Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Yakō-sei no hoshoku-sha

Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Dim 3 Jan 2021 - 22:12



Fuyumi était partie dans les sombres ruelles immaculées de sang et de chair pendant que j’entrais dans les bâtiments à la recherche d'indices sur notre mission. L’odeur oppressante de la mort ne faisait qu’un avec l’atmosphère lugubre des lieux. Les violences qu’avait subies le village semblaient avoir été réalisées par la faucheuse elle-même et les visions que nous subissions depuis notre arrivée resteraient définitivement gravées dans nos cœurs.

Dans chaque bâtisse où je pénétrais, des restes d’organes humains gisaient sur le sol sans jamais former le moindre corps entier. À travers les marques de bataille dans les murs, je pouvais distinguer les vies des familles vivantes ici. Des simples hommes, femmes et enfants voguant sur le fils du destin, ne pensant pas finir ainsi, éparpillés sur les tables, les lits et les bibliothèques.

Je continuais à chercher de quoi m’indiquer un point de départ depuis maintenant plusieurs dizaines de minutes quand je rentrais dans ce qui ressemblait à un hôtel. Profaner, celui-ci avait vu tous ses objets de valeur emportés par les assaillants et ne possédait plus que des vulgaires bibelots et parchemins sur le sol éventré.

Regardant autour de moi, je remarquais un endroit pas comme les autres. Un point de la pièce où la poussière ne semblait pas stagner sur place. S’envolant à la vue de la torche que j’avais en main depuis le début de la nuit, de bref courant d’air me soufflait sur le visage. En dessous de moi, sous les décombres du massacre, j’arrivais à distinguer une espèce de trappe sur le sol.

Je décidais alors de balayer le sol avec mes pieds pour pouvoir mieux visionner ce passage. La plaque de bois d’une cinquantaine de centimètres de chaque côté possédait bien un loquet à son extrémité me permettant de le soulever. Une fois fait, la flamme que je transportais me laissait voir une échelle aussi fragile que petite et sans me questionner sur ce que je devais faire, j’engageais mon corps dans ce sombre passage.

Après quelques mètres de descente, je touchais terre avec mes jambes et en me retournant, je pouvais voir un long couloir devant moi. Prenant le temps de regarder autour de moi, je pouvais voir qu’aucun artifice ou de décoration pour une quelconque divinité n’était présent sur les murs de brique. L’endroit était sobre, sans aucune idéologie distincte.

En son bout, une petite chapelle était placée au centre du souterrain. Dessus, un parchemin se trouvait accroché par une corde de lierre. Par avarice ou par bonté, mes mains prenaient sans réelle intention le bout de tissu encré depuis un certain temps. L’ouvrant à la lueur de la torche, je discernais une écriture que je n’arrivais pas à lire sur le moment. Et en arrachant le support auquel il était accroché, je prenais avec moi ce rouleau.
Spoiler:
 


_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z


Dernière édition par Itö Luna le Lun 4 Jan 2021 - 3:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Dim 3 Jan 2021 - 23:22



Les flammes braisaient le ciel crépusculaire de Tsuchi lorsque je me retournais sur ce qui appartenait maintenant à mon passé. Le feu avait réussi à emporter un village entier sous ses courbes destructrices et ses crocs acérés et malgré cela, je savais que ceux qui le méritaient survivraient à la nuit qui approchait. Le moine qui avait provoqué ce chaos était loin maintenant et mon âme aussi. Ses batailles, ses guerres, ses vies et sa souffrance m’avaient changée à jamais.

En quittant le chaos, je n’avais aucun bagage avec moi et seules mes lames et ce parchemin l'accompagnaient pour voyager sur la rivière du destin. Ce bout de tissu n’était d’ailleurs pas là par hasard. Cela faisait maintenant plusieurs semaines que je travaillais dessus et ce que j’avais trouvé allait lancer une nouvelle quête de puissance pour pouvoir protéger et partager mes convictions qui n’étaient plus en accord avec les instances d’Iwa.

Retournant sur la terre ferme, mes ailes d’encres noires et bleutées disparaissaient dans un souffle animé par la vengeance du pouvoir abusif. Maintenant le tissu dans les mains, je l’ouvrais tel un message de l’avenir.

À travers les gravures picturales, des annotations de mon encre décoraient le rouleau, de nombreux jour et nuit de travail étaient sur ses tresses. Ses heures passées dessus avaient été ardues et pointilleuses. Les contes et légendes étaient tous passer par mon chevet et l’apprentissage d'une ancienne langue hantait encore mon esprit. Le résultat avait été à la hauteur de la sueur investie dedans et bien que partielle, la découverte que j’avais faite allait m’être utile pour plus tard.

D’une sombre écriture, les mots que j’avais inscrits dessus représentaient une créature mythique que seule les plus fous avaient vue. Des rumeurs de bétails disparus, des traces à travers les pins des forêts, des arbres arrachés sous une tornade sortie de nulle part et surtout une plume gigantesque tomber du ciel.

Tous ses comptes n'étaient que des histoires pour la plus grande majorité, mais mon instinct me dictait le contraire et maintenant, je n’avais qu’une seule envie. Celle de découvrir ce qui se cachait à travers ses vieilles écritures et ses vieilles légendes.
Spoiler:
 


_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z


Dernière édition par Itö Luna le Lun 4 Jan 2021 - 4:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Dim 3 Jan 2021 - 23:50



Traversant les nuages, accompagnés des oiseaux les plus sages, je me dirigeais vers le lieu qui j’espérais, allait me permettre de trouver les réponses à mes questions. De la haut, plusieurs jours étaient passés depuis la désertion d’Iwa. Restant isolé à la vue du reste du monde, je m’étais débrouillée pour me nourrir et me reposer sans que les traces de passages ne puissent être retrouvées.

Les cimes en dessous de moi, me montraient la beauté de ce pays qui était rongé par la cupidité espiègle envers le pouvoir et l’argent. La splendeur des roches grises contrastées par les vertes forêts ne pouvait être autant assombrie par des âmes aussi putrides que celle qui dirigeait le pays et le monde. Chaque village que je survolais ne pouvait crier que la misère et la pauvreté. Jusqu’à ce que j’arrive au-dessus du point de ma quête.

Descendant en piqué à travers l’atmosphère, je me posais avec violence sur l’ancien sol d’un massacre. Le village de mon ancienne mission était encore et toujours sans vie. La nature avait commencé à reprendre ses droits sur les bâtiments humains. Entre les fougères et les mauvaises herbes, les traces de la dévastation tâchaient encore les murs en bois et en pierres. Le sang séché et les boues de cadavres n'avaient qu’en à eux disparut de la surface de la terre, sûrement dévoré par les charognards des alentours. Il fallait avouer qu’en plein milieu de la forêt, j’étais déjà surprise de retrouver après autant de temps les vestiges du village encore debout et heureusement pour moi, cela me faciliterait la tâche.

M’approchant du bâtiment où j’avais trouvé le parchemin, j’inspectais la bâtisse attentivement, chose que je n’avais pas pu faire lors de mon dernier passage en pleine nuit. Au premier abord, rien ne laissait présager que le lieu était un édifice de culte ou de recueillement, la simplicité de la structure ne le laissait pas penser. Cela semblait plutôt être un bâtiment commun où les habitants se rassemblaient. Traversant le seuil de l'entrée, la lumière de jour me permettait de voir les réels dégâts qu’avait subis l’intérieur. Dedans, de nombreuses étagères jonchaient le sol et très peu étaient encore accrochées aux murs. Les livres, les parchemins étaient tous en train de pourrir lentement par l’humidité, la mousse et les vers. Tout ce que je prenais en main tombait en poussière, ne me laissant aucune chance de trouver des indices supplémentaires. La trappe que j’avais empruntée pour trouver le rouleau était encore ouverte par mon passage. Je n’avais plus que ce noir couloir comme seul espoir.

Redescendant l’échelle en piteux état, je foulais une nouvelle fois le chemin jusqu’à la chapelle où se trouvait le tissu. Le temps n’était plus compté et j’allais pouvoir inspecter plus minutieusement le meuble en quête de nouvelle découverte.

Devant, j'examinais le bois du mobilier à la recherche d’écriture picturale. Maintenant que je connaissais le langage du parchemin, peut-être que je trouverais d’autres mots, d’autres phrases qui allaient pouvoir m’aider, mais rien. Rien n’était écrit sur la façade ou l’arrière.


_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Lun 4 Jan 2021 - 3:49



Sans rien, je ressortais de ce caveau l’esprit vide de toute information alors que la nuit commençait déjà à tomber sur le rustique village. Pendant que la lune pointait le bout de son nez, je me rendais à l'évidence que je n’avais rien pour avancer tout comme mon estomac n’avait rien mangé depuis la journée.

Allumant un feu dans une baraque délabrée, je préparais ma couche pour la nuit. N’ayant pas d’autre endroit où aller, je pouvais bien rester ici quelques jours, sachant que la solitude était devenue ma meilleure alliée dans ma fuite.

C’était en ayant terminé mon petit coin de repos que je sortais dehors sous le ciel étoilé. Sans un nuage, la lueur de la lune éclairait les vestiges d’une vie passée et elle allait également me permettre de trouver de quoi manger. Ne voulant pas dépenser d’énergie à chasser des rongeurs nocturnes, je m’étais résolue à cueillir des baies et des agrumes le long des anciennes palissades en bois. Ses structures regorgeaient de fruit mûr en cette saison, pour mon plus grand plaisir, lorsqu’un fort et froid souffle vint de la forêt. Les cimes des arbres volaient en éclats sous le passage de cette bourrasque et les feuilles partirent en tempête devant moi.

Une immense masse sombre s’engouffrait alors au-dessus du village cachant la moindre petite lumière que me procuraient les étoiles. Face à moi, deux immenses yeux blancs m’observaient en silence.

Yakō-sei no hoshoku-sha Nqx5cf10


D’un battement d’ailes, deux tornades de vent et de débris ravageaient mon campement et le village pour venir m’emporter à plusieurs mètres de là. Fort heureusement, le passage de l’ombre m’avait fait transformer mon corps entier en encre et je pus revenir sous ma forme humaine rapidement. Regardant en face de moi, je pouvais maintenant mieux apercevoir ce qui m’avait attaqué et j’avais du mal à y croire. J’avais beau examiner ce que j’avais en face de moi, je n’arrivais qu’à une seule conclusion, une chouette géante était en train de m’attaquer.

D’une dizaine de quinzaines de mètres d’envergure aile déployées, ses plumes semblaient être plus grandes que moi. Des yeux à percer mon âme observaient le moindre de mes mouvements et des serres acérés ne demandaient que mon sang.

D’une nouvelle attaque, des plumes s'échappaient de son corps pour venir me transpercer de part en part avant que je ne réussisse à les dévier par mon katana au tout dernier instant. Malgré le réflexe de dernière seconde, je sentais la puissance au bout de ma lame et je comprenais la différence de niveau entre nous deux. Et face à cette obscurité, je n’avais pas le choix de faire ce que j’allais faire.

Transformant mon visage en masque de Yokai, j'activerais à l’aide d’un mûdra une diversion qui allait sûrement me sauver la vie. Et sous les yeux de la bête, je disparus.

Spoiler:
 


_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z


Dernière édition par Itö Luna le Lun 4 Jan 2021 - 14:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Lun 4 Jan 2021 - 14:40



Les premiers rayons de soleil se levaient sur un champ de ruines. Ce qui restait autrefois d’une vie humaine n’était maintenant plus que des gravats sur les terres d’une épaisse forêt. Me tenant sur une branche à quelques mètres des planches de bois qui trônaient sur le sol, j’avais passé la nuit à me dissimuler de la bête et à fuir les alentours. Sa chasse avait été d’une intensité sans failles, me laissant une supposition sur ses capacités à traquer sa proie. La nuit n’avait donc pas été des plus tendres avec moi. Mais une chose était maintenant sûr, ce qui m’avait pourchassé était ce que je recherchais. La créature légendaire était repartie en direction des montagnes qu’à l’aurore et je comptais bien la poursuivre, maintenant que je pouvais distinguer à plus de vingt mètres devant moi.

Invoquant des ailes d’encres dans mon dos, je prenais élan sur le sol pour me propulser dans les airs. De là-haut, je pouvais apercevoir les stigmates de l’affrontement qui s’était déroulé la veille et je pouvais également me rendre compte à quel point, j’avais eu de la chance de m’en sortir vivant. Mais maintenant que le jour était présent, je n’avais plus le désavantage de la vision.

Les montagnes que je visais semblaient être à seulement une petite heure de vol de là où j’étais. Sur le trajet, quelques villages passaient sous mon corps, mais la grande majorité du territoire se composait de forêts, de monts et de rivières. Malheureusement, je n’avais qu’une direction approximative pour trouver ma cible et j’allais devoir passer beaucoup plus de temps à chercher.

Ne sachant pas quoi examiner, je n’avais pas le choix que de partir des principes fondamentaux qui régissaient la nature. À savoir que les prédateurs nocturnes se reposaient en journée, dans les lieux en hauteur et en sécurité du monde extérieur. Une grotte pouvait faire l’affaire et au vu de la taille de la bestiole, celle-ci devait être imposante. Mais je ne voulais pas mettre tous mes œufs dans le même panier. Je savais également que ce type de créature, dans le règne animal, n’était pas du genre à se faire remarquer durant la journée. Aussi silencieuse que discrète, je savais très bien que j’allais avoir du mal à le repé…

⬽ Tu es revenu me piller l'humain ! ⤘

Sur le coup surprise par cette grave voix, je me retournais en plein vol pour observer qui m’avait parlé.

Une nouvelle fois, je me retrouvais en face de cette créature gigantesque. D’un plumage épais et sombre comme la nuit, j’examinais sans le vouloir la beauté ténébreuse de ses stries. Des serres ensanglantées et un bec acéré, je faisais pâle figure devant une création aussi puissante de mère nature. Et encore une fois, je me retrouvais complètement dépourvu face à ce que me réservait le destin.

⬽ Je ne te laisserai plus voler mes biens, humain ! Tu me nourriras en ce jour. ⤘


_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z


Dernière édition par Itö Luna le Lun 4 Jan 2021 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Lun 4 Jan 2021 - 16:36



Sans crier gare, un nouvel affrontement s'engageait dans le ciel de Tsuchi. À plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol, je n’avais plus la possibilité de fuir face à la bête. Sortant mon katana principal pour lui faire face, l’immense chouette en profitait pour m’attaquer directement. D’un seul battement d’ailes, il se propulsa dans l’atmosphère sur moi, son bec tranchant comme une lame en avant. Le delta de ses plumes fendait les cieux à une vitesse inimaginable, ne me laissant pas l’opportunité de répliquer par un contre.

Encore une fois, ce fut mon assimilation qui me sauva face à la mort. Me reformant rapidement dans les airs, j’avais perdu plusieurs paliers de hauteurs et je me retrouvais bien en dessous de mon adversaire. Voyant que j’étais toujours en vie, la créature changea de cap hâtivement pour revenir à la charge, mais cette fois-ci, je ne comptais pas me laisser faire.

D’une accélération d’aile, je fonçais moi aussi face à la créature, armer du tranchant de mon katana. D’une vive lumière, la lame de celle-ci s’allongea de plusieurs dizaines de centimètres et s'affina sur toute sa longueur. Prêt à en découdre, nos deux attaques entrèrent en collision dans un petit nuage qui n’avait rien demandé. Son bec et mon acier entraient tous deux en fusion ce qui provoqua des trombes d’étincelles avant que nous nous croisions l’un à l’autre.

Brusquement, nos deux corps se retournèrent pour faire face à face. Sans la moindre trace de mon coup, je voyais toute la vigueur et la force braver une pauvre humaine comme moi. La chouette resta immobile durant un très court instant avant de déployer ses ailes en V pour les refermer devant elle. Il s’échappa alors quelques plumes aussi rapides que des éclairs dans ma direction.

Sortant ma deuxième arme, je n’avais pas d’autre choix que de les découper en deux à l’aide de mes talents de samouraï avant d'une nouvelle fois chargée sur lui. Durant cet assaut, mon visage se changeait en masque de Shiryö, une tête spectrale recouverte d’une brume bleutée et avant l’impact, j’effectuai un mudra pour activer mon genjutsu.

La chouette se mit, quasi instantanément, en position de défense, les ailes recourbées autour d’elle, mais mon genjutsu était bien présent et avait provoqué une demi-seconde de décalage entre la fausse et la vraie attaque, ce qui m’aida à dévier mon coup pour passer en dessous de son bouclier. Une giclée de sang s’envolait dans l’air qui nous entourait et je remarquais que j’avais enfin réussi à la toucher au niveau de ses pattes.

Meurtri par cette blessure, l’oiseau poussa un hurlement à faire trembler les morts. Dans ses yeux, je pouvais ressentir toute la haine et la rage qu’il avait à mon égard et sa réponse ne se faisait pas attendre. Tournant sur lui-même, une tornade d’éclair se formait tout autour de lui. Les éclats et les coups de tonnerre résonnaient dans tous les cieux avant sa charge.

Je n’avais plus le choix, je devais tout donner lors de cet ultime face à face. Transformant mon arme en sainte lame, l’acier s’illuminait à l’aide du chakra que j’octroyais dedans. S'agrandissant de plusieurs dizaines de centimètres, des crépitements d’ailes pouvaient se faire entendre par celle-ci.

Mon visage se transformait également une nouvelle fois sous la forme d’un démon du Kakurezato. Des traits intemporels se faisaient alors voir sur ma peau, comme des tourbillons qui à l'unisson changeaient de sens et de forme.

Se rapprochant rapidement, nous allions savoir qui de nous deux tomberait sur la terre ferme et pour assurer ma survie, je devais attendre le dernier moment.

Le cataclysme orageux n’étant plus qu’à quelques mètres de moi, c’était le moment d’utiliser la technique décisive de tous les samouraïs. Dans un silence absolu, les couleurs des environs se perdaient dans le néant avant de laisser place à un coup de tonnerre surnaturel.

J’étais maintenant derrière la bête, mon arme en l’air, tendu par mon bras. Le iai que je venais de lui infliger était mon ultime combo. Un coup que même les dieux ne pouvaient encaisser et le résultat final était heureusement de mon côté.
Spoiler:
 


_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Lun 4 Jan 2021 - 18:45



Franchissant les paliers d’une chute vertigineuse, le corps de la gigantesque chouette virevoltait à travers les masses d’air. Dans notre duel, j’étais victorieuse, mais la mort de cette créature n’était pas une chose que je souhaitais. L’affrontement que nous venions d’effectuer, n’était au final qu’une légitime défense.

Inclinant mes ailes en delta, je ne voulais pas qu’elle finisse écrasée sur le sol, c’était pourquoi je fonçais en sa direction. Arriver à elle, j'attrapais ses ailes avec deux lianes d’encre pour les déployer de toutes les envergures. Ce que j’étais en train de faire, c’était la première fois que je l’effectuais et c’était également de la théorie. Si j’arrivais à ralentir la chute en contrôlant son corps inconscient, je pourrais peut-être planer dans le ciel.

De longues secondes filaient dans le temps pendant cette interminable descente vers les enfers, ce que j’avais entrepris, fonctionnait partiellement, mais le plus important était l'atterrissage. À ma droite, se trouvait une rivière relativement foncée, ce qui m’indiquait qu’elle devait être relativement profonde, enfin, je l’espérais surtout. Virant de bord, le sol se rapprochait rapidement sous nos deux corps et un choc vint faire voler nos deux âmes.

Je me réveillais sur une plage de galets couverte d’égratignure avec à côté de moi l’immense chouette. En observant de plus près, je pouvais voir son thorax bouger au rythme de sa respiration.

⬽ Tu n’es pas morte… Tant mieux. ⤘

Après quelques heures, un gigantesque feu chauffait le corps de la bête et mes vêtements. Toujours les pattes dans l’eau, je ne pouvais pas faire plus pour l’aider dans sa convalescence. Le temps passait lentement et je n’avais pas d’autre choix que d’attendre à côté d’elle son réveil.

⬽ Tu ne m’as pas tué, humain … Pourquoi donc ? ⤘

Le soleil au zénith, la voix tremblotante de la chouette résonnaient à côté de moi.

⬽ Pourquoi je devrais te tuer ? Je ne suis pas ton ennemie et je ne te veux aucun mal. Je suis justement venue à ta rencontre, car j’ai besoin de ton aide. Je ne suis pas une voleuse, ni une meurtrière, je suis une justicière. ⤘

⬽ Une justicière, dis-tu ? Aucun humain ne connaît la justice, seul l'appât du gain, la cruauté et la vengeance hantent leurs cœurs. ⤘

⬽ Je ne suis pas une humaine comme les autres, mon corps est fait d’encre. Ma vie et mon âme appartiennent à notre mère à tous, la nature. Il y a bien longtemps, je lui ai juré allégeance au prix de ma vie et de tout faire pour créer un monde juste, sans haine. ⤘

⬽ Si tu veux réellement mon aide, récupère ce que les humains m’ont volé et rejoins-moi ici une fois fait. Le village où se trouve mon bien n’est pas loin d’ici. Et je jugerai si comme tu le dis, ton cœur n’est pas habité par la noirceur. ⤘

Spoiler:
 



_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Mar 5 Jan 2021 - 0:40



J’étais partie depuis maintenant quelques heures et une nouvelle fois, le soleil s’en allait au crépuscule. La nuit tombant inévitablement sur la forêt, je commençais à apercevoir les lueurs des feux à travers les troncs et les feuillages de la forêt. La direction que la chouette m’avait donnée, m’avait emmené dans ce petit patelin qui ne devait pas regrouper plus d’une vingtaine d'individus.

Discrètement, je me faufilais à travers les bois pour m’approcher au plus proche des premiers bâtiments et derrière une rustique maison, j’observais ce qui pouvait différencier ce lieu à d'autres.

Au premier abord, tout semblait des plus normaux ici. Des hommes, sûrement des chasseurs, campaient dans ses cabanons forestiers. Tout avait l’air d’être un spot pour dormir la nuit venue. Chacun d’entre eux vaquait à leurs occupations, certains mangeaient le repas du soir pendant que d'autres bavardaient fortement en buvant des litres d’alcool.

⬽ Demain mon gars, on est RICHE PUTAIN !
Et oue bonhomme, c’est la plus belle prise qu’on n’est jamais eu !
On est tranquille pour le restant de nos jours, p'tit gars.
Qui aurait cru que le somnifère que nous a vendu le vieux allait être aussi puissant pour faire dormir une aussi grosse créature. ⤘


De ce que j’entendais, la chouette avait raison et ce groupe lui avait bel et bien volé une chose qui lui appartenait en ayant l’intention de le vendre. Le vol était quelque chose que je ne supportais pas.

Transmutant mon corps en encre, mon visage se transformait en Yokai. Avançant doucement derrière le groupe d’hommes bourré, je lançais autour d’eux une vague d’encre qui prenait la forme du terrain. Des spectres démoniaques surgissaient alors du sol devant les individus apportant la terreur avec eux.

⬽ LA MALÉDICTION ! C’EST LA MALÉDICTION ! Je vous avais dit de ne pas voler l’œuf de ce piaf. ⤘

Sur ses mots, le visage de Yokai changeait radicalement. Ses humains, avaient-ils volé l’enfant de la chouette ? Oui, c’était bien cela.
Encore une fois, la cupidité de l’espèce humaine me dégoûtait et alors que je me dévoilais aux yeux de tous, je prenais mon katana en main.

Comment osez-vous enlever des créatures de mère nature, priver une bête de son enfant, de détruire des vies pour de l’argent. Je voulais simplement vous reprendre ce que vous avez volé à cette chouette, mais maintenant que je connais votre péché, votre sentence vient de changer et vous allez mourir pour abreuver la justice de notre mère à tous.

⬽ PUTAIN, MAIS T’QUI TOI ? UN FANTÔME ? ⤘

⬽ Non, je suis votre pire cauchemar… ⤘

Dans un mouvement meurtrier, l’acier de ma lame se recouvrait lentement de sang. Les gestes et postures morbides que j’effectuais, touchaient à chaque coup une nouvelle cible. Tâchant le sol d’un fluide rouge, des morceaux d’être humain se disloquaient à travers les cabanes du camp. Mon avancée entre les maisons pouvait se rapprocher d’un démon se nourrissant de chair fraîche en enfer. Quand bien même certaines de ces pourritures prenaient des armes pour se défendre, aucun n’arrivait à toucher leurs cibles et tous tombaient un à un sur le sol glacé de la nuit.

De longues minutes passaient avant que le silence nocturne revienne dans la forêt. Après les derniers cris d’agonies, la lumière des flammes laissait apparaître une vaste image de chaos et de boucherie. Chaque pan de mur et chaque ameublement extérieurs avaient changé de couleur.

Rangeant mon arme, je m’approchais du bâtiment principal pour y rentrer. Dedans, je voyais sur un établi le fameux œuf qui avait provoqué la mort de tous des abjectes personnes. De la taille d’une énorme pastèque, la coquille de celui-ci arborait une couleur brillante et jaunâtre.

⬽ Il est fait d’or ?! ⤘ M'interloquais-je. ⬽ Oui, il l’est… Je comprends pourquoi ses enfoirés avaient pris le risque de le voler et ils ont payé le prix. ⤘

Spoiler:
 


_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Itö Luna
Itö Luna

Yakō-sei no hoshoku-sha Empty
Mar 5 Jan 2021 - 14:14



⬽ Tu es donc revenu… ⤘

Marchand à travers les derniers arbres qui se séparaient de la rive, je franchissais le seuil de la forêt pour me retrouver face à face avec la chouette. Debout sur ses pattes, la créature semblait s’être remise de ses ecchymoses et de ses lacérations. D’une taille extraordinaire et fixant mon âme, les yeux de la bête jugeaient mon corps et mon esprit.

⬽Comme je te l’avais dit, je ne suis pas comme tous les autres humains. La force de la nature est bien plus grande que celle des hommes, et cela, ils l'ont tous oublié. C’est pour ça que je me bats contre les injustices, les perdus et les désemparés. Certaines personnes dans ce monde volent, pillent et détruisent par cupidités ou par plaisir. Je me suis donc fixé comme objectif de punir ces déchets en sacrifiant leur vie dans le sang. ⤘

Tout en déposant son enfant devant elle, je m’installais près d’une souche au bord de la rivière.

⬽ Ce monde se perd dans le chaos et celui-ci emportera tout sur son passage. L’homme est néfaste pour l’avenir de cette planète et si nous le laissons faire à sa guise, il anéantira son espèce et son monde. ⤘

⬽ Ton enfant par exemple a été pris parce que la coquille de ton espèce est faite d’or pur. La cupidité avait rongé leurs esprits au point d’oublier que la beauté de la vie sommeillait dedans. Et je ne peux pas laisser une chose si précieuse se perdre dans la nuit. ⤘


⬽ Comme je te l’avais promis si tu ramenais mon fils, je suis disposé à t’aider. Révèle-moi en quoi, je peux t’être utile. ⤘

⬽ Je voudrais emprunter ta force et ta puissance, que nous devenions alliés dans ce monde qui devient stérile de toute bonté. Mais je ne peux pas me permettre de priver un enfant de son père alors j’aimerais te proposer quelque chose. ⤘

⬽ Quand ton fils sera assez grand pour se défendre seul et vivre sa vie, rejoins-moi en tant que compagnon. Créons un contrat ensemble pour combattre ses injustices et ses crimes que déclenche l’humanité. ⤘


⬽ Demi-Humaine, ton âme me semble pure et je suis un être d’honneur. J’accepte ta requête et je t’aiderais dans les combats que tu entreprendras. Je me nomme Yikihoko. ⤘


_________________
Yakō-sei no hoshoku-sha 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Yakō-sei no hoshoku-sha

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: