Soutenez le forum !
1234

Partagez

Apprendre à être partout [Ft Aizen]

Kentoku Akio
Kentoku Akio

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Ven 8 Jan 2021 - 13:43
Se mettre au boulot. C’était le mot d’ordre depuis déjà plusieurs jours du côté du Genin aux cheveux blancs. Entre diverses lectures, réflexions sur plusieurs points et voyages incessants à la bibliothèque, il essayait de trouver du temps pour s’accomplir en tant que shinobi. Mais dans un soucis d’efficience, il voulait parfaire son arsenal directement sous l’enseignement d’un supérieur. Apprendre en autodidacte nourrissait la curiosité et l’épanouissement personnel, mais prenait bien trop de temps, et de toutes les richesses de l’Homme, le temps en était le bien le plus précieux.

C’est donc tout naturellement que le jeune homme demanda une assistance à son Sensei, Aizen. Pour une technique bien précise qui avait compliqué la tâche d’Akagi et Akio lors de l’affrontement ayant suivi la création de l’équipe 1 : Le clonage. Une tâche des plus complexes concernant le Genin et pour cause : le clonage enseigné à l’académie était déjà si complexe pour lui qu’il ne l’avait utilisé qu’une fois. Lors de son examen. Les difficultés à gérer avec précision son chakra pouvait aisément s’expliquer par le fait que dans sa famille il était le seul à avoir développé par l’abnégation, des facultés de shinobi.

Il était loin d’être un génie dans ce domaine, il le savait et en était conscient. La marge de progression était donc bien plus importante que celle d’un idiot n’acceptant pas la vérité. Le pouvoir d’user des Portes Célestes avait cela d’avantageux qu’il se basait plutôt sur le dépassement de soi que la précision, mais c’est dans cette direction qu’il voulait pousser un peu plus. Comme à son habitude, il était arrivé de très bonne heure, après avoir pourtant étudié une bonne partie de la nuit sur la théorie permettant le clonage. La missive adressée au Nara datait de la veille. Il n’était pas question de le décevoir.

Un livre sur les genoux, crayon tournoyant entre ses doigts, Akio attendait tranquillement que son professeur arrive, loin de se questionner sur sa réussite ou non lors de cet enseignement. Tout simplement car la question ne se posait pas. Aussi saine pouvait être la concurrence avec son équipier Métaru, elle n’en demeurait pas moins évidente : Son coéquipier était la première personne à surpasser dans sa carrière militaire. Et niveau précision du ninjutsu, il accusait un petit retard face à un homme ayant déjà des facilités de naissance, rien de rédhibitoire cependant.

Quelques minutes passèrent, quelques pages se tournèrent avant qu’une silhouette apparaisse dans le champ de vision du Kentoku. Ni une ni deux, il referma son ouvrage, posa son crayon dessus puis s’avança à sa rencontre avant de réaliser de légères salutations de rigueur entre un élève et son professeur.

« Aizen-sensei, merci d’avoir répondu à ma demande d’entrainement. Votre démonstration de l’usage des clones durant notre affrontement, pour déséquilibrer le combat d’un point de vue numérique m’a convaincu de me pencher sur cette technique. C'est pourquoi j'ai sollicité votre aide durant cet apprentissage. »

Se redressant d’une légère révérence, il regardait alors dans les yeux le Nara lui faisant face, attendant avec impatience de passer à l’action. Akio ne savait pas vraiment comment cela allait se passer, mais il était certain que le résultat serait largement au rendez-vous à la fin de leur séance.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 14:35

Aizen reçut une demande qui ne l’étonna pas. Comme son camarade, Akio voulait recevoir un enseignement plus personnel de la part du Nara. Quand Aizen arriva sur le lieu du rendez-vous il put apercevoir son élève la tête dans un bouquin, pour ne pas changer. Le Chûnin se doutait bien que le Genin aux cheveux blancs s’était penché sur la question théorique et s’était préparé en amont à cet enseignement. C’était bien un point fort qu’il avait remarqué chez lui lors de leur périlleuse mission aux mines de Teitetsu. Le voyant approcher Akio ferma son livre pour saluer le Nara, ce dernier lui rendit son salut puis d’un sourire toujours présent lui répondit :
« Toujours le nez dans les livres à ce que je vois. J’imagine que tu t’es déjà renseigné sur cette technique. Il faut savoir que c’est une technique de haut niveau qui présente de nombreux avantages mais possèdent aussi ses limites. Elle est clairement à double tranchants. Sa maîtrise ne peut se faire simplement par la théorie, c’est une sensation toute particulière que de réaliser le multiclonage et on ne peut pas comprendre avant de l’avoir ressenti. »
Bien que ce fût une technique que la plupart des shinobis connaissaient elle n’en restait pas moins dure à apprendre. Le faire seul était possible mais cela pouvait représenter une perte de temps quand sur de simples conseils l’apprentissage pouvait grandement être accéléré. Car si effectivement on ne pouvait pas comprendre la sensation avant de l’avoir vécue quelqu’un qui la connaissait pouvait tenter de l’expliquer.
« Il faut une bonne maîtrise de son chakra sans pour autant en changer la forme, la difficulté réside également dans ce mudra tout à fait particulièr qui permet de réaliser ce jutsu. »
Aizen mit ses index et majeurs de chaque mains à la perpendiculaire afin de réaliser le signe nécessaire. Deux nuages de fumée apparurent de part et d’autre de lui et des copies conformes se tenues debout quelques instants après.
« Le principe est le même que pour tout ninjutsu. Quand tu formes un mur de terre tu utilises ton chakra pour transformer la terre environnante en ce mur, tu façonnes la terre grâce à ton chakra comme un humain lambda le ferait avec ses mains ou un outil. Le chakra est normalement un outil mais quand tu manipules ton chakra neutre il devient bien plus. Le chakra est utilisé pour donner naissance à une toute nouvelle chose à partir de rien. Ton chakra devient donc la matière à travailler en plus de l’outil, gardes bien cela en tête. »
Aizen observait son apprenti du jour, il n’avait aucun doute sur ses capacités à comprendre la théorie mais aurait-il du mal avec la pratique qui demandant dans un premier temps une grande concentration ?
« L’usage d’une telle technique nécessite plusieurs étapes qui, avec le temps, ne prendront plus que quelques secondes. Il faut visualiser la forme que tu veux créer avec ton chakra. Ensuite il faut projeter cette visualisation, qui n’est en faite qu’imaginaire, dans la réalité. Enfin grâce à ton chakra cette projection prendra vie et tes clones naîtrons. Mais tu te doutes que juste l’évoquer ne suffit pas à comprendre comment faire. »
Aizen observa d’un œil curieux le livre posé là.
« Avant toute chose j’aimerais que tu me dises ce que permet de faire cette technique et ce qu’elle ne permet pas de faire, quelles sont ses faiblesses ? »
Normalement c’était à Aizen de répondre à cette question pour cultiver son élève mais il voulait voir à quel point il avait étudié le sujet.
« Ensuite, nous allons utiliser ce livre que tu as amené mais pas pour sa fonction première. Je veux que tu le pose à plat sur ta tête et que tu tournes autour du terrain. Pendant ce temps il faudra que tu malaxes ton chakra à l’aide du mudra de la chèvre. SI tu y arrives en marchant fais le ensuite en courant. »
Son élève comprendrait-il à quoi pouvait bien service ce genre d’exercice ?



Technique utilisée:
 

_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Jeu 14 Jan 2021 - 13:36
Ecoutant sereinement ce que son Sensei lui disait, il ne pu qu'aller dans son sens lorsqu'il évoqua la relative inutilité de la théorie sur une telle technique. S'agissant d'une technique de base du shinobi, certes plus poussée, c'était comme si les auteurs n'avaient pas souhaité abordé plus que de raison le sujet. Ce n'était donc pas dans les ouvrages que la solution allait être trouvée. Mais bien dans l'enseignement du Nara. Le sensei du Genin parla en détail du ressenti et du cheminement à suivre pour pouvoir créer des doubles. À dire vrai, Akio n'était pas très à l'aise avec la précision du chakra. C'est donc avec une grande neutralité qu'il écouta son supérieur commencer à lui poser des questions, notamment sur la force et la faiblesse d'une telle technique.

La réponse était évidente sur certains points, néanmoins le Kentoku savait pertinemment qu'il n'avait pas la science infuse et que son interlocuteur ne manquerait pas de le relever. Peut lui importait en réalité, il était là pour apprendre.

« Il apparait qu'une technique de multi clonage permet de rééquilibrer les forces en présence, de prendre l'avantage numérique lors d'un affrontement ou bien de faire diversion. Des clones peuvent servir dans le cadre de certaines techniques de grande ampleur. Ou bien quelque chose de moins connu : ils sont très utiles dans l'apprentissage car, même si autonomes, à leur disparition ils rapportent l'expérience acquise. Comme nous avons pu l'observer lors de notre mission dans les mines où vous les avez utilisé pour découvrir l'emplacement des créatures. »

Cette dernière idée était l'une des plus intéressantes de la technique du clonage. Le fait que les copies puissent ramener leurs apprentissages à l'original ouvrait un champ de possible important, tant dans les expériences scientifiques que dans les entrainements comme aujourd'hui. Mais effectivement le Kage Bunshin avait des tares importantes qui n'étaient pas à négliger.

« Mais, car il existe... le coup en chakra est lourd, les clones sont fragiles et un coup suffit à les détruire. Et également une chose lié à l'avantage de l'acquisition d'expérience. Il faut être de très haut niveau pour s'en servir fréquemment car en plus de l'expérience, les clones à leur disparition rapportent une charge physique et mentale importante à l'utilisateur, qui peut facilement vaciller si il n'est pas d'un niveau suffisant. Pour un Genin c'est effectivement une technique de très haut niveau. »

Jusque là, c'était un enseignement classique. Désormais, ça ne l'était plus, du moins au premier abord. Voilà que le Nara demandait à son élève de courir autour du terrain avec un livre sur la tête, tout en effectuant un mudra. Tout cela paraissait ridicule, mais la pratique devrait forcément apporter quelque chose, sinon quel intérêt de le demander ? Fort de son respect pour la hiérarchie, Akio fit simplement un signe d'acceptation de la tête et se prépara à cet... entrainement ?

Concentration ? Application ? L'exercice semblait entrainer à l'utilisation du chakra sous distraction. Il fallait courir, maintenir son équilibre, travailler son chakra. C'était intéressant. Et animer par sa curiosité et son ouverture d'esprit, Akio commença à placer le livre sur le haut de sa tête. Ce dernier, brinquebalant, paraissait avoir sa propre volonté, et elle était claire : tomber. Après avoir manqué de chuter plusieurs fois, Akio commença à fléchir les jambes, se stabilisant. Il était maintenant immobile, mais le livre également. Le Céleste plaça alors ses mains pour former le mudra demandé, il se concentra un minimum pour amorcer la manipulation de chakra. Désormais il avait besoin de commencer à bouger.

La patience était mère de vertu. Il n'allait pas courir de suite. Alors doucement il commença à avancer pas après pas. Le livre penchait de droite à gauche à un rythme régulier. C'est sur ce rythme que le Kentoku cala sa marche, afin de toujours utiliser le transfert de masse à bon escient. Sentant que sa méthode fonctionnait, il regarda son sensei avant de lui demander innocemment :

« Je vous avoue que sur le but de l'exercice, je sèche. Pourriez-vous m'éclairer sur ce point ? »

À peine avait-il fermé la bouche que le livre chuta, qu'il cessa le mudra pour essayer de le rattraper et qu'il manqua de tomber en glissant. Il fallait donc tout reprendre, et dire qu'il venait à peine de commencer à se mouvoir !



Dernière édition par Kentoku Akio le Jeu 14 Jan 2021 - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Jeu 14 Jan 2021 - 23:03

Comme il s’en était douté le Genin avait bûché le sujet et offrit une réponse presque parfaite à son sensei. Toutefois, si effectivement rien était faux dans sa réponse cette dernière restée incomplète. D’un sourire toujours aussi satisfait Aizen répondit :
« Je vois que comme toujours tu as travaillé en amont le sujet. Néanmoins, tu sembles oublier une information essentielle. Lorsque tu invoques des clones ces derniers ne possèdent pas de chakra mais peuvent utiliser tes techniques et ils vont donc puiser dans le tiens. C’est un défaut majeur à prendre en compte car même si le clone et toi êtes identiques vous ne pouvez pas lire dans les pensées l’un de l’autre. Ainsi, tu peux te retrouver à utiliser bien trop de chakra en peu de temps si chaque clone ne fait qu’à sa guise. Plus il puisera dans ton chakra et moins tu auras la possibilité de le faire toi-même. C’est pourquoi avant de le faire apparaître il faut que tu aies déjà ton plan bien en tête. »
C’était un point essentiel car c’est là que la technique pouvait devenir à double tranchant. Une fois ce problème bien en tête il n’y avait aucune raison de se faire avoir en combat.
« Comme tu le sais sans doute déjà connaître les points forts mais surtout les points faibles de ses propres techniques permet d’anticiper les possibles réactions de l’ennemi. Aucune technique n’est parfaite mais être conscient des limites de chacune de ses techniques permet de pas être pris au dépourvu en plein combat. Maintenant que tu sais tout de la théorie passons à la pratique. »
Aizen observa le Genin se donner du mal pour marcher avec le livre sur la tête. Ce dernier chancelait mais il ne tomba pas sous le rythme de ses pas. Néanmoins Aizen aurait préféré voir un contrôle total, un livre qui ne bougeait pas. Le livre tomba alors que Akio perdait sa concentration à travers une question. Bien que légitime Aizen fut un peu étonné que le Genin ne trouve pas une partie de la réponse seul. Ou alors était-il hésitant à montrer qu’il en savait trop ?
« J’espère pour toi qu’après avoir obtenu les tenants et aboutissants de cet exercice tu t’y appliqueras bien mieux. »
Aizen avait changé de ton, il gardait toujours le sourire mais avait l’air plus sévère et le fait qu’il soit quand même souriant rendait la chose encore plus inquiétante. Son ninjutsu ne serait pas la seule chose mise à l’épreuve en ce jour.
« Tu me connais je suis méticuleux, je fais dans le détail et procède par étape. La complexité du Kage Bunshin réside dans le fait de devoir se concentrer sur plusieurs choses à la fois. Tu dois visualiser ton clone et le projeter comme je t’ai déjà indiqué. Mais pendant que tu fais ce travail dans ton esprit tu dois malaxer ton chakra correctement et ce avec un unique mudra dont, tu le verras, sa maîtrise peut-être ardue. »
Voyait-il où le Nara voulait en venir ? Afin d’être sûr et sans attendre Aizen enchaîna.
« Malaxer ton chakra tout en marchant et en gardant ce livre en équilibre sur ta tête te permettra de te familiariser avec cette pluri concentration. De plus, arrête de penser comme un expert dans la maîtrise de ton corps aujourd’hui et penses plus ninjutsu. Ainsi tu y arriveras bien mieux. »
Cette fois Aizen resta volontairement flou, il ne pouvait pas se permette de mâcher tout le travail de son élève. Tout se méritait et même s’il faisait partie de son équipe il devait mériter cet apprentissage. Comme tout shinobi diplômé il devait avoir appris à marcher sur l’eau, comprendrait-il que garder son corps en équilibre sur l’eau ne se différenciait pas de garder un objet en équilibre sur sa tête ?



_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Lun 18 Jan 2021 - 14:05
Il convenait de dire que le changement de caractère de son sensei n’impactait pas réellement son élève. En effet tout bon sensei devait sans doute jouer sur les deux cordes lors d’un enseignement : sévère et agréable. Puis par-dessus tout, il devait un réel respect au Nara, donc Akio ne broncha absolument pas et laissa son supérieur lui faire une petite leçon de moral suivant sa question sur le bien-fondé de courir en cercle avec un livre sur la tête. Bien que le genin avait une idée derrière la tête concernant l’exercice. D’ailleurs les propos tenus vinrent corroborer la version que c’était faite le Kentoku.

Reprenant ses esprits et son équilibre, Akio regardait sans rien dire le Nara. Essayant de percevoir ce qu’il pensait réellement. Puis se demanda à quoi bon, en effet ça ne l’avancerait à rien de le savoir. Il était là pour subir, pour s’entrainer, pour apprendre. Nous n’avions rien sans rien après tout. Il reprit une position plus calme, sûr de lui en écoutant les paroles et les conseils de son interlocuteur. À juste titre il fallait savoir se concentrer sur plusieurs choses. Ça paraissait idiot mais là était la vraie difficulté pour Akio, habitué à plancher profondément un sujet pour en apprendre toute la substance.

« Je vois… se concentrer hein ? Satané ninjutsu… bon voyons ce que je peux faire en neutre.. »

Neutre, car c’est ce que le Nara avait demandé. Akio savait que certains utilisait le multiclonage en se basant sur le Doton, c’était bien plus facile car l’utilisateur pouvait profiter de son affinité. Mais peut-être aborderait-il ce principe plus tard. Ne fallait-il pas viser le plus haut possible ?

Attrapant le livre à pleine main, Akio le plaça sur le haut de son crâne et se concentra d’abord sur la surface en contact avec le livre, objectif ? Concentrer un point de chakra pour faire le lien avec l’ouvrage, à la manière des techniques pour marcher sur l’eau ou les murs, mais à l’envers. Ici ce n’est pas le corps qui devait se stabiliser mais l’objet. Il savait le faire, alors se concentrant un peu, Akio parvint à bloquer le livre. Bien sûr il devait tout de même faire attention à son équilibre, pour ne pas bruler du chakra inutilement. Essayant alors quelques mouvements, il put s’apercevoir que le livre ne bougeait plus.

« Bien, je n’ai plus à me soucier de ça. Maintenant courrons un peu ! »

Là c’était plus son domaine ! Akio s’élança tout d’abord à très petit rythme, autour du terrain d’entrainement. Pour le moment ça tenait. Restait à malaxer son chakra, tout en courant et en tenant le point de chakra sur son crâne. Et après tout ça, le Genin était persuadé que son Sensei trouverait un moyen de le déconcentrer. Mais il n’en était pas à cette étape.

Le Kentoku exécuta le mudra de la chèvre en calquant sa respiration sur ses pas. La raison était personnelle, c’était plutôt un toc bien que concentrer les actions automatiques de son corps au même moment permettait à ce dernier d’user de moins de fonctionnalités en différé et libérer du potentiel. Concernant le chakra qu’il essayait de malaxer, ce dernier semblait arriver, mais doucement. Le lien avec le déploiement de cette énergie était encore très fragile. À chaque aspérité du terrain, c’était un peu faire un pas en arrière. Akio se décida alors à parler à son sensei, se rajoutant une difficulté.

« Je n’en suis pas loin, je le sens, encore un peu de travail et ça devrait bien se passer… »

Accélérant le rythme, le jeune shinobi fut surpris dans le bon sens du terme de voir que le malaxage progressait et que parler ne le gênait pas outre mesure. La prochaine étape, s’il ne se trompait pas, serait la visualisation de sa personne dans le but de se multiplier. Enfin, dans sa logique à lui, mais celle de son sensei ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Lun 18 Jan 2021 - 19:42

Le Kentoku ignora la remarque de son sensei et fit comme si de rien était, restant attentif à ses consignes il n’avait pas besoin de réprimande comme son camarade Akagi afin de rester à sa place. Bien que ce ne soit pas comparable car pour le moment le Nara s’était montré bien plus doux avec le Genin aux cheveux blancs qu’avec le Metaru.

Akio mit en œuvre immédiatement les conseils du Nara et ajusta ainsi sa méthode d’approche de l’exercice pour finalement maîtriser le tout assez vite. Il lui avait donc fallut une petite indication pour pouvoir s’améliorer assez rapidement. Aizen était donc satisfait, à son grand désarroi. Il aurait bien aimé avoir à réprimander une fois de plus son élève afin de le pousser dans ses limites de l’acceptable mais Aizen restait juste. D’aucun aurait pu dire qu’une compréhension si rapide de ce qui était demandé découlait d’un talent né mais Aizen savait lire entre les lignes. Le Kentoku avait dû tellement s’acharner à s’entraîner pour maîtriser les portes célestes qu’il avait le goût de l’effort et était habitué à apprendre de nouvelles choses par soi-même. Alors il était normal qu’avec les conseils avisés d’un shinobi plus expérimenté sa vitesse d’apprentissage en soit décuplée. Mais ce n’était pas pour autant qu’il touchait au but, la maîtrise d’une telle technique demandait du temps.
« Bien, très bien. »
Dit Aizen en faisant signe à Akio de se rapprocher signifiant qu’il en avait fini avec cet exercice.
« Même si tu as réussi assez facilement tu as sans doute pu constater à quel point il pouvait être difficile d’utiliser son chakra tout en faisant autre chose. Cela dit, le prochain exercice que j’ai à te donner sera bien plus délicat. En effet, s’il convient que tu as fais deux choses en même temps, voire trois en parlant, il n’empêche qu’une partie de ces choses sont naturelles. Tu as appris à marcher et à parler étant enfant. Tu maîtrise ton corps et a donc un bon équilibre. Je ne sais pas si tu l’as remarqué mais le fait de malaxer ton chakra en marchant t’a surement aidé à garder le livre en équilibre en usant justement de ce même chakra. »
Akio était intelligent, voyait-il déjà où le Nara voulait en venir ?
« Au final tout ce que tu as fais n’allait que dans un seul but : garder le livre en équilibre. Marcher, parler, tout cela ne relève que du détail. Maintenant, tu vas réaliser un exercice qui te demandera d’utiliser ton chakra pour faire deux choses différentes à la fois. »
Aizen pointa du doigt un grand arbre dont les branches les plus hautes étaient très épaisses, assez pour qu’un homme puisse marcher dessus… Ou dessous.
« Tu vois cet arbre ? Je veux que tu le gravisses en marchant à la verticale dessus jusqu’à arriver à cette grande branche sous laquelle tu devras te placer et rester immobile au moins une minute. »
Pour le moment rien de bien sorcier n’était demandé par le Nara, puis un sourire machiavélique se dessina peu à peu sur son visage avant d’ajouter :
« Avec toujours le livre en équilibre sur la tête. »
Ce que demandait Aizen paraissait peut-être fou pour le Genin mais c’était tout à fait possible. De cette manière il vérifierait si Akio était capable de diviser l’utilisation de son chakra dans deux actions bien distinctes. Les méthodes d’apprentissages du Nara pouvaient paraître bien atypiques parfois, jusque-là un observateur extérieur n’aurait jamais dit que le duo travaillait sur l’apprentissage du multiclonage mais c’était justement là tout le génie du Chûnin.
« Rassure-toi, une fois que tu auras réalisé cette étape on pourra s’attaquer à l’essence même du jutsu. Mais tout ce que je t’aurais fais faire jusqu’ici te permettra de te faciliter la tâche plus tard. »
Aizen croisa les bras, c’était maintenant à Akio de montrer s’il était aussi acharné dans l’apprentissage qu’il le laissait paraître.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Ven 22 Jan 2021 - 13:45
La réussite de la première étape de l’enseignement montrait bien que le Genin était à l’écoute des conseils et capable de les appliquer très rapidement. D’ailleurs, cela avait sans doute provoqué chez son Sensei une réaction de satisfaction. Il pouvait se sentir fier, ses explications étaient claires et permettaient une réelle progression. Le rythme était bon, le pas devenait sûr. Moment choisi par le Chûnin pour arrêter l’exercice et demander à Akio de s’approcher. Il allait enfin pouvoir passer à la vitesse supérieure. Faisant demi-tour, il lâcha l’emprise de son chakra sur le livre qui tomba, incapable de suivre le changement de direction du shinobi. Akio le rattrapa au vol avant de se dépêcher d’aller écouter en quoi consisterait la suite. Et c’est peu de dire qu’il n’allait pas être déçu.

Chaque phrase suivait un schéma bien établi : le Nara l’avait « félicité » pour la rapidité d’acquisition du premier enseignement, puis commença à descendre en flamme ses actions en stipulant que de toutes les actions effectuées en même temps, la grande partie était automatique pour notre corps. Ce que Akio, bien qu’atteint dans son égo, valida d’un geste affirmatif de la tête. Il y avait pensé lui-même pendant son petit numéro d’équilibriste. Et c’était vrai. Par contre ce qui allait suivre ne put que lui arracher un rire nerveux, sitôt réfréné par son auteur.

« Excusez-moi, donc se tenir à l’envers, sous une branche, avec le livre sur, enfin sous, la tête ? Je vous fais confiance, je comprends bien l’intérêt pratique. User de chakra en plusieurs zones, toutes importantes. »

Théoriquement, pour quelqu’un n’y connaissant pas grand-chose si ce n’était les bases, c’était juste une utilisation poussée du ninjutsu académique de marcher sur les murs ou l’eau. Cependant ici il fallait gérer plusieurs points de concentration de plusieurs tailles, de plusieurs poids, en ayant de plus la tête en bas ce qui impliquait une charge sanguine plus forte et donc une concentration plus difficile. Cette étape était loin d’être évidente. Et c’est pourtant d’un pas calme qu’Akio approcha de l’arbre désigné par son sensei. Ici pas question de fanfaronner en parlant en même temps. Il devait être focalisé sur sa tâche.

Déjà il commença à faire le vide, oubliant le bruit ambiant autour du terrain d’entrainement. Plusieurs possibilités s’offraient à lui dans l’exécution. Il décida dans un premier temps de garder le livre en main jusqu’à être placé tête en bas. Ça permettait une concentration plus brève sur le temps, et son chakra le tenant par les pieds serait déjà bien équilibré. Donc possiblement plus simple de rajouter un autre objet par la suite.

« Tout est question d’équilibre, rien de plus. »

Le Kentoku débuta son ascension le long du tronc, jusqu’ici pas de problème. Il commença à vouloir mettre un premier pied sous la branche et déjà un obstacle : La dose de chakra à concentrer était bien plus importante. Il le savait car son pied ne semblait pas accrocher à la surface. S’arrêtant quelques secondes, il corrigea le flux pour en accorder plus à sa surface de contact. L’accroche étant réalisée, il se plaça alors en dessous, face à Aizen qui ne le lâchait pas du regard. Désormais place au livre, et là la complexité vint lui sauter au visage : Il approcha le livre de son crâne, mais quand il essayait de joindre ses derniers et de les coller, il sentait doucement sa voute plantaire se détacher de la branche à laquelle il était suspendu. Akio décida donc d’arrêter l’essai en se laissant tomber de la branche, se réceptionnant après une rotation rapide. En pleine réflexion, il préféra se tourner en fixant l’arbre, faisant sauter l’ouvrage d’une main à l’autre. Quand ce dernier cessait de sautiller c’est qu’une idée traversait l’esprit du jeune shinobi. Et très vite lui vint en tête une idée pour simplifier l’exercice : Il suffisait de diriger l’entièreté de son chakra vers le bas du corps, et non pas le concentrer en des points précis.

En effet Akio pouvait finalement « recréer » artificiellement avec son flux de chakra une gravité interne vers ses pieds et ainsi se bloquer tête en bas sur la branche, et le livre sur sa tête, comme un magnétisme. En plus une telle manœuvre n’était pas bien compliquée car l’usage des Portes Célestes provenait de cette faculté à modifier le sens de circulation de son chakra pour débloquer les verrous. Serrant fortement le livre dans sa main droite, il se dessina doucement un sourire sur son visage, que son sensei ne pouvait pas voir. Un seul point problématique à cette idée : respectait-elle totalement les souhaits du Nara ?

Comme pour l’ouverture d’une porte céleste, le Kentoku se focalisa intérieurement sur son objectif. Il commença, de ses racines capillaires au bout de ses orteils à diriger son flux de chakra vers le sol. Il se sentait particulièrement ancré dans ce dernier. C’est là qu’il déposa le livre sur sa tête. Ce dernier paraissait vraiment stable tant il appuyait sur le haut de la tête, comme aimanté par le chakra qui parcourait le crâne d’Akio.

« Pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt ? »

Ni une ni deux, il sauta sur le tronc et monta tranquillement vers la branche qui l’attendait là. Il se plaça tête en bas et tout tenait. C’était même beaucoup plus efficient sur ce type d’exercice que de se concentrer dans des points précis. Et pourtant, à devoir augmenter la circulation de son chakra à son paroxysme tout en modifiant son sens, il s’était rapproché de la volonté de son Sensei. Mais ce dernier verrait-il le petit raccourci de son subordonné ? Le Kentoku se permit d’ailleurs de discuter.

« Je crois que j’y parviens, non ? »

Son assurance le desservait. Pendant ce bref moment d’extrême confiance, son flux de chakra avait bougé, et déjà il tanguait. C’est là qu’Akio décida de reprendre le mudra pour continuer le malaxage. Il prit le parti de dissocier le flux continu à l’intérieur de son corps en le redirigeant d’abord du centre vers les bords, puis en augmentant celui-ci aux deux points cruciaux. Ainsi il parvint tant bien que mal à tenir. Bien que brinquebalant, l’ensemble était cohérent et manquait simplement de maitrise.


Dernière édition par Kentoku Akio le Ven 29 Jan 2021 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 9:49

La nouvelle consigne d’Aizen ne manqua pas de surprendre son élève néanmoins il comprit vite de quoi il s’agissait. Aizen était plutôt satisfait de ne pas tomber face à un geignard car pour beaucoup de Genins continuer ce genre d’exercice aurait provoqué une vive réaction de contestation. Mais Akio faisait suffisamment confiance à son senseï pour le laisser diriger sans remettre en question ses exercices. Il était surtout assez intelligent pour comprendre le but de la manœuvre.

Le Genin aux cheveux blancs s’engagea dans l’exercice avec la plus grande des concentrations. Il avait pris le temps nécessaire pour se focaliser sur sa tâche avant de l’attaquer. Cela lui rappelé ses entrainements à la maitrise du Zen des samouraïs, méditait-il lui aussi ?

Le Nara ne pouvait que rester observateur dans cette partie et il fut bien content de voir le Kentokou face à une première difficulté. En effet monter à la verticale demandait un effort moindre par rapport à une progression la tête en bas, la gravité était plus présente et voulait nous rappeler à l’ordre avec plus de fougue. La difficulté résidait aussi dans le fait de devoir poser un pied après l’autre sur la surface, forcément il y avait un bref instant où Akio allait avoir un pied sur la branche et un autre dans le vide. C’était pendant ce bref instant que la première chute pouvait intervenir. Mais cette fois Akio était bien concentré et lorsqu’il posa un pied pour rejoindre la branche il comprit son erreur et se ravisa.

Lorsqu’il tomba pour la première fois ce fut une chute décidée et contrôlée. Il se rendait sans doute compte de la difficulté à faire les deux choses demandées en même temps. Préférer réfléchir à la solution les pieds bien au sol était ingénieux plutôt que de gaspiller du chakra en haut avec le sang qui montait à la tête. Il sembla trouver assez vite une solution et remonta sans attendre. Sa tentative qui suivit était déjà la bonne. Aizen était étonné d’une réussite si rapide. Il n’en montra rien mais il semblait avoir face à lui une autre personne que ce que Akio pensait être. Et si depuis toujours il avait été un génie et que c’est en cette qualité qu’il avait réussit à débloquer les portes ? Le Nara était persuadé qu’il observerait un bon nombre de chute et que son élève réussirait en persévérant mais il n’en fut rien. Bien qu’étonnement doué il n’en restait pas moins un ninja manquant d’expérience et encore une fois il faillit perdre sa concentration mais se reprit bien vite. Aizen lui fit simplement signe de descendre d’un geste de la main.
« Bien. »
Dit-il sans plus tergiverser.
« Nous allons maintenant nous attaquer à la technique en elle-même. Ton prochain exercice consistera en deux étapes. D’abord tu te dois de visualiser le clone que tu veux créer. Dans ton imagination il faut que ce clone subsiste et soit palpable. Tu dois avoir conscience de chaque parcelle de son corps, et ce d’une façon simultanée. Je dis bien son corps car dans ton esprit ce dernier doit être dissocié de ton corps. Tu dois donc avoir conscience de ton clone sans perdre de vue ta personne. Si tu visualises seulement ton clone en oubliant ta personne il y a fort à parier que ce ne soit que toi-même que tu visualises. Le clone n’est pas ton reflet, c’est une autre personne à part entière. »
Pour cette partie Aizen ne pouvait pas faire de démonstration visuelle de ce qui devait être fait. Il ne pouvait que mettre des mots les plus précis possibles sur la sensation que devait trouver Akio pour réaliser cette première étape, prérequis indispensable à la suivante.
« Une fois que tu penses avoir correctement visualisé ton clone il te faudra faire le mudra particulier à cette technique. Ainsi tu pourras insuffler la quantité de chakra nécessaire pour donner vie à la visualisation précédente. Pas assez de chakra et cela échouera, trop et ce sera pareil. Mais si dans cette étape réside la réussite ou non de la technique c’est bien dans l’étape précédente que réside l’état dans lequel apparaîtra ton clone. Si la visualisation que tu as faite reste incomplète le clone apparaitra peut-être mais sans doute pas dans l’état voulu. »
Aizen ne mentionna pas la difficulté à malaxer son chakra via ce signe qui n’offrait qu’un infime point de contact entre les doigts. Mais vu ce que Akio lui avait dit quant à sa maîtrise du Ninjutsu il était persuadé qu’il ressentirait cette difficulté bien assez vite.
« Tu peux donc essayer la première étape et la suivante si tu te sens prêt. Un seul clone pour le moment, ce sera déjà bien assez difficile. »
Il était temps pour lui d’attaquer les choses sérieuses.


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Ven 29 Jan 2021 - 14:33
La tenue sous la branche était bonne, pas de mouvements parasites du côté du jeune ninja. La circulation de son chakra maitrisée, il sentait qu’il pouvait rester là durant plusieurs minutes. Mais pas besoin, déjà son Sensei lui demandait de descendre de son perchoir. Impossible de savoir ses impressions quant à la réussite de son élève. Le Nara demeurait impassible. Pourtant cela ne perturbait absolument pas Akio, qui n’attendait pas qu’on lui tresse des louanges sur la réussite d’un exercice quelconque. Il voulait performer, dans tout ce qu’il entreprenait, l’apprentissage d’une technique y compris. C’est donc très humblement qu’il écouta l’énoncé du prochain exercice. Cette fois-ci on entrait enfin de le vrai : Il fallait désormais se cloner.

Et ici pas de démonstration de la part du professeur du jour. Juste des mots. En effet à part exécuter le mudra du clonage, rien n’était visuel dans cette aptitude. Il fallait donc ressentir, visualiser et agir. Ça ressemblait légèrement à un processus scientifique mais les caractéristiques rendant le tout complexe étaient nombreuses. Notamment cette fameuse croix formée avec les doigts et permettant le malaxage parfait du chakra. Et pourtant, encore une fois et malgré les quelques interrogations qui l’envahissait sur l’exécution, le Kentoku s’éloigna de son Sensei après lui avoir adressé un signe de tête témoignant de sa compréhension. L’exercice était primant dans l’acquisition d’un savoir-faire. Se tromper permettait de corriger et d’ouvrir la voie vers le succès.

Machinalement, le Genin reprit son emplacement précédent, au pied de l’arbre, puis ferma les yeux afin d’essayer de visualiser les choses que lui avait conseillé Aizen. Là ses muscles semblèrent se relâcher. Il paraissait extrêmement détendu et commença dans son esprit à modeler son corps avant de l’envisager à l’extérieur de celui-ci. Il prit son temps, et au bout de cinq minutes il n’avait toujours pas bougé. Encore un peu et les quelques oiseaux posés dans l’arbre auraient pu le prendre comme une excroissance de ce dernier. C’est quand il sembla avoir toutes les données possibles qu’il exécuta pour la première fois le geste du multiclonage. Mais là une première erreur survint et le geste n’était pas assez précis, l’angle des doigts légèrement incliné. Le résultat ne serait pas celui escompté, il le savait.

À ses côtés, une masse difforme, ressemblant vaguement à un double de sa personne venait d’apparaitre. Akio lâcha son mudra et sa position puis approcha de ce dernier. Il semblait presque flotter, on était très loin d’un résultat optimal. D’un geste aussi rapide que surprenant, son poing traversa l’entité qui disparut dans un nuage de fumée, transpercé d’un cercle de vide. Le nuage se dissipant, le Kentoku se tourna vers son Sensei pour lui faire part de sa déception et de ses potentielles observations.

« Il est clair que je suis loin du résultat. Le mudra n’était pas bien réalisé, et je n’ai semble-t-il pas visualiser l’ensemble de ma personne, me concentrant trop sur la ressemblance physique en en oubliant la consistance. Je recommence de suite ! »

Aucune obligation de réaliser des débriefing à chaque tentative, mais il pensait qu’en faisant ces rapports, l’impact de l’enseignant était plus grand, car il pouvait ainsi suivre le cheminement d’idée de son élève. C’est remonté à bloc qu’Akio entama à nouveau son manège méditatif. Instinctivement, son cerveau avait gardé l’image qu’il avait créé plusieurs minutes plus tôt, désormais il se concentra sur ses organes, ses tissus musculaires, son esprit, sa façon de penser, de voir, de ressentir, de réfléchir. Car le clone en serait doté. C’est ainsi que, toujours dans sa bulle, il vint joindre d’abord ses mains entre elles pour commencer à malaxer son chakra. De plus en plus finement. Il bougea ensuite ces dernières jusqu’à former le mudra requis. En ouvrant les yeux, il exécuta la technique.

Un nuage épais de fumée blanche fit son apparition, balayé petit à petit par la légère brise en place sur les plateaux kumojins. Tournant doucement sa tête, le genin fut surpris par le résultat. Il était là, entrain de se regarder lui-même ?

« Ouah c’est… surprenant ? »

« Grrggnng gggnrnnggg »

Que se passait-il ? Son double était physiquement là mais étrangement il lâchait ces bruits incompréhensibles. Akio sortit de sa sacoche un kunai qu’il lança vers son homologue. Le clone sembla vouloir esquiver avant de s’effondrer sur lui-même et de disparaitre aussitôt. Il y avait du mieux, mais ce n’était pas suffisant, il manquait encore de consistance, de complexité. Était-ce par rapport à son malaxage de chakra ? Non, visuellement le clone était là, il était clairement palpable. Mais intérieurement, rien qu’à le regarder on sentait un problème.

« Hum… Est-ce que j’ai mal visualisé quelque chose ? Rien qu’en le regardant je savais que quelque chose n’allait pas. »

Akio s’adossa à l’arbre, il fixait les dernières particules de fumée se disperser dans l’air. Il retraçait dans son esprit toutes les étapes, et elles étaient bonnes. Redirigeant son regard vers son Sensei, il attendait plusieurs conseils de sa part pour finaliser les derniers détails le privant de pouvoir tenir une discussion avec lui-même.


Dernière édition par Kentoku Akio le Ven 5 Fév 2021 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Sam 30 Jan 2021 - 12:21

Aizen savait qu’il ne pouvait que patienter. Son élève commençait sa première tentative de visualisation de son clone. Cette étape, lorsque qu’elle était réalisée pour la première fois, pouvait prendre plusieurs longues minutes là où un expert n’avait besoin qu’une demie seconde.

Malgré la grande concentration dans laquelle semblait plongé Akio ça ne lui empêcha pas de rater sa première tentative. Pourtant un clone était bien apparu, c’était encourageant pour un premier essai bien que ce dernier ne fût qu’une copie abstraite du Genin. Il était difforme et surtout ne semblait pas avoir de consistance, la visualisation était sans doute ratée et pas assez de chakra n’avait dû être engagé. Le signe mal effectué pouvait expliquer cette dernière partie.
« Tu dois pouvoir te concentrer sur plusieurs choses à la fois, pas l’une après l’autre mais bien simultanément comme tu l’as fait pour le livre et la branche d’arbre. Ce signe est très particulier, il permet de faire circuler le chakra dans tout ton corps de façon homogène mais le contact entre les doigts est très restreint ce qui peut rendre la circulation du chakra difficile au départ. C’est pourquoi tu dois faire attention à le réaliser à la perfection »
Le conseil était concis mais clair, soit sa visualisation avait été incomplète soit sa projection de chakra n’avait pas était suffisante. Ajouter à cela le mudra réalisé de façon hasardeuse ça donnait forcément un résultat peu satisfaisant. Mais Aizen ne s’en offusqua pas car c’était normal pour une première puis il continua à observer le Genin aux cheveux blancs.

La deuxième tentative fut meilleure bien que toujours loin d’être suffisante. Bien que réussit d’un point de vue extérieur le clone se dévoila très vite comme étant imparfait.
« N’oublie pas que ton clone n’est pas une coquille vide, tout doit être visualisé, le chakra qui circule dans ton corps te permet d’être conscient du moindre de tes organes. Sers-t’en pour te visualiser aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur. »
Rien ne devait être omis. Le moindre tendon, fibre musculaire, tout. Une tâche impossible pour un humain lambda mais la proprioception des manieurs de chakra dépassait l’entendement. Grâce à la circulation de ce dernier dans chaque parcelle de notre corps on pouvait être conscient de tout, même des choses les plus infimes. Et ce n’était pas à un manieur des portes célestes que le Nara allait apprendre cela.

Soudain quelque chose vint à l’esprit d’Aizen, bien que spécialiste du combat à mains nues le Genin semblait quelqu’un de très pragmatique plutôt basé sur la réflexion pure. Quelque chose qui pouvait être bloquant pour ce genre de technique.
« Grâce à ton chakra tu dois ressentir ton corps tel qu’il est avant de pouvoir le visualiser. Tu ne dois pas simplement deviner qu’à tel ou tel endroit il y a un muscle car ta connaissance du corps humain te le permet. Tu dois vraiment sentir sa présence avant de le transposer. Essaie de saisir la nuance et recommence. »
Il avait désormais toutes les clefs en main pour réussir.



_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Kentoku Akio
Kentoku Akio

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Dim 7 Fév 2021 - 12:25
Les conseils de son Sensei étaient tous clairs, concis, exactement ce qu'attendait Akio. Ses échecs successifs ne semblaient pas avoir d'impact sur l'impression renvoyés à Aizen. Il était toujours calme et observateur sur les diverses tentatives de son élève. D'ailleurs les paroles du Nara faisait écho à la visualisation mentale que le Kentoku se faisait de ses erreurs, indiquant clairement qu'il était sur la bonne voie. D'ailleurs son dernier essai était presque bon, il était tout du moins cohérent. Désormais il allait encore une fois utiliser ses entrainements pour atteindre les portes célestes afin d'identifier l'ensemble de son corps comme d'un tout. Ne resterait qu'à le transposer en entité propre. Pas une mince affaire mais il le sentait, il allait y parvenir.

Akio se contenta d'acquiescer aux remarques de son enseignant. Sans jamais rien avoir à redire. Il s'éloigna alors à nouveau de son sensei. Prenant une profonde inspiration il changea de méthode. De suite il exécuta le mudra puis, le tenant, il se concentra sur ce qui faisait de lui un être de chair et de sang, capable de se mouvoir, de ressentir, de réfléchir. Sa respiration musculaire était perceptible. Il cherchait ce moment de cohésion corporelle parfaite. Le même moment que lorsqu'il avait ouvert les portes la première fois. Ce qui pouvait le gêner était le long temps de préparation à une telle technique, bien qu'explicable facilement par le manque de pratique. Il divisa ensuite sa concentration entre son corps et sa visualisation de lui-même. Une fois les images bien distinctes, il décida qu'il était temps d'essayer.

« Bien... Maintenant. »

Un petit rictus apparut sur l'angle de sa bouche. Akio disparut alors dans un nuage blanc, plus opaque que les précédents. Il sentit une profonde fatigue venir l'assaillir mais il ne lâcha pas encore son mudra, de peur que cela impacte le résultat. Le Kentoku avait une étrange impression, quelque chose qu'il n'avait jamais ressenti. Il percevait le regard de quelqu'un.

« Intéressant. »

C'était sa voix, mais il n'avait rien dit. Il cessa de tenir son mudra et se dirigea vers le point de départ du son qu'il venait d'entendre. Dans le même temps, il pu rétablir la vue sur son sensei tant le nuage se dissipait. En face de lui se tenait une copie conforme. Avait-il réussi ? Son double le regardait tranquillement, tourna la tête pour apercevoir Aizen-Sama qui observait la scène avec attention.

« Attends attends... J'ai.. »

« ... Réussi ! »

Les deux Akio sautèrent l'un sur l'autre. La joie était de mise ! L'original commença à appuyer sur la joue de son double, il était parfait ! L'autre n'arrêtait pas de rire. Le Kentoku sentit alors une fatigue qu'il avait peu connu : le manque de chakra. La technique était particulièrement gourmande et il l'avait exécuté un grand nombre de fois depuis le début de l'entrainement. Même les échecs lui avaient coûté son intégrité. Aussi il décida de faire disparaitre son clone avant de finir éreinté. Il approcha de son sensei, passant sa main à l'arrière de sa tête.

« Vous ne m'aviez pas menti, c'est épuisant... Il me reste tellement d'entrainement à faire pour pouvoir l'utiliser sans contrecoup et beaucoup plus rapidement. Cette marge de progression m'enchante ! »

Le Céleste exécuta un salut des plus respectueux envers le Chûnin. Son aide avait été des plus précieuses durant tout cet entrainement. Avait-il complètement réussi aux yeux de son supérieur ?

« Je vous remercie pour votre enseignement. Je pense avoir réussi à faire quelque chose de bien. Avez-vous des conseils pour approfondir une telle maitrise hormis un entrainement régulier qui sera fait à coup sûr ? »

Une telle réussite allait au delà des espérances du Genin lui-même. Après tout il lui avait fallu un après-midi de pratique après l'étude théorique de la technique pour l'acquérir dans ce qui apparaissait comme une réussite de base. Restait à maitriser parfaitement l'exécution et il serait bien plus polyvalent et imprévisible dans le cadre de mission ou d'affrontement. En tout cas il avait pu percevoir des attitudes positives de son sensei envers sa personne, ce qui l'avait renforcé dans l'estime de ce dernier. Il avait été d'une aide plus que précieuse, et il le serait encore à l'avenir. Son équipe s'était bien trouvé, il n'y avait plus aucun doute possible.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10490-kentoku-akio-un-seul-objectif-termine#90526 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t11432-dossier-de-kentoku-akio#98992
Nara Aizen
Nara Aizen

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Dim 7 Fév 2021 - 20:15

Aizen appréciait ce genre d’entraînement où l’élève recevant l’enseignement ne bronchait pas. Tout était plus simple ainsi, le jeune Genin aux cheveux blancs se contentait d’écouter le Chûnin tout en appliquant après chaque échec les modifications nécessaires. Aizen ne s’emportait pas pour ces échecs, ils étaient normaux et faisaient même partie du processus d’apprentissage. Si Akio avait été capable de toute réaliser sans la moindre erreur alors Aizen n’aurait rien eu à lui enseigner. Il aurait pu aussi développer cette technique seul dans son coin comme beaucoup le faisaient mais se faire guider permettait de gagner du temps et le contexte mondial actuel leur avait montrait qu’ils manquaient de cette denrée rare.

Aizen restait silencieux en observant Akio. Il était concentré et pris cette fois plus de temps pour réaliser sa tentative. Lorsque le nuage de fumée fit son apparition Aizen n’eut pas besoin d’attendre que ce dernier se dissipe pour comprendre que la réalisation était cette fois parfaite. Son élève et son clone ne cachèrent pas leur joie et se câlinèrent tels de jeunes jouvenceaux qui se retrouvaient après une longue période, éloignés l’un de l’autre. Voir son clone pour la première fois était une chose assez déroutante surtout pour quelqu’un qui n’avait pas forcément l’habitude de pratiquer le ninjutsu. Le Genin aux cheveux blancs approcha en suite de son sensei pour partager son engouement.
« La fatigue ne survient qu’à la création du clone, il faut s’y habituer. Après cela si tes clones n’utilisent pas de techniques tu oublieras même leur présence. Mais s’ils en utilisent alors ils vont puiser dans ton chakra et c’est là que ta consommation peut vite devenir inquiétante. Fais néanmoins attention à quand ils disparaissent également, tu ressentiras tout ce qu’ils ont ressentis depuis leur apparition. »
Le céleste savait bien que pour le moment une telle utilisation n’était pas possible en combat, il prenait trop de temps pour invoquer son clone et devait être capable d’en invoquer deux d’un coup avec la même quantité de chakra. Conscient de cela il demandait déjà des conseils au Nara afin de progresser au plus vite.
« Les arts shinobis ont beau se ressembler tu viens d’apprendre une chose complétement différente de tout ce que tu connaissais jusque-là. Ainsi, comme un enfant qui apprend à marcher, tu dois t’habituer à la sensation et pratiquer. Ce qui t’a pris plusieurs secondes ne devra te prendre qu’un instant en combat, juste le temps de faire le signe. Tu devras surtout t’habituer à le faire en pleine action, en prenant le temps de se concentrer c’est bien plus facile. »
Aizen élargit son sourire, son élève avait plus que bien travaillé et il était amplement satisfait.
« Mais tu es sur la bonne voie, je n’ai plus rien à t’apprendre concernant cette technique. »
Pouvait-il espérer meilleur élève ?


_________________
KUMO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586
Contenu sponsorisé

Apprendre à être partout [Ft Aizen] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Apprendre à être partout [Ft Aizen]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: