Soutenez le forum !
1234
Partagez

Allo BOBO

Nihito Meho
Nihito Meho

Allo BOBO  Empty
Mer 6 Jan 2021 - 13:13
BLESSÉ MAIS PAS MORT


-Aie fait gaffe

-Toi aussi tu bouges trop.

Comment en était-il arrivé là ? Mého regardait ses deux mains d’un regard à la fois dépité et peiné. Les mimines abîmées pas le travail, les cals créés à force de manipulation se disputaient maintenant le territoire avec les profondes cloques récemment apparu sur ces paumes. « N’arrache surtout pas la peau ! » Cette phrase avait été la première prononcée par sa mère à la vue des mains de son fils. Un regard réprobateur avait ensuite appuyé les quelques mots afin de montrer au jeune homme qu’il abusait depuis quelques temps déjà sur les blessures.

Régulièrement amoché et par conséquent régulièrement convalescent. Il avait passé des semaines et des semaines à se trainer dans la maison, couvert de bandage. L’avantage pour lui avait été que durant cette période des plus compliquées physiquement, c’était à la lecture qu’il s’était consacré et ce, avec une assiduité qu’elle ne lui connaissait pas jusqu’alors !

-Je sais que tu t’entraines dur pour devenir un samouraï mais là ! Ninja ne te suffit donc pas ? Regarde tes mains tu en as pour des semaines sans pouvoir tenir correctement ne serait-ce qu’une baguette !


Des semaines … Les mots de sa mère résonnèrent longuement dans l’esprit contrarié du jeune homme. Il n’avait pas de « semaine » à perdre. La route était si longue, trop longue ! Les heures d’entrainements qu’il avait passé à manier le sabre, s’il ne les répétait pas, il risquait de perdre sa maigre progression !

-Je n’ai pas de semaine à perdre ce n’est juste pas possible !

Sa mère lui jeta un regard assassin en lui envoyant quelques paroles qui n’atteignirent malheureusement pas son esprit divaguant déjà à des lieux de là. Après de longue minute de combat et les mains maintenant couverte d’une épaisse couche de tissu. Il remercia avec respect sa mère avant de filer hors du domicile. Là encore il avait suivi sa route sans porter la moindre attention aux conseils donnés et très rapidement ses pas le menèrent à nouveau au terrain ou il avait pris l’habitude d’entrainer son sabre.

-Des semaines, des semaines …. Je n’ai pas appris à résister à la douleur pour me laisser vaincre par de simples cloques aux mains.

Mého connaissait bien la façon de procédé et avait déjà prouvé à sa sensei qu’il était plutôt doué dans la maitrise de son corps. S’installant en tailleur au beau milieu du plateau. Le genin commença à respirer avec profondeur afin de focaliser son esprit. Plus il le ferait, plus il atteindrait cet état vite et ça il le savait. Au final les blessures étaient bien venues lui qui avait finalement quelque peu négligé son Zen.

L’esprit vidé de toute pensée, il ouvrit au bout de quelques minutes des yeux sereins. Saisissant son sabre posé à ses côtés, il se redressa d’un bon et fixa l’arme à sa hanche, les doigts simplement posé sur sa garde. Le mouvement il le connaissait. Toph le lui avait montré et l’image de cette dernière avait tourné en boucle dans son esprit depuis. Souplesse, vitesse, force. Il devait allier les trois et ce d’instinct afin de toucher à la perfection.

Iaï !

Le mouvement trancha l’air avec avidité pour finalement, le temps d’un battement de cil, voir la lame écarlate s’effacer à nouveau dans son fourreau. Son mouvement pouvait paraître propre et pourtant il n’était pas satisfait. Difficile de décrire cette sensation mais, guidé par son feeling il savait qu’il manquait encore de pratique. *Une centaine de répétitions aujourd’hui ce sera déjà pas mal. *

Cette pensée était le plan initial du chunin. Enchainant les mouvements avec rigueur, il observa très rapidement qu’il allait devoir revoir à la baisse son projet. Malgré sa partielle maitrise de la méditation, Mého se rendait bien compte qu’il n’avait pas encore totalement effacé ses sensations et en quelques répétitions à peine il put remarquer une nouvelle apparition sur ses bandages, le sang.

Lorsqu’il desserra enfin sa prise, toute la douleur accumulée sembla se déversé dans son corps le clouant momentanément sur place. Impossible de continuer il allait devoir trouver une solution avec ses mains. Après quelques longues minutes de travail sur lui-même pour ne pas hurler, il prit finalement la route de son dernier espoir, l’hôpital.


- Bonjour, j’ai besoin d’un médecin s’il vous plait.

La femme jeta un rapide coup d’œil au jeune homme.

- Oh mon dieu vos mains ! Docteur svp ! DOCTEUR !


SPOILER:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Allo BOBO  Empty
Jeu 14 Jan 2021 - 11:18

Harumi était présente aux urgences comme bien souvent maintenant. Elle n’avait pas été désigné responsables des urgences pour rien, et sans doute que son expérience dans les soins de guerre avaient joué dans la balance. Elle était quelqu’un de calme, gardant la tête froide presque toujours. La femme d’expériences allait de cas grave en cas grave, même si les infirmières et même certains médecins avaient tendance à l’exagération.

Kobane Harumi • « Hmmm …. J’ai envie d’une clope … Aimi va encore m’engueuler … »

Soupira alors la brunette en tâtant sa poche, lieu de son doux poison favori. Ce fut à ce moment-là alors qu’une infirmière se mit à hurler comme si le monde était en train de s’écrouler. Nouveau soupir, visiblement, la pause n’était pas pour tout de suite. Ce fut avec un pas nonchalant qu’elle se dirigea jusqu’à la source du bruit. Elle pencha la tête légèrement en regardant les bandages sur les mains qui semblaient goutter de sang.

Kobane Harumi • « Aller vient jeune homme … on va regarder ça … »

Dit simplement la femme médecin en prenant Meho par le poignet d’une des mains, avant de le tirer gentiment jusqu’à une petite pièce où trônait un simple lit en hauteur médicalisé. Elle lui fit signe de s’asseoir et en prenant un large bandage carré que la brunette posa sur ses genoux avant de glisser ses mains dessus, elle commença à retirer le bandage d’une main avec douceur.

Kobane Harumi • « Comment tu t’es fait ça ? Avec ton sabre j’imagine ? Il y a du sang sur le manche. Tu débutes hein ? »

Demanda alors Harumi en posant la paume vers le plafond la première main en voyant des cloques déchirés et des plais maintenant. Ce n’était pas très propre évidemment, et elle prit en premier de quoi stériliser avec de l’alcool.

Kobane Harumi • « Ca va piquer un peu … »

Surement beaucoup d’ailleurs, vu son état, mais c’était obligatoire. A l’aide d’un coton propre, elle appliqua avec soin l’alcool le long des plais en tenant bien fermement la main au niveau du poignet. Elle savait qu’il allait déguster pendant quelques minutes, et elle ne voulait pas qu’il ne bouge de trop. Harumi n’ayant pas chakra infini, elle n’allait pas l’utiliser à tout bout de champ, sinon elle ne tiendrait pas la journée. Meho n’était pas en mission, ce n’était pas urgent, mais il lui fallait des conseils, il ne pouvait pas continuer ainsi. Après avoir observé les blessures des mains, elle ne jugea pas nécessaire de faire des points. Elle sécurisa les plais à l’aide de pansements et un nouveau bandage assez ferme. Elle sortit une clope de son paquet, mais sans l’allumer évidemment, elle se contenta de la mettre en bouche. Cela avait quelque chose de rassurant.

Kobane Harumi • « Bon écoute, si tu continues comme ça sans précaution. Les plais vont se rouvrir, cela peut s’infecter, cela va mal cicatriser, et dans le pire des cas, tes mains seront atteints et on devra te les couper. Si tu te respectes un petit peu, tu vas garder ses bandages intacts. Il te faut du repos, et si je puis me permettre, pourquoi ne pas utiliser des gants ou des mitaines ? Au départ, tes mains ne sont pas habituées à ce genre d’efforts. Donc il vaut mieux y aller doucement. Après un moment, de la corne va se former, et tu ne saigneras plus, ni ne fera de cloques. On s’est compris n’est-ce pas ? »

Demanda alors Harumi en observant Meho, alors qu’elle jouait avec sa clope en bouche posée contre un mur. Elle cherchait à percevoir à quel point son patient désirait s’entrainer. Elle n’allait pas laisser un gamin se ficher en l’air ainsi. Elle estimait que c’était son rôle en tant qu’ainée, médecin et ninja.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Nihito Meho
Nihito Meho

Allo BOBO  Empty
Ven 15 Jan 2021 - 12:01


Si avec les mois le village avait changé, Harumi restait pareil à elle-même. L’observant d’un regard distant tandis que l’eisenin le trainait s’en ménagement dans son dos, Mého s’installa sans rouspéter lorsque cette dernière lui fit signe. Il y avait longtemps, le temps d’une consultation cette femme avait été sa sensei. S’il n’avait pas changé ses plans à cette époque elle l’aurait probablement été à ce jour et cette idée avait quelque chose, d'amusant …

Lorsque l’Eisennin prononça son avertissement, Mého ne l’écouta que d’une oreille. Il était un ninja et les ninjas n’avait pas peur de … *OH, PU…. * C’était comme mettre sa main sous le feu. En tant que samouraï, montrer sa douleur n’était pas une option et le stoïcisme dont il fit preuve fut exemplaire. Après la chaleur vint le froid mordant de l’air ambiant. Incapable trouver le plus désagréable des deux, Mého décida de se concentrer sur celle qui l’avait prit en charge observant cette dernière opérer clope au bec.


-Vous n’utilisez pas vos techniques Irou ?

La question restait innocente bien qu'il se douta des raisons de la femme. Tout ce qu’il souhaitait, c’était reprendre l’entrainement au plus vite et pour cela il avait besoin d’elle !

-Pour être honnête, je me débrouille déjà plutôt bien au sabre. Le problème vient surtout du fait que je doive tout réapprendre et vite. Tout ce que j’avais déjà semble me ralentir … je suis à contre-courant.

La KOBANE pouvait probablement ressenti l’agacement caché dans la voix du jeune homme. Lorsqu’elle eut terminé, le chunin serra ses poings encore engourdis. La douleur était bien réelle malgré les bandages et le moindre mouvement donnait l’impression qu’une pluie d’aiguilles s’abattait dans le creux de sa paume.

-Des mitaines … Cela aurait pu mettre utile mais je crois bien que cette idée au final, ne soit pas la meilleure. Les samouraïs font corps avec leur lame; il n’essaye pas de s’en cacher. En plus j’ai déjà bien assez de mal à faire circuler mon chakra dans l’acier, rajouter encore un intermédiaire ne va faire que me ralentir.

Il jeta un coup d’œil au manche ensanglanté de son épée. La prenant d’une main tremblante, il décrocha RUYI laissant cette dernière rouler au creux de sa main. Sous son apparence de bâton, l’épée semblait si inoffensive. L’illusion était parfaite et alors qu’il observait son chef d’œuvre, l’ensemble du fourreau s’illumina fébrilement. Levant finalement son regard en direction de la jeune femme, il remit subitement l’arme à son dos.

Harumi venait de le soigner et s’amuser à jouer avec son arme sous ses yeux n’était pas la meilleure chose à faire.

-Si je ne peux pas magner le sabre ais-je au moins le droit de m’entrainer à lui envoyer circuler mon chakra ? Il marqua une pause … Harumi san, vous êtes une experte en chakra et vous m’avez beaucoup appris sur la maitrise de ce dernier. J’ai aussi une question à vous poser… Auriez-vous des méthodes pour réussir à projeter ce dernier.

Les chances pour qu’elle eut une réponse sur un sujet aussi particulier étaient faibles, pourtant Mého gardait espoir. Il y avait surement quelque chose, même une miette dont il pourrait se servir pour avancer.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Allo BOBO  Empty
Lun 25 Jan 2021 - 15:48
Harumi s’amusa de voir Meho se contenir de la douleur intense qu’il devait ressentir alors qu’elle purifiait les plais. Elle se doutait que cela devait être atroce, mais c’était nécessaire. Si jamais, la médecin avait simplement utilisée une technique ninja médicale, elle n’aurait eu aucune chance d’espérer toucher son esprit. Elle savait bien que devant des guerriers des ombres tels que des ninjas, il fallait aller plus loin. Surtout que ce n’était pas non plus insurmontable pour des combattants qui risquaient de se prendre des cataclysmes capables de réduire en cendre un village entier.

Kobane Harumi • « Utiliser une technique médicale ? Cela dépend des moments, mais tu dois bien comprendre là où tu vas si tu continues ainsi. Le repos fait partie de l’entrainement, même si un grand moment risque de bientôt arriver. Tu peux en croire mon expérience, il y a toujours des catastrophes annoncées, et tu vois, la vie est toujours présente. »

On lui avait servi bien assez de devoirs, de principes et d’obligations moraux par le passé pour que la femme d’expériences prenne si gravement la menace de l’homme au chapeau. Elle l’avait parfaitement entendu, ce n’était pas le souci.

Kobane Harumi • « Tu te débrouilles bien au sabre hein ? Oui je vois, mais vu tes blessures, tu n’as pas encore dû saisir ce qui te manque encore. Un jeune oiseau ne saute pas dans le vie, d’abord, il étend ses ailes, il les utilise dans le vide, et ensuite seulement, il va risquer sa vie et défier la gravité. Si tu vas trop vite, tu ne vas pas aider à grand-chose, pire, tu pourrais desservir ceux avec qui tu seras. Tout se complète, rien n’est un frein. La connaissance, voilà le maître mot de tout. »

Harumi aurait été surement un excellent professeur, en tout cas, elle en avait l’étoffe et l’envie. Elle rit doucement lorsque Meho refusa de quoi protéger ses mains à l’évocation de ne faire qu’un avec son sabre.

Kobane Harumi • « Oui certes, faire qu’un avec l’esprit de son katana. Je comprends bien, alors pourquoi ne combattes-tu pas nu ? Je ne pense pas que ton sabre t’en voudra que tu sois encore capable de la manier après des heures d’entrainements. Surtout que des samouraïs, de ce que j’en ai vu, ils portent des armures lourdes. »

Ajouta alors la Kobane en jetant un œil à Meho avec un léger clin d’œil.

Kobane Harumi • « En tant que médecin au service du village d’Iwa, j’ai le pouvoir de t’ordonner de te reposer et suspendre toutes formes de missions, entrainements ou que sais-je. Alors prend un petit peu plus au sérieux ce que je te dis. Tu es bien jeune, tu as la vie devant toi. Tu as beaucoup de choses à vivre encore. Prend le temps qu’il faut. Je te laisse le bon soin de sentir ce que tu peux faire ou non. »

Jouant avec sa clope non allumé au bec, elle la tendit vers le haut avant de soupirer. Elle rangea le petit bâton de mort avant de se poser contre un mur de la petite pièce. Elle leva son regard vers le ciel un bref instant dans un mutisme avant de reprendre.

Kobane Harumi • « Projeter son chakra hein … J’imagine que c’est pour ton sabre, car il y a tout un tas de manière de faire. Crée une aura basée sur ton ou tes éléments autour d’un objet, le projeter comme une arme, crée une lame de chakra pure, envoyée des vagues de chakra autour de soi, et plus encore. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034
Nihito Meho
Nihito Meho

Allo BOBO  Empty
Jeu 28 Jan 2021 - 19:13



Dans sa situation l’idée de combattre nu avait presque réussir à s’insinuer dans son esprit. Après s’être brièvement égaré dans le ridicule de sa pensée, le chunin avait recentrer son esprit sur la femme médecin qui n’était visiblement pas contente de ses frasques. Les mots de cette dernière étaient profonds et s’entêter à croire qu’un simple morceau de tissus l’écartait de ses objectifs était quelques choses de particulièrement bête.

-Vous avez surement raison Harumi san … Il me manque quelque chose et visiblement je n’y suis pas encore.

Comment trouver la solution ? En vrai l’irounin ne lui avait pas vraiment répondu et Mého se doutait qu’elle n’avait pas vraiment de réponse à lui donner. Comment faire … cette question devenait bien plus pressante maintenant que la morsure glacée du désinfectant l’avait obligé à faire face à ses faiblesses. Il savait depuis un moment que cette étape était un gap important à passer et courir vers Toph n’était pas une solution.

Aller pleurer dans les bras de celle qui devait assumer seul les responsabilités qu’imposait le rôle de tsushikage était inenvisageable. Toph lui avait donné les clefs et ne pas réussir à ouvrir la porte serait une honte pour lui. Au final, ce refus obstiné était en quelque sorte l’origine de cet entrainement et visiblement il ne s’y prenait pas bien !

-Bloquer toutes mes missions serrait un peu fort …

Son regard porté vers un coins vide de la salle, Mého ne pouvait cacher le stress que lui avait provoqué la menace de cette dernière. Il n’avait pas de temps à perdre et si cette dernière mettait ses menaces à exécution il risquait d’être opposé à bien des ennuis.

-Je vous promet de ne pas forcer et s’il vous plait, faite moi confiance … Je sais que c’est maigre mais mes mots sont sincères. Je trouverai la solution autrement surtout que visiblement comme vous l’avez si bien fait remarquer, je ne cherche visiblement pas au même endroit …

Mého était maintenant debout les mains posées l’une contre l’autre. Son regard sur la soignante était lourd de sens et le ninja était un homme de parole. Allait-elle lui faire confiance ou simplement suivre ses menaces ? Impossible pour le chunin de savoir cependant la-encore il devait garder foi en ses mots.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Allo BOBO  Empty
Jeu 4 Fév 2021 - 16:49
Kobane Harumi • « Sans doute que tu devrais demander à des samouraïs de t'aider. Ce n'est pas comme s’il y en avait plusieurs en ville. En revanche, tu ne devrais pas te rendre à Tetsu no Kuni ou parler avec eux. Si jamais ils haïssent des combattants, ce sont bien les ninjas. Incompatibilité de philosophie. »

Indiqua alors Harumi, qui n’était pas du tout une spécialiste de ce genre de chose. D’autant plus que sa philosophie à elle était davantage la vie avant tout. Elle était une médecin après tout. La brunette releva son regard dans la direction de son jeune patient.

Kobane Harumi • « T’empêcher de faire des bêtises est dans mes prérogatives, en effet, mais, on va dire que pour le moment, je te fais confiance. »

Indiqua la femme d’expériences qui cherchait à faire bien comprendre qu’elle ne prenait pas cette blessure à la légère. Si jamais il insistait, cela pouvait aller vers quelque chose de grave. La Kobane voyait pas le regard fuyant du jeune homme, qui n’osait même pas croiser ses yeux inquisiteurs.

Kobane Harumi • « Si jamais quelque chose caractérise les samouraïs, c’est bien leur honneur et la parole donnée. Ce serait même plus grave que de perdre la vie que de briser un serment. Il y a plusieurs voies pour là où on veut aller, certaines plus acceptables que d’autres sans doute. »

Meho n’avait pas vraiment réagi sur les différentes possibilités que la ninja médecin lui avait pourtant parler. Cela ne devait pas être quelque chose qui pouvait l’aider, mais tout de même. Ce n’était pas sa spécialité, elle n’utilisait pas vraiment les scalpels de chakra durant un combat, seulement les opérations chirurgicales. Il y avait également le fait d’entourer de son chakra élémentaire un objet, c’était du pareil au même à ses yeux. Alors elle décida de lui montrer les deux. Harumi tendit la main comme un sabre, et rapidement se forma une aura bleue autour capable de découper presque tout.

Kobane Harumi • « Ceci est un scalpel de chakra, c’est très tranchant. Cela utilise du chakra médical, alors tu ne peux pas le reproduire, mais surement que tu peux t’en inspirer d’une manière ou d’une autre. Tu peux aussi t’entrainer à entourer de ton aura élémentaire ton arme. Le chakra du vent permet par exemple d’allonger la portée et le tranchant. Je ne sais pas si cela t’aide. Après, si tu n’as pas d’autres questions, tu peux partir. Il doit bien avoir encore des personnes qui se sont blessés qui m’attendent. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 https://www.ascentofshinobi.com/u1034

Allo BOBO

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: