Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ceux qui sont tombés au combat. [LIBRE]

Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Ceux qui sont tombés au combat. [LIBRE] Empty
Dim 3 Jan 2021 - 21:03
L'heure était venue. Les batailles avaient cessées. La mission à Tsume, les combats aux portes d'Urahi, les épreuves et la finale de l'Ignition... Malgré les quelques soldats envoyés en mission d'urgence, l'Empire avait retrouvé un certain calme et une certaine stabilité. Cette stabilité permettait de respirer, de reprendre ses esprits... et de se remémorer que la victoire n'était pas totale.

La foule était grande, elle s'étendait sur des dizaines de mètres. Certains étaient émus, d'autres tristes, d'autres admiraient encore la mémoire de deux entités maintenant légendaire de l'Empire. L'un était le libérateur, celui qui avait rendu la paix à Kumo et à l'Empire, combattant au péril de sa vie un ennemi qui avait tristement réussi ce qu'il était venu entreprendre. Avec tristesse, je constatais qu'il ne faisait pas l'unanimité.

Kaguya Kôsuke était de ceux qui étaient liés à Rei. Il était de ceux qui défendaient la paix et l'Unité lorsque l'Empire était toujours amoureux de la guerre, ce qui ne faisait pas écho chez tous. Dans la foule, et en connaissant un peu l'Empire, on pouvait deviner que nombreux étaient ceux qui auraient préféré que le Feu ne libère pas la Foudre. Car le passé était trop lourd, car la douleur était trop importante... parce que pardonner, ce n'était pas aussi facile.

A mes yeux, il était tout de même un héros.

Peut-être même plus que Shinrin Shinpachi, qui contrairement à Kôsuke était vu comme le Valeureux. Un puissant, un courageux, l'homme qui avait eu le cran de se mesurer avec charisme à Sakaze Tôsen. Contrairement à Kôsuke, il se battait et réglait les différents par le combat... ce qui était le nerf de la guerre, pour un peuple comme celui-ci.

Il était temps pour moi, entouré de mes gardes mais surtout de tous ceux qui étaient venu les honorer, de rendre hommage à ces défunts. Car si chacun ne faisait pas l'unanimité, il y avait quelque chose qui reliait les deux. Ils étaient morts pour la patrie.

-"Puissions-nous rendre hommage à Kaguya Kôsuke, ancien Porte-Parole sous le règne de Yamanaka Rei, ayant succombé à un guerrier de l'Homme au Chapeau pour tenter de protéger le Yuukan. Mais aussi à Shinrin Shinpachi, le Valeureux, ayant affronté avec courage et ténacité l'homme le plus craint du Yuukan, ayant succombé à ses blessures quelques jours suivants son retour."

Je pris un instant de silence, honorant le calme que réclamait la situation. Et venaient mes derniers mots, accompagnant l'âme des défunts ainsi que la tristesse des vivants.

-"Votre mort ne sera oubliée. Mieux que ça, l'Empire l'honorera en continuant d'aller de l'avant."

Mes mains se joignirent en un signe de prière. Je n'étais pas particulièrement croyant, mais c'était une manière pour moi d'honorer ceux qui étaient tombés pour l'Empire... et pour ce en quoi ils croyaient.



Spoiler:

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Kagai Yokuzooo
Kagai Yokuzooo

Ceux qui sont tombés au combat. [LIBRE] Empty
Dim 3 Jan 2021 - 22:10
« J'espère que l'buffet mortuaire s'ra d'bonne qualité. Y'en a marre d'avoir du gravier et d'la pisse de chat en amuse gueule ... »

Sarcasme et vérité.

Haut de son mètre quatre-vingt-douze, la masse qu'incarne le Kogai se positionne derrière l'amas de personne regroupé derrière l'empereur, lui-même face à deux tombes de héros de la nation. Sa voix roque ne peut s'empêcher de percer les brefs silences laissés par les membres d'un empire en deuil, laissant leurs meilleurs souvenirs des deux morts se partager entre eux.

Les connaissait-il ? Aucunement. Il en a tellement rien à faire que s'il devait imager ça, c'est bien en prenant un pendule de newton défectueux. Autrement dit, ça lui en touche une sans faire bouger l'autre. Kaguya Kôsuke ? Très certainement un paumé se laisse penser l'impétueux pensant que les membres de ce clan se trouvent tous au pays de l'eau. Mais bon, après tout, c'est grâce à cet homme que les gladiateurs de Tetsu qu'il incarne lui et les siens ont rejoins les rangs de l'empire. Après la libération du village caché des nuages, pour une vision plus saine du monde et des faibles. Cet objectif il en porte une attention toute particulière, lui s'étant délivrer des chaines d'un esclavagiste kazejin tout en libérant les faibles de cette oppression.

En ce qui concerne le Valeureux, il n'a jamais eu l'occasion de le rencontrer mais à en voir la peine du peuple et surtout de l'Empereur, il devait être quelqu'un de bien. Prêt à tout pour le Feu. Mais le guerrier, faisant tout pour son clan, l'alcool, l'argent et les femmes s'en secoue le service trois pièces.

Sa présence en ce jour est uniquement à but d'ennui et de flemme. La flemme de se faire à manger tout comme de faire quelques courses pour en remplir ses étagères.

« Bon aller, les bonhommes sont éternellement refroidis, on a comprit. Par contre, les yakitori qui viennent d'arriver, eux, sont bel et bien chaud ! Hahahaha ! »

Coup d'épaule à un ancien d'au moins trente centimètres de moins que lui, Yokuzo efface légèrement ce sourire enthousiaste avant de se diriger vers l'étalage de boustifaille.

« Bah quoi elle est pas bonne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aburame Ruhan
Aburame Ruhan

Ceux qui sont tombés au combat. [LIBRE] Empty
Lun 4 Jan 2021 - 8:32


Dans le ciel patrouillaient des hyménoptères grégaire, virevoltant au gré des bourrasques sans réaliser qu’ils assistaient au Deuil du Feu. La foule s’était rassemblée en ordre serré, cohorte sinistre et triste, pour témoigner d’un chagrin véritable face à la perte de deux être précieux : l’un était Kaguya Kôsuke, Porte-Parole émérite de l’Empire, l’autre était Shinrin Shinpachi, Lieutenant dévoué de l’Unité Impériale. Tous deux avaient succombés les armes en main, faisant front à une destinée qui s’annonçait maudite. Ils avaient choisi, au lieu de la fuite, de lutter même jusqu’en enfer pour porter à bout de bras des causes qui dépassaient le cadre de leur existence.

Pour le corsaire, il n’y avait rien de plus glorieux ; lui-même ne rêvait que de cela, de mourir l’arme au poing. Pour autant, son deuil ne fut pas aussi émotif que celui de nombre de plébéiens qui ne purent retenir quelques sanglots devant l’annonce de Sendai Yahiko, le nouvel Empereur du Feu. Pour avoir longtemps été absent des terres du Feu, Ruhan n’avait pas eu vraiment l’occasion de tisser des liens sérieux avec les gens de son peuple ; tort qu’il devait réparer s’il voulait aspirer un jour à faire partie des élites de cette nation.

Il s’attarda sur la contemplation de ces noms avec une certaine patience qu’il jugea honnête et vertueuse. Deux sacrifiés pour un peuple qui ne demandait que cela, des héros. Après avoir concédé un peu de silence pour honorer la mémoire des défunts, il se prit à consulter les coeurs ; prêtant une oreille attentive, il fut on ne peut plus surpris du spectacle sur lequel il tomba.

Ils battaient tous à la même cadence.

Le phénomène lui évoqua quelque chose de vertigineux, de profondément harmonieux et en même temps de terriblement épique. Les coeurs des habitants palpitaient tant de tristesse que de vaillance, comme si un sentiment commun les habitait tous : celui d’un chagrin en quête de vengeance.

Il recula d’un pas, écarquilla les yeux et laissa tomber ses bras. Quelle impression. Quelle sensation. Il mesura ce qu’étaient les héros. A cet instant précis, les idées se bousculèrent dans sa tête comme si une tempête naissait à l’intérieur de son esprit. Ces gens honoraient ceux qui mourraient pour eux. Ces gens aimaient les braves qui se battaient jusqu’aux frontières du vivant. Une farouche exhalation naquît de cette sensation. Ruhan comprit. Il comprit qu’il voulait se battre pour eux. Devenir l’un de ces grands sacrifiés de l’histoire. L'une des légendes de cette nouvelle ère.

Devenir un héros… ou un Empereur. L’idée lui traversa la tête au moment même où il posait ses iris avides sur la personne de Sendai Yahiko. Une fraction de seconde durant, il songea à la façon dont il pourrait le décapiter.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10901-aburame-ruhan-termine#93467
Kogami Akira
Kogami Akira

Ceux qui sont tombés au combat. [LIBRE] Empty
Lun 4 Jan 2021 - 9:31


Ikari 怒り


L’un des quatre valeureux s’était naturellement présenté aux hommages, sans savoir qu’il ne faisait hélas partie que des deux survivants restants de ce quatuor. En fervent patriote qu’il était, impossible de rater ce moment sacré. Les morts du Teikoku, qu’ils soient Hijines de naissance ou non d’ailleurs, méritaient que l’on se souvienne de leurs noms. Car lorsque la guerre serait terminée, leurs noms seraient la pour leur rappeler que la paix n’était pas venue à n’importe quel prix..

Des camarades, Akira en avait vu tomber lors de la conquête de Kumo. Des sans noms dont il avait même oublié les visages, mais dont il n’oubliait pas le sacrifice et la chance qu’il avait d’être encore en vie, alors même que sa force s’avérait être moindre en ces temps troubles. Il avait aussi assisté au décès de Tenzin, un homme qui ne se battait pas pour l’empire mais dont le chemin l’avait rejoint contre l’homme au chapeau. Peut-être qu’en hommage à cet homme qui n’était pourtant pas un camarade Teikokujin, devait-il s’ouvrir un peu plus à la coalition et aux alliés venus d’ailleurs.

Puis Kaguya Kôsuke. Akira ne pouvait avoir eu la chance de le connaître personnellement, mais sa mort aux portes d’Urahi en tentant de défendre sa patrie était tout ce qu’il y avait de plus honorable. S’il devait mourir, le lieutenant espérait que cela soit ainsi. Cette mort avait d’ailleurs propulsé son adversaire, Ono Ryushi, en second dans la liste des cibles à abattre du Kogami juste derrière Yamanaka Rei. Puisqu’il savait que King y avait assisté, Akira lui avait promis que vengeance serait faite un jour ou l’autre.

Les yeux clos, situé à l’écart comme à son habitude, le Kogami priait alors en silence. S’il n’avait jamais été certain de l’existence d’un quelconque dieu conscient, Akira croyait néanmoins en l’existence d’une force supérieure méritant d’être honorée. Le chakra n’était pas apparu en même temps que les hommes, et qu’importe à quoi cela pouvait-il être dû, le lieutenant trouvait légitime d’en honorer l’existence. Hélas, cette paisible prière en l’honneur des morts tombés au combat était destinée à dériver vers quelque chose de plus sombre.


“ … “

Shinrin Shinpachi.

Shinrin Shinpachi ?

Le Kogami cru voir flou. Il devait y avoir une erreur. Et pourtant, à l’instant même ou il entendit l’empereur prononcer ces mots, le lieutenant se crispa. Sa main se serra autour de la poignée de son katana, ses dents aussi. C’était une erreur. Oui, sa langue avait du fourcher. Ce n’était pas possible autrement.

“ C’est impossible. “

Dénié, le jeune homme s’avança d’un pas rapide et décidé en direction du monument, bousculant tout sur son passage de sa grande et imposante stature. Aussi persuadé était-il d’avoir raison, il agissait déjà comme s’il savait ce qu’il trouverait au bout du chemin. Bousculant, le regard mêlant folie et peur, le lieutenant semblait avancer vers le monument comme s’il s’apprêtait à le détruire. Quoi qu’en furent ses intentions, l’homme d’habitude si stoïque et réservé faisait peur à voir.

Puis il arriva face au monument. Ainsi à la vue de tous, l’homme ne semblait pourtant pas s’en préoccuper. Tout était flou. La vague d’émotions qui le submergeait pourrait le faire réagir de la pire des manières. Car lorsque ses yeux s’arrêtèrent sur ce qu’il ne voulait pourtant pas voir, le samouraï compris. Shinpachi… était mort. Son ami, peut-être le premier, avait finalement succombé à ses blessures.

“ Ce n’est pas possible. “

Posant le front contre le monument, les yeux clos, Akira semblait murmurer sa peine… et hurler sa colère.

“ Tu ne peux pas me faire ça. “

Pas maintenant. Pas après tout ça. Pas après le débarquement à Kiri. Pas après avoir pris son parti au pont Araho. Pas après l’homme au chapeau. Pas après l’avoir ramené au village.

“ C’est impossible. Il était encore en vie… je l’ai vu… “

La voix rauque, Akira ne put retenir ses larmes. Des larmes silencieuses, corrosives, des larmes qu’il n’avait pas versées depuis des temps immémoriaux. Des larmes précédées de sang. Des montagnes de sang qu’il se promettait de verser en l’honneur de son camarade. Quiconque soit parmis les rangs de leurs adversaires, ils paieraient tous pour sa mort. Tous autant qu’ils sont.

“ Tu m’avais promis. Tu DEVAIS survivre. “

Rongé par les remords, le Kogami ne semblait plus dans son état normal. Mieux valait sans doute qu’il n’apprenne jamais la vérité. Car le châtiment des responsables, qu’ils soient coupables ou complices, serait terrible et immuable.

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
Ceux qui sont tombés au combat. [LIBRE] Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866

Ceux qui sont tombés au combat. [LIBRE]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'honneur de ceux qui brisent les prophéties [Libre]
» [B/Libre/Iwa] Les voies du Bushido sont impénétrables
» Un combat de mille jours | Libre / Kirijin
» Rencontre parmi les tombes | pv Genkishi
» Tiens, tu tombes à pic toi ! [Ft. Aihzen Sora]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: