Soutenez le forum !
1234
Partagez

La brocante aux rouleaux

Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La brocante aux rouleaux Empty
Dim 3 Jan 2021 - 10:38

L'agora de l'Empire


La brocante est ouverte, venez exposer vos rouleaux et acheter ceux qui vous intéressent ! La négoce est bien entendu possible.
On privilégiera des posts courts et directs afin de permettre un flux correct si celui-ci venait être dense. Un résumé ne fait pas de mal !

Ce RP est ouvert à tous soldats, civils du Teikoku et également tout ceux passant dans la région.


En cette journée de brocante sur le Pont Araho, c'était un soleil aussi radieux que pénible qui venait harasser l'agora du petit peuple du Teikoku et faire le plus grand bonheur du marchand de glace à l'eau et glace pilée. Nombre de soldats s'étaient construits des petites boutiques de fortune avec des portes comme tables d'exposition et des étaux accablés par la rouille. Certains boutiquiers profitaient également de l'occasion avec des bric-à-brac plus soignés et qui sentaient bon le jasmin... une magouille ordinaire pour rameuter les plus sensibles du tasseau. C'était donc tout un petit monde qui fourmillait sur l'édifice qui marquait le point d'entrée de la capitale Impériale et faisait côtoyer richards et prolétaires, natifs et étrangers, soldats et shinobis avec la simple et pure volonté que chacun ouvre son petit jardin secret et que les chineurs dévoilent le fond de leur bourse.

Les mots d'ordres étaient simples : Pognon et Jutsu.

Là, entre deux roublards qui avaient installés leur marché éphémère, le jeune marionnettiste du clan Shinrin s'était installé en compagnie de sa tendre qui tenait le nourrisson. Et tandis qu'il montait son petit coin à lui, voilà qu'il rouspétait comme un poissonnier de Mizu no kuni.
"Je dis juste que si t'avais daigné y mettre du tien, on aurait pu tous les mettre à l'amende en terme de présentation ! Mais non, c'est moi qui m'y colle !"
Et après quelques palabres et rognements, quelques bousculades et manœuvres, quelques raffinements et positionnements millimétrés, son présentoir était enfin terminé. Simple, modeste, symétrique, il avait un but simple et direct : Présenter les rouleaux et afficher leur prix.

Fier de lui, positionnant le dernier écriteau, le cadet fit 3 pas en arrière pour admirer son œuvre et chercher un brin de flatterie dans les yeux de sa douce.

Sous peu, les emplacements encore vides ne le seraient plus.
Sous peu, la première odeur du bifton bien plié et de la piécette bien jaune morlingue allait embrumer l'air telle une fragrance appréciable pour le nez des dragons.
C'était parti, pognon et jutsu !


Marché d'Hanzo:

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»


Dernière édition par Shinrin Hanzo le Mer 6 Jan 2021 - 13:11, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Invité
avatar

La brocante aux rouleaux Empty
Dim 3 Jan 2021 - 11:01




La brocante aux rouleaux
ft. Teikoku

Le commerce. Le business. De quoi faire du pognon facilement au sein même de l'Empire sans même arnaquer quiconque, juste en vendant.. des rouleaux. Quelle idée farfelue Hanzo avait encore trouvé pour faire du bénéfice? Elle l'avait suivi dans sa hâte sans véritablement pouvoir donner son avis sur la chose, elle, n'avait rien à proposer, du moins rien dont elle pouvait se débarrasser, mais peut-être qu'elle trouverait chaussure à son pied. Le pont Araho était baigné sous le soleil, mais malgré cette ambiance se voulant calme, Hanzo scandait des palabres à son égard, grognant, râlant pour montrer son mécontentement sous le regard fourbe de Funka.

« Tu n'as pas besoin de moi, après tout regarde, tu as bien su faire correctement n'est-ce pas? Ma présence embellit déjà cet étale, soit heureux que j'ai accepté de te suivre dans tes idées cupides. »


Elle se voulait volontairement narcissique et taquine simplement pour l'embêter, mais personne n'avait envie de voir des affaires conjugales se dérouler sous leurs yeux. Mais sa présence derrière ce stand ne faisait pas d'elle une privilégiée pour autant, mais dans une volonté de calmer les ardeurs du marionnettiste, elle hoche le visage positivement comme pour le féliciter avant d'observer ce qu'il proposait de beau.

Finalement, l'un des rouleaux parmi ceux qui étaient exposés attira son attention et son sourire.

« Je n'oserai même pas croire que j'ai le droit à une faveur de ta part. Quand on parle d'argent tu oserai même soutirer ton propre fils, néanmoins, celui ci, tu me le fais à combien? »


Elle désigne le rouleau D mentionnant une gifle d'un coup d'œil avant de tourner son regard vers Hanzo en espérant qu'il n'allait pas abuser sur le prix. Elle ne le connaissait que trop bien et redoutait une énième magouille de sa part, car oui, il oserait même en faire à elle lorsqu'on parle de commerce. Elle rigolait presque de ce rouleau, mais ça peut toujours lui être utile et au final cet argent se retrouvera indirectement dans sa poche, bien qu'elle ne pourra jamais l'utiliser pour ses propres fins.

Spoiler:





Revenir en haut Aller en bas
Kogami Akira
Kogami Akira

La brocante aux rouleaux Empty
Dim 3 Jan 2021 - 12:06


Chuugi 忠義


Les mouvements de foule ? Très peu pour lui. Les fortes chaleurs ? Non merci. Et ne parlons même pas du shopping, d’argent et de commerce. S’il ne manquait pas de verve, le Kogami n’avait jamais pris goût aux affaires. Ce qu’il avait en sa possession n’était que très rarement acheté… bien que cette solution était somme toute préférable au vol.

Mais pourquoi était-il donc là si tout ce qu’il n’aimait pas se retrouvait concentré au même endroit ?

Le hasard mêlé à un peu de curiosité pouvait parfois briser ses principes. Ainsi, alors qu’il revenait d’une patrouille, le lieutenant forcé d’emprunter le pont passa au travers d’une petite masse de citoyens occupés à faire leurs emplettes. S’il se serait contenté d’accélérer le pas en temps normal, le simple fait de voir les citoyens Hijines revenir à leur vie normale après les derniers bouleversements le rassurait… et lui donnait surtout plus de force pour la suite.

Mais ce simple élément ne fut pas suffisant pour le faire rester. Alors qu’il peinait à se trouver un chemin au travers de cette cohue en dépit de sa grande taille le rendant facilement reconnaissable, il aperçut derrière un stand un homme à la chevelure nivéenne. Un homme qu’il connaissait bien, et qu’il n’avait pas revu depuis un petit moment.

“ … “

Loin de lui l’idée de déranger le Shinrin qui semblait s’être improvisé commerçant au milieu d’une vente, mais il ne pouvait décemment pas lui passer devant après l’avoir reconnu. C’est donc en se frayant un passage qu’il rejoignit son camarade de mission, saluant au passage d’un signe de tête la femme à ses côtés qu’il avait déjà croisée au détour d’un entraînement. Sûrement une amie à lui, puisqu’ils étaient du même clan.

“ Hanzo, ça faisait longtemps. Comment vas-tu ? “

Demanda t-il en le parcourant du regard, au moins était-il dans un meilleur état que la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Mais alors qu’il s’apprêtait à justifier sa présence autrement que par de simples retrouvailles, le Kogami s’arrêta un instant en apercevant le nouveau né entre les bras de la Shinrin. Sûrement n’était-ce pas ce à quoi il croyait, mais pourquoi l’avoir ramené ici ?

“ … “

Qu’importe. Des clients attendaient déjà derrière, les commérages seraient pour un autre jour.

“ Bon, je n’ai pas l’utilité de t’acheter un rouleau pour le moment mais si tu es intéressé, j’en ai en ma possession. Je te fais un prix d’ami, 1.000.000 de ryos les deux. Je te les aurais bien donnés mais, dans un tel contexte...“

Une proposition nettement moins avare que son ami.

Spoiler:

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
La brocante aux rouleaux Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La brocante aux rouleaux Empty
Dim 3 Jan 2021 - 12:28
Paroles, paroles et paroles. Le Shinrin semblait grincheux à l'entente des paroles de sa compagne. Sourcils froncés, tête arquée, il voyait très bien où elle voulait en venir, et aussi verdoyant soit l'amour qu'il lui portait, son instinct de survie semblait prendre le dessus.
"JA-MAIS ! Je sais très bien où tu veux en venir sorcière, nous pouvons parler de tous les rouleaux, mais au grand jamais celui-là… "
Et alors que son sombre regard se faisait de plus en plus insistant envers la princesse Shinrin, voilà qu'une nouvelle tête fit son apparition, cette dernière relançant le marionnettiste des remembrances de missions passées.
"Akira, quel bon vent t'amène ? J'avoue que tu n'étais pas forcément la personne que je pensais croiser ici !"
C'était un vent frais qu'amenait le colosse dans le petit moment pénible qu'expérimentait le Shinrin, et le fait qu'il propose une transaction aussi bénéfique l'amenait à esquisser un peu plus son sourire.
"Avec plaisir, j'aurais à cœur de pouvoir embellir un peu plus mon étal."
Dégoupillant sa besace, il en extirpa une flopée de billets qui, après un comptage minutieux, reprenait le montant discuté.
"Voilà pour toi." portait le jeune homme à l'attention du Lieutenant de la Coloniale tout en lui avançant la petite liasse.

Résumé:

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Kogami Akira
Kogami Akira

La brocante aux rouleaux Empty
Dim 3 Jan 2021 - 13:05


Chuugi 忠義


Faisant fi de cette dispute qui ne le regardait pas et qui semblait de toute manière ennuyer le Shinrin, le tatoué afficha un léger sourire. L’entrevue serait courte, mais suffisante pour lui embellir la journée.

“ Moi non plus. Je t’ai simplement vu au loin, je me suis dit que je pourrais passer. “

Dit-il en tendant ses rouleaux au jeune homme. Evidemment, le marché était accepté. Sûrement passait-il pour un pigeon ou quelqu’un de très peu dur en affaires, peu lui importait. Cet argent seul lui serait bien utile.

“ Parfait. En espérant que ce te sera utile. “

Attrapant les billets, il ne pris pas le temps de les compter, faisant confiance à son ami. Il n’y avait plus qu’à le laisser à son stand, quitte à se revoir plus tard.

“ On devrait se boire un verre un de ces quatre. Allez, à plus tard vous deux. “

Et le Kogami tourna les talons, ravi mais pressé de s’extirper de cette foule étouffante. Cette petite rencontre lui avait donné envie de renouer avec ses amis du Teikoku, qu’il n’avait pour la plupart pas revus depuis un petit moment.

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
La brocante aux rouleaux Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Invité
avatar

La brocante aux rouleaux Empty
Dim 3 Jan 2021 - 13:44




La brocante aux rouleaux
ft. Teikoku

« Sorcière », peut être que cela la représentait bien au final. Funka remarquait l'instinct de Hanzo qui le poussait à lui refuser une offre pouvant se retourner contre lui, au grand déplaisir de Funka. Se devaient-ils véritablement d'entrer dans un conflit ici même? Affichant un regard à mi chemin entre le regard noir et le regard malin, elle affiche un petit sourire à l'attention d'Akira, ignorant les mots de son compagnon durant cet instant. L'observant faire son commerce et repartir aussitôt, elle se permet de le saluer par respect.

« A plus tard Akira, ce fut un plaisir de te voir ici. »


Mais pour ce qui était de Hanzo, elle était loin d'avoir fini. Elle ne comptait pas laisser ce terrible personnage lui refuser un rouleau aussi insignifiant que ça, et même si elle devait utiliser les sentiments pour l'avoir, elle le ferait.

« Me penses-tu assez cruelle pour utiliser un rouleau que je t'aurais acheté? Et je dis bien acheter escroc, je doute que tu me le donnes. Je peux même le prendre deux fois plus cher. »


Elle fronce les sourcils, la Princesse gardait son calme malgré tout, sûrement à cause de la présence de l'enfant qui lui empêchait de faire quoi que ce soit de trop brusque.

« Tu ne ferais même pas une petite faveur à ta propre femme? »


Spoiler:





Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La brocante aux rouleaux Empty
Dim 3 Jan 2021 - 16:32
Récupérant les rouleaux du colosse qu'il entreposait alors sur son étal, il ne pouvait s'empêcher d'exprimer un franc et sincère sourire à l'homme avec qui il avait partagé tant d'épreuves. Las il était de ne le voir uniquement comme un partenaire de castagne, il était bien plus que ça, il le savait.
"Avec plaisir Akira-san, nous pourrons parler d'autre chose que de boulot ! Prends soin de toi."
Lui souhaitant d'un geste de la main bonne route, il ne tardait pas à se reconnecter à sa misère matrimoniale.
"Toi ? Cruelle ? Mais bien sûr ! Ce n'est pas une affaire d'honneur, c'est une affaire de survie !"
Aussi avare et radin était le dragon, l'idée de faire payer sa propre femme lui remontait à la gorge tel un goût aussi irascible qu'amer. Il y a des choses dans la vie qui peuvent nous paraître raisonnables sur le court-terme mais totalement insensées quand on vise loin. Les quelques millions qu'il aurait pu récolter en faisant payer sa dame avaient une bien pâle allure comparés à cette abominable honte qui le hanterait jusqu'à sa tombe. Et puis, il savait qu'elle ne lâcherait pas l'affaire, alors il prendrait le risque de lui faire confiance.

Alors grognon, le jeune homme s'emparait du fameux rouleau, le reluquant, puis sa femme, puis le rouleau, puis sa femme, puis le rouleau, puis sa femme, puis le rouleau, puis sa femme... et ce avant de finalement abdiquer après un long soupir et lui tendre ce nuisible trésor sans rien demander en retour.
"Tu promets ?"
Question vague qui pourtant prendrait tout son sens pour l'oreille expérimentée de la donzelle.

Résumé:

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Aburame Ruhan
Aburame Ruhan

La brocante aux rouleaux Empty
Lun 4 Jan 2021 - 1:13


Sur l’étal des Shinrin vinrent se poser quelques soldates ailées ouvrant leurs élytres bourdonnantes en flairant les émanations de chakra venant des deux protagonistes du clan des manipulateurs de bois. Négligeant tout d’abord les rouleaux, elles inspectèrent le mobilier en se focalisant sur les flux qui s’en dégageaient, comme si une étrange magie y était associé. Leur Maître, à quelques mètres de là, ne tarda pas à faire son apparition.

Les frottements de son armure de granit et de cellulose mâchée provoquaient un bruit d’effritement rugueux à chaque foulée. Au milieu de la plèbe, l’homme avec son casque argileux se distinguait par son accoutrement extraordinaire, et là où les esprits s’accordaient à dire que cette allure était inhabituelle, tous ignoraient sans doute que même la façon dont cette armure était incrustée dans sa chair était inhabituelle. De cette parure jaillissaient des flots de ténèbres invisibles mais palpables dans l’atmosphère : comme si cet homme-là avait été accouché par la mort pour faire prospérer son héritage.

Le guerrier transformé en ruche humaine par la Reine-Mère qui habitait au milieu de ses poumons, à l’endroit même où elle avait bâti sa salle du trône, laissa traîner ses iris cruelles sur l’un des rouleaux présentés à l’étal des deux Shinrin. Puis, imprimant leurs faciès sur le film cristallin de sa rétine, il leur adressa quelques mots avec un ton monocorde qui ne laissa planer aucun doute sur son manque total de manières.

« Combien pour celui-là ? »

Asséna-t-il sans même se présenter.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10901-aburame-ruhan-termine#93467
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La brocante aux rouleaux Empty
Lun 4 Jan 2021 - 12:48
Il y a des journées illuminées de petites choses, de riens du tout qui vous rendent incroyablement heureux. Un simple après-midi à récolter l'usufruit du labeur, à combler sa bourgeoise, à chiner et entrevoir un jouet qui surgit de l'enfance sur l'étal d'un brocanteur, à saisir une main de nourrisson qui s'attache à la vôtre, à capter la vue d'un ami que l'on attendait pas… toutes ces petites choses aussi insignifiantes séparément qui forment une joie saisissante.

Mais aussi gaie soit ce moment béni, rien dans ce monde n'est exempt d'une fin, et dans le cas du cadet, cette fin prenait la forme d'une silhouette sombre, chitineuse, saugrenue qui s'avançait, précédant une aura méphistophélique qui ne manquait pas de rappeler au marionnettiste l'abjecte laideur du démon qu'il abritait.

Appréciant un silence teinté d'intérêt, il l'observait d'un œil scruteur, tentant de mettre mots sur l'ineffable personne en face de lui.
"Cinq millions, pas plus, pas moins.. Mais mon oreille reste ouverte au bon troc, si du moins il conserve un aspect avantageux."
Face à la laconique présentation du chaland, il n'avait rien de mieux trouver à faire que de se montrer renard et légèrement taquin, ça n'a jamais fait de mal, du moins jusqu'à maintenant.

Résumé:

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

La brocante aux rouleaux Empty
Mer 6 Jan 2021 - 10:44
Brocante

Une petite sortie n’allait pas faire de mal à la Yasei, ça allait pouvoir la détendre un peu. L’unité de recherche est vraiment l’unité qui lui correspond avec son côté scientifique et médecine. Hanae était occupée dans son coin, la Hebi ne voulait pas l’embêter, même si elle aurait bien aimé passer sa journée à ses côtés, en amoureuse. La vie de ninja est compliquée et il fallait accepter ses contraintes plus que tout. La soldate marchait dans les rues de la Capitale avant d’entendre parler d’une brocante au pont d’Araho. Il était possible d’acheter ou de vendre tout ce que l’on veut, même des rouleaux de techniques qui n’était pas utile pour leur possesseur. D’ailleurs, ça tombait bien, car Medyûsa possédait deux rouleaux qui ne lui servaient à rien. En effet, la Gôgon ne maîtrisait pas le Kenjutsu et Hanae ne semblait pas motiver à l’obtenir. Akira devait déjà avoir ce style de technique aussi, vu qu’il maîtrise le Kenjutsu depuis un moment. Elle ne connaissait personne d'autre usant de sabre dans ses connaissances : Ayuu est une Inuzuka utilisant le Taijutsu et Funka utilise également le Taijutsu pour l’hyperforce. Et, la Yasei ne les a jamais vu avec un sabre sur elles donc ça réglait vite la question pour ce rouleau. Et l’autre, il fallait des connaissances de moines pour maîtriser la technique scellée à l’intérieur. Bref, elle le connaît aucun moine dans Urahi. Retournant dans sa demeure, la Black Mamba va récupérer ses rouleaux avant de se diriger vers le pont en question.

Sur le pont, il y avait du monde et il y avait plusieurs stands ouverts pour du commerce. L’ambiance semblait chaleureuse et paisible, du coup, la Yasei se met à se promener dans les allées de la brocante. Au loin, elle aperçoit un stand qui l’intéresse au plus au point, en effet, c’était celui de Shinrin Hanzô. Et il y avait des visages familiers, Shinrin Funka et Kogami Akira. D’ailleurs le sabreur semble avoir terminé son affaire et semble partir. Dommage, elle n’aura pas le temps de le saluer correctement. S’avançant, elle se tient derrière un homme plutôt grand et portant un masque étrange. Elle sourit à Funka, sa tendre et chère amie. « Hey Funka. Apparemment, tu as fait tes affaires aussi. » Dit-elle gentiment, parlant un peu avec son amie afin de laisser Hanzô gérer l’homme masqué. Il semble que la négociation se passe entre les deux hommes, du coup, la blonde profite de ce temps de réflexion pour saluer Hanzô. « Ohayo, Hanzô-san. Je vois que tu tiens ce stand et que les rouleaux semblent être le fond de ton commerce à ce jour. » Dit-elle avant de sortir deux rouleaux de son kimono et le lui tendre. « Puis-je te vendre ces deux rouleaux pour deux millions de ryôs ? S’il te plaît. » Demande-t-elle à l’homme aux cheveux blancs.

rouleaux:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La brocante aux rouleaux Empty
Mer 6 Jan 2021 - 12:51
L'instant était palpable, il attendait réponse du chitineux chaland tout en voyant débarquer de l'amas de prolétaires une silhouette tout aussi singulière mais reconnaissable.
"Medyûsa, quel plaisir de te voir !"
La dame serpentine, bien que sa collègue directe, restait une de ces personnes que le Shinrin n'avait pas l'occasion de croiser souvent. De mémoire, il remontait leur dernier échange à une réunion scientifique qu'ils avaient pu avoir, et pas des moindres quand il se souvient également du contenu de leur discussion. Mais aujourd'hui n'était pas un jour qui appelle le maléfique dessein de son unité, non, aujourd'hui était un jour de jovialité et gaillardise sur fond de chicane négociatrices et de bourses bien remplies.
"Et oui, il faut bien gagner son pain, et quand on sait ce qui nous attend, faire son beurre sur quelques rouleaux ne fait pas de mal."
Ne prenant même pas la peine d'explorer un quelconque marchandage avec la soldate, voilà qu'il découvrait son larfeuille pour en extirper une flopée de coupures qu'il tendait vers elle après les avoir soigneusement plié en deux.
"Une bonne affaire est toujours appréciable à entendre, alors bien sûr."
Et comme cela, il se libéra d'une coquette somme d'artiche pour égayer son râtelier de deux nouveaux parchemins qu'il déposait avec l'égard que l'on aurait accordé à de la soie.
"Bien entendu, n'hésite pas si tu vois quelque chose qui te plaît ou si tu veux qu'on aille papoter de tout et de rien à l'occasion."
L'allégresse de l'événement réveillait dans le jeune homme une personnalité sociable qu'il n'avait pas souvent l'occasion de présenter. Mais aussitôt en avait-il fini avec la dame qu'il reprenait une face un peu plus placide en direction du sombre inconnu. Il était tel un miroir qui rendait pour pièce l'attitude qu'on lui présentait. Une habitude de soldat ? Peut-être, certainement, qu'importe.

Résumé:

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

La brocante aux rouleaux Empty
Mer 6 Jan 2021 - 14:50
Brocante

Arrivée à la brocante, Medyûsa avait pu repérer le stand de Shinrin Hanzô, apparemment, il voulait s’enrichir un peu ou faire plaisir aussi. La blonde ne connaît pas ses intentions en agissant de la sorte, cela dit, c’était une très bonne idée. La soldate disposait de deux rouleaux qui ne lui servaient strictement à rien et dont personne ne souhaitait avoir gratuitement de sa part. Au loin, elle avait pu voir Kogami Akira obtenir ce qu’il voulait et repartir calmement, du coup, elle n’avait pas eu le temps de le saluer. Cela dit, Funka était présente et elle faisait affaire avec son cousin du même clan. Il semblerait que son collègue soit occupé avec un grand gaillard et du coup, Med en profite pour parler avec Fun avant de s’intéresser à Hanzô. Il fallait bien qu’elle vende ses rouleaux et le plus vite est fait et mieux, ça sera. Ainsi, la kunoichi pourra profiter du reste de la brocante pour jeter des coups d’œil. La blonde s’adresse à son collègue de travail à l’unité de recherche, responsable de ce stand. « En effet, il faut se préparer à tout. En espérant que cela pourrait être utile dans notre avenir qui s’annonce sombre. » Dit la blonde. Suite à cela, l’homme accepte de lui donner les deux millions de ryôs en prenant les rouleaux qu’elle lui avait proposés. Med était contente de cette affaire, elle n’avait pas eu besoin de négocier quoi ce soit. En tout cas, ça lui sera utile à l’avenir et elle les gardera précieusement sur elle ou cacher dans sa demeure pour les dépenser plus tard. « Merci, Hanzo. » Dit-elle amicalement et avec le sourire.

Il prend un certain plaisir à ranger les rouleaux de la Hebi avec les autres, une certaine fierté pour l’homme. Il avait une sacrée collection et elle y jette rapidement un œil à tout cela. Hanzô lui demande de ne pas hésiter si quelque chose l’intéresse ou si elle a envie de papoter de tout et de rien à l’occasion. La soldate sourit à l’homme. « Le rouleau Doton aurait été sympa, mais je connais déjà la technique. Et pour ta seconde proposition, on pourrait se revoir en tête à tête après Tsume, qui sait. Ça sera un plaisir de pouvoir discuter avec toi, Hanzô. » Dit-elle avec le sourire et croisant les bras en regardant le reste des rouleaux. « Le reste des rouleaux ne me sont pas accessible, je n’en ai pas les compétences ou les capacités pour les utiliser pour moi. J’espère que tu trouveras des acheteurs pour qu’ils se trouvent de nouveaux maîtres. Sur ce, je vais te laisser à tes affaires. On se reverra plus tard et où tu veux, Shinrin Hanzô. » Dit-elle en lui faisait signe de la main et décidant donc de partir en direction du reste de la brocante.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Aburame Ruhan
Aburame Ruhan

La brocante aux rouleaux Empty
Mer 6 Jan 2021 - 22:32


D’un air gris, il observa le Shinrin et en le déshabillant du regard, s’attarda ça et là sur l’envergure de ses épaules, la saillance de ses dimensions pecto-thoraciques, se donna un avis de ses muscles du tronc supérieur ainsi que sur ses qualités explosives. L’homme lui parut léger de visu, en tout cas plus que lui, mais il savait pertinemment qu’il ne pouvait évaluer la qualité d’un combattant au poids de ses os ou de ses muscles : tout résidait dans l’abnégation et la qualité du répertoire technique, dans la réactivité et la mise en oeuvre de tactiques propices. Dans sa tête, des milliards de schémas possibles d’actions se succédèrent.

N’étant que peu friand de se donner pour seul avis que ce qu’il avait en face des yeux, il focalisa ses sens sur l’ouïe principalement et, grâce à une oreille particulièrement développée, il tenta de plonger littéralement au plus proche du coeur du Shinrin. Son esprit se détacha de sa chair tel une membrane répartie sur son épiderme qu’on déchaussa de sa conformité, et plana comme s’il était une fine mue invisible pour aller épouser les courbes d’Hanzo. Là, il pénétra dans chacune de ses pores et écouta avec une attention religieuse, dans l’espoir d’entendre les ventricules se contracter, les sang se débiter, l’estomac gronder sa faim et les muscles se gorger de particules.

Mais il n’en fut rien. Il fut soudain pris d’une nausée extraordinaire en ourdissant une sorte de clameur surnaturelle qui le bouta or des organes internes du propriétaire. Ruhan, chancelant, fit alors un pas de retrait en ayant la sensation de revenir à la réalité après avoir été chassé du royaume des songes. Quelque chose chez cet homme n’était pas naturel. Les yeux écarquillés, il le redécouvrit non comme un simple brocanteur, mais tel un prophète de guerre, à son instar.

Il inclina son faciès puis le foudroya du regard. Il attendit que parte l’autre acheteuse avant de reprendre les négociations.

« Je n’aime guère que l’on me prenne pour un imbécile. »

Il ne plaisantait guère. Il laissa volontairement s’échapper un flot conséquent de chakra pour témoigner de la puissance qui était sienne, tenta par ce seul artifice de faire vibrer l’atmosphère autour de lui. Une tension naquit de cette manifestation, et s’il ne parvint guère à créer de distorsion autour de sa personne, il sut au moins témoigner d’un certain seuil de prédation qu’il ne convenait guère d’ignorer.

Plongeant sa main dans son dos, il fit glisser ses doigts entre les compartiments de son ceinturon pour s’emparer d’un autre rouleau qu’il gardait au plus près.

« Voici un rouleau qui pourrait intéresser les hommes-bêtes. En ces terres peuplées d’Inuzuka, vous en trouverez plus que d’autres parangons de la maîtrise du son. Je vous propose un échange, à condition que vous me donniez la somme de 200.000 ryôs en complément. Je n’ignore guère que vous ferez meilleure affaire avec celui que je vous propose qu’avec celui que je vous achète. Marché conclu ? »

Lentement, il commença à tendre son rouleau.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10901-aburame-ruhan-termine#93467
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La brocante aux rouleaux Empty
Mer 6 Jan 2021 - 23:59
Prenant le temps de saluer le départ de l'Hebi d'un signe de la main et d'un franc sourire, il ne tardait pas à reprendre les affaires..

Le pérégrin à l'allure biscornue semblait vouloir jouer avec les nerfs du Shinrin comme un soliste jouerait de la corde. Il dégageait une aura qui fit tomber comme une chape de plomb une aphasie fétide sur les alentours, étouffant l'allégresse des passants et les embrumant d'inquiétudes tandis qu'ils ne comprenaient rien de rien à cette étrange sensation qui leur prenait les tripes et leur raclait les os.

Une provocation aussi univoque qu'explicite d'un être vicieux comme un cheval borgne. Entendait-il recourir au sinistre glas de son aura, à une intimidation occulte pour parvenir à chiper un rouleau et faire passer sa malversation comme une offre à considérer ?

Cependant son acte infructueux ne faisait que réveiller dans le marionnettiste son élan naturel pour le jeu et la lutte, même si aujourd'hui il n'était pas question de faire danser les lames mais plutôt de faire grincer les mots.

Agrippant le rouleau du son tant désiré d'une dextre fine comme pour faire espérer le chaland, voilà qu'il le détaillait de l'œil le tout habillé d'un sourire fin et narquois. Plus le temps passait, plus il comprenait que pour ce misanthropique le parchemin représentait un filon d'intérêt. Mais qui dit filon, dit pognon.
"Laissez-moi deviner, vous êtes un vagabond sans-le-sou qui use de son noir regard pour faire chanter les bandits et dépouiller les margoulins ? Nous le savons tous les deux, votre camelote ne vaut pas un kopeck comparé à celui-ci, et il est encore moins question que je mette la main à ma bourse pour que vous puissiez vous payer par la même occasion une demi-mondaine sur mon dos. "
Mais après le jeu vient l'honneur.
"Ai-je l'air si angélique pour que vous pensiez pouvoir me fourrer de la sorte ? Si vous voulez cette marchandise, il va falloir débourser une somme ou revoir votre proposition. Mais soyez assuré que dans cet univers, vous n'êtes pas le seul à savoir bramer."
Et comme cela, c'est une nouvelle aura qui embrumait l'air, la sienne. Pour qui avait le nez fin en la matière, l'énergie dégagée était tel un amas de fragrances enchevêtrées mais pas unies comme si l'on avait tenté de mélangé de l'eau à de l'huile et qu'on se délectait à intermittence de chacune d'entre elle. Bien qu'immatériel, son chakra teintait l'air d'un fumet qui rappelait la fange et la punaise. C'était aussi amer que putride.

La brocante aux rouleaux Parole10

Résumé:

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Aburame Ruhan
Aburame Ruhan

La brocante aux rouleaux Empty
Ven 8 Jan 2021 - 16:54


Le bras du hoplite tenant son rouleau tomba comme s’il s’alourdissait subitement d’une tonne, une tonne uniquement composée de désespoir. Pire que refuser son offre, son interlocuteur se ria de lui comme s’il était le sujet d’une odieuse farce à laquelle il ne désirait, coûte que coûte, pas prendre parti. L’air presque enjoué et visiblement malicieux du Shinrin ne laissa pas l’Aburame indifférent et pour ne savoir supporter qu’on se raille de lui, le corsaire afficha une mine de perplexité teintée d’un air foncièrement haineux ; s’il avait pu, il aurait tiré ses couteaux et se serait empressé de régler ce différent par la voie du pugilat, ce qui à fortiori ne paraissait guère inquiéter l’opportun.

Il se racla la gorge en posant ses yeux sur l’étale de bois. Devant lui se déhanchaient plusieurs trésors de pouvoir, de quoi se refaire une petite richesse et l’ennoblir encore davantage de toute cette fortune qu’il s’était construire par la voie du crime et de la solitude. Une solitude qui l’avait écarté de son infidèle fils, enfant du monde maudit rêvant sans doute, puisqu’il avait rejoint l’Homme au Chapeau, la disparition d’un chakra qui avait trop éloigné son père de lui. Seul, le mioche apprendrait à l’être ; d’une certaine façon, il deviendrait exactement ce que son père était en réalité.

Un monstre.

Ses yeux dichotomiques roulèrent des rouleaux jusqu’au visage de l’amante interdite, étudièrent sa prestance et se nimbèrent soudain d’un voile de raison. Faisant taire la cohorte anarchique de son chakra dilapidé avec force furie dans le but de proscrire toute idée de rébellion, il retourna à sa base : son face à face, son combat de tous les instincts. Deux se faisaient face. Prêts, l’un à l’autre, à défendre la tanière de leurs fiertés respectives. La voix de Ruhan vibra à l’intérieur de sa gorge et s’habilla d’un son grave et rustre.

« Je ne vous prends pour un ange, tout du contraire. Je vous prends pour ce que vous êtes : un escroc. Allons, j’aimerais autant dire que votre rouleau, vous pouvez vous le foutre là où je pense… »

Lourdement, il laissa tomber la tête de chacun de ses phalanges sur la table et se pencha bien avant, dans le but manifeste de toiser son adversaire. Il suffisait d’un geste, d’un bruit, pour que tout éclate ; mais, sagement, il se retint de tout détruire.

« Mais voyez-vous, le défi subliminal que vous me lancez me plait. Que diriez-vous d’un duel ? Le vainqueur obtiendra le rouleau de son antagoniste. Une façon originale de se départager, n’est-il pas ? Vous qui savez bramer… »

Il se mit à grogner intérieurement, laissa germer les bribes d’une férocité remarquable.

« … vous apprendrez à sangloter en gémissant pour implorer que j’épargne le misérable gibier que vous êtes lorsque vous verrez que je suis un lion. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10901-aburame-ruhan-termine#93467
Shinrin Hanzo
Shinrin Hanzo

La brocante aux rouleaux Empty
Sam 9 Jan 2021 - 12:29
Les emmerdes sont la croix des damnés, et il est rare de croiser un déguenillé au passé immaculé.

L'on disait que la préparation à la mort était la seule préoccupation qu'un guerrier devait avoir en tête, que c'est au précipice de celle-ci qu'un soldat ou un shinobi comprendra le sens de son devoir et toutes ces frivolités patriotiques qui n'ont que pour but de faire un pousser un sens du sacrifice au cul des troupiers pour mieux assoir le principe de servilité. Dans le cas du Shinrin, ce fut un échec en demi-teinte qui ne manquait pas de se faire lisible lorsqu'il faisait face à la probabilité d'une rixe. C'était lisible dans ses yeux, aussi limpide que la clarté d'une eau de source;

Trop peu souvent il avait l'occasion de laisser chanter son Ça, son énergie primaire, le centre de toutes ses passions, le réservoir archaïque de toutes ses pulsions, son identité la plus pure qui se frotte aux frontières de censure d'une réalité méprisable qui n'avait que pour but de le museler d'interdits, de normes parentales et sociales tel un Juge d'une bienséance répugnante. Là, il avait l'occasion de faire fit de tout principe de réalité, de se laisser à la jouissance d'un met aussi simple que pur : la violence.

La brocante aux rouleaux Sans_t21

Son impétuosité était alors aussi implacable qu'aveugle, il n'y avait plus lieu de chicane marchande ou d'entente pécunière. D'un gestes vif, il larguait le rouleau qu'il avait dans les mains dans la face de son rival du moment, le dardant d'un regard aussi fielleux que dévoyé tandis que d'une voix roublarde il répondait au défi :
"C'est avec gratuité et non par pari que je te pèlerai ce qu'il te reste de peau après t'avoir damer le pion. Je torturai ton corps pour que ton âme apprenne à être humble. Alors délecte toi donc de ce rouleau que tu guignes tant, je ne voudrais pas qu'il soit la raison de ta piquette, vagabond."
Relevant le menton, le timbre de sa voix se faisait à l'instar de sa posture à la fois suffisant et impérieux.
"Je serai là à t'attendre au coucher du soleil, lorsque le dernier étal aura été plié. Ne te dérobe pas."
Il le baignait d'un regard de jais dans lequel tout éclat d'humanité avait disparu. L'animal avait éclipsé l'homme et ce, sans aucune résistance.

Résumé:

_________________
黒火 -Le Maître Pantins de l'Empire
« Plus n'est jamais assez.»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9926-shinrin-hanzo-plus-n-est-jamais-assez https://www.ascentofshinobi.com/t5332-liste-officielle-des-equipes-organisations https://www.ascentofshinobi.com/t9995-shinrin-hanzo
Aburame Ruhan
Aburame Ruhan

La brocante aux rouleaux Empty
Sam 9 Jan 2021 - 22:44


Depuis que le monde est monde, les hommes n’ont cessé de s’unir et se désunir dans un maëlstrom d’amour et de ressentiments mélangés. Leurs cœurs, de tout temps, n’ont jamais palpité aussi fort et intensément que pour deux choses pourtant dichotomiques : la plus tendre affection, et la plus terrible guerre. Les siècles, les millénaires qui se sont écoulés n’ont jamais rien changé à cela. L’immuable réalité a toujours été là.

Bien planqué sous le diaphragme abrité du harnois d’argile de ce monstre venu des mers, le cœur de Ruhan battait la chamade. L’amour avait déserté cette région de son cœur depuis longtemps, pour ne pas dire qu’il ne s’y était jamais vraiment présenté. A raison de cette absence, la place s’était remplie avec ce qu’il y avait de plus attractif pour lui : le fracas d’une arme contre une armure, le craquement d’un os rompu, le hurlement de la chair déchirée par ses ongles. Cette guerre idéalisée, en tout temps, en tout lieu. La tête bien avant, il défia celui qu’il ne soupçonnait guère être le porteur de Nanabi ; rien de mois que le Dieu du Ciel. Une entité qu’il se tardait de découvrir, et qu’il côtoya paradoxalement au plus près à cet instant. Telle la mère de quelques oisillons cherchant de ses yeux alertes le prédateur de sa portée, alors que le coucou habite son nid.

Professant une défaite expéditive à son adversaire, le Jinchuriki jeta à la gueule du provocateur le rouleau de sa convoitise. Trop entreprenant, Ruhan ne put guère l’esquiver et le lourd parchemin heurta le coin de sa lèvre, laissant une marque rouge que ses tatouages noirs dissimulèrent en partie. De surprise, il recula d’un pas et le dos de sa main vint tâter la zone endommagée, ses iris hétérochromiques s’écarquillant en guettant tout autre mouvement qui pourrait évoquer à son égard une menace.

Là, il attendit que les secondes s’écoulent. Lentement, le temps déroula ses étoffes de vengeance, présenta l’infamie de ses dortoirs remplis des cadavres. La pendule des jours avait emporté les plus vieux, les plus malades et surtout les plus fous. Fondamentalement, Hanzo et Ruhan devaient faire partie de ceux-là ; de ceux qui ne pouvaient rencontrer la fin des jours que par « accident ».

Un sourire naquit là où il avait été impacté, balaya la douleur et nimba son faciès d’un voile de réjouissance. Baignant alors dans la grise lumière de l’automne, le barbare plissa ses yeux en guise de bonheur ; d’un bonheur réel et éclatant.

« La torture ? Vous ne connaissez rien de la torture. Attendez que je vous présente ma méthode, vous m’en direz des nouvelles. A ce soir. Préparez-vous au pire. »

Ses guêpes piquèrent vers le sol, crashant tel des astéroïdes vers l'étendue telluriques. En groupe, elles s'accrochèrent à toute la surface visible du rouleau Onkyôton et le soulevèrent du sol, avant de l'élever à la hauteur de leur Maître.

Il s'empara d'une main de l'objet. Et sur ces menaces, il s’en alla, le cœur embaumé de noirs désirs d’entrailles.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10901-aburame-ruhan-termine#93467

La brocante aux rouleaux

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveaux rouleaux
» Liste des rouleaux
» Créez les Rouleaux de technique !
» 05. Demandes liées aux rouleaux
» Commerce de rouleaux avec Iwa | À l'intention des Kumojins

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Pont Araho
Sauter vers: