Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C]

Okogoto Ken
Okogoto Ken

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Dim 10 Jan 2021 - 23:24
Ordre de Mission:
 

Une ignominie.

Tôt ce matin, alors que l'astre solaire aussi rouge que le sang se lève présageant d'une journée pluvieuse, une insulte à l'encontre du Grand Dojo, du Gardien et de l'ensemble des sabreurs a été commise. C'est un jeune apprenti missionné pour l'occasion qui est venu trouver l'ancien yukijin au sein de ses appartements quelques peu spacieux, de par son statut de prince 堅牢性 Kenrō-seijin, afin de l'informer de l'infamie.

« Des ... bokens ? »

Par respect pour Okushi Nioh son maître et enseignant de l'art du kenjutsu, pour le respect du septième du nom chef du clan des sabreurs et pour Kiri tout entière, Ken n'esquisse aucun sourire moqueur. Même léger. Non, il est surpris de l'annonce qu'on vient de lui faire. Voler de simple sabre en bois et ce au Grand Dojo ? Le pré-adulte trouve ça étrange du fait que le butin soit si ... ridicule mais en même temps, il ne peut que féliciter le voleur d'avoir réussit à voler dans ce lieu emblématique de la Brume garder par LE gardien qu'il ne faut surtout pas voler.

« Bien, je te remercie Okiko-kun. J'attrape mes affaires et je me rends immédiatement au Grand Dojo. On se retrouvera à l'entrainement. » dit-il à l'enfant, membre du même clan que le sabreur.

Empoignant ce vieux katana que son maître Kirijin lui a offert au début de sa formation de bretteur d'exception, l'Okogoto se dirige vers les lieux du vol pour commencer son enquête en bonne et due forme. Toutefois, cette enquête ne devra pas se faire seule et d'après le garçon, un second shinobi devrait se joindre à lui pour faire de cette recherche criminelle une réussite pour la Brume.

Ne connaissant pas grand monde encore dans la capitale de l'Eau, en plus d'être légèrement timide et renfermé sur lui-même, il craint les rencontres trop invasives à son sujet.

Une fois face au grand Dojo, le léger stress d'avoir un partenaire qu'il ne connait pas disparait et Ken voit face à lui un sabreur ayant déjà franchi les étapes pour devenir l'un des sept; Naragasa Otsuge. Un grand sabreur qu'il a eu la chance de rencontrer quelque temps plus tôt, le temps d'un moment opportun. Depuis, le jeune Ken lui adresse son plus grand respect. Après tout, il reste l'un de ses supérieurs. Pour le moment.

« Otsuge-san, je suis content de te voir ici ! Il semblerait que le Nanadaime ainsi que le Gardien comptent sur nous deux pour sauver l'honneur de nos semblables. »

Ses pupilles si significatives se perdants dans les iris sombres du Naragasa, le Prince de l'Eau patiente par politesse avant de prendre la direction de l'entrée, afin de débuter cette fameuse enquête.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Naragasa Otsuge
Naragasa Otsuge

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Sam 16 Jan 2021 - 19:02
Une calomnie.

Présent au dojo de bon matin comme à son habitude, le Prince mizujin s'adonnait à sa routine matinale dans les quartiers qui lui étaient réservé au Grand Dojo. Alors qu'il était sur le point de débuter son entraînement, un apprenti vint le déranger pour lui annoncer une nouvelle des plus inusités. Quelqu'un venait de dérober une large quantité de bokkens au Dojo, sous les yeux vigilants de son Gardien. Il était particulièrement rare qu'un individu, aussi mal intentionné soit-il, ose s'en prendre à la forteresse des Épéistes de la Brume, encore moins en pleine journée. Si l'objet de se cambriolage était annodin, l'acte en lui-même ne l'était pas du tout. C'est pourquoi, comme l'indiquait la missive de Saji-Dono, que l'un des Sept se devait de mener l'enquête pour retrouver le coupable. Otsuge soupira finalement longuement devant l'apprenti nerveux qui ne s'était toujours pas redressé de sa salutation.

¬ Trouve moi Yuki Harumi, je me chargerai de la situation avec elle, dit-il enfin tout en congédiant le messager d'un revers de la main.

¬ Harumi-san est présentement en mission. Le nouveau disciple de Nioh-sama vous accompagnera.

¬ Hum...Très bien, je ferai avec.

Bien que nouveau au sein des disciples de la confrérie, Otsuge avait eu l'occasion de croiser le jeune Okogoto quelques temps auparavant lors d'une rencontre fortuite au port Naragasa. Si l'Ébène aurait préféré accomplir cette mission accompagné de sa propre disciple, il se disait qu'il aurait pu tomber sur bien pire que le disciple de l'Okushi. Sans attendre un nouveau signe du Sabreur, l'apprenti quitta alors en trombe les quartiers du Naragasa, le laissant ainsi seul pour se préparer. Par dessus ses survêtements d'entraînement, il enfila rapidement un kimono soyeux de couleur ébène, dont le dos était brodé d'un fil argenté le symbole de la confrérie des Épéistes de la Brume. Puis, il accrocha à sa ceinture son sabre au fourreau d'argent et d'éclats écarlates avant de quitter à son tour promptement les lieux.

Malgré l'heure matinale, les couloirs du Grand Dojo débordait déjà d'élèves. La nouvelle du fâcheux évènement s'était visiblement déjà répandu au sein de l'institution car plutôt que de s'entraîner, la plupart des apprentis se laissaient aller au jeu des murmures et des rumeurs, y allant chacun de leur théorie la plus farfelu sur l'auteur du vol. Otsuge n'y portait guère attention et il se dirigea plutôt, sous les regards ébahis des plus jeunes, directement et rapidement vers l'entrée de l'établissement.

Sur place, il y découvrit l'imposant Gardien, affaissé au sol devant les portes du Dojo. Le Gardien était un homme d'honneur. Ce vol était donc pour lui un signe d'échec considérable et connaissant le gaillard, Otsuge ne pouvait qu'imagine les pensées sombres qui devaient parcourir son esprit à cet instant. Il s'approcha de lui et posa une main sur son énorme épaule.

¬ Tout ira bien Gardien, ne t'en fait pas. Alors dit moi...Quand as-tu remarqué le vol et où celui-ci a-t-il eu lieu?

Aussitôt qu'il eut constaté la présence de l'Épéiste, l'un des Sept, le Gardien sursauta et se redressa instantanément. Même s'il était probablement plus fort que n'importe lequel des Sabreurs, il vouait un respect des plus totales aux membres du conseil, aussi nouveau soit-il.

¬ Humhum, fit-il pour se râcler la gorge, se sont les premiers apprentis arrivé ce matin vers 6h qui m'ont signalé le cambriolage. Les bokkens et les équipements de la salle d'entraînement des nouveaux venus dans l'entrepôt de la première salle ont été dérobés. Mais...Mais je ne comprends pas, personne n'est entrée ou sortie du dojo depuis hier soir!

Sa voix d'emportait de nouveau. Otsuge tapota silencieusement son épaule en guise de réconfort. À cet instant, il remarque qu'un peu plus loin l'attendait le jeune Okogoto. Le Naragasa s'en alla à sa rencontre et il fut accueillit par les salutation du disciple.

¬ Bon matin Ken. Je viens de parler au Gardien, je te raconterai tout ça en route. L'équipement disparut était dans l'entrepôt de l'aile des nouveaux apprentis. Allons-y.

Les deux princes se dirigèrent alors vers l'intérieur du Grand Dojo, l'enquête pouvait alors commencer. Chose certaine, quiconque avait commis cet acte en payerait les conséquences. N'était jamais impunis l'affront que l'on faisait à la grande famille des Épéistes de la Brume.

Revenir en haut Aller en bas
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Dim 17 Jan 2021 - 18:57
Un affront.

Plus il y repense et plus le jeune sabreur ne cesse de ressentir de la colère à l'égard de celui ou de celle qui a commit ce vol à l'encontre de la grande institution des épéistes de la brume. Lui même n'ayant pas encore passé l'épreuve des lames et donc, ne faisant pas parti des sept épéistes légendaires de Kirigakure no Satô, se considère comme kirijin malgré sa récente arrivée au sein de la citée mizujin.

N'étant pas natif de ces terres, on pourrait croire que le sort de simple armes en bois destinées à l'apprentissage du kenjutsu importe peu l'Okogoto mais bien au contraire. Elevé dans le respect d'autrui et de leurs biens, Ken ne peut discréditer son affection à l'égard d'une nation l'ayant accueillie lui et les siens après la tentative de génocide qui leur était destinée.

Le poing serré, sentant sa colère le submerger, Ken avance en direction de l'entrepôt aux côtés du Naragasa sans dire le moindre mot. Il se contient et tente de se ressaisir. Mais l'irrespect de certains se doit d'être remit à sa bonne place si le prince héritier yukijin ne souhaite pas s'emporter. Et vite.

Pénétrant alors dans cette salle regroupant l'attirails du parfait stagiaire du kenjutsu, le duo atteint donc finalement l'entrepôt des apprentis sans que l'okogoto n'est explosé en chemin même si la tension n'a éternellement pas disparue. Et sans dire le moindre mot une nouvelles fois, l'enfant aux yeux maudits commence à chercher des traces d'effraction comme de forçage au niveau des portes. Même si ...

« ... Les palissades servants de portes sont ouvertes à tous. Il n'y a aucun moyen de les sceller pour tenter de fermer le lieu la nuit. Comme je pense qu'habituellement, le respect et la confiance sont rois en ces lieux. N'est-ce pas Otsuge-senpaï ? »

Qui dit lieu de confiance, dit lieu non sécurisé en soit, comptant sur les bonnes valeurs de ses membres. Semblerait-il qu'une nouvelle fois, la confiance ne soit pas gagnante.

« Aucun signe d'effraction du coup. Doit-on considérer que n'importe quel élève du Grand Dojo comme n'importe quel Kirijin en somme ait pu s'introduire ici pour commettre ce vol ? Qu'en pensez-vous senpaï ? »

Ses yeux significatifs fixe le sabreur légendaire, patientant face à la probable hypothèse et confirmation de son supérieur hiérarchique.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Naragasa Otsuge
Naragasa Otsuge

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Dim 24 Jan 2021 - 2:22
Les deux princes marchèrent d'un pas rapide jusqu'à la salle indiqué par le Gardien à Otsuge quelques instants plus tôt. L'entrepôt se trouvait dans l'aile des nouvelles recrues, une section du Grand Dojo où l'accès était un peu moins restreint qu'ailleurs dans l'établissement et qui servait de lien d'entraînement et d'enseignements pour les apprentis qui n'avaient pas encore de Mentor. Il s'agissait du premier endroit que toutes personnes désirants joindre la Confrérie visitait en premier, un passage obligatoire pour tous. Certains, comme Otsuge et Ken, étaient chanceux et n'y passaient pas plus de quelques heures ou journées puisqu'ils avaient déjà tapé dans l'oeil d'un Épéiste avant même d'intégré l'institution. Mais pour d'autres, il s'agissait d'un véritable cauchemar qui pouvait s'éterniser plusieurs années. Les moins courageux abandonnaient au bout de quelques mois.

Une fois sur les lieux du crime, le duo fut accueilli par un agent de sécurité qu'Otsuge congédia d'un revers de la main. Le jeune disciple se mit instinctivement à l'oeuvre, tandis que le Sabreur zieuta les environs à l'extérieur. Des étudiants de tous les âges s'étaient rassemblés au coin des corridors pour observer dans leur direction, espérant probablement pouvoir croiser du regard l'un des incroyables 7 où l'un de leur disciple. Le regard sévère du Naragasa en fit fuir plus d'un avant que ce dernier ne rentre finalement dans l'entrepôt où il écouta le compte-rendu de l'Okogoto.

- C'est une bonne observation Ken-san...N'importe qui aurait pu entrer dans l'entrepôt pour dérober l'équipement.

Les portes de l'entrepôt ne se verrouillaient pas, tous les étudiants et les membres du personnel avaient accès à la salle d'équipement pour s'entrainer durant la journée. La nuit, c'est le Grand Dojo au complet qui était mis sous verrou et, normalement, seul les Épéistes, leurs Disciples, les Sages et le Gardien y avaient accès. Quelques apprentis, venu ou recruté depuis l'extérieur du village ou du pays, dormaient sur place, mais les dortoirs se trouvaient dans une autre section du Dojo et ils n'avaient pas l'autorisation de circuler pendant la nuit passé le couvre-feu.

- Mais le Gardien affirme que personne n'est entré au Dojo entre hier soir et ce matin. Donc sauf si un Kirijin ait réussi à échapper à sa vigilance, le coupable est forcément un membre de la Confrérie. Puisque l'accès est restreint aux personnes de l'extérieur.

- Oui assurément. Et même que...Le coupable doit toujours être quelque part ici, avec son butin.

Un étudiant rebelle? Un membre du personnel désinvolte? Un renégat à la recherche de vengeance? Le mystère des bokken disparu s'épaississait de minute en minute. Mais chose certaine, l'auteur de ce crime de bas étage ne s'en sortirait pas impuni.

Le Sabreur balaya du regard une dernière fois l'entrepôt vide de ses équipements, à la recherche d'un ultime indice qui aurait échappé à sa surveillance, mais en vain. Il fit signe à l'Okogoto de le suivre, il n'y avait visiblement plus rien à trouver ici, ils allaient devoir diriger leur enquête ailleurs.

La liste des suspects était pour l'instant vierge, mais le Naragasa comptait bientôt la remplir. D'abord, il devait s'intéresser aux motivations derrière un tel vol. Qui pouvait bien s'intéresser à de l'équipements d'entraînement? Certes leur qualité était exceptionnel, mais leur valeur de revente pratiquement nul, à Kiri tout du moins. Si quelqu'un avait tenté de s'enrichir en volant l'équipement des Sabreurs, il était bien idiot...Car chacun des bokkens volés était marqué du sceau de la confrérie. Un sceau si bien reconnaissable, qu'aucune personne sensé dans toute l'archipel n'oserait l'acheter sans se poser une multitude de questions. Otsuge préférait donc écarter cette piste pour l'instant.

Ce crime était pratiquement sans valeur pour quiconque venu de l'extérieur. L'Épéiste préférait donc se pencher d'abord sur un potentiel suspect à l'intérieur de la Confrérie. En quittant la salle de l'entrepôt, Otsuge partagea sa pensé avec le disciple au regard de démon avant de lui donner ses instructions.

- Va donc commencer par interroger les nouvelles recrues. Je vais aller voir les instructeurs pour les questionner.


_________________
Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] 112
Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] 210
Revenir en haut Aller en bas
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Mer 27 Jan 2021 - 15:32
La notion de justice est symbolique chez le chef de clan okogoto, lui souhaitant à n'importe quel prix venger ses parents comme la plus part des siens, tombés lors de l'attaque de leur camp par des sauvages au sein de Yuki no Kuni. Baigné dans le respect et l'autorité, c'est en intégrant le Grand Dojo de Kirigakure no Satô que l'épéiste redécouvrit ce sentiment familiale, comme un agréable souvenir lui rappelant ses patriarches.

Le Grand Dojo, image de respect et d'autorité donc, trouve dans le cœur du sabreur une attention toute particulière démontrant son intérêt finale pour ce village l'ayant accueillit. Il y restera et le défendra jusqu'à son ultime souffle. Les Kirijin peuvent s'en assurer. mais face au vol des sabres de l'enceinte, Ken s'interroge sur l'identité de la ou les personnes responsables. Cependant, Otsuge félicitant le jeune Kirijin de son bon sens un semblable trouve à redire quant à la possible idée que ce soit un civil hors du dojo le responsable.

Puisque comme stipulé par le gardien au sabreur légendaire, personne n'est rentré ni sorti du dojo depuis la veille, démontrant malheureusement que le responsable, est quelqu'un du temple sacré.

Alors s'exécutant sous les ordres de son confrère, Ken se dirige vers le groupe des nouvelles recrues afin d'y débuté son interrogatoire. Montrant qu'il est indifférent à leur moquerie concernant ses yeux unique en leur genre, l'Okogoto débute son questionnement. Désabusé.

« Bonjour, je me nomme Okogoto Ken. J'aimerais sav-
Hey regardez ! Tronche de poiscaille veut nous parler ! hahaha
Ha ouais ! On dirait trop un de ces trucs bizarres qu'on retrouve prêt de la côte .. Berk. »

Inspirant grandement, l'épéiste expire ses pulsions Yukijin le poussant à tuer sans la moindre raison. Chose qu'il s'oblige à faire lors de ce genre de situation, pour chasser son naturel de prédateur voué à submergé les inconscients.

Il reprend alors.

« Êtes-vous au courant du vol des bokens du Dojo ? Auriez-vous une idée des responsables ?
Ouais on en a entendu parlé ! Et non, on sait pas qui ça peut être.
─ Puis ça fera les pieds au gardien tiens ... Aller casse toi de là akuma !
Merci pour vos réponses. Et veuillez m'excuser pour le dérangement. » termine l'épéiste en saluant poliment le buste en avant ses interlocuteurs.


Quittant le groupe d'adolescent irrespectueux posé sur un coffre à équipement de la salle principale, Ken retourne alors voir le Naragasa afin de l'informer que ces jeunes ne lui ont rien apprit malgré une certaine réjouissance. Toutefois, c'est un détail qu'il omettra de mentionner pour l'heure, choqué du comportement des autres à son égard, malgré une impassibilité à toute épreuve.

Evasif, Ken semble ne plus être réellement concentré sur l'objectif qui l'incombe.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Naragasa Otsuge
Naragasa Otsuge

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Sam 30 Jan 2021 - 3:27
Quittant l'Okogoto, Otsuge se dirigea vers l'autre extrémité de la cour des jeunes apprentis. Là, il rejoignit l'instructeur pour lui poser quelques questions. Le vieil homme n'avait l'air de rien en apparence, mais il était au moins aussi vieux que ne l'était l'institution des Épéistes. Il n'était peut-être pas l'un des 7 à proprement parler, mais tout comme le Gardien, il n'avait rien à leur envié en terme de savoir faire ou de kenjutsu. Même que la plupart des épéistes actuels avaient été son élève à un moment ou un autre de leur passage au Grand Dojo. Otsuge se souvenait encore de ses entraînements difficiles lors de son entrée à la confrérie suite à son départ du domaine du clan Naragasa...Il sourit à la vue du vieil homme, jamais il n'aurait cru que ses entraînements ne lui auraient manqué après le calvaire que son mentor, Ichimaru, lui avait fait connaître une fois sous son aile en tant que Disciple.

L'Ébène salua chaleureusement l'entraîneur avant de poursuivre son enquête.

- Vous vous occupez toujours du groupe des nouvelles recrues?

- Oui c'est exact Otsuge-dono.

- Vous étiez avec eux ce matin quand le vol a été découvert?

- Oui...J'étais le premier sur place, je l'ai remarqué juste avant que les premiers apprentis n'arrivent.

- Vous avez remarqué quelque chose de particulier? Quelqu'un de suspect?

- Non pas du tout...Comme j'ai dit, j'étais le premier sur place, les premiers élèves sont arrivés quelques minutes plus tard.

- Hum...Je vois...Tout porte à croire que les bokken sont toujours ici...Et que le voleur soit un élève ou quelqu'un qui ait eu accès à l'entrepôt pendant la nuit. Rien d'autres qui vous vient à l'esprit?

- En faite...Ce n'est probablement rien mais...J'ai renvoyé avec l'accord de Saji-dono un élève il y a deux jours...Kaguya Shinpachi. Il était doué, mais son tempérament et son attitude vindicative ne correspondait pas du tout aux valeurs de fraternité de la confrérie.

- Kaguya Shinpachi...Avec qui trainait-il le plus?

- Eux, ajouta l'entraîneur en pointant d'un geste le groupe d'élèves avec qui l'Okogoto avait discuté quelques instants auparavant.

- Merci, termina le Naragasa en tournant aussitôt les talons pour rejoindre le Disciple d'Okushi Nioh.

Un élève renégat? Otsuge n'en croyait pas ses oreilles. Si ce fameux Shinpachi était véritablement l'auteur de ce vol, il méritait amplement sa radiation de la Confrérie...Et un châtiment bien pire encore lorsque le Naragasa mettrait la main sur lui.

Il quitta la cour d'entraînement et retourna aussitôt rejoindre Ken à proximité de l'entrepôt. Ce dernier, malgré son impassibilité à toute épreuve, semblait troublé.

- Tout vas bien Ken? lui demande l'Épéiste. J'ai peut-être une piste...Un élève qui a été chassé de la confrérie il y a quelques jours...Kaguya Shinpachi. Tu le connais? Il semblerait que ces élèves avec qui tu échangeais étaient ses amis. Ils t'ont appris quelque chose?


_________________
Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] 112
Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] 210
Revenir en haut Aller en bas
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Dim 31 Jan 2021 - 20:09
Le regard plongé dans le vide de ses songes, okogoto Ken repense à ce que son père lui disait du monde extérieur lorsque dans sa jeunesse, il explorait ce dernier aux côtés de Kinemon, chaman du clan, pour en découvrir les spécificités. Le monde est fait de brutes, de déesses, d'hommes et de femmes intelligents, de commerçants passionnés. En soit, le monde regorge d'individus le composant faisant de lui ce qu'il est. Même ceux dont le seul mot d'ordre est le chaos. Le chaos, Ken l'a déjà vécu. Mais lorsque ces gamins s'en prennent à lui, une seule motivation l'anime, la destruction. Une motivation désastreuse qui le gagne à chaque moment visant à l'importunité lui ou les siens. Et ce, depuis le massacre de son clan.

Les cauchemars faisant ses nuits depuis de nombreux mois, il n'est plus le même depuis quelque temps. Mais sa volonté d'une justice impartiale et totale reste la même, intouchable. Alors rapidement, son poing se desserre et revenant à lui, il reprend conscience face au Nagamasa venant à lui.

Alors cette bande d'adolescents lui a-t-elle apportée des réponses ?

« Je ... Non pas vraiment. »

C'est alors qu'il trouve dans ses idées claires la voie de la réponse, se rappelant des derniers mots d'un des gamins du groupe rester en retrait lorsqu'il vint à les interroger.

« Mais maintenant que j'y repense, l'un d'entre eux s'est permit de jouir des malheurs du gardien quant au vol des bokens. "Ca lui fera les pieds" ... » répète alors Ken, les mots du garçon. « C'est lui là-bas, alors le bandana rouge. Il en sait peut-être plus que ce qu'il ne veut laisser croire ... »

Le doigt pointé sur son bourreau, l'Okogoto fait simplement son devoir de shinobi; enquêter sur le vol des sabres d'entrainement. Et s'ils ne sont pas content, la flamme de la volonté du jeune sabreur ne cesse de croitre en les voyants. Lors de lors prochain échange, il ne se laissera pas faire. Loin de là.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Naragasa Otsuge
Naragasa Otsuge

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Jeu 11 Fév 2021 - 19:05
Le mystère qui entourait la disparition des bokken s'amenuisait peu à peu. Enfin, cela était vrai si les deux épéistes étaient effectivement sur la bonne piste. Confiant, Otsuge écouta attentivement ce qu'avait à lui dire le disciple de son collègue au sujet de ses détracteurs.

- Hum...Intéressant, allons les voir. Peut-être seront-ils un peu plus bavard en ma présence.

Le Naragasa tourna alors les talons, faisant signe du même coup à Ken de le suivre. D'un pas déterminé et rapide, il se dirigea vers le petit groupe dont l'échos des rires résonnaient encore dans la grande enceinte du dojo. Dès qu'ils aperçurent la sinistre silhouette d'Otsuge, leurs rires se tuent et les jeunes garçons devinrent livides. Avec empressement et maladresse, ils se redressèrent devant l'Épéiste qui se présentait à eux.

Otsuge plongea son regard sévère et froid dans les yeux de chacun d'eux, à tour de rôle. À la fois pour les faire languir, mais également pour faire croire leur crainte et les faire craquer. Il porta une attention toute particulière à l'élève au bandana écarlate que lui avait désigné l'Okogoto. La sueur commençait à perler à l'orée de son front et son regard était incessamment fuyant, il ne désirait visiblement pas que le Sabreur ne le confronte. Ces mimiques firent esquisser un large sourire sur le visage d'Otsuge qui s'approcha alors de lui.

- Ton nom? lui dit-il d'un ton sec et menaçant.

- M...Masashi Itekko.

- Itekko...Qu'est-ce que tu as voulu dire par "Ça lui fera les pieds" ?

Le jeune garçon devint d'autant plus livide. Son regard se perdit entre Otsuge et Ken et il comprit alors que l'homme qu'il avait envoyé balader quelques instants plus tôt accompagnait maintenant Otsuge.

- Euh...r...rien, rien. C'était pour rigoler.

- Pour rigoler ?! Quelqu'un viole notre Dojo, notre institution sacrée, et cela te fait rire ?!

- J...

- Kaguya Shinpachi. Où est-il? Il est impliqué dans toute cette histoire? Et ne penses pas une seule seconde à me mentir où tu le rejoindras à l'extérieur du dojo.

Le jeune garçon était au bord des larmes. Il n'avait plus du tout la même attitude condescendante qu'il avait eu quelques minutes plus tôt avec Ken. Toute trace de fierté semblait avoir disparu, pour ne laisser derrière que la carcasse vide d'un jeune idiot qui beuglait plus fort qu'il ne mordait. Sous les coups de tonnerres des menaces d'Otsuge, le Masashi baissa les yeux.

- C'est Shin qui a volé les bokken. Pour se venger du Gardien et de sensei Yoroshi pour l'avoir renvoyé...

Ils étaient donc sur la bonne voie...Maintenant, il ne restait plus qu'à trouver ce fameux Shinpachi.

_________________
Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] 112
Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] 210
Revenir en haut Aller en bas
Okogoto Ken
Okogoto Ken

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Sam 13 Fév 2021 - 22:59
L'honneur et le respect.

Visiblement, ce sont deux aspects important de la vie que les adolescents du Grand Dojo ne connaissent pas. Ils avaient dénigrés et insultés l'Okogoto mais désormais, face au Naragasa, un des sept épéiste légendaire, ils n'assument pas. Un sentiment de colère nait alors dans le cœur du jeune sabreur, prêt à dégainer son fer afin de leur ôter la vie. Mais les massacres, le garçon en a déjà assez vu comme cela.

L'aisance orale d'Otsuge est lunaire, démontrant également sa détermination à régler cette affaire au plus vite et ce, de la manière la plus juste. Une justice qui se veut impartiale mais tout de même, Ken peut apercevoir que le manque de respect, le légendaire en a horreur. Alors, regardant cet homme à ses côtés, l'ancien yukijin prend note que sa détermination doit grandir encore pour atteindre les valeurs de celui qui se tient debout devant lui.

Car un jour, il sera l'un des sept.

Voyant que son persécuteur ne lève pas la voix ni le petit doigt face au sabreur vêtu de noir, le gamin au bandana rouge avoue que Kaguya Shinpachi est bien le responsable des vols des bokens. Serrant le poing, Ken ressent de la haine mais la contrôle par instinct. Car par instinct, il pourrait leur faire la peau instantanément.

« Tss ... »

Le regard noir et les intentions sombres, l'Okogoto ne passe par par quatre chemins. Il va droit au but.

« Où est Kaguya Shinpachi ? Répondez. » dit-il main sur le fourreau, prêt à en découdre.

« Toi on va rien te d-.. !? »

De son pouce gauche, Ken pousse la garde de son fer pour dégainer mais rengaine aussitôt de par sa main droite tenant le manche de ce dernier. Et en un éclair, l'entièreté du groupe se retrouve sans pantalon ni haut couvrant leurs corps souillés par le ridicule de la situation tout les marquant légèrement du bout de sa lame qu'ils n'ont pas pu voir s'ils ne sont pas expert. Une vengeance tout en les poussant à avouer, montrant sa supériorité malgré leur nombre face à lui.

« I-Il Il est dans l'aile Est du Dojo actuellement, il doit s'entrainer à cette heure-ci ! S'il te plait, ne nous tues pas !
Vous tuez ? Vous n'en valez pas la peine. »

Sur ces mots, Ken n'attend pas son partenaire, se dirigeant d'un pas calme mais déterminé vers l'Est du Grand Dojo prêt à faire résonner sa colère contre le rigolo responsable de tout ce cirque entachant l'honneur et la réputation des sabreurs de la Brume.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11168-okogoto-ken-refonte https://www.ascentofshinobi.com/t11198-okogoto-ken-dossier-shinobi-en-cours#96395 https://www.ascentofshinobi.com/u1222
Naragasa Otsuge
Naragasa Otsuge

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] Empty
Mar 23 Fév 2021 - 2:19
Malheureusement, au grand damne d'Otsuge, la Confrérie avait parfois tendance à protéger plus longtemps que nécessaire ceux venant de l'un des clans nobles du village...Mais plus cette enquête avançait et plus Otsuge comprenait pourquoi le jeune homme du clan osseux avait été renvoyé de l'institution. Aucun sang, aussi noble soit-il, ne pouvait protéger d'un affront de la sorte.

Le Naragasa demeura de marbre lorsque son acolyte fit état de ses prouesses au kenjutsu pour ridiculiser le groupe de garnements. Si leurs yeux novices n'avaient rien pu voir, l'Épéiste avait de son côté pu discerner un mouvement de tranche d'une rapidité éclaire. Voyant les gamins perdent leur froc et toute leur fierté, Otsuge esquissa un petit sourire en coin avant d'emboiter le pas à l'Okogoto qui venait de prendre les devant.

Non seulement ce fameux Shinpachi avait volé les armes d'entraînement, mais en plus il squattait encore les lieux à sa guise. Cet affront ne pouvait plus durer. Accélérant le pas à son tour pour rattraper le disciple de son confrère, Otsuge le rejoint pour pénétrer dans la cour de l'aile Est en même temps que lui. Au centre de cette dernière, à l'ombre d'un grand sapin, un jeune homme à la chevelure blanche comme neige et à la peau tout aussi pale maniait maladroitement un sabre de bois contre l'arbre ancien. Au sol tout autour, plusieurs armes étaient déjà abimées de par ce qui semblait être des frappes répétitives.

- Kaguya Shinpachi. annonça le Naragasa d'une voix sérieuse et froide.

- Moué tu'm veux quoi tête de hareng?

Le jeune Kaguya avait prononcé ces mots tout en se revirant au même instant vers l'Ébène. Si sa peau n'était pas déjà blanche comme neige, les deux enquêteurs auraient pu voir son teint devenir livide. Cette remarque était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Bouillant intérieurement de colère, Otsuge déferla contre le délinquant avec la force d'une tempête.

- Tu as enfreint les règles de ton expulsion.

Premier geste. Otsuge se déplaça, vif comme la pluie, pour franchir en un instant les nombreux mètres qui le séparaient du Kaguya.

- Tu as déshonoré la Confrérie.

Deuxième geste. Otsuge dégaina Shusui avec la fougue d'un éclair.

- Tu as volé à Confrérie.

Troisième geste. Otsuge fendit l'air d'un geste fluide comme le vent. Le bokken du jeune homme, tranché nettement en deux, tomba au sol lourdement.

- Et tu manques de respect à l'un des Sept ?!

Quatrième geste. Otsuge empoigna violement le Kaguya par le col de son kimono et le souleva du sol de quelques centimètres. Il l'envoya valser par la suite, comme un vulgaire objet. Il s'écrasa lourdement au sol, au pied de Ken. L'Épéiste porta alors son attention vers lui. Le coupable était trouvé, les sabres retrouvés, mais l'Épéiste voulait savoir ce que l'Okogoto avait dans le ventre. Ou plutôt entre ses deux oreilles. Okushi Nioh était un membre respecté de la confrérie, un épéiste émérite. Que trouvait-il à ce jeune étranger au regard mystérieux? Il avait du flair, cela était certain. Une bonne maîtrise de sabre. Mais quant était-il de ses valeurs?

- Dit-moi, Ken, quel sort réserve-t-on aux traitres chez les Sabreurs?

_________________
Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] 112
Un penchant pour les gros bâtons [Mission C] 210
Revenir en haut Aller en bas

Un penchant pour les gros bâtons [Mission C]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: