Soutenez le forum !
1234
Partagez

Gimme money ! [Tsuyoshi]

Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

Gimme money ! [Tsuyoshi] Empty
Sam 9 Jan 2021 - 14:50
Spoiler:
 

C'était donc la troisième fois que son établissement était détruit, et la quatrième fois qu'il se devait de le reconstruire. Ses dettes commençaient à s'accumuler, et avec Iwa dans un état de grande ruine fumante et hébétée, ce n'étaient point les investisseurs courageux qui courraient dans les rues. Kisuke avait un moment réfléchit à vendre son rein gauche pour récupérer ses sous. Hélas, la plupart des shinobis manquaient de jambes, en ce moment, et les stocks de reins étaient au plus haut. On avait rein sans rein, semblait-il. Et les jambes s'étaient faites la belle (jambe) en se prenant elle-même à leur cou. Ses jambes à lui n'étaient pas suffisamment bonnes pour être vendue à prix pesant. "Pas assez thic" lui avait-on dit. "Encore un toqué", aussi. Oh, sauvage capitalisme qui n'avait pas fini de se moquer de sa petite et insignifiante personne.

Cet élan de solidarité fini, il avait réfléchit à plusieurs possibilités - Kisuke n'était pas du genre à s'abattre sur la fatalité. Enfin, sur certaines fatalités oui, vu qu'il se désolait quand même de la perte de son chakra, mais certainement pas sur celle de son rêve et de sa source de joie. Non, son établissement éliste et populaire renaitrait de ses cendres, tel le mythique phénix des plus vieilles mythologies ! Sa pharmacie fournirait des remèdes à tout le Yuukan, ses alcools rempliraient les verres de toutes les capitales. Il serait un businessman parfait et richissime en quelques années, c'était certain.

C'est donc tout naturellement qu'il s'essaya sur le premier bullet-point de sa liste de nigaud d'investisseurs sagaces, innovants et courageux. Et comme tout écolier qui cherche absolument à vendre des crasses, il toqua à la porte de ses proches parents. (C'était après tout toujours plus facile de leur faire cracher du fric plutôt qu'à des inconnus).

Le plus dur était de localiser sa cible, car évidemment la demeure familiale du clan était en piteux état. Sous terre. En ruine. Avec des morceaux enlâvés. Kisuke avait même presque un peu de pitié pour son illustre cousine qui avait construire un dojo souterrain. Il était désormais encore plus sous-terrain qu'avant, c'était sûr.

Mais déjà, il aperçut au loin sa prochaine victime. Il hâta son pas, claudiquant avec sa câne pour essayer de le rattraper. Son rythme de marche avait été également affecté par son accident, et l'exercice le laissa un moment sans souffle tandis qu'il arriva à hauteur de son correspondant.

Tsuyoshi-sama ! Ô représentant adoré du clan et de la très suprême branche principale ! Daignerez-vous accorder une once de votre bien précieux temps à la misérable personne que je suis ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Gimme money ! [Tsuyoshi] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 10:41
Le Hyûga comme à son habitude, se promenait dans les ruelles du quartier clanique. Il avait pris cette habitude depuis un bon moment déjà et celle-ci avait trouvé tout son sens depuis qu’il était devenu représentant clanique. Le fait de rencontrer les siens et de circuler ainsi dans le quartier lui permettait entre autres d’avoir un aperçu direct des difficultés rencontrées par les Hyûga. En tant que représentant du clan, il était plutôt accessible et pas toujours enfermé dans une tour d’ivoire. Au fond, il n’avait pas beaucoup changé, mis à part le fait que son rôle lui tenait fermement à cœur et que déjà il se voyait plus grand, plus beau. Ne dit-on pas que l’appétit vient en mangeant ? Et bien, depuis que sa cousine lui avait laissé la place de représentant clanique, il n’avait de cesse de poser des actions visant à améliorer la vie des siens. Par ricochet, il en était parfaitement conscient, théoriquement au moins, les Hyûga lui seraient redevables. Un calcul certes, mais n’est pas politicien qui ne sait pas calculer et tirer avantage d’une situation. La chance des Hyûga, elle demeurait dans le fait qu’elle tenait un représentant clanique dévoué, un marché gagnant-gagnant pour l’heure. Avec sa dernière recommandation phare au clan, et après qu’il ait sauvé bon nombre des siens de la perte tragique de leurs biens, Tsuyoshi désormais, avec le clan tout entier avançait sérieusement vers la complète matérialisation d’un projet bien plus ambitieux.

Ce projet avait déjà commencé à voir le jour d’ailleurs et les activités avaient débuté. La structuration du projet se faisait en même temps qu’il était lancé. Il n’y avait guère de place à laisser au temps en cette période troublée et aux lendemains incertains. C’est donc avec confiance et aussi parce que le représentant clanique une fois de plus avait montré une voie royale aux Hyûga, que tous ceux qui avaient suivi sa recommandation de sauver leurs biens de la destruction, purent investir massivement dans ledit projet. Sous peu, Tsuyoshi serait reconnu à sa juste valeur. Il n’y avait qu’à patienter… D’ailleurs déjà au sein du clan, on louait le ciel de l’avoir mis comme successeur de la brillante Toph.

Tsuyoshi eut une pensée pour elle. Il sourit. Un de ces sourires doux, comme apaisés. Il avait eut la lourde tâche de se démarquer de sa cousine désormais Tsuchikage. Quand bien même, il était toujours loin de standards élevés de celle-ci, il n’était plus dans son ombre. Une première prouesse pour tout Hyûga vivant à l’époque du génie qu’elle était.

Alors qu’il marchait encore, Tsuyoshi fut interpellé. Il s’arrêta. Ses pupilles lui avaient bien indiqué l’arrivée sur sa position d’un quidam, mais il n’avait eut alors jusque-là aucune assurance que c’était bien pour lui que cet homme semblait se diriger sur lui. Les premiers mots du jeune homme sonnèrent faux à l’oreille du Hyûga. Il n’était certes pas du genre à dédaigner les honneurs, mais il ne réclamait rien d’extravagant, juste ce à quoi il avait droit, ni plus, ni moins. Du coup les superlatifs employés par son interlocuteur eurent vite fait de lui permettre de mettre une première étiquette à cet homme : un trompeur à défaut d’employer des mots plus durs encore.

_ Oh… Inutile de me placer si haut et de vous rabaisser tant que ça. Je ne suis pas certain que ce soit à votre avantage…

L’ayant observé d’un rapide regard de haut en bas, pour ne pas parler de coup d’œil étant donné que sa pupille blanche n’avait pas bougé d’un iota, Byakugan aidant, Tsuyoshi poursuivit :

_ A qui ai-je l’honneur et que puis-je pour vous ? Dit-il sourcils légèrement froncés. Tsuyoshi, tout représentant clanique qu’il était, n’avait pas le nom de chacun en tête. Tout au plus pouvait-il se souvenir de quantités de visages appartenant aux siens, ou encore pouvait-il rattacher tel personne à tel maison –un autre avantage de ses nombreuses déambulations dans le quartier-. Son interlocuteur était habillé, à son goût, de façon plutôt extravagante. Un élément de plus pour le classer dans la catégorie « farfelus ».

Attendant la réponse du personnage, Tsuyoshi se demandait également si la discussion serait longue ou courte, pertinente ou pas.

_________________
Spoiler:
 


Gimme money ! [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

Gimme money ! [Tsuyoshi] Empty
Lun 11 Jan 2021 - 23:27
Il eut un véritable sourire, et de gaieté de coeur, il se permit de dire.

Mais voyons, la branche principale avant et pour tout, l'oeuvre de toute ma vie !

Ce qui n'était pas un mensonge, il avait après tout passé quasiment l'intégralié de sa vie à la suivre, sans jamais poser de question ni négliger son devoir. Ho, il n'avait peut-être pas donné son maximum pour s'entrainer ni pour développer ses talents shinobis, mais à part cela, il avait véritablement sacrifié sa jeunesse, son adolescence, sa carrière pour sa branche ainée. Il allait poursuivre, mais Tsuyoshi l'en empêcha. Il lui demandait comment il s'appelait.

... Il ne se rappelait donc pas de lui. Mais comment se rappeler de toutes les petites mains qui faisaient en sorte que le clan Hyûga tournait ? Des serviteurs qui préparaient les repas, jardinaient, nettoyaient ces beaux kimonos ? Des serviteurs de génération en génération. Non, ce n'était pas étonnant. C'était juste triste. Cette tristesse ne fut qu'un moment-là, car Kisuke avait eu tout le temps de l'externaliser et d'apprendre à s'en défaire.

Il ne pouvait pas lui en vouloir d'un système en place depuis bien longtemps avant sa naissance, juste sous prétexte qu'il en bénéficiait. Et puis, il était au moins de douze an son cadet, si pas plus. Un petit jeune. Kisuke fit une courbette, et un large sourire.

Hyûga Kisuke, branche secondaire. Mais mon nom est peu important, mes années shinobis loin derrière moi et le poids de l'âge commence à se faire sentir sur mes vieux os ha ha ha ! Non, si je vous importune, c'est avant tout pour une entreprise importante. La mienne. Mon magasin a été détruit par Yonbi et... la reconstruction d'iwa tarde.

Le sourire s'estompait, car c'était une chose sérieuse. Iwa n'était que l'ombre d'elle-même. Les blessés et amputés trainaient autours des hôpitaux, et le coeur de la ville était encore sous les décombres.

A ce stade, je pense même que je vais devoir le reconstruire moi-même. Herboriste, pharmacien, et même distilleur, ma spécialisation est plutôt dans la chimie. Mais sans un minimum d'équipement, je ne peux tout simplement pas faire affaire. Et les quelques outils qui n'ont pas été détruits par de la lave ou brisé par des rochers de basaltes sont ensevelis dans le grand cratère. Mais avec les troubles qui s'attaquent fréquemment à Iwa, et avec ces temps sombres qui se profilent au loin, un pharmacien compétent en plus, cela serait plutôt pratique non ? Un investissement malin. Je pourrais vous fournir en remèdes, anesthésiant, poison, fumigènes... Un pharmacien bien entendu aux ordres de sa branche principale, mais inutile dans bien d'autres domains malheureusement.

Il leva sa câne, pour toute justification à sa mise à terre et sa retraite anticipée. Mais quelque part, prendre sa retraite en tant que shinobi, c'était un petit peu une preuve de succès non ? Après tout, il avait survécut toutes ces années à l'un des métiers les plus dangereux de tout le Yuukan.

A part le métier de Kage, bien entendu. Autant directement sauter de la falaise la plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Gimme money ! [Tsuyoshi] Empty
Dim 17 Jan 2021 - 20:44
Le Hyûga était toute ouïe. Il s’attendait à tou par ces temps durs. Le Hyûga comme les autres iwajins étaient passés par des moments difficiles. D’une façon ou d’une autre, ils avaient perdu un tant soit peu avec cette irruption du Yonbi en plein cœur de leur village. Les non-Hyûga plus que les autres, il fallait le souligner et le reconnaître. Oh il n’était guère sujet de pertes en vies humaines. Pour cela, les mesures prises par Toph avaient permis d’éviter le pire. Bien avant la sortie du dieu singe, le village avait été évacué ne laissant sur place que les équipes étant chargés de faire face à la bête divine. Les pertes étaient minimes, aucune dans le rang de ceux qui avaient fait face. C’était plutôt du côté de ceux qui avaient eu à affronter des humains qu’il fallait compter les pertes ou les disparitions. Mais Iwa avait été impacté, c’était un fait. L’impact était certain et pour certains difficile à vivre.

Lorsque le dénommé Kisuke eut énoncé le pourquoi de sa demande d’entretien avec Tsuyoshi, ce dernier eut les idées plus claire. Dans son esprit, il ne put cependant s’empêcher de penser : « tu fais donc partie de ceux qui n’ont pas voulu suivre mon conseil. » Pour autant, il n’allait pas lui en vouloir pour autant, ni même l’empêcher d’avoir accès au programme qui était mis en place dans Iwa. Non… Cela ne ressemblait pas au Hyûga. Il n’était pas du genre rancunier. Il pouvait retenir, ne pas oublier, étiqueter, mettre dans des cases, mais écraser qui plus est gratuitement, se détourner de quelqu’un qui lui demande de l’aide surtout un des siens. Non… Cela ne lui ressemblait définitivement pas.

_ Je vois… Dit le Hyûga d’un timbre de voix plutôt triste. Il compatissait.

_ Tu as frappé à la bonne porte Kisuke… Dit-il d’une voix sûre mais qui laissait encore filtrer un zeste de lassitude. Ecoute, le clan a récemment mis en place un système de prêt permettant aux uns et aux autres de se relancer. Bien entendu, il faudra justifier de certains pré-requis même si l’appartenance au clan est un bon point. Je te suggère quoi qu’il en soit d’aller rencontrer Hyûga Chikara. Tu le trouveras dans une tente-bâtisse à la droite de l’ancien emplacement du bâtiment où se tenait les conseils claniques. En tant que Hyûga ces orientations ne devraient pas te perdre. Une fois sur place il t’accueillera et t’expliquera plus en profondeur ce qu’il te faudra pour obtenir ce prêt.

Le Hyûga considéra le bonhomme. Oui, le profil du bonhomme quoi qu’il en soit était intéressant.

_ Quoi qu’il en soit, il serait bon que l’on ait une bonne discussion un jour sur ce que tu fais. Tu peux être bien plus utile à Iwa que tu ne l’imagines.

Une pause et il continua : lorsque tu auras ton prêt, et que tu auras relancé ton business, reviens me voir.

Les yeux dans les yeux, puis le Hyûga prit l’initiative de tourner les talons après avoir pris congé de son parent.



_________________
Spoiler:
 


Gimme money ! [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Kisuke
Hyûga KisukeEn ligne

Gimme money ! [Tsuyoshi] Empty
Sam 30 Jan 2021 - 15:34
Tsuyoshi avait une réponse à sa requête. Ce n'était pas une réponse parfaite à ses yeux - un emprunt ? Encore un ? Kisuke croulait déjà sous les dettes, et a priori il n'aurait pas d'échappatoire directement. Il eut espéré à un fond spécial catastrophe. Des donations. Des choses comme ça. Hélas, il ne pourrait s'extraire aussi facilement de ce système capitaliste. Au moins, il pourrait temporiser ses autres dettes avec cet emprunt là, avec un peu de chance.

Et peut-être que le taux était intéressant ? Mais son optimisme avait ses limites.

Encore un prêt. Soit, je n'ai pas tellement le choix n'est-ce pas ? Merci infiniment de votre temps et de votre patience, Tsuyoshi-sama. Le jour où mon atelier reprend sa production, je vous le ferais savoir dérechef. Passez une agréable journée.

Il salua son délégué syndical clanique avec beaucoup de respect - en se penchant très fortement. Ses manières étaient sans doute exagérée au doujutsu de son compatriote, mais c'était des manières exhortées par des décennies au service de la famille principale et une touche d'excentricité. Juste une touche. Il rangea son éventail dans sa manche, et reprit sa câne.

Car il se devait de marcher une petite trotte, et l'exercice n'était pas aisé. Sa jambe et sa hanche lui faisaient mal. Il grinça des dents et ignora la douleur entre deux souffles rauques. Son corps était réduit à une pâle copie de ce qu'il était précédemment. C'était un rappel constant, à chaque jour, de ses erreurs passées. De son chemin de croix. De sa libération aussi, car la famille principale s'était lassé d'un serviteur aussi peu capable et il était relativement libre de ses déplacements et de ses occupations.

Même si...

Et bien, la dernière remarque de Tsuyoshi était plutôt convaincante que le Clan était mené dans une bonne direction pour les gens comme lui, de la branche des oubliés et des laissés pour compte. Un léger sourire aux lèvre, donc, malgré la douleur. Il était arrivé à destination, et ne pu s'empêcher de sortir une flasque et d'y boire une rasade. Un anti-douleur, un peu d'alcool, avec un tonifiant pour ne pas avoir l'air au bout de sa vie avant le début de la négociation.

Enfin, il s'approcha du lieu-dit et s'adressa au premier Hyûga qui avait l'air d'être de la branche principal (=> avec un air particulièrement rigide dans le popotin, comprenez).

Bonjour, je suis Hyûga Kisuke, branche secondaire. Je viens quérir pour un emprunt pour ma boutique. Je suis au bon endroit ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11145-hyuga-kisuke-civil#95880

Gimme money ! [Tsuyoshi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: