Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION C] Les guerriers d'orientation — ft. Kagai Yokuzo

Damahara Kamui
Damahara Kamui

[MISSION C] Les guerriers d'orientation — ft. Kagai Yokuzo Empty
Mar 5 Jan 2021 - 22:28



Les guerriers d'orientationAujourd'hui, c'est classe découverte pour les petits bambins de la capitale. Pas plus haut que trois pommes, c'est à cet âge là qu'on commence à se poser des questions d'avenir. Pour certains parents, le métier de soldat est on ne peut plus risqué, il est cependant important d'attirer la jeunesse dès qu'elle commence à marcher. Vous avez une vingtaine d'enfants qui vous suivront le temps d'une journée, à vous de faire en sorte qu'ils choisissent la voix du juste, la voix du patriote. Aussi... veillez à ce qu'on en perde pas un ou deux en chemin, un gosse, c'est pas simple à gérer.

Recueillir les enfants listés auprès de leurs foyers (les parents ont reçu la notice)
Établir un plan de découverte du métier de soldat
Les ramener à leur parent (tout le monde sain et sauf)


Préparer la prochaine génération de protecteurs du Feu ; une tâche aussi délicate que gratifiante. Pour éviter que Hi se retrouve à nouveau sous le feu nourri de ses propres clans et des autres puissances mondiales, il fallait être prévoyant. Si l'afflux de mercenaires à Urahi garantissait aux forces impériales une puissance de frappe non négligeable, elle n'était pas moins instable. Qui pouvait garantir que les talents étrangers qui évoluaient au sein de l'effectif teikokujin ne s'en iraient pas à la poursuite de leurs intérêts personnels ? Il fallait se préparer à les remplacer sur le long terme - et pour cela, il n'y avait rien de mieux que les jeunes enfants du pays.

L'Empire ne manquerait certainement pas de missionner deux pédagogues accomplis, à cet effet.

Ou pas.

La première réaction du Damahara lorsqu'il parcourut pour la première fois l'ordre de mission qu'il avait entre les mains fut de soupirer. Il n'était pas las, ni déçu ; d'être ainsi désigné pour partager aux têtes blondes son patriotisme l'honorait profondément. Mais était-il seulement l'homme de la situation ? Posé et réfléchi, il n'était pas la moitié d'un professeur ; mais c'était le simple contact avec ces jeunes âmes innocentes qui serait réellement difficile.

D'abord confronté à Funka, enceinte, il se retrouvait maintenant contraint de côtoyer plusieurs dizaines de jeunes enfants une journée entière. Les dents serrées, il replia la missive et la glissa dans sa sacoche ; qu'à cela ne tienne, il ferait ce que l'on exigeait de lui. Ses sentiments n'avaient rien à faire dans l'exercice de ses fonctions - une notion bien ancrée en lui, mais qui ne faisait que lui rappeler son passé, qui l'avait forcé à s'y conformer. Le destin est joueur, s'était-il dit en cheminant vers le quartier résidentiel de l'Est d'Urahi, où les enfants choisis résidaient.

À mesure que les bâtisses se dévoilaient à lui, sous le soleil d'une clémente matinée de fin d'été, le natif des plaines du nord se questionnait. À qui aurait-il affaire, cette fois ? Pour inculquer aux jeunes pousses le goût du devoir et la rigueur, il aurait besoin de quelqu'un sur qui s'appuyer. Le trouble que provoqueraient ces enfants l'empêcherait certainement de tout faire seul - un partenaire pédagogue et à l'aise serait plus que bienvenu. Une personne qui pourrait captiver leur attention et susciter leur entrain, contrairement à Kamui qui préférait se cantonner à l'aspect pratique de cette « sortie extra-scolaire ».

Lorsqu'il le vit arriver, cependant, il déchanta un peu. Alors qu'il s'attendait à voir venir un type à la mine avenante, ou une femme qui saurait s'occuper de ces bambins, il avait sous les yeux un gaillard musclé, une espèce d'armoire tout en viande.

« Damahara Kamui, soldat de l'Empire, enchanté. Vous êtes bien là pour la mission d'initiation des enfants d'Urahi ? »

Un espoir vain naquit, celui de voir l'inconnu répondre par la négative et s'en aller sans demander son reste, avant de voir quelqu'un de plus seyant arriver. Était-ce vraiment là les hommes que l'Empire avait choisi pour apprendre à ses fils la voie du sacrifice ?



_________________
THÈME VOIX
« En ce monde, nous marchons sur la voûte de l'enfer en contemplant les fleurs. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12390-le-vent-putride-qui-fit-fletrir-une-montagne-damahara-kamui-reprise-du-personnage#108061 https://www.ascentofshinobi.com/t10735-damahara-kamui
Shinrin Yami
Shinrin Yami

[MISSION C] Les guerriers d'orientation — ft. Kagai Yokuzo Empty
Ven 8 Jan 2021 - 14:49
« Oh putain ... »

Les premiers du Kagai, accompagnés d'un soufflement agacé, démontrent sa totale motivation à participer à la mission dont il vient d'être mandaté. C'est-à-dire aucune. Prendre un charge de gamin pour leur faire visiter la ville et leur donner envie de devenir soldat. Un supplice pour celui qui aurait préféré dormir toute la journée ou se baigner en bonne compagnie dans des sources mixtes. Mais là ... son désintéressement soudain pour l'Empire du Feu refait surface, comme une envie de tout quitter pour voyager à travers le monde.

Toutefois, il ne se démonte pas. Ce n'est qu'une petite heure, un mauvais moment à passer. Ensuite, il pourra profiter de sa pleine journée. Si seulement il savait ... Pour la bonne image de l'empire, pour sa bonne image à lui, le Kagai se jure de faire de cette mission une réussite. « L'éducation des mômes avant tout comme dirait l'autre ... » Un ré confortement personnel sans grande énergie, le laissant tout de même dans une situation qu'il n'apprécie pas plus que ça.

C'est en arrivant sur les lieux qu'il découvrit celui qui se présente comme étant Damahara Kamui, une grande tige épinglée apparaissant comme le plus professionnel des deux gusses. Même si une femme aurait été bien mieux. Après tout, si l'ordre de mission n'est pas à son goût, les lieutenants auraient pu faire un effort sur le casting.

« Salut Damahara Kamui, soldat de l'Empire, moi c'est Yokuzo. Enchanté. Mais tu sais, t'es pas obligé de me déballer tout ton pédigré pour te présenter. On s'croirait à une réunion des obsédés du balais dans l'cul. C'est louche. »

Un regard suspect envers son nouvel acolyte et le gailalrd change de visage. Se montrant plus avenant.

« Enfin bref, j'espère que ce sera rapide, j'ai ... des choses plus importantes à faire. » dit-il en se frottant les mains et en regardant un peu partout autour de lui comme pour cherche les gosses qu'il devra surveiller et éduquer aujourd'hui. « Pour l'Empire bien évidemment. pour l'Empire ...» se rattrape t-il, connaissant certains nerveux dès que l'on ne se montre pas fanatique des idéaux de l'empire.

« Bon, sont-où les gosses ?»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11249-kagai-yokuzo-dossier
Damahara Kamui
Damahara Kamui

[MISSION C] Les guerriers d'orientation — ft. Kagai Yokuzo Empty
Dim 10 Jan 2021 - 17:01



« Que ce soit rapide ? Ça va durer toute la journée. »

Du tac au tac, il rebondit sur l'erreur du golgoth, abandonnant toute forme de bienséance. Après tout, il n'en avait plus besoin : si l'autre ne l'avait guère signalé dans de beaux termes, il n'était pas attaché à l'étiquette, alors à quoi bon l'entretenir ? Flexible, Kamui s'adaptait toujours - et ce, même si cet énergumène semblait être de ceux qui mettaient sans cesse sa patience à l'épreuve.

Il aurait un enfant de plus à gérer. Son malaise s'était mué en lassitude ; c'était, quelque part, un pas vers l'avant. Bien plus relâché, il poursuivit, dispensant ses instructions à Yokuzo sans-nom. Pour une fois qu'il n'avait pas affaire à un lieutenant, il n'allait pas se priver.

« On va devoir récupérer les enfants nous-mêmes. Tiens, voici une liste d'adresses ; les enfants qui ont été sélectionnés vivent dans ces maisons, on devrait en avoir une grosse vingtaine. Je pars du nord, tu peux commencer par ici. »

De sa dextre, il lui tendit la fameuse liste, griffonnée sur un papier plié en quatre. En lui attribuant sa tâche, Kamui resta cependant réservé, dubitatif. Pressé comme il semblait être, il oublierait probablement d'en ramasser quelques uns. Il n'oublierait certainement pas de faire l'appel, pas question de faire confiance à son rustre de collègue.

Il allait sans dire que cette coopération démarrait sur les chapeaux de roues.

Après avoir lancé un coup d'oeil critique à son collègue, le Damahara bondit, gagnant les toits pour traverser au plus vite le quartier résidentiel et rejoindre l'adresse la plus éloignée au nord. Maintenant lancé, il commençait à prendre la pleine mesure de la mission qu'il entreprenait. Comme si l'exprimer de vive voix avec son coéquipier l'avait rendue plus tangible. Préparer la prochaine génération... allait-il créer des héros, ou des martyrs ?

En posant enfin le pied sur les marches menant à la porte du premier domicile, il ne put arriver qu'à une unique conclusion : sa responsabilité, s'il se devait de guider ces jeunes âmes sur la voie du sacrifice et de l'altruisme patriotique, serait avant tout d'être honnête - et ultimement, de passer l'arme à gauche avant eux. Ses phalanges s'abattirent sur le bois, guidées par cette résolution renouvelée, par trois fois.

Le destin était sur le pas de la porte de ces jeunes têtes blondes.

—————

Plusieurs minutes plus tard...

Au beau milieu de la large route séparant le quartier résidentiel en deux, un groupe d'une douzaine d'enfants discutait gaiement. Surveillant leurs faits et gestes, la haute silhouette du profanateur sortait clairement du lot. Il attendait l'arrivée de Yokuzo, un parchemin coincé dans sa poigne de fer ; la liste des enfants. Après les avoir rassemblés et comptés, ils devraient choisir une marche à suivre pour l'initiation. Il était tôt, et ils avaient la journée entière à couvrir, n'en déplaise au golgoth aux muscles saillants.

Une rude épreuve les attendait. Occuper et motiver des enfants, c'était étrangement plus dur que de traquer et de tuer ; un constat bien triste, finalement, auquel parvint l'agent impérial tandis qu'il patientait.

_________________
THÈME VOIX
« En ce monde, nous marchons sur la voûte de l'enfer en contemplant les fleurs. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12390-le-vent-putride-qui-fit-fletrir-une-montagne-damahara-kamui-reprise-du-personnage#108061 https://www.ascentofshinobi.com/t10735-damahara-kamui
Shinrin Yami
Shinrin Yami

[MISSION C] Les guerriers d'orientation — ft. Kagai Yokuzo Empty
Mar 12 Jan 2021 - 22:56
« Ah ! »

Les yeux écarquillés quelques secondes, la mâchoire tombante jusqu'au sol, le Kagai affiche une mine désuète lorsque le Damahara lui apprend que cette sortie ne va pas durer une seule et unique heure mais bien toute la sainte journée. Et comme un sentiment de dégoût, le guerrier tire la tronche pour manifester son mécontentement, anéantit d'une telle nouvelle.

Mais maintenant qu'il est sur place, autant faire le boulot qui lui est demandé jusqu'au bout. Même si pour la première phase de la mission, aller faire du prote à porte chez chacun des mômes semble plus proche du calvaire que de la pleine joie. Et ce, en plus lorsque Kamui lui donne un bout de papier où griffonné dessus, se trouve une dizaine de nom; les fameux élèves qu'il se doit d'aller chercher de son côté.

Toutefois une idée éclaircit son esprit pervers; les élèves ont très certainement des mamans. Mis à part pour les orphelins de guerre. Il pourrait ... Non. Ce n'est pas bien. Il ne doit pas.

Quelques minutes plus tard, après avoir déjà récupéré la moitié de son groupe en zappant les daronnes pas vraiment ouf ...

« Et bien Hina-chan ... Je vous ramènerais vôtre fils dans la moindre égratignure, soyez-en sûre et certaine ! Moi Kagai Yokuzo ferait de la chaire de vôtre chaire le nouvel espoir de l'Empire.
Je vous remercie Yokuzo-san ! <3 »

Fermant la porte de sa demeure, la femme disparait pour laisser son fils aux mains du barbare, ayant joué de ses charmes pour séduire la mère du petit.

« Allez viens Boby, on doit rejoindre les autres et prof Don Kamui.
─ Moi c'est Kobi et je ..
Tu veux que j'dise à ta mère que t'as été infernal ? J'crois pas nah. Tiens toi tranquille et j'te ramène pour l'heure du goûter. Ta mère me doit ... une sucrerie d'ailleurs. Héhéhé »

Il se remémore sa douce poitrine bien ronde à travers son haut de parfaite ménagère et ne cesse de penser un instant à ce qu'il se passera à son retour. Tel un véritable obsédé.

Arrivant alors au niveau du Damahara, Yokuzo se met à ses côtés pour faire face à l'ensemble de la classe, s'apprêtant à commencer le cours d'éducation impériale, prêt à faire d'eux la relève de l'empire du Feu.

« Boby, troisième couille et Hisuko, dépêchez-vous là !
Méééé, j'ai pas de troisième c .. !
Tu me traites de menteur peut-être ? Ton père m'a dit que t'avais une malformation, c'est pareil !
Il vous a dit que je manquais d'attention pour suivre ce genre de cours. Que je me laisse facilement dissipé.
J'veux rien entendre ! »

Se retournant vers la tige l'accompagnant, il lui fait signe qu'ils sont tous présent et qu'il gère la situation. Mais bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11249-kagai-yokuzo-dossier
Damahara Kamui
Damahara Kamui

[MISSION C] Les guerriers d'orientation — ft. Kagai Yokuzo Empty
Jeu 4 Fév 2021 - 1:27



Perplexe, c'était le meilleur qualificatif pour définir Kamui tandis qu'il se retrouvait entouré de tous les enfants, épaulé de Yokuzo. Boby étant un prénom aussi atypique que ridicule, il ne figurait d'autant plus pas sur la liste - et Troisième Couille n'avait pas non plus l'air d'y figurer, du moins pas sous cette identité pour le moins peu reluisante. L'échange qu'il eût avec son confrère soldat manqua même de lui arracher un rire nerveux, qu'il put contenir - pas question de bully le pauvre enfant malformé, et d'entrer dans le jeu de son comparse.

Au signe de Yokuzo, le Damahara répondit par un simple signe de tête, avant de brandir le registre fourni par l'Empire sous son nez et de commencer l'appel. À chaque réponse, il glissait le bout de son index sur le papier pour y graver une ligne noircie aux côtés du nom énoncé, à l'aide de son fūinjutsu. Ainsi, il apprit que Boby était Kobi, et que Troisième Couille était... enfin. Un nom composé et un peu trop compliqué à retenir, qu'il aurait tôt fait d'oublier avec vingt-six gamins à sa charge de toute façon.

« Parfait, tout le monde est là. »

Un miracle, s'était-il dit, en s'efforçant de ne pas lancer de coup d'oeil à Yokuzo par-dessus son épaule.

« Je suis Damahara Kamui, un soldat de l'Empire chargé de vous faire découvrir la vie dans les rangs de l'armée impériale. Yokuzo que voici est également soldat, et m'aidera à accomplir cette tâche. J'espère ainsi susciter en vous la flamme de la... »

L'agent impérial s'arrêta, sa voix s'égarant dans le brouhaha qui avait commencé à agiter la troupe de gamins. Visiblement, il échouait déjà à captiver leur attention. Devait-il sévir ? Il avait appris ainsi ; mais était-ce seulement la bonne méthode, celle qu'il voulait promouvoir ? Était-ce même adapté à l'encadrement de gosses aussi jeunes ? Probablement pas.

Se râclant la gorge pour rediriger l'attention dissipée des petites têtes blondes sur lui, l'ex-assassin reprit la parole, bien plus relâché.

« En gros, vous allez jouer ensemble toute la journée, et apprendre quelques uns des secrets de vos grands frères.
Méé, j'ai pas de grand frère.
Certes, et c'est tant mieux, Troisième Couille. »

Kamui manqua un battement de coeur, en se surprenant à dire de telles insanités. La faute au nom abracadabrantesque du gamin, il avait fini par lui associer ce sobriquet aussi injurieux qu'hilarant à son tour. Pourtant, à l'image du Mizukage au Masque, il ne laissa rien transparaître de son désarroi sur son visage de marbre, tandis que le petit malformé menaçait de fondre en larmes. Il a intérêt à s'endurcir, celui-ci, conclut Kamui, tout en rangeant son parchemin dans sa veste.

Soufflant un petit coup, il passa sa main gantée sur son visage avant de lancer un regard équivoque à Yokuzo. Il était clair, limpide, et criait : « et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? » Ils n'avaient rien préparé, et garder les mioches là n'allait que les impatienter... et un gosse impatient était synonyme d'ennuis. Ils devaient les occuper jusqu'à ce que le soleil soit au zénith, moment auquel ils pourraient se ménager une pause pendant qu'ils seraient occupés à dévorer leur repas.

_________________
THÈME VOIX
« En ce monde, nous marchons sur la voûte de l'enfer en contemplant les fleurs. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12390-le-vent-putride-qui-fit-fletrir-une-montagne-damahara-kamui-reprise-du-personnage#108061 https://www.ascentofshinobi.com/t10735-damahara-kamui

[MISSION C] Les guerriers d'orientation — ft. Kagai Yokuzo

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kagai Yokuzo
» [MISSION/B/KIRI] Retard de livraison | Ft. Yuki Wataru & Kagai Takeshi
» Kagai n'est pas canaille ! [Kagai Inja]
» [EVENT N°1] Le repos des guerriers. Ft Yuki Shinichi - Ikezawa Shojito
» Kagai Sho

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: