Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa]

Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 17:10
Un sourire se dessinait sur mes lèvres à cette idée : la petite amie d'Hanae, celle que j'avais conviée à se rendre à Iwa afin de tenter d'obtenir du soutien des villages ninjas pour mon rôle d'Empereur, avait fait son retour. Et même si cela n'avait pas été au final utile pour obtenir le titre, faute de temps et d'organisation, elle avait au moins eu l'honneur de sauver une grande amie à moi, ce qui avait normalement pour effet de donner un peu plus confiance en Iwa vis à vis de l'Empire.

Et hélas, depuis cela, je n'avais aucune nouvelle de la part de la Roche... c'était une occasion parfaite pour en récolter un peu.

-"Gardes ! Vous pouvez convoquer Medyûsa au Palais, nous allons nous entretenir elle et moi."

Les mêmes gardes qui étaient toujours conviés à aller chercher certains soldats de temps à autres firent exactement la même chose que d'habitude : au pas de course, ils se mirent à aller chercher la jeune femme qui était de retour. Une femme qui avait obtenu ma confiance et qui avait prouvé sa fiabilité.

De toutes manières, si elle était la petite amie d'Hanae, ça ne pouvait être qu'une bonne personne. J'avais hâte d'entendre les quelques nouvelles concernant sa missive à Iwa, en espérant que Yume était elle aussi en vie.


_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Wvup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Medyūsa
Medyūsa

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 17:43
L’Empereur du Feu

Un retour à la Capitale, ça faisait comme une éternité qu’elle n’était pas revenue à Urahi ni dans sa demeure qu’elle partage avec Hanae. Peut-être que bientôt, elles partageront cette demeure avec Anko, leur futur enfant. Selon les prévisions de Medyûsa, la petite pourra sortir de la cuve d’ici l’hiver, si tout va bien de son côté. Avant cela, Medyûsa doit en toucher un mot à sa petite amie et dès son retour, la Yasei a prévu de l’épouser. Cela faisait plusieurs mois qu’elles sont ensemble enfin ça va bientôt faire un an qu’elles sont en couple depuis l’Automne 203, le temps va si vite. La Hebi n’a pas vu le temps passer et rien que d’y penser, ça lui donnait vraiment le sourire. Vivre au côté de la rubiconde, avoir son amour, partager sa vie, Medyûsa était comblée et bientôt, si elle l’accepte, un bébé rejoindra leur vie. Assise à son bureau, lisant des parchemins médicaux et d’autres liés à des techniques sensorielles et de Fuuin jutsu, la soldate était heureuse. Soudain, on toque à sa porte. Mettant un kimono léger sur elle, la blonde ne portait que des tenues légères à cause du temps ensoleillé. Ouvrant la porte, un soldat était présent derrière et salue poliment la kunoichi. « Bonjour, êtes-vous la soldate Medyûsa ? » Demande-t-il. « Oui, c’est bien moi. Que voulez-vous ? » Répondit-elle avant de lui demander ce qu’il voulait. « L’empereur vous demande à son bureau, au palais. » Dit-il avant de partir à son poste, laissant la femme seule. Yahiko avait pu obtenir sa lettre. Ainsi, la blonde part se préparer avant de sortir coiffer, en robe et en blouse blanche.

La Yasei part en direction du palais, elle avait des rouleaux de parchemin dans un sac afin de présenter ses idées à l’Empereur. Un nouveau système de défense, un moyen de soigner des blessures plus efficacement et bien d’autres choses. Entrant dans le palais, un garde va vers elle et la stoppe avec sa main. « Que puis-je pour vous ? » Demande-t-il. « Je suis Medyûsa, soldat de l’empire et membre de l’unité de recherche. J’ai été convoqué par l’Empereur, Sendai Yahiko. » Dit-elle en répondant clairement et sans détour. L’homme était au courant de ce rendez-vous et il la laisse passer sans poser de questions. Medyûsa continue son chemin, après qu’on lui a indiqué le chemin. Avançant librement, elle arrive au niveau de la porte du bureau de ce dernier. Cela lui faisait bizarre d’aller dans cette partie du palais, c’était la première fois qu’elle s’y rendait. Et penser que c’est Yahiko l’empereur, c’était un peu difficile d’y croire. Il y a encore peu, ce dernier partait de la zone de combat à Tsume et revendiquer l’envie d’être Empereur, aujourd’hui, il est assis sur le trône. La blonde se demandait comment il s’en sortait exactement dans ses nouvelles fonctions. Toquant à la porte, la soldate entre dans la pièce et s’avance de quelques pas en lui souriant avant de le saluer respectueusement. « Bonjour Empereur, Medyûsa, enchantée et félicitation pour votre rôle au sein de l’Empire. » Dit-elle avant de se redresser et de croiser les bras. « Ça faisait longtemps. Je ne vais pas te mentir, je ne suis pas venue les mains vides, mais je suppose que tu as des questions avant que je te parle de mes idées, n’est-ce pas ? » Demande-t-elle calmement.




_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 18:07
La blonde arrivait enfin à ma porte, après quelques dizaines de minutes d'attente. Je pouvais la voir s'avancer dans la grande pièce qu'était le Palais Impérial, et pour éviter toute arrogance, je me mis à mon tour à me lever pour m'approcher d'elle. Je pensais pouvoir lui faire suffisamment confiance pour ne pas avoir à prendre mes distances avec elle, et je descendis ainsi les quelques marches qui me permettaient normalement d'avoir une certaine hauteur avec ceux que je recevais. Mais là, il n'était pas question de parler d'un supérieur à un sous-fifre. Il était question de discuter entre amis.

-"Je te remercie, Medyûsa. Content de voir que tu as pu effectuer ta mission en restant en vie."

Un sourire simple s'esquissa sur mes lèvres. Je fus surpris par le changement de ton qu'elle entreprit, passant du vouvoiement au tutoiement assez rapidement, mais cela me rappelait aussi la simplicité de notre rencontre. Il n'y avait pas besoins d'artifices, qui m'agaçaient de plus en plus, il n'y avait qu'à discuter qu'en bonnes connaissances. Surtout qu'avec les gardes qui s'étaient absentés du Palais, il n'y avait nulle raison de se retenir.

-"Je suis curieux de savoir ce que tu m'as ramené, mais effectivement, j'ai quelques questions à te poser sur ta missive. Nous avons tout notre temps."

Globalement, le champs de questionnement était assez simple : je voulais tout savoir de ce qu'il s'était passé à Iwa.

-"Est-ce que tu pourrais me dire ce qu'il s'est passé à Iwa ? Yume s'est-elle correctement remise de ses blessures ? As-tu pu rencontrer le Tsuchikage, et avaient-ils l'air de croire en nous, à l'idée que nous nous sommes désolidarisés de la tentative de meurtre contre la Princesse ? Finalement, est-ce que tu as pu effectuer tout ce que je t'avais demandé de faire ?"

Au final, la dernière question n'était pas si importante, car même si elle n'avait pas pu aller jusqu'au bout du projet, j'avais tout de même réussi à prendre la place d'Empereur. Cela dit, ça pouvait toujours servir à faire prouver sa fidélité. Après tout, les temps étaient si durs et l'Empire était si complexe que si je pouvais apprendre l'existence d'un allié, je le ferai avec grand plaisir.


_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Wvup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Medyūsa
Medyūsa

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 18:48
L’Empereur du Feu

Medyûsa se trouvait dans le palais et pas dans n’importe quelle zone du bâtiment impérial, le plus important de la Capitale. En effet, la blonde se trouve dans la salle du trône, bureau de l’Empereur enfin peu importe le nom qu’on lui avait attribué au fil du temps. La Yasei avait été convoqué et elle avait fait le plus vite possible pour ne pas le faire attendre trop longtemps. Plus vite, elle le voyait et mieux c’était pour son avenir, ses projets et bien d’autre chose. Entrant dans la salle, elle avait salué l’homme en se présentant officiellement à l’Empereur, même s’ils se connaissaient déjà avant de le féliciter à nouveau. Cependant, Med passe du vouvoiement au tutoiement, il ne fallait pas trop se fatiguer avec les artifices et leur rôle au sein de l’Empire. Yahiko est le cousin et meilleur ami d'Hanae, du coup, elle avait sa confiance surtout que tout semblé allait pour le mieux. L’immaculé semble bien ravi de la voir, ça se voyait sur son visage. Même si c’est entre ami et que les gardes n’étaient pas là, Med n’allait pas tourner autour du pot. Elle avait du travail et des choses à faire en tant que soldat aussi. Autant de voir si tout est ok dans ses idées, mais avant, la Hebi sait que le Sendai a bien des questions à lui poser avant d’entamer le reste de leur conversation. « Oui, on a tout notre temps, bien, car on va bien discuter. Pose tes questions, mon ami. » Demande-t-elle à l’homme.

Ce n’est pas une surprise, ce dernier était intéressé par tout ce qui est lié entre Medyûsa et Iwa. Après tout, la Yasei y est resté quelques jours, en plus d’avoir été interrogé et vu l’ampleur des dégâts de leur côté. Un homme qui pose beaucoup de questions, cela faisait sourire Med. Des questions intéressantes dont les questions vont peut-être l’intéresser, qui sait. La blonde soupire et lui sourit. « Quand je t’ai demandé de me poser des questions, c’était une par une et non, tout en même temps, petit curieux. » Ricane-t-elle avant de déposer son sac au sol, il faisait son poids. Elle s’étire un peu en bougeant un peu son bras droit. « Hum… Byakuren Yume est en vie, tu n’as plus à t’en faire. Les autorités Iwajins ou plutôt Hyûga Tsuyoshi me l’a confirmé quand j’étais à l’hôpital. N’aie craintes, j’avais juste besoin de repos à cause du chakra que j’ai perdu. D’ailleurs, je suis resté pas mal de temps là-bas pour reprendre des forces. » Dit-elle avec le sourire. « Pour la Godaime Tsuchikage, je n’ai pas pu la voir et crois-moi, si tu aurais été à Iwa, tu aurais vite compris pourquoi. Cela dit, j’ai transmis une lettre à son intention, comme tu me l’as demandé, j’en ai aussi envoyé pour le Mizukage et pour le Raikage. Pour savoir si on a été désolidarisé de l’attaque de Yume, ça devrait le faire sinon je n’aurais pas pu sortir du village. » La blonde prend une chaise et s’y assoit. « Détendons-nous, on va avoir une longue discussion. » Dit-elle en croisant les jambes en le regardant dans les yeux. « J’ai répondu à tes questions, mais j’ai d’autres informations. » Dit-elle. « Durant notre assaut à Tsume, Iwa a été attaqué par le Dieu Singe, Yonbi. Ainsi que des Lieutenants de Sakaze Tôsen enfin je ne suis pas sûr, mais je ne connais personne capable de faire apparaître un Dieu en plein village Shinobi, ça reste à voir avec la Godaime quand tu la rencontreras, un jour. Iwa possède tout comme nous, un hôte, un Jinchuriki. Cependant, je ne connais pas son identité. Mais Iwa a pris le plein tarif, au point qu’un gros trou de plusieurs kilomètres se trouve en plein milieu du village. Iwa est grandement affaiblie d’après moi, ils ont dû avoir pas mal de blessés et de mort, l’avantage d’être dans un hôpital, c’est de voir les gens courir pour faire des soins. C’est pour ça que le Tsuchikage n’a pas pu me recevoir, sans doute. Elle devait gérer cette crise. » Dit-elle avant de prendre une pause dans son monologue.

Med étire son bras pour prendre son sac et l’attire vers elle, tel un serpent. « Iwa m’a interrogé sur ce qui s’est passé à Tsume et par rapport à Yume. Ils savent que Shinrin Hanzo est le Jinchuriki de Nanabi, je leur ai dit. Il fallait bien être transparent et obtenir leur confiance. Je leur ai dit ce que je savais, ni plus ni moins et uniquement pour répondre à leur question. Hyûga Tsuyoshi te connaît, ça a dû jouer. Or, il y a un hic. Un Iwajin ne semble pas me faire confiance, mais je ne pense pas qu’il ait un réel impact sur les décisions. » Dit-elle en déposant son sac sur la table. « Une dernière chose, je voulais me rendre à Mizu no kuni en empruntant un port à Tsuchi. Or, j’ai dû reporter mon voyage, car le port a été attaqué par des écrevisses géantes et un tsunami que j’ai stoppé, évidemment. Ils n’ont plus rien à craindre, peut-être qu’Iwa va être au courant de mon exploit, ça peut jouer pour prouver notre bienveillance envers eux. » Finit-elle là-dessus.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Lun 11 Jan 2021 - 17:14
Je souris naturellement lorsqu'elle me reprit. J'avais pour habitude de me montrer caractériel et de montrer l'attitude d'un homme qui savait ce qu'il voulait et où il allait. Les questions s'étaient ainsi enchaînées, afin que mon interlocutrice puisse prendre connaissance de tout ce que je voulais apprendre. Tout était important dans ces questions, ce qu'il s'était passé au village de la Roche était essentiel pour prendre la température, pour savoir si eux comme nous pouvions collaborer en paix. Mais comme me le disait Medyûsa, il était vrai que s'ils nous en voulaient pour la tentative de meurtre de Yume, ils auraient probablement tué la Kunoichi.

-"Excellent", répondis-je vis à vis de ses lettres pour le Raikage et pour le Mizukage. Elle était bel et bien allé jusqu'au bout du plan, sans requestionner son utilité. Il était là question d'avoir un ninja d'honneur et de confiance, et j'étais fier de pouvoir la compter dans mes rangs. "Je vois. J'étais au courant pour la situation déplorable d'Iwa, de son attaque par les hommes de l'Homme au Chapeau et de l'apparition du démon. Je ne savais cependant pas qu'ils avaient un Jinchuuriki. Et tu me dis que tu leur as dévoilé l'identité du notre..."

Ca pouvait être vu comme une bêtise, mais Medyûsa ne pouvait pas savoir que l'identité des potentiels villages était caché de tous et pouvait être vu comme une monnaie d'échange lors d'une prochaine réunion. Cela dit, maintenant que c'était fait, ça allait dans mon sens... moi qui leur avait justement proposé dans une lettre de nous dévoiler mutuellement nos Jinchuuriki, les démons et leurs identités. Elle n'avait fait qu'une démarche que j'aurai entrepris plus tard, ce n'était pas si grave. Après tout, les secrets entre les villages étaient les raisons mêmes pour lesquels ils s'étaient battu dans le passé. Nous aurions mieux fait de collaborer en étant transparent.

-"Ca marche, je ferai avec. Ignorons l'Iwa-Jin qui ne te fais pas confiance, ce n'est pas lui qui décidera de l'union entre le Feu et la Roche."

Ca, ça se jouait principalement entre le Kage et moi-même. Nous pouvions nous faire des promesses, les villages auraient raison de toutes façons de penser qu'un peuple aussi rebelle que celui d'Urahi allait être difficile à dompter. La problématique était la suivante : peu importe qui pouvait bien être le chef, on ne pouvait véritablement faire confiance à tout le monde. J'avais déjà des potentiels traîtres dans la guerre contre le Chakra, mais il n'y avait pas vraiment de méthode pour les débusquer. Inutile de se prendre la tête... si ce ninja de la Roche avait peur, il avait raison. Je craignais moi aussi mon propre peuple.

-"D'accord. Bon, ce sont plutôt de bonnes nouvelles. Je te remercie infiniment, je comprends de mieux en mieux pourquoi tu es la petite amie d'Hanae."

Qui se ressemble s'assemble, il n'y avait aucun doute sur cette maxime. Medyûsa était forcément de confiance.

-"Quant à nous, nous avons réussi. L'épreuve pour devenir Empereur consistait d'abord à se battre contre différents prétendants, avant de faire une lutte contre deux autres finalistes. Ma quantité de chakra m'a bien aidé pour prendre le dessus, mais j'ai finalement pu prendre les devants sur Shinrin Kanshisha, Seiun et Uzumaki Gôzen... Enfin, le peuple ne m'apprécie pas plus que ça, tu t'en doutes. Je vais avoir besoin d'aide pour mener l'Empire vers la Coalition, et vers la guerre contre Sakaze Tôsen. J'espère pouvoir compter sur toi !"

Et finalement, ce qui devait l'intéresser le plus depuis son retour... la position de sa petite amie, qu'elle n'avait pas dû voir depuis notre séparation à Tsume.

-"Pour ce qui est d'Hanae, elle s'est absentée de l'Empire pour aller sur une mission d'urgence. Elle devrait être bientôt de retour. Je l'ai nommée Porte-Parole, d'ailleurs... Comme prévu."


_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Wvup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Medyūsa
Medyūsa

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Mar 12 Jan 2021 - 10:04
L’Empereur du Feu

Medyûsa faisait son rapport à Yahiko, de son séjour à Tsuchi no Kuni et plus précisément, à Iwagakure no Sato. Le sauvetage à temps de Byakuren Yume, le fait qu’elle a dû se reposer afin de récupérer du chakra ainsi que son interrogatoire face à Hyûga Tsuyoshi ainsi que sa rencontre avec ce drôle d’Iwajin recouvert de bandage de la tête ou pieds. Med avait avoué de ne pas avoir été transparent dans ces propos lors de son interrogatoire. Le but était, après tout, de ne rien leur cacher et de gagner leur confiance pour de futures négociations. Et c’était aussi, de ce fait, pouvoir sortir du village de la Roche sans de réels soucis. Elle n’avait pas pu rencontrer la Godaime Tsuchikage, mais comme avec les autres Kage, elle lui a transmis une lettre. Difficile de savoir si l’ombre de la roche l’a reçu ou si elle a répondu, mais au moins, son boulot était fait. De plus, Med a reporté à Yahi tout ce qu’elle a pu savoir sur Iwa et de ce qu’elle a pu entendre là-bas. En tout cas, elle n’avait plus rien d'autre à dire sur ce sujet-là. Tout s’était bien passé et c’était mieux comme cela. L’Empereur semble satisfait du rapport de la Hebi. Même si apparemment, le fait qu’Iwa sache qui est le Jinchuriki de Nanabi semble un peu perturbant, mais rien de trop grave en l’écoutant. Et pour l’Iwajin qui se méfiait de Med, il ne fallait pas s’en occuper vu qu’il ne risque pas de compromettre quoi ce soit.

« Bien, de toute façon, je ne pense pas le revoir d’ici là qu’on aille combattre à nouveau Sakaze Tôsen, qui sait. » Dit-elle en observant l’immaculé. En tout cas, Yahiko la remercie sincèrement de son travail et d’avoir accompli ce qui lui avait demandé à Tsume. D’ailleurs, la fin de sa prise de parole faisait sourire la blonde. « J’ai beaucoup de chance d’avoir Hanae dans ma vie. Elle m’a inspiré pour pas mal de choses et ça se voit aujourd’hui, je crois. » Répondit-elle avec un air joyeux. À la suite de cela, le Sendai se met à expliquer leur parcours à propos de l’élection impériale. La soldate l’écoute attentivement et n’est pas trop étonnée pour la phase finale pour le combat. Cela dit, elle est étonnée que ça a tourné la plupart du temps en fight pour une élection. En effet, le principal but d’une élection est de proposer ses idéologies et faire comprendre au peuple, sa vision du futur pour eux et sa politique qui mènera jusqu’à sa destitution ou sa mort. Alors combattre dès les premières phases, c’était un peu étrange, voire incompréhensible. Après, elle peut comprendre que les Hijins sont perplexes ou n’apprécient pas qu’un ex-Kumojin soit à la tête de l’Empire. Cela dit, peut-être que s’il avait pu parler ou développer son discours et plan pour l’avenir du Teikoku, ça aurait pu jouer là-dessus. Peut-être qu’ils ont fait leurs discours et combattu par la suite. Cela dit, Medyûsa ne comprend pas trop cette logique. « Une élection bien étrange, je dois dire. Peu de parole, mais que du combat… » Dit-elle d’un air perplexe. « En tout cas, félicitation d’avoir réussi vu les épreuves durant les élections. »

Pour le combat pour sauver le chakra face à Sakaze Tôsen, il avait du soutien de tout le monde. Il demande même l’aide de Medyûsa et franchement, il n’avait pas besoin de le demander. Il connaissait déjà forcément la réponse. « Évidemment, tu peux compter sur moi. » Répondit-elle. Sans chakra, ça risque d’être compliqué pour l’avenir de ce monde. Pour ce qui était d’Hanae, elle n’était pas présente dans Urahi, car elle était partie à une mission d’urgence. Là-dessus, la blonde avait bien remarqué l’absence de sa future femme. Cela dit, la rubiconde est devenue Porte-Parole, c’est-à-dire, le bras droit de Yahiko. En même temps, ce n’est pas une surprise non plus. Ils semblent proches l’un et l’autre, Med en aurait fait autant. L’impériale sourit. « Je fêterai cela avec elle plus tard. Je dois avouer que je dois lui dire deux choses importantes nous concernants. » Dit-elle et regarde l’homme. « D’ailleurs, avant de passer à ce que je dois aussi te dire. J’ai quelque chose à te demander. Hanae n’a pas de parents ni d’autres proches hormis toi. Je ne sais pas comment ça fonctionne ce genre de chose, mais vous êtes liés. M’autorises-tu à épouser Sendai Hanae ? » Demande la blonde. Elle avait besoin de l’approbation de quelqu’un et Yahiko est le seul qui est réellement proche de sa petite amie, dans les environs. Elle laisse quelque temps à l’homme de répondre avant de sortir des parchemins sur la table. « J’ai quelque chose à te montrer qui pourrait éviter que certains quittent Urahi sans qu’on le sache ou nous avenir en cas d’infiltration ou d’une possible attaque. Je sais que des Capitaines ont quitté Urahi sans rien dire…c’est Kogami Akira qui m’en a parlé. Et je pense que certains en ont aussi profité en sachant que c’est un ancien Kumojin qui est à la tête de l’Empire. Puis-je te faire part de mes idées ? » Demande la Yasei.




_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 12:28

-"Tu devrais te faire à l'idée. Tu es comme Hanae et moi, nous ne sommes pas partisans du combat. Pourtant, dans l'Empire, c'est bien ça qui domine tout. Toute forme de pensée, toute logique, il n'y a qu'une loi du plus fort. Le peuple se moquait bien de mes idéaux, ils se moquaient bien de mes faits. Depuis le Pont Araho, beaucoup sont persuadé que c'est Kanshisha qui aurait dû gagner. Simplement parce que ses attaques étaient plus impressionnantes, parce que sa rage était plus visible que la mienne."

L'élection n'était pas étrange comme elle le disait. C'était l'Empire qui l'était. Nous n'avions fait que nous adapter à un modèle déjà établi que nous ne pouvions discuter. J'en étais la preuve vivante, moi qui avait tenté de tout régler par la parole. Le Feu s'en moquait. Et alors que je disais à Medyûsa qu'elle faisait mieux de réaliser qu'aucune intelligence ne valait la force, c'était moi que je tentais de persuader aussi. Il n'y avait pas de place pour la logique, il n'y avait pas de place pour la profondeur ou pour l'intelligence. Pour aller de l'avant, il fallait se battre et gagner.

Je lui répondis tout de même avec un sourire et un signe de tête approbateur. J'étais content d'avoir effectué ce que j'avais fait, sans aucun regret. Parce que même si l'Empire s'était crée une image d'un lâche pacifiste, ce n'était pas le coeur du Feu que je voulais conquérir. J'avais pour ambition de devenir un héros aux yeux du monde, ce qui dépassait et de très loin la simple ambition de ce peuple bâti sur la guerre et sur le sang.

Mais la question qui suivait était plus touchante, plus inattendue. Mon regard s'écarquillait quelques peu de surprise et de joie, alors que la kunoichi venait de me demander si je pouvais accepter qu'elle prenne la main de ma lointaine cousine. Malheureusement, la situation était un peu plus compliquée que ça.

-"Evidemment, que je vous l'autorise. Hélas, j'ai tout de même quelques conditions que je dois vous poser."

Ce n'était pas des conditions qui dépendaient de moi, loin de là. J'étais on ne peut plus heureux à l'idée qu'Hanae puisse réaliser quelque chose d'aussi important dans sa vie. Plutôt que ça, c'était un environnement indompté qu'il fallait prévoir pour que tout cela se passe au mieux.

-"Le mariage devra se faire dans la discrétion. Préparons quelque chose de somptueux, mais qui ne fasse pas écho. L'Empire est encore hostile à notre image d'ex-kumojin, et je crains que l'événement ne soit gâché par la révolte de certains extrêmistes. Aussi, je ne suis pas sûr que l'image homosexuelle soit parfaitement acceptée par le peuple. Comprend que j'aurai aimé crier votre union sur tous les toits, mais certaines mentalités nous rappellent que nous devons prendre quelques tristes précautions..."

Une tristesse sans nom, des fermetures d'esprits qui entraînent des éclats de colère. Rien de pire pour gâcher le moment qui devrait être le plus heureux de leur vie.

-"Enfin, nous en reparlerons avec Hanae si tu veux. Mais sache que vous avez tout mon soutien !"

J'accompagnais cette dernière phrase d'un sourire, avant d'embarquer sur un tout nouveau sujet. Des plans, qu'elle libéra au grand jour, qui visaient à limiter les désertions de l'Empire. Nous étions effectivement impactés par les plus réfractaires à mon règne, même si en tant que de paix cela aurait été bien pire. Pour une fois, grâce à l'Homme au Chapeau, les divisions du peuple étaient diminuées, tenant bien trop fermement à son chakra.

-"Oui bien sûr ! Qu'est-ce que tu as à me montrer ?"


_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Wvup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Medyūsa
Medyūsa

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 14:11
Plan barrière

Le déroulement des élections avait surpris un peu la Yasei, en écoutant Yahiko, il y avait eu plus d’affrontement que de discussion pour débattre sur leur projet en tant qu’Empereur. À croire que la force compte plus que d’autres points. Évidemment, tout comme dans les villages ninja, les Kages sont censés être le plus fort de son village afin qu’en cas de problème, on puisse compte sur lui. Du coup, cette logique s’appliquait également pour le rôle d’Empereur. Cela dit, il reste tout de même important d’exprimer ses projets et plans pour l’avenir de la capitale afin de s’assurer d’être entre de bonnes mains. Surtout que sans mentir, les élections pour être Empereur semble différé d’une nomination pour être Kage dans un village ninja. Là-dessus, Medyûsa ne comprenait pas les mentalités Hijins, eux qui ont connu la souffrance et le chagrin face à un massacre sur leur terre. Finalement, il reste presque aveuglé par une vengeance que Yamanaka Rei leur a transmise lorsqu’il était à la tête du Teikoku. Difficile de changer les mentalités du jour au lendemain, il allait falloir que le Sendai travaille d’arrache-pied pour y parvenir. D’ailleurs pour cela, Yahi prend la parole à ce sujet, expliquant à Medyûsa le souci de la mentalité Hijins. Selon lui, le combat est un point important au sein de l’Empire, il domine tout le reste. Malgré leur mentalité loin d’être bordé là-dessus, les trois Kumojins devront s’y faire avec le temps. Il parlait de la réaction du peuple lorsqu’il était au pont Araho et face à Shinrin Kanshisha. La soldate l’écoute attentivement et se met à soupirer face à ses propos sur ce sujet.

« Je vois, ils ont une drôle de mentalité avec ce qu’ils ont dû traverser. Avec ce qui s’est passé à cause des Iwajins et Kumojins, ils devraient savoir que la violence peut prendre des vies innocentes donc chercher au moins à prêcher la paix. Yamanaka Rei a bien joué en nourrissant leur haine et leur souffrance pour leur faire oublier la morale de ce massacre. » Dit-elle. « C’est-à-dire que la violence ne résout pas tous les maux. Au contraire, ça détruit des vies comme ceux qui ont été massacré par les deux villages ninja. Dommage qu’ils n’ont rien retenu et deviennent les oppresseurs qu’ils détestent tant. » Finit-elle là-dessus. Il fallait changer de sujet, de toute façon, elle ne pouvait pas faire grand-chose sur le sujet et ce n’est pas la veille qu’ils changeront. De toute façon, Yahiko allait avoir un sacré boulot pour les aider à avancer et leur faire comprendre que tout ceci n’est pas le bon chemin. En espérant que certains soldats/lieutenant et capitaine le suivront pour rendre le Teikoku unique comparer aux passés de certains villages ninja. Pour la suite, Medyûsa parle de son envie d’épouser Hanae, un bon moyen pour changer de sujet. Elle souhaite l’autorisation de l’immaculé vu qu’elle connait que lui comme proche de sa dulcinée. Là-dessus, ce dernier lui autorisé, mais il lui parle de quelques conditions. « Je t’écoute, Yahiko. » Dit-elle en le laissant reprendre la parole. Pour le mariage, il devra être discret à cause de la mentalité d’Hijin et surtout parce qu’ils sont d’ex-Kumojin. Là-dessus, la blonde le comprenait. Et il est vrai que les relations homosexuelles sont peu courantes dans le Yuukan. De plus, les mentalités de certains pourraient ruiner le mariage en se montrant homophobe ou profitant de l’occasion pour tenter une attaque contre les mariées et l’Empereur. Mais comme il a dit, le mieux est d’attendre le retour de la rubiconde pour en parler.

« Merci de ton soutien, ça me fait plaisir et ça le fera aussi à ma tendre Hanae. Et on fera ça dans la discrétion, car il est évident que tout ce que tu dis, pourrait se faire. Ça risque de me stresser un peu, m’enfin, on verra à ce moment-là. De toute façon, il y aura que très peu de personnes qui y seront invitées de base et il faut que je sache la réponse d’Hanae, en espérant avoir un oui. » Dit-elle avec un sourire un peu gêner. À présent que ce sujet a été abordé et reporter jusqu’au retour d’Hanae, Medyûsa devait lui parler de ses idées et avoir son aval ou son avis là-dessus. Si tout se passait bien, Urahi sera mieux protégé à l’avenir. Prenant son sac, elle se lève et y place une carte avec des parchemins. Sur la carte, il est présenté, Urahi et avec un grand cercle noir ainsi que des croix noires sur quatre parties de la carte dans chaque zone : Nord, Est, Sud et Ouest. « Je t’expose mon idée, mais elle n’est pas encore sûre à cent pourcents, il faut que je le retravaille soit seule ou avec d’autres personnes. » Dit-elle avant de reprendre la parole en prenant une longue règle. « Aux portes d’Urahi, à mon retour, hier soir. J’ai croisé Kogami Akira et il m’a confirmé que tu étais lieutenant avant de parler que certains avaient déserté ou disparu de la capitale, bref, je ne suis guère étonné depuis l’appel de Sakaze Tôsen de le rejoindre à Tsume pour supprimer le chakra avec lui. Du coup, ça m’a donné une idée. Le cercle noir représente une barrière sphérique autour d’Urahi, cette barrière n’est pas une protection contre des attaques, mais une barrière sensorielle afin de repérer des ennemis qui chercheront à infiltrer la ville. Cela filtrera les entrées/sorties que ce soient des soldats et peu importe le grade à de simples civils ou animaux, de type invocation. Pour cela, je souhaite créer une branche liée entre l’unité de recherche et la territoriale. La branche sera installée dans les locaux de l’unité de recherche afin d’apporter des améliorations plus rapidement. » Dit-elle là-dessus.

Avec sa règle, la blonde montre les points cardinaux et les croix en noir. « Ceux-ci sont des repères, les croix sont l’endroit où des Fuuin jutsu seront placés et cacher pour maintenir la barrière active. Évidemment, les sceaux ne seront pas faciles à neutraliser, car on y apposera une sécurité malgré leur emplacement top secret. De plus, j’ai prévu de coupler la barrière avec une sphère d’eau sensorielle afin de repérer les sources de chakra inconnus ou en cas d’utilisation de techniques non approprier dans la cité. Cela dit, j’aimerais aussi un recensement de chakra lorsque tout sera fini de la part des soldats, lieutenants et capitaines, par mesure de sécurité. Or, il me faut ton avis et ton aval pour débuter ce projet, en plus de contacter quelqu’un de l’unité territoriale, même si je n’en connais aucun, malheureusement. » Dit-elle à l’Empereur. « J’ai une autre idée, mais on en parlera après ou plus tard, si tu as un autre rendez-vous de prévu, après moi. » Finit-elle sur cela.




_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 20:49
Je ne pouvais qu'hausser les épaules face à une vérité qu'elle avait bien compris. C'était exactement ça, il s'agissait d'un peuple persécuté par la violence, mais qui ne répondait que par la violence. Comme s'ils avaient été traumatisé, et que par soucis d'acceptation sociale, ils s'étaient mis faire exactement la même chose que leurs agresseurs... Au final, la logique se tenait. Ca devait être une belle illustration du Feu. L'histoire d'un peuple battu qui, prenant conscience qu'ils avaient été battu par plus fort qu'eux, n'avaient trouvé qu'une seule solution : celle de devenir à leur tour les plus forts, en innovant de nouveaux systèmes, afin de mieux persécuter.

J'écoutai attentivement le plan de la jeune fille qu'elle déballait avec tous ses détails. Mes yeux se plissèrent sous les informations, tant il y en avait, mais j'arrivais avec un peu de concentration à retenir les grandes lignes du projet. Une barrière de chakra devant permettre de reconnaître ceux qui sortaient et qui entraient ? Dans l'idée, c'était intéressant, mais en pratique... ça me paraissait plus compliqué.

-"Mmh, je vois... Laisse moi y réfléchir."

Je réfléchissais à notre situation actuelle, à ce que craignait l'Empire par rapport à l'Homme au Chapeau. Je repensais à ses manières d'attaquer, aux ennemis auxquels nous devions faire face et aux différentes problématiques liées au Ningen. Les barrières répondaient-elles à tous ces prérequis ?

-"Donc la barrière est utile pour les entrées et sorties, elle nous permet de voir tous ceux qui sortent et tous ceux qui entrent dans l'Empire ? Comment sait-elle qui est un ennemi et qui est un allié ? Comment repère t'elle les gens ? Pouvez-vous voir leurs visages, ou analysez-vous seulement leur chakra ?"

Parce que percevoir le chakra, ce n'était pas percevoir les intentions. Et si le plan de Tôsen était complexe, c'était bien car il impactait la mentalité même des shinobis. Autrement dit... Il fallait à mes yeux principalement trouver une solution pour débusquer ceux qui ne croyaient plus en la Coalition, ni en la lutte contre Sakaze Tôsen.

-"Aussi, comment permet t'elle de savoir si une personne est inconnue ? Devons-nous recenser le chakra de tous les soldats de l'Empire pour savoir si le chakra d'un nouvel arrivant est inconnu ? J'aurai préféré que le plan ne s'ébruite pas plus que ça, car l'objectif dans ce genre de situations c'est de coincer les traîtres, et non de les faire réfléchir auparavant sur "comment mieux nous trahir, ou comment mieux contourner les défenses pour s'échapper efficacement ?"..."

Je parlais beaucoup, mais c'était autant d'idées que j'envoyais en l'air en espérant qu'elle fasse écho avec son professionnalisme.

-"Je suis même pour l'inverse. Il faudrait que personne ne soit au courant d'un tel système, voir qu'on les incite à partir pour rejoindre l'Homme au Chapeau. C'est la meilleure manière pour débusquer ceux qui veulent trahir la Coalition."

Je pris un petit instant de pause avant de terminer.

-"Si tout est clair par rapport à tous ces objectifs et à toutes ces questions, vous pouvez le faire. Même s'il manque à mes yeux un moyen de trouver de potentiels déserteurs. Enfin, je tiens à ce que tout cela reste discret, confidentiel entre différents membres des unités."


_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Wvup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Medyūsa
Medyūsa

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Dim 17 Jan 2021 - 10:25
Plan barrière

Medyûsa et Yahiko avaient abordé divers sujets comme le rapport de la blonde lorsqu’elle était à Iwa en racontant ce qu’elle a vécu là-bas comme l’interrogatoire d'Hyûga Tsuyoshi et sa rencontre peu agréable avec un Iwajin momifié. Il y avait aussi eu le fait qu’elle n’a pas pu rencontrer la Tsuchikage, mais au moins, elle a laissé une lettre derrière elle ainsi d’en envoyer aux autres Kage. En gros, elle avait réalisé la mission du Sendai qu’il lui avait confiée, en plus d’avoir sauvé la Princesse de Tsuchi. La soldate et son supérieur ont également parlé des élections impériales, que ce soit le comportement Hijin et des épreuves. En plus de cela, il y avait aussi question de la mentalité du peuple, la loi du plus fort, encré chez eux à cause du passé d’horreur qu’ils ont vécu. En gros, certaines choses laissent Med perplexe et difficile à avaler. Cela dit, Yahiko allait peut-être arriver à changer les mentalités, mais ça prendra beaucoup de temps sauf si des extrémistes décident de faire tomber l’Empereur de son trône. À la suite de cela, la Hebi change de sujet parlant d’épouser Hanae et d’avoir la bénédiction du seul proche de sa dulcinée. Après un rapide échange, il était temps de parler des projets de la Yasei lié à l’unité de recherche. La scientifique parle en premier de l’idée de la barrière sensorielle couplé avec la sphère d’eau sensorielle pour rendre efficaces les deux. Cela dit, il y avait du boulot pour la développer et la blonde le savait très bien. De même, l’avis et les critiques de Yahiko allaient peut-être l’aider à mieux voir certaines failles ou travail à faire sur ce projet.

Yahiko avait besoin de réfléchir à tout ce qu’il avait pu obtenir en information. Là-dessus, Medyûsa avait eu beaucoup à dire et la blonde laissait l’homme réfléchir pour rassembler ce qu’il avait obtenu en matière d’information. La soldate patientait, tout en regardant ses notes ainsi que ses plans, s’assurant de n'avoir rien oublié dans ce qu’elle avait pu lui dire. Voici la première série de questions venant de l’Empereur et elle se met à réfléchir quelques instants avant d’y répondre. Cela dit, Yahiko semble être très motivé à connaître le fonctionnement de la barrière en posant autant de questions. C’était bon signe, au moins, quand on pose des questions, c’est que le sujet intéresse et qu’on cherche à en savoir le plus possible. De plus, il faudra que le projet soit discret et peu connu de tous, cela éviterait que ceux voulant déserter, cherche un moyen de contourner la barrière ou de trouver une faille. En effet, c’était l’une des meilleures choses à faire et cela rendait la réflexion aux questionnements de l’immaculé assez compliqué. La soldate allait avoir besoin de réfléchir pour ne rien louper et trouver des solutions. Le projet est selon lui faisable et acceptable, mais tout d’abord, il fallait trouver des idées liées à ses questions et c’est que la blonde entre en jeu en allait y répondre le mieux possible. « Je comprends très bien toutes tes questions liées à ce projet. J’en ai eu l’idée qu’hier en rentrant chez moi et Hanae, du coup, il n’y a pas mal de chose à travailler. Tes questions vont beaucoup m’aider à bosser dessus et à trouver comment mettre en place tout ce projet pour qu’il soit opérationnel. » Dit-elle avec un léger sourire amical. « Pour le fait qu’il faut qu’il n’y ait peu de personnes qui connaissent ce projet, ça sera le cas. Cela dit, il me faudrait une liste des membres de l’unité territoriale ainsi que toutes les informations sur eux afin que je sache à qui confier cette idée. Comme je t’ai dit, j’aurai besoin de l’unité territoriale pour rendre cette branche efficace au sein d’Urahi. Je ne sais pas qui est là-bas et en qui je peux avoir confiance. » Demande-t-elle à Yahiko.

« Je vais répondre à tes questions et j’en aurais une à te poser juste après. » Dit-elle avant de prendre son souffle et se mettre à répondre à ses interrogatoires. « La barrière et la sphère d’eau sont deux techniques de détections, les deux se complètent et renforcent l’une et l’autre, rendant la détection efficace au sein d’Urahi. La barrière détecte que le chakra et la sphère d’eau l’emplacement ainsi que la puissance de l’ennemi. Pour savoir comment repérer le chakra d’un inconnu de celui d’un allié, j’ai pensé à quelque chose de simple et sans qu’il y ait des soupçons. Je dois t’avouer que je planchais un peu dessus avant que tu me le demandes. Il y a peu, avec Shinrin Hanzô et Shinrin Funka, on a créé une encyclopédie classant les différentes capacités clanique ou spéciale qu’on a pu rencontrer durant nos voyages, combats ou missions. Pour l’utiliser, il faut notre propre chakra. On va recenser le chakra de tout le monde ainsi, pas besoin d’expliquer le pourquoi du comment, ainsi le projet sera incognito tout en inventant une histoire. Je ferai également une demande de visites médicales ainsi que de test de chakra pour vérifier que tout va bien. Une visite médicale obligatoire qui ne prendra que peu de temps. Ainsi, on connaîtra le chakra des soldats du Teikoku et on pourra savoir si un chakra inconnu se présente dans Urahi. Cela va mettre un peu de temps, mais au moins, ça sera fait. Et pour cela, j’ai besoin de ton aide pour que tout le monde y aille, soldat, lieutenant et capitaine. Évidemment, en dehors d’Urahi, on ne pourra pas connaître le chakra d’un tel vu que la barrière se limitera à la cité. Pour le moment, on va attendre un peu pour une extension de détection hors de la ville. » En espérant avoir répondu aux questions de son ami.

Elle prend des notes sur les questions de Yahiko ainsi que sur ses propres réponses pour ne pas oublier. Cela dit, elle avait une autre idée derrière la tête. « J’aurais également besoin du clan Inuzuka et Aburame. Ils possèdent des capacités de détections très intéressantes qui pourraient permettre de repérer une cible étrangère ou de prévenir une équipe sur le terrain en cas d’intrusion. Ils ont une réactivité et une vitesse d’action intéressantes. » Dit-elle avant de finir de prendre ses notes. « En revenant de ce que m’a dit Kogami Akira, au pont Araho. Si les capitaines ont tous déserté ou fui selon ses propos. Je veux être sûre avant de m’avancer inutilement. Est-ce que Suzuri Takara est toujours capitaine de l’unité de recherche ? Sinon, je souhaiterais postuler ma candidature à ce poste, même si Shinrin Hanzo est aussi capable que moi d’y prétendre à l’heure actuelle. Je ne suis pas lieutenant malgré mon implication dans l’unité, mais je tente tout de même ma chance. J’ai pas mal d'idées liés à mon unité ainsi qu’à la rendre utile pour la coloniale et la territoriale. » Finit-elle sur ces paroles.




_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Dim 17 Jan 2021 - 12:14
La problématique que soulevait Medyûsa était hélas bien trop d'actualité au sein du Teikoku. Elle voulait que je lui recommande quelqu'un de confiance ? Je n'en avais pas, et c'était là toute la complexité de l'Empire. Je n'avais aucune liste, aucune recommandation que je pouvais lui faire pour l'amener à quelqu'un sur qui elle pouvait se reposer. De toutes manières, les projets étaient rarement effectués seuls, nous n'avions pas le choix que de les partager à plusieurs autres membres. Son projet allait devoir être partagé, et prendre le risque qu'il soit trahi. Mais le jeu en valait à mes yeux la chandelle.

J'écoutais également la suite de ses explications. Du fonctionnement de la barrière à ses projets pour l'entièreté de l'Empire, en passant par les plans d'actions, j'essayais d'être le plus critique possible vis à vis des différentes perspectives qu'elle me donnait.

-"Ma position ne me permet pas de t'aider, à part de te donner quelques directions que je souhaite faire prendre à l'Empire. Comprend que nous sommes potentiellement entourés par des opposants, mais nous n'y pouvons rien. C'est nous les étrangers ici. Il va te falloir trouver toi-même tes partisans à ton projet, tu leur transmettras mes directives... et nous verrons bien ce que cela donnera. Evidemment, vous viendrez me tenir au courant des avancées, afin que nous puissions travailler ensemble vers quelque chose d'efficace. Mais là, tout de suite, je n'ai aucune liste ni personne à te recommander..."

Mais le plan allait prendre un temps monstre. Pouvions-nous nous le permettre ? Faire une analyse médical de chacun des soldats, au vu des effectifs de l'Empire, ça pouvait prendre des mois entiers. Cela paraissait bien trop long par rapport à la problématique de l'Homme au Chapeau qui pouvait intervenir à tout moment. Était-ce un paris que nous pouvions prendre ?

-"Voici tout ce que je peux te dire. Nous devons trouver des solutions rapides, d'une part pour filtrer les soldats qui partent pour rejoindre le Ningen, d'autre part pour prévenir des attaques extérieures. Je m'en remets à vous pour trouver des solutions bien ficelées, je pense que ce que nous recherchons doit se trouver dans un aménagement des projets que tu me partages. Pour ce qui est des deux clans, je pourrais te conseiller d'entrer en contact avec Inuzuka Ayuu et Aburame Shinzô, les deux ambassadeurs de leurs clans. Ils feront passer le message à leurs semblables."

Il y avait un grand projet à mettre en place, nul doute qu'il y avait du pain sur la planche et que ça n'allait pas être si facile.

Mais la discussion dériva sur un autre sujet. Medyûsa me fit part de ses motivations à l'idée d'être Capitaine, me demandant si ces derniers avaient bel et bien déserté. Tout le monde devait le savoir, mais sa récente arrivée au sein d'Urahi expliquait bien le fait qu'elle n'était pas au courant. Malheureusement, le fonctionnement de la prise de pouvoir n'était pas la même que dans un village ninja...

-"La Capitaine de la Recherche a elle aussi déserté son poste. Mais dans l'Empire, il est impossible de devenir Capitaine par candidature, comme on le ferait dans un autre village. Il n'y a qu'une chose qui permet de différencier la valeur des Soldats, peu importe leur unité... C'est la force. De la même manière que j'ai du le faire pour devenir Empereur, si tu veux devenir Capitaine, il te faudra te battre. D'autant plus que tu es comme moi, ton statut d'ex-Kumojin ne rassurera pas le peuple. Si c'est moi qui te met à cette position, je risque d'avoir d'autant plus de rebellions... Nous n'avons pas le choix, il faut faire comme la tradition l'exige. Une Epreuve du Feu."

Je ne doutais pas de sa volonté, de sa ténacité et la mettre au poste de Capitaine m'arrangera énormément vis à vis de sa fidélité envers moi. Nous avions les mêmes objectifs, et cela m'assurerait un certain confort vis à vis de cela. Hélas, le peuple du Feu n'était pas le plus docile. Il n'y avait que la victoire qui permettait des avantages. C'était un peuple qui se battait, qui vivait pour se battre, et qui continuerait probablement jusqu'à la nuit des temps.

Nul doute que si le chakra disparaissait, c'était l'Empire qui en ressortirait vainqueur, d'ailleurs.


_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Wvup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Medyūsa
Medyūsa

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Lun 18 Jan 2021 - 10:32
Plan d’avenir

Yahiko avait posé pas mal de questions vis-à-vis de la technique sensorielle que Medyûsa comptait placer sur Urahi. Il était important pour lui d’en savoir un peu plus au vu de son rôle d’Empereur et là-dessus, la kunoichi pouvait le comprendre. Ce genre de projet n’est pas à prendre à la légère et il fallait que certaines choses soient vu avec lui, en plus d’avoir son avis. Ce qui était intéressant avec l’interaction en sa compagnie, c’est qu’il a pu soulever des idées dans l’esprit de la Yasei. Des choses qu’elle n’avait pas encore pensées la veille, lorsqu’elle travaillait sur ce projet. À vrai dire, cette idée est toute fraiche, elle est récente et donc, forcément, elle a besoin d’être développé. Heureusement, Med a de la chance que l’immaculé soit curieux et pose des questions très intéressantes sur ce propos. Au moins, ça l’avait aidé à réfléchir sur bien des choses et il fallait à présent lui répondre. Chose faite, Medyûsa avait pu développer ses idées et expliquer certaines choses, en espérant avoir été assez clair pour que ce dernier comprenne sa démarche, ses envies, ses futures collaborations et le mécanisme de ces deux jutsu. Là-dessus, elle ne pouvait pas aller plus loin ni au-delà de ce qu’elle pouvait savoir. Bien sûr, la Yasei connaissait ses limites et pour cela, elle allait avoir besoin d’aider de son unité et celui de la territoriale, en plus de certains clans. Pendant son explication sur pas mal de choses, le Sendai n’avait pas pris la peine de la couper afin de tout entendre et se faire une idée.

L’écoutant attentivement, il ne pouvait pas trop aider Medyûsa dans les mouvements suivants comme l’aider à convoquer des soldats ou un événement à l’hôpital. Du coup, il faudra qu’elle se débrouille de son côté, tout comme le fait de se trouver des partenaires et se rapprocher de l’unité territoriale pour son projet. Et il n’avait pas trop tort, même si cela embête la Yasei qu’il ne puisse pas trop l’aider sur ce plan-là. En soi, il est vrai qu’il a toujours des partisans anti-Kumojin au sein de l’Empire et qui n’ont pas encore digéré que c’est un ancien Kumojin, à la tête du Teikoku. Cela dit, tout pourrait bien se passer si elle suit ses directives sur l’avenir du pays et qu’elle vient lui parler d’avancer du projet en question. « Hum… Je comprends. Cela va devenir un peu compliqué pour recenser le chakra de soldats de tous rangs sans ton aide, je ne vais pas te mentir. Cela dit, je sais vers qui me tourner pour m’aider à trouver une solution. Shinrin Hanzo. » Dit-elle. En effet, Hanzo est un membre de l’unité de recherche et son aide lui sera très utile, comme d’habitude. C’est un homme intelligent et de bons conseils avec qui Medyûsa s’entend bien et éprouve des sentiments d’amitié. D’ailleurs, elle l’aime bien, en espérant que ce dernier pourrait l’aider vu qu’elle lui fait confiance. Et le plus compliqué aussi, c’est que le Sendai n’a pas de liste avec les membres de chaque unité, ce qui complique les choses et il va falloir qu’elle se débrouille pour obtenir une liste de membres de cette unité, ce qui ne sera pas fort compliqué. Pour la suite, Yahiko semble bien partant pour que ce projet voit le bout du nez vu qu’il sera utile pour repérer ceux qui quittent Urahi sans autorisation. D’ailleurs, en parlant des deux clans, l’homme lui donne deux noms d’individus envers qui elle peut se tourner : Inuzuka Ayuu qu’elle connaît déjà et le considérant comme sa fille, ainsi que Aburame Shinzo, mais lui, elle ne le connaît pas trop.

« Merci pour ton soutien et tes avis. Je ne connais pas cet Aburame Shinzo, mais je prends note pour essayer de le contacter. Pour Inuzuka Ayuu, je la connais bien et disons que j’ai une relation spéciale avec elle enfin peut-être que je m’emballe un peu trop. » Dit-elle avant de le regarder en rougissant un peu. « Quand je dis une relation spéciale, ça n’a rien à voir avec ce que je partage avec Hanae. Ayuu est si adorable que je la considère comme ma fille, c’est tout…même si sous ses apparences d’ange et fragile, elle semble avoir presque le même âge que moi…c’est bizarre enfin bref, je lui fais confiance. » Dit-elle avant de changer de sujet rapidement. À présent, Medyûsa se tourne vers le fait que Kogami Akira lui avait parlé de ce que certains capitaines avaient soi fuir, déserté ou démissionné, rendant les postes de capitaines libres. Du coup, même si elle voyait Hanzo méritant pour ce poste, elle reste intéresser par le rôle de Capitaine, malgré le fait qu’elle soit encore soldat. Yahiko confirme que le poste de Capitaine à l’unité de recherche est libre, mais ça ne fonctionne pas par candidature, contrairement aux autres villages. Là, il va falloir le faire par le combat, une épreuve du feu. Ce qui ne dérange pas trop Med enfin un peu vu que l’unité de recherche, ce n’est pas une unité tourner vers le combat. Cela dit, Yahi doit respecter les traditions, sinon il risque de s’attribuer la foudre du peuple. La soldate hoche la tête. « Bien, alors soit, de toute façon avec ce que tu disais au début, je m’en doutais un peu qu’il y aurait un combat malgré le fait qu’on ne soit pas une unité tourner vers le combat comparer aux deux autres. Ce peuple est d’une illogique m’enfin on ne peut rien y faire pour l’instant. Il va falloir être patient pour changer leur mentalité. » Dit-elle. « Je suppose que je vais devoir affronter Suzuri Takara, le moment venu, n’est-ce pas ? Ou Hanzo ou quelqu’un d’autre ayant du vécu dans notre unité. » Demande-t-elle en croisant les bras et tout en rangeant ses affaires. « De toute façon, si je ne suis pas capitaine, je me concentrerai sur l’hôpital d’Urahi afin d’en prendre la directive, après avoir terminé mon projet. Cela me permettra de m’occuper et d’améliorer le côté santé et médical du pays, tout en restant dans l’unité. » Finit-elle là-dessus.



_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Lun 18 Jan 2021 - 20:02
J'écoutais avec attention les réponses de la jeune femme. Elle semblait réfléchir en même temps qu'elle parlait, ce qui lui permettait d'affiner son plan petit à petit. Je pouvais bien voir qu'il n'était pas parfaitement ficelé, et qu'il semblait encore en construction, et si d'habitude je n'imaginais pas le rôle d'Empereur comme étant un participant actif dans la construction d'un produit, ce qui devait normalement être effectué par l'Unité de Recherche elle même, notre relation semblait le permettre. Medyûsa était une amie, et c'était sûrement de bon coeur qu'elle partageait des idées qui pouvaient aider activement l'Empire. Quelque chose d'admirable, autant que mon envie de tirer le Teikoku vers le haut jusque la guerre, alors qu'elle et moi n'étions que deux anciens Kumojins.

J'écoutais également avec un sourire la relation qui liait Medyûsa à Ayuu. Je pouvais comprendre l'attention maternel qu'elle ressentait à son sujet, mais j'étais surtout satisfait de voir que le monde était suffisamment petit pour qu'une de mes amies très proches s'entende avec une alliée d'exception. Sûrement s'étaient-elles rencontrées lors de l'élection, alors que la tension battait son plein et que le besoin de trouver un symbole d'avenir était devenu important pour savoir avec qui on pouvait s'allier. Mes partisans étaient peu nombreux, et ils étaient certains de pouvoir trouver en eux une envie pacifique d'apporter la paix, bien qu'elle doive passer par une guerre inévitable.

Enfin, si elle s'exprimait une nouvelle fois vis à vis de la logique Teikokujin, ce que je pouvais largement entendre, nous n'avions une nouvelle fois pas le choix. Le peuple était ainsi, et ils étaient si nombreux et avide de justice ainsi que de combat qu'il était possible d'instaurer quoi que ce soit. Je l'avais appris à mes dépends en devenant Empereur, il était beau d'avoir des plans et des opinions, mais il était inutile de gouverner si l'on était pas suivi. J'étais ainsi obligé de trouver un compromis entre ce que je voulais et ce qui était reconnu au sein du Feu afin de pouvoir aller de l'avant.

-"Non, si Suzuri Takara s'est désistée, tu n'auras pas à la combattre. Et pour ce qui est de Shinrin Hanzô, il n'appartient plus à l'Unité de Recherche. Tu peux sûrement lui demander conseil mais il ne sera pas de tes opposants. Je l'ai assigné à une mission différente, dans une autre Unité. Qui sait qui tu auras à affronter..."

Je haussais les épaules. Ils étaient tellement au sein de l'Empire qu'il était impossible de savoir si quelqu'un allait se présenter. Après tout, maintenant que j'étais passé Empereur, on pouvait s'attendre à voir une vague apparaître : celle des Lieutenants de l'Empire, patriote et de nationalité Hijin, voulant prendre du pouvoir et de la reconnaissance en devenant Capitaine. Une manière tout à fait louable de montrer que l'Empire avait également des membres émérites et que le futur de leur peuple ne dépendait pas de récents arrivants étrangers.

Car si cela m'arrangeait effectivement que Medyûsa soit Capitaine, elle était également une ancienne membre de Kumo. Et si je souhaitais qu'elle le devienne, l'Empire risquait de devenir fou en voyant un ensemble d'étrangers prendre les plus hautes places de la Nation.

-"Fais ce qui te semble le mieux. Si tu ressens le besoin de devenir Capitaine, libre à toi de le faire. Je ne crois pas que ce rôle soit particulièrement important avant une guerre qui peut décimer tout le monde et qui peut exploser à tout moment. Ce qui compte, c'est ce que nous arrivons à mettre en place d'ici là. Et peu importe qui deviendra Capitaine, peu importe ses volontés, il sera obligé de se soumettre aux besoins de la Coalition."

C'était une réalité qu'il ne fallait oublier. La prochaine guerre était l'ultime, elle risquait d'en faire disparaître nombre d'entre nous. Je ne voyais pas d'intérêts à devenir Capitaine pour réaliser ses projets. Parce que le seul de l'humanité, c'était de préserver le chakra.

-"Est-ce tout ce dont tu voulais me parler ?"


_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Wvup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Medyūsa
Medyūsa

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Mar 19 Jan 2021 - 10:30
Plan d’avenir

Medyûsa était un peu intéressé par le poste de capitaine à l’unité de recherche, si elle peut, elle tentera sa chance. Cependant, elle devra tout de même attendre d’être lieutenant pour chercher à le devenir de son côté. De toute façon, la blonde n’a jamais pensé à devenir le Taisho de son unité, voyant en Hanzo quelqu’un de plus apte qu’elle dans ce rôle. Cela dit, elle aimerait au moins pouvoir tenter sa chance d’y être, peu importe le résultat du combat. Au pire, elle se contentera de réaliser le projet qu’elle a en tête actuellement et puis, elle partira vers l’hôpital d’Urahi pour en devenir la directrice. La soldate a toujours un plan de secours pour se rendre utile au sein de l’Empire. Un échec n’est jamais une fin, ce n’est qu’un début et une sorte d’apprentissage afin de s’améliorer au fil du temps, là où on a échoué. La Hebi savait très bien que la force préconise le tout au sein du Teikoku et quand Yahiki lui a dit qu’il allait falloir se battre en duel, une épreuve du feu, le médecin n’était pas surpris. La jeune femme en avait déjà entendu parler par le passé, mais Suzuri Takara était portée disparue avant les élections, donc personne ne pouvait tenter sa chance. Et à présent qu’elle est revenue, en plus d’avoir démissionné, ceux ayant plus de vécu ou un poste de lieutenant pouvaient la remplacer. La femme-serpent n’a pas encore le bon grade, mais au fond, elle se sent capable d’essayer d’y parvenir. Ce n’est pas une grande combattante, comparer à Hanae ou Shinrin Hanzo, mais si ça peut lui permettre de s’améliorer alors pourquoi pas. Mais qui allait-elle affronter ?

Selon lui, Med n’affrontera pas Suzuri Takara vu qu’elle a abandonné son rôle de Capitaine. Et il en était de même pour Hanzo, ce dernier ne sera pas l’un de ses opposants, car il n’est plus de l’unité de recherche. Cela surprend beaucoup la Yasei, au vu des capacités intellectuelles du Shinrin, mais soit, c’est ainsi. Du coup, Medyûsa est la seule à avoir le vécu et l’expérience au sein de l’unité avec de rares personnes. Du coup, elle ne sait pas qui sera son adversaire si elle compte obtenir le rôle de capitaine. « Hum… Dommage pour Hanzo. Honnêtement, il est le seul que je voyais comme Capitaine de l’unité de recherche. J’aurais bien aimé l’affronter pour ce rôle et peu importe l’échéance du combat. » Dit-elle d’un air un peu déçu. En plus de cela, l’homme est un élément-clé de l’unité avec elle et Funka depuis la création de l’encyclopédie. D’ailleurs, vu qu’il a changé d’unité, son projet, il a dû le déléguer à Funka. En espérant qu’elle puisse y arriver sinon la blonde ira lui donner un coup de main. En soi, même si le marionnettiste n’est plus à l’unité de recherche, la blonde ira toujours le voir pour demander des conseils. Après, elle a aussi confiance dans le membre de son unité, mais avoir un avis extérieur et d’un ancien membre, ça ne coute rien de le faire. La preuve, même si Yahiko n’est pas un scientifique de base, ses questions sur le projet Zoubutsushu ont pu aider la Hebi à trouver quelques idées à mettre en place pour la suite des opérations. Le projet d’être capitaine reste au coin de sa tête et elle verra si d’ici là, rien n’a changé et si elle a pu devenir lieutenante entre-temps.

Dans un sens, Yahiko l’encourage à devenir Capitaine si elle le souhaite, mais en soi, elle fait ce qu’elle veut. Libre a elle, de le devenir ou pas du tout. De plus, le rôle n’est pas trop important en soi vu la situation actuelle au Yuukan avec la menace que représentent Sakaze Tosen et son plan obscur de décimer le chakra. Le plus important, c’était de mettre en place ce qui pouvait être fait et la suite, ça se verra après la guerre contre l’Homme au chapeau. Là-dessus, le Sendai n’avait pas du tout tort et la Yasei hoche simplement la tête. « Bien, de toute façon, je dois devenir lieutenante avant de pouvoir espérer tenter ma chance pour le poste de capitaine. D’ici là, je vais me concentrer sur mon projet et sur l’hôpital d’Urahi. Merci d’avoir pris le temps de me recevoir et de m’écouter jusqu’au bout, Empereur. » Dit-elle avec un sourire tendre à son ami. Sur ce, elle n’avait plus rien à dire, même si elle a des idées liées à son unité et autres, la soldate préfère y aller doucement. L’Empereur a reçu assez d’information de sa part pour aujourd’hui et si elle continue, le pauvre risque d’avoir le cerveau grillé avec tout ce qu’il doit retenir et bien d’autres choses à côté. « Non, plus pour le moment. Cela dit, je vous enverrai une lettre ou je viendrai directement vous voir pour parler de futurs projets afin d’avoir votre accord. Je ne peux pas me permettre de mettre en place des projets sans que vous soyez au courant. Je vais donc vous laisser à vos occupations et je vais retourner travailler sur ce projet ainsi que sur d’autres choses. Encore merci et passer une bonne journée. En cas de besoin, n’hésitez pas à me contacter. » Dit-elle avant d’attendre sa réponse et de partir en dehors de la salle pour retourner à ses occupations.




_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Yahiko
Sendai YahikoEn ligne

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Empty
Mar 19 Jan 2021 - 13:15
La situation d'Hanzô était un peu plus compliquée que ce qu'il paraissait. La valeur et la sournoiserie de ce ninja lui permettait d'être efficace sur un peu tous les plans, que cela soit de la Recherche ou de l'Ordre, et il répondait au final présent sur ce à quoi on l'assignait. Il faisait ainsi un Capitaine potentiel un peu étrange, car si d'habitude il était de mise qu'un vrai spécialiste se démarque en tant que Capitaine, lui n'en était pas un. Son intelligence lui permettait de s'adapter, et ses compétences étaient telles qu'il pouvait se montrer comme étant un leader charismatique. D'autant plus qu'il avait un Dieu en lui qui fonctionnait comme une arme de destruction massive, vue comme le Teikoku comme une arme de dissuasion.

Au fond de moi, j'étais tout de même content que Medyûsa n'ai pas eu à l'affronter. On ne pouvait savoir jusqu'où pouvaient aller ses ambitions.

Je la saluai amicalement alors qu'elle me remerciait, faisant partager le plaisir que j'avais eu de la voir en vie et avec des informations importantes. Byakuren Yume était en vie, et c'était une véritable bonne nouvelle.

-"Très bien, avec plaisir. Bon courage pour la suite Medyûsa, et merci pour ce que tu as fait pour moi. Je t'en suis vraiment reconnaissant."

Pour une des rares fois en tant qu'Empereur, je la saluai respectueusement. C'était d'habitude l'inverse qui se produisit, mais je ne pouvais m'empêcher d'honorer une promesse qu'elle m'avait faite et qu'elle avait tenu avec brio. Alors que cela n'avait rien impacté du tout, ce qui donnait d'autant plus de valeur à son geste.

Je la vis ainsi partir, retournant à mon sombre bureau pour m'occuper d'autres papiers.


_________________
Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa] Wvup

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363

Le retour de la missionnaire [Pv : Medyusa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Palais Impérial
Sauter vers: