il se remémora Aizen et Akio utilisant le mur de roche durant leur duel et sa hâte de connaitre la technique ne fit qu’augmenter. Fidèle à son habitude le Metaru était arrivé plus tôt que l’horaire prévu du rendez-vous. Il commença à s’échauffer en attendant Aizen.

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Sam 6 Fév 2021 - 11:09

Aizen se demanda s’il aurait eu le temps d’arrêter son coup si Akagi n’avait pas été capable d’esquiver l’attaque. Heureusement pour son élève l’apprenti samouraï n’eut pas besoin de vérifier car il réussit son esquive. Ce dernier semblait quelque peu chamboulé, l’adrénaline devait l’avoir pris à bras le corps et il lui fallut quelques instants avant de reprendre ses esprits. Aizen apprécia le fait que le Metaru pense déjà à d’autres utilisations possibles d’une telle vitesse, il ne fallait jamais cesser de s’améliorer.
« C’est une vitesse que la plupart des ninjas de niveau intermédiaire peuvent atteindre. Donc tu comprends que s’ils savent l’utiliser pour esquiver tu dois savoir être encore plus rapide pour attaquer sinon jamais tu ne pourras toucher ton adversaire. Maintenant, tu connais la sensation à atteindre. »
Le Nara n’avait pas de remarque supplémentaire notamment technique. Seul le résultat comptait et Akagi avait réussi à esquiver, il maîtrisait donc maintenant cette technique et il n’était pas nécessaire d’insister plus que nécessaire. Avec toutes ses tentatives le Genin devait avoir atteint sa limite en chakra mais aussi simplement en endurance classique, même les shinobis étaient fatigués et ce serait contreproductif que de tenter un autre apprentissage le même jour.
« Il est important de connaître ses limites afin de gagner en efficacité. Retrouvons-nous alors dans deux jours, reposes toi bien. »
Il le remerciait pour son temps… Aizen ne faisait pas ça par pure générosité. Il n’était pas simplement là pour lui rendre service. Il devait devenir un bon sensei, cela lui servirait dans sa montée hiérarchique mais surtout il devait se faire le plus d’allier possible. Il le savait, l’élection d’un Raikage se faisait toujours par vote et sa campagne se travaillait bien en amont.

~~~~~~~~

Deux jours plus tard Aizen partit en direction du terrain d’entraînement et il savait déjà exactement comment il apprendrait ce mur à son élève. Les techniques de défenses imposantes telles que les murs étaient primordiales chez tout shinobi afin de se défendre des ninjutsus de trop grande envergure. Mais pas seulement, et le Metaru s’était rendu compte de toutes les possibilités que pouvaient offrir ce genre de technique durant leur dernier affrontement. Akio maîtrisait déjà ce domaine et Akagi ne voulait surement pas se laisser distancer.
« Bonjour Akagi. Commençons sans plus tarder. »
Aizen ne perdait pas de temps, nul doute qu’en deux jours le Metaru avait largement pu récupérer des exercices de l’avant-veille.
« Je ne sais pas exactement en quoi la manipulation de la terre et du métal diffère. J’utilise très souvent la roche environnante pour la moduler et ainsi construire un mur mais tout comme toi avec le kinton je peux générer de la terre directement depuis mon corps. Ça restera donc à toi de convertir mes connaissances que je vais te transmettre afin d’adapter le tout à ton affinité particulière. »
La différence pouvait déjà résider dans les mudras à utiliser, qui disait affinité différente disait malaxage du chakra différent. Aizen ne savait pas si le Metaru devrait en utiliser des différents et ce serait à lui de trouver car le Nara ne pouvait pas ressentir son flux de chakra à sa place.
« Si tu as seulement l’habitude d’invoquer des armes la différence sera conséquente car un mur demande une bien plus grande quantité de ton élément. Et plus la quantité sera grande plus tu auras de difficulté à la moduler. »
Aizen se recula et sans dire mot son élève devait comprendre qu’il allait réaliser une démonstration. Aizen réalisa les signes et s’accroupit pour toucher le sol des deux mains. Il était capable d’invoquer le mur sans toucher le sol mais cela n’avait rien de gracieux car ça l’obligeait à sortir le doton par la bouche. Lorsqu’il toucha le sol la terre devant lui se mit à vibrer puis à bouger pour enfin s’élever en un mur imposant et solide. Quelques secondes après le mur était figé et le sol avait retrouvé son état de calme.
« Il faut tout prendre en considération. Taille, largeur, quantité de matière, densité. Le tout doit être fait dans un temps le plus restreint possible car c’est souvent réalisé pour intercepter un jutsu fonçant vers toi. Pour commencer, tu vas essayer d’invoquer une plaque de métal. L’épaisseur importe peu, je veux que la hauteur soit bonne cela dit. »
Comme d’habitude, Aizen voulait procéder méthodologiquement, étape par étape.


Spoiler:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Ven 12 Fév 2021 - 16:01
En s'approchan de son senseï, il lui fit un simple signe de tête le laissant entrer dans le vif du sujet promptement comme à son habitude. Pas de place à la perte de temps et cela convenait parfaitement au Metaru.

Aizen avait mis le doigt sur le point qui poserait certainement le plus de problème au genin. La quantité de chakra à malaxer, la quantité de Kinton à créer pour une réalisation de cette envergure. Akagi réfléchissait aux conséquences qu'une telle quantité de matière à déployer aurait sur sur son flux de chakra avant même qu’Aizen ne lança son impressionnant jutsu protecteur, invoquant une nouvelle fois devant ses yeux un mur de roche. La hauteur et robustesse de celui-ci était impressionnante. Avant de tenter quoique ce soit sur l’exercice qu’Aizen lui demanda, Akagi décida d’étudier plus en avant le mur qui se dressait face à lui.

Il regarda son profil pour estimer sa largeur, sa face pour déterminer sa longueur et estima sa hauteur rapidement. Il créa de quelques mudras rapides une pioche afin de porter quelques coups sur la surface de celui-ci. Il voulait estimer sa dureté en peau et celle à cœur afin d’en connaitre sa constance. Bien entendu la roche et le métal n’était pas la même matière mais ces indications seraient crucial pour aider le genin à faire un choix parmi l’ensemble des métaux à la disposition des Metarus. Akagi savait que trop bien après des années d’études auprès de son père les risques d’utiliser une matière trop résistante mais peu résiliente. Utiliser une matière dure pouvait être de prime à bord ce qui semblait être le plus intéressant. Cependant une matière de cet accabit, aussi incroyable que cela puisse paraitre, serait très cassante et ne tiendrait pas ou peu face aux assauts ennemis. Ainsi le Metaru avant de créer quoique ce soit voulait émettre quelques premières hypothèses de matériau en s’aidant de la densité et de la géométrie du mur de son senseÏ.

Après quelques temps de réflexion, le Metaru savait ce qu’il devrait créer comme métal. Cet aspect de la technique ne lui poserait aucun souci, étant un artisan hors pair dans la maîtrise de son don héréditaire. Un métal dur en peau et tendre à cœur pour permettre une absorption optimum des coups portés sans risquer une casse prématurée. Une matière ductile de préférence. Qui pourrait se déformer sans rompre. Le choix était tout fait. Akagi se disait que le Nara allait peut-être se retrouver étonné de ce qu’il allait voir sortir de la création du Metaru.

Venait le temps de débuter l’exercice. Il savait créer une seconde peau de métal, des armes de toutes formes et diverses créations de son cru en métal. Aizen voulait qu’il se focalise uniquement sur la hauteur de sa réalisation et de ce fait la contrainte de matière à créer ne s’appliquerait pas pour le Metaru sur ce premier exercice. La quantité de matière à créer était encore dans des dimensions familières. Il s’exécuta, réalisant rapidement les mudras nécessaires et créa face à lui une plaque de métal comme demandé par son senseï à la bonne hauteur d’une épaisseur plutôt fine sans effort important. Le métal choisit cependant ne manquerait pas de surprendre le Nara, il avait face à lui un mur tout en argent d’une pureté incroyable. L’argent était l’un des métaux les plus ductiles existants et avec la bonne densité, ce dernier devrait pouvoir absorber la plupart des attaques ennemis avec plus de facilité qu’un acier quelconque sans rompre. En se déformant élastiquement voire plastiquement sous l’effort mais sans jamais casser.

Sa création prête et exécutée sans difficulté particulière, Akagi regarda Aizen pour connaitre la suite des opérations.

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 


Dernière édition par Metaru Akagi le Dim 14 Fév 2021 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Ven 12 Fév 2021 - 21:47

Aizen observait son élève de façon amplement satisfaite. Plus que de se contenter d’écouter les consignes de son senseï le Metaru s’appliqua à étudier le mur de roche dans les moindres détails. Il observa la hauteur, la largeur et alla encore plus loin en attaquant la roche avec une pioche afin d’en déterminer la solidité et sans doute en déduire la densité. Le Nara découvrait là une facette qu’il n’avait encore que très peu vu chez le Genin, cette initiative à analyser la technique était très plaisante tant elle était importante. Comprendre était la base de tout, avoir l’information avant d’agir et grâce à cette étape qui pouvait paraître une perte de temps il irait plus vite dans son apprentissage.

Après son analyse poussée Akagi semblait avoir une idée en tête. Aizen ne pouvait comprendre ce que c’était jusqu’à que son élève exécute sa consigne et invoque sans difficulté une grande plaque de métal. Mais quel métal ? Celui-ci semblait bien plus pur que du simple acier. Aizen avait tendance à croire que les Metaru ne se contentaient que de l’acier mais ils pouvaient manier toute sorte de métaux. Le choix du métal pouvait être déterminant suivant l’utilisation désirée et Aizen reconnu enfin après quelques secondes d’observation la matière choisie.
« De l’argent ? Intéressant mais pourquoi ce choix ? »
Aizen avait beau s’être renseigné sur les différents métaux pour sa mission dans les mines de Teitetsu il ne possédait pas les connaissances requises pour déterminer les avantages que représenteraient l’argent face aux autres métaux pour l’utilisation d’un mur de cette taille.

Après la réponse de son élève Aizen s’avança et posa la paume de sa main sur le métal. Il la parcourra quelques instants pour en juger la surface puis poussa légèrement avec son bras. Le mur ne mit pas longtemps avant de basculer et de s’écraser lourdement sur le sol.
« Bien que la fine épaisseur que je t’ai demandée justifie qu’il soit tombé aussi facilement le problème sera le même face à une technique de grande envergure. Tu ne dois pas te retrouver écrasé par ta propre création. Quand j’invoque un mur il vient du sol donc il est forcément mieux ancré. Tu dois te débrouiller pour que ton mur prenne naissance plusieurs centimètres sous la surface du sol si tu ne veux pas qu’il chavire en encaissant une technique. Car même avec son épaisseur finale s’il est juste posé sur le sol il pourra te tomber dessus. »
Bien que fait d’une fine épaisseur Aizen ne devait pas être capable de pousser facilement le mur à main nue. Il fallait que ce dernier soit bien incrusté dans le sol car son but était de tenir face à une offensive frontale. Si la technique lancée s’avérait plus puissante alors le mur serait brisé mais les dégâts seraient réduits au passage. Et, au contraire, Si le mur venait à s’effondrer sur son utilisateur alors la technique se retournerait contre lui. Akagi devait continuer sur cette première étape afin de traverser cette première difficulté.
« Recommence, je ne dois pas être capable de faire chavirer ton mur juste à la force de mes bras. »



_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Sam 13 Fév 2021 - 16:46
Akagi répondit à son senseï promptement, retraçant la réflexion qu’il avait eu intérieurement:

« Pour un mur de cet envergure qui doit pouvoir repousser des attaques potentiellement répétées. Utiliser un acier est faisable bien entendu, en ajustant la pourcentage de carbone présent dans celui-ci vous pouvez affiner sa résistance. Cependant j’ai décidé de partir sur un autre matériau car après avoir vue la densité de roche de votre mur j’estime qu’un métal ne réagirait pas de la même façon en cas d’attaques répétées. Tout du moins un métal qui n’est pas suffisamment ductile »

Akagi reprit son souffle et continua :

« En effet. Imaginons que j’attaque de façon répété votre mur au même endroit. Il perdra couche après couche la roche de surface sur le point qui est frappé. Son intégrité ne serait remis en cause qu’après avoir fait tomber le nombre de couche requis pour passer son épaisseur. Je ne parle ici pas d’attaque pouvant pulvériser nos créations bien entendu mais plutôt d’attaques d’envergure moyenne qu’ils sont censés bloquer.

Le mur en métal quant à lui ne réagirait pas de la même manière. Si le métal choisit n’est pas assez ductile, après quelques assauts, moins que pour votre mur de roche, le métal casserait net sur toute son épaisseur si d'avance je choisissait un acier trop résistant.
L’argent lui est l’un des métaux les plus ductiles avec l’or et le platine. Ce qui lui permet d’avoir une capacité plus importante à la déformation plastique que les autres métaux et ainsi absorber un plus grand nombre d’attaques avec plus de facilité sans pour autant rompre.

Après entre l’or le platine et l’argent. J’ai choisi ce dernier par goût personnel tout simplement.»


Une fois son explication transmise, Aizen analysa sa création et d’une simple poussée fit tomber la plaque au sol. Avant que son senseï n’ouvre la bouche et ne lui explique la suite des opérations, Akagi se disait déjà qu’il aurait dû penser à l’encrer d’une façon où d’une autre dans le sol. Le genin se rappela la position d’Aizen quand il invoque le mur. Les deux mains plaqués au sol. Sûrement afin de pouvoir gérer au mieu la création de l’édifice de sa base jusqu’à son point le plus haut.

Le genin s’activa de suite, créer la même plaque mais avec un réseau souterrain le maintenant en place. Il savait déjà comment il allait faire, sa mission au sein d’une équipe de charpentier lui avait donné l’idée. Encore une fois tant que la largeur et l’épaisseur de sa création ne devait pas atteindre le monstre de mur qu’Aizen avait créer le Metaru ne se sentait pas mis en difficulté.
Akagi plaqua ses deux mains au sol et créa sous terre une embase de métal perpendiculaire à la plaque qui était entrain de prendre forme hors sol. Il ajouta d’ailleurs des renforts entre l’embase et la plaque que l’on pouvait apercevoir dépassant légèrement du sol de chaque côté de sa plaque d’argent qui faisait à nouveau face à Aizen. Le metaru n’était pas inquiet quand au fait qu’une simple poussée ne pourrait venir à bout de cette création. Bien entendu n’importe quel ninjutsu ou taijutsu plierait sa plaque de métal étant donné son épaisseur actuelle mais déjà l’argent ne casserait pas et c’était un bon premier pas vers la création finale. Le metaru une fois l’exercice réalisé regarda son senseï et ajouta :

« Je maitrise mieux mon affinité Kinton que mes autres capacités ayant passé énormément de temps à travailler avec mon père sur ce don héréditaire. Tout d’abord de manière traditionnelle à la forge puis en usant de mon chakra.
Je pense que vous avez vu juste au début de l’entrainement. Ce qui va me poser un réel problème sur cette technique, c’est la quantité de métal à créer pour réussir à avoir un mur équivalant au votre. Quelle est la prochaine étape ? »


Akagi ne pensait pas faire preuve d'arrogance avec de telles paroles. Il ne faisait qu'émettre un fait. Le metaru pensait être assez agé pour savoir s'auto-juger correctement et sa maitrise du Kinton était concrètement plus avancé que celle de ces autres domaines de prédilection. Il savait maitriser son don héréditaire de façon précise et il savait qu'ici il serait mit en difficulté par la quantité. Il avait hâte de voir comment Aizen réagirait et comment il aiderait son élève à améliorer un point faible qu'il pointait sans honte de lui même.

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Sam 13 Fév 2021 - 19:40

Aizen écouta attentivement les explications de son élève. Pendant un instant les rôles furent inversés et le Chûnin accepta avec plaisir cette situation tant s’instruire était important pour lui. Il ne connaissait pas la subtilité des différences entre les matières. Et au lieu de choisir une matière des plus solides le Metaru expliqua qu’il était plus pertinent de prendre une matière qui avait plus tendance à se tordre sous les coups plutôt qu’à se briser. Le Nara comprit que ceci permettrait une absorption des dégâts afin d’éviter une rupture nette et trop rapide de la défense à cause d’assauts concentrés en un seul point.

Aizen s’exprima autant pour son élève que pour lui-même, pensif.
« Je vois, la modulation de l’argent permet une certaine absorption des coups afin d’éviter un point de rupture. Outre tes connaissances dans le Kinton tu as effectivement bien analysé la différence notable entre la terre et les métaux. Une couche aussi solide soit elle si elle se brise en un endroit c’est toute la structure qui sera condamné à fatalement s’effondrer. Très bon choix. »
La terre était effectivement bien différente, elle pouvait se gratter, se creuser. Comme il l’avait fait avec sa pioche un seul coup permettait de l’ébranler mais pour la faire rompre avec une faible attaque il fallait s’y prendre à de maintes reprises. Au contraire avec de l’acier le premier coup de pioche n’aurait sans doute rien fait si ce n’était qu’un éclat. Mais lorsque la pioche aurait réussi à traverser ne serait-ce qu’un peu la structure alors elle se serait sans doute brisée dans sa totalité. C’est ce comportement que le Genin voulait éviter.

Akagi mit un peu plus de temps à faire apparaître le mur mais il n’hésita pas et semblait déjà savoir après les conseils d’Aizen comment s’y prendre pour améliorer sa précédente création. Cette fois le mur prenait clairement naissance sous la surface du sol et cela pouvait s’observer à la construction de la base. Des renforts sophistiqués avaient été ajoutés afin de renforcer son maintien au sol. Aizen s’approcha et y apposa sa main comme avec la plaque précédente. Il avait beau pousser la structure ne bronchait pas.
« Bien. »
Dit simplement Aizen afin de valider cet essai.
« Voyons voir sa résistance avant de penser à ajouter de l’épaisseur. »
Aizen dégaina son sabre et tout doucement une couche de chakra bleuté se mit à parcourir l’arme tout en crépitant. Ceci était un des talents lui permettant d’avancer sur la voie des samurais. Il pouvait grâce à son chakra, sans en changer la nature, augmenter le tranchant de sa lame. Il en posa la pointe sur la plaque de métal et poussa tout doucement. La lame pénétra la plaque de part en part sans que l’apprenti samurai n’ait besoin d’utiliser plus de chakra que ce celui qui imprégnait la lame. Le Genin avait certainement pu observer avec quelle facilité déconcertante la lame de son sensei avait traversé son métal. Aizen sortit la lame et se tourna vers son élève.
« Tu as beau avoir réalisé une couche fine ce n’est pas pour cela que j’ai si facilement pu la traverser, il pourrait y avoir des kilomètres de cette couche que ma lame ne s’arrêterait jamais. »
Et comme un exemple valait mieux que des mots Aizen abattit son arme toujours imprégnée de son chakra sur le mur de toute sa hauteur. La lame traversa la plaque comme si elle n’était pas là avant de rejoindre le sol.
« Tu vois, mon arme n’est jamais freinée. La densité n’est pas bonne. Tu dois concentrer plus de matière dans un même volume. Tu devrais normalement être capable de faire une plaque même de la taille d’une feuille que je ne puisse pas traverser. Essaie de trouver par toi-même ce qu’il manque, je ne peux pas analyser plus profondément ta structure pour toi. »
Étape par étape, il pourrait bientôt s’attaquer à la structure de taille réelle.




_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Dim 14 Fév 2021 - 11:32
Aizen planta sans difficulté sa lame dans la création du Metaru, puis la trancha de part en part. En effet la plaque de métal d'Akagi pouvait déjà bloquer des attaques contondantes ou étalées sur une grande surface mais une attaque précise appliquant un effort important sur une surface minime et localisé c’était une autre paire de manche. Son senseï comme à l’accoutumé faisait preuve de pédagogie et pointait inlassablement des défauts non perçus par le genin.

Concentrer plus de matière dans un même volume. La masse volumique de sa création n’était pas suffisante. Bien embêtant. L’argent étant un métal noble possèdait en plus de son élasticité une très bonne densité initiale d’environ dix grammes par centimètres cubes. Cette densité plus importante que quelconque acier, laiton, inox n’avait cependant pas empêcher Aizen de le trancher. Le Metaru devrait pour pouvoir retoucher la densité d’un matériau entrer dans un niveau de détail de la formation de son métal jamais atteint. Il s’agissait tout de même de faire des modifications au niveau de la structure cristalline même du métal. En réfléchissant au domaine d’application si jamais il arrivait à retoucher à cette structure tout en gardant l’intégrité macroscopique du métal et en renforçant ses propriétés Akagi se retrouva excité comme une puce.

Il créa rapidement un établi et commença ses essais, il pouvait très bien travailler sans celui-ci mais il préférait commencer à travailler sur une petite quantité de matière et pouvoir comparer chaque création facilement. Les poser à hauteur d'homme serait plus ergonomique pour lui et efficace. Modifier le réseau cristallin de ses créations en argent serait un vrai challenge car tout en augmentant sa densité par l’ajout d’atomes supplémentaires, il devait impérativement garder les propriétés inerrantes à ce métal noble qu’il avait choisi. Le rendre plus dense en perdant sa ductilité ne l’intéressait pas.

Pour éviter que sa matière se disloque lorsqu’elle était contrainte Akagi devrait ajouter des obstacles à l’intérieur du réseau existant du métal d’argent, ces obstacles empêcheront dans une certaine mesure de perdre les liaisons entre les atomes d’argent dû à une énergie extérieure. Ces ajouts d’obstacles se faisaient normalement par la substitution d’atome d’argent au profit d’autres atomes. Dans son cas le Metaru devait réussir à conserver tous les atomes d’argents et ajouter ces atomes perturbateurs, retardant les dislocations interstitielles. En procédant ainsi il pourrait augmenter la densité de sa matière afin d’empêcher toute attaque tranchante de traverser facilement sa matière. Cependant savoir ce qu’il devait faire et réussir à le faire n’était pas la même chose.

Le Metaru passa du temps à retoucher constamment ses créations afin de modifier la structure cristalline de son métal précieux. Sans grand succès au démarrage. Il ne pouvait guère demander de conseils à Aizen cette fois-ci. Autant pour le mouvement de Bukijutsu celui-ci l’avait grandement aidé à comprendre ce qu’il devait faire. Autant sur les matériaux et leurs propriétés Akagi devrait se débrouiller seul. Il pensa un instant à ses cousines Itagami et Mairu. Une anciennement cheffe de la forge et l’autre actuellement à sa tête. Peut être avait elle déjà travaillé sur ce genre de procédé mais le genin effaça cette pensée fugace et replongea rapidement dans son travail. Ses capacités de forgeron lui permettraient d’arriver à bout de ce problème sans faire appel à un soutien quelconque.

Après un long moment d’essai et d’échec, à créer des dizaines d’éprouvettes en métal pour tester ses créations. Akagi s’arrêta, il avait devant lui sa dernière création. Un cube d’environ trente centimètres de côtés. Jamais il n’avait atteint un degré de concentration aussi haut pour créer un cube de métal aussi petit. Sa densité était poussée à l’extrême mêlant atome de carbone et d’argent dans un réseau cristallin des plus complexes afin de conserver l’élasticité et la ductilité du matériel de base. Le metaru était très fier de cette création mais se demanda maintenant comment il serait capable de créer un mur aussi haut et long que celui d’Aizen avec cette matière. L’épaisseur n’aurait pas être la même que celle de son senseï après tout comme déjà évoqué le métal et la roche ne réagissait pas de la même manière cependant la couche serait tout de même plus épaisse que celle de ce simple cube. Le genin soupira, chaque chose en son temps pensa-t-il.

Akagi se tourna vers Aizen, l’invitant d’un signe à s’approcher de son établit de fortune afin d’essayer de trancher son cube comme il l’avait fait précédemment. Le Metaru continuait à ruminer se demandant s’il possédait l’énergie pour créer un mur total de cette exact matière. Pour une fois il doutait de sa capacité à manier le kinton. Il pensait que son problème résiderait dans la quantité mais au final l’exercice demandait aussi une très grande précision point de vue microscopique. L’amalgame de ces deux contraintes semblaient particulièrement difficile à surmonter. En attendant le retour d’Aizen, Akagi s’évertuait à trouver une solution.

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Dim 14 Fév 2021 - 16:30

Le Metaru comprit très vite où voulait en venir Aizen et il se mit au boulot. Le Genin se créa un établit de toute pièce afin de travailler dans de bonnes conditions. Le Nara s’approcha pour observer bien qu’il ne pouvait comprendre la majeure partie de ce qu’il verrait.

Akagi fit un bon nombre d’essais, semblant se casser la tête à trouver une solution à ce problème de densité. Aizen ne pouvait comprendre ce que le manieur de métal faisait. Par de simples touchers il était capable de changer la structure de se création, il restait parfois plusieurs minutes les mains sur une de ses nombreuses plaques sans qu’aucune réaction ne soit visible de l’extérieur. Aizen comprit que le Metaru était en train de manipuler la matière à son niveau macroscopique.

Manier les molécules afin de changer le comportement global de toute sa structure devait demander un grand contrôle de son affinité et de son chakra. Le Nara se disait que la maîtrise de la terre demandait bien moins d’efforts même si les types de roches manipulés pouvaient aussi être divers et variés. Alors que le Genin travaillait en silence le Chûnin se permit une remarque.
« Peut-être que tu devrais faire une surface plus solide et rester sur ta matière plus ductile au cœur de la structure. »
Aizen se disait que si une surface solide mais peu élastique convenait pas et que l’inverse non plus alors peut-être fallait-il faire un mélange des deux. Une surface solide permettrait d’empêcher toute pénétration perforante et le cœur plus modulable aux chocs permettrait à la structure d’encaisser les assauts et se tordre par absorption de l’énergie plutôt que de se briser. Aizen n’avait beau rien y connaître il n’en restait pas moins logique et utilisait cet esprit pour essayer d’aiguiller son élève vers la bonne voie. Ses connaissances pointues lui permettraient de trouver seul la solution finale.

Cela n’enlevait pas la difficulté de la densité. La lame de Aizen était passé trop facilement à travers l’argent invoqué précédemment et même s’il prenait l’idée de faire une surface plus solide il fallait que le cœur soit plus dense quand même.

Le Metaru semblait quelque peu frustré, il s’était rarement montré si silencieux et peut-être qu’il regrettait déjà les mots utilisés plus tôt. Il était sans doute allé trop vite en besogne en affirmant que la seule difficulté qu’il rencontrerait serait la quantité de matière à utiliser. Maintenant qu’il s’était trompé peut-être que son orgueil l’empêchait de l’avouer à haute voix et ainsi il se recroquevillé dans son silence. Ou alors était-il simplement très concentré.

Lorsqu’il eu finit il l’indiqua à Aizen qui s’approcha un peu plus et s’empressa de prendre en main la toute dernière création validée. Aizen sentit le poids de cette œuvre, bien plus lourde que ce qu’il aurait cru vu la taille de l’objet. C’était bon signe.

Aizen jeta la plaque en l’air et lorsque celle-ci se retrouva devant lui il tenta de la trancher dans un mouvement vif et fluide tout en aiguisant son arme de chakra neutre. La plaque fila devant lui et s’écrasa dans le sol tout en soulevant un petit nuage de poussière. Aizen sentit des vibrations dans tout son bras jusqu’à l’épaule. Le contact avec la matière s’était fait cette fois bel et bien sentir.
« Je te laisse aller voir le résultat. »
Dit Aizen tout en rengainant son épée.
« Si ce résultat te convient tu vas t’attaquer à créer un vrai mur cette fois. Je m’occuperais de tester sa solidité avec mon ninjutsu. »
Le manieur du Kinton avait-il finalement percé le secret du mur de métal ?


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Metaru Akagi
Metaru Akagi

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Lun 15 Fév 2021 - 11:37
Alors qu’Aizen jeta son cube en l’air et le frappa Akagi pensait à la remarque de son senseï alors qu’il s’afférait à créer la structure parfaite. Il n’avait pas tord combiner deux métaux pourrait être une bonne solution. Seulement cela l’obligeait à amalgamer deux métaux compatibles pour éviter qu’avec le temps une oxydation ait lieu entre les deux métaux. En résulterait une fragilité dans la matière. Quelle serait la bonne matière à utiliser avec l’argent, la solution n’était pas simple à trouver. D’ailleurs Akagi ne pensait pas savoir répondre. Il faudrait alors qu’il revoit entièrement sa technique en commençant avec un autre type de matière que l’argent.

Non, il avait créé une structure cristalline inédite pour un polymère basé sur l’argent. Le Metaru pensait plus intéressant de pousser sur cette dimension. Le conseil d’Aizen était pertinent mais pour Akagi il s’agissait aussi du chemin de la facilité. En étant capable de maîtriser en grande quantité cette modification moléculaire précise, son ninjutsu héréditaire n’en serait que renforcer et qui sait ce qu’il serait capable de créer avec ces nouvelles connaissances à l’avenir. En choisissant la difficulté Akagi n’était pas sûr de pouvoir créer un mur rivalisant avec celui de son maître, tout du moins pour l’instant, mais son instinct lui dictait que ce choix paierait sur le long terme. Une maîtrise pointue de son don héréditaire ne pouvait que lui être bénéfique.

Le cube d’argent sembla résister à la lame cette fois-ci et se ficha dans la terre par la puissance du coup porté par Aizen. Akagi suivant la proposition de son senseï se dirigea vers le point de chute de la plaque de métal. S’accroupissant, il saisit le cube et déplaça ses doigts le long de celui-ci cherchant une quelconque aspérité dû au choc ou entaille dû au chakra de la lame du Nara. Rien. Le cube d’argent semblait avoir résisté à l’attaque d’Aizen. Akagi en éprouva une certaine satisfaction. Il avait vu juste, peut être était-ce un chemin plus complexe à arpenter mais le résultat restait présent et le Metaru n’en sortirait que grandit. Le genin se redressa et parcouru rapidement les quelques pas le séparant d’Aizen. Ce dernier devait avoir sentit la différence lors du choc entre sa lame et le bloc mais Akagi décida tout de même de lui en montrer l’état. Intact. Le Metaru lança:

« Le métal n’a pas été tranché. Aucune aspérité visible et quand j’essaie de détecter des défauts internes je n’en trouve pas. Je suis satisfait du résultat.

Votre conseil concernant l’utilisation d’une matière différente en peau est intéressant et pertinent. Il serait en effet possible de créer quelques choses de cet acabit mais je vais rester sur la méthode de création que je viens de développer. Elle me demande plus de ressource et de concentration mais en l’utilisant régulièrement sur une structure volumineuse je devrais améliorer ma maîtrise du kinton. A moyen, long terme je pense que cela sera bénéfique pour mes capacités héréditaires. »


Laissant Aizen commenter selon son envie, Akagi ajouta se frottant les mains :

« Bon... Il est temps d’essayer de créer un mur complet n’est-ce pas.. »

Le genin souffla un grand coup et se concentra. Il savait que la technique devait être réalisée rapidement une fois les mudras requis fait mais pour cette première création complète il voulait prendre son temps et s’assurer de mettre le maximum dès le premier coup. Ses réserves de chakra ne lui permettraient pas de faire beaucoup d'essai, autant faire proprement tout de suite. De plus l’important pour l’instant était de pouvoir créer le mur et que sa robustesse soit au bon niveau. La vitesse d’exécution s’il le fallait il pourrait la travailler seul ensuite. Il réalisa les mudras nécessaire et posa les mains au sol créant doucement mais surement l’embase métallique dans le sol qui servirait à tenir son mur extérieur. Le mur se créa entre Aizen et Akagi doucement les filaments d’argent montant en hauteur dans un rythme dictée par le genin afin d’ajuster l’entrelacement de la structure cristalline complexe sans erreur. Le Metaru s’efforça de faire les choses bien en employant toutes ses capacités. Après une longue minute de création de son mur, il relâcha sa création, épuisé. Il ne pouvait pas ajouter plus d’épaisseur ou de hauteur. Regardant son mur, constatant que sa création ne rivalisait pas avec celle du Nara. Plus basse et moins épaisse. L’épaisseur serait forcément plus faible mais en l’état Akagi doutait qu’il pouvait bloquer le même type d’attaque que le mur de son senseï. Le souffle court le genin prit appui et sauta sur le mur puis se laissa tomber au côté d’Aizen, il déclara :

« Avant que vous me le disiez, oui la vitesse d’exécution était trop lente. Une minute en combat, c’est une morte assurée en un contre un. Je voulais créer le mur le plus robuste possible avec mes capacités donc j’ai pris mon temps pour ce premier essai. Je travaillerais sur la vitesse d’exécution... Par contre… je n’arriverais pas pour l’instant à faire plus que ça.. enfin si je ne veux pas perdre trop de chakra sur une seule technique.. »

Akagi faisait son auto-critique la mâchoire serrée déçu, il continua:

« Il ne rivalisera pas avec le vôtre j’en ai peur. Vu sa dimension j’en doute. »

Le Metaru regarda une nouvelle fois sa création, il le trouvait magnifique. Sa couleur brillait et était d'une pureté incroyable mais Akagi extrêmement critique envers lui-même restait déçu de ne pouvoir créer un mur plus impressionnant. Il espérait à minima que celui-ci repousserait certains assauts de son senseï. Il allait le découvrir vite.

_________________
Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Pg49_110
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10457-kumojin-de-droit-et-de-coeur-metaru-akagi-terminee#90234 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10827-dossier-de-metaru-akagi
Nara Aizen
Nara AizenEn ligne

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi] Empty
Lun 15 Fév 2021 - 21:21

Lorsque Akagi revint vers Aizen avec le cube en main, il semblait satisfait. Et pour cause, sa création ne semblait n’avoir que récolté de la poussière dans sa course. Aucune coupure ou autre choc, le cube d’argent était intact. Les pouvoirs de Aizen dans sa manipulation du chakra neutre n’étaient pas encore arrivés à maturité mais la différence était nettement encourageante par rapport à la création précédente. Il précisa également qu’aucun dégâts interne, qui n’aurait pas était visible à l’œil nu, n’était présent au sein même de sa création. Aizen était satisfait du comportement de son élève qui même dans la réussite n’hésitait pas à creuser pour chercher la perfection. Il donna d’ailleurs son avis sur la proposition qu’avait énoncé Aizen un peu plus tôt.
« Nul besoin de te justifier, tu restes le seul maître de ton affinité. C’était une proposition qui avait pour but de t’aider si jamais tu étais coincé dans ce problème de densité. Mais force est de constater que tu n’as pas choisi l’option de la facilité et a réussi à surmonter ton problème tout en maintenant l’idée de base. »
Au final c’était bien le Metaru qui avait le dernier mot car le Nara ne pouvait être que spectateur de la manipulation du métal et il ne pouvait sans doute même pas imaginer ce que cela pouvait être que de manipuler cet élément particulier. Ce fut sans plus attendre que Akagi se lança dans la tentative de création de la défense tant convoitée.

La première partie qui était représentée par une sorte de socle sous la terre sembla se faire assez vite mais le reste prit plus de temps. Le Metaru semblait très concentré et Aizen resta subjugué par la construction du mur qui avait quelque chose d’envoutant. Des filaments d’argent grimpaient petit à petit dans un rythme bien contrôlé afin de s’élever vers le ciel. Ils ne faisaient pas que monter, ils s’entremêlaient et suivaient un chemin bien particulier témoignant de la complexité du cœur de la structure.
« Impressionnant. »
Se permit Aizen alors que Akagi continuait de donner le meilleur de lui-même pour finir son œuvre.

Alors que le Genin semblait avoir fini il rejoignit Aizen après un saut sur le mur et apporta quelques précisions sur des observations qu’Aizen avait déjà réalisé dans son esprit. Le temps de création de la défense ne choqua pas Aizen plus que de raison. Toute technique pratiquée pour la première dans son intégralité prenait forcément plus de temps. Une fois maîtrisée il aurait tout le loisir de s’entraîner sur le rythme. Ce qui était un peu plus gênant était la carrure du mur, bien moins massive que ce qu’attendait Aizen. Mais apparemment le Genin ne pouvait faire plus pour le moment, ce n’était pas ça le plus important au final.
« Je vois. »
Dit-il en s’approchant pour jauger la surface brillante de l’argent depuis un passage de sa main.
« La taille et la vitesse importent peu, tu pourras améliorer tout cela plus tard à ta guise. Néanmoins, ce qu’il est important de savoir c’est si cette défense permet de te protéger d’attaque de petites envergures au minimum. Je vais tout de suite tester cela. »
Le Metaru semblait quelque peu déçu mais Aizen n’avait que faire de ce genre de sentiments. Tout ce qui l’intéressait était de vérifier l’intégrité de cette défense. Ainsi il recula à une bonne distance et effectua quelques signes. Son ombre s’étendit et s’éleva en un fouet qui vint s’écraser contre la paroi argentée. Malgré le bruit sourd cette dernière ne broncha pas.
« Très bien, essayons plus puissant. »
Dit-il pour lui-même.

De nouveau son ombre se mit en mouvement et cette fois elle s’éleva en une multitude de lames qui vinrent chercher à travers le mur. Ces dernières se plantèrent dans le mur sans pour autant le traverser. Lorsque les ombres revinrent vers Aizen pour recouvrer leur état normal le mur s’effondra doucement sur lui-même. C’était donc sa limite.
« Effectivement il est moins solide que celui que je t’ai montré mais la structure est excellente. Comme tu as pu le voir mon attaque a pu détruire le mur mais si quelqu’un avait été derrière il n’aurait pas été inquiété. Et c’est là tout le but de ce type de défense. »
Aizen posa une main réconfortante sur l’épaule de son élève qui avait travaillé avec assiduité et acharnement ces derniers jours.
« Je pense que nous en avons fini pour aujourd’hui, tu as très bien travaillé. »
Pas besoin de plus de compliment, les résultats parleraient d’eux-mêmes.


Techniques utilisées:
 


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586

Après l'entraînement vient l'enseignement [Metaru Akagi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: